[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(385 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "ner" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 301. D. B. [signé] / Cyrano de... . LE MINISTRE D’ESTAT FLAMBÉ. (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 17 pages. Langue : français, latin. Signature en page 16.. Référence RIM : M0_2470 ; cote locale : C_4_58. le 2014-12-10 12:41:58.

la Reyne vous l’ordonne,
Le Parlement l’approuue, approchez Partisans
La France encore vn coup vous sousmet sa Couronne.    
On vous en doit l’honneur, illustres Deputez,
Auec tant d’auantage arrester des Traitez ;
C’est vn coup qui sur prend l’esprit des plus credules :    
Mais l’œuure est imparfait il le faut couronner,
Pour asseurer la Paix que vous croyez donner,
Faites en plein Senat vn Cosar de ce Iules.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 302. D. B. [signé] = Cyrano de... . REMONSTRANCE DE LA NOBLESSE A LA REYNE... (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 2, p. [9]-15, et partie 3, p.[17]-24. Voir aussi A_8_24 (partie 1), C_9_46 (partie 2) et C_9_47 (partie 3).. Référence RIM : M0_3312 ; cote locale : A_8_25. le 2014-08-24 23:14:10.

tous de vostre bonté, Madame, & nous la supplions
tres-humblement de songer qu’on allume vn feu
que les mauuais Ministres ne veulent éteindre qu’auec
nostre sang, mais dont la fin ne peut estre que
tres dangereuse, quoy qu’elle soit tres-incertaine:
que nous vous demandons grace ou plustost iustice,
que nous auons accoustumé de la demander à Dieu,
quand les puissances du monde nous la refusent, &
que c’est luy qui iuge aussi bien les Souuerains que
les peuples.   D. B.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 303. D. L. [signé]. LES GENEREVX CONSEILS D’VN GENTILHOMME... (1649) chez Noël (François) à Paris , 14 pages. Langue : français. Avec permission. Signature au colophon.. Référence RIM : M0_1485 ; cote locale : A_3_71. le 2014-02-15 07:38:06.

Souuenez-vous de nos entretiens ordinaires sur
le gouuernement du defunct Cardinal de Richelieu.
le vous ay veu cent fois en mauuaise humeur
contre l’ambition de ce Ministre, si haute
que son authorité sembloit obscurcir celle de son
Prince: Ie vous ay veu fulminer contre cette violence
qui ne pardonna iamais à ses ennemis, qui
versa le sang de la Noblesse, & qui épuisa tout
l’argent des peuples pour entretenir ses intelligences,
toutes beaucoup plus pour la gloire de sa
maison que de ce Royaume. Quand ses infirmitez

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 304. D. L. [signé]. LES GENEREVX CONSEILS D’VN GENTILHOMME... (1649) chez Noël (François) à Paris , 14 pages. Langue : français. Avec permission. Signature au colophon.. Référence RIM : M0_1485 ; cote locale : A_3_71. le 2014-02-15 07:38:06.

le vous ay veu cent fois en mauuaise humeur
contre l’ambition de ce Ministre, si haute
que son authorité sembloit obscurcir celle de son
Prince: Ie vous ay veu fulminer contre cette violence
qui ne pardonna iamais à ses ennemis, qui
versa le sang de la Noblesse, & qui épuisa tout
l’argent des peuples pour entretenir ses intelligences,
toutes beaucoup plus pour la gloire de sa
maison que de ce Royaume. Quand ses infirmitez
l’aduertirent de sa mort prochaine, & qu’il falut
asseurer la grandeur de sa famille, contre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 305. D. L. N. P. [signé]. LETTRE D’VN ECCLESIASTIQVE A VN EVESQVE,... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Signé au colophon.. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_10_32. le 2014-05-06 16:47:43.

que vous ayant
rendu compte auec toute la fidelité qu’il m’a esté possible,
d’vn fait dont il estoit necessaire de vous informer, la prudence
m’oblige d’espargner vostre loisir, & de me contenter
de vous asseurer, que comme ie mets l’honneur de vostre
amitié au rang de mes meilleures fortunes, ie n’ay point
aussi de plus grande satisfaction, que de pouuoir vous tesmoigner
par effet, que ie suis,   MONSEIGNEVR, Vostre tres-humble, &
tres-obeissant seruiteur,
D. L. N. P

=> Afficher la page


Occurrence 306. D. L. R.. RESPONSE AV PARLEMENT BVRLESQVE DE PONTOISE,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. La pièce burlesque est suivie de stances destinées "À messieurs du Parlement / résidant à Pontoise" (p. 6-7). Référence RIM : M0_3381 ; cote locale : B_15_37. le 2014-09-28 03:04:12.


L’autre qu’on traitte d’arrogant,
De desbauché, d’extrauagant,
Tesmoigne assez par sa prestance
Qu’il n’est pas si petit qu’on pense,
Il n’est ny gueux ny insensé,
Aussi son pere l’a laissé
President en la Compagnie,
De dire auec ignominie
Qu’il a esgaré son esprit,
Il n’appartient qu’à l’Ante-Chrit,
Ou à celuy de qui la rage
A commis vn si grand outrage,
D’auoir par vn acte inhumain,
Sur des gens sacrez mis la main ;
Il estoit poussé des furies,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 307. F. D. F. [signé]. LETTRE D’VN RELIGIEVX DE COMPIEGNE,... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Signée et datée au colophon. Voir aussi C_3_79. Référence RIM : M0_1894 ; cote locale : A_5_84. le 2014-05-24 06:54:41.

sa vie auront
tant à exprimer, qu’à moins que son bon
Ange soit l’Historiographe, les hommes feroient
plus d’obmissions que de superfluité, La
flatterie n’a rien à controuuer dans ce beau
tissu, ny la malice du demon à inuenter; puis
que le Seigneur manifestera la grandeur de sa
seruante, en exterminant ces langues serpentines,
qui tâchent par leurs Libelles à troubler
l’Estat; Et ie ne demande à sa diuine Iustice,
pour la gloire de son nom, si ce n’est que
ceux qui la mécognoissent prennent le soin

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 308. F. D. F. [signé]. LETTRE D’VN RELIGIEVX DE COMPIEGNE,... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Signée et datée au colophon. Voir aussi C_3_79. Référence RIM : M0_1894 ; cote locale : A_5_84. le 2014-05-24 06:54:41.

du demon à inuenter; puis
que le Seigneur manifestera la grandeur de sa
seruante, en exterminant ces langues serpentines,
qui tâchent par leurs Libelles à troubler
l’Estat; Et ie ne demande à sa diuine Iustice,
pour la gloire de son nom, si ce n’est que
ceux qui la mécognoissent prennent le soin
d’examiner les actions admirables de ces
beaux jours; & ie m’asseure que tous surmontez
par la grace qui l’accompagne, ils publieront
auec tendresse & joye le merite de cette
Princesse: l’estime que vous n’estes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 309. Gondi, Jean-François Paul /... . A Nosseigneurs de Parlement. (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Voir aussi A_7_25.. Référence RIM : M1_2 ; cote locale : D_1_15. le 2014-12-19 13:26:20.

contre luy, ce qu’il sera tenu declarer
presentement, & ordonner qu’à la diligence dudit sieur
Procureur General, il sera incessamment procedé à l’instruction
& iugement du procez commencé contre ledit sieur Duc
de Beaufort, & ce pendant faire defences d’attenter aux personnes
& biens desdits sieurs Ducs de Vandosme & de Beaufort,
iusques à ce que par la Cour autrement en ait esté ordonné
& les mettre en la protection & sauue garde du Roy & de la
Cour, & vous ferez bien.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 310. Gondi, Jean-François Paul /... . ADVIS DE MONSEIGNEVR LE COADIVTEVR PRONONCÉ... (1651) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi D_1_35.. Référence RIM : M0_506 ; cote locale : B_10_1. le 2014-11-29 11:42:00.

en suite comme
naturelle de celle de Monsieur le
Cardinal Mazarin, il s’agit d’vn éloignement
qui peut leuer beaucoup
des ombrages que l’on prend pour
son retour, d’vn éloignement qui
ne peut estre que tres-vtile, qui a
esté souhaité & proposé cette
Compagnie par Monsieur le Duc
d’Orleans, dont les intentions toutes
pures & toutes sinceres pour le
seruice du Roy & le bien de l’Estat
sont connuës de toute l’Europe, &
dont les sentimens, estant Oncle du Roy & Lieutenant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 311. Gondi, Jean-François Paul /... . ADVIS DE MONSEIGNEVR LE COADIVTEVR PRONONCÉ... (1651) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi D_1_35.. Référence RIM : M0_506 ; cote locale : B_10_1. le 2014-11-29 11:42:00.

