[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(349 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "massacrer" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 201. Sipois, Cermier de (P. A. N.)... . LETTRE DV SIEVR CERMIER DE SIPOIS, A... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signature au colophon. Voir aussi A_5_87. Référence RIM : M0_2198 ; cote locale : C_3_49. le 2013-02-19 11:13:44.

de Marius & de Sylla, qui remplit toute
l’Italie de sang, & qui fit par tout vne horible & espouuentable
boucherie. Comme ces deux monstres de cruauté
furent tous deux maistres de Rome & de l’Italie, l’vn
apres l’autre, & firent par consequent massacrer tous
ceux qu’ils pouuoient trouuer de contraire party ; c’est
vne chose effroyable combien il y eut de sang respendu.
Le pere égorgeoit le fils, le fils le pere ; Il n’y auoit aucune
pieté qui peut arrester le cours de ce desordre, tant
on estoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 202. Sipois, Cermier de (P. A. N.)... . LETTRE DV SIEVR CERMIER DE SIPOIS, A... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signature au colophon. Voir aussi C_3_49. Référence RIM : M0_2198 ; cote locale : A_5_87. le 2013-02-19 11:18:32.

indigne
d’vn Seigneur courroucé enuers ses Sujets, & neantmoins
suiuy d’vn nouueau carnage de ce pauure peuple qui se trouuant estourdy d’vne si grande défaire, n’a plus
plus ne pied, ne mains, ou pour courir, ou pour defendre.   Tout est massacré, de sorte que à peine de six mille en
eschappent trois cens. Mais les Gantois auront bien-tost
leur retour: au bruit de cette nouuelle, les voila autant
effrayez comme le Comte esleué pour poursuiure la pointe
de sa victoire, voyant le chemin frayé pour acheuer

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 203. Sipois, Cermier de (P. A. N.)... . LETTRE DV SIEVR CERMIER DE SIPOIS, A... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signature au colophon. Voir aussi C_3_49. Référence RIM : M0_2198 ; cote locale : A_5_87. le 2013-02-19 11:18:32.

de mourir courageusement les armes au poing en
defendant la liberté de la Patrie, & se defendant contre
l’iniuste violance d’vn homme inexorable qu’apres auoir
vû violer femmes & enfans, ou suruiure à son malheur,
ou estre sans defense tuez, assommez & massacrez comme
des chiens à la mercy d’vn si cruel & inexorable ennemy.
L’éuenement ou plustost Dieu Protecteur des affligez, fauorisa cette courageuse resolution. De fait,
ils choisissent de toute leur multitude, cinq mille hommes
des plus resolus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 204. Sipois, Cermier de (P. A. N.)... . LETTRE DV SIEVR CERMIER DE SIPOIS, A... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signature au colophon. Voir aussi C_3_49. Référence RIM : M0_2198 ; cote locale : A_5_87. le 2013-02-19 11:18:32.

de Marius & de Sylla, qui remplit toute
l’Italie de sang, & qui fit par tout vne horible & espouuentable
boucherie. Comme ces deux monstres de cruauté
furent tous deux maistres de Rome & de l’Italie, l’vn
apres l’autre, & firent par consequent massacrer tous
ceux qu’ils pouuoient trouuer de contraire party; c’est
vne chose effroyable combien il y eut de sang respendu.
Le pere égorgeoit le fils, le fils le pere; Il n’y auoit aucune
pieté qui peut arrester le cours de ce desordre, tant
on estoit acharné

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 205. Anonyme. ADVIS POVR LE TEMPS QVI COVRT. (1652) chez Veron (Guillaume) à Paris , 16 pages. Langue : français. Voir aussi B_14_26. Référence RIM : M0_549 ; cote locale : B_19_9. le 2014-12-02 13:45:39.

la guerre,
& que vous estes entierement sousmis au Dieu des Monarques ;
Ne vous imaginez pas que vos puissances s’estendent
iusques à ordonner des biens & des vies de vos
sujets comme bon vous semble. Craignez à l’exemple
de mille tyrans qui ont esté massacrez pour leurs trop
barbares cruautez ; songez long-temps auant que de prononcer
des Arrests de mort, de peur que vos iniustices
ne vous perdent : & ne vous attachez pas tant que vous
faites ordinairement à ces Courtisans flateurs & dissimulez,
puisque

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 206. Anonyme. ADVIS Pressant & necessaire donné AVX... (1652) chez Heulin (Pierre) à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_20_45. Référence RIM : M0_531 ; cote locale : B_6_19. le 2014-12-02 15:28:49.

manifestes
à l’authorité de vostre Souuerain.   Mais la Cour se reserue de parler auec cette sincerité,
lors que vous ne serez plus en estat de luy
respondre auec aucune resistance: Elle n’a garde
de vous dire qu’elle vous destine au couteau & au
massacre, parce que vous seriez encor assez forts
pour faire auorter ce dessein; Elle vous flatte maintenant,
parce que vous n’estes pas en estat d’estre
gourmandez, & qu’elle mesme n’est pas en posture
de vous faire autrement flechir que par vne apparence
de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 207. Anonyme. ADVIS Pressant & necessaire donné AVX... (1652) chez Heulin (Pierre) à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_6_19. Référence RIM : M0_531 ; cote locale : B_20_45. le 2014-12-02 15:29:39.

manifestes
à l’authorité de vostre Souuerain.   Mais la Cour se reserue de parler auec cette sincerité,
lors que vous ne serez plus en estat de luy
respondre auec aucune resistance : Elle n’a garde
de vous dire qu’elle vous destine au couteau & au
massacre, parce que vous seriez encor assez forts
pour faire auorter ce dessein ; Elle vous flatte maintenant,
parce que vous n’estes pas en estat d’estre
gourmandez, & qu’elle mesme n’est pas en posture
de vous faire autrement flechir que par vne apparence
de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 208. Anonyme. ADVIS SINCERE AVX BOVRGEOIS DE PARIS. (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_543 ; cote locale : B_17_11. le 2014-11-26 16:16:53.

vostre seureré, assassinez & embrasez par l’ordre de vos
tirans. Durant cette horrible tragedie qui fait couler le sang de
vos concitoyens, vous demeurez enfermez dans vos maisons, vous ne faites pas vne démarche pour aller à leurs secours, vous
les laissez massacrer inhumainement, que n’auez-vous fait à lors
ces barricades ? s’il y en peut auoir de iustes, c’est en cette rencontre,
que ne les auez-vous portez iusques dans les portes de vos
tirans pour les faire eux mesme perir & vous mettre en liberté ?
Où est en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 209. Anonyme. ADVIS, POVR LE TEMPS QVI COVRT. (1652) chez Veron (Guillaume) à Paris , 16 pages. Langue : français. Voir aussi B_19_9. Référence RIM : M1_49 ; cote locale : B_14_26. le 2014-12-02 13:47:29.

