[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(200 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "nauires" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 26. Anonyme. DESCRIPTION BVRLESQVE Du Combat Naual des... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1055 ; cote locale : C_2_47. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-09-26 15:32:47.


Eust mis sur Mer plusieurs Nauires,
Pleines de Turcs & de Satyres,
Armées d’vn puissant canon,
Pour rendre immortel son renom,
Le grand General de Venise.
Animé d’vne gloire exquise,
Mit en ordre tous ses vaisseaux
Et ses nauires sur les eaux.
Apres par vne douce harangue
De sa docte & mignarde langue,
Il encourageast ses soldats,
A ne craindre point le trespas :
A l’instant il les vit resoudre,
De mettre tous les Turcs en poudre :
Ils s’aduancent donc sur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 27. Anonyme. DESCRIPTION BVRLESQVE Du Combat Naual des... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1055 ; cote locale : C_2_47. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-09-26 15:32:47.


Et qui se monstre trop auare,
Lors que sans droit & sans raison
Il s’en prent contre la Toison
De sainct Marc grand Euangeliste,
La victoire dont suit la piste
Des Venitiens genereux
A l’instant les mois affreux,
Et les Turcs de chaque nauire,
Commencent à sentir du pire,
Le Canon coule sous les eaux
Leurs nauires & leurs vaisseaux,
Les corps de ces barbares hommes,
Ressentent les mortelles Pommes
La nuict paroist pleine de feux,
Et semble faire du refeux
Pour permettre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 28. Anonyme. DESCRIPTION BVRLESQVE Du Combat Naual des... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1055 ; cote locale : C_2_47. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-09-26 15:32:47.

prent contre la Toison
De sainct Marc grand Euangeliste,
La victoire dont suit la piste
Des Venitiens genereux
A l’instant les mois affreux,
Et les Turcs de chaque nauire,
Commencent à sentir du pire,
Le Canon coule sous les eaux
Leurs nauires & leurs vaisseaux,
Les corps de ces barbares hommes,
Ressentent les mortelles Pommes
La nuict paroist pleine de feux,
Et semble faire du refeux
Pour permettre qu’en ses entrailles
On celebre les funerailles
De ces infideles

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 29. Anonyme. DESCRIPTION BVRLESQVE Du Combat Naual des... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1055 ; cote locale : C_2_47. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-09-26 15:32:47.


Pour se sauuer il prend la fuite,
Car la peur son courage luitte.
Ainsi l’oblige de quitter
Le desir de plus s’arrester.
Ce General doncques remporte,
La victoire de cette sorte,
Tout le bagage & les canons,
Les nauires, les auirons,
Leurs vaisseaux, chalouppes & barques,
Leurs estendars & grandes marques,
Leurs prouisions, leurs tresors,
Et plus de six mille de morts,
Qui paroissent en euidence
Luy restent pour sa recompence,
Nos Venitiens

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 30. Anonyme. DISCOVRS IMPORTANT SVR LE GOVVERNEMENT DE CE... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 14 pages. Langue : français. Avec permission. Mention des lieu, éditeur et permission sont au colophon. Voir aussi C_7_43. Référence RIM : M0_1126 ; cote locale : A_2_49. le 2012-10-05 15:05:07.

que les Ordonnances du
Roy; la discipline des gens de guerre soit aux champs,
soit aux garnisons, & bref qu’il tienne pour la terre, les
places, les hommes, les armes, lartillerie les magazins,
& les arcenaux en bon Estat, & pour lancer les Ports,
les Nauires, les Galleres, les Soldats, & les Mariniers
de mesme, afin que le Roy puisse sçauoir au vray toutes
les fois qu’il luy plaira, de combien & de qui les sorte
des choses susdits, il peut faire estat asseuré.   La fonction du Coseil Priué doit estre de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 31. Anonyme. DISCOVRS IMPORTANT SVR LE GOVVERNEMENT DE CE... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 14 pages. Langue : français. Avec permission. Mention des lieu, éditeur et permission sont au colophon. Voir aussi A_2_49. Référence RIM : M0_1126 ; cote locale : C_7_43. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-05 15:02:46.

que les Ordonnances du
Roy ; la discipline des gens de guerre soit aux champs,
soit aux garnisons, & bref qu’il tienne pour la terre, les
places, les hommes, les armes, lartillerie les magazins,
& les arcenaux en bon Estat, & pour lancer les Ports,
les Nauires, les Galleres, les Soldats, & les Mariniers
de mesme, afin que le Roy puisse sçauoir au vray toutes
les fois qu’il luy plaira, de combien & de qui les sorte
des choses susdits, il peut faire estat asseuré.   La fonction du Conseil Priué doit estre de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 32. Anonyme. DISCOVRS VERITABLE SVR LE GOVVERNEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_42. Référence RIM : M0_1153 ; cote locale : A_2_44. Texte édité par Site Admin le 2012-10-08 06:24:06.

de nostre stupidité,
& de nostre lascheté. Si Dieu ne permet qu’on
les arreste pour les faire creuer ou rendre gorge
de ce qu’ils ont pris trop auidement. Bref, la pauure
Reyne a esté & est encore si aueuglée qu’elle
s’imagine de perir, & que son Nauire feroit
naufrage s’il n’estoit conduit par ce Pilote, dont
le gouuernement & le timon luy sera aussi fatal
& honteux, comme il l’est desia deuant les yeux
de tous les sages qui rougissent de honte, & qui
en souspirent.   N’est-ce pas

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 33. Anonyme. DISCOVRS VERITABLE SVR LE GOVVERNEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Voir aussi A_2_44. Référence RIM : M0_1153 ; cote locale : C_7_42. le 2012-10-08 06:26:11.

de nostre stupidité,
& de nostre lascheté, Si Dieu ne permet qu’on
les arreste pour les faire creuer ou rendre gorge
de ce qu’ils ont pris trop auidement. Bref, la pauure
Reyne a esté & est encore si aueuglée qu’elle
s’imagine de perir, & que son Nauire feroit
naufrage s’il n’estoit conduit par ce Pilote, dont
le gouuernement & le timon luy sera aussi fatal
& honteux, comme il l’est desia deuant les yeux
de tous les sages qui rougissent de honte, & qui
en souspirent.   N’est-ce pas

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 34. Anonyme. HARANGVE FAITE AV ROY A SON ARRIVEE EN la... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1581 ; cote locale : B_16_27. le 2012-10-28 04:07:57.

qui
veille continuellement pour la conseruation
de vostre Monarchie, ont fait
que Vostre Majesté, à l’exemple des
sages matelots, apres auoir employé
tous leurs efforts pour rompre les vagues,
& dompter la fureur des vents,
déchargent enfin leur nauire du poids
de leurs plus precieuses marchandises,
dont ils ne considerent la perte que
comme vn moyen pour empescher la
leur ; C’est ce que vous venez de faire,
Sire, nous déchargeant de ce poids fatal
que tous vos Sujets regardoient
comme la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 35. Anonyme. HISTOIRE REMARQVABLE DE LA VIE ET MORT... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1649 ; cote locale : A_4_12. le 2012-11-03 08:53:01.

credulité d’vne Princesse,
dont l’esprit s’est laissé tromper par les apparences
hipocrites de ce Ministre. Que s’il est
vray de dire que l’ignorance est insuportable
aux plus petits, combien plus le doit-elle estre
en ceux qui sont leuez en dignité. Si le nauire
est en danger de faire naufrage, qui est conduit
par vn Pilote sans adresse, ne dirons nous pas,
que les Estats qui sont administrez par des Politiques
ignorans sont à tout moment à deux
doigts de leur ruine? Tout le monde sçait que
Mazarin est le plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 36. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 4 sur 11 (paginée de 43 à 56). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_14. le 2012-11-07 00:34:37.

de Sainct
Germain de l’Auxerois, tomba mort dans le Cimetiere. De Bourdeaux le 29. Aoust, 1692. L’Armée Nauale du Duc de Vendosme, s’est
retiré ayant pris la route vers les costes de Bretaigne,
pour aller à DunKerque Il est arriué icy vn Nauire Chargé de Bled lequel
n’a fait aucune rencontre de Nauires des
Ennemis. Le premier de Septembre arriua icy Monsieur
le Duc de Guyse, estant receu & harangué par
plusieurs des Principaux de la Ville. Monsieur
le Prince de Conty a esté au deuant de luy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 37. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 4 sur 11 (paginée de 43 à 56). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_14. le 2012-11-07 00:34:37.

De Bourdeaux le 29. Aoust, 1692. L’Armée Nauale du Duc de Vendosme, s’est
retiré ayant pris la route vers les costes de Bretaigne,
pour aller à DunKerque Il est arriué icy vn Nauire Chargé de Bled lequel
n’a fait aucune rencontre de Nauires des
Ennemis. Le premier de Septembre arriua icy Monsieur
le Duc de Guyse, estant receu & harangué par
plusieurs des Principaux de la Ville. Monsieur
le Prince de Conty a esté au deuant de luy iusques
à Bourg, où ledit Duc de Guyse eut des
gardes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 38. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 9 sur 11 (paginée de 77 à 94). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_19. le 2012-11-07 00:43:44.

pour aller en Catalogne. De Bordeaux, le 9. Octobre. 1652. Depuis la défaite de l’Armee Nauale du Duc
de Vendosme, dont nous sommes obligez aux
Anglois. Quantité de bleds nous viennent de
Bretaigne. Deux Fregates de la Rochelle ont pris deux de nos Nauires qui venoient du
voyage des Terres. Neufues. Le Comte du
Daugnon a degarny ses Nauires : ce qui nous a
obligez d’enuoyer des Deputez au sieur de
Bateville, pour l’induire à mettre ses Vaisseaux
sur mer, afin de nous rendre le commerce libre.
Le sieur de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 39. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 9 sur 11 (paginée de 77 à 94). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_19. le 2012-11-07 00:43:44.

Nauale du Duc
de Vendosme, dont nous sommes obligez aux
Anglois. Quantité de bleds nous viennent de
Bretaigne. Deux Fregates de la Rochelle ont pris deux de nos Nauires qui venoient du
voyage des Terres. Neufues. Le Comte du
Daugnon a degarny ses Nauires : ce qui nous a
obligez d’enuoyer des Deputez au sieur de
Bateville, pour l’induire à mettre ses Vaisseaux
sur mer, afin de nous rendre le commerce libre.
Le sieur de Theobon est arriué icy, où il a
esté le tres-bien receu, & logé par Messieurs de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 40. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 9 sur 11 (paginée de 77 à 94). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_19. le 2012-11-07 00:43:44.

libre.
Le sieur de Theobon est arriué icy, où il a
esté le tres-bien receu, & logé par Messieurs de
l’Ormee. Monsieur le Prince de Conty est encore
malade : mais Madame la Princesse se fortifie
tous les iours de plus en plus. Il est arriué
en ce port trois Nauires Anglois pour se charger
de vins, leur flotte ayant pris en chemin
seize vaisseaux, tant Hollandois que François,
chargez de sel, de vin & d’eau de vie.   Le Londres, le 10. Octobre. Nostre flotte qui est de 108 voiles, a cõtraint
les Hollandois

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 41. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 9 sur 11 (paginée de 77 à 94). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_19. le 2012-11-07 00:43:44.

Blake & Cheualier
Ascüe, ont pris depuis peu dans le canal vers le
Texel des Vaisseaux sur les Hollãdois, estimez
valoir 40. tõnes d’or, c’est à dire 400000. liures
sterlins, dont la pluspart appartenoit à ceux
d’Amsterdam. Ils ont aussi pris deux autres nauires
venant d’Equinee, chargee de poudre
d’or & dents d’Elephant, chargez de 80000.
liures sterlins. Il y a lettres de Douures, qui portent qu’il y a eu combat entre les deux flottes, lequel a duré
trois iours, on ne sçait pas encore à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 42. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 10 sur 11 (paginée de 97 à 114). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_20. le 2012-11-07 00:52:07.

Naualle, pour venit contre nous.   De Londres, le 17 Nostre Admiral Blake, s’estant joint auec le
Cheualier Ascue, & l’Admiral de Hollande
Vviten, estant joint auec Rutter, il y a eu combat
entre les deux Flottes vers Plymonth, où il
y a eu 5. Nauires des Holandois coulez à fonds,
mais estant suruenuë vne tempeste les deux
Flottes furent separées. Les Lettres de la Haye, portent qu’il y a beaucoup
de maladies dãs les Armees des Estats tant
en celle de la mer que celle de la terre, & que les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 43. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 11 sur 11 (paginée de 117 à 130). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_21. le 2012-11-07 00:58:23.

Monsieur
le Prince de Conty, est encore icy malades. Les nouuelles de Tholose, portent que le secours
de Barcelone, & de Cazal, est fort aduancé,
mais l’on craint qu’il n’arriue trop tard pour
conseruer ces deux places. Il est arriué quantité de Nauires Anglois, sur
cette Riuiere bien equippez, la Flotte estant escortee
de plusieurs Nauires de Guerre, ce qui
donnoit suiect à quelques vns de croire qu’ils
venoient en France, pour y faire quelque expedition,
mais ils n’ont d’autre dessein que de se

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 44. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 11 sur 11 (paginée de 117 à 130). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_21. le 2012-11-07 00:58:23.

que le secours
de Barcelone, & de Cazal, est fort aduancé,
mais l’on craint qu’il n’arriue trop tard pour
conseruer ces deux places. Il est arriué quantité de Nauires Anglois, sur
cette Riuiere bien equippez, la Flotte estant escortee
de plusieurs Nauires de Guerre, ce qui
donnoit suiect à quelques vns de croire qu’ils
venoient en France, pour y faire quelque expedition,
mais ils n’ont d’autre dessein que de se
charger de nos vins & autres Marchandises, & ne
peuuent aller qu’auec bonne escorte à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 45. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 8 sur 11 (paginée de 57 à 74). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_18. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-07 01:04:22.

Les nouuelles de Lyon portent que ceux de
Barcellonne ayant mieux aimé souffrir la faim
iusques à l’extremité plustost que de se rendre
ont receu des viures : sept barques chargees de
bleds & autres prouisions, ayant passé entre les
Galeres & Nauires d’Espagne, & que dans l’escarmouche
le General de l’Armee Nauale des
Espagnols a esté tué d’vn coup de perrier. Le mesme iour Monsieur le Prince de Condé
fit partir son bagage pour l’Armee, & l’on tient
que ce Prince n’est pas beaucoup

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 46. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 8 sur 11 (paginée de 57 à 74). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_18. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-07 01:04:22.

prisonniers & autant
de tuez, auec grand nombre d’Infanterie. Le
sieur de l’Islebonne, qui croyoit aller assieger
Laudun, s’est sauué par la fuite. De Londres le 29 Septembre, 1652. Nous n’auons rien à adiouster touchant la
prise des Nauires François, sinon que les prisonniers
sont gardez à Douures iusques à nouuel
ordre. Le Parlement a ordonné du depuis
que le Conseil d’Estat donneroit les ordres necessaires
pour renuoyer en tels endroits de France
qu’il iugeroit à propos tous les François

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 47. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Semaine 6 sur 11 (comme B_18_16, mais paginée de 58 à 74). Voir aussi B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : C_12_6. le 2012-11-07 01:28:04. pieces de canon, commandee
par le Cheualier de Verdille, sur lequel estoit ledit sieur de Menillet : le Berger de 27 canons,
commandé par le Cheualier de Bois mourant :
le Don de Dieu de 30.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 48. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Semaine 6 sur 11 (comme B_18_16, mais paginée de 58 à 74). Voir aussi B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : C_12_6. le 2012-11-07 01:28:04.

Vaisseaux du Roy : vne petite Fregate de Calais
de 8 pieces de canon, 6. Brulots, auec 1200.
hommes embarquez audit Calais le 4 du courant
sur lesdits Vaisseaux, aucuns escriuent
qu’outre cela on leur a pris 20. Barques chargées
de prouisions, & coulé deux autres Nauires
à fonds.   Nous auons auis que nos Vaisseaux ont pris
trois Nauires de guerre sur les Hollandois,
montez de 34. 20. 18. pieces de canon, & douze
Nauires Marchands richement chargez. La
flotte Holandoise a fait aussi quelques prises
sur les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 49. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Semaine 6 sur 11 (comme B_18_16, mais paginée de 58 à 74). Voir aussi B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : C_12_6. le 2012-11-07 01:28:04.

de canon, 6. Brulots, auec 1200.
hommes embarquez audit Calais le 4 du courant
sur lesdits Vaisseaux, aucuns escriuent
qu’outre cela on leur a pris 20. Barques chargées
de prouisions, & coulé deux autres Nauires
à fonds.   Nous auons auis que nos Vaisseaux ont pris
trois Nauires de guerre sur les Hollandois,
montez de 34. 20. 18. pieces de canon, & douze
Nauires Marchands richement chargez. La
flotte Holandoise a fait aussi quelques prises
sur les Anglois.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 50. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Semaine 6 sur 11 (comme B_18_16, mais paginée de 58 à 74). Voir aussi B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : C_12_6. le 2012-11-07 01:28:04.

de canon, 6. Brulots, auec 1200.
hommes embarquez audit Calais le 4 du courant
sur lesdits Vaisseaux, aucuns escriuent
qu’outre cela on leur a pris 20. Barques chargées
de prouisions, & coulé deux autres Nauires
à fonds.   Nous auons auis que nos Vaisseaux ont pris
trois Nauires de guerre sur les Hollandois,
montez de 34. 20. 18. pieces de canon, & douze
Nauires Marchands richement chargez. La
flotte Holandoise a fait aussi quelques prises
sur les Anglois.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 51. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 6 sur 11 (paginée de 57 à 74). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Voir aussi C_12_6. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_16. Texte édité par Site Admin le 2012-11-07 01:24:04.

ont mot pour mot,
dans le dernier article, que Lundy dernier, auis
vint icy par Lettres de nostre Amiral Blake,
qu’vn escadre de sa flotte ayant rencontré entre
Calais & DunKerque la flotte Françoise
commandée en chef par le sieur de Menillet,
elle prit les Nauires Françoises qui s’ensuiuent :
le Tryton de 31. pieces de canon, commandee
par le Cheualier de Verdille, sur lequel estoit ledit sieur de Menillet : le Berger de 27 canons,
commandé par le Cheualier de Bois mourant :
le Don de Dieu de 30. canons,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 52. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 6 sur 11 (paginée de 57 à 74). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Voir aussi C_12_6. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_16. Texte édité par Site Admin le 2012-11-07 01:24:04.

