[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(122 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "voiturent" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. LA CHAMPAGNE DESOLEE Par l’Armée... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Pièce 37 sur les 52 de Carrier. Référence RIM : M0_677 ; cote locale : C_1_13. Texte édité par Site Admin le 2012-11-09 16:39:43.

Son auant-garde
est plus auant derriere Rethel, & plus loing de la
Flandre, il marche quant & luy comme il veut, sans
autre ordre que pour tout ruiner. Il a dans son armée
quatorze mille combatans, & vingt-deux pieces de
canon, plus de mille chariots qui voiturent incessamment
en Lorraine, tout ce qu’ils prenent & dérobent :
cinq mille cheuaux de laboureurs pris & emmenez
à huit & dix lieuës à la ronde, ayant brisé les
charrettes & chariots, ostent entierement le moyen
de labourer & de se

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Du Tillet [signé]. ARREST DE LA COVR DE PARLEMENT, POVR... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 4 pages. Langue : français. Du 8 février 1649, avec privilège.. Référence RIM : M0_242 ; cote locale : A_1_58. le 2012-03-31 16:03:54.

& trentiéme Ianuier dernier, seront executez: Ce faisant,
que par les ordres des Tresoriers de France en
chacune Generalité, les deniers des Receptes particulieres
seront incessamment & sans delay portez aux
Receptes generales, & d’icelles conduits & voiturez
en bonne & seure garde en l’Hostel de cette Ville de
Paris; comme aussi tous les deniers prouenans des
Fermes des Aydes, Gabelles & autres. A cét effet, enjoint aux Preuosts des Mareschaux, leurs Lieutenans
& Archers, d’escorter lesdits

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Duval, Jean [?]. LE PARLEMENT BVRLESQVE DE PONTHOISE,... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_12_38, B_15_36 (partie 2), B_15_38 (partie 3) et B_15_39 (partie 4). Référence RIM : M0_2701 ; cote locale : B_15_34. le 2012-12-24 14:37:24.

ne manqueront pas,
En denichans de leurs grabats,
Mesme auparauant que de boire
Tenir leur siege en l’Auditoire.    
Desia le celeste flambeau
Auoit quitté le sein de l’eau
Et d’vne assez legere allure
Faisoit auancer sa voiture,
Quand le bien barbu President
Sort de son lict en ce pendant
Qu’vn vallet de Chambre l’habille
Et que son crin vn autre estrille,
Il depesche vers Nouion,
Qui desia plus droit qu’vn pion,
Auoit dedans sa garderobbe

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Duval, Jean [?]. LE PARLEMENT BVRLESQVE DE PONTHOISE,... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi B_15_34 (partie 1), B_15_36 (partie 2), B_15_38 (partie 3) et B_15_39 (partie 4). Référence RIM : M0_2701 ; cote locale : C_12_38. le 2012-12-24 14:39:39.

ne manqueront pas,
En denichans de leurs grabats,
Mesme auparauant que de boire
Tenir leur siege en l’Auditoire.    
Desia le celeste flambeau
Auoit quitté le sein de l’eau
Et d’vne assez legere allure
Faisoit auancer sa voiture,
Quand le bien barbu President
Sort de son lict en ce pendant
Qu’vn vallet de Chambre l’habille
Et que son crin vn autre estrille,
Il depesche vers Nouion,
Qui desia plus droit qu’vn pion,
Auoit dedans sa garderobbe

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Gramont, Antoine III de [?]. LA DEFAITE D’VNE PARTIE DV CONVOY DES... (1649 [?]) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 4 pages. Langue : français. Sans page de titre. Avec privilège, lieu et date au colophon (du 16 février 1649).. Référence RIM : M0_963 ; cote locale : A_1_13. le 2012-11-17 01:07:30.

de quarante, parmy lesquels il y a le
Capitaine Edouville, & quelques Lieutenans & Cornettes dont
on ne sçait pas encor les noms: Les troupes du Roy ont emmené
deux cens bœufs & cinq cens moutons, cent cinquante chevaux
de caualiers, & plusieurs autres de voiture & de charrettes
chargées de viures: Elles y ont perdu le sieur de Nerlieu
Mestre de cãp de cavalerie, avec le Lieutenãt Colonel des Dragons
Polonois dont ie vous ay parlé: & le sieur de Briolle avec
trois de ses caualiers y a esté blessé: de quoy ledit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Louis (XIV), De Guénégaud... . DECLARATION DV ROY, par laquelle les... (1649) chez Candy (Jean-Aymé) à Lyon , 8 pages. Langue : français. Signatures et informations éditoriales au colophon. Jouxte la copie imprimée à Saint-Germain-en-Laye. Avec privilège.. Référence RIM : M0_919 ; cote locale : E_1_49. Texte édité par Site Admin le 2012-07-20 03:49:19.

qu’ils contraignent de
payer par force & violence ; mais ils font des deffences à
nos subjets de payer la Taille, & les droits de nos Fermes
à nos Receveurs, & à nosdits Receveurs de les porter en
nostre Epargne, leur ordonnant de les faire incessamment
voiturer en l’Hostel de nostre ville de Paris ; & ainsi
ils essayent de nous priver du secours que nous pouuons
esperer de nostre reuenu. C’est vne chose estrange de
voir, qu’au lieu d’où il ne devoit sortir que des exemples
d’amour, de respect & de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Louis (XIV), De Guénégaud,... . DECLARATION DV ROY. PORTANT REVOCATION DES... (1648) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_939 ; cote locale : A_1_28. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-09-15 16:07:00.

par les Tresoriers
de France ou Esleus, & que par prouision elles soient
executées, nonobstant oppositions ou appellations
quelconques, sans prejudice d’icelle: Ordonné sa Majesté,
que les deniers qui seront ainsi leuez par les
Officiers, soient voiturez incessamment à l’Espargne,
à l’exception des gages & droicts des Officiers, qui
leur seront par sa Majesté ordonnez; Et afin de dõner
en la presente année quelque soulagement aux sujets
de ses Prouinces, où les Eslections sont establies, & auroit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Louis (XIV), De Guénégaud,... . DECLARATION DV ROY, PORTANT REVOCATION de... (1648) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_937 ; cote locale : A_1_95. Texte édité par Site Admin le 2012-09-15 15:38:20.

par les Tresoriers
de France ou Esleus, & que par prouision elles
soient executées, nonobstant oppositions & appellations
quelconques, & sans preiudice d’icelles; Ordonnons
que nos deniers qui seront ainsi leuez par
nos Officiers, soient voiturez incessamment à l’Espargne,
à l’exception des gages & droits des Officiers
qui leur seront par Nous ordonnez. Et afin de
donner en la presente année quelque soulagement à
nos sujets des Prouinces où les Elections sont establies,
nous les auons

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Louis (XIV), Phélipeaux... . DECLARATION DV ROY, PAR LAQUELLE tous les... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 4 pages. Langue : français. Sans page de titre. Signé au colophon.. Référence RIM : M0_920 ; cote locale : A_1_14. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-07-20 10:54:19.

avec eux: Ils ont ordonné la vente du sel qui
estoit dans nos greniers, avec diminution de moitié du prix, & enfin ils
ont pris connoissance des deniers de nos tailles, taillon, & de nos fermes,
qu’ils ont arrestez entre les mains des Receveurs, auec deffenses de les voiturer
que par les ordres de ladite Cour: en outre ils ont excité nos sujets à
faire la coupe de nos bois, & pris les deniers des consignations. L’on connoist
aisément que c’est l’ouvrage du Duc de Longueville, qui devroit se
souvenir que ses ancestres ont

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anactofile [signé]. L’OYSEAV DE RIVIERE, OV LE TOVRNOY NAVAL.... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 40 pages. Langue : français, latin. En 88 pièces en 9 vers burlesques.. Référence RIM : M0_2587 ; cote locale : C_8_13. Texte édité par Site Admin le 2013-06-10 08:50:02.

le champ de bataille ;
D’où se debusque la canaille :
Le combat est aërien ;
Et cependant qu’elle chamaille,
On luy dit qu’elle ne tient rien.  

LXXIX.  
Le cable à secousses lasché,
Croulle sa pesante voiture :
L’vn cheut, comme vne poire meure ;
(Et c’est autant de déniché)
Et l’autre que son poids accable ;
Depuis le talon iusqu’au rable,
Entre quatre vents estendu,
Et tenant d’vne main le cable,
Represente au vif vn pendu.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. LE FRANÇOIS DES-ABVSÉ, MONSTRANT LES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 19 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1410 ; cote locale : B_16_55. le 2013-07-20 17:30:42.

ou de profondes riuieres, ou de montagnes tres-hautes :
Elle produit en assez d’abondance les choses necessaires
à l’homme, pour pouuoir sans incommodité se passer de
tous autres pays : Elle est toute cultiuée & habitée, & tres
ouuerte aux voyages & aux voitures pour la facilité du
commerce & de la communication, (perfection non
moins vtile à vn Estat, qu’à vn corps viuant d’estre transpirable :)
& d’autre part, les hommes y sont presque infinis
en nombre, gens robustes, genereux, nez à la guerre,
francs

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. LE IVGEMENT DE MINOS, Contre tous les... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1768 ; cote locale : B_12_20. Texte édité par Site Admin le 2013-09-03 16:06:06.

plus aussi va deceuant,
(vitera est quum splendet frangitur.)
L’amitie des grands est bonne & honorable
quand on la sçait bien mesnager: mais elle
est fort dangereuse, quand on en abuse: car lors changeant de visage, adieu bon-temps,
la voiture est perduë, le miserable & outrecuidé,
Ixion chez les Poëtes, ayant receu
quelque coup d’œil de faueur & bonne grace
de Venus, en deuint si orgueilleux qu’il
print l’ardiesse de s’en aprocher vn peu trop
temerairement, mesprisant des-ja les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. LE MERCVRE PARISIEN. CONTENANT CE QVI... (1649 [?]) chez Besogne (Cardin) [?] à Paris [?] , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Paginé de 9 à 16. Partie 2. Voir aussi C_6_13 (partie 1), A_6_26 (partie 1) et A_6_27 (partie 2). Référence RIM : M0_2455 ; cote locale : C_6_14. le 2013-09-21 07:40:39.

pour receuoir les bleds & les farines de Brie
Comte Rober & d’autres endroits & les faire conduire par
eau a Paris, elle rend Corbeil comme innutile aux ennemis
pour empescher les denrees, ny ayant au dessous aucun
pont à passer & peut on facilement les voiturer en tout temps
sans craindre les courses du bois de Vincennes. Ioint qu’on a fait dõner cõmission aux Mariniers des riuieres
de Seine & de Marne, à leur instance, de faire vn gros de
mille ou douze cens Mariniers qui sans empeschement s’offrent
de faire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. LE MERCVRE PARISIEN. CONTENANT CE QVI... (1649 [?]) chez Besogne (Cardin) [?] à Paris [?] , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Paginé de 9 à 16. Partie 2. Voir aussi C_6_13 (partie 1), A_6_26 (partie 1) et A_6_27 (partie 2). Référence RIM : M0_2455 ; cote locale : C_6_14. le 2013-09-21 07:40:39.

du Roy demeurerent
à Paris. L’ordre qu’on a mis aux Conuois des viures pour estre amenez
dans cette grande ville, est tel, que celuy qui s’est fait à
Estampes composé de grands quantité de bleds bestail est
tout asseuré & ne reste plus pour en faciliter la voiture, que l’ecorte
qui sortira de Paris sous quelques-vns de ses Generaux. Celuy qu’on esperoit de Brie Comte Robert & qui ne s’est
trouué en l’estat qu’il estoit auant la prise de Charenton par
les ennemis, se prepare à present & plus grand qu’il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. LE MERCVRE PARISIEN. CONTENANT CE QVI... (1649 [?]) chez Besogne (Cardin) [?] à Paris [?] , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Paginé de 9 à 16. Partie 2. Voir aussi A_6_26 (partie 1), C_6_13 (partie 1) et C_6_14 (partie 2). Référence RIM : M0_2455 ; cote locale : A_6_27. le 2013-09-21 07:43:36.

pour receuoir les bleds & les farines de Brie
Comte Rober & d’autres endroits & les faire conduire par
eau a Paris, elle rend Corbeil comme innutile aux ennemis
pour empescher les denrees, ny ayant au dessous aucun
pont à passer & peut on facilement les voiturer en tout temps
sans craindre les courses du bois de Vincennes. Ioint qu’on a fait dõner cõmission aux Mariniers des riuieres
de Seine & de Marne, à leur instance, de faire vn gros de
mille ou douze cens Mariniers qui sans empeschement s’offrent
de faire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. LE MERCVRE PARISIEN. CONTENANT CE QVI... (1649 [?]) chez Besogne (Cardin) [?] à Paris [?] , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Paginé de 9 à 16. Partie 2. Voir aussi A_6_26 (partie 1), C_6_13 (partie 1) et C_6_14 (partie 2). Référence RIM : M0_2455 ; cote locale : A_6_27. le 2013-09-21 07:43:36.

du Roy demeurerent
à Paris. L’ordre qu’on a mis aux Conuois des viures pour estre amenez
dans cette grande ville, est tel, que celuy qui s’est fait à
Estampes composé de grands quantité de bleds bestail est
tout asseuré & ne reste plus pour en faciliter la voiture, que l’ecorte
qui sortira de Paris sous quelques-vns de ses Generaux. Celuy qu’on esperoit de Brie Comte Robert & qui ne s’est
trouué en l’estat qu’il estoit auant la prise de Charenton par
les ennemis, se prepare à present & plus grand qu’il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. LE REVERS DV PRINCE DE CONDÉ EN VERS... (1650) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3546 ; cote locale : A_9_8. le 2013-12-09 13:20:25.

mauuais lieux
Ceux où l’on ne va que des yeux;
Ou du moins si des pieds on marche,
C’est sans craindre cheuaux ny vache,
C’est sans craindre de se crotter,
Et de porte-chaises heurter;
C’est en lieu de cette nature
Que loge la belle voiture,
Que depuis quatre jours en ça
Guitault beaucoup embarassa,
Quand assisté du beau Comminge,
Par vne souplesse de Singe
Au colet il leur mit la main,
Et leur fit prendre le chemin
Qui meine au coffre d’asseurance,
D’où pour le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. LE SOVPER ROYAL DE PONTOISE, FAIT A... (1652) chez Damesme (Nicolas) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3705 ; cote locale : B_15_42. le 2013-12-27 16:58:16.

plus bas que leurs hanches,
Afin de couurir leurs habits
Moitié rouges & moitié gris.
En fin ils prirent l’attelage
Et les carosses de loüage ;
Ainsi que i’ay dit il fut fait,
Puis afin que tout fust parfait
Comme ils firent de la voiture,
Ils firent de la nourriture.    
Le Maistre Clerc des Bonnetiers
Entreprit, & tres volontiers
Comme il est homme sans reproche,
De faire mettre en certain coche
Que l’on auoit loüé exprés,
Ce que l’on nomme des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. LE SOVPER ROYAL DE PONTOISE, FAIT A... (1652) chez Damesme (Nicolas) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3705 ; cote locale : B_15_42. le 2013-12-27 16:58:16.

esté pressez,
Et comme on n’auoit mis assez,
De couuerts pour cette assemblée,
Qui plus belle vn peu m’eust semblée,
Si vn devin ne se fust pris
Dont ie me trouuay fort surpris
Car cette sinistre auanture
Me fist dire à Dieu la Voiture,
A Dieu Messieurs iusqu’à demain
Ie vous baise humblement la main.
Telle se passa la Serée
Qui ne fust de longue durée.    
Le Lendemain comme il fust iour
Fallut aller reuoir la Cour,
Affin d’auoir cette

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. LES QVARANTE-CINQ FAICTS CRIMINELS DV C.... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 17 pages. Langue : français. Page de titre en page 2.. Référence RIM : M0_2931 ; cote locale : C_11_17. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-03-30 07:24:59.

du Royaume,
doiuent estre payez, comme il le pretend par des tailles si precises
sur ses peuples de France. 4. Que le mesme Cantariny a donné sur chaque Louys d’or en
eschange de monnoye blanche, le prix de six iusques à huict
sols de profit par piece pour les voiturer en Italie, & que les voisins
& autres personnes ont veu apporter chez luy vne prodigieuse
quantité d’argent blanc à millions par des crocheteurs &
des charrettes chargees, bien que chacun sçache que son trafic
de Banque n’ait iamais accumulé en sa

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Saint-Julien,? [?]. LE COVRRIER BVRLESQVE DE LA GVERRE DE PARIS,... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Anuers, "Et se vend à Paris, au Palais". Partie 1. Voir aussi A_9_9 (partie 1). Dans Choix II de Moreau. Référence RIM : M0_814 ; cote locale : D_1_14. le 2013-07-22 15:47:33.


