[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(385 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "que" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 301. D. B. [signé] = Cyrano de... . REMONSTRANCE DE LA NOBLESSE A LA REYNE... (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Partie 2, p.[9]-15. Voir aussi C_9_47 (partie 3), A_8_24 (partie 1) et A_8_25 (parties 2 et 3).. Référence RIM : M0_3312 ; cote locale : C_9_46. le 2014-08-24 23:17:45.

iurez de l’Estat,
plutost que contre ses suiets fideles ; & de ne pas permettre
plus long-temps, qu’on puisse dire quelque iour qu’il est
arriué dans vostre Regence, ce qui arriua dans Rome vn
peu auparauant qu’on y fit vne Monarchie de la Republique,
ou le seruiteur se rendoit libre par le meurtre de son
maistre, ou la sœur trahissoit le frere, ou le pere estoit le
iuge ou le bourreau de son enfant, & ou la cruauté ne fut
oisiue, que quand elle fut lassée.   D. B.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 302. D. B. [signé] = Cyrano de... . REMONSTRANCE DV PEVPLE A LA REYNE REGENTE.... (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 6 pages. Langue : français. Partie 3, p. 19-24. Voir aussi C_9_46 (partie 2), A_8_24 (partie 1) et A_8_25 (parties 2 et 3).. Référence RIM : M0_3312 ; cote locale : C_9_47. le 2014-08-24 23:33:22.

tous de vostre bonté, Madame, & nous la supplions
tres-humblement de songer qu’on allume vn feu
que les mauuais Ministres ne veulent éteindre qu’auec
nostre sang, mais dont la fin ne peut estre que
tres dangereuse, quoy qu’elle soit tres-incertaine :
que nous vous demandons grace ou plustost iustice,
que nous auons accoustumé de la demander à Dieu,
quand les puissances du monde nous la refusent, &
que c’est luy qui iuge aussi bien les Souuerains que
les peuples.   D. B.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 303. D. L. N. P. [signé]. LETTRE D’VN ECCLESIASTIQVE A VN EVESQVE,... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Signé au colophon.. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_10_32. le 2014-05-06 16:47:43.

qui ne sont pas efficaces. Mais le
Pere Des-Mares estant prié en suite de soustenir, & de souscrire
la proposition contradictoire, qui est la principale piece
du Iansenisme, il le refusa absolument, & il ne fut iamais
possible de l’obliger à la deffendre, quelque instance qu’on
pût luy en faire l’espace de trois heures. Il vit bien d’abord
qu’il estoit pris, & vsa tout son estomac, & toute sa Rethorique
pour donner le change ; croyant que son Aduersaire
seroit assez simple pour le laisser eschaper, & pour

=> Afficher la page


Occurrence 304. D. L. N. P. [signé]. LETTRE D’VN ECCLESIASTIQVE A VN EVESQVE,... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Signé au colophon.. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_10_32. le 2014-05-06 16:47:43.

la proposition contradictoire, qui est la principale piece
du Iansenisme, il le refusa absolument, & il ne fut iamais
possible de l’obliger à la deffendre, quelque instance qu’on
pût luy en faire l’espace de trois heures. Il vit bien d’abord
qu’il estoit pris, & vsa tout son estomac, & toute sa Rethorique
pour donner le change ; croyant que son Aduersaire
seroit assez simple pour le laisser eschaper, & pour s’amuser
à courir apres luy dans ses égaremens : mais il fut tousiours
arresté, & ny Monsieur de

=> Afficher la page


Occurrence 305. D. P., sieur de S. [signé]. LETTRE D’VN VERITABLE FRANÇOIS A... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi A_5_5, B_5_44 et C_3_50. Référence RIM : M0_1898 ; cote locale : C_3_62. le 2014-05-24 06:58:53.

la France
vous éleuera par tout des superbes statuës, à la baze desquelles
elle grauera aussi bien que dans son cœur, les actes heroïques
de vostre valeur & de vostre clemence : & ses peuples heureusement
restablis dans leur premier repos, vous reuereront à
l’auenir comme le Protecteur de leur innocence, le Restaurateur
de leur liberté, & le Conseruateur de leurs vies. Ie suis de
V. A. R.   MONSEIGNEVR, Le tres-humble, & tres-obeïssant
seruiteur,
D. P. sieur de S.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 306. D. P., sieur de S. [signé]. LETTRE D’VN VERITABLE FRANÇOIS A... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi A_5_5, C_3_50 et C_3_62. Référence RIM : M0_1898 ; cote locale : B_5_44. le 2014-05-24 06:59:34.

qui tient entre ses mains la garde des loix &
la tutelle du Royaume, auoit creu qu’il estoit de son deuoir de
s’opposer à ces violences, & de prester ses mains à soustenir les
ruines qui menaçoient la Monarchie: il a pour ce suiet recours
à de tres-humbles remonstrances; il employe tous les mouuemens
de l’éloquence & tout ce que l’ardent de son zele luy peut
suggerer, pour rendre sensible la Reyne Regente aux plaintes
& aux souffrances de son peuple. Mais il trouue que le Cardinal
a desia porté l’endurcissement dans le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 307. F. de S. (Dom) [signé]. MANIFESTE OV NOTABLE discours que Dom. F. de... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 14 pages. Langue : français. Prétendu traduit de l'espagnol. Sans page de titre. La première page est numérotée 3.. Référence RIM : M0_2397 ; cote locale : B_19_34. le 2014-06-28 16:37:48.

iustes, non plus
que le moindre de ses subjets ; puis qu’il doit seruir d’exemple à tous ceux qui sont au dessou
de luy & puis qu’il doit obeyr aux loix, aussi bien
que le reste des hommes, s’il ne se veut mettre
au rang des Tyrans, ainsi qu’Aristore le dit fort
bien en ses Politiques.   Ie sçay bien encore que le fils du Roy de Portugal
n’y a pas moins de pretentions que le Prince
que nous venons de dire, à cause des grands
progrez que son pere fait tous les iours dans ces
Estats, & mesme à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 308. F. de S. (Dom) [signé]. MANIFESTE OV NOTABLE discours que Dom. F. de... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 14 pages. Langue : français. Prétendu traduit de l'espagnol. Sans page de titre. La première page est numérotée 3.. Référence RIM : M0_2397 ; cote locale : B_19_34. le 2014-06-28 16:37:48.

ne se veut mettre
au rang des Tyrans, ainsi qu’Aristore le dit fort
bien en ses Politiques.   Ie sçay bien encore que le fils du Roy de Portugal
n’y a pas moins de pretentions que le Prince
que nous venons de dire, à cause des grands
progrez que son pere fait tous les iours dans ces
Estats, & mesme à cause du merite dont Dieu
la doüé sur beaucoup d’autres testes couronnees.
Il est certain que l’vnion de son Royaume à cette
Monarchie, le rend en quelque façon plus considerable
que le precedẽt, veu que le fils

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 309. Gondi, Jean-François Paul /... . ADVIS DE MONSEIGNEVR LE COADIVTEVR PRONONCÉ... (1651) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_10_1.. Référence RIM : M0_506 ; cote locale : D_1_35. le 2014-11-29 11:42:57.

humblement Monsieur de s’employer auprés
de la Reine, pour éloigner de la Cour
les creatures de Monsieur le Cardinal Mazarin
qui ont esté nommez, & appuyer les
remonstrances de la compagnie sur ce sujet,
le remercier des soins qu’il prend incessamment pour la reunion de la maison
Royale, si importante à la tranquilité de
l’Estat & de toute la chrestienté, puis que
i’ose dire qu’elle est le seul prealable necessaire
à la paix generale.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 310. Gondi, Jean-François Paul /... . ADVIS IMPORTANT ET NECESSAIRE A MONSIEVR DE... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_521 ; cote locale : A_9_10. le 2014-11-30 13:52:24.

de places considerables? à l’autre l’Abbaye de
Corbie, & la nomination au Cardinalat, pourveu que vous
vous separassiez des interests de ce Prince, qu’il meditoit
de perdre au milieu de Paris, pour y restablir sa reputation
par vne entreprise si hardie? >Cette
genereuse perseverance que vous eustes, à ne vous
point détacher du service de Monsieur le Prince, obligea le
Cardinal Mazarin d’auoir recours à ses bassesses ordinaires;
Par l’entremise de l’Abbé de la Riuiere il trouva chés Monsieur
le Duc d’Orleans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 311. Gondi, Jean-François Paul /... . ADVIS IMPORTANT ET NECESSAIRE A MONSIEVR DE... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_521 ; cote locale : A_9_10. le 2014-11-30 13:52:24.