Vaisseaux du Roy : vne petite Fregate de Calais
de 8. pieces de canon, 6. Brulots, auec 1200.
hommes embarquez audit Calais le 4 du courant
sur lesdits Vaisseaux, aucuns escriuent
qu’outre cela on leur a pris 20. Barques chargées
de prouisions, & coulé deux autres Nauires
à fonds.   Nous auons auis que nos Vaisseaux ont pris
trois Nauires de guerre sur les Hollandois,
montez de 34. 20. 18. pieces de canon, & douze
Nauires Marchands richement chargez La
flotte Holandoise a fait aussi quelques prises
sur les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 53. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 6 sur 11 (paginée de 57 à 74). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Voir aussi C_12_6. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_16. Texte édité par Site Admin le 2012-11-07 01:24:04.

de canon, 6. Brulots, auec 1200.
hommes embarquez audit Calais le 4 du courant
sur lesdits Vaisseaux, aucuns escriuent
qu’outre cela on leur a pris 20. Barques chargées
de prouisions, & coulé deux autres Nauires
à fonds.   Nous auons auis que nos Vaisseaux ont pris
trois Nauires de guerre sur les Hollandois,
montez de 34. 20. 18. pieces de canon, & douze
Nauires Marchands richement chargez La
flotte Holandoise a fait aussi quelques prises
sur les Anglois.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 54. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 6 sur 11 (paginée de 57 à 74). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Voir aussi C_12_6. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_16. Texte édité par Site Admin le 2012-11-07 01:24:04.

de canon, 6. Brulots, auec 1200.
hommes embarquez audit Calais le 4 du courant
sur lesdits Vaisseaux, aucuns escriuent
qu’outre cela on leur a pris 20. Barques chargées
de prouisions, & coulé deux autres Nauires
à fonds.   Nous auons auis que nos Vaisseaux ont pris
trois Nauires de guerre sur les Hollandois,
montez de 34. 20. 18. pieces de canon, & douze
Nauires Marchands richement chargez La
flotte Holandoise a fait aussi quelques prises
sur les Anglois.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 55. Anonyme. LA CHASSE DV MARESCHAL DE TVRENNE PAR... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_691 ; cote locale : B_7_36. le 2012-11-09 17:02:29. pour
aller au Camp, & au milieu de la riuiere
M le P. se trouuant alteré

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 56. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

n’ont point encores renchery. Le Parisien. Ie ne sçay qu’en dire, le Gazetier mit dans
ses Nouuelles Samedy dernier que l’on faisoit
venir du Bled d’Amsterdam, & Dimanche
j’oüys dire à vn Batelier qui auoit amené
du vin de Bourgogne, que les bateaux chargez
de bled pour Paris estoient arrestez. Le Bordelois. Ie croy plustost au Batelier qu’au Gazetier,
& m’estonne comme on n’a mis dans ses
Lettres de Noblesse, qu’il estoit de la race de
sainct Hubert : que vous dit-il, du siege du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 57. Anonyme. LA FRANCE RESTABLIE, OV LES PRESSANTES... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1440 ; cote locale : C_5_17. le 2012-11-25 13:18:42.

quand il en est temps. Voyla pourquoy l’on
dit, que c’est vne partie de la sagesse, de cacher
la folie par le moyen du silence, & qu’on apprenne
que celuy sçait beaucoup qui se sçait taire.
C’est fort à propos que la langue est comparée
au tymon d’vn nauire, quoy qu’il en soit la plus
petite partie, ne laisse pas neantmoins de le sauuer,
& de le faire perir. Ceux qui aspirent à la
vertu, se doiuent empescher sur toutes choses,
d’offencer personne par le moyen de la langue.
Cette partie est le miroir, & le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 58. Anonyme. LA METAMORPHOSE DE MAZARIN, EN LA FIGVRE DV... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2463 ; cote locale : B_13_40. le 2012-12-16 02:22:24.


Auec vn ventre de harpie,
Signe d’vn animal impie,
Ayant les griffes d’vn oiseau,
Mais d’vn oiseau qui n’est pas beau,
I’entens d’vn sale oiseau de proye?
Bref à le voir on à grand ioye,
Le voyant qui tourne souuent,
Ainsi qu’vn nauire à tout vent,
Qui le corps à semé d’escailles,
Non de plumes, comme les Cailles,
Et qui monstre par tout Paris,
Ses Aisles de chauuesouris,
Sans parler icy de la creste,
Qui sert de Couronne à sa teste:
Vous l’aués veu? car c’est

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 59. Anonyme. LA MILITANTE REPVBLIQVE DE VENISE... (1649) chez Haye (Rolin de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. "En vers burlesque", p. 3.. Référence RIM : M0_2468 ; cote locale : C_4_57. le 2012-12-16 06:12:20.

passion,
Des biscuits afin que hors de terre
Soit pour la bouche ou pour la guerre :
Ses soldats ne manquent de rien
Il ne cherche que le moyen
De mettre nostre Republique
Sous son Empire tyrannique ;
Ses vaisseaux qui sont sur la Mer
Les Nauires qu’il fait armer,
Nous detiennent dans des allarmes
Nous apprehendons que ses armes ;
Iettant nostre belle Duché
Le Turc qui vit dans le peché,
D’vne cruelle felonnie
La pourra par sa tyrannie
Perdre comme vn autre Illion
Si les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 60. Anonyme. LA PHYSIONOMIE DE LA FRANCE, OV SE VOID LE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi B_20_18. Référence RIM : M0_2756 ; cote locale : B_4_27. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-18 14:16:05.

Ces deux mammelles prises restoit Dunquerque,
que Monsieur le Prince assiegea l’an 1647.
accompagné des Mareschaux de France, Gassion,
Rantzau & de quantité de Noblesse : les Hollandois
par leur traicté fait auec la France, fermerent
le Port auec quelques nauires de guerre,
qui empeschoient le secours parmer : Monsieur
le Prince l’assiegea du costé de terre, fit battre
les Forts & les demies-Lunes, gaigna le dehors :
ce que voyant le Marquis de Leyden qui en
estoit Gouuerneur, se soubmit aux conditions

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 61. Anonyme. LA PHYSIONOMIE DE LA FRANCE, OV SE VOID LE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi B_4_27. Référence RIM : M0_2756 ; cote locale : B_20_18. le 2012-12-18 14:12:49.

Ces deux mammelles prises restoit Dunquerque,
que Monsieur le Prince assiegea l’an 1647.
accompagné des Mareschaux de France, Gassion,
Rantzau & de quantité de Noblesse : les Hollandois
par leur traicté fait auec la France, fermerent
le Port auec quelques nauires de guerre,
qui empeschoient le secours par mer : Monsieur
le Prince l’assiegea du costé de terre, fit battre
les Forts & les demies-Lunes, gaigna le dehors :
ce que voyant le Marquis de Leyden qui en
estoit Gouuerneur, se soubmit aux conditions

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 62. Anonyme. LA PRISE DV CHASTEAV DE NEVFBOVRG: Avec la... (1649 [?]) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye [?] , 4 pages. Langue : français. Sans page de titre. "À Saint-germain-en-Laye, le 16 mars", au colophon.. Référence RIM : M0_2877 ; cote locale : A_1_22. le 2012-12-23 16:17:36.

de la riviére que 60, dont il tüa
vne partie, nonobstant la mousquéterie de ceux qui estoyent embarquez,
& le reste fut pris avec soixante chevaux qui avoyent
servi à remonter les batteaux sur lesquels cette infanterie s’estoit
embarquée, il prit aussi sur le bord vn bateau chargé de partie
de l’équipage des officiers de cette infanterie. Le sieur de Rocquesbertoult
Gentilhomme Normand qui estoit venu trouver le
Duc de Longueville pour servir volontairement pres de luy, &
qui s’en retournoit à sa maison voyant sa

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 63. Anonyme. LA RENOMMEE DE MONSIEVR LE MARESCHAL DE... (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore) et Maucroy (Estienne) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3350 ; cote locale : C_9_62. Texte édité par Site Admin (La page 15 de l'original est numérotée 16 sur l'imprimé mais 15 dans l'image numérique. Le lien est à refaire. ). le 2012-12-25 15:51:52.

l’orage, & de
tout son pouuoir resister aux flots irritez. Il entend fort bien la mer & les vents, Parisiens,
il se sçait adrettement seruir du timon, des voilles, & des cordages, & est prompt à remedier & rejoindre
les ouuertures du nauire, il met fort à propos
la pompe en vsage, & ce qui doit vous mieux rasseurer,
que sa force ny son addresse, Eole & Neptune
le cherissent, & le gardent au nombre heureux de
leurs amis.   Il a donc dans son desplaisir beaucoup d’esperance,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 64. Anonyme. LE CHEVALIER CHRESTIEN PARLANT DES MISERES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 23 pages. Langue : français. Voir aussi C_1_14. Référence RIM : M0_696 ; cote locale : E_1_122. le 2012-09-03 14:43:01.

est le soustien des Sceptres &
l’appuy des Courõnes ; parce qu’elle captiue de sorte des
sujets, disoit cet impie, qu’il est impossible qu’ils secoüent
le ioug de l’obeyssance. Le gouuernement d’vn
Royaume est semblable à la conduitte d’vn nauire, vn
Pilote experimenté cede quelquesfois à la tempeste qui
le menace d’vn prochain naufrage, il se laisse souuent aller
au gré du vent, qui le pousse à cent lieües du port, où
il alloit prendre terre, & souuent il abbaisse les voiles
de son vaisseau, pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 65. Anonyme. LE IOVRNAL CONTENANT LES NOVELLES DE CE QVI... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Partie 1 sur 11 (paginée de 3 à 8). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_11. le 2012-11-07 02:02:39.

le 15. Aoust 1652. Nous auõs icy appris qu’il y a eu cõbat entre
la Flotte du Duc de Vẽdosme & des Espagnols,
apres auoir eu quelques escarmouches pendãt
deux iours. On écrit de la Rochelle que l’armée
Mazarine y a perdu 1200. hommes, qu’il y a des
Nauires enfoncez, 5. Vaisseaux qui sont sur les
vases rompus, & autant de Bruslots qui ne firẽt
aucun effet perdus, que le Combat a esté fort
opiniastré de part & d’autre, & que si les Vaisseaux
du Comte du Daugnon eussent fait leur
deuoir, tout la Flotte

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 66. Anonyme. LE IOVRNAL CONTENANT LES NOVVELLES DE ce qui... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 2 sur 11 (paginée de 3 à 16). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_12. le 2012-11-07 02:06:41.

obligera
Agin a faire de mesme, & ainsi toute la Prouince
demeurera libre Ie vous pourrois donner les memoires qui
sont dans la Gazette de Londres ; mais vous les
pouuez voir dans la nostre : Ie vous diray seulement
que le Gazetier se montre porté
contre les Anglois, & qu’il desguise les aduantages
qu’ils ont sur les Hollandois, leur ayant
pris douze Nauires de guerre, montez de 40. à
50. pieces de Canon, & donné la chasse à tous
leurs pescheurs.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 67. Anonyme. LE ROY MINEVR OV PANEGYRIQVE SVR LA PERSONNE... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 208 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_3_2 (avec commentaires) dont il semble être une suite.... Référence RIM : M1_226 ; cote locale : B_3_1. le 2012-12-30 17:33:00.

de ce chef-d’œuure, &
que sans se tromper, elle a peu
le prendre pour vn genie, &
pour l’intelligence qui seroit
desormais la motrice de cét
Estat.   En effect, SIRE, il est constant
que cét Artisan, de qui
l’industrie fit vn Nauire couuert
de l’aile d’vn moucheron,
n’eut iamais tant d’adresse à ramasser en peu d’espace,
vn si grand nombre de
belles proportions ; Et que
tout ce qui est de rare au
monde, ne pourroit rien faire
admirer d’accomply,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 68. Anonyme. SECOND DISCOVRS D’ESTAT ET DE RELIGION, A... (1649) chez Jacquard (Nicolas) à Paris , 12 pages. Langue : français. Partie 2. Voir aussi C_7_36 (partie 1), C_7_38 (partie 3), C_7_39 (partie 4), A_2_33 (partie 1), A_2_37 (partie 3) et B_4_11 (partie 1). Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : C_7_37. le 2012-09-30 07:57:28.

que pour
éviter le peril, il faut estre tousiours sur ses gardes :
Souvenez-vous d’vn mesme effort, & d’vn mesme
cœur, de cette generosité du Parlement de Paris qui
sauva l’Estat au passage de Charles Cinquiesme, à
Charles Sixiesme ; Souvenez vous enfin, que toute
la France comme vne Navire agittee regarde auiourd’huy
son Timon entre vos mains pour la guarantir
du naufrage : Il y va de la gloire de Dieu, du
premier service du Roy, & du salut de vostre Patrie,
& du Vostre.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 69. Du Tillet [signé]. Arrest de la Cour DE PARLEMENT, CONTRE... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 4 pages. Langue : français. Du 28 mai 1649. Avec privilège.. Référence RIM : M0_269 ; cote locale : E_1_16. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-03-26 07:58:20.

Paix tant desirée d’vn chacun & si necessaire
à tous, & que l’on preparoit des munitions
de guerre pour les conduire de l’Arcenal de cette
Ville sur les Ports, & de là sur les frontieres, Ont entrepris
d’empescher que l’on ne les chargeast dans les
Bateaux preparez à cét effet ; Ce qui est vne contrauention
à plusieurs Arrests de ladite Cour, portant
defenses à toutes personnes de s’attrouper, Requeroit
y estre pourueu : Et oüy sur ce les Preuost des
Marchands & Escheuins de cette dite Ville, eux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 70. Fortin, Pierre (sieur de La... . CATECHISME ROYAL. (1650) chez Coulon (veuve d'Antoine) [au colophon] à Paris , 36 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_653 ; cote locale : A_9_2. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-05-20 08:11:50.

haut vn homme, qu’vne vapeur; soit
qu’vne puissance superieure les attire à elle, ou que l’vn & l’autre ait
en soy-mesme le principe de son esleuation Ne nous flattons point:
Ces noms illustres que nous voyons encores subsister, ne se sont
maintenus que comme la Nauire Argos, auec de nouuelles pieces
d’applique qui les ont renouuellez de temps en temps. Ce n’est pas
neantmoins qu’on ne doiue regarder auec plus de respect & de veneration
l’ancienne Noblesse, que la nouuelle; mais il faut que le
merite l’entretienne. Qui se

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 71. Fortin, Pierre (sieur de La... . CATECHISME ROYAL. (1650) chez Coulon (veuve d'Antoine) [au colophon] à Paris , 36 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_653 ; cote locale : A_9_2. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-05-20 08:11:50.

grand Maistre & du deuoir de ses Officiers.
Elle prendra connoissance en suitte de son Admirauté, du pouuoir
& la iustice de l’Admiral, de ses Officiers, des Ports & havres; de
l’entrée des riuieres, des rades, des battures & dangers de ses costes;
des Nauires, de leur fret, de leurs apparaux; & generalement
de tout ce qui appartient à la Nauigation. Cela fait, elle remontera
à ses Conseils d’Estat & Priué, dont elle examinera le pouuoir, &
l’employ; quel est celuy du Chancelier, des Conseillers d’Estat,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 72. Saint-Amant, Marc-Antoine... . LA ROME RIDICVLE, CAPRICE. ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 56 pages. Langue : français, latin, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_18_36. le 2012-12-28 14:59:15.

d’yeux,
Cet oyseau qui vole en tous lieux,
Et de tout à son gré babille,
Le Renom qui se paist de vent,
M’en a voit donné bien souuent,
Chantant l’estat de vostre Empire :
Ie vous tenois plus grand cent fois,
Et croyois qu’en vous vn Nauire
Ne fust qu’vne coque de Noix.  

