[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(266 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 201. Anonyme. ODE SVR DOM IOSEPH DE ILLESCAS PRETENDV... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_8_3. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_2582 ; cote locale : E_1_69. le 2014-07-08 15:23:57.

à la mine bave,
Et d’vn avertin saisi,
Le Courtaut, qui fait le braue,
Ira jusqu’à Iuuisi.    
Enfin, Espagnol douteux,
Ne contez plus ces sornettes ;
Qui les croit, entre nous deux,
A teste à porter sonnettes ;
Ridicules Capitans,
Nains qui faites les Titans,
Plains de foiblesse & d’audace ;
Bientost iusques à Madrid,
Nous irons vous rendre grace
Du secours qu’on nous offrit.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 202. Anonyme. ODE SVR DOM IOSEPH DE ILLESCAS PRETENDV... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_8_3. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_2582 ; cote locale : E_1_69. le 2014-07-08 15:23:57.

à la mine bave,
Et d’vn avertin saisi,
Le Courtaut, qui fait le braue,
Ira jusqu’à Iuuisi.    
Enfin, Espagnol douteux,
Ne contez plus ces sornettes ;
Qui les croit, entre nous deux,
A teste à porter sonnettes ;
Ridicules Capitans,
Nains qui faites les Titans,
Plains de foiblesse & d’audace ;
Bientost iusques à Madrid,
Nous irons vous rendre grace
Du secours qu’on nous offrit.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 203. Anonyme. ODE SVR DOM IOSEPH DE ILLESCAS PRETENDV... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_8_3. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_2582 ; cote locale : E_1_69. le 2014-07-08 15:23:57.

à la mine bave,
Et d’vn avertin saisi,
Le Courtaut, qui fait le braue,
Ira jusqu’à Iuuisi.    
Enfin, Espagnol douteux,
Ne contez plus ces sornettes ;
Qui les croit, entre nous deux,
A teste à porter sonnettes ;
Ridicules Capitans,
Nains qui faites les Titans,
Plains de foiblesse & d’audace ;
Bientost iusques à Madrid,
Nous irons vous rendre grace
Du secours qu’on nous offrit.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 204. Anonyme. ODE SVR DOM IOSEPH DE ILLESCAS PRETENDV... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_8_3. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_2582 ; cote locale : E_1_69. le 2014-07-08 15:23:57.

à la mine bave,
Et d’vn avertin saisi,
Le Courtaut, qui fait le braue,
Ira jusqu’à Iuuisi.    
Enfin, Espagnol douteux,
Ne contez plus ces sornettes ;
Qui les croit, entre nous deux,
A teste à porter sonnettes ;
Ridicules Capitans,
Nains qui faites les Titans,
Plains de foiblesse & d’audace ;
Bientost iusques à Madrid,
Nous irons vous rendre grace
Du secours qu’on nous offrit.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 205. Anonyme. PANEGYRIQVE DV ROY TRES-CHRESTIEN LOVYS XIV... (1651) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 23 pages. Langue : français. Voir aussi B_19_2 et C_11_13. Référence RIM : M0_2663 ; cote locale : B_1_8. le 2014-07-12 07:06:12.

endurcy
de si bonne heure à la vertu, & le seul auantage
qu’il pretend sur tout le reste des hommes ;
c’est d’estre tousiours plus vaillant qu’eux, & de
faire moins de fautes. Il n’a pas changé comme
on dit d’humeur ; il a changé seulement de vertu,
& n’a quitté celle de la guerre que pour les
faire voir sous d’autres habits : ce sont tousiours
les mesmes qui veulent deuenir les yeux de l’Etat
par leur conduite apres en auoir esté les bras
leurs fameux exploits.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 206. Anonyme. PANEGYRIQVE DV ROY TRES-CHRESTIEN LOVYS XIV.... (1651) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 23 pages. Langue : français. Voir aussi B_1_8 et B_19_2. Référence RIM : M0_2663 ; cote locale : C_11_13. le 2014-07-12 07:10:23.

de si bonne heure à la vertu, & le seul auantage
qu’il pretend sur tout le reste des hommes ;
c’est d’estre tousiours plus vaillant qu’eux, & de
faire moins de fautes. Il n’a pas changé comme
on dit d’humeur ; il a changé seulement de vertu,
& n’a quitté celle de la guerre que pour les
faire voir sous d’autres habits : ce sont tousiours
les mesmes qui veulent deuenir les yeux de l’Etat
par leur conduite apres en auoir esté les bras
leurs fameux exploits.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 207. Anonyme. PLAINTE DES BOVRGEOIS DE PARIS, A MRS DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 4 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2780 ; cote locale : E_1_35. le 2014-07-12 09:40:31.


Comme les rieurs à la mode
De tout ce qui nous incommode.
Ce que voyant le bon Broussel
Poussé d’vn zele nompareil,
Crie contre les œuures impies
De ces charitables Harpies,
Viue donc BROVSSEL a jamais
Qu’il viue, & qu’il soit desormais,
Parmy nous & parmy nos Anges
Le subjet des belles Louanges,
Et moins empraint sur le papier
Que dans nos cœurs & dans nos ames
Ou tousiours de BROVSSEL viue la chere flame.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 208. Anonyme. REFLECTIONS SERIEVSES ET IMPORTANTES Sur les... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Sans page de titre. Voir aussi B_6_26. Référence RIM : M0_3064 ; cote locale : C_11_23. le 2014-08-11 14:37:23.

& ses Emissaires, nous
veulent perdre, en les perdant, nous ne deuons rien
oublier pour chasser ces Harpies en les conseruant :
Et le sentiment vniuersel de tous les Gens de bien,
est d’aller à Limours supplier Son Altesse Royale,
de reuenir dans cette Ville, à la garde des Bourgeois,
& d’en chasser tout ce qu’il y reste de Mazarin, afin
d’oster tous les obstacles qu’on fait naistre à la reünion
de la Maison Royale, & à la tranquillité publique.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 209. Anonyme. REFLECTIONS SERIEVSES ET IMPORTANTES Sur les... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Sans page de titre. Voir aussi B_6_26. Référence RIM : M0_3064 ; cote locale : C_11_23. le 2014-08-11 14:37:23.