odieux, que parce qu’il auoit conservé
par sa valeur l’infame autheur de toutes leurs calamitez,
la honte de la France & le sale rebut de l’Italie, dans un
rang, qui ne devroit estre rempli, que par des personnes de
naissance, de probité, & de suffisance?</p> Le souvenir qu’il conservoit de l’affront que luy avoit
fait Monsieur le Prince, luy fit rechercher toutes les occasions
de s’en ressentir; apres que par mille faux raports il
eut fait naistre mille soubçons, & mille défiances entre les
Maisons de Condé

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 312. Gondi, Jean-François Paul /... . ADVIS IMPORTANT ET NECESSAIRE A MONSIEVR DE... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_521 ; cote locale : A_9_10. le 2014-11-30 13:52:24.

naturelle, bien qu’il
ait continuellement en bouche cette maxime: Qu’un homme
pour s’esleuer doit marcher sur les corps morts; sur
ceux mesme de ses bien-facteurs, s’il est necessaire; & n’espargner
artifice, poison ny fer pour son establissement, &
se servir des uns & des autres pour sa conservation. On ne peut croire qu’il ait aucune part à l’invention d’vne fourbe
si noire & si meschante; il rendoit ses respects auec trop
d’assiduité à Monsieur le Prince, & tesmoignoit trop d’attachement

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 313. Griveau, Martin [signé]. LETTRE D’VN DOCTEVR DE L’VNIVERSITÉ DE... (1649) chez Gasse (Nicolas) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Signée au colophon. Voir aussi A_5_24. Référence RIM : M0_1862 ; cote locale : C_3_68. le 2014-05-06 16:40:53.

balancee de differents mouuements.
Mais, quoy que vous puissiez resoudre, & quelque
raison de foiblesse qu’on puisse apporter pour trauerser vos
bons desseins : Il est question de sauuer l’Estat & de demettre
vostre ame en seureté. Apres cela, Madame, vous en ferez ce
qu’il vous plaira. Pour moy ie tiens que la moins honorable
paix vaut mieux que la plus glorieuse guerre. C’est De vostre Maiesté, Le tres-humble, tres obeyssant &
tres fidele seruiteur & suiet.
Martin GRIVEAV.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 314. Guise, Henri II de [?]. LETTRE DE MONSEIGNEVR LE DVC DE GVISE A LA... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 4 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_2001 ; cote locale : B_8_36. le 2014-05-25 10:54:18.

tres humblement de vouloir en consideration
de tout ce que i’ay fait, & de tout ce que ie
pretens faire pour les seruices de la Couronne, m’accorder
pour recompense quelle soit, & traictée &
cõsiderée d’vne autre façon Ce que i’espere de sa bonté,
si elle veut conseruer le repos & la vie de la personne
du monde, qui est plus veritablement, & auec plus
de respect,   MADAME, De vostre Majesté le tres-humble, tres-obeyssant,
& tres-fidel suject, & seruiteur.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 315. La Campie,? de. LES PROFANATIONS MAZARINIQVES, OV LE... (1649) chez Targa (Pierre) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_2897 ; cote locale : A_6_75. le 2014-02-23 11:13:08.

du
coupable se differe par fois: les Suisses loing d’estre
punis virent accroistre leur bonne fortune. Deux
iours apres ma prise, ils destrousserent sur le chemin
de Paris quelques marchands, & firent capture de
plus de quinze charretées de vin qu’ils emmenerent
iusques dans l’Eglise, comme s’il eust encore resté
d’en faire vne Tauerne Aussi tost selon leur coustume
ils se mirent à boire, & se porterent à ce combat
de verres, auec autant d’ardeur qu’ils eussent fait en
vne bataille; d’où i’ay

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 316. La Mothe-Houdancourt (Henri... . TROISIEME FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 63 pages. Langue : français, latin, italien. Avec permission et privilège. Partie 3. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_5 (partie 2), A_4_7 (partie 4) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_6. le 2014-07-20 10:22:39.

Mareschal de la Mothe en prison, de plaider
de l’Arsenal au Parlement ses Appellations, sans luy
accorder vn Aduocat ou Conseil pour le faire en son lieu &
place.   Cét Arrest a esté supprimé & retenu par ledit sieur Procureur
General, & n’a iamais esté signifié audit Seigneur Mareschal
de la Mothe, quelque sommation qui luy en ait esté faite, tant
de la part du pere dudit Seigneur Mareschal que de la sienne,
les vingt-sept Octobre, vingt-six Nouembre, 9. Decembre &
8. Ianuier derniers, & nonobstant les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 317. La Mothe-Houdancourt (Henri... . TROISIEME FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 63 pages. Langue : français, latin, italien. Avec permission et privilège. Partie 3. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_5 (partie 2), A_4_7 (partie 4) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_6. le 2014-07-20 10:22:39.

Decembre, il auroit demandé
incidemment l’Assemblée des Chambres pour l’escouter en
ses appellations. Cette Assemblée des Chambres ayant esté
impreueuë au sieur Procureur General, & y estant appellé
pour entendre la lecture desdites plaintes de sa procedure,<lb/> contenuës en vne Requeste, & de la reconnoissance que faisoit
ledit Mareschal par ladite Requeste de tout le Parlement; Ce fut lors qu’il commença de s’opposer à l’Assemblée desdites
Chambres comme si elle eust esté à faire, disant qu’il auoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 318. La petite Nichon [signé]. LETTRE DE LA PETITE NICHON DV MARAIS, A... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Datée du 26 janvier 1649 et signée au colophon. Voir aussi A_5_74. Référence RIM : M0_1940 ; cote locale : C_3_96. le 2014-05-24 16:21:50.

deuotion,
& à qui vous auez donné l’employ de faire
ioüer vostre artillerie. Mais vous deuez estre asseuré,
que ie n’auray iamais l’ame atteinte de ce vice
pour vous, à qui ie n’ay tesmoigné de l’amitié que
par interest, n’ayant point eu d’inclination veritable
pour vous, qui ne meritez pas que ie sois,   MONSIEVR, Vostre tres-humble, tres-obeissante, & tres-affectionnée
Seruante & Maistresse,
LA PETITE NICHON. A Paris ce 26. Ianuier 1649.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 319. La petite Nichon [signé]. LETTRE DE LA PETITE NICHON DV MARAIS, A... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Datée du 26 janvier 1649 et signée au colophon. Voir aussi A_5_74. Référence RIM : M0_1940 ; cote locale : C_3_96. le 2014-05-24 16:21:50.

deuotion,
& à qui vous auez donné l’employ de faire
ioüer vostre artillerie. Mais vous deuez estre asseuré,
que ie n’auray iamais l’ame atteinte de ce vice
pour vous, à qui ie n’ay tesmoigné de l’amitié que
par interest, n’ayant point eu d’inclination veritable
pour vous, qui ne meritez pas que ie sois,   MONSIEVR, Vostre tres-humble, tres-obeissante, & tres-affectionnée
Seruante & Maistresse,
LA PETITE NICHON. A Paris ce 26. Ianuier 1649.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 320. La petite Nichon [signé]. LETTRE DE LA PETITE NICHON DV MARAIS, A... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Datée du 26 janvier 1649 et signée au colophon. Voir aussi A_5_74. Référence RIM : M0_1940 ; cote locale : C_3_96. le 2014-05-24 16:21:50.

deuotion,
& à qui vous auez donné l’employ de faire
ioüer vostre artillerie. Mais vous deuez estre asseuré,
que ie n’auray iamais l’ame atteinte de ce vice
pour vous, à qui ie n’ay tesmoigné de l’amitié que
par interest, n’ayant point eu d’inclination veritable
pour vous, qui ne meritez pas que ie sois,   MONSIEVR, Vostre tres-humble, tres-obeissante, & tres-affectionnée
Seruante & Maistresse,
LA PETITE NICHON. A Paris ce 26. Ianuier 1649.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 321. La petite Nichon [signé]. LETTRE DE LA PETITE NICHON DV MARAIS, A... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Datée du 26 janvier 1649 et signée au colophon. Voir aussi A_5_74. Référence RIM : M0_1940 ; cote locale : C_3_96. le 2014-05-24 16:21:50.

deuotion,
& à qui vous auez donné l’employ de faire
ioüer vostre artillerie. Mais vous deuez estre asseuré,
que ie n’auray iamais l’ame atteinte de ce vice
pour vous, à qui ie n’ay tesmoigné de l’amitié que
par interest, n’ayant point eu d’inclination veritable
pour vous, qui ne meritez pas que ie sois,   MONSIEVR, Vostre tres-humble, tres-obeissante, & tres-affectionnée
Seruante & Maistresse,
LA PETITE NICHON. A Paris ce 26. Ianuier 1649.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 322. La petite Nichon [signé]. LETTRE DE LA PETITE NICHON DV MARAIS, A... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Datée du 26 janvier 1649 et signée au colophon. Voir aussi A_5_74. Référence RIM : M0_1940 ; cote locale : C_3_96. le 2014-05-24 16:21:50.

