[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(385 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "s" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 201. Saint-Julien,? [?]. LE DIXIESME COVRRIER FRANCOIS, TRADVIT... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 12 pages. Langue : français. Partie 10 de 12. Voir Pièces de C_2_42_01 à C_2_42_12. Référence RIM : M0_2848 ; cote locale : C_2_42_10. Texte édité par Site Admin le 2013-02-12 14:43:11.

Reine
N’auoit point tesmoigné de haine
Pour Dame generale paix,
Et que pour remplir nos souhaits,
Monsieur le Comte de Brienne
Priera de la part de la Reine,
Le Nonce de sa Sainteté,
Et l’Ambassadeur deputë
Des Venitiens, qu’il escriue
Al’Archiduc, qu’en paix il viue,
Et que s’il luy plaist arrester
Vn lieu conuenable à traitter,
Au mesme instant nostre Ambassade
Partira : fut-elle malade.   Fin du dixiesme Courrier

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 202. Saint-Julien,? [?]. LE DIXIESME COVRRIER FRANCOIS, TRADVIT... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 12 pages. Langue : français. Partie 10 de 12. Voir Pièces de C_2_42_01 à C_2_42_12. Référence RIM : M0_2848 ; cote locale : C_2_42_10. Texte édité par Site Admin le 2013-02-12 14:43:11.

Reine
N’auoit point tesmoigné de haine
Pour Dame generale paix,
Et que pour remplir nos souhaits,
Monsieur le Comte de Brienne
Priera de la part de la Reine,
Le Nonce de sa Sainteté,
Et l’Ambassadeur deputë
Des Venitiens, qu’il escriue
Al’Archiduc, qu’en paix il viue,
Et que s’il luy plaist arrester
Vn lieu conuenable à traitter,
Au mesme instant nostre Ambassade
Partira : fut-elle malade.   Fin du dixiesme Courrier

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 203. Saint-Julien,? [?]. LE DIXIESME COVRRIER FRANCOIS, TRADVIT... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 12 pages. Langue : français. Partie 10 de 12. Voir Pièces de C_2_42_01 à C_2_42_12. Référence RIM : M0_2848 ; cote locale : C_2_42_10. Texte édité par Site Admin le 2013-02-12 14:43:11.

Reine
N’auoit point tesmoigné de haine
Pour Dame generale paix,
Et que pour remplir nos souhaits,
Monsieur le Comte de Brienne
Priera de la part de la Reine,
Le Nonce de sa Sainteté,
Et l’Ambassadeur deputë
Des Venitiens, qu’il escriue
Al’Archiduc, qu’en paix il viue,
Et que s’il luy plaist arrester
Vn lieu conuenable à traitter,
Au mesme instant nostre Ambassade
Partira : fut-elle malade.   Fin du dixiesme Courrier

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 204. Saint-Julien,? [?]. LE NEVFIESME COVRRIER FRANCOIS, TRADVIT... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 11 pages. Langue : français. Partie 9 de 12. Voir Pièces de C_2_42_01 à C_2_42_12. Référence RIM : M0_2848 ; cote locale : C_2_42_09. le 2013-02-12 14:41:14.

diligence,
Surquoy la Cour à l’audience
Incorpora par son traitté
Ce Duc de bonne volonté,
Qui pour son secours s’interesse,
D’Estissac, & d’autre Noblesse
Qui s’attrouppe en diuers quartiers
Auec la Ville de Poictiers.    
La nuit les trouppes ennemies
Que nous croyions estre endormies
Vinrent voit ce que nous faisions
Et le pont que nous acheuions
De batteaux dessus la riuiere ;
Cet ouurage ne leur plut guiere
Et ces trouppes qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 205. Saint-Julien,? [?]. LE VNZIESME COVRRIER FRANÇOIS, TRADVIT... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 14 pages. Langue : français. Partie 11 de 12. Voir Pièces de C_2_42_01 à C_2_42_12. Référence RIM : M0_2848 ; cote locale : C_2_42_11. Texte édité par Site Admin le 2013-02-12 14:45:41.


S’estoit emparé de la Ville
De Valogne, & que Bellefond
Cardinaliste iusqu’au fond,
Et Gouuerneur, auecque honte
A fait vne retraitte prompte
Au Chasteau, qui ne peut tenir,
Et dont il doit bien-tost venir
Vn recit certain de sa prise
Et de Bellefond en chemise
Sorty sans doute dudit lieu,
Car il y peut bien prier Dieu ;
Si les nouuelles ne sont fausses
Il n’en tirera pas ses chausses.
Ce mesme Courrier dit apres
Que le genereux Duc de Rets
Auoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 206. Sandricourt,? de [?]. LE MARESCHAL DES LOGIS, LOGEANT LE ROY ET... (1652) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2415 ; cote locale : B_20_32. le 2013-09-21 05:01:47.

& rue Putigneuse. La Montbason, Rue Percée. La Chastillon, Rue Champ Gaillard. La ieune Comtesse de Fiesque, Rue Gloriette & rue
Poupée. Les niepces du Mazarin, Rue des Cannetes, & des
Marionettes. Les filles de la Reyne, Rue de la Platriere & rue
des Vifs. Les femmes de la Reyne, Rue Breneuse, & rue Tireboudin. Item, Tout le reste de la Sequele, Rue des Coquilles,
de la Pierre au laict, & rue de poil de C…

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 207. Sandricourt,? de [?]. L’ESTAT PRESENT DE LA FORTVNE DE TOVS LES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1301 ; cote locale : B_2_24. le 2013-02-05 15:52:58.

Les Preneurs à la fin se trouuent pris. Le Roy de France. Ie porte le faix de tout. Le mesme. On veut me rendre comme la Corneille d’Esoppe,
chacun tasche à me tirer quelque plume de
l’Aisle, & qui n’y peut atteindre, y ruë. Le Roy d’Espagne. A beau ieu beau retour, ie commence à me remplumer. Le Conseil d’Espagne. Nous nous seruons de la patte du Matou à tirer
les chastaignes du feu. L’Archiduc. Ie suis à tout ce qu’il y a de ieu: si ie ne remonte
sur ma beste, il y aura de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 208. Scarron, Paul [faux]. LE COEVR DES PRINCES, ENTRE LES MAINS DE... (1652 [?]) chez Guérard (Nicolas) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_707 ; cote locale : B_8_4. le 2013-06-30 17:17:05.

   
Le Ciel fauorisant nos armes,
En tout lieux que soient vos gendarmes
En presence du Roy, ou non :
La voix publicque des Prouinces
Rend au courage de nos Princes
Victoire par le droit canon.    
Dieu voulant que la tirannie
De Mazarin soit tost finie
Sous l’heureux Regne de Louis
Luy donne pour conseil fidele
Hommes dont la sage ceruelle
Rend les cerueaux esblouis.    
Les effects sont si notoires,
Que mesme les ames plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 209. Servient, F.. LE CHANT ROYAL DES PARISIENS SVR LA MAIORITE... (1651) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_682 ; cote locale : B_1_11. le 2013-06-30 16:49:42.

orgueil se fonde
Voicy le Prince seul qui doit regir le monde,
Et seul le conquerir par ses beaux faits diuers;    
Quite ô puissant Sultan, l’esclat qui t’enuironne,
Et soubmets humblement, ton Sceptre à sa Couronne,
Ta perte est asseurée, & ce Roy t’est fatal:
Quoy qu’il ayme Paris, desia Tunis l’attire,
Et tu verras vn iour dans ton Haure natall>

Cét Illustre Patron d’vn triomphant Nauire.  

Iam Doctum Regem Regia Musa decet.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 210. Servient, F.. LE CHANT ROYAL DES PARISIENS SVR LA MAIORITE... (1651) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_682 ; cote locale : B_1_11. le 2013-06-30 16:49:42.

orgueil se fonde
Voicy le Prince seul qui doit regir le monde,
Et seul le conquerir par ses beaux faits diuers;    
Quite ô puissant Sultan, l’esclat qui t’enuironne,
Et soubmets humblement, ton Sceptre à sa Couronne,
Ta perte est asseurée, & ce Roy t’est fatal:
Quoy qu’il ayme Paris, desia Tunis l’attire,
Et tu verras vn iour dans ton Haure natal
Cét Illustre Patron d’vn triomphant Nauire.  

