[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(370 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "Roüen" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 201. Mengau, Jacques. SECOND ADVERTISSEMENT A MESSIEVRS LES... (1651 [?]) chez Bouchet (J.) à Paris , 24 pages. Langue : français. Extrait du privilège (mentionnant le nom de l'auteur) du roi en page 2. Partie 2. Référence RIM : M0_446 ; cote locale : D_1_37. le 2013-03-03 18:36:39.

& de la Rochelle, s’vniront
ensemble, pour s’opposer aux Anglois, lesquels
joints auec les Flamens, les repousseront jusques bien
prés de Roüane. C’est ce que l’Oracle à remarqué
dans la Centurie troisiesme quatrain neufiesme.    
Bordeaux, Roüen & la Rochelle ioints,
Tiendront autour la grand Mer Oceane,
Anglois, Bretons, & les Flamans conioints,
Les chasseront iusques au prés de Roüane.   Ce quatrain estant de soy assez intellible, nous ne
nous y arresterons pas ayant à faire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 202. Questier, Mathurin, dit... . SVITTE DV IOVRNAL POETIQVE DE LA GVERRE... (1649) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Partie 9 de 13, pages numérotées de 65 à 72. Sans page de titre. Informations éditoriales et date au colophon.. Référence RIM : M0_1763 ; cote locale : C_4_38_09. le 2013-08-30 10:04:00.

& bien garnies,
Outre plus, il auoit ce fameux Regiment
De Bourgongne qui sçait s’acquitter dignement
De sa charge ; & aussi vn peu d’artillerie,
A celle fin de mieux former la pillerie.
Ce Prince aduetty de ces preparatifs,
Fist sortir de Roüen, sans sçauoir les motifs
De son soudain despart ; car de l’Infanterie
Cinq mil hommes auoit. Pour de Caualerie
Trois mille seulement : faisant courir le bruict,
Que c’est Pont eau-de-mer qui tout seul luy nuyt :
Qu’il le va assieger, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 203. Questier, Mathurin, dit... . SVITTE DV IOVRNAL POETIQVE DE LA GVERRE... (1649 [?]) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Partie 3 de 13, pages numérotées de 17 à 24. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon.. Référence RIM : M0_1763 ; cote locale : C_4_38_03. le 2013-08-30 10:07:35.

repousser les Cohortes puissantes
De nos fieres ennemis, qui rauagent par tout,
Et qui de leurs desseins ne viendront pas à bout.    
Aussi-tost le bruict vint du Comte de Harcourt,
Que dans le Pont de l’Arche on le tenoit de court
Que Roüen n’auoit voulu luy donner audience
Dedans son Parlement, ny ancune seance.    
Vn peu apres cecy, Monsieur de Longue-ville
Auec des Caualliers sortit de cette Ville,
Exprés pour s’asseurer des places & du Pays
De Normandie, qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 204. Questier, Mathurin, dit... . SVITTE DV IOVRNAL POETIQVE DE LA GVERRE... (1649) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Partie 11 de 13, pages numérotées de 81 à 88. Sans page de titre. Informations éditoriales et date au colophon.. Référence RIM : M0_1763 ; cote locale : C_4_38_11. le 2013-08-30 09:52:37.


Mais de les tourmenter on n’eust aucune enuie ;
Seulement on leur prit plusieurs Commissions,
Qui firent descouurir ceux de leurs factions.    
En ce temps l’on apprit qu’à sainct Germain en Laye,
Messieurs les Deputez que Roüen y enuoye,
Y estoient arriuez, auecque du renfort,
Afin de terminer & de briser l’effort
Martial, menassant nos plus belles Prouinces ;
Plaçant l’inimitié au milieu de nos Princes.
Là ils ont remonstré qu’vn mauuais Ministere,
Pouuoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 205. Questier, Mathurin, dit... . SVITTE DV IOVRNAL POETIQVE DE LA GVERRE... (1649) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Partie 11 de 13, pages numérotées de 81 à 88. Sans page de titre. Informations éditoriales et date au colophon.. Référence RIM : M0_1763 ; cote locale : C_4_38_11. le 2013-08-30 09:52:37.

Har-Fleur.
Et sans se preualoir de cette occasion :
Ils vont assieger sans apprehension,
Vn Chasteau beau & fort, du Sieur Fontaine Martel,
Qui n’auoit pas preueu à vn accident tel,
Cinq pieces de Canon furent pris dans la place ;
Et puis dedans Roüen menées de bonne grace.
Cela nous resioüyt icy tres amplement ;
Car on s’entretenoit en ce lieu simplement,
De ce qui se passoit, dedans la Conferance ;
Mais on ne disoit rien qu’auec reuerance.    
Cependant à Paris on renforce

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 206. Rozard,?. L’ARRIVEE DV COVRIER EXTRAORDINAIRE DES... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_392 ; cote locale : C_1_43. le 2013-02-02 08:46:49.

la France de son oppresseur & Tyran, les enfans à peine
ont-il l’aage de la raison, qu’ils souhaittent les mesmes
aduantages, n’y ayant aucun genre humain, qui
égale celuy de défendre leur vie, leur liberté, & leurs
biens. On fabrique des armes dans Roüen par où i’ay repassé,
on dispose des munitions, on dépesche les troupes
pour nous secourir, qui viennent de toutes parts,
par l’entremise de cét Auguste, tres genereux, & tres
prudent Prince, Monseigneur de Longueuille, qui a
fait vn Corps d’armée, qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 207. Saint-Julien,? [?]. LE COVRRIER BVRLESQVE DE LA GVERRE DE PARIS,... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Anuers, "Et se vend à Paris, au Palais". Partie 1. Voir aussi A_9_9 (partie 1). Dans Choix II de Moreau. Référence RIM : M0_814 ; cote locale : D_1_14. le 2013-07-22 15:47:33. sser Roüen

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 208. Saint-Julien,? [?]. LE COVRRIER BVRLESQVE DE LA GVERRE DE PARIS,... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Anuers, "Et se vend à Paris, au Palais". Partie 1. Voir aussi A_9_9 (partie 1). Dans Choix II de Moreau. Référence RIM : M0_814 ; cote locale : D_1_14. le 2013-07-22 15:47:33. sser Roüen tel qu’il est
Deffendre seul son interest ;
Et qu’ailleurs dresseroit sa marche
Harcourt qui vint au Pont de l’Arche
Monté sur vn cheual Roüen,
Sans auoir entré dans Roüen.   20 Ian.  
Des ce iour pour la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 209. Saint-Julien,? [?]. LE COVRRIER BVRLESQVE DE LA GVERRE DE PARIS,... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Anuers, "Et se vend à Paris, au Palais". Partie 1. Voir aussi A_9_9 (partie 1). Dans Choix II de Moreau. Référence RIM : M0_814 ; cote locale : D_1_14. le 2013-07-22 15:47:33. sser Roüen tel qu’il est
Deffendre seul son interest ;
Et qu’ailleurs dresseroit sa marche
Harcourt qui vint au Pont de l’Arche
Monté sur vn cheual Roüen,
Sans auoir entré dans Roüen.   20 Ian.  
Des ce iour pour la Normandie,
Terre belliqueuse & hardie,
Le grand Longueville quitta
Paris, qui fort le regretta
La Cour fit deux Arrests en suite,
Dont l’vn porte

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 210. Saint-Julien,? [?]. LE COVRRIER BVRLESQVE DE LA GVERRE DE PARIS,... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Anuers, "Et se vend à Paris, au Palais". Partie 1. Voir aussi A_9_9 (partie 1). Dans Choix II de Moreau. Référence RIM : M0_814 ; cote locale : D_1_14. le 2013-07-22 15:47:33. sser Roüen tel qu’il est
Deffendre seul son interest ;
Et qu’ailleurs dresseroit sa marche
Harcourt qui vint au Pont de l’Arche
Monté sur vn cheual Roüen,
Sans auoir entré dans Roüen.   20 Ian.  
Des ce iour pour la Normandie,
Terre belliqueuse & hardie,
Le grand Longueville quitta
Paris, qui fort le regretta
La Cour fit deux Arrests en suite,
Dont l’vn porte que sur la fuite
De beaucoup de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 211. Saint-Julien,? [?]. LE COVRRIER BVRLESQVE DE LA GVERRE DE PARIS,... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Anuers, "Et se vend à Paris, au Palais". Partie 1. Voir aussi A_9_9 (partie 1). Dans Choix II de Moreau. Référence RIM : M0_814 ; cote locale : D_1_14. le 2013-07-22 15:47:33.

casser la teste
Tant il pressa sa pauure beste,
On l’auoit fait partir expres,
Parce que le grand Duc de Rets
Auoit dit Nous sommes deux mille,
Bon iour Monsieur de Longueville,
Ie ne vous ay veu de cet an,
Et cela fut dit dans Rouen.    
Le iour d’apres en l’assemblée,
De diuers soucis accablée
Sçauoir si l’on contineroit
Comme la Reine desiroit
Nostre trefve en son agonie,
Conclut toute la compagnie
qu’elle auroit liberalement
Vingt

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 212. Saint-Julien,? [?]. LE COVRRIER BVRLESQVE DE LA GVERRE DE PARIS,... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Anvers; "Et se vend à Paris, au Palais". Partie 1. Voir aussi D_1_14 (partie 1). Dans Choix II de Moreau.. Référence RIM : M0_814 ; cote locale : A_9_9. le 2013-07-22 15:50:23.


Gagna les gorets auec ioye
Que ces animaux par leurs cris
Firent connoistre à tout Paris.   19. Ian.  
Le Mercredy le vingt, nous sceusmes
Par deux lettres que nous receusmes,
Que le vaillant Comte d’Harcourt
Deuant Roüen demeura court,
Bien qu’aux portes de cette ville
Il iurast comme tous les mille :
Cependant que ce Parlement
Ordonna d’vn consentement
Qu’on priroit la Reine Regente
D’estre si bonne & complaisante
De laisser Roüen tel qu’il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 213. Saint-Julien,? [?]. LE COVRRIER BVRLESQVE DE LA GVERRE DE PARIS,... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Anvers; "Et se vend à Paris, au Palais". Partie 1. Voir aussi D_1_14 (partie 1). Dans Choix II de Moreau.. Référence RIM : M0_814 ; cote locale : A_9_9. le 2013-07-22 15:50:23.


