[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(1712 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "Cheualier" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1101. Anonyme. LETTRE INTERCEPTE ET DESCHIFREE, Du Cardinal... (1652) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Signée de Mazarin au colophon (faux selon Moreau).. Référence RIM : M0_2244 ; cote locale : B_13_50. le 2014-06-15 14:45:19.

l’armée du
Duc de Loraine, tomba fortuitement entre les
mains d’vne Compagnie de Caualerie des troupes
que Mons. le Cheualier de Guise commãde,
lequel ayant esté foüillé, & trouué saisi de lettres
de la part du Cardinal Mazarin, fut enuoyé
audit sieur Cheualier de Guise, lequel ayant
fait faire lecture desdites lettres par son Secretaire,
a enuoyé celle-cy à Messieurs les Princes,
pour leur faire voir que la fourberie du Cardinal
Mazarin est vniuerselle, & qu’il trouueroit
encor des inuentions de nous tromper,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1102. Anonyme. LETTRE IOVIALE, A MONSIEVR LE MARQVIS DE LA... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_2245 ; cote locale : C_4_44. le 2014-06-15 14:54:01.

me donne frayeur,
Il auroit rendu vaine & nulle
La dispense qui nous vaut Bulle ;
Et sans crainte de se damner,
Ce huguenot m’eust fait ieusner ;
Il eust reduit les boucheries,
A quester dans nos escuries :
On eust rosty iusqu’aux cheuaux,
Qui seruent à vos grands trauaux.
I’ay leu qu’vn Seigneur D. L. T.
Mangeoit des rats en sausse douce,
On eust fait par necessité
Ce qu’il faisoit par volupté ;
On eust fait cuire à des brochettes,
Des souris en guise

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1103. Anonyme. LETTRE IOVIALE, A MONSIEVR LE MARQVIS DE LA... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_2245 ; cote locale : C_4_44. le 2014-06-15 14:54:01.

guerriers cy-deuant badaus ;
Ainsi par vous s’est aguerrie,
La fleur de la badauderie.
Iamais, ny Maugis d’Aigremont,
Ny tous les quatres fils Aymond :
N’entraisnerent portes cocheres,
Vous rendiez ces portes legeres
Puis que c’estoient cheuaux legers,
Qui vous suiuoient par les dangers ;
Mais, depuis peu cette ieunesse,
Court à la flotte de Gonesse,
Dés que le pain fait son reflus,
Ces coureurs ont les pieds perclus :
Pour vous qui galoppez trop viste,
Qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1104. Anonyme. LETTRE IOVIALE, A MONSIEVR LE MARQVIS DE LA... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_2245 ; cote locale : C_4_44. le 2014-06-15 14:54:01.


Comme en bronze on voit Marc-Aurelle.
Mais, non comme luy permanant,
Postez du Leuant au Ponant,
Trottez de l’vn à l’autre Pole,
Mais ces mots sentent l’hyperbole :
Disons vray, par monts & par vaux,
Iour & nuict sur vos grands cheuaux,
Vous renouuellez la courante,
De la cheualerie errante.
Paris qui vous a fait venir,
N’a pû long-temps vous contenir ;
Il faut bien vne autre carriere,
A vostre agilité guerriere :
On disoit à vostre despart,
Ce braue s’en va

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1105. Anonyme. LETTRE IOVIALE, A MONSIEVR LE MARQVIS DE LA... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_2245 ; cote locale : C_4_44. le 2014-06-15 14:54:01.

non comme luy permanant,
Postez du Leuant au Ponant,
Trottez de l’vn à l’autre Pole,
Mais ces mots sentent l’hyperbole :
Disons vray, par monts & par vaux,
Iour & nuict sur vos grands cheuaux,
Vous renouuellez la courante,
De la cheualerie errante.
Paris qui vous a fait venir,
N’a pû long-temps vous contenir ;
Il faut bien vne autre carriere,
A vostre agilité guerriere :
On disoit à vostre despart,
Ce braue s’en va quelque part ;
Depuis, i’ay sceu

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1106. Anonyme. LETTRE IOVIALE, A MONSIEVR LE MARQVIS DE LA... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_2245 ; cote locale : C_4_44. le 2014-06-15 14:54:01.


Que foy d’Autheur ie vous respons,
De faire honneur à vos chapons ;
C’est là, mon denier mot pour rire :
C’est le mieux que vous puisse escrire.
Celuy qui fut, est, & sera,
Vostre tres-humble, & cetera,
Si ie signois Cheualier George,
I’aurois menty non par la gorge,
Mais i’aurois menty par les doits,
Fait à Paris en badaudois,
L’an que toute arme estoit fourbie,
Pendant vn Caresme amphibie :
Moitié cher & moitié poisson,
Moitié farine, moitié

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1107. Anonyme. LISTE DES DEPVTEZ DE LA MILICE DE PARIS. (1652) chez Petit (Pierre Le) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_2309 ; cote locale : B_20_44. le 2014-06-22 12:11:53.

Croilet. Monsieur Preuost. Monsieur Chauuin. Monsieur Riotte. Monsieur Binville. Monsieur Chefsailles. Monsieur de Fleurs. Colonelle de Monsieur de
Champlastreux. Monsieur Barin Lieutenant
Colonel. Capitaines. Monsieur Cheualier. Monsieur Preuost. Monsieur Goujeon. Monsieur Haran. Lieutenans. Monsieur Pilauoine. Enseignes. Monsieur Bastonneau. Monsieur Granduault. Bourgeois de ladite Colonelle. Monsieur du Vaucel. Monsieur Auuray.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1108. Anonyme. LISTE GENERALE De tous les morts &... (1652) chez Leroy (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Dans le Choix II de Moreau. Référence RIM : M0_2320 ; cote locale : B_13_60. le 2014-06-22 12:37:46.

LISTE
GENERALE De tous les morts & blessez, tant Mazarins,
que Bourgeois de Paris, à la
genereuse resolution faicte à l’Hostel
de Ville, pour la destruction entiere
des Mazarin. Ensemble le sujet de l’Institution de l’Ordre des
Cheualiers de la Paille, par l’ordre de Messieurs
les Princes, & de Mademoiselle.

A PARIS,
Chez CLAVDE LE ROY, au Mont
Saincte Geneuiefue.

M. DC. LII. LA LISTE GENERALE DE TOVS
les morts &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1109. Anonyme. LISTE GENERALE De tous les morts &... (1652) chez Leroy (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Dans le Choix II de Moreau. Référence RIM : M0_2320 ; cote locale : B_13_60. le 2014-06-22 12:37:46.

LA LISTE GENERALE DE TOVS
les morts & blessez, tant Mazarins que Bourgeois
de Paris, à la genereuse Resolution
faite à l’Hostel de Ville, pour la destruction
entiere des Mazarins. Ensemble le sujet de l’institution de l’Ordre des
Cheualiers de la Paille, par l’Ordre de Messieurs
les Princes, & de Mademoiselle. IL ne faut pas s’estonner si le Cardinal
Mazarin s’entretenant auec le Roy, en
lui parlant de l’inimitié que ce peuple
auoit contre luy, & contrefaisant l’ignorant,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1110. Anonyme. LOVANGE DE LA GENEROSITÉ DES PARISIENS,... (1649) chez Huot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_3_100. Référence RIM : M0_2326 ; cote locale : A_5_51. le 2014-06-23 06:20:47.

eussent pas fait
mauuaise composition. Quoy qu’on n’ait point attaqué
Paris de viue force, l’on n’a pas laissé de l’attaquer
par toute sorte de stratagemes, la lettre qui fut
escrite aux Maires & aux Escheuins, les libelles qui
ont esté semez tant par le Cheualier de la Valette, que
par beaucoup d’autres, estoient autant de canons pour
faire bresche à leur constance. Mais tant s’en faut
qu’ils ayent presté l’oreille à ces enchanteurs, qu’au
contraire ils les ont pris, & les ont menez aux Magistrats
pour en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1111. Anonyme. LOVANGE DE LA GENEROSITÉ DES PARISIENS,... (1649) chez Huot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_5_51. Référence RIM : M0_2326 ; cote locale : C_3_100. le 2014-06-23 06:22:02.

eussent pas fait
mauuaise composition. Quoy qu’on n’ait point attaqué
Paris de viue force, l’on n’a pas laissé de l’attaquer
par toute sorte de stratagemes, la lettre qui fut
escrite aux Maires & aux Escheuins, les libelles qui
ont esté semez tant par le Cheualier de la Valette, que
par beaucoup d’autres, estoient autant de canons pour
faire bresche à leur constance. Mais tant s’en faut
qu’ils ayent presté l’oreille à ces enchanteurs, qu’au
contraire ils les ont pris, & les ont menez aux Magistrats
pour en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1112. Anonyme. MANIFESTE DES ANGEVINS, ADRESSÉ AV... (1652) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 14 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2383 ; cote locale : C_12_32. le 2014-06-23 08:08:13.

le restablissement de ce meschant
Ministre. Puis que nous voyons des Seigneurs
considerables qui s’en retirent volontairement :
nous auons raison desperer que tous les nobles de
France, qui n’ont point d’vnion auec sa fortune &
qui ayment l’Estat, monteront a cheual pour le
bien publiq, que les Parlemens poursuiuront courageusement
l’execution de leurs arrests, dont dependent
leur honneur & leur seureté, & que les
Bourgeois des bonnes Villes & les communes
des champs, se rallieront de nouueau pour asseurer

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1113. Anonyme. MANIFESTE OV RAISONNEMENT SVR LES AFFAIRES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 26 pages. Langue : français. Avec permission. Prétendument traduit de l'espagnol. Voir aussi C_6_1. Référence RIM : M0_2398 ; cote locale : A_6_6. le 2014-06-29 03:12:32.