Iam Doctum Regem Regia Musa decet.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 211. Anonyme. ADVIS CHARITABLE ET BVRLESQVES AVX... (1652) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_495 ; cote locale : B_19_6. le 2014-12-07 14:59:21.

du grand Monde,
Où tousiours le Demon fait ronde,
Vous sçauez dompter vos desirs
Pour la douleurs & les plaisirs ;
Et comme on vous vit inuincible,
Apres vne mort tres-sensible,
L’on vous voit sans infirmitez,
Au milieu de nos vanitez,>

Où mainte & mainte qui succombe,
Apres auoir chancelé tombe,
Car helas ! il s’en trouue peu,
Qui ne brusle si prés du feu ;
Peu dont la vertu ne s’estonne,
Et que la chair ne desarçonne,
De fait ou de consentement
Malgré le sainct

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 212. Anonyme. ADVIS Pressant & necessaire donné AVX... (1652) chez Heulin (Pierre) à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_6_19. Référence RIM : M0_531 ; cote locale : B_20_45. le 2014-12-02 15:29:39.

les Princes
de la descrier : Ne soyez du moins pas incredules,
lors que la Cour vous aduertist elle-mesme
des mauuais & pernicieux desseins qu’elle a contre
vous ; Et puis qu’elle est obligée enfin de vous
tesmoigner qu’elle pretend se remparer au milieu
de vos murailles, ne soyez plus si simples, que de que de vous imaginer, qu’elle puisse auoir aucune
bonne intention pour vostre repos.   Messieurs, il n’est plus temps de se diuiser puis
qu’il est question de vous sauuer & de sauuer l’Estat.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 213. Anonyme. ADVIS PROMPT ET SALVTAIRE, DONNÉ PAR LES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 19 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_532 ; cote locale : B_17_12. le 2014-12-07 14:55:42.

raisonnables,
tendez les bras pour receuoir
les Peuples qui se prosternent à
vos pieds, en vous demandant Iustice & Protection.
Si vous estes sensibles & pitoyables, ouurez
les yeux pour voir les peuples qui languissent de pauureté, de famine & de douleur :
si vous estes sinceres & bien-intentiones, débouchez
vos aureilles pour escouter les Peuples,
qui vous disent, & qui se plaignent, que
l’esloignement du Mazarin est vne fourberie de la
Royne, & vne ruse de sa Majesté, qui veut se vanger

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 214. Anonyme. ADVIS SALVTAIRE DONNÉ A MAZARIN, POVR... (1649) chez Cottinet (Arnould) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. 1648, selon Moreau.. Référence RIM : M0_536 ; cote locale : A_2_19. le 2014-12-02 15:01:59.

auoir cueilly la gomme aromatique:
mais vous trouuerez chausseure à vostre pied, &
vous verrez comme ce jeune Roy a vn braue second,
qui sera fidel protecteur de sa grandeur, de sa gloire
& du repos de son Estat; Non, iamais ce braue Prince
par le vice d’vne mauuaise honte & d’vne lascheté,
ne sera si mol que de souffrir ce qui sera au desaduantage
de son Roy; Non, il ne cherchera iamais
à sauuer les apparences comme vous faites, pour
trahir cependant ses vrayes intentions, & ne permettra
pas qu’il soit dit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 215. Anonyme. ADVIS SALVTAIRE DONNÉ A MAZARIN, POVR... (1649) chez Cottinet (Arnould) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. 1648, selon Moreau.. Référence RIM : M0_536 ; cote locale : A_2_19. le 2014-12-02 15:01:59.

de son peuple:
car le Ciel ne fauorise iamais que la pieté & les intentions
qui sont droites & iustes. Ainsi, Monsieur, n’allez
iamais à Rome; car on dit en commun prouerbe,
que qui fol y va, fol en retourne: & faites plustost vn
vœu de donner vne chandelle ou deux à sainct Mathurin,
afin qu’il luy plaise rappeller vos esprits esgarez
dans la confusion de vostre infirmité, & remettre
vostre teste sous vostre bonnet; & le prier instamment
auec moy, qu’vn tel bonnet ne soit iamais
donné à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 216. Anonyme. ADVIS SVR LE GOVVERNEMENT DE L’ESTAT. (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_36 ; cote locale : D_1_20. le 2014-12-02 13:51:18.

Reine Regente
en France par Deputez de la Cour, lesquels
supplieront tres-humblement ledit Seigneur Roy
& ladite Dame Reine de pourueoir aux plaintes &
remonstrances dudit Parlement de Bourdeaux, &
par leur bonté donner le repos & la tranquillité à la
Prouince de Guyenne. Fait en Parlement les Chambres
assemblées ledit jour & au cy-dessus.

Chez Guillaume Sassier, Imprimeur & Libraire
ordinaire du Roy, ruë des Cordiers, proche la
Sorbonne, aux deux Tourterelles.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 217. Anonyme. ADVIS SVR L’ESTAT, touchant les Affaires... (1649 [?]) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_547 ; cote locale : D_2_11. le 2014-12-06 14:51:27.

l’impression qu’il auoit euë, qu’on
le deust traitter comme Citoyen Romain ; & c’est pour cette mesme
raison que Claudius Cesar deffendit aux Estrangers, sur peine de
mort, de prendre des Noms de Famille Romaine, de crainte de confondre
en eux ce qui n’estoit deub qu’aux Citoyens de Rome. Vous
auez leur comme moy les plaintes qu’on faisoit contre Iules Cesar, parce
qu’il auoit introduit des François dans le Senat : Cesar (disoit-on)
triomphe des Gaulois, & les amene captifs en cette ville. Et ces mesmes Gaulois
quittent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 218. Anonyme. ADVIS TRES-IMPORTANT DE DOM GABRIEL DE... (1652) chez Hardouin (Louis) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_550 ; cote locale : B_8_51. le 2014-12-09 15:19:05.

luy
à donnez le 28. iour de May, pour se rendre
prés ledit Duc de Lorraine, & l’obliger de
partir aussi-tost auec son Armée, sans plus
differer. Ce qu’il faut qu’il fasse. Ce qui fera aisément connoistre par la
resolution qu’il donnera, s’il a fait quelque
accord auec le Cardinal Mazarin, comme on auoit creu : car il n’oseroit pas se declarer
ouuertement pour luy au preiudice des Traitez
faits auec Messieurs les Princes & auec le
Roy d’Espagne, qui le tiennent obligé de l’executer.
Et

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 219. Anonyme. ALMANACH DE LA COVR, Pour l’An 1649. faict... (1649) chez [s. n.] à Tours , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_61 ; cote locale : C_2_3. le 2014-12-02 15:53:40.

sont bas comme la Subsistance,
Mais des Prouinciaux la lasche resistance,
N’empesche le Soldat de nous venir brauer.  

DECEMBRE.  
Il ne faut oublier l’Abbé de la Riuiere,
S’il n’a tout ce qu’il veut, il ne tardera guere,
Vn Prince dessus luy meritoit bien le choix,
Pour estre le dernier qu’il ne se desespere,
Decembre moins que tous a de chemin à faire
Pour paruenir au rang du premier de nos mois.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 220. Anonyme. AMBASSADE BVRLESQVE DES FILLES DE IOYE AV... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_65 ; cote locale : C_2_4. le 2014-12-09 14:48:02.

auront passe-temps icy,
Ils en auront contentement,
Comme nous du soulagement.    
Ce dit, ny luy rien accorda,
Ny toutefois rien refusa,
Mais Iule d’vn signe de teste,
Vn signe qui n’est pas tant beste,
L’aduertit qu’il consulteroit,
Ce que faire bon y pourroit :
Elle s’en va dans l’anti-chambre,
La response de Iule attendre.
Mais alors Thulie la quitte,
Sans voir le fruit de sa visite.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 221. Anonyme. CONTRACT DE MARIAGE DV PARLEMENT AVEC LA... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission (au colophon). L'information d'édition est en fin de pièce (p.8). Dans Choix I de Moreau. Pièce 1 des 52 de Carrier. Voir aussi D_2_7.. Référence RIM : M0_783 ; cote locale : C_1_36. le 2014-02-03 16:18:44.

quartiers, & les payer entierement &
perpetuellement sans aucun retranchement, diminution ny diuertissement. Que ceux qui ont acquis des rentes de quelque nature que ce soit
des premiers & originaires proprietaires au dessous de la veritable finance
d’icelles pour les bas prix, ausquels la mauuaise conduite des
Ministres du Conseil des finances les auoient reduites, & qui ne se
trouuent racheptées, seront obligez d’en faire leur declaration sincere
& veritable, pour estre pourueu tant à la conseruation de leurs

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 222. Anonyme. EXAMEN DES DIVERS SENTIMENS SVR L’ARREST... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1318 ; cote locale : B_15_15. le 2014-07-12 09:08:23.

d’vn puissant complice, est parler contre
sa propre conscience le Parlemẽt a plustost
manqué n’ayant pas resisté à l’oppression des
Peuples, & differé l’examen de la cause du Prince
dont l’innocence a esté reconnuë & declarée
par ceux qui l’auoient opprimée, qu’ils n’ont
choqué l’authorité Royale laquelle ils conserueront
tout entiere tandis qu’ils guarãtiront les sujects de l’oppression & de la tyrannie, c’est
iniuste que d’accuser vne personne d’imprudence
pour auoir meslé

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 223. Anonyme. Factum du procès intenté contre César de... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 4 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1362 ; cote locale : A_6_58. le 2014-10-12 12:05:17.

ce procez, il n’est point fait mention
dudit sieur Duc de Vandosme, mais puisque au mesme
temps que ledit sieur Duc de Beaufort a esté arresté
ledit sieur Duc de Vandosme a eü ordre du
Roy de se retirer en telle qu’il voudroit de ses Maisons,
ensuite dequoy, les troupes employées par
l’Autheur de cette persecution, l’ont fait aller de son
chasteau d’Anez en celuy de Vandosme, d’où il a esté
contraint de passer hors du Royaume pour sa seureté,
il a interest de se iustifier, si Monsieur le Procureur
General a charge de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 224. Anonyme. LA REQVESTE DES TROIS ESTATS, Touchant le... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Voir aussi B_14_14. Dans Choix II de Moreau. Référence RIM : M0_3495 ; cote locale : B_14_25. le 2014-10-12 11:55:23.