la guerre,
& que vous estes entierement sousmis au Dieu des Monarques ;
Ne vous imaginez pas que vos puissances s’estendent
iusques à ordonner des biens & des vies de vos
sujets comme bon vous semble. Craignez à l’exemple
de mille tyrans qui ont esté massacrez pour leurs trop
barbares cruautez ; songez long-temps auant que de prononcer
des Arrests de mort, de peur que vos iniustices
ne vous perdent ; & ne vous attachez pas tant que vous
faites ordinairement à ces Courtisans flateurs & dissimulez,
puisque

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 210. Anonyme. APOLOGIE CVRIEVSE POVR LES IVSTES PROCEDVRES... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 22 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_99 ; cote locale : A_2_1. le 2014-12-02 15:20:11.

de guerre François & Estrangers,
qu’il a fait venir de Flandres, & fait mettre aux lieux & passages de
cette grande ville, pour luy empescher l’arriuée des viures, & de
contraindre la populace affamée de courir sus au Parlement, & de
faire vn cruel massacre de ses habitans. Mais, graces à Dieu, de ce
ce que iusques à present on a veu qu’il n’y a si petit dans Paris,
quoy qu’incommodé de la cherté des viures, qui ne louë ces Venerables
Testes, & qui ne soit prest d’espandre son sang pour leur
fense, puis

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 211. Anonyme. APOLOGIE DES NORMANS AV ROY POVR LA... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. Référence RIM : M0_113 ; cote locale : A_2_20. le 2014-11-30 13:39:05.

C’est elle qui nous a fourny l’exemple de celuy, auquel (apres
s’estre veu rauir par des satellites le pain que la charité des bons luy
fournissoit pour sustenter sa famille) le desespoir a mis le poignard
en la main pour se l’enfoncer dans le seing, apres auoir massacré ses
enfans, qui expirans dedans leur sang, faisoient tous quelques efforts
pour prononcer le Cardinal. C’est, Sire, dans ce sang, que sa pourpre a rehaussé son éclat, & que
celle du Cardinal de Saincte Cicile son frere a esté teinte: ce nombre
de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 212. Anonyme. APOLOGIE POVR MONSEIGNEVR LE CARDINAL... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 39 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_28. Référence RIM : M0_127 ; cote locale : A_2_3. le 2014-12-06 14:58:02.

trait d’arbaleste par toutes mes
veines, puis mes esprits estans vn peu reuenus, vne sueur tiede me couurit
le corps; Quand les fonctions vitales se furent vn peu remises, elles ne seruirent
qu’à donner vn peu de force à mon imagination troublée, qui me representoit
le massacre du Marquis d’Ancre. Ie voyois ce me sembloit entrer
vne populace enragée dans le Palais Royal, & sans auoir esgard au respect
qu’ils doiuent à la Majesté, se jetter sur moy, comme vn million de corbeaux
sur vne charogne, & me tourmenter dans les parties les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 213. Anonyme. L'ETHIMOLOGIE DE MAZARIN AVEC... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Titre fautif; le titre intérieur porte bien l'apostrophe au premier mot.. Référence RIM : M0_1305 ; cote locale : A_3_33. le 2014-04-21 04:23:26.

deuiez mettre son corps par lambeaux.
En verité le regret que i’ay de demeurer sans
vangeance, & de ne pouuoir satisfaire à
mon desir en immolant ce cruel Ministre à
ma iuste colere, me fait dire que nous sommes
plus coupables que luy, d’autant que
s’il a massacré tant de milliers d’hõmes nous
en sommes nous mesmes les causes pour l’auoir
souffert si long-temps, & le souffrir
encor maintenant que ces vices paroissent
en plain iour & que nous le voyons fiché sur
vne montagne pour y planter le siege de sa

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 214. Anonyme. LE VERITABLE AMY DV PVBLIC. (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3917 ; cote locale : A_7_69. le 2014-01-03 10:40:13.

n’auroit pas entrepris de
faire le Panegyre de Busiris que dans la Grece, & n’auroit iamais eu l’asseurance de le reciter deuant ceux que cét infame Tyran
auoit tourmentez. Neron peût bien faire rire dans vn banquet
celuy duquel il venoit de faire massacrer le Fils; La France ne peut
auoir vne telle condescence, & ne peut tesmoigner que du dueil
apres la perte de tous ses Enfans.   Reuenons en là, personne ne souffre du mal s’il ne vient de luy
mesme, que ceux qui sont maintenant l’obiet de la haine du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 215. Anonyme. LE VERITABLE MANIFESTE DE MONSEIGNEVR LE... (1652) chez Vivenay [Nicolas) [?] à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_6_9 et C_12_29. Référence RIM : M0_3942 ; cote locale : B_20_27. le 2014-01-06 08:12:28.

obliger, puis qu’il n’estoit point de
hazard au trauers duquel on ne me vit hardiment voler, pour destourner de
dessus vos testes la tempeste que vos Ennemis estoient sur le poinct d’y faire
creuer ce jour là par le retour de quelques Vespres Sicilienes, ou d’vn second
massacre de S. Barthelemy. I’ay tousiours pris plaisir de me laisser maistriser par cette humeur, de dire
peu & faire beaucoup. Si la Cour eust esté de mon sentiment, vous eussiez
eu le repos que vous demandiez auec tant d’empressement & de iustice,
Ceste seule

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 216. Anonyme. LE VERITABLE MANIFESTE DE MONSEIGNEVR LE... (1652) chez Vivenay [Nicolas) [?] à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_20_27 et C_12_29. Référence RIM : M0_3942 ; cote locale : B_6_9. le 2014-01-06 08:20:25.

obligez, puis qu’il n’estoit point de
hazard au trauers duquel on ne me vit hardiment voler, pour destourner de
dessus vos testes la tempeste que vos Ennemis estoient sur le poinct d’y faire
creuer ce jour là par le retour de quelques Vespres Sicilienes, ou d’vn second
massacre de S. Barthelemy. I’ay tousiours pris plaisir de me laisser maistriser par cette humeur, de dire
peu & faire beaucoup. Si la Cour eust esté de mon sentiment, vous eussiez
eu le repos que vous demandiez auec tant d’empressement & de iustice.
Ceste seule

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 217. Anonyme. LE VERITABLE MANIFESTE DE MONSEIGNEVR LE... (1652) chez Lambert (Étienne) à Paris , 18 pages. Langue : français, latin. Avec portrait gravé de Louis de Bourbon en p. 4. Voir aussi B_6_9 et B_20_27. Référence RIM : M0_3942 ; cote locale : C_12_29. le 2014-01-06 08:17:31.

