[retour à un affichage normal]

M0_217_To_E_1_95 : ARRÊT DE LA COUR DE PARLEMENT, DONNÉ TOUTES Chambres assemblées le 8 janvier 1649. PAR LEQUEL IL EST ORDONNÉ Que le Cardinal Mazarin quittera le Royaume

Titre

ARREST DE LA COVR DE PARLEMENT DONNÉ TOVTES LES Chambres assemblées le 8. iour de Ianuier 1649. PAR LEQVEL IL EST ORDONNÉ Que le Cardinal Mazarin vuidera le Royaume, & qu’il sera fait leuée de gens de Geuerre pour la seureté de la Ville, & pour faire amener & apporter seurement & librement les Viures à Paris.

Voir image de la page de titre.

Auteur

Du Tillet [signé]

Référence RIM

M0_217

Cote locale

E_1_95

Lieu d’édition

Paris

Imprimeur

Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi

Date

1649

Créé : 2011-03-01 22:02:35
Modifié : 2012-03-29 08:35:05

Nombre de pages

4

Genre de Mazarinade

Officiel

Mots clés
-

Idéologie
-

Langue

français

Établissement du texte
-

Interprétation
-

Note

Du 8 janvier 1649, avec privilège. Voir aussi D_2_2 .

Transcription diplomatique

ARREST
DE LA COVR
DE PARLEMENT
DONNÉ TOVTES LES
Chambres assemblées le 8. iour
de Ianuier 1649.

PAR LEQVEL IL EST ORDONNÉ
Que le Cardinal Mazarin vuidera le Royaume,
& qu’il sera fait leuée de gens de Geuerre pour la
seureté de la Ville, & pour faire amener & apporter
seurement & librement les Viures à Paris.

A PARIS,
Par les Imprimeurs & Libraires ordinaires
du Roy.

M. DC. XLIX.

Auec Priuilege de sa Majesté.

Page 2

EXTRAIT DES REGISTRES
de Parlement.
CE iour la Cour toutes les Chambres assemblées,
deliberant sur le recit fait par
les Gens du Roy, de ce qu’ils se sont
transportez à Saint Germain en Laye,
par deuers ledit Seigneur Roy & la
Reyne Regente en France, en l’execution de l’Arrest
du iour d’hier, & du refus de les entendre, &
qu’ils ont dit que la Ville estoit bloquée, A ARRESTÉ
ET ORDONNÉ, que tres-humbles remonstrances
par écrit seront faites audit Seigneur Roy,
& à ladite Dame Reyne Regente ; Et attendu que le
Cardinal Mazarin est notoirement l’Autheur de tous
les desordres de l’Estat, & du mal present ; L’A DECLARÉ
ET DECLARE perturbateur du repos
public, Ennemy du Roy & de son Estat, luy enjoint
se retirer de la Cour dans ce iour, & dans la
huictaine hors du Royaume, & ledit temps passé,
ENIOINT à tous les sujets du Roy de luy courre
sus. FAIT defenses à toutes personnes de le receuoir.
ORDONNE en outre qu’il sera fait leuée de
gens de guerre en cette Ville en nombre suffisant :

A cette fin commission deliurée pour la seureté de
la Ville, tant en dedans que dehors, & escorter ceux
qui ameneront les viures, & faire en sorte qu’elles
soient amenées & apportées en toute seureté & liberté.
Et sera le present Arrest leu publie & affiché
par tout où il appartiendra, à ce qu’aucun n’en pretende
cause d’ignorance. ENIOINT au Preuost des
Marchands & Escheuins tenir la main à l’execution
dudit Arrest. FAIT en Parlement le huitiéme iour
de Ianuier mil six cens quarante-neuf.

Signé, DV TILLET.

LE Vendredy huictiéme iour de Ianuier mil six cens
quarante-neuf, l’Arrest cy-dessus de Nosseigneurs de
la Cour de Parlement, a esté leu & publié à son de Trompe
& Cry public, tant és Portes & entrées de cette Ville &
Faux-bourgs de Paris, qu’aux Carrefours & Places publiques
de cette-dite Ville & Faux-bourgs, par moy Iean
Iossier, Iuré Crieur ordinaire de Roy en la Ville, Preuosté
& Vicomté de Paris, en la presence de Maistres Iean Finot
& Pierre Laurens, Huissiers en ladite Cour, accompagné
de trois Trompettes, Iean du Bos, Iacques le Franc ;
Iurez Trompettes du Roy, & d’vn autre Trompette commis
de Didier Ordin, dit Champagne, aussy Iuré Trompette,
& affiché où besoin a esté. Signé, IOSSIER.

Transcription moderne

ARRÊT
DE LA COUR
DE PARLEMENT
DONNÉ À TOUTES LES
Chambres assemblées le 8
janvier 1649.

PAR LEQUEL IL EST ORDONNÉ
Que le Cardinal Mazarin quittera le Royaume,
& qu’il sera fait levée de gens de Guerre pour la
sûreté de la Ville, & pour faire amener & apporter
sûrement & librement les Vivres à Paris.

À PARIS,
Par les Imprimeurs & Libraires ordinaires
du Roi.

M. DC. XLIX.

Avec Privilège de sa Majesté.

Page 2

EXTRAIT DES REGISTRES
de Parlement.
CE jour, la Cour et toutes les Chambres assemblées,
déliberant sur le recit fait par
les Gens du Roi, de ce qu’ils se sont
transportés à Saint-Germain-en-Laye,
en présence dudit Seigneur Roi & de la
Reine Régente en France, en l’exécution de l’Arrêt
d’hier, & du refus de les entendre, &
qu’ils ont dit que la Ville était bloquée, A ARRÊTÉ
ET ORDONNÉ, que de très humbles remontrances
par écrit seront faites audit Seigneur Roi,
& à ladite Dame Reine Régente ; Et attendu que le
Cardinal Mazarin est notoirement l’Auteur de tous
les désordres de l’État, & du mal présent ; L’A DÉCLARÉ
ET LE DÉCLARE perturbateur du repos
public, Ennemi du Roi & de son État, lui enjoint de
se retirer de la Cour dès ce jour, & dans la
huitaine hors du Royaume, & ledit temps passé,
ENJOINT à tous les sujets du Roi de l’appréhender.
FAIT défense à toute personne de le recevoir.
ORDONNE en outre qu’il sera fait levée de
gens de guerre en cette Ville en nombre suffisant :

À cette fin mission est donnée pour la sûreté de
la Ville, tant en dedans qu’au dehors, & pour escorter ceux
qui amèneront les vivres, & faire en sorte que ceux-ci
soient amenés & apportés en toute sûreté & liberté.
Et le présent Arrêt sera lu, publié & affiché
partout où il appartiendra, afin qu’aucun ne prétende
l’ignorer. ENJOINT au Prévôt des
Marchands & Échevins de veiller à l’exécution
dudit Arrêt. FAIT en Parlement le huit
januier mille six cent quarante-neuf.

Signé, DU TILLET.

LE Vendredi huit janvier mille six cent
quarante-neuf, l’Arrêt ci-dessus de Nos Seigneurs de
la Cour de Parlement, a été lu & publié à son de Trompe
& Cri public, tant aux Portes & aux entrées de cette Ville &
des Faubourgs de Paris, qu’aux Carrefours & Places publiques
de cette Ville & des Faubourgs, par moi Jean
Jossier, Juré Crieur ordinaire du Roi en la Ville, Prévôté
& Vicomté de Paris, en la présence de Maîtres Jean Finot
& Pierre Laurens, Huissiers en ladite Cour, accompagné
de trois Trompettes, Jean du Bos, Jacques le Franc ;
Jurés Trompettes du Roy, & d’un autre Trompette commis
de Didier Ordin, dit Champagne, aussi Juré Trompette,
& affiché où besoin a été. Signé, JOSSIER.

.
Cette entrée a été publiée dans Mazarinade. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.


Une réponse à M0_217_To_E_1_95 : ARRÊT DE LA COUR DE PARLEMENT, DONNÉ TOUTES Chambres assemblées le 8 janvier 1649. PAR LEQUEL IL EST ORDONNÉ Que le Cardinal Mazarin quittera le Royaume

  1. Berlol dit :

    Le contenu de M0_217 est identique [?] à celui de M0_218. Mais notre M0_218_To_A_1_35 est signé Guyet (et non Du Tillet) et imprimé par Les Imprimeurs & Libraires ordinaires du Roy (et non Michel Mettayer). Voir cat. D’Artois et notes Carrier à la Mazarine…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>