DES
TROIS ESTATS. Pvis que ce n’est que par vne pure continuation
des bontés de la Reyne, que les Estats
Generaux sont promis pour le mois prochain ;
& que la passion heroïque de reformer les abus
qui se sont glissez dans le Gouuernement, la rendit,
/>
il y a quelque temps, complaisante à la iuste
poursuitte que la Noblesse faisoit ; ou pour en
obtenir le consentement, ou pour proceder à la
moderation de certains debordemens, par lesquels
l’ambition alloit desordonnant tout ce
qu’il y auoit de mieux reglé dans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 225. Anonyme. LE VERITABLE ENTRETIEN DE LA REYNE... (1652) chez Pétrinal (Jean) à Paris , 9 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Voir aussi B_16_5. Référence RIM : M0_3932 ; cote locale : B_19_3. le 2014-01-04 15:30:40.

la Compagnie, elle
demanda où estoit le sieur Mazarin ? Il luy fut respondu
qu’il estoit en son Oratoire, & qu’il estoit mal disposé :
C’est ce qui causa qu’elle entra aussi en son Cabine, laissant l’Assemblee sans Response, ne leur donnant
pour toute recompense qu’vn adieu.   Nous auons chez nous des Deputez de la Ville de
Paris, dont nous esperons qu’ils auront Audiance au
plus tard mardy ou mecredy, nous vous annoncerons
ce qui se pourra passer de plus particulier.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 226. Anonyme. LES ADVIS Heroiques & importans donnez A... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. La page de titre est en page 2. Sur l'imprimé à Paris.. Référence RIM : M0_514 ; cote locale : D_2_22. le 2014-01-11 09:56:41.

maison, & ton rang,
Il t’a donné la force, & ce bras indomtable    
Qui t’a fait deuenir par tout si redoutable ;
Il t’a donné l’adresse, il t’a donné ce cœur,
Qui t’a rendu tousiours, Conquerant ou Vainqueur :
Mais souuien-toy sur tout, qu’il t’a donné la vie,
Et tu veux l’affamer par vne ingratte Enuie ;
Et tu vas employer tout ce qu’il t’a donné
A le rendre funeste horrible, abandonné ;
Tu te sers de ce bras à causer sa ruine,
Tu te sers de ce

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 227. Anonyme. LES ARTICLES DE LA PAIX Proposez à Saint... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_417 ; cote locale : B_16_8. le 2014-01-11 10:59:42.

voir la fin, & leuant les obstacles qui se sont
iusqu’icy opposez à la tranquillité publique,
nous faire jouir d’vne paix autant stable
& asseurée, qu’agreable & desirée de
tout le monde.   Personne n’ignore que Leurs Majestez
Britaniques ayant esté visiter le Roy & la
Reine à Corbeil, à leur retour ils donnerent
parole à Son Altesse Royale, à Monsieur le Prince, & au Parlement, que Leurs Majestez
souhaitoient auec passion que toutes les
choses se pacifiassent, & que l’on

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 228. Anonyme. LES ARTICLES DE LA PAIX, Conclus &... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Sans page de titre. Daté du 11 mars 1649 en page 6. Voir aussi A_2_22 et D_2_29. Référence RIM : M0_414 ; cote locale : E_1_17. le 2014-01-11 11:34:27.

de sa Majesté qui ont esté
expediées sur les Mouuemens derniers arriuez en
la Ville de Paris, comme aussi les Declarations
qui ont esté publiées depuis le 6. Ianuier dernier, demeureront nuls & comme non aduenus.   Que les gens de guerre qui ont esté leuez tant
en la Ville qu’au dehors, en vertu des pouuoirs
donnez tant du Parlement que par la Ville de
Paris, seront licenciez apres l’accommodement
fait & signé. Sa Majesté fera retirer les troupes, des environs
de Paris, & les envoyera aux lieux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 229. Anonyme. LES CONVVLSIONS DE LA REYNE LA NVIT DE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_791 ; cote locale : B_4_21. le 2014-02-04 13:41:30.

que l’image en porte de terreur auec soy ?
Le sommeil vient de me descouurir toutes ces vlceres,
que mes desirs de vangeance & mes pressans
ressentimens couuroient des nuages d’vn fatal oubli.
Ne m’a-t’il pas semblé, que comme Herodes,
i’auois commandé qu’on enfermast le peuple de
tous les enuirons de Paris, dans vn parcq cinq ou six
fois grand comme celuy de Ruel, & que là ie l’ay
fait deuorer par plusieurs troupes de Lions acharnez
au meurtre, que i’ay fait déchaisner contre cette
multitude desarmée, sans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 230. Anonyme. LES DIVINES REVELATIONS ET PROMESSES FAITES... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_78. Référence RIM : M0_1164 ; cote locale : B_13_15. le 2014-02-06 14:22:57.

Et quoy que cet estranger eût l’obligation entiere à cette
Monarchie de toute sa grandeur, pourtant par vne
ingratitude sans exemple, son esprit poussé d’vne noire malice a
fait tous ses efforts pour la ruiner, en prolongeant la guerre qu’il
eust pû esteindre la gloire & à l’aduantage de l’Estat, en pillant
tout l’or du Royaume par mille vexations sur le peuple, en consumant
inutilement & honteusement nos armées de terre & de mer,
en hazardant la gloire & la vie de nos Princes du Sang, en ne payãt
point les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 231. Anonyme. LES ENTRETIENS IMPORTANS DE LA REYNE, AVEC... (1652) chez Hardouin (Louis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Avec permission.. Référence RIM : M0_1255 ; cote locale : B_12_1. le 2014-02-12 13:22:49.

des armées, qui iointe auec les Estrangers
viendront enleuer le Roy à main armée, & se saisir
de ma personne ; & ainsi ne voyant aucun moyen de me
pouuoir retirer à Sedan à Mez ou Pignorol : ce que ie
pouuois faire il y a quelque sepmaine. Il faut par necessité
que ie perisse, & partant, vous, Madame ne deuez trouuer
estrange si toutes les forces naturelles me manquent,
comme celuy qui est en l’agonie de la mort, & si la crainte
me saisi de tous costez.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 232. Anonyme. LES ENTRETIENS IMPORTANS DE LA REYNE, AVEC... (1652) chez Hardouin (Louis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Avec permission.. Référence RIM : M0_1255 ; cote locale : B_12_1. le 2014-02-12 13:22:49.

des armées, qui iointe auec les Estrangers
viendront enleuer le Roy à main armée, & se saisir
de ma personne ; & ainsi ne voyant aucun moyen de me
pouuoir retirer à Sedan à Mez ou Pignorol : ce que ie
pouuois faire il y a quelque sepmaine. Il faut par necessité
que ie perisse, & partant, vous, Madame ne deuez trouuer
estrange si toutes les forces naturelles me manquent,
comme celuy qui est en l’agonie de la mort, & si la crainte
me saisi de tous costez.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 233. Anonyme. LES FINETS AFFINEZ OV L’EMPRISONNEMENT DES... (1650) chez [s. n.] à Paris , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1396 ; cote locale : E_1_24. le 2014-02-12 13:45:45.

les Cieux.    
L’Acheron n’a point de nasselle
Pour passer du noble BROVSSELLE
La Vertu, le los, le renom ;
Les Innocens ont de la gloire,
Et d’iceux on verra le Nom
Bien imprimé dans nostre Histoire.    
Viuez MONARQVE des François,
Vostre Peuple cherit vos Lois ;
La trahison est découuerte ;
On ne peut que benir le jour
Qui a veu la prison ouuerte
Pour les Perturbateurs de Cour.  

FIN

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 234. Anonyme. LES HEVREVX CONVOIS ARRIVEZ A PARIS, OV LE... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1633 ; cote locale : C_4_32. le 2014-02-15 08:33:30.

son Iuron,
Qui ne sent point Fanfaron.)
Comme son nom est Iacqueline.    
Et qu’il rime au nom de farine :
Ie pourrois m’asseurer bien fort,
De ne pas terminer mon sort,
Faute d’auoir vne voisine,
Qui m’assistast dans la famine.    
I’aurois tousiours vn gros pain bis
De reserue pour mes amis,
Que nous mangerions en Critiques,
Faisant les censez Politiques,
Disant cecy, disant cela,    
Pourquoy donc ne va-on pas

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 235. Anonyme. LES NOVVELLES ASSEVREES DE LA PAIX, ET LES... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_2556 ; cote locale : C_6_35. le 2014-02-22 10:21:00.

de leurs incomparables
fidelités. SIRE, vostre Majesté voit à present
vne foule aussi satisfaite que son absence
l’auoit desolée, ce sont des ames qui crient à
Dieu, preserués nostre Roy de tous accidens
funestes, donnés bon conseil à sa Majesté, &
qu’il puisse reconoistre dans nos deportemens,
que jamais Monarque n’a esté plus aimé & honoré
que celuy pour qui nous viuons, & à qui
nous pretendons d’obeïr jusques au dernier
moment de nos vies.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 236. Anonyme. LES NOVVELLES ASSEVREES DE LA PAIX, ET LES... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_2556 ; cote locale : C_6_35. le 2014-02-22 10:21:00.

de leurs incomparables
fidelités. SIRE, vostre Majesté voit à present
vne foule aussi satisfaite que son absence
l’auoit desolée, ce sont des ames qui crient à
Dieu, preserués nostre Roy de tous accidens
funestes, donnés bon conseil à sa Majesté, &
qu’il puisse reconoistre dans nos deportemens,
que jamais Monarque n’a esté plus aimé & honoré
que celuy pour qui nous viuons, & à qui
nous pretendons d’obeïr jusques au dernier
moment de nos vies.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 237. Anonyme. LES PARADOXES DE L’ESLOIGNEMENT DE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 40 pages. Langue : français. Voir aussi C_12_37. Référence RIM : M0_2678 ; cote locale : B_13_54. le 2014-02-22 11:03:28.

eust trouué passage à sortir de son corps, par la
playe qu’il se fit dans l’estomac. En effet, si Mazarin
deuoit estre touché des malheurs de la
France, il deuoit espargner à ce pays dont il a
tiré tant de richesses, les pertes qu’il luy a causees
depuis son retour : d’où j’infere auec raison,
que s’il n’en a point esté touché iusques icy, c’est
vne marque indubitable, que nos maux ne le
touchent point encore, & qu’il n’est pressé que
du desir, ou d’acheuer l’ouurage de ruiner la
France, ou de nous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 238. Anonyme. LES REGRETS DV CARDINAL MAZARIN, SVR LE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3085 ; cote locale : A_8_12. le 2014-02-24 15:27:10.

hommes
que nous y auons perdu, & la prise de Monsieur
de Guise n’a passé que pour vne bagatelle. Au dixiesme l’on estoit resolu de representer
les commencemens de la guerre de Paris; la
Reyne auec vne Majesté éclatante, & toute remplie
de gloire pour les heroïques actions qu’elle a faite par le Conseil de son Ministre, deuoit paroistre
sur vn Trosne esleué, menassant auec le
bout de son Sceptre tout le Parlement qui luy
estoit venu faire des Remonstrances; Mr le Cardinal
y deuoit estre aussi figuré,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 239. Anonyme. LES VRAYS MOYENS DE FAIRE LA PAIX: OV, ADVIS... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_4078 ; cote locale : A_5_93. le 2014-04-21 04:08:25.

