[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(122 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "voiturer" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 26. Anonyme. REQVESTE PRESENTEE A MONSEIGNEVR LE PRINCE... (1649) chez Bessin (Nicolas) à Paris , 12 pages. Langue : français. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_3501 ; cote locale : C_8_55. le 2014-09-21 08:08:48.

estacade,
Et te fit gaigner les lieux hauts,
Craignant la fureur de ses eaux :
Qu’alors elle te fit la figue,
Telle que receuroit la Digue
Qui voudroit fixer le courant
De quelque furieux Torrent :
Qu’elle publia que sa gloire
Estoit de voiturer à boire
A paris pour tous ses Enfans
Qu’elle nourrit depuis mille ans :
Qu’en vain on l’appelle Nourrisse,
Si sa mamelle s’appetisse,
Et qu’on empesche le concours
Du Vin qui luy vient tous les iours ;
Sur tout de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 27. D. B. [signé] / Cyrano de... . LE GAZETTIER DES-INTERESSÉ, ET LE TESTAMENT... (1649) chez Brunet (Jean); Morlot (Claude) à Paris , 20 pages. Langue : français. Sur l'imprimé à Paris. Signature en page 18. Autre édition que: A_3_72 (partie 1) et C_5_24 (partie 1).. Référence RIM : M0_1466 ; cote locale : E_1_58. le 2014-12-10 12:46:37.

de la honte, à voir
des Princes incommodez, ou des Cheuaux ont des appartemens
superbes, & la posterité aura peine à croire qu’vne curiosité
cruelle ait basty des Escuries de ruine de toutes nos villes. Le soin qu’il a eu de ses domestiques de manege & de voiture,
ne luy a point fait perdre celuy de ses Niepces, pour fortifier sa tyrannie,
par l’appuy des plus puissantes maisons de France : & c’est
pout cette raison qu’il a tourné ses yeux du costé de l’Arsenal, du
Chasteau Trompette, & de Richelieu, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 28. D. B. [signé] / Cyrano de... . LE GAZETTIER DES-INTERRESSÉ. (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 24 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi A_3_72 (partie 1) et E_1_58 (autre édition).. Référence RIM : M0_1466 ; cote locale : C_5_24. le 2014-12-10 12:40:09.

Princes incommodez, ou des Cheuaux ont des appartemens
superbes, & la posterité aura peine à croire qu’vne
curiosité cruelle ait basty des Escuries de ruine de
toutes nos villes.   Le soin qu’il a eu de ses domestiques de manege &
de voiture, ne luy a point fait perdre celuy de ses
Niepces, pour fortifier sa tyrannie, par lappuy des
plus puissantes maisons de France ; & c’est pour cette
raison qu’il a tourné ses yeux du costé de l’Arsenal,
du Chasteau Trompette, & de Richelieu, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 29. D. B. [signé] / Cyrano de... . LE GAZETTIER DES-INTERRESSÉ. (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 24 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_5_24 (partie 1) et E_1_58 (autre édition).. Référence RIM : M0_1466 ; cote locale : A_3_72. le 2014-12-10 12:38:53.

Princes incommodez, ou des Cheuaux ont des appartemens
superbes, & la posterité aura peine à croire qu’vne
curiosité cruelle ait basty des Escuries de ruine de
toutes nos villes.   Le soin qu’il a eu de ses domestiques de manege &
de voiture, ne luy a point fait perdre celuy de ses
Niepces, pour fortifier sa tyrannie, par lappuy des
plus puissantes maisons de France; & c’est pour cette
raison qu’il a tourné ses yeux du costé de l’Arsenal,
du Chasteau Trompette, & de Richelieu, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 30. D. B. [signé] / Cyrano de... . LE GENIE DEMASQVÉ ET LE TEMPS PASSÉ ET... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 24 pages. Langue : français. Signé D. B. au colophon.. Référence RIM : M0_1493 ; cote locale : C_5_31. le 2014-01-11 07:29:02.

Princes incommodez, ou des Cheuaux ont des appartemens
superbes, & la posterité aura peine à croire qu’vne
curiosité cruelle ait basty des Escuries de ruine de
toutes nos villes.   Le soin qu’il a eu de ses domestiques de manege &
de voiture, ne luy a point fait perdre celuy de ses
Niepces, pour fortifier sa tyrannie, par lappuy des
plus puissantes maisons de France ; & c’est pour cette
raison qu’il a tourné ses yeux du costé de l’Arsenal,
du Chasteau Trompette, & de Richelieu, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 31. Mazarin, Jules [signé]. LETTRE DV MAZARIN, ESCRITE A L’AGENT de... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Signée et datée du 25 février 1649 au colophon.. Référence RIM : M0_2119 ; cote locale : A_5_62. le 2014-06-02 08:18:22.

qu’apres la leuée du siege n’ayant plus de Chefs affidez,
ny des Magalotti à y enuoyer, mon commerce fut ruiné, & ie
ne pouuois plus faire tenir de dela que des cent mil escus à la fois,
au lieu de milions, qui passoient auparauant, ce qui me ruinoit en
frais de voiture, c’est pourquoy ma banque n’alla pas si bien iusqu’a
la guerre de Naples, qui fut vn pretexte plus specieux que ie
n’eusse peu souhaitter pour faire des transports d’argent, vous
sçauez que i’auois desia bien commencé à le faire valoir, mais vn
second

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 32. N. I. T. / Jamin, Nicolas [?]. LES GABELLES ESPVISEES A MONSEIGNEVR LE DVC... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_75. Référence RIM : M0_1462 ; cote locale : C_5_23. le 2014-02-12 14:04:46.

sur les chemins pour empescher lesdits
Fauxsauniers d’aller dauantage à Nante : Vous
sçauez que l’enuie est vne chose qui se rencontre
fort souuẽt dans les hõmes, & principalement dãs
ceux qui n’ont point de bien, & comme le bruit de
cette voiture de sel fust allé iusques à Orleans :
Ceux d’Orleans ayant dessein d’en faire de mesme
s’accordent auec ceux de Tours, & font ce
complot ensemble, lesquels outre les defenses cy-dessus
faites, prennent du canon, s’attrouppent,
forcent vn passage qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 33. N. I. T. / Jamin, Nicolas [?]. LES GABELLES ESPVISEES A MONSEIGNEVR LE DVC... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_23. Référence RIM : M0_1462 ; cote locale : A_3_75. le 2014-02-12 14:07:34.

sur les chemins pour empescher lesdits
Faux sauniers d’aller dauantage à Nante: Vous
sçauez que l’enuie est vne chose qui se rencontre
fort souuẽt dans les hõmes, & principalement dãs
ceux qui n’ont point de bien, & comme le bruit de
cette voiture de sel fust allé iusques à Orleans:
Ceux d’Orleans ayant dessein d’en faire de mesme
s’accordent auec ceux de Tours, & font ce
complot ensemble, lesquels outre les defenses cy-dessus
faites, prennent du canon, s’attrouppent,
forcent vn passage qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 34. Sarasin, Jean-François [?]. COQ-A-L’ASNE OV, LETTRE BVRLESQVE DV SIEVR... (1649) chez Voiture (veuve et héritiers de) [?] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_2_40. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_797 ; cote locale : E_1_125. le 2014-10-26 16:03:58.

affaires & nouuelles du temps.

A PARIS,
Chez la veufue & heritiers de l’Autheur, ruë Bon-conseil,
à l’enseigne du bout du Monde.

M. DC. XLIX. COQ-A-L’ASNE OV LETTRE BVRLESQVE
du Sieur Voiture ressuscité, au preux Cheualier
Guischeus, aliàs le Mareschal de Grammont.

Sur les affaires & nouuelles du temps.  
TROVVEZ bon que ie vous escriue,
Sans vous informer du Qui-Viue,
Et sans regarder de trauers
Cette

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 35. Sarasin, Jean-François [?]. COQ-A-L’ASNE, OV LETTRE BVRLESQVE DV SIEVR... (1649) chez Voiture (veuve et héritiers de) [?] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_125. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_797 ; cote locale : C_2_40. le 2014-10-26 16:06:16.

les affaires & nouuelles du temps.

A PARIS,
Chez la vefue & heritiers de l’Autheur, ruë Bonconseil,
à l’enseigne du bout du Monde.

M. DC. XLIX. COQ-A-L’ASNE OV LETTRE BVRLESQVE
du Sieur Voiture ressuscité, au preux Cheualier
Guischeus, aliàs le Mareschal de Grammont.

Sur les affaires & nouuelles du temps.  
TROVVEZ bon que ie vous escriue,
Sans vous informer du Qui-Viue,
Et sans regarder de trauers
Cette

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 36. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

dire à Achille Patrocle est
mort, il debutte par ces mots. Patrocle gist, & commence
ce recit par son Epitaphe, ainsi ie ne vous en feray point à deux fois, & pour vous traicter comme
vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez

=> Afficher la page


Occurrence 37. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

gist, & commence
ce recit par son Epitaphe, ainsi ie ne vous en feray point à deux fois, & pour vous traicter comme
vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez dequoy, ie vous diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas

=> Afficher la page


Occurrence 38. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

son Epitaphe, ainsi ie ne vous en feray point à deux fois, & pour vous traicter comme
vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez dequoy, ie vous diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas glorieux de mourir
de la fiévre,

=> Afficher la page


Occurrence 39. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez dequoy, ie vous diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas glorieux de mourir
de la fiévre, cette maladie qui prend les choses
chaudement, & qui se ressouuient tousiours que les
Romains

=> Afficher la page


Occurrence 40. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas glorieux de mourir
de la fiévre, cette maladie qui prend les choses
chaudement, & qui se ressouuient tousiours que les
Romains l’ont adorée, n’auoit peu souffrir ce mespris,
& qu’apres auoir bruslé deux ans Voiture à
petit feu, lors qu’elle sembloit estre satisfaite d’vne
si cruelle vengeance, tout d’vn coup elle auoit redoublé
sa haine contre luy auec tant d’ardeur & de
violence, qu’elle l’auoit emporté en quatre iours.
C’est à quoy l’on attribuë la

=> Afficher la page


Occurrence 41. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

entretiendray
point des ouurages que nos amis ont
composez sur ce suiet, de la tristesse vniuerselle de
la Cour du grand dueil qu’ont pris Messieurs de
l’Academie : & enfin de ce qui s’est passé entre les
hommes aux derniers deuoirs qu’on a rendus à
Voiture. I’ay bien de plus grands mysteres à vous
reueler, I’ay à vous apprendre ce qui s’est fait au
Parnasse, & combien illustres ont esté les funerailles
dont Apollon & les Muses ont honoré le deffunct
ne demandez point qui m’en a instruit, c’est vn

=> Afficher la page


Occurrence 42. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.


Sans demander quoy ny comment,
Car en fin si seulement
Vous en doutiez vn moment
Ie quitterois là l’Histoire
Qui n’a que ce fondement.   Supposé donc que vous me croyez, ie continueray
à vous dire qu’aussi tost que le foible Voiture eut
rendu l’esprit, le Genie qui l’auoit accompagné pendant
le cours de sa vie, partit, selon la coustume, pour
en porter la nouuelle au Parnasse : Mais parce qu’il
estoit delicat, qu’il faisoit la pluspart de ses traites en
littiere, & qu’il

=> Afficher la page


Occurrence 43. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

qui l’auoit accompagné pendant
le cours de sa vie, partit, selon la coustume, pour
en porter la nouuelle au Parnasse : Mais parce qu’il
estoit delicat, qu’il faisoit la pluspart de ses traites en
littiere, & qu’il s’amusoit à badiner par les Hostelleries.
Voiture estoit pleuré parmy les hommes qu’Apollon
ne sçauoit pas encor qu’il fust mort. On fit
diuers iugemens de ce Genie dans les lieux où il
passa : les vns le prenoient pour vn Genie enioué, les
autres pour vn Genie particulier, quelques-vns
pour vn grand

=> Afficher la page


Occurrence 44. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

de ce Genie dans les lieux où il
passa : les vns le prenoient pour vn Genie enioué, les
autres pour vn Genie particulier, quelques-vns
pour vn grand Genie. Il ne sembla commun à pas
vn, & pas vn ne le trouua mauuais. Aussi-tost que la
nouuelle de la mort de Voiture fut sçeuë d’Apollon,
il fit escrire & porter les billets de son seruice, qui ne
different des nostres qu’en ce que c’est au nom du
Dieu qu’on prie & qu’ils sont escrits en vers : voicy
celuy de Voiture.  
De par le fils de

=> Afficher la page


Occurrence 45. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

mauuais. Aussi-tost que la
nouuelle de la mort de Voiture fut sçeuë d’Apollon,
il fit escrire & porter les billets de son seruice, qui ne
different des nostres qu’en ce que c’est au nom du
Dieu qu’on prie & qu’ils sont escrits en vers : voicy
celuy de Voiture.  
De par le fils de Iupiter
Vous estes priez d’assister
Aux funerailles de Voiture,
Qui demain Mardy se feront
Au Parnasse en sa sepulture.
Où les Muses se trouueront.   Tout le monde spirituel estant ainsi conuié

=> Afficher la page


Occurrence 46. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

les billets de son seruice, qui ne
different des nostres qu’en ce que c’est au nom du
Dieu qu’on prie & qu’ils sont escrits en vers : voicy
celuy de Voiture.  
De par le fils de Iupiter
Vous estes priez d’assister
Aux funerailles de Voiture,
Qui demain Mardy se feront
Au Parnasse en sa sepulture.
Où les Muses se trouueront.   Tout le monde spirituel estant ainsi conuié le Mardy
qui fut le septiéme de Iuillet de l’année 1648. Car pour vous dire, desja vne partie

=> Afficher la page


Occurrence 47. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.


Quand la porte du iour s’ouurit,
De nuages noirs se couurit,
Taschant par ses couleurs funebres
A continuer les tenebres
Sous ces tristes manteaux de deuil,
Elle parut la larme à l’œil
Et rendit en cette auanture
Cephale ialoux de Voiture
Du grand deluge de ses pleurs,
Elle noya toutes les fleurs,
Et grossit les flots d’Hypocrene
Presque autant que ceux de la Seine,
Quelqu’vn qui cét endroit lira
Quelque bel esprit me dira,
Qu’encore que Voiture eust des

=> Afficher la page


Occurrence 48. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.


