[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(310 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "repentois" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 201. Anonyme. APOLOGIE POVR MONSEIGNEVR LE CARDINAL... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 39 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_28. Référence RIM : M0_127 ; cote locale : A_2_3. le 2014-12-06 14:58:02.

oüir les Confessions.   Le Card. On se mocquoit de vous; mais les Notaires y fussent deuenus
riches, pour y faire des testaments. Le Casuiste. Mais encore ne vous venoit-il iamais des remords de conscience
de tous vos pechez passez? Le Card. Non. Mais ie me repentois bien fort & auec beaucoup de componction,
d’auoir tenté le dessein du Te Deum. Ie deputay des Courriers
pour aduertir qu’on ne menast pas plus loin Monsieur de Broussel, iusques à
ce que l’on en eust receu de nouueaux ordres. Le Casuiste. Vous fustes bien

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 202. Anonyme. LE VERITABLE AMY SANS FLATERIE, A MESSIEVRS... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 14 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3918 ; cote locale : B_12_6. le 2014-01-04 15:14:14.

de frequentes
seditions dans toute la ville, irriter les
Princes, desesperer tous les peuples, Ie m’estonne
que vous ne dissimulez mieux vos ressentimens
& que vous ne considerez que c’est vn effet de
prudence, quand on a fait quelque faute d’en cacher
le repentir, pour n’estre conuaincu par son
propre tesmoignage qu’on la commise. Mais
quoy ? fust-ce violer quelque deuoir, que de choquer
Mazarin ce concussionnaire public, & ce
perturbateur du repos de toute la France ? & s’il
demeure parmy vous, que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 203. Anonyme. LE VRAY PARISIEN, ET LA HARANGVE D’VN... (1649) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_4071 ; cote locale : A_5_106. le 2014-01-06 10:18:46.

les traicts de la valeur. Et Parmenion luy
conseillant vn iour de le seruir des ombres de la nuict
pour surprendre ses ennemis: C’est affaire aux Larrons,
dit il, d’employer cét aduis, eux dont l’inclination ne meditte
que la tromperie; Et i’ayme beaucoup mieux me repentir
de ma mauuaise fortune, que d’auoir honte de ma
victoire. Cette valeur si naturelle entre les Perses & les Grecs
semble s’estre transmise à leurs neveux; Et l’Empire des
Lys, ayant tiré son origine de la fin de celuy des Troyens,
conserue encore

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 204. Anonyme. LE VRAY POLYTIQVE OV L’HOMME D’ESTAT... (1649) chez Noël (François) à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_4073 ; cote locale : A_5_94. le 2014-01-06 10:25:33.

à perdre encore celle de Castille dans Calis;
si peut-on soustenir neantmoins que sans se beaucoup tourmenter,
il estendit plus loin les bornes de sa domination que ne fit son predecesseur
qui ne se donna iamais repos, que les sept mois qu’il passa
solitairement dans le repentir d’auoir cessé trop tost de broüiller le
monde. ie serois ennuyeux, SIRE, si i’entreprenois de rapporter
icy les exemples de tous ceux que leur sage gouuernement a fait
heureusemẽt prosperer Ie le serois encore plus, si ie voulois faire vn
denombrement

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 205. Anonyme. LES CONVVLSIONS DE LA REYNE LA NVIT DE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_791 ; cote locale : B_4_21. le 2014-02-04 13:41:30.

affectez, que la Lune reproduit vn faux iour
durant la nuit, n’est pas tousiours malicieux pour
nous representer des estres de raison, ou des spectres
qui ne forment aucun presage pour les perils qui
nous menassent, & ne tendent point à nous causer
quelque repentir ou quelque horreur des crimes
que nous auons autrefois commis : Il choisit
dans l’esprit de la Reine les idées les plus capables
de composer vn phantosme estrange, qui
par le reproche de ses violences passées, luy fit embrasser
la resolution de suiure à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 206. Anonyme. LES CONVVLSIONS DE LA REYNE LA NVIT DE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_791 ; cote locale : B_4_21. le 2014-02-04 13:41:30.

ceux que les tyrans precedens auoient mis aux fers,
& faisoient respondre les échos de tous les pays, au
cry de liberté qu’ils iettoient continuellement.   Ainsi saisie à la fois d’horreur & de crainte, de
regret & de douleur, & pleine de cuisans repentirs,
elle se mit à discourir en elle-mesme de cette sorte. Ne faut-il pas que ie sois la plus imprudente &
la plus mal-heureuse personne du monde pour en
vser comme ie fais. Ie perds l’Estat du Roy mon
fils, ma reputation, & les cœurs de mes sujets,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 207. Anonyme. LES CONVVLSIONS DE LA REYNE LA NVIT DE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_791 ; cote locale : B_4_21. le 2014-02-04 13:41:30.

& respiré vn air qui ne leur estoit pas naturel.
Ne suis-je donc au monde que pour la destruction
du genre humain ? Quel exemple de douceur
& de clemence ie donne aux Reines doüairieres
qui me suiuront desormais en France ? Mais
si ie sens quelque repentir d’estre la cause de ces excez,
n’est-il pas tout à fait impuissant, puis que ie
m’efforce de retenir le sujet qui me les fait commettre ?
Me parler d’esloigner Mazarin, ou de consentir
à son esloignement qui paroist si proché, est
me

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 208. Anonyme. LES CONVVLSIONS DE LA REYNE LA NVIT DE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_791 ; cote locale : B_4_21. le 2014-02-04 13:41:30.

Donc, Madame, sçachant
que vous auez trempé dans ce mystere d’iniquité, & par consequent qu’il faut, ou qu’il ne soit
point de Dieu, ou qu’vne grande peine soit deuë à
tant d’offenses, sans vous amuser à de vains regrets,
faites que vostre repentir marche sur les traces
de vostre iniustice, pour produire des actes tous
contraires à ceux que vous auez exercés par le passé.
Rescuscitez par la cassation des tributs iniustes,
& la cessation de la guerre, ceux que vous auez en
quelque sorte fait perir par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 209. Anonyme. LES CONVVLSIONS DE LA REYNE LA NVIT DE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_791 ; cote locale : B_4_21. le 2014-02-04 13:41:30.

le meriter par quelque grand seruice que vous leur
rendiez apres ce depart : Puis que vostre presence
leur est suspecte, faites leur du bien, sans qu’ils ayent
le déplaisir de vous voir dauantage. Adieu, partez,
viuez, & vous souuenez de moy, pour vous
obliger au repentir des fautes que l’ambition nous
a fait commettre, mettant toute la France en combustion,
ou faute de prudence pour étouffer les desordres
au point de leur naissance, ou par desir de
nous en conseruer l’empire absolu, au preiudice de
ceux qui ont plus de droit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 210. Anonyme. LES ENTRETIENS DE MESSIEVRS DE THVRENNE ET... (1652) chez Coulon (veuve d'Antoine) [?] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1250 ; cote locale : B_19_57. le 2014-02-11 15:46:55.

nous ayder. C’est vne verité qui aproist
visible à nos yeux : Ne voyons-nous pas que
nos plus grands destructeurs, deuiennent nos amys &
nos deffenseurs : Il faut du moins du sang pour lauer
les. Autels de la guerre, & nul n’est digne guerrier qu’il
ne se repente d’auoir entretenu tels sacrifices : c’est ce
que nous voyons à nos yeux auiourd’huy, és personnes
de Messieurs de Tauannes & de Turenne. Le
premier porté pour le Roy & la Patrie, & l’autre
pour l’interest du Cardinal Mazarin, tout cecy se

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 211. Anonyme. LES LEÇONS DES TENEBRES DES PARISIENS, OV... (1649) chez Sevestre (Pierre) à Paris , 8 pages. Langue : français. Page de titre en page 2.. Référence RIM : M0_1808 ; cote locale : C_3_1. le 2014-02-16 10:19:30.

de toutes les
autres Citez, non seulement de France, mais de tous les endroits
de la terre. Mais lors qu’elle s’est veuë affligée, elle s’est
enfin reconnuë, & se tournant de l’autre costé, c’est à dire
changeant de vie & de mœurs, elle s’est enfin repentie. 4. Elle a de l’ordure aux pieds, & ne s’est point ressouuenuë de sa
fin derniere. Elle à esté rudement demise, ne trouuant aucun moyen
pour se consoler. Seigneur considerez mon affliction, parce que mon
ennemy est desia tout droit. Nous auions

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 212. Anonyme. LES MERVEILLES DE LA FRONDE DV GRAND... (1649) chez [s. n.] à Anvers , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2458 ; cote locale : C_4_56. le 2014-02-19 14:48:46.


Sont maintenant de sa caballe,
Et voila ce grand Cardinal
Exempt de la peine & du mal.    
Pour Bachamont la ieune enfance
Le doit sauuer de cette loy,
De gambiller sous la potence
Pour auoir irrité son Roy :
Il se repent comme son pere,
Et promet vn iour de mieux faire,
Tout prest de dresser vn Factum
Contre le President Charton.    
Apprend de moy Iulles de Rome,
Pauure Ministre sans vertu,
Qu’aussi tost que l’on siffle vn homme,
Icy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 213. Anonyme. LES PVRES VERITEZ Qui ne sont point... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2929 ; cote locale : B_9_29. le 2014-02-23 11:28:41.

