[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(200 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "nauires" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 26. Anonyme. DESCRIPTION BVRLESQVE Du Combat Naual des... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1055 ; cote locale : C_2_47. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-09-26 15:32:47.


Eust mis sur Mer plusieurs Nauires,
Pleines de Turcs & de Satyres,
Armées d’vn puissant canon,
Pour rendre immortel son renom,
Le grand General de Venise.
Animé d’vne gloire exquise,
Mit en ordre tous ses vaisseaux
Et ses nauires sur les eaux.
Apres par vne douce harangue
De sa docte & mignarde langue,
Il encourageast ses soldats,
A ne craindre point le trespas :
A l’instant il les vit resoudre,
De mettre tous les Turcs en poudre :
Ils s’aduancent donc sur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 27. Anonyme. DESCRIPTION BVRLESQVE Du Combat Naual des... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1055 ; cote locale : C_2_47. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-09-26 15:32:47.


Et qui se monstre trop auare,
Lors que sans droit & sans raison
Il s’en prent contre la Toison
De sainct Marc grand Euangeliste,
La victoire dont suit la piste
Des Venitiens genereux
A l’instant les mois affreux,
Et les Turcs de chaque nauire,
Commencent à sentir du pire,
Le Canon coule sous les eaux
Leurs nauires & leurs vaisseaux,
Les corps de ces barbares hommes,
Ressentent les mortelles Pommes
La nuict paroist pleine de feux,
Et semble faire du refeux
Pour permettre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 28. Anonyme. DESCRIPTION BVRLESQVE Du Combat Naual des... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1055 ; cote locale : C_2_47. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-09-26 15:32:47.

prent contre la Toison
De sainct Marc grand Euangeliste,
La victoire dont suit la piste
Des Venitiens genereux
A l’instant les mois affreux,
Et les Turcs de chaque nauire,
Commencent à sentir du pire,
Le Canon coule sous les eaux
Leurs nauires & leurs vaisseaux,
Les corps de ces barbares hommes,
Ressentent les mortelles Pommes
La nuict paroist pleine de feux,
Et semble faire du refeux
Pour permettre qu’en ses entrailles
On celebre les funerailles
De ces infideles

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 29. Anonyme. DESCRIPTION BVRLESQVE Du Combat Naual des... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1055 ; cote locale : C_2_47. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-09-26 15:32:47.


Pour se sauuer il prend la fuite,
Car la peur son courage luitte.
Ainsi l’oblige de quitter
Le desir de plus s’arrester.
Ce General doncques remporte,
La victoire de cette sorte,
Tout le bagage & les canons,
Les nauires, les auirons,
Leurs vaisseaux, chalouppes & barques,
Leurs estendars & grandes marques,
Leurs prouisions, leurs tresors,
Et plus de six mille de morts,
Qui paroissent en euidence
Luy restent pour sa recompence,
Nos Venitiens

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 30. Anonyme. DISCOVRS IMPORTANT SVR LE GOVVERNEMENT DE CE... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 14 pages. Langue : français. Avec permission. Mention des lieu, éditeur et permission sont au colophon. Voir aussi C_7_43. Référence RIM : M0_1126 ; cote locale : A_2_49. le 2012-10-05 15:05:07.

que les Ordonnances du
Roy; la discipline des gens de guerre soit aux champs,
soit aux garnisons, & bref qu’il tienne pour la terre, les
places, les hommes, les armes, lartillerie les magazins,
& les arcenaux en bon Estat, & pour lancer les Ports,
les Nauires, les Galleres, les Soldats, & les Mariniers
de mesme, afin que le Roy puisse sçauoir au vray toutes
les fois qu’il luy plaira, de combien & de qui les sorte
des choses susdits, il peut faire estat asseuré.   La fonction du Coseil Priué doit estre de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 31. Anonyme. DISCOVRS IMPORTANT SVR LE GOVVERNEMENT DE CE... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 14 pages. Langue : français. Avec permission. Mention des lieu, éditeur et permission sont au colophon. Voir aussi A_2_49. Référence RIM : M0_1126 ; cote locale : C_7_43. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-05 15:02:46.

que les Ordonnances du
Roy ; la discipline des gens de guerre soit aux champs,
soit aux garnisons, & bref qu’il tienne pour la terre, les
places, les hommes, les armes, lartillerie les magazins,
& les arcenaux en bon Estat, & pour lancer les Ports,
les Nauires, les Galleres, les Soldats, & les Mariniers
de mesme, afin que le Roy puisse sçauoir au vray toutes
les fois qu’il luy plaira, de combien & de qui les sorte
des choses susdits, il peut faire estat asseuré.   La fonction du Conseil Priué doit estre de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 32. Anonyme. DISCOVRS VERITABLE SVR LE GOVVERNEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_42. Référence RIM : M0_1153 ; cote locale : A_2_44. Texte édité par Site Admin le 2012-10-08 06:24:06.

de nostre stupidité,
& de nostre lascheté. Si Dieu ne permet qu’on
les arreste pour les faire creuer ou rendre gorge
de ce qu’ils ont pris trop auidement. Bref, la pauure
Reyne a esté & est encore si aueuglée qu’elle
s’imagine de perir, & que son Nauire feroit
naufrage s’il n’estoit conduit par ce Pilote, dont
le gouuernement & le timon luy sera aussi fatal
& honteux, comme il l’est desia deuant les yeux
de tous les sages qui rougissent de honte, & qui
en souspirent.   N’est-ce pas

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 33. Anonyme. DISCOVRS VERITABLE SVR LE GOVVERNEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Voir aussi A_2_44. Référence RIM : M0_1153 ; cote locale : C_7_42. le 2012-10-08 06:26:11.

de nostre stupidité,
& de nostre lascheté, Si Dieu ne permet qu’on
les arreste pour les faire creuer ou rendre gorge
de ce qu’ils ont pris trop auidement. Bref, la pauure
Reyne a esté & est encore si aueuglée qu’elle
s’imagine de perir, & que son Nauire feroit
naufrage s’il n’estoit conduit par ce Pilote, dont
le gouuernement & le timon luy sera aussi fatal
& honteux, comme il l’est desia deuant les yeux
de tous les sages qui rougissent de honte, & qui
en souspirent.   N’est-ce pas

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 34. Anonyme. HARANGVE FAITE AV ROY A SON ARRIVEE EN la... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1581 ; cote locale : B_16_27. le 2012-10-28 04:07:57.

qui
veille continuellement pour la conseruation
de vostre Monarchie, ont fait
que Vostre Majesté, à l’exemple des
sages matelots, apres auoir employé
tous leurs efforts pour rompre les vagues,
& dompter la fureur des vents,
déchargent enfin leur nauire du poids
de leurs plus precieuses marchandises,
dont ils ne considerent la perte que
comme vn moyen pour empescher la
leur ; C’est ce que vous venez de faire,
Sire, nous déchargeant de ce poids fatal
que tous vos Sujets regardoient
comme la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 35. Anonyme. HISTOIRE REMARQVABLE DE LA VIE ET MORT... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1649 ; cote locale : A_4_12. le 2012-11-03 08:53:01.

credulité d’vne Princesse,
dont l’esprit s’est laissé tromper par les apparences
hipocrites de ce Ministre. Que s’il est
vray de dire que l’ignorance est insuportable
aux plus petits, combien plus le doit-elle estre
en ceux qui sont leuez en dignité. Si le nauire
est en danger de faire naufrage, qui est conduit
par vn Pilote sans adresse, ne dirons nous pas,
que les Estats qui sont administrez par des Politiques
ignorans sont à tout moment à deux
doigts de leur ruine? Tout le monde sçait que
Mazarin est le plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 36. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 4 sur 11 (paginée de 43 à 56). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_14. le 2012-11-07 00:34:37.

de Sainct
Germain de l’Auxerois, tomba mort dans le Cimetiere. De Bourdeaux le 29. Aoust, 1692. L’Armée Nauale du Duc de Vendosme, s’est
retiré ayant pris la route vers les costes de Bretaigne,
pour aller à DunKerque Il est arriué icy vn Nauire Chargé de Bled lequel
n’a fait aucune rencontre de Nauires des
Ennemis. Le premier de Septembre arriua icy Monsieur
le Duc de Guyse, estant receu & harangué par
plusieurs des Principaux de la Ville. Monsieur
le Prince de Conty a esté au deuant de luy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 37. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 4 sur 11 (paginée de 43 à 56). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_14. le 2012-11-07 00:34:37.

De Bourdeaux le 29. Aoust, 1692. L’Armée Nauale du Duc de Vendosme, s’est
retiré ayant pris la route vers les costes de Bretaigne,
pour aller à DunKerque Il est arriué icy vn Nauire Chargé de Bled lequel
n’a fait aucune rencontre de Nauires des
Ennemis. Le premier de Septembre arriua icy Monsieur
le Duc de Guyse, estant receu & harangué par
plusieurs des Principaux de la Ville. Monsieur
le Prince de Conty a esté au deuant de luy iusques
à Bourg, où ledit Duc de Guyse eut des
gardes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 38. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 9 sur 11 (paginée de 77 à 94). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_19. le 2012-11-07 00:43:44.

pour aller en Catalogne. De Bordeaux, le 9. Octobre. 1652. Depuis la défaite de l’Armee Nauale du Duc
de Vendosme, dont nous sommes obligez aux
Anglois. Quantité de bleds nous viennent de
Bretaigne. Deux Fregates de la Rochelle ont pris deux de nos Nauires qui venoient du
voyage des Terres. Neufues. Le Comte du
Daugnon a degarny ses Nauires : ce qui nous a
obligez d’enuoyer des Deputez au sieur de
Bateville, pour l’induire à mettre ses Vaisseaux
sur mer, afin de nous rendre le commerce libre.
Le sieur de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 39. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 9 sur 11 (paginée de 77 à 94). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_19. le 2012-11-07 00:43:44.

Nauale du Duc
de Vendosme, dont nous sommes obligez aux
Anglois. Quantité de bleds nous viennent de
Bretaigne. Deux Fregates de la Rochelle ont pris deux de nos Nauires qui venoient du
voyage des Terres. Neufues. Le Comte du
Daugnon a degarny ses Nauires : ce qui nous a
obligez d’enuoyer des Deputez au sieur de
Bateville, pour l’induire à mettre ses Vaisseaux
sur mer, afin de nous rendre le commerce libre.
Le sieur de Theobon est arriué icy, où il a
esté le tres-bien receu, & logé par Messieurs de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 40. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 9 sur 11 (paginée de 77 à 94). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_19. le 2012-11-07 00:43:44.

libre.
Le sieur de Theobon est arriué icy, où il a
esté le tres-bien receu, & logé par Messieurs de
l’Ormee. Monsieur le Prince de Conty est encore
malade : mais Madame la Princesse se fortifie
tous les iours de plus en plus. Il est arriué
en ce port trois Nauires Anglois pour se charger
de vins, leur flotte ayant pris en chemin
seize vaisseaux, tant Hollandois que François,
chargez de sel, de vin & d’eau de vie.   Le Londres, le 10. Octobre. Nostre flotte qui est de 108 voiles, a cõtraint
les Hollandois

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 41. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 9 sur 11 (paginée de 77 à 94). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_19. le 2012-11-07 00:43:44.

Blake & Cheualier
Ascüe, ont pris depuis peu dans le canal vers le
Texel des Vaisseaux sur les Hollãdois, estimez
valoir 40. tõnes d’or, c’est à dire 400000. liures
sterlins, dont la pluspart appartenoit à ceux
d’Amsterdam. Ils ont aussi pris deux autres nauires
venant d’Equinee, chargee de poudre
d’or & dents d’Elephant, chargez de 80000.
liures sterlins. Il y a lettres de Douures, qui portent qu’il y a eu combat entre les deux flottes, lequel a duré
trois iours, on ne sçait pas encore à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 42. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 10 sur 11 (paginée de 97 à 114). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_20. le 2012-11-07 00:52:07.

Naualle, pour venit contre nous.   De Londres, le 17 Nostre Admiral Blake, s’estant joint auec le
Cheualier Ascue, & l’Admiral de Hollande
Vviten, estant joint auec Rutter, il y a eu combat
entre les deux Flottes vers Plymonth, où il
y a eu 5. Nauires des Holandois coulez à fonds,
mais estant suruenuë vne tempeste les deux
Flottes furent separées. Les Lettres de la Haye, portent qu’il y a beaucoup
de maladies dãs les Armees des Estats tant
en celle de la mer que celle de la terre, & que les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 43. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 11 sur 11 (paginée de 117 à 130). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_21. le 2012-11-07 00:58:23.

Monsieur
le Prince de Conty, est encore icy malades. Les nouuelles de Tholose, portent que le secours
de Barcelone, & de Cazal, est fort aduancé,
mais l’on craint qu’il n’arriue trop tard pour
conseruer ces deux places. Il est arriué quantité de Nauires Anglois, sur
cette Riuiere bien equippez, la Flotte estant escortee
de plusieurs Nauires de Guerre, ce qui
donnoit suiect à quelques vns de croire qu’ils
venoient en France, pour y faire quelque expedition,
mais ils n’ont d’autre dessein que de se

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 44. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 11 sur 11 (paginée de 117 à 130). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_21. le 2012-11-07 00:58:23.

que le secours
de Barcelone, & de Cazal, est fort aduancé,
mais l’on craint qu’il n’arriue trop tard pour
conseruer ces deux places. Il est arriué quantité de Nauires Anglois, sur
cette Riuiere bien equippez, la Flotte estant escortee
de plusieurs Nauires de Guerre, ce qui
donnoit suiect à quelques vns de croire qu’ils
venoient en France, pour y faire quelque expedition,
mais ils n’ont d’autre dessein que de se
charger de nos vins & autres Marchandises, & ne
peuuent aller qu’auec bonne escorte à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 45. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 8 sur 11 (paginée de 57 à 74). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_18. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-07 01:04:22.

Les nouuelles de Lyon portent que ceux de
Barcellonne ayant mieux aimé souffrir la faim
iusques à l’extremité plustost que de se rendre
ont receu des viures : sept barques chargees de
bleds & autres prouisions, ayant passé entre les
Galeres & Nauires d’Espagne, & que dans l’escarmouche
le General de l’Armee Nauale des
Espagnols a esté tué d’vn coup de perrier. Le mesme iour Monsieur le Prince de Condé
fit partir son bagage pour l’Armee, & l’on tient
que ce Prince n’est pas beaucoup

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 46. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 8 sur 11 (paginée de 57 à 74). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_18. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-07 01:04:22.

prisonniers & autant
de tuez, auec grand nombre d’Infanterie. Le
sieur de l’Islebonne, qui croyoit aller assieger
Laudun, s’est sauué par la fuite. De Londres le 29 Septembre, 1652. Nous n’auons rien à adiouster touchant la
prise des Nauires François, sinon que les prisonniers
sont gardez à Douures iusques à nouuel
ordre. Le Parlement a ordonné du depuis
que le Conseil d’Estat donneroit les ordres necessaires
pour renuoyer en tels endroits de France
qu’il iugeroit à propos tous les François

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 47. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Semaine 6 sur 11 (comme B_18_16, mais paginée de 58 à 74). Voir aussi B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : C_12_6. le 2012-11-07 01:28:04. pieces de canon, commandee
par le Cheualier de Verdille, sur lequel estoit ledit sieur de Menillet : le Berger de 27 canons,
commandé par le Cheualier de Bois mourant :
le Don de Dieu de 30.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 48. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Semaine 6 sur 11 (comme B_18_16, mais paginée de 58 à 74). Voir aussi B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : C_12_6. le 2012-11-07 01:28:04.