& la violence d’autruy: Il s’excusera par le
peu de connoissance qu’il a du dedans, comme si son ignorance
n’estoit pas la conuiction de l’indignité de son ministere: Il parlera
des remises qu’il a fait faire de quatorze à quinze millions,
comme si aprés auoir chargé le peuple plus de la moitié qu’il
n’estoit auparauant, c’estoit vne grande grace de le décharger
du huictiéme: Il fera imprimer à S. Germain qu’il a esté le premier
Autheur du conseil donné à la Reyne de ramener le Roy
à Paris, & qu’il est

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 240. Anonyme. LETTRE A MADAMOISELLE DE V. ESTANT A LA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1811 ; cote locale : C_4_47. le 2014-04-21 04:29:40.

aussi fort que la chaisne
De ce Cu, qui depuis vingt ans
A fait plus de vingt mille Amans.    
D’autres Cus de haute importance
Sont aussi fort en doleance
De l’illustre maison de Foix,
Dame de Bleix, est aux abois, <l>Voyant que Iules par foiblesse,
A souffert que sa noble fesse
Se vit veufue du Tabouret,
Par luy concedé sur Albret.    
De Luxembourg, Maison antique,
Et qui sans vanité se pique
D’auoir donne dans la saison

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 241. Anonyme. LETTRE BVRLESQVE A MAZARIN. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1816 ; cote locale : C_4_42. le 2014-04-22 16:27:34.

le visage,
Donnez-nous quelque bon presage
Par son œil si cher & si doux
Que vous cherchez du bien pour nous.
Venez arrester le mensonge
Dont tousiours le peuple se ronge
Que vous voulez recommencer
Dans peu de iours à nous forcer.
Ramenez la Cour & la Reine,
Ramenez-nous nostre Souueraine,
Rendez les Princes du Sang,
Que chacun reprenne son rang,
Et quand tout sera dans la ville,
A l’heure que l’aze vous quille.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 242. Anonyme. LETTRE DES TROIS ESTATS DE PROVENCE A... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Signée et datée du 10 juillet 1652 au colophon.. Référence RIM : M0_2080 ; cote locale : B_8_40. le 2014-06-01 11:25:47.

le Cardinal Mazarin :
Mais le Comte d’Alets nostre Gouuerneur,
nous ayant declaré la guerre, à moins que
d’accepter ce Semestre, nous auons esté obligez
de prendre les armes pour nostre deffense,
dans lequel trouble se sont commis plusieurs
grands actes d’hostellité, de voyes, de fait, effusion
de sang, emprisonnemens & autres violences,
à laquelle finallement il a fallu ceder,
& souffrir ce Semestre du Parlement d’Aix,
sans nous plaindre des grandes pertes que la
Prouince a faites durant la guerre contre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 243. Anonyme. LETTRE D’VN GENTIL-HOMME DESINTERESSÉ, A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_16_16. Référence RIM : M0_1873 ; cote locale : B_20_17. le 2014-05-11 09:54:43.

raisons particulieres ; mais cette fatale
élection a été la cause de tous nos maux ;
car cét homme foible & reconnu pour
tel, n’a gouuerné que par ruses & mauuaises
finesses, dont les Grands du
Royaume s’étans seruis quelque temps,
pour en tirer auantage & satisfaire à
leurs passions ; il est enfin deuenu si lâche,
& s’est rendu si méprisable par sa
mauuaise façon d’agir, qu’il a fallu succomber,
& en venir au point où nous
en sommes, la Reyne & son conseil de
le vouloir

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 244. Anonyme. LETTRE D’VN GENTIL-HOMME DESINTERESSÉ, A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_16_16. Référence RIM : M0_1873 ; cote locale : B_20_17. le 2014-05-11 09:54:43.

Deputez ; Ie sçay
(& peut-estre en auez vous connoissance)
que l’assemblée, qui a obtenu du
Roy les Estats, est disposée à cela, plutost
que de laisser tout perir. C’est ce
ce qui m’a obligé de vous escrire pour
vous exhorter de vous seruir de vos
pouuoirs & pour vous témoigner tout
ensemble la passion, que i’ay pour le
bien de l’Estat, & celle auec laquelle ie
suis,   MESSIEVRS, Vostre cres-humble &
tres desinteressé Seruiteur.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 245. Anonyme. LETTRE D’VN GENTIL-HOMME DESINTERESSÉ, A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_16_16. Référence RIM : M0_1873 ; cote locale : B_20_17. le 2014-05-11 09:54:43.

Deputez ; Ie sçay
(& peut-estre en auez vous connoissance)
que l’assemblée, qui a obtenu du
Roy les Estats, est disposée à cela, plutost
que de laisser tout perir. C’est ce
ce qui m’a obligé de vous escrire pour
vous exhorter de vous seruir de vos
pouuoirs & pour vous témoigner tout
ensemble la passion, que i’ay pour le
bien de l’Estat, & celle auec laquelle ie
suis,   MESSIEVRS, Vostre cres-humble &
tres desinteressé Seruiteur.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 246. Anonyme. LETTRE D’VN GENTIL-HOMME DESINTERESSÉ, A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_16_16. Référence RIM : M0_1873 ; cote locale : B_20_17. le 2014-05-11 09:54:43.

Deputez ; Ie sçay
(& peut-estre en auez vous connoissance)
que l’assemblée, qui a obtenu du
Roy les Estats, est disposée à cela, plutost
que de laisser tout perir. C’est ce
ce qui m’a obligé de vous escrire pour
vous exhorter de vous seruir de vos
pouuoirs & pour vous témoigner tout
ensemble la passion, que i’ay pour le
bien de l’Estat, & celle auec laquelle ie
suis,   MESSIEVRS, Vostre cres-humble &
tres desinteressé Seruiteur.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 247. Anonyme. LETTRE D’VN GENTIL-HOMME DESINTERESSÉ, A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_16_16. Référence RIM : M0_1873 ; cote locale : B_20_17. le 2014-05-11 09:54:43.

Deputez ; Ie sçay
(& peut-estre en auez vous connoissance)
que l’assemblée, qui a obtenu du
Roy les Estats, est disposée à cela, plutost
que de laisser tout perir. C’est ce
ce qui m’a obligé de vous escrire pour
vous exhorter de vous seruir de vos
pouuoirs & pour vous témoigner tout
ensemble la passion, que i’ay pour le
bien de l’Estat, & celle auec laquelle ie
suis,   MESSIEVRS, Vostre cres-humble &
tres desinteressé Seruiteur.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 248. Anonyme. LETTRE D’VN GENTIL-HOMME DESINTERESSÉ, A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_16_16. Référence RIM : M0_1873 ; cote locale : B_20_17. le 2014-05-11 09:54:43.

Deputez ; Ie sçay
(& peut-estre en auez vous connoissance)
que l’assemblée, qui a obtenu du
Roy les Estats, est disposée à cela, plutost
que de laisser tout perir. C’est ce
ce qui m’a obligé de vous escrire pour
vous exhorter de vous seruir de vos
pouuoirs & pour vous témoigner tout
ensemble la passion, que i’ay pour le
bien de l’Estat, & celle auec laquelle ie
suis,   MESSIEVRS, Vostre cres-humble &
tres desinteressé Seruiteur.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 249. Anonyme. LETTRE D’VN GENTIL-HOMME DESINTERESSÉ, A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_16_16. Référence RIM : M0_1873 ; cote locale : B_20_17. le 2014-05-11 09:54:43.

Deputez ; Ie sçay
(& peut-estre en auez vous connoissance)
que l’assemblée, qui a obtenu du
Roy les Estats, est disposée à cela, plutost
que de laisser tout perir. C’est ce
ce qui m’a obligé de vous escrire pour
vous exhorter de vous seruir de vos
pouuoirs & pour vous témoigner tout
ensemble la passion, que i’ay pour le
bien de l’Estat, & celle auec laquelle ie
suis,   MESSIEVRS, Vostre cres-humble &
tres desinteressé Seruiteur.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 250. Anonyme. LETTRE D’VN GENTIL-HOMME DESINTERESSÉ, A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_16_16. Référence RIM : M0_1873 ; cote locale : B_20_17. le 2014-05-11 09:54:43.

Deputez ; Ie sçay
(& peut-estre en auez vous connoissance)
que l’assemblée, qui a obtenu du
Roy les Estats, est disposée à cela, plutost
que de laisser tout perir. C’est ce
ce qui m’a obligé de vous escrire pour
vous exhorter de vous seruir de vos
pouuoirs & pour vous témoigner tout
ensemble la passion, que i’ay pour le
bien de l’Estat, & celle auec laquelle ie
suis,   MESSIEVRS, Vostre cres-humble &
tres desinteressé Seruiteur.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 251. Anonyme. LETTRE D’VN GENTIL-HOMME DESINTERESSÉ, A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_16_16. Référence RIM : M0_1873 ; cote locale : B_20_17. le 2014-05-11 09:54:43.