n’estoit point de hazard
au trauers duquel on ne me vit hardiment
voler, pour destourner de dessus vos testes la rempeste
que vos Ennemis estoient sur le poinct d’y
faire creuer ce jour là par le retour de quelques Vespres Sicilienes, ou d’vn second massacre de S.
Barthelemy.   I’ay tousiours pris plaisir de me laisser maistriser
par cette humeur, de dire peu & faire beaucoup : Si
la Cour eust esté de mon sentiment, vous eussiez
eu le repos que vous demãdiez auec rant d’empressement
& de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 218. Anonyme. LE VERITABLE TABLEAV DE LA CALOMNIE ET LE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français. Dans cette édition, les trois dernières pages sont manquantes. Voir aussi C_10_26. Référence RIM : M0_3965 ; cote locale : A_7_67. le 2014-01-06 09:16:45.

inutils à l’Eglise, & ne treuuant point de secours
auprés des hommes, ils ont fait leurs plaintes
à Dieu, auec le Prophete, de ces langues de
de viperes qui jettent vn venin mortel aux œuvres
de charité; de ces bouches armées d’impostures
qui font plus de massacres & plus de desolations
que des troupes ennemies auec le fer & le
feu; de ces fosses pleines de pourritures, d’où s’exhalent
des discours empestés qui donnẽt la mort
à celuy qui les prononce, qui les entend, & à
la renommée qu’ils

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 219. Anonyme. LE VERITABLE TABLEAV DE LA CALOMNIE ET LE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 23 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Voir aussi A_7_67. Référence RIM : M0_3965 ; cote locale : C_10_26. le 2014-01-06 09:13:53.

inutils à l’Eglise, & ne treuuant point de secours
auprés des hommes, ils ont fait leurs plaintes
à Dieu, auec le Prophete, de ces langues de
de viperes qui jettent vn venin mortel aux œuvres
de charité ; de ces bouches armées d’impostures
qui font plus de massacres & plus de desolations
que des troupes ennemies auec le fer & le
feu de ces fosses pleines de pourritures, d’où s’exhalent
des discours empestes qui donnẽt la mort
à celuy qui les prononce, qui les entend, & à
la renommée qu’ils offencent.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 220. Anonyme. LE VRAY AMATEVR DE LA PAIX, CONTRE LES ADVIS... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 22 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_4065 ; cote locale : A_5_101. le 2014-01-06 10:00:29.

de repos, tu demeure encore insensible, sçache
que pour tout fruict de tes desseins furieux, tu n’emporteras
que la honte d’vn temps perdu, puis que par
tes obstinations outrageuses tu fais cognoistre à tout
le monde que tu ne respire que le pillage & le massacre
de tes compatriotes, & que c’est ta passion & non point
leur vtilité qui t’oblige à les attirer en vn dueil, dont la
raison & l’interest public les viennent de retirer. En
cela tu fais la folle demande à Iupiter, grenoüille que
tu es; Il te

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 221. Anonyme. LE VRAY AMATEVR DE LA PAIX, CONTRE LES ADVIS... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 22 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_4065 ; cote locale : A_5_101. le 2014-01-06 10:00:29.

gens de bien, la ruine des meschans,
la gloire de Dieu, la perle des Couronnes,
la Tutrice des Arts, la source de tous biens, qui
rend l’ordre aux Estats, & par l’ordre remet leurs
forces en nature; Qui ne peut-estre desaggreable
qu’à ceux qui se plaisent au massacre de leurs freres,
pour assouuir leur rage, au bannissement de
leurs Citoyens, pour profitez de leur retraicte, à
l’embrasement de leurs maisons, pour se resioüir
de leurs malheurs, au pillage de leurs biens pour en
esperer des despoüilles, à la licence de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 222. Anonyme. LES CVRIEVSES RECHERCHES FAITES SVR LA VIE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 14 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_855 ; cote locale : B_12_35. le 2014-02-04 14:07:30.

pillé
les Temples consacrez à la memoire des grands hommes, ou à l’honneur des Dieux, & quelquefois
mit des Villes à sac, bien qu’elles ne refusassent aucunement
d’obeïr à ses ordres, pour trouuer dans les
biens de leurs Citoyens cruellement massacrez, dequoy
fournir aux grands frais qu’il estoit obligé de
faire pour entretenir ses pratiques à Rome, & dans
tout le reste de l’Estat Romain ; & Mazarin ayant
espuisé nos peuples de biens par des extorsions insupportables,
a rauy tout ce qu’il a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 223. Anonyme. LES DIVINS ARTICLES DE LA PAIX GENERALE. (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1165 ; cote locale : A_3_20. le 2014-02-11 12:46:05.

meas neglexistis. Mespriserez-vous tousiours les salutaires Conseils que
Dieu vous donne. Continurez-vous tousiours vos guerres?
Tant de sang respandu n’a-t’il encore pû estancher vostre
soif? N’est ce point assez tué? N’est-ce point encore assez
massacré? Que voulez-vous? que cherchez vous? Que pretendez-vous
exterminer la vertu? Estouffer la Religion? Ruiner
l’Eglise? Helas elle ne l’est desia que trop, & n’y à celuy
qui ne voye assez l’extremité de son danger! Mais il n’y a quasi
personne qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 224. Anonyme. LES DIVINS ARTICLES DE LA PAIX GENERALE. (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1165 ; cote locale : A_3_20. le 2014-02-11 12:46:05.

n’y a quasi
personne qui s’en mette en peine, & pour vn qui luy souhaite
la paix, il y en a mille qui ne respirent que la guerre. O Nations deprauées & incredules, qui vous pourra deliurer
des chastimens qu’vn Dieu viuant vangeur des crimes
prepare à vos massacres? Vous Chrestiens, vous enfans d’vne
mesme mere, vous entre massacrer de la sorte? Où est vostre
esprit, où est vostre foy où les sentimens de freres? où le respect
deu à vostre Mere? Ah pauure Mere! Ah Mere desolée
qui as porté de tels enfans! Que iamais

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 225. Anonyme. LES DIVINS ARTICLES DE LA PAIX GENERALE. (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1165 ; cote locale : A_3_20. le 2014-02-11 12:46:05.

souhaite
la paix, il y en a mille qui ne respirent que la guerre. O Nations deprauées & incredules, qui vous pourra deliurer
des chastimens qu’vn Dieu viuant vangeur des crimes
prepare à vos massacres? Vous Chrestiens, vous enfans d’vne
mesme mere, vous entre massacrer de la sorte? Où est vostre
esprit, où est vostre foy où les sentimens de freres? où le respect
deu à vostre Mere? Ah pauure Mere! Ah Mere desolée
qui as porté de tels enfans! Que iamais tu ne nous eusse conceu,
que iamais tu ne nous eusse regenerez, que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 226. Anonyme. LES DIVINS ARTICLES DE LA PAIX GENERALE. (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1165 ; cote locale : A_3_20. le 2014-02-11 12:46:05.