& d’Empereurs, demander incessamment à Dieu la iustice
que sa parole nous promet ; & il est d’autant plus
croyable que nous l’obtiendrons, que ce pauure Prince
malheureux a esté heureux à ce poinct, de faire dans les
derniers momens de sa vie, des actes de repentir de ses
pechez, & de pardon à ses ennemis, auec des marques
d’vne contrition si grande & si parfaite, que le Prestre
qui lui donna l’absolution, assure d’en auoir esté sensiblement
touché. Ie me trouue obligé de vous dire encore

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 214. Anonyme. LES RAISONS OV LES MOTIFS VERITABLES DE LA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 26 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_5. Référence RIM : M0_2967 ; cote locale : A_8_19. le 2014-02-24 09:50:01.

tous les Habitans de Paris
à la tyrannie, & à la vengeance d’vn Ministre Estranger. Le Parlement creut donc qu’il seroit luy-mesme complice
de la perte & de la ruine de l’Estat, s’il pardonnoit dauantage
à ses ennemis, & s’il attendoit encore leur repentir. Tellement qu’il rend vn Arrest, par lequel le Cardinal Mazarin
est declaré Perturbateur du repos public, ennemy du Roy
& de l’Estat, enjoint à luy de vuider de la Cour dans le iour,
& du Royaume dans huictaine, autrement enjoint aux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 215. Anonyme. LES RAISONS OV LES MOTIFS VERITABLES DE LA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 26 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_19. Référence RIM : M0_2967 ; cote locale : C_9_5. le 2014-02-24 09:55:43.

tous les Habitans de Paris
à la tyrannie, & à la vengeance d’vn Ministre Estranger. Le Parlement creut donc qu’il seroit luy-mesme complice
de la perte & de la ruine de l’Estat, s’il pardonnoit dauantage
à ses ennemis, & s’il attendoit encore leur repentir. Tellement qu’il rend vn Arrest, par lequel le Cardinal Mazarin
est declaré Perturbateur du repos public, ennemy du Roy
& de l’Estat, enjoint à luy de vuider de la Cour dans le iour,
& du Royaume dans huictaine, autrement enjoint aux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 216. Anonyme. LETTRE DE REPROCHE DE LA Reyne au Cardinal... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_37 et B_13_16. Référence RIM : M0_2051 ; cote locale : C_3_23. le 2014-06-01 09:15:29.

LETTRE
DE REPROCHE DE LA
Reyne au Cardinal
MAZARIN,
Sur le repentir quelle a de l’auoir
aymé.

M. DC. XLIX. Lettre de reproche de la Reyne à
Monsieur le Cardinal Mazarin
sur le repentir quelle a de l’auoir
aymé. MONSIEVR Si vos yeux m’esconnoissent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 217. Anonyme. LETTRE DE REPROCHE DE LA Reyne au Cardinal... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_37 et B_13_16. Référence RIM : M0_2051 ; cote locale : C_3_23. le 2014-06-01 09:15:29.

LETTRE
DE REPROCHE DE LA
Reyne au Cardinal
MAZARIN,
Sur le repentir quelle a de l’auoir
aymé.

M. DC. XLIX. Lettre de reproche de la Reyne à
Monsieur le Cardinal Mazarin
sur le repentir quelle a de l’auoir
aymé. MONSIEVR Si vos yeux m’esconnoissent le caractere de
ma Lettre, comme vostre ame ingratte a effacé
ceux que mon amour vous auoit graué dedans le
cœur, refusez les à la lecture d’vne feüille qui ne se
noircit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 218. Anonyme. LETTRE DE REPROCHE DE LA Reyne au Cardinal... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_16 et C_3_23. Référence RIM : M0_2051 ; cote locale : A_5_37. le 2014-06-01 09:17:18.

LETTRE
DE REPROCHE DE LA
Reyne au Cardinal
MAZARIN,
Sur le repentir quelle a de l’auoir
aymé.

M. DC. XLIX. Lettre de reproche de la Reyne à
Monsieur le Cardinal Mazarin
sur le repentir quelle a de l’auoir
aymé. MONSIEVR Si vos yeux m’esconnoissent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 219. Anonyme. LETTRE DE REPROCHE DE LA Reyne au Cardinal... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_16 et C_3_23. Référence RIM : M0_2051 ; cote locale : A_5_37. le 2014-06-01 09:17:18.

LETTRE
DE REPROCHE DE LA
Reyne au Cardinal
MAZARIN,
Sur le repentir quelle a de l’auoir
aymé.

M. DC. XLIX. Lettre de reproche de la Reyne à
Monsieur le Cardinal Mazarin
sur le repentir quelle a de l’auoir
aymé. MONSIEVR Si vos yeux m’esconnoissent le caractere de
ma Lettre, comme vostre ame ingratte a effacé
ceux que mon amour vous auoit graué dedans le
cœur, refusez-les à la lecture d’vne feüille qui ne se
noircit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 220. Anonyme. LETTRE DE REPROCHE DE LA Reyne au Cardinal... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_37 et C_3_23. Référence RIM : M0_2051 ; cote locale : B_13_16. le 2014-06-01 09:19:51.

LETTRE
DE REPROCHE DELA
Reyne au Cardinal
MAZARIN.

Sur le repentir quelle a de l’auoir
aymé.

M. DC. XLIX. Lettre de reproche de la Reyne à
Monsieur le Cardinal Mazarin
sur le repentir quelle a de l’auoir
aymé. MONSIEVR Si vos yeux m’esconnoissent le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 221. Anonyme. LETTRE DE REPROCHE DE LA Reyne au Cardinal... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_37 et C_3_23. Référence RIM : M0_2051 ; cote locale : B_13_16. le 2014-06-01 09:19:51.

DE REPROCHE DELA
Reyne au Cardinal
MAZARIN.

Sur le repentir quelle a de l’auoir
aymé.

M. DC. XLIX. Lettre de reproche de la Reyne à
Monsieur le Cardinal Mazarin
sur le repentir quelle a de l’auoir
aymé. MONSIEVR Si vos yeux m’esconnoissent le caractere de
ma Lettre, comme vostre ame ingratte a effacé
ceux que mon amour vous auoit graué dedans le
cœur, refusez-les à la lecture d’vne feüille qui ne se
noircit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 222. Anonyme. LETTRE ENVOYÉE A DOM FRANCISCO MARIA DEL... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_5_28. Référence RIM : M0_2225 ; cote locale : C_3_46. le 2014-06-15 00:30:05.

dont ils entretiennent les grandes
despenses, & en guerre & en paix, qui conuiennent à leurs
dignitez & à leurs naissances, ne sont pas dans Paris, ils sont
exposez à la rage des Soldats estrangers, animez par leur ennemy.
Et comme c’est sa coustume de se repentir, non seulement
d’auoir bien fait, mais aussi de n’auoir pas assez fait de mal, il est
marry que ce ieune Prince, vray Sang de Henry le Grand, ce
grand Duc de Beaufort, dont la sincerité incorruptible, & dont
la force & de corps & d’esprit luy a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 223. Anonyme. LETTRE ENVOYÉE A DOM FRANCISCO MARIA DEL... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_5_28. Référence RIM : M0_2225 ; cote locale : C_3_46. le 2014-06-15 00:30:05.

que meritoit sa vertu, dont la probité,
l’integrité, la prudence en la conduite, & le courage indompté,
ont esté recognus du feu Roy, & par eloges de sa propre
bouche, & par des recompenses honnestes, qu’il auoit acquises
au peril de sa vie. Il se repent dequoy sa tyrannie n’a pas
esté assez puissante pour, contre les loix & la raison, faire mourir
l’innocent : Et en veut aux Iuges & les blasme, à cause qu’ils
n’ont pas voulu se laisser corrompre. Il n’espargne pas ce beau
Lys, né dans le parterre de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 224. Anonyme. LETTRE ENVOYÉE A DOM FRANCISCO MARIA DEL... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_3_46. Référence RIM : M0_2225 ; cote locale : A_5_28. le 2014-06-15 00:32:56.

dont ils entretiennent les grandes
despenses, & en guerre & en paix, qui conuiennent à leurs
dignitez & à leurs naissances, ne sont pas dans Paris, ils sont
exposez à la rage des Soldats estrangers, animez par leur ennemy.
Et comme c’est sa coustume de se repentir, non seulement
d’auoir bien fait, mais aussi de n’auoir pas assez fait de mal, il est
marry que ce ieune Prince, vray Sang de Henry le Grand, ce
grand Duc de Beaufort, dont la sincerité incorruptible, & dont
la force & de corps & d’esprit luy a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 225. Anonyme. LETTRE ENVOYÉE A DOM FRANCISCO MARIA DEL... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_3_46. Référence RIM : M0_2225 ; cote locale : A_5_28. le 2014-06-15 00:32:56.

que meritoit sa vertu, dont la probité,
l’integrité, la prudence en la conduite, & le courage indompté,
ont esté recognus du feu Roy, & par eloges de sa propre
bouche, & par des recompenses honnestes, qu’il auoit acquises
au peril de sa vie. Il se repent dequoy sa tyrannie n’a pas
esté assez puissante pour, contre les loix & la raison, faire mourir
l’innocent: Et en veut aux Iuges & les blasme, à cause qu’ils
n’ont pas voulu se laisser corrompre. Il n’espargne pas ce beau
Lys, né dans le parterre de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 226. Anonyme. MANIFESTE DE LA VILLE DE PARIS, CONTRE LE... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 27 pages. Langue : français, latin. Avec permission.. Référence RIM : M0_2362 ; cote locale : B_11_20. le 2014-06-23 07:09:13.

changer de conduite,
& nous faire voir vn siecle plus heureux : On flatta
tout le monde de cette esperance. Ce fut par cet
artifice qu’on nous fit aualler ce poison si subtil, &
qu’on surprit encore la credulité des peuples. Mais comme les Tyrans ne se repentent iamais,
le Cardinal Mazarin tascha de faire perir Paris par
des voyes secrettes & criminelles, ne l’ayant pû
destruire par la force. Le principal Article de la Paix estoit le retour du
Roy dans Paris : c’est son Throsne, c’est où il trouue
sa

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 227. Anonyme. MEDITATIONS DV CARDINAL MAZARIN DONNEES AV... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2440 ; cote locale : C_6_12. le 2014-06-30 08:25:56.

