[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(27 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "idiot" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. DIALOGVE DE IODELET ET DE LORVIATAN Sur les... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Pièce 14 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_1080 ; cote locale : C_7_20. le 2012-09-28 07:54:34.

du peuple.   Iodelet.. Quoy dans Anne nous en garde de nouuelles, concertan
l’vn maudit dessein de si longue main : c’est pour cela
que Mazarin pretend s’allier des Vendosmes pour s’oppoier
a Bourbon, le pere est capable de pis, & Mercœur est assez
idiot pour le faire la n’aduienne que Beaufort signalement
estimé consente à cette lascheté. L’Oru Tu es encore du vieux temps, les Grand Seigneurs
sõt fort capable de tout, tel auiourd’huy refuse qui den ain peut
prier. On ne le peut accuser iusques, mais parmy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. DISCOVRS ADDRESSÉ AVX SOLDATS FRANCOIS.... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1101 ; cote locale : C_7_50. le 2012-11-27 14:41:32.


Et meritant d’estre pendu,
Que tout honnenr me soit rendu.    
En fin, Deesse que i’adore
Fay moy ceste faueur encore
Pour detestable que ie sois,
Que i’aye place entre les Roys.   Ouy mais, repliquera l’ignorance des Idiots, Pour estre méchans
& vicieux, ils ne laissent pas d’auoir du meilleur, bien souuent
ils emportent le prix sur les gens de bien, nonobstant qu’ils
soustiennent vne cause infame & tres iniuste. Nous lisons aussi
que Brutus dist en mourãt, Que la Iustice ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. DIVERSES PIECES DE CE QVI S’EST PASSÉ A... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Voir aussi A_1_5 et D_2_5. Référence RIM : M0_1160 ; cote locale : E_1_110. le 2012-10-08 08:43:32.

avoient
choisi pour s’en fuyr en seureté dans nos portes. Monsieur, & Monsieur le Prince, ne manquent jamais à monter
à cheval dés que nous sortons ; ils se trouvent en personne à
cette execution ; ils y hazardent leurs vies, & nous sommes encores
si idiots & si foibles que de nous laisser siffler, qu’ils sont au
desespoir d’estre à Saint Germain, que le Cardinal les a enlevez
avec le Roy, qu’il n’y demeurent que pour empescher la suite des
mauvais conseils dudit Cardinal, qu’ils brûlent d’envie de faire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. DIVERSES PIECES DE CE QVI S’EST PASSÉ A... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Voir aussi D_2_5 et E_1_110. Référence RIM : M0_1160 ; cote locale : A_1_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-08 08:46:43.

avoient
choisi pour s’enfuyr en seureté dans nos portes. Monsieur, & Monsieur le Prince, ne manquent jamais à monter
à cheval des que nous sortons; ils se trouvent en personne à
cette execution; ils y hazardent leurs vies, & nous sommes encores
si idiots & si foibles que de nous laisser siffler, qu’ils sont au
desespoir d’estre à Saint Germain, que le Cardinal les a enlevez
avec le Roy, qu’il n’y demeurent que pour empescher la suite des
mauvais conseils dudit Cardinal, qu’ils brûlent d’envie de faire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. LA REMONTRANCE PRESENTÉE AVX ESCHEVINS... (1652) chez Pousset (François) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission.. Référence RIM : M0_3332 ; cote locale : B_16_56. le 2012-12-25 03:00:19.

mis les clefs
de la Ville entre les mains, elle fut enfin
déliurée par son intercession. Voicy vne exemple
assez memorable, Monseigneur,
sans toutes les autres que ie vous diray en
bref, cõme lors que les Normands rauagoiẽt
toute la France, voicy donc le troisime
Miracle fait par l’intercession de cette Vierge,
euuiron l’an 1233. sous le Regne de Saint
Louys, auquel temps la Seine déborda d’vne
telle façon qu’on fut contraint d’auoir
recours au souuerain remede, & de descendre
la Chasse de Sainte

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. LA RVINE DV MAL NOMMÉ, OV LE FOVDROYEMENT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_58. Référence RIM : M0_3567 ; cote locale : A_8_44. le 2012-12-29 08:39:16.