Deuant Roüen demeura court,
Bien qu’aux portes de cette ville
Il iurast comme tous les mille :
Cependant que ce Parlement
Ordonna d’vn consentement
Qu’on priroit la Reine Regente
D’estre si bonne & complaisante
De laisser Roüen tel qu’il est
Deffendre seul son interest ;
Et qu’ailleurs dresseroit sa marche
Harcourt, qui vint au Pont de l’Arche
Monté sur vn cheual Roüen,
Sans auoir entré dans Roüen.   20. Ian.  
Dés ce iour pour la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 214. Saint-Julien,? [?]. LE COVRRIER BVRLESQVE DE LA GVERRE DE PARIS,... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Anvers; "Et se vend à Paris, au Palais". Partie 1. Voir aussi D_1_14 (partie 1). Dans Choix II de Moreau.. Référence RIM : M0_814 ; cote locale : A_9_9. le 2013-07-22 15:50:23.

consentement
Qu’on priroit la Reine Regente
D’estre si bonne & complaisante
De laisser Roüen tel qu’il est
Deffendre seul son interest ;
Et qu’ailleurs dresseroit sa marche
Harcourt, qui vint au Pont de l’Arche
Monté sur vn cheual Roüen,
Sans auoir entré dans Roüen.   20. Ian.  
Dés ce iour pour la Normandie,
Terre belliqueuse & hardie,
Le grand Longue ville quitta
Paris, qui fort le regretta :
La Cour fit deux Arrests en suitte,
Dont l’vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 215. Saint-Julien,? [?]. LE COVRRIER BVRLESQVE DE LA GVERRE DE PARIS,... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Anvers; "Et se vend à Paris, au Palais". Partie 1. Voir aussi D_1_14 (partie 1). Dans Choix II de Moreau.. Référence RIM : M0_814 ; cote locale : A_9_9. le 2013-07-22 15:50:23.

la Reine Regente
D’estre si bonne & complaisante
De laisser Roüen tel qu’il est
Deffendre seul son interest ;
Et qu’ailleurs dresseroit sa marche
Harcourt, qui vint au Pont de l’Arche
Monté sur vn cheual Roüen,
Sans auoir entré dans Roüen.   20. Ian.  
Dés ce iour pour la Normandie,
Terre belliqueuse & hardie,
Le grand Longue ville quitta
Paris, qui fort le regretta :
La Cour fit deux Arrests en suitte,
Dont l’vn porte que sur la fuitte
De

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 216. Saint-Julien,? [?]. LE COVRRIER BVRLESQVE DE LA GVERRE DE PARIS,... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Anvers; "Et se vend à Paris, au Palais". Partie 1. Voir aussi D_1_14 (partie 1). Dans Choix II de Moreau.. Référence RIM : M0_814 ; cote locale : A_9_9. le 2013-07-22 15:50:23.

casser la teste
Tant il pressa sa pauure beste.
On l’auoit fait partir expres,
Parce que le grand Duc de Rets
Auoit dit, Nous sommes deux mille,
Bon iour Monsieur de Longueville,
Ie ne vous ay veu de cet an,
Et cela fut dit dans Roüen.    
Le iour d’apres en l’assemblée,
De diuers soucis accablée
Sçauoir si l’on continueroit
Comme la Reine desiroit
Nostre trefue en son agonie,
Conclut toute la compagnie
Qu’elle auroit liberalement
Vingt

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 217. Saint-Julien,? [?]. LE DIXIESME COVRRIER FRANCOIS, TRADVIT... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 12 pages. Langue : français. Partie 10 de 12. Voir Pièces de C_2_42_01 à C_2_42_12. Référence RIM : M0_2848 ; cote locale : C_2_42_10. Texte édité par Site Admin le 2013-02-12 14:43:11.

Maure en mesme temps
Partit de Paris auec l’acte,
Qu’aucun de nos Chefs ne retracte,
Pour le donner aux Deputez,
Auec nouueaux ordres portez
De faire vne eternelle instance,
Pour l’exil de son Eminence.    
De Rouën nous auons aduis
Que le Parlement du pays
Auec le Duc de Longueuille
A nommé seize de la ville
Pour le pourparler de Ruel,
Ayant pouuoir perpetuel
De traitter de toutes affaires
Bref des Plenipotentiaires,
Qui sont desia sur le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 218. Saint-Julien,? [?]. LE DOVZIESME COVRRIER FRANCOIS, TRADVIT... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 10 pages. Langue : français. Partie 12 de 12. Voir Pièces de C_2_42_01 à C_2_42_12. Référence RIM : M0_2848 ; cote locale : C_2_42_12. le 2013-02-12 14:47:14.

d’honneur
Et de Dunquerque Gouuerneur
A piteusement renuoyée
Hors la place, de pleurs noyée
Pour la prison de son espoux,
Qui perdit, œil, bras, pied pour nous.
Or ce mesme iour firent gille
Les prisonniers de la Bastille.
Autre aduis de Roüen venu,
Dit que Matignon si cognu
Est allé ioindre en cette Ville
Monsieur le Duc de Longueuille.    
Ce mesme iour furent payez
Nos soudarts & licentiez,
Ayant fait monstre generalle,
Sauf à sa Majesté Royalle

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 219. Saint-Julien,? [?]. LE NEVFIESME COVRRIER FRANCOIS, TRADVIT... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 11 pages. Langue : français. Partie 9 de 12. Voir Pièces de C_2_42_01 à C_2_42_12. Référence RIM : M0_2848 ; cote locale : C_2_42_09. le 2013-02-12 14:41:14.

seroit siegé
Dreux qui se tenoit sur ses gardes
Veu que neuf Enseignes des Gardes
Et le Regiment Bourguignon
Luy pouuoient porter ce guignon :
Trouppes qui ioignoient ledit Comte,
Auec de bons canons de fonte,
Que ce beau-frere de Conty
De Roüen bien viste est party
Pour le secours de cette place,
Ce qu’il fit par cette fallace,
Il auoit huict à neuf milliers
Tant fantassins que caualiers
Il mit sur l’eau l’artillerie
Et par cette supercherie
Harcour crût la voyant ramer,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 220. Saint-Julien,? [?]. LE NEVFIESME COVRRIER FRANCOIS, TRADVIT... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 11 pages. Langue : français. Partie 9 de 12. Voir Pièces de C_2_42_01 à C_2_42_12. Référence RIM : M0_2848 ; cote locale : C_2_42_09. le 2013-02-12 14:41:14.


La secourut selon ses vœux,
Et trompa bien ces pauures haires,
Car tirant huict cents mousquetaires
Et quatre cents cheuaux de nuit
Ce qui pour cette place duit
Les nostres partirent & furent
Receus à Dreux qu’ils secoururent,
Le Duc à Roüen de retour.    
Ieudy de Mars vnziesme iour
Le Parlement regla la taxe
Faite à Paris & non en Saxe
Pour entretenir le soudart,
Auec rabais aux vns d’vn quart,
Ordonnant pourtant que les drosles
Qui seront

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 221. Saint-Julien,? [?]. LE QVATRIESME COVRRIER FRANÇOIS, TRADVIT... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 4 de 12. Voir Pièces de C_2_42_01 à C_2_42_12. Référence RIM : M0_2848 ; cote locale : C_2_42_04. Texte édité par Patrick Rebollar le 2013-02-12 14:25:25.

Normand,
On l’inuite à faire le mesme
Et fulminer vn anatheme
Contre l’homme Sicilien
Tel qu’a fait le Parisien.    
L’on fit lecture à l’Audience
Des trois Arrests de consequence
Que Myron auoit apportez
Et que Rouën auoit dictez
Deuant le Duc de Longueuille
Le Gouuerneur de cette ville,
Et de la Prouince au Pommier,
L’vn est du vingt-sept de Ianuier
Portant que cette Cour annulle
Tous les Edicts, & tient pour nulle
L’inique Declaration
Par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 222. Saint-Julien,? [?]. LE SECOND COVRRIER FRANÇOIS, TRADVIT... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 12 pages. Langue : français. Partie 2 de 12. Voir Pièces de C_2_42_01 à C_2_42_12. Référence RIM : M0_2848 ; cote locale : C_2_42_02. le 2013-02-12 14:20:34.

au Conuent des Chartreux
Hors des faux-bourgs de cette Ville,
Et de deuenir plus tranquille
Cependant que ce Parlement
Ordonna d’vn consentement
Qu’on prieroit la Reine Regente
D’estre si bonne & complaisante
De laisser Roüen tel qu’il est
Deffendre seul son interest :
Sans receuoir de la milice
Pour estre pleine de malice :
Que le Bourgeois se gardera
Et qu’audit Sieur Comte il plaira
De dresser autre part sa marche
Si bien qu’il vint au Pont de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 223. Saint-Julien,? [?]. LE SECOND COVRRIER FRANÇOIS, TRADVIT... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 12 pages. Langue : français. Partie 2 de 12. Voir Pièces de C_2_42_01 à C_2_42_12. Référence RIM : M0_2848 ; cote locale : C_2_42_02. le 2013-02-12 14:20:34.


Deffendre seul son interest :
Sans receuoir de la milice
Pour estre pleine de malice :
Que le Bourgeois se gardera
Et qu’audit Sieur Comte il plaira
De dresser autre part sa marche
Si bien qu’il vint au Pont de Larche
Monté sur vn cheual roüen
Sans auoir entré dans Roüen,
A deux postes de cette Ville.    
Ce iour Monsieur de Longueuille
Partit escorté de Paris
Par des Caualiers aguerris,
Pour conseruer la Normandie
Terre belliqueuse & hardie
Qui nous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 224. Saint-Julien,? [?]. LE SECOND COVRRIER FRANÇOIS, TRADVIT... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 12 pages. Langue : français. Partie 2 de 12. Voir Pièces de C_2_42_01 à C_2_42_12. Référence RIM : M0_2848 ; cote locale : C_2_42_02. le 2013-02-12 14:20:34.


Sans receuoir de la milice
Pour estre pleine de malice :
Que le Bourgeois se gardera
Et qu’audit Sieur Comte il plaira
De dresser autre part sa marche
Si bien qu’il vint au Pont de Larche
Monté sur vn cheual roüen
Sans auoir entré dans Roüen,
A deux postes de cette Ville.    
Ce iour Monsieur de Longueuille
Partit escorté de Paris
Par des Caualiers aguerris,
Pour conseruer la Normandie
Terre belliqueuse & hardie
Qui nous promet en peu de iours
Vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 225. Saint-Julien,? [?]. LE SEPTIESME COVRRIER FRANCOIS, TRADVIT... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 10 pages. Langue : français. Partie 7 de 12. Voir Pièces de C_2_42_01 à C_2_42_12. Référence RIM : M0_2848 ; cote locale : C_2_42_07. le 2013-02-12 14:30:26.

canne
Monsieur le President Thoré
Ie n’en suis pas bien asseuré,
Mais il en sçait quelque nouuelle
Ce bruit ne fut qu’vn estincelle.   On le voulut ietter en
l’eau cette iournée.  
Le Lundy de Mars iour premier
De Roüen il nous vient Courrier
Disant que le grand Longueuille
De caualliers auoit deux mille
Et plus de cinq mille pietons,
Sans tous ceux que nous ne contons
Qui sont douze cent Gentils-hommes
Qu’a fourny ce païs aux pommes,
Et qui seroient desia

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 226. Saint-Julien,? [?]. LE SEPTIESME COVRRIER FRANCOIS, TRADVIT... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 10 pages. Langue : français. Partie 7 de 12. Voir Pièces de C_2_42_01 à C_2_42_12. Référence RIM : M0_2848 ; cote locale : C_2_42_07. le 2013-02-12 14:30:26.