Renforcerent nos magasins,
Malgré Messieurs les Mazarins,
Ce conuoy nous vint de la Brie
Au nez d’vne trouppe ennemie,
Et fut conduit par Noirmontier,
Homme sçauant dans le mestier,
Et qui dans cette conjoncture
Garantit fort bien sa voiture
Des mains du Comte de Grançay
Où le combat fut balancé,
Mais nous eusmes victoire entiere,
Peu de nos gens au Cimetiere
Encor que le choc fust tres chaud,
Monsieur de la Roche-Foucaud
Et Monsieur de Duras le ieune
Blessez par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Saint-Julien,? [?]. LE COVRRIER BVRLESQVE DE LA GVERRE DE PARIS,... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Anvers; "Et se vend à Paris, au Palais". Partie 1. Voir aussi D_1_14 (partie 1). Dans Choix II de Moreau.. Référence RIM : M0_814 ; cote locale : A_9_9. le 2013-07-22 15:50:23. for bien sa voiture
Des mains du Comte de Crançay
Où le combat fut balancé,
Mais nous eusmes victoire entiere,
Peu de nos gens au Cimetiere
Encor que le choc fut tres chaud,
Monsieur de la Roche-Foucaud
Et Monsieur de Duras le ieune
Blessez par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. RECVEIL DE TOVTES LES DECLARATIONS DV ROY,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 48 pages. Langue : français. Avec privilège. Les dernières pages sont manquantes.. Référence RIM : M0_3046 ; cote locale : E_1_54. le 2014-08-10 12:23:59.

changement
par les Tresoriers de France ou Eleus, & que par prouision elles
soient executées, nonobstant oppositions & appellations quelconques,
& sans prejudice d’icelles ; Ordonnons que nos deniers qui
seront ainsi leuez par nos Officiers, soient voiturez incessamment
à l’Espargne, à l’exception des gages & droicts des Officiers qui
leur seront par Nous ordonnez. Et afin de donner en la presente
année quelque soulagement à nos Subjets des Prouinces où les
Elections sont establies, nous les auons deschargez

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. REQVESTE DV DVC DE VANDOSME AV PARLEMENT DE... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_67. Référence RIM : M0_3496 ; cote locale : B_9_13. le 2014-09-19 13:29:52.

allé ce temps-là en Bretagne
i’estimois que mes seruices luy seroient si clairement conneus
& mes crimes si illusoires que i’en attendois toute autre chose que
de me voir emmené d’Amboise cõme vn appellant de mort. Cela
& toutes les circonstances de cette voiture me donnerent vn tel
deplaisir, que dés lors le temperament de mon corps se cõmença à
alterer & ma santé se changer en fievre lente & extreme douleur
de teste. Lamont lequel l’on auoit mis tout expres aupres de moy
cõmetres-expert pour toutes sortes de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. REQVESTE DV DVC DE VENDOSME AV PARLEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Voir aussi B_9_13. Référence RIM : M0_3496 ; cote locale : C_9_67. le 2014-09-19 13:36:19.

allé ce temps là en Bretagne i’estimois
que mes seruices luy seroient si clairement cogneus & mes
crimes si illusoires que i’en attendois toute autre chose que de me
voir emmené d’Amboise comme vn appellant de mort. Cela & toutes
les circonstances de cette voiture me donnerent vn tel deplaisir,
que dés lors le temperamment de mon corps se commença à alterer
& ma santé se changer en fievre lente & extreme douleur de
teste. Lamont lequel l’on auoit mis tout expres aupres de moy
cõme tres-expert pour toutes sortes de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 26. Anonyme. REQVESTE PRESENTEE A MONSEIGNEVR LE PRINCE... (1649) chez Bessin (Nicolas) à Paris , 12 pages. Langue : français. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_3501 ; cote locale : C_8_55. le 2014-09-21 08:08:48.

estacade,
Et te fit gaigner les lieux hauts,
Craignant la fureur de ses eaux :
Qu’alors elle te fit la figue,
Telle que receuroit la Digue
Qui voudroit fixer le courant
De quelque furieux Torrent :
Qu’elle publia que sa gloire
Estoit de voiturer à boire
A paris pour tous ses Enfans
Qu’elle nourrit depuis mille ans :
Qu’en vain on l’appelle Nourrisse,
Si sa mamelle s’appetisse,
Et qu’on empesche le concours
Du Vin qui luy vient tous les iours ;
Sur tout de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 27. D. B. [signé] / Cyrano de... . LE GAZETTIER DES-INTERESSÉ, ET LE TESTAMENT... (1649) chez Brunet (Jean); Morlot (Claude) à Paris , 20 pages. Langue : français. Sur l'imprimé à Paris. Signature en page 18. Autre édition que: A_3_72 (partie 1) et C_5_24 (partie 1).. Référence RIM : M0_1466 ; cote locale : E_1_58. le 2014-12-10 12:46:37.

de la honte, à voir
des Princes incommodez, ou des Cheuaux ont des appartemens
superbes, & la posterité aura peine à croire qu’vne curiosité
cruelle ait basty des Escuries de ruine de toutes nos villes. Le soin qu’il a eu de ses domestiques de manege & de voiture,
ne luy a point fait perdre celuy de ses Niepces, pour fortifier sa tyrannie,
par l’appuy des plus puissantes maisons de France : & c’est
pout cette raison qu’il a tourné ses yeux du costé de l’Arsenal, du
Chasteau Trompette, & de Richelieu, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 28. D. B. [signé] / Cyrano de... . LE GAZETTIER DES-INTERRESSÉ. (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 24 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi A_3_72 (partie 1) et E_1_58 (autre édition).. Référence RIM : M0_1466 ; cote locale : C_5_24. le 2014-12-10 12:40:09.

Princes incommodez, ou des Cheuaux ont des appartemens
superbes, & la posterité aura peine à croire qu’vne
curiosité cruelle ait basty des Escuries de ruine de
toutes nos villes.   Le soin qu’il a eu de ses domestiques de manege &
de voiture, ne luy a point fait perdre celuy de ses
Niepces, pour fortifier sa tyrannie, par lappuy des
plus puissantes maisons de France ; & c’est pour cette
raison qu’il a tourné ses yeux du costé de l’Arsenal,
du Chasteau Trompette, & de Richelieu, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 29. D. B. [signé] / Cyrano de... . LE GAZETTIER DES-INTERRESSÉ. (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 24 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_5_24 (partie 1) et E_1_58 (autre édition).. Référence RIM : M0_1466 ; cote locale : A_3_72. le 2014-12-10 12:38:53.

Princes incommodez, ou des Cheuaux ont des appartemens
superbes, & la posterité aura peine à croire qu’vne
curiosité cruelle ait basty des Escuries de ruine de
toutes nos villes.   Le soin qu’il a eu de ses domestiques de manege &
de voiture, ne luy a point fait perdre celuy de ses
Niepces, pour fortifier sa tyrannie, par lappuy des
plus puissantes maisons de France; & c’est pour cette
raison qu’il a tourné ses yeux du costé de l’Arsenal,
du Chasteau Trompette, & de Richelieu, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 30. D. B. [signé] / Cyrano de... . LE GENIE DEMASQVÉ ET LE TEMPS PASSÉ ET... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 24 pages. Langue : français. Signé D. B. au colophon.. Référence RIM : M0_1493 ; cote locale : C_5_31. le 2014-01-11 07:29:02.

Princes incommodez, ou des Cheuaux ont des appartemens
superbes, & la posterité aura peine à croire qu’vne
curiosité cruelle ait basty des Escuries de ruine de
toutes nos villes.   Le soin qu’il a eu de ses domestiques de manege &
de voiture, ne luy a point fait perdre celuy de ses
Niepces, pour fortifier sa tyrannie, par lappuy des
plus puissantes maisons de France ; & c’est pour cette
raison qu’il a tourné ses yeux du costé de l’Arsenal,
du Chasteau Trompette, & de Richelieu, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 31. Mazarin, Jules [signé]. LETTRE DV MAZARIN, ESCRITE A L’AGENT de... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Signée et datée du 25 février 1649 au colophon.. Référence RIM : M0_2119 ; cote locale : A_5_62. le 2014-06-02 08:18:22.

qu’apres la leuée du siege n’ayant plus de Chefs affidez,
ny des Magalotti à y enuoyer, mon commerce fut ruiné, & ie
ne pouuois plus faire tenir de dela que des cent mil escus à la fois,
au lieu de milions, qui passoient auparauant, ce qui me ruinoit en
frais de voiture, c’est pourquoy ma banque n’alla pas si bien iusqu’a
la guerre de Naples, qui fut vn pretexte plus specieux que ie
n’eusse peu souhaitter pour faire des transports d’argent, vous
sçauez que i’auois desia bien commencé à le faire valoir, mais vn
second

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 32. N. I. T. / Jamin, Nicolas [?]. LES GABELLES ESPVISEES A MONSEIGNEVR LE DVC... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_75. Référence RIM : M0_1462 ; cote locale : C_5_23. le 2014-02-12 14:04:46.

sur les chemins pour empescher lesdits
Fauxsauniers d’aller dauantage à Nante : Vous
sçauez que l’enuie est vne chose qui se rencontre
fort souuẽt dans les hõmes, & principalement dãs
ceux qui n’ont point de bien, & comme le bruit de
cette voiture de sel fust allé iusques à Orleans :
Ceux d’Orleans ayant dessein d’en faire de mesme
s’accordent auec ceux de Tours, & font ce
complot ensemble, lesquels outre les defenses cy-dessus
faites, prennent du canon, s’attrouppent,
forcent vn passage qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 33. N. I. T. / Jamin, Nicolas [?]. LES GABELLES ESPVISEES A MONSEIGNEVR LE DVC... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_23. Référence RIM : M0_1462 ; cote locale : A_3_75. le 2014-02-12 14:07:34.

sur les chemins pour empescher lesdits
Faux sauniers d’aller dauantage à Nante: Vous
sçauez que l’enuie est vne chose qui se rencontre
fort souuẽt dans les hõmes, & principalement dãs
ceux qui n’ont point de bien, & comme le bruit de
cette voiture de sel fust allé iusques à Orleans:
Ceux d’Orleans ayant dessein d’en faire de mesme
s’accordent auec ceux de Tours, & font ce
complot ensemble, lesquels outre les defenses cy-dessus
faites, prennent du canon, s’attrouppent,
forcent vn passage qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 34. Sarasin, Jean-François [?]. COQ-A-L’ASNE OV, LETTRE BVRLESQVE DV SIEVR... (1649) chez Voiture (veuve et héritiers de) [?] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_2_40. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_797 ; cote locale : E_1_125. le 2014-10-26 16:03:58.

affaires & nouuelles du temps.

A PARIS,
Chez la veufue & heritiers de l’Autheur, ruë Bon-conseil,
à l’enseigne du bout du Monde.

M. DC. XLIX. COQ-A-L’ASNE OV LETTRE BVRLESQVE
du Sieur Voiture ressuscité, au preux Cheualier
Guischeus, aliàs le Mareschal de Grammont.

Sur les affaires & nouuelles du temps.  
TROVVEZ bon que ie vous escriue,
Sans vous informer du Qui-Viue,
Et sans regarder de trauers
Cette

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 35. Sarasin, Jean-François [?]. COQ-A-L’ASNE, OV LETTRE BVRLESQVE DV SIEVR... (1649) chez Voiture (veuve et héritiers de) [?] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_125. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_797 ; cote locale : C_2_40. le 2014-10-26 16:06:16.

les affaires & nouuelles du temps.

A PARIS,
Chez la vefue & heritiers de l’Autheur, ruë Bonconseil,
à l’enseigne du bout du Monde.

M. DC. XLIX. COQ-A-L’ASNE OV LETTRE BVRLESQVE
du Sieur Voiture ressuscité, au preux Cheualier
Guischeus, aliàs le Mareschal de Grammont.

Sur les affaires & nouuelles du temps.  
TROVVEZ bon que ie vous escriue,
Sans vous informer du Qui-Viue,
Et sans regarder de trauers
Cette

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 36. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

dire à Achille Patrocle est
mort, il debutte par ces mots. Patrocle gist, & commence
ce recit par son Epitaphe, ainsi ie ne vous en feray point à deux fois, & pour vous traicter comme
vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez

=> Afficher la page


Occurrence 37. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

gist, & commence
ce recit par son Epitaphe, ainsi ie ne vous en feray point à deux fois, & pour vous traicter comme
vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez dequoy, ie vous diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas

=> Afficher la page


Occurrence 38. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

son Epitaphe, ainsi ie ne vous en feray point à deux fois, & pour vous traicter comme
vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez dequoy, ie vous diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas glorieux de mourir
de la fiévre,

=> Afficher la page


Occurrence 39. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez dequoy, ie vous diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas glorieux de mourir
de la fiévre, cette maladie qui prend les choses
chaudement, & qui se ressouuient tousiours que les
Romains

=> Afficher la page


Occurrence 40. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas glorieux de mourir
de la fiévre, cette maladie qui prend les choses
chaudement, & qui se ressouuient tousiours que les
Romains l’ont adorée, n’auoit peu souffrir ce mespris,
& qu’apres auoir bruslé deux ans Voiture à
petit feu, lors qu’elle sembloit estre satisfaite d’vne
si cruelle vengeance, tout d’vn coup elle auoit redoublé
sa haine contre luy auec tant d’ardeur & de
violence, qu’elle l’auoit emporté en quatre iours.
C’est à quoy l’on attribuë la

=> Afficher la page


Occurrence 41. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

entretiendray
point des ouurages que nos amis ont
composez sur ce suiet, de la tristesse vniuerselle de
la Cour du grand dueil qu’ont pris Messieurs de
l’Academie : & enfin de ce qui s’est passé entre les
hommes aux derniers deuoirs qu’on a rendus à
Voiture. I’ay bien de plus grands mysteres à vous
reueler, I’ay à vous apprendre ce qui s’est fait au
Parnasse, & combien illustres ont esté les funerailles
dont Apollon & les Muses ont honoré le deffunct
ne demandez point qui m’en a instruit, c’est vn

=> Afficher la page


Occurrence 42. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.


Sans demander quoy ny comment,
Car en fin si seulement
Vous en doutiez vn moment
Ie quitterois là l’Histoire
Qui n’a que ce fondement.   Supposé donc que vous me croyez, ie continueray
à vous dire qu’aussi tost que le foible Voiture eut
rendu l’esprit, le Genie qui l’auoit accompagné pendant
le cours de sa vie, partit, selon la coustume, pour
en porter la nouuelle au Parnasse : Mais parce qu’il
estoit delicat, qu’il faisoit la pluspart de ses traites en
littiere, & qu’il

=> Afficher la page


Occurrence 43. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

qui l’auoit accompagné pendant
le cours de sa vie, partit, selon la coustume, pour
en porter la nouuelle au Parnasse : Mais parce qu’il
estoit delicat, qu’il faisoit la pluspart de ses traites en
littiere, & qu’il s’amusoit à badiner par les Hostelleries.
Voiture estoit pleuré parmy les hommes qu’Apollon
ne sçauoit pas encor qu’il fust mort. On fit
diuers iugemens de ce Genie dans les lieux où il
passa : les vns le prenoient pour vn Genie enioué, les
autres pour vn Genie particulier, quelques-vns
pour vn grand

=> Afficher la page


Occurrence 44. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

de ce Genie dans les lieux où il
passa : les vns le prenoient pour vn Genie enioué, les
autres pour vn Genie particulier, quelques-vns
pour vn grand Genie. Il ne sembla commun à pas
vn, & pas vn ne le trouua mauuais. Aussi-tost que la
nouuelle de la mort de Voiture fut sçeuë d’Apollon,
il fit escrire & porter les billets de son seruice, qui ne
different des nostres qu’en ce que c’est au nom du
Dieu qu’on prie & qu’ils sont escrits en vers : voicy
celuy de Voiture.  
De par le fils de

=> Afficher la page


Occurrence 45. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

mauuais. Aussi-tost que la
nouuelle de la mort de Voiture fut sçeuë d’Apollon,
il fit escrire & porter les billets de son seruice, qui ne
different des nostres qu’en ce que c’est au nom du
Dieu qu’on prie & qu’ils sont escrits en vers : voicy
celuy de Voiture.  
De par le fils de Iupiter
Vous estes priez d’assister
Aux funerailles de Voiture,
Qui demain Mardy se feront
Au Parnasse en sa sepulture.
Où les Muses se trouueront.   Tout le monde spirituel estant ainsi conuié

=> Afficher la page


Occurrence 46. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

les billets de son seruice, qui ne
different des nostres qu’en ce que c’est au nom du
Dieu qu’on prie & qu’ils sont escrits en vers : voicy
celuy de Voiture.  
De par le fils de Iupiter
Vous estes priez d’assister
Aux funerailles de Voiture,
Qui demain Mardy se feront
Au Parnasse en sa sepulture.
Où les Muses se trouueront.   Tout le monde spirituel estant ainsi conuié le Mardy
qui fut le septiéme de Iuillet de l’année 1648. Car pour vous dire, desja vne partie

=> Afficher la page


Occurrence 47. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.


Quand la porte du iour s’ouurit,
De nuages noirs se couurit,
Taschant par ses couleurs funebres
A continuer les tenebres
Sous ces tristes manteaux de deuil,
Elle parut la larme à l’œil
Et rendit en cette auanture
Cephale ialoux de Voiture
Du grand deluge de ses pleurs,
Elle noya toutes les fleurs,
Et grossit les flots d’Hypocrene
Presque autant que ceux de la Seine,
Quelqu’vn qui cét endroit lira
Quelque bel esprit me dira,
Qu’encore que Voiture eust des

=> Afficher la page


Occurrence 48. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.