vne chose, que l’on accorde
en partie, & que l’on confesse ignorer en l’autre:
sans doute la cause en est tres grande, voire mesme
inaudite; Comment ce libelle est il fameux, s’il
n’est entendu? Comment le destruire s’il n’est sapé?
par quel endroit le saper, que par ses fondemens?
où les prendre, si ne sçauez où ils sont? ce
qui me fait croire que ce qu’en dites, n’est que pour
dautãt plus faire redouter la pretẽduë force de vostre
bras, lequelle Dieu aydant & sa sainte mere, se
trouuera bien-tost

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. LA SVBTILITE DV CARDINAL MAZARIN DESCOVVERTE... (1649) chez Noël (François) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3721 ; cote locale : A_7_16. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 07:25:09.

ie puisse faire restablir mon honneur
par des plus amples Declarations, & me vanger
hautement de ceux qui s’en sont pris à moy auec
tant d’aigreur: Cependant, i’auray cét aduantage
que les Bourgeois de Paris mettront bas les armes,
& que ie pourray reduire à mon party, sous
pretexte du seruice du Roy, les trouppes qu’ils
ont leuées, & celles qui viennent à leur secours,
pour m’en seruir apres contre eux mesmes; apres
quoy il n’y a pas apparence que iamais ils en reuiennent
à leuer des nouuelles trouppes en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. LA SVBTILITE DV CARDINAL MAZARIN DESCOVVERTE... (1649) chez Noël (François) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3721 ; cote locale : A_7_16. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 07:25:09.

iusques icy à la Ville de Paris des tesmoignages
d’vne protection toute particuliere, &
versé euidemment ses benedictions sur les desseins
du Parlement en ce rencontre, ne laissera
point son œuure imparfaite: & qu’aneantissant à
l’aduenir, comme il a fait par le passe, les pernicieux
conseils du Cardinal Mazarin, il redonnera
à son peuple le repos & la liberté que tant de gens
de bien luy demandent par leurs prieres. Dieu
nous en fasse la grace.

FIN. t>

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. TROISIESME DIALOGVE ENTRE LE ROY DE BRONZE,... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 3. Voir aussi C_7_14 (partie 1) et C_7_15 (partie 2), A_2_59 (partie 2), A_2_60 (partie 3) et E_130. Référence RIM : M0_1090 ; cote locale : C_7_16. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-09-28 09:39:19.

Chez ARNOVLD COTINET, ruë des
Carmes, au petit IESVS.

M. DC. XLIX. AVEC PERMISSION. TROISIESME DIALOGVE,
ENTRE LE ROY DE BRONZE,
& la Samaritaine. Sur les affaires du temps present. La Samaritaine. FAITES vostre pacquet, Madame l’idiote, & cherchez qui veüille
souffrir vos sottises : car pour moy i’en suis lasse. Le Roy. Est-ce là, chere Samaritaine, la grace que tu m’auois accordée pour
cette pauure fille ? La Samaritaine.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. TROISIESME DISCOVRS D’ETAT ET DE RELIGION,... (1649) chez Jacquard (Nicolas) à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec permission, reprise au colophon. Partie 3. Voir aussi C_7_36 (partie 1), C_7_37 (partie 2), C_7_39 (partie 4), A_2_33 (partie 1), A_2_37 (partie 3) et B_4_11 (partie 1). Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : C_7_38. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-09-30 08:10:49.

TROISIESME
DISCOVRS
D’ETAT
ET DE RELIGION,
A LA NOBLESSE
DE NORMANDIE.

A PARIS,
De L’Imprimerie de NICOLAS IACQVARD, ruë
Chartiere, prés le Puits Certain, au Treillis vert.

