[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(191 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "fraudes" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 26. Anonyme. EXEMPLVM SINE EXEMPLO, IN Orbe Christiano,... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : latin. Référence RIM : M0_1327 ; cote locale : A_4_35. le 2012-10-19 16:58:37. , cædes,
Vel sunt virtutes, vel mala nulla tibi.
Horrendi quanta est sceleris prudentia! nempe
Infandum facinus consecrat omne scelus.
Quàm sancti, Nero, Busiris, Catilina, Cethegus!
Quos quasi Cælicolas postera sœcla colent.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 27. Anonyme. EXTRAICT DES REGISTRES DV PARLEMENT,... (1652) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 50 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_1351 ; cote locale : B_11_29. Texte édité par Site Admin le 2012-10-20 11:10:13.

La premiere piece fust le Discours fait par les Gens du Roy
de la part de la Reyne Regente le 9. Feurier 1651. que nous
expliquâmes au long, qui portoit parole asseurée de sa Majesté,
Que la sortie du Cardinal Mazarin estoit sans esperance
de retour, sans aucune fraude ny desguisement ; Que ses
mesmes asseurances auoient esté souuent repetées en differentes
occasions par les Gens du Roy, & confirmées de la
part de sa Maiesté lors Regente, plusieurs fois par M. le premier
President ; nous disant, que si le C. Mazarin

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 28. Anonyme. Factum Notable. Pour Thomas Carrel Huissier... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_1363 ; cote locale : C_5_3. Texte édité par Site Admin le 2012-10-20 16:26:51.

c’est le fondement de
tous leurs desseins ; Ils ont d’abord pour ce la suppose vn nommé
Baptiste Pynot, qui a faussement prins & signe le nom de Pierre
Meyssonnier, selon qu’ils iugeoient leur estre vtile dans le rencontre
de leurs affaires, & conuenable aux fraudes & brigandages
qu’ils ont exercez dans tous les endroits du Royaume ; Et en suitte ils ont commencé par la promesse & conuention qu’ils
ont faite auec le demandeur le quatriesme May 1638. de luy
donner pour sallaires & recompense le sol pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 29. Anonyme. Factum Notable. Pour Thomas Carrel Huissier... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_1363 ; cote locale : C_5_3. Texte édité par Site Admin le 2012-10-20 16:26:51.

exprés stipulé que tous les roolles des rayes qui seroient
faictes au Conseil de sa Maiesté sur les memoires du Traittant
n’excederoient en total, le fort portant le foible, la somme d’vn
million soixante cinq mil liures : Ledit Catelan & complices
par vne insigne fraude & surprise punissable, auroit fait faire des
taxes iusques à la somme de douze cens soixante-deux mil quatre
cens cinquante-cinq liures dix sols, ainsi qu’il se iustifie par
le compte fait entre ledit Catelan & ses associez pour le faict
dudit Traitté, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 30. Anonyme. FACTVM CONTENANT LES IVSTES Deffenses des... (1649) chez Pépingué (Edme) à Paris , 35 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1360 ; cote locale : A_4_2. Texte édité par Site Admin le 2012-10-21 03:39:56.

deux
choses. La premiere, que les Adjudicataires fussent transferez
dans la Conciergerie du Palais pour la seureté publique. La seconde, que leur procez leur fust fait & parfait, à cause
du diuertissement de leurs effects, & de leur banqueroute
frauduleuse. Les Adjudicataires presenterent aussi vne Requeste de
leur part, qui tendoit seulement à ce que les proprietaires des Rentes, qui demandoient la translation de leurs personnes,
eussent à declarer leurs noms leurs qualitez, & leurs domiciles.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 31. Anonyme. FACTVM CONTENANT LES IVSTES Deffenses des... (1649) chez Pépingué (Edme) à Paris , 35 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1360 ; cote locale : A_4_2. Texte édité par Site Admin le 2012-10-21 03:39:56.

proprietaire, & celuy auquel ils appartiennent, ne
soit satisfait & payé de la redeuance. C’est pour cela que dans nos regles, l’on ne reçoit iamais vn Fermier à faire cession de
biens, s’il ne paye on luy fait son procez comme à vn banqueroutier
frauduleux; c’est vn larcin que la Loy ne peut
souffrir, & qu’elle n’authorise iamais.   Au reste, la Cour obseruera (s’il luy plaist) que les Adjudicataires
n’ont pas mesmes souffert aucune perte dans l’année,
dont est question, & qu’ils ont receu

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 32. Anonyme. GENEALOGIE OU L’EXTRACTION, ET VIE DE... (1649 [?]) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Anvers. Voir aussi D_2_20. Référence RIM : M0_1478 ; cote locale : C_5_29. le 2012-10-26 08:14:56.

fit sortir les François par une porte, & entre par
une autre : ayant premierement fait partir les Espagnols
& Allemans hors de Mantoüe, laissant les
François dans Cazal ; mettant par ce moyen la
consience & l’honneur d’Vrbain en conpromis,
trompant frauduleusement, non seulement le
Roy d’Espagne, mais encore l’Empereur, d’où s’en sont ensuivies les sanglãtes guerres & Batailles
de l’Estat de Millan, Flandres & Allemagne.   Par le moyen de cette negotiation, il ie mit dans
la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 33. Anonyme. GENEALOGIE ou L’EXTRACTION, ET VIE DE... (1649 [?]) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Anvers. La pièce commence en page 2. Voir aussi C_5_29. Référence RIM : M0_1478 ; cote locale : D_2_20. le 2012-10-26 08:16:09.

fit sortir les François par une porte, & entre par
une autre : ayant premierement fait partir les Espagnols
& Allemans hors de Mantoüe, laissant les
François dans Cazal ; met tant par ce moyen la
consience & l’honneur d’Vrbain en conpromis,
trompant frauduleusement, non seulement le
Roy d’Espagne, mais encore l’Empereur, d’où s’en sont ensuivies les sanglãtes guerres & Batailles
de l’Estat de Millan, Flandres & Allemagne.   Par le moyen de cette negotiation, il se mit dans
la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 34. Anonyme. IOVRNAL ET ECLAIRCISSEMENT, des affaires... (1652) chez Pétrinal (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1761 ; cote locale : B_18_8. le 2012-11-09 02:39:17.

des Intendants
des Prouinces qui estoient les principaux instrumens de la
tyrannie, & ayant ordonné qu’il seroit informé de la mauuaise
administration des Finances & qu’on osteroit la quatriesme
partie des Tailles, tout cela fut eludé par vne Declaration
frauduleuse qui establissoit vne Chambre de Iustice, dont la
commission demeuroit entre les mains de ceux qui protegoient
les accusez & pour estouffer entierement la liberté
publique & le secours ordinaire des peuples, le Cardinal
Mazarin fit faire deffence de faire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 35. Anonyme. LA CONIVRATION DE LA MAISON D’AVTRICHE,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_756 ; cote locale : C_1_29. le 2012-11-12 03:11:16.

contre les loix de l’Estat, apres auoir fait
mourir auec autant d’iniustice que de barbarie & cruauté, les Seigneurs
& Magistrats, entre les mains desquels les constitutions &
statuts du Royaume establissoient l’Eslection. La septième nullité est vne fraude & supercherie de l’Empereur,
forgé dans les artifices & trahisons de l’Espagnol, en ce que
la declaration de l’Empereur enuoyé aux Eslecteurs n’estant que
des assemblées pour consulter & déliberer sur vne paix generalle
pour le bien de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 36. Anonyme. LA CONIVRATION DE LA MAISON D’AVTRICHE,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_756 ; cote locale : C_1_29. le 2012-11-12 03:11:16.

des-honneur aux Princes de l’Empire ? quelle detestable tyrannie,
& quelle miserable esclauage ; Il en a fait la despence ; il a défrayé
les Eslecteurs en leur voyage, & à fourny l’argent pour les festins
& pompeuses magnificences qui ont esté faites en la frauduleuse
& pretenduë eslection, & au couronnement ; par lequel la violence
& l’vsurpation ordinaire à la maison d’Austriche, ont mis vne Couronne de fer & de feu & de sang sur la teste du Roy de
Hongrie.   De plus, selon les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 37. Anonyme. LA CONIVRATION DE LA MAISON D’AVTRICHE,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_756 ; cote locale : C_1_29. le 2012-11-12 03:11:16.

la ruine totalle & infaillible de l’Empire, dans lequel
l’Espagne veut perpetuer sa tyrannie pour paruenir à l’vsurpation
de la Monarchie de l’Europe ; qu’il ne faut point recognoistre vn
Tyran pour Roy des Romains, ny receuoir pour vne eslection legitime
les fraudes & les perfidies d’vne assemblée de brigands &
assassins faits à Ratisbonne : Tout ce discours se verifiera plus amplement
par les memoires, actes & procedez que les verités tirées
des Statuts & Constitutions Imperialles le feront voir.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 38. Anonyme. LA CONIVRATION ITALIENNE CONTRE LA FRANCE,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 39 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_758 ; cote locale : B_20_46. le 2012-11-12 03:19:54.

il estoit en l’estime d’vn fameux Academiste,
où il sçauoit maniere le dé, maistre passé en
l’art de la piperie, de caioler aux Compagnies
peu releuée, addonné aux Comedies & aux ieux
lascifs, à cabaler les hommes du temps, auec l’esquels
il apprit les fraudes, les coups de souplesse,
les fourberies, & tout ce qui se peut dire d’vn
homme de compagnies les plus descriées, comme
autant de Bureaux de desbauches, & de dangereuse
conuersation. Du depuis par la faueur
de quelques Prelats, il fut admis aux affaires

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 39. Anonyme. LA FRANCE DESOLEE AVX PIEDS DV ROY. Où le... (1649 [?]) chez [s. n.] à Paris [?] , 8 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre ni information éditoriale. Voir aussi C_5_13. Référence RIM : M0_1423 ; cote locale : A_3_56. le 2012-11-22 07:05:31.

Couronne, & à celle de tous les François. Est-il possible, bon Dieu, que pour nous affliger, & nous chastier
de nos iniquitez, vous ayez voulu ébloüir les yeux de cette
sage Reine, & luy ayez empesché de connoistre la malice cachée
& les desseins frauduleux de cette Harpie, qui n’a fomenté le trouble
& la discorde, que pour auoir vn pretexte apparent, d’exiger &
d’amasser tous mes tresors, par le moyen de mille mal-heureux partisans
qui ont esté ses fauorits & ses supposts, pour les transporter en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 40. Anonyme. LA FRANCE DESOLÉE AVX PIEDS DV ROY : OV LE... (1649 [?]) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon. Voir aussi A_3_56. Référence RIM : M0_1423 ; cote locale : C_5_13. le 2012-11-22 07:01:42.

Couronne, & à celle de tous les François. Est-il possible, bon Dieu, que pour nous affliger, & nous chastier
de nos iniquitez, vous ayez voulu éblouïr les yeux de cette sage Reine,
& luy ayez empesché de connoistre la malice cachée & les desseins
frauduleux de cette Harpie, qui n’a fomenté le trouble & la
discorde, que pour auoir vn pretexte appatent, d’exiger & d’amasser
tous mes tresors, par le moyen de mille mal-heureux Partisans
qui ont esté ses fauoris & ses supposts, pour les transporter en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 41. Anonyme. LA FRANCE VICTORIEVSE AV ROY, OV... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 32 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1446 ; cote locale : C_5_20. le 2012-11-25 13:58:29.

cét amour fraternel ie voy sortir des yeux de vostre
Maiesté vn nõbre infiny de traicts d’amitié ; tant sur les
Princes de vostre Sang, que sur les autres Seigneurs, dont
les merites égalent la valeur. Ouy, grand Roy, ie voy des
yeux de l’ame vostre Cœur ouuert sans fraude, ny desguisement,
pour receuoir à tous momens les vœux, les sermens,
les seruices, & la fidelité de ceux que le Ciel a fait
naistre pour vostre seul appuy, & les eleuer de degré en degré
au plus au poinct de vostre fauorable bien-veillance,
où leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 42. Anonyme. LA IVSTIFICATION DV PARLEMENT ET DE LA VILLE... (1649) chez Lesselin (Alexandre) à Paris , 19 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1796 ; cote locale : C_5_73. le 2012-12-07 14:52:39.

pour luy faire approuuer les Edicts & Declarations,
lesquelles tendent au bien de la France & soulagement
de la misere du peuple, & ayant esté reconnu par la
lecture d’icelle qu’elle n’estoit satisfactoire, mais captieuse
& pleine de fraude, comme estant son ouurage, en ce que
soulageant d’vn costé le peuple par la remise de quelque
partie des Tailles, d’vn autre elle l’opprimoit dauantage en
confirmant plusieurs droicts non verifiez, & speciallement
des droicts d’Entrée sur le Vin & autres

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 43. Anonyme. LA MERCVRIADE, OV L’ADIOVRNEMENT PERSONNEL... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2456 ; cote locale : C_4_55. le 2012-12-10 10:03:40.


Sont ce pas là des actions
Pour faire dire aux nations,
Qu’on fit vne grande folie,
De prendre en France l’Italie
Pour gouuerner & pour regir :
Les François en deuroient rougir,
Et ie ne sçay comme ils permettent
Que tant de fraudes se commettent.
Il est vray, respondit ce au Dieu,
L’on n’a iamais veu Richelieu
Mettre le trouble dans la France,
Car dittes-moy, qu’elle apparence
Que moy qui suis né bon François
L’eusse reduite à ces abbois,
I’auois vn peu

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 44. Anonyme. LA NOMPAREILLE DV TEMPS, OV LA PROSOPOPEE DE... (1649) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2532 ; cote locale : A_6_42. le 2012-12-17 07:24:43.

AH! Princes & Monarques, qui estes establis du Ciel parmy
les hommes, comme les diuinités terrestres, & les plus
viues Images de la Majesté de Dieu. C’est icy que i’appelle vos
yeux, & vos plus serieuses consideration; Ne vous laissés seduire
par le cham frauduleux de cette pernitieuse Syrene, qui vous veut
attirer au precipice. Fermés luy vos oreilles, de peur d’estre seduits,
& iettés, ie vous prie, vos yeux de misericorde sur tant de
pauures Sujets, accablez des miseres presentes: Puis qu’il ne tient
qu’à vous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 45. Anonyme. LA PIERRE DE TOVCHE, FAISANT VOIR QVE le... (1652) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Voir aussi C_12_42. Référence RIM : M0_2766 ; cote locale : B_12_46. le 2012-12-22 16:11:51.

deniers qu’il a vollez : ayant ainsi reduit
le Royaume par sa mal-heureuse conduite, à ne
se pouuoir exempter d’vne desolation & d’vne
ruine entiere, il a mis mal le Roy auec ses alliez,
les Suedois, les Hollandois & les Allemands,
ayans par ses traictez frauduleux & ses pratiques
pernicieuses, contrains les Suedois à nous
quitter & s’accommoder auec la Maison d’Austriche
& celle d’Espagne, causé les Estats de
Hollande par ses perfidies, de faire vne paix generale auec le Roy Catholique, fait

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 46. Anonyme. LA PIERRE DE TOVCHE, FAISANT VOIR QVE le... (1652) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_46. Référence RIM : M0_2766 ; cote locale : C_12_42. le 2012-12-22 16:13:36.

deniers qu’il a vollez : ayant ainsi reduit
le Royaume par sa mal-heureuse conduite, à ne
se pouuoir exempter d’vne desolation & d’vne
ruine entiere, il a mis mal le Roy auec ses alliez,
les Suedois, les Hollandois & les Allemands,
ayans par ses traictez frauduleux & ses pratiques
pernicieuses, contrains les Suedois à nous
quitter & s’accommoder auec la Maison d’Austriche
& celle d’Espagne, causé les Estats de
Hollande par ses perfidies, de faire vne paix generale auec le Roy Catholique, fait

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 47. Anonyme. LA PROSPERITÉ MAL-HEVREVSE OV LE PARFAIT... (1651) chez [s. n.] à Paris , 43 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2925 ; cote locale : C_11_16. le 2012-12-24 05:50:58.

les
Allemans hors de Mantouë ; laissant aussi les
François en possession de Cazal, contre la foy
qu’il auoit promise de les en faire sortir comme
les autres, & par ce moyen là il mit l’honneur
& la conscience du Pape Vrbain en compromis,
& trompa frauduleusement le Saint
Pere, l’Empereur : & le Roy d’Espagne. D’où
s’en sont ensuiuis les furieuses guerres, & les
sanglantes Batailles de l’Estat de Milan, de
Flandres, d’Allemagne & de France, quoy
que plusieurs Historiens de ceux qui ont

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 48. Anonyme. LA RVINE DV MAL NOMMÉ, OV LE FOVDROYEMENT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_58. Référence RIM : M0_3567 ; cote locale : A_8_44. le 2012-12-29 08:39:16.

que l’histoire de Roboam, par moy premierement que vous citee & cotée;
auec les passages des 16. 17. & 20. Chapitres & versets
10. 26. & 8. des Prouerbes, sappoit vos remparts,
& ruinoit de fond en comble vostre dessein,
la receuez frauduleusement, pour luy couper la
gorge: & voyant les autres trop forts, sçauoir lesdits
passages, les esquiuez sans dire mot, sinon que
ne les connoissez pas: aymant mieux (crainte de
donner de la gloire à Dieu, en confondant ses ennemis,
par la reuelation de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 49. Anonyme. LA RVINE DV MAL NOMMÉ, OV LE FOVDROYEMENT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_58. Référence RIM : M0_3567 ; cote locale : A_8_44. le 2012-12-29 08:39:16.

des fievres,
ie ne voudrois faire que trois ou quatre signes de
Croix, & me seruir des mesmes paroles. Mais repassons
encore vne partie de ce que nous venons
de dire, pour le corriger d’vne autre sorte. Voyla receuoir son histoire, comme il dit, frauduleusement
pour me couper la gorge. Si vne histoire tranchoit
comme vn rasoir, il auroit quelque raison de
se seruir de ces termes: mais le pauure homme, il
ne sçait là où il en est ny ce qu’il en doit dire. Voyãt
les autres trop forts, sçauoir lesdits passages

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 50. Anonyme. LA RVINE DV MAL NOMMÉ, OV LE FOVDROYEMENT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_58. Référence RIM : M0_3567 ; cote locale : A_8_44. le 2012-12-29 08:39:16.

N’est ce
pas là vn de ces fols, qui diten son cœur qu’il ny a
point de Dieu, & qui fait horreur à tout l’Vniuers,
à cause du nombre infiny des iniquités qu’il a commises.
Son gosier est vn sepulcre ouuert à tous les
blasphemes des enfers: & il fait frauduleusement
couler de sur sa langue vn venin d’aspic, qui corrompt
toutes ses leures. Toute sorte de maledictions
sont en ses voyes, parce qu’il n’a pas connu
celle de la paix, ny la volonté de celuy qui doit iuger
cette engeance infernale. Si Diagoras &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 51. Anonyme. LA RVINE DV MAL NOMMÉ, OV LE FOVDROYEMENT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_44. Référence RIM : M0_3567 ; cote locale : C_7_58. le 2012-12-29 08:47:16.

que l’histoire de Roboam, par moy premierement que vous citée & cotée ;
auec les passages des 16. 17 & 20. Chapitres & versets
10. 26. & 8. des Prouerbes, sappoit vos remparts,
& ruinoit de fond en comble vostre dessein,
la receuez frauduleusement, pour luy couper la
gorge : & voyant les autres trop forts, sçauoir lesdits
passages, les esquiuez sans dire mot, sinon que
ne les connoissez pas : aymant mieux (crainte de
donner de la gloire à Dieu, en confondant ses ennemis,
par la reuelation de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 52. Anonyme. LA RVINE DV MAL NOMMÉ, OV LE FOVDROYEMENT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_44. Référence RIM : M0_3567 ; cote locale : C_7_58. le 2012-12-29 08:47:16.

des fievres,
ie ne voudrois faire que trois ou quatre signes de
Croix, & me seruir des mesmes paroles. Mais repassons
encore vne partie de ce que nous venons
de dire, pour le corriger d’vne autre sorte. Voyla receuoir son histoire, comme il dit, frauduleusement
pour me couper la gorge. Si vne histoire tranchoit
comme vn rasoir, il auroit quelque raison de
se seruir de ces termes : mais le pauure homme, il
ne sçait là où il en est ny ce qu’il en doit dire. Voyãt
les autres trop forts, sçauoir lesdits

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 53. Anonyme. LA RVINE DV MAL NOMMÉ, OV LE FOVDROYEMENT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_44. Référence RIM : M0_3567 ; cote locale : C_7_58. le 2012-12-29 08:47:16.

N’est-ce
pas là vn de ces fols, qui dit en son cœur qu’il ny a
point de Dieu, & qui fait horreur à tout l’Vniuers,
à cause du nombre infiny des iniquités qu’il a commises.
Son gosier est vn sepulcre ouuert à tous les
blasphemes des enfers : & il fait frauduleusement
couler de sur sa langue vn venin d’aspic, qui corrompt
toutes ses leures. Toute sorte de maledictions
sont en ses voyes, parce qu’il n’a pas connu
celle de la paix, ny la volonté de celuy qui doit iuger
cette engeance infernale. Si Diagoras &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 54. Anonyme. LA TRANQVILITÉ PVBLIQVE RESTABLIE A PARIS,... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3801 ; cote locale : A_7_58. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-30 15:40:37.

pas d’autre ; puisque le party
des nouueaux reformez, nous en ont autrefois
donné de si amples témoignages ? differens de ces
rebelles, nous receuons vos gratifications auec allegresse ;
estans bien certains qu’à celles que vous
nous faites, il n’y a point de fraude, ny de dissimulation,
quelque mauuais bruit que les factieux en
aye fait courir au contraire, qu’elles sont pures &
simples, & que comme nostre pere commun, vous
ne voudriez pas donner à vos enfans des serpens,
ou des pierres pour du pain. La paix

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 55. Anonyme. LA TYRONOMANIE, OV ENTREPRISE TYRANNIQVE du... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3904 ; cote locale : B_16_63. le 2012-12-31 15:37:08.

& la tranquilité publique, de laquelle
ils sont ennemis, comme ennemie de leurs volleries & concussions.
C’est en quoy il faut faire paroistre, & voir s’il
nous reste quelque vigueur & courage en vne occasion si
vrgente sans se laisser dupper par cette frauduleuse Amnistie,
laquelle sous l’apparence de miel de succre, veut continuer
à nous faire gouster l’amertume du fiel & de l’absynthe
de la perfidie Italienne : laquelle vent perdre les Themistocles,
les Phocions & les plus gens de bien, pour faire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 56. Anonyme. LA VERITABLE CONDVITE DV COVRTISAN GENEREVX. (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 14 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_107. Référence RIM : M0_3925 ; cote locale : C_1_18. le 2012-12-31 15:55:17.

grands courages n’ont d’autre but que
l’honneur & la vertu, & ils n’attachent leurs pensées qu’à la
gloire du Souuerain qu’ils respectent. Ie sçay donc qu’il y a deux sortes d’ambition, l’vne qui est loüable, sans artifice, &
sans fraude : l’autre qui est trompeuse & pleine de malice ; &
ceux qui s’en seruent au iugement de S. Augustin, sont semblables
à ces hommes fourbes, qui sous la peau d’vne brebis
cachent le naturel, & les brutalitez d’vn loup deuorant.
En matiere de vices

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 57. Anonyme. LA VERITABLE CONDVITE DV COVRTISAN GENEREVX. (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 14 pages. Langue : français. Voir aussi C_1_18. Référence RIM : M0_3925 ; cote locale : A_5_107. le 2012-12-31 15:56:38.

grands courages n’ont d’autre but que
l’honneur & la vertu, & ils n’attachent leurs pensées qu’à la
gloire du Souuerain qu’ils respectent. Ie sçay donc qu’il y a deux sortes d’ambition, l’vne qui est loüable, sans artifice, &
sans fraude: l’autre qui est trompeuse & pleine de malice; &
ceux qui s’en seruent au iugement de S. Augustin, sont semblables
à ces hommes fourbes, qui sous la peau d’vne brebis
cachent le naturel, & les brutalitez d’vn loup deuorant.
En matiere de vices ceux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 58. B. D. L. F.. LA RVINE ET DISETTE D’ARGENT, Commune... (1652) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3568 ; cote locale : B_20_42. le 2012-12-29 10:18:09.

Estrangers,
qui en vne foire à Lyon, emportẽt plus de Thresors, qu’il
n’en faudroit à conduire, & soudoyer vne grande armée, &
pour leurs receptes, ils ont d’ordinaire leurs espions aux boutiques
des debiteurs, faisant courir les changes, & rechanges
frauduleux, & vsuraire sur lesdits debiteurs marchands, à la
perte euidente du commerce general, & du public. Les feuz Roys ayant apperçeu telle faute, firent plusieurs Edits,
& Ordonnances, pour la defence des habits de soye : & si
neantmoins le mal a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 59. Loret, Jean [?]. LA CINQVIESME GAZETTE DV TEMPS. EN VERS... (1652) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Partie 5 sur 8. Ensemble de B_18_23 à B_18_30.. Référence RIM : M0_1471 ; cote locale : B_18_27. le 2012-11-03 15:20:04.

mon copiste
Ma faict en cette occasion
Recourir a l’Impression
Mais sçache Lecteur debonaire
Encor que des mains du rimeur
Cette Gazette epistolaire
Passe en celle de l’Imprimeur
Quelle n’en est pas plus commune
Car sans abus ny fraude aucune
Il doit obseruer cette loy
De n’en tirer chaque sepmaine
Qu’ne vnique & seule douzaine
Tant pour mes amis que pour moy
Apres cela point de copie
Et deust on auoir la pepie.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 60. Louis (XIV), De Guénégaud,... . DECLARATION DV ROY, CONTRE LES PRINCES DE... (1652) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_6_21. Signatures au colophon. Avec privilège.. Référence RIM : M0_907 ; cote locale : D_1_65. le 2012-07-19 15:21:03.

& Receueurs
desdits biens soient contraints au payement
de leurs Fermes & Receptes par toutes voyes
accoustumées pour nos propres affaites, nonobstant
tous payemens qu’ils pourroient alleguer
ou iustifier auoir faits par auance, lesquels
comme faits en fraude, & en faueur de
la Rebellion, Nous auons declarez nuls & de
nul effet, sauf le recours desdits Fermiers &
Receueurs, contre qui & ainsi qu’ils verront
à faire ; & nonobstant tous contracts de donation,
transport, cession ou vente faits

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 61. Louis (XIV), De Guénégaud,... . DECLARATION DV ROY, CONTRE LES PRINCES DE... (1652) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_6_21. Signatures au colophon. Avec privilège.. Référence RIM : M0_907 ; cote locale : D_1_65. le 2012-07-19 15:21:03.

Fermiers &
Receueurs, contre qui & ainsi qu’ils verront
à faire ; & nonobstant tous contracts de donation,
transport, cession ou vente faits par
les complices de ladite Rebellion depuis la
naissance des presens mouuemens, lesquels
comme frauduleux, Nous auons pareillement
declarez nuls & de nul effet. Et en attendant
qu’il soit plus amplement procedé
contre les personnes desdits Princes, & de
ceux qui les assistent ; AVONS fait & faisons
tres-expresses inhibitions & deffenses à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 62. Louis (XIV), De Guénégaud,... . DECLARATION DV ROY; CONTRE LES PRINCES DE... (1652) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi D_1_65. Signatures au colophon. Avec privilège.. Référence RIM : M0_907 ; cote locale : B_6_21. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-07-19 15:27:18.

& Receueurs
desdits biens soient contraints au payement
de leurs Fermes & Receptes par toutes voyes
accoustumées pour nos propres affaires, non-obstant
tous payemens qu’ils pourroient alleguer
ou iustifier auoir faits par auance, lesquels
comme faits en fraude, & en faueur de
la Rebellion, Nous auons declarez nuls & de
nul effet, sauf le recours desdits Fermiers &
Receueurs, contre qui & ainsi qu’ils verront
à faire; & nonobstant tous contracts de donnation,
transport, cession ou vente faits

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 63. Louis (XIV), De Guénégaud,... . DECLARATION DV ROY; CONTRE LES PRINCES DE... (1652) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi D_1_65. Signatures au colophon. Avec privilège.. Référence RIM : M0_907 ; cote locale : B_6_21. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-07-19 15:27:18.

Fermiers &
Receueurs, contre qui & ainsi qu’ils verront
à faire; & nonobstant tous contracts de donnation,
transport, cession ou vente faits par
les complices de ladite Rebellion depuis la
naissance des presens mouuemens, lesquels
comme frauduleux, Nous auons pareillement
declarez nuls & de nul effet. Et en attendant
qu’il soit plus amplement procedé
contre les personnes desdits Princes, & de
ceux qui les assistent; AVONS fait & faisons
tres-expresses inhibitions & deffenses à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 64. P. D. P. P., Carigny (sieur... . LA VERITABLE APPARITION D’HORTENSIA... (1649) chez Sara (Robert) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_67 et C_10_44. Référence RIM : M0_3919 ; cote locale : A_5_102. le 2012-12-31 15:50:35.

preceptes du Sage qui dit, Ne dédaignez
point les aduertissemens que vostre mere vous donne. Ie
m’estimerois trop heureuse si ie n’estois point icy troublée
par le bruit que l’on fait de tes laschetez, & de l’énormité de
tes crimes. Ton esprit est tout plein de fraudes, & tu dois te
souuenir, que Dieu ne deteste rien dauantage que ces ames
cauteleuses, comme il n’a rien plus à cœur que la franchise, se
communiquant aux simples & debonnaires. Mais il faut aduoüer
que l’éclat de ta fortune t’a aueuglé, & que tu ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 65. P. D. P. P., Carigny (sieur... . LA VERITABLE APPARITION D’HORTENSIA... (1649) chez Sara (Robert) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_102 et C_10_44. Référence RIM : M0_3919 ; cote locale : B_13_67. le 2012-12-31 15:52:36.

preceptes du Sage qui dit, Ne dédaignez
point les aduertissemens que vostre mere vous donne. Ie
m’estimerois trop heureuse si ie n’estois point icy troublée
par le bruit que l’on fait de tes laschetez, & de l’énormité de
tes crimes. Ton esprit est tour plein de fraudes, & tu dois te
souuenir, que Dieu ne deteste rien dauantage que ces ames
cauteleuses, comme il n’a rien plus à cœur que la franchise, se
communiquant aux simples & debonaires. Mais il faut aduoüer
que l’éclat de ta fortune t’a aueuglé, & que tu ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 66. P. D. P. P., Carigny (sieur... . LA VERITABLE APPARITION D’HORTENSIA... (1649) chez Sara (Robert) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_102 et B_13_67. Référence RIM : M0_3919 ; cote locale : C_10_44. Texte édité par Site Admin le 2012-12-31 15:51:10.

preceptes du Sage qui dit, Ne dédaignez
point les aduertissemens que vostre mere vous donne. Ie
m’estimerois trop heureuse si ie n’estois point icy troublée
par le bruit que l’on fait de tes laschetez, & de l’énormité de
tes crimes. Ton esprit est tout plein de fraudes, & tu dois te
souuenir, que Dieu ne deteste rien dauantage que ces ames
cauteleuses, comme il n’a rien plus à cœur que la franchise, se
communiquant aux simples & debonnaires. Mais il faut aduoüer
que l’éclat de ta fortune t’a aueuglé, & que tu ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 67. Pepoly, Marco Flaminio... . LA LETTRE DV SIEVR PEPOLY COMTE BOLOGNOIS,... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon.. Référence RIM : M0_2205 ; cote locale : A_5_64. Texte édité par Site Admin le 2012-12-08 14:32:08.

millions de liures, dont il ne s’en est distribue que la
dixiéme partie aux armées, qui ont beaucoup paty & commis
des excez estranges par la licence qu’on leur donnoit à faute
d’estre payez, ce qui est arriué mesme au regiment des Gardes,
& ce dequoy l’on a fraudé les armées qui monte aux
deux tiers de ce qu’on a fourny des contributions extraordinaires
est demeuré en ta disposition pour bastir des superbes
Palais en Italie & fonder la fortune des tiens auec
vne si ambitieuse & superbe magnificence que pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 68. Saint-Amant, Marc-Antoine... . LA ROME RIDICVLE, CAPRICE. ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 56 pages. Langue : français, latin, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_18_36. le 2012-12-28 14:59:15.

IN ROMAM,
IOSEPHI SCALIGERI
SCAZON.  
Spurcum Cadaver pristinæ Venustatis,
Imago turpis Puritatis antiquæ :
Nec Roma Romæ compos, & tamen Roma,
Sed Roma, quæ præstare non potes Romam ;
Sed quæ fovêris fraude, quæ foves fraudem :
Vrbs, prurienti quæ exoletior Scorto,
Et exoleti more pruriens Scorti :
Quæ penè victa fęce prostitutarum,
Te prostïtuta vincis, & tuum facta es
Tibi Lupanar in tuo Lupanari :
Vale, pudoris Vrbs inanis, &

=> Afficher la page


Occurrence 69. Saint-Amant, Marc-Antoine... . LA ROME RIDICVLE, CAPRICE. ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 56 pages. Langue : français, latin, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_18_36. le 2012-12-28 14:59:15.

ROMAM,
IOSEPHI SCALIGERI
SCAZON.  
Spurcum Cadaver pristinæ Venustatis,
Imago turpis Puritatis antiquæ :
Nec Roma Romæ compos, & tamen Roma,
Sed Roma, quæ præstare non potes Romam ;
Sed quæ fovêris fraude, quæ foves fraudem :
Vrbs, prurienti quæ exoletior Scorto,
Et exoleti more pruriens Scorti :
Quæ penè victa fęce prostitutarum,
Te prostïtuta vincis, & tuum facta es
Tibi Lupanar in tuo Lupanari :
Vale, pudoris Vrbs inanis, & recti,
Tui Pudoris,

=> Afficher la page


Occurrence 70. Voysin [signé]. ADVERTISSEMENT TRES-IMPORTANT ET TRES VTILE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 23 pages. Langue : français. Voir aussi D_1_10. Référence RIM : M0_462 ; cote locale : B_14_38. le 2012-12-02 14:22:15.

honorable en l’auditoire de ladite conseruation les
plaids tenans, pieds & teste nuds en chemise, la hard
au col, portant vne torche ardente en main du poids
de trois liures, & vn escriteau deuant & derriere, auquel
seroient escrits ces mots : Banqueroutier frauduleux,
& là estant à genoux, dire & declarer qu’il auoit fait
banqueroute en fraude de ses creanciers, malicieusement
& faussement fabriqué ou fait fabriquer, &
bailler audit Martin Chiarity la cedule soubscripte,
Michel Particelly, dont

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 71. Voysin [signé]. ADVERTISSEMENT TRES-IMPORTANT ET TRES VTILE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 23 pages. Langue : français. Voir aussi D_1_10. Référence RIM : M0_462 ; cote locale : B_14_38. le 2012-12-02 14:22:15.

chemise, la hard
au col, portant vne torche ardente en main du poids
de trois liures, & vn escriteau deuant & derriere, auquel
seroient escrits ces mots : Banqueroutier frauduleux,
& là estant à genoux, dire & declarer qu’il auoit fait
banqueroute en fraude de ses creanciers, malicieusement
& faussement fabriqué ou fait fabriquer, &
bailler audit Martin Chiarity la cedule soubscripte,
Michel Particelly, dont s’agissoit audit procez, s’en repentiroit,
crieroit mercy à Dieu, au Roy & à Iustice,
de là

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 72. Voysin [signé]. ADVERTISSEMENT TRES-IMPORTANT ET TRES-VTILE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 23 pages. Langue : français. Voir aussi B_14_38. Référence RIM : M0_462 ; cote locale : D_1_10. le 2012-12-02 14:26:13.

honorable en
l’auditoire de ladite conseruation les plaids tenans, pieds
& teste nuds en chemise, la hard au col, portant vne
torche ardente en main du poids de trois liures, & vn
escriteau deuant & derriere, auquel seroient escrits ces
mots : Banqueroutier frauduleux, & là estant à genoux,
dire & declarer qu’il auoit fait banqueroute en fraude
de ses creanciers, malicieusement & faussement fabriqué
ou fait fabriquer, & bailler audit Martin Chiarity
la cedule soubscripte, Michel Particelly, dont

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 73. Voysin [signé]. ADVERTISSEMENT TRES-IMPORTANT ET TRES-VTILE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 23 pages. Langue : français. Voir aussi B_14_38. Référence RIM : M0_462 ; cote locale : D_1_10. le 2012-12-02 14:26:13.

en chemise, la hard au col, portant vne
torche ardente en main du poids de trois liures, & vn
escriteau deuant & derriere, auquel seroient escrits ces
mots : Banqueroutier frauduleux, & là estant à genoux,
dire & declarer qu’il auoit fait banqueroute en fraude
de ses creanciers, malicieusement & faussement fabriqué
ou fait fabriquer, & bailler audit Martin Chiarity
la cedule soubscripte, Michel Particelly, dont s’agissoit
audit procez, s’en repentiroit, crieroit mercy à Dieu,
au Roy, & à Iustice, de là

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 74. Anonyme. A TOVS LES HABITANS DE LA TERRE, L’HEVREVX... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_11 ; cote locale : B_18_34. le 2013-03-26 18:16:30.

d’admirable maniere.    
Examinez son cœur d’vne exacte recherche
Et luy tâtez le pouls auec seuerité ;
S’il est vn cœur pieux de l’homme que Dieu cherche,
Que dans le peuple esleu de cette Chrestienté,
Qui serue son Seigneur sans fraude & sans conteste,
Et qui mene en la terre vne vie celeste.    
Hors de ce lieu sacré la terre est desolée,
Les Hommes sont de chair dépoüillez de raison,
loy quelques méchants sont bien dans la meslée,
Mais la vertu

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 75. Anonyme. LA VIE, MOEVRS, ET GENEALOGIE DE IVLES... (1649) chez Beltrinklt le Jeune (Samuel) à Anvers , 8 pages. Langue : français. "Iouxte sur la Coppie imprimée.". Référence RIM : M0_4027 ; cote locale : C_10_49. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-01-07 14:56:00.

fit sortir les François par
vne porte, & entrer par vne autre : ayant premierement
fait partir les Espagnols & Allemans hors de
Mantouë, laissant les François dans Cazal ; mettant
par ce moyen la conscience & l’honneur d’Vrbain en
conpromis, trompant frauduleusement, non seulement
le Roy d’Espagne, mais encore l’Empereur, d’où
s’en sont ensuiuies les grandes guerres & batailles de
l’Estat de Milan, Flandres, Allemagne, & maintenant
en France. Par le moyen de cette negociation, il se mit dans la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 76. Anonyme. LA VIOLE VIOLÉE, OV LE VIOLON DEMANCHÉ. (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Voir aussi C_10_50. Référence RIM : M0_4029 ; cote locale : B_20_48. le 2013-01-07 15:02:09.

sembler iuste quand on ne l’est pas : Mais aussi
que c’est vn acte de malignité singuliere, de contrefaire
le doux & le simple, & estre meschant si
couuertement que mal-aisement on le puisse descouurir ;
qui est-ce qui n’y seroit surpris, la fraude
vient à pas contez si pleine de soûmission & d’humilité,
que ceux qui ne la cognoissent pas, ce seroit
vne ingratitude formée de ne luy pas ouurir le
secret de son ame, & de ne la pas receuoir à bras ouuerts :
bref pour les bien cognoistre, il faut

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 77. Anonyme. LA VIOLE VIOLÉE, OV LE VIOLON DEMANCHÉ. (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Voir aussi B_20_48. Référence RIM : M0_4029 ; cote locale : C_10_50. le 2013-01-07 15:05:41.

sembler iuste quand on ne l’est pas : Mais aussi
que c’est vn acte de malignité singuliere, de contrefaire
le doux & le simple, & estre meschant si
couuertement que mal-aisement on le puisse descouurir ;
qui est-ce qui n’y seroit surpris, la fraude
vient à pas contez si pleine de soûmission & d’humilité,
que ceux qui ne la cognoissent pas, ce seroit
vne ingratitude formée de ne luy pas ouurir le
secret de son ame, & de ne la pas receuoir à bras ouuerts :
bref pour les bien cognoistre, il faut

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 78. Anonyme. LE CARACTERE DV ROYALISTE A AGATHON. (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_633 ; cote locale : B_17_20. le 2013-06-24 08:45:26.

du retour effaçoit la grace du
dépare. Aussi n’employent-ils point
de plus douces paroles dans leurs plaintes,
que les reproches d’infidelité de
fourbe & de parjure : Où vous remarquerez,
Agathon, que la deception ne
se fait pas tousiours auec fraude, &
qu’elle est quelquesfois l’effet d’vne
prudence déliée, que le philosophe
appelle vne faculté de l’entendement
moyenne & indifferente, bonne ou
mauuaise, selon les qualitez de sa fin &
S. Basile vne action de l’esprit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 79. Anonyme. LE CARACTERE DV ROYALISTE A AGATHON. (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_633 ; cote locale : B_17_20. le 2013-06-24 08:45:26.

en souffriroit encore les restes de l’orage.   Se sert des
Declarations
du Roy autãt
qu’elles luy
sont auantageuses. Le Roy contraint
de dõner
sa Declaration
contre
le Cardinal
pour estre declaré
Maieur. Non est fraudis
sed prudentiæ
decipere.
Plin. 1.
b. 8. Epist. v.
Arist. mor.
liu. vi. Lip. pol. lib.
vi. La Constance que témoigne le Parlement
à maintenir son Arrest, n’est
qu’vne opiniastreté deguisee, aussi vicieuse
que la legereté

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 80. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_2_27. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : E_1_120. le 2013-06-30 11:45:02.

vos Arrests la puissance suprême.
Car de desordre à bas par vostre integrité,
Les meschans fremiront sous vostre authorité.
Et la Loy reprenant sa premiere puissance,
Vous luy verrez prester entiere obeïssance.    
Abolitez-vous point les fraudes des decrets,
Quand ils sont à bas prix, ou quand ils sont secrets ?
A ces abus pourtant le remede est facile,
Rempli de bonne foy, loyal, & tres-vtile.
Sçauoir, que par semaine on marque vn certain iour,
Ou pour tous les decrets on ouurira la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 81. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_2_27. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : E_1_120. le 2013-06-30 11:45:02.

proclamé.
En sorte toutefois qu’en rotur il suffise,
Pourueu que sur le pied d’hypotheque on le prise.
Et que le noble estant au denier vingt prisé,
Nul prix mis au dessous ne soit authorisé.
Vous preuiendrez au moins les méventes enormes,
Que la fraude & le dol plastrent de belles formes.
Et l’on ne verra plus tant de moyens peruers
Mettre les gens d’honneur, & leurs biens à l’enuers.
Que si l’on m’objectoit que souuent l’indigence
Contribuë à ce mal plus que l’intelligence,
Que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 82. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_2_27. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : E_1_120. le 2013-06-30 11:45:02.


Que sert de reuoquer toutes Commissions.
Si de tant d’Officiers le nombre tres-enorme,
N’est pas suppression reduit à la reforme.
Que sert de compiler des volumes de Lois,
Si l’on n’obserue plus l’Ordonnance des Rois.
Si l’vsure, le vol, la fraude, la malice,
La fausseté, l’outrage, & mesme l’injustice,
Fomentent les abus qui nous ont desoles,
Pour partager nos biens quand on les à volez.
Quelle honte de voir qu’on to lere l’ordure
De la mendicité, du change, & de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 83. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_2_27. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : E_1_120. le 2013-06-30 11:45:02.

entrer en Paradis,
Combien que l’vsurier en fut priué iadis.
Que l’on voye enfin le Prestre & le Laïque
Exercer impuni ce trafic Iudaïque.
Que les deniers du Roy par roolles départis
Soient par les Receueurs encore diuertis ;
Que des decrets fraudeux les méventes peruerses
Ruïnent nos maisons par cent causes diuerses ;
Et qu’alors que nos biens on adiuge à l’encan,
On prise le drap d’or au prix du bourracan :
Que le style frippon & plein de brigandage
Qu’on tient au Chastelet par vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 84. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi E_1_120. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : C_2_27. le 2013-06-30 11:56:15.

vos Arrests la puissance suprême.
Car ce desordre à bas par vostre integrité,
Les meschans fremiront sous vostre authorité.
Et la Loy reprenant sa premiere puissance,
Vous luy verrez prester entiere obeïssance.    
Abolirez-vous point les fraudes des decrets,
Quand ils sont à bas prix, ou quand ils sont secrets :
A ces abus pourtant le remede est facile,
Rempli de bonne foy, loyal, & tres vtile.
Sçauoir, que par semaine on marque vn certain iour.
Où pour tous les decrets on ouurira la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 85. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi E_1_120. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : C_2_27. le 2013-06-30 11:56:15.

proclamé.
En sorte toutefois qu’en rotur il suffise,
Pourueu que sur le pied d’hypotheque on le prise.
Et que le noble estant au denier vingt prisé,
Nul prix mis au dessous ne soit authorisé.
Vous preuiendrez au moins les méventes enormes,
Que la fraude & le dol plastrent de belles formes.
Et l’on ne verra plus tant de moyens peruers
Mettre les gens d’honneur, & leurs biens à l’enuers.
Que si l’on m’objectoit que souuent l’indigence
Contribuë à ce mal plus que l’intelligence,
Que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 86. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi E_1_120. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : C_2_27. le 2013-06-30 11:56:15.


Que sert de reuoquer toutes Commissions.
Si de tant d’Officiers le nombre tres-enorme,
N’est pas suppression reduit à la reforme.
Que sert de compiler des volumes de Lois,
Si l’on n’obserue plus l’Ordonnance des Rois.
Si l’vsure, le vol, la fraude, la malice,
La fausseté, l’outrage, & mesme l’injustice,
Fomentent les abus qui nous ont desolez,
Pour partager nos biens quand on les a volez.
Quelle honte de voir qu’on tolere l’ordure
De la mendicité, du change, & de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 87. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi E_1_120. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : C_2_27. le 2013-06-30 11:56:15.

entrer en Paradis,
Combien que l’vsurier en fut priué iadis.
Que l’on voye enfin le Prestre & le Laïque
Exercer impuni ce trafic Iudaïque.
Que les deniers du Roy par roolles départis
Soient par les Receueurs encore diuertis ;
Que des decrets fraudeux les méventes peruerses
Ruïnent nos maisons par cent causes diuerses ;
Et qu’alors que nos biens on adiuge à l’encan,
On prise le drap d’or au prix du bourracan :
Que le style frippon & plein de brigandage
Qu’on tient au Chastelet par vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 88. Anonyme. LE DONION DV DROIT NATVREL DIVIN, CONTRE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1170 ; cote locale : C_7_57. le 2013-07-20 08:03:00.

que l’Histoire de Roboam,
par moy premierement que vous citée, & cotée :
auec les passages des 16. 17. & 20. Chapitres Versets 10. 26. & 8. des Prouerbes, sappoit vos remparts,
& ruinoit de fond en comble vostre dessein ;
la reçeués frauduleusemẽt, pour luy couper
la gorge : & voyant les autres trop forts, sçauoir
lesdis passages, les esquiués sans dire mot, sinon
que ne les connoissés pas : aymant mieux (crainte
de donner gloire à Dieu, en confondant ses ennemis
par la reuelation de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 89. Anonyme. LE FORT ET PVISSANT BOVCLIER DV PARLEMENT,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Datée, au colophon, du 23 mars 1649.. Référence RIM : M0_1402 ; cote locale : A_3_64. le 2013-07-20 16:50:53.

que vostre authorité mesme dont
il pretextoit cette deffense, & auoit iusques alors pallié sa tyrannie,
estoit extraordinairement choquée, ils ne font point de scrupule
de contreuenir à ces ordres, pour examiner de pres, & expliquer
cette Declaration inique & frauduleuse auec la liberté de leurs
suffrages: Cette genereuse resolution iette les aggresseurs dans l’interdit,
estonne les Autheurs de ses diuisions, ils se desesperent de
voir que leurs fourbes sont reconnuës; & croyant que le seul expedient
qui leur reste est la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 90. Anonyme. LE FRANC BOVRGEOIS DE PARIS, Monstrant les... (1652) chez [s. n.] à Paris , 22 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1408 ; cote locale : B_17_2. le 2013-07-24 07:58:51.

ainsi contrains de souffrir la faim, tandis que les riches qui auoient
du pain chez eux, ou dequoy en acheter au marché
tenoient les moulins occupez, ce qui seruoit
aussi de pretexte aux Boulangers pour encherir
le pain, aussi bien qu’en tout autre temps les fraudes
ordinaires des Meusniers.   La Ville de Paris, a autresfois en de bien
moindres rencontres acheté des bleds des deniers
communs, & fait des magazins publics,
soit pour le reuendre à vn prix moderé au peuple
qui n’en auoit pas, soit pour en faire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 91. Anonyme. LE FRANC BOVRGEOIS DE PARIS, Monstrant les... (1652) chez [s. n.] à Paris , 22 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1408 ; cote locale : B_17_2. le 2013-07-24 07:58:51.

où il se charge de faire moudre, receuoir,
& rendre aux poids les bleds & farines qu’on y enuoye, sauf à luy à en payer aux Meusniers
leurs droits ordinaires, ou tels autres dont
il peut conuenir auec eux, & son recours contre
iceux des fraudes qu’ils y peuuent commettre,
enuoyant mesme prendre & rendre à ses
frais, ainsi que les Meusniers, les bleds chez les
particuliers lors qu’ils n’ont pas la commodité
de les enuoyer dans lesdits Bureaux. Le tout
moyennant vn salaire modique & reglé

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 92. Anonyme. LE FRANC BOVRGEOIS DE PARIS, Monstrant les... (1652) chez [s. n.] à Paris , 22 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1408 ; cote locale : B_17_2. le 2013-07-24 07:58:51.

preuiendroit
les amas superflus que plusieurs en font, qui
en causent la cherté excessiue parmy le menu peuple,
on osteroit toute occasion aux suruentes que
les marchands de blé en font à toute heure à leur
volonté, selon les diuers bruits qui courent, &
aux fraudes qu’ils commettent à cet effet, ne faisans
venir leurs bleds que petit à petit dans la ville,
achetans mesme ceux des marchands estrangers
sur les chemins, afin que l’abondance dans
la ville ne les empesche pas de le vendre tout ce
qu’ils desirent, ainsi que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 93. Anonyme. LE FRANC BOVRGEOIS DE PARIS, Monstrant les... (1652) chez [s. n.] à Paris , 22 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1408 ; cote locale : B_17_2. le 2013-07-24 07:58:51.

où la debite s’en peut
faire ; ie n’entens pas oster la liberté aux marchands
de blé de le vendre raisonnablement ce
qu’ils pourront, soit aux particuliers, soit à la
Ville, à cause des risques qu’ils y peuuent auoir,
mais ie pretens seulement preuenir les fraudes
qui s’y peuuent commettre, soit par eux, ou par
les Boulangers, sous pretexte d’vne rareté & cherté
imaginaire du blé, & neantmoins il est certain
que comme cét ordre seroit tres-vtile aux Boulangers
mesmes, parce que par ce moyen ils pourroient

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 94. Anonyme. LE GOVVERNEMENT DE L’ESTAT PRESENT, Où... (1652) chez [s. n.] à Paris , 13 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_27. Référence RIM : M0_1502 ; cote locale : B_13_32. le 2013-07-27 15:53:31.


Dont le jugement nom pareil,
Est plus clair que le Soleil.
Luy seul découure toute chose ;
Preuient les effects dans leur cause,
Perse la nuict de l’aduenir,
Sçait tour deffendre & tout munir.
Il a pris l’attaque du Liege,
Pour vne fraude & pour vn piege,
Il a preueu ce que tu vois,
Le monstre des peuples François.
Dix mille bourgades pillées,
Vn grand nombre dautres bruslées,
L’horreur, la mort de toutes parts,
Trente mille habitans espars
Cachez dans les lieux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 95. Anonyme. LE GOVVERNEMENT DE L’ESTAT PRESENT, Où... (1652) chez [s. n.] à Paris , 13 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_32. Référence RIM : M0_1502 ; cote locale : B_12_27. Texte édité par Patrick Rebollar le 2013-07-27 09:34:14.


Dont le jugement nom pareil,
Est plus clair que le Soleil.
Luy seul découure toute chose ;
Preuient les effects dans leur cause,
Perse la nuict de l’aduenir,
Sçait tour deffendre & tout munir.
Il a pris l’attaque du Liege,
Pour vne fraude & pour vn piege,
Il a preueu ce que tu vois,
Le monstre des peuples François.
Dix mille bourgades pillées,
Vn grand nombre dautres bruslées,
L’horreur, la mort de toutes parts,
Trente mille habitans espars
Cachez dans les lieux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 96. Anonyme. LE GOVVERNEMENT PRESENT, OV ELOGE DE SON... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1503 ; cote locale : C_4_27. le 2013-07-27 16:15:50.


Dont le iugement nom pareil,
Paroist plus clair que le Soleil,
Luy seul descouure toute chose,
Preuient les effects dans leur cause,
Perce la nuict de laduenir,
Sçait tout deffendre & tout munir,
Il a pris l’attaque du Liege
Par vne fraude, & par vn piege :
Il a preueu ce que tu vois,
Le meurtre des peuples François,
Dix mille bourgades pillées,
Vn grãd nombres d’autres bruslées,
L’horreur, la mort de toutes parts,
Trente mille habitans esparts,
Cachez dans les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 97. Anonyme. LE IVGEMENT DE MINOS, Contre tous les... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1768 ; cote locale : B_12_20. Texte édité par Site Admin le 2013-09-03 16:06:06.

Delphes fut foudroyé du Ciel &
accablé de la gresle auec toute son armée,
comme le recitent Tite Liue liure 5. Iustiniam
liure 22. Aule Gelle liure 3. chap. 9. & Strabon
liure 4. & vous ayans volé le Roy, succé les
biens de la France par meschantes & frauduleuses
practiques, & fait mille enormes actes
pour vous hauser, ne pensez vous d’en receuoir
le salaire à vos peines? Les vrays François
Zelateurs au seruice de leur Roy, cependant
que Minos, Æacus & Rhadamante,
Iuges infernaux font vostre procez,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 98. Anonyme. LE IVGEMENT DE MINOS, Contre tous les... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1768 ; cote locale : B_12_20. Texte édité par Site Admin le 2013-09-03 16:06:06.

est tellement anime contre eux, que ie
ne sçay s’ils en pourront iamais sortir brayes
nettes. Et Mazarin ne pourra échapper quelque
mal heur, car nous ne pouuons plus souffrir
de luy parce qu’il cause vn si grand dommage
à la France, abuse le Roy par ses fraudes,
le tient captif l’empesche de venir dans sa
dans sa bonne Ville, le faict aller ou il luy
plaist, met les Princes en mauuaise odeur auprés de luy fait faire la guerre au Peuple
auec grande iniustice, faisant entendre au
Roy qu’il est rebelle:

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 99. Anonyme. LE MANIFESTE CIRCVLAIRE DE MONSEIGNEVR LE... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_6_11. Référence RIM : M0_2352 ; cote locale : B_7_2. le 2013-09-03 23:36:18.

desguisois
seulement de l’apparence trompeuse de ce
beau pretexte ; & cette imposture se trouuant
mal heureusement secondée par la trop grande
credulité de la Reyne, qui d’ailleurs auoit tousiours
regardé le bannissement du Mazarin, comme
vn attentat de la fraude sur les droits absolus
de l’authorité Souueraine, ils ne manquerent pas
le la faire hautement esclater dans l’Estat, auec
sous les plus beaux desguisemens dont ils se pouroient
imaginer pour surprendre la simplicité
les peuples, qu’vne semblable aprehension,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 100. Anonyme. LE MANIFESTE CIRCVLAIRE DE MONSEIGNEVR LE... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_7_2. Référence RIM : M0_2352 ; cote locale : B_6_11. le 2013-09-03 23:40:18.

desguisois
seulement de l’apparence trompeuse de ce
beau pretexte ; & cette imposture se trouuant
mal heureusement secondée par la trop grande
credulité de la Reyne, qui d’ailleurs auoit tousiours
regardé le bannissement du Mazarin, comme
vn attentat de la fraude sur les droits absolus
de l’authorité Souueraine, ils ne manquerent pas
de la faire hautement esclater dans l’Estat, auec
tous les plus beaux desguisemens dont ils se pouuoient
imaginer pour surprendre la simplicité
des peuples, qu’vne semblable aprehension,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 101. Anonyme. LE MIROIR A DEVX-VISAGES OPPOSEZ, L’VN... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Coquille de date: "1644". Voir aussi A_6_15. Référence RIM : M0_2477 ; cote locale : C_6_23. le 2013-09-21 08:10:46.

tres-bien
couurit ses desseins artificieux, afin de perdre ceux qui
luy nuisent par des pieges & des moyens perfides, comme
il vouloit faire de quelques vns des plus innocentes
testes du Parlement. Il n’a iamais souffert qu’aucun dõnast
ombre ou ialousie à sa fraude dés le commencement
de son installation dans les affaires. Il fit éloigner
d’aupres de la Reyne Monsieur l’Euesque de Beauuais
Comte & Pair de Frãce, l’vn des plus sages & vertueux
Prelats de France, fit faire commandement à Monsieur
des Noyers

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 102. Anonyme. LE MIROIR A DEVX-VISAGES OPPOSEZ, L’VN... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Coquille de date: "1644". Voir aussi C_6_23. Référence RIM : M0_2477 ; cote locale : A_6_15. Texte édité par Patrick Rebollar le 2013-09-21 08:07:05.

tres-bien
couurir ses desseins artificieux, afin de perdre ceux qui
luy nuisent par des pieges & des moyens perfides, cõme
il vouloit faire de quelques vns des plus innocent es
testes du Parlement. Il n’a iamais souffert qu’aucun dõnast
ombre ou ialousie à sa fraude dés le commencement
de son instalation dans les affaires. Il fit éloigner
d’aupres de la Reyne Monsieur l’Euesque de Beauuais,
Comte & Pair de Frãce, l’vn des plus sages & vertueux
Prelats de France, fit faire commandement à Monsieur
des Noyers

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 103. Anonyme. LE MIROIR DES SOVVERAINS OV SE VOID L’ART... (1649) chez Noël (François) à Paris , 50 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2478 ; cote locale : C_6_21. Texte édité par Site Admin le 2013-09-21 15:31:57.

desir de s’acquiter quand l’occasion le leur pourra permettre, ils trouueront
enfin n’auoir man que de quoy que ce soit, pour
satisfaire à ces personues. Nul n’est obligé de
faire l’impossible. en quel sens qu’on le puisse
prendre. Autrement qui fraude le loyer de ses
seruiteurs, & ne s’acquitera de ce qu’il leur
doit, ne receura iamais la benediction de Dieu
ny des hommes. Au contraire, il sera mesuré par
le Roy des Roys, de la mesme mesure qu’il aura
mesuré les autres. Les liberalitez que l’on

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 104. Anonyme. LE RAISONNABLE PLAINTIF, SVR LA DERNIERE... (1652) chez Bellé (Jacques) à Paris , 14 pages. Langue : français, latin. Dans Choix II de Moreau. Référence RIM : M0_2969 ; cote locale : B_14_11. le 2013-10-20 15:25:36.

fuis, & si ie ne
puis eschapper, ie pare, & me defens le plus accortement
que ie puis ! le ruse en fin, & ie me sauue par les
faux fuyans, & par les equiuoques, quand ie n’ay plus
d’autre refuge : ayant oüy dire assez souuent qu’il est loisible
de frauder la Gabelle, principalement quand elle
est excessiue. Et neantmoins parce que cette leuée se fait
sous le nom, & par l’authorité du Prince ; le particulier
qui tascheroit d’y resister par vne voye de fait, commettroit
vne rebellion. Mais autre chose est quand

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 105. Anonyme. LE ROY DES FRONDEVRS. ET COMME CETTE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 14 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_88. Référence RIM : M0_3556 ; cote locale : A_8_15. le 2013-12-09 13:57:38.

qui abusent de son
authorité, pour perdre l’Estat & le Peuple. Les Tyrãs
vexent le Peuple de Subsides & d’exactions immoderées,
& ce digne Frondeur les soulage dans leurs
necessitez plus pressantes. Le Tyran administre les
affaires de la Monarchie par fraude & par auarice, &
ce digne Frondeur les conduit auec vne parfaite integrité
de conscience. Le Tyran ne se gouuerne que
par des flateurs, des satrapes, & telles autres especes
de vermines, & ce Frondeur sans exemple, n’execute
iamais rien que par vne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 106. Anonyme. LE SIEGE MIS DEVANT LE Catelet par le Comte... (1650) chez Bureau d'adresse à Paris , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre. Sans doute extraite d'un recueil, la pièce porte le n° 84, une pagination de 737 à 748 et, au colophon, la mention: "À Paris, du Bureau d'Adresse aux Galleries du Louvre, devans S.Thomas, le 17 juin 1650. Avec priv.". Référence RIM : Mx ; cote locale : A_9_19. le 2013-12-27 11:15:04.

naturelle, mais elle se
trouve tousjours assez glorieuse, quand elle a
pour but le service du Roy & de la Patrie.
Ainsi le decez du Grand Alexandre, de Iules
Cesar, de tant d’Empéreurs, & mesmes en nos
iours celui de Henry le Grand, furent avancez
par les fraudes & conspirations des leurs; Ainsi
le dernier Roy de Süéde mourut en combatant:
Ainsi tant d’autres ayans expérimenté le
sort variable des armes, & esté faits prisoniers,
par l’envie qu’ils ont excitée en leurs ennemis
vainqueurs, ont receu des

=> Afficher la page


Occurrence 107. Anonyme. LE TORCHE-BARBE DE MAZARIN ET DV MARESCHAL... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3787 ; cote locale : B_13_26. le 2013-12-29 10:16:59.


Car enfin c’estoit mon enuie
Tout perdre au peril de ma vie,
Ie n’ay voulu rien espargner
Affin que ie peusse gaigner?
Mais a ce coup tout m’est contraire
I’ay beau en pleurer & en braire,
Iamais ie n’en viendray a bout
Fraudra que i’abandonne tout.
Bref, ma cheute sera bien lourde,
Et s’il faut que ie me resoude,
Où de bon gré où malgré moy
De n’estre plus aupres le Roy,
Car pour moy ie me persuade
Que tout me fait mauuaise œillade,
Et tant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 108. Anonyme. LE TROMPETTE OV HERAVT DV CIEL, Denonçant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 23 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3895 ; cote locale : B_16_38. Texte édité par Site Admin le 2013-04-21 04:19:34.

& l’auarice sordide ont
perdu plusieurs grandes Villes : Cessez de mesdire de vos
liberateurs ! Priez le Tout-puissant pour eux & pour
vous, & il vous deliurera lors que vous y penserez le
moins. Ne vous fiez aux Estrangers ; car ils parlent à
vous frauduleusement.   Et lors que vous aurez vostre Roy faictes luy paroistre
que vous estes autant ses francs & fideles sujets, comme
vos ennemis luy ont persuadé faussement & malicieusement
que vous ne l’estiez pas. Et le principal de tes
affaires est de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 109. Anonyme. L’ANTIDOTE AV VENIN DES LIBELLES DV... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_88 ; cote locale : B_17_23. Texte édité par Site Admin le 2013-02-01 15:02:41.

violer sa foy & sa parole. Cela n’appartient qu’aux gens
faits comme vous & vostre Cardinal, qui n’a pas la moindre
teinture de pieté ny de religion, qui a vne repugnance aussi
naturelle au bien que le demon, & n’agit par autre principe
que celuy de la fraude & de l’imposture, qui est vne dangereuse
leçon pour des Princes, lequel y prestant l’oreille, verifie ce
qui est dans les Prouerbes du Sage, que, Princeps qui libenter
audit verba mendacij, omnes ministros habet impios.   Il ne seroit pas besoin

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 110. Anonyme. L’ENTRETIEN SECRET DE MESSIEVRS DE LA COVR... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 23 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi C_7_72. Référence RIM : M0_1244 ; cote locale : A_3_28. le 2013-02-04 12:25:13.

tous ces procedez,
auec la parfaite connoissance que vous auez de ces Oracles du Ciel: Que la Iustice esleue les Royaumes, & que le peché les
destruict: Que les Couronnes passent d’vne Nation à vne autre, à
cause des impietez, des iniures & des fraudes. Auez-vous donc
pû douter que les desordres dans la Religion & la Police, ne
deussent enfin causer vn bouleuersement dans l’Estat, & dans
vostre Compagnie? Mais auez-vous peu ietter les yeux sur les
Liures de l’Escriture Saincte, sans vous instruire de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 111. Anonyme. L’ENTRETIEN SECRET DE MESSIEVRS DE LA COVR... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 23 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi A_3_28. Référence RIM : M0_1244 ; cote locale : C_7_72. le 2013-02-04 12:23:27.

tous ces procedez,
auec la parfaite cõnoissance que vous auez de ces Oracles du Ciel : Que la Iustice esleue les Royaumes, & que le peché les
destruict : Que les Couronnes passent d’vne Nation à vne autre, à
cause des impietez, des iniures & des fraudes. Auez-vous donc
pû douter que les desordres dans la Religion & la Police, ne
deussent enfin causer vn bouleuersement dans l’Estat, & dans
vostre Compagnie ? Mais auez-vous peu ietter les yeux sur les
Liures de l’Escriture Saincte, sans vous instruire de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 112. Anonyme. L’ESTROITE ALLIANCE ou la ionction du... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1309 ; cote locale : A_3_25. le 2013-02-06 01:43:02.

exemple de cette verité, qui a appris à
toute la posterité qu’il faut garder la foy mesme aux ennemis,
combien donc plus raisonnablement à nos amis. Iosué & les Princes d’Israël ayans fait alliance auec les Gabaonites,
qui les auoient trompez, & inuestis par fraude; ayant
appris la verité du fait ne voulut iamais violer son traité, ny
exercer sur, les Gabaonites aucun acte d’hostilité, quoy que
tout le peuple les voulut assommer. Voila combien a esté sainte
& inuiolable la foy donnée parmy les Anciens; C’est

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 113. Anonyme. L’IN-MANVS DV MAZARIN. AVEC LA PRIERE DE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 10 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1691 ; cote locale : B_12_17. le 2013-06-08 06:56:11. fallere, da iustum sanctumque
videri, noctem peccatis & fraudibus obijce nubem. La pieuse Reyne Anne d’Austriche en vsoit de
de meilleure ame, & de meilleure foy, comme
elle croioit, & ne laissoit pas cependant d’auoir des sentiments aussi contraires à l’équité. Reyne
du ciel, disoit elle, Escoute

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 114. Anonyme. L’INNOCENCE IMMOLEE AVEC LETHIMOLOGIE DE... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1701 ; cote locale : C_5_62. le 2013-06-08 08:39:59.

en sa maladie,
indeuot à l’Eglise, indifferent à nos
malheurs, indigent dans l’abondance, indigné
contre les bons, indirect dans ses deportemens,
indiscret en ses paroles, indisert en
son entretien, indisposé en nostre endroit,
indocile au bien, indomptable en fraudes,
indulgent à ceux qui pillent, volent, violent,
tuent & perdent tout pour le seruir, industrieux
dans ses intrigues, inégalaux plus de
bordez, inéuitable en sa poursuitte, inexorable
à nos clameurs inexpugnable dans son
authorité, infame en ses mœurs,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 115. Anonyme. L’OFFICIER DE CE TEMPS DE LA MAISON... (1652) chez [s. n.] à Paris , 40 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2585 ; cote locale : B_3_25. le 2013-06-09 10:03:14.

le prie n’vser de telle rigueur contre son enfant,
veu mesmes qu’il seroit tres inconuenient d’oster la
veuë à celuy qui quelque iour deuoit estre leur Roy.
Le Pere enfin aucunement amolly par la priere de ses
sujets, & afin de leur accorder quelque chose sans
frauder la Loy, se fit sur le champ arracher vn œil,
& à son fils vn autre : & par cét admirable temperament
d’équité, il se monstra (au respect de la Loy) pere misericordieux & iuste legislateur. Contemplez,
SIRE, & meditez pour l’honneur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 116. Anonyme. L’VNION DE MESSIEVRS LES PRINCES, POVR LE... (1652 [?]) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 8 pages. Langue : français. La date imprimée est incomplète: M. DC.. Référence RIM : M0_3909 ; cote locale : B_20_4. Texte édité par Site Admin le 2013-06-10 09:00:22.

Et ce funeste retour le confirme
dans cette verité. Monsieur le Duc de Beaufort
qui a protegé le peuple dans toutes les rencontres,
& qui est la seule consolation des
affligez se declare ennemy de ce perfide, aux
intentions duquel il a reconnu tousiours de la
fraude, & ausquelles il ne s’est pleu que lors
qu’il obeїt aux commandemens qui le feirent
abandonner le Royaume. Le sainct Esprit est
descendu sur tout le reste de la principauté, &
dans l’Assemblée derniere du Parlement chacun
reconnut d’où

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 117. Anonyme. QVATRIESME PARTIE DV POLITIQVE VNIVERSEL, OV... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. Partie 4. Voir aussi B_17_30 (partie 1), B_17_31 (partie 2) et B_17_32 (partie 3). Référence RIM : M0_2818 ; cote locale : B_17_33. Texte édité par Site Admin le 2013-10-06 17:27:15.

sur vous, dit le Prophete Esaie, qui
conioignez la maison auec la maison, par vne
voye tres inique. Il ne faut donc pas s’estonner,
dit le prophete Ozée, si le sang cherche le sang,
c’est-à-dire si nous sommes accablez d’vne estrãge guerre, puis que de fraude, volerie, rapine
extortions, & cupidité regne si outrageusement
parmy les hommes. Nous voyons tous les iours
comme ces sangsues publiques tiennent tout
l’Estat en diuision, afin de pouuoir mieux pecher
en eau trouble. Autrefois le Roy Louis XII.
prit tout

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 118. Anonyme. RESPONSE AV SEDITIEVX ESCRIT INTITVLÉ LE... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3384 ; cote locale : B_17_21. Texte édité par Site Admin le 2013-03-01 09:32:26.

de ses
predecesseurs, & la fidelle passion des François,
arracheroient des mains de la plus abominable
rebellion, si la necessité le requeroit pour luy
en faire vn eternel sacrifice ? Estoit-il necessaire
que le Roy se remit en tutelle, & qu’il vsât de
fraude, de fourbe, de tromperie & de deception,
pour se rendre plus absolu ; pour auoir
vne chose qu’on ne luy sçauroit contester, &
qu’il pouuoit absolument auoir de luy mesmes ? sont-ce des vices en la personne d’vn Roy qui
puissent passer

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 119. Anonyme. SECONDE PARTIE DE L’ASNE ROVGE, DÉPEINT... (1652) chez Hardouin (Louis) à Paris , 24 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 2. Voir aussi B_12_56 (partie 1). Référence RIM : M0_85 ; cote locale : B_12_57. Texte édité par Patrick Rebollar le 2013-02-02 08:59:19.

esté les conseils de nostre
Asne rouge Mazarin, notamment la belle
entreprise à la guerre de Bordeaux, promettant au Roy qu’en moins de huict iours il ameneroit les Bordelois
aux pieds de sa Majesté luy demander pardon. Il est
tellement accoustumé aux fraudes & fourberies qu’il ne
veut prendre aucune place par siege ny par assauts ; mais
par pratiques & trahisons : & durant le siege de Bordeaux
on le vid demeurer en personne deuant le Fort de la Bastide
trois ou quatre heures auec tous les Generaux de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 120. Anonyme. SECONDE PARTIE DE L’ASNE ROVGE, DÉPEINT... (1652) chez Hardouin (Louis) à Paris , 24 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 2. Voir aussi B_12_56 (partie 1). Référence RIM : M0_85 ; cote locale : B_12_57. Texte édité par Patrick Rebollar le 2013-02-02 08:59:19.

ny par assauts ; mais
par pratiques & trahisons : & durant le siege de Bordeaux
on le vid demeurer en personne deuant le Fort de la Bastide
trois ou quatre heures auec tous les Generaux de l’armée
du Roy, où il n’oublia point ses pratiques ordinaires
& frauduleuses, pour gagner des personnes qu’il pretendoit
pouuoir executer ses mauuais desseins ; il fit tout son possible
de débaucher deux Officiers des Regiments de la ville,
qui luy faisoient esperer merueilles.   D’autre costé, tous les Partisans qu’il auoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 121. Baltasard, Christophle. TRAITTÉ DES VSVRPATIONS DES ROYS... (1645) chez Paslé (Jean) à Paris , 48 pages. Langue : français. Avec privilège. En dernières pages: table et extrait du privilège.. Référence RIM : Mx ; cote locale : D_1_6. Texte édité par Site Admin le 2013-03-10 08:56:33.

de Naples. Apres
le deceds de Pierre, Iacques son fils, ayant pris possession du Royaume
d’Arragon, espousa la fille de Charles le Boiteux, fils de Charles premier,
& renonça aux droicts qu’il pouuoit pretendre aux deux Couronnes de
Sicile & de Naples. Mais la fraude Arragonoise parut aussi tost apres ce
traitté : Car comme Charles s’acheminoit en Sicile, Federic frere de Iacques,
par intelligence qu’il auoit auec luy, & les Siciliens, se saisit de toutes
les places, dont Charles s’estant plaint au Pape, Iacques, pour

=> Afficher la page


Occurrence 122. Baltasard, Christophle. TRAITTÉ DES VSVRPATIONS DES ROYS... (1645) chez Paslé (Jean) à Paris , 48 pages. Langue : français. Avec privilège. En dernières pages: table et extrait du privilège.. Référence RIM : Mx ; cote locale : D_1_6. Texte édité par Site Admin le 2013-03-10 08:56:33.

ceste trahison : &
les ayans surpris auant qu’ils peussent mettre leurs forces en campagne,
leur osterent la pluspart des places, sans que la religion du traitté faict, &
iuré entre les deux Roys, peust empescher leur violence. Ferdinand, pour
authoriser cet acte frauduleux, obtint du Pape Iules II. grand ennemy des
François, l’inuestiture de ce Royaume. Louis resolu de tirer raison de
cet affront, & ayant fait de grandes leuees, Ferdinand pour destourner
l’orage qui deuoit fondre sur sa teste, rechercha Germanie de Foix, niepce

=> Afficher la page


Occurrence 123. Boyer, Paul / sieur du Petit... . L’IMAGE DV SOVVERAIN OV L’ILLVSTRE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 26 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1684 ; cote locale : C_5_58. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-04-27 17:07:35.

peage, à qui l’honneur, l’honneur,
& à qui la crainte la crainte. Et ne suffit pas à ce
rare Apostre de l’auoir redit en plusieurs endroicts de
l’Escriture : Mais pour l’imprimer beaucoup mieux dans
leur memoire, & pour empescher aussi qu’on ne les
fraudast des choses qui leur sont deuës, il les recommandent
tres-particulierement à Timothée, lors qu’il dit,
I’admoneste deuant toutes choses, qu’on face requestes,
oraisons, supplications, & actions de graces, pour tous
ceux qui sont constituez en dignité, afin

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 124. Catalan [signé]. L’ADIEV DV SIEVR CATALAN, ENVOYÉ DE S.... (1649) chez Huot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_116. Référence RIM : M0_43 ; cote locale : A_3_57. le 2013-01-22 14:31:01.

ce titre. La foy se garde parmy
les voleurs, & ils obseruent dans le partage de leurs
rapines la iustice qu’ils ont violée, dans le dessein
mesme de les executer. Vous sçauez, mon cher Confrere,
auec quelle sincerité nous auons entretenu nos
paroles, & que la fraude a esté bannie de nos commerces,
quant à la distribution du gain, de vous dire
qu’il fut licite, ie ne croy pas qu’il faille maintenant
dissimuler à vn homme qui est arresté, i’aduoüe qu’il
ne l’estoit pas, mais il y a certains crimes que tout le
monde

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 125. Catalan [signé]. L’ADIEV DV SIEVR CATALAN, ENVOYÉ DE S.... (1649) chez Huot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_57. Référence RIM : M0_43 ; cote locale : E_1_116. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-01-22 14:32:35.

ce titre. La foy se garde parmy
les voleurs, & ils obseruent dans le partage de leurs
rapines la iustice qu’ils ont violée, dans le dessein
mesme de les executer. Vous sçauez, mon cher Confrere,
auec quelle sincerité nous auons entretenu nos
paroles, & que la fraude a esté bannie de nos commerces,
quant à la distribution du gain, de vous dire
qu’il fut licite, ie ne croy pas qu’il faille maintenant
dissimuler à vn homme qui est arresté, i’aduoüe qu’il
ne l’estoit pas, mais il y a certains crimes que tout le
monde

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 126. Davenne, François [?]. LETTRE PARTICVLIERE DE CACHET envoyée par... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 36 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2250 ; cote locale : C_3_9. le 2013-02-20 02:03:10.

afin d’impetrer vne clemence qu’il ne veut pas. Pour avoir le repos, advertissez Mazarin de se retirer de l’Estat :
purgez de la maison du Roy ceux lesquelsy inspirent souz
pretexte d’vn faux calme, les haleines d’vn trouble intestin ;
mettez-y des personnes sans fraude, desinteressées, & de iugement,
pour donner des bons principes à sa Majesté : & enfin
connoissez suiuant sa Declaration, non seulement de l’affaire
des Princes, mais indifferemment de toutes personnes, afin
de leur faire le procez, suiuant la loy, & de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 127. Demophile. DESCRIPTION DES VIES, MOEVRS, ET FACONS DE... (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore), Maucroy (Estienne) à Paris , 27 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi [M0_493] de 1650.. Référence RIM : M0_1059 ; cote locale : A_2_31. le 2013-11-20 03:45:03.

le Sur-Intendant
des Finances ne l’aura trouvée de mise, &
pour se garantir de l’asseurãnce qu’ils lui aurõt par fois
baillé par écrit, la feront reussir par un, leur confident,
renversans la proposition par vne subtilité d’esprit,
non moins admirable que frauduleuse; tellement
qu’ils avalent les mensonges, & les parjures avec
plus de douceur qu’un bon biberon ne feroit un vin
delicieux, où s’ils gardent la parole à un mesme donneur
d’avis, ce ne sera qu’en partie, & quelquefois
apres qu’ils luy auront

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 128. Demophile. DESCRIPTION DES VIES, MOEVRS, ET FACONS DE... (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore), Maucroy (Estienne) à Paris , 27 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi [M0_493] de 1650.. Référence RIM : M0_1059 ; cote locale : A_2_31. le 2013-11-20 03:45:03.