Vaisseaux du Roy : vne petite Fregate de Calais
de 8 pieces de canon, 6. Brulots, auec 1200.
hommes embarquez audit Calais le 4 du courant
sur lesdits Vaisseaux, aucuns escriuent
qu’outre cela on leur a pris 20. Barques chargées
de prouisions, & coulé deux autres Nauires
à fonds.   Nous auons auis que nos Vaisseaux ont pris
trois Nauires de guerre sur les Hollandois,
montez de 34. 20. 18. pieces de canon, & douze
Nauires Marchands richement chargez. La
flotte Holandoise a fait aussi quelques prises
sur les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 49. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Semaine 6 sur 11 (comme B_18_16, mais paginée de 58 à 74). Voir aussi B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : C_12_6. le 2012-11-07 01:28:04.

de canon, 6. Brulots, auec 1200.
hommes embarquez audit Calais le 4 du courant
sur lesdits Vaisseaux, aucuns escriuent
qu’outre cela on leur a pris 20. Barques chargées
de prouisions, & coulé deux autres Nauires
à fonds.   Nous auons auis que nos Vaisseaux ont pris
trois Nauires de guerre sur les Hollandois,
montez de 34. 20. 18. pieces de canon, & douze
Nauires Marchands richement chargez. La
flotte Holandoise a fait aussi quelques prises
sur les Anglois.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 50. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Semaine 6 sur 11 (comme B_18_16, mais paginée de 58 à 74). Voir aussi B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : C_12_6. le 2012-11-07 01:28:04.

de canon, 6. Brulots, auec 1200.
hommes embarquez audit Calais le 4 du courant
sur lesdits Vaisseaux, aucuns escriuent
qu’outre cela on leur a pris 20. Barques chargées
de prouisions, & coulé deux autres Nauires
à fonds.   Nous auons auis que nos Vaisseaux ont pris
trois Nauires de guerre sur les Hollandois,
montez de 34. 20. 18. pieces de canon, & douze
Nauires Marchands richement chargez. La
flotte Holandoise a fait aussi quelques prises
sur les Anglois.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 51. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 6 sur 11 (paginée de 57 à 74). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Voir aussi C_12_6. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_16. Texte édité par Site Admin le 2012-11-07 01:24:04.

ont mot pour mot,
dans le dernier article, que Lundy dernier, auis
vint icy par Lettres de nostre Amiral Blake,
qu’vn escadre de sa flotte ayant rencontré entre
Calais & DunKerque la flotte Françoise
commandée en chef par le sieur de Menillet,
elle prit les Nauires Françoises qui s’ensuiuent :
le Tryton de 31. pieces de canon, commandee
par le Cheualier de Verdille, sur lequel estoit ledit sieur de Menillet : le Berger de 27 canons,
commandé par le Cheualier de Bois mourant :
le Don de Dieu de 30. canons,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 52. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 6 sur 11 (paginée de 57 à 74). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Voir aussi C_12_6. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_16. Texte édité par Site Admin le 2012-11-07 01:24:04.

Vaisseaux du Roy : vne petite Fregate de Calais
de 8. pieces de canon, 6. Brulots, auec 1200.
hommes embarquez audit Calais le 4 du courant
sur lesdits Vaisseaux, aucuns escriuent
qu’outre cela on leur a pris 20. Barques chargées
de prouisions, & coulé deux autres Nauires
à fonds.   Nous auons auis que nos Vaisseaux ont pris
trois Nauires de guerre sur les Hollandois,
montez de 34. 20. 18. pieces de canon, & douze
Nauires Marchands richement chargez La
flotte Holandoise a fait aussi quelques prises
sur les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 53. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 6 sur 11 (paginée de 57 à 74). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Voir aussi C_12_6. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_16. Texte édité par Site Admin le 2012-11-07 01:24:04.

de canon, 6. Brulots, auec 1200.
hommes embarquez audit Calais le 4 du courant
sur lesdits Vaisseaux, aucuns escriuent
qu’outre cela on leur a pris 20. Barques chargées
de prouisions, & coulé deux autres Nauires
à fonds.   Nous auons auis que nos Vaisseaux ont pris
trois Nauires de guerre sur les Hollandois,
montez de 34. 20. 18. pieces de canon, & douze
Nauires Marchands richement chargez La
flotte Holandoise a fait aussi quelques prises
sur les Anglois.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 54. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 6 sur 11 (paginée de 57 à 74). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Voir aussi C_12_6. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_16. Texte édité par Site Admin le 2012-11-07 01:24:04.

de canon, 6. Brulots, auec 1200.
hommes embarquez audit Calais le 4 du courant
sur lesdits Vaisseaux, aucuns escriuent
qu’outre cela on leur a pris 20. Barques chargées
de prouisions, & coulé deux autres Nauires
à fonds.   Nous auons auis que nos Vaisseaux ont pris
trois Nauires de guerre sur les Hollandois,
montez de 34. 20. 18. pieces de canon, & douze
Nauires Marchands richement chargez La
flotte Holandoise a fait aussi quelques prises
sur les Anglois.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 55. Anonyme. LA CHASSE FVRIEVSE, DONNÉE A LA GARNISON de... (1652) chez Larru (Samuel de) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_692 ; cote locale : B_7_42. Texte édité par Site Admin le 2012-11-09 17:08:44.

peu les trouppes du Comte de Palluau,
lesquelles apres la prise du Chasteau de
Mouron, se sont rendues a Corbeil, pour
s’aller joindre à l’armée du Mareschal de Turenne,
ce qu’elles n’ont pû faire.   De maniere qu’à present tout leur dessein
est de faire des parties pour courir le pais, piller,
prendre & emmener tout ce qu’ils trouuerront,
s’ils ne sont retenus par les trouppes
de Monsieur le Prince, enuoyées aux enuirons
de Corbeil, conduits par le Sieur de
Rauenet: & comme cette Garnison laisse

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 56. Anonyme. LA CONFERENCE SECRETTE, TENVE A PONTOISE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_745 ; cote locale : B_15_3. Texte édité par Site Admin le 2012-11-10 23:57:07.

Mazarin rire en sa barbe, à la veuë de ces
magnificences, dont il se glorifioit d’estre l’Auteur,
ie me figurois, des siecles d’or plus d’vn
Million, sous son Ministere, ie me fondois
sur ce qu’il commençoit par les ris, les ieux
& la danse qui sont les ordinaires compagnes de
de la felicité. Ie remarquois comme il faisoit
tous les soirs arrouser à ses despends, le cours de
la Reyne, & ie le voyois desia transformé en vn
delicieux par terre : où il deuoit semer tous les
escus de France, i’admirois ces superbes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 57. Anonyme. LA FRANCE RVINEE PAR LES FAVORIS (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 4 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_15.. Référence RIM : M0_1441 ; cote locale : A_3_67. le 2012-11-25 13:27:56.

desloyauté
Auec vn Piemontois qu’elle appellt son ame
Estant ving ans captiue, ò miserable Dame,
On t’enlene la Teste auec la Royauté.  

MARIE DE MEDICIS.  
Celle dont les Enfans regnent dans nostre Monde
Est morte dans l’exil comme vne vagabonde,
Pour auoir trop flatté Concinne & Richelieu,
Regente qui souillez l’honneur du Diademe
Preuoyez vostre Arrest signé des mains de Dieu,
Ou de viure autrement, ou de mourir de mesme.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 58. Anonyme. LA METAMORPHOSE MORALE, OV L’HEVREVX... (1649) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_11. Référence RIM : M0_2464 ; cote locale : C_6_18. le 2012-12-16 02:28:12.

  Qui quœ sui memores alios fecerè merando. Le Prince de l’eloquence remarque aussi sur ce sujet
qu’il n’y a rien de si agreable à Dieu qui gouuerne toutes
choses, que de voir les assemblées des hommes vnies par
le droit de la societé. Ceux qui le conseruent, dit il, estant
descendus du Ciel, retournent à leur premiere origine,
& ces actes de vertus toutes heroïques leurs ouuren
des nouueaux passages dans le Ciel. L’assemblage de tant de vertus esclatantes, ce rencontre
aujourd’huy dans nostre Auguste

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 59. Anonyme. LA MISERABLE CHEVTE DV MINISTRE D’ESTAT... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_1_15. Référence RIM : M0_2483 ; cote locale : A_6_10. le 2012-12-16 06:27:23.

esbloüis
que soulagez, à l’imitation de ceux qui glacez d’vne
extreme froidure, & mis à la haste aupres d’vn grand
feu, en reçoiuent plus d’incommodité que de soulagement.
Il y a long-temps que ie me deuois contenter
d’vn volmediocre, sans mesleuer si haut; mais puis
que i’ay reconnu la verité, & que ie n’ay pû regarder
sa lumiere, ne ressemble-je pas à la Chauue-sousris, qui ne se peut plaire à voir le Soleil, bien que la
nature luy ait donné des yeux pour le discerner? Qui
dois-je accuser de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 60. Anonyme. LA PHYSIONOMIE DE LA FRANCE, OV SE VOID LE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi B_4_27. Référence RIM : M0_2756 ; cote locale : B_20_18. le 2012-12-18 14:12:49.

le Prince assiegea l’an 1647.
accompagné des Mareschaux de France, Gassion,
Rantzau & de quantité de Noblesse : les Hollandois
par leur traicté fait auec la France, fermerent
le Port auec quelques nauires de guerre,
qui empeschoient le secours par mer : Monsieur
le Prince l’assiegea du costé de terre, fit battre
les Forts & les demies-Lunes, gaigna le dehors :
ce que voyant le Marquis de Leyden qui en
estoit Gouuerneur, se soubmit aux conditions
honnorables que Monsieur le Prince luy accorda,
& se retira auec

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 61. Anonyme. LA PIECE CHARMANTE DE CABINET DESCOVVERTE. (1649) chez Mérault (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_56. le 2012-12-18 14:19:48.

des Poëmes à l’honneur du bon Noé, le premier
de toute la bande humaine qui a eu soin de cueillir
de mon fruict, sans lequel ie serois ainsi qu’vn
corps sans cœur, vne ame sans esprit, vn esprit
sans lumiere, vne riuiere sans eauë, & vn amant
sans argent. C’est ce doux fruict qui maintient
mon Empire, c’est luy qui me fait regner dessus
les hommes qui sont les Rois des Animaux, qui
ne me font iamais de desplaisir que quand ils marient
vne Nayade auec Bacchus.  

FIN.

=> Afficher la page


Occurrence 62. Anonyme. LA PRISE D’VN CONVOY DE CINQVANTE chariots... (1652) chez Hardouin (Louis) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_12. Référence RIM : M0_2869 ; cote locale : B_13_34. Texte édité par Site Admin le 2012-12-23 07:54:45.

pas le soldat qui
attaque, & ne va à la guerre que pour y profiter. Pour la Caualerie qui est dedans en nombre
de plus de mille cheuaux, elle ne bouge
de la campagne, & va iournellement à la
petite guerre contre leurs ennemis, sur lesquels
elle faits des prisonniers qu’elle envoye
à Estampes, pour en tirer rançon, où
pour eschanger auec ceux des leurs qu’ils
ont entre leurs mains, ce qui se fait ordinairement
en pareils rencontre & non autrement.

FIN

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 63. Anonyme. LA REQVESTE DES AVTHEVRS PRESENTÉE AV... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3484 ; cote locale : C_9_75. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-26 10:13:28.

ainsi quoy qu’il
arriue nous ne ferons que tres-bien de vous confier
nos interests qui ne consistent qu’en gloire, &
en reputation. Vous voyez combiẽ ils sont grands,
& combien ils meritent qu’on les considere, &
nous nous asseurons que vous iugez assez par là de
l’estime que nous faisons de vostre iustice, en vous
confiant des Richesses si importantes, qui feroit
trop suffisantes pour vous payer des soins que
vous prendrez de nous les conseruer. Ne negligez
pas ceux qui se sont montrez si zelez à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 64. Anonyme. LE COVRIER POLONOIS, APPORTANT TOVTES LES... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 1. Voir aussi C_1_46_2 (partie 2). Référence RIM : M0_833 ; cote locale : C_1_46_1. le 2012-12-30 02:40:15.

d’vne roche penchante.
Enfin qu’ils soient punis selon leurs merites : c’est à
dire, par des tourments infinis.   Le Polonois. I’aurois bon mestier d’auoir vne memoire artificielle, pour
me souuenir de tout ce que vous m’auez dit. Charon. Si tu veux te sauuer des peines qui t’attendent, tu feras ton
message, oublie plustost à me dire adieu, qu’à t’en retourner. Le Polonois. Adieu donc Monsieur le Diable, quelque sot demeureroit
icy.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 65. Anonyme. LE IOVRNAL CONTENANT LES NOVVELES DE CE QVI... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 3 sur 11 (paginée de 25 à 40). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_13. le 2012-11-07 01:59:39.

les Armes au son du tocsin
les Soldats se retirerent ayant perdu vne quarantaine
de leurs Camarades & des Bourgeois
il y en eut quelque douzaine de blesses & trois
ou quatre morts entre lesquels vn Apotiquaire
Lieutenant de sa Compagnie a esté regretté.   Le mesme iour 31. d’Aoust, les Maistres &
Gardes des six Corps des Marchants de la Ville
& Fauxbourgs de Paris, se transporterent au
Palais d’Orleans & presenterent vne Requeste
à son A. R. par laquelle sadite Altesse estoit
suppliee de procurer la Paix

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 66. Anonyme. LE ROY MINEVR OV PANEGYRIQVE SVR LA PERSONNE... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 208 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_3_2 (avec commentaires) dont il semble être une suite.... Référence RIM : M1_226 ; cote locale : B_3_1. le 2012-12-30 17:33:00.

tant soit
peu d’en animer la figure ;
quelle fut nostre admiration ?
quel fut le sentiment vniuersel
à la premiere obseruation
de sa personne, & de ses gestes ?
que nous marquoit son ton
de voix, son air, sa démarche,
son asseurance, & ce visage serieux,
sur vn corps enfantin,
qui dans sa petitesse faisoit
déja respecter sa grandeur ?
Lors chacun ne conclud-il
pas d’vn commun suffrage,
que le Ciel s’estoit épuisé à
nous combler de ses faueurs,
en versant sur ce petit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 67. Anonyme. QVATRIESME ET SVITTE DV PREMIER DISCOVRS... (1649) chez Jacquard (Nicolas) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 4. Voir aussi C_7_36 (partie 1), C_7_37 (partie 2), C_7_38 (partie 3), A_2_33 (partie 1), A_2_37 (partie 3) et B_4_11 (partie 1). Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : C_7_39. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-09-30 08:13:51.

  Méprisez, MADAME, méprisez ces faux
luisans qui vous conduisent insensiblement
en des precipices, méprisez les flatteries d’vn
Estranger qui vous enchantent, méprisez les
conseils de ces Politiques qui cherchent leur
salut dans la perte de vôtre Royaume, suiuez
les sentiments que vôtre naissance vous suggere,
embrassez enfin le Conseil de tant de
sages Politiques ; de qui l’experience blanchie
dans les affaires doit rendre à nôtre Monarchie
l’éclat de sa premiere gloire.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 68. Anonyme. SVITTE DE LA RENCONTRE INOPINÉE DE MARS ET... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Partie 2. Voir aussi C_9_59 (partie 1) et A_8_46 (partie 1). Référence RIM : M0_3348 ; cote locale : C_9_60. le 2012-12-25 15:35:36.

maladies, ny l’inconstance de
la fortune ne nous puisse rauir quand bon leur semblera.   Venus. Cypris, ie conçois la pointe de ton raisonnement : &
tu veux demander si l’amour d’election est plus excellent
que celuy d’inclination. Pour dire vray, aymer par inclination
c’est plustost vn effet de nostre temperamment que
de nostre choix ; & vne personne ne nous a pas beaucoup
d’obligation de faire vne chose de laquelle nous ne pouuons
nous empescher ; c’est aymer sans estre aymé : brusler
sans échauffer ?

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 69. Du Tillet [signé]. Arrest de la Cour DE PARLEMENT, EN FAVEVR... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 4 pages. Langue : français. Du 27 avril 1649. Avec privilège.. Référence RIM : M0_265 ; cote locale : A_1_85. le 2012-03-26 06:58:27.

particulier à se pouruoir
pardeuant les Iuges ordinaires pour la diminution
pretenduë qu’il peut deuoir, d’vn
quartier d’arrerages des rentes foncieres & autres
constituées pour la construction des bastimens
des Maisons dont les Locataires se trouuent
deschargez, defenses au contraire. FAICT
en Parlement le vingt-septiéme Auril mil six
cens quarente-neuf.  