M. DC. XLVIIII. AVEC PERMISSION. TROISIESME
DISCOVRS
D’ESTAT
ET DE

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. LE FILS DE L’IMPVDIQVE ; ET LE PERFIDE... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_60. Référence RIM : M0_1394 ; cote locale : C_5_10. le 2013-07-20 11:33:33.

vn trafic honorable : La seconde, qui est la plus probable,
& qu’il fut fait Curé de son village, en laquelle charge il
vécut assez long-temps auec vn infame, qu’il gardoit soubs
pretexte que c’estoit sa seruante, de laquelle il eut deux enfans,
dont l’vn estoit fol & idiot, & l’autre remply de malice
& d’astuce, que l’on appella Iulles Mazarin. Dés son bas âge il donna des marques de ce qu’il seroit
vn iour, & ceux qui le connoissent asseurent qu’il a esté né
soubs vne planette si mauuaise,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. LE FLAMBEAV D’ESTAT, AVEC LEQVEL TOVS LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 43 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1397 ; cote locale : B_11_17. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-07-20 11:39:58.

violences incendies & sacrileges que Mazarin & ses complices font
& feront de toutes parts, si on ne les en empesche pas, le pouuant
faire. IV. Qu’il n’y a rien de si facile que d’en venir à bout par vn soûleuement
general, puis que tous les autres moyens nous ont manqué. V. Et qu’il n’est point de peuple qui n’ait droit de se faire iustice soy-mesmes,
quand on refuse de la luy faire. LE FLAMBEAV D’ESTAT
auec lequel tous les peuples de France,
peuuent voir comme ils sont

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. LE MERCVRE OV COVRIER CELESTE, PARLANT A... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2454 ; cote locale : A_6_21. le 2013-09-21 07:27:22.

pretextes qu’on vous met
en auant, Dieu qui connoist tout, sçait bien la pureté
de vos intentions, mais il voit bien aussi combien
les pretextes que vous prenez sont esloignez de ses
Commandemens, & que les Partisans d’Espagne
seduisent ceux qui sont aupres de vous, afin de mettre
le trouble en la France, pour accommoder ses
affaires, luy qui ne pesche qu’en eau trouble, mais
regardez à Dieu, qui dit qu’il est le Dieu de Paix, &
que qui demeure en Paix, demeure aussi en luy.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. LE MIROIR FRANÇOIS REPRESENTANT LA FACE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2480 ; cote locale : C_6_22. le 2013-09-21 15:43:02.

Ie m’asseure si cela estoit, que ces longs bureaux ne
seroient plus enuironnez de Seigneurs, de Iuges, & d’Officiers pour
vous faire la cour, en vous donnant la moitié, voire les deux tiers de
leur deu pour auoir l’autre. Quoy mon Prince ! ne serez vous point ialoux de vostre dignité ? elle
ne veut point de compagnons non plus que le lict nuptial. Et ceux-cy
ne tirent-ils pas (autant qu’ils le peuuent) toute la Maiesté, l’authorité,
& l’vtilité pardeuers eux ? vn Lysander grand Capitaine, fut fait distributeur
de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. L’APOSTVME DE TOVTE LA COVR MAZARINISTES,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_133 ; cote locale : B_12_33. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-02-02 03:06:07.

du costé du Roy, & de la Reine, & enuers nous
mesmes, en nous faisant accroire tous les iours
qu’il s’en vat, & a fait crier les Articles de la Paix
causée par sa fuitte, ie vous asseure chers compatriottes
qu’il est, encore à la Cour, allons (comme
i’ay des-ja dit) auec forces, portons nos armes
iusques dans Pontoise, & nous dirons que l’on
nous donne Mazarin, ce grand voleur, autrement
point de quartier à qui que ce soit.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. L’ASTROLOGVE FRANÇOIS, PREDISANT LES... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_430 ; cote locale : A_3_30. le 2013-02-02 09:06:14.

parties,
l’Iris & la Colombe qui estoient familieres à ces
peuples ont paru sur nostre chef, quittant les
estrangeres Nations, pour y laisser gronder le
tonnerre, & croasser les Corbeaux, quand à la
France n’a plus à craindre aucune reuolution, le
benin Iupiter qui la regarde d’vn œil amoureux,
la fauorisera tousiours de ses plus douces inuences,
s’il y arriue quelque changement, ce sera
dans les charges de la guerre, à cause que Mars est
le Seigneur de nostre Horison, l’Italie, l’Allemagne,
l’Espagne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Dubosc-Montandré, Claude [?]. L’ESPRIT DE LA VERITÉ Representant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1283 ; cote locale : B_17_28. Texte édité par Patrick Rebollar le 2013-02-05 11:12:07.

