[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(45 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "neige" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. EXTRAICTS DES REGISTRES DE PARLEMENT,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_1356 ; cote locale : A_1_60. le 2012-10-20 11:15:19.

& ledit Sieur Mateschal de Grandmont en personne,
lequel mit pied à terre & entra dans leur carrosse auec beaucoup
de ciuilitez, puis les conduisit à Sainct Cloud dans son logement,
leur donna pour quelque temps le couuert, à cause de l’iniure du
froid & de la neige, & puis fit monter à cheual sa compagnie des
Gardes, qui les conduisit iusques à Ruel, auquel lieu ils trouuerent
vne nouuelle escorte de Cheuaux-legers du Roy, qui les conduisirent
à Sainct Germain, auquel lieu ils descendirent chez Monsieur
le Tellier, Secretaire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. LA FVREVR DES NORMANS CONTRE LES... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi B_14_9 et E_1_57.. Référence RIM : M0_1460 ; cote locale : C_5_22. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-25 14:26:50.

vnies
arracheront des Palmes à l’Enuie, & l’approbation
de nos desseins à la Fortune, & nostre colere
legitime trouuera parmy les Nations, & la
posterité, des Admirateurs sans imitation, &
non pas des Imitateurs sans admiration, &
nous ouurant vn chemin à la gloire, nous
conduira heureusement à la tranquillité. Galli virtute
belli omnibus
gentibus præfe
runtur, quippe
per insaniã pu
gnant ad gloriã
Cæsar. in Com.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. LA TARENTELE ESCRASEE OV L’IMPRECATION DE... (1649) chez [s. n.] à Rouen , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3750 ; cote locale : E_1_41. le 2012-12-30 15:07:10. ntrailles,
Que son corps soit reduit en cent morceaux espars,
faites luy ruisseler-le sang de toutes parts,
Qu’engouffrez dans le sopuhre, en souffrés dans
le gouffre,
Seul de tous les damnez les tortures il souffre,
Afin qu’estant puny comme il l’a merité,
Il serve vn iour d’exemple à la posterité,   FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Radigue [signé]. Arrest de la Cour DE PARLEMENT, PORTANT... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 4 pages. Langue : français. Du 14 février 1649. Avec privilège. Voir aussi A_1_56. Référence RIM : M0_240 ; cote locale : E_1_103. le 2012-03-26 08:11:06.

l’Arrest cy-dessus de Nosseigneurs de la
Cour de Parlement, a esté leu & publié à son de Trompe
& cry public, par tous les Carrefours ordinaires & extrordinaires
de cette Ville & Faux-bourgs, de Paris, par
moy Iean Iossier, Iuré Crieur ordinaire du Roy en la Ville,
Preuosté & Vicomté de Paris, & affıché par tout où besoin
a esté, Assısté de Didier Ordin, Iean du Bos, & Iacques
le Frain, Iurez Trompettes du Roy esdits lieux.

Signé, IOSSIER.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Saint-Joseph (révérend... . CATECHISME DES PARTISANS, OV RESOLVTIONS... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission. Autre édition de C_1_7. Voir aussi C_1_8 (suite). Dans Choix I de Moreau. Pièce 31 sur les 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_652 ; cote locale : D_1_9. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 10:30:55.

pechent mortellement, encore qu’ils le prestent
gratuitement, & sans participer à ce profit infame & criminel que les autres en tirent.
Semblables en quelque sorte, à ceux qui presteroient l’eschelle à vn voleur de nuict, sçachant bien que c’est pour aller piller la maison d’autruy : ou, qui de propos
deliberé fourniroient des armes à vn furieux, dont il se seruiroit pour meurtrir son
prochain, ou se rendre homicide de soy mesme.   D. Ie voy bien que ie vous diuertis trop long-temps, mais encore ie vous prie

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. A NOSSEIGNEVRS DE PARLEMEMT. (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 3 pages. Langue : français. Sans page de titre. Le titre porte la coquille "parlememt" pour "parlement".. Référence RIM : M0_6 ; cote locale : C_9_16. le 2013-02-21 08:44:52.