deuotion,
& à qui vous auez donné l’employ de faire
ioüer vostre artillerie. Mais vous deuez estre asseuré,
que ie n’auray iamais l’ame atteinte de ce vice
pour vous, à qui ie n’ay tesmoigné de l’amitié que
par interest, n’ayant point eu d’inclination veritable
pour vous, qui ne meritez pas que ie sois,   MONSIEVR, Vostre tres-humble, tres-obeissante, & tres-affectionnée
Seruante & Maistresse,
LA PETITE NICHON. A Paris ce 26. Ianuier 1649.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 323. La R. [signé]. TRES-HVMBLE REMONTRANCE Faite à Monsieur le... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Signature au colophon.. Référence RIM : M0_3817 ; cote locale : B_7_25. le 2014-10-12 09:22:31.

vos resolutions, & en toutes vos conduittes, tel
que vous voudriez estre au iour que vous serez
iugé éternellement par celuy qui vous a fait ce
que vous estez ? Songez y de grace puis qu’il y
va de vostre honneur, de vostre vie, & de vostre
salut : & nous croyez quand vous ne troublerez
pas l’Estat, & que vous ne trauaillerez pas à
nostre perte.   MONSIEVR, De vostre Altesse, Le tres humbles, tres obeyssant
& tres affectionné seuiteur. La R.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 324. La R. [signé]. TRES-HVMBLE REMONTRANCE Faite à Monsieur le... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Signature au colophon.. Référence RIM : M0_3817 ; cote locale : B_7_25. le 2014-10-12 09:22:31.

vos resolutions, & en toutes vos conduittes, tel
que vous voudriez estre au iour que vous serez
iugé éternellement par celuy qui vous a fait ce
que vous estez ? Songez y de grace puis qu’il y
va de vostre honneur, de vostre vie, & de vostre
salut : & nous croyez quand vous ne troublerez
pas l’Estat, & que vous ne trauaillerez pas à
nostre perte.   MONSIEVR, De vostre Altesse, Le tres humbles, tres obeyssant
& tres affectionné seuiteur. La R.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 325. La R. [signé]. TRES-HVMBLE REMONTRANCE Faite à Monsieur le... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Signature au colophon.. Référence RIM : M0_3817 ; cote locale : B_7_25. le 2014-10-12 09:22:31.

vos resolutions, & en toutes vos conduittes, tel
que vous voudriez estre au iour que vous serez
iugé éternellement par celuy qui vous a fait ce
que vous estez ? Songez y de grace puis qu’il y
va de vostre honneur, de vostre vie, & de vostre
salut : & nous croyez quand vous ne troublerez
pas l’Estat, & que vous ne trauaillerez pas à
nostre perte.   MONSIEVR, De vostre Altesse, Le tres humbles, tres obeyssant
& tres affectionné seuiteur. La R.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 326. La R. [signé]. TRES-HVMBLE REMONTRANCE Faite à Monsieur le... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Signature au colophon.. Référence RIM : M0_3817 ; cote locale : B_7_25. le 2014-10-12 09:22:31.

vos resolutions, & en toutes vos conduittes, tel
que vous voudriez estre au iour que vous serez
iugé éternellement par celuy qui vous a fait ce
que vous estez ? Songez y de grace puis qu’il y
va de vostre honneur, de vostre vie, & de vostre
salut : & nous croyez quand vous ne troublerez
pas l’Estat, & que vous ne trauaillerez pas à
nostre perte.   MONSIEVR, De vostre Altesse, Le tres humbles, tres obeyssant
& tres affectionné seuiteur. La R.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 327. Loret, Jean [?]. TROISIESME GAZETTE DV TEMPS. EN VERS... (1652) chez [s. n.] à Paris , 6 pages. Langue : français. Partie 3 sur 8. Ensemble de B_18_23 à B_18_30.. Référence RIM : M0_1471 ; cote locale : B_18_25. le 2014-07-21 14:58:02.


Sur de vains bruicts, & faux raports,
I’auois mis au nombre des morts,
En ce temps qu’on ne voit que Bieres,
Monsieur le Comte de Tilieres,
Et Monsieur aussi de Sourdis,
Pour le dernier ie m’en desdis,
Son mal a moins de vehemence
>Il
reuient en conualescence,
D’autant qu’il est tres bien pensé,
Mais pour l’autre il est trespassé.    
On dit que le Duc de Candale
Auecque Commission Royale
Va commander au premier iour
Les Trouppes du Comte d’[1 mot

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 328. Mercœur [signé]. RESPONCE DE MONSIEVR LE DVC DE MERCOEVR A la... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi A_8_45. Référence RIM : M0_3408 ; cote locale : C_3_13. le 2014-09-22 07:39:01.

la
main à la plume, pour vous remercier de vostre
bonne volonté, & de celle de Mademoiselle vôtre
Niepce ; Vous sçauez que les Princes sont donnés
immediatement de Dieu en terre, & que sa preciance
se reserue le pouuoir de les marier, ie
crois que sa Diuine bonté, lors qu’elle prendra le
soin de me loger dans le mariage, m’assemblera auec vne personne digne de mon merite, & telle
que vous me deués souhaitter, puis que ie suis,   MONSIEVR, Vostre tres affectionné seruiteur
le Duc de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 329. Mercœur [signé]. RESPONCE DE MONSIEVR LE DVC DE MERCOEVR A la... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français. Voir aussi C_3_13. Référence RIM : M0_3408 ; cote locale : A_8_45. le 2014-09-22 07:41:45.

consecutiues, à chaque années cent mille escus. ARTICLE IV. Ie promets encore obtenir du Roy pour vostre
Altesse la Vice-Royauté de Cathalogne, & la Duché
de Cardonne, & rendre Monsieur de Beaufort
vostre frere Grand-Admiral des mers. MONSIEVR, Vous deuez esperer, de viure en la France
dans les plus grandes honneurs qu’on y put
souhaiter, parce que i’ose dire que ie suis l’organe
des volontés du Roy, & de la Reyne Mere, & que
ie puis distribuer leurs faueurs à qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 330. Monaco,? [signé]. LETTRE CONTENANT DES AVIS DE POLITIQVE ET DE... (1649) chez Haye (Rolin de La) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Datée et signée au colophon. . Référence RIM : M0_1831 ; cote locale : C_3_45. le 2014-05-02 15:19:00.

haïne est donc inutile, & pour l’exercer, il faudroit chercher
d’autres creatures qui peussent estre les obiets de nostre indignation ;
il n’y a rien dans le Ciel & dans la Terre qui ne soit aimable ; si quelque
chose nous choque, nostre mauuaise humeur en est la cause ; il en faut
accuser le peché, qui ayant mis le desordre dans nostre volonté, luy a
donné des antipathies desraisonnables, & la contrainte de haïr les ouurages
de Dieu, ie sçay qu’il y a des auersions naturelles entre les creatures
insensibles, & que par vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 331. N. I. T. / Jamin, Nicolas [?]. LES GABELLES ESPVISEES A MONSEIGNEVR LE DVC... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_75. Référence RIM : M0_1462 ; cote locale : C_5_23. le 2014-02-12 14:04:46. n, Faquin
Cicilien luy faict accroire tous les iours par ses
Magies & ses Characteres.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 332. N. I. T. / Jamin, Nicolas [?]. LES GABELLES ESPVISEES A MONSEIGNEVR LE DVC... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_75. Référence RIM : M0_1462 ; cote locale : C_5_23. le 2014-02-12 14:04:46. n, Faquin
Cicilien luy faict accroire tous les iours par ses
Magies & ses Characteres.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 333. N. I. T. / Jamin, Nicolas [?]. LES GABELLES ESPVISEES A MONSEIGNEVR LE DVC... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_23. Référence RIM : M0_1462 ; cote locale : A_3_75. le 2014-02-12 14:07:34.

se mettra en son deuoir.
Ie croy qu’il ny a personne qui ne souhaitte
le retour du Roy à Paris, & qui ne voulust trouuer
occasion de luy tesmoigner, puis qu’ils sont
prests de verser iusques à la derniere goutte de
leur sang, pour luy rendre ses tres-humbles deuoirs.
Et pleust à Dieu que nous fussions tous en ses
peines, afin de le desabuser de ce qu’vn, Faquin
Cicilien luy faict accroire tous les iours par ses
Magies & ses Characteres.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 334. N. T. [signé]. LETTRE A MESSIEVRS LE VVIDAME &... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1812 ; cote locale : C_3_16. le 2014-04-21 06:15:52.