III.  
Ie m’estois figuré le Gange
Plus gueux qu’vn rat aupres de vous,
Diamans m’estoient vos caillous,
Et pur gravier d’or votre fange.
Le sucre emplissoit vos

=> Afficher la page


Occurrence 73. Anactofile [signé]. L’OYSEAV DE RIVIERE, OV LE TOVRNOY NAVAL.... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 40 pages. Langue : français, latin. En 88 pièces en 9 vers burlesques.. Référence RIM : M0_2587 ; cote locale : C_8_13. Texte édité par Site Admin le 2013-06-10 08:50:02.

coups de la gaye Chiorme,
Dont ce Brigantin est bordé,
Sur qui bransle la plateforme,
D’où l’Oyson est escaladé.  

XXXV.  
Au sommet le gaillard drappeau,
Ioüe aux barres auec Zephire ;
Et badinant sur le Nauire,
Fait vn Pannache à son Chasteau :
Cent Lances, qui font de l’ombrage,
Sont comme vn bois taillis, qui nage,
Au milieu des Ondes planté ;
Qui pour son assiette volage,
Pourroit estre dit Bois floté.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 74. Anonyme. APPARITION AV CARDINAL MAZARIN DANS... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 40 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_137 ; cote locale : B_12_64. le 2013-11-15 10:43:05.

d’abord saint Denis,
Et ie ny vis ny bourg ny ville,
Mais ie ne sçay combien de mille
Ou plustost de millions de gens
Pasles, trancis, secs, negligens,
Tous faits d’vne étrange maniere,
Qui sur le bord d’vne riuiere
Demandoient vn certain bateau
Pour passer promptement cét eau,
Ie fus tout d’vn coup bien en peine,
Si c’estoit le Tybre ou la Seine
Fleuues, que i’ay tousiours cheris,
L’vn à Rome, & l’autre à Paris :
Mais ce passeur ayant fait gile,
Il me souuint de mon

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 75. Anonyme. DISCOVRS POLITIQVE, Sur le tord que le Roy... (1652) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi [?] à Paris [?] , 14 pages. Langue : français, latin. Jouxte la copie imprimée a Bordeaux.. Référence RIM : M0_1136 ; cote locale : B_20_23. le 2013-01-25 09:09:21.

& de papier, pour les
opposer à sa marche : pense que la tirannie des Ministres
ne fait pas plus d’estat de la Balance de la Iustice
que de celle d’vn Epissier, & qu’elle ne peut plus se
rendre redoutable que par son espée.   Paris
porte vn
Nauire
pour armes C’est de toy Prouince de GVYENNE qui dégoutes
encor du sang des playes honnorables que tu as receu
dans les genereux combats que tu rends incessamment
depuis trois ans contre l’oppression & la violence tyrannique
des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 76. Anonyme. LE CHEVALIER CHRESTIEN PARLANT DES MISERES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 23 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_122. Référence RIM : M0_696 ; cote locale : C_1_14. le 2013-06-30 17:05:30.

est le soustien des Sceptres &
l’appuy des Courõnes ; parce qu’elle captiue de sorte des
sujets, disoit cet impie, qu’il est impossible qu’ils secoüent
le ioug de l’obeyssance. Le gouuernement d’vn
Royaume est semblable à la conduitte d’vn nauire, vn
Pilote experimenté cede quelquesfois à la tempeste qui
le menace d’vn prochain naufrage, il se laisse souuent aller
au gré du vent, qui le pousse à cent lieües du port, où
il alloit prendre terre, & souuent il abbaisse les voiles
de son vaisseau, pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 77. Anonyme. LE CONSEILLER FIDEL AV ROY. (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_765 ; cote locale : C_1_30. Texte édité par Site Admin le 2013-07-07 11:11:48.

Carmes, au petit IESVS.

M. DC. XLIX. Auec Permission. LE
CONSEILLER
FIDEL.
AV ROY. SIRE, LES anciens Politiques ont, selon mon iugement, tres-proprement
comparé les Republiques affligées au nauire flottant
sur la mer, agité de bourasques, & de tempestes. Et tout ainsi que
ceux qui sont dans ce nauire conspirent d’vn mesme accord à le
sauuer du peril, les plus forts & les plus robustes courans qui aux
antennes, qui aux cordages, qui à la hune, qui sur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 78. Anonyme. LE CONSEILLER FIDEL AV ROY. (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_765 ; cote locale : C_1_30. Texte édité par Site Admin le 2013-07-07 11:11:48.

CONSEILLER
FIDEL.
AV ROY. SIRE, LES anciens Politiques ont, selon mon iugement, tres-proprement
comparé les Republiques affligées au nauire flottant
sur la mer, agité de bourasques, & de tempestes. Et tout ainsi que
ceux qui sont dans ce nauire conspirent d’vn mesme accord à le
sauuer du peril, les plus forts & les plus robustes courans qui aux
antennes, qui aux cordages, qui à la hune, qui sur le tillac ; les
autres (moins propres aux efforts, mais plus experimentez) restans
pour gouuerner &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 79. Anonyme. LE COVRIER DE LA COVR, PORTANT LES NOVVELLES... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 1. Voir aussi C_1_41_2 (partie 2). Référence RIM : M0_821 ; cote locale : C_1_41_1. le 2013-07-08 09:19:31.

de l’Archiduc,
luy auoit escrit qu’il esperoit qu’il seroit bien aise de contribuer à la
déliurance de Monsieur de Guise des mains des Espagnols, en remettant sa Place pour sa rançon : Mais qu’il auoit rescrit auec le mespris qu’il deuoit.   Huit bateaux chargés, sçauoir six de blé, & deux d’auoine, venans de Soissons
pour Paris, furent arrestez au Pont de S. Germain par ordre de la Reine,
dont les Marchands se plaignirent à quelques vns des Deputez du Parlement,
qui trauaillerent à les faire passer, mais ils ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 80. Anonyme. LE GENIE FRANÇOIS SVR LES MALHEVRS DES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1495 ; cote locale : B_8_65. Texte édité par Site Admin le 2013-07-27 07:40:18.

& encore qui a déchiré l’Empire
que la desunion & la discorde, qui a fait les chismes
que l’altercation & la contrarieté, qui a remis la terre
Sainte entre les mains des infideles que la discorde,
qui subiuga Xerces, duquel l’armée couuroit la mer de
nauires & la terre des soldats que la discorde, & qui donne à la France tant de miseres & d’oppressions que la discorde
& les animositez domestiques. Princes magnanimes,
Altesses reuerées, genereux sang des Rois, vnisez
vos armes redoutables pour la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 81. Anonyme. LE HAZARD DE LA BLANQVE RENVERSÉ. Et la... (1649) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1619 ; cote locale : A_4_30. le 2013-08-11 10:23:54.

celle de la mort, qui se mocque de ceux
qui la regardent, parce qu’elle les iuge à leur
maintien n’auoir pas assez de resolution pour se
deffendre de sa tyrannie. Mais entr’autres vous
y remarquez vn pourtraict-bien acheué, qui represente
vn grand Nauire au milieu des tempestes
d’vne mer courroucée, poussé des vents,
agité des orages, sans arbre, sans voiles, sans timon,
abandonné de son Pilote, & delaissé des
autres, qui preuoyant son prochain naufrage
n’ont autre esperance que de se sauuer sur ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 82. Anonyme. LE IVGEMENT DE MINOS, Contre tous les... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1768 ; cote locale : B_12_20. Texte édité par Site Admin le 2013-09-03 16:06:06.

flatans le trahissent: vous voyez
son domage & le vostre, & vous dormez? Ha!
dormir mortel, qui sera si n’y prenez grade
semblable à celuy de Palinure conducteur de
la Nef d’Ænée qui cheut endormy dans la Mer,
lors qu’il faloit veiller pour conduire le Nauire
a port, que pleust a Dieu qu’en cecy, vous fissiez
comme les anciens Cauniens, qui pour la
jalousie de leurs Dieux propres & tutelaire,
prenoient les Armes en dos le iour de leur deuotion
& Feste, & couroient par toute leur
Banlieuë, frappans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 83. Anonyme. LE LABYRINTE DE L’ESTAT, Ou les veritables... (1652) chez [s. n.] à Paris , 36 pages. Langue : français. Page de titre en page 2.. Référence RIM : M0_1797 ; cote locale : C_12_8. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-09-03 16:38:50.

d’attention pour en pouuoir iuger sainement :
mais comme c’est vn vaste champ, ie te
puis dire en general, que si depuis tant de siecles
on a veu le bon heur & le mal heur s’esleuer
comme par vagues en cét Empire, & la France
elle mesme rouler comme vne nauire sans gouuernail
au gré des vents sur vne mer tousiours
agitée, c’est qu’elle n’a pas comme les Republiques,
ou comme l’Espagne, de Conseil stable
& permanent, dont l’action soit tousiours tenduë
à preuoir les perils qui la menassent pour
l’en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 84. Anonyme. LE MANIFESTE DV CIEL, SELON LA LECTVRE DANS... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_12_27. Texte édité par Site Admin le 2013-09-16 09:48:17.

Pour les habitans d’Oxfort, de d’Enbourg & de Berlin
& de la Holande.  
LES choux cabus testus pommez,
Les crepus & rouges fresez.
Doutans douteront du Mominsme
Lors les Anglois au Degruisme
Lors les Holandois estonnez
En Nauires cassez brisez.   Sur l’Eclipse de Soleil 8. Auril 1652.

ARREST. pour les Venitiens.  
Le Soleil La Turquie desjoint
La Lune au pas d’Asnes enuoit   Sur la grand Syzygie de Saturne & de Mars, 20.

=> Afficher la page


Occurrence 85. Anonyme. LE MERCVRE DE LA COVR, CONTENANT La Harangue... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Partie 3 sur 5. Ensemble de B_18_1 à B_18_5. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_2452 ; cote locale : B_18_3. Texte édité par Site Admin le 2013-02-09 16:01:40.

d’honneur, & pour venir à minori ad maius :
le Mareschal de l’Hospital, le Preuost des Marchands,
Champlastreux & la Beauuais, l’ont eschapé
belle ; & mesme on a veu quantité de paysans
blessez entrer dans Paris, & arriuer des bateaux
chargez, desquels les Bourgeois s’estans enquis qui
les auoient ainsi traitez, leur respondirent, sont des
Mazarins : cela rend ce nom si odieux, qu’il met
toute nostre Ville en combustion : le Coadjuteur
mesme n’oseroit sortir, de peur qu’on luy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 86. Anonyme. LE MIROIR DES SOVVERAINS OV SE VOID L’ART... (1649) chez Noël (François) à Paris , 50 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2478 ; cote locale : C_6_21. Texte édité par Site Admin le 2013-09-21 15:31:57.

de luy seul le loyer qu il leur
doit rendre. Si le Prince est iuste, il ne permettra
pas que les vns labourent les champs, &
que les autres recueillent tous les fruits de la
terre. Les Mariniers qui seruent à la nauigation
d’vn vaisseau, viuent des prouisions du Nauire,
aussi bien que le Pilote qui conduit la barque.   Qui est celuy qui peut legitimement esperer
vn seruice parfait, vne vertu viue & animée, si
elle n’est reconnuë ? lors que les bonnes & les
belles actions ne sont pas recompensees selon
leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 87. Anonyme. LE PREMIER BABILLARD DV TEMPS EN VERS... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Page de titre en page 2. Partie 1 de 6, de C_2_15_1 à C_2_15_6. Référence RIM : M0_556 ; cote locale : C_2_15_1. le 2013-02-09 02:28:42.


Les Habitans & les Bourgeois :
Mais y demeura bien Caiois,
Lors que l’on saisit sa personne,
Qu’incontinant l’on emprisonne
Auec le Duc de Richelieu,
Qui a loisir de prier Dieu,
Et auec ses Camarades rire
Pendant qu’on saisist les Nauires
Qui estoenti à Marseille & Toulon
Pour s’en seruir auec raison :
Mais n’est-ce pas chose nouuelle
De dire que des Damoiselles
Ont mis l’espée à la main
Le iour de Sainct Sebastiain,
Et ont sauué la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 88. Anonyme. LE PREMIER BABILLARD DV TEMPS EN VERS... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Page de titre en page 2. Partie 1 de 6, de C_2_15_1 à C_2_15_6. Référence RIM : M0_556 ; cote locale : C_2_15_1. le 2013-02-09 02:28:42.


Et chastier ses adherans
Qui vouloient prendre nos harans,
Et empescher que les viures
Deuant Paris on ne fit suiure :
Mais Dieu mercy nos Generaux
En font venir tant qu’il en faut :
Car par terre & par eau,
Dedans charette & bateau
Il en vient telle quantité
Que chacun en est contenté,
Et encore que ie sois yure
Ie diray fort bien que la liure
Du meilleur pain, & plus blanc
Ne vaudra plus doresnauant
Que deux sol, chose asseurée.
I’en ay entendu la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 89. Anonyme. LE PRINCE POPVLAIRE, ESCRIVANT AVX DEVX... (1652) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_2868 ; cote locale : B_16_14. le 2013-10-18 16:19:21.

du trouble à la bonace, &
dans I’intrigue de la confusion, se démesler aisement des
difficultez, que l’on sait naistre bien souuent dans l’apprehension
de n’en pouuoir sortir à son honueur. Authorisez
leurs conseils, & comme les bons Patrons de Nauires
font vne partie de la besongne eux mesmes, & se
dispensent de l’autre : appellans quelques vns à la poupe,
ausquels ils mettent le timon en la main : Vous pouuez
en la mesme façon, choisir des plus affidez de vos secrets,
& confier à leur prudence la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 90. Anonyme. LE ROYAL AV MAZARIN Luy faisant voir par la... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_3561 ; cote locale : B_10_4. le 2013-12-09 14:35:15.

nous amuzer. Considerez Xerxes dans l’extrauagance de cette
presomption ambitieuse, qui luy faisoit croire que
l’Ellespont deuoit releuer de son pouuoir ; & qu’en
punition du rauage que ce destroit orageux auoit fait,
pour rompre ce superbe pont de bateaux, qui ioignoit
l’Europe auec l’Asie : c’est à dire, Sestos & Abidos ; il
pouuoit enchainer ses flots victorieux, & les obliger
par vne soumission forcée, à respectter inuiolablement
l’empire de ses Loix. Si l’ambition ne se fust emparée des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 91. Anonyme. LE SIEGE MIS DEVANT LE Catelet par le Comte... (1650) chez Bureau d'adresse à Paris , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre. Sans doute extraite d'un recueil, la pièce porte le n° 84, une pagination de 737 à 748 et, au colophon, la mention: "À Paris, du Bureau d'Adresse aux Galleries du Louvre, devans S.Thomas, le 17 juin 1650. Avec priv.". Référence RIM : Mx ; cote locale : A_9_19. le 2013-12-27 11:15:04.

le Catelet
le 10 de ce mois, & y mena du canon,
dont il battit la place des le lendemain.   Cette place, qui est à quatre lieuës de Cambray,
trois de S. Quentin & cinq de Péronne,
est sitüée sur la riviére de l’Escaut, qui ne porte
point là de bateaux à cause de la proximité de
sa source, qui n’en est qu’à mille pas & pres de
l’Abbaye du mont S. Martin. Elle est composée de quatre bastions réguliers
& quatre courtines revestuës de brique.
Sa forme est quarrée: Le tour de sa

=> Afficher la page


Occurrence 92. Anonyme. LE TROISIESME BABILLARD DV TEMPS EN VERS... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 3 de 6, de C_2_15_1 à C_2_15_6. Référence RIM : M0_556 ; cote locale : C_2_15_3. Texte édité par Site Admin le 2013-02-09 02:33:12.

aliments
Sans en donner aux pauures gens,
C’est tout ce qu’on fit Samedy
Pour le certain, ie vous le dy.
A propos, ma chemise blanche,
Il nous faut parler du Dimanche,
Il nous vint quantité de blé
Assez net & fort bien criblé,
Par bateau & par charette,
Qui resioüy bien les coquete,
Et si ie ne suis importun
Ie diray qu’il vient de Melun
Du pain vne grande cantité
Qui fut promptement acheté,
L’on apporta quelque volaille
Qui fut prise par ces quanaille,
Et

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 93. Anonyme. LE TROISIESME BABILLARD DV TEMPS EN VERS... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 3 de 6, de C_2_15_1 à C_2_15_6. Référence RIM : M0_556 ; cote locale : C_2_15_3. Texte édité par Site Admin le 2013-02-09 02:33:12.

s’approcher :
Mais cependant chacun en compte
L’vn parle de Baron ou Comte,
Et dit que Madame Ranzaux.
A fait emprisonner Paluaux,
Lequel s’en alloit à Dunqüerque
Pour se saisir de tous les barque,
Brûlant Chalouppe & Nauire :
Mais Madame luy a fait dire
Que iamais il n’en sortiroit,
Sison mary ne reuenoit,
Voila comme on tire reuanche
Et aux Feste & aux Dimanche :
Mais parlons vn peu de Champagne
La Vieuille estoit en campagne,
Et dedans Reims la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 94. Anonyme. LE VOEV DES BONS BOVRDELOIS FAIT A... (1651) chez Preuveray (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Bordeaux par Pierre du Coq.. Référence RIM : M0_4045 ; cote locale : B_7_38. le 2013-02-12 15:01:06.

sapience, bonté de conseil, haine d’erreur,
& sa volonté de pieté, & d’vne sainte crainte, il ne regne que pour
vous & par vous: Tenez d’vne main, & luy de l’autre, les resnes de
cette Prouince, soyez auec luy assis au timon & gouuernail de cette
Nauire de Guyenne, laquelle affermie de l’ancre dorée de vos faueurs
brauera les orages, défiera les tempestes, méprisera les vents,
verra gronder les flots sans iamais s’estonner, & la rage des ondes ne
fera autre effort que briser son effort & écumer sa baue:

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 95. Anonyme. LES DEVX COMBATS DONNEZ entre la flote... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre. Mention au colophon: jouxte la copie imprimée à Bordeaux.. Référence RIM : M0_1065 ; cote locale : A_9_5. le 2013-02-15 03:36:04.

qu’elle auoit du vent.   Elle mit toutefois à la voile, & refoulant lad.
marée alla à l’armée du Comte du Daugnion,
ayant à sa teste 4. vaisseaux à feu de 3. à 400. tõneaux
chacun, soustenus dans les interuales de
ses galeres, & le tout par deux nauires de guerre
& par son Amiral & les autres en suite, auquel
ordre elle se seruoit autant qu’il luy étoit
possible du vẽt pour aller sur l’Amiral de Frãce Ce qui obligea le Comte du Daugnion qui
ne têmoignoit pas moins d’ardeur d’en venir
aux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 96. Anonyme. LES DEVX COMBATS DONNEZ entre la flote... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre. Mention au colophon: jouxte la copie imprimée à Bordeaux.. Référence RIM : M0_1065 ; cote locale : A_9_5. le 2013-02-15 03:36:04.

heures du soir, ce Comte ordonna au sieur de
la Roche Capitaine de l’Admiral, d’aller commander
ses chaloupes le plus pres qu’il pourroit des Bordelois, afin de profiter de leur retraitte;
& de fait ce Capitaine fit faire tant de
descharges sur leurs nauires à longueur de pique,
que plusieurs y furent tuez & blessez,
dont on n’a pû encor sçauoir le nombre.   Luy sans faire tirer le coup de partance dont
il auoit auerty tous les Capitaines rauis d’aise
quand il faut ioüer des couteaux, se mit aussi

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 97. Anonyme. LETTRE DV BOVRGEOIS DES-INTERESSE. (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Voir aussi B_17_8. Référence RIM : M0_2082 ; cote locale : D_1_63. le 2013-02-19 10:58:24.