est deuenuë nourrice des
Barbares; Et au lieu de ses legitimes enfans, elle ne voit plus
à sa table que leurs meurtriers. Ils ont deshonoré ses filles, ils
ont violé ses Vierges, tué la fleur de fa ieunesse, dessait ses
Soldats & Capitaines, outragé ses Prestres, massacré la pluspart
des grands & des petits, & emmené le reste en captiuité. Qui n’eust pleuré de voir ce pauure peuple qui auoit esté
tant chery de Dieu ainsi conduit en seruitude. Qui ne I’eust
plaint le voyant gemir sous la pesanteur des chaisnes &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 227. Anonyme. LES DIVINS ARTICLES DE LA PAIX GENERALE. (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1165 ; cote locale : A_3_20. le 2014-02-11 12:46:05.

vous en voulez, mais assurez-vous
que vous en aurez tout vostre saoul. O la rigueur & la
fureur extréme que ce fleau de Dieu exercera sur vous! i’en
tremble des ja pour vous, & ne puis enuisager qu’auec horreur
les horribles chastimens que vos diuorces, & massacres
attirent sur vos testes.   Regarde Chrestienté, regarde les autres Nations & apprens
de leurs malheurs, ceux dont ton Dieu te menace.
Regarde l’Angleterre, regarde l’Egypte, regarde la Palestine,
regarde l’Affrique, où en sont elles reduittes les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 228. Anonyme. LES EFFETS ADMIRABLES DE LA PROVIDENCE DE... (1649) chez Lesselin (Alexandre) à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi C_7_64. Référence RIM : M0_1199 ; cote locale : A_3_26. le 2014-02-11 12:58:07.

tous les iours les gemissemens des pauures
Villageois, les saccagemens de leurs Villages, les incendies des
maisons, les profanations des Eglises, les violemens des
femmes & des filles, sans épargner mesme les Religieuses, les vols, meurtres, pillages, massacres, & autres semblables
hostilitez, que les nations barbares, ie veux dire les Allemans
& Polonois, que le Sicilien a fait venir, excercent
aux enuirons de Paris: Quis talia fando temperet lachrymis,
de maniere, que nous aurions icy assez de sujet de reciter

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 229. Anonyme. LES EFFETS ADMIRABLES DE LA PROVIDENCE DE... (1649) chez Lesselin (Alexandre) à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi C_7_64. Référence RIM : M0_1199 ; cote locale : A_3_26. le 2014-02-11 12:58:07.

fait quelquefois prosperer les
mechans, il lit, qu’il en vse comme de ces bestes, lesquelles
on engraisse, & apres auoir engraissées on enuoye à la boucherie:
De mesme que Dieu engraissant les meschants des
biens & prosperitez de la terre, les destine apres au massacre,
& à quelque fin hontense & miserable; il s’en sert comme des
verges pour chatier ses enfans, lesquelies il iette apres dedans
le feu, il leur met en main la coupe de son ire & de son
indignation pour en faire boire à tous les pecheurs de la terre,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 230. Anonyme. LES EFFETS ADMIRABLES DE LA PROVIDENCE DE... (1649) chez Lesselin (Alexandre) à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi A_3_26. Référence RIM : M0_1199 ; cote locale : C_7_64. le 2014-02-11 12:59:49.

tous les iours les gemissemens des pauures
Villageois, les saccagemens de leurs Villages, les incendies
des maisons, les profanations des Eglises, les violemens des
femmes & des filles, sans épargner mesme les Religieuses, les vols, meurtres, pillages, massacres, & autres semblables
hostilitez, que les nations barbares, ie veux dire les Allemans
& Polonois, que le Sicilien a fait venir, excercent
aux enuirons de Paris : Quis talia fando temperet lachrymis,
de maniere, que nous aurions icy assez de sujet de reciter

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 231. Anonyme. LES EFFETS ADMIRABLES DE LA PROVIDENCE DE... (1649) chez Lesselin (Alexandre) à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi A_3_26. Référence RIM : M0_1199 ; cote locale : C_7_64. le 2014-02-11 12:59:49.

fait quelquefois prosperer les
mechans, il dit, qu’il en vse comme de ces bestes, lesquelles
on engraisse, & apres auoir engraissees on enuoye à la boucherie :
De mesme que Dieu engraissant les meschants des
biens & prosperitez de la terre, les destine apres au massacre,
& à quelque fin honteuse & miserable ; il s’en sert comme des
verges pour chatier ses enfans, lesquelles il iette apres dedans
le feu, il leur met en main la coupe de son ire & de son
indignation pour en faire boire à tous les pecheurs de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 232. Anonyme. LES RAISONS OV MOTIFS POVR LA NVLLITÉ du... (1652) chez Chouqueux (André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_2966 ; cote locale : B_15_19. le 2014-02-24 10:00:03.

pour se retirer à Sainct Germain en
Laye : retraitte qui fut suiuie du Blocus de Paris ;
Ce mal-heureux pretendant que dans la disette
des viures, l’on verroit le menu peuple sousleué
contre les Bourgeois, qui eust mis cette grande
Ville en vn estat tel que les massacres, les bruslemens
& les pilleries ont enseuely dans ses ruines
tous ses Habitans, & tel estoit le desir detestable
de ce Cardinal.   Cela n’ayant reüssi comme il pretendoit, il a
fait en sorte qu’il a eu des creatures dans les Conseils
du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 233. Anonyme. LES REGRETS DE PARIS, SVR LA MORT DE... (1652) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3083 ; cote locale : B_9_25. le 2014-02-24 15:20:18.

tributs
de ceux qu’elle veut le plus fauoriser, apres auoir receu
celuy que ie viens de luy payer en conpensation de ses
faueurs, elle me promet vn long calme, mais qu’ils apprehendent
la main qui sçait porter des coups si dangereux,
& qu’ils iugent quel massacre elle feroit de ses ennemis,
si son malheur la renduë si fatale à ses amis mesmes. Toy donc chere ombre qui deueloppée des nuages
des passions, dont ton esprit fut tousiours offusqué
dans les derniers iours de ta vie, congnois maintenant
combien les desseins

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 234. Anonyme. LES SANGLOTS PITOYABLES de l’affligée... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3585 ; cote locale : A_7_19. le 2014-02-25 14:12:14.

d’vn tel
attentat, & d’vne cruauté, qui fait glacer ce sang
dans les veines. Il ne s’en faut estonner car n’ayant point de Religion
qu’vne fausse & apparente, ils n’ont point
de Dieu, & n’ont en recommandation que la tyrannie
& le massacre, ils sont meurtriers des personnes
Royales que Dieu à ordonnées pour gouuerner
l’Estat, ce sont des parricides qui trempent leurs
mains dans le sang de leur pere, les Monarques sont
ainsi qualifiez & instituez de Dieu. A ce propos il me souuient d’auoir

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 235. Anonyme. LES SENTIMENS D’ARISTIDE, Sur les affaires... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3647 ; cote locale : A_7_21. le 2014-02-25 14:36:25.