C’est en ce peril, Messieurs, que toute la France
vous considere auec beaucoup de crainte. Si vous la
considerez de la mesme façon, & que par cette crainte
vous veilliez comprendre l’amour qu’elle a pour vous :
ie ne doute point que vous ne luy rendiez le reciproque
de son affection, & que vous ne luy conseruiez les
places qu’on a commise à vostre vigilence, contre les
assauts de son ennemy. Outre cette affection que vous
luy deuez par celle qu’elle vous tesmoigne, par laquelle
vous estes obligez de les luy conseruer.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 335. Orgeval,?; Berchère,... . RESVLTAT DE TOVT CE QVI S’EST PASSÉ AV... (1652) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Signatures au colophon.. Référence RIM : M0_3522 ; cote locale : B_15_11. le 2014-09-29 15:21:07.

en la Cour, sur peine de la vie,
& de repetitiõ cõtre les Receueurs
& Collecteurs desdits droicts, lesquels
en demeureront responsables,
eux & leur posterité. Et que
l’Arrest sera leu, publié & affiché
par tout où besoin sera, à ce qu’aucun
n’en pretende cause d’ignorance.   Voila ce qui s’est fait en l’Assemblées de ce
nouueau Parlement.

MESSIEVRS
D’ORGEVAL, BALTHASARD
DE LA BERCHERE, & DE BOVRDEAVX.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 336. Philippe IV d'Espagne... . LETTRE DV ROY D’ESPAGNE ENVOYÉE AV DVC DE... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 7 pages. Langue : français. Datée du 2 avril 1652 et signée en page 5.. Référence RIM : M0_2145 ; cote locale : C_12_18. le 2014-06-02 10:46:19.

pesanteur
de nos armes, & craignent mesmes
pendant tous nos desastres l’ésloignement
d’vne chose si proffittable, & si desirée de toutte
la Chrestienté, comme est la paix. Pardonnez s’il vous plaist, A Mon zele, & à
ma Timidité ; le premier me fait souhaitter de
donner de la satisfaction à vos esprist, en vous
entretenant de mon sentiment, touchant le
sujet que vous auez de ce quel me semble fort
legittime ; l’autre au contraire me le deffend,
puisque ce seroit s’en prendre à vostre capacité,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 337. R. A. [signé]. LETTRE A MONSIEVR DE BROVSSEL, CONSEILLER DV... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 3 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_3_85. le 2014-04-21 06:29:28.

& que le Ciel desire
de luy qu’il les traicte en Pere pour en estre
obey en Roy. Les grands coups d’Estat ne se
peuuent faire sans quelque violence, mais c’est
assez que vous ayez estably dans son esprit cét
abregé des plus sainctes & des plus inuiolables
maximes de la Monarchie, pour l’obliger à
estimer toute sa vie le nom de son subjet comme
la voix de son oracle. Ie suis,   MONSIEVR, Vostre tres-humble & tres-obeyssant
Seruiteur, R. A.

=> Afficher la page


Occurrence 338. Rozard, N. [signé]. LE TRIOMPHE ROYAL, Et la réjoüissance des... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 18 pages. Langue : français, latin. Signature au colophon. Voir aussi C_10_39. Référence RIM : M0_3884 ; cote locale : A_7_60. le 2014-01-02 10:09:14.

de cette action majestueuse.   Vostre Altesse Royalle Madamoiselle, a esté spectatrice,
& témoins occulaire de cette merueilleuse entrée
vous y auez contribué, c’est pour cela qu’à iuste raison
tout ce grand peuple prie pour vostre santé &
moy encherissant, ie n’ay que des souhaits pour la prosperité
de vostre Royalle Maison, comme étans de vostre
Altesse Royalle. MADAMOISELLE, Le tres-humble, tres-obeissant &
tres-affectionne seruiteur. N. ROZARD CHAMPINOIS,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 339. S. D. L. [signé]. SVITTE ET SECONDE LETTRE DV BON PAVVRE. A LA... (1649) chez Haye (Rolin de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Datée du 24 mars 1649 et signée au colophon. Suite de A_5_44 (M0_1851). Voir aussi C_3_82, suite de C_3_81 (M0_1851).. Référence RIM : M2_195 ; cote locale : A_5_45. le 2014-10-11 16:05:02.

tous deux, en ma presence, & dans
ce sainct lieu où ie l’adore auec plus de veneration &
de zele, des graces immortelles, pour la conseruation
de la Courõne, & de cette Puissance Souueraine,
que vos Majestez tiennent de luy, & qui m’obligent
d’estre, auec toute sorte de soumission & de respect, MADAME,

De vostre Maiesté, Le tres-humble tres-obeïssant, & tres-fidele
seruiteur & sujet S. D. L.
dit le Bon Pauure. De Paris ce 24,
Mars 1649.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 340. S. D. L. [signé]. SVITTE ET SECONDE LETTRE DV BON PAVVRE. A LA... (1649) chez Haye (Rolin de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Datée du 24 mars 1649 et signée au colophon. Suite de A_5_44 (M0_1851). Voir aussi C_3_82, suite de C_3_81 (M0_1851).. Référence RIM : M2_195 ; cote locale : A_5_45. le 2014-10-11 16:05:02.

tous deux, en ma presence, & dans
ce sainct lieu où ie l’adore auec plus de veneration &
de zele, des graces immortelles, pour la conseruation
de la Courõne, & de cette Puissance Souueraine,
que vos Majestez tiennent de luy, & qui m’obligent
d’estre, auec toute sorte de soumission & de respect, MADAME,

De vostre Maiesté, Le tres-humble tres-obeïssant, & tres-fidele
seruiteur & sujet S. D. L.
dit le Bon Pauure. De Paris ce 24,
Mars 1649.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 341. S. D. N. [signé] / Suzanne... . LETTRE DE CONSOLATION A LA REINE... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Signature au colophon. Voir aussi A_5_31. Référence RIM : M0_1916 ; cote locale : B_19_5. le 2014-05-24 08:44:21.

consolation,
& vne santé, à preuue de cette rude & extréme
blesseure : Le bon Dieu veuille augmenter
vos forces, & les égaler aux atteintes de ces
coups, qui seront vn jour les escarboucles de
ces Couronnes, que le Ciel vous donnera dans
son Eternité adorable & incomprehensible ;
C’est ce que j’ose vous asseurer, en qualité   MADAME,

De Vostre Majesté, Le plus humble, le plus obeïssant,
& le plus fidele sujet & seruiteur,
S. D. N.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 342. S. D. N. [signé] / Suzanne... . LETTRE DE CONSOLATION A LA REINE... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Signature au colophon. Voir aussi A_5_31. Référence RIM : M0_1916 ; cote locale : B_19_5. le 2014-05-24 08:44:21.

consolation,
& vne santé, à preuue de cette rude & extréme
blesseure : Le bon Dieu veuille augmenter
vos forces, & les égaler aux atteintes de ces
coups, qui seront vn jour les escarboucles de
ces Couronnes, que le Ciel vous donnera dans
son Eternité adorable & incomprehensible ;
C’est ce que j’ose vous asseurer, en qualité   MADAME,

De Vostre Majesté, Le plus humble, le plus obeïssant,
& le plus fidele sujet & seruiteur,
S. D. N.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 343. Sandricourt,? de [?]. LE VISAGE DE LA COVR, ET LA CONTENANCE DES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 21 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_4033 ; cote locale : B_3_14. le 2014-01-06 09:28:36.

Brebis qui enragent, sont pires que Loups. Mademoiselle. Bon sang ne peut mentir. Le Critique. C’est la vraye Pucelle d’Orleans, ses yeux en
font autant mourir, que l’autre en mettoit à mort
auec son espée. Le Conseil du Duc dOrleans. Il faut empescher que la charrette ne marche
deuant les bœufs. Le Critique. Les effets sont masses, & les paroles femelles. Le Prince de Condé. A cœur vaillant, rien impossible. Le Critique. Qui ne fait que pour soy, ne merite

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 344. Sandricourt,? de [?]. LE VISAGE DE LA COVR, ET LA CONTENANCE DES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 21 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_4033 ; cote locale : B_3_14. le 2014-01-06 09:28:36.

d’vne fois,
& songez sur tout qu’on n’est pas tousiours
soubs la verge, & qu’enfans deuiennent gens. La Reyne. Ces Badins me donneront bien
des affaires ; mais voyez vn peu, les Pistcaux enseignent à la Pie à faire son nid ; mais n’importe,
il n’y a remede, il en faut passer par
là ou par la fenestre, chose promise est deuë,
& puis le terme vaut l’argent ; & qui a vne
bonne heure en sa vie, n’a pas tousiours
pauureté.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 345. Sandricourt,? de [?]. LE VISAGE DE LA COVR, ET LA CONTENANCE DES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 21 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_4033 ; cote locale : B_3_14. le 2014-01-06 09:28:36.