Cephale ialoux de Voiture
Du grand deluge de ses pleurs,
Elle noya toutes les fleurs,
Et grossit les flots d’Hypocrene
Presque autant que ceux de la Seine,
Quelqu’vn qui cét endroit lira
Quelque bel esprit me dira,
Qu’encore que Voiture eust des charmes,
Il ne meritoit pas ces larmes.
Que l’Aurore se faisoit tort,
De pleurer chaudement sa mort :
Veu qu’il monstroit par tout pour elle
Vne auersion naturelle,
Ne la voyant que rarement,
Et tousiours fort

=> Afficher la page


Occurrence 49. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

l’autre le miroir, l’autre les pincettes, & enfin les
autres les peignes d’escaille de tortuë, les boettes
de poudre, les pommades, les essences, les huilles,
les sauonnettes, les pastilles & le reste des armes qui
auoient seruy aux conquestes du grand Voiture.
Mais voyez comment on se trompe au choix qu’on
fait des amis : Ces petits fripons qui pensoient duper
le mõde auec leur, larmes feintes, dés qu’ils croyoiẽt
n’estre point apperceus, badinoient auec les choses
qu’ils portoient, l’vn faisoit des

=> Afficher la page


Occurrence 50. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

le
miroir, l’autre se bridoit de la bigotere, l’autre tiroit
les poils des sourcils de ses compagnons auec les
pincettes. Il y en auoit mesme vn qui s’enfarinoit de
la poudre, & vn autre qui se faisoit des lunettes de la
peinture, dont dans les derniers temps Voiture raieunissoit
sa barbe. Apres eux paroissoient vingt
grands Cupidons, couronnez de palmes & de cyprés,
armez en Amour : Mais ayant leurs armes couuertes
de crespe, ils portoient les marques de plusieurs victoires
galantes, des bracelets de cheueux des

=> Afficher la page


Occurrence 51. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

armez en Amour : Mais ayant leurs armes couuertes
de crespe, ils portoient les marques de plusieurs victoires
galantes, des bracelets de cheueux des bagues,
des rubans, des bourses pleines d’argent, des
bauolets & des aprestadors de pierreries, car Voiture
auoit aymé depuis le sceptre iusques à la houlette,
depuis la couronne iusqu’à la calle.    
Vn certain Amour de respect,
Amour d’ordinaire suspect,
Et qui demande dauantage
Qu’il ne monstre dans son visage,
Auec vn

=> Afficher la page


Occurrence 52. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

les boettes de portraict fermées.
On voyoit apres eux vn Amour seul, qui
auoit la mine d’vn enfant fort opiniastre, on l’appelloit
l’Amour Constant, celuy-là de sa nature est
bien plus dangereux que ses Freres : Le mauuais
garçon auoit si cruellement tourmenté Voiture, que
pour exprimer le desordre de son ame. Il l’auoit
contraint de faire imprimer au deuant du Poeme de
l’Arioste, qu’il n’estoit pas moins furieux que Roland,
aussi depuis ces mauuais traittemens, Voiture
ne l’auoit iamais peu souffrir, non pas mesme en

=> Afficher la page


Occurrence 53. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

Le mauuais
garçon auoit si cruellement tourmenté Voiture, que
pour exprimer le desordre de son ame. Il l’auoit
contraint de faire imprimer au deuant du Poeme de
l’Arioste, qu’il n’estoit pas moins furieux que Roland,
aussi depuis ces mauuais traittemens, Voiture
ne l’auoit iamais peu souffrir, non pas mesme en la
personne de l’Angelique, pour laquelle il auoit
tant enduré, tellement que cette pauure Dame en
auoit esté persecutée à son tour. En l’enuoyãt à
Madame Saintot,
il y fit imprimer
au

=> Afficher la page


Occurrence 54. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

à son tour. En l’enuoyãt à
Madame Saintot,
il y fit imprimer
au lieu
où l’on met
l’Epistre dedicatoire vne
lettre amoureuse.  
Elle auoit souffert sa blessure,
Sur la terre & les flots par le monde courant
Pour Voiture,
Mais pour Voiture indifferent.
Tantost suiuant sa debile personne,
Des riuages de Seine au riuage de Somme,
Et cela veut dire en somme,
Depuis Paris à Peronne, I
Pourtant sur les chemins, chantant gaillardement
Pour

=> Afficher la page


Occurrence 55. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

Madame Saintot,
il y fit imprimer
au lieu
où l’on met
l’Epistre dedicatoire vne
lettre amoureuse.  
Elle auoit souffert sa blessure,
Sur la terre & les flots par le monde courant
Pour Voiture,
Mais pour Voiture indifferent.
Tantost suiuant sa debile personne,
Des riuages de Seine au riuage de Somme,
Et cela veut dire en somme,
Depuis Paris à Peronne, I
Pourtant sur les chemins, chantant gaillardement
Pour flatter son tourment.
PVIS QVE

=> Afficher la page


Occurrence 56. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.


De la veufue du Roy Mausole :
Or cela soit dit en passant
Pour la belle que i’ayme tant :
Enfin suiuoit vne volée
Grande & confusément meslée.
D’Amours de toutes les façons,
C’estoient tous ces oyseaux garçons
Dont voiture a donné la liste,
Apres on voyoit sur leur piste
Les Amours d’obligation,
Les Amours d’inclination,
Quantité d’Amours idolatres,
Vne trouppe d’Amours folastres
Force Cupidons insensez,
Des Cupidons

=> Afficher la page


Occurrence 57. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

de l’Vniuers,
Mais vn peu de treve à nos vers,
Et pour discourir d’autre chose
Retournons tout court à la prose.   Dans l’Epistre
à Monsieur de
Colligny. Les Amours acheuoient de passer lors que l’on
vit venir les Auteurs que Voiture auoit aymez, &
ausquels il auoit fort affecté de ressembler : Ils honoroient
cette Pompe de leur presence, & marchoient
selon leurs degrez d’ancienneté : Les Latins
all oient les premiers, car pour les Grecs, d’autant
que Voiture pretendoit que tout

=> Afficher la page


Occurrence 58. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

vit venir les Auteurs que Voiture auoit aymez, &
ausquels il auoit fort affecté de ressembler : Ils honoroient
cette Pompe de leur presence, & marchoient
selon leurs degrez d’ancienneté : Les Latins
all oient les premiers, car pour les Grecs, d’autant
que Voiture pretendoit que tout François de par
Francus descendoit d’Hector, il les auoit tousiours hays comme les ennemis de ses peres : Il auoit composé
quelques Epistres & quelques vers que l’ancienne
Rome auroit approuuez, & pour l’en

=> Afficher la page


Occurrence 59. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

Vitturius nulli nugarum læude secundus.   Les Italiens marchoient apres les Latins, & auoient
comme eux,  
Sonetti madrigaletti
Versi sciolti vezzozetti
Di Vincenzo Vetturetti.   Le Cieco d’Adria qui les entendoit loüer Voiture,
demandoit au Tassoné qui le conduisoit,
qui estoit ce François dont on disoit tant de bien,
car pour luy il ne l’auoit iamais veu ny iamais leu aucun de ses ouurages, le Tassoné à sa mode accoustumée
luy respondit,    
Era

=> Afficher la page


Occurrence 60. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

caual da paladino
Sotto quel graue peso andaua piano
E parea caual da Vetturino :
Benche tal volta porti sú la schiena
Di Poeti moderni vna dozena.   Les Espagnols passoient les troisiesmes, & disoient
en chemin faisant, vnas decimas que Voiture
auoit composee en Castillan.  
Ces gens rauis de la beauté
De ces vers pleins de maiesté,
Admiroient vn si noble ouurage,
Et chacun au stile trompé
Crioit tout haut en son langage
Es dé Lepé, es dé Lopé.  

=> Afficher la page


Occurrence 61. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.


Aunque es dé Lope oieron
Es de Vettura dixeron.   Apres ces Auteurs Estrangers paroissoient nos
vieux Romanciers. On y voyoit presque tous ceux qui ont escrit depuis Philippes Auguste iusques au
grand Roy François, & parce que Voiture auoit
pris vn singulier plaisir à lire leurs ouurages & à
trauailler en leur stile, ils vouloient pour le recompense
croniquer ses faits, & donnoient en passant
vn inuentaire des chapitres du Roman qu’ils pretendoient
en escrire, celuy qu’on m’a

=> Afficher la page


Occurrence 62. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

le iour de leurs
nopces. 25 Dans la lettre
à Monsieur
de Colligny. CHAP. XVI. Comme Vetturius se battoit nuict & iour, 26 &
de l’Edict des duels qui n’estoit pas fait pour luy. 26 La Reyne
dit quand elle
sceut que Voiture
s’estoit
battu que l’Edict,
&c. CHAP. XVII. Comme Vetturius emprunta 27 le cornet & les
dez de Bridoye, dont il ne pût trouuer chanse : &
comme il sembloit niaiser, & pourtant n’estoit grain
niais. 27 Il ioüoit

=> Afficher la page


Occurrence 63. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

sembloit niaiser, & pourtant n’estoit grain
niais. 27 Il ioüoit &
perdoit, il auoit
la mine
niaise. CHAP. XVIII. Ces Romanciers estoient suiuis d’vne trouppe de
bonnes gens, se lamentans pitoyablement, C’estoit
nos vieux Poëtes que Voiture auoit remis en
vogue par ses Balades, ses Triolets & ses Rondeaux,
& qui par sa mort retournoient dans leur ancien
descry : Maror qui sur tout luy estoit le plus obligé,
se plaignant plus fortement que les autres, & à demy
desesperé leur chantoit

=> Afficher la page


Occurrence 64. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.


VOITVRE EST MORT A DIEV LA MVSE
ANTIQVE.    
Bien est raison que soyons esplorez
Quand Atropos la parque safraniere
En retranchant les beaux filets dorez
Où tant se plut sa sœur la Filandiere
A fait tomber Voiture dans la biere :
Bien nous faut-il prendre le chalumeau
Et tristement ainsi qu’au Renouueau,
Le Rossignol au boccage rustique
Chacun chanter en pleurant comme vn veau
VOITVRE EST MORT ADIEV LA MVSE
ANTIQVE.    
Or nous

=> Afficher la page


Occurrence 65. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

semble que ie le Voy
De noir comme vn Page vestu
En sa nouuelle tablature
Cherchant trois rimes à Voyture.    
Il cheminoit en ce convoy
Le front ridé, l’œil abbatu
La barbe iusqu’à la ceinture
Triste du trespas de Voiture   Neuf-Germain
qui fait
des Vers, les
syllabes du
nom de celuy
pour qui il les
fait seruant de
rimes. Cet homme menoit Pegaze en main, & ce cheual
venoit la, par ce que comme Voiture estoit petit
il auoit accoustumé de

=> Afficher la page


Occurrence 66. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

la ceinture
Triste du trespas de Voiture   Neuf-Germain
qui fait
des Vers, les
syllabes du
nom de celuy
pour qui il les
fait seruant de
rimes. Cet homme menoit Pegaze en main, & ce cheual
venoit la, par ce que comme Voiture estoit petit
il auoit accoustumé de s’agenoüiller badinement
toutes les fois qu’il vouloit monter dessus. Le pauure
cheual marchoit auec grand peine, tant il auoit
les jambes de derriere gorgées de ces eaux qui luy
descendent incessamment, & qui se sont

=> Afficher la page


Occurrence 67. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

elles ont fait
vn vilain marais au pied du Parnasse, & produit
toutes les grenoüilles poetiques dont nous sommes
persecutez.  
Comme vn vieux cheual de renvoy
Maigre, harassé, courbatu
Venoit la debile monture
Aux funerailles de Voiture.   Son corbeau & son chien y venoient aussi, le
corbeau iettoit des cris pitoyables, & le chien ne
disoit mot, au contraire, il marchoit fort pensif, &
tenoit la queue entre les iambes : On s’estonna fort
de n’y voir point le 2 Grillon,

=> Afficher la page


Occurrence 68. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

aussi, le
corbeau iettoit des cris pitoyables, & le chien ne
disoit mot, au contraire, il marchoit fort pensif, &
tenoit la queue entre les iambes : On s’estonna fort
de n’y voir point le 2 Grillon, le Hibou, la Tortuë, & la Taupe, à qui Voiture auoit donné l’immortalité
dans ses ouurages, & qui à moins d’vne estrange
ingratitude ne pouuoient luy refuser les derniers
deuoirs : Mais le miserable estat où le desespoir de
cette mort les auoit reduits, & dans lequel ils sont
encore, les deuoit

=> Afficher la page


Occurrence 69. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

autre que moy vous les racontoit,
Mais ie vous les garantis vrayes, & ie les sçay d’original.   1 Il auoit vn
corbeau & vn
chien.
2 On enuoya à
Mr Esprit pour
estresnes vn
grillon, vn hibou,
vne tortuë
& vne taupe,
& Voiture
fit des Vers sur
cette galãterie.  
Le Crillon saisi de douleur,
Voulant mourir en ce malheur,
S’estoit cheminant sur les pistes
Des anciens Gymnosophistes,
Au trauers des flammes ietté,
Et dans vn four

=> Afficher la page


Occurrence 70. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.


D’illustres marques de bruslure,
Comme autrefois on remarque
La femme du grand Seneca,
Portant sur son visage pasle
Des marques d’amour coniugale.
Le Hibou l’vnique soulas,
Et les delices de Pallas,
Qui deuant que le bon Voiture
Eust suby la loy de nature,
Ne recherchoit que l’entretien
Du gentil peuple Athenien :
Maintenant, dont chacun s’estonne.
Ne voulant frequenter personne,
Melancholique, songe-creux,
D’vn esprit fantasque & hideux,

=> Afficher la page


Occurrence 71. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

la teste à la fenestre :
Mais on tient pour tout asseuré,
Que la Taupe a si fort pleuré,
Qu’enfin elle a perdu la veue.
Qu’elle dit qu’elle est resolue
De porter tousiours le grand deuil
Et pour rencontrer le cercueil
Qui le fameux Voiture enserre
De fouiller par toute la terre
Cherchant sur tout dans les jardins
Comme croyant que les iasmins
Et les fleurs de cette nature,
Naissent sur cette sepulture,
Ou le plus insolent hyuer
N’oseroit les aller trouuer,
Au

=> Afficher la page


Occurrence 72. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

les aller trouuer,
Au reste bien determinée
Ne cessant ny nuict ny iournée,
De trauailler aueuglement
Que si dans ce beau monument
Le destin permet qu’elle arriue
De s’enterrer là toute viue,
Et d’accompagner à la mort
Voiture qu’elle ayma si fort.
Or maintenant ie vous demande
Si cette miserable bande
Ne pouuoit pas honnestement
S’excuser de l’enterrement.   La representation de Voiture paroissoit enfin
couronnée de laurier, & portée sur les

=> Afficher la page


Occurrence 73. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

De s’enterrer là toute viue,
Et d’accompagner à la mort
Voiture qu’elle ayma si fort.
Or maintenant ie vous demande
Si cette miserable bande
Ne pouuoit pas honnestement
S’excuser de l’enterrement.   La representation de Voiture paroissoit enfin
couronnée de laurier, & portée sur les espaules de
huict beaux garçons : C’estoient les ieux & les ris
qui l’auoient accompagné pendant sa vie : mais les
ris estoient melancholiques, & les ieux ne prenoient rien en

=> Afficher la page


Occurrence 74. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

faire place à
coups de tirses, la pompe auroit eu peine à passer :
Les lauriers rompant sous le faix de la canaille Poëtique
qui auoit monté dessus, & tout le monde
auoüant que depuis les funerailles de Catulle, que
son siecle regardoit comme le nostre a fait Voiture,
on n’auoit point veu au Parnasse vne si belle assemblée.
Apres qu’on eut rendu les derniers deuoirs à
l’Image du deffunct, Apollon couronné de cyprez,
tenant vn luth & s’auançant deuant les hommes &
deuant les Dieux, chanta des vers. En cet

=> Afficher la page


Occurrence 75. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

deuant les Dieux, chanta des vers. En cet endroit si
i’eusse creu l’enthousiasme, i’aurois poussé quantité
de vers, mais la raison s’estant presentee à poinct
nommé, & m’ayant monstré qu’il ne m’appartenoit
pas de faire parler Apollon ny de loüer Voiture, i’ay
esté obligé d’en demeurer là, mon dessein estoit
apres luy auoir donné toutes les louanges qu’on
peut donner à vn homme d’esprit, & qu’il meritoit
sans doute, de le faire choisir par Apollon pour son
Collegue à l’Empire de la Poësie,

=> Afficher la page


Occurrence 76. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

dire à Achille Patrocle est
mort, il de butte par ces mors. Patrocle gist, & commence
ce recit par son Epitaphe, ainsi ie ne vous en feray point à deux fois, & pour vous traicter comme
vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez

=> Afficher la page


Occurrence 77. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

gist, & commence
ce recit par son Epitaphe, ainsi ie ne vous en feray point à deux fois, & pour vous traicter comme
vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez dequoy, ie vous diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas

=> Afficher la page


Occurrence 78. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

son Epitaphe, ainsi ie ne vous en feray point à deux fois, & pour vous traicter comme
vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez dequoy, ie vous diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas glorieux de mourir
de la fiévre,

=> Afficher la page


Occurrence 79. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez dequoy, ie vous diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas glorieux de mourir
de la fiévre, cette maladie qui prend les choses
chaudement, & qui se ressouuient tousiours que les
Romains

=> Afficher la page


Occurrence 80. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas glorieux de mourir
de la fiévre, cette maladie qui prend les choses
chaudement, & qui se ressouuient tousiours que les
Romains l’ont adorée, n’auoit peu souffrir ce mespris,
& qu’apres auoir bruslé deux ans Voiture à
petit feu, lors qu’elle sembloit estre satisfaite d’vne
si cruelle vengeance, tout d’vn coup elle auoit redoublé
sa haine contre luy auec tant d’ardeur & de
violence, qu’elle l’auoit emporté en quatre iours.
C’est à quoy l’on attribuë la

=> Afficher la page


Occurrence 81. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

entretiendray
point des ouurages que nos amis ont
composez sur ce suiet, de la tristesse vniuerselle de
la Cour du grand dueil qu’ont pris Messieurs de
l’Academie : & enfin de ce qui s’est passé entre les
hommes aux derniers deuoirs qu’on a rendus à
Voiture. I’ay bien de plus grands mysteres à vous
reueler, I’ay à vous apprendre ce qui s’est fait au
parnasse, & combien illustres ont esté les funerailles
dont Apollon & les Muses ont honoré le deffunct
ne demandez point qui m’en a instruit, c’est vn

=> Afficher la page


Occurrence 82. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.