quoy le Prince est iustement reietté du peuple,
& depossedé de son Throne. Telles sont les conditions de l’Arrest rendu sur le Iugement
la Verité Nuë, qu’il a fallu plus amplement donner à connoist e
pour vn iuste & heureux gouuernement Monarchique. Autrement
estimons nous d’estinez à tout malheur, quãd nous auons
des Rois d’estituez de vertus necessaires pour bien gouuerner
& lesquels Dieu nous a donné en sa fureur Ose c 13 v. 9. C’est
de toy ta perdition, O Israel, v. 20. ou est son Roy ? qu’il te sauue,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. M. E. G. E. N. R. S.. LA VERITÉ DV ROYALISTE PRESENTÉE AV ROY,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 23 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3992 ; cote locale : B_17_24. le 2013-01-05 15:00:12.

Thresors, pillé vos richesses
Royalles, & englouty les commoditez Communes ?
Si l’on luy obiecte qu’il a veu, ie diray mieux
qu’il a fait mal-traitter des Princes, dont il n’estoit
pas capable de dechausser, parce qu’il auoit
seulement recueilly les fruits d’vne fortune riante.
Si l’on a des-ietté vn si homme de bien que D. B. du lieu ou l’on croyoit qu’il ne deuoit pas
estre, ne doit-on pas foudroyer vn si meschant
homme le C. Maz. qui s’y estant introduit pas
toutes sortes de malhenreuses voyes,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. APOLOGIE POVR MONSIEVR DE BROVSSEL... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_128 ; cote locale : B_19_19. le 2014-11-29 15:13:59.

que quand elle est toute
nuë ; outre qu’il faudroit vn discours plus grand &
plus releué que celuy-cy pour estendre & mettre à
descouuert celle de ce parfait Magistrat, & de cét incorruptible
seruiteur du Roy ; c’est ce que nous entreprendrons
dedans l’histoire de sa vie quand sa modestie
le permettra, & que nous voudrons laisser au
public vn pourtraict qui ne luy sera pas moins
agreable que l’original qui luy doit estre si recommendable.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. APOLOGIE SVR LA PVISSANTE VNION des Princes,... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_131 ; cote locale : B_16_61. le 2014-12-10 12:24:04.

de le pouuoir plus remettre dans le Ministere :
outre que les loix de l’Estat ne le peuuent
pas permettre en façon quelconque. C’est pourquoy,
prenons les armes, & sans nous amuser à souffrir
dauantage ces tyrannies, courrons à la deffaite du
tyran qui nous outrage.   En matiere de sousleuement on n’est coupable
que de trop de moderation, si l’on ne se porte
pas courageusement à la fin qu’on s’est proposée.
Il ne faut iamais esbranler vn estat, que
pour enseuelir tous ses ennemis, sous les ruines
de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Anonyme. LES CONTREVERITEZ DE LA COVR. QVIS VETAT... (1652) chez [s. n.] à Paris , 6 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_788 ; cote locale : B_17_29. le 2014-02-03 16:47:45.

grand abbateur de bois,
Villarceaux, Perochel jureront aux abois,
Le Marquis colonnel sera tousiours poltron,
Comme fut son grand pere & le Duc d’Espernon.
Philis le deplaisir d’vne fascheuse absence,
Adjouste en mon esprit l’entiere connoissance,
Montrant la verité contraire à la raison,
Aussi l’extrauagance en est la guerison,
Puisqu’il me faut posseder celle qui me possede
La cause de mon mal en est le seul remede.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. LES CRIMES DE MONSIEVR le Prince de CONDÉ. ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 1 page. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_845 ; cote locale : C_11_31. le 2014-02-04 13:46:17.