pacts & accords
faits entre le Roy & la Principauté, non seulement
ceux du païs fournissent aux soldats les vstanciles, mais encore leur donnent gratuitement
leur logement, le feu, l’huile, le vinaigre, la
chandelle, la paille ou le foin pour les cheuaux:
mais l’orge ou l’auoine valant communement en
ce pays-là, la mesure à raison de soixante sols, la
donne aux soldats pour vingt sols, & par ce moyen
les communautez & les particuliers s’apauurissent,
de plus & outre ce qui est dit, les paysans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1114. Anonyme. MANIFESTE OV RAISONNEMENT SVR LES AFFAIRES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 26 pages. Langue : français. Avec permission. Prétendument traduit de l'espagnol. Voir aussi C_6_1. Référence RIM : M0_2398 ; cote locale : A_6_6. le 2014-06-29 03:12:32.

ce
desordre prouient pour le manquement d’argent,
lequel n’est enuoyé en Catalogne auec telle quantité
cõme l’on veut faire à croire. En outre la Principauté
de Catalogne entretient continuellement
en campagne plus de deux mil hommes de pied &
cinq cens cheuaux, sans qu’il en couste rien au Roy,
& en ce, la ville de Barcelonne, employe tous les
ans, septante & deux mille escus, la mesine Cité
de Barcelonne fait à toutes les campagnes des leuées
extraordinaires à ses despens, tantost de mil

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1115. Anonyme. MANIFESTE OV RAISONNEMENT SVR LES AFFAIRES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 26 pages. Langue : français. La pièce commence en page 2. Avec permission. Prétendument traduit de l'espagnol. Voir aussi A_6_6. Référence RIM : M0_2398 ; cote locale : C_6_1. le 2014-06-29 03:16:28.

pacts & accords
faits entre le Roy & la Principauté, non seulement
ceux du païs fournissent aux soldats les vstanciles, mais encore leur donnent gratuitement
leur logement, le feu, l’huile, le vinaigre, la
chandelle, la paille ou le foin pour les cheuaux :
mais l’orge ou l’auoine valant communement en
ce pays-là, la mesure à raison de soixante sols, la
donne aux soldats pour vingt sols, & par ce moyen
les communautez & les particuliers s’apauurissent,
de plus & outre ce qui est dit, les paysans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1116. Anonyme. MANIFESTE OV RAISONNEMENT SVR LES AFFAIRES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 26 pages. Langue : français. La pièce commence en page 2. Avec permission. Prétendument traduit de l'espagnol. Voir aussi A_6_6. Référence RIM : M0_2398 ; cote locale : C_6_1. le 2014-06-29 03:16:28.

ce
desordre prouient pour le manquement d’argent,
lequel n’est enuoyé en Catalogne auec telle quantité
cõme l’on veut faire à croire. En outre la Principauté
de Catalogne entretient continuellement
en campagne plus de deux mil hommes de pied &
cinq cens cheuaux, sans qu’il en couste rien au Roy,
& en ce, la ville de Barcelonne, employe tous les
ans, septante & deux mille escus, la mesme Cité
de Barcelonne fait à toutes les campagnes des leuées
extraordinaires à ses despens, tantost de mil
hommes,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1117. Anonyme. MOYENS DES REQVESTES presentées à la Cour... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Voir aussi C_6_32. Référence RIM : M0_2515 ; cote locale : A_9_4. le 2014-07-06 06:51:53.

le pourpoint du Suppliant,
son manteau & son carosse se trouuent percez,
il est blessé, les balles ont esté ramassées par
gens d’honneur, qui les ont encores en leur possession, & qui sont prests de deposer, quelques
tesmoins ont recognu le cheual, & il y a des circonstances
particulieres, dont le Suppliant ose
quasi asseurer à la Cour des lumieres assez precises,
lors qu’elle luy aura ouuert la bouche, par la
permission d’informer, & de publier monition
qu’il attend de sa justice.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1118. Anonyme. MOYENS DES REQVESTES presentées à la Cour.... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français, latin. Voir aussi A_9_4. Référence RIM : M0_2515 ; cote locale : C_6_32. le 2014-07-06 06:54:08.

est representé,
le pourpoint du Suppliant, son manteau & son
carrosse se trouuent percez, il est blessé, les bales ont
esté ramassees par gens d’honneur, qui les ont encores
en leur possession, & qui sont prests de deposer, quelques
tesmoins ont recognu le cheual, & il y a des circonstances
particulieres, dont le Suppliant ose quasi
asseurer à la Cour des lumieres assez precises, lors
qu’elle luy aura ouuert la bouche, par la permission
d’informer & de publier monition, qu’il attend de sa
justice. Il a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1119. Anonyme. MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde,... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_30. Référence RIM : M0_2516 ; cote locale : A_6_2. le 2014-07-06 07:11:14.

& que la seureté publique se rencontre toute entiere. La garde des portes, & autres lieux de cette Ville de Paris, sera doublée
durant quinze iours, & les Officiers en auront vn soing particulier
& tres-exact, sans permettre la sortie d’aucunes Armes, Cheuaux, Carosses,
Charettes, ny aucunes hardes, & les Moulins qui sont autour de
cette Ville de Paris, comme importans à la necessité publique, seront
gardez, & plusieurs sentinelles mises au delà desdits Moulins, afin que les
Corps de garde qui y seront puissent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1120. Anonyme. MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde,... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_30. Référence RIM : M0_2516 ; cote locale : A_6_2. le 2014-07-06 07:11:14.

volontaires. Et parce que les frais sont plus grands pour la Caualerie, afin que le secours
en soit prompt, les mesmes Commissaires se transporteront en toutes
les Escuries de la Ville & Faux-bourgs, verront & feront vn estat au vray &
sans fraude, de tous les cheuaux de seruice, feront description du fourage
qu’ils y trouueront pour s’en seruir auec espargne, & en faire des magazins,
& les mesmes Commissaires en la presence de ceux ausquels les cheuaux
appartiennent, ou s’ils sont absents, des principaux de leurs

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1121. Anonyme. MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde,... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_30. Référence RIM : M0_2516 ; cote locale : A_6_2. le 2014-07-06 07:11:14.

Faux-bourgs, verront & feront vn estat au vray &
sans fraude, de tous les cheuaux de seruice, feront description du fourage
qu’ils y trouueront pour s’en seruir auec espargne, & en faire des magazins,
& les mesmes Commissaires en la presence de ceux ausquels les cheuaux
appartiennent, ou s’ils sont absents, des principaux de leurs domestiques,
estimeront de bonne foy lesdits cheuaux leur iuste valeur, dont le prix en
sera payé sur le fonds qui sera à ses fins assigné dans vn mois, si les cheuaux
ne leurs sont rendus, en bon &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1122. Anonyme. MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde,... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_30. Référence RIM : M0_2516 ; cote locale : A_6_2. le 2014-07-06 07:11:14.

du fourage
qu’ils y trouueront pour s’en seruir auec espargne, & en faire des magazins,
& les mesmes Commissaires en la presence de ceux ausquels les cheuaux
appartiennent, ou s’ils sont absents, des principaux de leurs domestiques,
estimeront de bonne foy lesdits cheuaux leur iuste valeur, dont le prix en
sera payé sur le fonds qui sera à ses fins assigné dans vn mois, si les cheuaux
ne leurs sont rendus, en bon & deub estat; & pour plus grande precaution & asseurance, les Preuost des Marchands & Escheuins en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1123. Anonyme. MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde,... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_30. Référence RIM : M0_2516 ; cote locale : A_6_2. le 2014-07-06 07:11:14.

Commissaires en la presence de ceux ausquels les cheuaux
appartiennent, ou s’ils sont absents, des principaux de leurs domestiques,
estimeront de bonne foy lesdits cheuaux leur iuste valeur, dont le prix en
sera payé sur le fonds qui sera à ses fins assigné dans vn mois, si les cheuaux
ne leurs sont rendus, en bon & deub estat; & pour plus grande precaution & asseurance, les Preuost des Marchands & Escheuins en feront leur promesse,
comme estant en effet vne debte publique, & vn interest publie,
sans qu’aucun

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1124. Anonyme. MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde,... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_30. Référence RIM : M0_2516 ; cote locale : A_6_2. le 2014-07-06 07:11:14.

& asseurance, les Preuost des Marchands & Escheuins en feront leur promesse,
comme estant en effet vne debte publique, & vn interest publie,
sans qu’aucun particulier Bourgeois, de quelque qualité & condition qu’il
soit, puisse retenir que les cheuaux qui luy sont absolument necessaires, en
consideration du seruice qu’il rend au public, non autrement.   Les mesmes Commissaires feront vn estat particulier des cheuaux propres
pour les Chariots, & pour tout l’Attirail de l’Artillerie, & des munitions,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1125. Anonyme. MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde,... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_30. Référence RIM : M0_2516 ; cote locale : A_6_2. le 2014-07-06 07:11:14.

qu’aucun particulier Bourgeois, de quelque qualité & condition qu’il
soit, puisse retenir que les cheuaux qui luy sont absolument necessaires, en
consideration du seruice qu’il rend au public, non autrement.   Les mesmes Commissaires feront vn estat particulier des cheuaux propres
pour les Chariots, & pour tout l’Attirail de l’Artillerie, & des munitions,
de l’Armée qu’il faut mettre en Campagne, & y procederont pour
la prisée des cheuaux & des Chariots qui se rencontreront és maisons des
particuliers Bourgeois,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1126. Anonyme. MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde,... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_30. Référence RIM : M0_2516 ; cote locale : A_6_2. le 2014-07-06 07:11:14.

public, non autrement.   Les mesmes Commissaires feront vn estat particulier des cheuaux propres
pour les Chariots, & pour tout l’Attirail de l’Artillerie, & des munitions,
de l’Armée qu’il faut mettre en Campagne, & y procederont pour
la prisée des cheuaux & des Chariots qui se rencontreront és maisons des
particuliers Bourgeois, en la maniere cy-deuant cottée, & les Preuost des
Marchands & Escheuins en feront leurs promesses comme dessus. Et parce que pour donner des Chefs à ces nouuelles leuées de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1127. Anonyme. MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde,... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_2. Référence RIM : M0_2516 ; cote locale : C_6_30. le 2014-07-06 07:10:18.