tres-humblement Monsieur, de
s’employer aupres de la Reyne, pour
eloigner de la Cour les creatures de
Monsieur le Cardinal Mazarin qui
ont esté nommez, & appuyer les
remonstrances de la Compagnie sur
ce suiet le remercier des soins qu’il
prend incessamment pour la reünion
de la Maison Royale, si importante
à la tranquilité de l’Estat
& de toute la Chrestienté, puis que
i’ose dire qu’elle est le seul prealable<lb/> necessaire à la Paix generale.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 312. Gondi, Jean-François Paul /... . ADVIS DE MONSEIGNEVR LE COADIVTEVR PRONONCÉ... (1651) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi D_1_35.. Référence RIM : M0_506 ; cote locale : B_10_1. le 2014-11-29 11:42:00.

tres-humblement Monsieur, de
s’employer aupres de la Reyne, pour
eloigner de la Cour les creatures de
Monsieur le Cardinal Mazarin qui
ont esté nommez, & appuyer les
remonstrances de la Compagnie sur
ce suiet le remercier des soins qu’il
prend incessamment pour la reünion
de la Maison Royale, si importante
à la tranquilité de l’Estat
& de toute la Chrestienté, puis que
i’ose dire qu’elle est le seul prealable
necessaire à la Paix generale.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 313. Gondi, Jean-François Paul /... . LETTRE DV C. D. RETZ ENVOYÉE AV CARDINAL... (1652) chez Vaillant (Nicolas) à Paris , 8 pages. Langue : français. Signée et datée du 21 juillet 1652 au colophon.. Référence RIM : M0_2084 ; cote locale : B_13_51. le 2014-06-02 03:03:18.

les Astrologues qui vous font la Cour vous ayẽt
promis vne felicité durable. Ie suis obligé de
vous dire nettement tout ce que ie sçay sur ce
qui vous regarde, & ie croirois vous trahir si je
faisois autrement, puis que i’ay fait vœu d’estre
toûjours fidelle à Vostre Eminence, de qui je
suis,  

MONSIEVR, Vostre affectionné Seruiteur,
Iean François Paul de Gondy
Archeuesque de Corinthe, Coad
juteur de Paris. De Paris, ce 21. Iuillet
1652.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 314. Griveau, Martin [signé]. LETTRE D’VN DOCTEVR DE L’VNIVERSITÉ DE... (1649) chez Gasse (Nicolas) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Signée au colophon. Voir aussi C_3_68. Référence RIM : M0_1862 ; cote locale : A_5_24. le 2014-05-06 16:44:05.

balancee de differents mouuements.
Mais, quoy que vous puissiez resoudre, & quelque
raison de foiblesse qu’on puisse apporter pour trauerser vos
bons desseins: Il est question de sauuer l’Estat & de demettre
vostre ame en seureté. Apres cela, Madame, vous en ferez ce
qu’il vous plaira. Pour moy ie tiens que la moins honorable
paix vaut mieux que la plus glorieuse guerre. C’est De vostre Maiesté, Le tres-humble, tres obeyssant &
tres fidele seruiteur & suiet.
Martin GRIVEAV.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 315. L. T. E. [signé]. LES IVSTES RESSENTIMENTS DV TIERS ESTAT,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français, latin. Signature au colophon. Voir aussi C_9_76. Référence RIM : M0_1789 ; cote locale : A_8_17. le 2014-02-15 10:23:41.

assez à ce Dieu de charité
(comme l’appelle sainct Iean) de leur auoir osté
la consternation qu’ils auoient des Iuifs, en leur donnant
ce bien immense qui ne trouue sa durée que dans
l’Eternité, s’il ne leur en auoit confirmé la possession
auant son Ascension triomphante & glorieuse, leur
disant, Ie vous donne ma paix, & iterant, ie vous la laisse;
ce qui leur fut vne grande consolation, & qui leur
seruit de regle pour l’aller prescher à toutes les nations. Propres
metum Indæorum. Deus charitas

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 316. La Mothe-Houdancourt (Henri... . QVATRIEME FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 84 pages. Langue : français, latin, espagnol. Avec permission et privilège. Partie 4. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_5 (partie 2), A_4_6 (partie 3) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_7. le 2014-07-20 10:26:55.

& Ordõnances du Royaume,
& le Suppliant continuera ses prieres pour la santé &
prosperité de Sa Majesté.   Cette Requeste ayant este refusée au Conseil, attendu l’Arrest precedent,
ledit Seigneur Mareschal & son Secretaire accusé auec luy, ont
donné leurs iustifications ainsi qu’il ensuit. A NOSSEIGNEVRS DE PARLEMENT. SVPPLIE humblement Iean-Baptiste Boisot
Secretaire de Monseigneur le Mareschal de la Mothe
Duc de Cardonne, & de l’Armée de Catalogne,
Commissaires des Guerres ;

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 317. La Mothe-Houdancourt (Henri... . QVATRIEME FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 84 pages. Langue : français, latin, espagnol. Avec permission et privilège. Partie 4. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_5 (partie 2), A_4_6 (partie 3) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_7. le 2014-07-20 10:26:55.

de mesme que ledit Seigneur Mareschal Duc le peut estre, par
le moyen des actes faits & signez par les Sieurs Dorée, Talon
& Moreau ; & autres actes publics par luy alleguez & employez en ses responses personnelles, qui conuaincront de faux lesdites
accusations.   Lesquelles consistent en ce que l’on a presupposé que le
Suppliant a sceu que Mondit seigneur le Mareschal Duc de la
Mothe a fait quelque profit sur les plus-values, qu’il en a receu
de l’argent des Tresoriers pour luy & par son ordre, en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 318. La Mothe-Houdancourt, Henri... . CINQVIESME FACTVM, POVR MESSIRE PHILIPPES DE... (1649) chez Noël (François) à Paris , 36 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 5. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_5 (partie 2), A_4_6 (partie 3) et A_4_7 (partie 4). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_8. le 2014-07-20 10:29:16.

les Regimens de
Champagne & de la Marine l’eurẽt ioinct, auec les milices de
Catalogne; tellement que l’armée se trouuoit assez nombreuse
pour tout entreprendre. L’Ennemy estoit estonné de nostre
resolution, sa circonuallation n’estant du tout acheuée: nous
auions encore le fort Gardin qui nous en facilitoit l’execution,
Les principaux Officiers s’opposerent à cette glorieuse entreprise
& pour les authoriser en leur opinion, Monsieur de
Beauuais Plessian enuoyé par Monsieur le Cardinal monstra
les ordres de la Cour,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 319. La Mothe-Houdancourt, Henri... . CINQVIESME FACTVM, POVR MESSIRE PHILIPPES DE... (1649) chez Noël (François) à Paris , 36 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 5. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_5 (partie 2), A_4_6 (partie 3) et A_4_7 (partie 4). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_8. le 2014-07-20 10:29:16.

seruice du Roy. Il auoit tousiours heureusement
seruy la France, iusques au commencement de leur
Ministeriat. Et on peut dire qu’il a tousiours si noblement, &
si genereusement fait la guerre, & si equitablement gouuerné
des peuples Estrangers nouuellement soubsmis, que nonobstant leur iniustes procedures l’Histoire ne laissera
pas quelque iour, de former sur luy, l’Idée, & le Modele
d’vn Viceroy, & Lieutenant General d’vn Monarque
Conquerant.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 320. La Mothe-Houdancourt, Henri... . CINQVIESME FACTVM, POVR MESSIRE PHILIPPES DE... (1649) chez Noël (François) à Paris , 36 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 5. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_5 (partie 2), A_4_6 (partie 3) et A_4_7 (partie 4). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_8. le 2014-07-20 10:29:16.

seruice du Roy. Il auoit tousiours heureusement
seruy la France, iusques au commencement de leur
Ministeriat. Et on peut dire qu’il a tousiours si noblement, &
si genereusement fait la guerre, & si equitablement gouuerné
des peuples Estrangers nouuellement soubsmis, que nonobstant leur iniustes procedures l’Histoire ne laissera
pas quelque iour, de former sur luy, l’Idée, & le Modele
d’vn Viceroy, & Lieutenant General d’vn Monarque
Conquerant.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 321. La Mothe-Houdancourt, Henri... . CINQVIESME FACTVM, POVR MESSIRE PHILIPPES DE... (1649) chez Noël (François) à Paris , 36 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 5. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_5 (partie 2), A_4_6 (partie 3) et A_4_7 (partie 4). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_8. le 2014-07-20 10:29:16.

seruice du Roy. Il auoit tousiours heureusement
seruy la France, iusques au commencement de leur
Ministeriat. Et on peut dire qu’il a tousiours si noblement, &
si genereusement fait la guerre, & si equitablement gouuerné
des peuples Estrangers nouuellement soubsmis, que nonobstant leur iniustes procedures l’Histoire ne laissera
pas quelque iour, de former sur luy, l’Idée, & le Modele
d’vn Viceroy, & Lieutenant General d’vn Monarque
Conquerant.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 322. La Mothe-Houdancourt, Henri... . CINQVIESME FACTVM, POVR MESSIRE PHILIPPES DE... (1649) chez Noël (François) à Paris , 36 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 5. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_5 (partie 2), A_4_6 (partie 3) et A_4_7 (partie 4). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_8. le 2014-07-20 10:29:16.

seruice du Roy. Il auoit tousiours heureusement
seruy la France, iusques au commencement de leur
Ministeriat. Et on peut dire qu’il a tousiours si noblement, &
si genereusement fait la guerre, & si equitablement gouuerné
des peuples Estrangers nouuellement soubsmis, que nonobstant leur iniustes procedures l’Histoire ne laissera
pas quelque iour, de former sur luy, l’Idée, & le Modele
d’vn Viceroy, & Lieutenant General d’vn Monarque
Conquerant.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 323. La petite Nichon [signé]. LETTRE DE LA PETITE NICHON DV MARAIS, A... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Datée du 26 janvier 1649 et signée au colophon. Voir aussi C_3_96. Référence RIM : M0_1940 ; cote locale : A_5_74. le 2014-05-24 16:24:45.

deuotion,
& à qui vous auez donné l’employ de faire
ioüer vostre artillerie. Mais vous deuez estre asseuré,
que ie n’auray iamais l’ame atteinte de ce vice
pour vous, à qui ie n’ay tesmoigné de l’amitié que
par interest, n’ayant point eu d’inclination veritable
pour vous, qui ne meritez pas que ie sois,   MONSIEVR, Vostre tres-humble, tres-obeissante, & tres-affectionnée
Seruante & Maistresse,
LA PETITE NICHON. A Paris ce 26. Ianuier 1649.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 324. La petite Nichon [signé]. LETTRE DE LA PETITE NICHON DV MARAIS, A... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Datée du 26 janvier 1649 et signée au colophon. Voir aussi C_3_96. Référence RIM : M0_1940 ; cote locale : A_5_74. le 2014-05-24 16:24:45.

deuotion,
& à qui vous auez donné l’employ de faire
ioüer vostre artillerie. Mais vous deuez estre asseuré,
que ie n’auray iamais l’ame atteinte de ce vice
pour vous, à qui ie n’ay tesmoigné de l’amitié que
par interest, n’ayant point eu d’inclination veritable
pour vous, qui ne meritez pas que ie sois,   MONSIEVR, Vostre tres-humble, tres-obeissante, & tres-affectionnée
Seruante & Maistresse,
LA PETITE NICHON. A Paris ce 26. Ianuier 1649.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 325. La petite Nichon [signé]. LETTRE DE LA PETITE NICHON DV MARAIS, A... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Datée du 26 janvier 1649 et signée au colophon. Voir aussi C_3_96. Référence RIM : M0_1940 ; cote locale : A_5_74. le 2014-05-24 16:24:45.

deuotion,
& à qui vous auez donné l’employ de faire
ioüer vostre artillerie. Mais vous deuez estre asseuré,
que ie n’auray iamais l’ame atteinte de ce vice
pour vous, à qui ie n’ay tesmoigné de l’amitié que
par interest, n’ayant point eu d’inclination veritable
pour vous, qui ne meritez pas que ie sois,   MONSIEVR, Vostre tres-humble, tres-obeissante, & tres-affectionnée
Seruante & Maistresse,
LA PETITE NICHON. A Paris ce 26. Ianuier 1649.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 326. La petite Nichon [signé]. LETTRE DE LA PETITE NICHON DV MARAIS, A... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Datée du 26 janvier 1649 et signée au colophon. Voir aussi C_3_96. Référence RIM : M0_1940 ; cote locale : A_5_74. le 2014-05-24 16:24:45.

deuotion,
& à qui vous auez donné l’employ de faire
ioüer vostre artillerie. Mais vous deuez estre asseuré,
que ie n’auray iamais l’ame atteinte de ce vice
pour vous, à qui ie n’ay tesmoigné de l’amitié que
par interest, n’ayant point eu d’inclination veritable
pour vous, qui ne meritez pas que ie sois,   MONSIEVR, Vostre tres-humble, tres-obeissante, & tres-affectionnée
Seruante & Maistresse,
LA PETITE NICHON. A Paris ce 26. Ianuier 1649.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 327. Loret, Jean [?]. SIXIESME GAZETTE DV TEMPS. EN VERS... (1652) chez [s. n.] à Paris , 6 pages. Langue : français. Datée du 15 septembre 1652, au colophon. Partie 6 sur 8. Ensemble de B_18_23 à B_18_30.. Référence RIM : M0_1471 ; cote locale : B_18_28. le 2014-07-21 14:59:16.

pas qu’on en rie.    
Monsieur le Cardinal de Retz
Chargé des communs interests,
Vn des iours de cette semaine
Alla voir le Roy & la Reine,
Dont il fut, si le bruit ne ment
Receu tres fauorablement,
Et pour luy faire mieux la feste
Le Roy mesme luy mit en teste
Auec vn port graue & Royal
Le beau Bonnet de Cardinal,
Qu’vn Camerier assez bon homme
Nouuellement venu de Rome,
Auoit à grands frais apporté,
De la part de sa Sainteté,
Lors on

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 328. Mercier,? [signé]. LETTRE D’ESTAT DE MONSIEVR MERCIER... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Signée au colophon. Voir aussi C_3_35. Référence RIM : M0_1846 ; cote locale : A_5_16. le 2014-05-06 00:53:35. orissant que quand il eust
des Senateurs qui le gouuernoient: Pour lors les
loix y estoient fidelement obseruées, la vertu estoit
en estime, & le vice en horreur, & sainct Augustin
asseure que Dieu le rendit victorieux de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 329. Mercier,? [signé]. PARALLELLE DE MONSIEVR LE DVC DE BEAVFORT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Signé en page 6.. Référence RIM : M0_2679 ; cote locale : C_6_52. le 2014-07-12 07:38:34.

ses combats, ses victoires, les affections
extraordinaires que les peuples luy portent, l’enuie
que le Roy conçoit contre luy à cause de sa vertu, &
de sa valeur, son courage inuincible dans les aduersitez,
sa constance dans les persecutions, sa generosité
à pardonner à ses ennemis, sa pieté, sa retraicte aux
Autels dans ses plus violentes disgraces : Ie trace sans
doute quelques caracteres muets de vôtre, vie & represente
dans le portrait de ce Prince, la veritable
Idée de vos incomparables perfections. De sorte,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 330. Mercœur [signé]. RESPONCE DE MONSIEVR LE DVC DE MERCOEVR A la... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi A_8_45. Référence RIM : M0_3408 ; cote locale : C_3_13. le 2014-09-22 07:39:01.

millions ;
Ie promets luy donner durant cinq années
consecutiues, à chaque années cent mille escus. ARTICLE IV. Ie promets encore obtenir du Roy pour vostre
Altesse la Vice-Royauté de Cathalogne, & la Duché
de Cardonne, &amp; rendre Monsieur de Beaufort
vostre frere Grand-Admiral des mers. MONSIEVR, Vous deuez esperer, de viure en la France
dans les plus grandes honneurs qu’on y put
souhaiter, parce que i’ose dire que ie suis l’organe
des volontés du Roy, & de la Reyne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 331. Morin, Simon [signé]. DECLARATION DE MORIN, DE SA FEMME ET DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_7_9. le 2014-12-10 12:20:48.

m’accusent à faux de faire assemblée
de 30. ou quarante personnes pour conferer, n’en
ayant iamais eu n’y le dessein, ny mesme la pensée,
& ie m’estonne que leur ialousie soit si grande
en mon endroit & de ceux qui me font l’honneur
de m’aymer, que la visite de 3. ou 4. amis
au plus les oblige à former de si horribles mensonges,
& me susciter sur ce de si dures persecutions
qu’ils ont desia fait, mais Dieu leur pardon
ne, ie leur pardonne de bon cœur.

FIN.

=> Afficher la page


Occurrence 332. Morin, Simon [signé]. DECLARATION DE MORIN, DE SA FEMME ET DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_7_9. le 2014-12-10 12:20:48.

m’accusent à faux de faire assemblée
de 30. ou quarante personnes pour conferer, n’en
ayant iamais eu n’y le dessein, ny mesme la pensée,
& ie m’estonne que leur ialousie soit si grande
en mon endroit & de ceux qui me font l’honneur
de m’aymer, que la visite de 3. ou 4. amis
au plus les oblige à former de si horribles mensonges,
& me susciter sur ce de si dures persecutions
qu’ils ont desia fait, mais Dieu leur pardon
ne, ie leur pardonne de bon cœur.

FIN.

=> Afficher la page


Occurrence 333. N. [signé]. ADVIS IMPORTANT D’VN ABBÉ AV CARDINAL... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 19 pages. Langue : français. Signature au colophon.. Référence RIM : M0_516 ; cote locale : B_12_45. le 2014-11-29 15:21:07.

qui doit estre vostre
luge, les biens & les maux de vostre retraitte, & vous
trouuerez que vos propres interests, ceux du Roy & de
l’Estat, & ceux de Dieu mesme vous y obligent. Souuenez-vous que vous deuez conter chaque heure
comme vostre derniere: Pourquoy donc tousiours exposer
vne teste que le Ciel destine peut-estre à la Thiare?
pourquoy laisser tousiours dans la fange & le mépris d’vne
populace, vn nom que Dieu veut peut-estre éleuer sur
le Throsne? Pourquoy voir tousiours deschirer par les plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 334. N. R. Ch. [signé] (Rozard,... . PANEGYRIQVE ROYAL, OV LE TRIOMPHE DE LA... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français, latin. Signé au colophon. Voir aussi C_6_49. Référence RIM : M0_2669 ; cote locale : A_6_55. le 2014-07-12 07:30:35.

tous leurs soins pour vous la
conseruer, aussi la tuition & droict qu’ils ont sur vostre
sacrée Personne, de laquelle ils sont tuteurs: ils sont en
consequence obligez, selon Dieu & Iustice, à ce sainct
deuoir. Ils ne visent qu’à rendre vostre Estat plus florissant
que iamais, en consequence d’vne bonne Paix, qui mettra
tous vos Suiets en repos: Pour y paruenir, ils ont
employé tous leurs soins, mesme hazardé leur vie, laquelle ils mesprisent pour conseruer la plus noble de
toutes les creatures.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 335. N. R. Ch. [signé] (Rozard,... . PANEGYRIQVE ROYAL, OV LE TRIOMPHE DE LA... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français, latin. Signé au colophon. Voir aussi A_6_55. Référence RIM : M0_2669 ; cote locale : C_6_49. le 2014-07-12 07:33:50.

SIRE, apporté tous leurs soins pour vous la
conseruer, aussi la tuition & droict qu’ils ont sur vostre
sacrée Personne, de laquelle ils sont tuteurs : ils sont en
consequence obligez, selon Dieu & Iustice, à ce sainct
deuoir. Ils ne visent qu’à rendre vostre Estat plus florissant
que iamais, en consequence d’vne bonne Paix, qui mettra
tous vos Suiets en repos : Pour y paruenir, ils ont
employé tous leurs soins, mesme hazardé leur vie, laquelle ils mesprisent pour conseruer la plus noble de
toutes les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 336. Peccot-Quanesi [signé]. LETTRE D’VN RELIGIEVX A MONSIEVR L’ABBÉ... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français, latin. Signature au colophon. Voir aussi A_5_83 et C_3_78. Référence RIM : M0_1893 ; cote locale : E_1_61. le 2014-05-24 06:53:54.

le Duc d’Orleans, pour le faire consentir
à vne action si criminelle, qu’il pouuoit empescher en déniant
son consentement, s’est serui de vous pour l’extorquer.
Chacun a sceu auec combien de repugnance Monsieur le
Duc d’Orleans s’est laissé aller, & quelle violence il a fait sur soy-mesme, pour vous accorder ce qu’il ne pouuoit entierement
vous dénier ; sa volonté estant plus dans vostre puissance
que dans la sienne.   Neantmoins vous auez ce bon-heur en vostre mal-heur,
que cette lumiere, aussi

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 337. Questier, Mathurin, dit... . SVITTE DV IOVRNAL POETIQVE DE LA GVERRE... (1649 [?]) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 12 de 13, pages numérotées de 89 à 104. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon.. Référence RIM : M0_1763 ; cote locale : C_4_38_12. le 2014-10-11 12:29:44.

la Paix est faite,
Bien bonne, bien concluë & sans estre imparfaite ;
Toutes ses qualitez y sont tres-largement,
On donne aux Soldats vn prompt deslogement
Des enuirons d’icy ; comme des autres lieux ;
Par ma foy, mon voisin, cela me rend joyeux. <l>On dresse du Canon en la place de Greve,
Allons voir, s’il vous plaist, si cela ne vous greve ;
Nous beurons choppinette à la santé du Roy ;
Ie sçay où est le bon, c’est chez Monsieur Darroy.    
Ie fus lors si rauy d’entendre ce

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 338. Rozard, Ch.. PREMIERE PARTIE DES VERITEZ FRANÇOISES ET... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français, latin. Avec permission.. Référence RIM : M0_2854 ; cote locale : A_7_65. le 2014-07-21 02:48:46.

aucuue impression, ny alteré
la quietude de vostre ame, comme son mauuais genie
croyoit. Ie reserue à vne autre occasion, à indiquer à
l’excellence de vostre Grandeur plusieurs maximes assez
speciales; il me suffit à present apres plusieurs vœux pour
vostre prosperité, de dire à vostre Altesse, que ie luy suis
de cœur & d’affection,   Dum vitant
stultivinia,
ni
contraria
currunt. MONSEIGNEVR, Tres-humble, & tres-obeissant
seruiteur, R. Ch.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 339. Rozart,?. LES ELOGES ET LOVANGES DES PEVPLES,... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1210 ; cote locale : A_3_41. Texte édité par Morvan Perroncel le 2014-02-11 13:13:42.

euiter les maladies corporelles, il est autant l’exemple
des vertu, qu’il est l’ornement de l’Eglise, de
laquelle il est aussi bien que vous le vray appuy. Les
Peuples vous considerent comme deux brillans astres
qui n’ont que de benignes influence, que le Ciel vous
comble autant de ces benedictions que les hommes
font de leurs loüanges, que la terre vous comble de
ces benignes rosèes, & que Dieu vous donne vne
tres-longue & heureuse vie, suiuie de toute prosperité.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 340. Rozart,?. LES ELOGES ET LOVANGES DES PEVPLES,... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1210 ; cote locale : A_3_41. Texte édité par Morvan Perroncel le 2014-02-11 13:13:42.

euiter les maladies corporelles, il est autant l’exemple
des vertu, qu’il est l’ornement de l’Eglise, de
laquelle il est aussi bien que vous le vray appuy. Les
Peuples vous considerent comme deux brillans astres
qui n’ont que de benignes influence, que le Ciel vous
comble autant de ces benedictions que les hommes
font de leurs loüanges, que la terre vous comble de
ces benignes rosèes, & que Dieu vous donne vne
tres-longue & heureuse vie, suiuie de toute prosperité.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 341. S. D. L. [signé]. SVITTE ET SECONDE LETTRE DV BON PAVVRE A LA... (1649) chez Haye (Rolin de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Datée du 24 mars 1649 et signée au colophon. Voir aussi A_5_45. Référence RIM : M2_195 ; cote locale : C_3_82. le 2014-10-11 16:01:24.

tous deux, en ma presence, & dans
ce sainct lieu où ie l’adore auec plus de veneration &
de zele, des graces immortelles, pour la conseruation
de la Courõne, & de cette Puissance Souueraine,
que vos Majestez tiennent de luy, & qui m’obligent
d’estre, auec toute sorte de soumission & de respect, MADAME,

De vostre Maiesté, De Paris ce 24.
Mars 1649. Le tres humble tres-obeïssant, & tres-fidele
seruiteur & sujet S. D. L.
dit le Bon Pauure.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 342. S. D. L. [signé]. SVITTE ET SECONDE LETTRE DV BON PAVVRE A LA... (1649) chez Haye (Rolin de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Datée du 24 mars 1649 et signée au colophon. Voir aussi A_5_45. Référence RIM : M2_195 ; cote locale : C_3_82. le 2014-10-11 16:01:24.

tous deux, en ma presence, & dans
ce sainct lieu où ie l’adore auec plus de veneration &
de zele, des graces immortelles, pour la conseruation
de la Courõne, & de cette Puissance Souueraine,
que vos Majestez tiennent de luy, & qui m’obligent
d’estre, auec toute sorte de soumission & de respect, MADAME,

De vostre Maiesté, De Paris ce 24.
Mars 1649. Le tres humble tres-obeïssant, & tres-fidele
seruiteur & sujet S. D. L.
dit le Bon Pauure.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 343. Saint-Onuphre, F. de [signé]. LETTRE DE L’HERMITE RECLVS DV MONT... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Signée et datée du 21 février 1649 au colophon. Voir aussi A_5_80. Référence RIM : M0_1932 ; cote locale : C_3_69. le 2014-05-25 08:08:27.

particulier
de cette grande ville. L’vnion y est
grande & affermie par la conformité des sentimens
& le nom commun d’vn chacun, &
comme le Soleil à trauers les nuages & qui
l’obscurcissent, fait paroistre la pureté de
de sa lumiere Paris fait éclater sa ioye, &
triompher au milieu de ses disgraces.   Le tres-humble, tres-obeissant
& tres fidelle sujet Frere F. de Saint
Onuphre Hermite du Mont-Caluaire. Du Mont-Caluaire ce 21.
Fevrier 1649.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 344. Saint-Onuphre, F. de [signé]. LETTRE DE L’HERMITE RECLVS DV MONT... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Signée et datée du 21 février 1649 au colophon. Voir aussi A_5_80. Référence RIM : M0_1932 ; cote locale : C_3_69. le 2014-05-25 08:08:27.

particulier
de cette grande ville. L’vnion y est
grande & affermie par la conformité des sentimens
& le nom commun d’vn chacun, &
comme le Soleil à trauers les nuages & qui
l’obscurcissent, fait paroistre la pureté de
de sa lumiere Paris fait éclater sa ioye, &
triompher au milieu de ses disgraces.   Le tres-humble, tres-obeissant
& tres fidelle sujet Frere F. de Saint
Onuphre Hermite du Mont-Caluaire. Du Mont-Caluaire ce 21.
Fevrier 1649.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 345. Saint-Onuphre, F. de [signé]. LETTRE DE L’HERMITE RECLVS DV MONT... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Signée et datée du 21 février 1649 au colophon. Voir aussi A_5_80. Référence RIM : M0_1932 ; cote locale : C_3_69. le 2014-05-25 08:08:27.

particulier
de cette grande ville. L’vnion y est
grande & affermie par la conformité des sentimens
& le nom commun d’vn chacun, &
comme le Soleil à trauers les nuages & qui
l’obscurcissent, fait paroistre la pureté de
de sa lumiere Paris fait éclater sa ioye, &
triompher au milieu de ses disgraces.   Le tres-humble, tres-obeissant
& tres fidelle sujet Frere F. de Saint
Onuphre Hermite du Mont-Caluaire. Du Mont-Caluaire ce 21.
Fevrier 1649.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 346. Sarasin, Jean-François [?]. LE FRONDEVR BIEN INTENTIONNÉ AVX... (1651) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1451 ; cote locale : B_19_27. le 2014-07-31 15:46:59.

bien intentionné aux faux Frondeurs. SI vos veritables sentimens étoient aussi genereux
que le sont ceux que vous publiez, rien n’auroit
pû me separer de vos interests, ny rompre l’attachement
que i’auois à vostre conduite, de laquelle le bien
public &; la gloire qu’on pretend des bonnes actions
paroissoient les seules causes. Mais comme vous venez de me faire cognoistre
qu’vn peu trop d’ambition & de desir de vengeance
sont les motifs qui vous font agir, ie me suis lassé de
seruir à vos passions ; &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 347. Sarasin, Jean-François [?]. LETTRE D’VN MARGVILLER DE PARIS, A SON... (1651) chez [s. n.] à Paris , 19 pages. Langue : français. Dans Choix II de Moreau. Référence RIM : M0_1885 ; cote locale : B_10_5. le 2014-07-31 15:47:35.

me vint dire de sa part, & à tous nos Quarteniers aussi, & des Barricades, qui
le lendemain estonnerent le Ministre qui auoit
donné vn si mauuais conseil à sa Majesté.   On dit qu’il estoit vray que le Roy s’estant retiré
à sainct Germain, Monsieur le Coadiuteur
voulut demeurer à Paris, & que bien qu’il eut enuoyé
vn Gentilhomme à la Reyne pour l’assurer
du contraire, il se fit arrester au bout de la ruë de
Nostre-Dame, & que ne craignant point d’exposer
sa personne pour asseurer nos

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 348. Tavannes,? de / Clinchampt,?... . LETTRE DE MONSIEVR LE COMTE DE TAVANNES A... (1652) chez Leroy (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Signée et datée du 27 mai 1652 au colophon.. Référence RIM : M0_2019 ; cote locale : B_5_25. le 2014-05-25 16:22:36.

dites; Monsieur de Tauanne
le regala de six pistolles, & luy deffendit
de n’en rien dire à personne, auec commandement
de bien traitter son hoste; ce qu’il luy
promit. Le lendemain venu nous receusmes des lettres
de Paris, par lesquelles on nous aduertissoit
de nous tenir sur nos gardes; ce que nos
bourgeois & habitans firent promptement;
les Allemans seuls furent ceux qui reculerent;
cela donna occasion de croyance au denonciateur
de la trahison; si bien que Monsieur de
Tauannes fit saisir six Capitaines

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 349. Trabit [signé]. ORDONNANCES DV ROY, VERIFIEES EN LA COVR de... (1649) chez Collet (Martin) à Paris , 8 pages. Langue : français. Signé au colophon.. Référence RIM : M2_151 ; cote locale : A_6_46. le 2014-07-09 16:31:58.

que faire se pourra: & sans seiourner par
chacun iour plus d’vne nuict, excepte vn iour entier en la semaine: ainsi
que les chemins seront baillez ausdits Commissaires par lesdits Mareschaux,
ou par les Gouuerneurs, ou Lieutenans generaux du pays, d’où
lesdites compagnies sortiront: & en defaut des Gouuerneur ou Lieutenant
susdits, par le Bailly, Seneschal, ou Iuge Royal.   6. Et où les bourgs, villages & autres lieux d’iceux grands chemins, où
lesdits logis seront dressez & establis, se trouueront si petits &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 350. Trabit [signé]. ORDRE ET REIGLEMENT QVE DOIVENT TENIR ET... (1649) chez [s. n.] à Paris , 4 pages. Langue : français. Daté du 14 janvier 1649 et signé au colophon. Voir aussi C_6_43. Référence RIM : M0_2629 ; cote locale : A_6_83. le 2014-07-09 16:57:55.

que son espée, sur
peine de confiscation d’icelles, & punition arbitraire du Colonnel. 16. Si vn Capitaine ou Officier de bande suruient en vne querelle, & qu’il
trouue quelques soldats ayans l’espée au poing, soudainement qu’il criera
pour les départir, ceux qui auront mis l’espée au poing ne pourront plus tirer
nul coup, sur peine d’estre passez par les picques. 17. Le soldat s’il a querellé à vn autre, ne pourra s’accompagner, sur peine
que luy ou ceux qui l’accompagneront, seront passez par les picques. 18.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 351. Trabit [signé]. ORDRE ET REIGLEMENT QVE DOIVENT TENIR ET... (1649) chez [s. n.] à Paris , 4 pages. Langue : français. Daté du 14 janvier 1649 et signé au colophon. Voir aussi C_6_43. Référence RIM : M0_2629 ; cote locale : A_6_83. le 2014-07-09 16:57:55.

qu’il aura démenty. 22 Le prouocateur d’vne querelle sans legitime occasion ne sera receu à
combatre, mais puny selon son démerite, à la discretion du Colonnel. 23 Le soldat qui donnera vn soufflet à vn autre, pour moindre occasion
que d’vn dementy, en receura vn autre de celuy à qui il l’aura donné, en la
presence du Colonnel, ou du Maistre de camp, & sera banny des bandes. 24 Quand deux soldats auront vne querelle, se retireront à leurs Capitaines,
qui regarderont à les accorder, lesquels en communiqueront au
Maistre de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 352. Anonyme. LE PASSE-TEMPS DE VILLE-IVIF EN VERS... (1649) chez Huot (Claude) à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_2731 ; cote locale : C_8_21. le 2015-02-26 10:35:23.

à present sur l’eau ;
Car i’apperçois que la lumiere
Ira bien-tost à la riuiere :
Permettez moy de m’en aller
Ie preuois qu’il faut detaller
Pour celles-là qui sont derriére
Ie crains bien tost les estriuieres
Et i’ay grand peur que le mary
Ne se ressente de Vitry
Qu’au retour de la pourmenade
Il ne leur donne vne salade
Ie crains tantost que tout de bon
L’on ne ioüe de martin baston.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 353. Anonyme. PROCEZ VERBAL, DE LA CONFERENCE faite à... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 35 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi D_2_28. Référence RIM : M0_2892 ; cote locale : A_1_65. le 2015-06-28 16:10:55.

estre assemblées
pour quelque cause que ce soit, qu’elle n’ait esté iugée legitime & necessaire
par la grand’Chambre, à laquelle seule appartient d’en iuger. Sur lesquelles ayant déliberé, il a passé tout d’vne voix que l’on
n’y pouuoit entendre, & cette responce a esté ainsi portée aux Deputez
de son A. R. Auant que de se retirer il a esté dit que le sieur de
la Roussiere, aussi-tost son artiuée auoit eu des Gardes, qu’il n’auoit
peu déposer la creance qu’il auoit vers le Parlement, & qu’il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 354. De Guénégaud [signé]. ARRESTS DV CONSEIL D’ESTAT, Portant... (1652) chez Courant (Julien) à Pontoise , 8 pages. Langue : français. Des 14, 17 et 19 août 1652, avec privilège.. Référence RIM : M0_375 ; cote locale : B_19_22. le 2015-05-24 16:23:55.

de sadite
Majesté encore dans huictaine pour tout delay, & fait deffences
audit Boucot receueur de payer aucune somme qu’en vertu
de leur ordonnance, quoy faisant seront les sommes reçeuës &
payées, alloüées dans ses comptes, & non autrement. Fait au
Conseil d’Estat du Roy, sa Majesté y estant, tenu à Pontoise le
19. iour d’Aoust 1652. Signé DE GVENEGAVD.   Collationné à l’Original par moy Conseiller Secretaire du Roy,
Maison & Couronne de France, & de ses Finances.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 355. Scarron, Paul [?]. LE PASSE-PORT, ET L’ADIEV DE MAZARIN. EN... (1649) chez Huot (Claude) à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_8_20. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_2730 ; cote locale : D_1_29. le 2015-05-05 03:51:00.

rencontre, quelque attaque
Quelque benefice qui vaque
Quelque aduis par vos espions
Des estrangeres nations,
Quelque partie casuelle,
Vous tiennent tousiours en ceruelle,
Et tenant cartes ou cornet
Vous font entrer au cabinet.
Mais, direz-vous, i’ayme la France,
Et les grands soins de la Regence
Me diuertissent seulement,
Car la Cour est mon element.
Il est bien doux de voir des Princes
Et des Gouuerneurs de Prouinces,
Des Ducs, & Pairs, des Mareschaux
Loüer

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 356. Anonyme. ESTAT GENERAL DV REVENV DV ROYAVME DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français. Voir aussi A_2_68. Référence RIM : M0_1300 ; cote locale : C_7_80. (Nécessite une édition avec marge, ou en deux colonnes.). le 2016-09-26 04:17:06.

&
de la Subsistance se monte à la somme de Dix-neuf
cens quatre vingts dix sept mil sept cens
soixante quatorze livres sept sols, cy xix c lxxx
xvii m vii c
lxxiv l. vii. s. XXIII. La Generalité de Thoulouse, outre
la ville qui a vn Receveur Particulier, a vnze
Dioceses, à chacun desquels il y a trois Receveurs
des Tailles, Subsistance, & autres droits,
dont la Recepte se monte à la somme de Dix-huict
cens douze mil quatre cens quatre vingt
sept livres dix huict sols vn denier, cy xviii c xii m
iiii c

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 357. Bourbon-Condé,... . MANIFESTE DE MADAME LA DVCHESSE DE... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Bruxelles. Dans le Choix II de Moreau.. Référence RIM : M0_2363 ; cote locale : A_9_18. le 2016-08-11 07:16:54.

des
armes qu’on employe pour les faire reüssir, que desilant
les yeux de la Reyne, elle luy fera voir en quel
abysme de malheurs le Cardinal Mazarin tasche à la
precipiter, qu’elle detrompera Monsieur le Duc
d’Orleans des mauvais conseils qu’on luy donne, &
qu’elle fera enfin qu’un party si utile & si necessaire,
que celuy de la liberté & de la Paix, sera generalement
soustenu par les gens de bien, que je sçay qu’il en sera
generalement approuvé.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 358. Laffemas, abbé Laurent de [?]. LA GVERRE CIVILE En Vers Burlesques. (1649) chez Huot (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_4_29. Référence RIM : M0_1522 ; cote locale : D_2_33. le 2016-07-30 14:36:47.

d’épée
Donnerent Cesar, & Pompée
Qui dans les champs Thessaliens
Mirent si bien la nape aux chiens.
Tout le monde sçait que d’Auguste
Le party n’estoit pas trop iuste
Quoy qu’il deffit les assassins
Tant Caualiers que fantassins.>

Pour Antoine, & sa Cleopatre,
Se trouue-il d’acariastre
Qui n’ait quelque compassion
De leur fidelle affection ?
Ie les plains, Dieu me soit en aide
I’en iure par la Calprenede,
Ie plains le serieux Caron,
Et le bien-disant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 359. Laffemas, abbé Laurent de [?]. LA GVERRE CIVILE EN VERS BVRLESQVES. (1649) chez Huot (Claude) à Paris , 11 pages. Langue : français. Au colophon: "Avec permission de vendre." Voir aussi D_2_33. Référence RIM : M0_1522 ; cote locale : C_4_29. le 2016-07-30 14:37:02.

renuoyoient les testes
Comme bales sur des raquestes.
Et que pour gangner de l’argent
Il ne faloit qu’estre sergent
Où bourreau, car si dire on l’oze
C’estoit lors vne mesme chose ;
Et mesme en ce siecle fameux
Ie croy que ce n’en sont pas deux.
Vous sçauez bien quels coups d’épée
Donnerent Cesar, & Pompée
Qui dans les champs thessaliens
Mirent si bien la nape aux chiens.
Tout le monde sçait que d’Auguste
Le party n’estoit pas trop iuste
Quoy qu’il deffit les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 360. Le Dru, Nicolas [signé] =... . LETTRE A MONSIEVR LE CARDINAL, BVRLESQVE. (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 19 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi D_2_24. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_1813 ; cote locale : C_4_40. le 2016-07-30 14:25:18.

fois,
Se retirant de cette Ville
Pour sauuer l’Homme de Sicile,
Dont bien luy prit ; & que Paris
Fut assiegé sans estre pris.  

FIN. SCAZON.  
Non damna damnis ; Bella, nonlicet bellis,
Referre ; pacem optare, prodolis, præstat,
Si, Christianœ, quid valet fides, legis.
Ciet tumultus, Iulius, vetans pacem ;
Me, optare mortem, Iulio, putas ? Nolim :
Sedet tumultus, & Quiescat in pace.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 361. Le Dru, Nicolas [signé] =... . LETTRE A MONSIEVR LE CARDINAL, BVRLESQVE. (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 19 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi D_2_24. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_1813 ; cote locale : C_4_40. le 2016-07-30 14:25:18.

fois,
Se retirant de cette Ville
Pour sauuer l’Homme de Sicile,
Dont bien luy prit ; & que Paris
Fut assiegé sans estre pris.  

FIN. SCAZON.  
Non damna damnis ; Bella, nonlicet bellis,
Referre ; pacem optare, prodolis, præstat,
Si, Christianœ, quid valet fides, legis.
Ciet tumultus, Iulius, vetans pacem ;
Me, optare mortem, Iulio, putas ? Nolim :
Sedet tumultus, & Quiescat in pace.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 362. Le Dru, Nicolas [signé] =... . LETTRE A MONSIEVR LE CARDINAL, BVRLESQVE. (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 19 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi D_2_24. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_1813 ; cote locale : C_4_40. le 2016-07-30 14:25:18.

fois,
Se retirant de cette Ville
Pour sauuer l’Homme de Sicile,
Dont bien luy prit ; & que Paris
Fut assiegé sans estre pris.  

FIN. SCAZON.  
Non damna damnis ; Bella, nonlicet bellis,
Referre ; pacem optare, prodolis, præstat,
Si, Christianœ, quid valet fides, legis.
Ciet tumultus, Iulius, vetans pacem ;
Me, optare mortem, Iulio, putas ? Nolim :
Sedet tumultus, & Quiescat in pace.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 363. Le Dru, Nicolas [signé] =... . LETTRE A MONSIEVR LE CARDINAL, BVRLESQVE. (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 19 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi D_2_24. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_1813 ; cote locale : C_4_40. le 2016-07-30 14:25:18.

fois,
Se retirant de cette Ville
Pour sauuer l’Homme de Sicile,
Dont bien luy prit ; & que Paris
Fut assiegé sans estre pris.  

FIN. SCAZON.  
Non damna damnis ; Bella, nonlicet bellis,
Referre ; pacem optare, prodolis, præstat,
Si, Christianœ, quid valet fides, legis.
Ciet tumultus, Iulius, vetans pacem ;
Me, optare mortem, Iulio, putas ? Nolim :
Sedet tumultus, & Quiescat in pace.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 364. Le Dru, Nicolas [signé] =... . LETTRE A MONSIEVR LE CARDINAL, BVRLESQVE. (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 19 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi D_2_24. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_1813 ; cote locale : C_4_40. le 2016-07-30 14:25:18.

fois,
Se retirant de cette Ville
Pour sauuer l’Homme de Sicile,
Dont bien luy prit ; & que Paris
Fut assiegé sans estre pris.  

FIN. SCAZON.  
Non damna damnis ; Bella, nonlicet bellis,
Referre ; pacem optare, prodolis, præstat,
Si, Christianœ, quid valet fides, legis.
Ciet tumultus, Iulius, vetans pacem ;
Me, optare mortem, Iulio, putas ? Nolim :
Sedet tumultus, & Quiescat in pace.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 365. Le Dru, Nicolas [signé] =... . LETTRE A MONSIEVR LE CARDINAL, BVRLESQVE. (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 19 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi D_2_24. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_1813 ; cote locale : C_4_40. le 2016-07-30 14:25:18.

fois,
Se retirant de cette Ville
Pour sauuer l’Homme de Sicile,
Dont bien luy prit ; & que Paris
Fut assiegé sans estre pris.  

FIN. SCAZON.  
Non damna damnis ; Bella, nonlicet bellis,
Referre ; pacem optare, prodolis, præstat,
Si, Christianœ, quid valet fides, legis.
Ciet tumultus, Iulius, vetans pacem ;
Me, optare mortem, Iulio, putas ? Nolim :
Sedet tumultus, & Quiescat in pace.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 366. Le Dru, Nicolas [signé] =... . LETTRE A MONSIEVR LE CARDINAL, BVRLESQVE. (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 19 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi D_2_24. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_1813 ; cote locale : C_4_40. le 2016-07-30 14:25:18.

fois,
Se retirant de cette Ville
Pour sauuer l’Homme de Sicile,
Dont bien luy prit ; & que Paris
Fut assiegé sans estre pris.  

FIN. SCAZON.  
Non damna damnis ; Bella, nonlicet bellis,
Referre ; pacem optare, prodolis, præstat,
Si, Christianœ, quid valet fides, legis.
Ciet tumultus, Iulius, vetans pacem ;
Me, optare mortem, Iulio, putas ? Nolim :
Sedet tumultus, & Quiescat in pace.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 367. Le Dru, Nicolas [signé] =... . LETTRE A MONSIEVR LE CARDINAL, BVRLESQVE. (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 19 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi D_2_24. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_1813 ; cote locale : C_4_40. le 2016-07-30 14:25:18.

fois,
Se retirant de cette Ville
Pour sauuer l’Homme de Sicile,
Dont bien luy prit ; & que Paris
Fut assiegé sans estre pris.  

FIN. SCAZON.  
Non damna damnis ; Bella, nonlicet bellis,
Referre ; pacem optare, prodolis, præstat,
Si, Christianœ, quid valet fides, legis.
Ciet tumultus, Iulius, vetans pacem ;
Me, optare mortem, Iulio, putas ? Nolim :
Sedet tumultus, & Quiescat in pace.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 368. Louis (XIV), de Guénégaud... . LA VERITABLE RESPONSE DV ROY FAITE A... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Daté et signé au colophon.. Référence RIM : M0_3956 ; cote locale : B_15_44. le 2016-08-03 00:36:24.

passé la liberté des suffrages par leurs preences :
Cependant sa Majesté veut bien que
tous ses bons Subjets de sadite Ville, & particulierement
les Corps des Marchands,
soient asseurez de sa bienveillance & de sa
protection, sa Majesté estant tres satisfaicte
des demonstrations d’amour & de respect
qu’ils luy sont venu rendre. Fait à Ponthoise
le premier iour d’Octobre mil six cens cinquante-deux.   Ainsi signé, LOVIS. Et plus bas, DE GVENEGAVD.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 369. Mercier,? [signé]. LE THRONE ROYAL ET MAGNIFIQVE DE LOVIS XIV... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 14 pages. Langue : français. Signé "Mercier" en p. 6.. Référence RIM : M0_3897 ; cote locale : C_10_33. le 2016-08-08 06:17:18.

parfaite image, vous auez placé
vostre Thrône au dessus des nuës, parce qu’il doit
gouuerner tous les autres de l’Vniuers, & les mortels
sont indignes à present de connoistre ses grandeurs,
parce qu’il est trop esleué pour en pouuoir discerner les
excellences, ou en enuisager l’éclat : mais deslors que
vos armes victorieuses, & vos mains triomphantes les
auront contrains de l’adorer, vous verrez, SIRE,
combien ils s’estimeront heureux de luy rendre obeïssance.
Oüy, vostre Thrône, non seulement est au
dessus des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 370. Mercier,? [signé]. LE THRONE ROYAL ET MAGNIFIQVE DE LOVIS XIV... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 14 pages. Langue : français. Signé "Mercier" en p. 6.. Référence RIM : M0_3897 ; cote locale : C_10_33. le 2016-08-08 06:17:18.

victorieuses, & vos mains triomphantes les
auront contrains de l’adorer, vous verrez, SIRE,
combien ils s’estimeront heureux de luy rendre obeïssance.
Oüy, vostre Thrône, non seulement est au
dessus des Cieux, mais aussi encore au dessus des Anges ;
& pour en parler en verité, comme sans flaterie,
il est dedans vostre interieur, & la mesme Ame, qui
est le Thrône de Dieu, & la demeure du Sainct Esprit,
est le siege où resident ses vertus, ses perfections, ses
bontez & ses graces. Lucifer aueuglé de sa

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 371. Mercier,?. LA FRANCE PROSTERNEE AVX PIEDS DE LA VIERGE.... (1649) chez Gasse (Nicolas) à Paris , 8 pages. Langue : français. Dédié à la reine. Avec permission.. Référence RIM : M0_1437 ; cote locale : C_5_18. le 2016-08-08 06:19:15.

& des
clairtez : afin que dans le mesme instant que
nous pleurons de sa mort, nous nous resjoissions
de la paix, & qu’en vous considerant
arrestee sur le Caluaire, contemplant
ce bien aymé de vostre cœur qui expire entre
deux larrons, nous vous considerons
aussi dans l’estat de la gloire, comme le canal
sacré d’où d’écoulent les graces & les
faueurs dont nous iouyssons, & d’où vous
nous auez heureusement enuoyé le rameau
de la paix,  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 372. Mercier,?. LA FRANCE PROSTERNEE AVX PIEDS DE LA VIERGE.... (1649) chez Gasse (Nicolas) à Paris , 8 pages. Langue : français. Dédié à la reine. Avec permission.. Référence RIM : M0_1437 ; cote locale : C_5_18. le 2016-08-08 06:19:15.

& des
clairtez : afin que dans le mesme instant que
nous pleurons de sa mort, nous nous resjoissions
de la paix, & qu’en vous considerant
arrestee sur le Caluaire, contemplant
ce bien aymé de vostre cœur qui expire entre
deux larrons, nous vous considerons
aussi dans l’estat de la gloire, comme le canal
sacré d’où d’écoulent les graces & les
faueurs dont nous iouyssons, & d’où vous
nous auez heureusement enuoyé le rameau
de la paix,  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 373. Anonyme. DECISION DE LA QVESTION DV TEMPS. A LA REYNE... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission (au colophon). Voir aussi A_2_32, C_7_3 et E_1_127. Dans le Choix I de Moreau. Pièce 33 des 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_871 ; cote locale : D_2_9. le 2017-06-29 06:27:55.

parmy les
peuples qui se disent Chrestiens. On les à veus oster le pain aux
meres, & le laict aux enfans ; rauir les brebis, & laisser les aigneaux
dans la neige renfermer les troupęaux dãs les estables,
sans souffrir qu’on leur dõnast à manger, afin qu’ils y perissent de
faim, on les à veus auec blasphemes, prẽdre les Prestres à la barbe,
battre, blesser, tuer, brusler, sans qu’on ait osé se plaindre, à
cause de la protection qu’ils auoient aupres des Intendans. On à
veu les prisons pleines de miserables pour raison de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 374. Anonyme. DECISION DE LA QVESTION DV TEMPS. A LA REYNE... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission (au colophon). Voir aussi A_2_32, C_7_3 et E_1_127. Dans le Choix I de Moreau. Pièce 33 des 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_871 ; cote locale : D_2_9. le 2017-06-29 06:27:55.

& vostre authoritè ?   Mais on les à prises ? Oüy. Mais quand ? Lors qu’on s’est veu
assailly par le fer, le feu, le sang & la faim, les plus extraordinaires
& cruels ennemis de la vie des hommes. Lors qu’on s’est
veu assiegé de tous costez, par les demons non par des hommes.
Lors qu’on à veu les Allemans & les Polonois voler, violer, &
piller plus cruellement qu’en vn pays de conqueste, Lors qu’on
à entendu publier les defences, d’apporter à Paris aucũs viures,
sur peine de la vie. Lors qu’on

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 375. Anonyme. DISCOVRS SVR LA DEPVTATION DV PARLEMENT, A... (1649 [?]) chez [s. n.] à Paris [?] , 11 pages. Langue : français. Voir aussi A_2_30 et C_7_44. Dans le Choix I de Moreau. . Référence RIM : M0_1147 ; cote locale : D_2_31. le 2017-06-29 08:14:56.

horribles qu’il a causez. N’estoit ce pas assez
qu’il fut libre de reuenir à Paris, & qu’on perdist le souuenir
des mouuemens de hayne & d’auersion qu’on auoit conçeu
si iustemẽt contre luy ? Falloit-il en cor le receuoir auec pompe
dans nos murailles, & qu’il y soit entré plus glorieux que
s’il y fust entré par la bréche ? Car qu’auroit-il fait autre chose
dãs vne victoire sanglante, que de faire nager son cheual,
pour vser de ses termes, dans le sang des Parisiens, & triompher
ainsi de nos vies, de nos

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 376. Anonyme. DISCOVRS SVR LA DEPVTATION DV PARLEMENT, A... (1649 [?]) chez [s. n.] à Paris [?] , 11 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_44 et D_2_31. Dans le Choix I de Moreau. . Référence RIM : M0_1147 ; cote locale : A_2_30. le 2017-06-29 08:14:25.

des maux horribles qu’il a causez. N’estoit ce pas afin
qu’il fut libre de reuenir à Paris, & qu’on perdist le souuenir
des mouuemens de hayne & d’auersion qu’on auoit conçeu
si iustemẽt contre luy? Falloit-il encor le receuoir auec pompe
dans nos murailles, & qu’il y soit entré plus glorieux que
s’il y fust entré par la bréche? Car qu’auroit il fait autre chose
dãs vne victoire sanglante, que de faire nager son cheual,
pour vser de ses termes, dans le sang des Parisiens, & triompher
au si de nos vies,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 377. Anonyme. DISCOVRS SVR LE GOVVERNEMENT DE LA REYNE... (1649) chez Hulpeau (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_2_45. Dans le Choix II de Moreau.. Référence RIM : M0_1149 ; cote locale : C_7_41. le 2017-06-29 12:09:44.

mais
il est impossible de faire beaucoup de choses auec rien : Il
est bien aysé de discourir & de juger de tout, mais il est
bien difficile d’executer tout ce qu’on se propose. Nous
n’aurions que des Saincts sur la terre, s’il ne faloit parler
que de la Pieté pour estre sauué, beaucoup en parlent, &
beaucoup ont enuie d’aller au Ciel ; mais quand il faut
executer ponctuellement les loix que Dieu nous a prescriptes,
c’est où l’on fait bien voir la foiblesse de son
ame. Ie sçay que les Esprits qui trouuent à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 378. Anonyme. LE BRANSLE MAZARIN, Dansé au souper de... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_18. Dans le Choix I de Moreau.. Référence RIM : M0_605 ; cote locale : B_14_51. (Dans le xml, la page 1 est numérotée 2. À corriger, y compris les liens hypertextes vers l'image de la page 1.). le 2017-06-29 08:18:17.