Cephale ialoux de Voiture
Du grand deluge de ses pleurs,
Elle noya toutes les fleurs,
Et grossit les flots d’Hypocrene
Presque autant que ceux de la Seine,
Quelqu’vn qui cét endroit lira
Quelque bel esprit me dira,
Qu’encore que Voiture eust des charmes,
Il ne meritoit pas ces larmes.
Que l’Aurore se faisoit tort,
De pleurer chaudement sa mort :
Veu qu’il monstroit par tout pour elle
Vne auersion naturelle,
Ne la voyant que rarement,
Et tousiours fort

=> Afficher la page


Occurrence 49. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

l’autre le miroir, l’autre les pincettes, & enfin les
autres les peignes d’escaille de tortuë, les boettes
de poudre, les pommades, les essences, les huilles,
les sauonnettes, les pastilles & le reste des armes qui
auoient seruy aux conquestes du grand Voiture.
Mais voyez comment on se trompe au choix qu’on
fait des amis : Ces petits fripons qui pensoient duper
le mõde auec leur, larmes feintes, dés qu’ils croyoiẽt
n’estre point apperceus, badinoient auec les choses
qu’ils portoient, l’vn faisoit des

=> Afficher la page


Occurrence 50. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

le
miroir, l’autre se bridoit de la bigotere, l’autre tiroit
les poils des sourcils de ses compagnons auec les
pincettes. Il y en auoit mesme vn qui s’enfarinoit de
la poudre, & vn autre qui se faisoit des lunettes de la
peinture, dont dans les derniers temps Voiture raieunissoit
sa barbe. Apres eux paroissoient vingt
grands Cupidons, couronnez de palmes & de cyprés,
armez en Amour : Mais ayant leurs armes couuertes
de crespe, ils portoient les marques de plusieurs victoires
galantes, des bracelets de cheueux des

=> Afficher la page


Occurrence 51. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

armez en Amour : Mais ayant leurs armes couuertes
de crespe, ils portoient les marques de plusieurs victoires
galantes, des bracelets de cheueux des bagues,
des rubans, des bourses pleines d’argent, des
bauolets & des aprestadors de pierreries, car Voiture
auoit aymé depuis le sceptre iusques à la houlette,
depuis la couronne iusqu’à la calle.    
Vn certain Amour de respect,
Amour d’ordinaire suspect,
Et qui demande dauantage
Qu’il ne monstre dans son visage,
Auec vn

=> Afficher la page


Occurrence 52. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

les boettes de portraict fermées.
On voyoit apres eux vn Amour seul, qui
auoit la mine d’vn enfant fort opiniastre, on l’appelloit
l’Amour Constant, celuy-là de sa nature est
bien plus dangereux que ses Freres : Le mauuais
garçon auoit si cruellement tourmenté Voiture, que
pour exprimer le desordre de son ame. Il l’auoit
contraint de faire imprimer au deuant du Poeme de
l’Arioste, qu’il n’estoit pas moins furieux que Roland,
aussi depuis ces mauuais traittemens, Voiture
ne l’auoit iamais peu souffrir, non pas mesme en

=> Afficher la page


Occurrence 53. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

Le mauuais
garçon auoit si cruellement tourmenté Voiture, que
pour exprimer le desordre de son ame. Il l’auoit
contraint de faire imprimer au deuant du Poeme de
l’Arioste, qu’il n’estoit pas moins furieux que Roland,
aussi depuis ces mauuais traittemens, Voiture
ne l’auoit iamais peu souffrir, non pas mesme en la
personne de l’Angelique, pour laquelle il auoit
tant enduré, tellement que cette pauure Dame en
auoit esté persecutée à son tour. En l’enuoyãt à
Madame Saintot,
il y fit imprimer
au

=> Afficher la page


Occurrence 54. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

à son tour. En l’enuoyãt à
Madame Saintot,
il y fit imprimer
au lieu
où l’on met
l’Epistre dedicatoire vne
lettre amoureuse.  
Elle auoit souffert sa blessure,
Sur la terre & les flots par le monde courant
Pour Voiture,
Mais pour Voiture indifferent.
Tantost suiuant sa debile personne,
Des riuages de Seine au riuage de Somme,
Et cela veut dire en somme,
Depuis Paris à Peronne, I
Pourtant sur les chemins, chantant gaillardement
Pour

=> Afficher la page


Occurrence 55. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

Madame Saintot,
il y fit imprimer
au lieu
où l’on met
l’Epistre dedicatoire vne
lettre amoureuse.  
Elle auoit souffert sa blessure,
Sur la terre & les flots par le monde courant
Pour Voiture,
Mais pour Voiture indifferent.
Tantost suiuant sa debile personne,
Des riuages de Seine au riuage de Somme,
Et cela veut dire en somme,
Depuis Paris à Peronne, I
Pourtant sur les chemins, chantant gaillardement
Pour flatter son tourment.
PVIS QVE

=> Afficher la page


Occurrence 56. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.


De la veufue du Roy Mausole :
Or cela soit dit en passant
Pour la belle que i’ayme tant :
Enfin suiuoit vne volée
Grande & confusément meslée.
D’Amours de toutes les façons,
C’estoient tous ces oyseaux garçons
Dont voiture a donné la liste,
Apres on voyoit sur leur piste
Les Amours d’obligation,
Les Amours d’inclination,
Quantité d’Amours idolatres,
Vne trouppe d’Amours folastres
Force Cupidons insensez,
Des Cupidons

=> Afficher la page


Occurrence 57. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

de l’Vniuers,
Mais vn peu de treve à nos vers,
Et pour discourir d’autre chose
Retournons tout court à la prose.   Dans l’Epistre
à Monsieur de
Colligny. Les Amours acheuoient de passer lors que l’on
vit venir les Auteurs que Voiture auoit aymez, &
ausquels il auoit fort affecté de ressembler : Ils honoroient
cette Pompe de leur presence, & marchoient
selon leurs degrez d’ancienneté : Les Latins
all oient les premiers, car pour les Grecs, d’autant
que Voiture pretendoit que tout

=> Afficher la page


Occurrence 58. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

vit venir les Auteurs que Voiture auoit aymez, &
ausquels il auoit fort affecté de ressembler : Ils honoroient
cette Pompe de leur presence, & marchoient
selon leurs degrez d’ancienneté : Les Latins
all oient les premiers, car pour les Grecs, d’autant
que Voiture pretendoit que tout François de par
Francus descendoit d’Hector, il les auoit tousiours hays comme les ennemis de ses peres : Il auoit composé
quelques Epistres & quelques vers que l’ancienne
Rome auroit approuuez, & pour l’en

=> Afficher la page


Occurrence 59. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

Vitturius nulli nugarum læude secundus.   Les Italiens marchoient apres les Latins, & auoient
comme eux,  
Sonetti madrigaletti
Versi sciolti vezzozetti
Di Vincenzo Vetturetti.   Le Cieco d’Adria qui les entendoit loüer Voiture,
demandoit au Tassoné qui le conduisoit,
qui estoit ce François dont on disoit tant de bien,
car pour luy il ne l’auoit iamais veu ny iamais leu aucun de ses ouurages, le Tassoné à sa mode accoustumée
luy respondit,    
Era

=> Afficher la page


Occurrence 60. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

caual da paladino
Sotto quel graue peso andaua piano
E parea caual da Vetturino :
Benche tal volta porti sú la schiena
Di Poeti moderni vna dozena.   Les Espagnols passoient les troisiesmes, & disoient
en chemin faisant, vnas decimas que Voiture
auoit composee en Castillan.  
Ces gens rauis de la beauté
De ces vers pleins de maiesté,
Admiroient vn si noble ouurage,
Et chacun au stile trompé
Crioit tout haut en son langage
Es dé Lepé, es dé Lopé.  

=> Afficher la page


Occurrence 61. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.


Aunque es dé Lope oieron
Es de Vettura dixeron.   Apres ces Auteurs Estrangers paroissoient nos
vieux Romanciers. On y voyoit presque tous ceux qui ont escrit depuis Philippes Auguste iusques au
grand Roy François, & parce que Voiture auoit
pris vn singulier plaisir à lire leurs ouurages & à
trauailler en leur stile, ils vouloient pour le recompense
croniquer ses faits, & donnoient en passant
vn inuentaire des chapitres du Roman qu’ils pretendoient
en escrire, celuy qu’on m’a

=> Afficher la page


Occurrence 62. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

le iour de leurs
nopces. 25 Dans la lettre
à Monsieur
de Colligny. CHAP. XVI. Comme Vetturius se battoit nuict & iour, 26 &
de l’Edict des duels qui n’estoit pas fait pour luy. 26 La Reyne
dit quand elle
sceut que Voiture
s’estoit
battu que l’Edict,
&c. CHAP. XVII. Comme Vetturius emprunta 27 le cornet & les
dez de Bridoye, dont il ne pût trouuer chanse : &
comme il sembloit niaiser, & pourtant n’estoit grain
niais. 27 Il ioüoit

=> Afficher la page


Occurrence 63. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

sembloit niaiser, & pourtant n’estoit grain
niais. 27 Il ioüoit &
perdoit, il auoit
la mine
niaise. CHAP. XVIII. Ces Romanciers estoient suiuis d’vne trouppe de
bonnes gens, se lamentans pitoyablement, C’estoit
nos vieux Poëtes que Voiture auoit remis en
vogue par ses Balades, ses Triolets & ses Rondeaux,
& qui par sa mort retournoient dans leur ancien
descry : Maror qui sur tout luy estoit le plus obligé,
se plaignant plus fortement que les autres, & à demy
desesperé leur chantoit

=> Afficher la page


Occurrence 64. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.


VOITVRE EST MORT A DIEV LA MVSE
ANTIQVE.    
Bien est raison que soyons esplorez
Quand Atropos la parque safraniere
En retranchant les beaux filets dorez
Où tant se plut sa sœur la Filandiere
A fait tomber Voiture dans la biere :
Bien nous faut-il prendre le chalumeau
Et tristement ainsi qu’au Renouueau,
Le Rossignol au boccage rustique
Chacun chanter en pleurant comme vn veau
VOITVRE EST MORT ADIEV LA MVSE
ANTIQVE.    
Or nous

=> Afficher la page


Occurrence 65. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

semble que ie le Voy
De noir comme vn Page vestu
En sa nouuelle tablature
Cherchant trois rimes à Voyture.    
Il cheminoit en ce convoy
Le front ridé, l’œil abbatu
La barbe iusqu’à la ceinture
Triste du trespas de Voiture   Neuf-Germain
qui fait
des Vers, les
syllabes du
nom de celuy
pour qui il les
fait seruant de
rimes. Cet homme menoit Pegaze en main, & ce cheual
venoit la, par ce que comme Voiture estoit petit
il auoit accoustumé de

=> Afficher la page


Occurrence 66. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

la ceinture
Triste du trespas de Voiture   Neuf-Germain
qui fait
des Vers, les
syllabes du
nom de celuy
pour qui il les
fait seruant de
rimes. Cet homme menoit Pegaze en main, & ce cheual
venoit la, par ce que comme Voiture estoit petit
il auoit accoustumé de s’agenoüiller badinement
toutes les fois qu’il vouloit monter dessus. Le pauure
cheual marchoit auec grand peine, tant il auoit
les jambes de derriere gorgées de ces eaux qui luy
descendent incessamment, & qui se sont

=> Afficher la page


Occurrence 67. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

elles ont fait
vn vilain marais au pied du Parnasse, & produit
toutes les grenoüilles poetiques dont nous sommes
persecutez.  
Comme vn vieux cheual de renvoy
Maigre, harassé, courbatu
Venoit la debile monture
Aux funerailles de Voiture.   Son corbeau & son chien y venoient aussi, le
corbeau iettoit des cris pitoyables, & le chien ne
disoit mot, au contraire, il marchoit fort pensif, &
tenoit la queue entre les iambes : On s’estonna fort
de n’y voir point le 2 Grillon,

=> Afficher la page


Occurrence 68. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

aussi, le
corbeau iettoit des cris pitoyables, & le chien ne
disoit mot, au contraire, il marchoit fort pensif, &
tenoit la queue entre les iambes : On s’estonna fort
de n’y voir point le 2 Grillon, le Hibou, la Tortuë, & la Taupe, à qui Voiture auoit donné l’immortalité
dans ses ouurages, & qui à moins d’vne estrange
ingratitude ne pouuoient luy refuser les derniers
deuoirs : Mais le miserable estat où le desespoir de
cette mort les auoit reduits, & dans lequel ils sont
encore, les deuoit

=> Afficher la page


Occurrence 69. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

autre que moy vous les racontoit,
Mais ie vous les garantis vrayes, & ie les sçay d’original.   1 Il auoit vn
corbeau & vn
chien.
2 On enuoya à
Mr Esprit pour
estresnes vn
grillon, vn hibou,
vne tortuë
& vne taupe,
& Voiture
fit des Vers sur
cette galãterie.  
Le Crillon saisi de douleur,
Voulant mourir en ce malheur,
S’estoit cheminant sur les pistes
Des anciens Gymnosophistes,
Au trauers des flammes ietté,
Et dans vn four

=> Afficher la page


Occurrence 70. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.


D’illustres marques de bruslure,
Comme autrefois on remarque
La femme du grand Seneca,
Portant sur son visage pasle
Des marques d’amour coniugale.
Le Hibou l’vnique soulas,
Et les delices de Pallas,
Qui deuant que le bon Voiture
Eust suby la loy de nature,
Ne recherchoit que l’entretien
Du gentil peuple Athenien :
Maintenant, dont chacun s’estonne.
Ne voulant frequenter personne,
Melancholique, songe-creux,
D’vn esprit fantasque & hideux,

=> Afficher la page


Occurrence 71. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

la teste à la fenestre :
Mais on tient pour tout asseuré,
Que la Taupe a si fort pleuré,
Qu’enfin elle a perdu la veue.
Qu’elle dit qu’elle est resolue
De porter tousiours le grand deuil
Et pour rencontrer le cercueil
Qui le fameux Voiture enserre
De fouiller par toute la terre
Cherchant sur tout dans les jardins
Comme croyant que les iasmins
Et les fleurs de cette nature,
Naissent sur cette sepulture,
Ou le plus insolent hyuer
N’oseroit les aller trouuer,
Au

=> Afficher la page


Occurrence 72. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

les aller trouuer,
Au reste bien determinée
Ne cessant ny nuict ny iournée,
De trauailler aueuglement
Que si dans ce beau monument
Le destin permet qu’elle arriue
De s’enterrer là toute viue,
Et d’accompagner à la mort
Voiture qu’elle ayma si fort.
Or maintenant ie vous demande
Si cette miserable bande
Ne pouuoit pas honnestement
S’excuser de l’enterrement.   La representation de Voiture paroissoit enfin
couronnée de laurier, & portée sur les

=> Afficher la page


Occurrence 73. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

De s’enterrer là toute viue,
Et d’accompagner à la mort
Voiture qu’elle ayma si fort.
Or maintenant ie vous demande
Si cette miserable bande
Ne pouuoit pas honnestement
S’excuser de l’enterrement.   La representation de Voiture paroissoit enfin
couronnée de laurier, & portée sur les espaules de
huict beaux garçons : C’estoient les ieux & les ris
qui l’auoient accompagné pendant sa vie : mais les
ris estoient melancholiques, & les ieux ne prenoient rien en

=> Afficher la page


Occurrence 74. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

faire place à
coups de tirses, la pompe auroit eu peine à passer :
Les lauriers rompant sous le faix de la canaille Poëtique
qui auoit monté dessus, & tout le monde
auoüant que depuis les funerailles de Catulle, que
son siecle regardoit comme le nostre a fait Voiture,
on n’auoit point veu au Parnasse vne si belle assemblée.
Apres qu’on eut rendu les derniers deuoirs à
l’Image du deffunct, Apollon couronné de cyprez,
tenant vn luth & s’auançant deuant les hommes &
deuant les Dieux, chanta des vers. En cet

=> Afficher la page


Occurrence 75. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13.

deuant les Dieux, chanta des vers. En cet endroit si
i’eusse creu l’enthousiasme, i’aurois poussé quantité
de vers, mais la raison s’estant presentee à poinct
nommé, & m’ayant monstré qu’il ne m’appartenoit
pas de faire parler Apollon ny de loüer Voiture, i’ay
esté obligé d’en demeurer là, mon dessein estoit
apres luy auoir donné toutes les louanges qu’on
peut donner à vn homme d’esprit, & qu’il meritoit
sans doute, de le faire choisir par Apollon pour son
Collegue à l’Empire de la Poësie,

=> Afficher la page


Occurrence 76. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

dire à Achille Patrocle est
mort, il de butte par ces mors. Patrocle gist, & commence
ce recit par son Epitaphe, ainsi ie ne vous en feray point à deux fois, & pour vous traicter comme
vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez

=> Afficher la page


Occurrence 77. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

gist, & commence
ce recit par son Epitaphe, ainsi ie ne vous en feray point à deux fois, & pour vous traicter comme
vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez dequoy, ie vous diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas

=> Afficher la page


Occurrence 78. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

son Epitaphe, ainsi ie ne vous en feray point à deux fois, & pour vous traicter comme
vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez dequoy, ie vous diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas glorieux de mourir
de la fiévre,

=> Afficher la page


Occurrence 79. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez dequoy, ie vous diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas glorieux de mourir
de la fiévre, cette maladie qui prend les choses
chaudement, & qui se ressouuient tousiours que les
Romains

=> Afficher la page


Occurrence 80. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas glorieux de mourir
de la fiévre, cette maladie qui prend les choses
chaudement, & qui se ressouuient tousiours que les
Romains l’ont adorée, n’auoit peu souffrir ce mespris,
& qu’apres auoir bruslé deux ans Voiture à
petit feu, lors qu’elle sembloit estre satisfaite d’vne
si cruelle vengeance, tout d’vn coup elle auoit redoublé
sa haine contre luy auec tant d’ardeur & de
violence, qu’elle l’auoit emporté en quatre iours.
C’est à quoy l’on attribuë la

=> Afficher la page


Occurrence 81. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

entretiendray
point des ouurages que nos amis ont
composez sur ce suiet, de la tristesse vniuerselle de
la Cour du grand dueil qu’ont pris Messieurs de
l’Academie : & enfin de ce qui s’est passé entre les
hommes aux derniers deuoirs qu’on a rendus à
Voiture. I’ay bien de plus grands mysteres à vous
reueler, I’ay à vous apprendre ce qui s’est fait au
parnasse, & combien illustres ont esté les funerailles
dont Apollon & les Muses ont honoré le deffunct
ne demandez point qui m’en a instruit, c’est vn

=> Afficher la page


Occurrence 82. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.