Monsieur le President Thoré
Ie n’en suis pas bien asseuré,
Mais il en sçait quelque nouuelle
Ce bruit ne fut qu’vn estincelle.   On le voulut ietter en
l’eau cette iournée.  
Le Lundy de Mars iour premier
De Roüen il nous vient Courrier
Disant que le grand Longueuille
De caualliers auoit deux mille
Et plus de cinq mille pietons,
Sans tous ceux que nous ne contons
Qui sont douze cent Gentils-hommes
Qu’a fourny ce païs aux pommes,
Et qui seroient desia

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 227. Saint-Julien,? [?]. LE SIXIESME COVRRIER FRANCOIS, TRADVIT... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 12 pages. Langue : français. Partie 6 de 12. Voir Pièces de C_2_42_01 à C_2_42_12. Référence RIM : M0_2848 ; cote locale : C_2_42_06. le 2013-02-12 14:29:06.

d’vne hauteur
Qu’il ne se peut pas dauantage,
Vangeant ainsi, par le carnage
De six vingt tuez sur le champ
Leur ancien Mestre de camp,
Soixante prisonniers resterent,
Les autres le taillis happerent.    
De Rouen il nous est mandé
Que le beau-frere de Condé
Longueuille l’inébranlable
Refuse d’estre Connestable :
Que son cœur est tousiours esgal
Quoy que tante le Cardinal
Qui croit le pouuoir par cet offre
Remuer comme on fait vn coffre,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 228. Saint-Julien,? [?]. LE TROISIESME COVRRIER FRANÇOIS, TRADVIT... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 3 de 12. Voir Pièces de C_2_42_01 à C_2_42_12. Référence RIM : M0_2848 ; cote locale : C_2_42_03. Texte édité par Site Admin le 2013-02-12 14:22:39.

ceux qui les porteront,
Sur peine de payer d’amande
Cinq cens liures, somme assez grande :
Sur mesme peine on leur enioint
D’en prendre & n’en refuser point
Et de cette taxe susdite
Ne rabattre pas vne pite.    
De Roüen aduis est venu
Aduis qui n’est pas sogrenu
Comme tant depuis six sepmaines,
Sçauoir que ces Cours Souueraines
Et ses principaux Officiers
Auoient depesché des Courriers
Vers leurs Majestez Tres-Chrestiennes
Portans leurs treshumbles

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 229. Saint-Julien,? [?]. LE TROISIESME COVRRIER FRANÇOIS, TRADVIT... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 3 de 12. Voir Pièces de C_2_42_01 à C_2_42_12. Référence RIM : M0_2848 ; cote locale : C_2_42_03. Texte édité par Site Admin le 2013-02-12 14:22:39.


Qui fera son paquet dans peu,
Et neantmoins s’y fortifie
Pour y passer toute sa vie
Mais les soins de nos Generaux
Qui sont tous autant de Heros,
Si bonnes Trouppes y ietterent
Que les Mazarins retournerent.    
De Roüen il nous est escrit
Que fut pris par vn tour d’esprit
Qu’a fait le Duc de Longueuille
Le vieil Palais de cette Ville,
Que dés le vingt & cinq ce Duc
Chassa honteusement S. Luc,
S. Luc qui s’estoit par adresse
Saisy de cette

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 230. Saint-Julien,? [?]. LE VNZIESME COVRRIER FRANÇOIS, TRADVIT... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 14 pages. Langue : français. Partie 11 de 12. Voir Pièces de C_2_42_01 à C_2_42_12. Référence RIM : M0_2848 ; cote locale : C_2_42_11. Texte édité par Site Admin le 2013-02-12 14:45:41.

reçoiue aucun detriment,
Et deffence à toute personne
Fut-il vn Docteur de Sorbonne ;
De se trouuer à ces Estats,
Ny de s’assembler en vn tas
Sous pretexte de tel voyage,
Sur peine d’estre mise en cage.    
Ce iour de Roüen vn Courrier
Qui perdit cent fois l’estrier
En venant, tant il alloit viste
Pour arriuer plustost au giste
Mangea de pain vn gros quignon,
Et rapporta que Matignon
Lieutenant du grand Longueuille,
S’estoit emparé de la Ville
De

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 231. Saint-Julien,? [?]. LE VNZIESME COVRRIER FRANÇOIS, TRADVIT... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 14 pages. Langue : français. Partie 11 de 12. Voir Pièces de C_2_42_01 à C_2_42_12. Référence RIM : M0_2848 ; cote locale : C_2_42_11. Texte édité par Site Admin le 2013-02-12 14:45:41.

bien prier Dieu ;
Si les nouuelles ne sont fausses
Il n’en tirera pas ses chausses.
Ce mesme Courrier dit apres
Que le genereux Duc de Rets
Auoit dit i’ay d’hommes trois mille,
Bon iour Monsieur de Longueuille
Et qu’il l’auoit ioint à Roüen,
Où du Cardinal on dit bran.    
Lundy vingt-neuf en l’assemblée
De diuers soucis accablée
Sçauoir si l’on continueroit
Pour trois iours comme on requeroit
La sursceance à l’agonie,
Conclut toute la compagnie

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 232. Anonyme. ADVIS HORRIBLE ET EPOVVENTABLE POVR DETRVIRE... (1652) chez Croq (Jean du) à Paris , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_515 ; cote locale : B_12_29. le 2014-11-29 14:55:49.

est en estat
de juger il y a cinq ans; toutes les interrogatoires
ayant esté faites par Monsieur l’Official de Paris, & par
Monsieur le Lieutenant Criminel,
pour le priuilegié. Que Magdelaine Bauant,
detenuë aux prisons de la Conciergerie
de Roüen, conuaincuë du
mesme crime de Magie, luy soit confrontée,
& les formes de justice y
estant bien obseruée, l’on apprendra
des choses prodigieuses & abominables.   Que l’on voye aussi vn Liure intitulé,
Caballe Infernalle, que Monsieur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 233. Anonyme. APOLOGIE POVR MESSIEVRS DV PARLEMENT CONTRE... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_125 ; cote locale : A_2_12. le 2014-12-02 14:42:14.

conseil & sa prudence ne cedent en rien à
sa force, & la Iustice estant de son party que c’est vne
personne telle que Seneque l’a desiree pour auoir
toutes les perfections dignes d’vn homme. N’admirerez
vous pas aussi la conduite de ce sage Parlement
de Roüen, qui s’est porté auec tant d’ardeur
pour le salut de la cause publique, & dont l’adionction
à celuy de Paris, a fait que les affaires ont tourné
si heureusement à nostre auantage. Ne vous laissez dont point abuser, apres auoir veu
tant de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 234. Anonyme. LE CONGÉ BVRLESQVE DE L’ARMÉE NORMANDE. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Rouen.. Référence RIM : M0_752 ; cote locale : C_2_39. le 2014-12-07 10:46:59.

LE
CONGÉ
BVRLESQVE
DE L’ARMÉE
NORMANDE.

Iouxte la copie Imprimée à Roüen.

M. DC. XLIX. LE
CONGÉ
BVRLESQVE
DE L’ARMÉE
NORMANDE.  
EN fin la Paix est de retour :
Adieu donc Trompette & Tambour,
Adieu braue Caualerie,
Adieu troupes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 235. Anonyme. LES ARTICLES DE LA PAIX, Conclus &... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Sans page de titre. Daté du 11 mars 1649 en page 6. Voir aussi A_2_22 et D_2_29. Référence RIM : M0_414 ; cote locale : E_1_17. le 2014-01-11 11:34:27.

& de Cognac, & de
S. Iean d’Angely distraictes de la Cour des Aydes
de Paris, & attribuées à la Cour des Aydes de
Guyenne, seront reünies à ladite Cour des Aydes
de Paris, comme elles estoient auparauant
l’Edict de Au cas que le Parlement de Roüen accepte
le present Traitté dans dix iours, à compter de
iour de la signature d’iceluy, sa Maiesté pouruoira
à la suppression du nouueau Semestre, ou reünion
de tous les Officiers dudit Semestre, ou
de partie d’iceux au corps dudit Parlement.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 236. Anonyme. LES ARTICLES DE LA PAIX, Conclus &... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Sans page de titre. Daté du 11 mars 1649 en page 6. Voir aussi D_2_29 et E_1_17. Référence RIM : M0_414 ; cote locale : A_2_22. le 2014-01-11 11:30:05.

& de Cognac, & de
S. Iean d’Angely distraictes de la Cour des Aydes
de Paris, & attribuées à la Cour des Aydes de
Guyenne, seront reunies à ladite Cour des Aydes
de Paris, comme elles estoient auparauant
l’Edict de Au cas que le Parlement de Rouen accepte
le present Traitté dans dix iours, à compter du
iour de la signature d’iceluy, sa Maiesté pouruoira
à la suppression du nouueau Semestre, ou reunion
de tous les Officiers dudit Semestre, ou
de partie d’iceux au corps dudit Parlement.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 237. Anonyme. LES ARTICLES DE LA PAIX, Conclus &... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Sans page de titre. Daté du 11 mars 1649 en page 6. Voir aussi A_2_22 et E_1_17. Référence RIM : M0_414 ; cote locale : D_2_29. le 2014-01-11 11:32:26.

& de Cognac, & de
S. Iean d’Angely distraictes de la Cour des Aydes
de Paris, & attribuées à la Cour des Aydes de
Guyenne, seront reunies à ladite Cour des Aydes
des Paris, comme elles estoient auparauant
l’Edict de Au cas que le Parlement de Rouen accepte
le present Traitté dans dix iours, à compter du
iour de la signature d’iceluy, sa Maiesté pouruoira
à la suppression du nouueau Semestre, ou reunion
de tous les Officiers dudit Semestre, ou
de partie d’iceux au corps dudit Parlement.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 238. Anonyme. LETTRE DE LA FRANCE EN L’AGONIE,... (1652) chez Beauplet (David) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_12_24. Référence RIM : M0_1939 ; cote locale : B_15_40. le 2014-05-24 16:10:48.