mort
vous demandé la vie eternelle, ie sçay bien que
i’ay failly, mais ie sçay bien que vous me pouuez
pardonner, si ie connois mes offences, ie
connois aussi vostre misericorde, vous aurez
donc pitié de ma pitié, & ayant plustost égard à mon repentir que mes fautes, vous me donnerez
vostre grace, que implore auec ces derniers
souspirs de mõ cœur, & auec les dernieres
passions de mon ame, aussi bien vostre bonté
ma pas sauué pour me perdre, puis que ie vous
adore comme mon Createur, vous receurez
la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 228. Anonyme. NOVVELLES APPORTEES AV ROY LOVIS XIII. DANS... (1649) chez Loyson (Guillaume et Jean-Baptiste) à Paris , 20 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_34. Référence RIM : M0_2555 ; cote locale : A_6_44. le 2014-07-06 16:07:51.

du Roy, & s’estoit tousiours montre tres-constant
à la conseruation du bien public; son fils seroit receu dans
les champs Elizées, pour iouir des felicitez que les autres y goustent,
d’autant mieux qu’il auoit en quelque façon reparé son crime par
vne veritable repentance, & par les excellentes & Chrestiennes admonitions qu’il auoit faites au Prince de Condé auparauant que rendre
l’ame: mais quant aux autres ils furent condamnez sans remission
aux peines eternelles que meritent ceux qui soustiennent la mauuaise

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 229. Anonyme. NOVVELLES APPORTEES AV ROY LOVIS XIII. DANS... (1649) chez Loyson (Guillaume et Jean-Baptiste) à Paris , 20 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_44. Référence RIM : M0_2555 ; cote locale : C_6_34. le 2014-07-06 16:10:12.

du Roy, & s’estoit tousiours montré tres-constant
à la conseruation du bien public ; son fils seroit receu dans
les champs Elizées, pour iouir des felicitez que les autres y goustent,
d’autant mieux qu’il auoit en quelque façon reparé son crime par
vne veritable repentance, & par les excellentes & Chrestiennes admonitions qu’il auoit faites au Prince de Condé auparauant que rendre
l’ame : mais quant aux autres ils furent condamnez sans remission
aux peines eternelles que meritent ceux qui soustiennent la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 230. Anonyme. OBSERVATIONS SVR QVELQVES LETTRES ECRITES AV... (1652) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 77 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Gravure du portrait du cardinal Mazarin en page 4. Informations éditoriales au colophon.. Référence RIM : M0_2572 ; cote locale : C_12_35a. le 2014-07-07 05:03:15.

dans l’oisiueté d’vne honteuse retraitte, le feu dont le Royaume brusle auiourd’huy au dehors, & au dedans ;
sans le venir esteindre auec ses amis. Nous dirons
de cette resolution caualiere ; & charité Chrestienne :
que nous estimerions la repentance de
ce pretendu conuerti, s’il venoit pour esteindre
les feux, que ses imprudences, & ses impietez
ont allumez. Mais nous craignons que les eaux,
qu’il aporte, ne soient semblables à celles, que
les Mareschaux iettent sur leurs charbons, pour
faire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 231. Anonyme. OBSERVATIONS VERITABLES ET DES-INTERESSEES,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 160 pages. Langue : français, latin. Table des matières en pages 5-6; avertissement de l'imprimeur au lecteur en page 8. Notre page 9 est numérotée 1 dans l'original (cet écart de 8 se maintient jusqu'à la fin de la pièce).. Référence RIM : M0_2574 ; cote locale : B_11_23. le 2014-07-08 14:38:18.

& qualité qu’ils puissent estre ; cause pourquoy il fut condamné
par Arrest du parlement de paris, à declarer dans la grande
salle de Sorbonne à genoux & teste nuë, qu’il auoit temerairement &
inconsiderément proposé cette question, qu’il s’en repentoit, & en demandoit
pardon à Dieu, au Roy & à la iustice ; Et les theses furent publiquement
lacerées, ce qui fut executé en la presence des
commissaires de la cour en l’assemblée des docteurs à ce appellez
par le son de la cloche ; thomas Blanzy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 232. Anonyme. OVIDE PARLANT A TIESTE, Luy monstrant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français, latin. Voir aussi C_12_36. Référence RIM : M0_2637 ; cote locale : B_18_37. le 2014-07-10 16:05:03.

ainsi est à plaindre la vengeance,
quand celuy enuers lequel elle s’employe, perd le
moyen de la souffrir : Car comme le vengeur y veut
voir, pour en tirer du plaisir, il faut que celuy sur
lequel il se venge, y voye aussi, pour en receuoir du
desplaisir & de la repentance. Il s’en repentira, disons
nous. Et pour luy auoir donné d’vne pistolade
en la teste, estimons-nous qu’il s’en repente. Au rebours,
si nous y prenons garde, nous trouuerons
qu’il nous fait la mouë en tombant : Il ne nous en
sçait pas seulement

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 233. Anonyme. OVIDE PARLANT A TIESTE, Luy monstrant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français, latin. Voir aussi C_12_36. Référence RIM : M0_2637 ; cote locale : B_18_37. le 2014-07-10 16:05:03.

la vengeance,
quand celuy enuers lequel elle s’employe, perd le
moyen de la souffrir : Car comme le vengeur y veut
voir, pour en tirer du plaisir, il faut que celuy sur
lequel il se venge, y voye aussi, pour en receuoir du
desplaisir & de la repentance. Il s’en repentira, disons
nous. Et pour luy auoir donné d’vne pistolade
en la teste, estimons-nous qu’il s’en repente. Au rebours,
si nous y prenons garde, nous trouuerons
qu’il nous fait la mouë en tombant : Il ne nous en
sçait pas seulement mauuais gré, c’est bien

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 234. Anonyme. OVIDE PARLANT A TIESTE, Luy monstrant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français, latin. Voir aussi C_12_36. Référence RIM : M0_2637 ; cote locale : B_18_37. le 2014-07-10 16:05:03.

y veut
voir, pour en tirer du plaisir, il faut que celuy sur
lequel il se venge, y voye aussi, pour en receuoir du
desplaisir & de la repentance. Il s’en repentira, disons
nous. Et pour luy auoir donné d’vne pistolade
en la teste, estimons-nous qu’il s’en repente. Au rebours,
si nous y prenons garde, nous trouuerons
qu’il nous fait la mouë en tombant : Il ne nous en
sçait pas seulement mauuais gré, c’est bien loing de
s’en repentir. Et luy prestons le plus fauorable de
tous les offices de la vie, qui est de le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 235. Anonyme. OVIDE PARLANT A TIESTE, Luy monstrant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français, latin. Voir aussi C_12_36. Référence RIM : M0_2637 ; cote locale : B_18_37. le 2014-07-10 16:05:03.

nous. Et pour luy auoir donné d’vne pistolade
en la teste, estimons-nous qu’il s’en repente. Au rebours,
si nous y prenons garde, nous trouuerons
qu’il nous fait la mouë en tombant : Il ne nous en
sçait pas seulement mauuais gré, c’est bien loing de
s’en repentir. Et luy prestons le plus fauorable de
tous les offices de la vie, qui est de le faire mourir
promptement & insensiblement. Nous sommes à
conniller, à trotter, & à fuir les officiers de la iustice
qui nous suiuent, & luy est en repos. Le tuer est bon

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 236. Anonyme. OVIDE PARLANT A TIESTE, Luy monstrant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_18_37. Référence RIM : M0_2637 ; cote locale : C_12_36. le 2014-07-10 16:13:06.

ainsi est à plaindre la vengeance,
quand celuy enuers lequel elle s’employe, perd le
moyen de la souffrir : Car comme le vengeur y veut
voir, pour en tirer du plaisir, il faut que celuy sur
lequel il se venge, y voye aussi, pour en receuoir du
desplaisir & de la repentance. Il s’en repentira, disons
nous. Et pour luy auoir donné d’vne pistolade
en la teste, estimons-nous qu’il s’en repente : Au rebours,
si nous y prenons garde, nous trouuerons
qu’il nous fait la mouë en tombant : Il ne nous en
sçait pas seulement

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 237. Anonyme. OVIDE PARLANT A TIESTE, Luy monstrant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_18_37. Référence RIM : M0_2637 ; cote locale : C_12_36. le 2014-07-10 16:13:06.

la vengeance,
quand celuy enuers lequel elle s’employe, perd le
moyen de la souffrir : Car comme le vengeur y veut
voir, pour en tirer du plaisir, il faut que celuy sur
lequel il se venge, y voye aussi, pour en receuoir du
desplaisir & de la repentance. Il s’en repentira, disons
nous. Et pour luy auoir donné d’vne pistolade
en la teste, estimons-nous qu’il s’en repente : Au rebours,
si nous y prenons garde, nous trouuerons
qu’il nous fait la mouë en tombant : Il ne nous en
sçait pas seulement mauuais gré, c’est

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 238. Anonyme. OVIDE PARLANT A TIESTE, Luy monstrant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_18_37. Référence RIM : M0_2637 ; cote locale : C_12_36. le 2014-07-10 16:13:06.

y veut
voir, pour en tirer du plaisir, il faut que celuy sur
lequel il se venge, y voye aussi, pour en receuoir du
desplaisir & de la repentance. Il s’en repentira, disons
nous. Et pour luy auoir donné d’vne pistolade
en la teste, estimons-nous qu’il s’en repente : Au rebours,
si nous y prenons garde, nous trouuerons
qu’il nous fait la mouë en tombant : Il ne nous en
sçait pas seulement mauuais gré, c’est bien loing de
s’en repentir. Et luy prestons le plus fauorable de
tous les offices de la vie, qui est de le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 239. Anonyme. OVIDE PARLANT A TIESTE, Luy monstrant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_18_37. Référence RIM : M0_2637 ; cote locale : C_12_36. le 2014-07-10 16:13:06.

nous. Et pour luy auoir donné d’vne pistolade
en la teste, estimons-nous qu’il s’en repente : Au rebours,
si nous y prenons garde, nous trouuerons
qu’il nous fait la mouë en tombant : Il ne nous en
sçait pas seulement mauuais gré, c’est bien loing de
s’en repentir. Et luy prestons le plus fauorable de
tous les offices de la vie, qui est de le faire mourir
promptement & insensiblement. Nous sommes à
conniller, à trotter, & à fuir les officiers de la iustice
qui nous suiuent, & luy est en repos. Le tuer est bon