d’vne fois,
& songez sur tout qu’on n’est pas tousiours
soubs la verge, & qu’enfans deuiennent gens. La Reyne. Ces Badins me donneront bien
des affaires ; mais voyez vn peu, les Pistcaux enseignent à la Pie à faire son nid ; mais n’importe,
il n’y a remede, il en faut passer par
là ou par la fenestre, chose promise est deuë,
& puis le terme vaut l’argent ; & qui a vne
bonne heure en sa vie, n’a pas tousiours
pauureté.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 346. Saudouyn,? [signé]. REGLEMENT DE MONSEIGNEVR l’Illustrissime... (1649) chez Targa (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec privilège. Daté du 18 février 1649 et signé au colophon (notre lecture de la signature diffère de celle de Moreau).. Référence RIM : M0_3075 ; cote locale : C_9_22. le 2014-08-12 04:19:28.

en de si vrgentes & euidentes
necessitez. A CES CAVSES,
Nous par maniere d’Indulgẽce, qui ne pourra
hors semblable accident, tirer à consequence
à la posterité : Auons permis & permettõs
aux Habitans de cette Ville & Faux-bourgs
de Paris, &amp; aussi de ce Diocese, de
manger de la chair, des œufs & fromage les
Dimanches, Lundis, Mardis & Ieudis de ce
Quaresme, tant que durera la necessité present,
laquelle cessante, reuoquons dés à present,
comme des-lors, la susdite permission
que nous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 347. Sauvebœuf,? de [signé]. LETTRE DE MONSIEVR DE SAVVEBEVF, Escrite à... (1652) chez Chumusy (Pierre de) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission. Signés et datée au colophon.. Référence RIM : M0_2015 ; cote locale : C_12_15. le 2014-05-25 16:13:17.

ne luy represente que la fin
de ses malheurs ; & voicy comment.   Ce Mitoir estant attaché en vne des fenestres
de ma Chambre, à mon leuer ie courus
à luy, afin de voir en qu’elle posture ma face
pouuoit estre ; à l’abord cette glace se rencontra
tout offusquée par vn fascheux & fort
desplaisant nuage ; Ie creus que c’estoit mon
haleine qui causoit cet accident & pour cet
effet i’eus recours à mon Mouchoir, afin d’essuier
cette vapeur liquide que i’estimois sortir
de l’interieur partie de mon

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 348. Trabit [signé]. ORDRE ET REIGLEMENT QVE DOIVENT TENIR ET... (1649) chez [s. n.] à Paris , 4 pages. Langue : français. Daté du 14 janvier 1649 et signé au colophon. Voir aussi C_6_43. Référence RIM : M0_2629 ; cote locale : A_6_83. le 2014-07-09 16:57:55.

Celuy qui iniurira ledit Sergeut Major en faisant son office, s’il est Capitaine,
sera puny arbitrairement par le Colonnel: & s’il est soldat, sera
passé par les picques. 12. Les Capitaines fassent chacun en leurs bandes, que tous soldats obeyssent
à leurs Sergens, & caps d’esquadre ou caporaux en leurs offices, sans
les iniurier, sur peine (si l’iniure est verbale) de luy demander pardon deuant
toutes les bandes: & si elle est de faict, d’estre passé par les picques. 13. Le soldat qui en querelle donnera cry

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 349. Trabit [signé]. ORDRE ET REIGLEMENT QVE DOIVENT TENIR ET... (1649) chez [s. n.] à Paris , 4 pages. Langue : français. Daté du 14 janvier et signé au colophon. Voir aussi A_6_83. Référence RIM : M0_2629 ; cote locale : C_6_43. le 2014-07-09 17:01:52.

iniurira ledit Sergeut Major en faisant son office, s’il est Capitaine,
sera puny arbitrairement par le Colonnel : & s’il est soldat, sera
passé par les picques. 12. Les Capitaines fassent chacun en leurs bandes, que tous soldats obeyssent
à leurs Sergens, & caps d’esquadre on caporaux en leurs offices, sans
les iniurier, sur peine (si l’iniure est verbale) de luy demander pardon deuant
toutes les bandes : & si elle est de faict, d’estre passé par les picques. 13. Le soldat qui en querelle donnera cry d’vne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 350. V. D. E. B. [signé]. LETTRE ADRESSÉE A MONSEIGNEVR... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Signée et datée au colophon.. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_10_21. le 2014-04-22 15:38:03.

impies & déreglées ; non
plus que s’opposer à leurs pernicieux desseins, crainte
de reproche ; comme des Leons, Chrisostomes, Ambroises, Thomas de Cantorbie, & plusieurs autres ont
fait en pareilles rencontres ; & par consequent seule
cause de tous nos malheurs depuis vostre promotion :
estant tres certain, que lors que le chef est malade, tous
les membres s’en ressentent : & que le bon exemple, &
la severe discipline d’vn Pasteur, tiennent tout le monde
dans son deuoir, mesme les plus superbes

=> Afficher la page


Occurrence 351. V. D. E. B. [signé]. LETTRE ADRESSÉE A MONSEIGNEVR... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Signée et datée au colophon.. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_10_21. le 2014-04-22 15:38:03.

Ecclesiastiques
& Religieux, qui ne les repriment ; ains, qui pis
est, les y introduisent, fomentent & tollerent, sous
ombre de respect, ou de quelques bonnes graces : preferans,
contre le precepte de Dieu, le monde & leur
interest, à sa gloire ; &amp; par consequent exclus de toute
esperance du Ciel, & rendus matiere sortable au glaiue
de sa iustice vengeresse ; n’étans marquez du signe de
Tau, ainsi que furent toutes lesdites sortes de personnes presentées comme dessus audit Ezechiel, auec leurs

=> Afficher la page


Occurrence 352. Anonyme. RESPONSE DE MESSIEVRS LES PRINCES AVX... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 50 pages. Langue : français. Voir aussi A_9_15. Référence RIM : M0_3399 ; cote locale : D_1_30. le 2015-06-28 16:17:03.

qu’il ne s’estoit accreuë, qu’en fortifiant celle de
fa Majesté, à laquelle elle a tousiours esté veritablement
soûmise, que tout ce qu’on debite pour rendre
sa conduite suspecte, est imposture & calomnie inuentée
par le Cardinal Mazarin. Tantost il l’accuse d’auoir
oublié le deuoir de sa naissance, & de s’estre voulu faire
Souuerain, tantost il dit qu’il auoit demandé vne
Armée pour aller conquerir la Franche-Comté, à condition
de la tenir en Souueraineté, tantost qu’il auoit
demandé les places maritimes de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 353. Anonyme. TOVCHE Aux Plumes venales & ingrates de... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 4 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M4_85 ; cote locale : B_19_15. le 2015-11-03 02:18:40.

de bien,
Mais pour vn scelerat, vn perfide, vn vauriẽ,
Qui doit bien tost perir sur le haut d’vne
eschelle ;    
Tous quatre ayant longtemps sous ce beau nom
d’Autheur,
Vescu fort maigrement aux fraits d’vn
Imprimeur,
Et ne leur restant rien que le tiltre d’infame,    
Ils ont creu qu’escriuant contre le Mazarin,
Ils pourroient au Pont neuf gaigner quelque
Quatrin,
Pour assouuir leur faim, sans augmenter
leur blasme.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 354. Gondi, Jean-François Paul /... . LES CONTRE-TEMPS DV SIEVR DE CHAVIGNY,... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_787 ; cote locale : B_7_26. le 2015-11-02 01:47:24.

la fin du Traitté qu’il proiette recompensé de cette
conduite si iudicieuse. L’on n’ignore pas les articles secrets
par lesquels il pretend dans trois ou quatre mois
entrer finement auec le Cardinal Mazarin dans vn Ministere,
auquel il fait mine presentement de ne point
songer: Ainsi nous ressentirons dans la conionction de
ces deux planettes toutes les influences que nous peuuent
promettre la violence du Cardinal de Richelieu,
& l’incapacité du Cardinal Mazarin.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 355. Suau [signé]. LE VERITABLE TRAITTÉ DE L’VNION FAITE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Daté du 3 janvier 1652 et signé Suau au colophon.. Référence RIM : M0_3966 ; cote locale : B_20_33. le 2015-05-30 09:18:44.

Qu’en matiere de gouvernement des Places
fortes & des Frontieres, il sera plustost regardé
le bien & la seureté de l’Estat, & la capacité de
la Personne pour cét employ.

XVI. Qu’aucun Fils, ou Gendre de Gouverneur,<lb/> de quelque qualité & merite qu’il soit, ne pourra
succeder au Gouvernement de son Pere ou
Beaupere, pour déraciner vn pernicieux vsage
de succeder aux Gouvernemens comme aux
Patrimoines.