LETTRE
DE LA FRANCE
EN L’AGONIE, PRESENTÉE A SA
Majesté par Messieurs les Deputez
de la ville de Roüen dans
Pontoise pour la Paix generale. Quidquid delirant Reges plectuntur achini.

A PARIS,
Chez DAVID BEAVPLET, demeurant à l’entrée
de la ruë de la Huchette prés le Pont
Sainct Michel à l’enseigne de la Bouteille.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 239. Anonyme. LETTRE DE LA FRANCE EN L’AGONIE,... (1652) chez Beauplet (David) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_12_24. Référence RIM : M0_1939 ; cote locale : B_15_40. le 2014-05-24 16:10:48.

Pont
Sainct Michel à l’enseigne de la Bouteille.

M. DC. LII. Auec Permission de Son Altesse Royalle. LETTRE
DE LA FRANCE
EN L’AGONIE, PRESENTÉE A SA
Majesté par Messieurs les Deputez de la ville
de Roüen dans Pontoise pour la Paix generale. Quidquid delirant Reges plectuntur achini. SIRE, Il n’est pas possible que vous
ne connoissiez le mal qui m’a
réduite en l’agonie : si cela n’est
pas, il faut que je die à Vostre
Majesté, que ma

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 240. Anonyme. LETTRE DE LA FRANCE EN L’AGONIE,... (1652) chez Beauplet (David) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi B_15_40. Référence RIM : M0_1939 ; cote locale : C_12_24. le 2014-05-24 16:12:18.

LETTRE
DE LA FRANCE
EN L’AGONIE, PRESENTÉE A SA
Majesté par Messieurs les Deputez
de la ville de Roüen dans
Pontoise pour la Paix generale. Quidquid delirant Feges plectuntur achini.

A PARIS,
Chez DAVID BEAVPLET, demeurant à l’entrée
de la ruë de la Huchette prés le Pont
Sainct Michel à l’enseigne de la Bouteille.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 241. Anonyme. LETTRE DE LA FRANCE EN L’AGONIE,... (1652) chez Beauplet (David) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi B_15_40. Référence RIM : M0_1939 ; cote locale : C_12_24. le 2014-05-24 16:12:18.

Pont
Sainct Michel à l’enseigne de la Bouteille.

M. DC. LII. Auec Permission de Son Altesse Royalle. LETTRE
DE LA FRANCE
EN L’AGONIE, PRESENTÉE A SA
Majesté par Messieurs les Deputez de la ville
de Roüen dans Pontoise pour la Paix generale. Quidquid delirant Reges plectuntur achini. SIRE, Il n’est pas possible que vous
ne connoissiez le mal qui m’a
réduite en l’agonie : si celà n’est
pas, il faut que je die à Vostre
Majesté, que ma

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 242. Anonyme. LETTRE D’VN GENTIL-HOMME DE LA COVR, A vn... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 24 pages. Langue : français. Avec permission. Lettre p. 3-4, suivie de "L'amant obstiné dans ses recherches; et la fille constante en ses refus, histoire véritable de ce temps. Lettre d'une Dame de la Cour à un Seigneur qui est à l'armée", signée L. LE C. et datée de Paris le 30 avril 1648. Permis d'imprimer au colophon, du 10 juin 1648, signé d'Aubray.. Référence RIM : M0_1868 ; cote locale : A_5_13a. le 2014-05-11 08:55:47.

des articles pour le mariage de sa fille, sans qu’elle mesme les
aye veüs. Il traite pour elle d’vne Conuention qu’elle ignore, & qu’elle
ne veut pas, il se rend luy mesme le rauisseur de sa fille qu’il veut donner
malgré elle à son ennemy. Il vient d’Amiens à Roüen en carrosse de
relais pour preuenir la preuoyance de sa femme & toute la cõduite de sa
fille. Mais il éprouue l’vne & l’autre plus actiue que toute sa diligence.
Il n’est pas encore arriué qu’elle s’est dé-ia retirée secretement en vn
lieu où il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 243. Anonyme. LETTRE D’VN GENTIL-HOMME DE LA COVR, A vn... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 24 pages. Langue : français. Avec permission. Lettre p. 3-4, suivie de "L'amant obstiné dans ses recherches; et la fille constante en ses refus, histoire véritable de ce temps. Lettre d'une Dame de la Cour à un Seigneur qui est à l'armée", signée L. LE C. et datée de Paris le 30 avril 1648. Permis d'imprimer au colophon, du 10 juin 1648, signé d'Aubray.. Référence RIM : M0_1868 ; cote locale : A_5_13a. le 2014-05-11 08:55:47.

Comme dans
l’incertitude de ses pensées il prenoit tous ses soupçons pour des verités
constantes & indubitables, il s’imagina que celle qu’il cherchoit
auec tant d’empressemens & de soins, estoit cachée au logis de
Monsieur du Boisle Maistre des Comptes de Roüen, qui estoit vny
à ses interests encore plus fortement par vne liaison d’esprit & d’amitié,
que par l’affinité du sang & de la nature. Dans ce trouble il entre à main armée
en ce logis où tout estoit paisible, & n’ayant laissé aucun endroit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 244. Anonyme. LETTRE D’VN GENTIL-HOMME DE LA COVR, A vn... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 24 pages. Langue : français. Avec permission. Lettre p. 3-4, suivie de "L'amant obstiné dans ses recherches; et la fille constante en ses refus, histoire véritable de ce temps. Lettre d'une Dame de la Cour à un Seigneur qui est à l'armée", signée L. LE C. et datée de Paris le 30 avril 1648. Permis d'imprimer au colophon, du 10 juin 1648, signé d'Aubray.. Référence RIM : M0_1868 ; cote locale : A_5_13a. le 2014-05-11 08:55:47.

ce qu’il
n’auoit peu gaigner par toutes ses violences, il se sert du nom de Monsieur
le Marquis de saincte-Croix, de l’humeur duquel il abuse à ses propres
dommages, pour obtenir arrest du Conseil, par lequel il fut ordonné
à la mere de la fille de la conduire de Rouen à Paris, esperant qu’il pourroit
executer aysement sur le chemin & à la Campagne, ce qu’il n’auoit
peu acheuer à la ville & dans sa maison. Cependant pour flechir l’esprit de la mere à ses volontés, il complote
auec ses associez de la trauerser en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 245. Anonyme. LETTRE D’VN GENTIL-HOMME DE LA COVR, A vn... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 24 pages. Langue : français. Avec permission. Lettre p. 3-4, suivie de "L'amant obstiné dans ses recherches; et la fille constante en ses refus, histoire véritable de ce temps. Lettre d'une Dame de la Cour à un Seigneur qui est à l'armée", signée L. LE C. et datée de Paris le 30 avril 1648. Permis d'imprimer au colophon, du 10 juin 1648, signé d'Aubray.. Référence RIM : M0_1868 ; cote locale : A_5_13a. le 2014-05-11 08:55:47.

de
tomber entre les mains de son ennemi, resolut de pourvoir à sa seureté
par la fuite, & de se retirer dans vne maison Religieuse qui seruiroit en
mesme temps d’asile à son Innocence & d’exemple à sa Pieté. Pour ce
suiet elle choisit la maison des Vrsulines de Roüen comme vn seiour
plus conuenable à son humeur qui estoit paisible, & plus propre à la
commodité de ses affaires, à cause de la presence de ses proches & du
voysinage de sa mere, choisissant plustost de viure hors du monde en
asseurance, que d’y viure plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 246. Anonyme. LETTRE D’VN GENTIL-HOMME DE LA COVR, A vn... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 24 pages. Langue : français. Avec permission. Lettre p. 3-4, suivie de "L'amant obstiné dans ses recherches; et la fille constante en ses refus, histoire véritable de ce temps. Lettre d'une Dame de la Cour à un Seigneur qui est à l'armée", signée L. LE C. et datée de Paris le 30 avril 1648. Permis d'imprimer au colophon, du 10 juin 1648, signé d'Aubray.. Référence RIM : M0_1868 ; cote locale : A_5_13a. le 2014-05-11 08:55:47.

où l’on donne souuent aux crimes
& à l’iniustice ce qui n’est deu qu’au merite & à la vertu, il n’eust peruerti
l’ordre de la Iustice, ayant obtenu des lettres du grand seau, par lesquelles
il fut ordonné à Monsieur le Premier President du Parlement
de Roüen, de la mettre entre les mains d’vn Exempt & de deux gardes,
pour estre de là conduite à Paris. Quelque iuste occasion qu’elle eust de rompre, ou de differer ce
voyage pour l’interest de sa Conseruation, ou de sa santé, il fallut partir
auec l’accés

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 247. Anonyme. LISTE DES OFFICIERS DE CE ROYAVME, QVI SONT... (1649) chez Estienne (Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2313 ; cote locale : C_3_98. le 2014-06-22 12:31:42.

Controolleurs des bois à brûler. Par Declarations des 20. & 30. Iuillet 1648. tous les Officiers des Cours Souueraines du Royaume sont deschargez du Prest
& Aduance.   Par Arrest du 5. Aoust 1648. les Officiers des Tables de
Marbres de Paris, Roüen & Dijon, sont deschargez du Prest
& Aduance. Par autre Arrest dudit 5. Aoust 1648. les Notaires &
Secretaires des Cours Souueraines, & tous les autres menus
Officiers desdites Cours Souueraines, sont deschargez dudit
Prest & Aduance. PAR

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 248. Anonyme. LVCIFER PRECIPITÉ DV CIEL, PAR LE GENIE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Rouen.. Référence RIM : M0_2332 ; cote locale : C_4_50. le 2014-06-23 06:27:00.

LVCIFER
PRECIPITÉ DV CIEL,
PAR
LE GENIE FRANÇOIS,
OV
MAZARIN
CHASSÉ DE PARIS,
PAR L’INSPIRATION
DE S. MICHEL,
ANGE TVTELAIRE
DE LA FRANCE.

A PARIS,
Iouxte la Copie imprimée à Roüen.

M. DC. XLIX. LVCIFER PRECIPITÉ DV CIEL,
par le Genie François, ou Mazarin chassé de
Paris, par l’inspiration de S. Michel,
Ange tutelaire de la France.  
QVOY donc, sera-t’il dit, qu’vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 249. Anonyme. MOTIFS ET RAISONS PRINCIPALES DV PARLEMENT... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_1. Référence RIM : M0_2507 ; cote locale : C_6_28. le 2014-07-06 04:24:16.

pour sa jonction auec
CELVY DE PARIS.

A PARIS,
Chez la vefue ANDRE MVSNIER, au mont Sainct
Hilaire, en la Court d’Albret.