quand on remet l’administration
d’vn Estat entre les mains d’vn Estranger. Toutes les histoires sont
pleines des malheurs qui sont arriuez aux peuples par des Estrãgers. En 558.
vn Chancelier Estranger dans le Royaume de Sicile fut cause que tous les
François y furent massacrez, & ie diray en passant que les historiens remarquent
que les Italiens ont tousiours esté fort enclins à massacrer les François,
tesmoin encores les Vespres Siciliennes qu’on n’oubliera iamais.
Apres la Paix faite entre Iean Roy de France, & Edoüard Roy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 236. Anonyme. LES SENTIMENS D’ARISTIDE, Sur les affaires... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3647 ; cote locale : A_7_21. le 2014-02-25 14:36:25.

des malheurs qui sont arriuez aux peuples par des Estrãgers. En 558.
vn Chancelier Estranger dans le Royaume de Sicile fut cause que tous les
François y furent massacrez, & ie diray en passant que les historiens remarquent
que les Italiens ont tousiours esté fort enclins à massacrer les François,
tesmoin encores les Vespres Siciliennes qu’on n’oubliera iamais.
Apres la Paix faite entre Iean Roy de France, & Edoüard Roy d’Angleterre
pour auoir voulu mettre des Anglois dans les premieres charges de l’Aquitaine,
le Roy d’Angleterre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 237. Anonyme. LES SENTIMENS D’ARISTIDE, Sur les affaires... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3647 ; cote locale : A_7_21. le 2014-02-25 14:36:25.

il enleua le Roy
de nuict, & accuse le Parlement de l’auoir voulu liurer aux Ennemis de l’Estat.
Paris est bloqué; & on fait ce qu’on peut pour ruïner cette grande Ville.
Si le dessein eust reüssi Paris seroit bruslé, & tous les Habitans se seroient
massacrez les vns & les autres: ce qui s’est fait és enuirons de Paris, & à lesgard
de tant d’ames innocentes fait assez iuger quelle estoit l’intention pour
le dedans. Encores que les Estats, & la societé humaine ne puissent subsister sans la
Foy,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 238. Anonyme. LES SERVICES QVE LA MAISON DE CONDÉ A... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 30 pages. Langue : français. La page de titre est en page 2.. Référence RIM : M0_3666 ; cote locale : C_11_30. le 2014-02-26 15:13:24.

deposition d’vn vil
denonciateur des Auenelles, on arresta ou meurtrit en diuers
lieux plusieurs personnes de qualité que la Cour appelloit auant qu’ils fussent appellez sans autre accusation que la haine ou soupçon
du Cardinal de Lorraine qui verifia par ce massacre les bruits
du peuple qui publioit que François II. pour la guerison d’vne
sale maladie, cherchoit par tout des innocens pour se preparer le
baing de sang qui soüilla en plusieurs endroits la riuiere de Loire.   La prison du Prince fut la derniere scene de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 239. Anonyme. LES SOVPIRS DE LA FRANCE, faits à son... (1652) chez Guychard (Jean) à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_16_12. le 2014-02-26 15:49:06.

au carnage ;
S’il se peut voir vn iour dedans ton sang baigné,
Iamais il ne s’est plû dans sa pourpre Romaine,
Au point que celle-la satisfera sa haine,    
Si tu en doute ouvre les yeux,
Voy tu ces campagnes fumantes,
Et ces massacres en tous lieux
Enten tu ces voix gemissantes ?
C’est d’vn tas d’innocens, qu’vn Herode nouueau
Persecute dans ta Province,
Par les mains cruelles d’vn Prince,
D’vn Prince qui veut bien luy servir de Bourreau,
O Bourreau

=> Afficher la page


Occurrence 240. Anonyme. LES VERITEZ DE MAZARIN DESCOVVERTES. (1649) chez [s. n.] à Paris , 4 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_4010 ; cote locale : A_5_103. le 2014-03-12 11:22:40.

comme c’est le propre
des François: Et non seulement il a infecté la Cour de son venin,
mais encore tout le reste de la France; Car de grace, qui est
celuy qui auoit iamais entendu parler qu’en France les enleuements
fussent permis, que les viols, les vols, & les massacres y fussent
authorisez, sinon depuis que ce perfide à commencé à la regir,
personne asseurement. Deplus, l’Ante-christ doit ietter la
terreur & l’estonnement dans les cœurs de tout le monde; il doit
ruiner tous les Estats, & les reünir a son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 241. Anonyme. LES VOYES DE LA PAIX. (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_4052 ; cote locale : B_16_48. le 2014-04-21 04:04:27.

nous l’a appris, l’extinction
des plus honnestes gens qui s’y trouuoient contraires.
A quoy il a si bien reussi, que les sieurs Miron
& Ianvry-Ferrand entr’autres, auec plusieurs notables
Bourgeois des plus affectionnez à la patrie y furent
inhumainement massacrez, & nul des traistres
& seditieux de son party, qui ont trouué tous leur salut
dans la bonté des Princes. Mademoiselle & Monsieur
de Beaufort y ayans accourus qui les ont tiré
d’entre les bras des assassins, que l’on ne doit plus douter
auoir

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 242. Anonyme. LETTRE DES BOVRGEOIS DE PARIS, ENVOYEE AV... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2070 ; cote locale : B_19_59. le 2014-06-01 10:45:06.

de Paris, & les paysans
qui pouuoient échapper la fureur du soldat, se venir
refugier dans nostre Ville, l’vn pleurant son enfant assassiné,
l’autre son pere, la mere pleurant sa fille violée
deuant ses yeux, & la fille se lainentant de la mort de sa
mere, massacrée en sa presence : nous auons esté obligez
pour nostre propre conseruation, de prendre les armes
pour repousser de semblables iniures, & quand nous aurions
mesme deffait telles sortes de gens, Vostre Majesté
pour cela ne nous pourroit pas taxer d’aucune

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 243. Anonyme. LETTRE D’AVIS A MESSIEVRS DV PARLEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 34 pages. Langue : français, latin. Voir aussi C_3_31. Dans Choix I de Moreau. Pièce 2 des 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_1837 ; cote locale : A_5_23. le 2014-05-04 16:26:35. la mesme fin; & la fureur se porta si auant que l’on esgorgea
des Daciers iusques sur les Autels, comme des victimes
publiques. Sous Carles VI. toute la France ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 244. Anonyme. LETTRE D’AVIS A MESSIEVRS DV PARLEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 34 pages. Langue : français, latin. Voir aussi C_3_31. Dans Choix I de Moreau. Pièce 2 des 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_1837 ; cote locale : A_5_23. le 2014-05-04 16:26:35.

& donné la grosse cloche de Nostre Dame. Mais à
quoy bon chercher des Histoires anciennes, puis que nous voyons
tous les iours par effet, la haine que les peuples portent aux Partisans,
n’y ayant presque point de Prouince, ny de Ville en France,
où l’on n’en ait massacré quelqu’vn depuis trente ans.   Imposts causes
de grãds
troubles. Et ne sert de rien de dire que ceux qui l’ont fait en ont esté punis,
& que les Villes qui ont refusé d’obeyr aux ordres des Partisans superieurs,
ont esté traictées en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 245. Anonyme. LETTRE D’AVIS A MESSIEVRS DV PARLEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 34 pages. Langue : français, latin. Voir aussi A_5_23. Dans Choix I de Moreau. Pièce 2 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_1837 ; cote locale : C_3_31. le 2014-05-04 16:29:34.

que Georges Preschon
fut cruellement executé à mort ; & que Henry Roy de Suede,
dont il estoit le Gouuerneur fut chassé de son Estat pour le mesme
sujet. Nos Histoires nous marquent vne infinité de pareils
exemples. Du temps de Charles V. surnommé le Sage, l’on massacra
deux Mareschaux de France, & peu s’en fallut que le troisiesme n’eust la mesme fin ; & la fureur se porta si auant que l’on esgorgea
des Daciers iusques sur les Autels, comme des victimes
publiques. Sous Carles VI. toute la France ne fut-elle

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 246. Anonyme. LETTRE D’AVIS A MESSIEVRS DV PARLEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 34 pages. Langue : français, latin. Voir aussi A_5_23. Dans Choix I de Moreau. Pièce 2 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_1837 ; cote locale : C_3_31. le 2014-05-04 16:29:34.

& donné la grosse cloche de Nostre Dame. Mais à
quoy bon chercher des Histoires anciennes, puis que nous voyons
tous les iours par effet, la haine que les peuples portent aux Partisans,
n’y ayant presque point de Prouince, ny de Ville en France,
où l’on n’en ait massacré quelqu’vn depuis trente ans.   Imposts causes
de grãds
troubles. Et ne sert de rien de dire que ceux qui l’ont fait en ont esté punis,
& que les Villes qui ont refusé d’obeyr aux ordres des Partisans superieurs,
ont esté traictées en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 247. Anonyme. LISTE DES EMPEREVRS ET DES ROYS qui ont... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_5_7. Référence RIM : M0_2311 ; cote locale : D_2_27. le 2014-06-22 12:23:16.

dont l’antiquité nous fournit des
prodigieux exemples. Adramelech & Sarracher ont coupé la gorge à
leur pere Sennacherib Roy des Assiriens, Ninus tua
sa mere Senmiramis, Bimelech esgorgea ses septente
trois Freres, Monime Reyne de Pont fut
massacree par le commendement de Mithriadate
son mary, Amilcar Capitaine des Carthaginois,
fust assassiné par vn de ses domestiques, Aurelian
fut traitté de mesme dans la guerre des Olleriens,
Iules Maximin perdit sa vie par ses gendarmes, Rome
a ésté despeuplee par son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 248. Anonyme. LISTE DES EMPEREVRS ET DES ROYS qui ont... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi D_2_27. Référence RIM : M0_2311 ; cote locale : A_5_7. le 2014-06-22 12:23:40.

dont l’antiquité nous fournit des
prodigieux exemples. Adramelech & Sarracher ont coupé la gorge à
leur pere Sennacherib Roy des Assiriens, Ninus tua
sa mere Senmiramis, Bimelech esgorgea ses septente
trois Freres, Monime Reyne de Pont fut
massacree par le commendement de Mithriadate
son mary, Amilcar Capitaine des Carthaginois,
fust assassiné par vn de ses domestiques, Aurelian
fut traitté de mesme dans la guerre des Olleriens,
Iules Maximin perdit sa vie par ses gendarmes, Rome
a esté despeuplee par son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 249. Anonyme. MANIFESTE DES ANGEVINS, ADRESSÉ AV... (1652) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 14 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2383 ; cote locale : C_12_32. le 2014-06-23 08:08:13.

authorise ; parce que la vengeance regne en
Sicile, & que c’est le seul partage que cét auorton
des tyrans qu’elle a produits, ait apporté d’vne
Region qui n’a rien de pius signalé que le reproche
des Tombeaux de nostre illustre Noblesse
Angeuine, qu’elle massacra auec vne inhumanité
que toutes les Histoires ont en execration, & que
la posterité abhorrera iusques au dernier des
hommes. La Nature a donné des antipathies
innocentes à tout ce qui est au monde, & les
choses inanimées n’en sont pas exemptes ? il y

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 250. Anonyme. MAZARIN EN SOVPCON DE SA VIE ET DE SES... (1649) chez Anguerant (Pierre) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_6_10. Référence RIM : M0_2433 ; cote locale : A_6_28. le 2014-06-30 08:20:11.

genie fut desesperé
qui le porta à la ruine du Parlement. Il se consideroit desia comme
vn homme accusé de son crime il croyoit entendre l’arrest qui
se deuoit prononcer contre luy, & à la façon d’vn furieux criminel,
il pense ne pouuoir euiter le supplice qu’en massacrant
tous ses luges. C’est la crainte de la punition qui luy fait faire
tous ses efforts, ou bien à la façon d’vne nature mourante il ramasse
toutes ses forces pour laisser quelque memoire de luy apres
sa mort. Ouy, il ramasse toutes ses forces, qui sont tous ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 251. Anonyme. MAZARIN EN SOVPÇON DE SA VIE ET DE SES... (1649) chez Anguerant (Pierre) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_6_28. Référence RIM : M0_2433 ; cote locale : C_6_10. le 2014-06-30 08:18:56.

genie fut desesperé
qui le porta à la ruine du Parlement. Il se consideroit desia comme
vn homme accusé de son crime, il croyoit entendre l’arrest qui
se deuoit prononcer contre luy, & à la façon d’vn furieux criminel,
il pense ne pouuoir euiter le supplice qu’en massacrant
tous ses luges. C’est la crainte de la punition qui luy fait faire
tous ses efforts, ou bien à la façon d’vne nature mourante il ramasse
toutes ses forces pour laisser quelque memoire de luy apres
sa mort. Ouy, il ramasse toutes ses forces, qui sont tous ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 252. Anonyme. NOVVEAV DISCOVRS POLITIQVE CONTRE LES... (1649) chez Haye (Rolin de La) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. Daté du 5 mars 1649 au colophon. Voir aussi A_6_39. Référence RIM : M0_2535 ; cote locale : C_7_48. le 2014-07-06 15:17:45.