Pour le rassassier ils suiuent
le chemin de mensonge, imitans ces faux Prophetes
esquels le dolent Ieremie vit la similitude des
adulteres. Quant à l’esprit ils l’ont sterile (en vertu)
beaucoup plus que sablon de la mer: mais si fertile en
supercheries, cauteles, fraudes, &c. qu’ils prendroient
aisément à la pipée des Diables, desquels ils ont les
griphes, & dauantage souvent les cornes, pour le
port desquelles ils sont obligez à Mesdames, & Mesdamoiselles
leurs femmes, qui tenantes de la Planete
de Venus les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 129. Demophile. DESCRIPTION DES VIES, MOEVRS, ET FACONS DE... (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore), Maucroy (Estienne) à Paris , 27 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi [M0_493] de 1650.. Référence RIM : M0_1059 ; cote locale : A_2_31. le 2013-11-20 03:45:03.

est qu’ainsi qu’ils n’ont tenu compte de reconnoistre
Dieu, Dieu les a livrez en sens reprouvé, pour
faire choses nullement convenables. Estans remplis
de toute iniquité, palliardise, meschanceté, avarice,
mauvaistié, envie, meurtre, noise, fraude, malignité,
detraction, haine de Dieu, orgueil, rapport, vanterie,
invention de maux, sans ordre, sans affection sans misericorde,
sans entendement (à ce qui est des choses
du ciel, & de l’esprit) & plusieurs autres maux, que le
vaisseau d’eslection va

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 130. Perret, C.. LE MANIFESTE DE MADEMOISELLE PRESENTÉ AVX... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Page de titre en page 2.. Référence RIM : M0_2365 ; cote locale : B_8_1. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-09-10 14:49:53.

les Pharisiens orgueilleux deuãt
l’humilité mesme. L’Escriture remarque la
response du Fils de Dieu, & il n’y a point de
sage Souuerain qui ne doiue l’imiter, & fuir
la flaterie. Sa Maiesté dans l’innocence de ses
ans, & dans les Compagnies frauduleuses qui
l’enuironnent, n’y peut pas prendre garde,
comme lors qu’on aura dissipé toutes ces tenebres
qui obscurcissent ce Soleil, sur le
poinct qu’il doit éclairer à toute la terre.   La flatterie, l’auarice, & le débordement,
causent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 131. Questier, Mathurin, dit... . SVITTE DV IOVRNAL POETIQVE DE LA GVERRE... (1649 [?]) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Partie 7 de 13, pages numérotées de 49 à 56. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon.. Référence RIM : M0_1763 ; cote locale : C_4_38_07. Texte édité par Patrick Rebollar le 2013-08-30 10:14:01.


Car il ne deuoit pas en oyant ton Canon
Te tenter, pour flestrir son precieux renom.
Il ne te deuoit pas te promettre la foy,
Pour ne la pas tenir en se mocquant de toy.
Que luy sert d’auoir pris Brie-Comte-Robert,
S’il fait les actions d’vn frauduleux Sobert,
Qui trahit sa Patrie en liurant sa gent mesme,
Et qui se vid, enfin, dans le malheur extresme,
D’estre le prisonnier de ceux qu’il auoit faits,
Expiant en leurs mains l’horreur de ses forfaits.
Tu le verras vn iour, pour vne telle

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 132. Saint-Julien,? [?]. LE VNZIESME COVRRIER FRANÇOIS, TRADVIT... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 14 pages. Langue : français. Partie 11 de 12. Voir Pièces de C_2_42_01 à C_2_42_12. Référence RIM : M0_2848 ; cote locale : C_2_42_11. Texte édité par Site Admin le 2013-02-12 14:45:41.

qu’on deuroit pendre,
Et qui prend le nom de la Cour,
Imposteur, homme sans amour
Sinon pour le party contraire,
Qui deuoit bien plustost se taire
Que de mentir si puamment :
Ce Mazarin, traistre, Normand,
Tu t’es seruy de cette fraude,
Pour nous donner l’allarme chaude,
Le fin mathois, le bon rusé
Pretends-tu point t’estre excusé,
Si tu dis que c’estoit son monde ?
Attends donc que ie te responde,
Sçais-tu bien que Monsieur d’Erlac
Ioüoit ce iour au

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 133. Anonyme. ADVIS AVX PARTISANS, MALTOTIERS, MONOPOLEVRS... (1650) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Voir aussi, avec une préface, [M0_1059] de 1649.. Référence RIM : M0_493 ; cote locale : A_9_30. le 2014-11-30 13:31:23.

le Sur-Intendant
des Finances ne l’aura trouuée de mise, &
pour se garantir de l’asseurance qu’ils luy auront par
fois baillé par écrit, la feront reüssir par vn, leur confident,
renversans la proposition par vne subtilité d’esprit,
non moins admirable que frauduleuse; tellement
qu’ils a valent les mẽsonges, & les parjures avec
plus de douceur qu’vn bon biberon ne feroit vn vin
delicieux, ou s’ils gardent la parole à vn mesme donneur
d’auis, ce ne sera qu’en partie, & quelquefois
apres qu’ils luy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 134. Anonyme. ADVIS AVX PARTISANS, MALTOTIERS, MONOPOLEVRS... (1650) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Voir aussi, avec une préface, [M0_1059] de 1649.. Référence RIM : M0_493 ; cote locale : A_9_30. le 2014-11-30 13:31:23.

Pour le rassasier ils suiuent
le chemin de mensonge, imitans ces faux Prophetes
esquels le dolent Ieremie vit la similitude des
adulteres. Quant à l’esprit ils l’ont sterile (en vertu)
beaucoup plus que le sablon de lamer: mais si fertile en
supercheries, cauteles, fraudes, &c. qu’ils prendroient
aisément à la pipée des Diables, desquels ils ont les
griphes, & dauantage souuent les cornes, pour le
port desquelles ils sont obligez à Mesdames, & Mesdamoiselles
leurs femmes, qui tenantes de la Planete
de Venus, les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 135. Anonyme. ADVIS AVX PARTISANS, MALTOTIERS, MONOPOLEVRS... (1650) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Voir aussi, avec une préface, [M0_1059] de 1649.. Référence RIM : M0_493 ; cote locale : A_9_30. le 2014-11-30 13:31:23.

est qu’ainsi qu’ils n’ont tenu compte de reconnoistre
Dieu, Dieu les a liurez en sens reprouué, pour
faire choses nullement conuenables. Estans remplis
de toute iniquité, paillardise, méchanceté, auarice,
mauuaistié, enuie, meurtre, noise, fraude, malignité,
detraction, haine de Dieu, orgueil, ra port, vanterie,
inuention de maux, sans ordre, sans affection sans misericorde,
sans entendement (à ce qui est des choses
du Ciel, & de l’esprit) & plusieurs autres maux, que le
Vaisseau d’élection va

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 136. Anonyme. ADVIS SALVTAIRE DONNÉ A MAZARIN, POVR... (1649) chez Cottinet (Arnould) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. 1648, selon Moreau.. Référence RIM : M0_536 ; cote locale : A_2_19. le 2014-12-02 15:01:59.

plus la peau que la chemise.
Ie sçay, Monsieur, ce que vous deuez au Roy; Et veritablement c’est auoir bien peu d’honneur & encores
moins d’affection, de se reuolter contre l’authorité
& la grandeur de son Roy: & en cela vos entreprises
fraudent l’esperance qu’on auoit de vostre bon
zele, vous ne deuiez pas ainsi tourner le feüillet comme
vous auez fait; Vous auez agrandy vostre maison
aux despens des pauures, & vous n’auez la dignité de
Cardinal plustost par brigues, que par le merite qui
ait

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 137. Anonyme. APOLOGIE DES NORMANS AV ROY POVR LA... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. Référence RIM : M0_113 ; cote locale : A_2_20. le 2014-11-30 13:39:05.

deuienne Prouince d’Espagne. Personne ne s’estonnera plus apres toutes ces horreurs du desordre
particulier des affaires de vostre Majesté; de la Catalongne
abandonnée qui faisoit trembler la Castille; du Royaume
de Naples non secouru, de la reuolte duquel on a si frauduleusement
mesprisé les adois? de la perte de nos alliez qui se
plaignent si hautement de la perfidie du Ministere; du desaduantage
de nos victoires dont la poursuitte nous eust esté si aduantageuse;
de la guerre en Italie si peu necessaite, si le Cardinal
Mazarin

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 138. Anonyme. L'ETHIMOLOGIE DE MAZARIN AVEC... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Titre fautif; le titre intérieur porte bien l'apostrophe au premier mot.. Référence RIM : M0_1305 ; cote locale : A_3_33. le 2014-04-21 04:23:26.

en sa maladie,
indeuot à l’Eglise, indifferent à nos
malheurs, indigent dans l’abondance, indigné
contre les bons, indirect dans ses deportemens,
indiscret en ses paroles, indisert en
son entretien, indisposé en nostre endroit,
indocile au bien, indomptable en fraudes,
indulgent à ceux qui pillent, volent, violent,
tuent & perdent tout pour le seruir, industrieux
dans ses intrigues, inégal aux plus de
bordez, inéuitable en sa poursuitte, inexorable
à nos clameurs inexpugnable dans son
authorité, infame en ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 139. Anonyme. LES DIVINES REVELATIONS ET PROMESSES FAITES... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_15. Référence RIM : M0_1164 ; cote locale : C_9_78. le 2014-02-06 14:20:34.

ie dissiperay les desseins de
cet ingrat & perfide, & que ie m’en vay le rendre semblable à vne
petite nuée qui passe & qui s’éuanoüit en vn instant ; Car comme
ie vous ay souuent annoncé par mes Prophetes : Les hommes sanguinaires,
cruels & pleins de fraude ne paruiendront point à la moitié de leurs
iours.. Et pource que ce malheureux a ensorcelé l’esprit de la Reyne
Regente, & que s’est sous son authorité qu’il a commis impunément
tous les crimes. I’ouuriray & illumineray les yeux de l’entendement
de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 140. Anonyme. LES DIVINES REVELATIONS ET PROMESSES FAITES... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_78. Référence RIM : M0_1164 ; cote locale : B_13_15. le 2014-02-06 14:22:57.

ie dissiperay les desseins de
cet ingrat & perfide, & que ie m’en vay le rendre semblable à vne
petite nuée qui passe & qui s’éuanoüit en vn instant; Car comme
ie vous ay souuent annoncé par mes Prophetes: Les hommes sanguinaires,
cruels & pleins de fraude ne paruiendront point à la moitié de leurs
iours. Et pource que ce malheureux a ensorcelé l’esprit de la Reyne
Regente, & que s’est sous son authorité qu’il a commis impunément
tous les crimes. I’ouuriray & illumineray les yeux de l’entendement
de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 141. Anonyme. LES LVNETTES A TOVTES AGES, POVR FAIRE VOIR... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_5_26. Référence RIM : M0_2335 ; cote locale : C_3_103. le 2014-02-19 13:30:58.

vouloient receuoir leur paye auec ces Lunettes, &
pour vne espece de monnoye en creussent receuoir
cent, & qu’ainsi plusieurs Soldats fussent quelquefois
deuant leurs yeux, & iamais dans leurs mains. Ces Lunettes
que ie mets en vsage, ne sont deceptiues ny frauduleuses
comme les autres : Par le moyen d’icelle ie
veux faire à l’endroit de nos Ennemis, ce que la commune
Baleine fait à la grosse quand elle perd la veuë
par la pesanteur des sourcils qui la luy couurent : L’on
dit que cette Baleine commune va deuant,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 142. Anonyme. LES LVNETTES A TOVTES AGES, POVR FAIRE VOIR... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_3_103. Référence RIM : M0_2335 ; cote locale : A_5_26. le 2014-02-19 13:36:18.

vouloient receuoir leur paye auec ces Lunettes, &
pour vne espece de monnoye en creussent receuoir
cent, & qu’ainsi plusieurs Soldats fussent quelquefois
deuant leurs yeux, & iamais dans leurs mains. Ces Lunettes
que ie mets en vsage, ne sont deceptiues ny frauduleuses
comme les autres: Par le moyen d’icelle ie
veux faire à l’endroit de nos Ennemis, ce que la commune
Baleine fait à la grosse quand elle perd la veuë
par la pesanteur des sourcils qui la luy couurent: L’on
dit que cette Baleine commune va deuant, pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 143. Anonyme. LES SENTIMENS D’ARISTIDE, Sur les affaires... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3647 ; cote locale : A_7_21. le 2014-02-25 14:36:25.

l’obseruatiõ de la parole & les traitez de bõne foy ont seruy
aux Romains qui en estoient Religieux obseruateurs, & qui tenoient
pour vne maxime inuiolable, que la foy ne veut estre ny violée, ny suspecte, aussi ont ils tousiours reietté les moyens de fraude qui leur estoient
proposez, pour l’accroissement de leur Republique. Ces sages Politiques
sçauoient bien que la fourbe fait perdre toute creance, &
qu’ordinairement elle produit ses plus fascheux effets sur ses propres
autheurs: il y en a vne infinité

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 144. Anonyme. LES VERITEZ DE MAZARIN DESCOVVERTES. (1649) chez [s. n.] à Paris , 4 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_4010 ; cote locale : A_5_103. le 2014-03-12 11:22:40.

y a esté suspect; C’est luy-mesme qui y a introduit les
excez; C’est luy qui est cause que les meilleures & les plus anciennes
familles du Royaume s’y sont ruinées; C’est luy qui a fourbé
tant de Seigneurs, qui n’ayants pas encore descouuerts ses fraudes,
procedoient auec luy en gens d’honneur, comme c’est le propre
des François: Et non seulement il a infecté la Cour de son venin,
mais encore tout le reste de la France; Car de grace, qui est
celuy qui auoit iamais entendu parler qu’en France les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 145. Anonyme. MANIFESTE OV RAISONNEMENT SVR LES AFFAIRES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 26 pages. Langue : français. Avec permission. Prétendument traduit de l'espagnol. Voir aussi C_6_1. Référence RIM : M0_2398 ; cote locale : A_6_6. le 2014-06-29 03:12:32.

Roy, tant pour estre applaudis & caressez des Vice
Roys, comme aussi par ce moyen de mettre au
desespoir tous les bons Catalans.   On doit noter en ce lieu, que le Comte de Harcourt
ayant connoissance que l’Abbé Faget, neueu
du sieur de Marca, commettoit des fraudes &
tromperies en l’administration qu’il auoit du Duché
de Cardone: & ce au preiudice du patrimoine
Royal, luy osta ladite administration, pour y en
nommer vn autre, lequel aussi-tost augmenta les
reuenus du Duché de douze mil escus tous les ans.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 146. Anonyme. MANIFESTE OV RAISONNEMENT SVR LES AFFAIRES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 26 pages. Langue : français. La pièce commence en page 2. Avec permission. Prétendument traduit de l'espagnol. Voir aussi A_6_6. Référence RIM : M0_2398 ; cote locale : C_6_1. le 2014-06-29 03:16:28.

Roy, tant pour estre applaudis & caressez des Vice-Roys,
comme aussi par ce moyen de mettre au
desespoir tous les bons Catalans.   On doit noter en ce lieu, que le Comte de Harcourt
ayant connoissance que l’Abbé Faget, neueu
du sieur de Marca, commettoit des fraudes &
tromperies en l’administration qu’il auoit du Duché
de Cardone : & ce au preiudice du patrimoine
Royal, luy osta ladite administration, pour y en
nommer vn autre, lequel aussi tost augmenta les
reuenus du Duché de douze mil escus tous les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 147. Anonyme. MANVEL DV BON CITOYEN, OV BOVCLIER DE... (1649) chez Sara (Robert) à Paris , 24 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_7. Dans Choix I de Moreau. Une édition de Sainte-Geneviève porte la date du 23 mars. . Référence RIM : M0_2406 ; cote locale : C_6_5. le 2014-06-30 02:14:07.

quand elle est sincerement & fidelement obseruée,
est d’vn tres-grand & tres-necessaire vsage : mais quand elle est trop
superstitieusement appliquée, elle deuient vn retardement & vn obstacle
au bien public ; comme aussi quand elle est malignement &
frauduleusemẽt administrée, elle degenere en illusion & en iniustice ;
& c’est dedans ces prestiges, & parmy ces ombres, que le cauteleux
Iusticier fauorise, & fait echapper qui bon luy semble, contre la droite
intention de la Loy. Telle estoit la iustice des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 148. Anonyme. MANVEL DV BON CITOYEN, OV BOVCLIER DE... (1649) chez Sara (Robert) à Paris , 24 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_5. Dans Choix I de Moreau. Une édition de Sainte-Geneviève porte la date du 23 mars.. Référence RIM : M0_2406 ; cote locale : A_6_7. Texte édité par Patrick Rebollar le 2014-06-30 02:09:45.

quand elle est sincerement & fidelement obseruée,
est d’vn tres-grand & tres-necessaire vsage: mais quand elle est trop
superstitieusement appliquée, elle deuient vn retardement & vn obstacle
au bien public; comme aussi quand elle est malignement &
frauduleusemẽt administrée, elle degenere en illusion, & en iniustice;
& c’est de dans ces prestiges, & parmy ces ombres, que le cauteleux
Iusticier fauorise, & fait échapper qui bon luy semble, contre la droite
intention de la Loy. Telle estoit la iustice des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 149. Anonyme. MAZARIN EN SOVPCON DE SA VIE ET DE SES... (1649) chez Anguerant (Pierre) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_6_10. Référence RIM : M0_2433 ; cote locale : A_6_28. le 2014-06-30 08:20:11.

C’est de cette grandeur de courage
qu’il est arriué qu’ils ont esté seduits, & leur prudence
fondée sur le soupçon est preste à les retirer
du malheur où leur generosité les auoit engagez. Le Cardinal Mazarin estoit venu en France par
des voyes frauduleuses, y auoit seiourné par l’authorité
d’vn puissant fauori, & s’y estoit rendu en
quelque sorte considerable par la bonté du meilleur
de tous les Roys. Ces deux grands hommes moururent
au malheur de la France, & ce Ministre prit la
place de son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 150. Anonyme. MAZARIN EN SOVPÇON DE SA VIE ET DE SES... (1649) chez Anguerant (Pierre) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_6_28. Référence RIM : M0_2433 ; cote locale : C_6_10. le 2014-06-30 08:18:56.

C’est de cette grandeur de courage
qu’il est arriué qu’ils ont esté seduits, & leur prudence
fondée sur le soupçon est preste à les retirer
du malheur où leur generosité les auoit engagez. Le Cardinal Mazarin estoit venu en France par
des voyes frauduleuses, y auoit seiourné par l’authorité
d’vn puissant fauori, & s’y estoit rendu en
quelque sorte considerable par la bonté du meilleur
de tous les Roys. Ces deux grands hommes moururent
au malheur de la France, & ce Ministre prit la
place de son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 151. Anonyme. MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde,... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_30. Référence RIM : M0_2516 ; cote locale : A_6_2. le 2014-07-06 07:11:14.

& Soldats volontaires. Et parce que les frais sont plus grands pour la Caualerie, afin que le secours
en soit prompt, les mesmes Commissaires se transporteront en toutes
les Escuries de la Ville & Faux-bourgs, verront & feront vn estat au vray &
sans fraude, de tous les cheuaux de seruice, feront description du fourage
qu’ils y trouueront pour s’en seruir auec espargne, & en faire des magazins,
& les mesmes Commissaires en la presence de ceux ausquels les cheuaux
appartiennent, ou s’ils sont absents, des principaux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 152. Anonyme. MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde,... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_2. Référence RIM : M0_2516 ; cote locale : C_6_30. le 2014-07-06 07:10:18.

d’armes & Soldats volontaires. Et parce que les frais sont plus grands pour la Caualerie, afin que le secours
en soit prompt, les mesmes Commissaires se transporteront en toutes
les Escuries de la Ville & Faux-bourgs, verront & feront vn estat au vray &
sans fraude, de tous les cheuaux de seruice, feront description du fourage
qu’ils y trouueront pour s’en seruir auec espargne, & en faire des magazins,
& les mesmes Commissaires en la presence de ceux ausquels les cheuaux
appartiennent, ou s’ils sont absents, des principaux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 153. Anonyme. OBSERVATIONS VERITABLES ET DES-INTERESSEES,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 160 pages. Langue : français, latin. Table des matières en pages 5-6; avertissement de l'imprimeur au lecteur en page 8. Notre page 9 est numérotée 1 dans l'original (cet écart de 8 se maintient jusqu'à la fin de la pièce).. Référence RIM : M0_2574 ; cote locale : B_11_23. le 2014-07-08 14:38:18.

contre l’honnesteté publique, Mais qu’ils
veulent encore leur estre impossible dans l’ordre de la puissance
& de l’authorité, puis qu’ils ne peuuent rien que par la
force de leur peuple, ou par l’aduis de leur Conseil ; N’estant
permis à qui que ce soit de frauder la Loy, ny de violer la Religion
qui la fait reconnoistre & reuerer ; Ce qui fit dire à Fabius
Maximus dans Tite-Liue ; Quid attinet leges ferri, quibus per
eosdem qui tulissent fraus fieret ; jam regi leges, non regere ; Ce qui est
si violent & si

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 154. Anonyme. PLAINTE CONTRE LE DESORDRE DV PAYEMENT DES... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 29 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2776 ; cote locale : C_12_44. le 2014-07-12 09:36:29.

sur les feuilles qui seroit contre la fin des controlles & contre
la verité. Si toutes les parties contenuës és feuilles sont veritables, toutes seulement du
quartier courant, par vne supposee ny de vieux arrerages ; les Receueurs procedans
candidement sans fraude ny tromperie ne feront difficulté de se soûmettre aux peines
portées par l’article, & autres plus grandes, s’il y a fraude s’il y a contrauention
elle ne peut proceder que d’vne malice noire, ainsi l’amende encourue non remissible
pour quelque cause &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 155. Anonyme. PLAINTE CONTRE LE DESORDRE DV PAYEMENT DES... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 29 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2776 ; cote locale : C_12_44. le 2014-07-12 09:36:29.

feuilles sont veritables, toutes seulement du
quartier courant, par vne supposee ny de vieux arrerages ; les Receueurs procedans
candidement sans fraude ny tromperie ne feront difficulté de se soûmettre aux peines
portées par l’article, & autres plus grandes, s’il y a fraude s’il y a contrauention
elle ne peut proceder que d’vne malice noire, ainsi l’amende encourue non remissible
pour quelque cause & occasion que ce soit : ainsi a-on dit sans esperance
d’aucune remise. Les defences de peruertir l’ordre alphabetique sont

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 156. Anonyme. PLAINTE CONTRE LE DESORDRE DV PAYEMENT DES... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 29 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2776 ; cote locale : C_12_44. le 2014-07-12 09:36:29.

art.
de l’intelligence qu’ont aucuns Receueurs & Controlleurs, & pour ce les parties interessées,
Messieurs les Deputez des Rentiers seront-ils exclus du contenu en l’article ?
Non. Les Controlleurs, ceux qui exerceront les controlles procedans candidement
sans fraude ny artifice, n’en doiuent estre ialoux ; on peut considerer Messieurs
les Deputez des Rentiers, comme des Correcteurs & Controlleurs des Rentes,
particulierement du payement actuel.

XVIII. Defenses à chacun Controlleur commis ou exerçans les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 157. Anonyme. PLAINTE CONTRE LE DESORDRE DV PAYEMENT DES... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 29 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2776 ; cote locale : C_12_44. le 2014-07-12 09:36:29.

noms & surnoms des proprietaires Rentiers, à
peine de 300. liu. d’amende contre le Payeur, applicable comme
dessus. OBSERVATION. Il n’y a artifice dont aucuns ne se seruent pour ester payez par preference. Aucuns
pour anticiper leur lettre, qui est esloignée frauduleusement, reçoiuent par vn Procureur
fondé de procuration, qui a nom Antoine, Abel. Autres transportent les arrerages
de leurs Rentes à leurs amis, desquels le nom propre est fauorable. D autres
feignent des creanciers, desquels le nom propre est fauorable pour receuoir, au

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 158. Anonyme. PLAINTE CONTRE LE DESORDRE DV PAYEMENT DES... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 29 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2776 ; cote locale : C_12_44. le 2014-07-12 09:36:29.

de condamnation, portans que les arrerages
écheus & à échoir leur seront baillez sur & tant moins, iusques à la concurrence
de leur deub. Mais soit que les transports & debtes soient veritables, ou simulez,
si est-il necessaire de faire vn Reglement pour obuier aux fraudes & tromperies qui
iournellement suruiennent, & sans faire distinction des debtes & transports vrais ou
simulez, dont la discution seroit par trop grande, & trop difficile, il semble que le
contenu en l’article est iuste, & ce d’autant plus, que toutes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 159. Anonyme. PLAINTE CONTRE LE DESORDRE DV PAYEMENT DES... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 29 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2776 ; cote locale : C_12_44. le 2014-07-12 09:36:29.

aucun Priuilege.

XXI. Les Tuteurs & Curateurs de mineurs, ou interdits, seront payez
à leur lettre, & non aux lettres de leurs mineurs ou interdits. OBSERVATION. C’est chose force, & non volontaire, exempte de toute fraude & tromperie.

XXII. Enjoindre aux Receueurs de bailler aux Rentiers des especes de
mise, changer les fausses & legeres qu’ils auront donné, sauf à
eux leurs recours contre ceux qui leur auront donné. OBSERVATION. C’est chose

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 160. Anonyme. PLAINTE DES BOVRGEOIS DE PARIS, A MRS DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 4 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2780 ; cote locale : E_1_35. le 2014-07-12 09:40:31.

ses vices
BROVSSEL faite nous en Iustice,
C’est luy qui opprime nostre France
Qui seroit sans vous languissante,
Qu’il meure cet impie Mazarin
Que son nom appelle Sarazin,
Il meu ce Sarazin, toute la Gaule
Et veut encore que l’on souffre sa fraude.
Mais armés sont nos Artisants
Pour faire la nique aux Courtisans.
Soit de Sicile ou d’Italie,
BROVSSEL chassez la Sodomie.    
Nous dirons à iamais sans aucune flaterie
Que BROVSSEL est le vray Pere de sa Patrie,
Le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 161. Anonyme. POINT D’ARGENT POINT DE SVISSE. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français, latin, italien. Voir aussi C_6_58. Référence RIM : M0_2807 ; cote locale : A_6_71. le 2014-07-20 04:07:51.

La plus part des hommes viuent d’industrie, &
c’est vn prouerbe Italien qu’vn chacun vit en trompant
son compagnon. Co arte à enganno se passe il mero anno, co engagno
& arte se passa laralparte. Nous viuõs de nostre mestier, c’est mais sans fraude
& sans tricherie. Il y a beaucoup de peuples qui viuent
sans rien faire, n’ayant d’autreloy que celle des
bestes, le plus fort l’emporte; les Lacedemoniens
pretendoient autres fois d’estre les plus nobles d’entre
les Grecs, parce qu’ils viuoient

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 162. Anonyme. POINT D’ARGENT POINT DE SVISSE. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français, latin, italien. Voir aussi A_6_71. Référence RIM : M0_2807 ; cote locale : C_6_58. le 2014-07-20 04:10:35.

viuent d’industrie, &
c’est vn prouerbe Italien qu’vn chacun vit en trompant
son compagnon. Co arte à enganno se passe il mere anno, co engagno
& arte se passa laralparte. Nous viuõs de nostre mestier, c’est mais sans fraude
& sans tricherie. Il y a beaucop de peuples qui viuent
sans rien faire, n’ayant d’autreloy que celle des
bestes, le plus fort l’emporte ; les Lacedemoniens
pretendoient autres fois d’estre les plus nobles d’entre
les Grecs, parce qu’ils viuoient

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 163. Anonyme. QVESTION, SI LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français, latin. Voir aussi A_7_14. Référence RIM : M0_2951 ; cote locale : C_6_76. le 2014-07-22 17:06:40.

que l’Apostre donne à Tite,
& ce qu’il luy recommande dauantage, c’est d’instruire les
peuples de Crete où il l’auoit laissé, d’estre sousmis en toutes choses
à leurs Seigneurs, de tascher de leur plaire en tout, & de ne les contredire
en rien, de ne les frauder point de leurs droicts, mais de leur garder
toute fidelité, afin qu’ils couronnent, & accomplissent la doctrine de
Dieu en tout. Obeyssez à vos Superieurs, dit-il aux Hebreux, &
soyez sousmis à eux : car ils doiuent rendre compte de vous. Aux Romains :
Que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 164. Anonyme. QVESTION, SI LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français, latin. Voir aussi A_7_14. Référence RIM : M0_2951 ; cote locale : C_6_76. le 2014-07-22 17:06:40.

de Dieu & sa doctrine ne soit point mesprisée.   Nolite considere
in principibus
in filiis
homioũ,
in quibus non
est salus.
Psal. 145. Seruos dominis
suis subditos
esse in
omnibus placentes,
non
contradicentes,
non fraudantes,
sed in
omnibus bonam
fidem
ostendentes.
vt doctrinam
Saluatoris
nostri ornent
in omnibus.
Ad Tit 2.
Admone illos
Principibus,
& Potestatib.
subditos esse
dicto obedire.
Ad Tit 3.
Obedite Præpositis

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 165. Anonyme. QVESTION, SI LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français, latin. Voir aussi C_6_76. Référence RIM : M0_2951 ; cote locale : A_7_14. le 2014-07-22 17:08:18.

que l’Apostre donne à Tite,
& ce qu’il luy recommande dauantage, c’est d’instruire les
peuples de Crete où il l’auoit laissé, d’estre sousmis en toutes choses
à leurs Seigneurs, de tascher de leur plaire en tout, & de ne les contredire
en rien, de ne les frauder point de leurs droicts, mais de leur garder
toute fidelité, afin qu’ils couronnent, & accomplissent la doctrine de
Dieu en tout. Obeyssez à vos Superieurs, dit-il aux Hebreux, &
soyez sousmis à eux : car ils doiuent rendre compte de vous. Aux Romains :
Que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 166. Anonyme. QVESTION, SI LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français, latin. Voir aussi C_6_76. Référence RIM : M0_2951 ; cote locale : A_7_14. le 2014-07-22 17:08:18.

de Dieu & sa doctrine ne soit point mesprisée.   Nolite considere
in principibus
in filiis
hominũ,
in quibus non
est salus.
Psal. 145. Seruos dominis
suis subditos
esse in
omnibus placentes,
non
contradicentes,
non fraudantes,
sed in
omnibus bonam
fidem
ostendentes.
vt dectrinam
Saluatoris
nostri ornent
in omnibus,
Ad Tit 2.
Admonc illos
Principibus,
& Porestatib.
subditos esse
dicto obedire
Ad Tit 3.
Obedite Præpositis

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 167. Anonyme. RAISONNEMENTS PARTICVLIERS DE MAZARIN. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2972 ; cote locale : C_9_3. le 2014-07-26 04:10:02.

propre cause, car les hommes pour l’ordinaire
se flattent si bien, qu’ils se donnent tousiours
l’auantage, bien que toutesfois ils ayent veritablemẽt
le tort. Comment pourray ie donc faire, pour
sçauoir, non ce que l’on peut dire de moy, mais ce
qui en est sans fraude & sans aucune feintise. Il faut
que ie gagne tant sur mes passions, que ne leur
laissant pour vn peu de temps aucun pouuoir dessus
moy, ie les interdise de me commander, & que
suiuant les maximes de la raison toute seule, ie fasse vn poids &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 168. Anonyme. RECVEIL DE TOVTES LES DECLARATIONS DV ROY,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 48 pages. Langue : français. Avec privilège. Les dernières pages sont manquantes.. Référence RIM : M0_3046 ; cote locale : E_1_54. le 2014-08-10 12:23:59.

pourra entremettre au faict de sondit Bail, sans premierement qu’il ayt esté
verifié par la Chambre, à peine de nullité & de trois mil liures d’amende,
applicable aux pauures de l’Hostel-Dieu de Paris, Defenses à toutes personnes
d’vser ny s’entremettre d’aucune fraude ny monopole, d’empescher
ny diuertir les encheres des Fermes de sa Majesté, directement, ny indirectement,
à peine de punition exemplaire, & confiscation des biens des coulpables,
conformément aux Ordonnances, & que suiuant icelles le denonciateur
dudit crime

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 169. Anonyme. RECVEIL DE TOVTES LES DECLARATIONS DV ROY,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 48 pages. Langue : français. Avec privilège. Les dernières pages sont manquantes.. Référence RIM : M0_3046 ; cote locale : E_1_54. le 2014-08-10 12:23:59.

des Aydes, par leur
deceds. Voulons neantmoins que ceux qui seront par nous choisis
pour remplir lesdites Charges de Presidens, Procureurs & Aduocats
Generaux, soient tenus de payer ausdites vefues & heritiers,
le mesme prix qu’ils en retireroient d’autres, sans fraude, auparauant
l’expedition de leurs Prouisions.   ET dautant que par nostre Declaration du seiziéme May dernier,
nous auons reuoqué nostre Declaration precedente du vingt-neufiéme
Auril audit an, en consequence de laquelle plusieurs
Officiers de nostredite

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 170. Anonyme. REQVESTE DES BOVRGEOIS DE PARIS. A... (1649) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3485 ; cote locale : A_8_40. le 2014-09-19 03:38:24.

Peuple
n’en est point soulagé aucunement: car ces meschantes
canailles, dés aussi tost qu’ils s’apperçoiuent qu’il y a des
viures arriuez, ils les achetent à l’enchere, & en donne
de largent aux Marchands plus qu’il n’en demande, &
par ce moyen fraude les pauures gens de cette Ville,
sous l’esperance qu’ils ont, que quand les pauures se
trouueront sans viures, & sans pouuoir d’en auoir, qu’ils
se ietteront sur vous, & sacrifierons vostre bonté à leur
fureur; Ce que Dieu ne vueille permettre; car

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 171. Anonyme. RESPONSE DE MONSEIGNEVR LE PRINCE, A LA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_53. Référence RIM : M0_3403 ; cote locale : C_9_73. le 2014-09-28 07:36:59.

& intellectuelle : Qu’abusant de
l’authorité du Prince, il charge le peuple (pour le piller) de
subsides & d’exactions immoderées. Qu’il enuoye tout l’or &
l’argent de France à Rome & à Venise : Qu’il administre les
affaires du Royaume par fraude & par auarice : Qu’il ne se
gouuerne que par des flateurs & par des satrapes, & autres telles
especes de vermine : Qui craint que le peuple viue dans vne
parfaite vnion, & qu’il conspire contre luy. C’est ce qui fait
qu’il soudoye les principaux,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 172. Anonyme. RESPONSE DE MONSEIGNEVR LE PRINCE, A LA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_73. Référence RIM : M0_3403 ; cote locale : A_8_53. le 2014-09-28 07:38:43.