& quelques Escheuins furent chez Monsieur le
Chancelier, pour luy témoigner que les Bourgeois
ne faisoient que se rire de cela, que là où Monsieur
de Beaufort auroit de l’aduantage, il ne faut rien
craindre, mais qu’ils le prient de faire en sorte qu’on
recommande bien à la Cour, de ne point esueiller
cette grosse beste qui commence des-ja à s’assoupir,
en remonstrant que le moyen de la gagner,
c’est de la caresser, & non pas la picquoter à tout
moment.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 379. Anonyme. LETTRE DV CHEVALIER GEORGES DE PARIS, A... (1649) chez Boisset (Nicolas) à Paris , 18 pages. Langue : français, latin. Signature de "Georges de Paris" et informations éditoriales au colophon. Voir aussi A_5_29, D_2_13, E_1_65, E_1_66 (partie 1), A_5_8 (partie 2) et E_1_32 (partie 3). Dans le Choix I de Moreau.. Référence RIM : M0_2099 ; cote locale : C_3_22. le 2017-06-29 02:07:30.

atque præsidit
bus Imperio
libertatique
communi,
vereq.
iaudetur, quod
se suasque vires
non tradedir,
sed
opposuit Antonio. Ie prie Dieu & les Patrons de cette ville, qui ont chassé les
Huns & les autres nations Barbares de ses murailles, qu’ils vous
touchent le Cœur, & qu’ils vous fassent desister de vostre entreprise
par vn sage conseil, plutost que de vous humilier par
nos forces, & qu’ils ne permettent pas que la posterité puisse dire, que nous ayons trouué nostre salut

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 380. Anonyme. LETTRE DV CHEVALIER GEORGES DE PARIS, A... (1649) chez Boisset (Nicolas) à Paris , 18 pages. Langue : français, latin. Signature de "Georges de Paris" et informations éditoriales au colophon. Voir aussi A_5_29, C_3_22, D_2_13, E_1_66 (partie 1), A_5_8 (partie 2) et E_1_32 (partie 3). Dans le Choix I de Moreau.. Référence RIM : M0_2099 ; cote locale : E_1_65. le 2017-06-29 02:08:57.
non iradadit,
sed opposuit Antonio. Ie prie Dieu & les Patrons de cette ville, qui ont chassé les
Huns & les autres nations Barbares de ses murailles qu’ils vous
touchent le Cœur, & qu’ils vous fassent desister de vostre entreprise
par vn sage conseil, plutost que de vous humilier par
nos forces, & qu’ils ne permettent pas que la posterité puisse dire, que nous ayons trouué nostre salut

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 381. Anonyme. LETTRE DV CHEVALIER GEORGES DE PARIS, A... (1649) chez Boisset (Nicolas) à Paris , 16 pages. Langue : français. Signature de "Georges de Paris" et informations éditoriales au colophon. Sans les notes de marge en latin des autres éditions. Voir aussi A_5_29, C_3_22, E_1_65, E_1_66 (partie 1), A_5_8 (partie 2) et E_1_32 (partie 3). Dans le Choix I de Moreau.. Référence RIM : M0_2099 ; cote locale : D_2_13. le 2017-06-29 02:19:06.

leur genereuse entreprise, & de rendre la paix à ce Royaume,
à qui l’on ne fait la guerre que sur l’Esperance de vostre courage
& de vostre fortune. Ie prie Dieu & les Patrons de cette Ville qui ont chassé les Huns
& les autres nations barbares de ses murailles, quils vous touchent
le cœur, & quils vous fassẽt desister de vostre entreprise par vn sage
conseil, plustost que de vous humilier par nos forces, & qu’ils ne permettent
pas que la posteritè puisse dire que nous ayons trouuè nostre
salut dans la perte de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 382. Anonyme. LETTRE DV CHEVALIER GEORGES DE PARIS. A... (1649) chez Boisset (Nicolas) à Paris , 18 pages. Langue : français, latin. Signature de "Georges de Paris" et informations éditoriales au colophon. partie 1. Voir aussi A_5_29, C_3_22, D_2_13, E_1_65, A_5_8 (partie 2) et E_1_32 (partie 3). Dans le Choix I de Moreau.. Référence RIM : M0_2099 ; cote locale : E_1_66. le 2017-06-29 02:08:11.

atque præsedit
huic Imperio
libertatique
commauni,
vereq,
laudetur, quod
se sui sque vires
non tradidit,
sed
opposuit Antculo. Ie prie Dieu & les Patrons de cette ville qui ont chassé les
Huns & les autres nations babare E de ses murailles, qu’ils vous
touchent le Cœur, & qu’ils vous fassent desister de vostre entreprise
par vn sage conseil, plutost que de vous humilier par
nos forces, & qu’ils ne permettent pas que la posterité puisse
dire que nous ayons trouué nostre salut dans la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 383. Anonyme. LETTRE DV CHEVALIER GEORGES DE PARIS. A... (1649) chez Boisset (Nicolas) à Paris , 18 pages. Langue : français, latin. Signature de "Georges de Paris" et informations éditoriales au colophon. Voir aussi C_3_22, D_2_13, E_1_65 et 66 (partie 1), A_5_8 (partie 2) et E_1_32 (partie 3). Dans le Choix I de Moreau.. Référence RIM : M0_2099 ; cote locale : A_5_29. le 2017-06-29 02:18:00.

atque præsedit
huic Imperio
libertatique
communi,
vereq.
laudetur, quod
se suæsque vires
non iradidit,
sed
opposuit Antonio. Ie prie Dieu & les Patrons de cette ville qui ont chassé les
Huns & les autres nations barbares de ses murailles, qu’ils vous
touchent le Cœur, & qu’ils vous fassent desister de vostre entre
prise par vn sage conseil, plutost que de vous humilier par
nos forces, & qu’ils ne permettent pas que la posterité puisse
dire que nous ayons trouué nostre salut dans la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 384. Anonyme. SVITTE DES MAXIMES MORALES ET CHRESTIENNES. (1649) chez Besongne (Cardin) à Paris , 30 pages. Langue : français. Partie 2. Avec permission (reproduction au colophon). Voir aussi A_6_8 (partie 1), C_6_6 (partie 1) et C_6_7 (partie 2).. Référence RIM : M0_2427 ; cote locale : A_6_9. le 2017-06-29 08:05:41.

de la Religion, qu’il a establie par ses peines, cimentée
de son sang, & confirmée par sa mort. C’est pour vn si
digne sujet que nos Roys portent le tiltre de Tres Chrestiens,
& de premiers nays de l’Eglise: que le Pape Honoire
III. les appelles les Murs inesbranlables de la Chrestienté:
Vrbain IV. les Soldats inuincibles de Iesus-Christ,
& les Protecteurs inexpugnables de la Religion Catholique:
Et Gregoire IX. le Carquois de Iesus-Christ, d’où
il tire les flesches infaillibles pour sousmettre les Peuples
à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 385. Anonyme. SVITTE DES MAXIMES MORALES ET CHRESTIENNES. (1649) chez Besongne (Cardin) à Paris , 30 pages. Langue : français. Partie 2. Avec permission (reproduction au colophon). Voir aussi C_6_6 (partie 1), A_6_8 (partie 1) et A_6_9 (partie 2).. Référence RIM : M0_2427 ; cote locale : C_6_7. le 2017-06-29 08:06:19.

de la Religion, qu’il a establie par ses peines, cimentée
de son sang, & confirmée par sa mort. C’est pour vn si
digne sujet que nos Roys portent le tiltre de Tres-Chrestiens,
& de premiers nays de l’Eglise : que le Pape Honoire
III. les appelles les Murs inesbranlables de la Chrestienté :
Vrbain IV. les Soldats inuincibles de Iesus-Christ,
& les Protecteurs inexpugnables de la Religion Catholique :
Et Gregoire IX. le Carquois de Iesus-Christ, d’où
il tire les flesches infaillibles pour sousmettre les Peuples

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4