& ses Emissaires, nous
veulent perdre, en les perdant, nous ne deuons rien
oublier pour chasser ces Harpies en les conseruant :
Et le sentiment vniuersel de tous les Gens de bien,
est d’aller à Limours supplier Son Altesse Royale,
de reuenir dans cette Ville, à la garde des Bourgeois,
& d’en chasser tout ce qu’il y reste de Mazarin, afin
d’oster tous les obstacles qu’on fait naistre à la reünion
de la Maison Royale, & à la tranquillité publique.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 210. Anonyme. REMERCIMENT DES PARISIENS A MADEMOISELLE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3282 ; cote locale : C_9_38. le 2014-08-24 15:11:52.

obligez, puisque
vostre Altesse a tousiours faict voir à tout le
monde qu’elle n’aimoit que l’interest du Roy,
& l’accroissement de la conseruation de tout
son Royaume.   Oserois-ie parler en tout respect de vostre
rauissante beauté, MADEMOISELLE, il me
suffit de l’admirer, & de dire que vous estes la
plus merueilleuse image de Dieu comme son chef-d’œuure le plus accomply. Ie sçais bien
que quand ie tiens ce discours à vostre Altesse,
ie choque sa pudeur & sa modestie, qui ne peuuent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 211. Anonyme. REMONSTRANCE AVX ESPRISTS FOIBLES DE CE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_57. Référence RIM : M0_3297 ; cote locale : A_8_7. le 2014-08-24 18:52:27.

plus illustres Senateurs
de l’Vniuers: de soüiller la pourpre de ce grand Ministre
d’Estat, qui a le maniment des affaires de France entre ses
mains, & de ternir l’honneur de la plus sage & vertueuse
Reine, qui a iamais porté Diadesme, il vous en arriue de
mesme qu’à ceux qui crachent contre le Ciel, car leur excrement
tombe sur eux. Ainsi les iniures & les imprecations
que vous vomissez, retournent en vous-mesme, accompagnées
d’vne honte, & d’vne confusion sans exemple.
Vous estes semblables à ces peuples

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 212. Anonyme. REMONSTRANCE BVRLESQVE, AV PARLEMENT. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3298 ; cote locale : C_8_53. le 2014-08-24 19:08:25.

Seigneurs interessez,
Et des Citoyens oppressez :
Au pis aller la Conference
Nous pourroit mettre en asseurance.
Mais le fourbe de Cardinal
En a signé l’original,
Et publiquement cet impie
A mis son nom en la copie ;
En dépit des Bonnets carrez,
Et de tous nos bastons ferrez.
Aux choses faites quel remede,
Que de prier Dieu qu’il nous ayde,
Et de souffrir, puis qu’il luy plaist,
Mazarin tout meschant qu’il est.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 213. Anonyme. REMONSTRANCE DE LA PROVINCE DE GVYENNE A... (1651) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3337 ; cote locale : B_6_32. le 2014-08-24 23:38:21.

doigt leur insolence, & le porterez à reformer les desordres
qu’ils ont causez, abusant de son authorité; Et s’il
vous reste encore du sang à respandre, des ennemis à
vaincre, & des lauriers à acquerir, vous les irez chercher
dans la Flandre, & sur la mesme tige où vous les
moissonniez autrefois, & non pas dans le sein de vostre
patrie, qui dans cette rencontre ne peut produire que
Cyprez aussi funestes aux vaincus, que honteux aux
vainqueurs.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 214. Anonyme. REQVESTE A MONSEIGNEVR LE MARESCHAL DE... (1649) chez Crocq (Jean du) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3463 ; cote locale : C_8_57. le 2014-08-30 18:52:19.

courroux,
De la bonté toute celeste,
Nous fait sentit vn mal funeste,
Et que la guerre en nos pays,
Dont nous estions bien esbays,
Par ses desastreuses semonces,
Changeoit les choses les plus douces,
En des suiets pleins de rigueur
Et despouille de sa vigueur,
Nostre ioye qui desolée,
Panchoit au fonds d’vn mausolée,
Auecque ce grand appareil,
Son visage comme vn Soleil,
Resiouït nos corps & nos ames,
Par ses douces brillantes flammes,
Son chef d’où pendent ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 215. Anonyme. REQVESTE CIVILLE Contre la conclusion DE LA... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_74. Référence RIM : M0_3468 ; cote locale : B_16_2. le 2014-08-30 19:05:17.

Les sots ny voyent gouste, les plus sages y sont
trompez mesme par leur prudence. Ceux qui en peuuent
parler n’oseroient le faire, & ceux qui le peuuent
n’ont pas assez de hardiesse pour l’entreprendre. Ie
deffere beaucoup à vostre iugement, mais ie l’estime
bien foible ou peu versé dans les maximes de la Cour,
s’il ne cognoist pas que toutes les manigances qui s’y
prattiquent ne sont que des fourbes des plus rafinés &
des tours de passe passe des plus subtils, la Reyne qui
tient le tymon de l’Estat, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 216. Anonyme. TRES-HVMBLES REMONSTRANCES DV PARLEMENT DE... (1649) chez Estienne (Antoine) à Paris , 26 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3833 ; cote locale : C_9_51. le 2014-10-12 09:34:31.

que celuy de l’autre.
Neantmoins les Anciens passans par dessus toutes ces
considerations, ont emporté vne Declaration de Vostre
Majesté, pour supprimer celuy du feu Roy. Mais quand
mesme ils l’auroient euë en vne autre saison, & d’vne autre
sorte, il y a tant de raisons qui la doiuent rendre nulle,
que nous esperons qu’il ne leur sera pas moins inutile
de l’auoir obtenuë, qu’il leur a esté honteux de la demander.   POVR bien iuger de ce qu’elle vaut, il faudroit premierement
considerer, qui sont ceux qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 217. Anonyme. TRES-HVMBLES REMONSTRANCES FAITES AV... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3835 ; cote locale : B_17_1. le 2014-10-12 09:42:11.

Elles sont blessées il y a long-temps, ou plustost elles
sont entierement aneanties : La victoire sera certaine
& facile, vous ne combattez iamais que pour la gloire
& pour le bien de l’Estat : Tout le reste de la France paroistra
bien tost les armes à la main pour seconder vos
genereux desseins, & nous n’aurons point d’autre aduantage
ny d’autre gloire sur les Prouinces que de
vous auoir offert les premiers nos vœux, nos encens, &
nos sacrifices.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 218. Anonyme. TRIOLETS SVR LE TOMBEAV DE LA GALANTERIE, ET... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3871 ; cote locale : E_1_45. le 2014-10-12 10:18:21.