Deputez ; Ie sçay
(& peut-estre en auez vous connoissance)
que l’assemblée, qui a obtenu du
Roy les Estats, est disposée à cela, plutost
que de laisser tout perir. C’est ce
ce qui m’a obligé de vous escrire pour
vous exhorter de vous seruir de vos
pouuoirs & pour vous témoigner tout
ensemble la passion, que i’ay pour le
bien de l’Estat, & celle auec laquelle ie
suis,   MESSIEVRS, Vostre cres-humble &
tres desinteressé Seruiteur.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 252. Anonyme. LETTRE D’VN PARISIEN, ENVOYEE DE ROME à... (1649) chez [s. n.] à Paris [?] , 14 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Rome. [faux]. Référence RIM : M0_1888 ; cote locale : A_5_88. le 2014-05-20 03:06:18.

dans son destroit la Ville qui a autresfois
esté la maistresse temporelle, ainsi qu’elle est
à present la Souueraine spirituelle de tout l’Vniuers,
estant le lieu destiné pour l’establissement de nostre
saincte Foy, & du S. Siege; & comme le poinct de la
/>
Religion est la chose qui est la plus chere dans les cœurs
des peuples; pour la deffense & soustien de laquelle ils
n’espargnent ny leurs biens, ny leurs vies, & qu’il n’y
a rien qui les conseruent d’auantage sous l’obeïssance
de leurs Roys &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 253. Anonyme. LETTRE D’VN PICARD A SON AMY, Contenant... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_82. Référence RIM : M0_1891 ; cote locale : C_3_93. le 2014-05-20 03:08:41.

que l’armée est dans ces deux
Prouinces comme si elle vouloit hyuerner. Le refus
que fit il y a quelques sepmaines Monsieur
d’Hocquincourt Gouuerneur de Peronne, d’admettre
en ladite Ville le Regiment des Gardes, à
donné lieu de promettre le Gouuernement dudit<lb/> Sieur d’Hocquincourt, à Erlacq, qui a esté depuis
peu splendidement traicté par le Cardinal, auec
asseurance d’vne amitié immortelle, en suitte dequoy
le General là pareillement asseuré de ne luy
manquer iamais au besoin, quoyque ses troupes
refusent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 254. Anonyme. LETTRE ESCRITE AV CHEVALIER DE LA VALETTE.... (1649) chez Colombel (Mathieu) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_2212 ; cote locale : A_5_11. le 2014-06-15 02:48:07.

dégorgé jusques dans l’Italie & à la banque
de Venise, ce n’est pas vne cruauté à luy de ne point mettre au iour ses thresors
en cette occasion, ou il y va du tout pour luy, & ou il ne luy seruoit de rien de les
auoir sauuez s’il se perdoit luy mesme: mais cest prudence, car tenant sa perte
inéuitable aussi bien que necessaire; ce Iuge interieur prononçant contre luy vn
Arrest plus rigoureux que celuy de nostre Parlement Auguste; sa conscience le
condẽnant auec Iustice, il veut du tout du moins sauuer son pillage de son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 255. Anonyme. LETTRE INTERCEPTE ET DESCHIFREE, Du Cardinal... (1652) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Signée de Mazarin au colophon (faux selon Moreau).. Référence RIM : M0_2244 ; cote locale : B_13_50. le 2014-06-15 14:45:19.

parce qu’on le pourra obtenir
facilement sous peine de desobeïssance,
car estant absent du Royaume, ainsi que les
Princes & les peuples l’ont requis, ils n’auront
plus de pretexte, & passeront pour rebelles s’ils
refusent d obeïr aux ordres du Roy. Que l’on tire des Villes, Bourgs & Villages,
tout l’argent des Tailles & Subsistances qui se
pourra, pour faire vn fonds pour les gens de
guerre, & qu’on menace de garnisons ceux qui
ne voudront pas payer. Que le Roy mette des imposts sur toutes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 256. Anonyme. LETTRES DE DEVX AMIS, Sur la prise de la... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Datée du 17 janvier 1649 en page 3 et au colophon. Voir aussi B_14_21 et C_3_64. Référence RIM : M0_2263 ; cote locale : A_5_19. le 2014-11-27 09:00:47.

luy
répliqua que s’il la pretendoit defendre cõtre vne ville de Paris,
il couroit la mesme fortune. Sur l’heure mesme Monsieur
de Lislebonne fils de Monsieur d’Elbeuf, eut cõmandement
de mener le Canon qu’il pointa contre la muraille de la
perspectiue de la grande allée de l’Arsenac. On fit trois embraseures
pour trois gros Canons qui tiroient dans la porte du
pont-leuis, & qui firent trois ou quatre grands éclats dans la
pierre de taille, & briserent le pont leuis en plusieurs endroits.
On dit que cependant le sieur du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 257. Anonyme. LISTE DES DEPVTEZ DE LA MILICE DE PARIS. (1652) chez Petit (Pierre Le) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_2309 ; cote locale : B_20_44. le 2014-06-22 12:11:53.

de ladite Colonelle. Monsieur Molle. Monsieur Cosme. Monsieur Robineau. Monsieur Brunet. Monsieur Montigny. Colonelle de Mons. de Breuannes.
Capitaines. Monsieur de Bragelongne. Monsieur de la Croix. Monsieur de Moucy. Monsieur Talon. Enseignes. Monsieur Groyn. Monsieur Gentil. Bourgeois de ladite Colonelle. Monsieur Boué. Monsieur Fremin. Monsieur Guyot. Monsieur Boucher. Monsieur de Hancy.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 258. Anonyme. LISTE DES EMPEREVRS ET DES ROYS qui ont... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_5_7. Référence RIM : M0_2311 ; cote locale : D_2_27. le 2014-06-22 12:23:16.

de Louis treize, a glorieusement fini ses iours,
ayant diminué le cours de sa vie pour agrandir l’Estat,
& maintenir la grandeur de son Prince, si le
Ministre d’Estat du Roy & de la Reyne Regente
auoit ses perfections, la France dans son sein iouiroit
d’vne douce tranquillité. Mais    
Ie crois que la comparaison
Du grand Armand & du sieur Iules,
Seroit bien aussi ridicule
Que d’vn Aigle auec vn Oyson.
Ou d’vn barbe auec vne mulle.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 259. Anonyme. LVTETIÆ AD REGINAM suasoria &... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : latin. Voir aussi A_4_42. Référence RIM : M0_2336 ; cote locale : C_3_104. le 2014-06-23 06:55:00.

perfidiam eius, ipsa autem gemens & conuersa sum
retrorsum, deposita sum vehementer non habens consolatorem,
vide ô Domina Regina afflictionem, quoniam erectus est
inimicus Mazarinus. Manum suam misit hostis Condæus ad
omnia desiderabilia eius, qui vidit suos milites ingressos sanctuarium,
vndique polluentes : omnis populus meus gemens
& quærens panem, dederunt prætiosa quæque pro cibo
ad refocillandam animam : vide ô Regina quã facta sum vilis. 5. O vos omnes qui transitis per Franciam, attendite & videte
si est dolor

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 260. Anonyme. LVTETIÆ AD REGINAM suasoria &... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : latin. Voir aussi A_4_42. Référence RIM : M0_2336 ; cote locale : C_3_104. le 2014-06-23 06:55:00.

liberi ad panem fuerint aditus, effunde ergo sicut aquam cor
tuum ante conspectum Lutetiæ, leua ad eam manus pro anima
paruulorum meorum & pauperum qui fame pereunt in
capite omnium ciuitatum, vide ô Regina & considera quem
vindemiaueris ita, ergo ne comedent mulieres fructum suum,
paruulos ad mensuram palmæ, sed excludatur à palatio Regis
Mazarinus, foris puer & senex, virgines meæ, & iuuenes mei
ceciderunt gladio, interfecisti in die furoris tui, percussisti
nec miserta es, vocasti quasi ad diem solemnem qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 261. Anonyme. MEMOIRES presentez à Nosseigneurs de... (1650) chez Mettayer (Michel) à Paris , 9 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2448 ; cote locale : A_9_34. le 2014-07-06 03:18:11.

conioinctement,
& se rapporter les vns aux autres ce qu’ils iugeront
necessaire pour le bien commun des rentes, ce qui ne se sçauroit
faire sans l’assemblée des dix-huict. Mais quand la Cour ne se seroit pas expliquée clairement
comme elle a faict, les Deputez soustiennent, sauf sa reuerence,
que l’Arrest deuroit estre interpreté en leur faueur. Tous les establissemens ne se font iamais que pour l’vtilité
publique & le bien commun. Quand on a rencontré ce poinct,
on a trouué la fin de la loy & sa pensée: In

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 262. Anonyme. OBSERVATIONS SVR VN DISCOVRS VENV DE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français. Voir aussi C_11_12 et B_7_23. Référence RIM : M0_2573 ; cote locale : B_20_21. le 2014-07-07 05:09:55.

de faire au preiudice du Roy & de son Estat, les
caballes que le feu Roy son Pere vouloit preuenir
par sa derniere declaration, on pouuoit coniecturer
si Monsieur le Prince auoit fait si long temps
ce mestier, & si la necessité l’y reduisoit qu’il le b
n="12"/> pratiqueroit encore, mais au contraire sa conduitte
iusques à present aussi franche que genereuse
n’a eu pour objet que la grandeur de l’Estat,
dont toute la sienne est dependante, s’il a traité
auec les ennemis, ce n’a esté que pour leur signer
des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 263. Anonyme. PASQVIN OV DIALOGVE A BASTON-ROMPV, Sur les... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_2726 ; cote locale : A_6_64. le 2014-07-12 07:58:24.

super
iram inimicorum meorum, saluum me faciet dextera
tua Ps. 137. Monsieur le Prince au Cardinal Lacum aperuisti & effodisti eum, sed incidemus in
foueam quam fecisti. Ps 7. Le Cardinal au Parlement. Miseremini mei, miseremini mei, saltem vos amici<lb/> mei. Iob. 19. Le Parlement au Cardinal. Non est amicus noster, qui bona nostra tollit. Math. II. La Riuiere. Nondum venit hora mea. Ioan. 18. Monsieur de Longueville. Percutiam pastorem & dispergentur oues. Luc. 3.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 264. Anonyme. PASQVIN OV DIALOGVE A BASTON-ROMPV, Sur les... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_2726 ; cote locale : A_6_64. le 2014-07-12 07:58:24.