& que la seureté publique se rencontre toute entiere. La garde des portes, & autres lieux de cette Ville de Paris, sera doublée
durant quinze iours, & les Officiers en auront vn soing particulier
& tres exact, sans permettre la sortie d’aucunes Armes, Cheuaux, Carosses,
Charettes, ny aucunes hardes, & les Moulins qui sont autour de
cette Ville de Paris, comme importans à la necessité publique, seront
gardez, & plusieurs sentinelles mises au de la desdits Moulins, afin que les
Corps de garde qui y seront puissent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1128. Anonyme. MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde,... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_2. Référence RIM : M0_2516 ; cote locale : C_6_30. le 2014-07-06 07:10:18.

volontaires. Et parce que les frais sont plus grands pour la Caualerie, afin que le secours
en soit prompt, les mesmes Commissaires se transporteront en toutes
les Escuries de la Ville & Faux-bourgs, verront & feront vn estat au vray &
sans fraude, de tous les cheuaux de seruice, feront description du fourage
qu’ils y trouueront pour s’en seruir auec espargne, & en faire des magazins,
& les mesmes Commissaires en la presence de ceux ausquels les cheuaux
appartiennent, ou s’ils sont absents, des principaux de leurs

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1129. Anonyme. MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde,... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_2. Référence RIM : M0_2516 ; cote locale : C_6_30. le 2014-07-06 07:10:18.

Faux-bourgs, verront & feront vn estat au vray &
sans fraude, de tous les cheuaux de seruice, feront description du fourage
qu’ils y trouueront pour s’en seruir auec espargne, & en faire des magazins,
& les mesmes Commissaires en la presence de ceux ausquels les cheuaux
appartiennent, ou s’ils sont absents, des principaux de leurs domestiques,
estimeront de bonne foy lesdits cheuaux leur iuste valeur, dont le prix en
sera payé sur le fonds qui sera à ses fins assigné dans vn mois, si les cheuaux
ne leurs sont rendus, en bon &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1130. Anonyme. MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde,... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_2. Référence RIM : M0_2516 ; cote locale : C_6_30. le 2014-07-06 07:10:18.

du fourage
qu’ils y trouueront pour s’en seruir auec espargne, & en faire des magazins,
& les mesmes Commissaires en la presence de ceux ausquels les cheuaux
appartiennent, ou s’ils sont absents, des principaux de leurs domestiques,
estimeront de bonne foy lesdits cheuaux leur iuste valeur, dont le prix en
sera payé sur le fonds qui sera à ses fins assigné dans vn mois, si les cheuaux
ne leurs sont rendus, en bon & deub estat ; & pour plus grande precaution & asseurance, les Preuost des Marchands & Escheuins en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1131. Anonyme. MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde,... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_2. Référence RIM : M0_2516 ; cote locale : C_6_30. le 2014-07-06 07:10:18.

Commissaires en la presence de ceux ausquels les cheuaux
appartiennent, ou s’ils sont absents, des principaux de leurs domestiques,
estimeront de bonne foy lesdits cheuaux leur iuste valeur, dont le prix en
sera payé sur le fonds qui sera à ses fins assigné dans vn mois, si les cheuaux
ne leurs sont rendus, en bon & deub estat ; & pour plus grande precaution & asseurance, les Preuost des Marchands & Escheuins en feront leur promesse,
comme estant en effet vne debte publique, & vn interest public,
sans qu’aucun

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1132. Anonyme. MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde,... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_2. Référence RIM : M0_2516 ; cote locale : C_6_30. le 2014-07-06 07:10:18.

& asseurance, les Preuost des Marchands & Escheuins en feront leur promesse,
comme estant en effet vne debte publique, & vn interest public,
sans qu’aucun particulier Bourgeois, de quelque qualité & condition qu’il
soit, puisse retenir que les cheuaux qui luy sont absolument necessaires, en
consideration du seruice qu’il rend au public, non autrement.   Les mesmes Commissaires feront vn estat particulier des cheuaux propres
pour les Chariots, & pour tout l’Attirail de l’Artillerie, & des munitions,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1133. Anonyme. MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde,... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_2. Référence RIM : M0_2516 ; cote locale : C_6_30. le 2014-07-06 07:10:18.

qu’aucun particulier Bourgeois, de quelque qualité & condition qu’il
soit, puisse retenir que les cheuaux qui luy sont absolument necessaires, en
consideration du seruice qu’il rend au public, non autrement.   Les mesmes Commissaires feront vn estat particulier des cheuaux propres
pour les Chariots, & pour tout l’Attirail de l’Artillerie, & des munitions,
de l’Armée qu’il faut mettre en Campagne, & y procederont pour
la prisée des cheuaux & des Chariots qui se rencontreront és maisons des
particuliers Bourgeois,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1134. Anonyme. MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde,... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_2. Référence RIM : M0_2516 ; cote locale : C_6_30. le 2014-07-06 07:10:18.

public, non autrement.   Les mesmes Commissaires feront vn estat particulier des cheuaux propres
pour les Chariots, & pour tout l’Attirail de l’Artillerie, & des munitions,
de l’Armée qu’il faut mettre en Campagne, & y procederont pour
la prisée des cheuaux & des Chariots qui se rencontreront és maisons des
particuliers Bourgeois, en la maniere cy-deuant cottée, & les Preuost des
Marchands & Escheuins en seront leurs promesses comme dessus. Et parce que pour donner des Chefs à ces nouuelles leuées de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1135. Anonyme. NOVVELLE EXTRAORDINAIRE, TOVCHANT L’ESTAT... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_6_37. Référence RIM : M0_2548 ; cote locale : A_6_43. le 2014-07-06 15:41:02.

TOVCHANT L’ESTAT PRESENT
DES AFFAIRES DV ROY
de la Grand’ Bretagne. AVEC DEVX HARANGVES ELOQUENTES
& Zelées, sur le dessein de venger le meurtre du Roy
defunt, & asseurer le Roy d’apresent dans ses Estats. L’vne
prononcée par le Cheualier Richard Blaque de la part de
l’Assemblée des trois Estats du party Catholique d’Irlande:
Et l’autre par Monseigneur le Marquis d’Ormond, Vice-Roy
du mesme Royaume.

A PARIS,
Chez FRANÇOIS PREVVERAY, grande
ruë de la Bretonnerie,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1136. Anonyme. NOVVELLE EXTRAORDINAIRE, TOVCHANT L’ESTAT... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_6_37. Référence RIM : M0_2548 ; cote locale : A_6_43. le 2014-07-06 15:41:02.

l’on croit pourtant auoir acquiescé à la
paix, depuis la nouuelle du parricide execrable de leur Roy,
qui est le principal motif de leur paix & de leur vnion.   Tellement que l’armée du Roy est à present de dix-huict
mille hommes de pied, & de quatre mille cheuaux effectifs.
L’on espere aussi que les forces Parlementaires commandées
par le Colonel Iones & le Colonel Monke, qui ne sont
que de cinq à six mille hommes dans les garnisons de Dublin,
de Tredah, de Belfast, de Knocfergus & de Colraine,
pour ne pas

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1137. Anonyme. NOVVELLE EXTRAORDINAIRE, TOVCHANT L’ESTAT... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_6_37. Référence RIM : M0_2548 ; cote locale : A_6_43. le 2014-07-06 15:41:02.

de huict ans pour le moins, qu’ils ont soustenuë
auec beaucoup de valeur & de constance pour la défense
de la Religion Catholique. I’ay bien voulu inserer icy ces
deux Harangues, l’vne de Monseigneur le Marquis d’Ormond
Vice-Roy d’Irlande, & l’autre du Cheualier Richard
Blaque, faite au nom de l’Assemblée generale des
Catholiques, à Kilkenny en Irlande cette année 1649. HARANGVE DES TROIS ESTATS
du party Catholique du Royaume d’Irlande,
addressée à Monseigneur le Marquis d’Ormond,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1138. Anonyme. NOVVELLE EXTRAORDINAIRE, TOVCHANT L’ESTAT... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 12 pages. Langue : français. Voir aussi C_6_43. Référence RIM : M0_2548 ; cote locale : C_6_37. le 2014-07-06 15:44:10.

TOVCHANT L’ESTAT PRESENT
DES AFFAIRES DV ROY
de la Grand’Bretagne. AVEC DEVX HARANGVES ELOQUENTES
& Zelées, sur le dessein de venger le meurtre du Roy
defunt, & asseurer le Roy d’apresent dans ses Estats. L’vne
prononcée par le Cheualier Richard Blaque de la part de
l’Assemblée des trois Estats du party Catholique d’Irlande :
Et l’autre par Monseigneur le Marquis d’Ormond, Vice-Roy
du mesme Royaume.

A PARIS,
Chez FRANÇOIS PREVVERAY, grande
ruë de la Bretonnerie,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1139. Anonyme. NOVVELLE EXTRAORDINAIRE, TOVCHANT L’ESTAT... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 12 pages. Langue : français. Voir aussi C_6_43. Référence RIM : M0_2548 ; cote locale : C_6_37. le 2014-07-06 15:44:10.

l’on croit pourtant auoir acquiescé à la
paix, depuis la nouuelle du parricide execrable de leur Roy,
qui est le principal motif de leur paix & de leur vnion.   Tellement que l’armée du Roy est à present de dix-huict
mille hommes de pied, & de quatre mille cheuaux effectifs.
L’on espere aussi que les forces Parlementaires commandées
par le Colonel Iones & le Colonel Monke, qui ne sont
que de cinq à six mille hommes dans les garnisons de Dublin,
de Tredah, de Belfast, de Knocfergus & de Colraine,
pour ne pas

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1140. Anonyme. NOVVELLE EXTRAORDINAIRE, TOVCHANT L’ESTAT... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 12 pages. Langue : français. Voir aussi C_6_43. Référence RIM : M0_2548 ; cote locale : C_6_37. le 2014-07-06 15:44:10.

de huict ans pour le moins, qu’ils ont soustenuë
auec beaucoup de valeur & de constance pour la défense
de la Religion Catholique. I’ay bien voulu inserer icy ces
deux Harangues, l’vne de Monseigneur le Marquis d’Ormond
Vice-Roy d’Irlande, & l’autre du Cheualier Richard
Blaque, faite au nom de l’Assemblée generale des
Catholiques, à Kilkenny en Irlande cette année 1649. HARANGVE DE MONSEIGNEVR
le Marquis d’Ormond Vice-roy d’Irlande,
dans l’assemblée des Catholiques de ce Royaume
là,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1141. Anonyme. NOVVELLE PROPOSITION FAICTE PAR LES... (1649) chez Jacquart (Nicolas) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_6_37. Référence RIM : M0_2553 ; cote locale : C_6_72. le 2014-07-06 16:01:32.

bien qu’ils en soyent informez, ne pouvant empescher
l’executiõ de nostre propositiõ quelque habile
que puisse estre leur seminy. Il n’y a personne qui
doute & eux mesme le sçavent que vous avez du
moins dix mil hommes de pied & cinq mil hõmes
de cheval soudoyés, ausquels nous sommes asseurez
qu’il se ioindra du moins vingt mil volontaires,
gens adroits & belliqueux, les Bouchers, Mariniers
& autres personnes travaillans sur les ports ; les
Platriers & Tailleurs de pierres bien déliberez, &
qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1142. Anonyme. NOVVELLE PROPOSITION FAICTE PAR LES... (1649) chez Jacquart (Nicolas) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_6_37. Référence RIM : M0_2553 ; cote locale : C_6_72. le 2014-07-06 16:01:32.

vous l’avez condamné ;
Nous vous supplions tres-humblement,
Messieurs, de nous en commettre le chastiement :
Il y trouvera son avantage, en ce qu’il ne verra
point le visage ny la main du bourreau desirant
le coupler avec l’insolent Cohon à la queuë d’vn
cheval, duquel Delaune le Maltotier sera le conducteur
ou le chartier, pour leur faire voir les longueurs
& largeurs de toutes les ruës de Paris ; puis
attachez à deux poteaux nos enfans s’exerceront
avec leurs frondres à qui visera le plus droit à eux :
Afin

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1143. Anonyme. NOVVELLE PROPOSITION FAICTE PAR LES... (1649) chez Jacquart (Nicolas) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_6_72. Référence RIM : M0_2553 ; cote locale : A_6_37. le 2014-07-06 16:03:28.

bien qu’ils en soyent informez, ne pouvant empescher
l’executiõ de nostre propositiõ quelque habile
que puisse estre leur seminy. Il n’y a personne qui
doute & eux mesme le sçavent que vous avez du
moins dix mil hommes de pied & cinq mil hõmes
de cheval soudoyés, ausquels nous sommes asseurez
qu’il se ioindra du moins ving mil volontaires,
gens adroits & belliqueux, les Bouchers, Mariniers
& autres personnes travaillans sur les ports; les
Platriers & Tailleurs de pierres bien déliberez, &
qui ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1144. Anonyme. NOVVELLE PROPOSITION FAICTE PAR LES... (1649) chez Jacquart (Nicolas) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_6_72. Référence RIM : M0_2553 ; cote locale : A_6_37. le 2014-07-06 16:03:28.

vous l’avez condamné;
Nous vous supplions tres-humblement,
Messieurs, de nous en commettre le chastiement:
Il y trouvera son avantage, en ce qu’il ne verra
point le visage ny la main du bourreau desirant
le coupler avec l’insolent Cohon à la queuë d’vn
cheval, duquel Delaune le Maltotier sera le conducteur
ou le chartier, pour leur faire voir les longueurs
& largeurs de toutes les ruës de Paris; puis
attachez à deux poteaux nos enfans s’exerceront
avec leurs frondres à qui visera le plus droit à eux:
Afin que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1145. Anonyme. NOVVELLES BVRLESQVES PORTÉES PAR LE DVC de... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2557 ; cote locale : A_6_38. le 2014-07-07 03:25:26.

Chastillon. Ouy, (Serenissime Hautesse:) & toute la Cour
aussi y a mal, ce qui pourroit bien estre cause
de leur perte. Pluton. Et les Parisiens ny ont ils point mal? Chastillon. Non? car il n’y a pas si long temps qu’ils sont
à cheual: & qui plus est, ils ont songé de bonne
heure à leurs affaires, ils ne mouront pas de ce
mal là, pourueu que Iean-farine les assiste. Encor
auant que de partir du bois de Vincennes on
ma dit qu’il leur a laissé des viures pour plus de
quatre mois.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1146. Anonyme. OBSERVATIONS SVR QVELQVES LETTRES ECRITES AV... (1652) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 77 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Gravure du portrait du cardinal Mazarin en page 4. Informations éditoriales au colophon.. Référence RIM : M0_2572 ; cote locale : C_12_35a. le 2014-07-07 05:03:15.

ceux qu’il tient
pour ses ennemis : Ainsi l’vn ou l’autre party, sera
pris pour duppe ; ou peut estre les deux. Mais que
deuïendroient tant de bottes de breuets, qu’il a
distribuez ; pour six Mareschaux de France ; pour
douze Ducs, & Pairs, pour trois cens Cheualiers
de l’Ordre : n’y ayant point d’Officiers, de Caualleries,
ny de Volontaires dãs son escorte, auec
lesquels il ne soit engagé pour vne recompense ;
ou en charges, ou en honneurs, ou en argent : les
vns ont des suruiuances de Gouuernemens ; les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1147. Anonyme. OBSERVATIONS SVR QVELQVES LETTRES ECRITES AV... (1652) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 77 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Gravure du portrait du cardinal Mazarin en page 4. Informations éditoriales au colophon.. Référence RIM : M0_2572 ; cote locale : C_12_35a. le 2014-07-07 05:03:15.

estre en l’aage d’innocence. Il ne se souuient pas, qu’elle est composée
d’vne Niepce mariée, & capable de porter
des enfans, de deux autres niepces, qui ne sont
pas bien esloignées des années de la premiere, &
d’vn nepueu ; qui est à cheual à la teste d’vn Regiment,
& en estat de tirer le coup de pistolet :
cependant en lisant la Lettre de son Eminance,
on croiroit qu’il est Ioseph le iuste, qui est
contraint par quelque Herode de s’enfuyr en
l’Egipte, auec quatre berceaux, & autant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1148. Anonyme. OBSERVATIONS SVR VN DISCOVRS VENV DE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français. Voir aussi C_11_12 et B_7_23. Référence RIM : M0_2573 ; cote locale : B_20_21. le 2014-07-07 05:09:55.

naistre des
gens armez qui s’entretüoient : Il fait paroistre iusques
dans le Palais des gladiateurs armez pour égorger
ces gens de bien. C’est de là qu’il ordonne aux
meilleurs hommes qu’il aye des Gardes Suisses & Françoises,
des Gens-d’armes & Cheuaux legers, d’assieger
le Temple de la Iustice, & y assassiner Mr le Prince, &
intimider les Iuges par le spectacle d’vne boucherie
semblable à la S. Barthelemy ; les trois cens bayonnettes
acheptées ont esté desia veuës en l’air, & il n’y a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1149. Anonyme. OBSERVATIONS SVR VN DISCOVRS VENV DE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français. Voir aussi C_11_12 et B_7_23. Référence RIM : M0_2573 ; cote locale : B_20_21. le 2014-07-07 05:09:55.

ou dans sa confusion, s’il ne peut
faire regner sa tyrannie sous vn successeur de
sa profession ; il se figure desja que leur char
de triomphe passera sur les testes escrasées de
tous les Heros de la robe, & fouller la pourpre
des Magistrats aux pieds de leurs cheuaux,
s’il ne la prostituënt par des laches soûmissions
à cette pourpre Romaine qu’on veut
eriger en tiltre de Souueraineté, & l’esleuer au
dessus du diademe & du manteau Royal.   Sacrée Majesté, Ieune Monarque, qui allez
bien-tost prendre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1150. Anonyme. OBSERVATIONS SVR VN DISCOVRS VENV DE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français. Voir aussi B_20_21 et C_11_12. Référence RIM : M0_2573 ; cote locale : B_7_23. le 2014-07-07 05:16:27.

naistre des
gens armez qui s’entretüoient : Il fait paroistre iusques
dans le Palais des gladiateurs armez pour égorger
ces gens de bien. C’est de là qu’il ordonne aux
meilleurs hommes qu’il aye des Gardes Suisses & Françoises,
des Gens-d’armes & Cheuaux legers, d’assieger
le Temple de la Iustice, & y assassiner Mr le Prince, &
intimider les Iuges par le spectacle d’vne boucherie
semblable à la S. Barthelemy ; les trois cens bayonnettes
acheptées ont esté desia veuës en l’air, & il n’y a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1151. Anonyme. OBSERVATIONS SVR VN DISCOVRS VENV DE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français. Voir aussi B_20_21 et C_11_12. Référence RIM : M0_2573 ; cote locale : B_7_23. le 2014-07-07 05:16:27.

ou dans sa confusion, s’il ne peut
faire regner sa tyrannie sous vn successeur de
sa profession ; il se figure desja que leur char
de triomphe passera sur les testes escrasées de
tous les Heros de la robe, & fouller la pourpre
des Magistrats aux pieds de leurs cheuaux,
s’il ne la prostituënt par des laches soûmissions
à cette pourpre Romaine qu’on veut
eriger en tiltre de Souueraineté, & l’esleuer au
dessus du diademe & du manteau Royal.   Sacrée Majesté, Ieune Monarque, qui allez
bien-tost prendre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1152. Anonyme. OBSERVATIONS SVR VN DISCOVRS VENV DE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français. La page de titre est en page 2. Voir aussi B_7_23 et B_20_21. Référence RIM : M0_2573 ; cote locale : C_11_12. le 2014-07-07 05:18:21.