& intellectuelle: Qu’abusant de
l’authorité du Prince, il charge le peuple (pour le piller) de
subsides & d’exactions immoderées: Qu’il enuoye tout l’or &
l’argent de France à Rome & à Venise: Qu’il administre les
affaires du Royaume par fraude & par auarice: Qu’il ne se
gouuerne que par des flateurs & par des satrapes, & autres telles
especes de vermine: Qui craint que le peuple viue dans vne
parfaite vnion, & qu’il conspire contre luy: C’est ce qui fait
qu’il soudoye les principaux,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 173. Anonyme. SOMMAIRE DES ARTICLES DE LA PAIX GENERALE... (1648) chez Hotot (Gilles), Frémont (Gabriel) à Orléans , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3685 ; cote locale : D_1_8. le 2014-10-04 15:56:04.

present traité à ceux qui leur doiuent faire restitution. 70. Bref tous Estats, communeautez & particuliers, Clercs, ou seculiers
sont obligez incontinent apres la publication de ce traité d’y obeyr sans delay
opposition ou condition generale des particuliers & sans fraude : au défaut
dequoy il sera permis aux Commissaires d’employer leurs forces, & celles de
ceux à qui l’on doibt restituer. 71. Il est accordé ou le sera, que tous & chacun les prisonniers de l’vn & de
l’autre party sans distinction de l’épee ou

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 174. Anonyme. TRAITTÉ DE L’ANCIENNE DIGNITÉ ROYALE, ET... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3796 ; cote locale : B_2_25. le 2014-10-12 05:25:13.

qui l’honneur, l’honneur, & a qui la
crainte la crainte; & ne suffit pas à ce rare Apostre de l’auoir
redit en plusieurs endroicts de l’Escriture: mais pour l’imprimer
beaucoup mieux dans leur memoire, & pour empescher
aussi qu’on ne les fraudast des choses qui leur sont deuës, il
les recommenda tres-particulierement à Timothée, lors qu’il
dit, i’admoneste deuant toutes choses qu’on face requestes,
oraisons, supplications & actions de graces pour tous ceux
qui sont constituez en dignité, afin

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 175. Anonyme. VERS SATYRIQVES SVR LES NOMS ET VIES des... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_4020 ; cote locale : E_1_46. le 2014-10-12 11:13:27.

DC. XLIX. PREDICTIONS
DE L’AN M. DC. XLIX.  
Maladies d’esprit affligeront les hommes,
Chacun se mouuera pour secoüer le fais
Et des escus cachez s’amoindriront les
sommes,
Amassez par le dol, la fraude & les forfaits    
Les possesseurs des vols faits par longues années
Seront en grand danger d’estre tirez au col,
Par Iustice, ou plustost par le peuple qui fol,
Pousse sans y penser le cours des destinées.    

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 176. Bourlon,? [signé]. REMONSTRANCES TRES-HVMBLES QVE PRESENTE AV... (1649) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Daté du 14 octobre 1648 et signé au colophon.. Référence RIM : M0_3345 ; cote locale : A_8_73. le 2014-08-28 17:54:07.

de ne laisser passer aucun Bail au Conseil, qu’apres les publications
deuëment faictes desdites fermes, & de toutes les conditions
d’icelles, sans permettre, ny receuoir aucune aduance, ne
payer aucun dédommagement, & auec clause expresse, que pour
euiter aux fraudes que toutes personnes seront receuës à en augmenter
le prix d’vne enchere raisonnable, dans six mois apres la
deliurance de la ferme, Laquelle enchere sera neantmoins reglée
selon sa qualité & valeur de chacune ferme, & faire exacte defence
d’vser

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 177. La Mothe-Houdancourt (Henri... . TROISIEME FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 63 pages. Langue : français, latin, italien. Avec permission et privilège. Partie 3. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_5 (partie 2), A_4_7 (partie 4) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_6. le 2014-07-20 10:22:39.

les choses qui se passoient en Afrique, à cause de la distance
des lieux: Mais aussi que ceux-là qui luy imposoient, estoient
plus coupables, que luy qui se laissoit surprendre. Nec enim
tam culpandus est ille, cui negligenter obreptum est; quàm ille execraudus,
qui fraudulenter obrepsit. Lib. 1.
epist. 4. Aussi certes le sieur Procureur General qui a donné de faux
memoires à Paris, & dépeint l’vsage de son Parlement en telle
rencontre que celle-cy, tout autre qu’il n’est pas, doit estre le
seul blasmé d’auoir

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 178. La Mothe-Houdancourt (Henri... . TROISIEME FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 63 pages. Langue : français, latin, italien. Avec permission et privilège. Partie 3. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_5 (partie 2), A_4_7 (partie 4) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_6. le 2014-07-20 10:22:39.

arrester,
passer outre, & continuer, Chambres assemblées, l’instruction
& iugement du procez, ainsi qu’il est dit en la Loy
2. c. si contrarius. Præscriptione mendatiorum oppositá, sine in Iuris
narratione mendacium veperiatu, sine in facti, sine in tacendi
fraude: pro tenore roritatis, non deprecantis affirmatione, datum
Iudicem cognoscere debere, & secundùm hoc conuenit ferre sententiam.
Ioint que le recours à telles Lettres en l’estat qu’estoit
le procez, est contre l’vsage de tous les Parlemens, & contre
le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 179. Loret, Jean [?]. QVATRIESME GAZETTE DV TEMPS. EN VERS... (1652) chez [s. n.] à Paris , 6 pages. Langue : français. Partie 4 sur 8. Ensemble de B_18_23 à B_18_30.. Référence RIM : M0_1471 ; cote locale : B_18_26. le 2014-07-21 14:56:06.

doublons,
Ses yeux vifs, clairs & nõ pas troubles
Valoient trente sacs pleins de doubles,
Et leurs regards bien appliquez
Chacun plus de dix sols marquez,
Son front septante & six pistolles
Ses sourcils quatre mil obolles,
Son teint sans fraude & sans abus
Quatre vingts-seize lacobus,
Sa bonche & ses dents fort egalles
Vingt douzaines de riche-dalles,
Son sein, sa gorge & ses tetons
Valoient du moins mil testons,
Sa belle taille & son corsage
Neuf cens Ducats &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 180. Philippe IV d'Espagne... . LETTRE DV ROY D’ESPAGNE ENVOYÉE AV DVC DE... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 7 pages. Langue : français. Datée du 2 avril 1652 et signée en page 5.. Référence RIM : M0_2145 ; cote locale : C_12_18. le 2014-06-02 10:46:19.

de la connoissance de ses Estats, & i’ay
appris que le Cardinal Mazarin, detient prisonniere
au milieu de ses Troupes, la personne de
ce jeune Prince ; de façon que son Conseil
depend du caprice de ce Ministre, lequel n’est
arriué à ce comble de gloire que par fraude, & ne s’y maintient que de la mesme sorte. Il ne
fasche que nostre tres-chere Tante Reyne de
France, soit du sentiment contraire à celuy des
Princes François, entr’autres du Duc d’Orleans
nostre tres-cher Oncle & vostre beau-frere,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 181. Saint-Amant, Marc-Antoine... . LA ROME RIDICVLE. CAPRICE. ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 55 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_8_65. le 2014-12-27 18:13:20.

IN ROMAM,
IOSEPHI SCALIGERI
SCAZON.  
SPurcum Cadaver pristinæ Venustatis,
Imago turpis Puritatis antiquæ :
Nec Roma Romæ compos, & tamen Roma,
Sed Roma, quæ præstare non potes Romam ;
Sed quæ fovêris fraude, quæ foves fraudem ;
Vrbs, prurienti quæ exoletior Scorto,
Et exoleti more pruriens Scorti :
Quæ pené victa fęce prostitutarum,
Te prostituta vincis, & tuum facta es
Tibi Lupanar in tuo Lupanari :
Vale, pudoris Vrbs inanis, &

=> Afficher la page


Occurrence 182. Saint-Amant, Marc-Antoine... . LA ROME RIDICVLE. CAPRICE. ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 55 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_8_65. le 2014-12-27 18:13:20.

ROMAM,
IOSEPHI SCALIGERI
SCAZON.  
SPurcum Cadaver pristinæ Venustatis,
Imago turpis Puritatis antiquæ :
Nec Roma Romæ compos, & tamen Roma,
Sed Roma, quæ præstare non potes Romam ;
Sed quæ fovêris fraude, quæ foves fraudem ;
Vrbs, prurienti quæ exoletior Scorto,
Et exoleti more pruriens Scorti :
Quæ pené victa fęce prostitutarum,
Te prostituta vincis, & tuum facta es
Tibi Lupanar in tuo Lupanari :
Vale, pudoris Vrbs inanis, & recti,
Tui Pudoris,

=> Afficher la page


Occurrence 183. Anonyme. LE ROY DES FRONDEVRS. ET COMME CETTE DIGNITE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 14 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_15. Référence RIM : M0_3556 ; cote locale : C_9_88. le 2016-03-15 08:56:58.

qui abusent de son
authorité, pour perdre l’Estat & le Peuple. Les Tyrãs
vexent le Peuple de Subsides & d’exactions immoderées,
& ce digne Frondeur les soulage dans leurs
necessitez plus pressantes. Le Tyran administre les
affaires de la Monarchie par fraude & par auarice, &
ce digne Frondeur les conduit auec vne parfaite integrité
de conscience. Le Tyran ne se gouuerne que
par des flateurs, des satrapes, & telles autres especes
de vermines, & ce Frondeur sans exemple, n’execute
iamais rien que par vne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 184. Bourbon-Condé, Anne... . APOLOGIE POVR MESSIEVRS LES PRINCES, ENVOYEE... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 87 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_126 ; cote locale : B_6_48. le 2016-08-11 07:16:04.

mensonges la place qu’elles deuoient occuper. Que par des redites affectées,
il confond tout ce qu’il objecte, afin que ce desordre embarassant
les esprits, cache la foiblesse de son accusation. Qu’enfin il aduance
des choses comme certaines, qui sont ou controuuées auec fraude ou
déguisées auec malice : Ie me void contrainte de sortir pied à pied
de ce labyrinthe, & de m’attacher malgré moy à suiure la confusion de cette Lettre, si ie veux en débroüiller le chaos, & dissipant tant de nuages,
porter par tout les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 185. Bourbon-Condé, Anne... . APOLOGIE POVR MESSIEVRS LES PRINCES, ENVOYEE... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 87 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_126 ; cote locale : B_6_48. le 2016-08-11 07:16:04.

du Mont-Olympe, de
le faire tomber entre les mains d’vn de ses amis reconciliez, ou plustost il
trompe cette personne pour ne luy donner aucun lieu de plainte, pendant
qu’il s’en rendra le Maistre ; ne pouuant croire que ce Ministre dont toute
la vie n’est qu’vne fraude continuelle, sorte de son naturel pour agir sincerement
auec luy, qui estoit, il n’y a gueres, vn de ses plus grands persecuteurs,
ny qu’il y puisse auoir rien de solide dans vne affection que le seul
interest a renoncé en apparence : & qui se doit moins

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 186. Bourbon-Condé, Anne... . APOLOGIE POVR MESSIEVRS LES PRINCES, ENVOYEE... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 87 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_126 ; cote locale : B_6_48. le 2016-08-11 07:16:04.

cette affaire, propose de la cacher à Monsieur le
Duc d’Orleans iusques à ce qu’on luy eust fait agréer, & d’en faire expedier
cependant les Lettres. Monsieur mon frere s’y oppose plus fortement
que deuant, parce que cette maniere d’agir obscure & pleine de
fraude luy déplaisoit : parce qu’il preuoyoit qu’elle feroit naistre de la
deffiance & de l’aigreur dans l’esprit de Monsieur le Duc d’Orleans, que
de leur mes-intelligence viendroit la des-vnion de l’Estat, qui ne se maintenoit
que par leur concorde, qui en auoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 187. C. Q. A. P. L. C. M. D. L. V.... . LA PIERRE DE TOVCHE AVX MAZARINS. (1652) chez [s. n.] à Paris , 40 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_2765 ; cote locale : C_12_41. le 2016-08-16 14:39:42.

tant de confiance,
que nous estions obligez d’en auoir en celle-là,
pourquoy ne tascherons nous point de chasser
ce coquin pour confirmer les subjets dans la
croyance qu’ils doiuent auoir aux promesses de
leur souuerain ; que si le Cardinal pretendoit que
cette Fraude ne vint point de son inuention, mais
du seul mouuement de sa Majesté, il se rendoit
coulpable d’vn crime que le Roy ne luy deuroit
iamais pardonner, puis que par cette raison, il
voudroit nous persuader que sa Maiesté est capable
de telles bassesses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 188. Dubosc-Montandré, Claude [?]. ICON TYRANNI, IN INVECTIVA CONTRA MAZARINVM,... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : latin. Voir aussi C_5_56. Référence RIM : M0_1674 ; cote locale : A_4_36. le 2016-08-16 14:30:08.

quem ab ergastulis Siciliæ liquet enatum, dum sibi
subiicit in materiem, tibi potius faciat nomen,
quam detrahat, dum etiam inuehitur. Quod enim est tibi nomen aliud, quam quod
habes ab errore Gallorum, qui te suo dum præfici
passi sunt regimini, non agnouerunt fraude tutum
Itala, vel certè non excusserunt prius èclauo,
certi periclitari non posse nauim Gallicam, vel
dum à minimo mortalium regeretur, nec infici
posse candorem insitum Gallis, vel in ipsa etiam
contagione vitiorum, quæ nisi vidissemus in te, in
hominem

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 189. Laffemas, abbé Laurent de [?]. L’ENFER BVRLESQVE, OV LE SIXIESME DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 48 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Anvers.. Référence RIM : M0_1216 ; cote locale : C_4_3. le 2016-07-30 07:33:24.

plus miserable,
Qu’est aux Enfers ce pauure diable ?    
On y void des freres damnez,
L’vn encor sur l’autre acharnez,
De qui les haines mutuelles,
Apres la mort sont eternelles.
Les parricides des parents :
Et ceux qui fraudent leurs clients ?
On peut expliquer ce reproche,
Pour les affaires qu’on accroche,
Tous les détours des Procureurs,
Vulgairement dits des voleurs,
Et qu’on nomme dans la souttane,
Les Godenors de la chicane.    
Croyez

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 190. Ménage, Gilles [?]. LE PARNASSE ALARME (1649) chez Courbé (Augustin) [?] à Paris [?] , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_8_19. le 2016-03-01 00:40:09.

en fasse de nouueaux,
L’on seroit ô mal-heur insigne !
Reduit à se parler par signe :
Mais quand vous feriez d’autres mots,
Combien souffriroit-on de maux
Auant que de les bien apprendre,
Et de les faire bien entendre ;
Combien vous fraudroit-il de temps
Pour appaiser les mal contans,
Et faire que ce beau langage
Fut omologué par l’vsage,
Ce consideré Nosseigneurs,
Pour preuenir tous ces mal-heurs,
Qu’il plaise à vostre courtoisie
Rendre le droit de

=> Afficher la page


Occurrence 191. Dubosc-Montandré, Claude [?]. ICON TYRANNI IN INVECTIVA CONTRA MAZARINVM... (1649) chez [s. n.] à Paris , 21 pages. Langue : latin. Page de titre en page 2. Voir aussi A_4_36. Référence RIM : M0_1674 ; cote locale : C_5_56. le 2017-04-29 14:11:32.

quem
ab ergastulis Siciliæ liquet enatum, dum sibi subiicit in materiem,
tibi potius faciat nomen, quam detrahat, dum etiam
inuehitur. Quod enim est tibi nomen aliud, quam quod habes ab
errore Gallorum, qui te suo dum præfici passi sunt regimini,
non agnouerunt fraude tutum Itala, vel certè non excusserunt
prius è clauo, certi periclitari non posse nauim Gallicam,
vel dum à minimo mortalium regeretur, nec infici posse
candorem insitum Gallis, vel in ipsa etiam contagione vitiorum,
quæ nisi vidissemus in te, in hominem cadere

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2

Occurrences 26-191:


26. Anonyme. EXEMPLVM SINE EXEMPLO, IN Orbe Christiano,... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : latin. Référence RIM : M0_1327 ; cote locale : A_4_35. le 2012-10-19 16:58:37. [Page 5 SubSect | Section]

gratia factis!
Quanta cluet meriti visque vigorque tui!
Nemo vnquam tanto peccauit fanore: posthac
Nempe tuum virtus audiet omne scelus.
Quæ fuerat feritas, erit hæc clementia pura,
Nil nisi iam pietas, qui fuit anté furor.
Furta, latrocinium, fraudes, [1 mot ill.], cædes,
Vel sunt virtutes, vel mala nulla tibi.
Horrendi quanta est sceleris prudentia! nempe
Infandum facinus consecrat omne scelus.
Quàm sancti, Nero, Busiris, Catilina, Cethegus!
Quos quasi Cælicolas postera sœcla colent.


27. Anonyme. EXTRAICT DES REGISTRES DV PARLEMENT,... (1652) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 50 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_1351 ; cote locale : B_11_29. Texte édité par Site Admin le 2012-10-20 11:10:13. [Page 41 SubSect | Section]

La premiere piece fust le Discours fait par les Gens du Roy
de la part de la Reyne Regente le 9. Feurier 1651. que nous
expliquâmes au long, qui portoit parole asseurée de sa Majesté,
Que la sortie du Cardinal Mazarin estoit sans esperance
de retour, sans aucune fraude ny desguisement ; Que ses
mesmes asseurances auoient esté souuent repetées en differentes
occasions par les Gens du Roy, & confirmées de la
part de sa Maiesté lors Regente, plusieurs fois par M. le premier
President ; nous disant, que si le C. Mazarin


28. Anonyme. Factum Notable. Pour Thomas Carrel Huissier... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_1363 ; cote locale : C_5_3. Texte édité par Site Admin le 2012-10-20 16:26:51. [Page 2 Section]

c’est le fondement de
tous leurs desseins ; Ils ont d’abord pour ce la suppose vn nommé
Baptiste Pynot, qui a faussement prins & signe le nom de Pierre
Meyssonnier, selon qu’ils iugeoient leur estre vtile dans le rencontre
de leurs affaires, & conuenable aux fraudes & brigandages
qu’ils ont exercez dans tous les endroits du Royaume ; Et en suitte ils ont commencé par la promesse & conuention qu’ils
ont faite auec le demandeur le quatriesme May 1638. de luy
donner pour sallaires & recompense le sol pour


29. Anonyme. Factum Notable. Pour Thomas Carrel Huissier... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_1363 ; cote locale : C_5_3. Texte édité par Site Admin le 2012-10-20 16:26:51. [Page 7 Section]

exprés stipulé que tous les roolles des rayes qui seroient
faictes au Conseil de sa Maiesté sur les memoires du Traittant
n’excederoient en total, le fort portant le foible, la somme d’vn
million soixante cinq mil liures : Ledit Catelan & complices
par vne insigne fraude & surprise punissable, auroit fait faire des
taxes iusques à la somme de douze cens soixante-deux mil quatre
cens cinquante-cinq liures dix sols, ainsi qu’il se iustifie par
le compte fait entre ledit Catelan & ses associez pour le faict
dudit Traitté, &


30. Anonyme. FACTVM CONTENANT LES IVSTES Deffenses des... (1649) chez Pépingué (Edme) à Paris , 35 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1360 ; cote locale : A_4_2. Texte édité par Site Admin le 2012-10-21 03:39:56. [Page 8 SubSect | Section]

deux
choses. La premiere, que les Adjudicataires fussent transferez
dans la Conciergerie du Palais pour la seureté publique. La seconde, que leur procez leur fust fait & parfait, à cause
du diuertissement de leurs effects, & de leur banqueroute
frauduleuse. Les Adjudicataires presenterent aussi vne Requeste de
leur part, qui tendoit seulement à ce que les proprietaires des Rentes, qui demandoient la translation de leurs personnes,
eussent à declarer leurs noms leurs qualitez, & leurs domiciles.


31. Anonyme. FACTVM CONTENANT LES IVSTES Deffenses des... (1649) chez Pépingué (Edme) à Paris , 35 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1360 ; cote locale : A_4_2. Texte édité par Site Admin le 2012-10-21 03:39:56. [Page 15 SubSect | Section]

proprietaire, & celuy auquel ils appartiennent, ne
soit satisfait & payé de la redeuance. C’est pour cela que dans nos regles, l’on ne reçoit iamais vn Fermier à faire cession de
biens, s’il ne paye on luy fait son procez comme à vn banqueroutier
frauduleux; c’est vn larcin que la Loy ne peut
souffrir, & qu’elle n’authorise iamais.   Au reste, la Cour obseruera (s’il luy plaist) que les Adjudicataires
n’ont pas mesmes souffert aucune perte dans l’année,
dont est question, & qu’ils ont receu


32. Anonyme. GENEALOGIE OU L’EXTRACTION, ET VIE DE... (1649 [?]) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Anvers. Voir aussi D_2_20. Référence RIM : M0_1478 ; cote locale : C_5_29. le 2012-10-26 08:14:56. [Page 3 SubSect | Section]

fit sortir les François par une porte, & entre par
une autre : ayant premierement fait partir les Espagnols
& Allemans hors de Mantoüe, laissant les
François dans Cazal ; mettant par ce moyen la
consience & l’honneur d’Vrbain en conpromis,
trompant frauduleusement, non seulement le
Roy d’Espagne, mais encore l’Empereur, d’où s’en sont ensuivies les sanglãtes guerres & Batailles
de l’Estat de Millan, Flandres & Allemagne.   Par le moyen de cette negotiation, il ie mit dans
la


33. Anonyme. GENEALOGIE ou L’EXTRACTION, ET VIE DE... (1649 [?]) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Anvers. La pièce commence en page 2. Voir aussi C_5_29. Référence RIM : M0_1478 ; cote locale : D_2_20. le 2012-10-26 08:16:09. [Page 4 SubSect | Section]

fit sortir les François par une porte, & entre par
une autre : ayant premierement fait partir les Espagnols
& Allemans hors de Mantoüe, laissant les
François dans Cazal ; met tant par ce moyen la
consience & l’honneur d’Vrbain en conpromis,
trompant frauduleusement, non seulement le
Roy d’Espagne, mais encore l’Empereur, d’où s’en sont ensuivies les sanglãtes guerres & Batailles
de l’Estat de Millan, Flandres & Allemagne.   Par le moyen de cette negotiation, il se mit dans
la


34. Anonyme. IOVRNAL ET ECLAIRCISSEMENT, des affaires... (1652) chez Pétrinal (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1761 ; cote locale : B_18_8. le 2012-11-09 02:39:17. [Page 5 SubSect | Section]

des Intendants
des Prouinces qui estoient les principaux instrumens de la
tyrannie, & ayant ordonné qu’il seroit informé de la mauuaise
administration des Finances & qu’on osteroit la quatriesme
partie des Tailles, tout cela fut eludé par vne Declaration
frauduleuse qui establissoit vne Chambre de Iustice, dont la
commission demeuroit entre les mains de ceux qui protegoient
les accusez & pour estouffer entierement la liberté
publique & le secours ordinaire des peuples, le Cardinal
Mazarin fit faire deffence de faire


35. Anonyme. LA CONIVRATION DE LA MAISON D’AVTRICHE,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_756 ; cote locale : C_1_29. le 2012-11-12 03:11:16. [Page 6 SubSect | Section]

contre les loix de l’Estat, apres auoir fait
mourir auec autant d’iniustice que de barbarie & cruauté, les Seigneurs
& Magistrats, entre les mains desquels les constitutions &
statuts du Royaume establissoient l’Eslection. La septième nullité est vne fraude & supercherie de l’Empereur,
forgé dans les artifices & trahisons de l’Espagnol, en ce que
la declaration de l’Empereur enuoyé aux Eslecteurs n’estant que
des assemblées pour consulter & déliberer sur vne paix generalle
pour le bien de la


36. Anonyme. LA CONIVRATION DE LA MAISON D’AVTRICHE,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_756 ; cote locale : C_1_29. le 2012-11-12 03:11:16. [Page 7 SubSect | Section]

des-honneur aux Princes de l’Empire ? quelle detestable tyrannie,
& quelle miserable esclauage ; Il en a fait la despence ; il a défrayé
les Eslecteurs en leur voyage, & à fourny l’argent pour les festins
& pompeuses magnificences qui ont esté faites en la frauduleuse
& pretenduë eslection, & au couronnement ; par lequel la violence
& l’vsurpation ordinaire à la maison d’Austriche, ont mis vne Couronne de fer & de feu & de sang sur la teste du Roy de
Hongrie.   De plus, selon les


37. Anonyme. LA CONIVRATION DE LA MAISON D’AVTRICHE,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_756 ; cote locale : C_1_29. le 2012-11-12 03:11:16. [Page 8 SubSect | Section]

la ruine totalle & infaillible de l’Empire, dans lequel
l’Espagne veut perpetuer sa tyrannie pour paruenir à l’vsurpation
de la Monarchie de l’Europe ; qu’il ne faut point recognoistre vn
Tyran pour Roy des Romains, ny receuoir pour vne eslection legitime
les fraudes & les perfidies d’vne assemblée de brigands &
assassins faits à Ratisbonne : Tout ce discours se verifiera plus amplement
par les memoires, actes & procedez que les verités tirées
des Statuts & Constitutions Imperialles le feront voir.


38. Anonyme. LA CONIVRATION ITALIENNE CONTRE LA FRANCE,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 39 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_758 ; cote locale : B_20_46. le 2012-11-12 03:19:54. [Page 11 SubSect | Section]

il estoit en l’estime d’vn fameux Academiste,
où il sçauoit maniere le dé, maistre passé en
l’art de la piperie, de caioler aux Compagnies
peu releuée, addonné aux Comedies & aux ieux
lascifs, à cabaler les hommes du temps, auec l’esquels
il apprit les fraudes, les coups de souplesse,
les fourberies, & tout ce qui se peut dire d’vn
homme de compagnies les plus descriées, comme
autant de Bureaux de desbauches, & de dangereuse
conuersation. Du depuis par la faueur
de quelques Prelats, il fut admis aux affaires


39. Anonyme. LA FRANCE DESOLEE AVX PIEDS DV ROY. Où le... (1649 [?]) chez [s. n.] à Paris [?] , 8 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre ni information éditoriale. Voir aussi C_5_13. Référence RIM : M0_1423 ; cote locale : A_3_56. le 2012-11-22 07:05:31. [Page 3 Section]

Couronne, & à celle de tous les François. Est-il possible, bon Dieu, que pour nous affliger, & nous chastier
de nos iniquitez, vous ayez voulu ébloüir les yeux de cette
sage Reine, & luy ayez empesché de connoistre la malice cachée
& les desseins frauduleux de cette Harpie, qui n’a fomenté le trouble
& la discorde, que pour auoir vn pretexte apparent, d’exiger &
d’amasser tous mes tresors, par le moyen de mille mal-heureux partisans
qui ont esté ses fauorits & ses supposts, pour les transporter en


40. Anonyme. LA FRANCE DESOLÉE AVX PIEDS DV ROY : OV LE... (1649 [?]) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon. Voir aussi A_3_56. Référence RIM : M0_1423 ; cote locale : C_5_13. le 2012-11-22 07:01:42. [Page 3 Section]

Couronne, & à celle de tous les François. Est-il possible, bon Dieu, que pour nous affliger, & nous chastier
de nos iniquitez, vous ayez voulu éblouïr les yeux de cette sage Reine,
& luy ayez empesché de connoistre la malice cachée & les desseins
frauduleux de cette Harpie, qui n’a fomenté le trouble & la
discorde, que pour auoir vn pretexte appatent, d’exiger & d’amasser
tous mes tresors, par le moyen de mille mal-heureux Partisans
qui ont esté ses fauoris & ses supposts, pour les transporter en


41. Anonyme. LA FRANCE VICTORIEVSE AV ROY, OV... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 32 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1446 ; cote locale : C_5_20. le 2012-11-25 13:58:29. [Page 10 SubSect | Section]

cét amour fraternel ie voy sortir des yeux de vostre
Maiesté vn nõbre infiny de traicts d’amitié ; tant sur les
Princes de vostre Sang, que sur les autres Seigneurs, dont
les merites égalent la valeur. Ouy, grand Roy, ie voy des
yeux de l’ame vostre Cœur ouuert sans fraude, ny desguisement,
pour receuoir à tous momens les vœux, les sermens,
les seruices, & la fidelité de ceux que le Ciel a fait
naistre pour vostre seul appuy, & les eleuer de degré en degré
au plus au poinct de vostre fauorable bien-veillance,
où leur


42. Anonyme. LA IVSTIFICATION DV PARLEMENT ET DE LA VILLE... (1649) chez Lesselin (Alexandre) à Paris , 19 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1796 ; cote locale : C_5_73. le 2012-12-07 14:52:39. [Page 11 SubSect | Section]

pour luy faire approuuer les Edicts & Declarations,
lesquelles tendent au bien de la France & soulagement
de la misere du peuple, & ayant esté reconnu par la
lecture d’icelle qu’elle n’estoit satisfactoire, mais captieuse
& pleine de fraude, comme estant son ouurage, en ce que
soulageant d’vn costé le peuple par la remise de quelque
partie des Tailles, d’vn autre elle l’opprimoit dauantage en
confirmant plusieurs droicts non verifiez, & speciallement
des droicts d’Entrée sur le Vin & autres


43. Anonyme. LA MERCVRIADE, OV L’ADIOVRNEMENT PERSONNEL... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2456 ; cote locale : C_4_55. le 2012-12-10 10:03:40. [Page 7 SubSect | Section]


Sont ce pas là des actions
Pour faire dire aux nations,
Qu’on fit vne grande folie,
De prendre en France l’Italie
Pour gouuerner & pour regir :
Les François en deuroient rougir,
Et ie ne sçay comme ils permettent
Que tant de fraudes se commettent.
Il est vray, respondit ce au Dieu,
L’on n’a iamais veu Richelieu
Mettre le trouble dans la France,
Car dittes-moy, qu’elle apparence
Que moy qui suis né bon François
L’eusse reduite à ces abbois,
I’auois vn peu


44. Anonyme. LA NOMPAREILLE DV TEMPS, OV LA PROSOPOPEE DE... (1649) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2532 ; cote locale : A_6_42. le 2012-12-17 07:24:43. [Page 8 SubSect | Section]

AH! Princes & Monarques, qui estes establis du Ciel parmy
les hommes, comme les diuinités terrestres, & les plus
viues Images de la Majesté de Dieu. C’est icy que i’appelle vos
yeux, & vos plus serieuses consideration; Ne vous laissés seduire
par le cham frauduleux de cette pernitieuse Syrene, qui vous veut
attirer au precipice. Fermés luy vos oreilles, de peur d’estre seduits,
& iettés, ie vous prie, vos yeux de misericorde sur tant de
pauures Sujets, accablez des miseres presentes: Puis qu’il ne tient
qu’à vous


45. Anonyme. LA PIERRE DE TOVCHE, FAISANT VOIR QVE le... (1652) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Voir aussi C_12_42. Référence RIM : M0_2766 ; cote locale : B_12_46. le 2012-12-22 16:11:51. [Page 15 SubSect | Section]

deniers qu’il a vollez : ayant ainsi reduit
le Royaume par sa mal-heureuse conduite, à ne
se pouuoir exempter d’vne desolation & d’vne
ruine entiere, il a mis mal le Roy auec ses alliez,
les Suedois, les Hollandois & les Allemands,
ayans par ses traictez frauduleux & ses pratiques
pernicieuses, contrains les Suedois à nous
quitter & s’accommoder auec la Maison d’Austriche
& celle d’Espagne, causé les Estats de
Hollande par ses perfidies, de faire vne paix generale auec le Roy Catholique, fait


46. Anonyme. LA PIERRE DE TOVCHE, FAISANT VOIR QVE le... (1652) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_46. Référence RIM : M0_2766 ; cote locale : C_12_42. le 2012-12-22 16:13:36. [Page 15 SubSect | Section]

deniers qu’il a vollez : ayant ainsi reduit
le Royaume par sa mal-heureuse conduite, à ne
se pouuoir exempter d’vne desolation & d’vne
ruine entiere, il a mis mal le Roy auec ses alliez,
les Suedois, les Hollandois & les Allemands,
ayans par ses traictez frauduleux & ses pratiques
pernicieuses, contrains les Suedois à nous
quitter & s’accommoder auec la Maison d’Austriche
& celle d’Espagne, causé les Estats de
Hollande par ses perfidies, de faire vne paix generale auec le Roy Catholique, fait


47. Anonyme. LA PROSPERITÉ MAL-HEVREVSE OV LE PARFAIT... (1651) chez [s. n.] à Paris , 43 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2925 ; cote locale : C_11_16. le 2012-12-24 05:50:58. [Page 8 SubSect | Section]

les
Allemans hors de Mantouë ; laissant aussi les
François en possession de Cazal, contre la foy
qu’il auoit promise de les en faire sortir comme
les autres, & par ce moyen là il mit l’honneur
& la conscience du Pape Vrbain en compromis,
& trompa frauduleusement le Saint
Pere, l’Empereur : & le Roy d’Espagne. D’où
s’en sont ensuiuis les furieuses guerres, & les
sanglantes Batailles de l’Estat de Milan, de
Flandres, d’Allemagne & de France, quoy
que plusieurs Historiens de ceux qui ont


48. Anonyme. LA RVINE DV MAL NOMMÉ, OV LE FOVDROYEMENT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_58. Référence RIM : M0_3567 ; cote locale : A_8_44. le 2012-12-29 08:39:16. [Page 21 SubSect | Section]

que l’histoire de Roboam, par moy premierement que vous citee & cotée;
auec les passages des 16. 17. & 20. Chapitres & versets
10. 26. & 8. des Prouerbes, sappoit vos remparts,
& ruinoit de fond en comble vostre dessein,
la receuez frauduleusement, pour luy couper la
gorge: & voyant les autres trop forts, sçauoir lesdits
passages, les esquiuez sans dire mot, sinon que
ne les connoissez pas: aymant mieux (crainte de
donner de la gloire à Dieu, en confondant ses ennemis,
par la reuelation de la


49. Anonyme. LA RVINE DV MAL NOMMÉ, OV LE FOVDROYEMENT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_58. Référence RIM : M0_3567 ; cote locale : A_8_44. le 2012-12-29 08:39:16. [Page 23 SubSect | Section]

des fievres,
ie ne voudrois faire que trois ou quatre signes de
Croix, & me seruir des mesmes paroles. Mais repassons
encore vne partie de ce que nous venons
de dire, pour le corriger d’vne autre sorte. Voyla receuoir son histoire, comme il dit, frauduleusement
pour me couper la gorge. Si vne histoire tranchoit
comme vn rasoir, il auroit quelque raison de
se seruir de ces termes: mais le pauure homme, il
ne sçait là où il en est ny ce qu’il en doit dire. Voyãt
les autres trop forts, sçauoir lesdits passages


50. Anonyme. LA RVINE DV MAL NOMMÉ, OV LE FOVDROYEMENT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_58. Référence RIM : M0_3567 ; cote locale : A_8_44. le 2012-12-29 08:39:16. [Page 30 SubSect | Section]

N’est ce
pas là vn de ces fols, qui diten son cœur qu’il ny a
point de Dieu, & qui fait horreur à tout l’Vniuers,
à cause du nombre infiny des iniquités qu’il a commises.
Son gosier est vn sepulcre ouuert à tous les
blasphemes des enfers: & il fait frauduleusement
couler de sur sa langue vn venin d’aspic, qui corrompt
toutes ses leures. Toute sorte de maledictions
sont en ses voyes, parce qu’il n’a pas connu
celle de la paix, ny la volonté de celuy qui doit iuger
cette engeance infernale. Si Diagoras &


51. Anonyme. LA RVINE DV MAL NOMMÉ, OV LE FOVDROYEMENT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_44. Référence RIM : M0_3567 ; cote locale : C_7_58. le 2012-12-29 08:47:16. [Page 21 SubSect | Section]

que l’histoire de Roboam, par moy premierement que vous citée & cotée ;
auec les passages des 16. 17 & 20. Chapitres & versets
10. 26. & 8. des Prouerbes, sappoit vos remparts,
& ruinoit de fond en comble vostre dessein,
la receuez frauduleusement, pour luy couper la
gorge : & voyant les autres trop forts, sçauoir lesdits
passages, les esquiuez sans dire mot, sinon que
ne les connoissez pas : aymant mieux (crainte de
donner de la gloire à Dieu, en confondant ses ennemis,
par la reuelation de


52. Anonyme. LA RVINE DV MAL NOMMÉ, OV LE FOVDROYEMENT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_44. Référence RIM : M0_3567 ; cote locale : C_7_58. le 2012-12-29 08:47:16. [Page 23 SubSect | Section]

des fievres,
ie ne voudrois faire que trois ou quatre signes de
Croix, & me seruir des mesmes paroles. Mais repassons
encore vne partie de ce que nous venons
de dire, pour le corriger d’vne autre sorte. Voyla receuoir son histoire, comme il dit, frauduleusement
pour me couper la gorge. Si vne histoire tranchoit
comme vn rasoir, il auroit quelque raison de
se seruir de ces termes : mais le pauure homme, il
ne sçait là où il en est ny ce qu’il en doit dire. Voyãt
les autres trop forts, sçauoir lesdits


53. Anonyme. LA RVINE DV MAL NOMMÉ, OV LE FOVDROYEMENT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_44. Référence RIM : M0_3567 ; cote locale : C_7_58. le 2012-12-29 08:47:16. [Page 30 SubSect | Section]

N’est-ce
pas là vn de ces fols, qui dit en son cœur qu’il ny a
point de Dieu, & qui fait horreur à tout l’Vniuers,
à cause du nombre infiny des iniquités qu’il a commises.
Son gosier est vn sepulcre ouuert à tous les
blasphemes des enfers : & il fait frauduleusement
couler de sur sa langue vn venin d’aspic, qui corrompt
toutes ses leures. Toute sorte de maledictions
sont en ses voyes, parce qu’il n’a pas connu
celle de la paix, ny la volonté de celuy qui doit iuger
cette engeance infernale. Si Diagoras &


54. Anonyme. LA TRANQVILITÉ PVBLIQVE RESTABLIE A PARIS,... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3801 ; cote locale : A_7_58. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-30 15:40:37. [Page 16 SubSect | Section]

pas d’autre ; puisque le party
des nouueaux reformez, nous en ont autrefois
donné de si amples témoignages ? differens de ces
rebelles, nous receuons vos gratifications auec allegresse ;
estans bien certains qu’à celles que vous
nous faites, il n’y a point de fraude, ny de dissimulation,
quelque mauuais bruit que les factieux en
aye fait courir au contraire, qu’elles sont pures &
simples, & que comme nostre pere commun, vous
ne voudriez pas donner à vos enfans des serpens,
ou des pierres pour du pain. La paix


55. Anonyme. LA TYRONOMANIE, OV ENTREPRISE TYRANNIQVE du... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3904 ; cote locale : B_16_63. le 2012-12-31 15:37:08. [Page 23 SubSect | Section]

& la tranquilité publique, de laquelle
ils sont ennemis, comme ennemie de leurs volleries & concussions.
C’est en quoy il faut faire paroistre, & voir s’il
nous reste quelque vigueur & courage en vne occasion si
vrgente sans se laisser dupper par cette frauduleuse Amnistie,
laquelle sous l’apparence de miel de succre, veut continuer
à nous faire gouster l’amertume du fiel & de l’absynthe
de la perfidie Italienne : laquelle vent perdre les Themistocles,
les Phocions & les plus gens de bien, pour faire


56. Anonyme. LA VERITABLE CONDVITE DV COVRTISAN GENEREVX. (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 14 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_107. Référence RIM : M0_3925 ; cote locale : C_1_18. le 2012-12-31 15:55:17. [Page 7 SubSect | Section]

grands courages n’ont d’autre but que
l’honneur & la vertu, & ils n’attachent leurs pensées qu’à la
gloire du Souuerain qu’ils respectent. Ie sçay donc qu’il y a deux sortes d’ambition, l’vne qui est loüable, sans artifice, &
sans fraude : l’autre qui est trompeuse & pleine de malice ; &
ceux qui s’en seruent au iugement de S. Augustin, sont semblables
à ces hommes fourbes, qui sous la peau d’vne brebis
cachent le naturel, & les brutalitez d’vn loup deuorant.
En matiere de vices


57. Anonyme. LA VERITABLE CONDVITE DV COVRTISAN GENEREVX. (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 14 pages. Langue : français. Voir aussi C_1_18. Référence RIM : M0_3925 ; cote locale : A_5_107. le 2012-12-31 15:56:38. [Page 7 SubSect | Section]

grands courages n’ont d’autre but que
l’honneur & la vertu, & ils n’attachent leurs pensées qu’à la
gloire du Souuerain qu’ils respectent. Ie sçay donc qu’il y a deux sortes d’ambition, l’vne qui est loüable, sans artifice, &
sans fraude: l’autre qui est trompeuse & pleine de malice; &
ceux qui s’en seruent au iugement de S. Augustin, sont semblables
à ces hommes fourbes, qui sous la peau d’vne brebis
cachent le naturel, & les brutalitez d’vn loup deuorant.
En matiere de vices ceux


58. B. D. L. F.. LA RVINE ET DISETTE D’ARGENT, Commune... (1652) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3568 ; cote locale : B_20_42. le 2012-12-29 10:18:09. [Page 3 SubSect | Section]

Estrangers,
qui en vne foire à Lyon, emportẽt plus de Thresors, qu’il
n’en faudroit à conduire, & soudoyer vne grande armée, &
pour leurs receptes, ils ont d’ordinaire leurs espions aux boutiques
des debiteurs, faisant courir les changes, & rechanges
frauduleux, & vsuraire sur lesdits debiteurs marchands, à la
perte euidente du commerce general, & du public. Les feuz Roys ayant apperçeu telle faute, firent plusieurs Edits,
& Ordonnances, pour la defence des habits de soye : & si
neantmoins le mal a


59. Loret, Jean [?]. LA CINQVIESME GAZETTE DV TEMPS. EN VERS... (1652) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Partie 5 sur 8. Ensemble de B_18_23 à B_18_30.. Référence RIM : M0_1471 ; cote locale : B_18_27. le 2012-11-03 15:20:04. [Page 11 SubSect | Section]

mon copiste
Ma faict en cette occasion
Recourir a l’Impression
Mais sçache Lecteur debonaire
Encor que des mains du rimeur
Cette Gazette epistolaire
Passe en celle de l’Imprimeur
Quelle n’en est pas plus commune
Car sans abus ny fraude aucune
Il doit obseruer cette loy
De n’en tirer chaque sepmaine
Qu’ne vnique & seule douzaine
Tant pour mes amis que pour moy
Apres cela point de copie
Et deust on auoir la pepie.  