M. DC. XLIX. AVEC PERMISSION. MOTIFS ET RAISONS PRINCIPALES
du Parlement de Rouen pour sa ionction auec
celuy de Paris. LA corruption du siecle ou nous viuons maintenant
est si grande, qu’il s’est rencontré quantité
de personnes mal fondés dans la Morale &
dans la Politique, qu’ils ont souuẽt interpretées
sinistrement les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 250. Anonyme. MOTIFS ET RAISONS PRINCIPALES DV PARLEMENT... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_1. Référence RIM : M0_2507 ; cote locale : C_6_28. le 2014-07-06 04:24:16.

souuẽt interpretées
sinistrement les actions des autres, ou par crainte
d’vn issuë contraire à leurs desirs, ou faute
d’en bien reconnoistre les circonstances. I’ay remarqué cette
verité dans la deliberation que firent Nosseigneurs de Parlement
de la ville de Rouen sur la Lettre qui leur fut enuoyée
des Cours Souueraines de Paris, pour les requerir de s’vnir
estroittement ensemble contre les efforts de leurs communs
ennemis Le succez de cette affaire semblant douteux à des esprits
peu practics, leur fit porter des iugemens que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 251. Anonyme. MOTIFS ET RAISONS PRINCIPALES DV PARLEMENT... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_1. Référence RIM : M0_2507 ; cote locale : C_6_28. le 2014-07-06 04:24:16.

la
sagesse de cette auguste assemblée, qui sembloit estre induitte
à se lier fortement auec le Parlement de Paris, principalement
pour huict motifs & raisons de grand poids & dignes de consideration. Premierementie dis que l’vnion de la Cour du Parlement
de Rouen auec celle du Parlement de Paris estoit necessaire
& infaillible dans la conioncture des affaires presentes, & ce
d’autant qu’il estoit impossible qu’vn sage Conseil & vn Senat
aduisé comme est celuy de Rouen, voulut abandonner le
seruice de son Roy,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 252. Anonyme. MOTIFS ET RAISONS PRINCIPALES DV PARLEMENT... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_1. Référence RIM : M0_2507 ; cote locale : C_6_28. le 2014-07-06 04:24:16.

dis que l’vnion de la Cour du Parlement
de Rouen auec celle du Parlement de Paris estoit necessaire
& infaillible dans la conioncture des affaires presentes, & ce
d’autant qu’il estoit impossible qu’vn sage Conseil & vn Senat
aduisé comme est celuy de Rouen, voulut abandonner le
seruice de son Roy, dont il voyoit l’authorité ébranslee par les secousses qu’elle reçoit tous les iours d’vn Ministre
estranger, qui a pour but de ses actions & pour fin de ses deportemens
l’aneantissement de cette Couronne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 253. Anonyme. MOTIFS ET RAISONS PRINCIPALES DV PARLEMENT... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_1. Référence RIM : M0_2507 ; cote locale : C_6_28. le 2014-07-06 04:24:16.

de tyran, qui n’est pas encore rassasié de nostre substance ?
François ! Nous n’auons pas de cœur, si au seul recit
de ces discours nous n’armons nos mains de deffences pour
poursuiure ce barbare iusques à la mort.   9. Bref ce qui a attiré le Parlement de Roüen & coiointement
auec luy toutes les ames vrayement Françoises, à faire
vne ligue offensiue & deffensiue contre les perturbateurs du
Royaume, ça esté l’equité qu’il ont reconnus dans le iuste armement
des Cours Souueraines de Paris & des Bourgeois

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 254. Anonyme. MOTIFS ET RAISONS PRINCIPALES DV PARLEMENT... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_28. Référence RIM : M0_2507 ; cote locale : A_6_1. le 2014-07-06 04:26:06.

pour sa jonction auec
CELVY DE PARIS.

A PARIS,
Chez la vefue ANDRE MVSNIER, au mont Sainct
Hilaire, en la Court d’Albret.

M. DC. XLIX. AVEC PERMISSION. MOTIFS ET RAISONS PRINCIPALES
du Parlement de Rouen pour sa ionction auec
celuy de Paris. LA corruption du siecle ou nous viuons maintenant
est si grande, qu’il s’est rencontré quantité
de personnes mal fondés dans la Morale &
dans la Politique, qu’ils ont souuẽt interpretées
sinistrement les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 255. Anonyme. MOTIFS ET RAISONS PRINCIPALES DV PARLEMENT... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_28. Référence RIM : M0_2507 ; cote locale : A_6_1. le 2014-07-06 04:26:06.

souuẽt interpretées
sinistrement les actions des autres, ou par crainte
d’vn issuë contraire à leurs desirs, ou faute
d’en bien reconnoistre les circonstances. I’ay remarqué cette
verité dans la deliberation que firent Nosseigneurs de Parlement
de la ville de Rouen sur la Lettre qui leur fut enuoyée
des Cours Souueraines de Paris, pour les requerir de s’vnir
estroittement ensemble contre les efforts de leurs communs
ennemis Le succez de cette affaire semblant douteux à des esprits
peu practics, leur fit porter des iugemens que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 256. Anonyme. MOTIFS ET RAISONS PRINCIPALES DV PARLEMENT... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_28. Référence RIM : M0_2507 ; cote locale : A_6_1. le 2014-07-06 04:26:06.

la
sagesse de cette auguste assemblée, qui sembloit estre induitte
à se lier fortement auec le Parlement de Paris, principalement
pour huict motifs & raisons de grand poids & dignes de consideration. Premierement ie dis que l’vnion de la Cour du Parlement
de Rouen auec celle du Parlement de Paris estoit necessaire
& infaillible dans la conioncture des affaires presentes, & ce
d’autant qu il estoit impossible qu’vn sage Conseil & vn Senat
aduisé comme est celuy de Rouen, voulut abandonner le
seruice de son Roy, dont

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 257. Anonyme. MOTIFS ET RAISONS PRINCIPALES DV PARLEMENT... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_28. Référence RIM : M0_2507 ; cote locale : A_6_1. le 2014-07-06 04:26:06.

ie dis que l’vnion de la Cour du Parlement
de Rouen auec celle du Parlement de Paris estoit necessaire
& infaillible dans la conioncture des affaires presentes, & ce
d’autant qu il estoit impossible qu’vn sage Conseil & vn Senat
aduisé comme est celuy de Rouen, voulut abandonner le
seruice de son Roy, dont il voyoit l’authorité ébranslee par les secousses qu’elle reçoit tous les iours d’vn Ministre
estranger, qui a pour but de ses actions & pour fin de ses deportemens
l’aneantissement de cette Couronne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 258. Anonyme. MOTIFS ET RAISONS PRINCIPALES DV PARLEMENT... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_28. Référence RIM : M0_2507 ; cote locale : A_6_1. le 2014-07-06 04:26:06.

de tyran, qui n’est pas encore rassasié de nostre substance?
François! Nous n’auons pas de cœur, si au seul recit
de ces discours nous n’armons nos mains de deffences pour
poursuiure ce barbare iusques à la mort.   9. Bref ce qui a attiré le Parlement de Roüen & coiointement
auec luy toutes les ames vrayement Françoises, à faire
vne ligue offensiue & deffensiue contre les perturbateurs du
Royaume, ça esté l’equité qu’il ont reconnus dans le iuste armement
des Cours Souueraines de Paris & des Bourgeois

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 259. Anonyme. OBSERVATIONS SVR QVELQVES LETTRES ECRITES AV... (1652) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 77 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Gravure du portrait du cardinal Mazarin en page 4. Informations éditoriales au colophon.. Référence RIM : M0_2572 ; cote locale : C_12_35a. le 2014-07-07 05:03:15.

ne veut pas que nous rejetions
sur luy ; disant que par cette confession, nous
serions condamnés à la restitution, & aux dépens.
Helas ! ces restitutions sont dé-ja faites, & ces
despens payez : mais de quelle façon ? demandez
le aux Marchants de Paris, de Roüen, de S.
Malo, de Nantes, de Bourdeaux, de Lyon, de
Marseille, de Thoulon, & autres Villes : ils vous
diront : que trois ou quatre millions, volez sur
les Anglois, sur les Hollandois, sur les Armeniens,
sur les Venitiens, sur les Genois, coustent
le triple

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 260. Anonyme. OBSERVATIONS VERITABLES ET DES-INTERESSEES,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 160 pages. Langue : français, latin. Table des matières en pages 5-6; avertissement de l'imprimeur au lecteur en page 8. Notre page 9 est numérotée 1 dans l'original (cet écart de 8 se maintient jusqu'à la fin de la pièce).. Référence RIM : M0_2574 ; cote locale : B_11_23. le 2014-07-08 14:38:18.

de leurs confreres,
comme estans Membres de la Republique, & particulierement
quand il s’agissoit d’vn crime de leze-Majesté, &
de la conseruation de l’Estat. Qu’il est bien vray que les Euesques
du temps que Fredegonde poursuiuoit Pretextat Archeuesque
de Roüen, soustindrent sa cause & ses interests ; mais
qu’entendans par sa propre bouche qu’il auoit conspiré contre
sa Majesté, ils n’oserent plus le respecter ny s’opposer à son
emprisonnement, ains au contraire le desaduoüerent & l’abandonnerent
à la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 261. Anonyme. OBSERVATIONS VERITABLES ET DES-INTERESSEES,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 160 pages. Langue : français, latin. Table des matières en pages 5-6; avertissement de l'imprimeur au lecteur en page 8. Notre page 9 est numérotée 1 dans l'original (cet écart de 8 se maintient jusqu'à la fin de la pièce).. Référence RIM : M0_2574 ; cote locale : B_11_23. le 2014-07-08 14:38:18.

des
Ant. Franc.
liu. 4. ch. 22.
Concil. Gener.
tom. 4.
fol. 528.
Conc. Gall.
tom. 1. fol.
407. Libertez de
l’Eglise Gall.
tom. 2. fol.
173. De Luce rapporte vn Arrest du Parlement de l’an 1373. contre
vn Archeuesque de Roüen. Lib. 2. tit. 2 Genebrard Archeuesque d’Aix en Prouence, estant accusé
d’auoir empesché la Noblesse & le Clergé de reconnoistre le
Roy Henry IV. pour leur vray & Souuerain Seigneur ; & d’auoir
composé vn Liure intitulé ; De Sacrarum Electionum

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 262. Anonyme. OBSERVATIONS VERITABLES ET DES-INTERESSEES,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 160 pages. Langue : français, latin. Table des matières en pages 5-6; avertissement de l'imprimeur au lecteur en page 8. Notre page 9 est numérotée 1 dans l'original (cet écart de 8 se maintient jusqu'à la fin de la pièce).. Référence RIM : M0_2574 ; cote locale : B_11_23. le 2014-07-08 14:38:18.