Ce n’estoit pas assez de nourrir Paris, il falloit
le degager de sa seruitude, les Princes estoient ses
Maistres & ses Tyrans ; on ne pouuoit luy rendre
la liberté que par la deffaite de leur party : à cét effet
vne partie de l’armée passa sur le pont de bateaux
qu’on auoit fait sur la riuiere qui la separoit de
celle des Princes ; mais ceux cy se voyans beaucoup
inferieurs en nombre, abandonnerent leur
poste de S. Clou, à dessein de se retirer à Paris, ou
de se ietter dans Charenton ; peu s’en fallut que
ces

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 98. Anonyme. L’ANTI-LIBELLE, EN VERS BVRLESQVES. (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_91 ; cote locale : C_2_7. le 2013-02-01 13:56:36.


Le foudre est sorty de prison,
A quoy querecques petit son,
Si pouuoit-il pour ses yssuës
Briser en cent endroits les nuës,
Il pouuoit vous exterminer ;
Vents soufflans pour nous mutiner,
Fiers ennemy doux zephire
Qui meine au bord nostre nauire,
Et malgré la malignité,
Qui conduisoit vos fols courages ;
Vous estes plus heureux que sages,
Toutesfois Docteurs renguainés :
Vous auez plus d’vn pied de nez,
Vostre veine à present repose
Et ne sçait plus faire autre chose

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 99. Anonyme. L’EQVIPAGE NECESSAIRE POVR ALLER A LA... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1271 ; cote locale : A_3_48. le 2013-02-04 15:30:20.

fussent frustrez de leurs esperances,
& que l’Executeur de la haute Iustice ne
perdist de si riches despoüilles. Chacun
sçait que quelques Rois estrangers, à cause
de la sterilité de leurs Prouinces, sont contraints
d’ẽuoyer à grosses flottes des nauires,
& des vaisseaux de guerre esquipez de
toutes sortes d’armes dans les pays d’outre
les mers, pour en tirer les thresors, & en
emporter toutes les raretez qui s’y rencontrent,
& qu’ordinairement ils ne retournent
pas de ces

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 100. Anonyme. L’EQVIPAGE NECESSAIRE POVR ALLER A LA... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1271 ; cote locale : A_3_48. le 2013-02-04 15:30:20.

les portes ferrées de
leurs superbes & magnifiques Palais, qui
sont situés dans vn quartier de la Ville,
qui se peut auec raison appeller le Perou,
à cause des monstreuses richesses & incroyables
delices, dont ils regorgent.   Pour toutes nauires, nous n’aurons
besoin que de la Chambre du Conseil, accompagnée
de la Chambre des Comptes.
Pour masts, il ne faut que la main
Royalle, & son glaiue de Iustice; pour Pilotes
& Patrons qui soient sages & prudens,
vingt Iuges, dont la probité

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 101. Anonyme. L’ESTONNEMENT DE LA COVR, DE L’ESPRIT... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1306 ; cote locale : B_1_15. Texte édité par Site Admin le 2013-02-06 01:39:33.

seroit finalement accommodés comme il faut par Æaque,
Minos & Rhadamante.   Ceux-cy se seront abusés comme ie croy : ils
ont ouy dire, ou leu, que les anciens donnerent
autrefois à fortune la corne d’abondance auec le
timon d’vn nauire, parce qu’ils la reconnoissent
Royne de la terre & de la mer, mais comme elle
estoit alors variable, ainsi auiourd’huy à leur
dommage ils l’experimenteront inconstante, legere
& muable, & seulement constante en sa
mobilité & changement :

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 102. Anonyme. L’OFFICIER DE CE TEMPS DE LA MAISON... (1652) chez [s. n.] à Paris , 40 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2585 ; cote locale : B_3_25. le 2013-06-09 10:03:14.

faite
au Roy ; luy declarant les moyens d’y
pouruoir à la gloire de Dieu & repos
vniuersel de son Estat. SIRE, Ceux qui ont traitté des choses
Politiques, ont (selon mon iugement) tres-proprement
comparé les Republiques affligées, au Nauire
agité de tempeste sur la mer. Car tout ainsi comme
ceux qui sont dans le Nauire, conspirent d’vn mesme
accord à se sauuer du peril où ils sont : les plus forts
& robustes courans qui aux antennes, qui aux cordages,
qui à la hune, qui sur le tillac : les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 103. Anonyme. L’OFFICIER DE CE TEMPS DE LA MAISON... (1652) chez [s. n.] à Paris , 40 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2585 ; cote locale : B_3_25. le 2013-06-09 10:03:14.

de Dieu & repos
vniuersel de son Estat. SIRE, Ceux qui ont traitté des choses
Politiques, ont (selon mon iugement) tres-proprement
comparé les Republiques affligées, au Nauire
agité de tempeste sur la mer. Car tout ainsi comme
ceux qui sont dans le Nauire, conspirent d’vn mesme
accord à se sauuer du peril où ils sont : les plus forts
& robustes courans qui aux antennes, qui aux cordages,
qui à la hune, qui sur le tillac : les autres (moins
propres aux efforts, & à la peine, mais plus prudens

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 104. Anonyme. L’OYE ROYALLE TIRÉE DEVANT LEVRS... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 11 pages. Langue : français. Voir aussi C_8_11. Référence RIM : M0_2586 ; cote locale : B_4_12. le 2013-06-10 08:10:53.

là de ieunes foux
Qui sans doute ont querelle ensemble,
Qu’ils sont de bruit, helas ie tremble!
Ce sont de ces méchans Laquais
Qui troublent si souuent ma Paix.
Mais que veut cette Flote entiere
Qui vient & va sur la Riuiere?
Pourquoy ces Bateaux si bien peints?
On doit auoir de grands desseins
Puis qu’on fait vn tel équipage,
Peut-estre on prepare vn Voyage
Pour faire aller des Habitans
En Canada par ce beau-tems.    
Qui sont ces Gens aux gregues blãches
Auec

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 105. Anonyme. L’OYE ROYALLE TIRÉE DEVANT LEVRS... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 11 pages. Langue : français. Voir aussi C_8_11. Référence RIM : M0_2586 ; cote locale : B_4_12. le 2013-06-10 08:10:53.


Helas quel grand bruit de Trompetes,
Ces affaires sont bien secretes
Pour mon pauure petit cerueau.    
Mais pourquoy ce combat nouueau?
Voicy des Gens sur la Riuiere
Qui vont d’vne façon Guerriere
Iouster sur le bout d’vn Bateau
Pour se faire tomber dans l’eau.
Voicy desia l’vn qui balance,
L’autre tient bon, l’autre s’élance,
L’autre choque auec grand effort;
Ah que ce pourpoint noir est fort,
Il en a mis demi-douzaine
Pour le moins desia dans la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 106. Anonyme. L’OYE ROYALLE TIRÉE DEVANT LEVRS... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 11 pages. Langue : français. Voir aussi B_4_12. Référence RIM : M0_2586 ; cote locale : C_8_11. Texte édité par Site Admin le 2013-06-10 08:12:46.

de ieunes foux
Qui sans doute ont querelle ensemble,
Qu’ils font de bruit, helas ie tremble !
Ce sont de ces méchans Laquais
Qui troublent si souuent ma Paix.
Mais que veut cette Flote entiere
Qui vient & va sur la Riuiere ?
Pourquoy ces Bateaux si bien peints ?
On doit auoir de grands desseins
Puis qu’on fait vn tel équipage,
Peut-estre on prepare vn Voyage
Pour faire aller des Habitans
En Canada par ce beau-tems.    
Qui sont ces Gens aux gregues blãches

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 107. Anonyme. L’OYE ROYALLE TIRÉE DEVANT LEVRS... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 11 pages. Langue : français. Voir aussi B_4_12. Référence RIM : M0_2586 ; cote locale : C_8_11. Texte édité par Site Admin le 2013-06-10 08:12:46.


Helas quel grand bruit de Trompetes,
Ces affaires sont bien secretes
Pour mon pauure petit cerueau.    
Mais-pourquoy ce combat nouueau ?
Voicy des Gens sur la Riuiere
Qui vont d’vne façon Guerriere
Iouster sur le bout d’vn Bateau
Pour se faire tomber dans l’eau.
Voicy desia l’vn qui balance,
L’autre tient bon, l’autre s’élance,
L’autre choque auec grand effort ;
Ah que ce pourpoint noir est fort,
Il en a mis demi-douzaine
Pour le moins desia dans la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 108. Anonyme. MANIFESTE DES PROVINCES FAIT AVX PARLEMENS,... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2387 ; cote locale : C_11_3. Texte édité par Site Admin le 2013-02-21 14:25:04.

adherans, qui eust ruïné vostre vnion & parfaite
intelligence, mais vous auez fait veoir la grandeur
de vos courages, en lui resistant & en vous opposans
à tous ses mauuais desseins. Il a fait tout son
possible pour desnuer les Ports de Prouence, de Galeres,
de Nauires & d’hommes, pour les enuoyer en
Italie, accroistre ces belles conquestes, ce qui a donné
sujet aux Pirates d’estre continuellement à nos
costes, pirater & prendre nos Vaisseaux & nos Marchandises,
ce qui rend nos Villes & le païs pauures

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 109. Anonyme. RECIT EXACT ET FIDEL DE CE QVI S’EST... (1649) chez Bessin (Nicolas) à Paris , 43 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_2996 ; cote locale : E_1_19. le 2013-02-23 14:17:49.

accordé que dés le iour que la Conference seroit arrestée
on laisseroit arriuer à Paris cent muids de bledpar iour, neantmoins
qu’au lieu de ces cent muids qui deuoient estre à present
portez à Paris, il n’en estoit pas entré cent soixante, non manque
de bled ny de bateaux : mais par les deffences que l’on
faisoit de les laisser passer, au preiudice des paroles données,
que cela estoit bien esloigné des esperances qu auoit conceu
la Compagnie, que dés le premier iour de la Conference il y
auroit des passages ouuerts, pour auoir non

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 110. Anonyme. RELATION DE CE QVI S’EST PASSÉ EN LA... ([s. d.]) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Bordeaux. Voir aussi A_8_4. Référence RIM : M0_3127 ; cote locale : C_9_29. le 2013-02-24 14:08:01.

sur l’aduis qu’on nous donna que
Monsieur d’Espernon se vouloit saisir du Palais, &
voyant venir de toutes parts ceux qu’il a mandez dans
la Prouince, où nous esperons toutes fois que son credit
se trouuera fort court, aussi bien que dans la ville, car
le bateau de la poste d’Agen ayant paru chargé de Noblesse
& de munitions qui gagnoit le Chasteau Trompette,
a esté contraint d’aborder à la porte du Palais,
où s’estant mis en deffence il y en a eu de tuez, & le reste
auec le bagage a esté pris, & ces

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 111. Anonyme. RELATION DE CE QVI S’EST PASSÉ EN LA... ([s. d.]) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Bordeaux. Voir aussi C_9_29. Référence RIM : M0_3127 ; cote locale : A_8_4. Texte édité par Patrick Rebollar le 2013-02-24 14:10:49.

sur l’aduis qu’on nous donna que
Monsieur d’Espernon se vouloit saisir du Palais, &
voyant venir de toutes parts ceux qu’il a mandez dans
la Prouince, où nous esperons toutes fois que son credit
se trouuera fort court, aussi bien que dans la ville, car
le bateau de la poste d’Agen ayant paru chargé de Noblesse
& de munitions qui gagnoit le Chasteau Trompette,
a esté contraint d’aborder à la porte du Palais,
où s’estant mis en deffence il y en a eu de tuez, & le reste
auec le bagage a esté pris, & ces

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 112. Anonyme. RELATION DE LA PAIX DE LA VILLE DE BORDEAVX,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_28. Référence RIM : M0_3137 ; cote locale : A_8_47. le 2013-02-24 14:19:13.

rompit les obstacles qui se pouuoient
rencontrer pour empescher vne si bonne & si vtile
action, ces sentimens furent suiuis pour la confirmation
de la Paix, pour la cassation du Conseil
de guerre, restablissement des Iurats, restitution
du Chasteau de Ha & des Nauires. Pour la demolition des barricades, cessation des
Gardes & autres choses, par les arrests donnez en
sa presence & mesme il luy fut donné deux Conseillers
pour l’accompagner dans l’exortation de
la Paix. Sortant du Palais sur le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 113. Anonyme. RELATION DE LA PAIX DE LA VILLE DE BORDEAVX,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_47. Référence RIM : M0_3137 ; cote locale : C_9_28. Texte édité par Site Admin le 2013-02-24 14:18:14. Sortant du Palais sur le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 114. Anonyme. RESPONSE AV SEDITIEVX ESCRIT INTITVLÉ... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3385 ; cote locale : B_17_9. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-03-03 07:08:38.

du Bourgeois des-interessé. I’AY quelque sujet de douter que cette Lettre
du Bourgeois Historiographe, non seulement
interessé, mais passionné pour le party des Mazarins,
ait esté comme il le publie escrite à la veuë
du port, puis qu’il confesse que son nauire fait encor
voile sur vne mer orageuse, & qu’il estmesme
en danger de faire nauffrage. Cependant de quelque
passion qu’il paraisse animé contre Messieurs
les Princes, & quelque fard qu’il employe à déguiser
ses mauuaises intentions, ie demeure

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 115. Anonyme. SVITE DV SOLDAT BORDELOIS, CONTENANT LES... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Bordeaux, par Michel Millange. Partie 2. Voir aussi A_7_39 (partie 1), C_10_15 (partie 1) et C_10_16 (partie 2) . Référence RIM : M0_3677 ; cote locale : A_7_40. le 2013-02-11 14:32:53.

où il fut honorablement enseuely. Sa mort acheua
de precipiter nos gens, & les rendit si fort espouuantez,
qu’ils furent incapables de se r’allier
quelque effort qu’en fist. Monsieur le Marquis de
Chamberet son fils, qui se sentant blessé se sauua
dans nos Nauires. Ceux qui commandoient & combattoient dans
deux fregattes armées chacune de dix ou douze
pieces de canon, & force mousquets, les abandonnerent
pour se sauuer dans l’Admiral & ailleurs,
& par cette insigne lascheté laisserent ces
deux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 116. Anonyme. SVITE DV SOLDAT BORDELOIS, CONTENANT LES... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Bordeaux, par Michel Millange. Partie 2. Voir aussi C_10_15 (partie 1), A_7_39 (partie 1) et A_7_40 (partie 2). Référence RIM : M0_3677 ; cote locale : C_10_16. le 2013-02-11 14:29:47.

