[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(310 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "repent" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 301. Sandricourt,? de [?]. LE VISAGE DE LA COVR, ET LA CONTENANCE DES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 21 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_4033 ; cote locale : B_3_14. le 2014-01-06 09:28:36.

de nul lieu faute de place, &
ne sçay plus à quel saint me recommander. Le Critique. Vn malheureux voudroit que tout le monde
le ressemblast ; c’est pourquoy cettui-cy tâche à nous
mettre dans le panneau. La Reyne d’Angleterre. L’on se repent tousiours de mauuais marché. Le Critique. Où la chévre est liée, il faut qu’elle broute, &
quand on est à son aise, il faut tascher de s’y tenir. Le Duc de Vendosme. Quand on est auec les Loups, il faut hurler, &
tirer tousiours le bon

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 302. Sandricourt,? de [?]. LE VISAGE DE LA COVR, ET LA CONTENANCE DES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 21 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_4033 ; cote locale : B_3_14. le 2014-01-06 09:28:36.

perd son droict. Les Soldats de l’Armée Mazarine. Nous n’auons pas affaire à beste lassée. Le Parlement de Pontoise. Nous auons changé nostre Borgne à vn
Aueugle. Le Critique. On fait souuent à la haste, chose dont on
se repent tout à loisir. Le Parlement de Paris. En broüillant les Cartes souuent on a beau
jeu. Le Critique. Qui cherche malheur, malheur luy vient. Monsieur de Broussel. On croid mieux souuent vn méchant de
mentir, qu’vn homme de bien de dire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 303. Anonyme. LA CONFERENCE DV CARDINAL MAZARIN AVEC LE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. "Jouxte la copie imprimée à Bruxelles". Voir aussi B_11_34. Référence RIM : M0_742 ; cote locale : C_1_19. le 2015-05-31 09:34:21.

zele & de fidelité pour le bien de l’Estat, que vous aymiez & conseruiez
comme le vostre propre.   Le Card. Cette seconde inuention est encore plus defectueuse
& à blasmer que la premiere, & il est certain, si tu veux dire la verité,
que tu t’en es repenty, ou que tu n’as point d’affection pour
mon seruice. Car pour commencer par tes dernieres paroles, qui
ne voit qu’elles donneront suiet aux rieurs de s’épanouïr la ratte,
& par vne agréable raillerie, de dire que c’est vne verité que tout
le monde

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 304. Anonyme. RESPONSE DE MESSIEVRS LES PRINCES AVX... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 50 pages. Langue : français. Voir aussi A_9_15. Référence RIM : M0_3399 ; cote locale : D_1_30. le 2015-06-28 16:17:03.

leur condition & les prerogatiues
de leur naissance les oblige de maintenir. Messieurs les Princes de Condé, de Conty, & le
Duc de Longue ville ne se fussent iamais imaginé que
l’artifice du Cardinal Mazarin feust assez puissant pour
obliger la Reyne à se repentir de ses biens-faits, & à
mettre en doute leur fidelité, & par consequent ne
croyoient pas estre engagez d’entrer dans la iustification
de leur conduite & de leurs actions, pour tesmoigner
leur reconnoissance & se deffendre auec respect
de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 305. S. D. S. M. / Laffemas, abbé... . PROCEZ BVRLESQVE ENTRE MR LE PRINCE ET... (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore), Maucroy (Estienne) à Paris , 38 pages. Langue : français. Avec permission. Portrait gravé de Louis de Bourbon en page 4.. Référence RIM : M0_2884 ; cote locale : C_8_37. le 2016-07-30 07:29:38.

morfondu.
Celuy-là ioüoit de la gripe,
Lors que regnoit le beau Philippe ;
Mais il fut assez impudent
Encore que Sur-Intendant,
Et de Longueuille fut Comte,
Ce Prince luy demandant compte,
De luy donner vn desmenty,
Dont tost suiuit le repenty :
L’histoire Marigny le nomme,
Qui dit qu’il n’estoit Gentilhomme.
Qu’autre pour le mesme sujet,
Quoy que venu de pere abject,
Eust les espaules fustigées,
Et les oreilles abrogées,
Ce que dans Montferrand l’on vid,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 306. Anonyme. LE BANDEAV LEVE DE DESSVS LES YEVX DES... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre, avec achevé d'imprimer au colophon (du 27/02/1649). Dans le Choix I de Moreau.. Référence RIM : M0_574 ; cote locale : A_3_19. le 2017-06-29 06:21:15.