President
a tesmoigné sa hayne contre les Supplians, il ne peut pas disconuenir
qu’il n’ait dit plusieurs fois que ledit sieur Coadjuteur
estoit vn esprit hardy & entreprenant, & qu’il falloit arrester le
cours de ses menées & de ses mauuais desseins. <p>Que ledit sieur Coadjuteur l’estant allé visiter pour luy demander
raison ciuilement de l’entreprise faite sur sa iurisdiction
par Monsieur l’Euesque de Bayeux, il le traitta auec des paroles
indecentes & de mespris, comme s’il eut ignoré sa naissance & sa

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. LE BON ET LE MAVVAIS FRANCOIS EN CONTRASTE,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 14 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_21. Référence RIM : M0_586 ; cote locale : A_3_12. le 2013-06-11 15:39:01.

émouuoir vn second
orage, plus grand que le premier, pour en affliger derechef
Paris. Cette terreur pannique a tellement surpris
vn grand nombre d’honnestes gens, que i’en connois
vne bonne quantité, qui s’empressent de retirer,
eux & leur famille de cette Ville, pour se refugier ailleurs,
& euiter le second malheur qu’ils croyent luy
deuoir arriuer.   Floridor. Comme ces boutefeux qui sement de si mauuais
bruits, & de si mauuaises nouuelles contre toute
sorte d’apparence & de verité, comme ie l’ay dit au

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. LE BVSIRE ESTRANGER Desmonté par les... (1652) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_615 ; cote locale : B_13_43. le 2013-06-24 07:23:45.

iugemẽt ont laissé les Maires du Palais entreprendre
sur leur authorité Souueraine allechez
par la demangaison du Gouuernement
absolu. Mais nostre Histoire n’a point remarqué
qu’vn Estranger né de bas lieu, & de la lie du
Peuple ait monté à tel excés d’insolence, qu’ẽ
surprenant la simplicité du Prince regnant, &
s’auantageant de son bas âge, ait vsurpé l’authorité
Souueraine pour gouuerner en Tyran,
comme a faict Iule Mazarin dans le bas aage
du Roy, au mespris de la Maison Royale &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. LE CELEBRE FESTIN DES MOVCHARDS EN VERS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_665 ; cote locale : C_4_12. le 2013-06-24 08:51:39.

de lauer bien le bec,
Auec bon vin, il n’est personne
Quoy que melancolique & bonne
Qui n’en fit autant qu’ils ont fait
Cette auanture est en effet
Il ne faut pas que l’on en doute,
Si ce n’est que qui ne voit goute,
Ie veux dire les Quinze-Vingts
Qui ne sont pas trop bons deuins,
Ne veüille pas auiourd’huy croire
Ce qui peut passer pour Histoire,
Ce banquet, pour le dire au vray
Tasche à apprendre où il fut fait.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. LE COVRIER EXTRAORDINAIRE, APPORTANT LES... (1649) chez Haye (Rolin de La) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_827 ; cote locale : C_1_42. Texte édité par Site Admin le 2013-07-08 09:32:48.

Reyne quitta à l’arriuée de ces
Messieurs la tristesse qu’elle auoit conceuë dans la consideration
des miseres de son Peuple, pillé & massacré par des barbares, qui
ne connoissent pas les noms de Pieté & vraye Religion, puis qu’ils
appartiennent à vn Ministre.   Elle les reçoit donc auec les tendresses d’vne bonne Reyne enuers
ses suiets, & escoute paisiblement leurs sousmissions & celles de
tout Paris, qu’ils exprimerent en ces termes. MADAME, Nous apportons à vos pieds nos Vies & nos

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. LE FRANÇOIS AFFECTIONNÉ à sa patrie. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_4_18. Référence RIM : M0_1409 ; cote locale : C_4_20. le 2013-07-20 17:24:49.

l’oliue qui suit la rigueur des allarmes,
A de plus aimables regards.    
Confiderez combien de maux,
Combien de penibles trauaux
Nous a causé le trouble au milieu de la France,
Malgré l’Hyuer & la saison
Où la neige & le froid rompoit nostre asseurance
Nous auions quitté la maison.    
Mais quel profit en auons-nous
Que de la perte & que des coups,
Combien d’inimitiez s’y sont elles formees,
Qui peut estre n’auront iamais
Le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. LE FRANÇOIS DES-ABVSÉ, MONSTRANT LES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 19 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1410 ; cote locale : B_16_55. le 2013-07-20 17:30:42.