où il fut honorablement enseuely. Sa mort acheua
de precipiter nos gens, & les rendit si fort espouuantez,
qu’ils furent incapables de se r’allier
quelque effort qu’en fist, Monsieur le Marquis de
Chamberet son fils, qui se sentant blessé se sauua
dans nos Nauires. Ceux qui commandoient & combattoient dans
deux fregattes armées chacune de dix ou douze
pieces de canon, & force mousquets, les abandonnerent
pour se sauuer dans l’Admiral & ailleurs,
& par cette insigne lascheté laisserent ces
deux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 117. Anonyme. SVITTE ET HVITIESME ARRIVÉE DV COVRIER... (1649) chez Haye (Rolin de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 8 de 12, de C_1_40_01 à C_1_40_12. Voir aussi E_1_126 (partie 3). Référence RIM : M0_830 ; cote locale : C_1_40_08. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-03-06 01:20:15.

des
bleds, accordez pour la subsistance de la Ville, lors que Messiéurs les gens
du Roy furent à sainct Germain : En suitte desquels, Messieurs les Escheuins
de Paris ont esté faire deliurer lesdits bleds, & les iours suiuans ont
esté conduits à Paris en plusieurs bateaux, ou estans deschargez, il en a esté
deliuré aux Boulangers & Paticiers, pour en fabriquer du pain. Le Vendredy cinquiesme, l’on a eu aduis, que le sieur Marquis de Coaquin,
auoit ioinct les troupes de gens de guerre, qu’il a leuées en Bretagne
pour nostre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 118. D. VV.. LE HERAVLT FRANCOIS, OV LE PARANYMPHE DE... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 1. Voir A_3_69 (partie 2).. Référence RIM : M0_1624 ; cote locale : A_3_68. le 2013-08-11 10:37:53. ,
il s’y en ietta grande quantité pour gagner l’autre bord de cette riuiere;
mais ce ne fut que pour augmenter leur mal & leur perte car
ayant fait couper les cordes, ces vaisseaux trop chargez enfoncerent,
& ce

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 119. Davenne, François [?]. LETTRE PARTICVLIERE DE CACHET envoyée par... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 36 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2250 ; cote locale : C_3_9. le 2013-02-20 02:03:10.

brillans ; mais
voyant qu’elle n’auance rien afin de vous faire releuer ses sentiers,
parce que vous rendez tous ses soins inutiles ; elle est contrainte
de dire, cõsiderant que l’Arche de cette Monarchie se dépece, comme vn matelot qui voit fracasser son nauire en affrontant
vn accueil ; Se sauue qui pourra, mais auec vn se sauue qui pourra
tous ne seront pas sauuez ; parce que tel pensera attraper vne
planche, ou vn auiron pour aller à la rade, qu’il n’embrassera sinon
les flots d’vne mort semblable à celle que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 120. Servient, F.. LE CHANT ROYAL DES PARISIENS SVR LA MAIORITE... (1651) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_682 ; cote locale : B_1_11. le 2013-06-30 16:49:42.

vaisseau va sans peur du naufrage,
Vn iour apres huict ans a fait cesser l’orage,
Et chacun desormais doit viure sans soucy.
Que loin de nos esprits la crainte se retire,
Puis que pour nous mener, ie voy paroistre icy
Cét Illustre Patron d’vn triomphant Nauire.    
C’est auiourd’huy qu’on void ce ieune Souuerain,
Que par tout iustement on traite de merueille,
Prendre vne Maiesté, qui n’a point de pareille
En prenant, parmy nous le gouuernail en main.    

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 121. Servient, F.. LE CHANT ROYAL DES PARISIENS SVR LA MAIORITE... (1651) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_682 ; cote locale : B_1_11. le 2013-06-30 16:49:42.

sage.
Quel nouueau teint diuin éclate en son visage.
Quelle grace, quel front, quelle bouche, & quels yeux!
Il n’a rien qui ne charme, il n’a rien qu’on n’admire,
Et le Ciel est rauy de voir sur tout les Dieux
Cét Illustre Patron d’vn triomphant Nauire.    
Glorieux Apollon qui te crois sans pareil,
Ne fais plus l’importun, va te cacher de honte.
Ce Pilote charmant, en appas te surmonte,
Et peut bien mieux que toy, passer pour vn Soleil:    
Mais de grace deux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 122. Servient, F.. LE CHANT ROYAL DES PARISIENS SVR LA MAIORITE... (1651) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_682 ; cote locale : B_1_11. le 2013-06-30 16:49:42.

du mõde
Toy, qui vois en vn iour, toute la terre, & l’onde,
Et qui dans ton grand cours ne cesse point d’aller:
Si tu n’es point ialoux, ne rougy pas de dire,
Que tu n’as iamais veu, rien, qui puisse égaler
Cét Illustre Patron d’vn triomphant Nauire.    
Adorables beautez, qui regnez en ces lieux,
Merueilles de nos iours, Deïtes de la Seine,
Venez prõtement voir, quel Dieu c’est qui nous meine,
Il va rauir vos cœurs aussi bien que vos yeux.    

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 123. Servient, F.. LE CHANT ROYAL DES PARISIENS SVR LA MAIORITE... (1651) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_682 ; cote locale : B_1_11. le 2013-06-30 16:49:42.

sejour frais & sombre,
Parmy tant de lumiere, on trouue encor de l’ombre;
Ne craignez pas icy, d’estre si pres de nous;
Et quelque beau Majeur, que vostre ame desire,
Considerez en vn, le plus charmant de tous,
Cét Illustre Patron d’vn triomphant Nauire.    
Que de gloire on verra desormais à sa Cour!
Que ses yeux, & ses bras vont faire de Conquestes!
Belles gardez vos cœurs, vaillans gardez vos testes.
C’est vn Mars sans pareil, aussi bien qu’vn amour.    

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 124. Servient, F.. LE CHANT ROYAL DES PARISIENS SVR LA MAIORITE... (1651) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_682 ; cote locale : B_1_11. le 2013-06-30 16:49:42.

fierté, qui ne cede à ses charmes,
Il n’est point de grandeur, quine cede à ses armes,
Tout va souffrir le ioug d’vn si beau Conquerant,
Le plus sauuage cœur cherira son Empire,
Et viura glorieux, de viure en adorant
Cét Illustre Patron d’vn triomphant Nauire.    
Sous les augustes loix, d’vn si grand gouuerneur,
Dont la Maiorité nous met en asseurance,
Peut on pas iustement conceuoir l’esperance
D’vne gloire immortelle, & d’vn rare bon heur?    

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 125. Servient, F.. LE CHANT ROYAL DES PARISIENS SVR LA MAIORITE... (1651) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_682 ; cote locale : B_1_11. le 2013-06-30 16:49:42.

Heros, Demy-Dieux de la terre,
Argonautes François, qui n’aimez que la guerre,
Il est remps d’emporter vne riche toison:
A quelque rang si haut, que vostre cœur aspire,
Vous l’aurez, en suiuant vostre ieune Iason
Cét Illustre Patron d’vn triomphant Nauire.    
Allez sous vn tel Chef, ambitieux guerriers,
La victoire par tout, doit suiure sa conduite,
Vous verrez les plus forts par tout prendre la fuite,
Et par tout de ses lys naistre de beaux lauriers.    
C’est là ce

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 126. Servient, F.. LE CHANT ROYAL DES PARISIENS SVR LA MAIORITE... (1651) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_682 ; cote locale : B_1_11. le 2013-06-30 16:49:42.

la gloire accompagne,
Qui doit faire trembler le vieil Lion d’Espagne,
Et par vn fier abord le mettre enfin à bas.
Oüy soit qu’il en rugisse, ou bien qu’il en soupire,
Il verra triompher dans ses plus beaux Estats
Cét Illustre Patron d’vn triomphant Nauire.    
Malgré tes grands efforts, Flandres, c’est fait de toy.
Tu peux prendre congé des ordres de Castille,
Et tes Segnors logez bien-tost à la Bastille,
Vont maudire ta guerre, aussi bien que leur Roy.    

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 127. Servient, F.. LE CHANT ROYAL DES PARISIENS SVR LA MAIORITE... (1651) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_682 ; cote locale : B_1_11. le 2013-06-30 16:49:42.

ville, espouse de Meptune,
Qui sur des flots trompeurs as basty ta fortune,
Crois tu regner tousiours, & ne seruir iamais.
Reçoy du moins l’aduis que la Muse m’inspire,
Et songe pour ton bien, à craindre desormais,
Cét Illustre Patron d’vn triomphant Nauire.    
Rebelles absolus, Pyrates inhumains,
Qui rauagez la mer, pour vsurper la terre,
Holandois nostre Chef, vous declare la guerre,
Pour punir par son bras, les maux qu’ont fait vos mains    
Imperieux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 128. Servient, F.. LE CHANT ROYAL DES PARISIENS SVR LA MAIORITE... (1651) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_682 ; cote locale : B_1_11. le 2013-06-30 16:49:42.

Barbare Politique,
Qui sur le sang Royal fondes ta Republique,
Tremble, tremble au seul bruit de ce puissant Maieur
Vien apprendre de luy, ce qu’il te veut prescrire,
Et crains qu’vn Roy tué, n’ait vn Roy pour vengeu
Cét Illustre Patron d’vn triomphant Nauire.    
Tremblez enfin par tout Princes de l’Vniuers,
Sur quelque grand pouuoir, que vostre orgueil se fonde
Voicy le Prince seul qui doit regir le monde,
Et seul le conquerir par ses beaux faits diuers;    
Quite ô

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 129. Servient, F.. LE CHANT ROYAL DES PARISIENS SVR LA MAIORITE... (1651) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_682 ; cote locale : B_1_11. le 2013-06-30 16:49:42.

orgueil se fonde
Voicy le Prince seul qui doit regir le monde,
Et seul le conquerir par ses beaux faits diuers;    
Quite ô puissant Sultan, l’esclat qui t’enuironne,
Et soubmets humblement, ton Sceptre à sa Couronne,
Ta perte est asseurée, & ce Roy t’est fatal:
Quoy qu’il ayme Paris, desia Tunis l’attire,
Et tu verras vn iour dans ton Haure natal
Cét Illustre Patron d’vn triomphant Nauire.  

Iam Doctum Regem Regia Musa decet.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 130. Anonyme. ADVIS CHRESTIEN ET POLITIQVE, A CHARLES II.... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 20 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_496 ; cote locale : A_2_28. le 2014-12-06 14:44:16.

pour la seureté de vostre traiect, & pour celuy
de vostre arriuée, & mesme aussi pour la dignité
de vostre personne, & pour imprimer à
l’abord l’amour & la crainte dans le cœur de
vos Suiets, d’y aller accompagné de nombre
suffisant de Nauires & de gens de guerre, afin
que ioignant les forces qui vous accompagneront
auec celles que vous y trouuerez à vostre
deuotion, vous puissiez faire vn corps d’Armée
assez considerable pour estouffer la rebellion, & reduire vn chacun dans son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 131. Anonyme. ADVIS D’VN BOVRGEOIS de Paris,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_502 ; cote locale : B_17_5. le 2014-11-29 11:30:26.

à l’extremité, & si Dieu
ne l’oste à nos prieres, c’est asseurément qu’il approuuera la
voye forte que nous prendrons pour y paruenir, ayant dit luy
mesme, Que son Paradis estoit la recompense des Forts Ne craignons
donc point mes chers Confreres, d’entrer au Nauire
de l’Vnion, apres que nous aurons reconneu que nos dernieres
prieres n’auront tien obtenu : Entrons-y, disje, entrons,
pour y aller chercher ce Mazarin par mer & par terre,
pour l’accabler & le perdre pour iamais, & de son desbris faisons-en
le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 132. Anonyme. AFFICHE, L’ARBITRE DE LA PAIX. AVX... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_52 ; cote locale : B_16_34. le 2014-12-07 14:40:38.

la Cour fait publier des Ordonnances dans Paris pour la
liberté des passages du commerce, elle fait publier des
deffenses dans tous nos voisinages pour empescher ceux
qui voudroient transporter icy des bleds, du foin, du bois,
du vin, &c. Ou si l’on laisse passer quelque bateau pour
vous tesmoigner par ce petit leürre qu’on ne desire que
vostre bien, au lieu de cinquante, ou de cent escus qu’il
auoit coustume de payer, le Milord Igbi qui tient les passages
luy en fait payer mille. Voila le sujet de la cherté. MESSIEVRS, rendez-vous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 133. Anonyme. APOLOGIE DE MESSIEVRS LES DEPVTEZ DV... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_106 ; cote locale : D_1_18. le 2014-12-09 14:03:20.

de la Ville qu’on n’espargne pas en despences superfluës, en courses
inutiles ; ne pouuoit, portent les lettres des Iurats, soustenir les frais
de cette deputation : Les Commandemens du Roy nous pressoient,
toute la France sçauoit qu’on auoit donné aduis qu’vn Nauire d’Espagne
auec trois Fregates s’estoient aduancez vers Roquedetau où il
auoit esté fait des menées secretes. Traistres qui traictez auec l’ennemy
de l’Estat ? C’est à vous que ce crime d’infamie conuient, non à
nous que vous faite menasser, de peur que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 134. Anonyme. APOLOGIE POVR MONSEIGNEVR LE CARDINAL... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 39 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_28. Référence RIM : M0_127 ; cote locale : A_2_3. le 2014-12-06 14:58:02.

en quel estat se trouua le Bourgeois? Le Casuiste. Monseigneur, imaginez vous vne flotte qui vogue dans vn
grand calme, les voiles enflées & le vent en poupe; le pilote de chasque
vaisseau dort agreablement dans sa cabane, au murmure des eaux, qui
viennent flatter son nauire, quelques-vns des Matelots en font autant, cependant
les autres raccommodent les voiles & les cables, les autres cherchent
les fentes & les endroits les plus malades du vaisseau pour les radouber,
d’autres s’amusent à sacrifier d’vne bouteille de vin au Dieu

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 135. Anonyme. APOLOGIE POVR MONSEIGNEVR LE CARDINAL... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 39 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_28. Référence RIM : M0_127 ; cote locale : A_2_3. le 2014-12-06 14:58:02.

d’autres s’amusent à sacrifier d’vne bouteille de vin au Dieu Neptune, &
d’autres plus enclins à la melancholie, goustent vn contentement resueur
dans la pesche, bref chacun se reposant sur la serenité de l’air & la bonace de
la mer, abandonne le soin de son nauire, & suit le plaisir que la nature ou
son inclination luy demande. Mais au fort de ce calme & de cette negligence
vniuerselle, le Ciel commence à s’obscureir, le Soleil disparoist, &
sa lumiere cede à celle des esclairs, Eole ouure son antre & lasche la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 136. Anonyme. LE VERITABLE AMY SANS FLATERIE, A MESSIEVRS... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 14 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3918 ; cote locale : B_12_6. le 2014-01-04 15:14:14.

selon qu’on vous flate, ou qu’on choque vos interests ;
& cette consideration est le seul motif qui
vous fait agir.   S’il est ainsi François, où sommes nous ? &
que pouuons esperer à l’aduenir ? si tels sont les
pilottes de nostre nauire, quel orage pour foible
qu’il soit n’aura point le pouuoir de l’agiter ? &
que ne doiuent faire les autres planettes du Ciel
de la France en l’absence de ses deux grands luminaires,
si ce corps qu’on en peut nõmer le Firmament,
a si peu de constance

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 137. Anonyme. LES REGRETS DE L’ABSENCE DV ROY. (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_3079 ; cote locale : C_8_45. le 2014-02-24 15:12:36.

tant de Rodomonts,
Le Caresme tant de Sermons,
Les balets n’ont tant de figures,
Les voyageurs tant d’auentures :
Les prisons n’ont tant de verroux,
Aubervilliers n’a tant de choux ;
Les Princes n’ont point tant de pages
Les navires tant de cordages,
L’Anjou n’a point tant de melons,
Fontainebleau tant de sablons :
Reims n’a point tant de pain despices,
Les peintres tant de caprices,
La fripperie n’a tant d’habits,
Les yurognes tant de rubits.
Vn hydre n’a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 138. Anonyme. LES SOVSPIRS DES FLEVRS DE LYS, ADDRESSÉES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3706 ; cote locale : B_3_26. le 2014-02-26 16:02:07.

il faut que ie me pleigne
De voir l’Estat qu’est mis tous s’en dessus dessous,
Ce m’est grand déplaisir voir vn si piteux reigne
Et de tous ces mal-heurs ie m’en veux plaindre
à vous.    
Vous qui auez en main le timon du Nauire,
Ne deuez-vous pas bien conduire le Vaisseau ?
Mais là, vous aydez plutost à le d’estruire,
Et voudriez desia qu’il fut au fonds de l’eau.    
C’est pour vn Mazarin que vous estes obstinée
Et de qui vous prenez, si fort les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 139. Anonyme. LES TERREVRS DE MAZARIN, ET LE SECOVRS... (1649) chez Remy (Veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3762 ; cote locale : C_10_28. le 2014-02-26 16:08:24.

discours & responses extauagantes qu’il fit, donnerent assez a connoistre
que la peur de se voir accablé par tant d’ennemis luy auoit fait perdre le iugement,
& qu’il estoit semblable à vn nouueau & foible Matelot, qui estat
monté sur la pointe d’vn mast de Nauire, son esprit & sa teste se troublent,
& il treibuche aussi tost, que les vents ou les vagues le font Chanceler. Ainsi Mazarin se voyant prest de tomber du lieu trop eminent ou la
fortune aueugle l’a esleué, son esprit qui n’a iamais eu aucune fermeté se