60. Louis (XIV), De Guénégaud,... . DECLARATION DV ROY, CONTRE LES PRINCES DE... (1652) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_6_21. Signatures au colophon. Avec privilège.. Référence RIM : M0_907 ; cote locale : D_1_65. le 2012-07-19 15:21:03. [Page 11 Section]

& Receueurs
desdits biens soient contraints au payement
de leurs Fermes & Receptes par toutes voyes
accoustumées pour nos propres affaites, nonobstant
tous payemens qu’ils pourroient alleguer
ou iustifier auoir faits par auance, lesquels
comme faits en fraude, & en faueur de
la Rebellion, Nous auons declarez nuls & de
nul effet, sauf le recours desdits Fermiers &
Receueurs, contre qui & ainsi qu’ils verront
à faire ; & nonobstant tous contracts de donation,
transport, cession ou vente faits


61. Louis (XIV), De Guénégaud,... . DECLARATION DV ROY, CONTRE LES PRINCES DE... (1652) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_6_21. Signatures au colophon. Avec privilège.. Référence RIM : M0_907 ; cote locale : D_1_65. le 2012-07-19 15:21:03. [Page 12 Section]

Fermiers &
Receueurs, contre qui & ainsi qu’ils verront
à faire ; & nonobstant tous contracts de donation,
transport, cession ou vente faits par
les complices de ladite Rebellion depuis la
naissance des presens mouuemens, lesquels
comme frauduleux, Nous auons pareillement
declarez nuls & de nul effet. Et en attendant
qu’il soit plus amplement procedé
contre les personnes desdits Princes, & de
ceux qui les assistent ; AVONS fait & faisons
tres-expresses inhibitions & deffenses à


62. Louis (XIV), De Guénégaud,... . DECLARATION DV ROY; CONTRE LES PRINCES DE... (1652) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi D_1_65. Signatures au colophon. Avec privilège.. Référence RIM : M0_907 ; cote locale : B_6_21. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-07-19 15:27:18. [Page 11 Section]

& Receueurs
desdits biens soient contraints au payement
de leurs Fermes & Receptes par toutes voyes
accoustumées pour nos propres affaires, non-obstant
tous payemens qu’ils pourroient alleguer
ou iustifier auoir faits par auance, lesquels
comme faits en fraude, & en faueur de
la Rebellion, Nous auons declarez nuls & de
nul effet, sauf le recours desdits Fermiers &
Receueurs, contre qui & ainsi qu’ils verront
à faire; & nonobstant tous contracts de donnation,
transport, cession ou vente faits


63. Louis (XIV), De Guénégaud,... . DECLARATION DV ROY; CONTRE LES PRINCES DE... (1652) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi D_1_65. Signatures au colophon. Avec privilège.. Référence RIM : M0_907 ; cote locale : B_6_21. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-07-19 15:27:18. [Page 12 Section]

Fermiers &
Receueurs, contre qui & ainsi qu’ils verront
à faire; & nonobstant tous contracts de donnation,
transport, cession ou vente faits par
les complices de ladite Rebellion depuis la
naissance des presens mouuemens, lesquels
comme frauduleux, Nous auons pareillement
declarez nuls & de nul effet. Et en attendant
qu’il soit plus amplement procedé
contre les personnes desdits Princes, & de
ceux qui les assistent; AVONS fait & faisons
tres-expresses inhibitions & deffenses à


64. P. D. P. P., Carigny (sieur... . LA VERITABLE APPARITION D’HORTENSIA... (1649) chez Sara (Robert) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_67 et C_10_44. Référence RIM : M0_3919 ; cote locale : A_5_102. le 2012-12-31 15:50:35. [Page 5 SubSect | Section]

preceptes du Sage qui dit, Ne dédaignez
point les aduertissemens que vostre mere vous donne. Ie
m’estimerois trop heureuse si ie n’estois point icy troublée
par le bruit que l’on fait de tes laschetez, & de l’énormité de
tes crimes. Ton esprit est tout plein de fraudes, & tu dois te
souuenir, que Dieu ne deteste rien dauantage que ces ames
cauteleuses, comme il n’a rien plus à cœur que la franchise, se
communiquant aux simples & debonnaires. Mais il faut aduoüer
que l’éclat de ta fortune t’a aueuglé, & que tu ne


65. P. D. P. P., Carigny (sieur... . LA VERITABLE APPARITION D’HORTENSIA... (1649) chez Sara (Robert) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_102 et C_10_44. Référence RIM : M0_3919 ; cote locale : B_13_67. le 2012-12-31 15:52:36. [Page 5 SubSect | Section]

preceptes du Sage qui dit, Ne dédaignez
point les aduertissemens que vostre mere vous donne. Ie
m’estimerois trop heureuse si ie n’estois point icy troublée
par le bruit que l’on fait de tes laschetez, & de l’énormité de
tes crimes. Ton esprit est tour plein de fraudes, & tu dois te
souuenir, que Dieu ne deteste rien dauantage que ces ames
cauteleuses, comme il n’a rien plus à cœur que la franchise, se
communiquant aux simples & debonaires. Mais il faut aduoüer
que l’éclat de ta fortune t’a aueuglé, & que tu ne


66. P. D. P. P., Carigny (sieur... . LA VERITABLE APPARITION D’HORTENSIA... (1649) chez Sara (Robert) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_102 et B_13_67. Référence RIM : M0_3919 ; cote locale : C_10_44. Texte édité par Site Admin le 2012-12-31 15:51:10. [Page 5 SubSect | Section]

preceptes du Sage qui dit, Ne dédaignez
point les aduertissemens que vostre mere vous donne. Ie
m’estimerois trop heureuse si ie n’estois point icy troublée
par le bruit que l’on fait de tes laschetez, & de l’énormité de
tes crimes. Ton esprit est tout plein de fraudes, & tu dois te
souuenir, que Dieu ne deteste rien dauantage que ces ames
cauteleuses, comme il n’a rien plus à cœur que la franchise, se
communiquant aux simples & debonnaires. Mais il faut aduoüer
que l’éclat de ta fortune t’a aueuglé, & que tu ne


67. Pepoly, Marco Flaminio... . LA LETTRE DV SIEVR PEPOLY COMTE BOLOGNOIS,... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon.. Référence RIM : M0_2205 ; cote locale : A_5_64. Texte édité par Site Admin le 2012-12-08 14:32:08. [Page 6 SubSect | Section]

millions de liures, dont il ne s’en est distribue que la
dixiéme partie aux armées, qui ont beaucoup paty & commis
des excez estranges par la licence qu’on leur donnoit à faute
d’estre payez, ce qui est arriué mesme au regiment des Gardes,
& ce dequoy l’on a fraudé les armées qui monte aux
deux tiers de ce qu’on a fourny des contributions extraordinaires
est demeuré en ta disposition pour bastir des superbes
Palais en Italie & fonder la fortune des tiens auec
vne si ambitieuse & superbe magnificence que pour


68. Saint-Amant, Marc-Antoine... . LA ROME RIDICVLE, CAPRICE. ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 56 pages. Langue : français, latin, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_18_36. le 2012-12-28 14:59:15. [Page 56 Sub2Sect | SubSect | Section]

IN ROMAM,
IOSEPHI SCALIGERI
SCAZON.  
Spurcum Cadaver pristinæ Venustatis,
Imago turpis Puritatis antiquæ :
Nec Roma Romæ compos, & tamen Roma,
Sed Roma, quæ præstare non potes Romam ;
Sed quæ fovêris fraude, quæ foves fraudem :
Vrbs, prurienti quæ exoletior Scorto,
Et exoleti more pruriens Scorti :
Quæ penè victa fęce prostitutarum,
Te prostïtuta vincis, & tuum facta es
Tibi Lupanar in tuo Lupanari :
Vale, pudoris Vrbs inanis, &


69. Saint-Amant, Marc-Antoine... . LA ROME RIDICVLE, CAPRICE. ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 56 pages. Langue : français, latin, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_18_36. le 2012-12-28 14:59:15. [Page 56 Sub2Sect | SubSect | Section]

ROMAM,
IOSEPHI SCALIGERI
SCAZON.  
Spurcum Cadaver pristinæ Venustatis,
Imago turpis Puritatis antiquæ :
Nec Roma Romæ compos, & tamen Roma,
Sed Roma, quæ præstare non potes Romam ;
Sed quæ fovêris fraude, quæ foves fraudem :
Vrbs, prurienti quæ exoletior Scorto,
Et exoleti more pruriens Scorti :
Quæ penè victa fęce prostitutarum,
Te prostïtuta vincis, & tuum facta es
Tibi Lupanar in tuo Lupanari :
Vale, pudoris Vrbs inanis, & recti,
Tui Pudoris,


70. Voysin [signé]. ADVERTISSEMENT TRES-IMPORTANT ET TRES VTILE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 23 pages. Langue : français. Voir aussi D_1_10. Référence RIM : M0_462 ; cote locale : B_14_38. le 2012-12-02 14:22:15. [Page 14 SubSect | Section]

honorable en l’auditoire de ladite conseruation les
plaids tenans, pieds & teste nuds en chemise, la hard
au col, portant vne torche ardente en main du poids
de trois liures, & vn escriteau deuant & derriere, auquel
seroient escrits ces mots : Banqueroutier frauduleux,
& là estant à genoux, dire & declarer qu’il auoit fait
banqueroute en fraude de ses creanciers, malicieusement
& faussement fabriqué ou fait fabriquer, &
bailler audit Martin Chiarity la cedule soubscripte,
Michel Particelly, dont


71. Voysin [signé]. ADVERTISSEMENT TRES-IMPORTANT ET TRES VTILE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 23 pages. Langue : français. Voir aussi D_1_10. Référence RIM : M0_462 ; cote locale : B_14_38. le 2012-12-02 14:22:15. [Page 14 SubSect | Section]

chemise, la hard
au col, portant vne torche ardente en main du poids
de trois liures, & vn escriteau deuant & derriere, auquel
seroient escrits ces mots : Banqueroutier frauduleux,
& là estant à genoux, dire & declarer qu’il auoit fait
banqueroute en fraude de ses creanciers, malicieusement
& faussement fabriqué ou fait fabriquer, &
bailler audit Martin Chiarity la cedule soubscripte,
Michel Particelly, dont s’agissoit audit procez, s’en repentiroit,
crieroit mercy à Dieu, au Roy & à Iustice,
de là


72. Voysin [signé]. ADVERTISSEMENT TRES-IMPORTANT ET TRES-VTILE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 23 pages. Langue : français. Voir aussi B_14_38. Référence RIM : M0_462 ; cote locale : D_1_10. le 2012-12-02 14:26:13. [Page 14 SubSect | Section]

honorable en
l’auditoire de ladite conseruation les plaids tenans, pieds
& teste nuds en chemise, la hard au col, portant vne
torche ardente en main du poids de trois liures, & vn
escriteau deuant & derriere, auquel seroient escrits ces
mots : Banqueroutier frauduleux, & là estant à genoux,
dire & declarer qu’il auoit fait banqueroute en fraude
de ses creanciers, malicieusement & faussement fabriqué
ou fait fabriquer, & bailler audit Martin Chiarity
la cedule soubscripte, Michel Particelly, dont


73. Voysin [signé]. ADVERTISSEMENT TRES-IMPORTANT ET TRES-VTILE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 23 pages. Langue : français. Voir aussi B_14_38. Référence RIM : M0_462 ; cote locale : D_1_10. le 2012-12-02 14:26:13. [Page 14 SubSect | Section]

en chemise, la hard au col, portant vne
torche ardente en main du poids de trois liures, & vn
escriteau deuant & derriere, auquel seroient escrits ces
mots : Banqueroutier frauduleux, & là estant à genoux,
dire & declarer qu’il auoit fait banqueroute en fraude
de ses creanciers, malicieusement & faussement fabriqué
ou fait fabriquer, & bailler audit Martin Chiarity
la cedule soubscripte, Michel Particelly, dont s’agissoit
audit procez, s’en repentiroit, crieroit mercy à Dieu,
au Roy, & à Iustice, de là


74. Anonyme. A TOVS LES HABITANS DE LA TERRE, L’HEVREVX... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_11 ; cote locale : B_18_34. le 2013-03-26 18:16:30. [Page 20 Sub2Sect | SubSect | Section]

d’admirable maniere.    
Examinez son cœur d’vne exacte recherche
Et luy tâtez le pouls auec seuerité ;
S’il est vn cœur pieux de l’homme que Dieu cherche,
Que dans le peuple esleu de cette Chrestienté,
Qui serue son Seigneur sans fraude & sans conteste,
Et qui mene en la terre vne vie celeste.    
Hors de ce lieu sacré la terre est desolée,
Les Hommes sont de chair dépoüillez de raison,
loy quelques méchants sont bien dans la meslée,
Mais la vertu


75. Anonyme. LA VIE, MOEVRS, ET GENEALOGIE DE IVLES... (1649) chez Beltrinklt le Jeune (Samuel) à Anvers , 8 pages. Langue : français. "Iouxte sur la Coppie imprimée.". Référence RIM : M0_4027 ; cote locale : C_10_49. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-01-07 14:56:00. [Page 3 SubSect | Section]

fit sortir les François par
vne porte, & entrer par vne autre : ayant premierement
fait partir les Espagnols & Allemans hors de
Mantouë, laissant les François dans Cazal ; mettant
par ce moyen la conscience & l’honneur d’Vrbain en
conpromis, trompant frauduleusement, non seulement
le Roy d’Espagne, mais encore l’Empereur, d’où
s’en sont ensuiuies les grandes guerres & batailles de
l’Estat de Milan, Flandres, Allemagne, & maintenant
en France. Par le moyen de cette negociation, il se mit dans la


76. Anonyme. LA VIOLE VIOLÉE, OV LE VIOLON DEMANCHÉ. (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Voir aussi C_10_50. Référence RIM : M0_4029 ; cote locale : B_20_48. le 2013-01-07 15:02:09. [Page 5 SubSect | Section]

sembler iuste quand on ne l’est pas : Mais aussi
que c’est vn acte de malignité singuliere, de contrefaire
le doux & le simple, & estre meschant si
couuertement que mal-aisement on le puisse descouurir ;
qui est-ce qui n’y seroit surpris, la fraude
vient à pas contez si pleine de soûmission & d’humilité,
que ceux qui ne la cognoissent pas, ce seroit
vne ingratitude formée de ne luy pas ouurir le
secret de son ame, & de ne la pas receuoir à bras ouuerts :
bref pour les bien cognoistre, il faut


77. Anonyme. LA VIOLE VIOLÉE, OV LE VIOLON DEMANCHÉ. (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Voir aussi B_20_48. Référence RIM : M0_4029 ; cote locale : C_10_50. le 2013-01-07 15:05:41. [Page 5 SubSect | Section]

sembler iuste quand on ne l’est pas : Mais aussi
que c’est vn acte de malignité singuliere, de contrefaire
le doux & le simple, & estre meschant si
couuertement que mal-aisement on le puisse descouurir ;
qui est-ce qui n’y seroit surpris, la fraude
vient à pas contez si pleine de soûmission & d’humilité,
que ceux qui ne la cognoissent pas, ce seroit
vne ingratitude formée de ne luy pas ouurir le
secret de son ame, & de ne la pas receuoir à bras ouuerts :
bref pour les bien cognoistre, il faut


78. Anonyme. LE CARACTERE DV ROYALISTE A AGATHON. (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_633 ; cote locale : B_17_20. le 2013-06-24 08:45:26. [Page 28 SubSect | Section]

du retour effaçoit la grace du
dépare. Aussi n’employent-ils point
de plus douces paroles dans leurs plaintes,
que les reproches d’infidelité de
fourbe & de parjure : Où vous remarquerez,
Agathon, que la deception ne
se fait pas tousiours auec fraude, &
qu’elle est quelquesfois l’effet d’vne
prudence déliée, que le philosophe
appelle vne faculté de l’entendement
moyenne & indifferente, bonne ou
mauuaise, selon les qualitez de sa fin &
S. Basile vne action de l’esprit


79. Anonyme. LE CARACTERE DV ROYALISTE A AGATHON. (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_633 ; cote locale : B_17_20. le 2013-06-24 08:45:26. [Page 30 SubSect | Section]

en souffriroit encore les restes de l’orage.   Se sert des
Declarations
du Roy autãt
qu’elles luy
sont auantageuses. Le Roy contraint
de dõner
sa Declaration
contre
le Cardinal
pour estre declaré
Maieur. Non est fraudis
sed prudentiæ
decipere.
Plin. 1.
b. 8. Epist. v.
Arist. mor.
liu. vi. Lip. pol. lib.
vi. La Constance que témoigne le Parlement
à maintenir son Arrest, n’est
qu’vne opiniastreté deguisee, aussi vicieuse
que la legereté


80. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_2_27. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : E_1_120. le 2013-06-30 11:45:02. [Page 15 SubSect | Section]

vos Arrests la puissance suprême.
Car de desordre à bas par vostre integrité,
Les meschans fremiront sous vostre authorité.
Et la Loy reprenant sa premiere puissance,
Vous luy verrez prester entiere obeïssance.    
Abolitez-vous point les fraudes des decrets,
Quand ils sont à bas prix, ou quand ils sont secrets ?
A ces abus pourtant le remede est facile,
Rempli de bonne foy, loyal, & tres-vtile.
Sçauoir, que par semaine on marque vn certain iour,
Ou pour tous les decrets on ouurira la


81. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_2_27. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : E_1_120. le 2013-06-30 11:45:02. [Page 16 SubSect | Section]

proclamé.
En sorte toutefois qu’en rotur il suffise,
Pourueu que sur le pied d’hypotheque on le prise.
Et que le noble estant au denier vingt prisé,
Nul prix mis au dessous ne soit authorisé.
Vous preuiendrez au moins les méventes enormes,
Que la fraude & le dol plastrent de belles formes.
Et l’on ne verra plus tant de moyens peruers
Mettre les gens d’honneur, & leurs biens à l’enuers.
Que si l’on m’objectoit que souuent l’indigence
Contribuë à ce mal plus que l’intelligence,
Que


82. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_2_27. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : E_1_120. le 2013-06-30 11:45:02. [Page 27 SubSect | Section]


Que sert de reuoquer toutes Commissions.
Si de tant d’Officiers le nombre tres-enorme,
N’est pas suppression reduit à la reforme.
Que sert de compiler des volumes de Lois,
Si l’on n’obserue plus l’Ordonnance des Rois.
Si l’vsure, le vol, la fraude, la malice,
La fausseté, l’outrage, & mesme l’injustice,
Fomentent les abus qui nous ont desoles,
Pour partager nos biens quand on les à volez.
Quelle honte de voir qu’on to lere l’ordure
De la mendicité, du change, & de


83. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_2_27. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : E_1_120. le 2013-06-30 11:45:02. [Page 28 SubSect | Section]

entrer en Paradis,
Combien que l’vsurier en fut priué iadis.
Que l’on voye enfin le Prestre & le Laïque
Exercer impuni ce trafic Iudaïque.
Que les deniers du Roy par roolles départis
Soient par les Receueurs encore diuertis ;
Que des decrets fraudeux les méventes peruerses
Ruïnent nos maisons par cent causes diuerses ;
Et qu’alors que nos biens on adiuge à l’encan,
On prise le drap d’or au prix du bourracan :
Que le style frippon & plein de brigandage
Qu’on tient au Chastelet par vn


84. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi E_1_120. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : C_2_27. le 2013-06-30 11:56:15. [Page 15 SubSect | Section]

vos Arrests la puissance suprême.
Car ce desordre à bas par vostre integrité,
Les meschans fremiront sous vostre authorité.
Et la Loy reprenant sa premiere puissance,
Vous luy verrez prester entiere obeïssance.    
Abolirez-vous point les fraudes des decrets,
Quand ils sont à bas prix, ou quand ils sont secrets :
A ces abus pourtant le remede est facile,
Rempli de bonne foy, loyal, & tres vtile.
Sçauoir, que par semaine on marque vn certain iour.
Où pour tous les decrets on ouurira la


85. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi E_1_120. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : C_2_27. le 2013-06-30 11:56:15. [Page 16 SubSect | Section]

proclamé.
En sorte toutefois qu’en rotur il suffise,
Pourueu que sur le pied d’hypotheque on le prise.
Et que le noble estant au denier vingt prisé,
Nul prix mis au dessous ne soit authorisé.
Vous preuiendrez au moins les méventes enormes,
Que la fraude & le dol plastrent de belles formes.
Et l’on ne verra plus tant de moyens peruers
Mettre les gens d’honneur, & leurs biens à l’enuers.
Que si l’on m’objectoit que souuent l’indigence
Contribuë à ce mal plus que l’intelligence,
Que


86. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi E_1_120. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : C_2_27. le 2013-06-30 11:56:15. [Page 27 SubSect | Section]


Que sert de reuoquer toutes Commissions.
Si de tant d’Officiers le nombre tres-enorme,
N’est pas suppression reduit à la reforme.
Que sert de compiler des volumes de Lois,
Si l’on n’obserue plus l’Ordonnance des Rois.
Si l’vsure, le vol, la fraude, la malice,
La fausseté, l’outrage, & mesme l’injustice,
Fomentent les abus qui nous ont desolez,
Pour partager nos biens quand on les a volez.
Quelle honte de voir qu’on tolere l’ordure
De la mendicité, du change, & de


87. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi E_1_120. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : C_2_27. le 2013-06-30 11:56:15. [Page 28 SubSect | Section]

entrer en Paradis,
Combien que l’vsurier en fut priué iadis.
Que l’on voye enfin le Prestre & le Laïque
Exercer impuni ce trafic Iudaïque.
Que les deniers du Roy par roolles départis
Soient par les Receueurs encore diuertis ;
Que des decrets fraudeux les méventes peruerses
Ruïnent nos maisons par cent causes diuerses ;
Et qu’alors que nos biens on adiuge à l’encan,
On prise le drap d’or au prix du bourracan :
Que le style frippon & plein de brigandage
Qu’on tient au Chastelet par vn


88. Anonyme. LE DONION DV DROIT NATVREL DIVIN, CONTRE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1170 ; cote locale : C_7_57. le 2013-07-20 08:03:00. [Page 7 SubSect | Section]

que l’Histoire de Roboam,
par moy premierement que vous citée, & cotée :
auec les passages des 16. 17. & 20. Chapitres Versets 10. 26. & 8. des Prouerbes, sappoit vos remparts,
& ruinoit de fond en comble vostre dessein ;
la reçeués frauduleusemẽt, pour luy couper
la gorge : & voyant les autres trop forts, sçauoir
lesdis passages, les esquiués sans dire mot, sinon
que ne les connoissés pas : aymant mieux (crainte
de donner gloire à Dieu, en confondant ses ennemis
par la reuelation de la


89. Anonyme. LE FORT ET PVISSANT BOVCLIER DV PARLEMENT,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Datée, au colophon, du 23 mars 1649.. Référence RIM : M0_1402 ; cote locale : A_3_64. le 2013-07-20 16:50:53. [Page 10 SubSect | Section]

que vostre authorité mesme dont
il pretextoit cette deffense, & auoit iusques alors pallié sa tyrannie,
estoit extraordinairement choquée, ils ne font point de scrupule
de contreuenir à ces ordres, pour examiner de pres, & expliquer
cette Declaration inique & frauduleuse auec la liberté de leurs
suffrages: Cette genereuse resolution iette les aggresseurs dans l’interdit,
estonne les Autheurs de ses diuisions, ils se desesperent de
voir que leurs fourbes sont reconnuës; & croyant que le seul expedient
qui leur reste est la


90. Anonyme. LE FRANC BOVRGEOIS DE PARIS, Monstrant les... (1652) chez [s. n.] à Paris , 22 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1408 ; cote locale : B_17_2. le 2013-07-24 07:58:51. [Page 10 SubSect | Section]

ainsi contrains de souffrir la faim, tandis que les riches qui auoient
du pain chez eux, ou dequoy en acheter au marché
tenoient les moulins occupez, ce qui seruoit
aussi de pretexte aux Boulangers pour encherir
le pain, aussi bien qu’en tout autre temps les fraudes
ordinaires des Meusniers.   La Ville de Paris, a autresfois en de bien
moindres rencontres acheté des bleds des deniers
communs, & fait des magazins publics,
soit pour le reuendre à vn prix moderé au peuple
qui n’en auoit pas, soit pour en faire


91. Anonyme. LE FRANC BOVRGEOIS DE PARIS, Monstrant les... (1652) chez [s. n.] à Paris , 22 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1408 ; cote locale : B_17_2. le 2013-07-24 07:58:51. [Page 16 SubSect | Section]

où il se charge de faire moudre, receuoir,
& rendre aux poids les bleds & farines qu’on y enuoye, sauf à luy à en payer aux Meusniers
leurs droits ordinaires, ou tels autres dont
il peut conuenir auec eux, & son recours contre
iceux des fraudes qu’ils y peuuent commettre,
enuoyant mesme prendre & rendre à ses
frais, ainsi que les Meusniers, les bleds chez les
particuliers lors qu’ils n’ont pas la commodité
de les enuoyer dans lesdits Bureaux. Le tout
moyennant vn salaire modique & reglé


92. Anonyme. LE FRANC BOVRGEOIS DE PARIS, Monstrant les... (1652) chez [s. n.] à Paris , 22 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1408 ; cote locale : B_17_2. le 2013-07-24 07:58:51. [Page 20 SubSect | Section]

preuiendroit
les amas superflus que plusieurs en font, qui
en causent la cherté excessiue parmy le menu peuple,
on osteroit toute occasion aux suruentes que
les marchands de blé en font à toute heure à leur
volonté, selon les diuers bruits qui courent, &
aux fraudes qu’ils commettent à cet effet, ne faisans
venir leurs bleds que petit à petit dans la ville,
achetans mesme ceux des marchands estrangers
sur les chemins, afin que l’abondance dans
la ville ne les empesche pas de le vendre tout ce
qu’ils desirent, ainsi que


93. Anonyme. LE FRANC BOVRGEOIS DE PARIS, Monstrant les... (1652) chez [s. n.] à Paris , 22 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1408 ; cote locale : B_17_2. le 2013-07-24 07:58:51. [Page 21 SubSect | Section]

où la debite s’en peut
faire ; ie n’entens pas oster la liberté aux marchands
de blé de le vendre raisonnablement ce
qu’ils pourront, soit aux particuliers, soit à la
Ville, à cause des risques qu’ils y peuuent auoir,
mais ie pretens seulement preuenir les fraudes
qui s’y peuuent commettre, soit par eux, ou par
les Boulangers, sous pretexte d’vne rareté & cherté
imaginaire du blé, & neantmoins il est certain
que comme cét ordre seroit tres-vtile aux Boulangers
mesmes, parce que par ce moyen ils pourroient


94. Anonyme. LE GOVVERNEMENT DE L’ESTAT PRESENT, Où... (1652) chez [s. n.] à Paris , 13 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_27. Référence RIM : M0_1502 ; cote locale : B_13_32. le 2013-07-27 15:53:31. [Page 6 SubSect | Section]


Dont le jugement nom pareil,
Est plus clair que le Soleil.
Luy seul découure toute chose ;
Preuient les effects dans leur cause,
Perse la nuict de l’aduenir,
Sçait tour deffendre & tout munir.
Il a pris l’attaque du Liege,
Pour vne fraude & pour vn piege,
Il a preueu ce que tu vois,
Le monstre des peuples François.
Dix mille bourgades pillées,
Vn grand nombre dautres bruslées,
L’horreur, la mort de toutes parts,
Trente mille habitans espars
Cachez dans les lieux


95. Anonyme. LE GOVVERNEMENT DE L’ESTAT PRESENT, Où... (1652) chez [s. n.] à Paris , 13 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_32. Référence RIM : M0_1502 ; cote locale : B_12_27. Texte édité par Patrick Rebollar le 2013-07-27 09:34:14. [Page 6 SubSect | Section]


Dont le jugement nom pareil,
Est plus clair que le Soleil.
Luy seul découure toute chose ;
Preuient les effects dans leur cause,
Perse la nuict de l’aduenir,
Sçait tour deffendre & tout munir.
Il a pris l’attaque du Liege,
Pour vne fraude & pour vn piege,
Il a preueu ce que tu vois,
Le monstre des peuples François.
Dix mille bourgades pillées,
Vn grand nombre dautres bruslées,
L’horreur, la mort de toutes parts,
Trente mille habitans espars
Cachez dans les lieux


96. Anonyme. LE GOVVERNEMENT PRESENT, OV ELOGE DE SON... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1503 ; cote locale : C_4_27. le 2013-07-27 16:15:50. [Page 6 SubSect | Section]


Dont le iugement nom pareil,
Paroist plus clair que le Soleil,
Luy seul descouure toute chose,
Preuient les effects dans leur cause,
Perce la nuict de laduenir,
Sçait tout deffendre & tout munir,
Il a pris l’attaque du Liege
Par vne fraude, & par vn piege :
Il a preueu ce que tu vois,
Le meurtre des peuples François,
Dix mille bourgades pillées,
Vn grãd nombres d’autres bruslées,
L’horreur, la mort de toutes parts,
Trente mille habitans esparts,
Cachez dans les


97. Anonyme. LE IVGEMENT DE MINOS, Contre tous les... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1768 ; cote locale : B_12_20. Texte édité par Site Admin le 2013-09-03 16:06:06. [Page 8 SubSect | Section]

Delphes fut foudroyé du Ciel &
accablé de la gresle auec toute son armée,
comme le recitent Tite Liue liure 5. Iustiniam
liure 22. Aule Gelle liure 3. chap. 9. & Strabon
liure 4. & vous ayans volé le Roy, succé les
biens de la France par meschantes & frauduleuses
practiques, & fait mille enormes actes
pour vous hauser, ne pensez vous d’en receuoir
le salaire à vos peines? Les vrays François
Zelateurs au seruice de leur Roy, cependant
que Minos, Æacus & Rhadamante,
Iuges infernaux font vostre procez,


98. Anonyme. LE IVGEMENT DE MINOS, Contre tous les... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1768 ; cote locale : B_12_20. Texte édité par Site Admin le 2013-09-03 16:06:06. [Page 10 SubSect | Section]

est tellement anime contre eux, que ie
ne sçay s’ils en pourront iamais sortir brayes
nettes. Et Mazarin ne pourra échapper quelque
mal heur, car nous ne pouuons plus souffrir
de luy parce qu’il cause vn si grand dommage
à la France, abuse le Roy par ses fraudes,
le tient captif l’empesche de venir dans sa
dans sa bonne Ville, le faict aller ou il luy
plaist, met les Princes en mauuaise odeur auprés de luy fait faire la guerre au Peuple
auec grande iniustice, faisant entendre au
Roy qu’il est rebelle:


99. Anonyme. LE MANIFESTE CIRCVLAIRE DE MONSEIGNEVR LE... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_6_11. Référence RIM : M0_2352 ; cote locale : B_7_2. le 2013-09-03 23:36:18. [Page 5 SubSect | Section]

desguisois
seulement de l’apparence trompeuse de ce
beau pretexte ; & cette imposture se trouuant
mal heureusement secondée par la trop grande
credulité de la Reyne, qui d’ailleurs auoit tousiours
regardé le bannissement du Mazarin, comme
vn attentat de la fraude sur les droits absolus
de l’authorité Souueraine, ils ne manquerent pas
le la faire hautement esclater dans l’Estat, auec
sous les plus beaux desguisemens dont ils se pouroient
imaginer pour surprendre la simplicité
les peuples, qu’vne semblable aprehension,


100. Anonyme. LE MANIFESTE CIRCVLAIRE DE MONSEIGNEVR LE... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_7_2. Référence RIM : M0_2352 ; cote locale : B_6_11. le 2013-09-03 23:40:18. [Page 5 SubSect | Section]

desguisois
seulement de l’apparence trompeuse de ce
beau pretexte ; & cette imposture se trouuant
mal heureusement secondée par la trop grande
credulité de la Reyne, qui d’ailleurs auoit tousiours
regardé le bannissement du Mazarin, comme
vn attentat de la fraude sur les droits absolus
de l’authorité Souueraine, ils ne manquerent pas
de la faire hautement esclater dans l’Estat, auec
tous les plus beaux desguisemens dont ils se pouuoient
imaginer pour surprendre la simplicité
des peuples, qu’vne semblable aprehension,


101. Anonyme. LE MIROIR A DEVX-VISAGES OPPOSEZ, L’VN... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Coquille de date: "1644". Voir aussi A_6_15. Référence RIM : M0_2477 ; cote locale : C_6_23. le 2013-09-21 08:10:46. [Page 12 SubSect | Section]

tres-bien
couurit ses desseins artificieux, afin de perdre ceux qui
luy nuisent par des pieges & des moyens perfides, comme
il vouloit faire de quelques vns des plus innocentes
testes du Parlement. Il n’a iamais souffert qu’aucun dõnast
ombre ou ialousie à sa fraude dés le commencement
de son installation dans les affaires. Il fit éloigner
d’aupres de la Reyne Monsieur l’Euesque de Beauuais
Comte & Pair de Frãce, l’vn des plus sages & vertueux
Prelats de France, fit faire commandement à Monsieur
des Noyers


102. Anonyme. LE MIROIR A DEVX-VISAGES OPPOSEZ, L’VN... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Coquille de date: "1644". Voir aussi C_6_23. Référence RIM : M0_2477 ; cote locale : A_6_15. Texte édité par Patrick Rebollar le 2013-09-21 08:07:05. [Page 12 SubSect | Section]

tres-bien
couurir ses desseins artificieux, afin de perdre ceux qui
luy nuisent par des pieges & des moyens perfides, cõme
il vouloit faire de quelques vns des plus innocent es
testes du Parlement. Il n’a iamais souffert qu’aucun dõnast
ombre ou ialousie à sa fraude dés le commencement
de son instalation dans les affaires. Il fit éloigner
d’aupres de la Reyne Monsieur l’Euesque de Beauuais,
Comte & Pair de Frãce, l’vn des plus sages & vertueux
Prelats de France, fit faire commandement à Monsieur
des Noyers