naistre des
gens armez qui s’entretüoient : Il fait paroistre iusques
dans le Palais des gladiateurs armez pour égorger
ces gens de bien. C’est de là qu’il ordonne aux
meilleurs hommes qu’il aye des Gardes Suisses & Françoises,
des Gens-d’armes & Cheuaux legers, d’assieger
le Temple de la Iustice, & y assassiner Mr le Prince, &
intimider les Iuges par le spectacle d’vne boucherie
semblable à la S. Barthelemy ; les trois cens bayonnettes
acheptées ont esté desia veuës en l’air, & il n’y a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1153. Anonyme. OBSERVATIONS SVR VN DISCOVRS VENV DE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français. La page de titre est en page 2. Voir aussi B_7_23 et B_20_21. Référence RIM : M0_2573 ; cote locale : C_11_12. le 2014-07-07 05:18:21.

ou dans sa confusion, s’il ne peut
faire regner sa tyrannie sous vn successeur de
sa profession ; il se figure desja que leur char
de triomphe passera sur les testes escrasées de
tous les Heros de la robe, & fouller la pourpre
des Magistrats aux pieds de leurs cheuaux,
s’il ne la prostituënt par des laches soûmissions
à cette pourpre Romaine qu’on veut
eriger en tiltre de Souueraineté, & l’esleuer au
dessus du diademe & du manteau Royal.   Sacrée Majesté, Ieune Monarque, qui allez
bien-tost prendre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1154. Anonyme. OBSERVATIONS VERITABLES ET DES-INTERESSEES,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 160 pages. Langue : français, latin. Table des matières en pages 5-6; avertissement de l'imprimeur au lecteur en page 8. Notre page 9 est numérotée 1 dans l'original (cet écart de 8 se maintient jusqu'à la fin de la pièce).. Référence RIM : M0_2574 ; cote locale : B_11_23. le 2014-07-08 14:38:18.

& l’Aretin, ny autres gens d’Eglise,
ny autres Religieux auprés de soy que des Satrapes, des
Polacres, des Suedois, des Barbares, & des impies qui pillent
les Eglises, & qui font manger le Saint Sacrement (horreur
Chrestien) à leurs chiens & à leurs cheuaux. Et les Iuges qui
condamnent l’autheur de ces sacrileges & de ces execrations
abominables seront excommuniez, & celuy qui les commet
aura des Indulgences ? O Ciel, ô terre, où est la Religion ! le
cœur me fend, & la plume me tombe des mains, n’ayant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1155. Anonyme. OBSERVATIONS VERITABLES ET DES-INTERESSEES,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 160 pages. Langue : français, latin. Table des matières en pages 5-6; avertissement de l'imprimeur au lecteur en page 8. Notre page 9 est numérotée 1 dans l'original (cet écart de 8 se maintient jusqu'à la fin de la pièce).. Référence RIM : M0_2574 ; cote locale : B_11_23. le 2014-07-08 14:38:18.

d’auoir
publiquement loüé en pleine chaire Iacques Clement
moine de son Conuent executeur de ce parricide, & de l’auoir
comparé à Iudith qui mit à mort Holofernes deuant la
ville de Bethulie ; Il fut condamné, comme son frere Iacques
a estre tiré à quatre cheuaux, par Arrest qui fut executé le 26.
Ianuier 1590. Duplex hist
de France,
tom. 4. en la
vie de Henry
IV. En l’an 1595. pendant que Messieurs du perron & d’Ossat,
trauailloient à Rome pour empescher qu’au formulaire de
l’absolution

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1156. Anonyme. OBSERVATIONS VERITABLES ET DES-INTERESSEES,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 160 pages. Langue : français, latin. Table des matières en pages 5-6; avertissement de l'imprimeur au lecteur en page 8. Notre page 9 est numérotée 1 dans l'original (cet écart de 8 se maintient jusqu'à la fin de la pièce).. Référence RIM : M0_2574 ; cote locale : B_11_23. le 2014-07-08 14:38:18.

Euangelique ; que le violement de
tant de femmes, de filles, & de religieuses, ne sont que des excez
d’amour, & des tesmoignages d’vne amitié legitime que les
Satrapes du Mazarin ont pour elles, puis qu’elles sont faites pour
les hommes & non pour les cheuaux ; que le bruslement des Eglises,
& des villages, ne sont que des feux de joye ; que prendre les
chairuës & le bestail des laboureurs, n’est que pour les descharger
d’vn trauail ennuyeux ; & que tyranniser les peuples, & tuër
les plus foibles

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1157. Anonyme. OVIDE PARLANT A TIESTE, Luy monstrant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français, latin. Voir aussi C_12_36. Référence RIM : M0_2637 ; cote locale : B_18_37. le 2014-07-10 16:05:03.

souuient auoir leu autrefois l’histoire de quelque
Romain personnage de dignité, lequel fuyant la tyrannie
du Trium-virat, auoit eschappé mille fois les
mains de ceux qui poursuiuoient par la subtilité de
ses inuentions. Il aduint vn iour, qu’vne trouppe de
gens de cheual, qui auoit charge de le prendre, passa
tout ioignant vn halier, où il s’estoit tapy, & faillit
de le descouurir : Mais suy sur ce point-là, considerant
la peine & les difficultez ausquelles il auoit déja
si long temps duré, pour se sauuer des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1158. Anonyme. OVIDE PARLANT A TIESTE, Luy monstrant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français, latin. Voir aussi C_12_36. Référence RIM : M0_2637 ; cote locale : B_18_37. le 2014-07-10 16:05:03.

auant que de s’estre seulement voulu
mettre à rançon. I’en ay veu vn laissé pour mort tout
nud dans vn fossé, ayant le col tout meurtry & enflé,
d’vn licol qui y pendoit encore, auec lequel on l’auoit
tirassé toute la nuict à la queuë d’vn cheual, le
corps percé en cent lieux, à coups de dague qu’on
luy auoit donné, non pas pour le tuer, mais pour
luy faire de la douleur & de la crainte, qui auoit souffert
tout cela, & iusques à y auoir perdu parolle &
sentiment, resolu, à ce qu’il me

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1159. Anonyme. OVIDE PARLANT A TIESTE, Luy monstrant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_18_37. Référence RIM : M0_2637 ; cote locale : C_12_36. le 2014-07-10 16:13:06.

souuient auoir leu autrefois l’histoire de quelque
Romain personnage de dignité, lequel fuyant la tyrannie
du Trium-virat, auoit eschappé mille fois les
mains de ceux qui poursuiuoient par la subtilité de
ses inuentions. Il aduint vn iour, qu’vne troupe de
gens de cheual, qui auoit charge de le prend re, passa
tout ioignant vn halier, où il s’estoit tapy, & faillit
de le descouurir : Mais suy sur ce point-là, considerant
la peine & les difficultez ausquelles il auoit déja
si long temps duré, pour se sauuer des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1160. Anonyme. OVIDE PARLANT A TIESTE, Luy monstrant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_18_37. Référence RIM : M0_2637 ; cote locale : C_12_36. le 2014-07-10 16:13:06.

auant que de s’estre seulement voulu
mettre à rançon. I’en ay veu vn laissé pour mort tout
nud dans vn fossé, ayant le col tout meurtry & enflé,
d’vn licol qui y pendoit encore, auec lequel on l’auoit
tirassé toute la nuict à la queuë d’vn cheual, le
corps percé en cent lieux, à coups de dague qu’on
luy auoit donné, non pas pour le tuer, mais pour
luy faire de la douleur & de la crainte, qui auoit souffert
tout cela, & iusques à y auoir perdu parolle &
sentiment, resolu, à ce qu’il me

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1161. Anonyme. PLAIDOYÉ HEROY-COMIQVE POVR L’EMINENCE,... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2774 ; cote locale : C_8_26. le 2014-07-12 09:26:23.

Contract de mariage entre Monsieur de l’Eminence
& Madame du Creux.  
Fvrent presens en leurs personnes
Le Dimanche au retour de Nonne
Dedans vne maison d’honneur
Tres-haut & puissant Seigneur
Messire Almont de l’Eminence,
Cheualier de grande apparance,
Et Dame Hecatombe du Creux,
Princesse des lieux tenebreux
Pour contracter le Mariage
Que l’Amour par vn Arrest sage
Ordonna sur leurs differens
En presence de leurs parens ;
Qui pour honorer l’assistance

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1162. Anonyme. PLAINTE CONTRE LE DESORDRE DV PAYEMENT DES... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 29 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2776 ; cote locale : C_12_44. le 2014-07-12 09:36:29.

vacquer que
pour peu de temps, & à regner à la deputation. Si tels sont capables de droict, & meuz
d’vn desir de seruit le public veulent en accepter la charge, souuent ils reüssiront
mieux que les autres. Messieurs les Presidents des Compagnies Souueraines, les
Cheualiers, Capitaines, & autres qui portent les armes ne sont capables de faict d’estre
Deputez, les inualides sont incapables de faict d’estre Deputez. Incapacité de droict, doit emporter toute incapacité de fait. Incapacité de droict, doit estre, ou perpetuelle, ou

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1163. Anonyme. PLAINTES DV GAGNE-PETIT DE LA COVR,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_3_10. Référence RIM : M2_154 ; cote locale : B_3_20. le 2014-07-13 09:39:00.