   
Des prodigues enfarinés,
Dont l’esprit gist en la despence,
Le credit a cent pieds de nés
Des prodigues enfarinés ;
Vos plaisirs en sont ruinés
Par le de faut de la finance,
Des prodigues enfarinés
Dont l’esprit git en la despence    
Belles Infantes vos amours
Ne se repaissent plus de bisque,
Ils emmaigrissent tous les iours,
Belles Infantes vos amours ;
Si l’on ne vient à leur secours,
De se perdre ils courent grand

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 219. Anonyme. TRIOLETS SVR LE TOMBEAV DE LA GALANTERIE, ET... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3871 ; cote locale : E_1_45. le 2014-10-12 10:18:21.

credit a cent pieds de nés
Des prodigues enfarinés ;
Vos plaisirs en sont ruinés
Par le de faut de la finance,
Des prodigues enfarinés
Dont l’esprit git en la despence    
Belles Infantes vos amours
Ne se repaissent plus de bisque,
Ils emmaigrissent tous les iours,
Belles Infantes vos amours ;
Si l’on ne vient à leur secours,
De se perdre ils courent grand risque :
Belles Infantes vos amours
Ne se repaisent plus de bisque.    
Il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 220. Anonyme. TRIOLETS SVR LE TOMBEAV DE LA GALANTERIE, ET... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3871 ; cote locale : E_1_45. le 2014-10-12 10:18:21.

de la finance,
Des prodigues enfarinés
Dont l’esprit git en la despence    
Belles Infantes vos amours
Ne se repaissent plus de bisque,
Ils emmaigrissent tous les iours,
Belles Infantes vos amours ;
Si l’on ne vient à leur secours,
De se perdre ils courent grand risque :
Belles Infantes vos amours
Ne se repaisent plus de bisque.    
Il faut noyer cét homme aux glans
Qui vouloit perdre nostre ville,
Par luy vous perdés vos chalans,
Il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 221. B.,?. LES SENTIMENS DV VRAY CITOYEN, SVR LA PAIX... (1649) chez Pillon (Nicolas) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_10_6. Référence RIM : M0_3657 ; cote locale : A_7_17. le 2014-02-25 14:53:37.

contre les Princes, le Pere, & le Fils, les Freres & les amys
les vns contre les autres, tous les hommes prests à s’egorger, bref toutes choses dans
vne combustion effroyable, & dans vn desordre general qui menace & fait toucher
du doigt la cheute de la Monarchie. Mutins, ce n’est plus vne guerre, c’est vn fleau
de Dieu, & la marque asseurée de sa vengeance & de sa malediction. I’en dirois dauantage,
& i’exposerois les necessitez ou le siege nous à réduits, s’il y auoit quelqu’vn
qui les peust ignorer, cependant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 222. Bonair [signé] (L. S. D. B.). PANEGIRIQVE POVR MONSEIGNEVR LE DVC DE... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Daté du 29 janvier 1649 et signé au colophon.. Référence RIM : M0_2666 ; cote locale : A_6_65. le 2014-07-12 04:15:20.

le silence, ou
auec vn rideau. Sa conuersation, ses harangues militaires, & ses
deliberations dans tous les conseils, le font regner absolument sur
tout ce qu’il y a d’esprits raisonnables.   Ie n’ose, MONSIEVR, vous entretenir de sa dexterité & de son adresse.
Ceux qui luy ont veu faire ses exercices; ceux qui l’ont veu
monter à cheual; ceux qui luy ont veu en main, ou vne lance, ou
vne pique, ou vne espée, ont predit les choses que nous auõs veuës,
& celles que nous attendons auec tant d’impatience, & ont

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 223. Bourbon, Armand de (prince de... . LETTRE DE MONSEIGNEVR DE CONTY, A SON FRERE... (1652) chez Coulon (veuve d'Antoine) [?] à Paris , 6 pages. Langue : français. Datée du 27 mai 1652 et signée au colophon.. Référence RIM : M0_1993 ; cote locale : C_12_20. le 2014-05-25 10:35:33.

mais i’abaissé les coups le mieux
qu’il me fut possible ; & ainsi i’obtins
plusieurs prisonniers, gens de
marque & de qualité, lesquels ie
vous meneray, car ie sçay que
vous les connoissez tous, auant
qu’il soit le siziesme iour de Iuin,
car en ce temps i’espere joindre
vos trouppes, & viure en paix :
C’est le souhait de celuy qui a de
naissance le titre de frere,  

Escrite de Caloche ce 27.
de May 1652. ARMAND DE BOVRBON.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 224. Bourbon, Louis de [signé]. LETTRE DE MONSIEVR LE PRINCE A SON ALTESSE... (1651) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 8 pages. Langue : français. Datée en page de titre et signée au colophon. Voir aussi B_1_13. Référence RIM : M1_149 ; cote locale : B_14_22. (Référence RIM initiale: M0_2033.). le 2014-05-31 12:50:27.

pas reüssi dans le changement qu’ils voulurent
faire le Lundy Sainct dans le Conseil du Roy, sans
vostre consentement & ma participation ; Ils n’ont
rien oublié depuis pour me decrier, & me donner les
derniers soupçons ; iusques à concerter les moyens
de m’arrester vne seconde fois, ce qui joint aux froideurs
que la Reine me tesmoignoit en toutes occasions,
m’ayant obligé de me retirer à S. Maur, Vostre
Altesse Royale sçait qu’aussi-tost ie luy en donnay
aduis & au Parlement, où vous me fistes l’honneur
de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 225. Bourbon, Louis de [signé]. LETTRE DE MONSIEVR LE PRINCE A SON ALTESSE... (1651) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 8 pages. Langue : français. Datée en page de titre et signée au colophon. Voir aussi B_1_13. Référence RIM : M1_149 ; cote locale : B_14_22. (Référence RIM initiale: M0_2033.). le 2014-05-31 12:50:27.

de retour ; & par la parole Royale dont vous me fistes
l’honneur de vous rendre garand, que ie pouuois voir
leurs Majestez sans aucune crainte, & que i’en receurois
vn fauorable accueil. Le lendemain j’eus l’honneur
de rendre mes respects au Roy & à la Reyne,
mais auec si peu de satisfaction, que la froideur que
l’on y fit paroistre, me donna lieu de douter que les
impressions que mes Ennemis leur auoient donné de
mes deportemens, ne fussent pas entierement effacez
de leur esprit.   Cela me rendit retenu à ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 226. Bourbon, Louis de [signé]. LETTRE ESCRITE AV ROY PAR MONSIEVR LE... (1651) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 4 pages. Langue : français. Signée et datée du 6 septembre 1651 au colophon.. Référence RIM : M0_2215 ; cote locale : B_1_12. le 2014-06-15 05:54:34.