XVII. Que les Finances du Royaume seront

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 356. Anonyme. LE MAVVAIS SVCCEZ DE L’ESPION DE MAZARIN,... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_6_19. Référence RIM : M0_2422 ; cote locale : E_1_34. le 2016-09-25 02:15:22.
d’autres particularitez.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 357. Brousse, Jacques [?]. LETTRE D’VN RELIGIEVX, ENVOYÉE A... (1649) chez Haye (Rolin de La) à Paris , 11 pages. Langue : français. A_5_30, C_3_76 et D_2_14. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_1895 ; cote locale : B_7_22. le 2016-08-03 01:06:13.

souffrir & à tous ses adherans,
les iustes peines deuës à leurs demerites, pour vn exemple eternel
aux Estrangers, aux orgueilleux, & aux mauuais François. C’est par vne
action si loüable, si genereuse & si sainte que vous meriterez les faueur du
Ciel, la gloire d’vn Prince du sang Royal, les loüanges de toutes les Nations,
les benedictions de toute l’Eglise, les congratulations de toute la
France, auec les prieres de toute nostre Congregation, & de tout le
monde.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 358. Laffemas, abbé Laurent de [?]. LE RABAIS DV PAIN. EN VERS BVRLESQVES. (1649) chez Huot (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Avec permission. Voir aussi E_1_71. Référence RIM : M0_2957 ; cote locale : C_8_40. le 2016-07-30 14:39:35.

son mestier
Me dit d’vn accent assez rude
Vrayment pour vn homme d’estude
Ie vous trouue bien ignorant
De ne sçauoir pas qu’on nous vend,
Au lieu d’ouurir tous les passages
Ce qu’on feroit si i’estions sages
La Reyne n’accorde à Paris
De blé chaque iour que cent muys
Encore le veut elle vendre
Au lieu qu’elle deuroit le rendre
Car Polonois, & Allemands
Nous l’ont volé parmy les champs,
Voila la belle Conferance
Où i’auions mis tant d’esperance,
Vaudroit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 359. Laffemas, abbé Laurent de [?]. LE RABAIS DV PAIN. EN VERS BVRLESQVES. (1649) chez Huot (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_8_40. Référence RIM : M0_2957 ; cote locale : E_1_71. le 2016-07-30 14:39:46.


Du moins i’en faisois les souhaits
Ie demande dans la cohüe
La cause qui fait que l’on hüe
Alors qu’vn maistre sauetier
Fort excellent dans son mestier
Me dit d’vn accent assez rude
Vrayment pour vn homme d’estude
Ie vous trouue bien ignorant
De ne sçauoir pas qu’on nous vend,
Au lieu d’ouurir tous les passages
Ce qu’on feroit si i’estions sages
La Reyne n’accorde à Paris
De blé chaque iour que cent muys
Encore le veut elle vendre
Au lieu qu’elle deuroit le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 360. Louis (XIV) [signé],. ARREST DV CONSEIL D’ESTAT DV ROY, Portant... (1652) chez Rocollet (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français. Du 29 octobre 1652, avec privilège. Contresigné par Le Tellier.. Référence RIM : M0_380 ; cote locale : B_2_13. le 2016-08-03 00:34:31.

LOVIS,
& plus bas.

LE TELLIER, & scellé. Leuës publiées à son de Trompe & cry public,
en tous les Carrefours de cette Ville &
Fauxbourgs de Paris, par moy Charles Canto,
Iuré Crieur ordinaire du Roy, en la Ville, Preuosté,
& Vicomté de Paris; accompagné de
Iean du Bos, Iacques le Frain, & Estienne
Chappé dit la Chappelle, Iurez Trompettes de
sa Maiesté esdits lieux, le trentiesme Octobre
1652. ledit iour affiché. Signé CANTO.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 361. Louis (XIV) [signé],. ARREST DV CONSEIL D’ESTAT DV ROY, Portant... (1652) chez Rocollet (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français. Du 29 octobre 1652, avec privilège. Contresigné par Le Tellier.. Référence RIM : M0_380 ; cote locale : B_2_13. le 2016-08-03 00:34:31.

LOVIS,
& plus bas.

LE TELLIER, & scellé. Leuës publiées à son de Trompe & cry public,
en tous les Carrefours de cette Ville &
Fauxbourgs de Paris, par moy Charles Canto,
Iuré Crieur ordinaire du Roy, en la Ville, Preuosté,
& Vicomté de Paris; accompagné de
Iean du Bos, Iacques le Frain, & Estienne
Chappé dit la Chappelle, Iurez Trompettes de
sa Maiesté esdits lieux, le trentiesme Octobre
1652. ledit iour affiché. Signé CANTO.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 362. Louis (XIV) [signé],. ARREST DV CONSEIL D’ESTAT DV ROY, Portant... (1652) chez Rocollet (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français. Du 29 octobre 1652, avec privilège. Contresigné par Le Tellier.. Référence RIM : M0_380 ; cote locale : B_2_13. le 2016-08-03 00:34:31.

LOVIS,
& plus bas.

LE TELLIER, & scellé. Leuës publiées à son de Trompe & cry public,
en tous les Carrefours de cette Ville &
Fauxbourgs de Paris, par moy Charles Canto,
Iuré Crieur ordinaire du Roy, en la Ville, Preuosté,
& Vicomté de Paris; accompagné de
Iean du Bos, Iacques le Frain, & Estienne
Chappé dit la Chappelle, Iurez Trompettes de
sa Maiesté esdits lieux, le trentiesme Octobre
1652. ledit iour affiché. Signé CANTO.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 363. Louis (XIV) [signé],. ARREST DV CONSEIL D’ESTAT DV ROY, Portant... (1652) chez Rocollet (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français. Du 29 octobre 1652, avec privilège. Contresigné par Le Tellier.. Référence RIM : M0_380 ; cote locale : B_2_13. le 2016-08-03 00:34:31.

LOVIS,
& plus bas.

LE TELLIER, & scellé. Leuës publiées à son de Trompe & cry public,
en tous les Carrefours de cette Ville &
Fauxbourgs de Paris, par moy Charles Canto,
Iuré Crieur ordinaire du Roy, en la Ville, Preuosté,
& Vicomté de Paris; accompagné de
Iean du Bos, Iacques le Frain, & Estienne
Chappé dit la Chappelle, Iurez Trompettes de
sa Maiesté esdits lieux, le trentiesme Octobre
1652. ledit iour affiché. Signé CANTO.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 364. Louis (XIV) [signé],. ARREST DV CONSEIL D’ESTAT DV ROY, Portant... (1652) chez Rocollet (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français. Du 29 octobre 1652, avec privilège. Contresigné par Le Tellier.. Référence RIM : M0_380 ; cote locale : B_2_13. le 2016-08-03 00:34:31.

LOVIS,
& plus bas.

LE TELLIER, & scellé. Leuës publiées à son de Trompe & cry public,
en tous les Carrefours de cette Ville &
Fauxbourgs de Paris, par moy Charles Canto,
Iuré Crieur ordinaire du Roy, en la Ville, Preuosté,
& Vicomté de Paris; accompagné de
Iean du Bos, Iacques le Frain, & Estienne
Chappé dit la Chappelle, Iurez Trompettes de
sa Maiesté esdits lieux, le trentiesme Octobre
1652. ledit iour affiché. Signé CANTO.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 365. Louis (XIV) [signé],. ARREST DV CONSEIL D’ESTAT DV ROY, Portant... (1652) chez Rocollet (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français. Du 29 octobre 1652, avec privilège. Contresigné par Le Tellier.. Référence RIM : M0_380 ; cote locale : B_2_13. le 2016-08-03 00:34:31.

LOVIS,
& plus bas.

LE TELLIER, & scellé. Leuës publiées à son de Trompe & cry public,
en tous les Carrefours de cette Ville &
Fauxbourgs de Paris, par moy Charles Canto,
Iuré Crieur ordinaire du Roy, en la Ville, Preuosté,
& Vicomté de Paris; accompagné de
Iean du Bos, Iacques le Frain, & Estienne
Chappé dit la Chappelle, Iurez Trompettes de
sa Maiesté esdits lieux, le trentiesme Octobre
1652. ledit iour affiché. Signé CANTO.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 366. Louis (XIV) [signé],. ARREST DV CONSEIL D’ESTAT DV ROY, Portant... (1652) chez Rocollet (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français. Du 29 octobre 1652, avec privilège. Contresigné par Le Tellier.. Référence RIM : M0_380 ; cote locale : B_2_13. le 2016-08-03 00:34:31.

LOVIS,
& plus bas.

LE TELLIER, & scellé. Leuës publiées à son de Trompe & cry public,
en tous les Carrefours de cette Ville &
Fauxbourgs de Paris, par moy Charles Canto,
Iuré Crieur ordinaire du Roy, en la Ville, Preuosté,
& Vicomté de Paris; accompagné de
Iean du Bos, Iacques le Frain, & Estienne
Chappé dit la Chappelle, Iurez Trompettes de
sa Maiesté esdits lieux, le trentiesme Octobre
1652. ledit iour affiché. Signé CANTO.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 367. Louis (XIV) [signé],. ARREST DV CONSEIL D’ESTAT DV ROY, Portant... (1652) chez Rocollet (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français. Du 29 octobre 1652, avec privilège. Contresigné par Le Tellier.. Référence RIM : M0_380 ; cote locale : B_2_13. le 2016-08-03 00:34:31.

