[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(46 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "Reyne" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Gondi, Jean-François Paul /... . SERMON DE S. LOVIS ROY DE FRANCE, FAIT ET... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M4_79 ; cote locale : C_10_11. le 2014-10-04 15:18:33.

SERMON
DE S. LOVIS
ROY DE FRANCE,
FAIT ET PRONONCÉ DEVANT
le Roy & la Reyne Regente sa Mere. PAR MONSEIGNEVR L’ILLVSTRISSIME
& Reuerendissime I. F. Paul de Condy Archèuesque de
Corinthe, & Coadjuteur de Paris :

A PARIS DANS L’EGLISE DE S. LOVIS
des PP. Iesuites, au iour & Feste dudit saint
Louis,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. .

SERMON
DE S. LOVIS
ROY DE FRANCE,
FAIT ET PRONONCÉ DEVANT
le Roy & la Reyne Regente sa Mere. PAR MONSEIGNEVR L’ILLVSTRISSIME
& Reuerendissime I. F. Paul de Condy Archèuesque de
Corinthe, & Coadjuteur de Paris :

A PARIS DANS L’EGLISE DE S. LOVIS
des PP. Iesuites, au iour & Feste dudit saint
Louis, l

=> Afficher la page


Occurrence 3. .

=> Afficher la page


Occurrence 6. Gondi, Jean-François Paul /... . SERMON DE S. LOVIS ROY DE FRANCE, FAIT ET... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M4_79 ; cote locale : C_10_11. le 2014-10-04 15:18:33.

inclinations peuuent estre vne iuste matiere de
loüanges ; & l’on peut dire qu’elles ne furent iamais meilleures dans l’ame de
S. Louis, que quand elles produisirent ce profond respect & cette parfaite
obeyssance, qu’il conserua tousiours auec tant de soin pour la Reyne Blanche
de Castille sa Mere Regente de son Royaume, grande & vertueuse Princesse,
de laquelle ie me contente de dire, pour marquer seulement le caractere
de sa vertu, que dans la minorité du Roy son fils elle purgea la France des
restes mal-heureux de l’heresie des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. .

inclinations peuuent estre vne iuste matiere de
loüanges ; & l’on peut dire qu’elles ne furent iamais meilleures dans l’ame de
S. Louis, que quand elles produisirent ce profond respect & cette parfaite
obeyssance, qu’il conserua tousiours auec tant de soin pour la Reyne Blanche
de Castille sa Mere Regente de son Royaume, grande & vertueuse Princesse,
de laquelle ie me contente de dire, pour marquer seulement le caractere
de sa vertu, que dans la minorité du Roy son fils elle purgea la France des
restes mal-heureux de l’heresie des A

=> Afficher la page