à la perte de tant d’innocens parmy quelques coupables,
à la ruine de tant d’Autels où l’on a si souuent sacrifié pour
elle le Corps & le Sang de Iesus Christ au violement de tant de
Religieuses, qu’elle a honorée de son amitié ou de sa protection,
& au massacre d’vn Peuple aux larmes duquel elle doit presque
autant qu’à ses prieres, la gloire qu’elle a d’estre Mere de nostre
Roy, & Regente de ce Royaume ? Mais apres tout, ie suis asseuré
qu’il n’y a mesme personne au pres de vous, qui ne fust

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 253. Anonyme. OBSERVATIONS SVR VN DISCOVRS VENV DE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français. Voir aussi C_11_12 et B_7_23. Référence RIM : M0_2573 ; cote locale : B_20_21. le 2014-07-07 05:09:55.

auec ceux où
les Princes de vostre sang ont eu la part dans les conseils
que la naissance leur donne, & parce qu’ils sont
plus versez dans les affaires dont ils sont instruits des
le berseau, vous verrés qu’il a fallu soutenir auec des
rigueurs qui ont causé des massacres, des tumultes, des
reuoltes, des guerres ciuilles, & étrãgeres des baricades ;
enfin la ligue dans les derniers temps vne puissance
que ces Cardinaux ont taché de rendre indespendante
de la royalle, au lieu que quand toute la Maison de
France a esté bien

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 254. Anonyme. OBSERVATIONS SVR VN DISCOVRS VENV DE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français. Voir aussi B_20_21 et C_11_12. Référence RIM : M0_2573 ; cote locale : B_7_23. le 2014-07-07 05:16:27.

auec ceux où
les Princes de vostre sang ont eu la part dans les conseils
que la naissance leur donne, & parce qu’ils sont
plus versez dans les affaires dont ils sont instruits des
le berseau, vous verrés qu’il a fallu soutenir auec des
rigueurs qui ont causé des massacres, des tumultes, des
reuoltes, des guerres ciuilles, & estrãger des baricades ;
enfin la ligue dans les derniers temps vne puissance
que ces Cardinaux ont taché de rendre indespendante
de la royalle, au lieu que quand toute la Maison de
France a esté bien

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 255. Anonyme. OBSERVATIONS SVR VN DISCOVRS VENV DE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français. La page de titre est en page 2. Voir aussi B_7_23 et B_20_21. Référence RIM : M0_2573 ; cote locale : C_11_12. le 2014-07-07 05:18:21.

auec ceux où
les Princes de vostre sang ont eu la part dans les conseils
que la naissance leur donne, & parce qu’ils sont
plus versez dans les affaires dont ils sont instruits des
le berseau, vous verrés qu’il a fallu soutenir auec des
rigueurs qui ont causé des massacres, des tumultes, des
reuoltes, des guerres ciuilles, & étrãgeres des baricades ;
enfin la ligue dans les derniers temps vne puissance
que ces Cardinaux ont taché de rendre indespendante
de la royalle, au lieu que quand toute la Maison de
France a esté bien

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 256. Anonyme. OBSERVATIONS VERITABLES ET DES-INTERESSEES,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 160 pages. Langue : français, latin. Table des matières en pages 5-6; avertissement de l'imprimeur au lecteur en page 8. Notre page 9 est numérotée 1 dans l'original (cet écart de 8 se maintient jusqu'à la fin de la pièce).. Référence RIM : M0_2574 ; cote locale : B_11_23. le 2014-07-08 14:38:18.

l’estouffer & reconcilier ces
deux freres qui n’estoient en diuision que par les mauuais conseils
de Protade. Ces valeureux Bourguignons voyans leurs aduis
mesprisé, & que Protade marchoit auec vne armée pour attaquer
leur Souuerain, ils luy courent sus, & le massacrent dans
la tante du Roy, nonobstant les deffences qu’ils auoient de sa
Maiesté de l’outrager en façon que ce soit, de fait ny de paroles,
disans qu’il valoit mieux qu’vn homme mourut tout seul,
que de mettre deux armées en peril ; ce qui fit que ces deux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 257. Anonyme. OVIDE PARLANT A TIESTE, Luy monstrant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français, latin. Voir aussi C_12_36. Référence RIM : M0_2637 ; cote locale : B_18_37. le 2014-07-10 16:05:03.

contre la resistance. Nec nisi bellantis gaudet ceruice iuuenci) S’arreste à voir l’enuemy à sa mercy : Mais la pusilanimité, pour dire qu’elle est aussi de la feste, n’ayant
peu se mesler à ce premier rolle, prend pour sa
part le second, du massacre & du sang. Les meurtres
des victoires s’exercent ordinairement par le
peuple & par les officiers du bagage : Et ce qui fait
voir tant de cruautez inouïes aux guerres populaires,
c’est que cette canaille de vulgaire s’aguerrit, & se
gendarme, à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 258. Anonyme. OVIDE PARLANT A TIESTE, Luy monstrant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_18_37. Référence RIM : M0_2637 ; cote locale : C_12_36. le 2014-07-10 16:13:06.

contre la resistance.
Nec nisi bellantis gaudet ceruice iuuenci) S’arreste à voir l’enuemy à samercy : Mais la pusilanimité, pour dire qv’elle est aussi de la feste, n’ayant
peu se mesler à ce premier rolle, prend pour sa
part le second, du massacre & du sang. Les meurtres
des victoires s’exercent ordinairement par le
peuple & par les officiers du bagage : Et ce qui fait
voir tant de cruautez inouïes aux guerres populaires,
c’est que cette canaille de vulgaire s’aguerrit, & se
gendarme, à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 259. Anonyme. PLAINTES DE LA FRANCE, Sur... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2790 ; cote locale : B_6_2. le 2014-07-12 09:53:51.

mon nom?    
Ie n’ay pas besoin de redire
La longue & dure affliction
Dont leur cruelle ambition,
Soubs pretexte de zele agita mon Empire,
Nos meurtres encor tous nouueaux,
Nos ruynes & nos tombeaux,
Nos Heros massacrez, nos flames & nos pestes,
Et tant de tragiques effets,
Sont autant de bouches funestes
Qui se plaignent encor des maux qu’ils nous ont faits.    
Que n’arrestiez-vous la furie
De tant de nouueaux coniurez,
De

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 260. Anonyme. QVESTION, S’IL Y DOIT AVOIR VN PREMIER... (1649 [?]) chez [s. n.] à Paris [?] , 20 pages. Langue : français. Sans page de titre. Voir aussi A_7_15 et C_6_77. Référence RIM : M0_2950 ; cote locale : D_1_19. le 2014-07-22 16:45:44.

Peuple. Samuël nous apprend que les Roys perseuerant
en leur malice, periront, comme le reste des
hommes. Iosué, du commandement de Dieu, fist
bien mourir cinq Roys d’vne mort tres honteuse Le
Roy de Hay ne receut-il pas vn mesme sort ? Et le
Roy Ela ne fut-il pas massacré, lors qu’il songeoit le
moins à mourir que personne du monde. Il faudroit
estre tout à fait stupide, ou tout à fait meschant iusques
à la rage, pour ne pas adiouster quelque espece
de foy, aux decrets d’vne parole eternelle. Voila, s’il me semble, à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 261. Anonyme. QVESTION, S’IL Y DOIT AVOIR VN PREMIER... (1649) chez [s. n.] à Paris , 22 pages. Langue : français. Voir aussi C_6_77 et D_1_19. Référence RIM : M0_2950 ; cote locale : A_7_15. le 2014-07-22 16:50:08.