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 140. Anonyme. LES TROPHEES ET MAGNIFICENCES publiques, sur... (1649) chez Lesselin (Alexandre) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_7_61. Référence RIM : M0_3898 ; cote locale : C_10_40. le 2014-03-01 14:28:36.

cét Estat, & à vostre repos
particulier : Rendez-vous dignes de ces
faueurs par vne longue suitte de seruices & de
respects, & vous la trouuerrez tousiours plus
douce & accompagnée de clemence que jamais.   Peuple de Paris, ville fidelle, voy ton nauire
maintenant au port, voy que les vents &
& la tempeste n’agitent plus cette barque, &
qu’vn bon Ange a calmé les flots. Peuple de Paris, fait brusler ton encens sur
les Autels, & que les Temples resonnent par
l’armonie des Cantiques,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 141. Anonyme. LES TROPHEES ET MAGNIFICENCES publiques, sur... (1649) chez Lesselin (Alexandre) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_10_40a. Référence RIM : M0_3898 ; cote locale : A_7_61. le 2014-03-01 14:30:32.

cét Estat, & à vostre repos
particulier: Rendez-vous dignes de ces
faueurs par vne longue suitte de seruices & de
respects, & vous la trouuerrez tousiours plus
douce & accompagnée de clemence que jamais.   Peuple de Paris, ville fidelle, voy ton nauire
maintenant au port, voy que les vents &
& la tempeste n’agitent plus cette barque, &
qu’vn bon Ange a calmé les flots. Peuple de Paris, fait brusler ton encens sur
les Autels, & que les Temples resonnent par
l’armonie des Cantiques,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 142. Anonyme. PARIS AVX PIEDS DV ROY LOVYS XIV. (1652) chez Estienne (Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_2690 ; cote locale : B_3_5. le 2014-07-12 07:43:58.

dessus mon sein. Et puis que mes armes portent
vn vaisseau, ie puis dire que iamais on a veu de flos
plus mutinez, de vents contraires plus vnis pour me perdre, d’orages plus redoublez, de vagues plus impetueuses,
& de tempestes plus dangereuses attaquer vn Nauire,
que ma Nef a receu de secousses impreueuës d’agitations
differentes, de mouuemens violens, d’eau, de sang, & de
feu tout ensemble.   Mon Pilote fust contrainct de m’abandonner, mon
gouuerneur de s’escarter, mes Iuges de ma police & de
ma

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 143. Anonyme. PARIS EN DVEIL, REFLECHISSANT SVR SON Estat... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 14 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_2693 ; cote locale : B_14_6. le 2014-07-12 07:52:23.

d’horreur & de düeil, strata
passim corpora plenæ funeribus viœ collucentes vndique
faces ; Enfin toutes ces marques de mes pertes
dernieres sont les objets les plus frequents que
i’enuisage auec autant de douleur que d’estonnement° ? ô ma Nauire qui sera desormais ton pilote
& ton guide en vn temps si dangereux, où
tant de vẽts contraires agitent la mere de la Frãce,
où ie te vis singler auec vn vent si fauorable : mais
qui ne te croiroit au point de faire vn funeste naufrage
parmy tant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 144. Anonyme. RECVEIL GENERAL, De toutes les Chansons... (1649) chez [s. n.] à Paris , 27 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3055 ; cote locale : C_8_44. le 2014-08-11 06:14:59.

leurs gens
Dont ce Seigneur fut mis au monument.    
De Condé voyant ce mal-heur
S’en-vint sort rudement
De tous costez donnant terreur,
A tous les Habitans
Car l’vn s’enfuyoit dessus l’eau
Et les autres dans des petits bateaux.    
Clanleu estant dessus le pont
Il se vid entourer
De plusieurs coquins & poltronds
Qui vouloient l’attraper
Mais luy à coups de pistolets
Tua six Mazarins & six Polonois.    
Vn Sergent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 145. Anonyme. RELATION VERITABLE De ce qui se passa le... (1652 [?]) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 31 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3232 ; cote locale : B_7_33. le 2014-08-14 11:34:49.

défilé
pour passer la riuiere & venir couper ses troupes, il
resolut de faire tenir son armée en estat de marcher.
Estant arriué à saint Cloud à cinq heures
apres midy le Lundy premier iour de ce mois, il la
fit défiler par le pont de pierre, & le pont de bateaux
& la fit passer par le bois de Boulongne, &
par Chaliot pour aller gagner le poste de Charenton.
Le bagage s’estant embarrassé aux portes
de la Conference & de saint Honoré, & la
marche des troupes qui le suiuoient en ayant esté

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 146. Anonyme. RELATION VERITABLE, CONTENANT Tout ce qui... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_16_17. Référence RIM : M0_3192 ; cote locale : B_16_58. le 2014-08-15 17:21:34.

deffenses à toutes personnes de mener
des viures à Paris à peine de la vie, & les fit declarer
criminels de leze Majesté : en suite de
quoy il y a eu quelques paysans de tuez à saint
Denis, qui amenoient des viures à Paris. De plus il y a fait retenir neuf bateaux chargez
de bled qu’il empesche que l’on amene icy,
quelques instantes prieres qu’ayent pû faire Messieurs
les Deputez du Parlement au Roy & à la
Reine, que l’on retient mesmes iniustement sans
leur donner response. Mais enfin estans incessamment

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 147. Anonyme. RELATION VERITABLE, CONTENANT Tout ce qui... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_16_58. Référence RIM : M0_3192 ; cote locale : B_16_17. le 2014-08-15 17:22:26.

deffenses à toutes personnes de mener
des viures à Paris à peine de la vie, & les fit declarer
criminels de leze Majesté : en suite de
quoy il y a eu quelques paysans de tuez à saint
Denis, qui amenoient des viures à Paris. De plus il y a fait retenir neuf bateaux chargez
de bled qu’il empesche que l’on amene icy,
quelques instantes prieres qu’ayent pû faire Messieurs
les Deputez du Parlement au Roy & à la
Reine, que l’on retient mesmes iniustement sans
leur donner response. Mais enfin estans incessamment

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 148. Anonyme. REMERCIMENT AV ROY, PAR MESSIERS LES... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 18 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_80. Référence RIM : M0_3286 ; cote locale : C_9_35. le 2014-08-24 08:02:34.

tiennent
de main en main, duquel ils reuerent les Articles comme des
Oracles de Delphes. Et pensans que ce soit la vraye Iurisprudence,
l’appliquent indifferemment à tous affaires. Ils ressemblent
à ce petit poisson nommé Echeneïs, lequel estant aggraphé
à vn nauire le retient & le garde d’aller viste. Et pour monstrer
encor plus la conuenance de l’vn à l’autre ; on dit qu’il a ceste
vertu, quand on le porte sur soy, de nourrir les querelles, &
retarder l’issuë des iugemens. Toutesfois ne sont-il pas dignes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 149. Anonyme. REMERCIMENT AV ROY, PAR MESSIERS LES... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 18 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_80. Référence RIM : M0_3286 ; cote locale : C_9_35. le 2014-08-24 08:02:34.

faueur. Et puis auec vostre bon
plaisir, nous en aurons de l’obligation, à Messieurs de
vostre Conseil. Car s’il est vray, ce que Pline escrit,
qu’vne espece de poisson nommé Murex, estoit grandement
reueré au Temple de Venus Guidienne, pour
auoir arresté vn nauire de Periander ; en s’y attachant, qui alloit en toute diligence à pleines voiles, porter
l’Edict de faire chastrer tous les enfans des Gentils-hommes
de la ville. Nous les honorerons au Temple
de la Iustice pour auoir non arresté, mais acceleré par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 150. Anonyme. REMERCIMENT AV ROY, PAR MESSIERS LES... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 18 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_35. Référence RIM : M0_3286 ; cote locale : A_8_80. le 2014-08-24 08:06:12.

tiennent
de main en main, duquel ils reuerent les Articles comme des
Oracles de Delphes. Et pensans que ce soit la vraye Iurisprudence,
l’appliquent indifferemment à tous affaires. Ils ressemblent
à ce petit poisson nommé Echeneïs, lequel estant aggraphé
à vn nauire le retient & le garde d’aller viste. Et pour monstrer
encor plus la conuenance de l’vn à l’autre; on dit qu’il a ceste
vertu, quand on le porte sur soy, de nourrir les querelles, &
retarder l’issuë des iugemens. Toutesfois ne sont-il pas dignes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 151. Anonyme. REMERCIMENT AV ROY, PAR MESSIERS LES... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 18 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_35. Référence RIM : M0_3286 ; cote locale : A_8_80. le 2014-08-24 08:06:12.

faueur. Et puis auec vostre bon
plaisir, nous en aurons de l’obligation, à Messieurs de
vostre Conseil. Car s’il est vray, ce que Pline escrit,
qu’vne espece de poisson nommé Murex, estoit grandement
reueré au Temple de Venus Guidienne, pour
auoir arresté vn nauire de Periander; en s’y attachant, qui alloit en toute diligence à pleines voiles, porter
l’Edict de faire chastrer tous les enfans des Gentilshommes
de la ville. Nous les honorerons au Temple
de la Iustice pour auoir non arresté, mais acceleré par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 152. Anonyme. REMONSTRANCE AV PRETENDV PARLEMENT DE... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3294 ; cote locale : B_15_24. le 2014-08-24 15:42:31.

selon qu’on vous flate, ou qu’on choque vos interests ;
& cette consideration est le seul motif qui
vous fait agir.   S’il est ainsi François, où sommes nous ? &
que pouuons esperer à l’aduenir ? si tels sont les
pilottes de nostre nauire, quel orage pour foible
qu’il soit n’aura point le pouuoir de l’agiter ? &
que ne doiuent faire les autres planettes du Ciel
de la France en l’absence de ses deux grands luminaires,
si ce corps qu’on en peut nõmer le Firmament,
a si peu de constance

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 153. Anonyme. REMONSTRANCES TRES-HVMBLES A LA REYNE MERE... (1650) chez Dupont (Pierre) à Paris , 23 pages. Langue : français. Avec permission. Informations éditoriales au colophon.. Référence RIM : M0_3343 ; cote locale : B_4_24. le 2014-08-28 17:45:10.

MADAME, C’est le fait d’vn sage pilote de
preuoir pendant vne bonasse riante
la tempeste prochaine, & y donner
le remede auant le mal : ou bien s’il est supris de l’orage, de
s’opposer à la fureur des flots & des vents pour faire surgir
son nauire à bon port. Ainsi deuez-vous pendant le calme
auquel nous nous retrouuons, penser aux remuement, qui
peuuent naistre dedans & dehors le Royaume, & y donner
la medecine propre pour empescher leurs cours, & vous
roidir fortement contre les efforts de ceux qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 154. Anonyme. REMONSTRANCES TRES-HVMBLES A LA REYNE MERE... (1650) chez Dupont (Pierre) à Paris , 23 pages. Langue : français. Avec permission. Informations éditoriales au colophon.. Référence RIM : M0_3343 ; cote locale : B_4_24. le 2014-08-28 17:45:10.

leurs cours, & vous
roidir fortement contre les efforts de ceux qui voudrons
troubler cét Estat, pour le sauuer du naufrage euident, auquel
sans le droict maniement du timon il peut tomber.
Pour moy i’ay creu que faisant part & portion de ceux qui
sont dans le nauire, i’y deuois contribuer ces miens discours
que ie supplie tres-humblement vostre Majesté,
MADAME, vouloir receuoir d’vne mesme deuotion qu’il vous sont icy presentez.   Nourriture du Roy. NOVS auons le Roy vostre Fils fort ieune, qui est

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 155. Anonyme. REPROCHES DE L’OMBRE DV CARDINAL DE... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3458 ; cote locale : C_11_28. le 2014-08-29 15:19:15.

qu’il
a mise entre Monsieur le Prince de Condé, sur le faict de
l’Admirauté, de laquelle le Cardinal Mazarin vouloit disposer
en faueur du Cardinal Iaqueti son frere Archeuesque
d’Aix, qui en a fait quelque temps la fonction, en faisans
amas de Galeres & Navires de guerre, tant pour l’Italie
que pour la Catalogne, où il a commandé quelque
temps comme Viceroy, au grand mescontentement des
Catalans, & au mespris que les Gens de guerre faisoient de
luy : Ce qui l’obligea de quitter la charge, & de renoncer
à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 156. Anonyme. REQVESTE PRESENTEE A MONSEIGNEVR LE PRINCE... (1649) chez Bessin (Nicolas) à Paris , 12 pages. Langue : français. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_3501 ; cote locale : C_8_55. le 2014-09-21 08:08:48.

plus ce tribut ;
Ce tribut pourtant volontaire,
Mais qui nous est si necessaire :
Que Bacchus fâché contre Vous
Nous fait ietter à vos genous ;
Qu’il dit que iamais vôtre Pere
Contre luy ne fut en colere,
Qu’il n’empeschoit point ses bateaux
De porter y-là ses tonneaux,
Ny mesme sa douce moutarde,
Dont le Badault se papelarde
Alors qu’il mange le matin
De la saulcice ou du boudin,
Ou bien quelque fameuse andoüille,
Faisant la nique à la patroüille ;
Et de plus, tant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 157. Anonyme. RESPONSE DV ROY, SERVANT DE REPLIQVE, A LA... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français. Les pages 41 à 46 répètent le texte des pages 37 à 42. Voir commentaire d'Artois à la Mazarine.. Référence RIM : M0_3441 ; cote locale : B_2_15. le 2014-09-28 10:27:28.

comme les deux autres Milords
Germain & Montaigu, chose innouye en
France, de donner au Roy pour le Gouuernement
de sa personne & Ministre de son Estat
des Anglois, en vn temps auquel cette nation
nous declare la guerre, quelle a commencée par
la prise de nos Nauires, que le Duc de Vandosme
comme Admiral de France commandoit
deuant Calais, pour conduire vn secours à Dunquerque
pressé par l’Espagnol, depuis pris. Ce
sont Paradoxes que l’Histoire remarquera, & qui
sont selon le caprice du Cardinal Mazarin, lequel

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 158. Anonyme. RESPONSE DV ROY, SERVANT DE REPLIQVE, A LA... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français. Les pages 41 à 46 répètent le texte des pages 37 à 42. Voir commentaire d'Artois à la Mazarine.. Référence RIM : M0_3441 ; cote locale : B_2_15. le 2014-09-28 10:27:28.

il n’y a que la hayne qu’on luy porte, d’auoir
pris party en Guyenne pour Monsieur le
Prince, qui le fait appeller deserteur. Pour le
Comte d’Oignon sera-il appellé vsurpateur &
Tyran pour auoir fortifié Broüage, pourueu ce
port important de Nauires & de Vaisseaux pour
le conseruer au Roy, qu’il luy a confie vne telle
place, & qui a tousiours couru sur les corsaires
& pyrates de Barbarie & d’Angleterre, & n’a
iamais voulu obeïr aux Gouuerneurs de la Rochelle,
qui luy ont fait la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 159. Anonyme. SATYRE OV IMPRECATION CONTRE L’ENGIN DV... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3593 ; cote locale : B_12_55. le 2014-09-30 14:24:42.

qui iouë au trou madame,
Engin Roussin & non Courtaut
Engin qui va tousiours par haut,
Engin qui nous fait maint embûche
Engin qui de tout bois fait bûche,
Engin traistre engin déloyal
Engin qui n’as rien de royal,
Engin mast d’vn maudit nauire
Engin qui tousiours tourne & vire,
Engin à mille visions
Engin preneur d’occasions,
Engin qui dans nos plaines campes
Engin qui sçeus bloquer Estampes,
Engin qui menace Paris
Engin qu’irritent nos écrits,
Engin qui par cent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 160. Anonyme. SONGE DV ROY. Admirable & Prophetique... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_33. Référence RIM : M0_3688 ; cote locale : C_10_18. le 2014-10-11 02:54:40.

corps outragé & ensanglanté en toutes ses parties,
& le Monstre d’vne gueule beante, sembloit la deuorer toute entiere ;
Lors qu’ils virent sur le fleuue le plus beau du monde, dont
les ondes moüilloient le pied du throsne, venir droit fil à toutes
voiles, vn Nauire qui portoit Themis & Mars. D’arriuée cette
majestueuse Princesse, fille du Ciel & de la terre, outrée de cholere,
monstre à Mars ce spectacle qui le deuoit animer à la vengeance.
Le Monstre eut l’audace de faire resistance, se sentant
frappé, il vomissoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 161. Anonyme. SONGE DV ROY. Admirable & Prophetique... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_33. Référence RIM : M0_3688 ; cote locale : C_10_18. le 2014-10-11 02:54:40.

chose du corps comme vn lyon,
auec vne queuë comme celle du scorpion de terre qui picque, &
qui darde mesme des aiguillons qu’il a d’abondant auec beaucoup
de venim, il va comme vn cerf, & est si farouche qu’il ne se
peut iamais appriuoiser. Ce beau nauire qui est les armes & la figure de la ville de Paris,
nous ne le verrons pas eschoüer contre vn si miserable écüeil.
Cette Syreine n’a plus de voix pour enchanter ou endormir : Le
vaisseau va à pleines voiles, & Dieu en est le Pilote vigilant &
vaisseau

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 162. Anonyme. SONGE DV ROY. Admirable & Prophetique... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_10_18. Référence RIM : M0_3688 ; cote locale : A_7_33. le 2014-10-11 02:56:13.

corps outragé & ensanglanté en toutes ses parties,
& le Monstre d’vne gueule beante, sembloit la deuorer toute entiere;
Lors qu’ils virent sur le fleuue le plus beau du monde, dont
les ondes moüilloient le pied du throsne, venir droit fil à toutes
voiles, vn Nauire qui portoit Themis & Mars. D’arriuée cette
majestueuse Princesse, fille du Ciel & de la terre, outrée de cholere,
monstre à Mars ce spectacle qui le deuoit animer à la vengeance.
Le Monstre eut l’audace de faire resistance, se sentant
frappé, il vomissoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 163. Anonyme. SONGE DV ROY. Admirable & Prophetique... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_10_18. Référence RIM : M0_3688 ; cote locale : A_7_33. le 2014-10-11 02:56:13.

chose du corps comme vn lyon,
auec vne queuë comme celle du scorpion de terre qui picque, &
qui darde mesme des aiguillons qu’il a d’abondant auec beaucoup
de venim, il va comme vn cerf, & est si farouche qu’il ne se
peut iamais appriuoiser. Ce beau nauire qui est les armes & la figure de la ville de Paris,
nous ne le verrons pas eschoüer contre vn si miserable écüeil.
Cette Syreine n’a plus de voix pour enchanter ou endormir: Le
vaisseau va à pleines voiles, & Dieu en est le Pilote vigilant &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 164. Anonyme. SVITTE ET QVATRIESME PARTIE DE L’AGREABLE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : patois. Partie 4. Voir aussi C_1_20 (partie 1), C_1_21 (partie 2), C_1_22 (partie 3), C_1_24 (partie 5) et E_1_117 (partie 4). Référence RIM : M0_54 ; cote locale : C_1_23. le 2014-10-11 10:56:44.