Sans demander quoy ny comment,
Car en fin si seulement
Vous en doutiez vn moment
Ie quitterais là l’Histoire
Qui n’a que ce fondement.   Supposé donc que vous me croyez, ie continueray
à vous dire qu’aussi tost que le foible Voiture eut
rendu l’esprit, le Genie qui l’auoit accompagné pendant
le cours de sa vie, partit, selon la coustume, pour
en porter la nouuelle au Parnasse : Mais parce qu’il
estoit delicat, qu’il faisoit la pluspart de ses traites en
littiere, & qu’il

=> Afficher la page


Occurrence 83. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

qui l’auoit accompagné pendant
le cours de sa vie, partit, selon la coustume, pour
en porter la nouuelle au Parnasse : Mais parce qu’il
estoit delicat, qu’il faisoit la pluspart de ses traites en
littiere, & qu’il s’amusoit à badiner par les Hostelleries,
Voiture estoit pleuré parmy les hommes qu’Apollon
ne sçauoit pas encor qu’il fust mort. On fit
diuers iugemens de ce Genie dans les lieux où il
passa : les vns le prenoient pour vn Genie enioué, les
autres pour vn Genie particulier, quelques-vns
pour vn grand

=> Afficher la page


Occurrence 84. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

de ce Genie dans les lieux où il
passa : les vns le prenoient pour vn Genie enioué, les
autres pour vn Genie particulier, quelques-vns
pour vn grand Genie. Il ne sembla commun à pas
vn, & pas vn ne le trouua mauuais. Aussi-tost que la
nouuelle de la mort de Voiture fut sçeuë d’Apollon,
il fit escrire & porter les billets de son seruice, qui ne
different des nostres qu’en ce que c’est au nom du
Dieu qu’on prie & qu’ils sont escrits en vers : voicy
celuy de Voiture.  
De par le fils de

=> Afficher la page


Occurrence 85. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

mauuais. Aussi-tost que la
nouuelle de la mort de Voiture fut sçeuë d’Apollon,
il fit escrire & porter les billets de son seruice, qui ne
different des nostres qu’en ce que c’est au nom du
Dieu qu’on prie & qu’ils sont escrits en vers : voicy
celuy de Voiture.  
De par le fils de Iupiter
Vous estes priez d’assister
Aux funerailles de Voiture,
Qui demain Mardy se feront
Au Parnasse en sa sepulture.
Où les Muses se trouueront.   Tout le monde spirituel estant ainsi conuié

=> Afficher la page


Occurrence 86. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

les billets de son seruice, qui ne
different des nostres qu’en ce que c’est au nom du
Dieu qu’on prie & qu’ils sont escrits en vers : voicy
celuy de Voiture.  
De par le fils de Iupiter
Vous estes priez d’assister
Aux funerailles de Voiture,
Qui demain Mardy se feront
Au Parnasse en sa sepulture.
Où les Muses se trouueront.   Tout le monde spirituel estant ainsi conuié le Mardy
qui fut le septiéme de Iuillet de l’année 1648. Car pour vous dire, desja vne partie

=> Afficher la page


Occurrence 87. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.


Quand la porte du iour s’ouurit,
De nuages noirs se couurit,
Taschant par ses couleurs funebres
A continuer les tenebres
Sous ces tristes manteaux de deuil,
Elle parut la larme à l’œil
Et rendit en cette auanture
Cephale ialoux de Voiture
Du grand deluge de ses pleurs,
Elle noya toutes les fleurs,
Et grossit les flots d’Hypocrene
Presque autant que ceux de la Seine,
Quelqu’vn qui cét endroit lira
Quelque bel esprit me dira,
Qu’encor que Voiture eust des

=> Afficher la page


Occurrence 88. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.


Cephale ialoux de Voiture
Du grand deluge de ses pleurs,
Elle noya toutes les fleurs,
Et grossit les flots d’Hypocrene
Presque autant que ceux de la Seine,
Quelqu’vn qui cét endroit lira
Quelque bel esprit me dira,
Qu’encor que Voiture eust des charmes,
Il ne meritoit pas ces larmes.
Que l’Aurore se faisoit tort,
De pleurer chaudement sa mort :
Veu qu’il monstroit par tout pour elle
Vne auersion naturelle,
Ne la voyant que rarement,
Et tousiours fort

=> Afficher la page


Occurrence 89. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

l’autre le miroir, l’autre les pincettes, & enfin les
autres les peignes d’escaille de tortuë, les boettes
de poudre, les pommades, les essences, les huilles,
les sauonnettes, les pastilles & le reste des armes qui
auoient seruy aux conquestes du grand Voiture.
Mais voyez comment on se trompe au choix qu’on
fait des amis : Ces petits fripons qui pensoient duper
le mõde auec leur, larmes feintes, dés qu’ils croyoiẽt
n’estre point apperceus, badinoient auec les choses
qu’ils portoient, l’vn faisoit des

=> Afficher la page


Occurrence 90. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

le
miroir, l’autre se bridoit de la bigotere, l’autre tiroit
les poils des sourcils de ses compagnons auec les
pincettes. Il y en auoit mesme vn qui s’enfarinoit de
la poudre, & vn autre qui se faisoit des lunettes de la
peinture, dont dans les derniers temps Voiture raieunissoit
sa barbe. Apres eux paroissoient vingt
grands Cupidons, couronnez de palmes & de cyprés,
armez en Amour : Mais ayant leurs armes couuertes
de crespe, ils portoient les marques de plusieurs victoires
galantes, des bracelets de cheueux, des

=> Afficher la page


Occurrence 91. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

en Amour : Mais ayant leurs armes couuertes
de crespe, ils portoient les marques de plusieurs victoires
galantes, des bracelets de cheueux, des bagues,
des rubans, des rubans, des bourses pleines d’argent, des
bauolets & des aprestadors de pierreries, car Voiture
auoit aymé depuis le sceptre iusques à la houlette,
depuis la couronne iusqu’à la calle.    
Vn certain Amour de respect,
Amour d’ordinaire suspect,
Et qui demande dauantage
Qu’il ne monstre dans son visage,
Auec vn

=> Afficher la page


Occurrence 92. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

les boettes de portraict fermées.
On voyoit apres eux vn Amour seul, qui
auoit la mine d’vn enfant fort opiniastre, on l’appelloit
l’Amour Constant, celuy-là de sa nature est
bien plus dangereux que ses Freres : Le mauuais
garçon auoit si cruellement tourmenté Voiture, que
pour exprimer le desordre de son ame. Il l’auoit
contraint de faire imprimer au deuant du Poeme de
l’Arioste, qu’il n’estoit pas moins furieux que Roland,
aussi depuis ces mauuais traittemens, Voiture
ne l’auoit iamais peu souffrir, non pas mesme en

=> Afficher la page


Occurrence 93. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

Le mauuais
garçon auoit si cruellement tourmenté Voiture, que
pour exprimer le desordre de son ame. Il l’auoit
contraint de faire imprimer au deuant du Poeme de
l’Arioste, qu’il n’estoit pas moins furieux que Roland,
aussi depuis ces mauuais traittemens, Voiture
ne l’auoit iamais peu souffrir, non pas mesme en la
personne de l’Angelique, pour laquelle il auoit
tant enduré, tellement que cette pauure Dame en
auoit esté persecutée à son tour. En l’enuoyãt à
Madame Saintot,
il y fit imprimer
au

=> Afficher la page


Occurrence 94. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

son tour. En l’enuoyãt à
Madame Saintot,
il y fit imprimer
au lieu
où l’on met
l’Epistre dedicatoire
vne
lettre amoureuse.  
Elle auoit souffert sa blessure,
Sur la terre & les flots par le monde courant
Pour Voiture,
Mais pour Voiture indifferent.
Tantost suiuant sa debile personne,
Des riuages de Seine au riuage de Somme,
Et cela veut dire en somme,
Depuis Paris à Peronne, 1
Pourtant sur les chemins, chantant gaillardement
Pour

=> Afficher la page


Occurrence 95. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

Madame Saintot,
il y fit imprimer
au lieu
où l’on met
l’Epistre dedicatoire
vne
lettre amoureuse.  
Elle auoit souffert sa blessure,
Sur la terre & les flots par le monde courant
Pour Voiture,
Mais pour Voiture indifferent.
Tantost suiuant sa debile personne,
Des riuages de Seine au riuage de Somme,
Et cela veut dire en somme,
Depuis Paris à Peronne, 1
Pourtant sur les chemins, chantant gaillardement
Pour flatter son tourment.
PVIS QVE

=> Afficher la page


Occurrence 96. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

de l’Vniuers,
Mais vn peu de treve à nos vers,
Et pour discourir d’autre chose
Retournons tout court à la prose.   Dans l’Epistre
à Monsieur de
Colligny. Les Amours acheuoient de passer lors que l’on
vit venir les Auteurs que Voiture auoit aymez, &
ausquels il auoit fort affecté de ressembler : Ils honoroient
cette Pompe de leur presence, & marchoient
selon leurs degrez d’ancienneté : Les Latins
all oient les premiers, car pour les Grecs, d’autant
que Voiture pretendoit que tout

=> Afficher la page


Occurrence 97. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

vit venir les Auteurs que Voiture auoit aymez, &
ausquels il auoit fort affecté de ressembler : Ils honoroient
cette Pompe de leur presence, & marchoient
selon leurs degrez d’ancienneté : Les Latins
all oient les premiers, car pour les Grecs, d’autant
que Voiture pretendoit que tout François de par
Francus descendoit d’Hector, il les auoit tousiours hays comme les ennemis de ses peres : Il auoit composé
quelques Epistres & quelques vers que l’ancienne
Rome auroit approuuez, & pour l’en

=> Afficher la page


Occurrence 98. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

Vitturius nulli nugarum lande secundus.   Les Italiens marchoient apres les Latins, & auoient
comme eux,  
Sonetti madrigaletti
Versi sciolti vezzozetti
Di Vincenzo Vetturetti.   Le Cieco d’Adria qui les entendoit loüer Voiture,
demandoit au Tassoné qui le conduisoit,
qui estoit ce François dont on disoit tant de bien,
car pour luy il ne l’auoit iamais veu ny iamais leu aucun de ses ouurages, le Tassoné à sa mode accoustumée
luy respondit,    
Era

=> Afficher la page


Occurrence 99. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

caual da paladino
Sotto quel graue peso andaua piano
E parea caual da Vetturino :
Benche tal volta porti sû la schiena
Di Poeti moderni vna dozena.   Les Espagnols passoient les troisiesmes, & disoient
en chemin faisant, vnas decimas que Voiture
auoit composee en Castillan.  
Ces gens rauis de la beauté
De ces vers pleins de maiesté,
Admiroient vn si noble ouurage
Et chacun au stile trompé
Crioit tout baut en son langage
Es dé Lopé, es dé Lopé.  

=> Afficher la page


Occurrence 100. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.


Aunque es dé Lopé oieron
Es de Vettura dixeron.   Apres ces Auteurs Estrangers paroissoient nos
vieux Romanciers. On y voyoit presque tous ceux qui ont escrit depuis Philippes Auguste iusques au
grand Roy François, & parce que Voiture auoit
pris vn singulier plaisir à lire leurs ouurages & à
trauailler en leur stile, ils vouloient pour le recompenser
croniquer ses faits, & donnoient en passant
vn inuentaire des chapitres du Roman qu’ils pretendoient
en escrire, celuy qu’on m’a

=> Afficher la page


Occurrence 101. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

nopces. 25 Dans la lettre
à Monsieur
de Colligny.

CHAP. XVI. Comme Vetturius se battoit nuict & iour, 26 &
de l’Edict des duels qui n’estoit pas fait pour luy. 26 La Reyne
dit quand elle
sceut que Voiture
s’estoit
battu que l’Edict,
&c.

CHAP. XVII. Comme Vetturius emprunta 27 le cornet & les
dez de Bridoye, dont il ne pût trouuer chanse : &
comme il sembloit niaiser, & pourtant n’estoit grain
niais. 27

=> Afficher la page


Occurrence 102. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

& pourtant n’estoit grain
niais. 27 Il ioüoit &
perdoit, il auoit
la mine
niaise.

CHAP. XVIII. Ces Romanciers estoient suiuis d’vne trouppe de
bonnes gens, se lamentans pitoyablement, C’estoit
nos vieux Poëtes que Voiture auoit remis en
vogue par ses Balades, ses Triolets & ses Rondeaux,
& qui par sa mort retournoient dans leur ancien
descry : Marot qui sur tout luy estoit le plus obligé,
se plaignant plus fortement que les autres, & à demy
desesperé leur chantoit

=> Afficher la page


Occurrence 103. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

est à vau-leau,
VOITVRE EST MORT A DIEV LA MVSE
ANTIQVE.