Deus & discerne causam meam de gente non sanctâ: ab homine iniquo & doloso erue me.
Ps. 42.   La Ville de Paris au Roy. Quemadmodum desiderat ceruus ad fontes a quarum,
ita desiderat anima mea ad te Rex meus.
Ps. 45. La Ville de Paris à Monsieur le Prince
de Conty. Adiutor & protector meus tu es Domine ne tardaueris;
quoniam circundederunt me mala quorum non
est numerus: comprehenderunt me iniquitates meæ,
& non potui vt viderem. Ps. 39.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 265. Anonyme. PASQVIN OV DIALOGVE A BASTON-ROMPV, Sur les... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_2726 ; cote locale : A_6_64. le 2014-07-12 07:58:24.

Deus & discerne causam meam de gente non sanctâ: ab homine iniquo & doloso erue me.
Ps. 42.   La Ville de Paris au Roy. Quemadmodum desiderat ceruus ad fontes a quarum,
ita desiderat anima mea ad te Rex meus.
Ps. 45. La Ville de Paris à Monsieur le Prince
de Conty. Adiutor & protector meus tu es Domine ne tardaueris;
quoniam circundederunt me mala quorum non
est numerus: comprehenderunt me iniquitates meæ,
& non potui vt viderem. Ps. 39.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 266. Anonyme. PASQVIN OV DIALOGVE A BASTON-ROMPV, Sur les... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_2726 ; cote locale : A_6_64. le 2014-07-12 07:58:24.

Deus & discerne causam meam de gente non sanctâ: ab homine iniquo & doloso erue me.
Ps. 42.   La Ville de Paris au Roy. Quemadmodum desiderat ceruus ad fontes a quarum,
ita desiderat anima mea ad te Rex meus.
Ps. 45. La Ville de Paris à Monsieur le Prince
de Conty. Adiutor & protector meus tu es Domine ne tardaueris;
quoniam circundederunt me mala quorum non
est numerus: comprehenderunt me iniquitates meæ,
& non potui vt viderem. Ps. 39.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 267. Anonyme. PASQVIN OV DIALOGVE A BASTON-ROMPV, Sur les... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_2726 ; cote locale : A_6_64. le 2014-07-12 07:58:24.

Deus & discerne causam meam de gente non sanctâ: ab homine iniquo & doloso erue me.
Ps. 42.   La Ville de Paris au Roy. Quemadmodum desiderat ceruus ad fontes a quarum,
ita desiderat anima mea ad te Rex meus.
Ps. 45. La Ville de Paris à Monsieur le Prince
de Conty. Adiutor & protector meus tu es Domine ne tardaueris;
quoniam circundederunt me mala quorum non
est numerus: comprehenderunt me iniquitates meæ,
& non potui vt viderem. Ps. 39.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 268. Anonyme. PRECEPTES SAINCTS ET necessaires pour la... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_62. Référence RIM : M0_2837 ; cote locale : B_20_13. le 2014-07-20 04:20:38.

moy qui
leur a mis le diadesme sur le front, & le Sceptre
entre les mains : c’est moy qui dispose les
cœurs des peuples à leur obeyssance, & qui
leur imprime cette Maiesté qui les rend venerables,
& qui les fait regner dans les ames de
leurs subiets, comme il est tres vray, de dire
que Dieu a graué sur le front de l’homme vn
caractere, ineffaçable de Maiesté que les bestes
les plus farouches respectent : il sera tres
vray de dire aussi que c’est la sagesse qui fait
des esclaues, & des vassaux aux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 269. Anonyme. PRECEPTES SAINCTS ET necessaires pour la... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi B_20_13. Référence RIM : M0_2837 ; cote locale : C_6_62. le 2014-07-20 04:21:59.

cœurs des peuples à leur obeyssance, & qui
leur imprime cette Maiesté qui les rend venerables,
& qui les fait regner dans les ames de
leurs subiets, comme il est tres vray, de dire
que Dieu a graué sur le front de l’homme vn
caractere, ineffaçable de Maiest que les bestes
les plus farouches respectent : il sera tres
vray de dire aussi que c’est la sagesse qui fait
des esclaues, & des vassaux aux Souuerains.
Si vne sage Sibille, dit autresfois chez le Prince
des Poëtes Latins, qu’il n’y a rien de plus
vtile

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 270. Anonyme. QVESTION CANONIQVE, Si Monsieur le PRINCE a... (1651) chez Court (Guillaume de La) à Bordeaux , 23 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_20_26 et C_11_18. Référence RIM : M0_2947 ; cote locale : B_6_34. le 2014-07-21 16:44:15.

tout
ce temps-là, & n’eust au plus par son Sacre &
par son Onction, qu’vn droict esloigné sur la
Couronne, tel que l’ont les enfans des Rois dans
les Estats hereditaires, qui sont effectiuement
subjets pendant la vie de leurs Peres ; C’est pour
"22"/> cela que Dauid le traitta tousiours comme son
Maistre & comme son Roy, luy parlant comme
à son Seigneur & à son Souuerain ; Et lors qu’on
demande pourquoy est-ce que Samuel apres
auoir sacré Dauid, ne demeura pas auec luy
pour l’instruire & pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 271. Anonyme. QVESTION CANONIQVE, Si Monsieur le PRINCE a... (1651) chez Court (Guillaume de La) à Bordeaux , 23 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_6_34 et B_20_26. Référence RIM : M0_2947 ; cote locale : C_11_18. le 2014-07-21 16:45:39.

Buseb de
præpat.
Euang I. 10
c vlt. Glossa
ibi. Fuit priuatus
gloria
regnandi,
seilicet spiri
u roboris
& fortitudinis
Tost, vlt. D’où ie conclus que si Saül fut legitime Roy
pendant sa vie, Dauid fut son subjet pẽdant tout
ce temps-là, & n’eust au plus par son Sacre &
par son Onction, qu’vn droict esloigné sur la
Couronne, tel que l’ont les enfans des Rois dans
les Estats hereditaires, qui sont effectiuement
subjets pendant la vie de leurs Peres ; C’est pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 272. Anonyme. RAISONNEMENTS PARTICVLIERS DE MAZARIN. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2972 ; cote locale : C_9_3. le 2014-07-26 04:10:02.

despense n’est iamais limitée, que d’autant
qu’vn peuple ne doit auoir iustement que
ce qui luy est necessaire pour le viure & le vestement,
n’estans pas obligés de paroistre comme
les grands qui ont pouuoir dessus eux. Les peules
ne sont que les instrumens des Roys & des
Princes, pour faire venir à eux toutes choses, &
dans le Iapon les suiets ne sont que comme les
fermiers du Royaume, dont ils rendent compte
à leur Prince qui ne leur laisse que ce qui leur est
necessaire. Ie sçay bien que ce n’est pas la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 273. Anonyme. RECIT DE TOVT CE QVI s’est passé en... (1652) chez Laureau (Laurent) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2991 ; cote locale : B_5_12. le 2014-07-26 11:02:54.

sçauoir, Mouchy qui l’a porté
à faire la distribution desdites pieces de trente
quatre sols, & qui les luy a fournies, & les
autres, qui les a induits à semer des libelles tendant
à sedition & esmotion publique.   Apres le tout ainsi passé, la Cour a entretenu
son Altesse Royale de ce qui s’estoit passé
à l’assemblée du Palais Royal, en laquelle vn
Ecclesiastique duquel ils ne sçauoient le Nom
estoit entré dans la Chaire qui est dans la grande
salle dudit Palais, où apres auoir fait vn Recit
à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 274. Anonyme. REFLECTIONS SERIEVSES ET IMPORTANTES Sur les... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Sans page de titre. Voir aussi B_6_26. Référence RIM : M0_3064 ; cote locale : C_11_23. le 2014-08-11 14:37:23.

& ses Emissaires, nous
veulent perdre, en les perdant, nous ne deuons rien
oublier pour chasser ces Harpies en les conseruant :
Et le sentiment vniuersel de tous les Gens de bien,
est d’aller à Limours supplier Son Altesse Royale,
de reuenir dans cette Ville, à la garde des Bourgeois,
& d’en chasser tout ce qu’il y reste de Mazarin, afin
d’oster tous les obstacles qu’on fait naistre à la reünion
de la Maison Royale, & à la tranquillité publique.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 275. Anonyme. RELATION CVRIEVSE ET REMARQVABLE DE LA POMPE... (1649) chez Remy (Veuve de Jean) à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_23. Référence RIM : M0_3103 ; cote locale : A_8_2. le 2014-08-12 08:37:37.