Sans demander quoy ny comment,
Car en fin si seulement
Vous en doutiez vn moment
Ie quitterais là l’Histoire
Qui n’a que ce fondement.   Supposé donc que vous me croyez, ie continueray
à vous dire qu’aussi tost que le foible Voiture eut
rendu l’esprit, le Genie qui l’auoit accompagné pendant
le cours de sa vie, partit, selon la coustume, pour
en porter la nouuelle au Parnasse : Mais parce qu’il
estoit delicat, qu’il faisoit la pluspart de ses traites en
littiere, & qu’il

=> Afficher la page


Occurrence 83. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

qui l’auoit accompagné pendant
le cours de sa vie, partit, selon la coustume, pour
en porter la nouuelle au Parnasse : Mais parce qu’il
estoit delicat, qu’il faisoit la pluspart de ses traites en
littiere, & qu’il s’amusoit à badiner par les Hostelleries,
Voiture estoit pleuré parmy les hommes qu’Apollon
ne sçauoit pas encor qu’il fust mort. On fit
diuers iugemens de ce Genie dans les lieux où il
passa : les vns le prenoient pour vn Genie enioué, les
autres pour vn Genie particulier, quelques-vns
pour vn grand

=> Afficher la page


Occurrence 84. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

de ce Genie dans les lieux où il
passa : les vns le prenoient pour vn Genie enioué, les
autres pour vn Genie particulier, quelques-vns
pour vn grand Genie. Il ne sembla commun à pas
vn, & pas vn ne le trouua mauuais. Aussi-tost que la
nouuelle de la mort de Voiture fut sçeuë d’Apollon,
il fit escrire & porter les billets de son seruice, qui ne
different des nostres qu’en ce que c’est au nom du
Dieu qu’on prie & qu’ils sont escrits en vers : voicy
celuy de Voiture.  
De par le fils de

=> Afficher la page


Occurrence 85. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

mauuais. Aussi-tost que la
nouuelle de la mort de Voiture fut sçeuë d’Apollon,
il fit escrire & porter les billets de son seruice, qui ne
different des nostres qu’en ce que c’est au nom du
Dieu qu’on prie & qu’ils sont escrits en vers : voicy
celuy de Voiture.  
De par le fils de Iupiter
Vous estes priez d’assister
Aux funerailles de Voiture,
Qui demain Mardy se feront
Au Parnasse en sa sepulture.
Où les Muses se trouueront.   Tout le monde spirituel estant ainsi conuié

=> Afficher la page


Occurrence 86. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

les billets de son seruice, qui ne
different des nostres qu’en ce que c’est au nom du
Dieu qu’on prie & qu’ils sont escrits en vers : voicy
celuy de Voiture.  
De par le fils de Iupiter
Vous estes priez d’assister
Aux funerailles de Voiture,
Qui demain Mardy se feront
Au Parnasse en sa sepulture.
Où les Muses se trouueront.   Tout le monde spirituel estant ainsi conuié le Mardy
qui fut le septiéme de Iuillet de l’année 1648. Car pour vous dire, desja vne partie

=> Afficher la page


Occurrence 87. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.


Quand la porte du iour s’ouurit,
De nuages noirs se couurit,
Taschant par ses couleurs funebres
A continuer les tenebres
Sous ces tristes manteaux de deuil,
Elle parut la larme à l’œil
Et rendit en cette auanture
Cephale ialoux de Voiture
Du grand deluge de ses pleurs,
Elle noya toutes les fleurs,
Et grossit les flots d’Hypocrene
Presque autant que ceux de la Seine,
Quelqu’vn qui cét endroit lira
Quelque bel esprit me dira,
Qu’encor que Voiture eust des

=> Afficher la page


Occurrence 88. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.


Cephale ialoux de Voiture
Du grand deluge de ses pleurs,
Elle noya toutes les fleurs,
Et grossit les flots d’Hypocrene
Presque autant que ceux de la Seine,
Quelqu’vn qui cét endroit lira
Quelque bel esprit me dira,
Qu’encor que Voiture eust des charmes,
Il ne meritoit pas ces larmes.
Que l’Aurore se faisoit tort,
De pleurer chaudement sa mort :
Veu qu’il monstroit par tout pour elle
Vne auersion naturelle,
Ne la voyant que rarement,
Et tousiours fort

=> Afficher la page


Occurrence 89. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

l’autre le miroir, l’autre les pincettes, & enfin les
autres les peignes d’escaille de tortuë, les boettes
de poudre, les pommades, les essences, les huilles,
les sauonnettes, les pastilles & le reste des armes qui
auoient seruy aux conquestes du grand Voiture.
Mais voyez comment on se trompe au choix qu’on
fait des amis : Ces petits fripons qui pensoient duper
le mõde auec leur, larmes feintes, dés qu’ils croyoiẽt
n’estre point apperceus, badinoient auec les choses
qu’ils portoient, l’vn faisoit des

=> Afficher la page


Occurrence 90. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

le
miroir, l’autre se bridoit de la bigotere, l’autre tiroit
les poils des sourcils de ses compagnons auec les
pincettes. Il y en auoit mesme vn qui s’enfarinoit de
la poudre, & vn autre qui se faisoit des lunettes de la
peinture, dont dans les derniers temps Voiture raieunissoit
sa barbe. Apres eux paroissoient vingt
grands Cupidons, couronnez de palmes & de cyprés,
armez en Amour : Mais ayant leurs armes couuertes
de crespe, ils portoient les marques de plusieurs victoires
galantes, des bracelets de cheueux, des

=> Afficher la page


Occurrence 91. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

en Amour : Mais ayant leurs armes couuertes
de crespe, ils portoient les marques de plusieurs victoires
galantes, des bracelets de cheueux, des bagues,
des rubans, des rubans, des bourses pleines d’argent, des
bauolets & des aprestadors de pierreries, car Voiture
auoit aymé depuis le sceptre iusques à la houlette,
depuis la couronne iusqu’à la calle.    
Vn certain Amour de respect,
Amour d’ordinaire suspect,
Et qui demande dauantage
Qu’il ne monstre dans son visage,
Auec vn

=> Afficher la page


Occurrence 92. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

les boettes de portraict fermées.
On voyoit apres eux vn Amour seul, qui
auoit la mine d’vn enfant fort opiniastre, on l’appelloit
l’Amour Constant, celuy-là de sa nature est
bien plus dangereux que ses Freres : Le mauuais
garçon auoit si cruellement tourmenté Voiture, que
pour exprimer le desordre de son ame. Il l’auoit
contraint de faire imprimer au deuant du Poeme de
l’Arioste, qu’il n’estoit pas moins furieux que Roland,
aussi depuis ces mauuais traittemens, Voiture
ne l’auoit iamais peu souffrir, non pas mesme en

=> Afficher la page


Occurrence 93. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

Le mauuais
garçon auoit si cruellement tourmenté Voiture, que
pour exprimer le desordre de son ame. Il l’auoit
contraint de faire imprimer au deuant du Poeme de
l’Arioste, qu’il n’estoit pas moins furieux que Roland,
aussi depuis ces mauuais traittemens, Voiture
ne l’auoit iamais peu souffrir, non pas mesme en la
personne de l’Angelique, pour laquelle il auoit
tant enduré, tellement que cette pauure Dame en
auoit esté persecutée à son tour. En l’enuoyãt à
Madame Saintot,
il y fit imprimer
au

=> Afficher la page


Occurrence 94. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

son tour. En l’enuoyãt à
Madame Saintot,
il y fit imprimer
au lieu
où l’on met
l’Epistre dedicatoire
vne
lettre amoureuse.  
Elle auoit souffert sa blessure,
Sur la terre & les flots par le monde courant
Pour Voiture,
Mais pour Voiture indifferent.
Tantost suiuant sa debile personne,
Des riuages de Seine au riuage de Somme,
Et cela veut dire en somme,
Depuis Paris à Peronne, 1
Pourtant sur les chemins, chantant gaillardement
Pour

=> Afficher la page


Occurrence 95. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

Madame Saintot,
il y fit imprimer
au lieu
où l’on met
l’Epistre dedicatoire
vne
lettre amoureuse.  
Elle auoit souffert sa blessure,
Sur la terre & les flots par le monde courant
Pour Voiture,
Mais pour Voiture indifferent.
Tantost suiuant sa debile personne,
Des riuages de Seine au riuage de Somme,
Et cela veut dire en somme,
Depuis Paris à Peronne, 1
Pourtant sur les chemins, chantant gaillardement
Pour flatter son tourment.
PVIS QVE

=> Afficher la page


Occurrence 96. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

de l’Vniuers,
Mais vn peu de treve à nos vers,
Et pour discourir d’autre chose
Retournons tout court à la prose.   Dans l’Epistre
à Monsieur de
Colligny. Les Amours acheuoient de passer lors que l’on
vit venir les Auteurs que Voiture auoit aymez, &
ausquels il auoit fort affecté de ressembler : Ils honoroient
cette Pompe de leur presence, & marchoient
selon leurs degrez d’ancienneté : Les Latins
all oient les premiers, car pour les Grecs, d’autant
que Voiture pretendoit que tout

=> Afficher la page


Occurrence 97. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

vit venir les Auteurs que Voiture auoit aymez, &
ausquels il auoit fort affecté de ressembler : Ils honoroient
cette Pompe de leur presence, & marchoient
selon leurs degrez d’ancienneté : Les Latins
all oient les premiers, car pour les Grecs, d’autant
que Voiture pretendoit que tout François de par
Francus descendoit d’Hector, il les auoit tousiours hays comme les ennemis de ses peres : Il auoit composé
quelques Epistres & quelques vers que l’ancienne
Rome auroit approuuez, & pour l’en

=> Afficher la page


Occurrence 98. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

Vitturius nulli nugarum lande secundus.   Les Italiens marchoient apres les Latins, & auoient
comme eux,  
Sonetti madrigaletti
Versi sciolti vezzozetti
Di Vincenzo Vetturetti.   Le Cieco d’Adria qui les entendoit loüer Voiture,
demandoit au Tassoné qui le conduisoit,
qui estoit ce François dont on disoit tant de bien,
car pour luy il ne l’auoit iamais veu ny iamais leu aucun de ses ouurages, le Tassoné à sa mode accoustumée
luy respondit,    
Era

=> Afficher la page


Occurrence 99. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

caual da paladino
Sotto quel graue peso andaua piano
E parea caual da Vetturino :
Benche tal volta porti sû la schiena
Di Poeti moderni vna dozena.   Les Espagnols passoient les troisiesmes, & disoient
en chemin faisant, vnas decimas que Voiture
auoit composee en Castillan.  
Ces gens rauis de la beauté
De ces vers pleins de maiesté,
Admiroient vn si noble ouurage
Et chacun au stile trompé
Crioit tout baut en son langage
Es dé Lopé, es dé Lopé.  

=> Afficher la page


Occurrence 100. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.


Aunque es dé Lopé oieron
Es de Vettura dixeron.   Apres ces Auteurs Estrangers paroissoient nos
vieux Romanciers. On y voyoit presque tous ceux qui ont escrit depuis Philippes Auguste iusques au
grand Roy François, & parce que Voiture auoit
pris vn singulier plaisir à lire leurs ouurages & à
trauailler en leur stile, ils vouloient pour le recompenser
croniquer ses faits, & donnoient en passant
vn inuentaire des chapitres du Roman qu’ils pretendoient
en escrire, celuy qu’on m’a

=> Afficher la page


1 2

Occurrences 1-100:


1. Anonyme. LA CHAMPAGNE DESOLEE Par l’Armée... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Pièce 37 sur les 52 de Carrier. Référence RIM : M0_677 ; cote locale : C_1_13. Texte édité par Site Admin le 2012-11-09 16:39:43. [Page 4 SubSect | Section]

Son auant-garde
est plus auant derriere Rethel, & plus loing de la
Flandre, il marche quant & luy comme il veut, sans
autre ordre que pour tout ruiner. Il a dans son armée
quatorze mille combatans, & vingt-deux pieces de
canon, plus de mille chariots qui voiturent incessamment
en Lorraine, tout ce qu’ils prenent & dérobent :
cinq mille cheuaux de laboureurs pris & emmenez
à huit & dix lieuës à la ronde, ayant brisé les
charrettes & chariots, ostent entierement le moyen
de labourer & de se


2. Du Tillet [signé]. ARREST DE LA COVR DE PARLEMENT, POVR... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 4 pages. Langue : français. Du 8 février 1649, avec privilège.. Référence RIM : M0_242 ; cote locale : A_1_58. le 2012-03-31 16:03:54. [Page 3 SubSect | Section]

& trentiéme Ianuier dernier, seront executez: Ce faisant,
que par les ordres des Tresoriers de France en
chacune Generalité, les deniers des Receptes particulieres
seront incessamment & sans delay portez aux
Receptes generales, & d’icelles conduits & voiturez
en bonne & seure garde en l’Hostel de cette Ville de
Paris; comme aussi tous les deniers prouenans des
Fermes des Aydes, Gabelles & autres. A cét effet, enjoint aux Preuosts des Mareschaux, leurs Lieutenans
& Archers, d’escorter lesdits


3. Duval, Jean [?]. LE PARLEMENT BVRLESQVE DE PONTHOISE,... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_12_38, B_15_36 (partie 2), B_15_38 (partie 3) et B_15_39 (partie 4). Référence RIM : M0_2701 ; cote locale : B_15_34. le 2012-12-24 14:37:24. [Page 4 SubSect | Section]

ne manqueront pas,
En denichans de leurs grabats,
Mesme auparauant que de boire
Tenir leur siege en l’Auditoire.    
Desia le celeste flambeau
Auoit quitté le sein de l’eau
Et d’vne assez legere allure
Faisoit auancer sa voiture,
Quand le bien barbu President
Sort de son lict en ce pendant
Qu’vn vallet de Chambre l’habille
Et que son crin vn autre estrille,
Il depesche vers Nouion,
Qui desia plus droit qu’vn pion,
Auoit dedans sa garderobbe


4. Duval, Jean [?]. LE PARLEMENT BVRLESQVE DE PONTHOISE,... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi B_15_34 (partie 1), B_15_36 (partie 2), B_15_38 (partie 3) et B_15_39 (partie 4). Référence RIM : M0_2701 ; cote locale : C_12_38. le 2012-12-24 14:39:39. [Page 4 SubSect | Section]

ne manqueront pas,
En denichans de leurs grabats,
Mesme auparauant que de boire
Tenir leur siege en l’Auditoire.    
Desia le celeste flambeau
Auoit quitté le sein de l’eau
Et d’vne assez legere allure
Faisoit auancer sa voiture,
Quand le bien barbu President
Sort de son lict en ce pendant
Qu’vn vallet de Chambre l’habille
Et que son crin vn autre estrille,
Il depesche vers Nouion,
Qui desia plus droit qu’vn pion,
Auoit dedans sa garderobbe


5. Gramont, Antoine III de [?]. LA DEFAITE D’VNE PARTIE DV CONVOY DES... (1649 [?]) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 4 pages. Langue : français. Sans page de titre. Avec privilège, lieu et date au colophon (du 16 février 1649).. Référence RIM : M0_963 ; cote locale : A_1_13. le 2012-11-17 01:07:30. [Page 4 Section]

de quarante, parmy lesquels il y a le
Capitaine Edouville, & quelques Lieutenans & Cornettes dont
on ne sçait pas encor les noms: Les troupes du Roy ont emmené
deux cens bœufs & cinq cens moutons, cent cinquante chevaux
de caualiers, & plusieurs autres de voiture & de charrettes
chargées de viures: Elles y ont perdu le sieur de Nerlieu
Mestre de cãp de cavalerie, avec le Lieutenãt Colonel des Dragons
Polonois dont ie vous ay parlé: & le sieur de Briolle avec
trois de ses caualiers y a esté blessé: de quoy ledit


6. Louis (XIV), De Guénégaud... . DECLARATION DV ROY, par laquelle les... (1649) chez Candy (Jean-Aymé) à Lyon , 8 pages. Langue : français. Signatures et informations éditoriales au colophon. Jouxte la copie imprimée à Saint-Germain-en-Laye. Avec privilège.. Référence RIM : M0_919 ; cote locale : E_1_49. Texte édité par Site Admin le 2012-07-20 03:49:19. [Page 2 Section]

qu’ils contraignent de
payer par force & violence ; mais ils font des deffences à
nos subjets de payer la Taille, & les droits de nos Fermes
à nos Receveurs, & à nosdits Receveurs de les porter en
nostre Epargne, leur ordonnant de les faire incessamment
voiturer en l’Hostel de nostre ville de Paris ; & ainsi
ils essayent de nous priver du secours que nous pouuons
esperer de nostre reuenu. C’est vne chose estrange de
voir, qu’au lieu d’où il ne devoit sortir que des exemples
d’amour, de respect & de


7. Louis (XIV), De Guénégaud,... . DECLARATION DV ROY. PORTANT REVOCATION DES... (1648) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_939 ; cote locale : A_1_28. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-09-15 16:07:00. [Page 10 SubSect | Section]

par les Tresoriers
de France ou Esleus, & que par prouision elles soient
executées, nonobstant oppositions ou appellations
quelconques, sans prejudice d’icelle: Ordonné sa Majesté,
que les deniers qui seront ainsi leuez par les
Officiers, soient voiturez incessamment à l’Espargne,
à l’exception des gages & droicts des Officiers, qui
leur seront par sa Majesté ordonnez; Et afin de dõner
en la presente année quelque soulagement aux sujets
de ses Prouinces, où les Eslections sont establies, & auroit


8. Louis (XIV), De Guénégaud,... . DECLARATION DV ROY, PORTANT REVOCATION de... (1648) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_937 ; cote locale : A_1_95. Texte édité par Site Admin le 2012-09-15 15:38:20. [Page 6 Section]

par les Tresoriers
de France ou Esleus, & que par prouision elles
soient executées, nonobstant oppositions & appellations
quelconques, & sans preiudice d’icelles; Ordonnons
que nos deniers qui seront ainsi leuez par
nos Officiers, soient voiturez incessamment à l’Espargne,
à l’exception des gages & droits des Officiers
qui leur seront par Nous ordonnez. Et afin de
donner en la presente année quelque soulagement à
nos sujets des Prouinces où les Elections sont establies,
nous les auons


9. Louis (XIV), Phélipeaux... . DECLARATION DV ROY, PAR LAQUELLE tous les... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 4 pages. Langue : français. Sans page de titre. Signé au colophon.. Référence RIM : M0_920 ; cote locale : A_1_14. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-07-20 10:54:19. [Page 3 Section]

avec eux: Ils ont ordonné la vente du sel qui
estoit dans nos greniers, avec diminution de moitié du prix, & enfin ils
ont pris connoissance des deniers de nos tailles, taillon, & de nos fermes,
qu’ils ont arrestez entre les mains des Receveurs, auec deffenses de les voiturer
que par les ordres de ladite Cour: en outre ils ont excité nos sujets à
faire la coupe de nos bois, & pris les deniers des consignations. L’on connoist
aisément que c’est l’ouvrage du Duc de Longueville, qui devroit se
souvenir que ses ancestres ont


10. Anactofile [signé]. L’OYSEAV DE RIVIERE, OV LE TOVRNOY NAVAL.... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 40 pages. Langue : français, latin. En 88 pièces en 9 vers burlesques.. Référence RIM : M0_2587 ; cote locale : C_8_13. Texte édité par Site Admin le 2013-06-10 08:50:02. [Page 37 SubSect | Section]

le champ de bataille ;
D’où se debusque la canaille :
Le combat est aërien ;
Et cependant qu’elle chamaille,
On luy dit qu’elle ne tient rien.  