LOVIS,
& plus bas.

LE TELLIER, & scellé. Leuës publiées à son de Trompe & cry public,
en tous les Carrefours de cette Ville &
Fauxbourgs de Paris, par moy Charles Canto,
Iuré Crieur ordinaire du Roy, en la Ville, Preuosté,
& Vicomté de Paris; accompagné de
Iean du Bos, Iacques le Frain, & Estienne
Chappé dit la Chappelle, Iurez Trompettes de
sa Maiesté esdits lieux, le trentiesme Octobre
1652. ledit iour affiché. Signé CANTO.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 368. Louis (XIV), de Guénégaud... . ORDONNANCE DV ROY EN FAVEVR DES BOVRGEOIS... (1652) chez Estienne (Antoine) à Paris , 6 pages. Langue : français. Avec privilège. Daté du 29 septembre 1652 et signé au colophon. . Référence RIM : M0_2615 ; cote locale : B_3_13. le 2016-08-03 00:36:56.

soient
enuoyées par tout où il appartiendra;
& qu’il soit informé à sa requeste
des contrauentions qui pourroient
estre faites, pour estre procedé
contre les contreuenans ainsi
que le cas le requierra. FAIT à Ponthoise
le vingt-neufiesme jour de
Septembre mil six cens cinquante-deux.  

Signé, LOVIS,
& plus bas,
DE GVENEGAVD, & seellée. Collationné à l’Original par moy Conseiller
Secretaire du Roy & de ses Finances.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 369. Ménage, Gilles [?]. LE PARNASSE ALARME (1649) chez Courbé (Augustin) [?] à Paris [?] , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_8_19. le 2016-03-01 00:40:09.

Maistres des Maistres des Classes
Et tels qu’on a creu sçauantasses,
A la faueur de leurs bons mots ;
Sans eux n’estoient rien que des sots,
Témoing, Nosseigneurs, ce bon homme
Qui laissa Calepin à Rome,
Tesmoing Mont mor ce Professeur, n=
"12"/>
Qui passeroit pour vn fesseur,
S’il n’auoit point les trois Estiennes
Auec les Gloses anciennes,
Le Nomenclateur Iunius
Et Mathias Martinius.    
Mais sans parler icy des autres,
Vous sçauez que parmy les vostres

=> Afficher la page


Occurrence 370. Ménage, Gilles [?]. LE PARNASSE ALARME (1649) chez Courbé (Augustin) [?] à Paris [?] , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_8_19. le 2016-03-01 00:40:09.

point les trois Estiennes
Auec les Gloses anciennes,
Le Nomenclateur Iunius
Et Mathias Martinius.    
Mais sans parler icy des autres,
Vous sçauez que parmy les vostres
Les plus renommez Traducteurs,
Et les plus celebres Autheurs,
Qui s’en font maintenant à croire,
Nous sont obligez de leur gloire,
Et cependant, ô siecle, ô mœurs,
Ce sont eux qui par leurs clameurs
Auiourd’huy dans l’Academie
Nous traitent auec infamie.    
Quantesfois dans

=> Afficher la page


Occurrence 371. S. D. S. M. / Laffemas, abbé... . PROCEZ BVRLESQVE ENTRE MR LE PRINCE ET... (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore), Maucroy (Estienne) à Paris , 38 pages. Langue : français. Avec permission. Portrait gravé de Louis de Bourbon en page 4.. Référence RIM : M0_2884 ; cote locale : C_8_37. le 2016-07-30 07:29:38.

la belle Strossy,
Que ie connois & nomme aussi,
Fille de Dame bonne & sage,
Qui maintenant est en veufuage,
Si les autres ie connoissois,
Volontiers vous les nommerois ;
Mais puis que n’en ay cognoissance,
Ie les passeray sous silence.
Ils entrerent par le Parquet,
Quand leué l’on eut le loquet,
Et qu’Huissiers, auec leur baguette,
(Que maint, & maint homme bonnette)
Eurent fait retirer les gents :
Alors ils entrerent leans,
Et de là, dedans la grand Chambre,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 372. S. D. S. M. / Laffemas, abbé... . PROCEZ BVRLESQVE ENTRE MR LE PRINCE ET... (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore), Maucroy (Estienne) à Paris , 38 pages. Langue : français. Avec permission. Portrait gravé de Louis de Bourbon en page 4.. Référence RIM : M0_2884 ; cote locale : C_8_37. le 2016-07-30 07:29:38.

eut le loquet,
Et qu’Huissiers, auec leur baguette,
(Que maint, & maint homme bonnette)
Eurent fait retirer les gents :
Alors ils entrerent leans,
Et de là, dedans la grand Chambre,
Où plus chaud faisoit qu’en Decembre.    
Pour te dire ce qu’on y fit,
Personne ne me la point dit,
Et si n’estois là ie te iure
Pour en remarquer la figure :
Trop bien sçay, qu’apres qu’enchambrez,
Furent pourprez, & non pourprez,
D’Esguillon la noble

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 373. Anonyme. DECISION DE LA QVESTION DV TEMPS. A LA REYNE... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission (au colophon). Voir aussi C_7_3, D_2_9 et E_1_127. Dans le Choix I de Moreau. Pièces 33 des 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_871 ; cote locale : A_2_32. le 2017-06-29 06:29:49.

pour auoir son inuention parmy les peuples
qui se disent Chrestiens. On les a veus oster le pain aux meres, &
le laict aux enfans; rauir les brebis, & laisser les aigneaux dans la
neige: renfermer les troupeaux dans les estables, sans souffrir
qu’on leur donnast à manger, afin qu’ils y perissent de faim, On
les a veus auec blasphemes, prendre les Prestres à la barbe, battre,
blesser, tuer, brusler, sans qu’on ait osé se plaindre, à cause de
la protection qu’ils auoient aupres des Intendans. On a veu les
prisons pleines de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 374. Anonyme. DECISION DE LA QVESTION DV TEMPS. A LA REYNE... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission (au colophon). Voir aussi C_7_3, D_2_9 et E_1_127. Dans le Choix I de Moreau. Pièces 33 des 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_871 ; cote locale : A_2_32. le 2017-06-29 06:29:49.

le nom du Roy, & vostre authorité?   Mais on les a prises? Oüy Mais quand? Lors qu’on s’est veu
assailly par le fer, le feu, le sang & la faim, les plus extraordinaires
& cruels ennemis de la vie des hommes. Lors qu’on
s’est veu assiegé de tous costez, par des demons, non par des
hommes. Lors qu’on a veu les Allemans & les Polonois voler,
violer, & piller plus cruellement qu’en vn païs de conqueste.
Lors qu’on a entendu publier les defenses, d’apporter à Paris
aucuns viures, sur peine de la vie. Lors

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 375. Anonyme. DISCOVRS SVR LE GOVVERNEMENT DE LA REYNE... (1649) chez Hulpeau (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_2_45. Dans le Choix II de Moreau.. Référence RIM : M0_1149 ; cote locale : C_7_41. le 2017-06-29 12:09:44.

il est impossible de faire beaucoup de choses auec rien : Il
est bien aysé de discourir & de juger de tout, mais il est
bien difficile d’executer tout ce qu’on se propose. Nous
n’aurions que des Saincts sur la terre, s’il ne faloit parler
que de la Pieté pour estre sauué, beaucoup en parlent, &
beaucoup ont enuie d’aller au Ciel ; mais quand il faut
executer ponctuellement les loix que Dieu nous a prescriptes,
c’est où l’on fait bien voir la foiblesse de son
ame. Ie sçay que les Esprits qui trouuent à redire à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 376. Anonyme. DIVERSES PIECES SVR LES COLOMNES ET PILLIERS... (1649) chez Guillery (Jacques) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi C_8_25. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_1161 ; cote locale : D_2_16. le 2017-06-29 01:55:54.

tonduë,
Son Estoille sur nous tant de graces influë,
Il croit que nous aurons à iamais la berluë,
De son abaissement sa fortune est venuë,
Sa seule lascheté la tousiours maintenuë,
On sçait par quel ressort, ce Colosse remuë,
La Reyne la conneu lors qu’elle estoit en veuë,
Son nom se trouue cher au milieu de la ruë ;
La voye de la Vertu, il n’a jamais connuë,
Si tu ne sçais qu’il est. Va, tu n’es qu’vne gruë.   Diuerses sortes de Vers, sur le Pape des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 377. Anonyme. DIVERSES PIECES SVR LES COLOMNES ET PILLIERS... (1649) chez Guillery (Jacques) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi D_2_16. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_1161 ; cote locale : C_8_25. le 2017-06-29 01:56:53.