Signé, DV TILLET. Collationné à l’original par moy Conseiller Secretaire
du Roy & de ses Finances.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 70. G. D. B. [signé]. LA NAISSANCE D’VN MONSTRE ESPOVVENTABLE.... (1649) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. La page de titre est en page 2. Signature et date au colophon.. Référence RIM : M0_2524 ; cote locale : C_6_33. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-16 14:38:16.

ce
prodige n’a pas pris naissance sans quelque permission diuine
& pour nous aduertir de quelque sinistre accident.
Dieu vueille destourner ces fleaux de dessus nos testes,
& des habitans du Royaume de France. Mon cher Cousin,
c’est tout ce que i’auois à vous escrite, pour le present
Dans vne autre saison nous aurons peut estre quelque
chose plus serieux ou iouial. De Calais ce 27. Feurier
1649.   Vostre tres-humble & affectionné
Cousin & amy, G. D. B.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 71. G. D. B. [signé]. LA NAISSANCE D’VN MONSTRE ESPOVVENTABLE.... (1649) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. La page de titre est en page 2. Signature et date au colophon.. Référence RIM : M0_2524 ; cote locale : C_6_33. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-16 14:38:16.

ce
prodige n’a pas pris naissance sans quelque permission diuine
& pour nous aduertir de quelque sinistre accident.
Dieu vueille destourner ces fleaux de dessus nos testes,
& des habitans du Royaume de France. Mon cher Cousin,
c’est tout ce que i’auois à vous escrite, pour le present
Dans vne autre saison nous aurons peut estre quelque
chose plus serieux ou iouial. De Calais ce 27. Feurier
1649.   Vostre tres-humble & affectionné
Cousin & amy, G. D. B.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 72. Saint-Joseph (révérend... . CATECHISME DES PARTISANS, OV RESOLVTIONS... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission. Autre édition de C_1_7. Voir aussi C_1_8 (suite). Dans Choix I de Moreau. Pièce 31 sur les 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_652 ; cote locale : D_1_9. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 10:30:55.

CATECHISME
DES PARTISANS,
OV
RESOLVTIONS THEOLOGIQVES
touchant l’Imposition, Leuées & Employ
des Finances, Dressée par Demandes & Responces, pour plus
grande

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 73. Anonyme. A NOSSEIGNEVRS DE PARLEMEMT. (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 3 pages. Langue : français. Sans page de titre. Le titre porte la coquille "parlememt" pour "parlement".. Référence RIM : M0_6 ; cote locale : C_9_16. le 2013-02-21 08:44:52.

tant de témoignages d’vne hayne si haute
ment & si constamment declarée contre les Supplians : apres tant
de marques si sensibles & si reïterées d’vn interest personnel &
particulier, il ne seroit pas iuste que ledit sieur premier President
demeurast leur Iuge. CE CONSIDERE, Nosseigneurs ; attendu ce que dessus,
il vous plaise de vos graces ordonner que ledit sieur premier President
s’abstiendra de la connoissance & de la deliberation des informations
Et vous ferez bien.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 74. Anonyme. DISCOVRS POLITIQVE, Sur le tord que le Roy... (1652) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi [?] à Paris [?] , 14 pages. Langue : français, latin. Jouxte la copie imprimée a Bordeaux.. Référence RIM : M0_1136 ; cote locale : B_20_23. le 2013-01-25 09:09:21.

les Politiques prononcent que c’est
vne affaire de dangereuse consequence ; & tous les
François sont en transe voyant reuenir de l’exil l’ennemy
de l’Estat, (declaré tel par la voix de la Iustice
de tous les Parlemens) auec des troupes estrangeres,
& le titre de Generalissime des armées du Roy. Ie
laisse à vn chacun à faire diuerses reflexions particulieres
sur ce point de la fortune publique ; & presente
les miennes à la France, que ie croy deuoir estre iugées
les plus à propos, & les plus importantes,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 75. Anonyme. HARANGVE DV ROY, FAITE A TOVS SES PEVPLES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1561 ; cote locale : B_1_26. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-03-26 03:03:07.

de
vostre bien & de vostre vie eternelle & perissable. Dieu fit bien massacrer quatorze ou quinze mille Israëlites,
pour auoir seulement murmuré contre leur Prince.
On ne sçaoroit outrager les Roys sans outrager toute la nature.
Dieu de qui ils sont les viuantes images, s’interesse
trop pour leur personne, & le respect que vous leur deuez
est si grand, qu’il semble estre deffectueux, s’il ne s’estend
pas jusques à celuy qui leur a donné l’estre.

FIN

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 76. Anonyme. LE CINQVIESME BABILLARD DV TEMPS EN VERS... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 5 de 6, de C_2_15_1 à C_2_15_6. Référence RIM : M0_556 ; cote locale : C_2_15_5. Texte édité par Site Admin le 2013-02-09 02:36:26.

ont iuré par leur serment
Qu’ils seront pour le Parlement,
Comment disent-t’ils de courage
Soufrirons nous qu’on face outrage
Au plus illustre Parlement
Qui soit dessous le firmament,
Nenny nenny ie vous asseure
Qu’aucun de nous ne se pariure,
Nous sommes tous prests de mourir,
Et le parlement secourir.
Voila comme chacun se porte
A nous defendre de la sorte
Nous en deuons tous en ce lieu
Bien humblement remercier Dieu.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 77. Anonyme. LE COVP D’ESTAT DE LA GVYENNE presenté à... (1651) chez Dubois (Gilles) à Paris , 15 pages. Langue : français. Sur l'imprimé à Bordeaux.. Référence RIM : M0_799 ; cote locale : B_6_39. Texte édité par Site Admin le 2013-02-09 08:08:31.

LE COVP
D’ESTAT
DE LA
GVYENNE
presenté à Monseigneur le Prince
DE CONDÉ,
& à Messieurs de Bordeaux;
OV
REMONSTRANCE
A TOVS LES ORDRES
DE LA

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 78. Anonyme. LE COVP D’ESTAT DE LA GVYENNE presenté à... (1651) chez Dubois (Gilles) à Paris , 15 pages. Langue : français. Sur l'imprimé à Bordeaux.. Référence RIM : M0_799 ; cote locale : B_6_39. Texte édité par Site Admin le 2013-02-09 08:08:31.

LE COVP
D’ESTAT
b/>
DE LA
GVYENNE
presenté à Monseigneur le Prince
DE CONDÉ,
& à Messieurs de Bordeaux;
OV
REMONSTRANCE
A TOVS LES ORDRES
DE LA PROVINCE. Sur l’imprimé à Bordeaux.

A PARIS,

Chez GILLES DVBOIS,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 79. Anonyme. LE COVRIER ESTRANGER, CONTENANT LA LETTRE DE... (1649) chez Alliot (Gervais), Langlois (Jacques) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_826 ; cote locale : C_1_45. le 2013-07-08 09:28:17.

de sçauoir
dudit Enuoyé quelle charge & creance il auoit. Et ayant esté rapporté qu’il auoit
lettre de creance, addressante à la Cour de la part dudit Archiduc, a esté fait entrer
ledit Enuoyé, qui a pris place au bang du Bureau & proche vn de Messieurs,
assis & couuert, presens les Gens du Roï mandez, s’est leué & descouuert, a presenté
à la Cour vne petite lettre cachetée dont la teneur ensuit.   Messieurs, Ie vous enuoye le Porteur de cette qui vous dira de
ma part, ce que ie luy ay enchargé, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 80. Anonyme. LE GENIE FRANÇOIS, PARLANT AV ROY POVR LA... (1652) chez [s. n.] à Paris , 19 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1494 ; cote locale : B_16_54. le 2013-07-27 07:45:07.

on luy arrache,
Plus luy en reuient à foison.   Ce Roy tant regretté ne souffrit iamais
qu’aucun dominast dans son Royaume, & qu’il
osast manier à sa discretion les affaires de son
Estat. SIRE, ne deuriez-vous pas suiure ses traces
& ses vertus heroïques, & tãt de belles actions
qui feront reuiure sa memoire aux siecles à venir ?
Vous auez permis qu’vn Estranger Fauory
gouuernast par vn lõg-temps vostre Royaume,
mais auec tant d’imprudence & de confusion,
& pour son interest

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 81. Anonyme. LE HEROS PARISIEN AVX VRAIS FRANCOIS (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_50. Référence RIM : M0_1627 ; cote locale : A_4_13. le 2013-08-29 22:59:55.

à present, ie ne l’ay aduancé que pour
son interest, & pour sa gloire. Et toy, qui void ces
lignes, en verité voudrois tu soupçonner mes intentions
de quelque amour propre? voudrois-tu en
douter? Non, ie te le iure, ie ne le fais ny pour bien
dire, ny pour bien parler, mais pour bien exciter, mais
pour porter la rage au cœur d’vn ennemy si abominable.
Au Courage donc, François, au Courage: perir, où
vaincre: remporter le dessus, ou mourir. Hé! ne nous
souffrons point accabler soubs nostre propre faix: soubs
le rapt, que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 82. Anonyme. LE IVGEMENT DONNÉ CONTRE LES TRAITTANS,... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1771 ; cote locale : C_5_71. le 2013-09-03 16:12:45.

y establis, iusques à ce qu’ils eussent obey, exploits
de significations dudit iugement faites ausdits
accusez en leurs domiciles : Procez verbaux d’adiournement
à trois briefs iours à eux donnez à son de trompe
& cry public, les defauts obtenus contre lesdits accusez
à faute de comparoir : Requeste à nous presentée
par le Procureur desdits accusez, pour estre exoniez
à cause de leur maladie & grande indisposition causée
d’apprehension & de crainte, & pour raison de quoy ils
se sont absentez promptement sur la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 83. Anonyme. LE LYS FLEVRISSANT CVLTIVE PAR LA PAIX. (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi C_3_105. Référence RIM : M0_2337 ; cote locale : A_5_22. le 2013-09-03 23:07:23.

en deroute les legions Romaines;
qui ont rauagé le Capitole; qui ont apris aux autres
nations à secoüer le ioug de la domination Romaine, & qui ont donné de la peur à leurs Aigles. Ie
pourrois dire auec le Prince des Orateurs, que par vn
secret de la Prouidence l’Italie auoit esté entourée de
hautes montagnes, comme d’autant de remparts
pour en deffendre l’entrée aux François, & il adiouste
que ce peuple n’eust pû souffrir que Rome eust esté la
maistresse de l’Vniuers. Comme il est vray de dire que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 84. Anonyme. LE MANIFESTE DV COMTE D’HARCOVRT, SVR SON... (1652) chez Larru (Samuel de) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_2392 ; cote locale : B_13_65. le 2013-02-09 14:25:19.

DV COMTE-d’Harcout,
sur son arriuée en la Ville de
Brissac, faisant cognoistre le dessein du Card.
Maz. de s’emparer de cette forteresse, qui
estoit le sujet de sa retraitte hors de France. IL est tres-important que chacun sçache les raisons
qu’à eu le Comte d’Harcourt, d’accepter la charge
de Gouuerneur de la Forteresse de Brissac en Brisgor,
pour le iustifier des calomnies qu’on a semées par la
France à dessein de décrier sa conduite, pendant le
temps qu’il a esté General de l’Armée du Roy en
Guyenne, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 85. Anonyme. LE MERCVRE DE LA COVR, OV HISTOIRE COMIQVE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Partie 5 sur 5. Ensemble de B_18_1 à B_18_5. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_2452 ; cote locale : B_18_5. Texte édité par Site Admin le 2013-02-09 16:06:17.

si rauy, que ie
pourrois dire comme S. Pierre disoit vn iour au
Mont Tabor, Faciamus hic tria tabernacula vnum
Regi alterum mihi & vltimum vobis Et de fait, ie
suis tout resolu de vous establir icy, & de mander
quantité de Presidens & Conseillers de Paris
que i’ay gagnez, mediantibus istis, aussi bien le
Parlement de Paris est si vieux qu’il radote, il
en faut faire vn nouueau. I’ay desia le President
de Nouion, qui est à moy en payant, comme dit
l’autre, ie le feray le Chef de cet auguste Corps.   Mais

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 86. Anonyme. LE MIROIR FRANÇOIS REPRESENTANT LA FACE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2480 ; cote locale : C_6_22. le 2013-09-21 15:43:02.

l’effect cessera :
ce sont mouches guespes, faites leur perdre cet esguillon, elles seront
inutiles. Vn Crassus fut apres sa mort plongé dans vn vaisseau plein d’or pour
auoir trop aimé l’or. Faictes que ceux-cy terminent leur vie dans ces
grands tresors, qu’ils ont esté si cupides d’amasser. En ceste saincte entreprise,
Dieu vous assistera, le peuple vous benira, l’ennemy vous redoutera,
& le profit & la gloire vous en demeureront à iamais.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 87. Anonyme. LE PREMIER COVP D’ESTAT DE LA MAIORITÉ DV... (1651) chez Chouqueux (André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Le nom de l'éditeur est au colophon.. Référence RIM : M0_2846 ; cote locale : B_1_6. le 2013-10-18 15:54:08.

ses subiets: Pour
luy, vn bon Conseil est la gloire du Roy, le maintien
de son authorité, & la terreur de ses Ennemis.
Pour ses subiects, vn bon Conseil est le repos
des peuples, leur seureté & fœlicité toute entiere:
de sorte qu’on peut nommer à bon tiltre ce
Conseil le premier coup d’Estat de la Maiorité
du Roy.   Nous pouuons esperer des trois personnes
que le Roy a esleu pour composer son Conseil,
tous les effects d’vn bon Conseil. Premierement
nous deuons nous promettre de Monsieur le Premier

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 88. Anonyme. LE PREMIER COVP D’ESTAT DE LA MAIORITÉ DV... (1651) chez Chouqueux (André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Le nom de l'éditeur est au colophon.. Référence RIM : M0_2846 ; cote locale : B_1_6. le 2013-10-18 15:54:08.

a esté dans l’impuissance
de faire aucune execution militaire, &
de former aucun Siege cette Campagne, parce
qu’elle n’a point eu d’equipage d’Artillerie, ny de
deniers pour les trauaux d’vn Siege; ce mesme
manquement de fond à seruy pour ne faire passer<lb/> aucun secours d’hommes en Italie, non seulement
pour entreprendre mais pour faire ferme
contre les ennemis, ce qui est cause que les Estats
du Duc de Sauoye ont esté exposez à leur pillage:
Et dans la Catalogne par ceste necessité, nous
sommes reduits à demeurer

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 89. Anonyme. LE PRINCE VENDV, OV CONTRACT DE VENTE DE LA... (1643) chez Paslé (Jean) à Paris , 39 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_66. le 2013-10-18 16:33:18.

la
foy publique ? C’est en vain que les Alemands
vantent tant leur franchise ; la violence de la
maison d’Austriche ne leur sçauroit conseruer la
liberté Germanique, veu qu’elle l’oste mesme
à des Princes Estrangers. De Ratisbonne Dom
Edoüard fut conduit à Grats sous bonne escorte,
& celuy qui auoit tousiours marché comme
Conquerant, se vit mené comme prisonnier.
Voilà le premier degré de la cruauté mesme, qui
a d’abord pris vn innocent pour coupable, qui a
opprimé dans l’Empire le defenseur de

=> Afficher la page


Occurrence 90. Anonyme. LE SALVE REGINA DE MAZARIN ET DES PARTISANS (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 4 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_3578 ; cote locale : A_7_35. le 2013-12-14 14:22:26.

de bouche,
La satisfaction d’vn pecheur,
Et la componction nous touche
Iusqu’au centre de nostre cœur,
O pia,    
Ces bons Peres qui sont si sages,
Nous ont promis dans nos besoins
La plus grand part de leurs suffrages,
Et nous la part de nos larcins,
O Mater Anna.    
Quand vous direz au Roy, Madame,
Pardonnez à vos Financiers,
Vous verrez que de cœur & d’ame
Ils chanteront tous les premiers.
Amen.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 91. Anonyme. LE SIEGE MIS DEVANT LE PONTEAV DE MER: PAR... (1649) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Avec privilège au colophon, ainsi que la mention: "Imprimé à Saint Germain en Laye, le dixième Mars 1649.". Référence RIM : M0_3670 ; cote locale : A_1_20. le 2013-12-27 11:41:54.

eussent à choisir ou de nous donner matiére
d’en faire autant en bref pour leur sujet, ou de
les employer bien-tost apres pour continüer
sur eux nos victoires.   Le jour précédent, premier de ce mois, le Comte
de saint Aignan parut devant Leurs Majestez
à la teste de trois cens Gentilshommes par luy
assemblez au tour de chez soy, de Poitou, Berry,
Solongne & Blésois, en quatre escadrons de
gens d’armes & deux de fuzeliers: le premier des
gens d’armes commandé par ce Comte, qui tenoit
la droite: le second,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 92. Anonyme. LE TROMPETTE OV HERAVT DV CIEL, Denonçant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 23 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3895 ; cote locale : B_16_38. Texte édité par Site Admin le 2013-04-21 04:19:34.

trois fils qui ont Regné l’vn apres l’autre, & eu femmes capables de perpetuer la Royauté à leur famille & à leur
nom, si ie n’eusse resserré la matrice de leurs espouses
pource que cette Maison de Valois auoit en vn tres mauuais
conseil aupres d’eux ; voila pourquoy ils n’ont point
eu le guerdon de posterité. I’ay fait soir ce grãd Henry,
ce genereux Bourbon sur le Trosne François, quoy qu’il
eust beaucoup plus d’ennemis & dedans & dehors que
de cheueux en teste. Ie l’ay rendu victorieux sur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 93. Anonyme. LE TROMPETTE OV HERAVT DV CIEL, Denonçant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 23 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3895 ; cote locale : B_16_38. Texte édité par Site Admin le 2013-04-21 04:19:34.

  Quant à Louis XIII. son fils, il estoit bon de son naturel ;
mais il s’est laissé mener par le Conseil qui l’a gouuerné
selon le temps de sa vie, aussi a-t’il ressenty & son
peuple ce que cause le mauuais Conseil à vn Prince,
& à ses suiets. Que toutes ces choses & ces exemples, penetrent
vos aureilles, & touchent vostre esprit, ô Roy Louys,
afin de ne tomber aux perils des Princes, qui ne cerchans
que la vengeance sur ceux qu’ils pretendent les
auoir offencez, rebutent tout conseil de misericorde

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 94. Anonyme. LES ARTICLES DES CRIMES CAPITAVX, DONT EST... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_418 ; cote locale : B_12_22. Texte édité par Site Admin le 2013-02-15 03:20:49.

esté, tant en Poictou, Saumur, Blois & autres
lieux, il a permis à ses soldats sans foy ny religion
de commettre des sacrileges, impietez aux lieux
sacrez, violer les filles, consacrer à Dieu, attenter à
la pudicité des femmes & des filles, ruiner, tourmenter,
bourreler, outrager & faire mourir plus
que martyrs quantité de pauures gens de tout âge
& sexe, voller, piller, & desoler les Villes, Bourgs
& Villages, sans vser d’aucune espece d’humanité,
& s’estre mocqué des aduis & remonstrances que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 95. Anonyme. LES HORRIBLES CRVAVTÉS FAITES DANS LES... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1668 ; cote locale : C_5_55. le 2013-02-15 06:15:57.

l’eau infectée a cause
qu’il ont ietté quantité de corps dans les puits. Proche de Farcy ont entré dans vne Eglise qui
estoit assez bien ornée, à cause de la Feste qui auoit
esté le iour precedant, lesquels pillerent tout
à la reserue des saintes Hosties, il y en eut vn pire
qu’vn Diable qui tira vn coup de mousquet contre
le Crucifix, & en suite tous les autres iusques à ce
qu’il tomba à terre : dans la Chappelle il y auoit
plusieurs femmes & filles, ils violerent les plus belle,
les autres les fouëterẽt

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 96. Anonyme. LES HORRIBLES CRVAVTÉS FAITES DANS LES... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1668 ; cote locale : C_5_55. le 2013-02-15 06:15:57.

s’il vous plaist, pour le
soulagement du peuple, & considerez l’estat deplorable
de toutes les Prouinces, soyez le soulagement
du pauure peuple languissant, est-ce pas
assez pâtir & souffrir pour vn homme de neant qui
vient de loing, pour vn Ministre estranger qui
trouble tout l’Estat, qui de long-temps ne pourra
estre en repos, qui ne cherche autre chose que de
vous faire perir & toute la France : Ie prie Dieu que
son dessein ne puisse reussir.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 97. Anonyme. LETTRE ESCRITE DE BOVRDEAVX, Contenant... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Daté au colophon.. Référence RIM : M0_2216 ; cote locale : C_3_87. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-02-20 01:32:48.

de leur
donner le couuert, Ceux des nostres qui y entrerent
en ce temps, estoient la compagnie colonnelle
des Bourgeois, commandée par Monsieur d’Espagnis
Conseiller, encore qu’il fust incommodé
d’vne blesseure qu’il auoit receuë dans vne occasion,
precedente ; Vne compagnie du Regiment
du Parlement, vne compagnie du Regiment de
Sauuebeuf, tous les gardes du mesme Seigneur
de Sauuebeuf, & ceux de du Seroir les derniers
estant sans casaque.   Le dix neuuiesme du courant ceux de la garnison
sortirent au nombre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 98. Anonyme. L’ANTI-NOPCIER, OV LE BLASME DES NOPCES DE... (1649 [?]) chez [s. n.] à Amiens , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_93 ; cote locale : C_2_8. le 2013-02-01 14:09:33.

la force, à bannir la Iustice ;
Ne prepare auiourd’huy ses mains,
Qu’à faire de ton sang, le plus noir sacrifice
De tout les inhumains.    
Apres ce dernier coup de la supréme rage,
Pour qui nos Defenseurs, vont prester leur courage,
Ou plustost leurs fureurs ;
Espere ta reuanche ; on doit punir leurs crimes,
Et desia cent foudres vengeurs ;
Sont tout prests d’immoller aux mourantes victimes
Leurs sacrificateurs.   FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 99. Anonyme. L’EQVIPROQVO DE L’AVTRE MONDE, SVR... (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1272 ; cote locale : C_6_80. le 2013-02-04 15:38:37.

Courier m’ayant apris ce reiglement continua
de la sorte, & me dit qu’il y a enuiron huict iours que
ce mesme reglement auoir causé vn grand bruit au
Royaume de Pluton, & voicy comme cela arriua. La sentinelle des corps de garde aduancé voyant
venir de loing vn homme habillé en Cardinal cria incontinant
le qui va la, demeure, ce Cardinal fut
estonné à ce bruit, car il pensoit entrer en ce Royaume
là comme en l’Eglise en prenant de l’eau beniste,
mais il fut bien trompé quand il ouyt cette sentinelle
appeller le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 100. Anonyme. L’EQVIPROQVO DE L’AVTRE MONDE, SVR... (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1272 ; cote locale : C_6_80. le 2013-02-04 15:38:37.

Cardinal espouuenterent tellement ce Sergent
& cette sentinelle qu’on les vit incontinent dans
vn effroy extraordinaire & vn tremblement non
commun, ce qui les fit fuir en criant, aux armes, aux
armes, le voila venu ce Mazarin, & c’estoit tout ce
qu’ils pouuoient dire, tant ils estoient hors d’alaine, à force de courir & d’auoir peur, car le bruir estoit respandu
par tout que c’estoit le plus meschant de tous
les hommes : la sentinelle moins propre à bien courir
& plus poltronne que le Caporal,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 101. Anonyme. L’ESTROITE ALLIANCE ou la ionction du... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1309 ; cote locale : A_3_25. le 2013-02-06 01:43:02.

qu’il auoit attenté à sa vie; ce crime ne demeura
pas sans punition, il mourut par vne espouuantable effusion de
tout son sang, au mesme lieu où il auoit fait massacrer son frere,
c’est icy vne belle leçon aux grands, qui ne deuroient pas
condescendre si facilement aux volontez de leurs Ministres,
ne sçait-on pas comme Herode Ascalonita sur la seule déposition
de son fils Antipatre, fit égorger ses deux autres enfans,
Alexandre & Aristobule? l’Histoire rougit de la cruauté de
Philippe Roy des Macedoniens qui par vne pure & mal

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 102. Anonyme. L’OMBRE DE MANCHINY A PARVË A MAZARIN. ET... (1652) chez Jacquet (M.) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2589 ; cote locale : B_11_30. le 2013-06-09 10:07:05.

mon cher Nepueu qui vient consoler
le déplaisir que i’ay de ta mort, ie croy
que tu as entendu mes plaintes, & que
touché de pitié tu tes transporté icy pour
essuyer mes larmes: Ainsi parloit Mazarin
qui n’auoit les yeux qu’à demy ouuérs,
>
n’estant pas encore bien d’esenueloppé
de son sommeil, & n’auoit pas enuisagé
l’Ombre de Manchiny qui estoit
au cheuet de son lict, laquelle estoit de
posture assez hydeuse, & comme de feu,
mais l’ayant appercuë fut si fort effrayé
qu’il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 103. Anonyme. L’OMBRE DE MANCHINY A PARVË A MAZARIN. ET... (1652) chez Jacquet (M.) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2589 ; cote locale : B_11_30. le 2013-06-09 10:07:05.

que tu as entendu mes plaintes, & que
touché de pitié tu tes transporté icy pour
essuyer mes larmes: Ainsi parloit Mazarin
qui n’auoit les yeux qu’à demy ouuérs,
n’estant pas encore bien d’esenueloppé
de son sommeil, & n’auoit pas enuisagé
l’Ombre de Manchiny qui estoit
au cheuet de son lict, laquelle estoit de
posture assez hydeuse, & comme de feu,
mais l’ayant appercuë fut si fort effrayé
qu’il vouloit s’enfuїr, mais il ne peut; car
il s’entit vne telle pesenteur par tout

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 104. Anonyme. L’OYE ROYALLE TIRÉE DEVANT LEVRS... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 11 pages. Langue : français. Voir aussi B_4_12. Référence RIM : M0_2586 ; cote locale : C_8_11. Texte édité par Site Admin le 2013-06-10 08:12:46.

zele,
Et monstrer plus que les genoux.
I’aperçoy là de ieunes foux
Qui sans doute ont querelle ensemble,
Qu’ils font de bruit, helas ie tremble !
Ce sont de ces méchans Laquais
Qui troublent si souuent ma Paix.
Mais que veut cette Flote entiere
Qui vient & va sur la Riuiere ?
Pourquoy ces Bateaux si bien peints ?
On doit auoir de grands desseins
Puis qu’on fait vn tel équipage,
Peut-estre on prepare vn Voyage
Pour faire aller des Habitans
En Canada par ce beau-tems.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 105. Anonyme. L’OYE ROYALLE TIRÉE DEVANT LEVRS... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 11 pages. Langue : français. Voir aussi B_4_12. Référence RIM : M0_2586 ; cote locale : C_8_11. Texte édité par Site Admin le 2013-06-10 08:12:46.

m’en tremble tousiours :
Helas quel grand bruit de Tambours !
Helas quel grand bruit de Trompetes,
Ces affaires sont bien secretes
Pour mon pauure petit cerueau.    
Mais-pourquoy ce combat nouueau ?
Voicy des Gens sur la Riuiere
Qui vont d’vne façon Guerriere
Iouster sur le bout d’vn Bateau
Pour se faire tomber dans l’eau.
Voicy desia l’vn qui balance,
L’autre tient bon, l’autre s’élance,
L’autre choque auec grand effort ;
Ah que ce pourpoint noir est

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 106. Anonyme. L’OYGNON, OV L’VNION, QVI FAIT MAL A... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2638 ; cote locale : C_8_12. le 2013-06-10 08:47:07.

destinées,
Astres qui sur nostre horizon,
Ramenez la belle saison,
Aprés tant de tristes iournées !
Que vos soings les fruicts de nos vœux
Fassent pour vous & nos nepueux
Tout ce que le Ciel vous inspire
Pour vn peuple persecuté,
En rendant à ce grand Empire
Sa premiere felicité.    
Des commencements si prosperes
Nous flattent d’vn siecle plus doux :
Et l’Estat vous regarde tous
Comme ses veritables Peres ;
Ce tiltre vous est glorieux,
Et toute la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 107. Anonyme. L’OYGNON, OV L’VNION, QVI FAIT MAL A... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2638 ; cote locale : C_8_12. le 2013-06-10 08:47:07.

les harpies
Qui s’engraissent de tes mal-heurs,    
C’est vne venimeuse insecte
Qui cause la mortalité,
Et qui flattant l’authorité,
La rend odieuse & suspecte :
Ces grands voleurs dignes des fers,
Ne doiuent point estre souffers
Auec vn commerce si lasche,
Tous leurs supposts soient abolis,
Et ne souffrez plus vne tache
Qui ternit l’esclat de nos lis,
Vainement les hommes d’affaires,
Taschent de diuertir leur sort,
La fortune ne faict essort
Que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 108. Anonyme. OBSERVATIONS CVRIEVSES, SVR L’ESTAT ET... (1649) chez Alliot (Gervais), Langlois (Denis), Langlois (Jacques) à Paris , 31 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_40. Référence RIM : M0_2568 ; cote locale : A_6_85. le 2013-02-22 05:02:28.

de treize ans qui a expié ses
fautes, fut mis en liberté quelque temps auant la mort du Mareschal
d’Ancre. Il est marié en secondes nopces à vne fille de
la maison de Nargonne en Picardie. Il signe Charles,
c’est à dire
bastard de Valois. Le Comte d’Alez son fils est Gouuerneur de Prouence; c’est luy
qui arresta le Prince Casimir. Il a espousé la veufue du Comte de
Torigny qui fut tué en düel par le Baron de Bouteuille, qui depuis
en l’année mil six cens vingt-sept eut la teste trenchée en la
place de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 109. Anonyme. RECIT VERITABLE De ce qui s’est passé en... (1652) chez Laureau (Laurent) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3013 ; cote locale : B_8_42. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-02-23 14:30:46.

de balles, de fusils & pistolets,
ayant pres de vingt pensionnaires chez luy, &
quantité d’armes. Le sieur Thomas de Courcelles, marchand
de cheuaux, demeurant au fauxbourg saint Germain. Vn Maistre d’Hostel du Mareschal d’Estrée,
logé ruë S. Honoré. Vn Auditeur des Comptes de Dijon, logé
ruë S. Antoine. Le sieur Michel Philippes Partisan. Vn Receueur des Tailles de la Generalité de
Bourges, logé aux Marests du Temple.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 110. Anonyme. RELATION DE CE QVI S’EST PASSÉ EN LA... ([s. d.]) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Bordeaux. Voir aussi C_9_29. Référence RIM : M0_3127 ; cote locale : A_8_4. Texte édité par Patrick Rebollar le 2013-02-24 14:10:49.

sur l’aduis qu’on nous donna que
Monsieur d’Espernon se vouloit saisir du Palais, &
voyant venir de toutes parts ceux qu’il a mandez dans
la Prouince, où nous esperons toutes fois que son credit
se trouuera fort court, aussi bien que dans la ville, car
le bateau de la poste d’Agen ayant paru chargé de Noblesse
& de munitions qui gagnoit le Chasteau Trompette,
a esté contraint d’aborder à la porte du Palais,
où s’estant mis en deffence il y en a eu de tuez, & le reste
auec le bagage a esté pris, & ces

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 111. Anonyme. RELATION DE LA PAIX DE LA VILLE DE BORDEAVX,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_28. Référence RIM : M0_3137 ; cote locale : A_8_47. le 2013-02-24 14:19:13.

prudente conduite de Monseigneur l’Archeuesque,
qui n’a rien obmis de tout ce qu’il a creu
pouuoir contribuer à l’accomplissement de cét
ouurage si important pour le seruice de leurs Maiestez,
ce qui luy a gagné les cœurs & les affections
de tous les Corps & des peuples de la ville
de Bordeaux, & de la Prouince, comme il y en a
desia des preuues par les remerciemens qui luy
sont faits tous les iours de tout le monde tant en
general qu’en particulier.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 112. Anonyme. RELATION DE LA PAIX DE LA VILLE DE BORDEAVX,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_47. Référence RIM : M0_3137 ; cote locale : C_9_28. Texte édité par Site Admin le 2013-02-24 14:18:14. Sortant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 113. Anonyme. RELATION DE TOVT CE QVI S’EST FAIT ET... (1652) chez Maret (veuve de Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Bordeaux.. Référence RIM : M0_3141 ; cote locale : B_7_31. le 2013-02-25 07:35:05.

deux Armées
estant si proches ne se retireront pas sans
Combat, & que l’euenement reüssira à la gloire
de Monsieur le Prince, & au bien des Peuples qu’il deffend. Ce que nous pouuons raisonnablement
esperer de la valeur de ce grand Prince,
du courage & de la fidelité de ses Troupes;
mais sur tout de la Iustice de sa cause, & des
vœux que font incessamment tous les Peuples
de cette Prouince pour la prosperité de ses
Armes.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 114. Anonyme. RESPONSE DE MONSIEVR LE PRINCE DE CONDÉ... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 19 pages. Langue : français. Voir aussi B_7_56 et B_14_15. Référence RIM : M0_3410 ; cote locale : B_6_27. le 2013-03-03 07:35:55.

2013-03-03 07:35:55

français _equipe_mazarinades
"/> Première importation du fichier

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 115. Anonyme. SVITE DV SOLDAT BORDELOIS, CONTENANT LES... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Bordeaux, par Michel Millange. Partie 2. Voir aussi C_10_15 (partie 1), A_7_39 (partie 1) et A_7_40 (partie 2). Référence RIM : M0_3677 ; cote locale : C_10_16. le 2013-02-11 14:29:47.

où il fut honorablement enseuely. Sa mort acheua
de precipiter nos gens, & les rendit si fort espouuantez,
qu’ils furent incapables de se r’allier
quelque effort qu’en fist, Monsieur le Marquis de
Chamberet son fils, qui se sentant blessé se sauua
dans nos Nauires. Ceux qui commandoient & combattoient dans
deux fregattes armées chacune de dix ou douze
pieces de canon, & force mousquets, les abandonnerent
pour se sauuer dans l’Admiral & ailleurs,
& par cette insigne lascheté laisserent ces

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 116. Anonyme. SVITTE DE L’ORPHEE, AVEC LES BACCHANTES OV... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 2. Voir aussi C_8_9 (partie 1). Référence RIM : M0_2634 ; cote locale : C_8_10. le 2013-06-10 08:30:24.

orteil & ma fressure :
I’aurois vû de moins mauuais œil
Mouche ardente sur ton orteil,
Faut-il qu’en dançant sur l’herbette
Cloton t’ait donné la gambette,
Quelle t’ait fait boiter plus bas
Qu’vn encloüé cheual de bas,
Ou pour te pleindre en plus haut stile
T’ait ferve au pied comme Achile.
Pauurette, qu’en toy i’ay perdu,
Ton lezard m’a le plus mordu,
Apres toy dans quelle trouuaille
puis-ie trouuer femme qui vaille :
Apres toy qui me valois bien

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 117. Anonyme. SVITTE ET NEVFIESME ARRIVÉE DV COVRIER... (1649) chez Haye (Rolin de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 9 de 12, de C_1_40_01 à C_1_40_12. Voir aussi E_1_126 (partie 3). Référence RIM : M0_830 ; cote locale : C_1_40_09. Texte édité par Site Admin le 2013-03-06 01:05:10.

de petit pain d’vne ou deux
liures ; & ceux de gros pain, depuis vne iusques à six liures, auec deffenses
à eux d’en cuire d’autre façon ny de plus grand, & à ce que le peuple
tirast soulagement des bleds & farines qui arriuent iournellement
à Paris, ladite Cour a ordonné qu’ils seroient menez à la Halle, pour
estre distribuez aux Boulangers & Paticiers à grãde mesure, & au peuple
à petite mesure : & pour l’execution deputa des Cõmissaires pour
estre presens, & tenir controole de ce qui seroit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 118. Davenne, François [?]. LETTRE PARTICVLIERE DE CACHET envoyée par... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 36 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2250 ; cote locale : C_3_9. le 2013-02-20 02:03:10.

sur son départ vers la Guyenne, fait bien voir qu’il l’amuse,
auec les ordres qu’il luy laisse, comme si sa Majesté, ainsi qu’vn
autre Sainct Louis, s’en alloit faire le voyage d’outre mer. Il luy
donne plus de beurre que du pain ; & pour le mieux coucher en
jouë, il luy fait des comptes à faire dormir de bout. Et son Altesse
au contraire qui fait la resoluë, se voyant flattée sous pretexte
de cette puissance, ne se soucie guere que trois Princes soient à
la mercy de ce Lyon, qui leur tient le poignard dans le sein, ny
du Roy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 119. Demophile. DESCRIPTION DES VIES, MOEVRS, ET FACONS DE... (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore), Maucroy (Estienne) à Paris , 27 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi [M0_493] de 1650.. Référence RIM : M0_1059 ; cote locale : A_2_31. le 2013-11-20 03:45:03.

choses
plus solides, & materielles. Leur bouche y contribuë
beaucoup, estant si longue & large, qu’on la
peut comparer à la gueule de ce Behemoth engloutissant
des fleuves, & qui les laisseroit faire ils ne
mangeroient, & n’avalleroient pas seulement des
campagnes, prairies, vignes, bois, estangs, terres,
seigneuries, bourgs, villes, provinces, mais des
Royaumes entiers, voire tout le monde. Leur langue
se trouve aussi double que celle des veaux marins,
plus aiguë qu’vn glaive, venimeuse, & mortelle
que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 120. Sipois, Cermier de (P. A. N.)... . LETTRE DV SIEVR CERMIER DE SIPOIS, A... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signature au colophon. Voir aussi C_3_49. Référence RIM : M0_2198 ; cote locale : A_5_87. le 2013-02-19 11:18:32.

LETTRE
DV SIEVR
CERMIER
DE

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 121. Sipois, Cermier de (P. A. N.)... . LETTRE DV SIEVR CERMIER DE SIPOIS, A... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signature au colophon. Voir aussi C_3_49. Référence RIM : M0_2198 ; cote locale : A_5_87. le 2013-02-19 11:18:32.
plus iustement adresser qu’à vous, dans vn
temps où l’on ne voit plus se semble, regner
par toute la France, que le desespoir & la fureur Vous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 122. Sipois, Cermier de (P. A. N.)... . LETTRE DV SIEVR CERMIER DE SIPOIS, A... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signature au colophon. Voir aussi C_3_49. Référence RIM : M0_2198 ; cote locale : A_5_87. le 2013-02-19 11:18:32.

cette Pallas d’Homere, qui pouuez
mieux qu’aucun autre arrester, par vos sages conseils,
tant d’espées tirées de toutes parts; non pas contre des
Agamemnons, ny contre des rauisseurs, mais contre les
pauures sujets du Roy: à qui apres auoir tout rauy,
on veut encore oster la vie. Il faudroit que vous eussiez
le cœur plus dur que le bronze & le marbre, pour n’estre
pas touché de compassion, & n’auoir pas mis ordre
à tant de miseres. Si vostre Altesse Royale auoit esté
informée de la cruauté qui s’est exercée par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 123. Sipois, Cermier de (P. A. N.)... . LETTRE DV SIEVR CERMIER DE SIPOIS, A... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signature au colophon. Voir aussi C_3_49. Référence RIM : M0_2198 ; cote locale : A_5_87. le 2013-02-19 11:18:32.
de soye.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 124. Sipois, Cermier de (P. A. N.)... . LETTRE DV SIEVR CERMIER DE SIPOIS, A... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signature au colophon. Voir aussi C_3_49. Référence RIM : M0_2198 ; cote locale : A_5_87. le 2013-02-19 11:18:32.

que
vous estes d’vn naturel extremément doux & misericordieux;
Et voila pourquoy aussi chacun se persuade assez
qu’il faut de necessite que l’on vous ait celé toutes ces
barbaries. Ie ne sçaurois dissimuler l’extreme ioye que
ie ressentis il y a quelques iours, lors que i’appris d’vn
Grand, que quelque personne affectionnée au bien public,
faisant entendre à vostre Altesse Royale, que certains
bruits couroient par le Royaume, que les affaires
n’estoient pas encor bien pacifiées du costé de la Cour,
& que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 125. Sipois, Cermier de (P. A. N.)... . LETTRE DV SIEVR CERMIER DE SIPOIS, A... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signature au colophon. Voir aussi C_3_49. Référence RIM : M0_2198 ; cote locale : A_5_87. le 2013-02-19 11:18:32.

encor Paris comme vne victime
que l’on desiroit immoler à la premiere occasion; Elle
luy fist responce que iamais cela ne se feroit de son consentement,
& que si les affaires passées estoient à recommencer,
l’on se garderoit bien d’entreprendre chose
semblable. Voila, Monseigneur, vne parole que tous
les bons François doiuent repeter comme vn oracle;
puis que c’est en effet vn gage tres-precieux de leur future
asseurance, & vn témoignage asseuré que la paix
que vous nous auez donnée, n’est pas simulée &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 126. Sipois, Cermier de (P. A. N.)... . LETTRE DV SIEVR CERMIER DE SIPOIS, A... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signature au colophon. Voir aussi C_3_49. Référence RIM : M0_2198 ; cote locale : A_5_87. le 2013-02-19 11:18:32. il n’y a plus de foy: & c’est de là que n’aist
assez souuent la ruyne, non seulement des particuliers
& des familles,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 127. Sipois, Cermier de (P. A. N.)... . LETTRE DV SIEVR CERMIER DE SIPOIS, A... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signature au colophon. Voir aussi C_3_49. Référence RIM : M0_2198 ; cote locale : A_5_87. le 2013-02-19 11:18:32.
apud plutur. Offic. liu. 1. Cic. 1. Offic. Curse l. 8. Ce Philippes estant mort, & Perseus son fils luy ayant
succedé à la Couronne, Onesimus, Gentilhomme Macedonien,
qui auoit esté l’vn des plus fidelles conseillers
de Philippes, remonstra par plusieurs fois au Roy Perseus,
qu’il deuoit à l’imitation de son pere, tenir tousiours
dans ses mains, & lire le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 128. Sipois, Cermier de (P. A. N.)... . LETTRE DV SIEVR CERMIER DE SIPOIS, A... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signature au colophon. Voir aussi C_3_49. Référence RIM : M0_2198 ; cote locale : A_5_87. le 2013-02-19 11:18:32.

qu’il pourroit ce
traitté, pour le faire obseruer inuiolablement: Perseus
d’abord se moqua des remonstrances d’Onesimus; mais
comme il vit qui luy repetoit si souuent vne mesme leçon,
il le disgracia & l’eut pour suspect. Si bien que se
bon Gentilhomme fut contraint, pour sa plus grande
seureté, de se retirer à Rome. Qu’arriua-t’il enfin? Perseus
ayant fait vn grand amas de deniers, & s’estimant
assez fort pour soustenir les Romains, rompit peu à peu
les articles de la paix l’vn apres l’autre; si bien

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 129. Sipois, Cermier de (P. A. N.)... . LETTRE DV SIEVR CERMIER DE SIPOIS, A... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signature au colophon. Voir aussi C_3_49. Référence RIM : M0_2198 ; cote locale : A_5_87. le 2013-02-19 11:18:32.

les Romains d’enuoyer contre luy Paulus Æmilius
à la teste d’vne Armée, qui en moins d’vn mois se saisit
de toute la Macedoine, & prit Perseus prisonnier auec
son fils, qui furent menez en triomphe à Rome, où
apres cela ils moururent miserablement dans vne prison. Voila, Monseigneur, ce qu’il a profité à Philippes
de garder sa foy, il fut paisible dans son Royaume, chery
de ses sujets & honoré des estrangers: & au contraire
ce qu’a gagné Perseus pour auoir voulu contreuenir au
traitté qu’il auoit fait. Or il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 130. Anonyme. ADVIS DV MAVVAIS RICHE A MAZARIN. (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Référence RIM : M0_512 ; cote locale : A_2_9. le 2014-12-07 10:21:03.

te donneroit
bien pour la rançon de son Roy: mais souuiens
toy que tu ne sçaurois iustement retenir le
plus prccieux de ces tresors iniustement enleué
que tu dois le luy rendre auec les autres gratuitement,
& qu’il faut te disposer à rendre conte à
Dieu des larmes & du sang que luy couste ce
qu’elle n’a point recouuré, & ce que malgré ta
malice elle l’a recouurer. C’est l’àuis qu auoit à
te donner, MAZARIN, Ton amy tres-affectionné
Le Mauuais Riche.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 131. Anonyme. ADVIS HORRIBLE ET EPOVVENTABLE POVR DETRVIRE... (1652) chez Croq (Jean du) à Paris , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_515 ; cote locale : B_12_29. le 2014-11-29 14:55:49.

interroge les nommez
Mazille, de la Noix, de la Paillere,
de l’Estoille, de Chastelin, & d’autres
que ceux-cy indiqueront; &
Dieu fera découurir des choses estranges, & les abominations qui
se sont pratiquées, & se pratiquent
tous les iours dans Paris. Apres
cecy l’on verra vne Confession generale
& testamentaire de ladite
Magdelaine Bauant, la plus horrible,
& la plus épouuentable qui se
puisse imaginer ny conceuoir.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 132. Anonyme. ALMANACH DE LA COVR, Pour l’An 1649. faict... (1649) chez [s. n.] à Tours , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_61 ; cote locale : C_2_3. le 2014-12-02 15:53:40.

sont bas comme la Subsistance,
Mais des Prouinciaux la lasche resistance,
N’empesche le Soldat de nous venir brauer.  

DECEMBRE.  
Il ne faut oublier l’Abbé de la Riuiere,
S’il n’a tout ce qu’il veut, il ne tardera guere,
Vn Prince dessus luy meritoit bien le choix,
Pour estre le dernier qu’il ne se desespere,
Decembre moins que tous a de chemin à faire
Pour paruenir au rang du premier de nos mois.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 133. Anonyme. APOLOGIE DES NORMANS AV ROY POVR LA... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. Référence RIM : M0_113 ; cote locale : A_2_20. le 2014-11-30 13:39:05.

des Temples, les meurtres & les brigandages ont tous esté les instrumens de leur auarice, dont,
Sire, nous eussions fait il y a long-temps des punitions exemplaires,
si vostre figure qu’ils nous presentoient, ne les eust mis à couuert
de nos ressentimens; &amp; si nostre respect pour vostre image ne
nous eust encore force, de baiser les mains qui nous donnoient les
coups de la mort.   Cependant vos Estats sont piliez, tous vos peuples reduits à
la mendicité, nostre Prouince la plus abondante de la France
ne se

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 134. Anonyme. APOLOGIE POVR MONSIEVR DE BROVSSEL... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_128 ; cote locale : B_19_19. le 2014-11-29 15:13:59.

que quand elle est toute
nuë ; outre qu’il faudroit vn discours plus grand &
plus releué que celuy-cy pour estendre & mettre à
descouuert celle de ce parfait Magistrat, & de cét incorruptible
seruiteur du Roy ; c’est ce que nous entreprendrons
dedans l’histoire de sa vie quand sa modestie
le permettra, & que nous voudrons laisser au
public vn pourtraict qui ne luy sera pas moins
agreable que l’original qui luy doit estre si recommendable.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 135. Anonyme. APOLOGIE POVR MONSIEVR DE BROVSSEL... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_128 ; cote locale : B_19_19. le 2014-11-29 15:13:59.

que quand elle est toute
nuë ; outre qu’il faudroit vn discours plus grand &
plus releué que celuy-cy pour estendre & mettre à
descouuert celle de ce parfait Magistrat, & de cét incorruptible
seruiteur du Roy ; c’est ce que nous entreprendrons
dedans l’histoire de sa vie quand sa modestie
le permettra, & que nous voudrons laisser au
public vn pourtraict qui ne luy sera pas moins
agreable que l’original qui luy doit estre si recommendable.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 136. Anonyme. LE VERITABLE ENTRETIEN DE LA REYNE... (1652) chez Pétrinal (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_19_3. Référence RIM : M0_3932 ; cote locale : B_16_5. le 2014-01-04 15:31:43.

la Compagnie, elle
demanda où estoit le sieur Mazarin ? Il luy fut respondu
qu’il estoit en son Oratoire, & qu’il estoit mal disposé :
C’est ce qui causa qu’elle entra aussi en son Cabine, laissant l’Assemblee sans Response, ne leur donnant
pour toute recompense qu’vn adieu.   Nous auons chez nous des Deputez de la Ville de
Paris, dont nous esperons qu’ils auront Audiance au
plus tard mardy ou mecredy, nous vous annoncerons
ce qui se pourra passer de plus particulier.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 137. Anonyme. LES REGRETS DE MADAME LA DVCHESSE DE... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_74. Référence RIM : M0_3082 ; cote locale : B_9_26. le 2014-02-24 15:17:43.


Mais ses pleurs, de sa plainte interrompans le cours,
Et suffoquans sa voix dans sa bouche impuissante,
Firent qu’elle resta, plus morte que viuante,
Et que comme Niobe, on creut à l’approcher,
Qu’on la verroit bien-tost conuertie en rocher.
Enfin ayant vaincu sa foiblesse premiere,
Ce bel astre a repris tant soit peu de lumiere,
Comparable à ces feus que le Ciel reproduit,    
Quand d’vn affreux orage il dissippe la nuict,
Pourtant ce qui luy reste & de sang & de vie,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 138. Anonyme. LES TRAHISONS DESCOVVERTES DE MAZARIN DANS... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi B_13_28. Référence RIM : M0_3793 ; cote locale : B_12_51. le 2014-03-01 10:32:20.

au Roi, à la Reine, à Son Altesse Royalle, au Parlement de Paris,
& au Preuost des Marchands, qu’il conduisoit des Trouppes
leuées à ses despens, le faisant mesme dire au Roi, dans l’Arrest
du Conseil donné en sa faueur, & presentement par vne lascheté
horrible il s’en dédit, croyant rendre Monsieur de Nemours
odieux au Parlement & au Peuple. C’est pour quoi le Roi l’ayant
pris en sa sauue-garde pour vn suiet qui se trouue faux, l’Arrest
demeure nul, & le Cardinal bien condamné & proscript.   Il est

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 139. Anonyme. LES TRAHISONS DESCOVVERTES DE MAZARIN DANS... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi B_12_51. Référence RIM : M0_3793 ; cote locale : B_13_28. le 2014-03-01 10:35:30.

propre Estat, pour fauoriser le restablissement du plus
danger eux ennemy que sa Majesté puisse auoir aupres de sa personne,
puis que se seruant auec audace de persuasions qui ne peuuent
sortir que d’vn esprit aussi interessé, & aussi lasche que celuy
du Mazarin, l’on employe son sacré nom pour exhorter le Parlement,
de s’opposer au passage des vieilles troupes de Monsieur le
Prince, que Monsieur de Nemours conduit en France, pour destruite
la peste publique de ce Royaume, sous pretexte qu’on
les a augmentées de quelques recruës

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 140. Anonyme. LES VERITABLES MOTIFS DE LA RETRAITE DE... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3970 ; cote locale : B_14_45. le 2014-03-12 11:05:22.

la
Reyne, de témoigner luy mesme du rafroidissement à
l’endroit de ce General, de preferer les actions des
autres Chefs aux siennes, & enfin de le mettre mal dans
l’esprit de la Reyne dont il abuse par ses artifices. Iusque-lâ
qu’il a obligé cette bonne Princesse à faire des
liberalités aux autres, sans considerer celuy qui en meritoit
bien quelqu’vne ; Il a fait donner vne rose de diamants
à Monsieur de Turennes, qui vaut bien trois cent
mille franc, luy mesme a fait liberalité au Mareschal
d’Hocquin cour de deux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 141. Anonyme. LES VERITABLES REPROCHES FAITES A IVLES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 4 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3978 ; cote locale : C_9_64. le 2014-03-12 11:09:39.

& vous voulez à present que vous qui ne
l’auez seulement sçeu retenir, la puissiez remettre
Fuyez (vous dis-je encore vn coup) fuyez, & ne
rendez pas ma gloire plus odieuse par vostre plus
de resistance : Autrement si vous me faites reuenir,
ie vous monstreray ce que ie peux quand l’on m’irrite.
Suffit, que si i’estois au terme où les choses sont,
en vostre place, ie serois bien empesché à ce que
i’aurois à faire. Songez hardiment à ce que ie vous
dis & vous ferez bien, adieu.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 142. Anonyme. PARIS EN DVEIL, REFLECHISSANT SVR SON Estat... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 14 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_2693 ; cote locale : B_14_6. le 2014-07-12 07:52:23.

pas plaindre esgallement leur infortune, & sans
prendre part à la gloire, ne suis je pas obligée
d’en prendre tousiours au malheur : Que puis-ie, sinon detester la cause & le pretexte qui les
anime les vns contre les autres, d’vne fureur dont
les animaux ne sont point capables, si ce n’est
enuers ceux qui sont d’vne espece differente de
la leur. Detestable Mazarin, maudit Estranger,
faut il que pour la satisfaction d’vne personne
que tu des-honores, & que tu met en danger de
se perdre auec toy,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 143. Anonyme. PASQVIN OV DIALOGVE A BASTON-ROMPV, Sur les... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_2726 ; cote locale : A_6_64. le 2014-07-12 07:58:24.

Deus & discerne causam meam de gente non sanctâ: ab homine iniquo & doloso erue me.
Ps. 42.   La Ville de Paris au Roy. Quemadmodum desiderat ceruus ad fontes a quarum,
ita desiderat anima mea ad te Rex meus.
Ps. 45. La Ville de Paris à Monsieur le Prince
de Conty. Adiutor & protector meus tu es Domine ne tardaueris;
quoniam circundederunt me mala quorum non
est numerus: comprehenderunt me iniquitates meæ,
& non potui vt viderem. Ps. 39.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 144. Anonyme. REFLECTIONS SERIEVSES ET IMPORTANTES Sur les... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Sans page de titre. Voir aussi B_6_26. Référence RIM : M0_3064 ; cote locale : C_11_23. le 2014-08-11 14:37:23.

& ses Emissaires, nous
veulent perdre, en les perdant, nous ne deuons rien
oublier pour chasser ces Harpies en les conseruant :
Et le sentiment vniuersel de tous les Gens de bien,
est d’aller à Limours supplier Son Altesse Royale,
de reuenir dans cette Ville, à la garde des Bourgeois,
& d’en chasser tout ce qu’il y reste de Mazarin, afin
d’oster tous les obstacles qu’on fait naistre à la reünion
de la Maison Royale, & à la tranquillité publique.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 145. Anonyme. RELATION VERITABLE DE CE QVI SEST PASSÉ AV... (1652) chez Chouqueux (André) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3223 ; cote locale : B_5_54. le 2014-08-14 15:23:20.

Le deuxiéme, qu’attendu que le Roy est
comme detenu prisonnier, son Altesse Royale
sera declarée Vice-Roy au Royaume par
l’espace de six ans, & que durant ce temps
les droicts d’Entrées seroient leuez pour suruenir
aux affaires. Le troisiéme qu’il seroit enjoint à tous
Officiers de la Couronne qui sont auprés du
Roy, se rendre prés son Altesse Royale, à
peine d’estre declarez criminels de leze-Maiesté
& leurs charges & biens confisquez.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 146. Anonyme. RELATION VERITABLE, CONTENANT Tout ce qui... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3193 ; cote locale : B_8_28. le 2014-08-15 17:14:23.

infaillible à la Paix, qui est
l’Vnion generale de la Ville contre le Cardinal
Mazarin. Vous l’auez appris desia par quelque
recit qui s’en est fait, quoy que tres-confus &
sans ordre : toutesfois i’oseray bien encore vous
dire que la bonté de Son Altesse Royale leur
tesmoigna des graces dont ils estoient indignes,
puis qu’apres auoir fait vne longue descharge de
fusils & mousquetons sur les peuples, qui ne
leur demandoient qu’vne chose iuste : Elle eut
encore la generosité de passer la nuict auec

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 147. Anonyme. RELATION VERITABLE, CONTENANT TOVT CE QVI... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3196 ; cote locale : B_5_6. le 2014-08-15 17:18:57.

nostre Soleil
nous doit faire esperer qu’il dissipera par sa presence,
non seulement les nuages de la guerre &
la dissention, mais encor ceux de la crainte & de
l’apprehension, que quelques mauuais esprits
pourroient glisser dãs la simplicité du peuple: car
b/>
comme dit le Sage, Rex sedens in solo distipat omne
malum, & tout ainsi que ce n’est pas assez à vne
Ame saincte de s’abstenir du peché, mais encore
elle est obligée d’éuiter le scandale, selon S. Paul.
Ainsi ce n’est pas assez à vn bon Roy d’oublier

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 148. Anonyme. REMERCIMENT DE PARIS A MONSEIGNEVR LE DVC... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3275 ; cote locale : C_8_47. le 2014-08-24 14:46:44.


Ils sembloient tous des Quinze-vingts,
Ils tastonnoient dans les tenebres,
Ils trouuoient tous obiects funebres ;
Ce n’estoit que confusion,
Horreur, crainte, & diuision,
Soupçon, murmure, défiance,
Chagrin, tristesse, impatience,
>Perpetüel
aueuglement,
Perpetüel déreglement :
Les Sages les mains dans leurs poches
Estonnez en fondeurs de Cloches,
Sans donner ordre à l’auenir
Ne sçauoient plus que deuenir.
Les Poltrons forgeoient des alarmes,
Les braues déroüilloient

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 149. Anonyme. REMERCIMENT DE PARIS A MONSEIGNEVR LE DVC... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3275 ; cote locale : C_8_47. le 2014-08-24 14:46:44.


Sinon pour s’aller diuertir,
Soit au Cours, ou bien à la Chasse,
Mais ne souffrez-pas qu’il s’y lasse,
Et vueillez prendre le soucy
De l’amener le soir icy,
Ou de vos conseils d’importance
Vous luy donnerez assistance
Pour l’aller seruir de vos bras
Où de long-temps il n’ira pas,
Et froter son fier Aduersaire.
Tout comme vous le sçauez faire.
Cependant dites auec moy,
VIVE LE ROY, VIVE LE ROY.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 150. Anonyme. REMERCIMENT DES NORMANS A SON ALTESSE DE... (1649) chez Besongne (Cardin) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3281 ; cote locale : C_8_49. le 2014-08-24 15:05:25.

la veritable Victoire
Que le Roy gaigne par vous trois.    
La Paix est faite, & ce miracle
Qui fait à present tant de bruit,
Fait qu’au Printemps sans nul obstacle
L’Olivier nous donne son fruit.
Mais afin que ta Renommée,
Dont l’odeur est par tout semée,
Puisse porter plus loing son vol ;
Faits par ta haute politique,
Que cette Paix se communique
De nous encore à l’Espagnol.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 151. Anonyme. REMERCIMENT DES NORMANS A SON ALTESSE DE... (1649) chez Besongne (Cardin) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3281 ; cote locale : C_8_49. le 2014-08-24 15:05:25.

la veritable Victoire
Que le Roy gaigne par vous trois.    
La Paix est faite, & ce miracle
Qui fait à present tant de bruit,
Fait qu’au Printemps sans nul obstacle
L’Olivier nous donne son fruit.
Mais afin que ta Renommée,
Dont l’odeur est par tout semée,
Puisse porter plus loing son vol ;
Faits par ta haute politique,
Que cette Paix se communique
De nous encore à l’Espagnol.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 152. Anonyme. REMONSTRANCE AVX ESPRISTS FOIBLES DE CE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_57. Référence RIM : M0_3297 ; cote locale : A_8_7. le 2014-08-24 18:52:27.

Reine n’a si bien fait exercer la iustice distributiue,
& commutatiue, que nostre incomparable Princesse.
Prenez en bonne part ma iuste remonstrance, &
faites en vostre profit, serò sapiunt phryges, & lors que vostre
bonne volonté secondera les vœux de mon intention,
sans doute que la lumiere de la raison esclairera vostre
esprit de telle sorte que vous confesserez la verité, & vous
repentirez de l’opinion que vous auiez inconsiderement
conceuë.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 153. Anonyme. REMONTRANCE DE LA REINE D’ANGLETERRE A LA... (1649) chez Feugé (Robert) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_44. Référence RIM : M0_3304 ; cote locale : A_8_54. le 2014-08-29 14:05:37.

Le Roy d’Angleterre, Monseigneur, & mon mary,
est mort, Madame, & la mesme terre qui l’auoit
autrefois veu regner, l’a veu mourir honteusement,
il est mort, mais quel crime auoit il fait, ses Suiets
l’ont rendu criminel: il est mort, mais où? dans la
premiere ville de son Royaume: il est mort? & toutoutes
les troupes qu’il auoit pour sa defence, n’on peu empescher ce desastre: il est mort, mais de dire
par quelle mort, ce seul recit peut attirer la mienne;
puis que l’horreur de cette

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 154. Anonyme. REMONTRANCE DE LA REINE D’ANGLETERRE A LA... (1649) chez Feugé (Robert) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_44. Référence RIM : M0_3304 ; cote locale : A_8_54. le 2014-08-29 14:05:37.

ce seul recit peut attirer la mienne;
puis que l’horreur de cette catastrophe doit estonner
les plus hardis, & toucher les plus insensibles: Ie
ne puis vous le dire, Madame, puisque mes regrets
arrestent ma plume, & l’empeschent de couler, me
voyant dans vn si grand desordre. Vous le sçauez,
toute la France le sçait, & toute la terre en est desia
imbuë. Mais en quel temps est-il mort? au temps que
toute la terre estoit pleine de dissentions & de guerres,
& que tous les Suiets sembloient se reuolter contre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 155. Anonyme. REPROCHES DES COQVETTES DE PARIS, AVX... (1649) chez Guillery (Jacques) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_8_34. Référence RIM : M0_3462 ; cote locale : C_9_65. le 2014-08-30 18:46:36.

reste entremeslée
de graisse, pour vous faire quelque friande
gallette. Receuez ces remonstrances, ces prieres &
ces menaus de la part de vos Reines, de vos Maistresses,
de vos Soleils de vos ames, & de vostre
tout ; puisque comme Reines, nous deuons vous
gouuerner, comme Maistresses, vous commandez,
comme Soleils, vous esclairer dans vostre aueuglement
comme vos ames, conseruez vostre vie & comgme
vostre tout, auoir soin des parties qui les composent.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 156. Anonyme. RESIOVISSANCE PVBLIQVE SVR LA GVERISON DE... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3092 ; cote locale : B_9_6. le 2014-09-21 09:34:21.

les fleurs
Dependent de son influence,
Mais quoy, nos Lys ont des couleurs
Qu’entretient vn Soleil plus propice à la France:
Ces obiets brillans de ses yeux,
Dont la racine d’or prend dans l’azur des cieux,
En tirent la splendeur des Astres,>

Et font naistre l’heur qui les suit
Du sang dont pendant nos desastres,
Vostre bras arrosoit le champ qui les produit.    
Ie ne vous donne point le nom
Ny de Cesar ny d’Alexandre,
BEAVFORT est vn plus grand surnom,
Et s’ils

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 157. Anonyme. REVELATION DE SAINTE GENEVIÉVE a vn... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3540 ; cote locale : B_4_26. le 2014-09-29 15:30:19.

égaleront ta grandeur, & donneront suiet aux autres
Royaumes de suiure ton exemple, abandonnant
toute sorte de diuisions pour s’vnir à Dieu & a leur
Roy. Le reste de la France soumise sous sa loy te regarde,
& ce petit coin qui reste dans son embrasement,
esteindra bien-tost ses feux & se portera dans l’obeïssance,
ainsi tu rendras la paix à ton Royaume, &
par cette rencontre, tu la pourras obtenir pour toute
l’Europe, & pour toute l’Eglise.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 158. Anonyme. REVELATION DE SAINTE GENEVIÉVE a vn... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3540 ; cote locale : B_4_26. le 2014-09-29 15:30:19.

égaleront ta grandeur, & donneront suiet aux autres
Royaumes de suiure ton exemple, abandonnant
toute sorte de diuisions pour s’vnir à Dieu & a leur
Roy. Le reste de la France soumise sous sa loy te regarde,
& ce petit coin qui reste dans son embrasement,
esteindra bien-tost ses feux & se portera dans l’obeïssance,
ainsi tu rendras la paix à ton Royaume, &
par cette rencontre, tu la pourras obtenir pour toute
l’Europe, & pour toute l’Eglise.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 159. Anonyme. SECOND DISCOVRS OV DIALOGVE, DES TROIS... (1649) chez [s. n.] à Paris , 4 pages. Langue : français. Référence RIM : M1_221 ; cote locale : C_2_51. le 2014-09-30 16:50:32.

bonté, ils m’ont circonuenuë,
Mazarin, d’Emery, le Chancelier de France,
Auec les Partisans, ont pillé la Finance.   Le Roy deffunt.  
Ie l’auois bien preueu, & par mon ordonnance
Et dernier Testament, expres i’ay deffendu,
>Qu’on
ne vous donna point, de mon Fils la Regence,
Vostre Espagnol caprice, m’estant assez connu,
Mais la Cour abusée, de vostre hypocrisie,
Mesprisant mon aduis, fit à sa fantaisie.   Le Roy d’auiourd’huy.  
C’est à moy chose

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 160. Anonyme. SONGE SVR LA FRANCE, Presenté à vne grande... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3689 ; cote locale : B_14_48. le 2014-10-11 02:58:56.