deux de l’an 1549. contre les Euesques
d’Agen & de Beziers. En l’an 1591. Henry IV. ayant pris Louuiers en Normandie,
claude de Xainctes Euesque d’Eureux se rencontrant parmy
les prisonniers fut mené & conduit à Caën, où le parlement
de Roüen estoit transferé, lequel luy fit son procés criminel à
cause qu’on trouua parmy ses papiers vn escrit par lequel il
deffendoit comme juste & Chrestien le parricide commis en la
personne de Henry III. soustenant de plus qu’il estoit permis
d’en faire autant à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 263. Anonyme. OBSERVATIONS VERITABLES ET DES-INTERESSEES,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 160 pages. Langue : français, latin. Table des matières en pages 5-6; avertissement de l'imprimeur au lecteur en page 8. Notre page 9 est numérotée 1 dans l'original (cet écart de 8 se maintient jusqu'à la fin de la pièce).. Référence RIM : M0_2574 ; cote locale : B_11_23. le 2014-07-08 14:38:18.

qui estoient plus sages & plus retenus ; mais s’estoit sans
desroger à leur authorité souueraine pour cela, & sans renoncer
au droit & au pouuoir qu’ils ont de les chastier, comme
nous voyons au procedé de Chilperic i. contre Pretextat Archeuesque
de Roüen, lequel ayant fait assembler vn synode à
paris en l’an 583. en l’Eglise sainct pierre, maintenant saincte
Geneuiefue, pour y porter les accusations qu’il auoit à faire
contre ce mauuais pasteur, auquel il dit en presence des peres
assemblez ; Quid tibi visum est,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 264. Anonyme. OBSERVATIONS VERITABLES ET DES-INTERESSEES,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 160 pages. Langue : français, latin. Table des matières en pages 5-6; avertissement de l'imprimeur au lecteur en page 8. Notre page 9 est numérotée 1 dans l'original (cet écart de 8 se maintient jusqu'à la fin de la pièce).. Référence RIM : M0_2574 ; cote locale : B_11_23. le 2014-07-08 14:38:18.

pour leur donner ayde & conseil,
& s’appelloit, comme encore à present par prerogatiue d’honneur, la
Cour de Parlement sans queuë, comme on peut voir és lettres qu’elle escrit
au Roy ; au lieu que les autres nouuellement establis y adjoustent Parlement
de Rouen, de Bourdeaux, de Dijon, &c. Cette Compagnie illustre
& glorieuse estant encore reconnuë auiourd’huy, pour le
Throsne & le lict de Iustice du Souuerain, la Cour des Pairs qui
sont les Conseillers d’Estat, lesquels ne peuuent rien deliberer
ailleurs

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 265. Anonyme. RECIT VERITABLE DE CE QVI C’EST PASSÉ AV... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] Langue : français. Référence RIM : M0_3008 ; cote locale : C_11_22. le 2014-07-26 15:29:28.

particuliere de
Bodin Liure 4. de sa Republique. I’AY veu au procez de Charles Duc de Bourbon,
que Saint-Valier examiné en la tour de
Losche par le President de Selua, & l’Euesque
du Puy, examiné à Tarare, par Iean Brinon premier
President de Roüen, mil cinq cent vingt-trois,
déposerent que l’occasion qui fit rebeller
ledit Duc, estoit la réponse que fit le Roy François
aux articles que le Duc auoit enuoyé à la
Cour de Parlement, contre la Regente, touchant
le Domaine, & s’il ne s’en fut meslé

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 266. Anonyme. RECIT VERITABLE DE CE QVI FVT DICT A... (1649) chez Dédin (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_11. Référence RIM : M0_3002 ; cote locale : A_8_71. le 2014-07-26 15:46:19.

ruë Sainct Iean de Beauuais.

M. DC. XLIX. RECIT VERITABLE
DE CE QVI FVT DICT
A L’ARRIVEÉ
DE
MESSIEVRS
LES DEPVTEZ DV
Parlement de Normandie. L’ON alla dire à la Reyne que Messieurs
de Roüen, estoient arriuez. Lors le Sieur de Sainctot, Maistre
des Ceremonies, eut Ordre de la Reine
de les aller receuoir & les faire entrer. En suitte il eut pareil Ordre d’auertir le Sieur
Chancellier de leur arriuée: Ensemble aux Deputez
tant du Parlement

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 267. Anonyme. RECIT VERITABLE DE CE QVI FVT DICT A... (1649) chez Dédin (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_11. Référence RIM : M0_3002 ; cote locale : A_8_71. le 2014-07-26 15:46:19.

ridicule, & estrange
qu’apres vn Arrest juridique, & rendu auec
grande connoissance de cause contre le Cardinal
Mazarin, declaré & veritablement conuincu
perturbateur du repos publicq & de l’Estat,
& mesme confirmé par le Parlement de
Roüen: Et luy auoir sans raison ny apparence
quelconque permis & receu signer lesdits Articles,
mesme en qualité à ce qu’il pretend de
premier Ministre d’Estat. Qu’au parauant de proceder ausdits Articles,
& à la Conferance requeroient, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 268. Anonyme. RECIT VERITABLE DE CE QVI FVT DICT A... (1649) chez Dédin (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_71. Référence RIM : M0_3002 ; cote locale : C_9_11. le 2014-07-26 15:48:32.

ruë Sainct Iean de Beauuais.

M. DC. XLIX. RECIT VERITABLE
DE CE QVI FVT DICT
A L’ARRIVEÉ
DE
MESSIEVRS
LES DEPVTEZ DV
Parlement de Normandie. L’ON alla dire à la Reyne que Messieurs
de Roüen, estoient arriuez. Lors le Sieur de Sainctot, Maistre
des Ceremonies, eut Ordre de la Reine
de les aller receuoir & les faire entrer. En suitte il eut pareil Ordre d’auertir le Sieur
Chancellier de leur arriuée : Ensemble aux Deputez
tant du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 269. Anonyme. RECVEIL DE TOVTES LES DECLARATIONS DV ROY,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 48 pages. Langue : français. Avec privilège. Les dernières pages sont manquantes.. Référence RIM : M0_3046 ; cote locale : E_1_54. le 2014-08-10 12:23:59.

année. P. 9 Elections reünies à la Cour des Aydes de Paris. P. 9 Sera pourueu au soulagement de l’Election de Paris. P. 10 Declaration pour la suppression du Semestre du Parlement de Prouence,
executée. P. 10 Autre suppression du Semestre du Parlement de Roüen, auec neantmoins
reünion de quelques Offices. P. 11 Publication de ladite Declaration & de l’Arrest de la Cour, à cry public,
par tous les carrefours de la Ville & Faux-bourgs de Paris, le deuxiéme
Auril 1649. DECLARATION DV

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 270. Anonyme. RECVEIL GENERAL, De toutes les Chansons... (1649) chez [s. n.] à Paris , 27 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3055 ; cote locale : C_8_44. le 2014-08-11 06:14:59.

tüé par derriere,
Helas ! Generaux de Guerre, bis. &c.    
Si il reuient dans Paris,
Comme l’on dit, comme l’on dit
On luy fera bonne chere,
Helas ! Generaux de Guerre, bis, &c.    
Et les Bourgeois de Roüen,
Sont tres-contants, sont tres-contants
Qu’on le jette à la riuiere :
Helas ! Generaux de Guerre, bis, &c.    
Dans Marseille, & dans Bordeaux,
On des Vaisseaux, ont des Vaisseaux,
Pour l’enuoyer au Gallere,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 271. Anonyme. RELATION DE CE QVI S’EST PASSÉ A PARIS,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec privilège. Voir aussi A_8_74 et C_9_25. Référence RIM : M0_3117 ; cote locale : B_1_18. le 2014-08-12 09:41:39.

gage de son affection Messieurs ses enfans & Madame sa
femme qui est logée dans l’Hostel de Ville, où elle a accouché d’vn fils.
Et il est à present en Normandie, où par son arriuée il a étouffé entierement
les partys contraires, & a esté receu dans la Ville de Roüen, dans
le Chasteau & dans le Parlement, auec vne satisfaction incroyable de
tout le monde. La Noblesse y arriue de tous les endroits de cette Prouince;
& il leue des troupes si considerables, que dans peu de iours
nous nous en pouuons promettre des effets aussi

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 272. Anonyme. RELATION DE CE QVI S’EST PASSÉ A PARIS,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec privilège. Voir aussi A_8_74 et C_9_25. Référence RIM : M0_3117 ; cote locale : B_1_18. le 2014-08-12 09:41:39.

la Prouince:
Et ont demandé la jonction, tant pour la suppression du nouueau
Semestre, que pour noüer vne parfaite correspondance dans tout
le cours de cette affaire. Ce qui leur a esté accordé, & ont esté donnez
les Arrests que nous vous enuoyons. Celuy de Roüen a semblablement tesmoigné par vn Conseiller deputé
de sa part, qu’il se sentoit obligé de joindre l’authorité qu’il a
dans la Normandie à celle de Monsieur le Duc de Longueville, pour
nous assister en vne affaire de si haute consequence, pour le seruice du
Roy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 273. Anonyme. RELATION DE CE QVI S’EST PASSÉ A PARIS,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec privilège. Voir aussi A_8_74 et B_1_18. Référence RIM : M0_3117 ; cote locale : C_9_25. le 2014-08-12 09:34:53.

gage de son affection Messieurs ses enfans & Madame sa
femme qui est logée dans l’Hostel de Ville, où elle a accouché d’vn fils.
Et il est à present en Normandie, où par son arriuée il a étouffé entierement
les partys contraires, & a esté receu dans la Ville de Roüen, dans
le Chasteau & dans le Parlement, auec vne satisfaction incroyable de
tout le monde. La Noblesse y arriue de tous les endroits de cette Prouince ;
& il leue des troupes si considerables, que dans peu de iours
nous nous en pouuons promettre des effets aussi

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 274. Anonyme. RELATION DE CE QVI S’EST PASSÉ A PARIS,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec privilège. Voir aussi A_8_74 et B_1_18. Référence RIM : M0_3117 ; cote locale : C_9_25. le 2014-08-12 09:34:53.

la Prouince :
Et ont demandé la jonction, tant pour la suppression du nouueau
Semestre, que pour noüer vne parfaite correspondance dans tout
le cours de cette affaire. Ce qui leur a esté accordé, & ont esté donnez
les Arrests que nous vous enuoyons. Celuy de Roüen a semblablement tesmoigné par vn Conseiller deputé
de sa part, qu’il se sentoit obligé de joindre l’authorité qu’il a
dans la Normandie à celle de Monsieur le Duc de Longueville, pour
nous assister en vne affaire de si haute consequence, pour le seruice du
Roy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 275. Anonyme. RELATION DE CE QVI S’EST PASSÉ A PARIS,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec privilège. Voir aussi B_1_18 et C_9_25. Référence RIM : M0_3117 ; cote locale : A_8_74. le 2014-08-12 09:36:30.