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 240. Anonyme. PANEGYRIQVE DV ROY TRES-CHRESTIEN LOVYS XIV... (1651) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 23 pages. Langue : français. Voir aussi B_19_2 et C_11_13. Référence RIM : M0_2663 ; cote locale : B_1_8. le 2014-07-12 07:06:12.

pour vne crainte qu’ils ont de deuenir innocens,
& de se mettre à la mercy des Loix qu’ils ont offensez,
ne croyant pas de pouuoir iustifier leurs
fautes que par la continuation & n’y ayant pas apparence
que vostre Majesté se d’eust contenter de
leur repentance. C’est iustement, SIRE, pour appuyer cette opinion
qu’elle a tousiours eu de leur tyrannie, puisque
par toute sorte de Politique on croit que le
danger n’est pas moindre à s’en d’effaire qu’à s’en
aisir, & que de s’en retourner de ces

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 241. Anonyme. PANEGYRIQVE DV ROY TRES-CHRESTIEN LOVYS XIV.... (1651) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 23 pages. Langue : français. Voir aussi B_1_8 et B_19_2. Référence RIM : M0_2663 ; cote locale : C_11_13. le 2014-07-12 07:10:23.

pour vne crainte qu’ils ont de deuenir innocens,
& de se mettre à la mercy des Loix qu’ils ont offensez,
ne croyant pas de pouuoir iustifier leurs
fautes que par la continuation & n’y ayant pas apparence
que vostre Majesté se d’eust contenter de
leur repentance. C’est iustement, SIRE, pour appuyer cette opinion
qu’elle a tousiours eu de leur tyrannie, puisque
par toute sorte de Politique on croit que le
danger n’est pas moindre à s’en d’effaire qu’à s’en
aisir, & que de s’en retourner de ces

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 242. Anonyme. PANEGYRIQVE DV ROY TRES-CHRESTIEN LOVYS XIV.... (1651) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 23 pages. Langue : français. Voir aussi B_1_8 et C_11_13. Référence RIM : M0_2663 ; cote locale : B_19_2. le 2014-07-12 07:07:53.

pour vne crainte qu’ils ont de deuenir innocens,
& de se mettre à la mercy des Loix qu’ils ont offensez,
ne croyant pas de pouuoir iustifier leurs
fautes que par la continuation & n’y ayant pas apparence
que vostre Majesté se d’eust contenter de
leur repentance. C’est iustement, SIRE, pour appuyer cette opinion
qu’elle a tousiours eu de leur tyrannie, puisque
par toute sorte de Politique on croit que le
danger n’est pas moindre à s’en d’effaire qu’à s’en
aisir, & que de s’en retourner de ces

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 243. Anonyme. PARIS AVX PIEDS DV ROY LOVYS XIV. (1652) chez Estienne (Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_2690 ; cote locale : B_3_5. le 2014-07-12 07:43:58.

Vangez vous, SIRE, vangez-moy, mais vangez-vous en
Roy, vangez-vous en Pere, & me vangez en Mere; vangez-vous
comme vn Roy genereux & triomphant à la satisfaction
& à la gloire duquel il suffit de voir des sujets
humiliez par terre, des enfans pleins de repentir &
de recognoissance, & des sujets non plus auec des armes,
mais auec des palmes à la main, non point portant
la corde au col qu’ils pourroient auoir meritée,
mais abbaissant & pliant le col pour prendre le ioug qu’il
plaist à V. M. de leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 244. Anonyme. PIECE D’ESTAT OV LES SENTIMENS DES SAGES. (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 19 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2758 ; cote locale : A_6_82. le 2014-07-12 08:44:18.

capables de ses bassesses
& de ses laschetez, & si nous sommes dedans
le Cristianisme? Quelle horreur de tant de medisances,
de mensonges & d’impietez; Mon cher
Polydas, instruisons nous des paroles du Sage,
Cum detrectatoribus non Commiscearis quoniam repente
consurget perditio eorum, il n’y a rien de plus certain
que les medisans seront maudits, ne te mesle donc
point dedans leurs crimes & ne les approuue pas;
Cham fils de Noé le fut pour n’auoir pas caché
les deffauts de son pere; & le grand

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 245. Anonyme. QVE LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX DE DIEV.... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 26 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_13. Pièce 4 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_2943 ; cote locale : C_10_52. le 2014-07-21 15:11:51.

est vne habitude de la volonté, par
laquelle les Souuerains remettent facilement le tort
qu’il leur est fait, & par laquelle ils font voir qu’ils
ont quelques traits de Diuinité, qui ne se trouuent
pas au reste des hommes. Dieu n’a ny feux ny foudres
pour les repentans, & sa misericorde fait sousmettre
ce diuin Seigneur aux volontez de celuy qui la luy
demande. Si Dieu oublie tous les crimes que nous
auons fait contre luy, pour l’amour de son Fils, que ne
deuez vous pas faire pour nous en faueur de cet
Oinct sacré, que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 246. Anonyme. QVE LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX DE DIEV.... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 26 pages. Langue : français. Voir aussi C_10_52. Pièce 4 des 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_2943 ; cote locale : A_7_13. le 2014-07-21 16:25:36.

est vne habitude de la volonté, par
laquelle les Souuerains remettent facilement le tort
qu’il leur est fait, & par laquelle ils font voir qu’ils
ont quelques traits de Diuinité, qui ne se trouuent
pas au reste des hommes Dieu n’a ny feux ny foudres
pour les repentans, & sa misericorde fait sousmettre
ce diuin Seigneur aux volontez de celuy qui la luy
demande. Si Dieu oublie tous les crimes que nous
auons fait contre luy, pour l’amour de son Fils, que ne
deuez-vous pas faire pour nous en faueur de cet
Oinct sacré, que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 247. Anonyme. RAISONNEMENT SVR LES AFFAIRES PRESENTES,... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_6. Référence RIM : M0_2970 ; cote locale : A_8_29. le 2014-07-26 04:06:29.

L’on peche dans le sujet,
lors qu’on se picque trop legerement, & qu’on prend
les choses du biais qu’on ne deuroit pas. L’on peche
dans la decision par trop de presomption de ses forces,
ou par sa mauuaise conduite: Et I’issuë donne souuent
de cuisants repentirs faute de l’auoir bien preueuë. Voyons lequel
des deux Partys pechera dans ces trois circonstances, en la funeste
querelle qui s’allume au cœur de cét Estat. Il me semble que les Princes du Party de Saint Germain se trompent
dans le sujet de la querelle, ou

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 248. Anonyme. RAISONNEMENT SVR LES AFFAIRES PRESENTES,... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_29. Référence RIM : M0_2970 ; cote locale : C_9_6. le 2014-07-26 04:08:00.

L’on peche dans le sujet,
lors qu’on se picque trop legerement, & qu’on prend
les choses du biais qu’on ne deuroit pas. L’on peche
dans la decision par trop de presomption de ses forces,
ou par sa mauuaise conduite : Et l’issuë donne souuent
de cuisants repentirs faute de l’auoir bien preueuë. Voyons lequel des
deux Partys pechera dans ces trois circonstances, en la funeste querelle
qui s’allume au cœur de cét Estat. Il me semble que les Princes du Party de Saint Germain se trompent
dans le sujet de la querelle, ou

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 249. Anonyme. RECIT VERITABLE DES DISCOVRS tenus entre les... (1649) chez Targa (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français. Sans page de titre. Avec permission. Date et informations éditoriales au colophon.. Référence RIM : M0_3030 ; cote locale : C_9_13. le 2014-08-10 11:49:24.

à venir la corde au col demander pardon, puis qu’ils n’on point offencé,
& soyez tres assurée que si le respect ne les releuoit, & qu’il ne vous considerassent
comme la Mere de leur Roy, ayant beaucoup plus de forces que
vous, ils pourroient vous faire repentir tout à loisir de ce que vous auez
entrepris auec trop de temerité, de promptitude, & d’inconsideration. Et
craignez enfin que Dieu ne se serue de tous ces troubles pour vous punir
dés icy bas, des crimes & des offences qui se sont commises contre luy sous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 250. Anonyme. RECVEIL GENERAL, De toutes les Chansons... (1649) chez [s. n.] à Paris , 27 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3055 ; cote locale : C_8_44. le 2014-08-11 06:14:59.

peut son salut trouuer
Et auec elle se sauuer.    
Ie ne serois plus prolonger
Car il faut que mon ame expire,
Ie prie Dieu me vouloir loger
Là haut dans son Celeste Empire
Ie meurs bien resout & contant,
De tous mes pechez repentant.    
Ie vous presente mes adieux,
Ma Femme & Mere bien aymée
Dieu vueille qu’vn iour dans les
Cieux,
Que nos trois ames soient placés,
Pour le loüer incessamment
Plein d’vn parfaict contentement.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 251. Anonyme. RECVEIL GENERAL, De toutes les Chansons... (1649) chez [s. n.] à Paris , 27 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3055 ; cote locale : C_8_44. le 2014-08-11 06:14:59.

curiosité,
Il faut que ie commence
Parler du Cardinal,
Qui veut ruyner la France,
Par conseil infernal.   Le Gentil-homme.  
Quoy il nous veux donc faire
Cruellement pastir,
Aussi ce temeraire,
S’en pourroit repentir
Ne donne piont de tresue,
Encore à tes discours,
Ie te supplie acheue,
Que i’entende le cours.   Le Courrier.  
Il nous vouloit reduire
A telle extremité,
Et aussi nous destruire
Par la necessité,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 252. Anonyme. RECVEIL GENERAL, De toutes les Chansons... (1649) chez [s. n.] à Paris , 27 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3055 ; cote locale : C_8_44. le 2014-08-11 06:14:59.