ses Ennemis, aprés luy auoir fait
connoistre que si ie n’expose pas ma personne au
pouuoir & à la malice des miens, c’est pour vous
offrir tout mon sang dans vne pareille occasion,
& pour n’en perdre iamais aucune qui me dõne
moyen de persuader à V. M. que ie veux viure &
mourir auec vn respect & vne passiõ inuiolable,   SIRE, DE VOSTRE MAIESTÉ, Le tres-humble tres-obeïssant & tres-fidele
suiet & seruiteur, LOVIS DE BOVRBON. Du 6. Septemb. 1651.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 227. Bourbon, Louis de [signé]. LETTRE ESCRITE AV ROY PAR MONSIEVR LE... (1651) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 4 pages. Langue : français. Signée et datée du 6 septembre 1651 au colophon.. Référence RIM : M0_2215 ; cote locale : B_1_12. le 2014-06-15 05:54:34.

ses Ennemis, aprés luy auoir fait
connoistre que si ie n’expose pas ma personne au
pouuoir & à la malice des miens, c’est pour vous
offrir tout mon sang dans vne pareille occasion,
& pour n’en perdre iamais aucune qui me dõne
moyen de persuader à V. M. que ie veux viure &
mourir auec vn respect & vne passiõ inuiolable,   SIRE, DE VOSTRE MAIESTÉ, Le tres-humble tres-obeïssant & tres-fidele
suiet & seruiteur, LOVIS DE BOVRBON. Du 6. Septemb. 1651.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 228. Bourbon, M. de [signé]. RESPONSE DE MADAMOISELLE A L’ARCHIDVC... (1649) chez Dédin (Jean) à Paris , 6 pages. Langue : français. Signé au colophon. Voir aussi A_8_62 et E_1_75. Référence RIM : M0_3397 ; cote locale : B_8_27. le 2014-09-28 07:07:06.

aucunement capable ny de flatterie,
ny d’amour, ny d’interest. Pourquoy donner
le nom de Diuinité à vne Princesse qui vous est
indifferente ? Pourquoy l’appeller vn Soleil, si
elle n’a que de foibles lumieres, & si personne
n’a esté encor échauffé de ses rayons ? Voulés
vous persuader ou que vostre esprit est ingenieux
à loüer, ou que vostre langue ne peut dire
que de belles choses, ou que vous desirez vous
rendre recommandable par des complimens ?
Non ie me persuade que vous voulez, faire
croire à la Cour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 229. Bourbon, M. de [signé]. RESPONSE DE MADAMOISELLE A L’ARCHIDVC... (1649) chez Dédin (Jean) à Paris , 6 pages. Langue : français. Signé au colophon. Voir aussi A_8_62 et E_1_75. Référence RIM : M0_3397 ; cote locale : B_8_27. le 2014-09-28 07:07:06.

que de procurer la Paix, & que vos troupes sont
plutost capables de causer de la ioye, que de
donner de la crainte. Il est vray qu’il y a eu des
Reynes qui ont osté le sceptre & la liberté à de
tres puissans Monarques : mais il y en a eu beaucoup
dauantage qui les ont rendus esclaues, sans
les faire mourir, & l’historien prophane aprés
auoir descrit les combats, les victoires, les conquestes,
les triomphes du grand Alexandre le
represente assis sur les genoux d’Oxane fille du
Satrape de Perse, & vn petit Amour, qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 230. France, Gaston de (duc... . LETTRE DE SON ALTESSE ROYALE AV ROY. (1652) chez Lesselin (Alexandre) à Paris , 4 pages. Langue : français. Avec permission. Datée du 25 janvier 1652 et signée au colophon.. Référence RIM : M0_2054 ; cote locale : C_12_10. le 2014-06-01 09:43:36.

Mais comme je sçay qu’il n’y a rien
qui doiue estre plus sacré ny plus inuiolable que les
paroles Royales de Vostre Majesté, & les Declarations
de ses volontez, lors principalement, qu’elles
ont esté enregistrées en ses Parlemens, & qu’elles seruent
de loix à ses Peuples, je ne puis croire que l’on
ayt representé à VOSTRE MAJESTÉ, de quelle
importance est à son seruice, & au bien de son Estat
la resolution qu’on lui a conseillée de prendre ;
Cette consideration (Monseigneur) jointe au deuoir
auquel ma

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 231. Gondi, Jean-François Paul /... . A Nosseigneurs de Parlement. (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Voir aussi A_7_25.. Référence RIM : M1_2 ; cote locale : D_1_15. le 2014-12-19 13:26:20.

contre luy, ce qu’il sera tenu declarer
presentement, & ordonner qu’à la diligence dudit sieur
Procureur General, il sera incessamment procedé à l’instruction
& iugement du procez commencé contre ledit sieur Duc
de Beaufort, & ce pendant faire defences d’attenter aux personnes
& biens desdits sieurs Ducs de Vandosme & de Beaufort,
iusques à ce que par la Cour autrement en ait esté ordonné
& les mettre en la protection & sauue garde du Roy & de la
Cour, & vous ferez bien.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 232. Illescas, don Joseph d'... . VERITABLE HARANGVE FAITE A MESSIEVRS de la... (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Signature d'Illescas en page 6, puis signé et daté du 10 février 1649 au colophon. Voir aussi C_5_47. Référence RIM : M0_3936 ; cote locale : A_5_104. le 2014-10-12 10:57:56.

n’a pas voulu
s’accommoder auec ledit Cardinal pour
contribuer à l’oppression dudit Parlement, &
de la ville de Paris, mais est demeuré ioinct au
party d’Espagne. Cependant ie declare qu’il
y a desia 18. à 20. mil hommes qui s’assemble
sur la Frontiere, donnant parole qu’ils n’entreprendront
rien sur les terres du Roy tres-Chrestien,
ny sur les Places qui sont sur les
Frontieres; ce qu’on auroit peu faire dans le
mauuais estat, auquel elles se trouuent à present,
ne restans que 2. cens hommes dans Peronne,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 233. Illescas, don Joseph d'... . VERITABLE HARANGVE FAITE A MESSIEVRS de la... (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Signature d'Illescas en page 6, puis signé et daté du 10 février 1649 au colophon. Voir aussi C_5_47. Référence RIM : M0_3936 ; cote locale : A_5_104. le 2014-10-12 10:57:56.

DE CREDANCE DE
son Altesse L’Archiduc Leopold, sur laquelle
les propositions cy-dessus ont esté
faites. MESSIEVRS, Ie vous enuoye le porteur de cette lettre qui
vous dira de ma part ce que ie luy ay enchargé; Et ainsi ie vous prie de luy donner entier
foy & credance. Et sur ce ie prie Dieu, de
vous auoir Messieurs en sa sainte garde.  