Ce n’est pas l’ouurage d’vn
iour, & les siecles entieres ne seroient suffisans d’en asseurer
la victoire, qu’on se prometteroit de gagner par
vne grande violance. Les Stoiques de l’antiquité n’ont
iamais creu, que tant d’hommes se logeassent dans le
cheual Troyen, ou dans la cuisse qu’Argesilans mit en
ieu, dans laquelle il faisoit voguer la flotte d’Antigone,
& les douze cens voiles de Xercés ; comme il aborderoit
de secours de toutes parts, si la necessité contraignoit
enfin les peuples à se deffendre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1164. Anonyme. PLAINTES DV GAGNE-PETIT DE LA COVR,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_3_20. Référence RIM : M2_154 ; cote locale : B_3_10. le 2014-07-13 09:41:02.

Ce n’est pas l’ouurage d’vn
iour, & les siecles entieres ne seroient suffisans d’en asseurer
la victoire, qu’on se prometteroit de gagner par
vne grande violance. Les Stoiques de l’antiquité n’ont
iamais creu, que tant d’hommes se logeassent dans le
cheual Troyen, ou dans la cuisse qu'Argesilaus mit en
ieu, dans laquelle il faisoit voguer la flotte d’Antigone,
& les douze cens voiles de Xercés; comme il aborderoit
de secours de toutes parts, si la necessité contraignoit
enfin les peuples à se deffendre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1165. Anonyme. PREDICATION D’ESTAT FAITE DEVANT TOVTE LA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_2839 ; cote locale : A_7_7. le 2014-07-20 08:10:49.

ce haut rang, ne doit
épargner ny sang, ny personnes, non pas mesme ses
parens: & i’ose dire, son propre pere, calca patrem, calca
matrem, & i’approuue en quelque façon le zele qu’eut
autrefois cette femme de Tarquin, qui fit passer son
carrosse & ses cheuaux sur le corps tout sanglant de
son pere, pour aller embrasser son mary couronné.
Mais voyons maintenant ce que doit faire vn Souuerain
ayant esleué vn de ses suiets aupres de sa persa
personne, ne doit il pas faire comme Pharaon fit à Ioseph, s’il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1166. Anonyme. PROCEZ DES VERITABLES HABITANS DE LA VILLE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2886 ; cote locale : C_12_48. le 2014-07-21 06:45:53.

En mandant au premier Huissier ou Sergent Royal sur ce requis, signifier
ces presentes à qui il appartiendra : de ce faire luy donnons pouuoir. Donné à Angers,
& mis au Greffe par nous Iuges susdits, le 12. Auril 1652. Sont signées au dictum,
Pierre Lechat, du Tremblier, Cheuaye, Troüillet, pierre payneau, I. Gautier, poullain,
Arthaud, Cupif, Heard, & Avril. Et la Grosse signée BVTIN.   Et le lendemain en execution de ladite Sentence, les exemplaires dudit Imprimé ont
esté lacerez & bruslez aux lieux ordonnez par l’executeur des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1167. Anonyme. PROPOSITIONS FAITES A LEVRS MAIESTEZ PAR LE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_73. le 2014-07-21 08:53:32.

PROPOSITIONS
FAITES A LEVRS
MAIESTEZ
PAR LE PRINCE
D’ESPINOZE.

CHEVALIER DE L’ORDRE
de S. Iacques d'Alcantara.

M. DC. XLIX. PROPOSITIONS
DV PRINCE D’ESPINOZE,
Cheualier de l’ordre de Sainct lacques
Dalcantara. A LEVRS MAIESTEZ
Tres-Chrestienne.

=> Afficher la page


Occurrence 1168. Anonyme. PROPOSITIONS FAITES A LEVRS MAIESTEZ PAR LE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_73. le 2014-07-21 08:53:32.

FAITES A LEVRS
MAIESTEZ
PAR LE PRINCE
D’ESPINOZE.

CHEVALIER DE L’ORDRE
de S. Iacques d'Alcantara.

M. DC. XLIX. PROPOSITIONS
DV PRINCE D’ESPINOZE,
Cheualier de l’ordre de Sainct lacques
Dalcantara. A LEVRS MAIESTEZ
Tres-Chrestienne. L’Illustre Prince d’Espinoze, yssu de ce
grand Heros Dom Pierre Ruis-dias,
Prince tant renommé de la Royalle
Ville d’Espinoze de los Monteros, duquel
la

=> Afficher la page


Occurrence 1169. Anonyme. RAISONNEMENT SVR LES AFFAIRES PRESENTES,... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_6. Référence RIM : M0_2970 ; cote locale : A_8_29. le 2014-07-26 04:06:29.

vne
puissante armée d’habitans de Londres pour aller au deuant de leurs
ennemis, & presentent bataille à l’armée Royale presque toute cõposée
de Noblesse. Ils combattent courageusement, & la seule Caualerie
prẽd la fuite plustost par la timidité de leurs cheuaux, que de leurs hommes.
Cependant l’Infanterie soustient iusques à la nuict sans que la victoire
se declare, ny pour vn party ny pour l’autre. Leur ardeur ne s’est
point ralentie l’espace de sept à huict ans, ils ont tousiours contribué
gayemẽt aux frais de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1170. Anonyme. RAISONNEMENT SVR LES AFFAIRES PRESENTES,... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_29. Référence RIM : M0_2970 ; cote locale : C_9_6. le 2014-07-26 04:08:00.

vne
puissante armée d’habitans de Londres pour aller au deuant de leurs
ennemis, & presentent bataille à l’armée Royale presque toute cõposée
de Noblesse. Ils combattent courageusement, & la seule Caualerie
prẽd la fuite plustost par la timidité de leurs cheuaux, que de leurs hommes.
Cependant l’Infanterie soustient iusques à la nuict sans que la victoire
se declare, ny pour vn party ny pour l’autre. Leur ardeur ne s’est
point ralentie l’espace de sept à huict ans, ils ont tousiours contribué
gayemẽt aux frais de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1171. Anonyme. RECIT VERITABLE DE CE QVI C'EST Passé de... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_60, C_9_10 et E_1_72. Référence RIM : M0_3010 ; cote locale : B_1_16. le 2014-07-26 15:36:05. concernants
l’estat present des affaires, & il fut en suite proposé de faire vne
taxe sur les Financiers, & ceux qui s’estoient meslez d’affaires pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1172. Anonyme. RECIT VERITABLE DE CE QVI C’EST PASSÉ DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_1_16, C_9_10 et E_1_72. Référence RIM : M0_3010 ; cote locale : A_8_60. le 2014-07-26 15:38:30.

commune. La Bastille se rendit
aprés quinze volées de Canon. Le 14. Ianuier 1649. Vn de Messieurs les Presidens au Mortier fit
vn ample recit de ce qui c’estoit passé au conseil
de guerre, ou l’on auoit resolu de mettre 14000.
hommes de pied, & 6000. cheuaux en campagne,
des moyens qu’il falloit pour les faire subsister,
& autres choses concernants l’estat present
des affaires, & il fut en suite proposé de faire
vne taxe sur les Financiers, & ceux qui s’estoient
meslez d’affaires pour suruenir aux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1173. Anonyme. RECIT VERITABLE DE CE QVI C’EST PASSÉ DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_60, B_1_16 et E_1_72. Référence RIM : M0_3010 ; cote locale : C_9_10. le 2014-07-26 15:40:18.

commune. La Bastille se rendit
aprés quinze volées de Canon. Le 14. Ianuier 1649. Vn de Messieurs les Presidens au Mortier fit
vn ample recit de ce qui c’estoit passe au conseil
de guerre, ou l’on auoit resolu de mettre 14000.
hommes de pied, & 6000. cheuaux en campagne,
des moyens qu’il falloit pour les faire subsister,
& autres choses concernants l’estat present
des affaires, & il fut en suite proposé de faire
vne taxe sur les Financiers, & ceux qui s’estoient
meslez d’affaires pour suruenir aux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1174. Anonyme. RECIT VERITABLE DE CE QVI C’EST Passé de... (1649) chez [s. n.] à Paris , 4 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_60, B_1_16 et C_9_10. Référence RIM : M0_3010 ; cote locale : E_1_72. le 2014-07-26 15:42:18.

cause commune. La Bastille se rendit
aprés quinze volées de Canon. Le 14. Ianuier. 1649. Vn de Messieurs les Presidens au Mortier fit vn ample recit de ce
qui c’estoit passé au Conseil de guerre, ou l’on auoit resolu de mettre
14000. hommes de pied, & 6000. cheuaux en campagne, des
moyens qu’il falloit pour les faire subsister, & autres choses concernants
l’estat present des affaires, & il fut en suite proposé de faire vne
taxe sur les Financiers, & ceux qui s’estoient meslez d’affaires pour suruenir

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1175. Anonyme. RECIT VERITABLE DE LA FIN MAL-HEVREVSE... (1649) chez Bouillerot (Jérémie) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_12. Référence RIM : M0_3015 ; cote locale : A_8_20. le 2014-07-26 16:16:15.

passages fussent ouuerts
par tout, ie me mis en chemin pour aller à vn petit
Village dont ie tais le nom maintenant pour le malheur
qui y est arriué: C’est assez que chacun sçache
qu’il est situé à vne petite lieuë de Danmartin. Comme
donc ie faisois aller le cheual surquoy i’estois
monté vn petit plus viste que le pas, voicy vn homme
d’assez bonne façon qui m’acoste, me demandant
de quel costé ie desirois aller, luy ayant nommé le
lieu, me dit qu’il y alloit aussi, & que si sa compagnie ne m’estoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1176. Anonyme. RECIT VERITABLE DE LA FIN MAL-HEVREVSE... (1649) chez Bouillerot (Jérémie) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_12. Référence RIM : M0_3015 ; cote locale : A_8_20. le 2014-07-26 16:16:15.