Bien est raison que soyons esplorez
Quand Atropos la parque safraniere
En retranchant les beaux filets dorez
Où tant se plut sa sœur la Filandiere
A fait tomber Voiture dans la biere :
Bien nous faut-il prendre le chalumeau
Et tristement ainsi qu’au Renouueau,
Le Rossignol au boccage rustique
Chacun chanter en pleurant comme vn veau
VOITVRE EST MORT ADIEV LA MVSE
ANTIQVE.    
Or nous

=> Afficher la page


Occurrence 104. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

semble que ie le Voy
De noir comme vn Page vestu
En sa nouuelle tablature
Cherchant trois rimes à Voyture.    
Il cheminoit en ce convoy
Le front ridé, l’æil abbatu
La barbe iusqu’à la ceinture
Triste du trespas de Voiture   Neuf-Germain
qui fait
des Vers, les
syllabes du
nom de celuy
pour qui il les
fait seruant de
rimes. Cet homme menoit Pegaze en main, & ce cheual
venoit là, par ce que comme Voiture estoit petit
il auoit accoustumé

=> Afficher la page


Occurrence 105. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

la ceinture
Triste du trespas de Voiture   Neuf-Germain
qui fait
des Vers, les
syllabes du
nom de celuy
pour qui il les
fait seruant de
rimes. Cet homme menoit Pegaze en main, & ce cheual
venoit là, par ce que comme Voiture estoit petit
il auoit accoustumé de s’agenoüiller badinement
toutes les fois qu’il vouloit monter dessus. Le pauure
cheual marchoit auec grand peine, tant il auoit
les jambes de derriere gorgées de ces eaux qui luy
descendent incessamment, & qui se sont

=> Afficher la page


Occurrence 106. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

elles ont fait
vn vilain marais au pied du Parnasse, & produit
toutes les grenoüilles poetiques dont nous sommes
persecutez.  
Comme vn vieux cheual de renvoy
Maigre, harassé, courbatu
Venoit la debile monture
Aux funerailles de Voiture.   Son corbeau & son chien y venoient aussi, le
corbeau iettoit des cris pitoyables, & le chien ne
disoit mot, au contraire, il marchoit fort pensif, &
tenoit la queue entre les iambes : On s’estonna fort
de n’y voir point le 2 Grillon,

=> Afficher la page


Occurrence 107. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

aussi, le
corbeau iettoit des cris pitoyables, & le chien ne
disoit mot, au contraire, il marchoit fort pensif, &
tenoit la queue entre les iambes : On s’estonna fort
de n’y voir point le 2 Grillon, le Hibou, la Tortuë, & la Taupe, à qui Voiture auoit donné l’immortalité
dans ses ouurages, & qui à moins d’vne estrange
ingratitude ne pouuoient luy refuser les derniers
deuoirs : Mais le miserable estat où le desespoir de
cette mort les auoit reduits, & dans lequel ils sont
encore, les deuoit

=> Afficher la page


Occurrence 108. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

si vn autre que moy vous les racontoit,
Mais ie vous les garantis vrayes, & ie les sçay d’original.   1 Il auoit vn
corbeau & vn
chien. 2 On enuoya à
Mr Esprit pour
estresnes vn
grillon, vn hibou,
vne
& vne taupe,
& Voiture
fit des Vers sur
cette galãterie.  
Le Grillon saisi de douleur,
Voulant mourir en ce malheur,
S’estoit cheminant sur les pistes
Des anciens Gymnosophistes,
Au trauers des flammes ietté,
Et dans vn four

=> Afficher la page


Occurrence 109. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.


D’illustres marques de bruslure,
Comme autrefois on remarque
La femme du grand Seneca,
Portant sur son visage pasle
Des marques d’amour coniugale.
Le Hibou l’vnique soulas,
Et les delices de Pallas,
Qui deuant que le bon Voiture
Eust suby la loy de nature,
Ne recherchoit que l’entretien
Du gentil peuple Athenien,
Maintenant, dent chacun s’estonne,
Ne voulant frequenter personne,
Melancholique, songe-creux,
D’vn esprit fantasque & bideux,

=> Afficher la page


Occurrence 110. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

la teste à la fenestre :
Mais on tient pour tout asseuré,
Que la Taupe a si fort pleuré
Qu’enfin elle a perdu la veue.
Qu’elle dit qu’elle est resolue
De porter tousiours le grand deuil
Et pour rencontrer le cercueil
Qui la fameux Voiture enserre
De fouiller par toute la terre
Cherchant sur tout dans les jardins
Comme croyant que les iasmins
Et les fleurs de cette nature,
Naissent sur cette sepulture,
Ou le plus insolent hyuer
N’oseroit les aller trouuer,
Au

=> Afficher la page


Occurrence 111. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

les aller trouuer,
Au reste bien determinée
Ne cessant ny nuict ny iournée,
De trauailler aueuglement
Que si dans ce beau monument
Le destin permet qu’elle arriue
De s’enterrer là toute viue,
Et d’accompagner à la mort
Voiture qu’elle ayma si fort.
Or maintenant ie vous demande
Si cette miserable bande
Ne pouuoit pas honnestement
S’excuser de l’enterrement.   La representation de Voiture paroissoit enfin
couronnée de laurier, & portée sur les

=> Afficher la page


Occurrence 112. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

De s’enterrer là toute viue,
Et d’accompagner à la mort
Voiture qu’elle ayma si fort.
Or maintenant ie vous demande
Si cette miserable bande
Ne pouuoit pas honnestement
S’excuser de l’enterrement.   La representation de Voiture paroissoit enfin
couronnée de laurier, & portée sur les espaules de
huict beaux garçons : C’estoient les ieux & les ris
qui l’auoient accompagné pendant sa vie : mais les
ris estoient melancholiques, & les ieux ne prenoient rien en

=> Afficher la page


Occurrence 113. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

faire place à
coups de tirses, la pompe auroit eu peine à passer :
Les lauriers rompant sous le faix de la canaille poëtique
qui auoit monté dessus, & tout le monde
auoüant que depuis les funerailles de Catulle, que
son siecle regardoit comme le nostre a fait Voiture,
on n’auoit point veu au Parnasse vne si belle assemblée.
Apres qu’on eut rendu les derniers deuoirs à
l’Image du deffunct, Apollon couronné de cyprez,
tenant vn luth & s’auançant deuant les hommes &
deuant les Dieux, chanta des vers. En cet

=> Afficher la page


Occurrence 114. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54.

deuant les Dieux, chanta des vers. En cet endroit si
i’eusse creu l’enthousiasme, i’aurois poussé quantité
de vers, mais la raison s’estant presentée à poinct
nommé, & m’ayant monstré qu’il ne m’appartenoit
pas de faire parler Apollon ny de loüer Voiture, i’ay
esté obligé d’en demeurer là, mon dessein estoit
apres luy auoir donné toutes les louanges qu’on
peut donner à vn homme d’esprit, & qu’il meritoit
sans doute, de le faire choisir par Apollon pour son
Collegue à l’Empire de la Poësie,

=> Afficher la page


Occurrence 115. Valois-Angoulême,... . ORDONNANCE DE MONSEIGNEVR LOVIS DE VALLOIS... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 4 pages. Langue : français. Daté du 20 juin 1649 et signé au colophon.. Référence RIM : M0_2613 ; cote locale : A_1_90. le 2014-07-08 17:13:38.

à la rebellion de ladite ville,
& la pouuoir d’autant plus facilement ramener
à son deuoir, qu’elle sera aussi-bien dépourueüe
d’argent que d’hommes. NOVS auons
fait deffences à Maistre Pierre Gaillard Thresorier
du Pays & à ses Commis, de faire voiturer
dans Aix les deniers de leurs receptes, à peine d’estre procedé contre eux comme fauteurs
de la rebellion de ladite ville, & de confistion
des deniers qui seront saisis, dont ils demeureront
solidairement & en leurs noms responsables.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 116. Valois-Angoulême,... . ORDONNANCE DE MONSEIGNEVR LOVIS DE VALLOIS... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 4 pages. Langue : français. Daté du 20 juin 1649 et signé au colophon.. Référence RIM : M0_2613 ; cote locale : A_1_90. le 2014-07-08 17:13:38.

fauteurs
de la rebellion de ladite ville, & de confistion
des deniers qui seront saisis, dont ils demeureront
solidairement & en leurs noms responsables.
Enjoignant aux Consuls & Habitans
des Villes & Communautez de la Prouince,
de s’opposer ausdites voitures & en arrester
les deniers: & accordant sous le bon plaisir
de Sa Majesté, à ceux qui denonceront la
voiture qui s’en feroit, le quart de ce qui sera
saisi en consequence de leurs denonciations,
cependant jusqu’à ce qu’autrement soit pourueu

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 117. Valois-Angoulême,... . ORDONNANCE DE MONSEIGNEVR LOVIS DE VALLOIS... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 4 pages. Langue : français. Daté du 20 juin 1649 et signé au colophon.. Référence RIM : M0_2613 ; cote locale : A_1_90. le 2014-07-08 17:13:38.

& en leurs noms responsables.
Enjoignant aux Consuls & Habitans
des Villes & Communautez de la Prouince,
de s’opposer ausdites voitures & en arrester
les deniers: & accordant sous le bon plaisir
de Sa Majesté, à ceux qui denonceront la
voiture qui s’en feroit, le quart de ce qui sera
saisi en consequence de leurs denonciations,
cependant jusqu’à ce qu’autrement soit pourueu
par sadite Majesté: Ordonnons que les
deniers de la recepte du Vigueriat de Folcalquier
seront portez à la ville de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 118. Louis (XIV) [signé],. ARREST DV CONSEIL D’ESTAT DV ROY, Portant... (1652) chez Rocollet (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français. Du 29 octobre 1652, avec privilège. Contresigné par Le Tellier.. Référence RIM : M0_380 ; cote locale : B_2_13. le 2016-08-03 00:34:31.

droicts. ENIOINT SADITE
MAIESTÉ, à tous Gouuerneurs
& Commandans esdites Places, de
tenir la main à la liberté de la nauigation,
& de ne faire aucunes leuées par
contribution sur la campagne, ou
payement d’aucuns droicts sur les Bestiaux
& Voitures, à peine de la vie:
Et sera le present Arrest enuoyé en
toutes les Villes situées le long des riuieres
d’Yonne, Seine, Marne, d’Oyse,
& autres lieux, où les Bureaux desdits
droicts estoient establis pour la perception
desdits nouueaux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 119. Louis (XIV), de Guénégaud... . ORDONNANCE DV ROY EN FAVEVR DES BOVRGEOIS... (1652) chez Estienne (Antoine) à Paris , 6 pages. Langue : français. Avec privilège. Daté du 29 septembre 1652 et signé au colophon. . Référence RIM : M0_2615 ; cote locale : B_3_13. le 2016-08-03 00:36:56.

à tous Gouuerneurs des Prouinces
& Villes de son Royaume, &
à tous Generaux d’Armée, Mestres
de Camps, Capitaines & Conducteurs
des Gens de Guerre de quelque
Nation qu’ils soient, de faire ny
permettre estre fait aucun empeschement
à la voiture, conduitte &
passage des marchandises destinées
pour la prouision des Bourgeois &
Habitans de ladite ville de Paris, à
peine de des obeïssance. ENIOINT
ausdits Gouuerneurs, Lieutenans-Generaux,
Maires & Escheuins des
Villes,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 120. Ménage, Gilles [?]. LE PARNASSE ALARME (1649) chez Courbé (Augustin) [?] à Paris [?] , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_8_19. le 2016-03-01 00:40:09.

auec infamie.    
Quantesfois dans les versions
Sans le secours des dictions,
De moy Calepin & d’Estienne
Baudoüin estoit-il en grand peine ;
Sans nous Collomby dans Iustin
Estoit au bout de son Latin ;
Et dans son Terence Voiture
Auoit l’esprit à la torture ;
Dans Quinte-Curse Vaugelas
Dés le premier mot estoit las,
Vaugelas ce grand Interprete,
Lequel aujourd’huy nous maltraite ;
Mainard sans nous traduisoit mal
Son Catul & son Martial

=> Afficher la page


Occurrence 121. S. D. S. M. / Laffemas, abbé... . PROCEZ BVRLESQVE ENTRE MR LE PRINCE ET... (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore), Maucroy (Estienne) à Paris , 38 pages. Langue : français. Avec permission. Portrait gravé de Louis de Bourbon en page 4.. Référence RIM : M0_2884 ; cote locale : C_8_37. le 2016-07-30 07:29:38.


En sçauoir grandement insigne,
Dont le frere est dedans Munster,
Pour trefue ou paix nous apporter,
De l’Espagne auec que la France,
De quoy la deffunte Eminence,
Eust pû deuenir enragé,
Si la mort ne l’eust vendangé ;
Et par triomphante voiture,
Conduit dedans la sepulture.    
Apres, suiuent les Senateurs,
De la Iustice protecteurs,
Lais, & non lais, vieilles personnes,
Ayans consciences fort bonnes ;
Estans montez ; l’Huissier premier,
Ou

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 122. Verderonne, M. de [?]. AGREABLE RECIT DE CE QVI S’EST PASSÉ AVX... (1649) chez Bessin (Nicolas) à Paris , 24 pages. Langue : français. Dans Choix I de Moreau. Pièce 46 des 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_56 ; cote locale : C_8_42. le 2017-06-27 09:21:15.

pris plus qu’vn peu,
Dont ils auoient pris plus qu’vn peu,
Faisoit que les gens venerables
Estoient de raison peu capables,
Quand à neuf heures du matin,
On vit au Fauxbourg sainct Martin
Arriuer par bonne auenture
Monsieur Bruxelle & sa voiture.
Ce retour fit vn coup du Ciel,
Le peuple deposa son fiel,
De deux costez se range en haye,
Mais pourtant craignant vne baye,
Veut voir le bon homme chenu
Qui de force gens n’est cognu.
Aussi tost qu’il monstre la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2

Occurrences 26-122:


26. Anonyme. REQVESTE PRESENTEE A MONSEIGNEVR LE PRINCE... (1649) chez Bessin (Nicolas) à Paris , 12 pages. Langue : français. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_3501 ; cote locale : C_8_55. le 2014-09-21 08:08:48. [Page 8 SubSect | Section]

estacade,
Et te fit gaigner les lieux hauts,
Craignant la fureur de ses eaux :
Qu’alors elle te fit la figue,
Telle que receuroit la Digue
Qui voudroit fixer le courant
De quelque furieux Torrent :
Qu’elle publia que sa gloire
Estoit de voiturer à boire
A paris pour tous ses Enfans
Qu’elle nourrit depuis mille ans :
Qu’en vain on l’appelle Nourrisse,
Si sa mamelle s’appetisse,
Et qu’on empesche le concours
Du Vin qui luy vient tous les iours ;
Sur tout de


27. D. B. [signé] / Cyrano de... . LE GAZETTIER DES-INTERESSÉ, ET LE TESTAMENT... (1649) chez Brunet (Jean); Morlot (Claude) à Paris , 20 pages. Langue : français. Sur l'imprimé à Paris. Signature en page 18. Autre édition que: A_3_72 (partie 1) et C_5_24 (partie 1).. Référence RIM : M0_1466 ; cote locale : E_1_58. le 2014-12-10 12:46:37. [Page 10 SubSect | Section]

de la honte, à voir
des Princes incommodez, ou des Cheuaux ont des appartemens
superbes, & la posterité aura peine à croire qu’vne curiosité
cruelle ait basty des Escuries de ruine de toutes nos villes. Le soin qu’il a eu de ses domestiques de manege & de voiture,
ne luy a point fait perdre celuy de ses Niepces, pour fortifier sa tyrannie,
par l’appuy des plus puissantes maisons de France : & c’est
pout cette raison qu’il a tourné ses yeux du costé de l’Arsenal, du
Chasteau Trompette, & de Richelieu, &


28. D. B. [signé] / Cyrano de... . LE GAZETTIER DES-INTERRESSÉ. (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 24 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi A_3_72 (partie 1) et E_1_58 (autre édition).. Référence RIM : M0_1466 ; cote locale : C_5_24. le 2014-12-10 12:40:09. [Page 14 SubSect | Section]

Princes incommodez, ou des Cheuaux ont des appartemens
superbes, & la posterité aura peine à croire qu’vne
curiosité cruelle ait basty des Escuries de ruine de
toutes nos villes.   Le soin qu’il a eu de ses domestiques de manege &
de voiture, ne luy a point fait perdre celuy de ses
Niepces, pour fortifier sa tyrannie, par lappuy des
plus puissantes maisons de France ; & c’est pour cette
raison qu’il a tourné ses yeux du costé de l’Arsenal,
du Chasteau Trompette, & de Richelieu, &


29. D. B. [signé] / Cyrano de... . LE GAZETTIER DES-INTERRESSÉ. (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 24 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_5_24 (partie 1) et E_1_58 (autre édition).. Référence RIM : M0_1466 ; cote locale : A_3_72. le 2014-12-10 12:38:53. [Page 14 SubSect | Section]