   
Faut que l’on assomme,
Ce faux Cardinal,
Et que l’on le nomme,
Démon infernal,
Ha ! traistre Mazarin, &c,    
Toutes nos furies,
Il pourra sentir,
De ses volleries,
Aussi repentir,
Ha ! traistre Mazarin, &c.    
Par ses Monopolles,
Il nous auoit pris
Toutes nos pistolles,
Et nos beaux Louys,
Ha ! traistre Mazarin, &c.    
Monsieur la Trimoüille
A des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 253. Anonyme. RELATION du complot formé en la Ville de... (1652) chez Vallée (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3151 ; cote locale : B_12_60. le 2014-08-12 10:38:25.

des Complices. Les fleaux dont Dieu se sert pour
se vanger des hommes estant des
effects de sa Iustice & de leurs crimes,
il est euident que nous ne les
pouuons euiter que par des moyens
opposez à ceux qui les attirent dessus
nous; c’est à dire par le repentir, & la conuersion:
c’est en vain que nous demandons la paix,
& murmurons contre ceux que nous pensions
estre les Autheurs de la guerre; puis qu’ils ne sont
que des ministres de la colere de Dieu, dont nous
ne pouuons nous deliurer qu’en appaisant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 254. Anonyme. RELATION GENERALE ET VERITABLE DE TOVT CE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 18 pages. Langue : français, latin. Voir aussi A_8_70. Référence RIM : M0_3174 ; cote locale : C_9_32. le 2014-08-13 04:57:19.

portera tesmoignage que i’ay pardonné à tout le monde, & en particulier
à ceux qui sont autheurs de ma mort, quels ils sont Dieu le
sçait, ie prie Dieu de leur pardonner : Mais ce n’est pas tout, il faut
bien que ma charité passe plus auant, ie souhaitte qu’ils se repentent, car veritablement ils ont commis vn grand peché en cette occurence.
Ie prie Dieu auec sainct Estienne, qu’ils n’en reçoiuent pas la
punition, non seulement cela : mais encore qu’ils puissent prendre
la vraye voye d’establir la paix dans le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 255. Anonyme. RELATION GENERALE ET VERITABLE DE TOVT CE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français, latin. Voir aussi C_9_32. Référence RIM : M0_3174 ; cote locale : A_8_70. le 2014-08-13 04:55:18.

portera tesmoignage que i’ay par donné à tout le monde, & en particulier
à ceux qui sont autheurs de ma mort, quels ils sont Dieu le
sçait, ie prie Dieu de leur pardonner: Mais ce n’est pas tout, il faut
bien que ma charité passe plus auant, ie souhaitte qu’ils se repentent, car veritablement ils ont commis vn grand peché en cette occurence.
Ie prie Dieu auec sainct Estienne, qu’ils n’en reçoiuent pas la
punition, non seulement cela: mais encore qu’ils puissent prendre
la vraye voye d’establir la paix dans le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 256. Anonyme. RELATION VERITABLE DE TOVT CE QVI S’EST... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Voir aussi D_1_62. Référence RIM : M0_3252 ; cote locale : B_5_48. le 2014-08-14 15:55:28.

soûmises marques de nostre zele que de mespris & de
cruautez. Il a eludé les efforts des armes par de fausses promesses,
trompé nos Princes par ses negociations, & ruiné le peuple
par ses tyrannies. L’amour que nous portons à nostre Roy ne
nous doit pas faire repentir de cette conduite respectueuse, nos
souffrances ont marqué nostre fidelité, il faut maintenant que
nostre deffense marque nostre courage; & puisque cette veneration
stupide que nous auons pour nostre Roy ne sert qu’à ruiner
son Royaume, & que tous les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 257. Anonyme. RELATION VERITABLE DE TOVT CE QVI S’EST... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_5_48. Référence RIM : M0_3252 ; cote locale : D_1_62. le 2014-10-16 08:13:54.

soûmises marques de nostre zele que de mespris & de
cruautez. Il a eludé les efforts des armes par de fausses promesses,
trompé nos Princes par ses negociations, & ruiné le peuple
par ses tyrannies. L’amour que nous portons à nostre Roy ne
nous doit pas faire repentir de cette conduite respectueuse, nos
souffrances ont marqué nostre fidelité, il faut maintenant que
nostre deffense marque nostre courage ; & puisque cette veneration
stupide que nous auons pour nostre Roy ne sert qu’à ruiner
son Royaume, & que tous les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 258. Anonyme. REMONSTRANCE AV PRETENDV PARLEMENT DE... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3294 ; cote locale : B_15_24. le 2014-08-24 15:42:31.

de frequentes
seditions dans toute la ville, irriter les
Princes, desesperer tous les peuples, Ie m’estonne
que vous ne dissimulez mieux vos ressentimens
& que vous ne considerez que c’est vn effet de
prudence, quand on a fait quelque faute d’en cacher
le repentir, pour n’estre conuaincu par son
propre tesmoignage qu’on la commise. Mais
quoy ? fust-ce violer quelque deuoir, que de choquer
Mazarin ce concussionnaire public, & ce
perturbateur du repos de toute la France ? & s’il
demeure parmy vous, que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 259. Anonyme. REMONSTRANCE AVX ESPRISTS FOIBLES DE CE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_57. Référence RIM : M0_3297 ; cote locale : A_8_7. le 2014-08-24 18:52:27.

Reine n’a si bien fait exercer la iustice distributiue,
& commutatiue, que nostre incomparable Princesse.
Prenez en bonne part ma iuste remonstrance, &
faites en vostre profit, serò sapiunt phryges, & lors que vostre
bonne volonté secondera les vœux de mon intention,
sans doute que la lumiere de la raison esclairera vostre
esprit de telle sorte que vous confesserez la verité, & vous
repentirez de l’opinion que vous auiez inconsiderement
conceuë.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 260. Anonyme. REMONSTRANCE AVX ESPRISTS FOIBLES DE CE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_7. Référence RIM : M0_3297 ; cote locale : C_9_57. le 2014-08-24 18:53:55.

Reine n’a si bien fait exercer la iustice distributiue,
& commutatiue, que nostre incomparable Princesse.
Prenez en bonne part ma iuste remonstrance, &
faites en vostre profit, serò sapiunt phryges, & lors que vostre
bonne volonté secondera les vœux de mon intention,
sans doute que la lumiere de la raison esclairera vostre
esprit de telle sorte que vous confesserez la verité, & vous
repentirez de l’opinion que vous auiez inconsiderement
conceuë.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 261. Anonyme. REMONSTRANCE DE L’EMINENCE A LA FRANCE, Et... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3302 ; cote locale : C_8_52. le 2014-08-25 00:03:23.

aux points d’vser de complaisance,
Et les faire obeyr à mes extrauagance ;
A quoy ie fus poussé auec impatience
Par ce grand Mareschal tout remply de vaillance ;
Mais les cruels Bourgeois en ont pris la defence,
Et m’ont reduit aux poincts d’aller à repentance
Leurs demandant pardon du peché d’oubliance,
En leurs representant que c’est par ignorance,
Mais à qui m’adresser cette maudite engeance
Se rit de mon mal-heur voulant pour penitence
M’enuoyer chez Pluton demander assistance,
I’ay

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 262. Anonyme. REMONTRANCE DV BERGER DE LA GRANDE MONTAGNE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3314 ; cote locale : C_9_56. le 2014-08-29 14:29:21.

qui nous afflige,
cette grande Saincte obtint de Dieu moderation
dans son courroux, & protection pour son
peuple affligé ; & comme Dieu ne reçoit chãgement
ny mutation ; il est ce qu’il a esté, & sera à
toute eternité, c’est luy qui a pardonné aux repentances
& puny les obstinés, & qui couronnera
ceux qui souffrent pour son nom de mille
lauriers d’eternelle durée, qui n’a point égard
aux grandeurs, puis qu’il en ternit l’éclat quand
il veut, & qui se plaist d’operer les œuures de son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 263. Anonyme. REQVESTE DV DVC DE VANDOSME AV PARLEMENT DE... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_67. Référence RIM : M0_3496 ; cote locale : B_9_13. le 2014-09-19 13:29:52.

A tous
presens & à venir, Salut : Nostre Frere naturelle Duc
de Vendosme ayant tesmoigné à ceux que nous auons
commis à sa garde le desplaisir extresme qu’il ressentoit des
fautes par luy commises contre nostre seruice & repos de nostre
Estat, & la repentance qu’il en proferoit volontairement
jusques à leur en declarer les principalles, & leur faire cognoistre
le desir passionné qu’il auoit de nous aduouer ingenuement
plusieurs autres choses qu’il auoit à declarer de ses actions & desseins
prejudiciables

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 264. Anonyme. REQVESTE DV DVC DE VENDOSME AV PARLEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Voir aussi B_9_13. Référence RIM : M0_3496 ; cote locale : C_9_67. le 2014-09-19 13:36:19.