gage de son affection Messieurs ses enfans & Madame sa
femme qui est logée dans l’Hostel de Ville, où elle a accouché d’vn fils.
Et il est à present en Normandie, où par son arriuée il a étouffé entierement
les partys contraires, & a esté receu dans la Ville de Roüen, dans
le Chasteau & dans le Parlement, auec vne satisfaction incroyable de
tout le monde. La Noblesse y arriue de tous les endroits de cette Prouince;
& il leue des troupes si considerables, que dans peu de iours
nous nous en pouuons promettre des effets aussi

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 276. Anonyme. RELATION DE CE QVI S’EST PASSÉ A PARIS,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec privilège. Voir aussi B_1_18 et C_9_25. Référence RIM : M0_3117 ; cote locale : A_8_74. le 2014-08-12 09:36:30.

la Prouince:
Et ont demandé la jonction, tant pour la suppression du nouueau
Semestre, que pour noüer vne parfaite correspondance dans tout
le cours de cette affaire. Ce qui leur a esté accordé, & ont esté donnez
les Arrests que nous vous enuoyons. Celuy de Roüen a semblablement tesmoigné par vn Conseiller deputé
de sa part, qu’il se sentoit obligé de joindre l’authorité qu’il a
dans la Normandie à celle de Monsieur le Duc de Longueville, pour
nous assister en vne affaire de si haute consequence, pour le seruice du
Roy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 277. Anonyme. RELATION FIDELE DE CE QVI S’EST PASSÉ DE... (1649) chez Petitval (David du) à Rouen , 12 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_3170 ; cote locale : E_1_38. le 2014-08-13 04:49:03.

de Paris, authorité des
Compagnies, & conseruation des interests de ceux qui ont témoigné
fidelité & affection en cette occasion si importante, dont sera donné
aduis au sieur Duc de Longueville, ausdites Compagnies Souueraines
de Paris, aux Deputez des Parlemens de Roüen & d’Aix en Prouence,
& ausdits Preuost des Marchands & Escheuins : Et seront les Gens
du Roy deputez pour aller voir ledit Seigneur Roy, & ladite Dame
Reyne Regente, pour leur faire entendre le present arresté, & les supplier
de la part de ladite

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 278. Anonyme. RELATION VERITABLE DE CE QVI S’EST PASSÉ... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_9_27. . Référence RIM : M0_3214 ; cote locale : A_8_58. le 2014-08-14 12:39:53.

apprit que le sieur de Sandouuille alloit
loger à Harfleur ville considerable
pour ses fossez, & pour estre vn
passage necessaire pour les aproches du Haure
tant à cause de sa situation sur la riuiere de Seine
du costé du Midy, de Montiuillier au septentrion
de Roüen au leuant, & du Haure au couchant,
du gouuernement duquel ledit Harfleur
despend. Le sieur de Sandouuille auoit quarante a cinquante
cheuaux, le gouuerneur du Haure donna
ordre que la Compagnie du sieur du Parc
allast se ietter dans Harfleur assisté des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 279. Anonyme. RELATION VERITABLE DE CE QVI S’EST PASSÉ... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_9_27. . Référence RIM : M0_3214 ; cote locale : A_8_58. le 2014-08-14 12:39:53.

de la vente du sel que pour se mettre en
estat de seruir.   Le mesme iour sur les cinq heures du soir la
compagnie du sieur du Parc se rendit à discretion,
les soldats au nombre de hoctante furent
menez au Chasteau de Tancaruille, & les Officiers
à Roüen. En suite les compagnies de l’armée de Monseigneur
de Longueuille furent mises dans le
voisinage de Montiuiller, dont le sieur de Breteui
le Fresquiennes, Gentilhomme de Monseigneur
de Longueuille, & Commissaire general
de ses troupes en ayant pris

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 280. Anonyme. RELATION VERITABLE DE CE QVI S’EST PASSÉ... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_9_27. . Référence RIM : M0_3214 ; cote locale : A_8_58. le 2014-08-14 12:39:53.

le Fresquiennes, Gentilhomme de Monseigneur
de Longueuille, & Commissaire general
de ses troupes en ayant pris quelques vnes, alla
assieger le Chasteau du sieur de Fontaines Martel
sur Bollebec dans lequel il prit cinq pieces de
Campagne lesquelles il fit conduire à Roüen le
Mercredy vingt-quatriesme du Courant. Le Mercredy la nuict qu’il est sorty quatre mille hõmes de Roüen par la porte Cauchaise,
on apprendra auec le temps ce qu’ils auront entrepris
Le mesme iour on fit reueüe des troupes
qui sont aux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 281. Anonyme. RELATION VERITABLE DE CE QVI S’EST PASSÉ... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_9_27. . Référence RIM : M0_3214 ; cote locale : A_8_58. le 2014-08-14 12:39:53.

alla
assieger le Chasteau du sieur de Fontaines Martel
sur Bollebec dans lequel il prit cinq pieces de
Campagne lesquelles il fit conduire à Roüen le
Mercredy vingt-quatriesme du Courant. Le Mercredy la nuict qu’il est sorty quatre mille hõmes de Roüen par la porte Cauchaise,
on apprendra auec le temps ce qu’ils auront entrepris
Le mesme iour on fit reueüe des troupes
qui sont aux Faux-bourgs de Roüen, dont les effectifs
se trouuent monter à cinq mille hommés
sans comprendre ceux qui sont sortis.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 282. Anonyme. RELATION VERITABLE DE CE QVI S’EST PASSÉ... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_9_27. . Référence RIM : M0_3214 ; cote locale : A_8_58. le 2014-08-14 12:39:53.

Mercredy vingt-quatriesme du Courant. Le Mercredy la nuict qu’il est sorty quatre mille hõmes de Roüen par la porte Cauchaise,
on apprendra auec le temps ce qu’ils auront entrepris
Le mesme iour on fit reueüe des troupes
qui sont aux Faux-bourgs de Roüen, dont les effectifs
se trouuent monter à cinq mille hommés
sans comprendre ceux qui sont sortis.   CAVALERIE. Regiment de Monte rolier. La Mestre de Camp. Sainct Sere. De Fonteny. De Marsi. Regiment d’Onnery.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 283. Anonyme. RELATION VERITABLE DE CE QVI S’EST PASSÉ... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_8_58. . Référence RIM : M0_3214 ; cote locale : C_9_27. le 2014-08-14 12:37:53.

apprit que le sieur de Sandouuille alloit
loger à Harfleur ville considerable
pour ses fossez, & pour estre vn
passage necessaire pour les aproches du Haure
tant à cause de sa situation sur la riuiere de Seine
du costé du Midy, de Montiuillier au septentrion
de Roüen au leuant, & du Haure au couchant,
du gouuernement duquel ledit Harfleur
despend. Le sieur de Sandouuille auoit quarante a cinquante
cheuaux, le gouuerneur du Haure donna
ordre que la Compagnie du sieur du Parc
allast se ietter dans Harfleur assisté des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 284. Anonyme. RELATION VERITABLE DE CE QVI S’EST PASSÉ... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_8_58. . Référence RIM : M0_3214 ; cote locale : C_9_27. le 2014-08-14 12:37:53.

de la vente du sel que pour se mettre en
estat de seruir.   Le mesme iour sur les cinq heures du soir la
compagnie du sieur du Pare se rendit à discretion,
les soldats au nombre de hoctante furent
menez au Chasteau de Tancaruille, & les Officiers
à Roüen. En suite les compagnies de l’armée de Monseigneur
de Longueuille furent mises dans le
voisinage de Montiuiller, dont le sieur de Breteui
le Fresquiennes, Gentilhomme de Monseigneur
de Longueuille, & Commissaire general
de ses troupes en ayant pris

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 285. Anonyme. RELATION VERITABLE DE CE QVI S’EST PASSÉ... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_8_58. . Référence RIM : M0_3214 ; cote locale : C_9_27. le 2014-08-14 12:37:53.

le Fresquiennes, Gentilhomme de Monseigneur
de Longueuille, & Commissaire general
de ses troupes en ayant pris quelques vnes, alla
assieger le Chasteau du sieur de Fontaines Martel
sur Bollebec dans lequel il prit cinq pieces de
Campagne lesquelles il fit conduire à Roüen le
Mercredy vingt-quatriesme du Courant. Le Mercredy la nuict qu’il est sorty quatre mille hõmes de Roüen par la porte Cauchaise,
on apprendra auec le temps ce qu’ils auront entrepris
Le mesme iour on fit reueüe des troupes
qui sont aux Faux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 286. Anonyme. RELATION VERITABLE DE CE QVI S’EST PASSÉ... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_8_58. . Référence RIM : M0_3214 ; cote locale : C_9_27. le 2014-08-14 12:37:53.

alla
assieger le Chasteau du sieur de Fontaines Martel
sur Bollebec dans lequel il prit cinq pieces de
Campagne lesquelles il fit conduire à Roüen le
Mercredy vingt-quatriesme du Courant. Le Mercredy la nuict qu’il est sorty quatre mille hõmes de Roüen par la porte Cauchaise,
on apprendra auec le temps ce qu’ils auront entrepris
Le mesme iour on fit reueüe des troupes
qui sont aux Faux bourgs de Roüen, dont les effectifs
se trouuent monter à cinq mille hommes
sans comprendre ceux qui sont sortis.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 287. Anonyme. RELATION VERITABLE DE CE QVI S’EST PASSÉ... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_8_58. . Référence RIM : M0_3214 ; cote locale : C_9_27. le 2014-08-14 12:37:53.

Mercredy vingt-quatriesme du Courant. Le Mercredy la nuict qu’il est sorty quatre mille hõmes de Roüen par la porte Cauchaise,
on apprendra auec le temps ce qu’ils auront entrepris
Le mesme iour on fit reueüe des troupes
qui sont aux Faux bourgs de Roüen, dont les effectifs
se trouuent monter à cinq mille hommes
sans comprendre ceux qui sont sortis.  

CAVALERIE. Regiment de Monte rolier. La Mestre de Camp.
Sainct Sere.
De Fonteny.
De Marsi. Regiment d’Onnery. La

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 288. Anonyme. REPROCHES DE L’OMBRE DV CARDINAL DE... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3458 ; cote locale : C_11_28. le 2014-08-29 15:19:15.