à Nostre-Dame; Et de tout ce qui s’est
passé depuis l’heureuse arriuée du Roy iusques à present. CE tres-celebre & renommé Philosophe
Pullion, en son sixiesme Liures des Gestes
des Romains, dit qu’vn tres-excellent
Peintre presenta à l’Empereur Octauian vn
Tableau, où estoient tirez en portraiture
tous les Roys vertueux, à laquelle representation cét illustre
Empereur tenoit le premier rang, ayant à sa gauche
Glycera la Bouquetiere, luy presentant vn bouquet richement
composé & embely d’vne grande varieté

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 276. Anonyme. RELATION CVRIEVSE ET REMARQVABLE DE LA POMPE... (1649) chez Remy (Veuve de Jean) à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_23. Référence RIM : M0_3103 ; cote locale : A_8_2. le 2014-08-12 08:37:37.

robbes décarlate rendre leurs deuoirs & hommages
deuës à leurs Maiestez, qui furent envisagez de bon œil,
& sortirent grandement satisfaits, estans reconduits par l’ordre de le Reyne, par des plus grands Seigneurs du
Royaume, qui témoignerent vne grande affection pour
cette vertueuse Compagnie, qui agit perpetuellement
pour le repos public, & qui apporte tous ses soins pour
vne paix generale, qu’on espere bien tost; puisque cette
glorieuse Princesse passionnée pour le repos du Royaume,
& poussée

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 277. Anonyme. RELATION DE CE QVI SEST PASSÉ MARDI 24.... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_8_11. le 2014-08-12 10:14:11.

aller donner les ordres & dissiper le
reste de cette tourbe, dont nous ne deuõs
plus craindre les malheureux desseins,
tant des Corinthiens que des Mazarins,
puis que leur mine est euentée. La liste
des principaux d’iceux, qui sont au nombre
de neuf cents, a esté baillee à S. A. R.
& il est arriué que le mesme Gentilhõme
qui les a escartez, estant entré dans leur
assemblee en a escrit grand nombre auec
vn poinçon sur le fourreau de son espée.  

FIN.

=> Afficher la page


Occurrence 278. Anonyme. RELATION DE CE QVI S’EST PASSÉ A PARIS,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec privilège. Voir aussi A_8_74 et C_9_25. Référence RIM : M0_3117 ; cote locale : B_1_18. le 2014-08-12 09:41:39.

inuitées de n’adiouster aucune creance aux nouuelles
qu’ils pourroient semer de leurs aduantages. Nous aurons vn soin
particulier de les tenir informées de la verité de tout ce qui arriuera, &
par ce moyen la France vnie & iointe en vn mesme interest, arrestera
dans son commencement vne guerre ciuile qui la menace d’vn embrasement
vniuersel, & le Cardinal Mazarin sera contraint de vuider le
Royaume, s’il veut éuiter la peine de ses attentats contre le repos
public & l’authorité du Roy.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 279. Anonyme. RELATION DV XII. SEPTEMBRE, Touchant ce qui... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3160 ; cote locale : B_7_34. le 2014-08-12 10:42:08.

l’ennemy public, que nous auons
plus de zele & plus d’affection
pour la gloire de sa Majesté, & la
tranquillité de son Royaume, qu’ils
n’en auront iamais, en preferant
comme ils font leurs interests particuliers
au bien public, qui doit
estre plus chery & plus aymé des
gens de bien, que toutes les caballes
& les menées de ces mauuais
François, qui ne sont pas comme moy   Vostre, &c.

Au Camp de Limel,
ce 12. Septembre 1652.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 280. Anonyme. RELATION VERITABLE CONTENANT L’ESTAT du... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3179 ; cote locale : B_19_42. le 2014-08-13 07:08:37.

il n’auoit
que suiuy l’exemple du Cardinal Mazarin, qui en
auoit fait entrer en plus grand nombre, & pour
vne cause bien moins juste, que celle pour la quelle
ceux-cy estoient venus. Et qu’enfin au regard du canon tiré proche de
Sa Majesté, Sadite Altesse en auoit vn sensible ressentiment,
mais que la faute en deuoit estre imputée
à l’indiscretion de ceux qui auoient conduit sa
Personne si proche d’vne Ville, qui ne se defendoit
que pour son seruice.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 281. Anonyme. REMEDE AVX MAL-HEVRS DE L’ESTAT AV SVIET... (1652) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3270 ; cote locale : B_20_43. le 2014-08-16 03:21:28.

Louure, Et pour comble de
merueilleux trafic, voir qu’à present vn homme ait
acquis par l’exercice de sa charge dix sept à dix-huit
cens mil liures de rente ? encore faut il se taire. O
Princesse ! peut-on croire que vous ayez la connoissance
de tel maniement de vostre bien & de vos finances,
& que vous le souffriez ? Restitution, Restitution
auec toute rigueur à vostre fils, pour seruir aux
necessitez de son Estat.   Reste à sçauoir le dessein du Parlement de Paris,
& si au iugement de l’Autheur de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 282. Anonyme. REMONSTRANCE AV PRETENDV PARLEMENT DE... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3294 ; cote locale : B_15_24. le 2014-08-24 15:42:31.


Esleuer vostre Empire au dessus des Celestes,
Ainsi vostre Empire au de semblez par vos gestes
Vos pompes, vos grandeurs, & vostre renommée,
De mesme que du verre, ou qu’vn peu de fumée,
Par la suitte du temps ne subsisteront pas.  
Exercez contre nous, par vn sort déplorable,
Ce que Mars & Bellone ont de plus effroyable,
Remplissez l’Vniuers de carnage & de bruit,
Lancez de toutes parts vostre esclatante foudre,
Mettez tout l’air enfeu, mettez la terre en poudre,
Que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 283. Anonyme. REMONSTRANCE DE LA VILLE DE PARIS, A LA... (1648 [?]) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_5. Référence RIM : M0_3307 ; cote locale : C_9_48. le 2014-08-24 23:50:17.

defenses de cét Edict, qui ont esté ainsi abolies. Les graces & Priuileges des Princes estoient autresfois perpetuels,
& l’Empereur Tibere a esté le premier qui ordonna que
les graces qui seroient faites par les Empereurs n’auroient point
d’effect apres eux, sinon apres la confirmation de leurs successeurs :
Mais à l’esgard des peines par eux establies, il n’y a iamais
eu de Prince qui ait voulu pretendre de se seruir des peines introduites
par vn Edict precedent de ses predecesseurs, pour en
trauailler ses subjets.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 284. Anonyme. REMONSTRANCE FAICTE A MAZARIN A S. GERMAIN... (1649) chez Guillery (Jacques) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_9_49. Référence RIM : M0_3326 ; cote locale : A_8_82. le 2014-08-28 17:25:34.

effets. Vostre Ministere demande toutes
les qualitez qui rendent vn homme parfait, toutes
vos perfections ne sont que dans la fourberie, & à piper au
ieu ô l’Eminent personnage, vous me direz peut-estre que
c’est vn fou qui vous parle, i’aduoüe que ie le contre fais
quelquefois: mais pour bien s’en acquiter, il faut estre
bien sage, ie vous dõne aduis que vous n’ayez pas à pẽser le
contraire, que pour estre sage, il faille estre bien fou. Si vous
m’estimez tel, en cette qualité vous me deuez croire; car
les fous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 285. Anonyme. REMONSTRANCE FAICTE A MAZARIN A S. GERMAIN... (1649) chez Guillery (Jacques) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_9_49. Référence RIM : M0_3326 ; cote locale : A_8_82. le 2014-08-28 17:25:34.

quelques vns de ces supplices, on est bien venu à bout
d’vne infinité d’autres Tyrans que vous, entr’autres de
fresche memoire du Marquis d’Ancre vostre deuancier, on
vous attrapera tousiours, pour bien gardé que vous soyez.
Dieu ne laisse rien impuny, vous esperez peut-estre que les
François estans bons, ils vous pardonneront, vaine esperance:
car cette bonté mesme fera que vous n’eschaperez
iamais de leurs mains? N’est-il pas iuste qu’vn meschant
comme vous perisse? Ils ne sont pas sans vengeance non
plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 286. Anonyme. REMONTRANCE DE LA REINE D’ANGLETERRE A LA... (1649) chez Feugé (Robert) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_44. Référence RIM : M0_3304 ; cote locale : A_8_54. le 2014-08-29 14:05:37.

point que ie le suis; mes regrets à qui i’auois donne
cette trefue, me saisissent & ne me donnent plus
d’autre loisir que celuy de vous prier au nom de
Dieu, Madame, pour le bien du Roy, pour vostre
bien, pour celuy de vostre peuple, & pour la gloire
de Dieu, de peser l’importance de ma lettre, de vous
debarrassér de ce meschant homme, ennemy de
vostre repos, & de croire que ie suis & seray toute
ma vie, MADAME. Vostre tres-affectionnée
sœur & seruante.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 287. Anonyme. RESOLVTION POLITIQVE Des deux principaux... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. Voir aussi B_20_24. Les deux dernières pages manquent.. Référence RIM : M0_3515 ; cote locale : B_6_1. le 2014-09-21 09:45:56.