infinis
en nombre, gens robustes, genereux, nez à la guerre,
francs & disciplinables. Or on ne peut autrement faire cesser le déreglement
des mœurs, que si chacun s’applique dés sa ieunesse selon
sa portée & condition à des occupations legitimes ; les
petits aux arts & mestiers, les mediocres aux sciences, ou
au negoce, & les Gentils hommes aux professions qui leur
sont conuenables, comme sont les charges & offices de
l’vne & de l’autre robe ; l’estude des belles lettres, de la
Politique, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. LE MIROVER DE LA REYNE. Luy representant... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2482 ; cote locale : B_20_10. le 2013-09-21 15:50:23.

que
vous m’en enuoyez vn pour auoir dit la verité, ce seroit
pourtant vne action de Iustice que le Mazarin n’a
garde de faire. Que m’importe de luy auoir cét obligation, cela
n’empesche pas que ie ne vous offre gratuitement ce
petit miroir, dont la glace est trop simple pour rien
déguiser, si vous trouuez que ces taches vous déplaisent,
j’offriray bien-tost d’excellens remedes à V. M.
pour les effacer, & pour vous rendre la plus glorieuse
Reyne du monde.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. LE POVR ET CONTRE DE LA COVR. (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2832 ; cote locale : E_1_36. le 2013-10-18 15:20:32.

Controlle sans contrainte,
Alors qu’il prend part au profit,
Les Partisans n’ont plus de crainte,
Veu qu’on approuue leur delict :
Ils auront apres ce rencontre,
Tousiours le Pour, iamais le Contre.    
Mais pourtant chacun est en peine,
Sçauoir quand le Roy reuiendra,
Ie dis, & la chose est certaine,
Que ce se ra quand on voudra :
A dire vray dans ce rencontre.
Ie vois bien du Pour & du Contre.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. LE ROMAN DES ESPRITS REVENVS A S. GERMAIN. (1649) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_78. Référence RIM : M0_3559 ; cote locale : C_9_86. (Manque le cadre qui donne accès à l'image de la page 1... ). le 2013-12-09 13:47:18.

luy ferois sçauoir toutes les miseres de Paris,
pour la disposer à la compassion, & puis ie luy demanderois
la grace d’estre mis dehors auec quelque
seureté.   Sur cette confiance, ie leuay vn peu les yeux &
ie les vis qu’ils prenoient place sur les mesmes sieges
où i’auois eu l’honneur de m’asseoir auparauant.
l’estois assez pres d’eux pour ouyr leurs discours,
& i’eusse voulu en estre bien loin. Quelques-vns
s’estoient desia auancez de parler des desordres
de l’Estat ; mais le Roy leur imposa

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. LE ROY TRIOMPHANT AV MILIEV DV Peuple, OV... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3557 ; cote locale : C_9_87. le 2013-12-09 14:25:29.

dans les Cesars,
dans les Scipions, dans ses Augustes, & dans les Alexandres.
Il est tres certain que ses regards sont des Astres
de bonne influence, & que la Minerue qui veille sur
ses actions est de ces Princesses illustres qui sont au rang
des diuinitez à qui l’on peut sacrifier sans idolatrie. Les
Historiens ne diront pas de sa Regence ce que du Haillan
a escrit d’Isabeau de Bauiere. Ce fut vne pernicieuse
Regence (dit-il) car cette femme gasta tout, & elle
n’est pas la seule femme qui a fait le semblable en ce

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. LE TOMBEAV DE LA MEDISANCE. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. La date est imprimée en chiffres arabes. Voir aussi A_7_59. Référence RIM : M0_3780 ; cote locale : C_10_35. le 2013-12-29 07:58:09.

ne nous presche autre chose que la renonciation
à nous mesme pour n’y pas tomber. L’amour tend à
l’vnion de la chose aimée, il n’y a rien qui nous puisse estre
si vny que nous mesmes, & par consequent il n’y a rien que
nous aimions tant que nous, ie dis tousiours naturellement,
car ie sçay bien que la grace nous fait aimer Dieu plus que
nous mesmes, & il est bien iuste, parce qu’il est le principe
de nostre amour, puis qu’il l’est de nostre existence. Comme nous nous aimons plus que les autres, nous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. L’ANTI-REQVESTE CIVILLE (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_95 ; cote locale : A_3_44. (Pièce à réparer, texte incomplet ou partiel entre les pages 4 et 8.). le 2013-02-01 14:26:15.

auec
tant de prudence & de passion à nous acquerir la paix, qu’ils
ont fait connoistre euidemment qu’ils estoient les vrays peres
de nostre patrie. Et tout ainsi que les peres bien sensez
preferent le bien de leurs enfans a leurs propres interests,
qu’aussi les autres ont mieux recherché la tranquilité & l’vtilité
du public, que non pas leur repos ny leur bien particulier.   Si scires quantum valet diadema nitorem,
Malles Sysiphei lupidis esse veus.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. LES ADVIS Heroiques & importans donnez A... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. La page de titre est en page 2. Sur l'imprimé à Paris.. Référence RIM : M0_514 ; cote locale : D_2_22. le 2014-01-11 09:56:41.