A tous
presens & à venir, Salut : Nostre frere naturel le Duc
de Vendosme ayant tesmoigné à ceux que nous auons
commis à sa garde le desplaisir extreme qu’il ressentoit des fautes
par luy commises contre nostre seruice & repos de nostre Estat,
& la repentance qu’il en proferoit volontairement iusques à leur
en declarer les principalles, & leur faire cognoistre le desir passionné
qu’il auoit de nous aduoüer ingenuement plusieurs autres
choses qu’il auoit à declarer de ses actions & desseins preiudiciables

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 265. Anonyme. RESPONSE DE MESSIEVRS LES PRINCES AVX... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 50 pages. Langue : français. Voir aussi D_1_30. Référence RIM : M0_3399 ; cote locale : A_9_15. le 2014-09-28 07:13:40.

que leur condition & les prerogatiues
de leur naissance les oblige de maintenir. Messieurs les Princes de Condé, de Conty, & le
Duc de Longueville ne se fussent iamais imaginé que
l’artifice du Cardinal Mazarin feust assez puissant pour
obliger la Reyne à se repentir de ses biens-faits, & à
mettre en doute leur fidelité, & par consequent ne
croyoient pas estre engagez d’entrer dans la iustification
de leur conduite & de leurs actions, pour tesmoigner
leur reconnoissance & se deffendre auec respect
de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 266. Anonyme. RESPONSE DE MONSEIGNEVR LE PRINCE, A LA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_53. Référence RIM : M0_3403 ; cote locale : C_9_73. le 2014-09-28 07:36:59.

actions font voir que i’ay manqué en ce poinct ; celles
que vous faites à present monstrent bien que vous estes coulpable
du mesme crime, veu que vous me traittez de petit
Escholier, & que vous me faites des leçons si peu respectueuses :
Neantmoins si vous vous repentez de la faute que vous
venez de faite, d’aussi bon cœur que ie me repens de celle que
i’ay faite, les affaires du Roy n’iront pas mal d’ores en auant, &
le Tyran de l’Estat & de la Patrie, pourra bien chercher son
salut en sa perte.   La

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 267. Anonyme. RESPONSE DE MONSEIGNEVR LE PRINCE, A LA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_73. Référence RIM : M0_3403 ; cote locale : A_8_53. le 2014-09-28 07:38:43.

actions font voir que i’ay manqué en ce poinct; celles
que vous faites à present monstrent bien que vous estes coulpable
du mesme crime, veu que vous me traittez de petit
Escholier, & que vous me faites des leçons si peu respectueuses:
Neantmoins si vous vous repentez de la faute que vous
venez de faire, d’aussi bon cœur que ie me repens de celle que
i’ay faite, les affaires du Roy n’iront pas mal d’ores en auant, &
le Tyran de l’Estat & de la Patrie, pourra bien chercher son
salut en sa perte.   La

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 268. Anonyme. RESPONSE D’ARISTE A CLYTOPHON SVR LA... (1649) chez Dédin (Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Daté du 12 septembre 1649, avec permission du 30 septembre 1649 signée Daubray, le tout au colophon.. Référence RIM : M0_3390 ; cote locale : C_3_84. le 2014-09-28 03:14:04.

nous, que le sieur
de Mimet auoit defait cinq cens hommes au Baron de Bras,
que toutes Villes sur lesquelles nous auions fondé plus d’esperance
auoient recogneu leur faute & demandé pardon auec toutes
les marques d’vne parfaite contrition & d’vne veritable repentance :
on nous fit voir encor comme nous ne pouuions plus
esperer aucun secours du Comtat, depuis que le Vice-Legat d’Auignon
eust enuoyé protester de sa fidelité au seruice du Roy,
sous les ordres de Monsieur le Comte.   Le seul exemple qu’on fit à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 269. Anonyme. REVELATION DE SAINTE GENEVIÉVE a vn... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3540 ; cote locale : B_4_26. le 2014-09-29 15:30:19.

nos peuples pourquoy
sont-ils perdus entre vos bras, remede asseuré
de nos malades, pourquoy sont-ils estouffez de
la mort, port ouuert à nos debris, pourquoy perissons
nous dans la tempeste, nos prieres nont-elles
pas esté accompagnez de penitence, nos souspirs
de repentence, & nos vœux de fidelité ? peut-estre
nous n’auons pas merité d’estre escoutez de Dieu,
mais vous que nous auons priée, vous auez tousiours
merité & tousiours esté digne d’estre escoutée
& exaucée de sa diuine Maiesté, nous n’auons

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 270. Anonyme. TRAITÉ DE PAIX DE L’AME AVEC SON DIEV, DE... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3797 ; cote locale : C_10_36. le 2014-10-12 05:22:14.

Iustes en sacrifice, pour appaiser vostre Iustice,
parce que nous sommes tous pecheurs ; mais nous offrons nos
corps & nos vies, comme autant de sacrifices, pour seruir
de victimes qui soient immolées à vostre vengeance. Mais
vous n’exigez de vostre Creature, que la repentance & la
Contrition de cœur : la douleur est la seule peine qui nous
blesse, & le souuenir de tant d’obligations & des bien-faits,
dont nous nous sommes rendus indignes : Ie vois bien que
ce sont les blasphemes, que nous auons vomy contre le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 271. Anonyme. TRES-HVMBLE REMONSTRANCE DV PARLEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_52. Référence RIM : M0_3816 ; cote locale : A_8_10. le 2014-10-12 08:51:40.

la facilité de la ville de Tarascon qui auoit pris les armes contre le bien public,
& la sentiment de toute la Prouince qui auoit mis dehors les
principales familles qui n’adheroient pas à ce caprice, &
auoit persisté en sa faute pour euiter la honte du repentir.   La Prouince, SIRE, auoit bien suiet de croire que cette
paix seroit inesbranlable, puis que les Declarations de vostre
Maiesté l’auoient formee, que le Traité d’vn Prince de
l’Eglise & d’vn Ministre d’Estat celebre l’auoit disposée,
que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 272. Anonyme. TRES-HVMBLE REMONSTRANCE DV PARLEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_10. Référence RIM : M0_3816 ; cote locale : C_9_52. le 2014-10-12 08:53:27.

la facilité de la ville de Tarascon qui auoit pris les armes contre le bien public,
& la sentiment de toute la Prouince qui auoit mis dehors les
principales familles qui n’adheroient pas à ce caprice, &
auoit persisté en sa faute pour euiter la honte du repentir.   La Prouince, SIRE, auoit bien suiet de croire que cette
paix seroit inesbranlable, puis que les Declarations de vostre
Maiesté l’auoient formee, que le Traité d’vn Prince de
l’Eglise & d’vn Ministre d’Estat celebre l’auoit disposée,
que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 273. Anonyme. TRES-HVMBLES REMONSTRANCES FAITES AV ROY,... (1651) chez Chouqueux (André) à Paris , 24 pages. Langue : français. Information éditoriale au colophon.. Référence RIM : M0_3836 ; cote locale : B_1_4. le 2014-10-12 09:45:39.

la seule cause, c’est vn iuste ressentiment de sa
colére contre l’ingratitude des hommes, qui ne sçauent
pas recognoistre ses biẽs-faits ; d’ailleurs cette vengeance,
quoy que iuste, n’a pas coustume de durer, il s’appaise
facilement par quelque tesmoignage de repentance,
& pour monstrer que son indignation est passée, il tire
vn rideru deuant sa face, de laquelle les rayons embrasoient
la terre ; ce rideau est vne nuée qu’il esleue deuant
luy afin que la terre ne sente plus sa rigueur, & pour reparer
le dommage

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 274. Anonyme. TRES-HVMBLES REMONSTRANCES FAITES AV ROY,... (1651) chez Chouqueux (André) à Paris , 24 pages. Langue : français. Information éditoriale au colophon.. Référence RIM : M0_3836 ; cote locale : B_1_4. le 2014-10-12 09:45:39.

effets de vos graces, retirez les de la
persecution, reuoquez ces nouuelles impositions, & reparez les
torts qu’ils auront soufferts ; Mais s’il arriuoit que pour leur malheur
ils se fussent tellement oubliez, que de vous donner vn
iuste suiet de plainte, aggreez leur repentir, & leurs penitences,
Receuez les en vostre grace, interposez encores vne fois entre
le visage de vostre Maiesté, duquel ils ne pourront soustenir la
colere, & eux, Vne nuée, & la fa tes couler sur leurs testes penitentes,
c’est à dire appellez vostre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 275. B. P. D., H. de. LES VERITABLES SENTIMENS D’ESTAT POVR LA... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Moreau mentionne: Paris (messire H. de Barroys, prêtre de Paris).. Référence RIM : M0_3979 ; cote locale : B_16_28. le 2014-10-16 08:12:27.

le vaisseau
de cette Monarchie.   Nous ne douterons point que vous n’ayez
l’oreille attentiuement ouuerte aux sages conseils
qu’il vous donneront pour vous faire surgir
à bon port : Si bien que ne faisant rien d’important
sans leurs aduis vous ne vous repentirez
iamais de l’auoir fait ; ce seroit aussi chose
tres-dommageable au Prince disoit le Senateur
Pompée, demander conseil à qui ne le
sçait pas donner, & encor pis à qui n’en oze dire
ses sentimens ; c’est pourquoy il est du tout
mauuais de ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 276. C. P. V. [signé]. MAXIMES HEROYQVE DE S. LOVYS, AV ROY ET A LA... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 10 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi C_6_8. Référence RIM : M0_2426 ; cote locale : A_6_17. le 2014-06-30 02:27:26.

les yeux sur Henry huictiesme Roy
d’Angleterre, qui apres auoir mené vne tres miserable,
acheua par de grandes terreurs qu’il eut à sa
mort, ses crimes luy venant à la foule dans la pensée.
Il tesmoigna de vouloir mourir en l’vnion de l’Eglise
Catholique se repentant de ses excez, & communia
auec quelque apparence de deuotion: mais il est
à craindre que cette penitence n’ait esté semblable à
celle d’Antiochus, puis qu’il prononça ces tristes paroles
vn peu deuant que rendre l’esprit. Nous auons
tout perdu,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 277. C. P. V. [signé]. MAXIMES HEROYQVE DE S. LOVYS, AV ROY ET A LA... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 10 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi A_6_17. Référence RIM : M0_2426 ; cote locale : C_6_8. le 2014-06-30 02:29:43.

les yeux sur Henry huictiesme Roy
d’Angleterre, qui apres auoir mené vne tres miserable
vie, acheua par de grandes terreurs qu’il eut à sa
mort, ses crimes luy venant à la foule dans la pensée.
Il tesmoigna de vouloir mourir en l’vnion de l’Eglise
Catholique se repentant de ses excez, & communia
auec quelque apparence de deuotion : mais il est
à craindre que cette penitence n’ait esté semblable à
celle d’Antiochus, puis qu’il prononça ces tristes paroles
vn peu deuant que rendre I’esprit. Nous auons
tout perdu,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 278. D. L.. LE VISAGE DE BOIS AV NEZ DV MAZARIN. ET SON... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_4032 ; cote locale : C_10_51. le 2014-01-06 09:21:21.

où la Iustice preside auec
tant de majesté ? cherche-t’il d’estre combatu par
leurs paroles, apres auoir esté vaincu par la force de
leur integrité ? ou bien, veut-il entrer dans cette
Conference comme vn pecheur humilié, qui veut
rendre autant de larmes de repentir, qu’il a fait répandre
de ruisseaux de sang des meilleurs suiets de
ce Royaume ? Mais qui pourroit estre touché des
pleurs de celuy qui a fait verser sans horreur le sang
de tant de bons François ? Non, non ; il faut bien
plus de temps à consummer la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 279. Faure,? [?]. PIECE DE PONTOISE. LES SENTIMENS DIVERS SVR... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2759 ; cote locale : B_15_14. le 2014-07-12 09:03:00.