Ianin. Hé quan es don qui reuarra à Pazi. Piarot. Y reuarra à la Quasimodo quan sé biau zabis seront faits, quer nan
di qui sera habiyé tout dor aueu dé perle de guiamans, dé roubi & dez
hemoroide, nan dy qui fra biau var sa, quer y varra dans vn biau nauire
qui fra gran queme Noutre Dame tou doré d’azur, é nan dy qu’nan abbattra
tou lé pon pour le faire passé, y li aura vne belle tromperie de
Cornets de piphres & de tambourins, y varra descendre deuant Noutre-Dame
pour entenre le saruice, é pi y lira dené dan

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 165. Anonyme. SVITTE ET QVATRIESME PARTIE DE L’AGREABLE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : patois. Partie 4. Voir aussi C_1_20 à C_1_24 (parties 1 à 5). Référence RIM : M0_54 ; cote locale : E_1_117. le 2014-10-11 11:24:23.

Ianin. Hé quan es don qui reuarra à Pazi. Piarot. Y reuarra à la Quasimodo quan sé biau zabis seront faits, quer nan
di qui sera habiyé tout dor aueu dé perle de guiamans, dé roubi & dez
hemoroide, nan dy qui fra biau var sa, quer y varra dans vn biau nauire
qui sra gran queme Noutre Dame tou doré d’azur, é nan dy qu’nan abbattra
tou lé pon pour le faire passé, y li aura vne belle tromperie de
Cornets de piphres & de tambourins, y varra descendre deuant Noutre-Dame
pour entenre le saruice, é pi y lira dené dan

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 166. Anonyme. TRAICTE DE PAIX ENTRE SA MAIESTÉ... (1649) chez Crocq (Jean du) à Paris , 32 pages. Langue : français, espagnol, néerlandais. Jouxte la copie imprimée à Bruxelles. Daté du 30 janvier 1648 et signé au colophon. Voir aussi C_10_37. Référence RIM : M0_3798 ; cote locale : A_7_62. le 2014-10-12 05:19:10.

tandis
qu’elles demeureront ausdits Portugais, sans que
le present article, puisse déroger au contenu du present.  

VII. Et pour ce qu’il est besoin d’vn assez long-temps, pour
aduertir ceux qui sont hors lesdites limites auec forces
& navires, à se desister de tous actes d’hostilité; a esté accordé
qu’entre les limites de l’Octroy cy-deuant donné
à la societé des Indes Orientales du Pais-bas, ou à donner
par continuation, la Paix ne commencera pas plustost
qu’vn an apres la date de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 167. Anonyme. TRAICTE DE PAIX ENTRE SA MAIESTÉ... (1649) chez Crocq (Jean du) à Paris , 32 pages. Langue : français, espagnol, néerlandais. Jouxte la copie imprimée à Bruxelles. Daté du 30 janvier 1648 et signé au colophon. Voir aussi C_10_37. Référence RIM : M0_3798 ; cote locale : A_7_62. le 2014-10-12 05:19:10.

imposé que celuy
desdits Seigneurs Estats.

XIV. Les Riuieres de l’Escault, comme aussi les Canaux de
Saz, Zvvin, & autres bouches de Mer y aboutissans, seront
tenuës closes du costé desdits Seigneurs Estat.

XV. Les Nauires & denrées entrans & sortans des Haures
de Flandres respectiuement, seront & demeurerõt chargées
par ledit Seigneur Roy de toutes telles impositions,
& autres charges, qui sont leuées sur les denrées allans
au long de l’Escault, & autres Canaux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 168. Anonyme. TRAICTE DE PAIX ENTRE SA MAIESTÉ... (1649) chez Crocq (Jean du) à Paris , 32 pages. Langue : français, espagnol, néerlandais. Jouxte la copie imprimée à Bruxelles. Daté du 30 janvier 1648 et signé au colophon. Voir aussi C_10_37. Référence RIM : M0_3798 ; cote locale : A_7_62. le 2014-10-12 05:19:10.

de tous & mesmes droicts, franchises, immunitez, priuileges
& capitulations, soit pour l’establissement des
Consuls dans les villes Capitales, ou Maritimes d’Espagne,
& ailleurs, où il sera besoin; comme aussi pour les
Marchands, Facteurs, Maistres de Nauires, Mariniers,
ou autrement; & en la mesme sorte que lesdites villes
Anseatiques en general, ou en particulier ont obtenu, &
pratiqué cy-deuant, ou obtiendront & pratiqueront
cy-apres, pour la seureté, bien & aduantage de la nauigation
& trafique

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 169. Anonyme. TRAICTE DE PAIX ENTRE SA MAIESTÉ... (1649) chez Crocq (Jean du) à Paris , 32 pages. Langue : français, espagnol, néerlandais. Jouxte la copie imprimée à Bruxelles. Daté du 30 janvier 1648 et signé au colophon. Voir aussi C_10_37. Référence RIM : M0_3798 ; cote locale : A_7_62. le 2014-10-12 05:19:10.

aucun scandale de parole ou de fait, ny proferer aucuns
blasphemes; & le mesme sera fait & obserué par les Sujets
& Habitans des Païs desdits Srs. Estats, venans és
Terres de sadite Majesté.

XX. Ne pourront les Marchans, Maistres de Nauires, Pilotes, Matelots, leurs Nauires Marchandises, denrées,
& autres biens à eux appartenans, estre saisis, & arrestez;
soit en vertu de quelque mandement general, ou
particulier; & pour quelque cause que ce soit de guerre
ou autrement, ny

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 170. Anonyme. TRAICTE DE PAIX ENTRE SA MAIESTÉ... (1649) chez Crocq (Jean du) à Paris , 32 pages. Langue : français, espagnol, néerlandais. Jouxte la copie imprimée à Bruxelles. Daté du 30 janvier 1648 et signé au colophon. Voir aussi C_10_37. Référence RIM : M0_3798 ; cote locale : A_7_62. le 2014-10-12 05:19:10.

aucuns
blasphemes; & le mesme sera fait & obserué par les Sujets
& Habitans des Païs desdits Srs. Estats, venans és
Terres de sadite Majesté.

XX. Ne pourront les Marchans, Maistres de Nauires, Pilotes, Matelots, leurs Nauires Marchandises, denrées,
& autres biens à eux appartenans, estre saisis, & arrestez;
soit en vertu de quelque mandement general, ou
particulier; & pour quelque cause que ce soit de guerre
ou autrement, ny mesme sous pretexte de s’en vouloir
seruir

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 171. Anonyme. TRAICTE DE PAIX ENTRE SA MAIESTÉ... (1649) chez Crocq (Jean du) à Paris , 32 pages. Langue : français, espagnol, néerlandais. Jouxte la copie imprimée à Bruxelles. Daté du 30 janvier 1648 et signé au colophon. Voir aussi C_10_37. Référence RIM : M0_3798 ; cote locale : A_7_62. le 2014-10-12 05:19:10.

de cause, & en cas permis par les loix, &
constitutions Imperiales, & selon l’ordre estably par
icelles.

XXIII. On ne pourra aborder, entrer, ny s’arrester aux
Ports, Havres, Plages, & Rades, és Païs l’vn de l’autre,
auec nauires & gens de guerre, en nombre, que puisse
donner soupçon; sans le congé & permission de celuy,
sous lequel sont lesdits Ports, Haures, Plages & Rades;
sinon qu’on y fust ietté par tempeste, & contraint
de le faire par necessité, & pour éuiter

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 172. Anonyme. TRAICTÉ DE PAIX ENTRE SA MAIESTÉ... (1649) chez Crocq (Jean du) à Paris , 34 pages. Langue : français, espagnol, néerlandais. Jouxte la copie imprimée à Bruxelles. Portrait gravé de Philippe IV roi d'Espagne en page 4. Daté du 30 janvier 1648 et signé au colophon. Voir aussi A_7_62. Référence RIM : M0_3798 ; cote locale : C_10_37. le 2014-10-12 05:15:51.

tandis
qu’elles demeureront ausdits Portugais, sans que
le present article, puisse déroger au contenu du present.  

VII. Et pour ce qu’il est besoin d’vn assez long-temps, pour
aduertir ceux qui sont hors lesdites limites auec forces
& navires, à se desister de tous actes d’hostilité ; a esté accordé
qu’entre les limites de l’Octroy cy-deuant donné
à la societé des Indes Orientales du Pais-bas, ou à donner
par continuation, la Paix ne commencera pas plustost
qu’vn an apres la date de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 173. Anonyme. TRAICTÉ DE PAIX ENTRE SA MAIESTÉ... (1649) chez Crocq (Jean du) à Paris , 34 pages. Langue : français, espagnol, néerlandais. Jouxte la copie imprimée à Bruxelles. Portrait gravé de Philippe IV roi d'Espagne en page 4. Daté du 30 janvier 1648 et signé au colophon. Voir aussi A_7_62. Référence RIM : M0_3798 ; cote locale : C_10_37. le 2014-10-12 05:15:51.

imposé que celuy
desdits Seigneurs Estats.

XIV. Les Riuieres de l’Escault, comme aussi les Canaux de
Saz, Zvvin, & autres bouches de Mer y aboutissans, seront
tenuës closes du costé desdits Seigneurs Estatt.

XV. Les Nauires & denrées entrans & sortans des Haures
de Flandres respectiuement, seront & demeurerõt chargées
par ledit Seigneur Roy de toutes telles impositions,
& autres charges, qui sont leuées sur les denrées allans
au long de l’Escault, & autres Canaux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 174. Anonyme. TRAICTÉ DE PAIX ENTRE SA MAIESTÉ... (1649) chez Crocq (Jean du) à Paris , 34 pages. Langue : français, espagnol, néerlandais. Jouxte la copie imprimée à Bruxelles. Portrait gravé de Philippe IV roi d'Espagne en page 4. Daté du 30 janvier 1648 et signé au colophon. Voir aussi A_7_62. Référence RIM : M0_3798 ; cote locale : C_10_37. le 2014-10-12 05:15:51.

de tous & mesmes droicts, franchises, immunitez, priuileges
& capitulations, soit pour l’establissement des
Consuls dans les villes Capitales, ou Maritimes d’Espagne,
& ailleurs, où il sera besoin ; comme aussi pour les
Marchands, Facteurs, Maistres de Nauires, Mariniers,
ou autrement ; & en la mesme sorte que lesdites villes
Anseatiques en general, ou en particulier ont obtenu, &
pratiqué cy-deuant, ou obtiendront & pratiqueront
cy-apres, pour la seureté, bien & aduantage de la nauigation
&

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 175. Anonyme. TRAICTÉ DE PAIX ENTRE SA MAIESTÉ... (1649) chez Crocq (Jean du) à Paris , 34 pages. Langue : français, espagnol, néerlandais. Jouxte la copie imprimée à Bruxelles. Portrait gravé de Philippe IV roi d'Espagne en page 4. Daté du 30 janvier 1648 et signé au colophon. Voir aussi A_7_62. Référence RIM : M0_3798 ; cote locale : C_10_37. le 2014-10-12 05:15:51.

aucun scandale de parole ou de fait, ny proferer aucuns
blasphemes ; & le mesme sera fait & obserué par les Sujets
& Habitans des Païs desdits Srs. Estats, venans és
Terres de sadite Majesté.

XX. Ne pourront les Marchans, Maistres de Nauires, Pilotes, Matelots, leurs Nauires, Marchandises, denrées,
& autres biens à eux appartenans, estre saisis, & arrestez,
soit en vertu de quelque mandement general, ou
particulier ; & pour quelque cause que ce soit de guerre
ou autrement, ny

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 176. Anonyme. TRAICTÉ DE PAIX ENTRE SA MAIESTÉ... (1649) chez Crocq (Jean du) à Paris , 34 pages. Langue : français, espagnol, néerlandais. Jouxte la copie imprimée à Bruxelles. Portrait gravé de Philippe IV roi d'Espagne en page 4. Daté du 30 janvier 1648 et signé au colophon. Voir aussi A_7_62. Référence RIM : M0_3798 ; cote locale : C_10_37. le 2014-10-12 05:15:51.

aucuns
blasphemes ; & le mesme sera fait & obserué par les Sujets
& Habitans des Païs desdits Srs. Estats, venans és
Terres de sadite Majesté.

XX. Ne pourront les Marchans, Maistres de Nauires, Pilotes, Matelots, leurs Nauires, Marchandises, denrées,
& autres biens à eux appartenans, estre saisis, & arrestez,
soit en vertu de quelque mandement general, ou
particulier ; & pour quelque cause que ce soit de guerre
ou autrement, ny mesme sous pretexte de s’en vouloir
seruir

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 177. Anonyme. TRAICTÉ DE PAIX ENTRE SA MAIESTÉ... (1649) chez Crocq (Jean du) à Paris , 34 pages. Langue : français, espagnol, néerlandais. Jouxte la copie imprimée à Bruxelles. Portrait gravé de Philippe IV roi d'Espagne en page 4. Daté du 30 janvier 1648 et signé au colophon. Voir aussi A_7_62. Référence RIM : M0_3798 ; cote locale : C_10_37. le 2014-10-12 05:15:51.

de cause, & en cas permis par les loix, &
constitutions Imperiales, & selon l’ordre estably par
icelles.