LXXIX.  
Le cable à secousses lasché,
Croulle sa pesante voiture :
L’vn cheut, comme vne poire meure ;
(Et c’est autant de déniché)
Et l’autre que son poids accable ;
Depuis le talon iusqu’au rable,
Entre quatre vents estendu,
Et tenant d’vne main le cable,
Represente au vif vn pendu.


11. Anonyme. LE FRANÇOIS DES-ABVSÉ, MONSTRANT LES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 19 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1410 ; cote locale : B_16_55. le 2013-07-20 17:30:42. [Page 4 SubSect | Section]

ou de profondes riuieres, ou de montagnes tres-hautes :
Elle produit en assez d’abondance les choses necessaires
à l’homme, pour pouuoir sans incommodité se passer de
tous autres pays : Elle est toute cultiuée & habitée, & tres
ouuerte aux voyages & aux voitures pour la facilité du
commerce & de la communication, (perfection non
moins vtile à vn Estat, qu’à vn corps viuant d’estre transpirable :)
& d’autre part, les hommes y sont presque infinis
en nombre, gens robustes, genereux, nez à la guerre,
francs


12. Anonyme. LE IVGEMENT DE MINOS, Contre tous les... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1768 ; cote locale : B_12_20. Texte édité par Site Admin le 2013-09-03 16:06:06. [Page 12 SubSect | Section]

plus aussi va deceuant,
(vitera est quum splendet frangitur.)
L’amitie des grands est bonne & honorable
quand on la sçait bien mesnager: mais elle
est fort dangereuse, quand on en abuse: car lors changeant de visage, adieu bon-temps,
la voiture est perduë, le miserable & outrecuidé,
Ixion chez les Poëtes, ayant receu
quelque coup d’œil de faueur & bonne grace
de Venus, en deuint si orgueilleux qu’il
print l’ardiesse de s’en aprocher vn peu trop
temerairement, mesprisant des-ja les


13. Anonyme. LE MERCVRE PARISIEN. CONTENANT CE QVI... (1649 [?]) chez Besogne (Cardin) [?] à Paris [?] , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Paginé de 9 à 16. Partie 2. Voir aussi C_6_13 (partie 1), A_6_26 (partie 1) et A_6_27 (partie 2). Référence RIM : M0_2455 ; cote locale : C_6_14. le 2013-09-21 07:40:39. [Page 3 Section]

pour receuoir les bleds & les farines de Brie
Comte Rober & d’autres endroits & les faire conduire par
eau a Paris, elle rend Corbeil comme innutile aux ennemis
pour empescher les denrees, ny ayant au dessous aucun
pont à passer & peut on facilement les voiturer en tout temps
sans craindre les courses du bois de Vincennes. Ioint qu’on a fait dõner cõmission aux Mariniers des riuieres
de Seine & de Marne, à leur instance, de faire vn gros de
mille ou douze cens Mariniers qui sans empeschement s’offrent
de faire


14. Anonyme. LE MERCVRE PARISIEN. CONTENANT CE QVI... (1649 [?]) chez Besogne (Cardin) [?] à Paris [?] , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Paginé de 9 à 16. Partie 2. Voir aussi C_6_13 (partie 1), A_6_26 (partie 1) et A_6_27 (partie 2). Référence RIM : M0_2455 ; cote locale : C_6_14. le 2013-09-21 07:40:39. [Page 4 Section]

du Roy demeurerent
à Paris. L’ordre qu’on a mis aux Conuois des viures pour estre amenez
dans cette grande ville, est tel, que celuy qui s’est fait à
Estampes composé de grands quantité de bleds bestail est
tout asseuré & ne reste plus pour en faciliter la voiture, que l’ecorte
qui sortira de Paris sous quelques-vns de ses Generaux. Celuy qu’on esperoit de Brie Comte Robert & qui ne s’est
trouué en l’estat qu’il estoit auant la prise de Charenton par
les ennemis, se prepare à present & plus grand qu’il


15. Anonyme. LE MERCVRE PARISIEN. CONTENANT CE QVI... (1649 [?]) chez Besogne (Cardin) [?] à Paris [?] , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Paginé de 9 à 16. Partie 2. Voir aussi A_6_26 (partie 1), C_6_13 (partie 1) et C_6_14 (partie 2). Référence RIM : M0_2455 ; cote locale : A_6_27. le 2013-09-21 07:43:36. [Page 3 SubSect | Section]

pour receuoir les bleds & les farines de Brie
Comte Rober & d’autres endroits & les faire conduire par
eau a Paris, elle rend Corbeil comme innutile aux ennemis
pour empescher les denrees, ny ayant au dessous aucun
pont à passer & peut on facilement les voiturer en tout temps
sans craindre les courses du bois de Vincennes. Ioint qu’on a fait dõner cõmission aux Mariniers des riuieres
de Seine & de Marne, à leur instance, de faire vn gros de
mille ou douze cens Mariniers qui sans empeschement s’offrent
de faire


16. Anonyme. LE MERCVRE PARISIEN. CONTENANT CE QVI... (1649 [?]) chez Besogne (Cardin) [?] à Paris [?] , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Paginé de 9 à 16. Partie 2. Voir aussi A_6_26 (partie 1), C_6_13 (partie 1) et C_6_14 (partie 2). Référence RIM : M0_2455 ; cote locale : A_6_27. le 2013-09-21 07:43:36. [Page 4 SubSect | Section]

du Roy demeurerent
à Paris. L’ordre qu’on a mis aux Conuois des viures pour estre amenez
dans cette grande ville, est tel, que celuy qui s’est fait à
Estampes composé de grands quantité de bleds bestail est
tout asseuré & ne reste plus pour en faciliter la voiture, que l’ecorte
qui sortira de Paris sous quelques-vns de ses Generaux. Celuy qu’on esperoit de Brie Comte Robert & qui ne s’est
trouué en l’estat qu’il estoit auant la prise de Charenton par
les ennemis, se prepare à present & plus grand qu’il


17. Anonyme. LE REVERS DV PRINCE DE CONDÉ EN VERS... (1650) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3546 ; cote locale : A_9_8. le 2013-12-09 13:20:25. [Page 7 SubSect | Section]

mauuais lieux
Ceux où l’on ne va que des yeux;
Ou du moins si des pieds on marche,
C’est sans craindre cheuaux ny vache,
C’est sans craindre de se crotter,
Et de porte-chaises heurter;
C’est en lieu de cette nature
Que loge la belle voiture,
Que depuis quatre jours en ça
Guitault beaucoup embarassa,
Quand assisté du beau Comminge,
Par vne souplesse de Singe
Au colet il leur mit la main,
Et leur fit prendre le chemin
Qui meine au coffre d’asseurance,
D’où pour le


18. Anonyme. LE SOVPER ROYAL DE PONTOISE, FAIT A... (1652) chez Damesme (Nicolas) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3705 ; cote locale : B_15_42. le 2013-12-27 16:58:16. [Page 4 SubSect | Section]

plus bas que leurs hanches,
Afin de couurir leurs habits
Moitié rouges & moitié gris.
En fin ils prirent l’attelage
Et les carosses de loüage ;
Ainsi que i’ay dit il fut fait,
Puis afin que tout fust parfait
Comme ils firent de la voiture,
Ils firent de la nourriture.    
Le Maistre Clerc des Bonnetiers
Entreprit, & tres volontiers
Comme il est homme sans reproche,
De faire mettre en certain coche
Que l’on auoit loüé exprés,
Ce que l’on nomme des


19. Anonyme. LE SOVPER ROYAL DE PONTOISE, FAIT A... (1652) chez Damesme (Nicolas) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3705 ; cote locale : B_15_42. le 2013-12-27 16:58:16. [Page 7 SubSect | Section]

esté pressez,
Et comme on n’auoit mis assez,
De couuerts pour cette assemblée,
Qui plus belle vn peu m’eust semblée,
Si vn devin ne se fust pris
Dont ie me trouuay fort surpris
Car cette sinistre auanture
Me fist dire à Dieu la Voiture,
A Dieu Messieurs iusqu’à demain
Ie vous baise humblement la main.
Telle se passa la Serée
Qui ne fust de longue durée.    
Le Lendemain comme il fust iour
Fallut aller reuoir la Cour,
Affin d’auoir cette


20. Anonyme. LES QVARANTE-CINQ FAICTS CRIMINELS DV C.... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 17 pages. Langue : français. Page de titre en page 2.. Référence RIM : M0_2931 ; cote locale : C_11_17. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-03-30 07:24:59. [Page 7 SubSect | Section]

du Royaume,
doiuent estre payez, comme il le pretend par des tailles si precises
sur ses peuples de France. 4. Que le mesme Cantariny a donné sur chaque Louys d’or en
eschange de monnoye blanche, le prix de six iusques à huict
sols de profit par piece pour les voiturer en Italie, & que les voisins
& autres personnes ont veu apporter chez luy vne prodigieuse
quantité d’argent blanc à millions par des crocheteurs &
des charrettes chargees, bien que chacun sçache que son trafic
de Banque n’ait iamais accumulé en sa


21. Saint-Julien,? [?]. LE COVRRIER BVRLESQVE DE LA GVERRE DE PARIS,... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Anuers, "Et se vend à Paris, au Palais". Partie 1. Voir aussi A_9_9 (partie 1). Dans Choix II de Moreau. Référence RIM : M0_814 ; cote locale : D_1_14. le 2013-07-22 15:47:33. [Page 21 SubSect | Section]


Renforcerent nos magasins,
Malgré Messieurs les Mazarins,
Ce conuoy nous vint de la Brie
Au nez d’vne trouppe ennemie,
Et fut conduit par Noirmontier,
Homme sçauant dans le mestier,
Et qui dans cette conjoncture
Garantit fort bien sa voiture
Des mains du Comte de Grançay
Où le combat fut balancé,
Mais nous eusmes victoire entiere,
Peu de nos gens au Cimetiere
Encor que le choc fust tres chaud,
Monsieur de la Roche-Foucaud
Et Monsieur de Duras le ieune
Blessez par


22. Saint-Julien,? [?]. LE COVRRIER BVRLESQVE DE LA GVERRE DE PARIS,... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Anvers; "Et se vend à Paris, au Palais". Partie 1. Voir aussi D_1_14 (partie 1). Dans Choix II de Moreau.. Référence RIM : M0_814 ; cote locale : A_9_9. le 2013-07-22 15:50:23. [Page 17 SubSect | Section]


Renforcerent nos magasins,
Malgré Messieurs les Mazarins,
Ce conuoy nous vint de la Brie
Au nez d’vne trouppe ennemie,
Et fut conduit par Noirmontier,
Homme sçauant dans le mestier,
Et qui dans cette conjoncture
[2 mots ill.] for bien sa voiture
Des mains du Comte de Crançay
Où le combat fut balancé,
Mais nous eusmes victoire entiere,
Peu de nos gens au Cimetiere
Encor que le choc fut tres chaud,
Monsieur de la Roche-Foucaud
Et Monsieur de Duras le ieune
Blessez par


23. Anonyme. RECVEIL DE TOVTES LES DECLARATIONS DV ROY,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 48 pages. Langue : français. Avec privilège. Les dernières pages sont manquantes.. Référence RIM : M0_3046 ; cote locale : E_1_54. le 2014-08-10 12:23:59. [Page 34 SubSect | Section]

changement
par les Tresoriers de France ou Eleus, & que par prouision elles
soient executées, nonobstant oppositions & appellations quelconques,
& sans prejudice d’icelles ; Ordonnons que nos deniers qui
seront ainsi leuez par nos Officiers, soient voiturez incessamment
à l’Espargne, à l’exception des gages & droicts des Officiers qui
leur seront par Nous ordonnez. Et afin de donner en la presente
année quelque soulagement à nos Subjets des Prouinces où les
Elections sont establies, nous les auons deschargez


24. Anonyme. REQVESTE DV DVC DE VANDOSME AV PARLEMENT DE... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_67. Référence RIM : M0_3496 ; cote locale : B_9_13. le 2014-09-19 13:29:52. [Page 1 SubSect | Section]

allé ce temps-là en Bretagne
i’estimois que mes seruices luy seroient si clairement conneus
& mes crimes si illusoires que i’en attendois toute autre chose que
de me voir emmené d’Amboise cõme vn appellant de mort. Cela
& toutes les circonstances de cette voiture me donnerent vn tel
deplaisir, que dés lors le temperament de mon corps se cõmença à
alterer & ma santé se changer en fievre lente & extreme douleur
de teste. Lamont lequel l’on auoit mis tout expres aupres de moy
cõmetres-expert pour toutes sortes de


25. Anonyme. REQVESTE DV DVC DE VENDOSME AV PARLEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Voir aussi B_9_13. Référence RIM : M0_3496 ; cote locale : C_9_67. le 2014-09-19 13:36:19. [Page 23 SubSect | Section]

allé ce temps là en Bretagne i’estimois
que mes seruices luy seroient si clairement cogneus & mes
crimes si illusoires que i’en attendois toute autre chose que de me
voir emmené d’Amboise comme vn appellant de mort. Cela & toutes
les circonstances de cette voiture me donnerent vn tel deplaisir,
que dés lors le temperamment de mon corps se commença à alterer
& ma santé se changer en fievre lente & extreme douleur de
teste. Lamont lequel l’on auoit mis tout expres aupres de moy
cõme tres-expert pour toutes sortes de


26. Anonyme. REQVESTE PRESENTEE A MONSEIGNEVR LE PRINCE... (1649) chez Bessin (Nicolas) à Paris , 12 pages. Langue : français. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_3501 ; cote locale : C_8_55. le 2014-09-21 08:08:48. [Page 8 SubSect | Section]

estacade,
Et te fit gaigner les lieux hauts,
Craignant la fureur de ses eaux :
Qu’alors elle te fit la figue,
Telle que receuroit la Digue
Qui voudroit fixer le courant
De quelque furieux Torrent :
Qu’elle publia que sa gloire
Estoit de voiturer à boire
A paris pour tous ses Enfans
Qu’elle nourrit depuis mille ans :
Qu’en vain on l’appelle Nourrisse,
Si sa mamelle s’appetisse,
Et qu’on empesche le concours
Du Vin qui luy vient tous les iours ;
Sur tout de


27. D. B. [signé] / Cyrano de... . LE GAZETTIER DES-INTERESSÉ, ET LE TESTAMENT... (1649) chez Brunet (Jean); Morlot (Claude) à Paris , 20 pages. Langue : français. Sur l'imprimé à Paris. Signature en page 18. Autre édition que: A_3_72 (partie 1) et C_5_24 (partie 1).. Référence RIM : M0_1466 ; cote locale : E_1_58. le 2014-12-10 12:46:37. [Page 10 SubSect | Section]

de la honte, à voir
des Princes incommodez, ou des Cheuaux ont des appartemens
superbes, & la posterité aura peine à croire qu’vne curiosité
cruelle ait basty des Escuries de ruine de toutes nos villes. Le soin qu’il a eu de ses domestiques de manege & de voiture,
ne luy a point fait perdre celuy de ses Niepces, pour fortifier sa tyrannie,
par l’appuy des plus puissantes maisons de France : & c’est
pout cette raison qu’il a tourné ses yeux du costé de l’Arsenal, du
Chasteau Trompette, & de Richelieu, &