C’est ton sang, c’est le sang de tõ puissant Monarque,
Ser-toy de son pouuoir, pars, va, cours, & t’ẽbarque,
Dieu conduira ta flotte, & reglera le vent ;
Force tous les Anglois qui t’iront au deuant,
Abaisse ce Tyran que son armée estime,
Qui fait insolemment le Prince legitime,
Ce Farfax inhumain autant que déloyal,
Qui veut pour s’etablir, perdre le sang Royal ;
Mais fay perir le sien, éleue tout de testes
Vn trophée à ta gloire apres mille Conquestes.
Romp tout ce

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. LES CRIS DES PAVVRES AVX PIEDS DE LEVRS... (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore), Maucroy (Estienne) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_846 ; cote locale : C_1_50. le 2014-02-04 13:58:15.

benedictions, tous
les gens de bien l’accompagneront de leurs louanges,
les pauures familles y joindront leurs plus ardentes prieres pour la prosperité de Vos Majestez,
& nous y joindrons en tout temps nos
vœux auec tout le zele, & dans la continuation
eternelle du tres-humble respect, & en l’obeïssance
parfaite que nous deuons, & que nous
auons iurée à Vos Majestez, comme tres humbles,
tres-obeïssans, & tres-affectionnez subjets
& seruiteurs.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Anonyme. Lettre à la Reyne pour la cause publique,... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 3 pages. Langue : français. Sans page de titre, pagination de 9 à 11.. Référence RIM : M4_48 ; cote locale : C_3_10. le 2014-04-22 16:12:35.

assistance, faites donc pour ce peuple, ce
que Dieu a fait pour vous & pour nous, de pardonner
à ses plus grands ennemis, & ne voulez
pas par donner à tant d’innocens ? en quoy vous
ont ils offensées, faites donc maintenant ce que
vous voudriez auoir fait deuant le Tribunal de
Iustice, estant despouillée de vostre Couronne,
n’ayant plus deuant les yeux, que le bien & le
mal que vous aurez faict ? Pardonnez donc
grande Reyne, comme vous desirez estre pardonnée
de Dieu.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. REMONSTRANCE BVRLESQVE, AV PARLEMENT. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3298 ; cote locale : C_8_53. le 2014-08-24 19:08:25.

Seigneurs interessez,
Et des Citoyens oppressez :
Au pis aller la Conference
Nous pourroit mettre en asseurance.
Mais le fourbe de Cardinal
En a signé l’original,
Et publiquement cet impie
A mis son nom en la copie ;
En dépit des Bonnets carrez,
Et de tous nos bastons ferrez.
Aux choses faites quel remede,
Que de prier Dieu qu’il nous ayde,
Et de souffrir, puis qu’il luy plaist,
Mazarin tout meschant qu’il est.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. REMONSTRANCE DE LA PROVINCE DE GVYENNE A... (1651) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3337 ; cote locale : B_6_32. le 2014-08-24 23:38:21.

doigt leur insolence, & le porterez à reformer les desordres
qu’ils ont causez, abusant de son authorité; Et s’il
vous reste encore du sang à respandre, des ennemis à
vaincre, & des lauriers à acquerir, vous les irez chercher
dans la Flandre, & sur la mesme tige où vous les
moissonniez autrefois, & non pas dans le sein de vostre
patrie, qui dans cette rencontre ne peut produire que
Cyprez aussi funestes aux vaincus, que honteux aux
vainqueurs.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. REQVESTE A MONSEIGNEVR LE MARESCHAL DE... (1649) chez Crocq (Jean du) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3463 ; cote locale : C_8_57. le 2014-08-30 18:52:19.

fait sentit vn mal funeste,
Et que la guerre en nos pays,
Dont nous estions bien esbays,
Par ses desastreuses semonces,
Changeoit les choses les plus douces,
En des suiets pleins de rigueur
Et despouille de sa vigueur,
Nostre ioye qui desolée,
Panchoit au fonds d’vn mausolée,
Auecque ce grand appareil,
Son visage comme vn Soleil,
Resiouït nos corps & nos ames,
Par ses douces brillantes flammes,
Son chef d’où pendent ses cheueux,
Ou plustost des rets amoureux,
Est couronné