Roy majeur eust entrepris auec moins
d’esperance d’y reüssir, que dans le recouurement de
la terre Saincte. C’est pour quoy nous voyons que de tous ceux qui
se debattent pour la resolution de ce doute, quatre
puissans partis se sont formez, dont les vns concluent
en interessez : les autres en veritables genereux ; plusieurs
en Theologiens, quelques-vns en Philosophes,
& tous auec incertitude probable de la solidité de
leur raisonnement : les interessez se passionnent selon
les motifs de leurs obligations, & la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 288. Anonyme. RESPONSE DE MONSEIGNEVR LE PRINCE, A LA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_73. Référence RIM : M0_3403 ; cote locale : A_8_53. le 2014-09-28 07:38:43.

memoire, me dit, auant que Dieu luy eut fait
part de sa beatitude. Et vous sçauez bien ce que i’ay fait pour
la France, dans toutes les precedentes occasions qui se sont
offertes. Ainsi desabusé par cette derniere action, ie vous
promets de mourir à la peine, ou de continuer à bien faire.
Enfin ie feray si bien d’ores en auant, que i’obligeray la France
à me considerer, le Peuple à me cherir, la Noblesse à me
Ioüer, & tout l’Vniuers à s’entretenir de ma gloire.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 289. Anonyme. RESPONSE DV ROY FAITE A MESSIEVRS les... (1652) chez Benar (Louis) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3435 ; cote locale : B_16_65. le 2014-09-28 09:02:03.

tout desolé par la
rebellion de quelques vns de ses Sujets, en
attendant que le Ciel fauorable à la France
fasse ressentir aux rebelles le poids de ses justes
armes, qu’elle luy aydera à abbatre entierement
par l’exemple qu’elle donnera de
son obeïssance toute entiere aux justes volontez
de son Monarque. C’est l’vnique moyen d’establir le repos
dans le Royaume, qui affermira l’authorité
Royale, auec laquelle seule on peut faire
cesser l’extremité des miseres que le peuple
souffre. Quand à Monsieur le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 290. Anonyme. REVELATION DV IEVSNEVR OV VENDEVR DE GRIS,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi E_1_77 (partie 2), C_8_62 (partie 1) et C_8_63 (partie 2). Référence RIM : M0_3541 ; cote locale : E_1_76. le 2014-09-29 15:38:49.

fraters & les souffle-en cu
Sont obligez de maint écu.
Qu’ils attrapent par mes mysteres
Pour ordonnance ou pour clysteres :
Aussi m’a-t’on mis en ce lieu
Tout vis à vis de l’Hostel-Dieu.
Pour voir la couleur & les mines
Des excremens & des vrines
Et pour donner la guerison
Aux landreux de cette maison :
Et quoy que maint autheur soûtiẽne
Que depuis que Frãce est Chrétiẽne
I’ay tousiours croqué le marmot
Et n’ay pas dit vn petit mot.
Il faut

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 291. Anonyme. REVELATION DV IEVSNEVR OV VENDEVR DE GRIS,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi E_1_77 (partie 2), C_8_62 (partie 1) et C_8_63 (partie 2). Référence RIM : M0_3541 ; cote locale : E_1_76. le 2014-09-29 15:38:49.

ce que dit Esculape
En me donnant certaine tape
Pour m’en faire ressouuenir,
Sur quoy ie ne me pus tenir
De luy dire, Dieu vous le rande,
A Dieu donc ie me recommande,
Aussi-tost, ie m’en vins chercher
Quelque grabat pour me coucher,
Ayant tousiours l’ame troublée,
De la vision reuelée
Par ce maistre Vendeur de gris,
Si renommé dedans Paris
Que l’õ s’en moque ou qu’on y pẽse,
I’en descharge ma conscience.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 292. Anonyme. REVELATION DV IEVSNEVR OV VENDEVR DE GRIS,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi E_1_77 (partie 2), C_8_62 (partie 1) et C_8_63 (partie 2). Référence RIM : M0_3541 ; cote locale : E_1_76. le 2014-09-29 15:38:49.

ce que dit Esculape
En me donnant certaine tape
Pour m’en faire ressouuenir,
Sur quoy ie ne me pus tenir
De luy dire, Dieu vous le rande,
A Dieu donc ie me recommande,
Aussi-tost, ie m’en vins chercher
Quelque grabat pour me coucher,
Ayant tousiours l’ame troublée,
De la vision reuelée
Par ce maistre Vendeur de gris,
Si renommé dedans Paris
Que l’õ s’en moque ou qu’on y pẽse,
I’en descharge ma conscience.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 293. Anonyme. REVELATION DV IEVSNEVR OV VENDEVR DE GRIS,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_8_63 (partie 2), E_1_76 (partie 1) et E_1_77 (partie 2). Référence RIM : M0_3541 ; cote locale : C_8_62. le 2014-09-29 15:36:01.

ce que dit Esculape
En me donnant certaine tape
Pour m’en faire ressouuenir,
Sur quoy ie ne me pus tenir
De luy dire, Dieu vous le rande,
A Dieu donc ie me recommande,
Aussi-tost, ie m’en vins chercher
Quelque grabat pour me coucher,
Ayant tousiours l’ame troublée,
De la vision reuelée,
Par ce maistre Vendeur de gris,
Si renommé dedans Paris
Que l’õ s’en moque ou qu’on y pẽse,
I’en descharge ma conscience.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 294. Anonyme. TRES-HVMBLE REMONSTRANCE D’VN GENTIL-HOMME... (1649) chez Cottinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_8_76 et B_7_55. Référence RIM : M0_3812 ; cote locale : C_9_53. le 2014-10-12 06:38:47.

Monsieur le Duc de Beaufort. Protecteur du Peuple outragé.

EPIGRAMME  
ILLUSTRE appuy dont la valeur
Peut rendre aux François tout facile,
Et d’où va naistre le mal-heur
De ce monstre de la Sicile :
Vaillant de Beaufort, en ce ieu,
Epargnant le fer & le feu :
N’arme tes mains que d’eau beniste,
Et nous croirons touchant ce poinct,
Que s’il ne prend bien-tost la fuitte,
Les Diables ne la craignent point.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 295. Anonyme. TRES-HVMBLE REMONSTRANCE D’VN GENTIL-HOMME... (1649) chez Cottinet (Arnould) à Paris , 4 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_76 et C_9_55. Référence RIM : M0_3812 ; cote locale : B_7_55. le 2014-10-12 06:34:13.

inesbranlable fermeté, puis que c’estoit vous enueloper sous
des ruines qui nous eussent accablez. Que la prosperité de
vos armes ne vous enfle point le courage; Le Dieu des armées
à qui vous la deuez, seroit iniuste s’il ne les eust fauorisées
en vne iuste guerre: & celle-cy ne l’estant pas, quoy que
vostre esperance promette à vos desirs, vous deuez craindre
qu’elle ne les trompe, & considerer que commençant d’estre
redoutable à la France, vous cessez de l’estre à l’Espagne.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 296. Anonyme. TYPHON IOVEM RAPIENS, ODE IN IVLIVM... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 6 pages. Langue : latin. Référence RIM : M0_3903 ; cote locale : A_4_43. le 2014-10-12 10:39:39.

gigantum suppliciis, manus!
Hunc adde Typhoni flagrantem
Sulphureâ Siculum sub Ætnâ.    
At tu, b iacenti nunc sine viribus,
Facunde, supplens Mercurij vices,
Heu dissipatas! ô Senatus,
Collige opes, sibi redde neruos.   b Regi &
Regno. IN EVNDEM.  
Qvem procul à terris candorem iusserat esse
Iulius, hunc cœlum restituisse putes.c   c Niuibus
scilicet, quibus
toties
terra albicauit.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 297. Caussin, Nicolas (R. P.)... . LETTRE DV R. P. N. CAVSSIN DE LA COMPAGNIE... (1649) chez Bechet (Denis), Bray (Jean du) à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Avec privilège. Signature au colophon.. Référence RIM : M0_2132 ; cote locale : C_3_75. le 2014-06-02 10:05:51. , qui signifie
abatre & destruire, en presage de la destruction totalle arriuée à cette ville infortunée, & il adiouste que leur nombre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 298. Caussin, Nicolas (R. P.). LETTRE DE CONSOLATION DV REVEREND PERE... (1649) chez Saradin (François) à Paris , 7 pages. Langue : français. Signée et datée du 13 avril 1649 au colophon.. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_3_71. le 2014-05-24 09:58:57.

& des actions qui donnent du soulagement
à vostre cœur, & de l’edification au prochain. C’est ce
que ie desire pour vous, & i’espere que Dieu fera vos couronnes de
mes propres souhaits, & que vous aggrerez cette consolation de
ma plume, qui vous renouuelle les asseurances de la resolution que
i’ay faite d’estre à iamais,

MADAME, Vostre tres humble & obeïssant
seruiteur en nostre Seigneur.
NICOLAS CAVSSIN. De Paris, ce 13. Auril il 1649.

=> Afficher la page


Occurrence 299. D. B. [signé] / Cyrano de... . LE GAZETTIER DES-INTERRESSÉ. (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 24 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_5_24 (partie 1) et E_1_58 (autre édition).. Référence RIM : M0_1466 ; cote locale : A_3_72. le 2014-12-10 12:38:53.

de nos maisons: Nostre lict & nostre foyer
auoient partagé toutes nos larmes, & nous n’auions
eu pour tesmoins de nostre murmure, que nos freres,
que nos enfans, & nos femmes. Mais depuis que
nous auons veu qu’il s’est emparé ouuertement de
l’Estat, qu’il nous a desrobé nostre Prince legitime,
qu’il l’à mesme enleué de nuict, sans auoir égard à sa
personne sacrée, ny au mal-heur qui pouuoit suiure
la delicatesse de son temperament & de son aage, &
qu’il nous a voulu presser par la guerre & par la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 300. D. B. [signé] / Cyrano de... . LE GENIE DEMASQVÉ ET LE TEMPS PASSÉ ET... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 24 pages. Langue : français. Signé D. B. au colophon.. Référence RIM : M0_1493 ; cote locale : C_5_31. le 2014-01-11 07:29:02.

dans ses decrets eternels, & à faire esclatter comme
il luy plaira, la misericorde ou sa iustice. Nous nous plaignons seulement icy, que le Cardinal
Mazarin se soit paré de nos ornemẽs, qu’il se soit
fait grand de nos pertes, & qu’il compose encore aujourd’huy
ses triomphes de nos gemissemens & de
nos miseres. Nous nous estions contentez de souspirer
dans nos familles : Nos plaintes n’estoient point
sorties de nos maisons : Nostre lict & nostre foyer
auoient partagé toutes nos larmes, & nous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4