Et qu’ayant sa protection,
Ie serois parmy tant d’orages,
Affranchy d’apprehension.    
Ainsi se dissipa ma peur,
Et cette Infidele ennemie
Que m’auoit donné ce trompeur,
Qui surprend nostre ame endormie :
Ainsi dedans vn mauuais sort,
I’eus ce bon-heur de voir le port
Fauorable à mon esperance,
Car ma Princesse estant aux Cieux,
Angelique est mon asseurance,
Et luy dois aussi tous mes vœux.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 161. Anonyme. SONGE SVR LA FRANCE, Presenté à vne grande... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3689 ; cote locale : B_14_48. le 2014-10-11 02:58:56.


Et qu’ayant sa protection,
Ie serois parmy tant d’orages,
Affranchy d’apprehension.    
Ainsi se dissipa ma peur,
Et cette Infidele ennemie
Que m’auoit donné ce trompeur,
Qui surprend nostre ame endormie :
Ainsi dedans vn mauuais sort,
I’eus ce bon-heur de voir le port
Fauorable à mon esperance,
Car ma Princesse estant aux Cieux,
Angelique est mon asseurance,
Et luy dois aussi tous mes vœux.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 162. Anonyme. SOVSPIRS FRANCOIS SVR LA PAIX ITALIENNE.... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Anvers. Voir aussi B_20_38, C_4_62 et E_1_82. Référence RIM : M0_3710 ; cote locale : C_2_55. le 2014-10-11 03:20:18.


Ce sont tous Estrangers, Condé, Harcour, Praslin,
Grancey, Persan, Guiche, & le reste
De cette Faction funeste :
Ce sont tous les bourreaux du Tyran Mazarin,
Qui Dieu mercy n’a pas pour ses desseins augustes
Vn seul homme de bien, quoy qu’il ait tous les Iustes.    
Grande Reyne, n’estimez pas
Qu’on seme à faux ce bruit sinistre,
L’exaggerant pour mettre à bas
Le credit de vostre Ministre ;
Plust à Dieu qu’il fust vray, nous serions plus heureux,
Et

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 163. Anonyme. SOVSPIRS FRANCOIS SVR LA PAIX ITALIENNE.... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Anvers. Voir aussi B_20_38, C_4_62 et E_1_82. Référence RIM : M0_3710 ; cote locale : C_2_55. le 2014-10-11 03:20:18.

pour corriger, & hardis pour absoudre.    
La Paix est le bien du commun,
Mais à moins que l’on restituë
Ce qui appartient à chacun,
Au lieu de la faire on la tuë.
France, pren garde-là ; si ta Paix n’a ce point,
Croy-moy, ce n’est point là la tienne,
C’est vne Paix Italienne,
Qui Paix en apparence, en effet ne l’est point,
La veritable Paix est ennemie du vice,
Est mere du bon-heur, mais fille de Iustice.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 164. Anonyme. SVITTE ET SECOND DIALOGVE DE TROIS PAYSANS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : picard. Partie 2. Voir aussi C_7_31 (partie 1). Référence RIM : M0_1085 ; cote locale : C_7_32. le 2014-10-11 12:36:38.

tantost men pere que
chu bouché la tué, ie ne scai poen si scauoit que no sauoi dereubé no fin.   Cherle. Il auoi pu de iugement que ti pi qui braioit,
pour mi ie ne scai si tu brairoi quand o te
sacrois tout enuie, tes bien dur, tu ne me
resanne poen, turis &amp; ie su den vne grande
detresche mai tet vn peu & qu’il ne tariue pu
de paupré del iournée, Compere Miché o no
voirons vne aute fois quer pour à chet heure
ie ne serois pas deserrer les maquoires.
A dieu.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 165. Anonyme. SVITTE ET TROISIESME PARTIE DV BVRLESQVE ON... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Partie 3. Voir aussi C_8_5 (partie 2). Référence RIM : M0_611 ; cote locale : C_8_6. le 2014-10-11 10:39:42.

la Champagne est gaulée,
La Picardie est au bissac,
Et la France, abhoc & abhac,
Par cette guerre mal-heureuse,
Dont la durée est ennuyeuse,
Ce qui nous cause les souhaits,
Qu’ON fait tous les iours pour la Paix ;
Car ON a trop senti la touche,
Donc pour vous faire bonne bouche.
ON vous laisse sur ce sujet ;
Si quelqu’vn n’est pas satisfait,
Qu’il attende à l’autre ordinaire,
ON le pourra mieux satisfaire,   Fin de la Troisiesme Partie.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 166. Anonyme. TRAITTÉ DE L’ANCIENNE DIGNITÉ ROYALE, ET... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3796 ; cote locale : B_2_25. le 2014-10-12 05:25:13.

à Timothée, lors qu’il
dit, i’admoneste deuant toutes choses qu’on face requestes,
oraisons, supplications & actions de graces pour tous ceux
qui sont constituez en dignité, afin qu’ils meinent vne vie
tres-paisible, qu’ils ayent vne pieté fort tranquille, & qu’ils
regnent dans vne parfaite honnesteté; ce qui est agreable à
la supréme grandeur qui nous a donné l’estre. Et qui plus est,
les Iuifs qui estoient sous la captiuité de Babylone, escriuirent
à leurs Confreres qui estoient en Ierusalem, qu’ils

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 167. Anonyme. TRAITTÉ DE L’ANCIENNE DIGNITÉ ROYALE, ET... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3796 ; cote locale : B_2_25. le 2014-10-12 05:25:13.

leur Chef en Espagne, fut appellé Roy: ainsi que
Plutarque le recite, combien que par vne merueilleuse modestie
il le refusast, sçachant bien que ce tiltre estoit odieux
au peuple de Rome: Pareillement Ciceron ayant deliuré les
Romains de la coniuration de Catilina, fut appellé pere de
la patrie: ce qui n’a pas esté seulement pratiqué entre les
Payens & les Ethniques, mais aussi entre le peuple de Dieu,
lequel ayant apperçeu ce diuin Miracle de la multiplication
des cinq pains & des deux poissons, le voulurent créer Roy:

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 168. Anonyme. TRAITTÉ DE L’ANCIENNE DIGNITÉ ROYALE, ET... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3796 ; cote locale : B_2_25. le 2014-10-12 05:25:13.

ces desordres
il fut contraint de créer vn Chef qui pust commander à
tous, & qui pust pareillement aussi maintenir les bons dedans
leur propre bien, & chastier les meschans pour en exterminer
la race: Cette leule raison nous oblige à croire que les
Roys furent establis dés le commencement du monde, &
presque incontinent apres que nos premiers Peres furent
bannis du Paradis terrestres: Car la préeminence & l’authorité
estoient plus necessaires en ce temps là qu’en tout autre,
veu que les violences, les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 169. Anonyme. TRAITTÉ DE L’ANCIENNE DIGNITÉ ROYALE, ET... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3796 ; cote locale : B_2_25. le 2014-10-12 05:25:13.

Herodote, mais aussi de nos Peres
les plus anciens, afin d’exercer la Iustice au peuple, &
afin qu’il les protegeassent par leur vertu contre la tyrannie estrangere & domestique.   La quatriesme cause qui obligea les peuples à s’eslire des
>
Roys, fut vne grande magnanimité de cœur, & vne excellente
adresse à conduire des armées qu’ils voyoient reluire en
ceux qu’ils prenoient le soin d’esleuer sur vn thrône de gloire:
ce qui conuioit ces grands hommes qui se nourrissoient de
l’esperance d’vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 170. Anonyme. TRAITTÉ DE L’ANCIENNE DIGNITÉ ROYALE, ET... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3796 ; cote locale : B_2_25. le 2014-10-12 05:25:13.

anciens, afin d’exercer la Iustice au peuple, &
afin qu’il les protegeassent par leur vertu contre la tyrannie estrangere & domestique.   La quatriesme cause qui obligea les peuples à s’eslire des
Roys, fut vne grande magnanimité de cœur, & vne excellente
adresse à conduire des armées qu’ils voyoient reluire en
ceux qu’ils prenoient le soin d’esleuer sur vn thrône de gloire:
ce qui conuioit ces grands hommes qui se nourrissoient de
l’esperance d’vn si glorieux tiltre à se mettre en peine de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 171. Anonyme. TRAITTÉ DE L’ANCIENNE DIGNITÉ ROYALE, ET... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3796 ; cote locale : B_2_25. le 2014-10-12 05:25:13.

enuisager sans enuie. Combien est-ce
que les siecles passez en ont veu ruiner, au rapport des Histoires
Grecques & Latines? Et combien l’Italie en a t’elle veu
enseuelir sous leurs propres ruines, depuis qu’elle est au nombre
des estres? Apolinus a tousiours porté Vespasian dans
les sentimens que nous venons de dire: Ciceron en dissuadoit
le vulgaire, l’accusant de n’auoir ny raison, ny conseil,
ny diligence. Le conseil du peuple se precipite par tout, ainsi
qu’vn torrent besbordé par quelque espece de deluge.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 172. Anonyme. TRAITÉ DE PAIX DE L’AME AVEC SON DIEV, DE... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3797 ; cote locale : C_10_36. le 2014-10-12 05:22:14.

humblement à deux genoux, les
larmes aux yeux, le sanglot dans la bouche, & la Contrition
dans le cœur ; elle vous demande pardon, presente satisfaction
pour ses offenses, ne luy refusez pas l’entrée à vos
Bontez, qui est le seul refuge qui l’anime au milieu de ses
amertumes ; puis qu’elle rencontrera la douceur dans ce
cœur amoureux de Iesus, qui ne respire que Paix, Grace &
Misericorde pour le pecheur.   Tout est promis à l’amour, mais tout est deu à la perseuerance.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 173. Anonyme. TRAITÉ DE PAIX DE L’AME AVEC SON DIEV, DE... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3797 ; cote locale : C_10_36. le 2014-10-12 05:22:14.

humblement à deux genoux, les
larmes aux yeux, le sanglot dans la bouche, & la Contrition
dans le cœur ; elle vous demande pardon, presente satisfaction
pour ses offenses, ne luy refusez pas l’entrée à vos
Bontez, qui est le seul refuge qui l’anime au milieu de ses
amertumes ; puis qu’elle rencontrera la douceur dans ce
cœur amoureux de Iesus, qui ne respire que Paix, Grace &
Misericorde pour le pecheur.   Tout est promis à l’amour, mais tout est deu à la perseuerance.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 174. Anonyme. TRAITÉ DE PAIX DE L’AME AVEC SON DIEV, DE... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3797 ; cote locale : C_10_36. le 2014-10-12 05:22:14.

humblement à deux genoux, les
larmes aux yeux, le sanglot dans la bouche, & la Contrition
dans le cœur ; elle vous demande pardon, presente satisfaction
pour ses offenses, ne luy refusez pas l’entrée à vos
Bontez, qui est le seul refuge qui l’anime au milieu de ses
amertumes ; puis qu’elle rencontrera la douceur dans ce
cœur amoureux de Iesus, qui ne respire que Paix, Grace &
Misericorde pour le pecheur.   Tout est promis à l’amour, mais tout est deu à la perseuerance.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 175. Anonyme. TRAITÉ DE PAIX DE L’AME AVEC SON DIEV, DE... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3797 ; cote locale : C_10_36. le 2014-10-12 05:22:14.

humblement à deux genoux, les
larmes aux yeux, le sanglot dans la bouche, & la Contrition
dans le cœur ; elle vous demande pardon, presente satisfaction
pour ses offenses, ne luy refusez pas l’entrée à vos
Bontez, qui est le seul refuge qui l’anime au milieu de ses
amertumes ; puis qu’elle rencontrera la douceur dans ce
cœur amoureux de Iesus, qui ne respire que Paix, Grace &
Misericorde pour le pecheur.   Tout est promis à l’amour, mais tout est deu à la perseuerance.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 176. Anonyme. TRAITÉ DE PAIX DE L’AME AVEC SON DIEV, DE... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3797 ; cote locale : C_10_36. le 2014-10-12 05:22:14.

humblement à deux genoux, les
larmes aux yeux, le sanglot dans la bouche, & la Contrition
dans le cœur ; elle vous demande pardon, presente satisfaction
pour ses offenses, ne luy refusez pas l’entrée à vos
Bontez, qui est le seul refuge qui l’anime au milieu de ses
amertumes ; puis qu’elle rencontrera la douceur dans ce
cœur amoureux de Iesus, qui ne respire que Paix, Grace &
Misericorde pour le pecheur.   Tout est promis à l’amour, mais tout est deu à la perseuerance.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 177. Anonyme. TRAITÉ DE PAIX DE L’AME AVEC SON DIEV, DE... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3797 ; cote locale : C_10_36. le 2014-10-12 05:22:14.

humblement à deux genoux, les
larmes aux yeux, le sanglot dans la bouche, & la Contrition
dans le cœur ; elle vous demande pardon, presente satisfaction
pour ses offenses, ne luy refusez pas l’entrée à vos
Bontez, qui est le seul refuge qui l’anime au milieu de ses
amertumes ; puis qu’elle rencontrera la douceur dans ce
cœur amoureux de Iesus, qui ne respire que Paix, Grace &
Misericorde pour le pecheur.   Tout est promis à l’amour, mais tout est deu à la perseuerance.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 178. Camaldoli, Michel de (père)... . LETTRE DV PERE MICHEL RELIGIEVX HERMITE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signée au colophon. Voir aussi C_3_77. Dans Choix I de Moreau. Pièce 36 sur 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_2128 ; cote locale : A_5_35. le 2014-06-02 08:55:28.

de ce tyran, a continué ses violences avec les mesmes Ministres
du defunt; apres que la Royne pour nostre malheur
l’eut choisy pour nous gouvernener sous l’authorité
de sa Regence, & que l’on l’eut permis par vne lasche
condescendance, au lieu de le renvoyer aussi viste
qu’il estoit venu, pour le mal heur de l’Estat, Il arriva
en France comme postillon, il falloit qu’il retournast en
poste; mais ie ne sçay où, car il est criminel à Rome, il
est traistre à la Sicile sa patrie, & au Roy d’Espagne son
Maistre &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 179. Camaldoli, Michel de (père)... . LETTRE DV PERE MICHEL RELIGIEVX HERMITE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signée au colophon. Voir aussi A_5_35. Dans Choix I de Moreau. Pièce 36 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_2128 ; cote locale : C_3_77. le 2014-06-02 08:49:55.

& du funeste employ
de ce tyran, a continué ses violences avec les mesmes Ministres
du defunt : apres que la Reyne pour nostre mal-heur
l’eut choisy pour nous gouverner souz l’authorité
de sa Regence, & que l’on l’eut permis par vne lasche
condescendance, au lieu de le renvoyer aussi viste qu’il
estoit venu, pour le mal-heur de l’Estat, Il arriva en
France comme postillon, il falloit qu’il retournast en
poste ; mais ie ne sçay où, car il est criminel à Rome, il
est traistre à la Sicile sa patrie, & au Roy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 180. Du Pelletier, Pierre. SECONDE LETTRE DV SIEVR DV PELLETIER, A... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Signature au colophon.. Référence RIM : M0_3616 ; cote locale : A_5_52. le 2014-10-03 15:44:18.

secourir contre la tirannie estrangere,
qui pensoit reduire sous le ioug d’vne
seruitude epouuantable cette Reyne
des autres villes. Mais c’est vostre seule
vertu que ie regarde sans aucun interest,
sans considerer le bien que vous auez fait
à ma patrie, & sans considerer celuy que
luy promet vostre insigne valeur, i’ay
fay vœu d’estre éternellement.  