& Monsieur de la Vvrilliere Secretaire d’Estat,
lesquels partirent de Paris le Vendredy 10. Février
pour s’acheminer au Havre de Grace, ayans de trois en
trois lieuës des relais de carrosse pour aduancer leur chemin,
le Dimanche 12. ils arriuerent à Roüen où le Parlement
les alla visiter, & le sieur de Rix premier President
les traitta magnifiquement : de Roüen ils allerent au Havre
où ils arriuerent le Lundy 13 Février, Monsieur le
Prince les voyant, dit qu’il auoit vne tres grande obligation
à son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 289. Anonyme. REPROCHES DE L’OMBRE DV CARDINAL DE... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3458 ; cote locale : C_11_28. le 2014-08-29 15:19:15.

pour s’acheminer au Havre de Grace, ayans de trois en
trois lieuës des relais de carrosse pour aduancer leur chemin,
le Dimanche 12. ils arriuerent à Roüen où le Parlement
les alla visiter, & le sieur de Rix premier President
les traitta magnifiquement : de Roüen ils allerent au Havre
où ils arriuerent le Lundy 13 Février, Monsieur le
Prince les voyant, dit qu’il auoit vne tres grande obligation
à son Altesse Royale & à Messieurs du Parlement,
d’auoir moyenné leur liberté. Dés le lendemain Mardy 14. du matin

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 290. Anonyme. RESPONSE A LA LETTRE DV ROY. Enuoyée à... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. La "Réponse" est en pages 1 à 9. Suit la "Lettre du roy..." (p. 10-15), datée du 10 juillet 1652 et signée à Saint-Denis par Louis (XIV) et Phélyppeaux au colophon.. Référence RIM : M0_3368 ; cote locale : B_19_10. le 2014-09-23 16:09:38.

RESPONSE
A LA LETTRE
DV ROY. Enuoyée à Nosseigneurs du Parlement
de Roüen sur le sujet
des presens mouuemens.

M. DC. LII. RESPONSE A LA LETTRE DV ROY,
enuoyée à Nosseigneurs du Parlement du Roüen, sur
le sujet des presens mouuemens ENFIN, nul ne reconnoist le party où il est,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 291. Anonyme. RESPONSE A LA LETTRE DV ROY. Enuoyée à... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. La "Réponse" est en pages 1 à 9. Suit la "Lettre du roy..." (p. 10-15), datée du 10 juillet 1652 et signée à Saint-Denis par Louis (XIV) et Phélyppeaux au colophon.. Référence RIM : M0_3368 ; cote locale : B_19_10. le 2014-09-23 16:09:38.

A LA LETTRE
DV ROY. Enuoyée à Nosseigneurs du Parlement
de Roüen sur le sujet
des presens mouuemens.

M. DC. LII. RESPONSE A LA LETTRE DV ROY,
enuoyée à Nosseigneurs du Parlement du Roüen, sur
le sujet des presens mouuemens ENFIN, nul ne reconnoist le party où il est, quand
il ne peut pas discerner les affections ny le sujet qui
l’obligent de le maintenir : le Roy croyant que la ville
de Paris, les Princes qui sont dedans, le Parlement

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 292. Anonyme. RESPONSE A LA LETTRE DV ROY. Enuoyée à... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. La "Réponse" est en pages 1 à 9. Suit la "Lettre du roy..." (p. 10-15), datée du 10 juillet 1652 et signée à Saint-Denis par Louis (XIV) et Phélyppeaux au colophon.. Référence RIM : M0_3368 ; cote locale : B_19_10. le 2014-09-23 16:09:38.

deuoit dissiper les
nuages & les troubles que la mort de leur Empereur
Pertinax auoit causé. Le Roy est souhaitté de tous ses
Sujets generalement quelconques qui sont dans Paris,
& croyant que ces Princes sont ces ennemis, à enuoyé
vne Lettre au Parlement de Roüen, où bien la
malice de quelques Mazarins l’ont fait imprimer,
pour nous faire destourner d’auec Nosseigneurs les
Princes, afin d’authoriser le party Mazarin, & de tascher
que pas vne des villes de France ne soit de nostre
party, & nous plonger dans vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 293. Anonyme. RESPONSE A LA LETTRE DV ROY. Enuoyée à... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. La "Réponse" est en pages 1 à 9. Suit la "Lettre du roy..." (p. 10-15), datée du 10 juillet 1652 et signée à Saint-Denis par Louis (XIV) et Phélyppeaux au colophon.. Référence RIM : M0_3368 ; cote locale : B_19_10. le 2014-09-23 16:09:38.

& s’adressant à la plus proche ville d’aupres de
nous, & qui est celle-là qui doit nous seconder : leur
veut faire croire selon l’advis de son Conseil, que nous
nous portons insensiblement contre son authorité,
vsant de ces paroles au Parlement de Roüen. Nos amez
& feaux, vous auez connu par nos precedentes depesches
& par ce qui s’est passé dans le public depuis
que le Prince de Condé a esté receu en nostre
Cour de Parlement & en nostre bonne ville de Paris,
au preiudice de nostre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 294. Anonyme. RESPONSE A LA LETTRE DV ROY. Enuoyée à... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. La "Réponse" est en pages 1 à 9. Suit la "Lettre du roy..." (p. 10-15), datée du 10 juillet 1652 et signée à Saint-Denis par Louis (XIV) et Phélyppeaux au colophon.. Référence RIM : M0_3368 ; cote locale : B_19_10. le 2014-09-23 16:09:38.

chef eussent esté en vn instant
dissipées, & les Princes n’ayans point eu de
retraite, ils eussent fait souleuer les communes contr’eux,
leur faisant accroire, comme ils ont tasché
assez de fois, qu’ils vouloient enuahir la Couronne.
Messieurs du Parlement de Roüen sçauent bien
que nous desirons le Roy, mais que nous ne souhaittons
pas le Cardinal, nous portans de tout nostre
pouuoir à sa destruction, & voulant le maintenir
contre nous, nous ne deuons à leur dire porter
le nom que de rebelles, d’autant que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 295. Anonyme. RESPONSE A LA LETTRE DV ROY. Enuoyée à... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. La "Réponse" est en pages 1 à 9. Suit la "Lettre du roy..." (p. 10-15), datée du 10 juillet 1652 et signée à Saint-Denis par Louis (XIV) et Phélyppeaux au colophon.. Référence RIM : M0_3368 ; cote locale : B_19_10. le 2014-09-23 16:09:38.

& l’affection à nostre seruice que vous deuez, & que vous
nous auez tesmoignées en toutes occasions ; Nous ne vous
faisons la presente plus longue ny plus expresse, n’y faites
donc fautes : Cartel est nostre plaisir. Donné à Sainct Denis
le dixiesme Iuillet 1652, Signé, LOVYS. Et plus bas, PHELYPPEAVX.
Et à la subscription est escrit : A nos Amez &
Feaux les gens tenans nostre Cour de Parlement de Roüen. Et scellée
des Armes de sa Maiesté en cire rouge.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 296. Anonyme. RESPONSE A LA PRETENDVE DECLARATION DV ROY,... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3370 ; cote locale : B_15_30. le 2014-09-23 16:13:28.

à la description que vous
en faites, que l’on traisnoit à la riuiere ceux qui auoiẽt
estez tuez dans la place, crainte qu’ils ne fussent reconneus,
ainsi que vous auez desia cy-deuant publié en
cette belle lettre, enuoyée sous le nom du Roy au Parlement
de Roüen, mais quoy vous sçauez peut-estre
bien qu’vn bon tour, & qu’vn mensonge, ne sont
bons qu’vne fois, & puis l’execution de deux des complices de ce tumulte vous conuainqueroit de fausseté.   Mais ayans bien l’audace de faire proceder à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 297. Anonyme. RESPONSE DE MESSIEVRS LES PRINCES AVX... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 50 pages. Langue : français. Voir aussi D_1_30. Référence RIM : M0_3399 ; cote locale : A_9_15. le 2014-09-28 07:13:40.

differentes, la Reyne
trouua bon que pour establir d’auantage la confiance,
il demeurast garand de l’execution des articles, &
de la seureté de celuy du Pont de l’Arche, que Monsieur
le Duc de Longueuille auoit plutost demandé
pour faire plaisir à la ville de Roüen, que pour le fortifier d’vne place qui n’estoit d’aucune deffense, & qui
ne le rendoit pas plus considerable dans son gouuernement:
C’est l’action d’vn Prince de vertu, & de
merite, d’auoir voulu dégager sa parole, d’auoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 298. Anonyme. RESPONSE DE MESSIEVRS LES PRINCES AVX... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 50 pages. Langue : français. Voir aussi D_1_30. Référence RIM : M0_3399 ; cote locale : A_9_15. le 2014-09-28 07:13:40.

C’est l’action d’vn Prince de vertu, & de
merite, d’auoir voulu dégager sa parole, d’auoit demandé
l’obseruation d’vn traitté si solemnel, particulierement
dans vn article, qui auoit semble si important
à Messieurs du Parlement de Paris & de Roüen,
qu’ils auoient refusé d’accepter les conditions que le
Roy leur auoit accordé, & de signer les traitez, que
prealablement le sieur d’Antouille ne les asseurast que
Monsieur le Duc de Longueuille estoit entierement
satisfait, il consideroit que c’estoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 299. Anonyme. RESPONSE DE MESSIEVRS LES PRINCES AVX... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 50 pages. Langue : français. Voir aussi D_1_30. Référence RIM : M0_3399 ; cote locale : A_9_15. le 2014-09-28 07:13:40.

Declarations que de souffrir ce manquement de foy,
qu’on tireroit à consequence dans les autres conditions,
encor plus importantes, & que cette contrauention
pour le suiet d’vn des plus considerables du
party, pouuoit faire penser au restablissement du Semestre
de Roüen, particulierement si l’on vouloit introduire
vne difference de ses interests d’auec ceux de
la Prouince, & des autres conditions qui furent accordées
dans le traité.   Il ne reste plus que quelques accusations que l’on fait
passer pour Capitales:

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 300. Anonyme. TRES-HVMBLES REMONSTRANCES DV PARLEMENT DE... (1649) chez Estienne (Antoine) à Paris , 26 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3833 ; cote locale : C_9_51. le 2014-10-12 09:34:31.

dangereuses consequences de leur suppression,
& les aduantages tres-éuidents que leur conseruation
apportera à vos affaires, & à vostre Prouince de Normandie. SVR la fin de l’année mil six cens trente-neuf, s’estant
éleué vne grande sedition à Roüen dont les furieux accez
eussent pû donner de l’émotion à tout l’Estat, si on n’eust
preuenu la violence du mal par la promptitude des remedes,
le Parlement fust interdit en l’année mil six cens quarente,
& receut ordre de se rendre à la suite du defunct

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4