XXIII. On ne pourra aborder, entrer, ny s’arrester aux
Ports, Havres, Plages, & Rades, és Païs l’vn de l’autre,
auec nauires & gens de guerre, en nombre, que puisse
donner soupçon, sans le congé & permission de celuy,
sous lequel sont lesdits Ports, Haures, Plages & Rades ;
sinon qu’on y fust ietté par tempeste, & contraint
de le faire par necessité, & pour éuiter

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 178. C. P. V. [signé]. MAXIMES HEROYQVE DE S. LOVYS, AV ROY ET A LA... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 10 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi C_6_8. Référence RIM : M0_2426 ; cote locale : A_6_17. le 2014-06-30 02:27:26.

souuent exposée à
l’infidelité des mers & aux hazards des armes ennemies,
contre lesquels il fit assez preuue de sa valeur
lors que voyant à son arriuée en Egypte le riuage
tout bordé de Sarrazins resolus de s’opposer à son
dessein, il sauta le premier du nauire dans l’eau où il
estoit iusques aux espaules, le bouclier au col, &
l’espee à la main comme vn vray spectacle de generosité
à toute son armee, par cette action prit terre
malgré les efforts de leurs ennemis. N’est ce pas la vn
courage sans pareil &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 179. C. P. V. [signé]. MAXIMES HEROYQVE DE S. LOVYS, AV ROY ET A LA... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 10 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi A_6_17. Référence RIM : M0_2426 ; cote locale : C_6_8. le 2014-06-30 02:29:43.

souuent exposée à
l’infidelité des mers & aux hazards des armes ennemies,
contre lesquels il fit assez preuue de sa valeur
lors que voyant à son arriuée en Egypte le riuage
tout bordé de Sarrazins resolus de s’opposer à son
dessein, il sauta le premier du nauire dans l’eau où il
estoit iusques aux espaules, le bouclier au col, &
l’espee à la main comme vn vray spectacle de generosité
à toute son armee, par cette action prit terre
malgré les efforts de leurs ennemis. N’est ce pas la vn
courage sans pareil &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 180. Du Pelletier, Pierre. L’HOMMAGE DES MVSES FRANÇOISES AVX PIEDS... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1655 ; cote locale : C_4_34. le 2014-10-20 04:47:04.

dissipe nos maux.    
Ce qui d’vn Souuerain embellit la nature
Fait remarquer en toy des prodiges nouueaux ;
Enfin tel est ton sort, telle est ton auanture
Que chez les seuls Heros tu trouues des égaux.    
Paris comme vn nauire emporté par l’orage
Sembloit auec raison redouter le naufrage
Mais enfin ton retour dissipera sa peur ;    
Sa ioye en fait bien voir vne excellente marque
Car tout le peuple enfin te loge dans son cœur
Et c’est l’appartement que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 181. Figvire,? de. LES DERNIERES PAROLES DE MONSIEVR DE SAINT... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 23 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_1035 ; cote locale : C_6_53. le 2014-11-29 02:56:50.

vne prudence plus vaste ny
vne raison plus éclairée que celle de ce grand Homme. Ie
raporteray la verité comme ie l’ay puisée en sa source ; il
n’y a personne à la Cour qui ne doiue sçauoir qu’on hazarda
Monsieur de Sainct Chamond, comme vn Capitaine
dans vn Nauire sans voile, mas, ny timon : & pour vser de
la comparaison dont le Roy se seruit à son départ, on
l’employa cõme vn Empirique à qui on n’a recours qu’aux
extremitez, & lors que les remedes ordinaires sont inutils :
En effect, tous nos aliez nous auoient

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 182. La Mère de Dieu, Pierre de... . LES VERTVS ROYALES D’VN IEVNE PRINCE. (1647) chez Henault (Mathurin) à Paris , 290 pages. Langue : français, latin. Avec privilège.. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_1_1. le 2014-03-12 11:42:09.

bon tant d’Officiers
surnumeraires, & tant de Domestiques, qui
tirent des gages, sans rendre aucun seruice ? iamais
la Royale Liberalité n’enseigne à depenser mal à
propos, les deniers de la Couronne : elle n’approuue
pas qu’on abisme dans le port, des Nauires
chargées de richesses, comme fit Heliogabale.
Ce n’est point vertu d’employer chaque
année, des millions, à entretenir le luxe des habits,
à faire bastir de nouueaux edifices, pour loger superbement
les hibous, & les chahuans ; ou à
nourrir

=> Afficher la page


Occurrence 183. La R. [signé]. TRES-HVMBLE REMONTRANCE Faite à Monsieur le... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Signature au colophon.. Référence RIM : M0_3817 ; cote locale : B_7_25. le 2014-10-12 09:22:31.

tres équitable. Apres cela n’aurions nous
pas mauuaise grace de blasmer en vn Roy, que
sa nation a honnoré du surnon de prudent, ce
que le chef de l’Eglise & son Conseil ont approuué
auec tant de iustice ?   Il est d’vn Estat comme d’vn nauire qu’on
ne sçauroit partager sans le perdre. Lethrosne
ne peut non plus endurer de compagnon que
l’amour. La mesme ialousie qu’vn mary doit
auoir pour sa femme, disoit vn iour la feuë
Reyne mer Catherine de Medicis, à vn homme
qui fut du depuis vn des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 184. Mazarin, Jules [signé]. LETTRE DV MAZARIN, ESCRITE A L’AGENT de... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Signée et datée du 25 février 1649 au colophon.. Référence RIM : M0_2119 ; cote locale : A_5_62. le 2014-06-02 08:18:22.

guerre de Naples, qui fut vn pretexte plus specieux que ie
n’eusse peu souhaitter pour faire des transports d’argent, vous
sçauez que i’auois desia bien commencé à le faire valoir, mais vn
second malheur voulut que comme ie n’auois encor fait passer
pour moy que deux nauires chargez d’or & d’argent (horsmis
deux tonnes que ie n’en mente, qui estoient dans vne autre barque,
les forfantes Napolitains s’auiserent d’eslire pour leur Chef
vn Prince, qui ne voulant pas fauoriser l’espargne que ie faisois
des deniers du Roy,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 185. Mazarin, Jules [signé]. LETTRE DV MAZARIN, ESCRITE A L’AGENT de... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Signée et datée du 25 février 1649 au colophon.. Référence RIM : M0_2119 ; cote locale : A_5_62. le 2014-06-02 08:18:22.

i’ay pitié d’eux, & ie leur pardonne, parce qu’ils
ne reprennent que le leur, & qu’il s’en manque beaucoup qu’ils
ne gagnent en pillage; tant s’en faut, ie les considere comme des
marchands dans vne barque, qui pour sauuer leur bien d’vn Nauire
qui fait naufrage, s’amusent à pescher des balles de liege, tandis
que les caisses de pierreries coulent à fonds; mesme pour les
dedommager, de bon cœur ie leur laisse encore ma maison, &
n’ay point de regret de leur auoir fait bastir en France vne si

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 186. N. R. B. C. [signé]. LETTRE D’VN GRAND ASTROLOGVE ENVOYEE AVX... (1649) chez Remy (Veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_3_91. Référence RIM : M0_1881 ; cote locale : A_5_17. le 2014-05-11 10:21:43.

les crimes, dont le plus abominable
peut à iamais perpetrer; quelques vns tiennent
qu’il a dessein de se trauestir afin d’euiter le chastimet
deu à ses forfaits, c’est ce que ie n’ay remarqué en
l’Astrologie: mais s’il en a le dessein voicy ma priere:
Nauire qui porterus Iulie Mazarin, puissiez-vous estre
accompagnée d’infortune & de malheurs, vents de Midy
souuenez-vous des orages qui vous suiuent lors que vous entonnez
par vostre souffle furieux les riuages de la mer, pour
perdre ce fatal Ministre odieux à tout le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 187. N. R. B. C. [signé]. LETTRE D’VN GRAND ASTROLOGVE ENVOYEE AVX... (1649) chez Remy (Veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_3_91. Référence RIM : M0_1881 ; cote locale : A_5_17. le 2014-05-11 10:21:43. qu’il auoit commis dans le Temple de Minerue.   Voila le souhait que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 188. N. R. B. C. [signé]. LETTRE D’VN GRAND ASTROLOGVE, ENVOYEE AVX... (1649) chez Remy (Veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_5_17. Référence RIM : M0_1881 ; cote locale : C_3_91. le 2014-05-11 10:23:24.

les crimes, dont le plus abominable
peut à iamais perpetrer ; quelques vns tiennent
qu’il a dessein de se trauestir afin d’euiter le chastimet
deu à ses forfaits, c’est ce que ie n’ay remarqué en
l’Astrologie : mais s’il en a le dessein voicy ma priere :
Nauire qui porteras Iulle Mazarin, puissiez-vous estre
accompagnée d’infortunes & de malheurs, vents de Midy
souuenez-vous des orages qui vous suiuent lors que vous entonnez
par vostre souffle furieux les riuages de la mer, pour
perdre ce fatal Ministre odieux à tout le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 189. N. R. B. C. [signé]. LETTRE D’VN GRAND ASTROLOGVE, ENVOYEE AVX... (1649) chez Remy (Veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_5_17. Référence RIM : M0_1881 ; cote locale : C_3_91. le 2014-05-11 10:23:24.

Aquilons exercez la violence auec laquelle vous renuersez
les chesnes sur les hautes montagnes. Castor & Pollux,
Astres brillans, cachez de nuict vostre lumiere, & ne donnez
point de clarté à ce méchant Grippeur. Neptune ne soyez pas
plus fauorable à sa Nauire que vous auez esté autrefois à
Aiax, qui apres auoir esté battu des vents & des orages,
son vaisseau en piece, & une partie de ses gens noyez pour punition
du viol qu’il auoit commis dans le Temp Ede Minerue.   Voilà le souhait que l’on fait pour les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 190. P. D. L. [signé]. SECONDE LETTRE D’VN GENTIL-HOMME SVEDOIS,... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris [?] , 8 pages. Langue : français. Lettre datée du 20 mars 1649 et signée en page 2, suivie du catalogue. Partie 2, voir aussi M1_140. Référence RIM : M0_1880 ; cote locale : A_5_57. le 2014-10-03 15:24:19.

faite par sadite Maiesté sur l’eschaffaut, traduit d’Anglois en François. Lettre Burlesqs à Monsieur le Cardinal. La ruine & submergement de la ville d’Amsterdam en Hollande, laquelle est
abysmee en plein iour auec perte de plus de 30000. personnes, 200. nauires
tant de guerre que marchands. Requeste des Bourgeoises & Dames de Paris à la Reyne. Le Philosophe d’Estat. Diuerses pieces sur les colomnes & pilliers des Maltotiers, & les 20. Rimes sur leurs Patriarches. Agreable Conference de deux paysans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 191. Saint-Amant, Marc-Antoine... . LA ROME RIDICVLE. CAPRICE. ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 55 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_8_65. le 2014-12-27 18:13:20.


Cet oyseau qui vole en tous lieux,
Et de tout à son gré en tous lieux,
Et de tout à son gré de vent,
M’en a voit donné bien souuent,
Chantant l’estat de vostre Empire :
Ie vous tenois plus grand cent fois,
Et croyois qu’en vous vn Nauire
Ne fust qu’vne coque de Noix.  

III.  
Ie m’estois figuré le Gange
Plus gueux qu’vn rat aupres de vous,
Diamans m’estoient vos caillous,
Et pur gravier d’or votre fange.
Le sucre emplissoit vos

=> Afficher la page


Occurrence 192. Laffemas, abbé Laurent de [?]. LE RABAIS DV PAIN. EN VERS BVRLESQVES. (1649) chez Huot (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Avec permission. Voir aussi E_1_71. Référence RIM : M0_2957 ; cote locale : C_8_40. le 2016-07-30 14:39:35.

tousiours les maistres
Plutost que des mouchards, des traistres,
Qui sont tous les iours parmy nous,
Plus dangereux que les filoux.
La seine riuiere agreable
N’estoit que fort peu nauigable
Non à la verité faute d’eau
Non plus que faute de bateau
Mais parce qu’vn ordre seuere
La Reyne estant en colere
Empeschoit qu’il n’en vint pas vn
Ny de Corbeil, ny de Melun.
Or graces à la mesme Reyne
Les bateaux voguent sur la Seine,
Et l’vzurier de boulanger
Voyant qu’il vient

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 193. Laffemas, abbé Laurent de [?]. LE RABAIS DV PAIN. EN VERS BVRLESQVES. (1649) chez Huot (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Avec permission. Voir aussi E_1_71. Référence RIM : M0_2957 ; cote locale : C_8_40. le 2016-07-30 14:39:35.

que fort peu nauigable
Non à la verité faute d’eau
Non plus que faute de bateau
Mais parce qu’vn ordre seuere
La Reyne estant en colere
Empeschoit qu’il n’en vint pas vn
Ny de Corbeil, ny de Melun.
Or graces à la mesme Reyne
Les bateaux voguent sur la Seine,
Et l’vzurier de boulanger
Voyant qu’il vient dequoy manger
Enrage de donner pour viure
Du pain blanc à deux sols la liure,
Il ne veut plus cuire de pain
Parce qu’il y fait moins de gain
Et fasché contre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 194. Laffemas, abbé Laurent de [?]. LE RABAIS DV PAIN. EN VERS BVRLESQVES. (1649) chez Huot (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_8_40. Référence RIM : M0_2957 ; cote locale : E_1_71. le 2016-07-30 14:39:46.

tousiours les maistres
Plutost que des mouchards, des traistres,
Qui sont tous les iours parmy nous,
Plus dangereux que les filoux.
La seine riuiere agreable
N’estoit que fort peu nauigable
Non à la verité faute d’eau
Non plus que faute de bateau
Mais parce qu’vn ordre seuere
La Reyne estant en colere
Empeschoit qu’il n’en vint pas vn
Ny de Corbeil, ny de Melun.
Or graces à la mesme Reyne
Les bateaux voguent sur la Seine,
Et l’vzurier de boulanger
Voyant qu’il vient

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 195. Laffemas, abbé Laurent de [?]. LE RABAIS DV PAIN. EN VERS BVRLESQVES. (1649) chez Huot (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_8_40. Référence RIM : M0_2957 ; cote locale : E_1_71. le 2016-07-30 14:39:46.

que fort peu nauigable
Non à la verité faute d’eau
Non plus que faute de bateau
Mais parce qu’vn ordre seuere
La Reyne estant en colere
Empeschoit qu’il n’en vint pas vn
Ny de Corbeil, ny de Melun.
Or graces à la mesme Reyne
Les bateaux voguent sur la Seine,
Et l’vzurier de boulanger
Voyant qu’il vient dequoy manger
Enrage de donner pour viure
Du pain blanc à deux sols la liure,
Il ne veut plus cuire de pain
Parce qu’il y fait moins de gain
Et fasché contre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 196. Laffemas, abbé Laurent de [?]. L’ENFER BVRLESQVE, OV LE SIXIESME DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 48 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Anvers.. Référence RIM : M0_1216 ; cote locale : C_4_3. le 2016-07-30 07:33:24.

de son vaisseau
Palinure fut à van-l’eau.    
Au sixiesme de l’Eneide,
Maistre Æneas perdit son guide,
Et cria d’vn tres-piteux ton,
Comme vn aueugle sans baston ;
Il dit ce qu’il auoit à dire,
Tandis que courrut son nauire
A bride abbatuë en la mer,
Iugez s’il alloit de bel air :
Finalement auprés de Cume,
(Ce ne pouuoit estre sans rhume,
Car il auoit crié trop fort)
Il se vit arriuer au port,
Et son cœur nageant dans la ioye
Oublia l’homme qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 197. Ménage, Gilles [?]. LE PARNASSE ALARME (1649) chez Courbé (Augustin) [?] à Paris [?] , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_8_19. le 2016-03-01 00:40:09.

delicatesse,
Cerizay des mots masculins
Ayant fait des mots feminins :
Car ce beau mignon fait la figue
A quiconque dit vn intrigue,
Et veut contre toute raison
Que l’on die de la poison.
Vne Epitaphe, vne Epigramme
Vne Nauire, vne Anagramme,
Vne reprocbe, vne Duché ;
Vne mersonge, vne Euesché,
La Doute, vne Hymnc, vne Epithete
Vne esuantail, vne squelette.
Bref, ce délicat Cerizay
Eust chaque mot feminisé,
Sans respect ny d’analogie,
Ny d’aucune

=> Afficher la page


Occurrence 198. Anonyme. REQVESTE DES PEVPLES de France, Affligez des... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Dans le Choix II de Moreau.. Référence RIM : M0_3490 ; cote locale : B_19_11. Texte édité par Morvan Perroncel le 2017-06-29 14:15:00.

comme feroient des Vsurpateurs. Qu’ayant de vous
mesme pris la qualité de Tuteurs de la Veufue & de
l’Orphelin, vous procuriez, ou n’empeschiez pas
leur oppression. Que deuant estre non pas les Maistres
& les Capitaines ; mais les sages Pilotes de nostre
nauire ; vous n’ayez pas preueu la tempeste, ou
que l’ayant preueuё vous ne l’apaisiez pas, ou qu’au
moins ne la pouuant calmer, vous ne caliez pas les
voiles, pour diminuer d’autant la fureur de l’orage. Qu’estant Curateur du bien public, vous ne vous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 199. Faure,? [?] = Arnauld... . LA VERITE TOVTE NVË, OV ADVIS SINCERE &... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Dans Choix II de Moreau et pièce 11 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_4007 ; cote locale : B_17_13. le 2017-04-29 13:25:27.

temps. Le Cardinal au
contraire croyant que l’estat des choses luy est fauorable s’opiniastre à ne
point s’esloigner du tout : La Reyne fortifie le Roy dans ce sentiment : Leurs
Majestez viennent de Melun à S. Denys auec toute l’armée, & on fait vn
pont de bateaux sur la Seine, ce qui donna l’alarme aux trouppes des Princes
qui estoient à S. Cloud & à Poissy. Cetse approche du Roy faisant apprehender à M. le Prince que les seruiteurs
da sa Majesté dans le Parlement ne reprissent cœur, il ne fut pas fasché
que pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 200. Marigny, Jacques Carpentier... . TARIF DV PRIX DONT on est conuenu dans vne... (1652) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 15 pages. Langue : français. Dans Choix II de Moreau. Référence RIM : M0_3752 ; cote locale : B_11_16. le 2017-06-29 14:02:13.

causera quelque descente de boyau, en sorte
qu’il en deuienne inhabile au coït, mille pistoles
& vne chaine d’or auec la médaille des
Princes & de la Ville de Paris. A tous Pontouniers, Barteliers & Voituriers
par eau, qui le menant feront renuerser le bateau,
ou trouueront moyen le faire couler
à fonds, & se sauueront en suite à la nage,
neuf mille francs. A tous Gouuerneurs de Places qui l’arresteront,
ou le feront tüer, sera donnée la proprieté
de ladite Place pour en iouir eux & leurs

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3