Vostre affectionné seruiteur:
LEOPOLD DE GVILLAVME. De Bruxelles ce 10. Février 1649.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 234. Illescas, don Joseph d'... . VERITABLE HARANGVE FAITE A MESSIEVRS de la... (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Signature d'Illescas en page 6, puis signé et daté du 10 février 1649 au colophon. Voir aussi A_5_104. Référence RIM : M0_3936 ; cote locale : C_5_47. le 2014-10-12 10:55:37.

s’accommoder auec ledit Cardinal pour
contribuer à l’oppression dudit Parlement, &
de la ville de Paris, mais est demeuré ioinct au
party d’Espagne. Cependant ie declare qu’il
y a desia 18. à 20. mil hommes qui s’assemble
sur la Frontiere, donnant parole qu’ils n’entre
prendront rien sur les terres du Roy tres-Chrestien,
ny sur les Places qui sont sur les
Frontieres ; ce qu’on auroit peu faire dans le
mauuais estat, auquel elles se trouuent à present,
ne restans que 2. cens hommes dans Peronne,
autant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 235. Illescas, don Joseph d'... . VERITABLE HARANGVE FAITE A MESSIEVRS de la... (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Signature d'Illescas en page 6, puis signé et daté du 10 février 1649 au colophon. Voir aussi A_5_104. Référence RIM : M0_3936 ; cote locale : C_5_47. le 2014-10-12 10:55:37.

DE CREDANCE DE
son Altesse L’Archiduc Leopold, sur laquelle
les propositions cy-dessus ont esté
faites. MESSIEVRS, Ie vous enuoye le porteur de cette lettre qui
vous dira de ma part ce que ie luy ay enchargé ; Et ainsi ie vous prie de luy donner entier
foy & credance. Et sur ce ie prie Dieu, de
vous auoir Messieurs en sa sainte garde.  

Vostre affectionné seruiteur ;
LEOPOLD DE GVILLAVME. De Bruxelles ce 10. Février 1649.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 236. La petite Nichon [signé]. LETTRE DE LA PETITE NICHON DV MARAIS, A... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Datée du 26 janvier 1649 et signée au colophon. Voir aussi C_3_96. Référence RIM : M0_1940 ; cote locale : A_5_74. le 2014-05-24 16:24:45.

deuotion,
& à qui vous auez donné l’employ de faire
ioüer vostre artillerie. Mais vous deuez estre asseuré,
que ie n’auray iamais l’ame atteinte de ce vice
pour vous, à qui ie n’ay tesmoigné de l’amitié que
par interest, n’ayant point eu d’inclination veritable
pour vous, qui ne meritez pas que ie sois,   MONSIEVR, Vostre tres-humble, tres-obeissante, & tres-affectionnée
Seruante & Maistresse,
LA PETITE NICHON. A Paris ce 26. Ianuier 1649.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 237. Loret, Jean [?]. SIXIESME GAZETTE DV TEMPS. EN VERS... (1652) chez [s. n.] à Paris , 6 pages. Langue : français. Datée du 15 septembre 1652, au colophon. Partie 6 sur 8. Ensemble de B_18_23 à B_18_30.. Référence RIM : M0_1471 ; cote locale : B_18_28. le 2014-07-21 14:59:16.

PARIS, M. DC. LII. SIXIESME
GAZETTE
DV
TEMPS, A SON ALTESSE
MADAMOISELLE DE LONGVEVILLE  
Noble & genereuse Marie
J’ay l’ame tout à fait marrie,
Pour la sotte supercherie
Que me font des gens de voirie,
Mes vers sur le Pont-neuf on crie
O maudite raillerie,
Ha cela me met en furie,
Peste de leur Imprimerie,
Las ma veine est presque tarie
Par vn excez de fascherie,
O Princesse des Dieux cherie
Excusez ces vers ie

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 238. Loret, Jean [?]. SIXIESME GAZETTE DV TEMPS. EN VERS... (1652) chez [s. n.] à Paris , 6 pages. Langue : français. Datée du 15 septembre 1652, au colophon. Partie 6 sur 8. Ensemble de B_18_23 à B_18_30.. Référence RIM : M0_1471 ; cote locale : B_18_28. le 2014-07-21 14:59:16.

bagage,
Et peut estre eust fait dauantage,
Mais vn quidam fait comme vn Clerc
Passant prés l’Hostel de Schomberg
Dit que de Montbas les cohortes
N’auoient pas esté les plus fortes,
Que les Canons qu’on fit parler
Les firent bien-tost destaler,
Que leur funeste tintamarre
Leur fit vn effroyable escarre,
Et que durant ce grand fracas
Qui de corps morts faisoit des tas
Plusieurs braues bourgeois rentrerent
Et tres-vaillamment se sauuerent,
Fauorisez par le canon,
Les vns

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 239. Louis (XIV), De Guénégaud... . LETTRES DV ROY, ENVOYEES A MESSIEVRS les... (1652) chez Rocollet (Pierre), Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec privilège. Lettres datées des 18 et 19 octobre 1652 et signées en page 4, 5 et au colophon.. Référence RIM : M0_2283 ; cote locale : B_1_23. le 2014-06-22 05:22:44.
plus expresse: DONNÉ à Saint Germain en Laye
le dix-huictiéme iour d’Octobre mil six cens cinquante
deux  

Signé, LOVIS. Et plus bas DE GVENECAVD Et sur la suscription est escrit: A nos Tres-chers & bien amez les Preuost
des Marchands & Escheuins de nostre
bonne Ville de Paris.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 240. Louis (XIV), De Guénégaud... . LETTRES DV ROY, ESCRITES A MONSEIGNEVR LE... (1649) chez Ribot (veuve de Claude) à Paris , 6 pages. Langue : français. Avec permission. Première lettre signée et datée du 29 mars 1646 (coquille pour 1649) en page 5, la seconde du 30 mars 1649 et signée au colophon.. Référence RIM : M0_2280 ; cote locale : A_1_74. le 2014-06-22 07:50:14.

bien voulu vous faire cette Lettre: Par
l’auis de la Reyne Regente Madame ma Mere, pour vous
dire que vous ayez à donner les ordres necessaires pour la
continuation de ladite garde, iusques à ce que les choses
estans entierement pacifiées, l’on la puisse leuer sans qu’il en
arriue aucun inconuenient. Et la presente n’estant pour autre
fin, ie prie Dieu qu’il vous ait, MON COVSIN, en
sa saincte garde. Ecrit à sainct Germain en Laye le trentiéme
iour de Mars 1649. LOVIS. DEGVENEGAVD.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 241. N. [signé]. ADVIS IMPORTANT D’VN ABBÉ AV CARDINAL... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 19 pages. Langue : français. Signature au colophon.. Référence RIM : M0_516 ; cote locale : B_12_45. le 2014-11-29 15:21:07.