28. D. B. [signé] / Cyrano de... . LE GAZETTIER DES-INTERRESSÉ. (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 24 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi A_3_72 (partie 1) et E_1_58 (autre édition).. Référence RIM : M0_1466 ; cote locale : C_5_24. le 2014-12-10 12:40:09. [Page 14 SubSect | Section]

Princes incommodez, ou des Cheuaux ont des appartemens
superbes, & la posterité aura peine à croire qu’vne
curiosité cruelle ait basty des Escuries de ruine de
toutes nos villes.   Le soin qu’il a eu de ses domestiques de manege &
de voiture, ne luy a point fait perdre celuy de ses
Niepces, pour fortifier sa tyrannie, par lappuy des
plus puissantes maisons de France ; & c’est pour cette
raison qu’il a tourné ses yeux du costé de l’Arsenal,
du Chasteau Trompette, & de Richelieu, &


29. D. B. [signé] / Cyrano de... . LE GAZETTIER DES-INTERRESSÉ. (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 24 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_5_24 (partie 1) et E_1_58 (autre édition).. Référence RIM : M0_1466 ; cote locale : A_3_72. le 2014-12-10 12:38:53. [Page 14 SubSect | Section]

Princes incommodez, ou des Cheuaux ont des appartemens
superbes, & la posterité aura peine à croire qu’vne
curiosité cruelle ait basty des Escuries de ruine de
toutes nos villes.   Le soin qu’il a eu de ses domestiques de manege &
de voiture, ne luy a point fait perdre celuy de ses
Niepces, pour fortifier sa tyrannie, par lappuy des
plus puissantes maisons de France; & c’est pour cette
raison qu’il a tourné ses yeux du costé de l’Arsenal,
du Chasteau Trompette, & de Richelieu, &


30. D. B. [signé] / Cyrano de... . LE GENIE DEMASQVÉ ET LE TEMPS PASSÉ ET... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 24 pages. Langue : français. Signé D. B. au colophon.. Référence RIM : M0_1493 ; cote locale : C_5_31. le 2014-01-11 07:29:02. [Page 14 SubSect | Section]

Princes incommodez, ou des Cheuaux ont des appartemens
superbes, & la posterité aura peine à croire qu’vne
curiosité cruelle ait basty des Escuries de ruine de
toutes nos villes.   Le soin qu’il a eu de ses domestiques de manege &
de voiture, ne luy a point fait perdre celuy de ses
Niepces, pour fortifier sa tyrannie, par lappuy des
plus puissantes maisons de France ; & c’est pour cette
raison qu’il a tourné ses yeux du costé de l’Arsenal,
du Chasteau Trompette, & de Richelieu, &


31. Mazarin, Jules [signé]. LETTRE DV MAZARIN, ESCRITE A L’AGENT de... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Signée et datée du 25 février 1649 au colophon.. Référence RIM : M0_2119 ; cote locale : A_5_62. le 2014-06-02 08:18:22. [Page 6 SubSect | Section]

qu’apres la leuée du siege n’ayant plus de Chefs affidez,
ny des Magalotti à y enuoyer, mon commerce fut ruiné, & ie
ne pouuois plus faire tenir de dela que des cent mil escus à la fois,
au lieu de milions, qui passoient auparauant, ce qui me ruinoit en
frais de voiture, c’est pourquoy ma banque n’alla pas si bien iusqu’a
la guerre de Naples, qui fut vn pretexte plus specieux que ie
n’eusse peu souhaitter pour faire des transports d’argent, vous
sçauez que i’auois desia bien commencé à le faire valoir, mais vn
second


32. N. I. T. / Jamin, Nicolas [?]. LES GABELLES ESPVISEES A MONSEIGNEVR LE DVC... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_75. Référence RIM : M0_1462 ; cote locale : C_5_23. le 2014-02-12 14:04:46. [Page 7 SubSect | Section]

sur les chemins pour empescher lesdits
Fauxsauniers d’aller dauantage à Nante : Vous
sçauez que l’enuie est vne chose qui se rencontre
fort souuẽt dans les hõmes, & principalement dãs
ceux qui n’ont point de bien, & comme le bruit de
cette voiture de sel fust allé iusques à Orleans :
Ceux d’Orleans ayant dessein d’en faire de mesme
s’accordent auec ceux de Tours, & font ce
complot ensemble, lesquels outre les defenses cy-dessus
faites, prennent du canon, s’attrouppent,
forcent vn passage qui


33. N. I. T. / Jamin, Nicolas [?]. LES GABELLES ESPVISEES A MONSEIGNEVR LE DVC... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_23. Référence RIM : M0_1462 ; cote locale : A_3_75. le 2014-02-12 14:07:34. [Page 6 SubSect | Section]

sur les chemins pour empescher lesdits
Faux sauniers d’aller dauantage à Nante: Vous
sçauez que l’enuie est vne chose qui se rencontre
fort souuẽt dans les hõmes, & principalement dãs
ceux qui n’ont point de bien, & comme le bruit de
cette voiture de sel fust allé iusques à Orleans:
Ceux d’Orleans ayant dessein d’en faire de mesme
s’accordent auec ceux de Tours, & font ce
complot ensemble, lesquels outre les defenses cy-dessus
faites, prennent du canon, s’attrouppent,
forcent vn passage qui


34. Sarasin, Jean-François [?]. COQ-A-L’ASNE OV, LETTRE BVRLESQVE DV SIEVR... (1649) chez Voiture (veuve et héritiers de) [?] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_2_40. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_797 ; cote locale : E_1_125. le 2014-10-26 16:03:58. [Page 3 SubSect | Section]

affaires & nouuelles du temps.

A PARIS,
Chez la veufue & heritiers de l’Autheur, ruë Bon-conseil,
à l’enseigne du bout du Monde.

M. DC. XLIX. COQ-A-L’ASNE OV LETTRE BVRLESQVE
du Sieur Voiture ressuscité, au preux Cheualier
Guischeus, aliàs le Mareschal de Grammont.

Sur les affaires & nouuelles du temps.  
TROVVEZ bon que ie vous escriue,
Sans vous informer du Qui-Viue,
Et sans regarder de trauers
Cette


35. Sarasin, Jean-François [?]. COQ-A-L’ASNE, OV LETTRE BVRLESQVE DV SIEVR... (1649) chez Voiture (veuve et héritiers de) [?] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_125. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_797 ; cote locale : C_2_40. le 2014-10-26 16:06:16. [Page 3 SubSect | Section]

les affaires & nouuelles du temps.

A PARIS,
Chez la vefue & heritiers de l’Autheur, ruë Bonconseil,
à l’enseigne du bout du Monde.

M. DC. XLIX. COQ-A-L’ASNE OV LETTRE BVRLESQVE
du Sieur Voiture ressuscité, au preux Cheualier
Guischeus, aliàs le Mareschal de Grammont.

Sur les affaires & nouuelles du temps.  
TROVVEZ bon que ie vous escriue,
Sans vous informer du Qui-Viue,
Et sans regarder de trauers
Cette


36. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 4 SubSect | Section]

dire à Achille Patrocle est
mort, il debutte par ces mots. Patrocle gist, & commence
ce recit par son Epitaphe, ainsi ie ne vous en feray point à deux fois, & pour vous traicter comme
vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez


37. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 4 SubSect | Section]

gist, & commence
ce recit par son Epitaphe, ainsi ie ne vous en feray point à deux fois, & pour vous traicter comme
vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez dequoy, ie vous diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas


38. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 4 SubSect | Section]

son Epitaphe, ainsi ie ne vous en feray point à deux fois, & pour vous traicter comme
vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez dequoy, ie vous diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas glorieux de mourir
de la fiévre,


39. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 4 SubSect | Section]

vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez dequoy, ie vous diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas glorieux de mourir
de la fiévre, cette maladie qui prend les choses
chaudement, & qui se ressouuient tousiours que les
Romains


40. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 4 SubSect | Section]

diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas glorieux de mourir
de la fiévre, cette maladie qui prend les choses
chaudement, & qui se ressouuient tousiours que les
Romains l’ont adorée, n’auoit peu souffrir ce mespris,
& qu’apres auoir bruslé deux ans Voiture à
petit feu, lors qu’elle sembloit estre satisfaite d’vne
si cruelle vengeance, tout d’vn coup elle auoit redoublé
sa haine contre luy auec tant d’ardeur & de
violence, qu’elle l’auoit emporté en quatre iours.
C’est à quoy l’on attribuë la


41. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 4 SubSect | Section]

entretiendray
point des ouurages que nos amis ont
composez sur ce suiet, de la tristesse vniuerselle de
la Cour du grand dueil qu’ont pris Messieurs de
l’Academie : & enfin de ce qui s’est passé entre les
hommes aux derniers deuoirs qu’on a rendus à
Voiture. I’ay bien de plus grands mysteres à vous
reueler, I’ay à vous apprendre ce qui s’est fait au
Parnasse, & combien illustres ont esté les funerailles
dont Apollon & les Muses ont honoré le deffunct
ne demandez point qui m’en a instruit, c’est vn


42. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 6 SubSect | Section]


Sans demander quoy ny comment,
Car en fin si seulement
Vous en doutiez vn moment
Ie quitterois là l’Histoire
Qui n’a que ce fondement.   Supposé donc que vous me croyez, ie continueray
à vous dire qu’aussi tost que le foible Voiture eut
rendu l’esprit, le Genie qui l’auoit accompagné pendant
le cours de sa vie, partit, selon la coustume, pour
en porter la nouuelle au Parnasse : Mais parce qu’il
estoit delicat, qu’il faisoit la pluspart de ses traites en
littiere, & qu’il


43. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 6 SubSect | Section]

qui l’auoit accompagné pendant
le cours de sa vie, partit, selon la coustume, pour
en porter la nouuelle au Parnasse : Mais parce qu’il
estoit delicat, qu’il faisoit la pluspart de ses traites en
littiere, & qu’il s’amusoit à badiner par les Hostelleries.
Voiture estoit pleuré parmy les hommes qu’Apollon
ne sçauoit pas encor qu’il fust mort. On fit
diuers iugemens de ce Genie dans les lieux où il
passa : les vns le prenoient pour vn Genie enioué, les
autres pour vn Genie particulier, quelques-vns
pour vn grand


44. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 6 SubSect | Section]

de ce Genie dans les lieux où il
passa : les vns le prenoient pour vn Genie enioué, les
autres pour vn Genie particulier, quelques-vns
pour vn grand Genie. Il ne sembla commun à pas
vn, & pas vn ne le trouua mauuais. Aussi-tost que la
nouuelle de la mort de Voiture fut sçeuë d’Apollon,
il fit escrire & porter les billets de son seruice, qui ne
different des nostres qu’en ce que c’est au nom du
Dieu qu’on prie & qu’ils sont escrits en vers : voicy
celuy de Voiture.  
De par le fils de


45. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 6 SubSect | Section]

mauuais. Aussi-tost que la
nouuelle de la mort de Voiture fut sçeuë d’Apollon,
il fit escrire & porter les billets de son seruice, qui ne
different des nostres qu’en ce que c’est au nom du
Dieu qu’on prie & qu’ils sont escrits en vers : voicy
celuy de Voiture.  
De par le fils de Iupiter
Vous estes priez d’assister
Aux funerailles de Voiture,
Qui demain Mardy se feront
Au Parnasse en sa sepulture.
Où les Muses se trouueront.   Tout le monde spirituel estant ainsi conuié


46. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 6 SubSect | Section]

les billets de son seruice, qui ne
different des nostres qu’en ce que c’est au nom du
Dieu qu’on prie & qu’ils sont escrits en vers : voicy
celuy de Voiture.  
De par le fils de Iupiter
Vous estes priez d’assister
Aux funerailles de Voiture,
Qui demain Mardy se feront
Au Parnasse en sa sepulture.
Où les Muses se trouueront.   Tout le monde spirituel estant ainsi conuié le Mardy
qui fut le septiéme de Iuillet de l’année 1648. Car pour vous dire, desja vne partie


47. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 7 SubSect | Section]


Quand la porte du iour s’ouurit,
De nuages noirs se couurit,
Taschant par ses couleurs funebres
A continuer les tenebres
Sous ces tristes manteaux de deuil,
Elle parut la larme à l’œil
Et rendit en cette auanture
Cephale ialoux de Voiture
Du grand deluge de ses pleurs,
Elle noya toutes les fleurs,
Et grossit les flots d’Hypocrene
Presque autant que ceux de la Seine,
Quelqu’vn qui cét endroit lira
Quelque bel esprit me dira,
Qu’encore que Voiture eust des


48. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 7 SubSect | Section]


Cephale ialoux de Voiture
Du grand deluge de ses pleurs,
Elle noya toutes les fleurs,
Et grossit les flots d’Hypocrene
Presque autant que ceux de la Seine,
Quelqu’vn qui cét endroit lira
Quelque bel esprit me dira,
Qu’encore que Voiture eust des charmes,
Il ne meritoit pas ces larmes.
Que l’Aurore se faisoit tort,
De pleurer chaudement sa mort :
Veu qu’il monstroit par tout pour elle
Vne auersion naturelle,
Ne la voyant que rarement,
Et tousiours fort


49. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 9 SubSect | Section]

l’autre le miroir, l’autre les pincettes, & enfin les
autres les peignes d’escaille de tortuë, les boettes
de poudre, les pommades, les essences, les huilles,
les sauonnettes, les pastilles & le reste des armes qui
auoient seruy aux conquestes du grand Voiture.
Mais voyez comment on se trompe au choix qu’on
fait des amis : Ces petits fripons qui pensoient duper
le mõde auec leur, larmes feintes, dés qu’ils croyoiẽt
n’estre point apperceus, badinoient auec les choses
qu’ils portoient, l’vn faisoit des


50. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 9 SubSect | Section]

le
miroir, l’autre se bridoit de la bigotere, l’autre tiroit
les poils des sourcils de ses compagnons auec les
pincettes. Il y en auoit mesme vn qui s’enfarinoit de
la poudre, & vn autre qui se faisoit des lunettes de la
peinture, dont dans les derniers temps Voiture raieunissoit
sa barbe. Apres eux paroissoient vingt
grands Cupidons, couronnez de palmes & de cyprés,
armez en Amour : Mais ayant leurs armes couuertes
de crespe, ils portoient les marques de plusieurs victoires
galantes, des bracelets de cheueux des


51. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 10 SubSect | Section]

armez en Amour : Mais ayant leurs armes couuertes
de crespe, ils portoient les marques de plusieurs victoires
galantes, des bracelets de cheueux des bagues,
des rubans, des bourses pleines d’argent, des
bauolets & des aprestadors de pierreries, car Voiture
auoit aymé depuis le sceptre iusques à la houlette,
depuis la couronne iusqu’à la calle.    
Vn certain Amour de respect,
Amour d’ordinaire suspect,
Et qui demande dauantage
Qu’il ne monstre dans son visage,
Auec vn


52. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 10 SubSect | Section]

les boettes de portraict fermées.
On voyoit apres eux vn Amour seul, qui
auoit la mine d’vn enfant fort opiniastre, on l’appelloit
l’Amour Constant, celuy-là de sa nature est
bien plus dangereux que ses Freres : Le mauuais
garçon auoit si cruellement tourmenté Voiture, que
pour exprimer le desordre de son ame. Il l’auoit
contraint de faire imprimer au deuant du Poeme de
l’Arioste, qu’il n’estoit pas moins furieux que Roland,
aussi depuis ces mauuais traittemens, Voiture
ne l’auoit iamais peu souffrir, non pas mesme en


53. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 10 SubSect | Section]

Le mauuais
garçon auoit si cruellement tourmenté Voiture, que
pour exprimer le desordre de son ame. Il l’auoit
contraint de faire imprimer au deuant du Poeme de
l’Arioste, qu’il n’estoit pas moins furieux que Roland,
aussi depuis ces mauuais traittemens, Voiture
ne l’auoit iamais peu souffrir, non pas mesme en la
personne de l’Angelique, pour laquelle il auoit
tant enduré, tellement que cette pauure Dame en
auoit esté persecutée à son tour. En l’enuoyãt à
Madame Saintot,
il y fit imprimer
au


54. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 10 SubSect | Section]

à son tour. En l’enuoyãt à
Madame Saintot,
il y fit imprimer
au lieu
où l’on met
l’Epistre dedicatoire vne
lettre amoureuse.  
Elle auoit souffert sa blessure,
Sur la terre & les flots par le monde courant
Pour Voiture,
Mais pour Voiture indifferent.
Tantost suiuant sa debile personne,
Des riuages de Seine au riuage de Somme,
Et cela veut dire en somme,
Depuis Paris à Peronne, I
Pourtant sur les chemins, chantant gaillardement
Pour


55. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 11 SubSect | Section]

Madame Saintot,
il y fit imprimer
au lieu
où l’on met
l’Epistre dedicatoire vne
lettre amoureuse.  
Elle auoit souffert sa blessure,
Sur la terre & les flots par le monde courant
Pour Voiture,
Mais pour Voiture indifferent.
Tantost suiuant sa debile personne,
Des riuages de Seine au riuage de Somme,
Et cela veut dire en somme,
Depuis Paris à Peronne, I
Pourtant sur les chemins, chantant gaillardement
Pour flatter son tourment.
PVIS QVE


56. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 11 SubSect | Section]


De la veufue du Roy Mausole :
Or cela soit dit en passant
Pour la belle que i’ayme tant :
Enfin suiuoit vne volée
Grande & confusément meslée.
D’Amours de toutes les façons,
C’estoient tous ces oyseaux garçons
Dont voiture a donné la liste,
Apres on voyoit sur leur piste
Les Amours d’obligation,
Les Amours d’inclination,
Quantité d’Amours idolatres,
Vne trouppe d’Amours folastres
Force Cupidons insensez,
Des Cupidons


57. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 12 SubSect | Section]

de l’Vniuers,
Mais vn peu de treve à nos vers,
Et pour discourir d’autre chose
Retournons tout court à la prose.   Dans l’Epistre
à Monsieur de
Colligny. Les Amours acheuoient de passer lors que l’on
vit venir les Auteurs que Voiture auoit aymez, &
ausquels il auoit fort affecté de ressembler : Ils honoroient
cette Pompe de leur presence, & marchoient
selon leurs degrez d’ancienneté : Les Latins
all oient les premiers, car pour les Grecs, d’autant
que Voiture pretendoit que tout


58. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 12 SubSect | Section]

vit venir les Auteurs que Voiture auoit aymez, &
ausquels il auoit fort affecté de ressembler : Ils honoroient
cette Pompe de leur presence, & marchoient
selon leurs degrez d’ancienneté : Les Latins
all oient les premiers, car pour les Grecs, d’autant
que Voiture pretendoit que tout François de par
Francus descendoit d’Hector, il les auoit tousiours hays comme les ennemis de ses peres : Il auoit composé
quelques Epistres & quelques vers que l’ancienne
Rome auroit approuuez, & pour l’en


59. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 13 SubSect | Section]

Vitturius nulli nugarum læude secundus.   Les Italiens marchoient apres les Latins, & auoient
comme eux,  
Sonetti madrigaletti
Versi sciolti vezzozetti
Di Vincenzo Vetturetti.   Le Cieco d’Adria qui les entendoit loüer Voiture,
demandoit au Tassoné qui le conduisoit,
qui estoit ce François dont on disoit tant de bien,
car pour luy il ne l’auoit iamais veu ny iamais leu aucun de ses ouurages, le Tassoné à sa mode accoustumée
luy respondit,    
Era


60. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 14 SubSect | Section]

caual da paladino
Sotto quel graue peso andaua piano
E parea caual da Vetturino :
Benche tal volta porti sú la schiena
Di Poeti moderni vna dozena.   Les Espagnols passoient les troisiesmes, & disoient
en chemin faisant, vnas decimas que Voiture
auoit composee en Castillan.  
Ces gens rauis de la beauté
De ces vers pleins de maiesté,
Admiroient vn si noble ouurage,
Et chacun au stile trompé
Crioit tout haut en son langage
Es dé Lepé, es dé Lopé.  


61. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 15 SubSect | Section]


Aunque es dé Lope oieron
Es de Vettura dixeron.   Apres ces Auteurs Estrangers paroissoient nos
vieux Romanciers. On y voyoit presque tous ceux qui ont escrit depuis Philippes Auguste iusques au
grand Roy François, & parce que Voiture auoit
pris vn singulier plaisir à lire leurs ouurages & à
trauailler en leur stile, ils vouloient pour le recompense
croniquer ses faits, & donnoient en passant
vn inuentaire des chapitres du Roman qu’ils pretendoient
en escrire, celuy qu’on m’a


62. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 19 SubSect | Section]

le iour de leurs
nopces. 25 Dans la lettre
à Monsieur
de Colligny. CHAP. XVI. Comme Vetturius se battoit nuict & iour, 26 &
de l’Edict des duels qui n’estoit pas fait pour luy. 26 La Reyne
dit quand elle
sceut que Voiture
s’estoit
battu que l’Edict,
&c. CHAP. XVII. Comme Vetturius emprunta 27 le cornet & les
dez de Bridoye, dont il ne pût trouuer chanse : &
comme il sembloit niaiser, & pourtant n’estoit grain
niais. 27 Il ioüoit


63. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 19 SubSect | Section]

sembloit niaiser, & pourtant n’estoit grain
niais. 27 Il ioüoit &
perdoit, il auoit
la mine
niaise. CHAP. XVIII. Ces Romanciers estoient suiuis d’vne trouppe de
bonnes gens, se lamentans pitoyablement, C’estoit
nos vieux Poëtes que Voiture auoit remis en
vogue par ses Balades, ses Triolets & ses Rondeaux,
& qui par sa mort retournoient dans leur ancien
descry : Maror qui sur tout luy estoit le plus obligé,
se plaignant plus fortement que les autres, & à demy
desesperé leur chantoit


64. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 20 SubSect | Section]


VOITVRE EST MORT A DIEV LA MVSE
ANTIQVE.    
Bien est raison que soyons esplorez
Quand Atropos la parque safraniere
En retranchant les beaux filets dorez
Où tant se plut sa sœur la Filandiere
A fait tomber Voiture dans la biere :
Bien nous faut-il prendre le chalumeau
Et tristement ainsi qu’au Renouueau,
Le Rossignol au boccage rustique
Chacun chanter en pleurant comme vn veau
VOITVRE EST MORT ADIEV LA MVSE
ANTIQVE.    
Or nous


65. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 21 SubSect | Section]

semble que ie le Voy
De noir comme vn Page vestu
En sa nouuelle tablature
Cherchant trois rimes à Voyture.    
Il cheminoit en ce convoy
Le front ridé, l’œil abbatu
La barbe iusqu’à la ceinture
Triste du trespas de Voiture   Neuf-Germain
qui fait
des Vers, les
syllabes du
nom de celuy
pour qui il les
fait seruant de
rimes. Cet homme menoit Pegaze en main, & ce cheual
venoit la, par ce que comme Voiture estoit petit
il auoit accoustumé de


66. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 21 SubSect | Section]

la ceinture
Triste du trespas de Voiture   Neuf-Germain
qui fait
des Vers, les
syllabes du
nom de celuy
pour qui il les
fait seruant de
rimes. Cet homme menoit Pegaze en main, & ce cheual
venoit la, par ce que comme Voiture estoit petit
il auoit accoustumé de s’agenoüiller badinement
toutes les fois qu’il vouloit monter dessus. Le pauure
cheual marchoit auec grand peine, tant il auoit
les jambes de derriere gorgées de ces eaux qui luy
descendent incessamment, & qui se sont


67. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 21 SubSect | Section]

elles ont fait
vn vilain marais au pied du Parnasse, & produit
toutes les grenoüilles poetiques dont nous sommes
persecutez.  
Comme vn vieux cheual de renvoy
Maigre, harassé, courbatu
Venoit la debile monture
Aux funerailles de Voiture.   Son corbeau & son chien y venoient aussi, le
corbeau iettoit des cris pitoyables, & le chien ne
disoit mot, au contraire, il marchoit fort pensif, &
tenoit la queue entre les iambes : On s’estonna fort
de n’y voir point le 2 Grillon,


68. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 22 SubSect | Section]

aussi, le
corbeau iettoit des cris pitoyables, & le chien ne
disoit mot, au contraire, il marchoit fort pensif, &
tenoit la queue entre les iambes : On s’estonna fort
de n’y voir point le 2 Grillon, le Hibou, la Tortuë, & la Taupe, à qui Voiture auoit donné l’immortalité
dans ses ouurages, & qui à moins d’vne estrange
ingratitude ne pouuoient luy refuser les derniers
deuoirs : Mais le miserable estat où le desespoir de
cette mort les auoit reduits, & dans lequel ils sont
encore, les deuoit


69. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 22 SubSect | Section]

autre que moy vous les racontoit,
Mais ie vous les garantis vrayes, & ie les sçay d’original.   1 Il auoit vn
corbeau & vn
chien.
2 On enuoya à
Mr Esprit pour
estresnes vn
grillon, vn hibou,
vne tortuë
& vne taupe,
& Voiture
fit des Vers sur
cette galãterie.  
Le Crillon saisi de douleur,
Voulant mourir en ce malheur,
S’estoit cheminant sur les pistes
Des anciens Gymnosophistes,
Au trauers des flammes ietté,
Et dans vn four


70. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 23 SubSect | Section]


D’illustres marques de bruslure,
Comme autrefois on remarque
La femme du grand Seneca,
Portant sur son visage pasle
Des marques d’amour coniugale.
Le Hibou l’vnique soulas,
Et les delices de Pallas,
Qui deuant que le bon Voiture
Eust suby la loy de nature,
Ne recherchoit que l’entretien
Du gentil peuple Athenien :
Maintenant, dont chacun s’estonne.
Ne voulant frequenter personne,
Melancholique, songe-creux,
D’vn esprit fantasque & hideux,


71. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 24 SubSect | Section]

la teste à la fenestre :
Mais on tient pour tout asseuré,
Que la Taupe a si fort pleuré,
Qu’enfin elle a perdu la veue.
Qu’elle dit qu’elle est resolue
De porter tousiours le grand deuil
Et pour rencontrer le cercueil
Qui le fameux Voiture enserre
De fouiller par toute la terre
Cherchant sur tout dans les jardins
Comme croyant que les iasmins
Et les fleurs de cette nature,
Naissent sur cette sepulture,
Ou le plus insolent hyuer
N’oseroit les aller trouuer,
Au


72. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 24 SubSect | Section]

les aller trouuer,
Au reste bien determinée
Ne cessant ny nuict ny iournée,
De trauailler aueuglement
Que si dans ce beau monument
Le destin permet qu’elle arriue
De s’enterrer là toute viue,
Et d’accompagner à la mort
Voiture qu’elle ayma si fort.
Or maintenant ie vous demande
Si cette miserable bande
Ne pouuoit pas honnestement
S’excuser de l’enterrement.   La representation de Voiture paroissoit enfin
couronnée de laurier, & portée sur les


73. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 24 SubSect | Section]

De s’enterrer là toute viue,
Et d’accompagner à la mort
Voiture qu’elle ayma si fort.
Or maintenant ie vous demande
Si cette miserable bande
Ne pouuoit pas honnestement
S’excuser de l’enterrement.   La representation de Voiture paroissoit enfin
couronnée de laurier, & portée sur les espaules de
huict beaux garçons : C’estoient les ieux & les ris
qui l’auoient accompagné pendant sa vie : mais les
ris estoient melancholiques, & les ieux ne prenoient rien en


74. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 25 SubSect | Section]

faire place à
coups de tirses, la pompe auroit eu peine à passer :
Les lauriers rompant sous le faix de la canaille Poëtique
qui auoit monté dessus, & tout le monde
auoüant que depuis les funerailles de Catulle, que
son siecle regardoit comme le nostre a fait Voiture,
on n’auoit point veu au Parnasse vne si belle assemblée.
Apres qu’on eut rendu les derniers deuoirs à
l’Image du deffunct, Apollon couronné de cyprez,
tenant vn luth & s’auançant deuant les hommes &
deuant les Dieux, chanta des vers. En cet


75. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 25 SubSect | Section]

deuant les Dieux, chanta des vers. En cet endroit si
i’eusse creu l’enthousiasme, i’aurois poussé quantité
de vers, mais la raison s’estant presentee à poinct
nommé, & m’ayant monstré qu’il ne m’appartenoit
pas de faire parler Apollon ny de loüer Voiture, i’ay
esté obligé d’en demeurer là, mon dessein estoit
apres luy auoir donné toutes les louanges qu’on
peut donner à vn homme d’esprit, & qu’il meritoit
sans doute, de le faire choisir par Apollon pour son
Collegue à l’Empire de la Poësie,


76. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 4 SubSect | Section]

dire à Achille Patrocle est
mort, il de butte par ces mors. Patrocle gist, & commence
ce recit par son Epitaphe, ainsi ie ne vous en feray point à deux fois, & pour vous traicter comme
vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez


77. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 4 SubSect | Section]

gist, & commence
ce recit par son Epitaphe, ainsi ie ne vous en feray point à deux fois, & pour vous traicter comme
vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez dequoy, ie vous diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas


78. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 4 SubSect | Section]

son Epitaphe, ainsi ie ne vous en feray point à deux fois, & pour vous traicter comme
vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez dequoy, ie vous diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas glorieux de mourir
de la fiévre,


79. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 4 SubSect | Section]

vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez dequoy, ie vous diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas glorieux de mourir
de la fiévre, cette maladie qui prend les choses
chaudement, & qui se ressouuient tousiours que les
Romains


80. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 4 SubSect | Section]

diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas glorieux de mourir
de la fiévre, cette maladie qui prend les choses
chaudement, & qui se ressouuient tousiours que les
Romains l’ont adorée, n’auoit peu souffrir ce mespris,
& qu’apres auoir bruslé deux ans Voiture à
petit feu, lors qu’elle sembloit estre satisfaite d’vne
si cruelle vengeance, tout d’vn coup elle auoit redoublé
sa haine contre luy auec tant d’ardeur & de
violence, qu’elle l’auoit emporté en quatre iours.
C’est à quoy l’on attribuë la


81. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 4 SubSect | Section]

entretiendray
point des ouurages que nos amis ont
composez sur ce suiet, de la tristesse vniuerselle de
la Cour du grand dueil qu’ont pris Messieurs de
l’Academie : & enfin de ce qui s’est passé entre les
hommes aux derniers deuoirs qu’on a rendus à
Voiture. I’ay bien de plus grands mysteres à vous
reueler, I’ay à vous apprendre ce qui s’est fait au
parnasse, & combien illustres ont esté les funerailles
dont Apollon & les Muses ont honoré le deffunct
ne demandez point qui m’en a instruit, c’est vn


82. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 6 SubSect | Section]


Sans demander quoy ny comment,
Car en fin si seulement
Vous en doutiez vn moment
Ie quitterais là l’Histoire
Qui n’a que ce fondement.   Supposé donc que vous me croyez, ie continueray
à vous dire qu’aussi tost que le foible Voiture eut
rendu l’esprit, le Genie qui l’auoit accompagné pendant
le cours de sa vie, partit, selon la coustume, pour
en porter la nouuelle au Parnasse : Mais parce qu’il
estoit delicat, qu’il faisoit la pluspart de ses traites en
littiere, & qu’il


83. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 6 SubSect | Section]

qui l’auoit accompagné pendant
le cours de sa vie, partit, selon la coustume, pour
en porter la nouuelle au Parnasse : Mais parce qu’il
estoit delicat, qu’il faisoit la pluspart de ses traites en
littiere, & qu’il s’amusoit à badiner par les Hostelleries,
Voiture estoit pleuré parmy les hommes qu’Apollon
ne sçauoit pas encor qu’il fust mort. On fit
diuers iugemens de ce Genie dans les lieux où il
passa : les vns le prenoient pour vn Genie enioué, les
autres pour vn Genie particulier, quelques-vns
pour vn grand


84. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 6 SubSect | Section]

de ce Genie dans les lieux où il
passa : les vns le prenoient pour vn Genie enioué, les
autres pour vn Genie particulier, quelques-vns
pour vn grand Genie. Il ne sembla commun à pas
vn, & pas vn ne le trouua mauuais. Aussi-tost que la
nouuelle de la mort de Voiture fut sçeuë d’Apollon,
il fit escrire & porter les billets de son seruice, qui ne
different des nostres qu’en ce que c’est au nom du
Dieu qu’on prie & qu’ils sont escrits en vers : voicy
celuy de Voiture.  
De par le fils de


85. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 6 SubSect | Section]

mauuais. Aussi-tost que la
nouuelle de la mort de Voiture fut sçeuë d’Apollon,
il fit escrire & porter les billets de son seruice, qui ne
different des nostres qu’en ce que c’est au nom du
Dieu qu’on prie & qu’ils sont escrits en vers : voicy
celuy de Voiture.  
De par le fils de Iupiter
Vous estes priez d’assister
Aux funerailles de Voiture,
Qui demain Mardy se feront
Au Parnasse en sa sepulture.
Où les Muses se trouueront.   Tout le monde spirituel estant ainsi conuié


86. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 6 SubSect | Section]

les billets de son seruice, qui ne
different des nostres qu’en ce que c’est au nom du
Dieu qu’on prie & qu’ils sont escrits en vers : voicy
celuy de Voiture.  
De par le fils de Iupiter
Vous estes priez d’assister
Aux funerailles de Voiture,
Qui demain Mardy se feront
Au Parnasse en sa sepulture.
Où les Muses se trouueront.   Tout le monde spirituel estant ainsi conuié le Mardy
qui fut le septiéme de Iuillet de l’année 1648. Car pour vous dire, desja vne partie


87. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 7 SubSect | Section]


Quand la porte du iour s’ouurit,
De nuages noirs se couurit,
Taschant par ses couleurs funebres
A continuer les tenebres
Sous ces tristes manteaux de deuil,
Elle parut la larme à l’œil
Et rendit en cette auanture
Cephale ialoux de Voiture
Du grand deluge de ses pleurs,
Elle noya toutes les fleurs,
Et grossit les flots d’Hypocrene
Presque autant que ceux de la Seine,
Quelqu’vn qui cét endroit lira
Quelque bel esprit me dira,
Qu’encor que Voiture eust des


88. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 7 SubSect | Section]


Cephale ialoux de Voiture
Du grand deluge de ses pleurs,
Elle noya toutes les fleurs,
Et grossit les flots d’Hypocrene
Presque autant que ceux de la Seine,
Quelqu’vn qui cét endroit lira
Quelque bel esprit me dira,
Qu’encor que Voiture eust des charmes,
Il ne meritoit pas ces larmes.
Que l’Aurore se faisoit tort,
De pleurer chaudement sa mort :
Veu qu’il monstroit par tout pour elle
Vne auersion naturelle,
Ne la voyant que rarement,
Et tousiours fort


89. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 9 SubSect | Section]

l’autre le miroir, l’autre les pincettes, & enfin les
autres les peignes d’escaille de tortuë, les boettes
de poudre, les pommades, les essences, les huilles,
les sauonnettes, les pastilles & le reste des armes qui
auoient seruy aux conquestes du grand Voiture.
Mais voyez comment on se trompe au choix qu’on
fait des amis : Ces petits fripons qui pensoient duper
le mõde auec leur, larmes feintes, dés qu’ils croyoiẽt
n’estre point apperceus, badinoient auec les choses
qu’ils portoient, l’vn faisoit des


90. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 9 SubSect | Section]

le
miroir, l’autre se bridoit de la bigotere, l’autre tiroit
les poils des sourcils de ses compagnons auec les
pincettes. Il y en auoit mesme vn qui s’enfarinoit de
la poudre, & vn autre qui se faisoit des lunettes de la
peinture, dont dans les derniers temps Voiture raieunissoit
sa barbe. Apres eux paroissoient vingt
grands Cupidons, couronnez de palmes & de cyprés,
armez en Amour : Mais ayant leurs armes couuertes
de crespe, ils portoient les marques de plusieurs victoires
galantes, des bracelets de cheueux, des


91. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 10 SubSect | Section]

en Amour : Mais ayant leurs armes couuertes
de crespe, ils portoient les marques de plusieurs victoires
galantes, des bracelets de cheueux, des bagues,
des rubans, des rubans, des bourses pleines d’argent, des
bauolets & des aprestadors de pierreries, car Voiture
auoit aymé depuis le sceptre iusques à la houlette,
depuis la couronne iusqu’à la calle.    
Vn certain Amour de respect,
Amour d’ordinaire suspect,
Et qui demande dauantage
Qu’il ne monstre dans son visage,
Auec vn


92. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 10 SubSect | Section]

les boettes de portraict fermées.
On voyoit apres eux vn Amour seul, qui
auoit la mine d’vn enfant fort opiniastre, on l’appelloit
l’Amour Constant, celuy-là de sa nature est
bien plus dangereux que ses Freres : Le mauuais
garçon auoit si cruellement tourmenté Voiture, que
pour exprimer le desordre de son ame. Il l’auoit
contraint de faire imprimer au deuant du Poeme de
l’Arioste, qu’il n’estoit pas moins furieux que Roland,
aussi depuis ces mauuais traittemens, Voiture
ne l’auoit iamais peu souffrir, non pas mesme en


93. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 10 SubSect | Section]

Le mauuais
garçon auoit si cruellement tourmenté Voiture, que
pour exprimer le desordre de son ame. Il l’auoit
contraint de faire imprimer au deuant du Poeme de
l’Arioste, qu’il n’estoit pas moins furieux que Roland,
aussi depuis ces mauuais traittemens, Voiture
ne l’auoit iamais peu souffrir, non pas mesme en la
personne de l’Angelique, pour laquelle il auoit
tant enduré, tellement que cette pauure Dame en
auoit esté persecutée à son tour. En l’enuoyãt à
Madame Saintot,
il y fit imprimer
au


94. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 10 SubSect | Section]

son tour. En l’enuoyãt à
Madame Saintot,
il y fit imprimer
au lieu
où l’on met
l’Epistre dedicatoire
vne
lettre amoureuse.  
Elle auoit souffert sa blessure,
Sur la terre & les flots par le monde courant
Pour Voiture,
Mais pour Voiture indifferent.
Tantost suiuant sa debile personne,
Des riuages de Seine au riuage de Somme,
Et cela veut dire en somme,
Depuis Paris à Peronne, 1
Pourtant sur les chemins, chantant gaillardement
Pour


95. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 11 SubSect | Section]

Madame Saintot,
il y fit imprimer
au lieu
où l’on met
l’Epistre dedicatoire
vne
lettre amoureuse.  
Elle auoit souffert sa blessure,
Sur la terre & les flots par le monde courant
Pour Voiture,
Mais pour Voiture indifferent.
Tantost suiuant sa debile personne,
Des riuages de Seine au riuage de Somme,
Et cela veut dire en somme,
Depuis Paris à Peronne, 1
Pourtant sur les chemins, chantant gaillardement
Pour flatter son tourment.
PVIS QVE


96. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 12 SubSect | Section]

de l’Vniuers,
Mais vn peu de treve à nos vers,
Et pour discourir d’autre chose
Retournons tout court à la prose.   Dans l’Epistre
à Monsieur de
Colligny. Les Amours acheuoient de passer lors que l’on
vit venir les Auteurs que Voiture auoit aymez, &
ausquels il auoit fort affecté de ressembler : Ils honoroient
cette Pompe de leur presence, & marchoient
selon leurs degrez d’ancienneté : Les Latins
all oient les premiers, car pour les Grecs, d’autant
que Voiture pretendoit que tout


97. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 12 SubSect | Section]

vit venir les Auteurs que Voiture auoit aymez, &
ausquels il auoit fort affecté de ressembler : Ils honoroient
cette Pompe de leur presence, & marchoient
selon leurs degrez d’ancienneté : Les Latins
all oient les premiers, car pour les Grecs, d’autant
que Voiture pretendoit que tout François de par
Francus descendoit d’Hector, il les auoit tousiours hays comme les ennemis de ses peres : Il auoit composé
quelques Epistres & quelques vers que l’ancienne
Rome auroit approuuez, & pour l’en


98. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 13 SubSect | Section]

Vitturius nulli nugarum lande secundus.   Les Italiens marchoient apres les Latins, & auoient
comme eux,  
Sonetti madrigaletti
Versi sciolti vezzozetti
Di Vincenzo Vetturetti.   Le Cieco d’Adria qui les entendoit loüer Voiture,
demandoit au Tassoné qui le conduisoit,
qui estoit ce François dont on disoit tant de bien,
car pour luy il ne l’auoit iamais veu ny iamais leu aucun de ses ouurages, le Tassoné à sa mode accoustumée
luy respondit,    
Era


99. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 14 SubSect | Section]

caual da paladino
Sotto quel graue peso andaua piano
E parea caual da Vetturino :
Benche tal volta porti sû la schiena
Di Poeti moderni vna dozena.   Les Espagnols passoient les troisiesmes, & disoient
en chemin faisant, vnas decimas que Voiture
auoit composee en Castillan.  
Ces gens rauis de la beauté
De ces vers pleins de maiesté,
Admiroient vn si noble ouurage
Et chacun au stile trompé
Crioit tout baut en son langage
Es dé Lopé, es dé Lopé.  


100. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 15 SubSect | Section]


Aunque es dé Lopé oieron
Es de Vettura dixeron.   Apres ces Auteurs Estrangers paroissoient nos
vieux Romanciers. On y voyoit presque tous ceux qui ont escrit depuis Philippes Auguste iusques au
grand Roy François, & parce que Voiture auoit
pris vn singulier plaisir à lire leurs ouurages & à
trauailler en leur stile, ils vouloient pour le recompenser
croniquer ses faits, & donnoient en passant
vn inuentaire des chapitres du Roman qu’ils pretendoient
en escrire, celuy qu’on m’a


Bibliographie de résultats

Anonyme [1649], LA CHAMPAGNE DESOLEE Par l’Armée d’Erlach. , françaisRéférence RIM : M0_677. Cote locale : C_1_13.

Du Tillet [signé] [1649], ARREST DE LA COVR DE PARLEMENT, POVR EMPESCHER LE DIVERTISSEMENT des deniers des Tailles, Subsistances, Fermes, Aydes, Gabelles & autres deniers de sa Majesté, ordonnez par precedens Arrests de ladite Cour, estre portez en l’Hostel de Ville de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_242. Cote locale : A_1_58.

Duval, Jean [?] [1652], LE PARLEMENT BVRLESQVE DE PONTHOISE, CONTENANT LES NOMS de tous les Presidens & Conseillers Renegats qui composent ledit Parlement. Ensemble les Harangues burlesques faites par le pretendu premier President. , françaisRéférence RIM : M0_2701. Cote locale : B_15_34.

Duval, Jean [?] [1652], LE PARLEMENT BVRLESQVE DE PONTHOISE, CONTENANT LES NOMS de tous les Presidens & Conseillers Renegats qui composent ledit Parlement. Ensemble les Harangues burlesques faites par le pretendu premier President. , françaisRéférence RIM : M0_2701. Cote locale : C_12_38.

Gramont, Antoine III de [?] [1649 [?]], LA DEFAITE D’VNE PARTIE DV CONVOY DES PARISIENS, dans le village de Vitry. Où ils ont eu cent ou six vingts hommes tüez, & plus de quarante faits prisonniers. Par le Mareschal de Grammont, commandant l’armée du Roy. , françaisRéférence RIM : M0_963. Cote locale : A_1_13.

Louis (XIV), De Guénégaud [signé] [1649], DECLARATION DV ROY, par laquelle les Princes, Ducs, Seigneurs & leurs adhérans qui ont pris les armes contre son seruice, sont declarez criminels de Léze-Majesté, s’ils ne se rendent pres de sa personne dans trois iours apres la publication d’icelle. , françaisRéférence RIM : M0_919. Cote locale : E_1_49.

Louis (XIV), De Guénégaud, Boucher [signé] [1648], DECLARATION DV ROY. PORTANT REVOCATION DES Intendans de Iustice, & remise des restes des Tailles iusques en quarante six inclusiuement. Et d’vn demy quartier pour les années quarante huict & quarante neuf. Auec restablissement des Officiers en la fonction de leurs Charges. Verifiée en la Cour des Aydes le 18, Iuillet 1648. , françaisRéférence RIM : M0_939. Cote locale : A_1_28.

Louis (XIV), De Guénégaud, Du Tillet [signé] [1648], DECLARATION DV ROY, PORTANT REVOCATION de toutes Commissions extraordinaires, mesme de celles des Intendans des Iustices és Prouinces du Royaume, Auec descharge à ses Subjets, des restes des Tailles auant l’année mil six cens quarente-sept, & remise d’vn demy quartier d’icelles pour les années mil six cens quarente-huict & mil six cens quarente-neuf. Verifiée en Parlement le dix-huictiéme iour de Iuillet mil six cens quarente-huict. , françaisRéférence RIM : M0_937. Cote locale : A_1_95.

Louis (XIV), Phélipeaux [signé] [1649 [?]], DECLARATION DV ROY, PAR LAQUELLE tous les Officiers du Parlement de Roüen sont interdits, declarez criminels de léze Majesté, & leurs Offices supprimez, en cas qu’ils ne se rendent dans quatre jours prés de sa Majesté. , françaisRéférence RIM : M0_920. Cote locale : A_1_14.

Anactofile [signé] [1649], L’OYSEAV DE RIVIERE, OV LE TOVRNOY NAVAL. DEDIÉ AVX MARINIERS. , français, latinRéférence RIM : M0_2587. Cote locale : C_8_13.

Anonyme [1652], LE FRANÇOIS DES-ABVSÉ, MONSTRANT LES MOYENS infaillibles pour establir & affermir la veritable paix dans l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_1410. Cote locale : B_16_55.

Anonyme [1652], LE IVGEMENT DE MINOS, Contre tous les Mazarins qui pillent la France. , français, latinRéférence RIM : M0_1768. Cote locale : B_12_20.

Anonyme [1649 [?]], LE MERCVRE PARISIEN. CONTENANT CE QVI S’EST PASSÉ de plus memorable, tant dans Paris qu’au dehors, depuis la perte de Charenton iusques à present. SECOND ORDINAIRE. , françaisRéférence RIM : M0_2455. Cote locale : C_6_14.

Anonyme [1649 [?]], LE MERCVRE PARISIEN. CONTENANT CE QVI S’EST PASSÉ de plus memorable, tant dans Paris qu’au dehors, depuis la perte de Charenton iusques à present. SECOND ORDINAIRE. , françaisRéférence RIM : M0_2455. Cote locale : A_6_27.

Anonyme [1650], LE REVERS DV PRINCE DE CONDÉ EN VERS BVRLESQVES. Et le regret de quitter la Ville de Paris, pour aller loger au Chasteau de Vincennes. , françaisRéférence RIM : M0_3546. Cote locale : A_9_8.

Anonyme [1652], LE SOVPER ROYAL DE PONTOISE, FAIT A MESSIEVRS LES DEPVTEZ des six Corps des Marchands de cette Ville de Paris. En Vers Burlesques. , françaisRéférence RIM : M0_3705. Cote locale : B_15_42.

Anonyme [1651], LES QVARANTE-CINQ FAICTS CRIMINELS DV C. MAZARIN, QVE LES PEVPLES instruits addressent à ceux qui ne le sont point. , françaisRéférence RIM : M0_2931. Cote locale : C_11_17.

Saint-Julien,? [?] [1650], LE COVRRIER BVRLESQVE DE LA GVERRE DE PARIS, Enuoyé à Monseigneur le Prince de Condé, pour diuertir son Altesse durant sa prison. Ensemble tout ce qui se passa iusques au retour de Leurs Maiestez. , françaisRéférence RIM : M0_814. Cote locale : D_1_14.

Saint-Julien,? [?] [1650], LE COVRRIER BVRLESQVE DE LA GVERRE DE PARIS, Enuoyé à Monseigneur le Prince de Condé, pour diuertir son Altesse durant sa prison. Ensemble tout ce qui se passa jusques au retour de Leurs Majestez. , françaisRéférence RIM : M0_814. Cote locale : A_9_9.

Anonyme [1649], RECVEIL DE TOVTES LES DECLARATIONS DV ROY, RENDVES POVR LA POLICE, Iustice & Finances de son Royaume, enoncées en la derniere du mois de Mars 1649. inserée au present Recueil, & donnée pour faire cesser les mouuemens, & restablir le repos, & la tranquillité publique. Toutes lesquelles Declarations sa Majesté veut estre executées selon leur forme & teneur. Auec tous les Arrests de verification & modification d’icelles, tant du Parlement, Chambre des Comptes, que Cour des Aydes. Ensemble autres Declarations des Roys LOVIS XI. & HENRY III. auec les Articles des Ordonnances de Blois & d’Orleans, pour l’éclaircissement des Articles XIII. XIV. & XV. mentionnez en la Declaration du 22. Octobre 1648. Et encor vne Table desdites Declarations, auec vn Abregé de ce qui y est contenu. , françaisRéférence RIM : M0_3046. Cote locale : E_1_54.

Anonyme [1649 [?]], REQVESTE DV DVC DE VANDOSME AV PARLEMENT DE PARIS. , françaisRéférence RIM : M0_3496. Cote locale : B_9_13.

Anonyme [1649], REQVESTE DV DVC DE VENDOSME AV PARLEMENT DE PARIS. Auec les Memoires & Pieces qui en dependent. , françaisRéférence RIM : M0_3496. Cote locale : C_9_67.

Anonyme [1649], REQVESTE PRESENTEE A MONSEIGNEVR LE PRINCE PAR LES VIGNERONS DE SON GOVVERNEMENT. DE BOVRGONGNE. En vers Burlesques. , françaisRéférence RIM : M0_3501. Cote locale : C_8_55.

D. B. [signé] / Cyrano de Bergerac, Savinien de [?] [1649], LE GAZETTIER DES-INTERESSÉ, ET LE TESTAMENT DE IVLES MAZARIN , françaisRéférence RIM : M0_1466. Cote locale : E_1_58.

D. B. [signé] / Cyrano de Bergerac, Savinien de [?] [1649], LE GAZETTIER DES-INTERRESSÉ. , françaisRéférence RIM : M0_1466. Cote locale : C_5_24.

D. B. [signé] / Cyrano de Bergerac, Savinien de [?] [1649], LE GAZETTIER DES-INTERRESSÉ. , françaisRéférence RIM : M0_1466. Cote locale : A_3_72.

D. B. [signé] / Cyrano de Bergerac, Savinien de [?] [1649], LE GENIE DEMASQVÉ ET LE TEMPS PASSÉ ET L’ADVENIR DE MAZARIN. Par vn Gentil-homme Bourguygnon. , françaisRéférence RIM : M0_1493. Cote locale : C_5_31.

Mazarin, Jules [signé] [1649], LETTRE DV MAZARIN, ESCRITE A L’AGENT de ses affaires à Rome. , françaisRéférence RIM : M0_2119. Cote locale : A_5_62.

N. I. T. / Jamin, Nicolas [?] [1649], LES GABELLES ESPVISEES A MONSEIGNEVR LE DVC DE BEAVFORT PAR N. I. T. , françaisRéférence RIM : M0_1462. Cote locale : C_5_23.

N. I. T. / Jamin, Nicolas [?] [1649], LES GABELLES ESPVISEES A MONSEIGNEVR LE DVC DE BEAVFORT PAR N.I.T. , françaisRéférence RIM : M0_1462. Cote locale : A_3_75.

Sarasin, Jean-François [?] [1649], COQ-A-L’ASNE OV, LETTRE BVRLESQVE DV SIEVR VOITVRE RESSVSCITÉ, AV PREVX CHEVALIER GVISCHEVS, aliàs LE MARESCHAL DE GRAMMONT. Sur les affaires & nouuelles du temps. , françaisRéférence RIM : M0_797. Cote locale : E_1_125.

Sarasin, Jean-François [?] [1649], COQ-A-L’ASNE, OV LETTRE BVRLESQVE DV SIEVR VOITVRE RESSVSCITÉ, AV PREVX CHEVALIER GVISCHEVS aliàs LE MARESCHAL DE GRAMMONT. Sur les affaires & nouuelles du temps. , françaisRéférence RIM : M0_797. Cote locale : C_2_40.

Sarasin, Jean-François [?] [1649], LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. , français, latin, espagnol, italienRéférence RIM : Mx. Cote locale : A_6_79.

Sarasin, Jean-François [?] [1649], LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. , français, latin, espagnol, italienRéférence RIM : Mx. Cote locale : C_6_60.


Encore des résultats en groupes de 100
1 2