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. REQVESTE CIVILLE Contre la conclusion DE LA... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_74. Référence RIM : M0_3468 ; cote locale : B_16_2. le 2014-08-30 19:05:17.

sont
trompez mesme par leur prudence. Ceux qui en peuuent
parler n’oseroient le faire, & ceux qui le peuuent
n’ont pas assez de hardiesse pour l’entreprendre. Ie
deffere beaucoup à vostre iugement, mais ie l’estime
bien foible ou peu versé dans les maximes de la Cour,
s’il ne cognoist pas que toutes les manigances qui s’y
prattiquent ne sont que des fourbes des plus rafinés &
des tours de passe passe des plus subtils, la Reyne qui
tient le tymon de l’Estat, & qui gouuerne tout selon
la passion qui la tyrannise,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 26. Anonyme. SERMON DE L’EVCHARISTIE POVR L’OCTAVE DE... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec approbation. Partie 1. Voir aussi C_10_9 (partie 2, M4_75) et C_10_10 (partie 3, M4_87). Référence RIM : M4_78 ; cote locale : C_10_8. le 2014-10-04 15:12:23.

l’Aquilon, d’où
n’aist tout le mal. Quæ ad Aquilonem vnde panditur omne
malum posita est : Afin de la fermer & empescher que les
maux ne tombassent sur la teste de ceux qui en approchoient
dignement, & l’ouurir à mesme temps sur les
coupables de quelque irreuerence & indignité ; pour nous
apprendre que l’Eucharistie dont elle n’estoit que la figure,
dit S. Hierosme, est éleuée dans nos Eglises pour verser sur les Iustes qui la participent dignement l’estenduë
de tous les biens. Mais qui par vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 27. Anonyme. SVITTE ET QVATRIESME PARTIE DE L’AGREABLE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : patois. Partie 4. Voir aussi C_1_20 à C_1_24 (parties 1 à 5). Référence RIM : M0_54 ; cote locale : E_1_117. le 2014-10-11 11:24:23.

ni en ban ni en mal ; C’est tout ainsin que si ie lez auans ietté
dan liau, iarni si ie n’auas poen euu peur de machuré mon biau pourpoen,
ie li auoas fai rendre m’nargent, leusti derja dans le vantre. Ianin. Morgué mon bon Lange me diset as matin Ianin pran t’nepce, tu ne
sai qui meur ne qui vi, iauas der a bouté mon bougrié an ercharpe,
quand ma begueule de Parette est venu glapi à mez ouzeilles, arénauou
iamas vu Rodoumon aueu sa queu de fer, que guiebe veutifaize de
sa qued de pouale, et ce pour tué de limas de crapiaux, va

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 28. Caussin, Nicolas (R. P.). LETTRE DE CONSOLATION DV REVEREND PERE... (1649) chez Saradin (François) à Paris , 7 pages. Langue : français. Signée et datée du 13 avril 1649 au colophon. . Référence RIM : Mx ; cote locale : A_5_39. le 2014-05-24 10:00:23.

& des actions qui donnent du soulagement
à vostre cœur, & de l’edification au prochain. C’est ce
que ie desire pour vous, & i’espere que Dieu fera vos couronnes de
mes propres souhaits, & que vous aggrerez cette consolation de
ma plume, qui vous renouuelle les asseurances de la resolution que
i’ay faite d’estre à iamais,

MADAME, Vostre tres-humble & obeïssant
seruiteur en nostre Seigneur.
NICOLAS CAVSSIN. De Paris, ce 13. Avril 1649.

=> Afficher la page


Occurrence 29. Caussin, Nicolas (R. P.). LETTRE DE CONSOLATION DV REVEREND PERE... (1649) chez Saradin (François) à Paris , 7 pages. Langue : français. Signée et datée du 13 avril 1649 au colophon. . Référence RIM : Mx ; cote locale : A_5_39. le 2014-05-24 10:00:23.

& des actions qui donnent du soulagement
à vostre cœur, & de l’edification au prochain. C’est ce
que ie desire pour vous, & i’espere que Dieu fera vos couronnes de
mes propres souhaits, & que vous aggrerez cette consolation de
ma plume, qui vous renouuelle les asseurances de la resolution que
i’ay faite d’estre à iamais,

MADAME, Vostre tres-humble & obeïssant
seruiteur en nostre Seigneur.
NICOLAS CAVSSIN. De Paris, ce 13. Avril 1649.

=> Afficher la page


Occurrence 30. D. B. [signé] / Cyrano de... . LA SYBILLE MODERNE, OV L’ORACLE DV TEMPS. (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_29 et C_10_25.. Référence RIM : M0_3738 ; cote locale : E_1_83. le 2014-12-10 12:44:41.

la neige
estoit noire.   Il y auoit quelque chose de Religieux & de sainct dans
la coustume de ces anciens, qui ne vouloient point que
les gens de mauuaise vie fussent reçeus à donner mesme
vn bon Conseil, dans la creance qu’ils auoient que ce qui
sortoit de la bouche d’vn meschant homme, deuoit tousjours
estre suspect ; & ie m’estonne qu’vne loy si iuste n’ait
passé dans tous les Estats, ou qu’vne si belle morte qu’il
estoit facile de faire reuiure, n’ait point esté resuscitée depuis
tant de siecles. Il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 31. D. B. [signé] / Cyrano de... . LE GAZETTIER DES-INTERESSÉ, ET LE TESTAMENT... (1649) chez Brunet (Jean); Morlot (Claude) à Paris , 20 pages. Langue : français. Sur l'imprimé à Paris. Signature en page 18. Autre édition que: A_3_72 (partie 1) et C_5_24 (partie 1).. Référence RIM : M0_1466 ; cote locale : E_1_58. le 2014-12-10 12:46:37.

le hazard l’auoit fait esclaue. C’est ainsi
que son nom s’accreut à Rome auec ses moyens, que ceux qui
l’auoient eu au lict, le voulurent auoir à table, & qu’ils l’assisterent
de leur faueur auec tant d’empressement, qu’il fut tousiours
depuis ou les delices ou l’esperance de ceux qui n’estoient pas
encore venus iusques à la derniere bestialité. Il ne pouuoit oublier
ce furieux amour de luy-mesme ny des autres, pource
qu’il est impossible de blanchir vn More, & d’effacer les diuerses
marques d’vn Leopard, pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 32. D. B. [signé] / Cyrano de... . LE GAZETTIER DES-INTERRESSÉ. (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 24 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi A_3_72 (partie 1) et E_1_58 (autre édition).. Référence RIM : M0_1466 ; cote locale : C_5_24. le 2014-12-10 12:40:09.

que ceux qui l’auoient
eu au lict, le vouleurent auoir à table, & qu’ils l’assisterent
de leur faueur auec tant d’empressement, qu’il
fit tousiours depuis ou les delices ou l’esperance de
ceux qui n’estoiẽt pas encore venus iusques à la derniere
bestialité. Il ne pouuoit oublier ce furieux amour
de luy mesme ny des autres pource qu’il est
impossible de blanchir vn More & d’effacer les diuerses
marques d’vn Leopard, pour me seruir des termes
de S. Gregoire de Nazianze, ou pour parler auec Hierocles
dans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 33. Faure,? [?]. LES SENTIMENS DV PVBLIC, TOVCHANT LA... (1649) chez Besongne (Cardin) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission (datée du 30 mars, au colophon). Voir aussi A_7_30. Référence RIM : M0_3656 ; cote locale : C_10_5. le 2014-07-12 09:10:24.

de belles leçons, pour vn Docteur, & vn Religieux
de sainct François ? Voyla nostre Maistre, les aumosnes qu’on
nous donne à present, bien maigres certes, comme vous sçauez,
pour la subsistance des Nouices & des Estudians, & ausquelles
on adioute quantité d’aurres choses, que ie n’ose vous
dire ; parce qu’elles vous sont extremement des-auantageuses,
& causeroient vn tres-grand sçandale à toute la Religion, si
elles estoient diuulguées. Ie me contenteray seulement de vous
rapporter ce que l’on disoit, touchant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 34. Faure,? [?]. PIECE DE PONTOISE. LES SENTIMENS DIVERS SVR... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2759 ; cote locale : B_15_14. le 2014-07-12 09:03:00.