103. Anonyme. LE MIROIR DES SOVVERAINS OV SE VOID L’ART... (1649) chez Noël (François) à Paris , 50 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2478 ; cote locale : C_6_21. Texte édité par Site Admin le 2013-09-21 15:31:57. [Page 44 Sub2Sect | SubSect | Section]

desir de s’acquiter quand l’occasion le leur pourra permettre, ils trouueront
enfin n’auoir man que de quoy que ce soit, pour
satisfaire à ces personues. Nul n’est obligé de
faire l’impossible. en quel sens qu’on le puisse
prendre. Autrement qui fraude le loyer de ses
seruiteurs, & ne s’acquitera de ce qu’il leur
doit, ne receura iamais la benediction de Dieu
ny des hommes. Au contraire, il sera mesuré par
le Roy des Roys, de la mesme mesure qu’il aura
mesuré les autres. Les liberalitez que l’on


104. Anonyme. LE RAISONNABLE PLAINTIF, SVR LA DERNIERE... (1652) chez Bellé (Jacques) à Paris , 14 pages. Langue : français, latin. Dans Choix II de Moreau. Référence RIM : M0_2969 ; cote locale : B_14_11. le 2013-10-20 15:25:36. [Page 3 SubSect | Section]

fuis, & si ie ne
puis eschapper, ie pare, & me defens le plus accortement
que ie puis ! le ruse en fin, & ie me sauue par les
faux fuyans, & par les equiuoques, quand ie n’ay plus
d’autre refuge : ayant oüy dire assez souuent qu’il est loisible
de frauder la Gabelle, principalement quand elle
est excessiue. Et neantmoins parce que cette leuée se fait
sous le nom, & par l’authorité du Prince ; le particulier
qui tascheroit d’y resister par vne voye de fait, commettroit
vne rebellion. Mais autre chose est quand


105. Anonyme. LE ROY DES FRONDEVRS. ET COMME CETTE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 14 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_88. Référence RIM : M0_3556 ; cote locale : A_8_15. le 2013-12-09 13:57:38. [Page 6 SubSect | Section]

qui abusent de son
authorité, pour perdre l’Estat & le Peuple. Les Tyrãs
vexent le Peuple de Subsides & d’exactions immoderées,
& ce digne Frondeur les soulage dans leurs
necessitez plus pressantes. Le Tyran administre les
affaires de la Monarchie par fraude & par auarice, &
ce digne Frondeur les conduit auec vne parfaite integrité
de conscience. Le Tyran ne se gouuerne que
par des flateurs, des satrapes, & telles autres especes
de vermines, & ce Frondeur sans exemple, n’execute
iamais rien que par vne


106. Anonyme. LE SIEGE MIS DEVANT LE Catelet par le Comte... (1650) chez Bureau d'adresse à Paris , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre. Sans doute extraite d'un recueil, la pièce porte le n° 84, une pagination de 737 à 748 et, au colophon, la mention: "À Paris, du Bureau d'Adresse aux Galleries du Louvre, devans S.Thomas, le 17 juin 1650. Avec priv.". Référence RIM : Mx ; cote locale : A_9_19. le 2013-12-27 11:15:04. [Page 7 Section]

naturelle, mais elle se
trouve tousjours assez glorieuse, quand elle a
pour but le service du Roy & de la Patrie.
Ainsi le decez du Grand Alexandre, de Iules
Cesar, de tant d’Empéreurs, & mesmes en nos
iours celui de Henry le Grand, furent avancez
par les fraudes & conspirations des leurs; Ainsi
le dernier Roy de Süéde mourut en combatant:
Ainsi tant d’autres ayans expérimenté le
sort variable des armes, & esté faits prisoniers,
par l’envie qu’ils ont excitée en leurs ennemis
vainqueurs, ont receu des


107. Anonyme. LE TORCHE-BARBE DE MAZARIN ET DV MARESCHAL... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3787 ; cote locale : B_13_26. le 2013-12-29 10:16:59. [Page 7 SubSect | Section]


Car enfin c’estoit mon enuie
Tout perdre au peril de ma vie,
Ie n’ay voulu rien espargner
Affin que ie peusse gaigner?
Mais a ce coup tout m’est contraire
I’ay beau en pleurer & en braire,
Iamais ie n’en viendray a bout
Fraudra que i’abandonne tout.
Bref, ma cheute sera bien lourde,
Et s’il faut que ie me resoude,
Où de bon gré où malgré moy
De n’estre plus aupres le Roy,
Car pour moy ie me persuade
Que tout me fait mauuaise œillade,
Et tant


108. Anonyme. LE TROMPETTE OV HERAVT DV CIEL, Denonçant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 23 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3895 ; cote locale : B_16_38. Texte édité par Site Admin le 2013-04-21 04:19:34. [Page 22 SubSect | Section]

& l’auarice sordide ont
perdu plusieurs grandes Villes : Cessez de mesdire de vos
liberateurs ! Priez le Tout-puissant pour eux & pour
vous, & il vous deliurera lors que vous y penserez le
moins. Ne vous fiez aux Estrangers ; car ils parlent à
vous frauduleusement.   Et lors que vous aurez vostre Roy faictes luy paroistre
que vous estes autant ses francs & fideles sujets, comme
vos ennemis luy ont persuadé faussement & malicieusement
que vous ne l’estiez pas. Et le principal de tes
affaires est de


109. Anonyme. L’ANTIDOTE AV VENIN DES LIBELLES DV... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_88 ; cote locale : B_17_23. Texte édité par Site Admin le 2013-02-01 15:02:41. [Page 18 SubSect | Section]

violer sa foy & sa parole. Cela n’appartient qu’aux gens
faits comme vous & vostre Cardinal, qui n’a pas la moindre
teinture de pieté ny de religion, qui a vne repugnance aussi
naturelle au bien que le demon, & n’agit par autre principe
que celuy de la fraude & de l’imposture, qui est vne dangereuse
leçon pour des Princes, lequel y prestant l’oreille, verifie ce
qui est dans les Prouerbes du Sage, que, Princeps qui libenter
audit verba mendacij, omnes ministros habet impios.   Il ne seroit pas besoin


110. Anonyme. L’ENTRETIEN SECRET DE MESSIEVRS DE LA COVR... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 23 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi C_7_72. Référence RIM : M0_1244 ; cote locale : A_3_28. le 2013-02-04 12:25:13. [Page 13 SubSect | Section]

tous ces procedez,
auec la parfaite connoissance que vous auez de ces Oracles du Ciel: Que la Iustice esleue les Royaumes, & que le peché les
destruict: Que les Couronnes passent d’vne Nation à vne autre, à
cause des impietez, des iniures & des fraudes. Auez-vous donc
pû douter que les desordres dans la Religion & la Police, ne
deussent enfin causer vn bouleuersement dans l’Estat, & dans
vostre Compagnie? Mais auez-vous peu ietter les yeux sur les
Liures de l’Escriture Saincte, sans vous instruire de


111. Anonyme. L’ENTRETIEN SECRET DE MESSIEVRS DE LA COVR... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 23 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi A_3_28. Référence RIM : M0_1244 ; cote locale : C_7_72. le 2013-02-04 12:23:27. [Page 13 SubSect | Section]

tous ces procedez,
auec la parfaite cõnoissance que vous auez de ces Oracles du Ciel : Que la Iustice esleue les Royaumes, & que le peché les
destruict : Que les Couronnes passent d’vne Nation à vne autre, à
cause des impietez, des iniures & des fraudes. Auez-vous donc
pû douter que les desordres dans la Religion & la Police, ne
deussent enfin causer vn bouleuersement dans l’Estat, & dans
vostre Compagnie ? Mais auez-vous peu ietter les yeux sur les
Liures de l’Escriture Saincte, sans vous instruire de


112. Anonyme. L’ESTROITE ALLIANCE ou la ionction du... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1309 ; cote locale : A_3_25. le 2013-02-06 01:43:02. [Page 9 SubSect | Section]

exemple de cette verité, qui a appris à
toute la posterité qu’il faut garder la foy mesme aux ennemis,
combien donc plus raisonnablement à nos amis. Iosué & les Princes d’Israël ayans fait alliance auec les Gabaonites,
qui les auoient trompez, & inuestis par fraude; ayant
appris la verité du fait ne voulut iamais violer son traité, ny
exercer sur, les Gabaonites aucun acte d’hostilité, quoy que
tout le peuple les voulut assommer. Voila combien a esté sainte
& inuiolable la foy donnée parmy les Anciens; C’est


113. Anonyme. L’IN-MANVS DV MAZARIN. AVEC LA PRIERE DE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 10 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1691 ; cote locale : B_12_17. le 2013-06-08 06:56:11. [Page 7 SubSect | Section]

ne fut pas conçeuë au mesmes
termes que celle de ce deuot à la mode du
temps, qui priant Diane, au rapport d’Horace,
luy disoit auec vne soumission admirable,   Pulchra lauerna da [1 mot ill.] fallere, da iustum sanctumque
videri, noctem peccatis & fraudibus obijce nubem. La pieuse Reyne Anne d’Austriche en vsoit de
de meilleure ame, & de meilleure foy, comme
elle croioit, & ne laissoit pas cependant d’auoir des sentiments aussi contraires à l’équité. Reyne
du ciel, disoit elle, Escoute


114. Anonyme. L’INNOCENCE IMMOLEE AVEC LETHIMOLOGIE DE... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1701 ; cote locale : C_5_62. le 2013-06-08 08:39:59. [Page 4 SubSect | Section]

en sa maladie,
indeuot à l’Eglise, indifferent à nos
malheurs, indigent dans l’abondance, indigné
contre les bons, indirect dans ses deportemens,
indiscret en ses paroles, indisert en
son entretien, indisposé en nostre endroit,
indocile au bien, indomptable en fraudes,
indulgent à ceux qui pillent, volent, violent,
tuent & perdent tout pour le seruir, industrieux
dans ses intrigues, inégalaux plus de
bordez, inéuitable en sa poursuitte, inexorable
à nos clameurs inexpugnable dans son
authorité, infame en ses mœurs,


115. Anonyme. L’OFFICIER DE CE TEMPS DE LA MAISON... (1652) chez [s. n.] à Paris , 40 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2585 ; cote locale : B_3_25. le 2013-06-09 10:03:14. [Page 29 SubSect | Section]

le prie n’vser de telle rigueur contre son enfant,
veu mesmes qu’il seroit tres inconuenient d’oster la
veuë à celuy qui quelque iour deuoit estre leur Roy.
Le Pere enfin aucunement amolly par la priere de ses
sujets, & afin de leur accorder quelque chose sans
frauder la Loy, se fit sur le champ arracher vn œil,
& à son fils vn autre : & par cét admirable temperament
d’équité, il se monstra (au respect de la Loy) pere misericordieux & iuste legislateur. Contemplez,
SIRE, & meditez pour l’honneur


116. Anonyme. L’VNION DE MESSIEVRS LES PRINCES, POVR LE... (1652 [?]) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 8 pages. Langue : français. La date imprimée est incomplète: M. DC.. Référence RIM : M0_3909 ; cote locale : B_20_4. Texte édité par Site Admin le 2013-06-10 09:00:22. [Page 4 SubSect | Section]

Et ce funeste retour le confirme
dans cette verité. Monsieur le Duc de Beaufort
qui a protegé le peuple dans toutes les rencontres,
& qui est la seule consolation des
affligez se declare ennemy de ce perfide, aux
intentions duquel il a reconnu tousiours de la
fraude, & ausquelles il ne s’est pleu que lors
qu’il obeїt aux commandemens qui le feirent
abandonner le Royaume. Le sainct Esprit est
descendu sur tout le reste de la principauté, &
dans l’Assemblée derniere du Parlement chacun
reconnut d’où


117. Anonyme. QVATRIESME PARTIE DV POLITIQVE VNIVERSEL, OV... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. Partie 4. Voir aussi B_17_30 (partie 1), B_17_31 (partie 2) et B_17_32 (partie 3). Référence RIM : M0_2818 ; cote locale : B_17_33. Texte édité par Site Admin le 2013-10-06 17:27:15. [Page 24 Sub2Sect | SubSect | Section]

sur vous, dit le Prophete Esaie, qui
conioignez la maison auec la maison, par vne
voye tres inique. Il ne faut donc pas s’estonner,
dit le prophete Ozée, si le sang cherche le sang,
c’est-à-dire si nous sommes accablez d’vne estrãge guerre, puis que de fraude, volerie, rapine
extortions, & cupidité regne si outrageusement
parmy les hommes. Nous voyons tous les iours
comme ces sangsues publiques tiennent tout
l’Estat en diuision, afin de pouuoir mieux pecher
en eau trouble. Autrefois le Roy Louis XII.
prit tout


118. Anonyme. RESPONSE AV SEDITIEVX ESCRIT INTITVLÉ LE... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3384 ; cote locale : B_17_21. Texte édité par Site Admin le 2013-03-01 09:32:26. [Page 42 SubSect | Section]

de ses
predecesseurs, & la fidelle passion des François,
arracheroient des mains de la plus abominable
rebellion, si la necessité le requeroit pour luy
en faire vn eternel sacrifice ? Estoit-il necessaire
que le Roy se remit en tutelle, & qu’il vsât de
fraude, de fourbe, de tromperie & de deception,
pour se rendre plus absolu ; pour auoir
vne chose qu’on ne luy sçauroit contester, &
qu’il pouuoit absolument auoir de luy mesmes ? sont-ce des vices en la personne d’vn Roy qui
puissent passer


119. Anonyme. SECONDE PARTIE DE L’ASNE ROVGE, DÉPEINT... (1652) chez Hardouin (Louis) à Paris , 24 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 2. Voir aussi B_12_56 (partie 1). Référence RIM : M0_85 ; cote locale : B_12_57. Texte édité par Patrick Rebollar le 2013-02-02 08:59:19. [Page 21 SubSect | Section]

esté les conseils de nostre
Asne rouge Mazarin, notamment la belle
entreprise à la guerre de Bordeaux, promettant au Roy qu’en moins de huict iours il ameneroit les Bordelois
aux pieds de sa Majesté luy demander pardon. Il est
tellement accoustumé aux fraudes & fourberies qu’il ne
veut prendre aucune place par siege ny par assauts ; mais
par pratiques & trahisons : & durant le siege de Bordeaux
on le vid demeurer en personne deuant le Fort de la Bastide
trois ou quatre heures auec tous les Generaux de


120. Anonyme. SECONDE PARTIE DE L’ASNE ROVGE, DÉPEINT... (1652) chez Hardouin (Louis) à Paris , 24 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 2. Voir aussi B_12_56 (partie 1). Référence RIM : M0_85 ; cote locale : B_12_57. Texte édité par Patrick Rebollar le 2013-02-02 08:59:19. [Page 21 SubSect | Section]

ny par assauts ; mais
par pratiques & trahisons : & durant le siege de Bordeaux
on le vid demeurer en personne deuant le Fort de la Bastide
trois ou quatre heures auec tous les Generaux de l’armée
du Roy, où il n’oublia point ses pratiques ordinaires
& frauduleuses, pour gagner des personnes qu’il pretendoit
pouuoir executer ses mauuais desseins ; il fit tout son possible
de débaucher deux Officiers des Regiments de la ville,
qui luy faisoient esperer merueilles.   D’autre costé, tous les Partisans qu’il auoit


121. Baltasard, Christophle. TRAITTÉ DES VSVRPATIONS DES ROYS... (1645) chez Paslé (Jean) à Paris , 48 pages. Langue : français. Avec privilège. En dernières pages: table et extrait du privilège.. Référence RIM : Mx ; cote locale : D_1_6. Texte édité par Site Admin le 2013-03-10 08:56:33. [Page 6 SubSect | Section]

de Naples. Apres
le deceds de Pierre, Iacques son fils, ayant pris possession du Royaume
d’Arragon, espousa la fille de Charles le Boiteux, fils de Charles premier,
& renonça aux droicts qu’il pouuoit pretendre aux deux Couronnes de
Sicile & de Naples. Mais la fraude Arragonoise parut aussi tost apres ce
traitté : Car comme Charles s’acheminoit en Sicile, Federic frere de Iacques,
par intelligence qu’il auoit auec luy, & les Siciliens, se saisit de toutes
les places, dont Charles s’estant plaint au Pape, Iacques, pour


122. Baltasard, Christophle. TRAITTÉ DES VSVRPATIONS DES ROYS... (1645) chez Paslé (Jean) à Paris , 48 pages. Langue : français. Avec privilège. En dernières pages: table et extrait du privilège.. Référence RIM : Mx ; cote locale : D_1_6. Texte édité par Site Admin le 2013-03-10 08:56:33. [Page 8 SubSect | Section]

ceste trahison : &
les ayans surpris auant qu’ils peussent mettre leurs forces en campagne,
leur osterent la pluspart des places, sans que la religion du traitté faict, &
iuré entre les deux Roys, peust empescher leur violence. Ferdinand, pour
authoriser cet acte frauduleux, obtint du Pape Iules II. grand ennemy des
François, l’inuestiture de ce Royaume. Louis resolu de tirer raison de
cet affront, & ayant fait de grandes leuees, Ferdinand pour destourner
l’orage qui deuoit fondre sur sa teste, rechercha Germanie de Foix, niepce


123. Boyer, Paul / sieur du Petit... . L’IMAGE DV SOVVERAIN OV L’ILLVSTRE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 26 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1684 ; cote locale : C_5_58. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-04-27 17:07:35. [Page 12 SubSect | Section]

peage, à qui l’honneur, l’honneur,
& à qui la crainte la crainte. Et ne suffit pas à ce
rare Apostre de l’auoir redit en plusieurs endroicts de
l’Escriture : Mais pour l’imprimer beaucoup mieux dans
leur memoire, & pour empescher aussi qu’on ne les
fraudast des choses qui leur sont deuës, il les recommandent
tres-particulierement à Timothée, lors qu’il dit,
I’admoneste deuant toutes choses, qu’on face requestes,
oraisons, supplications, & actions de graces, pour tous
ceux qui sont constituez en dignité, afin


124. Catalan [signé]. L’ADIEV DV SIEVR CATALAN, ENVOYÉ DE S.... (1649) chez Huot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_116. Référence RIM : M0_43 ; cote locale : A_3_57. le 2013-01-22 14:31:01. [Page 4 SubSect | Section]

ce titre. La foy se garde parmy
les voleurs, & ils obseruent dans le partage de leurs
rapines la iustice qu’ils ont violée, dans le dessein
mesme de les executer. Vous sçauez, mon cher Confrere,
auec quelle sincerité nous auons entretenu nos
paroles, & que la fraude a esté bannie de nos commerces,
quant à la distribution du gain, de vous dire
qu’il fut licite, ie ne croy pas qu’il faille maintenant
dissimuler à vn homme qui est arresté, i’aduoüe qu’il
ne l’estoit pas, mais il y a certains crimes que tout le
monde


125. Catalan [signé]. L’ADIEV DV SIEVR CATALAN, ENVOYÉ DE S.... (1649) chez Huot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_57. Référence RIM : M0_43 ; cote locale : E_1_116. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-01-22 14:32:35. [Page 4 SubSect | Section]

ce titre. La foy se garde parmy
les voleurs, & ils obseruent dans le partage de leurs
rapines la iustice qu’ils ont violée, dans le dessein
mesme de les executer. Vous sçauez, mon cher Confrere,
auec quelle sincerité nous auons entretenu nos
paroles, & que la fraude a esté bannie de nos commerces,
quant à la distribution du gain, de vous dire
qu’il fut licite, ie ne croy pas qu’il faille maintenant
dissimuler à vn homme qui est arresté, i’aduoüe qu’il
ne l’estoit pas, mais il y a certains crimes que tout le
monde


126. Davenne, François [?]. LETTRE PARTICVLIERE DE CACHET envoyée par... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 36 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2250 ; cote locale : C_3_9. le 2013-02-20 02:03:10. [Page 21 SubSect | Section]

afin d’impetrer vne clemence qu’il ne veut pas. Pour avoir le repos, advertissez Mazarin de se retirer de l’Estat :
purgez de la maison du Roy ceux lesquelsy inspirent souz
pretexte d’vn faux calme, les haleines d’vn trouble intestin ;
mettez-y des personnes sans fraude, desinteressées, & de iugement,
pour donner des bons principes à sa Majesté : & enfin
connoissez suiuant sa Declaration, non seulement de l’affaire
des Princes, mais indifferemment de toutes personnes, afin
de leur faire le procez, suiuant la loy, & de


127. Demophile. DESCRIPTION DES VIES, MOEVRS, ET FACONS DE... (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore), Maucroy (Estienne) à Paris , 27 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi [M0_493] de 1650.. Référence RIM : M0_1059 ; cote locale : A_2_31. le 2013-11-20 03:45:03. [Page 8 SubSect | Section]

le Sur-Intendant
des Finances ne l’aura trouvée de mise, &
pour se garantir de l’asseurãnce qu’ils lui aurõt par fois
baillé par écrit, la feront reussir par un, leur confident,
renversans la proposition par vne subtilité d’esprit,
non moins admirable que frauduleuse; tellement
qu’ils avalent les mensonges, & les parjures avec
plus de douceur qu’un bon biberon ne feroit un vin
delicieux, où s’ils gardent la parole à un mesme donneur
d’avis, ce ne sera qu’en partie, & quelquefois
apres qu’ils luy auront


128. Demophile. DESCRIPTION DES VIES, MOEVRS, ET FACONS DE... (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore), Maucroy (Estienne) à Paris , 27 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi [M0_493] de 1650.. Référence RIM : M0_1059 ; cote locale : A_2_31. le 2013-11-20 03:45:03. [Page 19 SubSect | Section]

Pour le rassassier ils suiuent
le chemin de mensonge, imitans ces faux Prophetes
esquels le dolent Ieremie vit la similitude des
adulteres. Quant à l’esprit ils l’ont sterile (en vertu)
beaucoup plus que sablon de la mer: mais si fertile en
supercheries, cauteles, fraudes, &c. qu’ils prendroient
aisément à la pipée des Diables, desquels ils ont les
griphes, & dauantage souvent les cornes, pour le
port desquelles ils sont obligez à Mesdames, & Mesdamoiselles
leurs femmes, qui tenantes de la Planete
de Venus les


129. Demophile. DESCRIPTION DES VIES, MOEVRS, ET FACONS DE... (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore), Maucroy (Estienne) à Paris , 27 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi [M0_493] de 1650.. Référence RIM : M0_1059 ; cote locale : A_2_31. le 2013-11-20 03:45:03. [Page 22 SubSect | Section]

est qu’ainsi qu’ils n’ont tenu compte de reconnoistre
Dieu, Dieu les a livrez en sens reprouvé, pour
faire choses nullement convenables. Estans remplis
de toute iniquité, palliardise, meschanceté, avarice,
mauvaistié, envie, meurtre, noise, fraude, malignité,
detraction, haine de Dieu, orgueil, rapport, vanterie,
invention de maux, sans ordre, sans affection sans misericorde,
sans entendement (à ce qui est des choses
du ciel, & de l’esprit) & plusieurs autres maux, que le
vaisseau d’eslection va


130. Perret, C.. LE MANIFESTE DE MADEMOISELLE PRESENTÉ AVX... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Page de titre en page 2.. Référence RIM : M0_2365 ; cote locale : B_8_1. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-09-10 14:49:53. [Page 16 SubSect | Section]

les Pharisiens orgueilleux deuãt
l’humilité mesme. L’Escriture remarque la
response du Fils de Dieu, & il n’y a point de
sage Souuerain qui ne doiue l’imiter, & fuir
la flaterie. Sa Maiesté dans l’innocence de ses
ans, & dans les Compagnies frauduleuses qui
l’enuironnent, n’y peut pas prendre garde,
comme lors qu’on aura dissipé toutes ces tenebres
qui obscurcissent ce Soleil, sur le
poinct qu’il doit éclairer à toute la terre.   La flatterie, l’auarice, & le débordement,
causent


131. Questier, Mathurin, dit... . SVITTE DV IOVRNAL POETIQVE DE LA GVERRE... (1649 [?]) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Partie 7 de 13, pages numérotées de 49 à 56. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon.. Référence RIM : M0_1763 ; cote locale : C_4_38_07. Texte édité par Patrick Rebollar le 2013-08-30 10:14:01. [Page 7 SubSect | Section]


Car il ne deuoit pas en oyant ton Canon
Te tenter, pour flestrir son precieux renom.
Il ne te deuoit pas te promettre la foy,
Pour ne la pas tenir en se mocquant de toy.
Que luy sert d’auoir pris Brie-Comte-Robert,
S’il fait les actions d’vn frauduleux Sobert,
Qui trahit sa Patrie en liurant sa gent mesme,
Et qui se vid, enfin, dans le malheur extresme,
D’estre le prisonnier de ceux qu’il auoit faits,
Expiant en leurs mains l’horreur de ses forfaits.
Tu le verras vn iour, pour vne telle


132. Saint-Julien,? [?]. LE VNZIESME COVRRIER FRANÇOIS, TRADVIT... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 14 pages. Langue : français. Partie 11 de 12. Voir Pièces de C_2_42_01 à C_2_42_12. Référence RIM : M0_2848 ; cote locale : C_2_42_11. Texte édité par Site Admin le 2013-02-12 14:45:41. [Page 5 SubSect | Section]

qu’on deuroit pendre,
Et qui prend le nom de la Cour,
Imposteur, homme sans amour
Sinon pour le party contraire,
Qui deuoit bien plustost se taire
Que de mentir si puamment :
Ce Mazarin, traistre, Normand,
Tu t’es seruy de cette fraude,
Pour nous donner l’allarme chaude,
Le fin mathois, le bon rusé
Pretends-tu point t’estre excusé,
Si tu dis que c’estoit son monde ?
Attends donc que ie te responde,
Sçais-tu bien que Monsieur d’Erlac
Ioüoit ce iour au


133. Anonyme. ADVIS AVX PARTISANS, MALTOTIERS, MONOPOLEVRS... (1650) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Voir aussi, avec une préface, [M0_1059] de 1649.. Référence RIM : M0_493 ; cote locale : A_9_30. le 2014-11-30 13:31:23. [Page 5 SubSect | Section]

le Sur-Intendant
des Finances ne l’aura trouuée de mise, &
pour se garantir de l’asseurance qu’ils luy auront par
fois baillé par écrit, la feront reüssir par vn, leur confident,
renversans la proposition par vne subtilité d’esprit,
non moins admirable que frauduleuse; tellement
qu’ils a valent les mẽsonges, & les parjures avec
plus de douceur qu’vn bon biberon ne feroit vn vin
delicieux, ou s’ils gardent la parole à vn mesme donneur
d’auis, ce ne sera qu’en partie, & quelquefois
apres qu’ils luy


134. Anonyme. ADVIS AVX PARTISANS, MALTOTIERS, MONOPOLEVRS... (1650) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Voir aussi, avec une préface, [M0_1059] de 1649.. Référence RIM : M0_493 ; cote locale : A_9_30. le 2014-11-30 13:31:23. [Page 16 SubSect | Section]

Pour le rassasier ils suiuent
le chemin de mensonge, imitans ces faux Prophetes
esquels le dolent Ieremie vit la similitude des
adulteres. Quant à l’esprit ils l’ont sterile (en vertu)
beaucoup plus que le sablon de lamer: mais si fertile en
supercheries, cauteles, fraudes, &c. qu’ils prendroient
aisément à la pipée des Diables, desquels ils ont les
griphes, & dauantage souuent les cornes, pour le
port desquelles ils sont obligez à Mesdames, & Mesdamoiselles
leurs femmes, qui tenantes de la Planete
de Venus, les


135. Anonyme. ADVIS AVX PARTISANS, MALTOTIERS, MONOPOLEVRS... (1650) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Voir aussi, avec une préface, [M0_1059] de 1649.. Référence RIM : M0_493 ; cote locale : A_9_30. le 2014-11-30 13:31:23. [Page 19 SubSect | Section]

est qu’ainsi qu’ils n’ont tenu compte de reconnoistre
Dieu, Dieu les a liurez en sens reprouué, pour
faire choses nullement conuenables. Estans remplis
de toute iniquité, paillardise, méchanceté, auarice,
mauuaistié, enuie, meurtre, noise, fraude, malignité,
detraction, haine de Dieu, orgueil, ra port, vanterie,
inuention de maux, sans ordre, sans affection sans misericorde,
sans entendement (à ce qui est des choses
du Ciel, & de l’esprit) & plusieurs autres maux, que le
Vaisseau d’élection va


136. Anonyme. ADVIS SALVTAIRE DONNÉ A MAZARIN, POVR... (1649) chez Cottinet (Arnould) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. 1648, selon Moreau.. Référence RIM : M0_536 ; cote locale : A_2_19. le 2014-12-02 15:01:59. [Page 4 SubSect | Section]

plus la peau que la chemise.
Ie sçay, Monsieur, ce que vous deuez au Roy; Et veritablement c’est auoir bien peu d’honneur & encores
moins d’affection, de se reuolter contre l’authorité
& la grandeur de son Roy: & en cela vos entreprises
fraudent l’esperance qu’on auoit de vostre bon
zele, vous ne deuiez pas ainsi tourner le feüillet comme
vous auez fait; Vous auez agrandy vostre maison
aux despens des pauures, & vous n’auez la dignité de
Cardinal plustost par brigues, que par le merite qui
ait


137. Anonyme. APOLOGIE DES NORMANS AV ROY POVR LA... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. Référence RIM : M0_113 ; cote locale : A_2_20. le 2014-11-30 13:39:05. [Page 9 SubSect | Section]

deuienne Prouince d’Espagne. Personne ne s’estonnera plus apres toutes ces horreurs du desordre
particulier des affaires de vostre Majesté; de la Catalongne
abandonnée qui faisoit trembler la Castille; du Royaume
de Naples non secouru, de la reuolte duquel on a si frauduleusement
mesprisé les adois? de la perte de nos alliez qui se
plaignent si hautement de la perfidie du Ministere; du desaduantage
de nos victoires dont la poursuitte nous eust esté si aduantageuse;
de la guerre en Italie si peu necessaite, si le Cardinal
Mazarin


138. Anonyme. L'ETHIMOLOGIE DE MAZARIN AVEC... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Titre fautif; le titre intérieur porte bien l'apostrophe au premier mot.. Référence RIM : M0_1305 ; cote locale : A_3_33. le 2014-04-21 04:23:26. [Page 4 SubSect | Section]

en sa maladie,
indeuot à l’Eglise, indifferent à nos
malheurs, indigent dans l’abondance, indigné
contre les bons, indirect dans ses deportemens,
indiscret en ses paroles, indisert en
son entretien, indisposé en nostre endroit,
indocile au bien, indomptable en fraudes,
indulgent à ceux qui pillent, volent, violent,
tuent & perdent tout pour le seruir, industrieux
dans ses intrigues, inégal aux plus de
bordez, inéuitable en sa poursuitte, inexorable
à nos clameurs inexpugnable dans son
authorité, infame en ses


139. Anonyme. LES DIVINES REVELATIONS ET PROMESSES FAITES... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_15. Référence RIM : M0_1164 ; cote locale : C_9_78. le 2014-02-06 14:20:34. [Page 5 SubSect | Section]

ie dissiperay les desseins de
cet ingrat & perfide, & que ie m’en vay le rendre semblable à vne
petite nuée qui passe & qui s’éuanoüit en vn instant ; Car comme
ie vous ay souuent annoncé par mes Prophetes : Les hommes sanguinaires,
cruels & pleins de fraude ne paruiendront point à la moitié de leurs
iours.. Et pource que ce malheureux a ensorcelé l’esprit de la Reyne
Regente, & que s’est sous son authorité qu’il a commis impunément
tous les crimes. I’ouuriray & illumineray les yeux de l’entendement
de


140. Anonyme. LES DIVINES REVELATIONS ET PROMESSES FAITES... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_78. Référence RIM : M0_1164 ; cote locale : B_13_15. le 2014-02-06 14:22:57. [Page 5 SubSect | Section]

ie dissiperay les desseins de
cet ingrat & perfide, & que ie m’en vay le rendre semblable à vne
petite nuée qui passe & qui s’éuanoüit en vn instant; Car comme
ie vous ay souuent annoncé par mes Prophetes: Les hommes sanguinaires,
cruels & pleins de fraude ne paruiendront point à la moitié de leurs
iours. Et pource que ce malheureux a ensorcelé l’esprit de la Reyne
Regente, & que s’est sous son authorité qu’il a commis impunément
tous les crimes. I’ouuriray & illumineray les yeux de l’entendement
de


141. Anonyme. LES LVNETTES A TOVTES AGES, POVR FAIRE VOIR... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_5_26. Référence RIM : M0_2335 ; cote locale : C_3_103. le 2014-02-19 13:30:58. [Page 4 SubSect | Section]

vouloient receuoir leur paye auec ces Lunettes, &
pour vne espece de monnoye en creussent receuoir
cent, & qu’ainsi plusieurs Soldats fussent quelquefois
deuant leurs yeux, & iamais dans leurs mains. Ces Lunettes
que ie mets en vsage, ne sont deceptiues ny frauduleuses
comme les autres : Par le moyen d’icelle ie
veux faire à l’endroit de nos Ennemis, ce que la commune
Baleine fait à la grosse quand elle perd la veuë
par la pesanteur des sourcils qui la luy couurent : L’on
dit que cette Baleine commune va deuant,


142. Anonyme. LES LVNETTES A TOVTES AGES, POVR FAIRE VOIR... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_3_103. Référence RIM : M0_2335 ; cote locale : A_5_26. le 2014-02-19 13:36:18. [Page 4 SubSect | Section]

vouloient receuoir leur paye auec ces Lunettes, &
pour vne espece de monnoye en creussent receuoir
cent, & qu’ainsi plusieurs Soldats fussent quelquefois
deuant leurs yeux, & iamais dans leurs mains. Ces Lunettes
que ie mets en vsage, ne sont deceptiues ny frauduleuses
comme les autres: Par le moyen d’icelle ie
veux faire à l’endroit de nos Ennemis, ce que la commune
Baleine fait à la grosse quand elle perd la veuë
par la pesanteur des sourcils qui la luy couurent: L’on
dit que cette Baleine commune va deuant, pour


143. Anonyme. LES SENTIMENS D’ARISTIDE, Sur les affaires... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3647 ; cote locale : A_7_21. le 2014-02-25 14:36:25. [Page 7 SubSect | Section]

l’obseruatiõ de la parole & les traitez de bõne foy ont seruy
aux Romains qui en estoient Religieux obseruateurs, & qui tenoient
pour vne maxime inuiolable, que la foy ne veut estre ny violée, ny suspecte, aussi ont ils tousiours reietté les moyens de fraude qui leur estoient
proposez, pour l’accroissement de leur Republique. Ces sages Politiques
sçauoient bien que la fourbe fait perdre toute creance, &
qu’ordinairement elle produit ses plus fascheux effets sur ses propres
autheurs: il y en a vne infinité


144. Anonyme. LES VERITEZ DE MAZARIN DESCOVVERTES. (1649) chez [s. n.] à Paris , 4 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_4010 ; cote locale : A_5_103. le 2014-03-12 11:22:40. [Page 4 SubSect | Section]

y a esté suspect; C’est luy-mesme qui y a introduit les
excez; C’est luy qui est cause que les meilleures & les plus anciennes
familles du Royaume s’y sont ruinées; C’est luy qui a fourbé
tant de Seigneurs, qui n’ayants pas encore descouuerts ses fraudes,
procedoient auec luy en gens d’honneur, comme c’est le propre
des François: Et non seulement il a infecté la Cour de son venin,
mais encore tout le reste de la France; Car de grace, qui est
celuy qui auoit iamais entendu parler qu’en France les


145. Anonyme. MANIFESTE OV RAISONNEMENT SVR LES AFFAIRES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 26 pages. Langue : français. Avec permission. Prétendument traduit de l'espagnol. Voir aussi C_6_1. Référence RIM : M0_2398 ; cote locale : A_6_6. le 2014-06-29 03:12:32. [Page 18 Sub2Sect | SubSect | Section]

Roy, tant pour estre applaudis & caressez des Vice
Roys, comme aussi par ce moyen de mettre au
desespoir tous les bons Catalans.   On doit noter en ce lieu, que le Comte de Harcourt
ayant connoissance que l’Abbé Faget, neueu
du sieur de Marca, commettoit des fraudes &
tromperies en l’administration qu’il auoit du Duché
de Cardone: & ce au preiudice du patrimoine
Royal, luy osta ladite administration, pour y en
nommer vn autre, lequel aussi-tost augmenta les
reuenus du Duché de douze mil escus tous les ans.