Prouinces
comme à present, graces à Dieu, sa rebellion redouble
leur obeïssance, il immola peu apres son
Preuost des Marchands & ses complices aux ombres
innocentes des Mareschaux, & achepta de
leur sang la presence de son Roy ; Nous demandons
moins à son repentir, & souhaittons plutost
la conuersion que la mort de son Tribun.   Le Duc de Mayenne suiuit les traces du Nauarrois,
lors qu’apres auoir soumis Paris par la
crainte & l’esperance, retenu prisonniers les gens
de bien, & eslargy les seditieux du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 280. Gio. Battista Lucrino [signé]. LETTRE DECHIFFRÉE D’VN MAZARINISTE A... (1649) chez Cottinet (Arnould) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Prétendument traduite de l'italien. Voir aussi C_3_27. Référence RIM : M0_2067 ; cote locale : A_5_75. le 2014-06-01 10:24:10.

& ne semble de sa gueule abayante crier en
son langage de cent pas loin, A l’Espion, Au Mazariniste. La
pluspart de mes confreres, à qui ce prodige a fait peur, ont
fendu le vent; & quelques vns de ceux qui ne les ont pas suiuis,
ne sont pas maintenant à s’en repentir. Ie les ay veu mener
comme des Espousées à l’Hostel de Ville militairement garrottez
de mesche; & ie crains fort, si iamais ils en sortent, que ceux
qui des fenestres de ce magnifique Palais ne leur verront pas
faire le saut de Breton, ne fassent encherir les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 281. Gio. Battista Lucrino [signé]. LETTRE DECHIFFRÉE D’VN MAZARINISTE A... (1649) chez Cottinet (Arnould) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Prétendument traduite de l'italien. Voir aussi A_5_75. Référence RIM : M0_2067 ; cote locale : C_3_27. le 2014-06-01 10:26:17.

& ne semble de sa gueule abayante crier en
son langage de cent pas loin, A l’Espion, Au Mazariniste. La
pluspart de mes confreres, à qui ce prodige a fait peur, ont
fendu le vent ; & quelques vns de ceux qui ne les ont pas suiuis,
ne sont pas maintenant à s’en repentir. Ie les ay veu mener
comme des Espousées à l’Hostel de Ville militairement garrottez
de mesche ; & ie crains fort, si iamais ils en sortent, que ceux
qui des fenestres de ce magnifique Palais ne leur verront pas
faire le saut de Breton, ne fassent encherir les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 282. Guillaume Sans-peur [signé]. LETTRE DE GVILLAVME SANS-PEVR, Aux Trouppes... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Datée du 20 février [1649] et signée au colophon.. Référence RIM : M0_1928 ; cote locale : A_5_46. le 2014-05-24 10:30:25.

M. DC. XLVIIII. LETTRE
DE
GVILLAVME
SANS-PEVR,
Aux Trouppes de Mazarin. HOLLA, Messieurs, ce bruit durera-il encore
long temps, s’il ne prend bien tost
fin, il est à craindre que tous les repentis
ne soient pas à la ruë S. Denis, & si les Normands
arriuent vne fois, nous verrons ioüer beau jeu
vous tournez tout en risée quand on vous aduertit
de quitter le party d’vn Estranger pour prendre celuy
de nostre Roy, mais gardez que mal ne vous en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 283. Guillaume Sans-peur [signé]. LETTRE DE GVILLAVME SANS-PEVR, Aux Trouppes... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Datée du 20 février [1649] et signée au colophon.. Référence RIM : M0_1928 ; cote locale : A_5_46. le 2014-05-24 10:30:25.

vous auez en trousse des Seigneurs
qui vous galopperont d’importance. Le
Prince de Conty ne cede en rien à son braue frere,
gardez qu’il fasse son coup d’essay contre vos
Trouppes. Le Duc de Longueuille ne retarde à
paroistre que pour vous donner loisir de vous repentir
de vos folles entreprises. Les Princes d’Elbeuf
vous cherchent nuit & iour. La santé du Duc
de Boüillon vous sera mortelle. Le Duc de Beaufort
vous regarde comme vn sujet de ses diuertissements
guerriers. Le Mareschal de la Mothe
vous menace de son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 284. Guillaume Sans-peur [signé]. LETTRE DE GVILLAVME SANS-PEVR, Aux Trouppes... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Datée du 20 février [1649] et signée au colophon.. Référence RIM : M0_1928 ; cote locale : A_5_46. le 2014-05-24 10:30:25.

de vous expedier en vn desieuner,
si l’on veut leur permettre de manger du veau en
Caresme. Ie vous conseille de vous retirer, & de
croire que si la faim estoit grande à Paris, ainsi que
vous le dites, nous vous irions croquer comme vn
grain de sel. Imitez le repentir de Monsieur de
Chastillon, laissez nostre pain & nos poulles.
Rendez-nous nostre Roy. Chassez l’Estranger
de France. Reconnoissez vos fautes, si vous
estes sages.   Vostre seruiteur,
Guillaume sans-peur. Au Chesne vert, aux
Marais, ce

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 285. Henri (Prince de Galles)... . LETTRE DV PRINCE DE GALLE ENVOYÉE A LA... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Signée en page 4 (par "Henri Prince de Galle et roy de la Grand'Bretagne"; mais le roi s'appelle Charles...), suivie d'un avertissement et des "regrets du prince...". Voir aussi C_3_41. Référence RIM : M0_2129 ; cote locale : A_5_42. le 2014-06-02 09:18:24.

mes plaintes,
plus auant, ne me permette pas la vageance, s’il vous à
laisse faire vne action de tigre, & pleine de cruauté, ne
vous imaginez pas qu’il le laisse sans punition, & si ie suis
à cette heure desnüé de moyens necessaires pour vous
faire repentir de vostre lascheté, i’espere que Dieu satisfait
par cette mort, aura pitié de moy & fera naistre des occasions
propres pour cela, ie les attends de sa diuine bonté, & i’espere
qu’il ne m’en frustera iamais, c’est à ce dessein que ie feray

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 286. Henri (Prince de Galles)... . LETTRE DV PRINCE DE GALLE ENVOYÉE A LA... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Signée en page 4 (par "Henri Prince de Galle et roy de la Grand'Bretagne"; mais le roi s'appelle Charles...), suivie d'un avertissement et des "regrets du prince...". Voir aussi A_5_42. Référence RIM : M0_2129 ; cote locale : C_3_41. le 2014-06-02 09:23:04.

mes plaintes,
plus auant, ne me permette pas la vageance, s’il vous à
laisse faire vne action de tigre, & pleine de cruauté, ne
vous imaginez pas qu’il le laisse sans punition, & si ie suis
à cette heure desnüé de moyens necessaires pour vous
faire repentir de vostre lascheté, i’espere que Dieu satisfait
par cette mort, aura pitié de moy & fera naistre des occasions
propres pour cela, ie les attends de sa diuine bonté, & i’espere
qu’il ne m’en frustera iamais, c’est à ce dessein que ie feray

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 287. I. D. L. T. [signé]. LETTRE CVRIEVSE SVR CE QVI S’EST PASSÉ DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 26 pages. Langue : français. Voir aussi C_3_54. Référence RIM : M0_1835 ; cote locale : A_5_91. le 2014-05-02 15:48:37.

& elles donnerent mesme occasion à plusieurs,
de dire qu’il faloit que le Conseil d’enhaut eut des
pensées bien basses, puis qu’ils se seruoit de ces artifices;
quelque adresse qu’ils eussent à dissimuler, l’on
sçauoit bien qu’ils n’estoient pas à se repentir de la
faute qu’ils auoient faite, & qu’ils eussent esté bien
aises de trouuer les moyens d’vn accommodement,
sans salir le manteau dequoy ils couurent leurs pilleries,
c’est à dire l’authorité Royale; Mais ils n’auoient pas
suiet de l’esperer,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 288. I. D. L. T. [signé]. LETTRE CVRIEVSE SVR CE QVI S’EST PASSÉ DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 26 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_91. Référence RIM : M0_1835 ; cote locale : C_3_54. le 2014-05-02 15:50:17.

& elles donnerent mesme occasion à plusieurs,
de dire qu’il faloit que le Conseil d’enhaut eut des
pensées bien basses, puis qu’ils se seruoit de ces artifices ;
quelque adresse qu’ils eussent à dissimuler, l’on
sçauoit bien qu’ils n’estoient pas à se repentir de la
faute qu’ils auoient faite, & qu’ils eussent esté bien
aises de trouuer les moyens d’vn accommodement,
sans salir le manteau dequoy ils couurent leurs pilleries,
c’est à dire l’authorité Royale ; Mais ils n’auoient pas
suiet de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 289. La Mothe-Houdancourt (Henri... . QVATRIEME FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 84 pages. Langue : français, latin, espagnol. Avec permission et privilège. Partie 4. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_5 (partie 2), A_4_6 (partie 3) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_7. le 2014-07-20 10:26:55.