MONSEIGNEVR, Vostre tres-humble, tres-obeyssant, & tres
fidelle seruiteur. DV PELLETIER.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 181. France, Gaston de (duc... . LETTRE DE SON ALTESSE ROYALE A MR LE DVC... (1652 [?]) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Première lettre datée du 23 août 1652 et signée en page 4; seconde lettre signée et datée du "24 août 1632" (sic) [pour 1652] au colophon.. Référence RIM : M0_2053 ; cote locale : B_5_51. le 2014-06-01 09:42:48.

graces à
A. R. de l’honneur qu’elle m’a voulu faire de
se seruir de mon entremise en cette occasion;
Si elle a agreable de me commander que ie
prenne soin de l’expedition des Passeports &
autres choses necessaires pour la marche des
troupes Estrangeres, ie le feray auec toute la
ponctualité & respect que ie dois à V. A. R. de
qui ie seray tousiours,   Tres-humble, & tres-obeïssant
seruiteur, Le Duc DAMVILLE. De Compiegne le 24. Aoust 1632.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 182. La petite Nichon [signé]. LETTRE DE LA PETITE NICHON DV MARAIS, A... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Datée du 26 janvier 1649 et signée au colophon. Voir aussi C_3_96. Référence RIM : M0_1940 ; cote locale : A_5_74. le 2014-05-24 16:24:45.

deuotion,
& à qui vous auez donné l’employ de faire
ioüer vostre artillerie. Mais vous deuez estre asseuré,
que ie n’auray iamais l’ame atteinte de ce vice
pour vous, à qui ie n’ay tesmoigné de l’amitié que
par interest, n’ayant point eu d’inclination veritable
pour vous, qui ne meritez pas que ie sois,   MONSIEVR, Vostre tres-humble, tres-obeissante, & tres-affectionnée
Seruante & Maistresse,
LA PETITE NICHON. A Paris ce 26. Ianuier 1649.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 183. La Tour, Henry de [signé]. LETTRE de Monsieur le Mareschal de Turenne,... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Datée du 3 mai 1650 et signée au colophon.. Référence RIM : M0_2025 ; cote locale : C_3_29. le 2014-05-25 15:29:51.

grande partie
de vos Sujets estans reduits à la mandicité, &;
contrains à quitter leur païs natal, pour éuiter la
fureur des gens de guerre : Mais, MADAME,
vn Prince, qui si souuent a exposé sa vie, & versé
son sang à la teste de vos Armées, pour rendre vostre
nom redoutable à tous ses ennemis, & sans
autre interest que d’agrandir vos frontieres, comme
il a fait par la prise de tant de villes fortes & importantes,
& des Prouinces entieres, pouuoit
bien la teste leuée vous conseiller la paix dans le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 184. Mazarini, Pietro [signé]. REMONSTRANCE DV PERE DE MAZARIN ENVOYÉE DE... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Daté du 15 février 1651 et signé au colophon.. Référence RIM : M0_3320 ; cote locale : C_11_27. le 2014-08-28 16:58:07.

auiez mis l’estat, ne perde pas toute la bonne volonté
qu’elle auoit pour vous auant qu’elle fut aduertie d’vne si
estrange administration ? ie vous parle en pere, ie ne vous flatte
point, vous me direz que vous auez laissé de bons amis aupres
de l’vn & de l’autre. He ! mon pauure Iules que vous estes
niays, si vous croyez qu’il y ayt encore quelque Mazarin à la
Cour, depuis qu’il en a esté chassé : puis qu’on tourne le dos
aux honnestes gens qui sont abandonnez de la fortune, qu’est-ce
qu’on ne fera pas aux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 185. Mazarini, Pietro [signé]. REMONSTRANCE DV PERE DE MAZARIN ENVOYÉE DE... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Daté du 15 février 1651 et signé au colophon.. Référence RIM : M0_3320 ; cote locale : C_11_27. le 2014-08-28 16:58:07.

pour
venir à Rome, quoy que ce soit le lieu des pardons, & moy ie suis
trop vieux pour estre compagnon de vos erreurs, ie ne sçaurois
faire tant de chemin, & ie suis tellement sasche de vostre disgrace,
que i’ay mesme de la peine à finir, & à vous dire qu’en
quelque part du monde où vostre destin vous conduise, ie vous
donne ma benediction si vous estes en estat de la receuoir.   MON FILS, Vostre bon Pere
PIETRO MAZARINI. A Rome, ce 15.
Fevrier 1651.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 186. N. R. Ch. [signé] (Rozard,... . PANEGYRIQVE ROYAL, OV LE TRIOMPHE DE LA... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français, latin. Signé au colophon. Voir aussi C_6_49. Référence RIM : M0_2669 ; cote locale : A_6_55. le 2014-07-12 07:30:35.

entrebaisée. Le Tout-puissant
commande de la souhaiter. Et ce bon Roy Ezechias ne
demandoit à Dieu, que la verité & la Paix pendant son
regne. Psal. 36. &
84. Zach 8. La Iustice, la Paix, & debonnaireté, sont les trois
Fleurs de Lys &amp; les trois precieux ioyaux que vos Predecesseurs
vous ont laissé, & que Dieu leur a donné par
preciput sur tous les Rois de la terre, qui ont obligé
leurs Suiets à les surnommer Augustes, Conquerans,
Victorieux, Pere du Peuple, & Grand, comme d’heureuse

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 187. N. R. Ch. [signé] (Rozard,... . PANEGYRIQVE ROYAL, OV LE TRIOMPHE DE LA... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français, latin. Signé au colophon. Voir aussi C_6_49. Référence RIM : M0_2669 ; cote locale : A_6_55. le 2014-07-12 07:30:35.

& le plus grand de tous les Princes & Rois Chrestiens, & par dessus eux tous.   Tanquam lenta solent inter viburna cupressi. Virgil. Vous estes comme vne Estoille du matin, plus esleuée
que les hauts Ciprés sur les basses viornes, vous estes le
Tres Chrestien, Fils Aisné de l’Eglise, qui paroissez cõme
vn second Soleil, Iustitia indutus, pour rendre verité
& misericorde gouuernée par la Iustice, appellée par les
Grecs, Collaterale à leur Iupiter, & Pindare l’appelle
Reyne du monde:

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 188. N. R. Ch. [signé] (Rozard,... . PANEGYRIQVE ROYAL, OV LE TRIOMPHE DE LA... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français, latin. Signé au colophon. Voir aussi A_6_55. Référence RIM : M0_2669 ; cote locale : C_6_49. le 2014-07-12 07:33:50.

Paix ce sont entrebaisée. Le Tout puissant
commande de la souhaiter. Et ce bon Roy Ezechias ne
demandoit à Dieu, que la verité & la Paix pendant son
regne. Psal. 36. &
84. Zach B. La Iustice, la Paix, & debonnaireté, sont les trois
Fleurs de Lys & les trois precieux ioyaux que vos Predecesseurs
vous ont laissé, & que Dieu leur a donné par
preciput sur tous les Rois de la terre, qui ont obligé
leurs Suiets à les surnommer Augustes, Conquerans,
Victorieux, Pere du Peuple, & Grand, comme

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 189. N. R. Ch. [signé] (Rozard,... . PANEGYRIQVE ROYAL, OV LE TRIOMPHE DE LA... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français, latin. Signé au colophon. Voir aussi A_6_55. Référence RIM : M0_2669 ; cote locale : C_6_49. le 2014-07-12 07:33:50.

François selon leurs prieres, comme
estant vn don tres precieux, & le plus grand de tous les Princes & Rois Chrestiens, & par dessus eux tous.   Tanquam lenta solent inter viburna cupressi. Virgil. Vous estes comme vne Estoille du matin, plus esleuée
que les hauts Ciprés sur les basses viornes, vous estes le
Tres-Chrestien, Fils Aisné de l’Eglise, qui paroissez cõme
vn second Soleil, Iustitia indutus, pour rendre verité
& misericorde gouuernée par la Iustice, appellée par les
Grecs, Collaterale

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 190. Pardieu d'Auremesnil, F. de... . LETTRE DE MONSIEVR D’AVREMESNIL Chef de la... (1649 [?]) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Signée et datée du 21 mars 1649 au colophon.. Référence RIM : M0_1974 ; cote locale : A_5_18. le 2014-05-25 15:47:01.

des Estrangers, aymé des
Pauures, redouté des Riches, qui sont veritablement
les marques que tout le monde vous
voit empreinte sur le visage: Vostre bonté
m’excusera en la presente, où vous aurez occasion
de faire paroistre en moy la grandeur
de vostre patience, m’obligeant auec tous
vos Subjets & Vassauts, d’estre d’autant plus
obligé & affectionné seruiteur, MONSEIGNEVR, F. de Pardieu
d’Auremesnil. D’Auremesnil en Caux
le 21. de Mars 1649.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 191. Saint-Onuphre, F. de [signé]. LETTRE DE L’HERMITE RECLVS DV MONT... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Signée et datée du 21 février 1649 au colophon. Voir aussi A_5_80. Référence RIM : M0_1932 ; cote locale : C_3_69. le 2014-05-25 08:08:27.

2014-05-25 08:08:27

français Lettre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 192. Laffemas, abbé Laurent de [?]. L’ENFER BVRLESQVE, OV LE SIXIESME DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 48 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Anvers.. Référence RIM : M0_1216 ; cote locale : C_4_3. le 2016-07-30 07:33:24.


Aussi ie ne veux de douceur,
Non plus de vous que de ma sœur,
Mais bien pour mon liure vne œillade ;
Peut-estre il vous semblera fade,
Qui pourroit dire les dégouts,
Que fille d’esprit comme vous,
Peut auoir, en pareil rencontre,
I’y vois bien du pour & du contre :
Quelqu’vn dira qu’il ne vaut rien,
Que les vers n’en riment pas bien,
Que le stile en est satyrique,
Qu’il tient par trop de l’heroïque,
Qu’il adiouste & rogne à Marron,
Qu’il n’est pas de Monsieur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 193. Laffemas, abbé Laurent de [?]. L’ENFER BVRLESQVE, OV LE SIXIESME DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 48 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Anvers.. Référence RIM : M0_1216 ; cote locale : C_4_3. le 2016-07-30 07:33:24.


Que fille d’esprit comme vous,
Peut auoir, en pareil rencontre,
I’y vois bien du pour & du contre :
Quelqu’vn dira qu’il ne vaut rien,
Que les vers n’en riment pas bien,
Que le stile en est satyrique,
Qu’il tient par trop de l’heroïque,
Qu’il adiouste & rogne à Marron,
Qu’il n’est pas de Monsieur Scarron,
Qu’il ne merite pas la grace,
Qu’vne de nos heures s’y passe,
Non pas vn seul de ces moments,
Que vous plaignez à vos amants :
Tout cy, tout çà : bien ie

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 194. Le Dru, Nicolas [signé] =... . LETTRE A MONSIEVR LE CARDINAL BVRLESQVE. (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 19 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_4_40. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_1813 ; cote locale : D_2_24. (Le titre imprimé est fautif ("cadinal"). Nous l'avons rétabli.). le 2016-07-30 14:26:13.

bien qu’on en voit escrire
Quelques-vns par resentiment,
Et d’autres par émolument.
Et comme chacun veut repaistre,
Le valet qui n’a plus de Maistre,
Ne uoit point de plus prompt mestier
Que de debiter le cayer,
Ou bien dans la faim qui les preffe
Combattre pour saincte Gonnesse ;
Il n’est pas iusqu’à Iodelet
Qui n’ait en main le pistolet,
Ayant adioint à sa Ca balle
Les gens de la Trouppe Royale.
Si bien qu’eux tous, iusqu’au portier,
Ont Cuiraces & sont Caualiers,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 195. Le Dru, Nicolas [signé] =... . LETTRE A MONSIEVR LE CARDINAL BVRLESQVE. (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 19 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_4_40. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_1813 ; cote locale : D_2_24. (Le titre imprimé est fautif ("cadinal"). Nous l'avons rétabli.). le 2016-07-30 14:26:13.

de plus prompt mestier
Que de debiter le cayer,
Ou bien dans la faim qui les preffe
Combattre pour saincte Gonnesse ;
Il n’est pas iusqu’à Iodelet
Qui n’ait en main le pistolet,
Ayant adioint à sa Ca balle
Les gens de la Trouppe Royale.>

Si bien qu’eux tous, iusqu’au portier,
Ont Cuiraces & sont Caualiers,
Tesmoignant bien mieux leur courage,
En personne qu’en personnage ;
Chacun va cherchant son salut
Diuersement au mesme but ;
Car vostre Trouppe

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 196. Le Dru, Nicolas [signé] =... . LETTRE A MONSIEVR LE CARDINAL, BVRLESQVE. (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 19 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi D_2_24. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_1813 ; cote locale : C_4_40. le 2016-07-30 14:25:18.

bonne conscience
Ils meritent bien recompense,
Estant certain que la pluspart
Ont mis maints deniers au hazard,
Soit en Liure, ou These, ou Peinture,
Afin d’estre en bonne posture,
Et d’obtenir asseurément
Quelque notable appointement :
Auoir Benefices ou Charges :
Mais vous n’estes pas des plus larges :
Et ie croy bien que ces messieurs
Peuuent chercher fortune ailleurs,
S’ils ne l’ont desia toute faite :
Car ie voy que vostre retraite
Va vous oster tout le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 197. Scarron, Paul [?]. REFLECTIONS POLITIQVES ET Morales, tant sur... (1652) chez Chrétien (Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Date et informations éditoriales au colophon.. Référence RIM : M0_3063 ; cote locale : B_16_13. le 2016-08-11 01:16:32.

larron comme vn chat,
Puisse gouuerner ton Royaume :
O mon Prince, ô mõ Roy, Dieu te veüille assister,
Et le grand Diable l’emporter.    
Cependant de tout il dispose,
On le chasse, mais il reuient :
Maint grand Seigneur qui le soûtient,
Afin d’en tirer quelque chose,
Sçait en sa conscience, & ne s’en cache pas,
Que ce Cheual fait cent faux pas.    
Qu’il en fasse, s’il veut cent mille ;
Je n’auray plus guere de temps
A detester les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 198. Anonyme. SVITTE DES MAXIMES MORALES ET CHRESTIENNES. (1649) chez Besongne (Cardin) à Paris , 30 pages. Langue : français. Partie 2. Avec permission (reproduction au colophon). Voir aussi A_6_8 (partie 1), C_6_6 (partie 1) et C_6_7 (partie 2).. Référence RIM : M0_2427 ; cote locale : A_6_9. le 2017-06-29 08:05:41.

moy. Or dans cette obligation d’exemple, il faut obseruer,
que les Loix qui commandent ou defendent quelque
chose, sont naturelles, diuines, ou humaines: &
pour les humaines, elles sont ou Ecclesiastiques, ou Politiques:
c’est à dire, qui dependent de l’Eglise, ou des
Princes. Pour les naturelles, diuines & Ecclesiastiques,
il est sans doute, que les Roys y sont obligez, selon leur
condition, comme le moindre des Chrestiens dans la
sienne: & c’est vn abus de croire, que la qualité de grand
porte de soy, sans autre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 199. Faure,? [?] = Arnauld... . LA VERITE TOVTE NVË, OV ADVIS SINCERE &... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Dans Choix II de Moreau et pièce 11 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_4007 ; cote locale : B_17_13. le 2017-04-29 13:25:27.

temps. Le Cardinal au
contraire croyant que l’estat des choses luy est fauorable s’opiniastre à ne
point s’esloigner du tout : La Reyne fortifie le Roy dans ce sentiment : Leurs
Majestez viennent de Melun à S. Denys auec toute l’armée, & on fait vn
pont de bateaux sur la Seine, ce qui donna l’alarme aux trouppes des Princes
qui estoient à S. Cloud & à Poissy. Cetse approche du Roy faisant apprehender à M. le Prince que les seruiteurs
da sa Majesté dans le Parlement ne reprissent cœur, il ne fut pas fasché
que pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 200. Marigny, Jacques Carpentier... . TARIF DV PRIX DONT on est conuenu dans vne... (1652) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 15 pages. Langue : français. Dans Choix II de Moreau. Référence RIM : M0_3752 ; cote locale : B_11_16. le 2017-06-29 14:02:13.

causera quelque descente de boyau, en sorte
qu’il en deuienne inhabile au coït, mille pistoles
& vne chaine d’or auec la médaille des
Princes & de la Ville de Paris. A tous Pontouniers, Barteliers & Voituriers
par eau, qui le menant feront renuerser le bateau,
ou trouueront moyen le faire couler
à fonds, & se sauueront en suite à la nage,
neuf mille francs. A tous Gouuerneurs de Places qui l’arresteront,
ou le feront tüer, sera donnée la proprieté
de ladite Place pour en iouir eux & leurs

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3