146. Anonyme. MANIFESTE OV RAISONNEMENT SVR LES AFFAIRES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 26 pages. Langue : français. La pièce commence en page 2. Avec permission. Prétendument traduit de l'espagnol. Voir aussi A_6_6. Référence RIM : M0_2398 ; cote locale : C_6_1. le 2014-06-29 03:16:28. [Page 19 Sub2Sect | SubSect | Section]

Roy, tant pour estre applaudis & caressez des Vice-Roys,
comme aussi par ce moyen de mettre au
desespoir tous les bons Catalans.   On doit noter en ce lieu, que le Comte de Harcourt
ayant connoissance que l’Abbé Faget, neueu
du sieur de Marca, commettoit des fraudes &
tromperies en l’administration qu’il auoit du Duché
de Cardone : & ce au preiudice du patrimoine
Royal, luy osta ladite administration, pour y en
nommer vn autre, lequel aussi tost augmenta les
reuenus du Duché de douze mil escus tous les


147. Anonyme. MANVEL DV BON CITOYEN, OV BOVCLIER DE... (1649) chez Sara (Robert) à Paris , 24 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_7. Dans Choix I de Moreau. Une édition de Sainte-Geneviève porte la date du 23 mars. . Référence RIM : M0_2406 ; cote locale : C_6_5. le 2014-06-30 02:14:07. [Page 20 SubSect | Section]

quand elle est sincerement & fidelement obseruée,
est d’vn tres-grand & tres-necessaire vsage : mais quand elle est trop
superstitieusement appliquée, elle deuient vn retardement & vn obstacle
au bien public ; comme aussi quand elle est malignement &
frauduleusemẽt administrée, elle degenere en illusion & en iniustice ;
& c’est dedans ces prestiges, & parmy ces ombres, que le cauteleux
Iusticier fauorise, & fait echapper qui bon luy semble, contre la droite
intention de la Loy. Telle estoit la iustice des


148. Anonyme. MANVEL DV BON CITOYEN, OV BOVCLIER DE... (1649) chez Sara (Robert) à Paris , 24 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_5. Dans Choix I de Moreau. Une édition de Sainte-Geneviève porte la date du 23 mars.. Référence RIM : M0_2406 ; cote locale : A_6_7. Texte édité par Patrick Rebollar le 2014-06-30 02:09:45. [Page 20 SubSect | Section]

quand elle est sincerement & fidelement obseruée,
est d’vn tres-grand & tres-necessaire vsage: mais quand elle est trop
superstitieusement appliquée, elle deuient vn retardement & vn obstacle
au bien public; comme aussi quand elle est malignement &
frauduleusemẽt administrée, elle degenere en illusion, & en iniustice;
& c’est de dans ces prestiges, & parmy ces ombres, que le cauteleux
Iusticier fauorise, & fait échapper qui bon luy semble, contre la droite
intention de la Loy. Telle estoit la iustice des


149. Anonyme. MAZARIN EN SOVPCON DE SA VIE ET DE SES... (1649) chez Anguerant (Pierre) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_6_10. Référence RIM : M0_2433 ; cote locale : A_6_28. le 2014-06-30 08:20:11. [Page 3 SubSect | Section]

C’est de cette grandeur de courage
qu’il est arriué qu’ils ont esté seduits, & leur prudence
fondée sur le soupçon est preste à les retirer
du malheur où leur generosité les auoit engagez. Le Cardinal Mazarin estoit venu en France par
des voyes frauduleuses, y auoit seiourné par l’authorité
d’vn puissant fauori, & s’y estoit rendu en
quelque sorte considerable par la bonté du meilleur
de tous les Roys. Ces deux grands hommes moururent
au malheur de la France, & ce Ministre prit la
place de son


150. Anonyme. MAZARIN EN SOVPÇON DE SA VIE ET DE SES... (1649) chez Anguerant (Pierre) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_6_28. Référence RIM : M0_2433 ; cote locale : C_6_10. le 2014-06-30 08:18:56. [Page 3 SubSect | Section]

C’est de cette grandeur de courage
qu’il est arriué qu’ils ont esté seduits, & leur prudence
fondée sur le soupçon est preste à les retirer
du malheur où leur generosité les auoit engagez. Le Cardinal Mazarin estoit venu en France par
des voyes frauduleuses, y auoit seiourné par l’authorité
d’vn puissant fauori, & s’y estoit rendu en
quelque sorte considerable par la bonté du meilleur
de tous les Roys. Ces deux grands hommes moururent
au malheur de la France, & ce Ministre prit la
place de son


151. Anonyme. MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde,... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_30. Référence RIM : M0_2516 ; cote locale : A_6_2. le 2014-07-06 07:11:14. [Page 7 SubSect | Section]

& Soldats volontaires. Et parce que les frais sont plus grands pour la Caualerie, afin que le secours
en soit prompt, les mesmes Commissaires se transporteront en toutes
les Escuries de la Ville & Faux-bourgs, verront & feront vn estat au vray &
sans fraude, de tous les cheuaux de seruice, feront description du fourage
qu’ils y trouueront pour s’en seruir auec espargne, & en faire des magazins,
& les mesmes Commissaires en la presence de ceux ausquels les cheuaux
appartiennent, ou s’ils sont absents, des principaux


152. Anonyme. MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde,... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_2. Référence RIM : M0_2516 ; cote locale : C_6_30. le 2014-07-06 07:10:18. [Page 7 SubSect | Section]

d’armes & Soldats volontaires. Et parce que les frais sont plus grands pour la Caualerie, afin que le secours
en soit prompt, les mesmes Commissaires se transporteront en toutes
les Escuries de la Ville & Faux-bourgs, verront & feront vn estat au vray &
sans fraude, de tous les cheuaux de seruice, feront description du fourage
qu’ils y trouueront pour s’en seruir auec espargne, & en faire des magazins,
& les mesmes Commissaires en la presence de ceux ausquels les cheuaux
appartiennent, ou s’ils sont absents, des principaux


153. Anonyme. OBSERVATIONS VERITABLES ET DES-INTERESSEES,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 160 pages. Langue : français, latin. Table des matières en pages 5-6; avertissement de l'imprimeur au lecteur en page 8. Notre page 9 est numérotée 1 dans l'original (cet écart de 8 se maintient jusqu'à la fin de la pièce).. Référence RIM : M0_2574 ; cote locale : B_11_23. le 2014-07-08 14:38:18. [Page 122 Sub2Sect | SubSect | Section]

contre l’honnesteté publique, Mais qu’ils
veulent encore leur estre impossible dans l’ordre de la puissance
& de l’authorité, puis qu’ils ne peuuent rien que par la
force de leur peuple, ou par l’aduis de leur Conseil ; N’estant
permis à qui que ce soit de frauder la Loy, ny de violer la Religion
qui la fait reconnoistre & reuerer ; Ce qui fit dire à Fabius
Maximus dans Tite-Liue ; Quid attinet leges ferri, quibus per
eosdem qui tulissent fraus fieret ; jam regi leges, non regere ; Ce qui est
si violent & si


154. Anonyme. PLAINTE CONTRE LE DESORDRE DV PAYEMENT DES... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 29 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2776 ; cote locale : C_12_44. le 2014-07-12 09:36:29. [Page 12 Sub2Sect | SubSect | Section]

sur les feuilles qui seroit contre la fin des controlles & contre
la verité. Si toutes les parties contenuës és feuilles sont veritables, toutes seulement du
quartier courant, par vne supposee ny de vieux arrerages ; les Receueurs procedans
candidement sans fraude ny tromperie ne feront difficulté de se soûmettre aux peines
portées par l’article, & autres plus grandes, s’il y a fraude s’il y a contrauention
elle ne peut proceder que d’vne malice noire, ainsi l’amende encourue non remissible
pour quelque cause &


155. Anonyme. PLAINTE CONTRE LE DESORDRE DV PAYEMENT DES... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 29 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2776 ; cote locale : C_12_44. le 2014-07-12 09:36:29. [Page 12 Sub2Sect | SubSect | Section]

feuilles sont veritables, toutes seulement du
quartier courant, par vne supposee ny de vieux arrerages ; les Receueurs procedans
candidement sans fraude ny tromperie ne feront difficulté de se soûmettre aux peines
portées par l’article, & autres plus grandes, s’il y a fraude s’il y a contrauention
elle ne peut proceder que d’vne malice noire, ainsi l’amende encourue non remissible
pour quelque cause & occasion que ce soit : ainsi a-on dit sans esperance
d’aucune remise. Les defences de peruertir l’ordre alphabetique sont


156. Anonyme. PLAINTE CONTRE LE DESORDRE DV PAYEMENT DES... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 29 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2776 ; cote locale : C_12_44. le 2014-07-12 09:36:29. [Page 15 Sub2Sect | SubSect | Section]

art.
de l’intelligence qu’ont aucuns Receueurs & Controlleurs, & pour ce les parties interessées,
Messieurs les Deputez des Rentiers seront-ils exclus du contenu en l’article ?
Non. Les Controlleurs, ceux qui exerceront les controlles procedans candidement
sans fraude ny artifice, n’en doiuent estre ialoux ; on peut considerer Messieurs
les Deputez des Rentiers, comme des Correcteurs & Controlleurs des Rentes,
particulierement du payement actuel.

XVIII. Defenses à chacun Controlleur commis ou exerçans les


157. Anonyme. PLAINTE CONTRE LE DESORDRE DV PAYEMENT DES... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 29 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2776 ; cote locale : C_12_44. le 2014-07-12 09:36:29. [Page 16 Sub2Sect | SubSect | Section]

noms & surnoms des proprietaires Rentiers, à
peine de 300. liu. d’amende contre le Payeur, applicable comme
dessus. OBSERVATION. Il n’y a artifice dont aucuns ne se seruent pour ester payez par preference. Aucuns
pour anticiper leur lettre, qui est esloignée frauduleusement, reçoiuent par vn Procureur
fondé de procuration, qui a nom Antoine, Abel. Autres transportent les arrerages
de leurs Rentes à leurs amis, desquels le nom propre est fauorable. D autres
feignent des creanciers, desquels le nom propre est fauorable pour receuoir, au


158. Anonyme. PLAINTE CONTRE LE DESORDRE DV PAYEMENT DES... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 29 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2776 ; cote locale : C_12_44. le 2014-07-12 09:36:29. [Page 16 Sub2Sect | SubSect | Section]

de condamnation, portans que les arrerages
écheus & à échoir leur seront baillez sur & tant moins, iusques à la concurrence
de leur deub. Mais soit que les transports & debtes soient veritables, ou simulez,
si est-il necessaire de faire vn Reglement pour obuier aux fraudes & tromperies qui
iournellement suruiennent, & sans faire distinction des debtes & transports vrais ou
simulez, dont la discution seroit par trop grande, & trop difficile, il semble que le
contenu en l’article est iuste, & ce d’autant plus, que toutes


159. Anonyme. PLAINTE CONTRE LE DESORDRE DV PAYEMENT DES... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 29 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2776 ; cote locale : C_12_44. le 2014-07-12 09:36:29. [Page 17 Sub2Sect | SubSect | Section]

aucun Priuilege.

XXI. Les Tuteurs & Curateurs de mineurs, ou interdits, seront payez
à leur lettre, & non aux lettres de leurs mineurs ou interdits. OBSERVATION. C’est chose force, & non volontaire, exempte de toute fraude & tromperie.

XXII. Enjoindre aux Receueurs de bailler aux Rentiers des especes de
mise, changer les fausses & legeres qu’ils auront donné, sauf à
eux leurs recours contre ceux qui leur auront donné. OBSERVATION. C’est chose


160. Anonyme. PLAINTE DES BOVRGEOIS DE PARIS, A MRS DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 4 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2780 ; cote locale : E_1_35. le 2014-07-12 09:40:31. [Page 3 SubSect | Section]

ses vices
BROVSSEL faite nous en Iustice,
C’est luy qui opprime nostre France
Qui seroit sans vous languissante,
Qu’il meure cet impie Mazarin
Que son nom appelle Sarazin,
Il meu ce Sarazin, toute la Gaule
Et veut encore que l’on souffre sa fraude.
Mais armés sont nos Artisants
Pour faire la nique aux Courtisans.
Soit de Sicile ou d’Italie,
BROVSSEL chassez la Sodomie.    
Nous dirons à iamais sans aucune flaterie
Que BROVSSEL est le vray Pere de sa Patrie,
Le


161. Anonyme. POINT D’ARGENT POINT DE SVISSE. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français, latin, italien. Voir aussi C_6_58. Référence RIM : M0_2807 ; cote locale : A_6_71. le 2014-07-20 04:07:51. [Page 5 SubSect | Section]

La plus part des hommes viuent d’industrie, &
c’est vn prouerbe Italien qu’vn chacun vit en trompant
son compagnon. Co arte à enganno se passe il mero anno, co engagno
& arte se passa laralparte. Nous viuõs de nostre mestier, c’est mais sans fraude
& sans tricherie. Il y a beaucoup de peuples qui viuent
sans rien faire, n’ayant d’autreloy que celle des
bestes, le plus fort l’emporte; les Lacedemoniens
pretendoient autres fois d’estre les plus nobles d’entre
les Grecs, parce qu’ils viuoient


162. Anonyme. POINT D’ARGENT POINT DE SVISSE. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français, latin, italien. Voir aussi A_6_71. Référence RIM : M0_2807 ; cote locale : C_6_58. le 2014-07-20 04:10:35. [Page 5 SubSect | Section]

viuent d’industrie, &
c’est vn prouerbe Italien qu’vn chacun vit en trompant
son compagnon. Co arte à enganno se passe il mere anno, co engagno
& arte se passa laralparte. Nous viuõs de nostre mestier, c’est mais sans fraude
& sans tricherie. Il y a beaucop de peuples qui viuent
sans rien faire, n’ayant d’autreloy que celle des
bestes, le plus fort l’emporte ; les Lacedemoniens
pretendoient autres fois d’estre les plus nobles d’entre
les Grecs, parce qu’ils viuoient


163. Anonyme. QVESTION, SI LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français, latin. Voir aussi A_7_14. Référence RIM : M0_2951 ; cote locale : C_6_76. le 2014-07-22 17:06:40. [Page 8 SubSect | Section]

que l’Apostre donne à Tite,
& ce qu’il luy recommande dauantage, c’est d’instruire les
peuples de Crete où il l’auoit laissé, d’estre sousmis en toutes choses
à leurs Seigneurs, de tascher de leur plaire en tout, & de ne les contredire
en rien, de ne les frauder point de leurs droicts, mais de leur garder
toute fidelité, afin qu’ils couronnent, & accomplissent la doctrine de
Dieu en tout. Obeyssez à vos Superieurs, dit-il aux Hebreux, &
soyez sousmis à eux : car ils doiuent rendre compte de vous. Aux Romains :
Que


164. Anonyme. QVESTION, SI LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français, latin. Voir aussi A_7_14. Référence RIM : M0_2951 ; cote locale : C_6_76. le 2014-07-22 17:06:40. [Page 9 SubSect | Section]

de Dieu & sa doctrine ne soit point mesprisée.   Nolite considere
in principibus
in filiis
homioũ,
in quibus non
est salus.
Psal. 145. Seruos dominis
suis subditos
esse in
omnibus placentes,
non
contradicentes,
non fraudantes,
sed in
omnibus bonam
fidem
ostendentes.
vt doctrinam
Saluatoris
nostri ornent
in omnibus.
Ad Tit 2.
Admone illos
Principibus,
& Potestatib.
subditos esse
dicto obedire.
Ad Tit 3.
Obedite Præpositis


165. Anonyme. QVESTION, SI LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français, latin. Voir aussi C_6_76. Référence RIM : M0_2951 ; cote locale : A_7_14. le 2014-07-22 17:08:18. [Page 8 SubSect | Section]

que l’Apostre donne à Tite,
& ce qu’il luy recommande dauantage, c’est d’instruire les
peuples de Crete où il l’auoit laissé, d’estre sousmis en toutes choses
à leurs Seigneurs, de tascher de leur plaire en tout, & de ne les contredire
en rien, de ne les frauder point de leurs droicts, mais de leur garder
toute fidelité, afin qu’ils couronnent, & accomplissent la doctrine de
Dieu en tout. Obeyssez à vos Superieurs, dit-il aux Hebreux, &
soyez sousmis à eux : car ils doiuent rendre compte de vous. Aux Romains :
Que


166. Anonyme. QVESTION, SI LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français, latin. Voir aussi C_6_76. Référence RIM : M0_2951 ; cote locale : A_7_14. le 2014-07-22 17:08:18. [Page 9 SubSect | Section]

de Dieu & sa doctrine ne soit point mesprisée.   Nolite considere
in principibus
in filiis
hominũ,
in quibus non
est salus.
Psal. 145. Seruos dominis
suis subditos
esse in
omnibus placentes,
non
contradicentes,
non fraudantes,
sed in
omnibus bonam
fidem
ostendentes.
vt dectrinam
Saluatoris
nostri ornent
in omnibus,
Ad Tit 2.
Admonc illos
Principibus,
& Porestatib.
subditos esse
dicto obedire
Ad Tit 3.
Obedite Præpositis


167. Anonyme. RAISONNEMENTS PARTICVLIERS DE MAZARIN. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2972 ; cote locale : C_9_3. le 2014-07-26 04:10:02. [Page 3 SubSect | Section]

propre cause, car les hommes pour l’ordinaire
se flattent si bien, qu’ils se donnent tousiours
l’auantage, bien que toutesfois ils ayent veritablemẽt
le tort. Comment pourray ie donc faire, pour
sçauoir, non ce que l’on peut dire de moy, mais ce
qui en est sans fraude & sans aucune feintise. Il faut
que ie gagne tant sur mes passions, que ne leur
laissant pour vn peu de temps aucun pouuoir dessus
moy, ie les interdise de me commander, & que
suiuant les maximes de la raison toute seule, ie fasse vn poids &


168. Anonyme. RECVEIL DE TOVTES LES DECLARATIONS DV ROY,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 48 pages. Langue : français. Avec privilège. Les dernières pages sont manquantes.. Référence RIM : M0_3046 ; cote locale : E_1_54. le 2014-08-10 12:23:59. [Page 18 SubSect | Section]

pourra entremettre au faict de sondit Bail, sans premierement qu’il ayt esté
verifié par la Chambre, à peine de nullité & de trois mil liures d’amende,
applicable aux pauures de l’Hostel-Dieu de Paris, Defenses à toutes personnes
d’vser ny s’entremettre d’aucune fraude ny monopole, d’empescher
ny diuertir les encheres des Fermes de sa Majesté, directement, ny indirectement,
à peine de punition exemplaire, & confiscation des biens des coulpables,
conformément aux Ordonnances, & que suiuant icelles le denonciateur
dudit crime


169. Anonyme. RECVEIL DE TOVTES LES DECLARATIONS DV ROY,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 48 pages. Langue : français. Avec privilège. Les dernières pages sont manquantes.. Référence RIM : M0_3046 ; cote locale : E_1_54. le 2014-08-10 12:23:59. [Page 47 SubSect | Section]

des Aydes, par leur
deceds. Voulons neantmoins que ceux qui seront par nous choisis
pour remplir lesdites Charges de Presidens, Procureurs & Aduocats
Generaux, soient tenus de payer ausdites vefues & heritiers,
le mesme prix qu’ils en retireroient d’autres, sans fraude, auparauant
l’expedition de leurs Prouisions.   ET dautant que par nostre Declaration du seiziéme May dernier,
nous auons reuoqué nostre Declaration precedente du vingt-neufiéme
Auril audit an, en consequence de laquelle plusieurs
Officiers de nostredite


170. Anonyme. REQVESTE DES BOVRGEOIS DE PARIS. A... (1649) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3485 ; cote locale : A_8_40. le 2014-09-19 03:38:24. [Page 4 SubSect | Section]

Peuple
n’en est point soulagé aucunement: car ces meschantes
canailles, dés aussi tost qu’ils s’apperçoiuent qu’il y a des
viures arriuez, ils les achetent à l’enchere, & en donne
de largent aux Marchands plus qu’il n’en demande, &
par ce moyen fraude les pauures gens de cette Ville,
sous l’esperance qu’ils ont, que quand les pauures se
trouueront sans viures, & sans pouuoir d’en auoir, qu’ils
se ietteront sur vous, & sacrifierons vostre bonté à leur
fureur; Ce que Dieu ne vueille permettre; car


171. Anonyme. RESPONSE DE MONSEIGNEVR LE PRINCE, A LA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_53. Référence RIM : M0_3403 ; cote locale : C_9_73. le 2014-09-28 07:36:59. [Page 4 SubSect | Section]

& intellectuelle : Qu’abusant de
l’authorité du Prince, il charge le peuple (pour le piller) de
subsides & d’exactions immoderées. Qu’il enuoye tout l’or &
l’argent de France à Rome & à Venise : Qu’il administre les
affaires du Royaume par fraude & par auarice : Qu’il ne se
gouuerne que par des flateurs & par des satrapes, & autres telles
especes de vermine : Qui craint que le peuple viue dans vne
parfaite vnion, & qu’il conspire contre luy. C’est ce qui fait
qu’il soudoye les principaux,


172. Anonyme. RESPONSE DE MONSEIGNEVR LE PRINCE, A LA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_73. Référence RIM : M0_3403 ; cote locale : A_8_53. le 2014-09-28 07:38:43. [Page 4 SubSect | Section]

& intellectuelle: Qu’abusant de
l’authorité du Prince, il charge le peuple (pour le piller) de
subsides & d’exactions immoderées: Qu’il enuoye tout l’or &
l’argent de France à Rome & à Venise: Qu’il administre les
affaires du Royaume par fraude & par auarice: Qu’il ne se
gouuerne que par des flateurs & par des satrapes, & autres telles
especes de vermine: Qui craint que le peuple viue dans vne
parfaite vnion, & qu’il conspire contre luy: C’est ce qui fait
qu’il soudoye les principaux,


173. Anonyme. SOMMAIRE DES ARTICLES DE LA PAIX GENERALE... (1648) chez Hotot (Gilles), Frémont (Gabriel) à Orléans , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3685 ; cote locale : D_1_8. le 2014-10-04 15:56:04. [Page 14 Sub2Sect | SubSect | Section]

present traité à ceux qui leur doiuent faire restitution. 70. Bref tous Estats, communeautez & particuliers, Clercs, ou seculiers
sont obligez incontinent apres la publication de ce traité d’y obeyr sans delay
opposition ou condition generale des particuliers & sans fraude : au défaut
dequoy il sera permis aux Commissaires d’employer leurs forces, & celles de
ceux à qui l’on doibt restituer. 71. Il est accordé ou le sera, que tous & chacun les prisonniers de l’vn & de
l’autre party sans distinction de l’épee ou


174. Anonyme. TRAITTÉ DE L’ANCIENNE DIGNITÉ ROYALE, ET... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3796 ; cote locale : B_2_25. le 2014-10-12 05:25:13. [Page 8 SubSect | Section]

qui l’honneur, l’honneur, & a qui la
crainte la crainte; & ne suffit pas à ce rare Apostre de l’auoir
redit en plusieurs endroicts de l’Escriture: mais pour l’imprimer
beaucoup mieux dans leur memoire, & pour empescher
aussi qu’on ne les fraudast des choses qui leur sont deuës, il
les recommenda tres-particulierement à Timothée, lors qu’il
dit, i’admoneste deuant toutes choses qu’on face requestes,
oraisons, supplications & actions de graces pour tous ceux
qui sont constituez en dignité, afin


175. Anonyme. VERS SATYRIQVES SVR LES NOMS ET VIES des... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_4020 ; cote locale : E_1_46. le 2014-10-12 11:13:27. [Page 3 SubSect | Section]

DC. XLIX. PREDICTIONS
DE L’AN M. DC. XLIX.  
Maladies d’esprit affligeront les hommes,
Chacun se mouuera pour secoüer le fais
Et des escus cachez s’amoindriront les
sommes,
Amassez par le dol, la fraude & les forfaits    
Les possesseurs des vols faits par longues années
Seront en grand danger d’estre tirez au col,
Par Iustice, ou plustost par le peuple qui fol,
Pousse sans y penser le cours des destinées.    


176. Bourlon,? [signé]. REMONSTRANCES TRES-HVMBLES QVE PRESENTE AV... (1649) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Daté du 14 octobre 1648 et signé au colophon.. Référence RIM : M0_3345 ; cote locale : A_8_73. le 2014-08-28 17:54:07. [Page 10 Section]

de ne laisser passer aucun Bail au Conseil, qu’apres les publications
deuëment faictes desdites fermes, & de toutes les conditions
d’icelles, sans permettre, ny receuoir aucune aduance, ne
payer aucun dédommagement, & auec clause expresse, que pour
euiter aux fraudes que toutes personnes seront receuës à en augmenter
le prix d’vne enchere raisonnable, dans six mois apres la
deliurance de la ferme, Laquelle enchere sera neantmoins reglée
selon sa qualité & valeur de chacune ferme, & faire exacte defence
d’vser


177. La Mothe-Houdancourt (Henri... . TROISIEME FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 63 pages. Langue : français, latin, italien. Avec permission et privilège. Partie 3. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_5 (partie 2), A_4_7 (partie 4) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_6. le 2014-07-20 10:22:39. [Page 33 SubSect | Section]

les choses qui se passoient en Afrique, à cause de la distance
des lieux: Mais aussi que ceux-là qui luy imposoient, estoient
plus coupables, que luy qui se laissoit surprendre. Nec enim
tam culpandus est ille, cui negligenter obreptum est; quàm ille execraudus,
qui fraudulenter obrepsit. Lib. 1.
epist. 4. Aussi certes le sieur Procureur General qui a donné de faux
memoires à Paris, & dépeint l’vsage de son Parlement en telle
rencontre que celle-cy, tout autre qu’il n’est pas, doit estre le
seul blasmé d’auoir


178. La Mothe-Houdancourt (Henri... . TROISIEME FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 63 pages. Langue : français, latin, italien. Avec permission et privilège. Partie 3. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_5 (partie 2), A_4_7 (partie 4) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_6. le 2014-07-20 10:22:39. [Page 39 SubSect | Section]

arrester,
passer outre, & continuer, Chambres assemblées, l’instruction
& iugement du procez, ainsi qu’il est dit en la Loy
2. c. si contrarius. Præscriptione mendatiorum oppositá, sine in Iuris
narratione mendacium veperiatu, sine in facti, sine in tacendi
fraude: pro tenore roritatis, non deprecantis affirmatione, datum
Iudicem cognoscere debere, & secundùm hoc conuenit ferre sententiam.
Ioint que le recours à telles Lettres en l’estat qu’estoit
le procez, est contre l’vsage de tous les Parlemens, & contre
le


179. Loret, Jean [?]. QVATRIESME GAZETTE DV TEMPS. EN VERS... (1652) chez [s. n.] à Paris , 6 pages. Langue : français. Partie 4 sur 8. Ensemble de B_18_23 à B_18_30.. Référence RIM : M0_1471 ; cote locale : B_18_26. le 2014-07-21 14:56:06. [Page 4 SubSect | Section]

doublons,
Ses yeux vifs, clairs & nõ pas troubles
Valoient trente sacs pleins de doubles,
Et leurs regards bien appliquez
Chacun plus de dix sols marquez,
Son front septante & six pistolles
Ses sourcils quatre mil obolles,
Son teint sans fraude & sans abus
Quatre vingts-seize lacobus,
Sa bonche & ses dents fort egalles
Vingt douzaines de riche-dalles,
Son sein, sa gorge & ses tetons
Valoient du moins mil testons,
Sa belle taille & son corsage
Neuf cens Ducats &


180. Philippe IV d'Espagne... . LETTRE DV ROY D’ESPAGNE ENVOYÉE AV DVC DE... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 7 pages. Langue : français. Datée du 2 avril 1652 et signée en page 5.. Référence RIM : M0_2145 ; cote locale : C_12_18. le 2014-06-02 10:46:19. [Page 3 SubSect | Section]

de la connoissance de ses Estats, & i’ay
appris que le Cardinal Mazarin, detient prisonniere
au milieu de ses Troupes, la personne de
ce jeune Prince ; de façon que son Conseil
depend du caprice de ce Ministre, lequel n’est
arriué à ce comble de gloire que par fraude, & ne s’y maintient que de la mesme sorte. Il ne
fasche que nostre tres-chere Tante Reyne de
France, soit du sentiment contraire à celuy des
Princes François, entr’autres du Duc d’Orleans
nostre tres-cher Oncle & vostre beau-frere,


181. Saint-Amant, Marc-Antoine... . LA ROME RIDICVLE. CAPRICE. ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 55 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_8_65. le 2014-12-27 18:13:20. [Page 54 Sub2Sect | SubSect | Section]

IN ROMAM,
IOSEPHI SCALIGERI
SCAZON.  
SPurcum Cadaver pristinæ Venustatis,
Imago turpis Puritatis antiquæ :
Nec Roma Romæ compos, & tamen Roma,
Sed Roma, quæ præstare non potes Romam ;
Sed quæ fovêris fraude, quæ foves fraudem ;
Vrbs, prurienti quæ exoletior Scorto,
Et exoleti more pruriens Scorti :
Quæ pené victa fęce prostitutarum,
Te prostituta vincis, & tuum facta es
Tibi Lupanar in tuo Lupanari :
Vale, pudoris Vrbs inanis, &


182. Saint-Amant, Marc-Antoine... . LA ROME RIDICVLE. CAPRICE. ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 55 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_8_65. le 2014-12-27 18:13:20. [Page 54 Sub2Sect | SubSect | Section]

ROMAM,
IOSEPHI SCALIGERI
SCAZON.  
SPurcum Cadaver pristinæ Venustatis,
Imago turpis Puritatis antiquæ :
Nec Roma Romæ compos, & tamen Roma,
Sed Roma, quæ præstare non potes Romam ;
Sed quæ fovêris fraude, quæ foves fraudem ;
Vrbs, prurienti quæ exoletior Scorto,
Et exoleti more pruriens Scorti :
Quæ pené victa fęce prostitutarum,
Te prostituta vincis, & tuum facta es
Tibi Lupanar in tuo Lupanari :
Vale, pudoris Vrbs inanis, & recti,
Tui Pudoris,


183. Anonyme. LE ROY DES FRONDEVRS. ET COMME CETTE DIGNITE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 14 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_15. Référence RIM : M0_3556 ; cote locale : C_9_88. le 2016-03-15 08:56:58. [Page 6 SubSect | Section]

qui abusent de son
authorité, pour perdre l’Estat & le Peuple. Les Tyrãs
vexent le Peuple de Subsides & d’exactions immoderées,
& ce digne Frondeur les soulage dans leurs
necessitez plus pressantes. Le Tyran administre les
affaires de la Monarchie par fraude & par auarice, &
ce digne Frondeur les conduit auec vne parfaite integrité
de conscience. Le Tyran ne se gouuerne que
par des flateurs, des satrapes, & telles autres especes
de vermines, & ce Frondeur sans exemple, n’execute
iamais rien que par vne


184. Bourbon-Condé, Anne... . APOLOGIE POVR MESSIEVRS LES PRINCES, ENVOYEE... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 87 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_126 ; cote locale : B_6_48. le 2016-08-11 07:16:04. [Page 7 SubSect | Section]

mensonges la place qu’elles deuoient occuper. Que par des redites affectées,
il confond tout ce qu’il objecte, afin que ce desordre embarassant
les esprits, cache la foiblesse de son accusation. Qu’enfin il aduance
des choses comme certaines, qui sont ou controuuées auec fraude ou
déguisées auec malice : Ie me void contrainte de sortir pied à pied
de ce labyrinthe, & de m’attacher malgré moy à suiure la confusion de cette Lettre, si ie veux en débroüiller le chaos, & dissipant tant de nuages,
porter par tout les


185. Bourbon-Condé, Anne... . APOLOGIE POVR MESSIEVRS LES PRINCES, ENVOYEE... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 87 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_126 ; cote locale : B_6_48. le 2016-08-11 07:16:04. [Page 64 SubSect | Section]

du Mont-Olympe, de
le faire tomber entre les mains d’vn de ses amis reconciliez, ou plustost il
trompe cette personne pour ne luy donner aucun lieu de plainte, pendant
qu’il s’en rendra le Maistre ; ne pouuant croire que ce Ministre dont toute
la vie n’est qu’vne fraude continuelle, sorte de son naturel pour agir sincerement
auec luy, qui estoit, il n’y a gueres, vn de ses plus grands persecuteurs,
ny qu’il y puisse auoir rien de solide dans vne affection que le seul
interest a renoncé en apparence : & qui se doit moins


186. Bourbon-Condé, Anne... . APOLOGIE POVR MESSIEVRS LES PRINCES, ENVOYEE... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 87 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_126 ; cote locale : B_6_48. le 2016-08-11 07:16:04. [Page 69 SubSect | Section]

cette affaire, propose de la cacher à Monsieur le
Duc d’Orleans iusques à ce qu’on luy eust fait agréer, & d’en faire expedier
cependant les Lettres. Monsieur mon frere s’y oppose plus fortement
que deuant, parce que cette maniere d’agir obscure & pleine de
fraude luy déplaisoit : parce qu’il preuoyoit qu’elle feroit naistre de la
deffiance & de l’aigreur dans l’esprit de Monsieur le Duc d’Orleans, que
de leur mes-intelligence viendroit la des-vnion de l’Estat, qui ne se maintenoit
que par leur concorde, qui en auoit


187. C. Q. A. P. L. C. M. D. L. V.... . LA PIERRE DE TOVCHE AVX MAZARINS. (1652) chez [s. n.] à Paris , 40 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_2765 ; cote locale : C_12_41. le 2016-08-16 14:39:42. [Page 24 SubSect | Section]

tant de confiance,
que nous estions obligez d’en auoir en celle-là,
pourquoy ne tascherons nous point de chasser
ce coquin pour confirmer les subjets dans la
croyance qu’ils doiuent auoir aux promesses de
leur souuerain ; que si le Cardinal pretendoit que
cette Fraude ne vint point de son inuention, mais
du seul mouuement de sa Majesté, il se rendoit
coulpable d’vn crime que le Roy ne luy deuroit
iamais pardonner, puis que par cette raison, il
voudroit nous persuader que sa Maiesté est capable
de telles bassesses


188. Dubosc-Montandré, Claude [?]. ICON TYRANNI, IN INVECTIVA CONTRA MAZARINVM,... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : latin. Voir aussi C_5_56. Référence RIM : M0_1674 ; cote locale : A_4_36. le 2016-08-16 14:30:08. [Page 7 SubSect | Section]

quem ab ergastulis Siciliæ liquet enatum, dum sibi
subiicit in materiem, tibi potius faciat nomen,
quam detrahat, dum etiam inuehitur. Quod enim est tibi nomen aliud, quam quod
habes ab errore Gallorum, qui te suo dum præfici
passi sunt regimini, non agnouerunt fraude tutum
Itala, vel certè non excusserunt prius èclauo,
certi periclitari non posse nauim Gallicam, vel
dum à minimo mortalium regeretur, nec infici
posse candorem insitum Gallis, vel in ipsa etiam
contagione vitiorum, quæ nisi vidissemus in te, in
hominem


189. Laffemas, abbé Laurent de [?]. L’ENFER BVRLESQVE, OV LE SIXIESME DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 48 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Anvers.. Référence RIM : M0_1216 ; cote locale : C_4_3. le 2016-07-30 07:33:24. [Page 37 SubSect | Section]

plus miserable,
Qu’est aux Enfers ce pauure diable ?    
On y void des freres damnez,
L’vn encor sur l’autre acharnez,
De qui les haines mutuelles,
Apres la mort sont eternelles.
Les parricides des parents :
Et ceux qui fraudent leurs clients ?
On peut expliquer ce reproche,
Pour les affaires qu’on accroche,
Tous les détours des Procureurs,
Vulgairement dits des voleurs,
Et qu’on nomme dans la souttane,
Les Godenors de la chicane.    
Croyez


190. Ménage, Gilles [?]. LE PARNASSE ALARME (1649) chez Courbé (Augustin) [?] à Paris [?] , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_8_19. le 2016-03-01 00:40:09. [Page 15 SubSect | Section]

en fasse de nouueaux,
L’on seroit ô mal-heur insigne !
Reduit à se parler par signe :
Mais quand vous feriez d’autres mots,
Combien souffriroit-on de maux
Auant que de les bien apprendre,
Et de les faire bien entendre ;
Combien vous fraudroit-il de temps
Pour appaiser les mal contans,
Et faire que ce beau langage
Fut omologué par l’vsage,
Ce consideré Nosseigneurs,
Pour preuenir tous ces mal-heurs,
Qu’il plaise à vostre courtoisie
Rendre le droit de


191. Dubosc-Montandré, Claude [?]. ICON TYRANNI IN INVECTIVA CONTRA MAZARINVM... (1649) chez [s. n.] à Paris , 21 pages. Langue : latin. Page de titre en page 2. Voir aussi A_4_36. Référence RIM : M0_1674 ; cote locale : C_5_56. le 2017-04-29 14:11:32. [Page 6 SubSect | Section]

quem
ab ergastulis Siciliæ liquet enatum, dum sibi subiicit in materiem,
tibi potius faciat nomen, quam detrahat, dum etiam
inuehitur. Quod enim est tibi nomen aliud, quam quod habes ab
errore Gallorum, qui te suo dum præfici passi sunt regimini,
non agnouerunt fraude tutum Itala, vel certè non excusserunt
prius è clauo, certi periclitari non posse nauim Gallicam,
vel dum à minimo mortalium regeretur, nec infici posse
candorem insitum Gallis, vel in ipsa etiam contagione vitiorum,
quæ nisi vidissemus in te, in hominem cadere


Bibliographie de résultats

Anonyme [1649], EXEMPLVM SINE EXEMPLO, IN Orbe Christiano, vel etiam Ethnico, nempe Serenissimi Regis CAROLI, magnæ Britanniæ, & Hyberniæ Augustissimi Monarchæ à nonnullis subditis suis, scilicet Rebellibus, & post homines natos immanissimis Parricidis, crudeliter & indignè obtruncati, & capite percussi, etiam ante ipsius ædes Palatinas, vulgò dictas Albam Aulam propè Fanum Westmonasteriense. , latinRéférence RIM : M0_1327. Cote locale : A_4_35.

Anonyme [1652], EXTRAICT DES REGISTRES DV PARLEMENT, CONTENANT Ce qui s’est passé pour l’esloignement du Cardinal Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_1351. Cote locale : B_11_29.

Anonyme [1649 [?]], Factum Notable. Pour Thomas Carrel Huissier Sergent à cheual au Chastelet de Paris, demandeur en execution des Arrests de la Cour des 7. Decembre 1645. & 19. Decembre 1647. , françaisRéférence RIM : M0_1363. Cote locale : C_5_3.

Anonyme [1649], FACTVM CONTENANT LES IVSTES Deffenses des Rentiers de l’Hostel de Ville de Paris: Et les moyens veritables de la seureté de leurs Rentes, & de leur conseruation. , françaisRéférence RIM : M0_1360. Cote locale : A_4_2.