frontiere à ses habitans. Entrez, MONSEIGNEVR, dans cette pensée, & ne
doutez pas que vous ne fassiez à vostre vie vne honteuse
tache, & ne donniez à l’Histoire sujet de vous reprocher
que la continuation de vostre sejour en France, luy a
produit vn tout autre effet que celuy que vous deuiez
pretendre, & que pretendoit la Sagesse de Dieu qui vous
y auoit placé pour vn temps. Il semble que l’Estat de la
France soit de la nature de cette riuiere des Indes, en laquelle
s’il vient à tomber vne paille, son cours

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 242. N. [signé]. ADVIS IMPORTANT D’VN ABBÉ AV CARDINAL... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 19 pages. Langue : français. Signature au colophon.. Référence RIM : M0_516 ; cote locale : B_12_45. le 2014-11-29 15:21:07.

de son Siecle vn Siecle de felicité, son Peuple sur
qui il auoit déployé les thresors de ses bontez & de ses
merueilles cherche à le perdre: il ne se roidit point au
contraire par les vengeances: Il trauaille par les voyes les
plus douces à le ramener à son deuoir ; plus son cœur s’eschaufe
à leur amour, plus le leur s’enuenime contre luy; ils
le poursuiuent à mort, quoy qu’innocent, ils corrompent
vn des siens pour le leur liurer: quoy qu’il n’ignore pas
ce qui se passe, on ne le voit point se premunir contre les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 243. Piedmontel, Dom André... . LETTRE ENVOYEE PAR DOM ANDRÉ PIEDMONTEL... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 4 pages. Langue : français. Signée et datée du 8 juin 1649 au colophon. Voir aussi C_3_40. Référence RIM : M0_2233 ; cote locale : A_5_89. le 2014-06-15 01:06:55.

vouloir choisir ou dénommer quelque
place idoine, mesme hors du lieu de mon Gouuernement,
où ie pourrois trouuer vos Deputez & traicter
auec eux plus particulierement, & de bouche,
auec la sincerité & candeur de laquelle vostre Nation
a accoustumé de proceder, & que pourriez desirer
de celuy qui fait profession de vous tesmoigner
qu’il est veritablement,   MESSIEVRS, Vostre tres-humble &
obeyssant seruiteur, DOM ANDÉ PIEDMONTEL. A Nieuport le 8. Iuin 1649.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 244. Questier, Mathurin, dit... . SVITTE DV IOVRNAL POETIQVE DE LA GVERRE... (1649 [?]) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 12 de 13, pages numérotées de 89 à 104. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon.. Référence RIM : M0_1763 ; cote locale : C_4_38_12. le 2014-10-11 12:29:44.

bien qu’ils n’auoient pas enuie
De long-temps conseruer à ce Laquais la vie.
Le Sauetier auoit vne forme en son poing,
L’autre quatre plombeaux, afin d’atteindre loing.
Ainsi ces deux Voisins se monstrant valeureux,
Sont beaucoup, plus hardis que timides & peureux,
Qui voyant ce Laquais hors du Pont-Nostre-Dame,
Leur courage soudain dautant plus se r’emflâme,
Ils attaquent vaillans leur ennemy de front.
Le Sauetier luy jette son arme sur le front,
Cette arme que ie dis, ce n’estoit qu’vne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 245. R. N. F. [signé]. LES SOVHAITS DES BONS FRANÇOIS ENVOYEZ A... (1649) chez Remy (Veuve de Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_10_20. Référence RIM : M0_3701 ; cote locale : A_7_26. le 2014-02-26 15:31:09.

ils n’en desirent point qu’auparauant
cét article ne soit signé, dequoy ils vous supplient de
conjurer la Reine Regente de qui le zele & la pieté,
l’amour enuers sa Noblesse, & le soin au bien de son
peuple nous font esperer toute sorte de satisfactiõ, &
que tirant l’ordre du desordre elle prendra vn iuste
interest en nos plaintes qui seront changées en benedictions,
par la fauorable réponse que vous deuez
attendre d’elle: Ainsi soit-il.  

R. N. F.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 246. Sarasin, Jean-François [?]. COQ-A-L’ASNE OV, LETTRE BVRLESQVE DV SIEVR... (1649) chez Voiture (veuve et héritiers de) [?] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_2_40. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_797 ; cote locale : E_1_125. le 2014-10-26 16:03:58.

deputez
Aussi soumise, aussi ciuile
Que celle du haut Longueuille :
Et vous verrez de main en main
La Cour fort grosse à Sainct Germain,
En attendant, vaille que vaille,
Dites à cet homme qu’il s’en aille.  

ANAGRAMME PROPHETIQVE,
sur la sortie du Cardinal

IVLES MAZARIN.

SERA MIS AV LOIN. Lettres numerales dudit Anagramme, marquans l’année
de cette sortie.

M. VI. IL.

1649.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 247. Sarasin, Jean-François [?]. LE FRONDEVR BIEN INTENTIONNÉ AVX... (1651) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1451 ; cote locale : B_19_27. le 2014-07-31 15:46:59.

voulant
affermir vne ligue auec ce Ministre exilé comme il
vous a dit autrefois qu’il n’estoit plus Mazarin, mais
qu’il estoit Frondeur, vous luy rendiez le mesme
compliment, & que vous declariés publiquement
que vous aués cessé d’estre Frondeurs pour deuenir
Mazarins, afin que le Roy Maieur reconnoissant la
veritable situation des affaires de son Estat y remette
l’Ordre, & se laissant toucher aux cris des gens de
bien punisse les auteurs de tant de calamités.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 248. Sarasin, Jean-François [?]. LETTRE D’VN MARGVILLER DE PARIS, A SON... (1651) chez [s. n.] à Paris , 19 pages. Langue : français. Dans Choix II de Moreau. Référence RIM : M0_1885 ; cote locale : B_10_5. le 2014-07-31 15:47:35. de peur qu’il ne fut
le tesmoin de leurs factions & l’obstacle de toutes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 249. Anonyme. SVITTE DV SILENCE AV BOVT DV DOIGT. (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Partie 2. Voir aussi A_7_41 (partie 1), C_10_13 (partie 1), C_10_14 (partie 2) et D_1_41 (partie 1) . Référence RIM : M0_3674 ; cote locale : A_7_42. le 2016-05-02 01:03:49.