de son
remede, ils ont entrepris vn vieux mal qu’vne main
moins hardie n’auroit point touché, & mesnagé sa guerison auec vn artifice merueilleux ; ils y ont employé
la conjuration, le fer, & le feu, & comme il
y a danger qu’vne prompte santé ne deuienne vne
lente maladie, ils l’ont éteint à diuers temps & allumé,
coupé & laissé croistre, iusques à ce que leurs
soins l’ayent enfin reduit en l’estat où nous le
voyons. Ce grand ouurage leur a cousté beaucoup
de soins, & à nous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 35. Gondi, Jean-François Paul /... . SERMON DE S. LOVIS ROY DE FRANCE, FAIT ET... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M4_79 ; cote locale : C_10_11. le 2014-10-04 15:18:33.

vos Predecesseurs. Plaise au Ciel de donner à Vostre Maiesté les dispositions necessaires
pour suiure ses instructions, & pour imiter ses exemples. Et pour en meriter
la grace, implorer, SIRE, les benedictions du saint Esprit, par l’intercession
de celle, qui est la Mere de vostre Roy & de vostre Maistre, & que l’Ange a
remplie de benedictions, en luy disant, Aue Maria, &c. SIRE, Entre vn nombre infiny de qualités eminentes, qui rendent la Religion
Chrestienne toute éclatante de merueilles & de prodiges,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 36. Gondi, Jean-François Paul /... . A Nosseigneurs de Parlement. (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Voir aussi D_1_15.. Référence RIM : M1_2 ; cote locale : A_7_25. le 2014-05-20 02:46:36.

pour eux, ainsi le zele au
bien de l’Estat, l’estime & la reputation acquise par le Duc de
Beaufort furent vn crime contre luy, le priuerẽt du prix de tous
ses seruices & le jetterent dans la prison du donjon de Vincennes.
Ce changement ne s’arresta pas à sa seule personne, toute la
maison est enuelopee dans sa disgrace, ensemble tous les plus
anciens & fideles seruiteurs de la Reine. On proposoit alors au
Duc de Vandosme la recompense de son gouuernement de
Bretagne & de toutes ses maisons razees & démolies,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 37. La Mothe-Houdancourt, Henri... . CINQVIESME FACTVM, POVR MESSIRE PHILIPPES DE... (1649) chez Noël (François) à Paris , 36 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 5. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_5 (partie 2), A_4_6 (partie 3) et A_4_7 (partie 4). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_8. le 2014-07-20 10:29:16.

seruice du Roy. Il auoit tousiours heureusement
seruy la France, iusques au commencement de leur
Ministeriat. Et on peut dire qu’il a tousiours si noblement, &
si genereusement fait la guerre, & si equitablement gouuerné
des peuples Estrangers nouuellement soubsmis, que nonobstant leur iniustes procedures l’Histoire ne laissera
pas quelque iour, de former sur luy, l’Idée, & le Modele
d’vn Viceroy, & Lieutenant General d’vn Monarque
Conquerant.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 38. La petite Nichon [signé]. LETTRE DE LA PETITE NICHON DV MARAIS, A... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Datée du 26 janvier 1649 et signée au colophon. Voir aussi C_3_96. Référence RIM : M0_1940 ; cote locale : A_5_74. le 2014-05-24 16:24:45.

deuotion,
& à qui vous auez donné l’employ de faire
ioüer vostre artillerie. Mais vous deuez estre asseuré,
que ie n’auray iamais l’ame atteinte de ce vice
pour vous, à qui ie n’ay tesmoigné de l’amitié que
par interest, n’ayant point eu d’inclination veritable
pour vous, qui ne meritez pas que ie sois,   MONSIEVR, Vostre tres-humble, tres-obeissante, & tres-affectionnée
Seruante & Maistresse,
LA PETITE NICHON. A Paris ce 26. Ianuier 1649.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 39. Rozart,?. LES ELOGES ET LOVANGES DES PEVPLES,... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1210 ; cote locale : A_3_41. Texte édité par Morvan Perroncel le 2014-02-11 13:13:42.

spirituelles
par vos salutaires predications si doctes & releuées,
qu’elles donnent de l’admiration, mais encore faictes
paroistre vn soing speciale, pour le tirer de la
captiuité de cette beste effroyable & Mazarine de
Babilone.
Le peuple vous aura lobligation de sa deliurance, qui sera partagée auec nos inuincibles & robustes generaux,
qui par vne émulation regieuse font voir tous
les iours des productions de la bonté & valeur de
leurs armes, les Conuois qu’ils font entrer, le choc
qu’ils

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 40. S. D. L. [signé]. SVITTE ET SECONDE LETTRE DV BON PAVVRE A LA... (1649) chez Haye (Rolin de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Datée du 24 mars 1649 et signée au colophon. Voir aussi A_5_45. Référence RIM : M2_195 ; cote locale : C_3_82. le 2014-10-11 16:01:24.