Anonyme [1649 [?]], GENEALOGIE OU L’EXTRACTION, ET VIE DE IVLLE MAZARIN Cardinal & Ministre d’Estat en France. , françaisRéférence RIM : M0_1478. Cote locale : C_5_29.

Anonyme [1649 [?]], GENEALOGIE ou L’EXTRACTION, ET VIE DE IVLLE MAZARIN Cardinal & Ministre d’Estat en France. , françaisRéférence RIM : M0_1478. Cote locale : D_2_20.

Anonyme [1652], IOVRNAL ET ECLAIRCISSEMENT, des affaires presentes. , françaisRéférence RIM : M0_1761. Cote locale : B_18_8.

Anonyme [1649], LA CONIVRATION DE LA MAISON D’AVTRICHE, CONTRE LA LIBERTÉ DE L’EVROPE en la derniere élection faite à Ratisbonne le 22. Decembre 1636. Auec les artifices & nullitez de cette eslection en la personne du Roy de Hongrie, Ferdinand, pretendu Roy des Romains. , françaisRéférence RIM : M0_756. Cote locale : C_1_29.

Anonyme [1652], LA CONIVRATION ITALIENNE CONTRE LA FRANCE, Par l’introduction des ITALIENS, des ANGLOIS & des SAVOYARDS, Au Conseil DV ROY. Qui sont les effets de la haine que le Cardinal Mazarin porte aux François. , françaisRéférence RIM : M0_758. Cote locale : B_20_46.

Anonyme [1649 [?]], LA FRANCE DESOLEE AVX PIEDS DV ROY. Où le Gouuernement Tyrannique de Mazarin est succinctement descrit. , français, latinRéférence RIM : M0_1423. Cote locale : A_3_56.

Anonyme [1649 [?]], LA FRANCE DESOLÉE AVX PIEDS DV ROY : OV LE GOVVERNEMENT TYRANNIQVE de Mazarin est succinctement descrit. , français, latinRéférence RIM : M0_1423. Cote locale : C_5_13.

Anonyme [1649], LA FRANCE VICTORIEVSE AV ROY, OV PANEGIRIQVE. DEDIÉ A SA MAIESTÉ. , françaisRéférence RIM : M0_1446. Cote locale : C_5_20.

Anonyme [1649], LA IVSTIFICATION DV PARLEMENT ET DE LA VILLE DE PARIS DANS LA PRISE DES ARMES ; CONTRE L’OPPRESSION & Tyrannie du Cardinal Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_1796. Cote locale : C_5_73.

Anonyme [1649], LA MERCVRIADE, OV L’ADIOVRNEMENT PERSONNEL enuoyé à Mazarin PAR LE CARDINAL DE RICHELIEV. En Vers Burlesques. , françaisRéférence RIM : M0_2456. Cote locale : C_4_55.

Anonyme [1649], LA NOMPAREILLE DV TEMPS, OV LA PROSOPOPEE DE THEMIS, Et la Fortune plaidant le procez de Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_2532. Cote locale : A_6_42.

Anonyme [1652], LA PIERRE DE TOVCHE, FAISANT VOIR QVE le Cardinal Mazarin & ses adherans, sont les plus grands ennemis du Roy, de son Estat, de son Peuple & de la Ville de Paris. Aux trois Estats de France. , françaisRéférence RIM : M0_2766. Cote locale : B_12_46.

Anonyme [1652], LA PIERRE DE TOVCHE, FAISANT VOIR QVE le Cardinal Mazarin & ses adherans, sont les plus grands ennemis du Roy, de son Estat, de son Peuple & de la Ville de Paris. Aux trois Estats de France. , françaisRéférence RIM : M0_2766. Cote locale : C_12_42.

Anonyme [1651], LA PROSPERITÉ MAL-HEVREVSE OV LE PARFAIT ABREGÉ DE L’HISTOIRE DV CARDINAL MAZARIN, OV SE VOID TOVTES LES RVSES ET toutes les Fourberies dont il s’est seruy pour arriuer au feste de la progieuse fortune où il s’est veu. AVEC VNE RELATION DE TOVTES les causes de sa disgrace. , françaisRéférence RIM : M0_2925. Cote locale : C_11_16.

Anonyme [1649], LA RVINE DV MAL NOMMÉ, OV LE FOVDROYEMENT DV DONION, FAVSSEMENT APPELLÉ DV Droit naturel Diuin; auec l’abomination de sa memoire, par l’enorme peché de son deffenseur, qui pour le maintenir injustement, s’est declaré ennemy mortel de Dieu, des Roys, & des peuples. , françaisRéférence RIM : M0_3567. Cote locale : A_8_44.

Anonyme [1649], LA RVINE DV MAL NOMMÉ, OV LE FOVDROYEMENT DV DONION, FAVSSEMENT APPELLÉ DV Droit naturel Diuin ; auec l’abomination de sa memoire, par l’enorme peché de son deffenseur, qui pour le maintenir injustement, s’est declaré ennemy mortel de Dieu, des Roys, & des peuples. , françaisRéférence RIM : M0_3567. Cote locale : C_7_58.

Anonyme [1649], LA TRANQVILITÉ PVBLIQVE RESTABLIE A PARIS, PAR L’HEVREVX RETOVR de la Paix. ENVOYÉE DV CIEL A LA FRANCE. CONTRE LES FAVX BRVITS SEMEZ AV preiudice de l’honneur de sa Maiesté, & de la tranquilité publique. DISCOVRS MORAL ET POLITIQVE, Dedié au Roy. , françaisRéférence RIM : M0_3801. Cote locale : A_7_58.

Anonyme [1652], LA TYRONOMANIE, OV ENTREPRISE TYRANNIQVE du Conseil Mazarin, contre Messieurs les Princes & le Parlement de Paris. I. La découuerte de leur mauuaise intention contre l’Estat. II. Faisant voir comme ils sont ennemis de la Paix Generale. III. Et qu’ils ne tendent qu’à déchirer la Monarchie de France. , françaisRéférence RIM : M0_3904. Cote locale : B_16_63.

Anonyme [1649], LA VERITABLE CONDVITE DV COVRTISAN GENEREVX. , françaisRéférence RIM : M0_3925. Cote locale : C_1_18.

Anonyme [1649], LA VERITABLE CONDVITE DV COVRTISAN GENEREVX. , françaisRéférence RIM : M0_3925. Cote locale : A_5_107.

B. D. L. F. [1652], LA RVINE ET DISETTE D’ARGENT, Commune auiourd’huy par toute la France, par les desordres & les iniustices de la Guerre, Auec le remede certain qui n’a point esté connu au plut rafinez & inuentifs iusques à present. Fait par B. C. L. F. , françaisRéférence RIM : M0_3568. Cote locale : B_20_42.

Loret, Jean [?] [1652], LA CINQVIESME GAZETTE DV TEMPS. EN VERS BVRLESQVES. , françaisRéférence RIM : M0_1471. Cote locale : B_18_27.

Louis (XIV), De Guénégaud, Du Tillet [signé] [1652], DECLARATION DV ROY, CONTRE LES PRINCES DE CONDÉ, DE CONTY, LA DVCHESSE DE LONGVEVILLE, Le Duc de la Rochefoucault, le Prince de Talmont, & leurs adherans. Verifiée en Parlement le Roy y seant en son lict de Iustice le 13. Nouembre 1652. , françaisRéférence RIM : M0_907. Cote locale : D_1_65.

Louis (XIV), De Guénégaud, Du Tillet [signé] [1652], DECLARATION DV ROY; CONTRE LES PRINCES DE CONDÉ, DE CONTY, LA DVCHESSE DE LONGVEVILLE, Le Duc de la Rochefoucault, le Prince de Talmont, & leurs adherans. Verifiée en Parlement le Roy y seant en son lict de Justice le 13. Nouembre 1652. , françaisRéférence RIM : M0_907. Cote locale : B_6_21.

P. D. P. P., Carigny (sieur de) [1649], LA VERITABLE APPARITION D’HORTENSIA BVFFALINI A IVLE MAZARIN SON FILS. Par P. D. P. P. Sieur de Carigny. , françaisRéférence RIM : M0_3919. Cote locale : A_5_102.

P. D. P. P., Carigny (sieur de) [1649], LA VERITABLE APPARITION D’HORTENSIA BVFFALINI A IVLE MAZARIN SON FILS. Par P. D. P. P. Sieur de Carigny. , françaisRéférence RIM : M0_3919. Cote locale : B_13_67.

P. D. P. P., Carigny (sieur de) [1649], LA VERITABLE APPARITION D’HORTENSIA BVFFALINI A IVLE MAZARIN SON FILS. Par P. D. P. P. Sieur de Carigny. , françaisRéférence RIM : M0_3919. Cote locale : C_10_44.

Pepoly, Marco Flaminio [signé] [1649], LA LETTRE DV SIEVR PEPOLY COMTE BOLOGNOIS, ESCRITE AV CARDINAL Mazarin, TOVCHANT SA RETRAITTE hors du Royaume de France. , françaisRéférence RIM : M0_2205. Cote locale : A_5_64.

Saint-Amant, Marc-Antoine Girard (sieur de) [[s. d.]], LA ROME RIDICVLE, CAPRICE. , français, latin, italienRéférence RIM : Mx. Cote locale : B_18_36.

Voysin [signé] [1649], ADVERTISSEMENT TRES-IMPORTANT ET TRES VTILE AV PVBLIC, Touchant le retour du sieur d’Emery auec L’ARREST DE LA COVR CONTRE IEAN PARTICELLY, BANQVEROVTIER & faulsaire & autres complices du 9. Auril 1620. , françaisRéférence RIM : M0_462. Cote locale : B_14_38.

Voysin [signé] [1649], ADVERTISSEMENT TRES-IMPORTANT ET TRES-VTILE AV PVBLIC, Touchant le Retour du sieur d’Emery : AVEC L’ARREST DE LA COVR CONTRE IEAN PARTICELLY, BANQVEROVTIER ET FAVLSAIRE, & autres Complices, du 9. Avril 1620. , françaisRéférence RIM : M0_462. Cote locale : D_1_10.

Anonyme [1652], A TOVS LES HABITANS DE LA TERRE, L’HEVREVX GENIE. SALVT. Les aduenuës du bien souuerain de l’homme. C’est à sçauoir, Le Traitté de la Paix entre les hommes. De la Gverre contre les vices: Et de l’intelligence dans l’Amour du Ciel. Vray Miroir de l’homme d’honneur, de l’homme sage, & de l’homme heureux. , françaisRéférence RIM : M0_11. Cote locale : B_18_34.

Anonyme [1649], LA VIE, MOEVRS, ET GENEALOGIE DE IVLES MAZARIN, CARDINAL. OV SE VOIENT LES BANQVEROVTES de son pere, les trahisons par luy faites tant aux Saincts Peres, au Roy d’Espagne, qu’à l’Empereur, & à present les troubles en France; & par Arrest du 8. Ianuier declaré Perturbateur du repos public, ennemy du Roy & de l’Estat, & sa poursuitte secrette contre Messeigneurs de Vendosme & de Beaufort. Iouxte sur la Coppie imprimée. , françaisRéférence RIM : M0_4027. Cote locale : C_10_49.

Anonyme [1649], LA VIOLE VIOLÉE, OV LE VIOLON DEMANCHÉ. , françaisRéférence RIM : M0_4029. Cote locale : B_20_48.

Anonyme [1649], LA VIOLE VIOLÉE, OV LE VIOLON DEMANCHÉ. , françaisRéférence RIM : M0_4029. Cote locale : C_10_50.

Anonyme [1652], LE CARACTERE DV ROYALISTE A AGATHON. , français, latinRéférence RIM : M0_633. Cote locale : B_17_20.

Anonyme [1649], LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE Parlement de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_668. Cote locale : E_1_120.

Anonyme [1649], LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE Parlement de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_668. Cote locale : C_2_27.

Anonyme [1649], LE DONION DV DROIT NATVREL DIVIN, CONTRE TOVTES LES ATTAQVES des Ennemis de Dieu, & de ses peuples: donnant la Camusade, au Tres-Illustre Grammairien de Samothrace. "REVELATVR IRA DEI DE COELO, super omnem impietatem & iniustitiam hominum eorum, qui veritatem Dei in iniustitia detinent", ad Rom. Cap. I Vers. 18. , français, latinRéférence RIM : M0_1170. Cote locale : C_7_57.

Anonyme [1649], LE FORT ET PVISSANT BOVCLIER DV PARLEMENT, EN FORME D’APOLOGIE. DEDIÉ AV ROY. , français, latinRéférence RIM : M0_1402. Cote locale : A_3_64.

Anonyme [1652], LE FRANC BOVRGEOIS DE PARIS, Monstrant les veritables causes & marques de la destruction de la ville de Paris. Et les deuoirs du Magistrat & de tous les bons Citoyens pour y remedier. , françaisRéférence RIM : M0_1408. Cote locale : B_17_2.

Anonyme [1652], LE GOVVERNEMENT DE L’ESTAT PRESENT, Où l’on void les fourbes & tromperies de Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_1502. Cote locale : B_13_32.

Anonyme [1652], LE GOVVERNEMENT DE L’ESTAT PRESENT, Où l’on void les fourbes & tromperies de Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_1502. Cote locale : B_12_27.

Anonyme [1649 [?]], LE GOVVERNEMENT PRESENT, OV ELOGE DE SON EMINENCE, SATYRE, OV LA MILIADE. , françaisRéférence RIM : M0_1503. Cote locale : C_4_27.

Anonyme [1652], LE IVGEMENT DE MINOS, Contre tous les Mazarins qui pillent la France. , français, latinRéférence RIM : M0_1768. Cote locale : B_12_20.

Anonyme [[s. d.]], LE MANIFESTE CIRCVLAIRE DE MONSEIGNEVR LE PRINCE. Enuoyé aux Peuples de France, touchant les succez de Mouron, de Coignac. & de la derniere bataille qu’il a gaigné sur le Comte d’Harcourt dans la Xaintonge. Et sur les ordres qu’on a enuoyé au Cardinal Mazarin d’entrer dans l’Estat auec le titre de Generalissime. , français, latinRéférence RIM : M0_2352. Cote locale : B_7_2.

Anonyme [[s. d.]], LE MANIFESTE CIRCVLAIRE DE MONSEIGNEVR LE PRINCE. Enuoyé aux Peuples de France, touchant les succez de Mouron, de Coignac. & de la derniere bataille qu’il a gaigné sur le Comte d’Harcourt dans la Xaintonge. Et sur les ordres qu’on a enuoyé au Cardinal Mazarin d’entrer dans l’Estat auec le titre de Generalissime. , français, latinRéférence RIM : M0_2352. Cote locale : B_6_11.

Anonyme [1649], LE MIROIR A DEVX-VISAGES OPPOSEZ, L’VN LOVANT LE MINISTERE du fidele Ministre, l’autre condamnant la conduite du meschant & infidele vsurpateur, & ennemy du Prince & de son Estat. , françaisRéférence RIM : M0_2477. Cote locale : C_6_23.

Anonyme [1649], LE MIROIR A DEVX-VISAGES OPPOSEZ, L’VN LOVANT LE MINISTERE du fidele Ministre, l’autre condamnant la conduite du meschant & infidele vsurpateur, & ennemy du Prince & de son Estat. , françaisRéférence RIM : M0_2477. Cote locale : A_6_15.

Anonyme [1649], LE MIROIR DES SOVVERAINS OV SE VOID L’ART DE BIEN REGNER, ET QVELLES SONT LES PERSONNES qu’ils doiuent élire pour estre leurs Commensaux, leurs Domestiques, leurs Seruiteurs, leurs Conseillers, & leurs Ministres d’Estat. QVEL EST LE DEVOIR DE TOVS ces diuers esprits; & quelle doit estre leur recompense. , françaisRéférence RIM : M0_2478. Cote locale : C_6_21.

Anonyme [1652], LE RAISONNABLE PLAINTIF, SVR LA DERNIERE DECLARATION DV ROY. , français, latinRéférence RIM : M0_2969. Cote locale : B_14_11.

Anonyme [1649], LE ROY DES FRONDEVRS. ET COMME CETTE DIGNITE est la plus glorieuse de toutes les dignitez de la Terre. Contre le sentiment des esprits du Siecle. , françaisRéférence RIM : M0_3556. Cote locale : A_8_15.

Anonyme [1650], LE SIEGE MIS DEVANT LE Catelet par le Comte Sfondrato: Avec l’estat présent des armées Françoise & Espagnole. Et l’exécution à mort du Marquis de Montrose à Edimbourg. , françaisRéférence RIM : Mx. Cote locale : A_9_19.

Anonyme [1652], LE TORCHE-BARBE DE MAZARIN ET DV MARESCHAL DE TVRENNE, A l’arriuée de l’Armée du Duc de Lorrainne, & leurs esperance perduës. EN VERS BVRLESQVES. , françaisRéférence RIM : M0_3787. Cote locale : B_13_26.

Anonyme [1652], LE TROMPETTE OV HERAVT DV CIEL, Denonçant au Roy, à la Reyne, & à leur Conseil. Aux Duc d’Orleans, Prince de Condé & autres. Ville de Paris & reste du Royaume, la Paix que Dieu leur veut donner, & qu’il leur presente. Où la destruction, s’ils la refusent de sa main liberale. , françaisRéférence RIM : M0_3895. Cote locale : B_16_38.

Anonyme [1652], L’ANTIDOTE AV VENIN DES LIBELLES DV ROYALISTE, A AGATHON, ET DE LA VERITÉ NVE. , français, latinRéférence RIM : M0_88. Cote locale : B_17_23.

Anonyme [1649], L’ENTRETIEN SECRET DE MESSIEVRS DE LA COVR DE S. GERMAIN, AVEC MESSIEVRS DE LA COVR DE PARLEMENT DE PARIS. , français, latinRéférence RIM : M0_1244. Cote locale : A_3_28.

Anonyme [1649], L’ENTRETIEN SECRET DE MESSIEVRS DE LA COVR DES. GERMAIN, AVEC MESSIEVRS DE LA COVR DE PARLEMENT DE PARIS. , français, latinRéférence RIM : M0_1244. Cote locale : C_7_72.

Anonyme [1649], L’ESTROITE ALLIANCE ou la ionction du Parlement de Bretaigne & des trois Estats de la Prouince auec le Parlement de Paris. , français, latinRéférence RIM : M0_1309. Cote locale : A_3_25.

Anonyme [1652], L’IN-MANVS DV MAZARIN. AVEC LA PRIERE DE LA Reyne faite à Nostre-Dame des Vertus, le iour de la Bataille du Faux-bourg Saint Antoine. , français, latinRéférence RIM : M0_1691. Cote locale : B_12_17.

Anonyme [1649], L’INNOCENCE IMMOLEE AVEC LETHIMOLOGIE DE MAZARIN AVEC L’EXPLICATION DE SES ARMES , françaisRéférence RIM : M0_1701. Cote locale : C_5_62.

Anonyme [1652], L’OFFICIER DE CE TEMPS DE LA MAISON ROYALE, Voyageant par la France pendant le temps present ; qui apprend les miseres & desordres qui se sont commis & commettent dans les Prouinces, Seigneuries & Terres du Royaume, causes d’icelles ; Dont il auroit escrit vne Tres humble Remonstrance faite au Roy, luy declarant les moyens d’y pouruoir à la gloire de Dieu, & le repos de son Estat, sur les mauuais conseils à luy donnez par ses plus proches. , françaisRéférence RIM : M0_2585. Cote locale : B_3_25.

Anonyme [1652 [?]], L’VNION DE MESSIEVRS LES PRINCES, POVR LE SOVLAGEMENT DE LA FRANCE. , françaisRéférence RIM : M0_3909. Cote locale : B_20_4.

Anonyme [1652 [?]], QVATRIESME PARTIE DV POLITIQVE VNIVERSEL, OV BRIEVE ET ABSOLVE DECISION de toutes les Questions d’Estat les plus importantes. SCAVOIR EST, XVIII. Si les Tyrans du peuple & de l’Authorité Royale; auec leurs Partizans peuuent estre sauuez. XIX. Si les heritiers de ces sangsuës publiques peuuent estre sauuez, sans restituer les voleries que leurs predecesseurs leur ont laissées. XX. Si la restitution peut estre bonne, n’estant pas faire à ceux à qui la chose appartient. XXI. Si l’on doit souffrir des Partizans dans vn Estat. XXII. Si les trois Estats ont droit de se mesler des affaires du Prince. XXIII. Si les trois Estats ont droict de remedier aux desordres du Royaume. , françaisRéférence RIM : M0_2818. Cote locale : B_17_33.

Anonyme [1652 [?]], RESPONSE AV SEDITIEVX ESCRIT INTITVLÉ LE CARACTERE DV ROYALISTE A AGATHON. , françaisRéférence RIM : M0_3384. Cote locale : B_17_21.

Anonyme [1652], SECONDE PARTIE DE L’ASNE ROVGE, DÉPEINT AVEC TOVS ses deffauts, en la personne du Cardinal Mazarin. I. Sur son incapacité & maniement des affaires. II. Sur son ignorance & ambition démesurée. III. Sur ses actions & entreprises, qui font cognoistre ses trahisons & perfidies, contre l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_85. Cote locale : B_12_57.

Baltasard, Christophle [1645], TRAITTÉ DES VSVRPATIONS DES ROYS D’ESPAGNE, SVR LA COVRONNE DE FRANCE, Depuis le Regne de Charles huictiesme. ENSEMBLE VN DISCOVRS SVR LE COMMENCEMENT, progrez, declin, & démembrement de la Monarchie Françoise, droicts, & pretentions des Roys Tres-Chrestiens sur l’Empire. AVGMENTÉ D’VN SOMMAIRE DES DROICTS de ceste Couronne, sur les Comtez de Bourgongne, Cambray, Haynault, de Genes & Luxembourg. ET LES VICTOIRES ET CONQVESTES DES ROYS LOVIS XIII. dit le IVSTE, & de LOVIS XIV. dit DIEV-DONNÉ, sur les Espagnols, & les Austrichiens, en Italie, Alsace, Flandres, Luxembourg, & Comté de Bourgongne, Catalogne & Roussillon. Par C. BALTASARD. , françaisRéférence RIM : Mx. Cote locale : D_1_6.

Boyer, Paul / sieur du Petit Puy [?] (P. B. E. [signé]) [1649], L’IMAGE DV SOVVERAIN OV L’ILLVSTRE PORTRAICT DES DIVINITEZ MORTELLES : OV IL EST TRAITÉ Contre l’opinion des Libertins du Siecle. Dedié à sa Majesté par P. B. E. Rex verò lætabitur in Dec, laudabuntur omnes qui iurant in eo; quia obstructum est os loquentium iniqua. , françaisRéférence RIM : M0_1684. Cote locale : C_5_58.

Catalan [signé] [1649], L’ADIEV DV SIEVR CATALAN, ENVOYÉ DE S. GERMAIN AV SIEVR DE LA RAILLERE DANS LA BASTILLE. , françaisRéférence RIM : M0_43. Cote locale : A_3_57.

Catalan [signé] [1649], L’ADIEV DV SIEVR CATALAN, ENVOYÉ DE S. GERMAIN AV SIEVR DE LA RAILLERE DANS LA BASTILLE. , françaisRéférence RIM : M0_43. Cote locale : E_1_116.

Davenne, François [?] [1650], LETTRE PARTICVLIERE DE CACHET envoyée par la REYNE REGENTE A MESSIEVRS DV PARLEMENT. Ensemble vne response à plusieurs choses, couchées en la Lettre envoyée au Mareschal de Turennes, & aux avis donnez aux Flamans. , françaisRéférence RIM : M0_2250. Cote locale : C_3_9.

Demophile [1649], DESCRIPTION DES VIES, MOEVRS, ET FACONS DE FAIRE DES PEAGERS, Publicains, Maletostiers, Monopoleurs, Fermiers, & Partisans, non moins facetieuse, naïfve & veritable, que serieuse, & mystique, Composé par DEMOPHILE. , françaisRéférence RIM : M0_1059. Cote locale : A_2_31.

Perret, C. [1652], LE MANIFESTE DE MADEMOISELLE PRESENTÉ AVX COEVRS GENEREVX. Par le sieur C. PERRET. , français, latinRéférence RIM : M0_2365. Cote locale : B_8_1.

Questier, Mathurin, dit Fort-Lys [1649 [?]], SVITTE DV IOVRNAL POETIQVE DE LA GVERRE PARISIENNE. Dedié aux Conseruateurs du Roy, des Loix, & de la Patrie. Par M. Q. dit FORT-LYS. SEPTIESME SEPMAINE. , françaisRéférence RIM : M0_1763. Cote locale : C_4_38_07.

Saint-Julien,? [?] [1649], LE VNZIESME COVRRIER FRANÇOIS, TRADVIT FIDELLEMENT en Vers Burlesques. , françaisRéférence RIM : M0_2848. Cote locale : C_2_42_11.

Anonyme [1650], ADVIS AVX PARTISANS, MALTOTIERS, MONOPOLEVRS ET Fermiers de ce Royaume, trouué dans le Cabinet de d’Emery apres sa mort. , françaisRéférence RIM : M0_493. Cote locale : A_9_30.

Anonyme [1649], ADVIS SALVTAIRE DONNÉ A MAZARIN, POVR SAGEMENT VIVRE A L’ADVENIR. , françaisRéférence RIM : M0_536. Cote locale : A_2_19.

Anonyme [1649], APOLOGIE DES NORMANS AV ROY POVR LA IVSTIFICATION DE LEVRS ARMES. , françaisRéférence RIM : M0_113. Cote locale : A_2_20.

Anonyme [1649], L'ETHIMOLOGIE DE MAZARIN AVEC L’EXPLICATION DE SES ARMES , français, latinRéférence RIM : M0_1305. Cote locale : A_3_33.

Anonyme [1649], LES DIVINES REVELATIONS ET PROMESSES FAITES A SAINCT DENYS PATRON DE LA FRANCE, ET A SAINTE GENEVIEFVE PATRONE DE PARIS, EN FAVEVR DES FRANCOIS. CONTRE LE TYRAN MAZARIN. Apportées du Ciel en Terre par l’Archange S. Michel. , françaisRéférence RIM : M0_1164. Cote locale : C_9_78.

Anonyme [1649], LES DIVINES REVELATIONS ET PROMESSES FAITES A SAINCT DENYS PATRON DE LA France, ET A SAINTE GENEVIEFVE PATRONE DE PARIS, EN FAVEVR DES FRANCOIS. CONTRE LE TYRAN MAZARIN. Apportées du Ciel en Terre par l’Archange S. Michel. , françaisRéférence RIM : M0_1164. Cote locale : B_13_15.

Anonyme [1649], LES LVNETTES A TOVTES AGES, POVR FAIRE VOIR CLAIR aux Ennemis de l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_2335. Cote locale : C_3_103.

Anonyme [1649], LES LVNETTES A TOVTES AGES, POVR FAIRE VOIR CLAIR aux Ennemis de l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_2335. Cote locale : A_5_26.

Anonyme [1649], LES SENTIMENS D’ARISTIDE, Sur les affaires Publiques. , françaisRéférence RIM : M0_3647. Cote locale : A_7_21.

Anonyme [1649], LES VERITEZ DE MAZARIN DESCOVVERTES. , françaisRéférence RIM : M0_4010. Cote locale : A_5_103.

Anonyme [1649], MANIFESTE OV RAISONNEMENT SVR LES AFFAIRES DE CATALOGNE, CONTRE LES INTRIGVES du Cardinal Mazarin. Traduit d’Espagnol en François. , françaisRéférence RIM : M0_2398. Cote locale : A_6_6.

Anonyme [1649], MANIFESTE OV RAISONNEMENT SVR LES AFFAIRES DE CATALOGNE, CONTRE LES INTRIGVES du Cardinal Mazarin. Traduit d’Espagnol en François. , françaisRéférence RIM : M0_2398. Cote locale : C_6_1.

Anonyme [1649], MANVEL DV BON CITOYEN, OV BOVCLIER DE DEFENSE LEGITIME, Contre les assauts de l’Ennemy. , françaisRéférence RIM : M0_2406. Cote locale : C_6_5.

Anonyme [1649], MANVEL DV BON CITOYEN, OV BOVCLIER DE DEFENSE LEGITIME, Contre les assauts de l’Ennemy. , françaisRéférence RIM : M0_2406. Cote locale : A_6_7.

Anonyme [1649], MAZARIN EN SOVPCON DE SA VIE ET DE SES MOEVRS. , françaisRéférence RIM : M0_2433. Cote locale : A_6_28.

Anonyme [1649], MAZARIN EN SOVPÇON DE SA VIE ET DE SES MOEVRS. , françaisRéférence RIM : M0_2433. Cote locale : C_6_10.

Anonyme [1649], MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde, seureté & Police de la Ville & Faux-bourgs de Paris: La leuée & subsistance de ses Troupes: Et ouuerture de ses passages tant par eaüe que par terre. , françaisRéférence RIM : M0_2516. Cote locale : A_6_2.

Anonyme [1649], MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde, seureté & Police de la Ville & Faux-bourgs de Paris : La leuée & subsistance de ses Troupes : Et ouuerture de ses passages tant par eaüe que par terre. , françaisRéférence RIM : M0_2516. Cote locale : C_6_30.

Anonyme [1652], OBSERVATIONS VERITABLES ET DES-INTERESSEES, Sur vn escrit imprimé au Louure, INTITVLÉ LES SENTIMENS D’VN FIDELLE SVIET DV ROY, Contre l’Arrest du Parlement du 29. Decembre 1651. Par lesquelles l’authorité du Parlement, & la Iustice de son Arrest contre le Mazarin, est plainement deffenduë; & l’imposteur qui le condamne entierement refuté. Par vn bon Ecclesiastique tres-fidelle sujet du Roy. PREMIERE PARTIE. Qui iustificat impium, & qui condemnat iustum; abominabilis est vterque apud Deum; Prouerb. cap. 17. vers. 15. , français, latinRéférence RIM : M0_2574. Cote locale : B_11_23.

Anonyme [1652], PLAINTE CONTRE LE DESORDRE DV PAYEMENT DES RENTES DE L’HOSTEL DE VILLE. MEMOIRE RAISONNÉ POVR le restablissement qui peut estre fait dudit payement. ET OBSERVATIONS SVR L’ESLECTION de Messieurs les Deputez des Rentiers dudit Hostel de Ville. , françaisRéférence RIM : M0_2776. Cote locale : C_12_44.

Anonyme [1649], PLAINTE DES BOVRGEOIS DE PARIS, A MRS DE PARLEMENT, POVR AVANCER LE PROCEZ, DE IVLES MAZARIN , françaisRéférence RIM : M0_2780. Cote locale : E_1_35.

Anonyme [1649], POINT D’ARGENT POINT DE SVISSE. , français, latin, italienRéférence RIM : M0_2807. Cote locale : A_6_71.

Anonyme [1649], POINT D’ARGENT POINT DE SVISSE. , français, latin, italienRéférence RIM : M0_2807. Cote locale : C_6_58.

Anonyme [1649], QVESTION, SI LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX DE DIEV ? , français, latinRéférence RIM : M0_2951. Cote locale : C_6_76.

Anonyme [1649], QVESTION, SI LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX DE DIEV ? , français, latinRéférence RIM : M0_2951. Cote locale : A_7_14.

Anonyme [1649], RAISONNEMENTS PARTICVLIERS DE MAZARIN. , françaisRéférence RIM : M0_2972. Cote locale : C_9_3.

Anonyme [1649], RECVEIL DE TOVTES LES DECLARATIONS DV ROY, RENDVES POVR LA POLICE, Iustice & Finances de son Royaume, enoncées en la derniere du mois de Mars 1649. inserée au present Recueil, & donnée pour faire cesser les mouuemens, & restablir le repos, & la tranquillité publique. Toutes lesquelles Declarations sa Majesté veut estre executées selon leur forme & teneur. Auec tous les Arrests de verification & modification d’icelles, tant du Parlement, Chambre des Comptes, que Cour des Aydes. Ensemble autres Declarations des Roys LOVIS XI. & HENRY III. auec les Articles des Ordonnances de Blois & d’Orleans, pour l’éclaircissement des Articles XIII. XIV. & XV. mentionnez en la Declaration du 22. Octobre 1648. Et encor vne Table desdites Declarations, auec vn Abregé de ce qui y est contenu. , françaisRéférence RIM : M0_3046. Cote locale : E_1_54.

Anonyme [1649], REQVESTE DES BOVRGEOIS DE PARIS. A NOSSEIGNEVRS de Parlement. Touchant la Police, & les Viures. , françaisRéférence RIM : M0_3485. Cote locale : A_8_40.

Anonyme [1649], RESPONSE DE MONSEIGNEVR LE PRINCE, A LA REQVESTE & à la Remonstrance qui luy ont esté adressées par le Parlement de Dijon, à son arriuée en Bourgogne. Auec la Declaration qu’il leur a faite de n’estre plus Mazariniste. , françaisRéférence RIM : M0_3403. Cote locale : C_9_73.

Anonyme [1649], RESPONSE DE MONSEIGNEVR LE PRINCE, A LA REQVESTE & à la Remonstrance qui luy ont esté adressées par le Parlement de Dijon, à son arriuée en Bourgogne. Auec la Declaration qu’il leur a faite de n’estre plus Mazariniste. , françaisRéférence RIM : M0_3403. Cote locale : A_8_53.

Anonyme [1648], SOMMAIRE DES ARTICLES DE LA PAIX GENERALE entre l’Empire & la France. , françaisRéférence RIM : M0_3685. Cote locale : D_1_8.

Anonyme [[s. d.]], TRAITTÉ DE L’ANCIENNE DIGNITÉ ROYALE, ET DE L’INSTITVTION DES ROYS. , françaisRéférence RIM : M0_3796. Cote locale : B_2_25.

Anonyme [1649], VERS SATYRIQVES SVR LES NOMS ET VIES des Partisans, &c. , françaisRéférence RIM : M0_4020. Cote locale : E_1_46.

Bourlon,? [signé] [1649], REMONSTRANCES TRES-HVMBLES QVE PRESENTE AV ROY ET A LA REYNE REGENTE MERE DE sa Majesté la Chambre des Comptes: Sur les moyens par lesquels les deniers prouenus depuis plusieurs années des leuées ordinaires & extraordinaires faites sur le peuple par forme de Taille, des Impositions anciennes & nouuelles baillées à ferme, des autres Impositions & taxes extraordinaires d’Aisez, celles des entrées des Villes, Marchez & autres lieux, des creations de nouueaux Offices, augmentations de gages, droicts, & autres attributions a des Officiers des constitutions de Rentes sur les Finances de sa Maiesté, des alienations de son Domaine & reuenus, des retranchements de gages & rentes, & d’autres moyens extraordinaires, ont esté dissipez à la ruyne des affaires de sa Majesté & de son Estat, & à la foulle & oppression de ses bons Subjets. , françaisRéférence RIM : M0_3345. Cote locale : A_8_73.

La Mothe-Houdancourt (Henri de) [?] [1649], TROISIEME FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE PHILIPPES DE LA MOTHE-HOVDANCOVRT DVC DE CARDONNE, & Mareschal de France, CY-DEVANT VICE-ROY ET CAPITAINE General en Catalogne. Auec plusieurs Requestes, Arrests, & autres Actes sur ce interuenus, tant au Conseil, qu’ailleurs. , français, latin, italienRéférence RIM : M0_2849. Cote locale : A_4_6.

Loret, Jean [?] [1652], QVATRIESME GAZETTE DV TEMPS. EN VERS BVRLESQVES. , françaisRéférence RIM : M0_1471. Cote locale : B_18_26.

Philippe IV d'Espagne [signé] [faux] [1652], LETTRE DV ROY D’ESPAGNE ENVOYÉE AV DVC DE L’ORRAINE SVR LA FRONTIERE DE FRANCE. POVR LE PRIER DE S’AVANCER pour le soulagement de Mrs les Princes. , françaisRéférence RIM : M0_2145. Cote locale : C_12_18.

Saint-Amant, Marc-Antoine Girard (sieur de) [?] [[s. d.]], LA ROME RIDICVLE. CAPRICE. , français, latinRéférence RIM : Mx. Cote locale : C_8_65.

Anonyme [1649], LE ROY DES FRONDEVRS. ET COMME CETTE DIGNITE est la plus glorieuse de toutes les dignitez de la Terre. Contre le sentiment des esprits du Siecle. , françaisRéférence RIM : M0_3556. Cote locale : C_9_88.

Bourbon-Condé, Anne Geneviève de (duchesse de Longueville) [?] [1650 [?]], APOLOGIE POVR MESSIEVRS LES PRINCES, ENVOYEE PAR MADAME DE LONGVEVILLE A MESSIEVRS DV PARLEMENT DE PARIS. , françaisRéférence RIM : M0_126. Cote locale : B_6_48.

C. Q. A. P. L. C. M. D. L. V. D. P. A. M. D. N. 1650 [signé] = Dubosc-Montandré, Claude [?] [1652], LA PIERRE DE TOVCHE AVX MAZARINS. , français, latinRéférence RIM : M0_2765. Cote locale : C_12_41.

Dubosc-Montandré, Claude [?] [1649], ICON TYRANNI, IN INVECTIVA CONTRA MAZARINVM, EXPRESSA ET AVCTA. , latinRéférence RIM : M0_1674. Cote locale : A_4_36.

Laffemas, abbé Laurent de [?] [1649], L’ENFER BVRLESQVE, OV LE SIXIESME DE L’ENEIDE TRAVESTIE, ET DEDIÉE A MADAMOISELLE DE CHEVREVSE. Le tout accommodé à l’Histoire du Temps. , françaisRéférence RIM : M0_1216. Cote locale : C_4_3.

Ménage, Gilles [?] [1649], LE PARNASSE ALARME , françaisRéférence RIM : Mx. Cote locale : C_8_19.

Dubosc-Montandré, Claude [?] [1649], ICON TYRANNI IN INVECTIVA CONTRA MAZARINVM EXPRESSA. , latinRéférence RIM : M0_1674. Cote locale : C_5_56.


Encore des résultats en groupes de 100
1 2