peu remarquables y estant iusques à lors venus
manger les 3 quarts du revenu de leurs villages, au lieu qu’ils l’employent
maintenant à leur faire la guerre, comme les Bourgeois ce
qu’ils avoient gaigné avec eux. Despence, qui achevera bien tost de les ruïner, si le repentir ne
succede promptement à leur faute: De laquelle ils trouvent autant
de marques qu’il y a d’endroits où ils peuvent ietter leur veuë. Regardent ils le Louvre ou le Palais Cardinal, demeures de
leurs Majestez? Ils leurs representent la mesme horreur que fait

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 307. Anonyme. LE TI ΘEION DE LA MALADIE DE L’ESTAT.... (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore), Maucroy (Estienne) à Paris , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3775 ; cote locale : A_7_56. le 2017-09-07 12:30:52.

en nombre, differens en espece, & tous proportionnez,
& contraires aux causes de nostre mal. Nos crimes ont attiré l’ire de Dieu sur nous, & ont allumé
le feu de ses vengeances; pour oster l’effet faisons cesser la
cause en luy opposant la saincteté, ou la repentance, esteignons
par nos larmes, ou du moins arrestons les progrez de
cét incendie. Si nous sommes humiliez, Dieu sera cesser ses
chastimens, il tournera son courroux contre ceux qui ont
esté les instrumens de nos souffrances, & comme vn pere satisfait
iettera

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 308. Scarron, Paul [?]. LA MAZARINADE (1651) chez [s. n.] à Paris [?] , 12 pages. Langue : français. Sur la copie imprimée à Bruxelles. Voir aussi C_11_7 et B_13_62. Dans le Choix II de Moreau.. Référence RIM : M0_2436 ; cote locale : D_1_38. le 2017-06-29 13:02:09.

les armes de Bourges,
On te reverra dans Paris,
Et là comme au trebuchet pris.
Et de ta rapine publique,
Et de ta fausse Politique,
Et de ton sot gouuernement,
Au redoutable Parlement,
Dont tu faisois si peu de conte,
Vltramontain, tu rendras compte,
Puis apres ton compte rendu
Cher Iule tu seras vaincu,
A Paris danceras vn bransle,
Sans remors, & sans repentance,
Sans le moindre mot d’examen
Comme vn incorrigible, Amen.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 309. Scarron, Paul [?]. LA MAZARINADE (1651) chez [s. n.] à Paris [?] , 14 pages. Langue : français. Sur la copie imprimée à Bruxelles. Voir aussi B_13_62 et D_1_38. Dans le Choix II de Moreau.. Référence RIM : M0_2436 ; cote locale : C_11_7. le 2017-06-29 13:01:40.


On te reuera dans Paris,
Et là comme au trebuchet pris.
Et de ta rapine publique,
Et de ta fausse Politique,
Et de ton sot gouuernement,
Au redoutable Parlement,
Dont tu faisois si peu de conte.
Vltramontarin, tu rendras compte,
Puis apres ton compte rendu,
Cher Iule tu seras pendu.
Au bout d’vne vieille potence,
Sans remors & sans repentance,
Sans le moindre mot d’examen
Comme vn incorrigible, Amen.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 310. Scarron, Paul [?]. LA MAZARINADE (1651) chez [s. n.] à Paris [?] , 14 pages. Langue : français. Sur la copie imprimée à Bruxelles. Voir aussi C_11_7 et D_1_38. Dans le Choix II de Moreau.. Référence RIM : M0_2436 ; cote locale : B_13_62. le 2017-06-29 13:02:39.


On te reuera dans Paris,
Et là comme au trebuchet pris.
Et de ta rapine publique,
Et de ta fausse Politique,
Et de ton sot gouuernement,
Au redoutable Parlement,
Dont tu faisois si peu de conte.
Vltramontarin, tu rendras compte,
Puis apres ton compte rendu,
Cher Iule tu seras pendu.
Au bout d’vne vieille potence,
Sans remors & sans repentance,
Sans le moindre mot d’examen
Comme vn incorrigible, Amen.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4