&
Osius (deux des plus grands hommes que l’Eglise ait porté,
& desquels le second presida aux Conciles vniuersels de Nicée
& de Sardice) d’abandonner l’innocence de Sainct Athanase
& de souscrire à sa condemnation : dont toutesfois apres ils se
repentirent bien dans leur liberté, ainsi que sans doute feront
ces bons tesmoins, si Dieu & le Roy leur font la grace de les
deliurer de la Iustice & de leurs faux tesmoignages : car pour
maintenant ils craindroient de ne plus sortir de prison, s’ils
sortoient de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 290. La Tour d'Auvergne-Bouillon,... . LETTRE DE MONSIEVR LE MARESCHAL DE TVRRENNE... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_2026 ; cote locale : A_5_34. le 2014-05-26 14:18:12.

tous les Hospitaux de France, & soulager
tous les miserables.   C’est donc à iuste raison qu’on prend maintenant
les armes, quoy qu’il ait fait les premieres attaques,
& porté les premiers coups: mais sa temerité
sera punie d’vn triste repentir, car n’ayant point fait
misericorde, il ne la trouuera point. Ie suis soyeux que Madame de Longueuille a accouché
d’vn Fils, qui vn iour portera tesmoignage
de la Guerre de Paris, aussi il en porte le Nom: Mais
ie suis fasché de la mort de Messieurs de [1

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 291. M. B. I. V. D. R. D. L. P. P.... . PRESAGES DE CHANGEMENT EN LA MONARCHIE DES... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_2859 ; cote locale : B_14_7. le 2014-07-21 03:20:04.

estes eleu
& le Seigneur ne vous exaucera point en ce iour la, pour ce
que vous auez demandé vn Roy pour vous Mais verset. 19.
Le Peuple ne voulut point ouyr la voix de Samuel : mais ils
dirent non : mais il sera Roy sur nous. Mais ils ne furent longtẽps sans se repentir, car du Regne
de Salomon Roy d’Israël encore qu’il fut le plus
sage des Roys ce peuple parle ainsi à son Fils Roboam
son Successeur 3. Reg. Chap. I. Verset 4. Ton pere nous.
a imposé vn tres dur ioug, & ainsi toy maintenant diminuée
vn petit de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 292. M. L. [signé]. LETTRE OV EXHORTATION d’vn Particulier A... (1650) chez Martin (Sébastien) à Paris , 39 pages. Langue : français. La pièce commence en page 2. Signée au colophon.. Référence RIM : M0_2249 ; cote locale : D_2_38. le 2014-06-15 15:09:53.

coup de vent est passé, il faut rentrer
dedans la bonace, & n’exciter pas nous pourrions petit.
artificieux & pernicieux, par lesquels nous pourrions perir.
Si vous quittez les armes que vous auez prises, il y a encores
lieu de pardon, & il est encor temps de se repentir. Vn genereux
regret de vostre faute vous en fait obtenir la grace, &
chacun prendra plaisir à tout rejetter, sur l’inuincible violence
d’vne premiere & d’vne imprudente chaleur.   Laissez donc la, Monsieur, tout cet attirail de colere ces

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 293. M. L. [signé]. RESPONCE, ET REFVTATION du Discours... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_79. Référence RIM : M0_3443 ; cote locale : C_3_32. le 2014-09-23 14:51:21.

& celuy-cy n’épargne pas
mesme la ville, les femmes, les petits enfans, & les bestes
de ceux de l’Eternel. Cependant ce grand Dieu irrité,
l’abandonne aux mains de Dauid, & cét admirable offensé
se contente de couper vn bout de sa robe, encore
se repent-il de l’auoir fait. Il estime que cette action moderée
est vn crime dont il sent le remords incontinent ;
& dans cette pensée il s’écrie : Ia ne m’aduienne de par
l’Eternel, que ie mette la main sur son Oint. Encore
mesme que Saül aduerty de la bonté de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 294. M. L. [signé]. RESPONCE, ET REFVTATION du Discours... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi C_3_32. Référence RIM : M0_3443 ; cote locale : A_8_79. le 2014-09-23 14:54:16.

Dieux, & celuy-cy n’épargne pas
mesme la ville, les femmes, les petits enfans, & les bestes
de ceux de l’Eternel. Cependant ce grand Dieu irrité,
l’abandonne aux mains de Dauid, & cét admirable
offensé contente de couper vn bout de sa robe, encore
se repent-il de l’auoir fait. Il estime que cette action moderée
est vn crime dont il sent le remords incontinent;
& dans cette pensée il s’écrie: Ia ne m’aduienne de par
l’Eternel, que ie mette la main sur son Oint. Encore
mesme que Saül aduerty de la bonté de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 295. Magnien, Charles [signé]. REFLEXIONS CONSCIENCIEVSES des bons... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 42 pages. Langue : français, latin. C'est la suite de C_9_18, où se trouvent la page de titre, la signature, la permission, l'adresse au lecteur, etc.. Référence RIM : M0_3061 ; cote locale : C_9_19. le 2014-08-11 16:23:37.

ergone interficietur
vir in Israël.
2. Reg. cap 19. D. Hieron. sup.
2. Paral. c. 10.
Qui scorpioni
bus cædit, Regnum
Dauid
amittit.
Sapientiæ 11. &
Hieremiæ 46. Dieu mesme dissimule les pechez des hommes
attendant qu’ils se repentent ; ou pour
les chastier le jour de sa colere. On replique : si la Reine auec le Roy ne fussent
pas sortis de Paris la nuict & à la sourdaine,
tous ces malheurs ne seroient point arriués : on
ne sçait ; peut estre en auroit on souffert de plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 296. Mazarin, Jules [signé] [faux]. RESPONSE DV CARDINAL MAZARIN A vne Dame de... (1652) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Daté du 12 octobre 1652 et signé au colophon.. Référence RIM : M0_3426 ; cote locale : B_13_52. le 2014-09-28 08:49:10.

de raison, ie ne puis neantmoins aduouer
qu’ils disent la verité comme ie puis vous faire
conestre ailleurs, c’est pourquoy ne dites plus que
i’aie fait vn crime en faisant de beaux garçõs, ny
que mes pechés soient effacés par leur mort,
puis que ie ne puis me repentir d’auoir fait des Anges
aussi bien que leur Autheur, ny croire qu’vne
mauuaise cause ait pû produire de si bons effets.
Au contraire il seroit a souhaitter que j’aye esté
le Pere vniuersel de tous les hommes, puis que
ie n’en puis faire que des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 297. Morgues, Mathieu de. LES DEVX FACES DE LA VIE ET DE LA MORT DE... (1643) chez Imprimerie plantinienne à Anvers , 56 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : Mx ; cote locale : D_1_3. le 2014-02-06 13:41:01.

ou
par alliance, ou qui luy ont rendu quelque seruice
durant sa vie mortelle, ayent eu le nom de MARIE
& qu’elles ayent resenty vn meslange merueilleux
d’afflictions & de consolations. Marie Magdelaine,
qui a commencé sa conuersion par le desplaisir de sa
repentance, a veu auec plaisir sa maison honnorée
par la presence de son Sauueur : elle y a veu auec vn
sensible regret mourir son Frere le Lazare, & bien
tost apres l’a veu resusciter auec autant d’allegresse
que d’estonnement. Si elle a veu Iesus mourante en

=> Afficher la page


Occurrence 298. Morgues, Mathieu de. LES DEVX FACES DE LA VIE ET DE LA MORT DE... (1643) chez Imprimerie plantinienne à Anvers , 56 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : Mx ; cote locale : D_1_3. le 2014-02-06 13:41:01.

vne grande & eternele paix, ayant laissé
en trouble ceux qui l’auoient affligée ; ne se pouuant
faire autrement (encore qu’ils luy ayent tesmoigné
durant sa vie vne estrange dureté de cœur) qu’ils
n’ayent esté touchez en sa mort, non peut estre par
la repentance du mal qu’ils luy ont fait, mais par
quelque espece de honte, de ne le pouuoir plus reparer.
Posons le cas, qu’ils ayent eu quelque joye d’estre
defaits de ce qui leur pesoit, & de pouuoir partager
ses despouilles, aprés auoir emporté ses bienfaits

=> Afficher la page


Occurrence 299. Polichinelle [signée]. LETTRE DE POLICHINELLE A IVLE MAZARIN. (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_2045 ; cote locale : C_3_94. le 2014-05-31 16:20:09.

a fait qu’on m’a receu comme vn noble
Bourgeois dans Paris ; & vous au contraire, on
vous en a chassé comme vn peteux d’Eglise. Vous
me direz, peut-estre, qu’on voudroit bien maintenant
vous y tenir, vous direz vray de ce coup-là,
& l’on se repent bien de vous auoir laissé sortir sans
vous assommer : mais n’y reuenez pas deux fois, de
peur de noise. Ie ne vous en diray pas dauantage
pour ce coup, dautant que le tambour m’appelle
au Corps-de-garde. I’aurois honte de prendre les
armes contre vn ennemy si

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 300. Renaudot, Théophraste [?]. LA DEPLORABLE MORT DE CHARLES I, ROY DE LA... (1649) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Mention au colophon: de Saint-Germain-en-Laye, le 18 mars 1649, avec privilège.. Référence RIM : M0_1005 ; cote locale : A_1_23. le 2014-11-29 02:27:31.

le Viceroy d’Irlande,
lequel ne se pouvoit exécuter sans son consentement qu’il y
presta, pensant calmer par là les orages dont ses Estats estoyent
menacez: qu’il pardonnoit neantmoins à vn chacun, & entr’autres
à ceux qui estoyent cause de sa mort: pour la repentance desquels
il prioit Dieu, comme faisoit S. Estienne: Qu’ils ne prospéreroyent
jamais, si au lieu de faire tout par la force, ils ne rentroyent
au chemin de justice, qui est de rendre à Dieu ce qui est à
Dieu, au Roy ce qui estau Roy: c’est-à dire son sceptre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4