honneste homme, il me dit que ceux auec qui il
cheminoit ne s’en alloient pas d’auec luy sans boire
du vin de sa caue: moy croyant l’obliger, ie luy dis
que ie luy obeyrois en toutes choses, il me conduit
donc en sa maison où nous mismes pied à terre, &
mon cheual fut mis en l’escurye auec le sien, où il
dõna de l’auoisne & du soin tout son soul, cependant
que l’on dressa la collation qui fut assez splendide &
honneste, n’y ayant manqué de bon vin, ny de confiture
seiche & liquide. La Colation estant faite,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1177. Anonyme. RECIT VERITABLE DE LA FIN MAL-HEVREVSE... (1649) chez Bouillerot (Jérémie) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_12. Référence RIM : M0_3015 ; cote locale : A_8_20. le 2014-07-26 16:16:15.

sa femme qui est
tres-honneste, courtoise & ciuile, laquelle me dit que
ie luy fis l’honneur à elle & à son mary de les venir
voir, puis que i’auois à faire en ce pays: Ie leur promis
de le faire ainsi, & leur ayant dit adieu pour ce iour, ie
pris mon cheual par la bride, ne voulant remonter
dessus, d’autant que i’estois proche du lieu où i’auois
affaire: Tous les iours ie me transportois chez cét hõneste
homme, où nous deuisions des affaires presentes
ou plusieurs personnes ne voyẽt goute, lors qu’vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1178. Anonyme. RECIT VERITABLE DE LA FIN MAL-HEVREVSE... (1649) chez Bouillerot (Jérémie) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_20. Référence RIM : M0_3015 ; cote locale : C_9_12. le 2014-07-26 16:18:27.

passages fussent ouuerts
par tout, ie me mis en chemin pour aller à vn petit
Village dont ie sais le nom maintenant pour le malheur
qui y est arriué : C’est assez que chacun sçache
qu’il est situé à vne petite lieuë de Danmartin. Comme
donc ie faisois aller le cheual surquoy i’estois
monté vn petit plus viste que le pas, voicy vn homme
d’assez bonne façon qui m’acoste, me demandant
de quel costé ie desirois aller, luy ayant nommé le
lieu, me dit qu’il y alloit aussi, & que si sa compagnie ne m’estoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1179. Anonyme. RECIT VERITABLE DE LA FIN MAL-HEVREVSE... (1649) chez Bouillerot (Jérémie) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_20. Référence RIM : M0_3015 ; cote locale : C_9_12. le 2014-07-26 16:18:27.

honneste homme, il me dit que ceux auec qui il
cheminoit ne s’en alloient pas d’auec luy sans boire
du vin de sa caue : moy croyant l’obliger, ie luy dis
que ie luy obeyrois en toutes choses, il me conduit
donc en sa maison où nous mismes pied à terre, &
mon cheual fut mis en l’escurye auec le sien, où il
dõna de l’auoisne & du foin tout son soul, cependant
que l’on dressa la collation qui fut assez splendide &
honneste, n’y ayant manqué de bon vin ny de confiture
seiche & liquide. La Colation estant faite ;

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1180. Anonyme. RECIT VERITABLE DE LA FIN MAL-HEVREVSE... (1649) chez Bouillerot (Jérémie) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_20. Référence RIM : M0_3015 ; cote locale : C_9_12. le 2014-07-26 16:18:27.

sa femme qui est
tres-honneste, courtoise & ciuile, laquelle me dit que
ie luy fis l’honneur à elle & à son mary de les venir
voir, puis que i’auois à faire en ce pays : Ie leur promis
de le faire ainsi, & leur ayant dit adieu pour ce iour, ie
pris mon cheual par la bride, ne voulant remonter
dessus, d’autant que i’estois proche du lieu où i’auois
affaire : Tous les iours ie me transportois chez cét hõneste
homme, où nous deuisions des affaires presentes
ou plusieurs personnes ne voyẽt goute, lors qu’vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1181. Anonyme. RECIT VERITABLE DE TOVT CE QVI S’EST FAIT... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_11. Référence RIM : M0_3017 ; cote locale : B_13_4. le 2014-07-26 16:30:49.

RECIT
VERITABLE DE TOVT CE QVI S’EST FAIT
& passé A l’arriuée du Cardinal
Mazarin, vers sa Majesté. Auec la Reception qui luy a esté faite.

A PARIS,
Chez IACOB CHEVALIER, proche Sainct
Iean de Latran.

M. DC. LII. Recit veritable de tout ce qui s’est
fait & passé à l’arriuée du Cardinal
Mazarin vers leurs Majestez. Auec la reception qui luy d esté faite.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1182. Anonyme. RECIT VERITABLE DE TOVT CE QVI S’EST FAIT... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_4. Référence RIM : M0_3017 ; cote locale : B_13_11. le 2014-07-26 16:32:56.

RECIT
VERITABLE DE TOVT CE QVI S’EST FAIT
& passé A l’arriuée du Cardinal
Mazarin, vers sa Majesté. Auec la Reception qui luy a esté faite.

A PARIS,
Chez IACOB CHEVALIER, proche Sainct
Iean de Latran.

M. DC. LII. Recit veritable de tout ce qui s’est
fait & passé à l’arriuée du Cardinal
Mazarin vers leurs Majestez. Auec la reception qui luy a esté faite.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1183. Anonyme. RECIT VERITABLE DE TOVT CE QVI S’EST FAIT... (1652) chez Polletier (Noël) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3021 ; cote locale : B_6_17. le 2014-08-10 10:26:31.

portes que
les Parisiens commandez par le Duc d’Aumale
au nombre de douze mille furent tués:
& le mesme deffunct Roy Henry le Grand
estoit a Senlis lors que la nouuelle luy fut
apportée de la prise de sainct Denis par le
sieur de Vitry; laquelle prise, le Cheualier
d’Aumale qui estoit entré fut tué. Ces considerations pourront toucher Monsieur le Prince, & empescher que la
Ville de Senlis soit assiegée en cas qu’il
agisse en ceste Armée estrangere, qui n’obeit
volontiers qu’aux Chefs de leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1184. Anonyme. RECVEIL DE TOVTES LES DECLARATIONS DV ROY,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 48 pages. Langue : français. Avec privilège. Les dernières pages sont manquantes.. Référence RIM : M0_3046 ; cote locale : E_1_54. le 2014-08-10 12:23:59.

de l’Extrordinaire des Guerres
& Regimens de ce Royaume, afin de iouïr de l’heredité de leurs Offices,
& autres priuileges, exemptions & franchises à eux attribuez : Autre requeste
des Commissaires ordinaires des Guerres aux conduites des Compagnies
de Cheuaux-legers, Regimens d’Infanterie, residence & autres, tendante
afin d’estre conseruez en l’heredité de leurs Offices, gages, taxations
& droicts : Autre requeste des Commissaires ordinaires & Prouinciaux des
Guerres & Generalitez d’Amiens,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1185. Anonyme. RECVEIL DE TOVTES LES DECLARATIONS DV ROY,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 48 pages. Langue : français. Avec privilège. Les dernières pages sont manquantes.. Référence RIM : M0_3046 ; cote locale : E_1_54. le 2014-08-10 12:23:59.

& de Pologne, A tous
Lieutenans Generaux, Gouuerneurs de Prouinces, Mareschaux
de France, Mareschaux Generaux de nos Camps & Armées, Fourriers,
Commissaires, commis & à commettre à faire & establir les logis &
garnisons de nos Gens de guerre, tant de cheual que de pied, de quelque
langue & nation qu’ils soient, & à tous nos autres Iusticiers, Officiers &
Subjets, & à chacun d’eux, si comme à luy appartiendra, Salut. NOVS
auons toûjours eu en speciale recommendation nos amez & feaux les Presidens,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1186. Anonyme. RECVEIL DE TOVTES LES DECLARATIONS DV ROY,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 48 pages. Langue : français. Avec privilège. Les dernières pages sont manquantes.. Référence RIM : M0_3046 ; cote locale : E_1_54. le 2014-08-10 12:23:59.

ont toûjours fait en l’administration de la Iustice, &
exercice de leurs charges, au bien & repos de nos Subjets, Nous auons
d’abondant, entant que besoin seroit, fait & faisons tres-expresses inhibitions
& defenses à tous nosdits Gens de guerre, tant de cheual que de pied,
de quelque langue & nation qu’ils soient, que sur peine de la vie ils n’ayent
à loger és maisons, terres & seigneuries appartenans à nosdits Presidens,
Conseillers, Greffiers & Notaires, & autres Officiers du corps de nostre
Cour de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1187. Anonyme. RECVEIL DE TOVTES LES DECLARATIONS DV ROY,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 48 pages. Langue : français. Avec privilège. Les dernières pages sont manquantes.. Référence RIM : M0_3046 ; cote locale : E_1_54. le 2014-08-10 12:23:59.

permis à aucun
de nos Presidens ou Conseillers de nos Cours Souueraines, ou autres,
de nous rapporter requestes, ou en nostre Conseil Priué ; ains voulons nosdits
Conseillers, Maistres des Requestes ordinaires, faire leur Estat &
Charge, ausquels enjoignons faire leurs cheuauchées qu’ils seront tenus
faire, & mettre leurs Procez verbaux pardeuers nostre tres-cher & feal
Chancelier : Et faisant lesquelles cheuauchées par les Prouinces de leur
departement, pourront receuoir les plaintes de toutes personnes, & les
inserer en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1188. Anonyme. RECVEIL DE TOVTES LES DECLARATIONS DV ROY,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 48 pages. Langue : français. Avec privilège. Les dernières pages sont manquantes.. Référence RIM : M0_3046 ; cote locale : E_1_54. le 2014-08-10 12:23:59.

voulons nosdits
Conseillers, Maistres des Requestes ordinaires, faire leur Estat &
Charge, ausquels enjoignons faire leurs cheuauchées qu’ils seront tenus
faire, & mettre leurs Procez verbaux pardeuers nostre tres-cher & feal
Chancelier : Et faisant lesquelles cheuauchées par les Prouinces de leur
departement, pourront receuoir les plaintes de toutes personnes, & les
inserer en leursdits Procez verbaux. Ordonnance de Blois, 1579. Article 90. Pareillement nous voulons que nostre tres-cher & feal Garde des Seaux
baille

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1189. Anonyme. RECVEIL DE TOVTES LES DECLARATIONS DV ROY,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 48 pages. Langue : français. Avec privilège. Les dernières pages sont manquantes.. Référence RIM : M0_3046 ; cote locale : E_1_54. le 2014-08-10 12:23:59.