Son Estoille sur nous tant de graces influë,
Il croit que nous aurons à iamais la berluë,
De son abaissement sa fortune est venuë,
Sa seule lascheté la tousiours maintenuë,
On sçait par quel ressort, ce Colosse remuë,
La Reyne la conneu lors qu’elle estoit en veuë,
Son nom se trouue cher au milieu de la ruë ;
La voye de la Vertu, il n’a jamais connuë,
Si tu ne sçais qu’il est. Va, tu n’es qu’vne gruë.   Diuerses sortes de Vers, sur le Pape des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 378. Anonyme. LE BRANSLE MAZARIN, Dansé au souper de... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_14_51. Dans le Choix I de Moreau.. Référence RIM : M0_605 ; cote locale : A_3_18. le 2017-06-29 08:17:46.

& quelques Escheuins furent chez Monsieur le
Chancelier, pour luy témoigner que les Bourgeois
ne faisoient que se rire de cela, que là où Monsieur
de Beaufort auroit de l’aduantage, il ne faut rien
craindre, mais qu’ils le prient de faire en sorte qu’on
recommande bien à la Cour, de ne point esueiller
cette grosse beste qui commence des-ja à s’assoupir,
en remonstrant que le moyen de la gagner,
c’est de la caresser, & non pas la picquoter à tout
moment.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 379. Anonyme. LETTRE DV CHEVALIER GEORGES DE PARIS, A... (1649) chez Boisset (Nicolas) à Paris , 18 pages. Langue : français, latin. Signature de "Georges de Paris" et informations éditoriales au colophon. Voir aussi A_5_29, C_3_22, D_2_13, E_1_66 (partie 1), A_5_8 (partie 2) et E_1_32 (partie 3). Dans le Choix I de Moreau.. Référence RIM : M0_2099 ; cote locale : E_1_65. le 2017-06-29 02:08:57.

puisné vous enleuera l’appanage qui vous deuoit
estre plus cher : Et ce ieune Scipion sera plus estimé de la
conseruation d’vn Citoyen, que vous ne le pourrez estre du
carnage de tant d’ennemis : Et la France n’aura cette gloire de
s’estre deliurée par ses seules forces, & malgré les vostre de
son persecuteur, & du plus meschant de tous les tyrans qui
l’ayent opprimée Ie n’ay que le temps de finir pour prendre les
armes, & il n’en reste pas dauantage à Vostre Altesse, pour les
quitter, & pour changer cette

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 380. Anonyme. LETTRE DV CHEVALIER GEORGES DE PARIS, A... (1649) chez Boisset (Nicolas) à Paris , 16 pages. Langue : français. Signature de "Georges de Paris" et informations éditoriales au colophon. Sans les notes de marge en latin des autres éditions. Voir aussi A_5_29, C_3_22, E_1_65, E_1_66 (partie 1), A_5_8 (partie 2) et E_1_32 (partie 3). Dans le Choix I de Moreau.. Référence RIM : M0_2099 ; cote locale : D_2_13. le 2017-06-29 02:19:06.

sentiment, que ie ne pourrois pas vous exprimer
de bouche sans y mesler des larmes, & me faittes l’honneur
de croire que ie voudrois mourir pour vostre seruice en toute autre
occasion que celle-cy, qui arme tous les bons François contre
vous ; puisque vous auez autre fois agrèe quę ie me donnasse l’honneur
de me dire de V. A. MONSEIGNEVR, Le tres-humble & obeyssant
soruiteur GEORGE DE PARIS.

A PARIS, Chez NICOLAS BOISSET, Imprimeur, Rüe
Galende á l’Image Sainct Estienne.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 381. Anonyme. LETTRE DV CHEVALIER GEORGES DE PARIS. A... (1649) chez Boisset (Nicolas) à Paris , 18 pages. Langue : français, latin. Signature de "Georges de Paris" et informations éditoriales au colophon. partie 1. Voir aussi A_5_29, C_3_22, D_2_13, E_1_65, A_5_8 (partie 2) et E_1_32 (partie 3). Dans le Choix I de Moreau.. Référence RIM : M0_2099 ; cote locale : E_1_66. le 2017-06-29 02:08:11.

ciuiũ,
excitatum,
quibus bona
sortunæque
nostræ notatæ
sunt, & iam
ad cuiusque
opinionem
distributæ. Ie prendray la liberté de vous dire, que c’est vn bon-heur à
V. A. de n’estre iusticiable que d’vne si celebre assemblée, &
que c’est ce qui asseure vostre condition : Toutesfois vous estes
en armes pour exterminer son authorité, & pour changer cette
Monarchie en vn Estat Despotique. L’on dit plus, l’on dit que
l’on demande les testes des plus gens de bien, & que l’on a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 382. Anonyme. LETTRE DV CHEVALIER GEORGES DE PARIS. A... (1649) chez Boisset (Nicolas) à Paris , 18 pages. Langue : français, latin. Signature de "Georges de Paris" et informations éditoriales au colophon. Voir aussi C_3_22, D_2_13, E_1_65 et 66 (partie 1), A_5_8 (partie 2) et E_1_32 (partie 3). Dans le Choix I de Moreau.. Référence RIM : M0_2099 ; cote locale : A_5_29. le 2017-06-29 02:18:00.

laudetur, quod
se suæsque vires
non iradidit,
sed
opposuit Antonio. Ie prie Dieu & les Patrons de cette ville qui ont chassé les
Huns & les autres nations barbares de ses murailles, qu’ils vous
touchent le Cœur, & qu’ils vous fassent desister de vostre entre
prise par vn sage conseil, plutost que de vous humilier par
nos forces, & qu’ils ne permettent pas que la posterité puisse
dire que nous ayons trouué nostre salut dans la perte de nostre premier Prince du Sang. Agréez s’il vous plaist ce

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 383. Anonyme. REQVESTE DES PARTISANS PRESENTEE A MESSIEVRS... (1649) chez Guillery (Jacques) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Dans Choix I de Moreau, mais dans la version de M0_3466.. Référence RIM : M0_3489 ; cote locale : C_8_56. le 2017-06-29 01:06:59.

du Seigneur,
Qui ne veut la mort du pecheur,
Ayes compassion de toute
La famille de la Maltoute,
Aucuns de vous bien piaffans
Ont l’honneur d’estre ses Enfans :
Du Ciel n’attirez la colere
En faisant mourir vostre Mere,
Et sans deliberer sauuez
La vie, à qui vous la deuez.
Pour vostre sang fermez la bouche,
Et qu’autre interest ne vous touche.
Faisant ainsi vous ferez bien,
Et mieux encore, n’en faisant rien.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 384. Anonyme. SVITTE DES MAXIMES MORALES ET CHRESTIENNES. (1649) chez Besongne (Cardin) à Paris , 30 pages. Langue : français. Partie 2. Avec permission (reproduction au colophon). Voir aussi C_6_6 (partie 1), A_6_8 (partie 1) et A_6_9 (partie 2).. Référence RIM : M0_2427 ; cote locale : C_6_7. le 2017-06-29 08:06:19.

toute autre chose, pour le maintien
de la Religion, qu’il a establie par ses peines, cimentée
de son sang, & confirmée par sa mort. C’est pour vn si
digne sujet que nos Roys portent le tiltre de Tres-Chrestiens,
& de premiers nays de l’Eglise : que le Pape Honoire
III. les appelles les Murs inesbranlables de la Chrestienté :
Vrbain IV. les Soldats inuincibles de Iesus-Christ,
& les Protecteurs inexpugnables de la Religion Catholique :
Et Gregoire IX. le Carquois de Iesus-Christ, d’où
il tire les flesches infaillibles

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 385. Bourbon, Louis de [signé]. LETTRES DE MONSIEVR le Prince à Monsieur de... (1649) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 3 pages. Langue : français. Sans page de titre. Datées du 6 janvier 1649 et signées en page 2 et au colophon, avant les informations éditoriales.. Référence RIM : M0_2274 ; cote locale : A_1_2. (2 versions corrigées. Moderne à approuver.). le 2017-02-06 00:59:38.

Sa Majesté en est si
satisfaite, que ie ne doubte point que vous
ne les continuyez en ce rencontre, & me
donniez moyen de vous faire paroistre que
ie suis,   Messieurs,
Et plus bas, Vostre tres affectionné à vous
faire seruice, Signé, LOVIS DE BOVRBON. Et à costé le 6. Ianuier 1649. Et à la suscription est escrit, A Messieurs Messieurs les Preuost des Marchands
& Escheuins de la ville de Paris. Imprimé à saint Germain en Laye, Auec
Priuilege du Roy.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4