Princes incommodez, ou des Cheuaux ont des appartemens
superbes, & la posterité aura peine à croire qu’vne
curiosité cruelle ait basty des Escuries de ruine de
toutes nos villes.   Le soin qu’il a eu de ses domestiques de manege &
de voiture, ne luy a point fait perdre celuy de ses
Niepces, pour fortifier sa tyrannie, par lappuy des
plus puissantes maisons de France; & c’est pour cette
raison qu’il a tourné ses yeux du costé de l’Arsenal,
du Chasteau Trompette, & de Richelieu, &


30. D. B. [signé] / Cyrano de... . LE GENIE DEMASQVÉ ET LE TEMPS PASSÉ ET... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 24 pages. Langue : français. Signé D. B. au colophon.. Référence RIM : M0_1493 ; cote locale : C_5_31. le 2014-01-11 07:29:02. [Page 14 SubSect | Section]

Princes incommodez, ou des Cheuaux ont des appartemens
superbes, & la posterité aura peine à croire qu’vne
curiosité cruelle ait basty des Escuries de ruine de
toutes nos villes.   Le soin qu’il a eu de ses domestiques de manege &
de voiture, ne luy a point fait perdre celuy de ses
Niepces, pour fortifier sa tyrannie, par lappuy des
plus puissantes maisons de France ; & c’est pour cette
raison qu’il a tourné ses yeux du costé de l’Arsenal,
du Chasteau Trompette, & de Richelieu, &


31. Mazarin, Jules [signé]. LETTRE DV MAZARIN, ESCRITE A L’AGENT de... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Signée et datée du 25 février 1649 au colophon.. Référence RIM : M0_2119 ; cote locale : A_5_62. le 2014-06-02 08:18:22. [Page 6 SubSect | Section]

qu’apres la leuée du siege n’ayant plus de Chefs affidez,
ny des Magalotti à y enuoyer, mon commerce fut ruiné, & ie
ne pouuois plus faire tenir de dela que des cent mil escus à la fois,
au lieu de milions, qui passoient auparauant, ce qui me ruinoit en
frais de voiture, c’est pourquoy ma banque n’alla pas si bien iusqu’a
la guerre de Naples, qui fut vn pretexte plus specieux que ie
n’eusse peu souhaitter pour faire des transports d’argent, vous
sçauez que i’auois desia bien commencé à le faire valoir, mais vn
second


32. N. I. T. / Jamin, Nicolas [?]. LES GABELLES ESPVISEES A MONSEIGNEVR LE DVC... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_75. Référence RIM : M0_1462 ; cote locale : C_5_23. le 2014-02-12 14:04:46. [Page 7 SubSect | Section]

sur les chemins pour empescher lesdits
Fauxsauniers d’aller dauantage à Nante : Vous
sçauez que l’enuie est vne chose qui se rencontre
fort souuẽt dans les hõmes, & principalement dãs
ceux qui n’ont point de bien, & comme le bruit de
cette voiture de sel fust allé iusques à Orleans :
Ceux d’Orleans ayant dessein d’en faire de mesme
s’accordent auec ceux de Tours, & font ce
complot ensemble, lesquels outre les defenses cy-dessus
faites, prennent du canon, s’attrouppent,
forcent vn passage qui


33. N. I. T. / Jamin, Nicolas [?]. LES GABELLES ESPVISEES A MONSEIGNEVR LE DVC... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_23. Référence RIM : M0_1462 ; cote locale : A_3_75. le 2014-02-12 14:07:34. [Page 6 SubSect | Section]

sur les chemins pour empescher lesdits
Faux sauniers d’aller dauantage à Nante: Vous
sçauez que l’enuie est vne chose qui se rencontre
fort souuẽt dans les hõmes, & principalement dãs
ceux qui n’ont point de bien, & comme le bruit de
cette voiture de sel fust allé iusques à Orleans:
Ceux d’Orleans ayant dessein d’en faire de mesme
s’accordent auec ceux de Tours, & font ce
complot ensemble, lesquels outre les defenses cy-dessus
faites, prennent du canon, s’attrouppent,
forcent vn passage qui


34. Sarasin, Jean-François [?]. COQ-A-L’ASNE OV, LETTRE BVRLESQVE DV SIEVR... (1649) chez Voiture (veuve et héritiers de) [?] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_2_40. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_797 ; cote locale : E_1_125. le 2014-10-26 16:03:58. [Page 3 SubSect | Section]

affaires & nouuelles du temps.

A PARIS,
Chez la veufue & heritiers de l’Autheur, ruë Bon-conseil,
à l’enseigne du bout du Monde.

M. DC. XLIX. COQ-A-L’ASNE OV LETTRE BVRLESQVE
du Sieur Voiture ressuscité, au preux Cheualier
Guischeus, aliàs le Mareschal de Grammont.

Sur les affaires & nouuelles du temps.  
TROVVEZ bon que ie vous escriue,
Sans vous informer du Qui-Viue,
Et sans regarder de trauers
Cette


35. Sarasin, Jean-François [?]. COQ-A-L’ASNE, OV LETTRE BVRLESQVE DV SIEVR... (1649) chez Voiture (veuve et héritiers de) [?] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_125. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_797 ; cote locale : C_2_40. le 2014-10-26 16:06:16. [Page 3 SubSect | Section]

les affaires & nouuelles du temps.

A PARIS,
Chez la vefue & heritiers de l’Autheur, ruë Bonconseil,
à l’enseigne du bout du Monde.

M. DC. XLIX. COQ-A-L’ASNE OV LETTRE BVRLESQVE
du Sieur Voiture ressuscité, au preux Cheualier
Guischeus, aliàs le Mareschal de Grammont.

Sur les affaires & nouuelles du temps.  
TROVVEZ bon que ie vous escriue,
Sans vous informer du Qui-Viue,
Et sans regarder de trauers
Cette


36. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 4 SubSect | Section]

dire à Achille Patrocle est
mort, il debutte par ces mots. Patrocle gist, & commence
ce recit par son Epitaphe, ainsi ie ne vous en feray point à deux fois, & pour vous traicter comme
vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez


37. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 4 SubSect | Section]

gist, & commence
ce recit par son Epitaphe, ainsi ie ne vous en feray point à deux fois, & pour vous traicter comme
vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez dequoy, ie vous diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas


38. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 4 SubSect | Section]

son Epitaphe, ainsi ie ne vous en feray point à deux fois, & pour vous traicter comme
vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez dequoy, ie vous diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas glorieux de mourir
de la fiévre,


39. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 4 SubSect | Section]

vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez dequoy, ie vous diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas glorieux de mourir
de la fiévre, cette maladie qui prend les choses
chaudement, & qui se ressouuient tousiours que les
Romains


40. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 4 SubSect | Section]

diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas glorieux de mourir
de la fiévre, cette maladie qui prend les choses
chaudement, & qui se ressouuient tousiours que les
Romains l’ont adorée, n’auoit peu souffrir ce mespris,
& qu’apres auoir bruslé deux ans Voiture à
petit feu, lors qu’elle sembloit estre satisfaite d’vne
si cruelle vengeance, tout d’vn coup elle auoit redoublé
sa haine contre luy auec tant d’ardeur & de
violence, qu’elle l’auoit emporté en quatre iours.
C’est à quoy l’on attribuë la


41. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 4 SubSect | Section]

entretiendray
point des ouurages que nos amis ont
composez sur ce suiet, de la tristesse vniuerselle de
la Cour du grand dueil qu’ont pris Messieurs de
l’Academie : & enfin de ce qui s’est passé entre les
hommes aux derniers deuoirs qu’on a rendus à
Voiture. I’ay bien de plus grands mysteres à vous
reueler, I’ay à vous apprendre ce qui s’est fait au
Parnasse, & combien illustres ont esté les funerailles
dont Apollon & les Muses ont honoré le deffunct
ne demandez point qui m’en a instruit, c’est vn


42. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 6 SubSect | Section]


Sans demander quoy ny comment,
Car en fin si seulement
Vous en doutiez vn moment
Ie quitterois là l’Histoire
Qui n’a que ce fondement.   Supposé donc que vous me croyez, ie continueray
à vous dire qu’aussi tost que le foible Voiture eut
rendu l’esprit, le Genie qui l’auoit accompagné pendant
le cours de sa vie, partit, selon la coustume, pour
en porter la nouuelle au Parnasse : Mais parce qu’il
estoit delicat, qu’il faisoit la pluspart de ses traites en
littiere, & qu’il


43. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 6 SubSect | Section]

qui l’auoit accompagné pendant
le cours de sa vie, partit, selon la coustume, pour
en porter la nouuelle au Parnasse : Mais parce qu’il
estoit delicat, qu’il faisoit la pluspart de ses traites en
littiere, & qu’il s’amusoit à badiner par les Hostelleries.
Voiture estoit pleuré parmy les hommes qu’Apollon
ne sçauoit pas encor qu’il fust mort. On fit
diuers iugemens de ce Genie dans les lieux où il
passa : les vns le prenoient pour vn Genie enioué, les
autres pour vn Genie particulier, quelques-vns
pour vn grand


44. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 6 SubSect | Section]

de ce Genie dans les lieux où il
passa : les vns le prenoient pour vn Genie enioué, les
autres pour vn Genie particulier, quelques-vns
pour vn grand Genie. Il ne sembla commun à pas
vn, & pas vn ne le trouua mauuais. Aussi-tost que la
nouuelle de la mort de Voiture fut sçeuë d’Apollon,
il fit escrire & porter les billets de son seruice, qui ne
different des nostres qu’en ce que c’est au nom du
Dieu qu’on prie & qu’ils sont escrits en vers : voicy
celuy de Voiture.  
De par le fils de


45. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 6 SubSect | Section]

mauuais. Aussi-tost que la
nouuelle de la mort de Voiture fut sçeuë d’Apollon,
il fit escrire & porter les billets de son seruice, qui ne
different des nostres qu’en ce que c’est au nom du
Dieu qu’on prie & qu’ils sont escrits en vers : voicy
celuy de Voiture.  
De par le fils de Iupiter
Vous estes priez d’assister
Aux funerailles de Voiture,
Qui demain Mardy se feront
Au Parnasse en sa sepulture.
Où les Muses se trouueront.   Tout le monde spirituel estant ainsi conuié


46. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 6 SubSect | Section]

les billets de son seruice, qui ne
different des nostres qu’en ce que c’est au nom du
Dieu qu’on prie & qu’ils sont escrits en vers : voicy
celuy de Voiture.  
De par le fils de Iupiter
Vous estes priez d’assister
Aux funerailles de Voiture,
Qui demain Mardy se feront
Au Parnasse en sa sepulture.
Où les Muses se trouueront.   Tout le monde spirituel estant ainsi conuié le Mardy
qui fut le septiéme de Iuillet de l’année 1648. Car pour vous dire, desja vne partie


47. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 7 SubSect | Section]


Quand la porte du iour s’ouurit,
De nuages noirs se couurit,
Taschant par ses couleurs funebres
A continuer les tenebres
Sous ces tristes manteaux de deuil,
Elle parut la larme à l’œil
Et rendit en cette auanture
Cephale ialoux de Voiture
Du grand deluge de ses pleurs,
Elle noya toutes les fleurs,
Et grossit les flots d’Hypocrene
Presque autant que ceux de la Seine,
Quelqu’vn qui cét endroit lira
Quelque bel esprit me dira,
Qu’encore que Voiture eust des


48. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 7 SubSect | Section]


Cephale ialoux de Voiture
Du grand deluge de ses pleurs,
Elle noya toutes les fleurs,
Et grossit les flots d’Hypocrene
Presque autant que ceux de la Seine,
Quelqu’vn qui cét endroit lira
Quelque bel esprit me dira,
Qu’encore que Voiture eust des charmes,
Il ne meritoit pas ces larmes.
Que l’Aurore se faisoit tort,
De pleurer chaudement sa mort :
Veu qu’il monstroit par tout pour elle
Vne auersion naturelle,
Ne la voyant que rarement,
Et tousiours fort


49. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 9 SubSect | Section]

l’autre le miroir, l’autre les pincettes, & enfin les
autres les peignes d’escaille de tortuë, les boettes
de poudre, les pommades, les essences, les huilles,
les sauonnettes, les pastilles & le reste des armes qui
auoient seruy aux conquestes du grand Voiture.
Mais voyez comment on se trompe au choix qu’on
fait des amis : Ces petits fripons qui pensoient duper
le mõde auec leur, larmes feintes, dés qu’ils croyoiẽt
n’estre point apperceus, badinoient auec les choses
qu’ils portoient, l’vn faisoit des


50. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 9 SubSect | Section]

le
miroir, l’autre se bridoit de la bigotere, l’autre tiroit
les poils des sourcils de ses compagnons auec les
pincettes. Il y en auoit mesme vn qui s’enfarinoit de
la poudre, & vn autre qui se faisoit des lunettes de la
peinture, dont dans les derniers temps Voiture raieunissoit
sa barbe. Apres eux paroissoient vingt
grands Cupidons, couronnez de palmes & de cyprés,
armez en Amour : Mais ayant leurs armes couuertes
de crespe, ils portoient les marques de plusieurs victoires
galantes, des bracelets de cheueux des


51. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 10 SubSect | Section]

armez en Amour : Mais ayant leurs armes couuertes
de crespe, ils portoient les marques de plusieurs victoires
galantes, des bracelets de cheueux des bagues,
des rubans, des bourses pleines d’argent, des
bauolets & des aprestadors de pierreries, car Voiture
auoit aymé depuis le sceptre iusques à la houlette,
depuis la couronne iusqu’à la calle.    
Vn certain Amour de respect,
Amour d’ordinaire suspect,
Et qui demande dauantage
Qu’il ne monstre dans son visage,
Auec vn


52. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 10 SubSect | Section]

les boettes de portraict fermées.
On voyoit apres eux vn Amour seul, qui
auoit la mine d’vn enfant fort opiniastre, on l’appelloit
l’Amour Constant, celuy-là de sa nature est
bien plus dangereux que ses Freres : Le mauuais
garçon auoit si cruellement tourmenté Voiture, que
pour exprimer le desordre de son ame. Il l’auoit
contraint de faire imprimer au deuant du Poeme de
l’Arioste, qu’il n’estoit pas moins furieux que Roland,
aussi depuis ces mauuais traittemens, Voiture
ne l’auoit iamais peu souffrir, non pas mesme en


53. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 10 SubSect | Section]

Le mauuais
garçon auoit si cruellement tourmenté Voiture, que
pour exprimer le desordre de son ame. Il l’auoit
contraint de faire imprimer au deuant du Poeme de
l’Arioste, qu’il n’estoit pas moins furieux que Roland,
aussi depuis ces mauuais traittemens, Voiture
ne l’auoit iamais peu souffrir, non pas mesme en la
personne de l’Angelique, pour laquelle il auoit
tant enduré, tellement que cette pauure Dame en
auoit esté persecutée à son tour. En l’enuoyãt à
Madame Saintot,
il y fit imprimer
au


54. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 10 SubSect | Section]

à son tour. En l’enuoyãt à
Madame Saintot,
il y fit imprimer
au lieu
où l’on met
l’Epistre dedicatoire vne
lettre amoureuse.  
Elle auoit souffert sa blessure,
Sur la terre & les flots par le monde courant
Pour Voiture,
Mais pour Voiture indifferent.
Tantost suiuant sa debile personne,
Des riuages de Seine au riuage de Somme,
Et cela veut dire en somme,
Depuis Paris à Peronne, I
Pourtant sur les chemins, chantant gaillardement
Pour


55. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 11 SubSect | Section]

Madame Saintot,
il y fit imprimer
au lieu
où l’on met
l’Epistre dedicatoire vne
lettre amoureuse.  
Elle auoit souffert sa blessure,
Sur la terre & les flots par le monde courant
Pour Voiture,
Mais pour Voiture indifferent.
Tantost suiuant sa debile personne,
Des riuages de Seine au riuage de Somme,
Et cela veut dire en somme,
Depuis Paris à Peronne, I
Pourtant sur les chemins, chantant gaillardement
Pour flatter son tourment.
PVIS QVE


56. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 11 SubSect | Section]


De la veufue du Roy Mausole :
Or cela soit dit en passant
Pour la belle que i’ayme tant :
Enfin suiuoit vne volée
Grande & confusément meslée.
D’Amours de toutes les façons,
C’estoient tous ces oyseaux garçons
Dont voiture a donné la liste,
Apres on voyoit sur leur piste
Les Amours d’obligation,
Les Amours d’inclination,
Quantité d’Amours idolatres,
Vne trouppe d’Amours folastres
Force Cupidons insensez,
Des Cupidons


57. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 12 SubSect | Section]

de l’Vniuers,
Mais vn peu de treve à nos vers,
Et pour discourir d’autre chose
Retournons tout court à la prose.   Dans l’Epistre
à Monsieur de
Colligny. Les Amours acheuoient de passer lors que l’on
vit venir les Auteurs que Voiture auoit aymez, &
ausquels il auoit fort affecté de ressembler : Ils honoroient
cette Pompe de leur presence, & marchoient
selon leurs degrez d’ancienneté : Les Latins
all oient les premiers, car pour les Grecs, d’autant
que Voiture pretendoit que tout


58. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 12 SubSect | Section]

vit venir les Auteurs que Voiture auoit aymez, &
ausquels il auoit fort affecté de ressembler : Ils honoroient
cette Pompe de leur presence, & marchoient
selon leurs degrez d’ancienneté : Les Latins
all oient les premiers, car pour les Grecs, d’autant
que Voiture pretendoit que tout François de par
Francus descendoit d’Hector, il les auoit tousiours hays comme les ennemis de ses peres : Il auoit composé
quelques Epistres & quelques vers que l’ancienne
Rome auroit approuuez, & pour l’en


59. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 13 SubSect | Section]

Vitturius nulli nugarum læude secundus.   Les Italiens marchoient apres les Latins, & auoient
comme eux,  
Sonetti madrigaletti
Versi sciolti vezzozetti
Di Vincenzo Vetturetti.   Le Cieco d’Adria qui les entendoit loüer Voiture,
demandoit au Tassoné qui le conduisoit,
qui estoit ce François dont on disoit tant de bien,
car pour luy il ne l’auoit iamais veu ny iamais leu aucun de ses ouurages, le Tassoné à sa mode accoustumée
luy respondit,    
Era


60. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 14 SubSect | Section]

caual da paladino
Sotto quel graue peso andaua piano
E parea caual da Vetturino :
Benche tal volta porti sú la schiena
Di Poeti moderni vna dozena.   Les Espagnols passoient les troisiesmes, & disoient
en chemin faisant, vnas decimas que Voiture
auoit composee en Castillan.  
Ces gens rauis de la beauté
De ces vers pleins de maiesté,
Admiroient vn si noble ouurage,
Et chacun au stile trompé
Crioit tout haut en son langage
Es dé Lepé, es dé Lopé.  


61. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 15 SubSect | Section]


Aunque es dé Lope oieron
Es de Vettura dixeron.   Apres ces Auteurs Estrangers paroissoient nos
vieux Romanciers. On y voyoit presque tous ceux qui ont escrit depuis Philippes Auguste iusques au
grand Roy François, & parce que Voiture auoit
pris vn singulier plaisir à lire leurs ouurages & à
trauailler en leur stile, ils vouloient pour le recompense
croniquer ses faits, & donnoient en passant
vn inuentaire des chapitres du Roman qu’ils pretendoient
en escrire, celuy qu’on m’a


62. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 19 SubSect | Section]

le iour de leurs
nopces. 25 Dans la lettre
à Monsieur
de Colligny. CHAP. XVI. Comme Vetturius se battoit nuict & iour, 26 &
de l’Edict des duels qui n’estoit pas fait pour luy. 26 La Reyne
dit quand elle
sceut que Voiture
s’estoit
battu que l’Edict,
&c. CHAP. XVII. Comme Vetturius emprunta 27 le cornet & les
dez de Bridoye, dont il ne pût trouuer chanse : &
comme il sembloit niaiser, & pourtant n’estoit grain
niais. 27 Il ioüoit


63. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 19 SubSect | Section]

sembloit niaiser, & pourtant n’estoit grain
niais. 27 Il ioüoit &
perdoit, il auoit
la mine
niaise. CHAP. XVIII. Ces Romanciers estoient suiuis d’vne trouppe de
bonnes gens, se lamentans pitoyablement, C’estoit
nos vieux Poëtes que Voiture auoit remis en
vogue par ses Balades, ses Triolets & ses Rondeaux,
& qui par sa mort retournoient dans leur ancien
descry : Maror qui sur tout luy estoit le plus obligé,
se plaignant plus fortement que les autres, & à demy
desesperé leur chantoit


64. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 20 SubSect | Section]


VOITVRE EST MORT A DIEV LA MVSE
ANTIQVE.    
Bien est raison que soyons esplorez
Quand Atropos la parque safraniere
En retranchant les beaux filets dorez
Où tant se plut sa sœur la Filandiere
A fait tomber Voiture dans la biere :
Bien nous faut-il prendre le chalumeau
Et tristement ainsi qu’au Renouueau,
Le Rossignol au boccage rustique
Chacun chanter en pleurant comme vn veau
VOITVRE EST MORT ADIEV LA MVSE
ANTIQVE.    
Or nous


65. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 21 SubSect | Section]

semble que ie le Voy
De noir comme vn Page vestu
En sa nouuelle tablature
Cherchant trois rimes à Voyture.    
Il cheminoit en ce convoy
Le front ridé, l’œil abbatu
La barbe iusqu’à la ceinture
Triste du trespas de Voiture   Neuf-Germain
qui fait
des Vers, les
syllabes du
nom de celuy
pour qui il les
fait seruant de
rimes. Cet homme menoit Pegaze en main, & ce cheual
venoit la, par ce que comme Voiture estoit petit
il auoit accoustumé de


66. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 21 SubSect | Section]

la ceinture
Triste du trespas de Voiture   Neuf-Germain
qui fait
des Vers, les
syllabes du
nom de celuy
pour qui il les
fait seruant de
rimes. Cet homme menoit Pegaze en main, & ce cheual
venoit la, par ce que comme Voiture estoit petit
il auoit accoustumé de s’agenoüiller badinement
toutes les fois qu’il vouloit monter dessus. Le pauure
cheual marchoit auec grand peine, tant il auoit
les jambes de derriere gorgées de ces eaux qui luy
descendent incessamment, & qui se sont


67. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 21 SubSect | Section]

elles ont fait
vn vilain marais au pied du Parnasse, & produit
toutes les grenoüilles poetiques dont nous sommes
persecutez.  
Comme vn vieux cheual de renvoy
Maigre, harassé, courbatu
Venoit la debile monture
Aux funerailles de Voiture.   Son corbeau & son chien y venoient aussi, le
corbeau iettoit des cris pitoyables, & le chien ne
disoit mot, au contraire, il marchoit fort pensif, &
tenoit la queue entre les iambes : On s’estonna fort
de n’y voir point le 2 Grillon,


68. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 22 SubSect | Section]

aussi, le
corbeau iettoit des cris pitoyables, & le chien ne
disoit mot, au contraire, il marchoit fort pensif, &
tenoit la queue entre les iambes : On s’estonna fort
de n’y voir point le 2 Grillon, le Hibou, la Tortuë, & la Taupe, à qui Voiture auoit donné l’immortalité
dans ses ouurages, & qui à moins d’vne estrange
ingratitude ne pouuoient luy refuser les derniers
deuoirs : Mais le miserable estat où le desespoir de
cette mort les auoit reduits, & dans lequel ils sont
encore, les deuoit


69. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 22 SubSect | Section]

autre que moy vous les racontoit,
Mais ie vous les garantis vrayes, & ie les sçay d’original.   1 Il auoit vn
corbeau & vn
chien.
2 On enuoya à
Mr Esprit pour
estresnes vn
grillon, vn hibou,
vne tortuë
& vne taupe,
& Voiture
fit des Vers sur
cette galãterie.  
Le Crillon saisi de douleur,
Voulant mourir en ce malheur,
S’estoit cheminant sur les pistes
Des anciens Gymnosophistes,
Au trauers des flammes ietté,
Et dans vn four


70. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 23 SubSect | Section]


D’illustres marques de bruslure,
Comme autrefois on remarque
La femme du grand Seneca,
Portant sur son visage pasle
Des marques d’amour coniugale.
Le Hibou l’vnique soulas,
Et les delices de Pallas,
Qui deuant que le bon Voiture
Eust suby la loy de nature,
Ne recherchoit que l’entretien
Du gentil peuple Athenien :
Maintenant, dont chacun s’estonne.
Ne voulant frequenter personne,
Melancholique, songe-creux,
D’vn esprit fantasque & hideux,


71. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 24 SubSect | Section]

la teste à la fenestre :
Mais on tient pour tout asseuré,
Que la Taupe a si fort pleuré,
Qu’enfin elle a perdu la veue.
Qu’elle dit qu’elle est resolue
De porter tousiours le grand deuil
Et pour rencontrer le cercueil
Qui le fameux Voiture enserre
De fouiller par toute la terre
Cherchant sur tout dans les jardins
Comme croyant que les iasmins
Et les fleurs de cette nature,
Naissent sur cette sepulture,
Ou le plus insolent hyuer
N’oseroit les aller trouuer,
Au


72. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 24 SubSect | Section]

les aller trouuer,
Au reste bien determinée
Ne cessant ny nuict ny iournée,
De trauailler aueuglement
Que si dans ce beau monument
Le destin permet qu’elle arriue
De s’enterrer là toute viue,
Et d’accompagner à la mort
Voiture qu’elle ayma si fort.
Or maintenant ie vous demande
Si cette miserable bande
Ne pouuoit pas honnestement
S’excuser de l’enterrement.   La representation de Voiture paroissoit enfin
couronnée de laurier, & portée sur les


73. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 24 SubSect | Section]

De s’enterrer là toute viue,
Et d’accompagner à la mort
Voiture qu’elle ayma si fort.
Or maintenant ie vous demande
Si cette miserable bande
Ne pouuoit pas honnestement
S’excuser de l’enterrement.   La representation de Voiture paroissoit enfin
couronnée de laurier, & portée sur les espaules de
huict beaux garçons : C’estoient les ieux & les ris
qui l’auoient accompagné pendant sa vie : mais les
ris estoient melancholiques, & les ieux ne prenoient rien en


74. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 25 SubSect | Section]

faire place à
coups de tirses, la pompe auroit eu peine à passer :
Les lauriers rompant sous le faix de la canaille Poëtique
qui auoit monté dessus, & tout le monde
auoüant que depuis les funerailles de Catulle, que
son siecle regardoit comme le nostre a fait Voiture,
on n’auoit point veu au Parnasse vne si belle assemblée.
Apres qu’on eut rendu les derniers deuoirs à
l’Image du deffunct, Apollon couronné de cyprez,
tenant vn luth & s’auançant deuant les hommes &
deuant les Dieux, chanta des vers. En cet


75. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_6_79. le 2014-07-31 15:45:13. [Page 25 SubSect | Section]

deuant les Dieux, chanta des vers. En cet endroit si
i’eusse creu l’enthousiasme, i’aurois poussé quantité
de vers, mais la raison s’estant presentee à poinct
nommé, & m’ayant monstré qu’il ne m’appartenoit
pas de faire parler Apollon ny de loüer Voiture, i’ay
esté obligé d’en demeurer là, mon dessein estoit
apres luy auoir donné toutes les louanges qu’on
peut donner à vn homme d’esprit, & qu’il meritoit
sans doute, de le faire choisir par Apollon pour son
Collegue à l’Empire de la Poësie,


76. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 4 SubSect | Section]

dire à Achille Patrocle est
mort, il de butte par ces mors. Patrocle gist, & commence
ce recit par son Epitaphe, ainsi ie ne vous en feray point à deux fois, & pour vous traicter comme
vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez


77. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 4 SubSect | Section]

gist, & commence
ce recit par son Epitaphe, ainsi ie ne vous en feray point à deux fois, & pour vous traicter comme
vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez dequoy, ie vous diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas


78. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 4 SubSect | Section]

son Epitaphe, ainsi ie ne vous en feray point à deux fois, & pour vous traicter comme
vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez dequoy, ie vous diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas glorieux de mourir
de la fiévre,


79. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 4 SubSect | Section]

vn grand homme, ie vous diray tout d’vn coup,    
Voiture ce pauure mortel,
Ne doit plus estre appellé tel
Voiture est mort, amy Ménage,
Voiture qui fort galamment
Auoit fait ie ne sçay comment
Les Muses à son badinage,
Voiture est mort c’est grand dommage.   Si vous me demandez dequoy, ie vous diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas glorieux de mourir
de la fiévre, cette maladie qui prend les choses
chaudement, & qui se ressouuient tousiours que les
Romains


80. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 4 SubSect | Section]

diray,
qu’ayant escrit qu’il n’estoit pas glorieux de mourir
de la fiévre, cette maladie qui prend les choses
chaudement, & qui se ressouuient tousiours que les
Romains l’ont adorée, n’auoit peu souffrir ce mespris,
& qu’apres auoir bruslé deux ans Voiture à
petit feu, lors qu’elle sembloit estre satisfaite d’vne
si cruelle vengeance, tout d’vn coup elle auoit redoublé
sa haine contre luy auec tant d’ardeur & de
violence, qu’elle l’auoit emporté en quatre iours.
C’est à quoy l’on attribuë la


81. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 4 SubSect | Section]

entretiendray
point des ouurages que nos amis ont
composez sur ce suiet, de la tristesse vniuerselle de
la Cour du grand dueil qu’ont pris Messieurs de
l’Academie : & enfin de ce qui s’est passé entre les
hommes aux derniers deuoirs qu’on a rendus à
Voiture. I’ay bien de plus grands mysteres à vous
reueler, I’ay à vous apprendre ce qui s’est fait au
parnasse, & combien illustres ont esté les funerailles
dont Apollon & les Muses ont honoré le deffunct
ne demandez point qui m’en a instruit, c’est vn


82. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 6 SubSect | Section]


Sans demander quoy ny comment,
Car en fin si seulement
Vous en doutiez vn moment
Ie quitterais là l’Histoire
Qui n’a que ce fondement.   Supposé donc que vous me croyez, ie continueray
à vous dire qu’aussi tost que le foible Voiture eut
rendu l’esprit, le Genie qui l’auoit accompagné pendant
le cours de sa vie, partit, selon la coustume, pour
en porter la nouuelle au Parnasse : Mais parce qu’il
estoit delicat, qu’il faisoit la pluspart de ses traites en
littiere, & qu’il


83. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 6 SubSect | Section]

qui l’auoit accompagné pendant
le cours de sa vie, partit, selon la coustume, pour
en porter la nouuelle au Parnasse : Mais parce qu’il
estoit delicat, qu’il faisoit la pluspart de ses traites en
littiere, & qu’il s’amusoit à badiner par les Hostelleries,
Voiture estoit pleuré parmy les hommes qu’Apollon
ne sçauoit pas encor qu’il fust mort. On fit
diuers iugemens de ce Genie dans les lieux où il
passa : les vns le prenoient pour vn Genie enioué, les
autres pour vn Genie particulier, quelques-vns
pour vn grand


84. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 6 SubSect | Section]

de ce Genie dans les lieux où il
passa : les vns le prenoient pour vn Genie enioué, les
autres pour vn Genie particulier, quelques-vns
pour vn grand Genie. Il ne sembla commun à pas
vn, & pas vn ne le trouua mauuais. Aussi-tost que la
nouuelle de la mort de Voiture fut sçeuë d’Apollon,
il fit escrire & porter les billets de son seruice, qui ne
different des nostres qu’en ce que c’est au nom du
Dieu qu’on prie & qu’ils sont escrits en vers : voicy
celuy de Voiture.  
De par le fils de


85. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 6 SubSect | Section]

mauuais. Aussi-tost que la
nouuelle de la mort de Voiture fut sçeuë d’Apollon,
il fit escrire & porter les billets de son seruice, qui ne
different des nostres qu’en ce que c’est au nom du
Dieu qu’on prie & qu’ils sont escrits en vers : voicy
celuy de Voiture.  
De par le fils de Iupiter
Vous estes priez d’assister
Aux funerailles de Voiture,
Qui demain Mardy se feront
Au Parnasse en sa sepulture.
Où les Muses se trouueront.   Tout le monde spirituel estant ainsi conuié


86. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 6 SubSect | Section]

les billets de son seruice, qui ne
different des nostres qu’en ce que c’est au nom du
Dieu qu’on prie & qu’ils sont escrits en vers : voicy
celuy de Voiture.  
De par le fils de Iupiter
Vous estes priez d’assister
Aux funerailles de Voiture,
Qui demain Mardy se feront
Au Parnasse en sa sepulture.
Où les Muses se trouueront.   Tout le monde spirituel estant ainsi conuié le Mardy
qui fut le septiéme de Iuillet de l’année 1648. Car pour vous dire, desja vne partie


87. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 7 SubSect | Section]


Quand la porte du iour s’ouurit,
De nuages noirs se couurit,
Taschant par ses couleurs funebres
A continuer les tenebres
Sous ces tristes manteaux de deuil,
Elle parut la larme à l’œil
Et rendit en cette auanture
Cephale ialoux de Voiture
Du grand deluge de ses pleurs,
Elle noya toutes les fleurs,
Et grossit les flots d’Hypocrene
Presque autant que ceux de la Seine,
Quelqu’vn qui cét endroit lira
Quelque bel esprit me dira,
Qu’encor que Voiture eust des


88. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 7 SubSect | Section]


Cephale ialoux de Voiture
Du grand deluge de ses pleurs,
Elle noya toutes les fleurs,
Et grossit les flots d’Hypocrene
Presque autant que ceux de la Seine,
Quelqu’vn qui cét endroit lira
Quelque bel esprit me dira,
Qu’encor que Voiture eust des charmes,
Il ne meritoit pas ces larmes.
Que l’Aurore se faisoit tort,
De pleurer chaudement sa mort :
Veu qu’il monstroit par tout pour elle
Vne auersion naturelle,
Ne la voyant que rarement,
Et tousiours fort


89. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 9 SubSect | Section]

l’autre le miroir, l’autre les pincettes, & enfin les
autres les peignes d’escaille de tortuë, les boettes
de poudre, les pommades, les essences, les huilles,
les sauonnettes, les pastilles & le reste des armes qui
auoient seruy aux conquestes du grand Voiture.
Mais voyez comment on se trompe au choix qu’on
fait des amis : Ces petits fripons qui pensoient duper
le mõde auec leur, larmes feintes, dés qu’ils croyoiẽt
n’estre point apperceus, badinoient auec les choses
qu’ils portoient, l’vn faisoit des


90. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 9 SubSect | Section]

le
miroir, l’autre se bridoit de la bigotere, l’autre tiroit
les poils des sourcils de ses compagnons auec les
pincettes. Il y en auoit mesme vn qui s’enfarinoit de
la poudre, & vn autre qui se faisoit des lunettes de la
peinture, dont dans les derniers temps Voiture raieunissoit
sa barbe. Apres eux paroissoient vingt
grands Cupidons, couronnez de palmes & de cyprés,
armez en Amour : Mais ayant leurs armes couuertes
de crespe, ils portoient les marques de plusieurs victoires
galantes, des bracelets de cheueux, des


91. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 10 SubSect | Section]

en Amour : Mais ayant leurs armes couuertes
de crespe, ils portoient les marques de plusieurs victoires
galantes, des bracelets de cheueux, des bagues,
des rubans, des rubans, des bourses pleines d’argent, des
bauolets & des aprestadors de pierreries, car Voiture
auoit aymé depuis le sceptre iusques à la houlette,
depuis la couronne iusqu’à la calle.    
Vn certain Amour de respect,
Amour d’ordinaire suspect,
Et qui demande dauantage
Qu’il ne monstre dans son visage,
Auec vn


92. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 10 SubSect | Section]

les boettes de portraict fermées.
On voyoit apres eux vn Amour seul, qui
auoit la mine d’vn enfant fort opiniastre, on l’appelloit
l’Amour Constant, celuy-là de sa nature est
bien plus dangereux que ses Freres : Le mauuais
garçon auoit si cruellement tourmenté Voiture, que
pour exprimer le desordre de son ame. Il l’auoit
contraint de faire imprimer au deuant du Poeme de
l’Arioste, qu’il n’estoit pas moins furieux que Roland,
aussi depuis ces mauuais traittemens, Voiture
ne l’auoit iamais peu souffrir, non pas mesme en


93. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 10 SubSect | Section]

Le mauuais
garçon auoit si cruellement tourmenté Voiture, que
pour exprimer le desordre de son ame. Il l’auoit
contraint de faire imprimer au deuant du Poeme de
l’Arioste, qu’il n’estoit pas moins furieux que Roland,
aussi depuis ces mauuais traittemens, Voiture
ne l’auoit iamais peu souffrir, non pas mesme en la
personne de l’Angelique, pour laquelle il auoit
tant enduré, tellement que cette pauure Dame en
auoit esté persecutée à son tour. En l’enuoyãt à
Madame Saintot,
il y fit imprimer
au


94. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 10 SubSect | Section]

son tour. En l’enuoyãt à
Madame Saintot,
il y fit imprimer
au lieu
où l’on met
l’Epistre dedicatoire
vne
lettre amoureuse.  
Elle auoit souffert sa blessure,
Sur la terre & les flots par le monde courant
Pour Voiture,
Mais pour Voiture indifferent.
Tantost suiuant sa debile personne,
Des riuages de Seine au riuage de Somme,
Et cela veut dire en somme,
Depuis Paris à Peronne, 1
Pourtant sur les chemins, chantant gaillardement
Pour


95. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 11 SubSect | Section]

Madame Saintot,
il y fit imprimer
au lieu
où l’on met
l’Epistre dedicatoire
vne
lettre amoureuse.  
Elle auoit souffert sa blessure,
Sur la terre & les flots par le monde courant
Pour Voiture,
Mais pour Voiture indifferent.
Tantost suiuant sa debile personne,
Des riuages de Seine au riuage de Somme,
Et cela veut dire en somme,
Depuis Paris à Peronne, 1
Pourtant sur les chemins, chantant gaillardement
Pour flatter son tourment.
PVIS QVE


96. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 12 SubSect | Section]

de l’Vniuers,
Mais vn peu de treve à nos vers,
Et pour discourir d’autre chose
Retournons tout court à la prose.   Dans l’Epistre
à Monsieur de
Colligny. Les Amours acheuoient de passer lors que l’on
vit venir les Auteurs que Voiture auoit aymez, &
ausquels il auoit fort affecté de ressembler : Ils honoroient
cette Pompe de leur presence, & marchoient
selon leurs degrez d’ancienneté : Les Latins
all oient les premiers, car pour les Grecs, d’autant
que Voiture pretendoit que tout


97. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 12 SubSect | Section]

vit venir les Auteurs que Voiture auoit aymez, &
ausquels il auoit fort affecté de ressembler : Ils honoroient
cette Pompe de leur presence, & marchoient
selon leurs degrez d’ancienneté : Les Latins
all oient les premiers, car pour les Grecs, d’autant
que Voiture pretendoit que tout François de par
Francus descendoit d’Hector, il les auoit tousiours hays comme les ennemis de ses peres : Il auoit composé
quelques Epistres & quelques vers que l’ancienne
Rome auroit approuuez, & pour l’en


98. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 13 SubSect | Section]

Vitturius nulli nugarum lande secundus.   Les Italiens marchoient apres les Latins, & auoient
comme eux,  
Sonetti madrigaletti
Versi sciolti vezzozetti
Di Vincenzo Vetturetti.   Le Cieco d’Adria qui les entendoit loüer Voiture,
demandoit au Tassoné qui le conduisoit,
qui estoit ce François dont on disoit tant de bien,
car pour luy il ne l’auoit iamais veu ny iamais leu aucun de ses ouurages, le Tassoné à sa mode accoustumée
luy respondit,    
Era


99. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 14 SubSect | Section]

caual da paladino
Sotto quel graue peso andaua piano
E parea caual da Vetturino :
Benche tal volta porti sû la schiena
Di Poeti moderni vna dozena.   Les Espagnols passoient les troisiesmes, & disoient
en chemin faisant, vnas decimas que Voiture
auoit composee en Castillan.  
Ces gens rauis de la beauté
De ces vers pleins de maiesté,
Admiroient vn si noble ouurage
Et chacun au stile trompé
Crioit tout baut en son langage
Es dé Lopé, es dé Lopé.  


100. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 15 SubSect | Section]


Aunque es dé Lopé oieron
Es de Vettura dixeron.   Apres ces Auteurs Estrangers paroissoient nos
vieux Romanciers. On y voyoit presque tous ceux qui ont escrit depuis Philippes Auguste iusques au
grand Roy François, & parce que Voiture auoit
pris vn singulier plaisir à lire leurs ouurages & à
trauailler en leur stile, ils vouloient pour le recompenser
croniquer ses faits, & donnoient en passant
vn inuentaire des chapitres du Roman qu’ils pretendoient
en escrire, celuy qu’on m’a


101. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 19 Sub2Sect | SubSect | Section]

nopces. 25 Dans la lettre
à Monsieur
de Colligny.

CHAP. XVI. Comme Vetturius se battoit nuict & iour, 26 &
de l’Edict des duels qui n’estoit pas fait pour luy. 26 La Reyne
dit quand elle
sceut que Voiture
s’estoit
battu que l’Edict,
&c.

CHAP. XVII. Comme Vetturius emprunta 27 le cornet & les
dez de Bridoye, dont il ne pût trouuer chanse : &
comme il sembloit niaiser, & pourtant n’estoit grain
niais. 27


102. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 19 Sub2Sect | SubSect | Section]

& pourtant n’estoit grain
niais. 27 Il ioüoit &
perdoit, il auoit
la mine
niaise.

CHAP. XVIII. Ces Romanciers estoient suiuis d’vne trouppe de
bonnes gens, se lamentans pitoyablement, C’estoit
nos vieux Poëtes que Voiture auoit remis en
vogue par ses Balades, ses Triolets & ses Rondeaux,
& qui par sa mort retournoient dans leur ancien
descry : Marot qui sur tout luy estoit le plus obligé,
se plaignant plus fortement que les autres, & à demy
desesperé leur chantoit


103. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 20 Sub2Sect | SubSect | Section]

est à vau-leau,
VOITVRE EST MORT A DIEV LA MVSE
ANTIQVE.

Bien est raison que soyons esplorez
Quand Atropos la parque safraniere
En retranchant les beaux filets dorez
Où tant se plut sa sœur la Filandiere
A fait tomber Voiture dans la biere :
Bien nous faut-il prendre le chalumeau
Et tristement ainsi qu’au Renouueau,
Le Rossignol au boccage rustique
Chacun chanter en pleurant comme vn veau
VOITVRE EST MORT ADIEV LA MVSE
ANTIQVE.    
Or nous


104. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 21 Sub2Sect | SubSect | Section]

semble que ie le Voy
De noir comme vn Page vestu
En sa nouuelle tablature
Cherchant trois rimes à Voyture.    
Il cheminoit en ce convoy
Le front ridé, l’æil abbatu
La barbe iusqu’à la ceinture
Triste du trespas de Voiture   Neuf-Germain
qui fait
des Vers, les
syllabes du
nom de celuy
pour qui il les
fait seruant de
rimes. Cet homme menoit Pegaze en main, & ce cheual
venoit là, par ce que comme Voiture estoit petit
il auoit accoustumé


105. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 21 Sub2Sect | SubSect | Section]

la ceinture
Triste du trespas de Voiture   Neuf-Germain
qui fait
des Vers, les
syllabes du
nom de celuy
pour qui il les
fait seruant de
rimes. Cet homme menoit Pegaze en main, & ce cheual
venoit là, par ce que comme Voiture estoit petit
il auoit accoustumé de s’agenoüiller badinement
toutes les fois qu’il vouloit monter dessus. Le pauure
cheual marchoit auec grand peine, tant il auoit
les jambes de derriere gorgées de ces eaux qui luy
descendent incessamment, & qui se sont


106. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 21 Sub2Sect | SubSect | Section]

elles ont fait
vn vilain marais au pied du Parnasse, & produit
toutes les grenoüilles poetiques dont nous sommes
persecutez.  
Comme vn vieux cheual de renvoy
Maigre, harassé, courbatu
Venoit la debile monture
Aux funerailles de Voiture.   Son corbeau & son chien y venoient aussi, le
corbeau iettoit des cris pitoyables, & le chien ne
disoit mot, au contraire, il marchoit fort pensif, &
tenoit la queue entre les iambes : On s’estonna fort
de n’y voir point le 2 Grillon,


107. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 22 Sub2Sect | SubSect | Section]

aussi, le
corbeau iettoit des cris pitoyables, & le chien ne
disoit mot, au contraire, il marchoit fort pensif, &
tenoit la queue entre les iambes : On s’estonna fort
de n’y voir point le 2 Grillon, le Hibou, la Tortuë, & la Taupe, à qui Voiture auoit donné l’immortalité
dans ses ouurages, & qui à moins d’vne estrange
ingratitude ne pouuoient luy refuser les derniers
deuoirs : Mais le miserable estat où le desespoir de
cette mort les auoit reduits, & dans lequel ils sont
encore, les deuoit


108. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 22 Sub2Sect | SubSect | Section]

si vn autre que moy vous les racontoit,
Mais ie vous les garantis vrayes, & ie les sçay d’original.   1 Il auoit vn
corbeau & vn
chien. 2 On enuoya à
Mr Esprit pour
estresnes vn
grillon, vn hibou,
vne
& vne taupe,
& Voiture
fit des Vers sur
cette galãterie.  
Le Grillon saisi de douleur,
Voulant mourir en ce malheur,
S’estoit cheminant sur les pistes
Des anciens Gymnosophistes,
Au trauers des flammes ietté,
Et dans vn four


109. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 23 Sub2Sect | SubSect | Section]


D’illustres marques de bruslure,
Comme autrefois on remarque
La femme du grand Seneca,
Portant sur son visage pasle
Des marques d’amour coniugale.
Le Hibou l’vnique soulas,
Et les delices de Pallas,
Qui deuant que le bon Voiture
Eust suby la loy de nature,
Ne recherchoit que l’entretien
Du gentil peuple Athenien,
Maintenant, dent chacun s’estonne,
Ne voulant frequenter personne,
Melancholique, songe-creux,
D’vn esprit fantasque & bideux,


110. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 24 Sub2Sect | SubSect | Section]

la teste à la fenestre :
Mais on tient pour tout asseuré,
Que la Taupe a si fort pleuré
Qu’enfin elle a perdu la veue.
Qu’elle dit qu’elle est resolue
De porter tousiours le grand deuil
Et pour rencontrer le cercueil
Qui la fameux Voiture enserre
De fouiller par toute la terre
Cherchant sur tout dans les jardins
Comme croyant que les iasmins
Et les fleurs de cette nature,
Naissent sur cette sepulture,
Ou le plus insolent hyuer
N’oseroit les aller trouuer,
Au


111. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 24 Sub2Sect | SubSect | Section]

les aller trouuer,
Au reste bien determinée
Ne cessant ny nuict ny iournée,
De trauailler aueuglement
Que si dans ce beau monument
Le destin permet qu’elle arriue
De s’enterrer là toute viue,
Et d’accompagner à la mort
Voiture qu’elle ayma si fort.
Or maintenant ie vous demande
Si cette miserable bande
Ne pouuoit pas honnestement
S’excuser de l’enterrement.   La representation de Voiture paroissoit enfin
couronnée de laurier, & portée sur les


112. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 24 Sub2Sect | SubSect | Section]

De s’enterrer là toute viue,
Et d’accompagner à la mort
Voiture qu’elle ayma si fort.
Or maintenant ie vous demande
Si cette miserable bande
Ne pouuoit pas honnestement
S’excuser de l’enterrement.   La representation de Voiture paroissoit enfin
couronnée de laurier, & portée sur les espaules de
huict beaux garçons : C’estoient les ieux & les ris
qui l’auoient accompagné pendant sa vie : mais les
ris estoient melancholiques, & les ieux ne prenoient rien en


113. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 25 Sub2Sect | SubSect | Section]

faire place à
coups de tirses, la pompe auroit eu peine à passer :
Les lauriers rompant sous le faix de la canaille poëtique
qui auoit monté dessus, & tout le monde
auoüant que depuis les funerailles de Catulle, que
son siecle regardoit comme le nostre a fait Voiture,
on n’auoit point veu au Parnasse vne si belle assemblée.
Apres qu’on eut rendu les derniers deuoirs à
l’Image du deffunct, Apollon couronné de cyprez,
tenant vn luth & s’auançant deuant les hommes &
deuant les Dieux, chanta des vers. En cet


114. Sarasin, Jean-François [?]. LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français, latin, espagnol, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_60. le 2014-11-29 02:19:54. [Page 25 Sub2Sect | SubSect | Section]

deuant les Dieux, chanta des vers. En cet endroit si
i’eusse creu l’enthousiasme, i’aurois poussé quantité
de vers, mais la raison s’estant presentée à poinct
nommé, & m’ayant monstré qu’il ne m’appartenoit
pas de faire parler Apollon ny de loüer Voiture, i’ay
esté obligé d’en demeurer là, mon dessein estoit
apres luy auoir donné toutes les louanges qu’on
peut donner à vn homme d’esprit, & qu’il meritoit
sans doute, de le faire choisir par Apollon pour son
Collegue à l’Empire de la Poësie,


115. Valois-Angoulême,... . ORDONNANCE DE MONSEIGNEVR LOVIS DE VALLOIS... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 4 pages. Langue : français. Daté du 20 juin 1649 et signé au colophon.. Référence RIM : M0_2613 ; cote locale : A_1_90. le 2014-07-08 17:13:38. [Page 2 SubSect | Section]

à la rebellion de ladite ville,
& la pouuoir d’autant plus facilement ramener
à son deuoir, qu’elle sera aussi-bien dépourueüe
d’argent que d’hommes. NOVS auons
fait deffences à Maistre Pierre Gaillard Thresorier
du Pays & à ses Commis, de faire voiturer
dans Aix les deniers de leurs receptes, à peine d’estre procedé contre eux comme fauteurs
de la rebellion de ladite ville, & de confistion
des deniers qui seront saisis, dont ils demeureront
solidairement & en leurs noms responsables.


116. Valois-Angoulême,... . ORDONNANCE DE MONSEIGNEVR LOVIS DE VALLOIS... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 4 pages. Langue : français. Daté du 20 juin 1649 et signé au colophon.. Référence RIM : M0_2613 ; cote locale : A_1_90. le 2014-07-08 17:13:38. [Page 3 SubSect | Section]

fauteurs
de la rebellion de ladite ville, & de confistion
des deniers qui seront saisis, dont ils demeureront
solidairement & en leurs noms responsables.
Enjoignant aux Consuls & Habitans
des Villes & Communautez de la Prouince,
de s’opposer ausdites voitures & en arrester
les deniers: & accordant sous le bon plaisir
de Sa Majesté, à ceux qui denonceront la
voiture qui s’en feroit, le quart de ce qui sera
saisi en consequence de leurs denonciations,
cependant jusqu’à ce qu’autrement soit pourueu


117. Valois-Angoulême,... . ORDONNANCE DE MONSEIGNEVR LOVIS DE VALLOIS... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 4 pages. Langue : français. Daté du 20 juin 1649 et signé au colophon.. Référence RIM : M0_2613 ; cote locale : A_1_90. le 2014-07-08 17:13:38. [Page 3 SubSect | Section]

& en leurs noms responsables.
Enjoignant aux Consuls & Habitans
des Villes & Communautez de la Prouince,
de s’opposer ausdites voitures & en arrester
les deniers: & accordant sous le bon plaisir
de Sa Majesté, à ceux qui denonceront la
voiture qui s’en feroit, le quart de ce qui sera
saisi en consequence de leurs denonciations,
cependant jusqu’à ce qu’autrement soit pourueu
par sadite Majesté: Ordonnons que les
deniers de la recepte du Vigueriat de Folcalquier
seront portez à la ville de


118. Louis (XIV) [signé],. ARREST DV CONSEIL D’ESTAT DV ROY, Portant... (1652) chez Rocollet (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français. Du 29 octobre 1652, avec privilège. Contresigné par Le Tellier.. Référence RIM : M0_380 ; cote locale : B_2_13. le 2016-08-03 00:34:31. [Page 4 SubSect | Section]

droicts. ENIOINT SADITE
MAIESTÉ, à tous Gouuerneurs
& Commandans esdites Places, de
tenir la main à la liberté de la nauigation,
& de ne faire aucunes leuées par
contribution sur la campagne, ou
payement d’aucuns droicts sur les Bestiaux
& Voitures, à peine de la vie:
Et sera le present Arrest enuoyé en
toutes les Villes situées le long des riuieres
d’Yonne, Seine, Marne, d’Oyse,
& autres lieux, où les Bureaux desdits
droicts estoient establis pour la perception
desdits nouueaux


119. Louis (XIV), de Guénégaud... . ORDONNANCE DV ROY EN FAVEVR DES BOVRGEOIS... (1652) chez Estienne (Antoine) à Paris , 6 pages. Langue : français. Avec privilège. Daté du 29 septembre 1652 et signé au colophon. . Référence RIM : M0_2615 ; cote locale : B_3_13. le 2016-08-03 00:36:56. [Page 4 SubSect | Section]

à tous Gouuerneurs des Prouinces
& Villes de son Royaume, &
à tous Generaux d’Armée, Mestres
de Camps, Capitaines & Conducteurs
des Gens de Guerre de quelque
Nation qu’ils soient, de faire ny
permettre estre fait aucun empeschement
à la voiture, conduitte &
passage des marchandises destinées
pour la prouision des Bourgeois &
Habitans de ladite ville de Paris, à
peine de des obeïssance. ENIOINT
ausdits Gouuerneurs, Lieutenans-Generaux,
Maires & Escheuins des
Villes,


120. Ménage, Gilles [?]. LE PARNASSE ALARME (1649) chez Courbé (Augustin) [?] à Paris [?] , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_8_19. le 2016-03-01 00:40:09. [Page 12 SubSect | Section]

auec infamie.    
Quantesfois dans les versions
Sans le secours des dictions,
De moy Calepin & d’Estienne
Baudoüin estoit-il en grand peine ;
Sans nous Collomby dans Iustin
Estoit au bout de son Latin ;
Et dans son Terence Voiture
Auoit l’esprit à la torture ;
Dans Quinte-Curse Vaugelas
Dés le premier mot estoit las,
Vaugelas ce grand Interprete,
Lequel aujourd’huy nous maltraite ;
Mainard sans nous traduisoit mal
Son Catul & son Martial


121. S. D. S. M. / Laffemas, abbé... . PROCEZ BVRLESQVE ENTRE MR LE PRINCE ET... (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore), Maucroy (Estienne) à Paris , 38 pages. Langue : français. Avec permission. Portrait gravé de Louis de Bourbon en page 4.. Référence RIM : M0_2884 ; cote locale : C_8_37. le 2016-07-30 07:29:38. [Page 12 SubSect | Section]


En sçauoir grandement insigne,
Dont le frere est dedans Munster,
Pour trefue ou paix nous apporter,
De l’Espagne auec que la France,
De quoy la deffunte Eminence,
Eust pû deuenir enragé,
Si la mort ne l’eust vendangé ;
Et par triomphante voiture,
Conduit dedans la sepulture.    
Apres, suiuent les Senateurs,
De la Iustice protecteurs,
Lais, & non lais, vieilles personnes,
Ayans consciences fort bonnes ;
Estans montez ; l’Huissier premier,
Ou


122. Verderonne, M. de [?]. AGREABLE RECIT DE CE QVI S’EST PASSÉ AVX... (1649) chez Bessin (Nicolas) à Paris , 24 pages. Langue : français. Dans Choix I de Moreau. Pièce 46 des 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_56 ; cote locale : C_8_42. le 2017-06-27 09:21:15. [Page 23 SubSect | Section]

pris plus qu’vn peu,
Dont ils auoient pris plus qu’vn peu,
Faisoit que les gens venerables
Estoient de raison peu capables,
Quand à neuf heures du matin,
On vit au Fauxbourg sainct Martin
Arriuer par bonne auenture
Monsieur Bruxelle & sa voiture.
Ce retour fit vn coup du Ciel,
Le peuple deposa son fiel,
De deux costez se range en haye,
Mais pourtant craignant vne baye,
Veut voir le bon homme chenu
Qui de force gens n’est cognu.
Aussi tost qu’il monstre la


Bibliographie de résultats

Anonyme [1649], REQVESTE PRESENTEE A MONSEIGNEVR LE PRINCE PAR LES VIGNERONS DE SON GOVVERNEMENT. DE BOVRGONGNE. En vers Burlesques. , françaisRéférence RIM : M0_3501. Cote locale : C_8_55.

D. B. [signé] / Cyrano de Bergerac, Savinien de [?] [1649], LE GAZETTIER DES-INTERESSÉ, ET LE TESTAMENT DE IVLES MAZARIN , françaisRéférence RIM : M0_1466. Cote locale : E_1_58.

D. B. [signé] / Cyrano de Bergerac, Savinien de [?] [1649], LE GAZETTIER DES-INTERRESSÉ. , françaisRéférence RIM : M0_1466. Cote locale : C_5_24.

D. B. [signé] / Cyrano de Bergerac, Savinien de [?] [1649], LE GAZETTIER DES-INTERRESSÉ. , françaisRéférence RIM : M0_1466. Cote locale : A_3_72.

D. B. [signé] / Cyrano de Bergerac, Savinien de [?] [1649], LE GENIE DEMASQVÉ ET LE TEMPS PASSÉ ET L’ADVENIR DE MAZARIN. Par vn Gentil-homme Bourguygnon. , françaisRéférence RIM : M0_1493. Cote locale : C_5_31.

Mazarin, Jules [signé] [1649], LETTRE DV MAZARIN, ESCRITE A L’AGENT de ses affaires à Rome. , françaisRéférence RIM : M0_2119. Cote locale : A_5_62.

N. I. T. / Jamin, Nicolas [?] [1649], LES GABELLES ESPVISEES A MONSEIGNEVR LE DVC DE BEAVFORT PAR N. I. T. , françaisRéférence RIM : M0_1462. Cote locale : C_5_23.

N. I. T. / Jamin, Nicolas [?] [1649], LES GABELLES ESPVISEES A MONSEIGNEVR LE DVC DE BEAVFORT PAR N.I.T. , françaisRéférence RIM : M0_1462. Cote locale : A_3_75.

Sarasin, Jean-François [?] [1649], COQ-A-L’ASNE OV, LETTRE BVRLESQVE DV SIEVR VOITVRE RESSVSCITÉ, AV PREVX CHEVALIER GVISCHEVS, aliàs LE MARESCHAL DE GRAMMONT. Sur les affaires & nouuelles du temps. , françaisRéférence RIM : M0_797. Cote locale : E_1_125.

Sarasin, Jean-François [?] [1649], COQ-A-L’ASNE, OV LETTRE BVRLESQVE DV SIEVR VOITVRE RESSVSCITÉ, AV PREVX CHEVALIER GVISCHEVS aliàs LE MARESCHAL DE GRAMMONT. Sur les affaires & nouuelles du temps. , françaisRéférence RIM : M0_797. Cote locale : C_2_40.

Sarasin, Jean-François [?] [1649], LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. , français, latin, espagnol, italienRéférence RIM : Mx. Cote locale : A_6_79.

Sarasin, Jean-François [?] [1649], LA POMPE FVNEBRE DE VOITVRE. AVEC LA CLEF. , français, latin, espagnol, italienRéférence RIM : Mx. Cote locale : C_6_60.

Valois-Angoulême, Louis-Emmanuel [signé] [1649 [?]], ORDONNANCE DE MONSEIGNEVR LOVIS DE VALLOIS COMTE D’ALAIS, COLONEL GENERAL DE LA Caualerie Legere de France, Gouuerneur & Lieutenant General pour le Roy, en ses Pays & Armées de Prouence. Contre l’Arrest du Parlement d’Aix en Prouence. , françaisRéférence RIM : M0_2613. Cote locale : A_1_90.

Louis (XIV) [signé], [1652], ARREST DV CONSEIL D’ESTAT DV ROY, Portant reuocation des droicts imposez sur toutes les Marchandises destinées pour la prouision de la Ville de Paris; Auec deffences à toutes personnes d’en perceuoir aucuns, à peine de la vie, sur les Bleds, Vins, & autres Marchandises venans en ladite Ville. , françaisRéférence RIM : M0_380. Cote locale : B_2_13.

Louis (XIV), de Guénégaud [signé] [1652], ORDONNANCE DV ROY EN FAVEVR DES BOVRGEOIS & Habitans de sa bonne Ville de Paris. Pour l’ouuerture & liberté des passages des Bleds Vins, Bois, Poisson, & autres denrées destinées pour la prouision de ladite Ville. Donnée à Ponthoise le 29. Septembre 1652. , françaisRéférence RIM : M0_2615. Cote locale : B_3_13.

Ménage, Gilles [?] [1649], LE PARNASSE ALARME , françaisRéférence RIM : Mx. Cote locale : C_8_19.

S. D. S. M. / Laffemas, abbé Laurent de [?] [1649], PROCEZ BVRLESQVE ENTRE MR LE PRINCE ET MADAME LA DVCHESSE D’ESGVILLON, AVEC LES PLAIDOYERS. Par le S. D. S. M. , françaisRéférence RIM : M0_2884. Cote locale : C_8_37.

Verderonne, M. de [?] [1649], AGREABLE RECIT DE CE QVI S’EST PASSÉ AVX DERNIERES BARRICADES DE PARIS. Faites le 26. Aoust 1648. Descrites en vers Burlesques: Reueuës & augmentées en cette troisiesme Edition. , françaisRéférence RIM : M0_56. Cote locale : C_8_42.


Encore des résultats en groupes de 100
1 2