misericorde, la patience, la charité & la foy, ont
esté les fidelles Gardiennes de nostre vie. Car elles deuiennent
à nostre mort les mains sacrées qui nous conduisent à la possession de l’heritage qui ne perit
iamais. Toutes les autres choses ne nous peuuent rendre
immortels, & ce lieu d’où nous deuons passer
n’est point à nous, mais bien celuy où l’esperance des
choses Diuines, nous en donne des asseurances tres-certaines.   Oserois-ie bien vous dire, MADAME, que vostre
Majesté est incomparablement plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 41. Saint-Onuphre, F. de [signé]. LETTRE DE L’HERMITE RECLVS DV MONT... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Signée et datée du 21 février 1649 au colophon. Voir aussi A_5_80. Référence RIM : M0_1932 ; cote locale : C_3_69. le 2014-05-25 08:08:27.

particulier
de cette grande ville. L’vnion y est
grande & affermie par la conformité des sentimens
& le nom commun d’vn chacun, &
comme le Soleil à trauers les nuages & qui
l’obscurcissent, fait paroistre la pureté de
de sa lumiere Paris fait éclater sa ioye, &
triompher au milieu de ses disgraces.   Le tres-humble, tres-obeissant
& tres fidelle sujet Frere F. de Saint
Onuphre Hermite du Mont-Caluaire. Du Mont-Caluaire ce 21.
Fevrier 1649.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 42. Anonyme. SVITTE DV SILENCE AV BOVT DV DOIGT. (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Partie 2. Voir aussi A_7_41 (partie 1), C_10_13 (partie 1), C_10_14 (partie 2) et D_1_41 (partie 1) . Référence RIM : M0_3674 ; cote locale : A_7_42. le 2016-05-02 01:03:49.

SVITTE DV
SILENCE
AV BOVT
DV DOIGT.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 43. Le Dru, Nicolas [signé] =... . LETTRE A MONSIEVR LE CARDINAL, BVRLESQVE. (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 19 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi D_2_24. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_1813 ; cote locale : C_4_40. le 2016-07-30 14:25:18.

fois,
Se retirant de cette Ville
Pour sauuer l’Homme de Sicile,
Dont bien luy prit ; & que Paris
Fut assiegé sans estre pris.  

FIN. SCAZON.  
Non damna damnis ; Bella, nonlicet bellis,
Referre ; pacem optare, prodolis, præstat,
Si, Christianœ, quid valet fides, legis.
Ciet tumultus, Iulius, vetans pacem ;
Me, optare mortem, Iulio, putas ? Nolim :
Sedet tumultus, & Quiescat in pace.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 44. Anonyme. DECISION DE LA QVESTION DV TEMPS. A LA REYNE... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission (au colophon). Voir aussi C_7_3, D_2_9 et E_1_127. Dans le Choix I de Moreau. Pièces 33 des 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_871 ; cote locale : A_2_32. le 2017-06-29 06:29:49.

appris en France,
qu’il fallust des fuzilliers pour leuer la taille. Cette race maudite,
est trop execrable, pour auoir son inuention parmy les peuples
qui se disent Chrestiens. On les a veus oster le pain aux meres, &
le laict aux enfans; rauir les brebis, & laisser les aigneaux dans la
neige: renfermer les troupeaux dans les estables, sans souffrir
qu’on leur donnast à manger, afin qu’ils y perissent de faim, On
les a veus auec blasphemes, prendre les Prestres à la barbe, battre,
blesser, tuer, brusler, sans qu’on ait osé se

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 45. Anonyme. DEMANDES DES PRINCES ET SEIGNEVRS QVI ont... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Dans le Choix I de Moreau.. Référence RIM : M0_997 ; cote locale : A_1_24. le 2017-06-29 08:08:03.

de Foix à Mr de Treuille pour le luy donner,
ou qu’on luy accorde la suruiuance de la
charge du Marquis de Sourdis son pere à Orleans. Mr le Marquis de Cugnac, qu’on luy rende son
Regiment, & qu’on le paye de tous les arrerages
de ses pensions. Mr de Mata demande sept mille escus pour les
arrerages de sa pension. Mr le Cheualier de Fruges demande de cõmander
le Regiment de Caualerie de la Reyne, &
qu’on luy paye toutes ses pensions.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice