[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Affichage d'une occurrence en contexte

Mazarinade n° C_1_37

Image de la page

Anonyme [1649], CONTRIBVTION D’VN BOVRGEOIS DE PARIS, Pour sa cotte-part au secours de sa Patrie. , françaisRéférence RIM : M0_790. Cote locale : C_1_37.


par l’opposition des bras & des mains, comme nous le
voyons en la cheute des petits enfans. Escoutons la raison en
suite qui nous dicte & nous conuainc, que nous n’auons ny
facultez ny industrie que nous ne deuions employer pour
nostre salut, & pour le bien public. C’est pour cela que nous
auons choisi des Rois & des Patrons afin de nous proteger,
de nous regir, & de decider nos querelles. Donne-nous des
Rois pour nous rendre iustice, ainsi que les autres peuples en
ont, disoient les Israëlites à Moyse. Ils ne sont point fais pour
nous tyranniser, & pour abuser de nostre obeïssance ; & ceux
qui taschent d’estendre leurs pouuoirs au delà des bornes legitimes,
ce sont des pestes de la societé ciuile, & les plus pernicieux
ennemis que les Rois mesmes puissẽt auoir, puis qu’ils
procurent leur malediction & leur damnation. Or nous en
auons vn, Dieu mercy, qui est encore dans l’innocence de
son Baptesme, & qui ne nous a iamais fait de mal. Dieu le
conserue, Dieu l’illumine, plaise à Dieu de l’instruire par ses
inspirations immediates ; car on a malheureusement pourueu
à son education, en y commettant vn homme execrable, &
qui est cause de tous les troubles presens. C’est à ce monstre
auquel nous auons à faire, & contre lequel nos cœurs & tous
nos ressentimens doiuent estre armez & sousleuez, In majestatis
reos, & publicos hostes omnis homo miles. Iamais il n’y eust vne
querelle plus iuste. Nos peres ont veu des guerres ciuiles qui
ont partialisé la France l’espace de trente ou quarante ans,
mais il y auoit vn grand sujet, c’estoit celuy de la Religion :
car d’vn costé on soustenoit la bonne, & d’autre part on en
pretendoit vne meilleure L’ambition des Grands se ietta parmy
ces troubles, comme le Diable fait parmy les tonnerres :
mais au fonds plusieurs millions d’hommes diametralement
opposez croyoient bien faire & dans cette creance abandonnoient
les sentimens, & obligations de parenté, pour adherer



Erreur de la base de données

Erreur lors de la connexion à la base de données