Requestes ordinaires
de nostre Hostel qui seront en quartier, ou deux d’iceux au moins, pour
prendre les Requestes des parties, & en faire rapport au premier Conseil,
si besoin est. Article 209. Les Maistres des Requestes ordinaires de nostre Hostel feront leurs cheuauchées
par toutes les Prouinces de nostre Royaume, selon le departement,
qui à ces fins sera fait par chacun an par nostre Garde des Seaux,
auquel ils rapporteront leurs Procez verbaux des contrauentions qu’ils
trouueront auoir esté faites à nos Ordonnances, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1190. Anonyme. RECVEIL DE TOVTES LES DECLARATIONS DV ROY,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 48 pages. Langue : français. Avec privilège. Les dernières pages sont manquantes.. Référence RIM : M0_3046 ; cote locale : E_1_54. le 2014-08-10 12:23:59.

resignations desdits Officiers, ou les nominations
de leurs vefues ou heritiers, soient admises au huictiéme
denier, tout ainsi qu’elles l’eussent esté auparauant ladite reuocation.
SI DONNONS EN MANDEMENT à nostre tres-cher &
feal le Sieur Seguier, Comte de Gyen, Cheualier, Chancelier de
France, Que ces presentes il face lire & publier le Seau tenant, &
icelles registrer és Registres de l’Audience de France, & le contenu
en icelles garder, obseruer & entretenir inuiolablement, sans permettre
& souffrir qu’il y

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1191. Anonyme. RECVEIL DE TOVTES LES DECLARATIONS DV ROY,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 48 pages. Langue : français. Avec privilège. Les dernières pages sont manquantes.. Référence RIM : M0_3046 ; cote locale : E_1_54. le 2014-08-10 12:23:59.

sixiéme. Signé, LOVIS,
& plus bas, Par le Roy, la Reyne Regente sa Mere presente, DE
GVENEGAVD, à costé, visa, & seellée du grand Seau de cire
iaune. Et encor est écrit :   Leuë & publiée le Seau tenant, de l’Ordonnance de Monseigneur Seguier,
Cheualier, Chancelier de France, & registrée és Registres de l’Audience de
France, moy Conseiller du Roy en ses Conseils & Grand Audiencier de France
present, A Paris le dernier iour de Iuillet mil six cens quarente-huict. Signé, OLIER,

Suit la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1192. Anonyme. RECVEIL GENERAL, De toutes les Chansons... (1649) chez [s. n.] à Paris , 27 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3055 ; cote locale : C_8_44. le 2014-08-11 06:14:59.


C’estoit pour troubler tout l’Estat,
Alleluya, &c.   FIN. AIR DV TEMPS :
Sur le chaut, Laissez paistre vos bestes.  
LE Cardinal cét animal,
Qui est cause de nostre mal,
Et son Mulet & son Cheual,
Il ruyne tout le peuple,
Cét hypocrite & endiablé
Cependant cét infame
Fait encherir nos bleds,
Quoy que ne soyez bestes,
Pauures Laboureurs & Marchands,
L’on vous veut faire paistre
L’herbe parmy les Champs.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1193. Anonyme. RECVEIL GENERAL, De toutes les Chansons... (1649) chez [s. n.] à Paris , 27 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3055 ; cote locale : C_8_44. le 2014-08-11 06:14:59.

&c.    
Moy pour payer les Tailles,
I’ay vendu mes moutons,
Ie couche sur la paille
Ie n’ay pas le teston,
Faut sonner le tocsain, &c.    
Taistigué dit Eustache,
I’ay vendu mes Cheuaux,
Ma charuë & mes vaches
Pour payer les imposts,
Faut sonner le tocsain, &c.    
Moy i’ay chose certaine,
Vendu mon gros pourceau,
Mes chevres & mes gelines,
Pour payer les imposts,
Faut sonner le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1194. Anonyme. RECVEIL GENERAL, De toutes les Chansons... (1649) chez [s. n.] à Paris , 27 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3055 ; cote locale : C_8_44. le 2014-08-11 06:14:59.

& ma chere patrie,
Ie m’en vais batailler,
Ie perdray cent fois plutost la vie,
Qu’on me voye reculer,
Car au combat ie suis bien preparée,
Elle s’en est, &c.    
Elle faisoit dix mille caracolles
Montée sur son Cheual,
Disant ie feray faire des cabriolles
Aux gens du Cardinal,
D’vn bon Fuzil elle sera équipée
Elle s’en est allée, &c.    
Marchant sous la genereuse cõduite
Du Grand Duc de Beaufort,
Aux ennemis feray prendre la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1195. Anonyme. RELATION CVRIEVSE ET REMARQVABLE DE LA POMPE... (1649) chez Remy (Veuve de Jean) à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_2. Référence RIM : M0_3103 ; cote locale : C_9_23. le 2014-08-12 08:35:05.

les fenestres & ouans estoient tapissez comme i’ay ja dit, les voix animées d’vn nombre indicibles de poulmons
iointes auec celles des fenestres, faisoient vn Echo
iusqu’au milieu des nuës auec ces paroles viue le Roy, lequel
estoit monté sur vn petit cheual blanc, ayant vne
housse tissuë d’or, accompagné de plusieurs Princes &
Seigneurs qui estoient aussi montez sur des cheuaux de
haut prix équippez à l’auenant, & le nombre du monde
qui a paru, a semblé exceder celuy de l’arriuée Royale.
Sa Majesté

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1196. Anonyme. RELATION CVRIEVSE ET REMARQVABLE DE LA POMPE... (1649) chez Remy (Veuve de Jean) à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_2. Référence RIM : M0_3103 ; cote locale : C_9_23. le 2014-08-12 08:35:05.

iointes auec celles des fenestres, faisoient vn Echo
iusqu’au milieu des nuës auec ces paroles viue le Roy, lequel
estoit monté sur vn petit cheual blanc, ayant vne
housse tissuë d’or, accompagné de plusieurs Princes &
Seigneurs qui estoient aussi montez sur des cheuaux de
haut prix équippez à l’auenant, & le nombre du monde
qui a paru, a semblé exceder celuy de l’arriuée Royale.
Sa Majesté estoit suiuie de tous les Princes & Princesses
du sang, à l’amboucheure de la Cousture sainte Catherine,
qui regarde

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1197. Anonyme. RELATION CVRIEVSE ET REMARQVABLE DE LA POMPE... (1649) chez Remy (Veuve de Jean) à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_2. Référence RIM : M0_3103 ; cote locale : C_9_23. le 2014-08-12 08:35:05.

on y auoit dressé plusieurs
theatres, pour camper les spectateurs, qui estoient
tellement entassez que les échaffauts ne pouuans supporter
le poid de ceux qui y estoient, tomberent à bas, les
imperiales des Carrosses, les rouës, le deuant & le derriere,
mesme les cheuaux estoient surchargez de Peuples,
les marches & montées de ladite Eglise estoient si
extraordinairement remplies & couuertes de Peuples,
que les vns ne pouuans supporter les autres à force de
pousser, tomboient à bas, ce qui procedoit aussi de l’effort

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1198. Anonyme. RELATION CVRIEVSE ET REMARQVABLE DE LA POMPE... (1649) chez Remy (Veuve de Jean) à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_23. Référence RIM : M0_3103 ; cote locale : A_8_2. le 2014-08-12 08:37:37.

les fenestres & ouans estoient tapissez comme i’ay ja dit, les voix animées d’vn nombre indicibles de poulmons
iointes auec celles des fenestres, faisoient vn Echo
iusqu’au milieu des nuës auec ces paroles viue le Roy, lequel
estoit monté sur vn petit cheual blanc, ayant vne
housse tissuë d’or, accompagné de plusieurs Princes &
Seigneurs qui estoient aussi montez sur des cheuaux de
haut prix équippez à l’auenant, & le nombre du monde
qui a paru, a semblé exceder celuy de l’arriuée Royale.
Sa Majesté

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1199. Anonyme. RELATION CVRIEVSE ET REMARQVABLE DE LA POMPE... (1649) chez Remy (Veuve de Jean) à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_23. Référence RIM : M0_3103 ; cote locale : A_8_2. le 2014-08-12 08:37:37.

iointes auec celles des fenestres, faisoient vn Echo
iusqu’au milieu des nuës auec ces paroles viue le Roy, lequel
estoit monté sur vn petit cheual blanc, ayant vne
housse tissuë d’or, accompagné de plusieurs Princes &
Seigneurs qui estoient aussi montez sur des cheuaux de
haut prix équippez à l’auenant, & le nombre du monde
qui a paru, a semblé exceder celuy de l’arriuée Royale.
Sa Majesté estoit suiuie de tous les Princes & Princesses
du sang, à l’amboucheure de la Cousture sainte Catherine,
qui regarde

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1200. Anonyme. RELATION CVRIEVSE ET REMARQVABLE DE LA POMPE... (1649) chez Remy (Veuve de Jean) à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_23. Référence RIM : M0_3103 ; cote locale : A_8_2. le 2014-08-12 08:37:37.

on y auoit dressé plusieurs
theatres, pour camper les spectateurs, qui estoient
tellement entassez que les échaffauts ne pouuans supporter
le poid de ceux qui y estoient, tomberent à bas, les
imperiales des Carrosses, les rouës, le deuant & le derriere,
mesme les cheuaux estoient surchargez de Peuples,
les marches & montées de ladite Eglise estoient si
extraordinairement remplies & couuertes de Peuples,
que les vns ne pouuans supporter les autres à force de
pousser, tomboient à bas, ce qui procedoit aussi de l’effort

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18