Auoir des Dun Kerquois pris la fameuse ville
Et battu les Flamands depuis Lens iusqu’à l’Isle,
Auoir porté par tout la Victoire & l’Effroy.    
Enfin auoir tiré dans cinq ou six Campagnes
Tout le sang du Lyon qui gardoit les Espagnes
Honteusement reduit comme vn Cerf aux abois.    
Des Aigles de l’Austriche auoir faict des victimes,
Vaincu les Archiducs, les Mercis, les Lambois :
Ce sont du Grand CONDÉ les veritables crimes.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. LES TROIS MASQVES DE BOVË. OV LA SAVONETTE. (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3887 ; cote locale : B_19_7. le 2014-03-01 14:24:49.

MASQVES
DE BOVË.
OV LA
SAVONETTE.

M. DC. LI. Les trois Masques de
Bouё
Ou la Sauonette. Encore que personne ne doute du caprice de la
fortune & que de temps en temps elle face voir
>
son aueuglement dans la dispensation de ses faueurs
ou dans ses disgraces, neantmoins i’ay voulu pour
contenter quelques curieux, faire voir sa bigearerie sur
les plus illustres Mazarins du Royaume lesquels comme
n’estant point Philosophes, ont tesmoigné tant de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. ODE SVR DOM IOSEPH DE ILLESCAS PRETENDV... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_8_3. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_2582 ; cote locale : E_1_69. le 2014-07-08 15:23:57.

à la mine bave,
Et d’vn avertin saisi,
Le Courtaut, qui fait le braue,
Ira jusqu’à Iuuisi.    
Enfin, Espagnol douteux,
Ne contez plus ces sornettes ;
Qui les croit, entre nous deux,
A teste à porter sonnettes ;
Ridicules Capitans,
Nains qui faites les Titans,
Plains de foiblesse & d’audace ;
Bientost iusques à Madrid,
Nous irons vous rendre grace
Du secours qu’on nous offrit.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. REVELATION DV IEVSNEVR OV VENDEVR DE GRIS,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi E_1_77 (partie 2), C_8_62 (partie 1) et C_8_63 (partie 2). Référence RIM : M0_3541 ; cote locale : E_1_76. le 2014-09-29 15:38:49.

ce que dit Esculape
En me donnant certaine tape
Pour m’en faire ressouuenir,
Sur quoy ie ne me pus tenir
De luy dire, Dieu vous le rande,
A Dieu donc ie me recommande,
Aussi-tost, ie m’en vins chercher
Quelque grabat pour me coucher,
Ayant tousiours l’ame troublée,
De la vision reuelée
Par ce maistre Vendeur de gris,
Si renommé dedans Paris
Que l’õ s’en moque ou qu’on y pẽse,
I’en descharge ma conscience.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 26. Désajeu,? [signé]. LES PARTICVLARITEZ DE L’ENTREE DE... (1651) chez Legentil (Jacques) à Paris , 8 pages. Langue : français. Daté et signé au colophon.. Référence RIM : M0_2707 ; cote locale : C_11_14. le 2014-02-22 13:56:30.

leurs Majestz,
qui les receurent auec toutes les tendresses,
& les tesmoignages de bien-vueillance
possibles. Voila, Monseigneur, ce
que j’auois à vous mander, & ce qui a
mis tout Paris dans vne allegresse, que je
crois n’estre comparable qu’à celle que
vous causera cette nouuelle, & à la passion
auec laquelle je proteste d’estre de
Vostre Grandeur,   Le tres-obeïssant, & tres-affectionné
seruiteur,
DESAIEV. A Paris ce 17. Fevrier 1651.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 27. Bourbon-Condé,... . MANIFESTE DE MADAME LA DVCHESSE DE... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Bruxelles. Dans le Choix II de Moreau.. Référence RIM : M0_2363 ; cote locale : A_9_18. le 2016-08-11 07:16:54.

des
armes qu’on employe pour les faire reüssir, que desilant
les yeux de la Reyne, elle luy fera voir en quel
abysme de malheurs le Cardinal Mazarin tasche à la
precipiter, qu’elle detrompera Monsieur le Duc
d’Orleans des mauvais conseils qu’on luy donne, &
qu’elle fera enfin qu’un party si utile & si necessaire,
que celuy de la liberté & de la Paix, sera generalement
soustenu par les gens de bien, que je sçay qu’il en sera
generalement approuvé.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice