[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Affichage d'une occurrence en contexte

Mazarinade n° B_15_32

Image de la page

Anonyme [1652], DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE PARIS, ET Qu’il ne peut estre interdit ny transferé hors de la Capitale du Royaume, pour quelque cause ny pretexte que ce soit. , françaisRéférence RIM : M0_857. Cote locale : B_15_32.


ne sera à luy que pour les perdre, & les destruire quand il luy
seront contraires, ou qu’ils luy donneront quelque ombrage
& quelque mescontentement.
 
C’est pourquoy il faut que le Roy mieux conseillé, les Princes
du Sang plus aduisez, les Ducs & Pairs plus vigoureux, le
Parlement de Paris & tous les autres qui ne font qu’vn Corps
auec luy plus seueres & plus ialoux de leur splendeur & du salut
des peuples qu’ils protegent, fassent vn dernier effort pour
d’vn commun consentement, effacer & supprimer, non seulement
le nom de cette Synagogue criminelle, mais encore
tout ce qui s’y est fait & ordonné sous le nom abominable de
Parlement de Pontoise ; Et que tous ces grands Princes, &
vertueux Magistrats, renoncent plustost à leurs charges, & à
leurs propres vies, que de souffrir iamais qu’aucun acte, ny
aucune Ordonnance qu’elle elle soit de cette Cohuë detestable,
subsiste ny ait aucun effet, s’ils ne veulent signer leur propre
ruine, & consentir qu’il y ait vn Parlement ambulatoire à
la suite d’vn Tyran & d’vn Fauory, lequel sera superieur & reformateur
de tous les autres reguliers & sedentaires qui sont
de dans la France ; Parce que si on reconnoist vn seul acte, ou
vn seul Arrest de ce receptacle de pariures, c’est aduoüer &
confesser qu’ils ont pû en donner ; Et s’ils ont pû en donner vn
auec effet, l’exemple & la possession est pour eux, & pour celuy
qui les employe, qui est assez pour vn premier coup, &
pour ietter les fondemens d’vne entreprise de cette consequence ;
Puis qu’vne autrefois on en donnera deux, & puis
trois & quatre, & bien-tost apres on fera vn nouueau Parlement
suiuant la Cour, qui sera Maistre de tous les autres, &
qui verifiera tout ce qu’on luy portera, & sacrifiera tous ceux
qu’on luy liurera, pourueu que le Fauory qui le maintiendra
& qui l’employera le paye bien en pensions, ou en benefices
O tempora, ö mores ! O pauure France que ton aueuglement est
grand, & que tu vas insensiblement à ta ruine & à ta perte si
tu souffre plus long-temps qu’on trauaille ainsi hautement &
tyranniquement à te rendre esclaue d’vn Ministre insolent,
qui n’aura plus que des bourreaux pour t’affliger, quand ces


Erreur de la base de données

Erreur lors de la connexion à la base de données