SVITTE DV
SILENCE
AV BOVT
DV

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 250. Anonyme. SVITTE DV SILENCE AV BOVT DV DOIGT. (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Partie 2. Voir aussi A_7_41 (partie 1), C_10_13 (partie 1), C_10_14 (partie 2) et D_1_41 (partie 1) . Référence RIM : M0_3674 ; cote locale : A_7_42. le 2016-05-02 01:03:49.

<head>SVITTE DV
SILENCE
AV BOVT
DV DOIGT.

SVITTE DV
SILENCE AV
BOVT DV DOIGT. Pausanias assure que dans le mesme Temple ou
Harpocrate Dieu du Silence estoit adoré, il y
auoit vn Autel basty de Marbre, de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 251. Bourbon-Condé,... . MANIFESTE DE MADAME LA DVCHESSE DE... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Bruxelles. Dans le Choix II de Moreau.. Référence RIM : M0_2363 ; cote locale : A_9_18. le 2016-08-11 07:16:54.

des
armes qu’on employe pour les faire reüssir, que desilant
les yeux de la Reyne, elle luy fera voir en quel
abysme de malheurs le Cardinal Mazarin tasche à la
precipiter, qu’elle detrompera Monsieur le Duc
d’Orleans des mauvais conseils qu’on luy donne, &
qu’elle fera enfin qu’un party si utile & si necessaire,
que celuy de la liberté & de la Paix, sera generalement
soustenu par les gens de bien, que je sçay qu’il en sera
generalement approuvé.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 252. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE MANIFESTE DE L’AVTHEVR, QVI A COMPOSÉ... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 21 pages. Langue : français. Titre avec coquille: "CODÉ" pour "CONDÉ" (orthographe correcte en titre intérieur, page 3). Les deux dernières pages sont manquantes.. Référence RIM : M0_2355 ; cote locale : B_6_12. le 2016-08-16 14:37:52. de ses seules inclinations. Ces foibles cerueaux raisonnent de la sorte
& disent que Monseigneur le Prince ne peut
donner le branle à tous les mouuements de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 253. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE MANIFESTE DE L’AVTHEVR, QVI A COMPOSÉ... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 21 pages. Langue : français. Titre avec coquille: "CODÉ" pour "CONDÉ" (orthographe correcte en titre intérieur, page 3). Les deux dernières pages sont manquantes.. Référence RIM : M0_2355 ; cote locale : B_6_12. le 2016-08-16 14:37:52. de ses seules inclinations. Ces foibles cerueaux raisonnent de la sorte
& disent que Monseigneur le Prince ne peut
donner le branle à tous les mouuements de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 254. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE MANIFESTE DE L’AVTHEVR, QVI A COMPOSÉ... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 21 pages. Langue : français. Titre avec coquille: "CODÉ" pour "CONDÉ" (orthographe correcte en titre intérieur, page 3). Les deux dernières pages sont manquantes.. Référence RIM : M0_2355 ; cote locale : B_6_12. le 2016-08-16 14:37:52. de ses seules inclinations. Ces foibles cerueaux raisonnent de la sorte
& disent que Monseigneur le Prince ne peut
donner le branle à tous les mouuements de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 255. Le Dru, Nicolas [signé] =... . LETTRE A MONSIEVR LE CARDINAL, BVRLESQVE. (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 19 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi D_2_24. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_1813 ; cote locale : C_4_40. le 2016-07-30 14:25:18.

fois,
Se retirant de cette Ville
Pour sauuer l’Homme de Sicile,
Dont bien luy prit ; & que Paris
Fut assiegé sans estre pris.  

FIN. SCAZON.  
Non damna damnis ; Bella, nonlicet bellis,
Referre ; pacem optare, prodolis, præstat,
Si, Christianœ, quid valet fides, legis.
Ciet tumultus, Iulius, vetans pacem ;
Me, optare mortem, Iulio, putas ? Nolim :
Sedet tumultus, & Quiescat in pace.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 256. Anonyme. AGREABLE CONFERENCE DE DEVX PAISANS DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : patois. Partie 1. Voir aussi C_1_21 (partie 2), C_1_22 (partie 3), C_1_23 (partie 4), C_1_24 (partie 5) et E_1_117 (partie 4). Référence RIM : M0_54 ; cote locale : C_1_20. le 2017-08-18 12:57:53. >

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 257. Anonyme. AGREABLE CONFERENCE DE DEVX PAISANS DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : patois. Partie 1. Voir aussi C_1_21 (partie 2), C_1_22 (partie 3), C_1_23 (partie 4), C_1_24 (partie 5) et E_1_117 (partie 4). Référence RIM : M0_54 ; cote locale : C_1_20. le 2017-08-18 12:57:53. > arinades">

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 258. Anonyme. AGREABLE CONFERENCE DE DEVX PAISANS DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : patois. Partie 1. Voir aussi C_1_21 (partie 2), C_1_22 (partie 3), C_1_23 (partie 4), C_1_24 (partie 5) et E_1_117 (partie 4). Référence RIM : M0_54 ; cote locale : C_1_20. le 2017-08-18 12:57:53.

Sion, par ma figuette, y gnyauon laissé ne fric ne frac ; ce
guieble de Laueman, cé ladre de Polacre, auon mangé iusqu’aux
tripe de nout asne qui auet le farcin, & si encor ce fu vn
Vanredy. Piarot. Ie m’atten que son dé Mahomitan ; quer ardé y se bouton à
table san dire Benedicité, & beuuan tou dan vn auge queme dé
couchon ; y larient bon beroin dalé au Caticheume à Maistre
Ian nout Cuzé, quer y ne sçauan pas leu patinoutre en Françoy ;
ie ne sçay quest leu maistre, mai y n’est guiere ban morigené,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 259. Anonyme. LA CENSVRE ET L’ANTIDOTE DE QVELQVES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_672 ; cote locale : B_9_23. le 2017-11-29 07:48:03.

la dignité de l’action ; mais aussi pour
noircir le crime, mesme dans le sommet de la grandeur, distinguant
l’œuure de la personne.   Ce n’est pas encore mon dessein d’entrer en la discution du
combat, qui fournit la matiere à cette lice ; non pas mesme
>
d’effleurer legerement le détail de ce spectacle, ny aussi de
prés, ny de loin toucher l’Autheur qui en fait le recit ; mais
seulement d’abatre l’Idole qu’il encense, & de terrasser l’impieté
qu’il establit. Enfin i’entends parler à des esprits

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 260. Anonyme. LA REFVTATION DES ARTICLES DE PAIX, QVI ONT... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 4 pages. Langue : français. La page de titre porte fautivement la mention de l'année 1648. L'édition précède les événements relatés... Selon Moreau, c'est une réédition antidatée.. Référence RIM : M0_3069 ; cote locale : C_9_20. le 2017-06-29 08:57:48.

que iamais. En effet, ils ne se peuuent ny receuoir,
ny executer, à moins que nous voulions nous sousmettre
à des conditions honteuses, & indignes d’vn cœur
vrayement François, & nous rendre esclaues d’vn perfide
Estranger, qui n’estant né que pour obeyr par vne ambition
naturelle aux Italiens veut commander à vn Royaume
Vainqueur des Nations, & à vn Peuple qui ayme trop
la liberté pour estre gourmandé en ses actions : Non, non,
les François passeroient pour les plus lasches du monde
s’ils obseruoient des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 261. Anonyme. LE BRANSLE MAZARIN, Dansé au souper de... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_14_51. Dans le Choix I de Moreau.. Référence RIM : M0_605 ; cote locale : A_3_18. le 2017-06-29 08:17:46.

du Iars, Monsieur
Bautru & quelques autres qu’on ne pust nommer,
Monsieur de Beaufort ayant recognu que sa cabale
estoit là, monte fort froidement accompagné de Monsieur le Duc de Retz, de Monsieur de la Motte
Houdancour, & de quelques autres Seigneurs
de marque. Entrez qu’ils furent dans la chambre,
Monsieur de Beaufort & les autres salüerent la
compagnie du costé qu’estoit assis Monsieur de
Candale, & à l’autre on remarqua que quatre ou
cinq ne se mirent point dans leur deuoir: cela ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 262. Anonyme. LE MERCVRE DE LA COVR, CONTENANT Le Combat... (1652) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français, latin, italien. Partie 4 sur 5. Ensemble de B_18_1 à B_18_5. Dans Choix II de Moreau (extrait).. Référence RIM : M0_2452 ; cote locale : B_18_4. le 2017-06-29 13:49:43.

seroit Fondeur, mais il ayme encore
mieux que vous subsistiez, que le Prince vienne
à bout de ses entreprises : faites courir le bruit que le
Roy vous veut esloigner, mais qu’il se veut seruir
dudit Cardinal de Rets en vostre place, vous verrez
comme le Prince accordera tout ce que nous
demanderons, & vous vous rappatrierez auec luy,
car il aimera mieux auoir à faire à vous qu’à luy,
c’est à faire à se tenir sur ses gardes. Maz. Vous auez frappé au but, & c’est bien aussi
mon auis, il y faut trauailler.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 263. Scarron, Paul [?]. LA MAZARINADE (1651) chez [s. n.] à Paris [?] , 12 pages. Langue : français. Sur la copie imprimée à Bruxelles. Voir aussi C_11_7 et B_13_62. Dans le Choix II de Moreau.. Référence RIM : M0_2436 ; cote locale : D_1_38. le 2017-06-29 13:02:09.


Au lieu des vertus Cardinales
Tu n’as rien que les Animales,
Le vain orgueil d’vn Pantalon,
Et tu n’es qu’vn franc Estelon,
Vn vieil Rodrigue anté sur bardache,
Et par dessus tout vn gauache,
Ton esprit esprit de Bredichon
Pour quelque froide allusion,
Que par hazard il à sceu faire
Dont on a faict vn grand mystere,
Ta fait, mais ie ne scait comment
Succeder à feu Maistre Armant.
Ha ne tranche plus du Ministre
Tu n’estois né que pour le Cistre :
Mais la Fortune, & bonne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 264. Scarron, Paul [?]. LA MAZARINADE (1651) chez [s. n.] à Paris [?] , 14 pages. Langue : français. Sur la copie imprimée à Bruxelles. Voir aussi B_13_62 et D_1_38. Dans le Choix II de Moreau.. Référence RIM : M0_2436 ; cote locale : C_11_7. le 2017-06-29 13:01:40.


Au lieu des vertus Cardinales
Tu n’as rien que les Animales,
Le Vain orgueil d’vn Pantaleon,
Et tu n’es qu’vn frano Estelon,
Vn vieil Bougre anté sur bardache,
Et par dessus tout, vn Gauache.
Ton esprit, esprit de coyon
Pour quelque froide allusion
Que par hazard il a sçeu faire
Dont on a fait vn grand ministere,
Ta fait mais ie me sçay comment
Succeder à feu Maistre Armant.
Ha ne tranche plus du Ministre
Tu n’estois né que pour le Cistre :
Mais la Fortune, en bonne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 265. Scarron, Paul [?]. LA MAZARINADE (1651) chez [s. n.] à Paris [?] , 14 pages. Langue : français. Sur la copie imprimée à Bruxelles. Voir aussi C_11_7 et D_1_38. Dans le Choix II de Moreau.. Référence RIM : M0_2436 ; cote locale : B_13_62. le 2017-06-29 13:02:39.


Au lieu des vertus Cardinales
Tu n’as rien que les Animales,
Le Vain orgueil d’vn Pantaleon,
Et tu n’es qu’vn franc Estelon,
Vn vieil Bougre ante sur bardache,
Et par-dessus tout, vn Gauache.
Ton esprit, esprit de coyon
Pour quelque froide allusion
Que par hazard il a sçeu faire
Dont on a fait vn grand ministere,
Ta fait, mais ie ne sçay comment
Succeder à feu Maistre Armant.
Ha ne tranche plus du Ministre
Tu n’estois né que pour le Cistre :
Mais la Fortune, en bonne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 266. Verderonne, M. de [?]. AGREABLE RECIT DE CE QVI S’EST PASSÉ AVX... (1649) chez Bessin (Nicolas) à Paris , 24 pages. Langue : français. Dans Choix I de Moreau. Pièce 46 des 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_56 ; cote locale : C_8_42. le 2017-06-27 09:21:15.

trempée,
Dont il occit vn Crocheteur
Qui n’estoit là que spectateur,
Excitant sur, luy mainte pierre,
Qui pensa le ietter à terre,
Et d’Ortis arriuant soudain
Prit le Chancelier par la main,
Que la Cronique medisante
Dit, qu’il auoit froide & tremblante,
Et ce grand Ministre d’nstat
Eschappé de cet attentat,
Crainte de pareille bourasque
Auec la vitesse d’vn basque,
Alla chercher sa seureté
Au Palais de sa Majesté.
La fuite de cette heure extreme

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3