Peuple. Samuël nous apprend que les Roys perseuerant
en leur malice, periront, comme le reste des
hommes. Iosué, du commandement de Dieu, fist
bien mourir cinq Roys d’vne mort tres honteuse. Le
Roy de Hay ne receut-il pas vn mesme sort? Et le
Roy Ela ne fut-il pas massacré, lors qu’il songeoit le
moins à mourir que personne du monde. Il faudroit
estre tout à fait stupide, ou tout à fait meschant iusques
à la rage, pour ne pas adiouster quelque espece
de foy, aux decrets d’vne parole eternelle. Voila, s’il me semble, à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 262. Anonyme. QVESTION, S’IL Y DOIT AVOIR VN PREMIER... (1649) chez [s. n.] à Paris , 22 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_15 et D_1_19. Référence RIM : M0_2950 ; cote locale : C_6_77. le 2014-07-22 16:48:19.

Peuple. Samuël nous apprend que les Roys perseuerant
en leur malice, periront, comme le reste des
hommes. Iosué, du commandement de Dieu, fist
bien mourir cinq Roys d’vne mort tres-honteuse. Le
Roy de Hay ne receut-il pas vn mesme sort ? Et le
Roy Ela ne fut-il pas massacré, lors qu’il songeoit le
moins à mourir que personne du monde. Il faudroit
estre tout à fait stupide, ou tout à fait meschant iusques
à la rage, pour ne pas adiouster quelque espece
de foy, aux decrets d’vne parole eternelle. Voila, s’il me semble, à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 263. Anonyme. RECIT VERITABLE DES DISCOVRS tenus entre les... (1649) chez Targa (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français. Sans page de titre. Avec permission. Date et informations éditoriales au colophon.. Référence RIM : M0_3030 ; cote locale : C_9_13. le 2014-08-10 11:49:24.

contre quelque particulier, ie
m’en pusse & voulusse seruir, c’est auoir entierement quitté les volontez
que les Souuerains sont obligez d’auoir pour la conseruation de leurs peuples,
que de les opprimer, de permettre les voleries, les brigandages, les
incendies, les massacres, les violements mesme des Religieuses, c’est auoir
mis bas les sentimens du Christianisme. Ie ne suis pas icy fort sur ma derniere
volonté, dont vous auez fait si peu de conte : Ie ne m’arrete point à
beaucoup de particularitez pour lesquelles vous serez

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 264. Anonyme. RECVEIL GENERAL, De toutes les Chansons... (1649) chez [s. n.] à Paris , 27 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3055 ; cote locale : C_8_44. le 2014-08-11 06:14:59.

Monsieur d’Harcour.    
I’ay encore oüy dire,
Qu’il en auoit deffait,
Qui venoient pour reduite
A mort des Villageois :
Et ruyner leur Villages,
D’vn cœur plein de carnage,
Mais Dieu n’a-pas permy,
Ce grand masacre icy.    
C’a parlons ie vous prie,
De ce grand Léopold,
Qu’est dans la Picardie,
Qui viens d’vn bon accord
Pour le Roy & nos princes,
Et pour nostre Prouince,
Et pour faire la Paix,
Auec les bons

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 265. Anonyme. RELATION CVRIEVSE ET REMARQVABLE DE LA POMPE... (1649) chez Remy (Veuve de Jean) à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_2. Référence RIM : M0_3103 ; cote locale : C_9_23. le 2014-08-12 08:35:05.

Royale d’auoir commiseration
de leurs suiets, de leur donner au plustost vne bonne
paix & sainte reconciliation, afin que les affaires estant
en bon état, les armes Françoises puissent prendre
leurs visées droit au Leopard pour venger l’attentat &
horrible massacre de ces execrables & perfides suiets,
qui ont tyranniquement trampé leurs mains parricides
dans le sang innocent de leur Roy & Seigneur, & puis
apres ces glorieuses armes ayant vengé cette querelle,
elles pourront prendre vn essort iusqu’aux terres

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 266. Anonyme. RELATION CVRIEVSE ET REMARQVABLE DE LA POMPE... (1649) chez Remy (Veuve de Jean) à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_23. Référence RIM : M0_3103 ; cote locale : A_8_2. le 2014-08-12 08:37:37.

Royale d’auoir commiseration
de leurs suiets, de leur donner au plustost vne bonne
paix & sainte reconciliation, afin que les affaires estant
en bon état, les armes Françoises puissent prendre
leurs visées droit au Leopard pour venger l’attentat &
horrible massacre de ces execrables & perfides suiets,
qui ont tyranniquement trampé leurs mains parricides
dans le sang innocent de leur Roy & Seigneur, & puis
apres ces glorieuses armes ayant vengé cette querelle,
elles pourront prendre vn essort iusqu’aux terres

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 267. Anonyme. RELATION VERITABLE DE CE QVI S’EST PASSÉ... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3219 ; cote locale : A_8_72. le 2014-08-14 13:03:40.

l’approche des gens de guerre. Quand la pieté exemplaire de V. M. & le zele ardent qu’elle
a tousiours fait paroistre pour la gloire de Dieu, ne luy donneroiẽt
pas de l’horreur, comme ils font sans doute, pour les brigandages,
les incendies, les violemens, les massacres, & les
sacrileges qu’exercent impunément ces troupes déreglées: il
ne se peut que V. M. ne fust touchée de compassion pour les
souffrances de tant d’innocens qui sont les Victimes de leur fureur.
Nous n’oserions, Madame, parler deuant V. M. des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 268. Anonyme. RELATION VERITABLE, DE CE QVI S’EST FAICT... (1649) chez Remy (Veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3203 ; cote locale : A_8_59. le 2014-08-16 02:20:24.

irrité contre cette canaille, ne
la traittera pas moins indignement, qu’on pourroit
faire aux larrons de grands chemins comme ils sont,
qui sont si cruels & inhumains qu’ils mettent a nudité,
qui est le moindre mal qu’ils font; car les violemens
& massacres leurs sont tres-communs. Nos robustes guerriers dans ce rude exercice de Mars ce rendent
infatigables, c’est ce qui intimide les ennemis
qui ne sçauront desormais qu’elle route prendre, si
ce n’est celle qui les affranchira du tombeau par vne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 269. Anonyme. REMARQVES IMPORTANTES A LA CAVSE COMMVNE,... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. . Référence RIM : M0_3267 ; cote locale : A_8_33. le 2014-08-16 02:57:06. de ce puissant
contre poids on pourroit-gaigner le temps de la
majorité, l’vnique but de sa conduite & de ses pretentions.
Toute la Cour sçait

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 270. Anonyme. REMERCIEMENT DES BOVRGEOIS DE PARIS, A... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. . Référence RIM : M0_3279 ; cote locale : A_8_65. le 2014-08-24 07:55:39.

que ce Loup rauissant rode autour de nous pour nous
engloutir. Il y a long-temps qu’il a estranglé les moutons
de nos voisins. Il y a trop long-temps que nous
voyons l’herbe de nos Pastis souïllée de leur sang, les
cabanes voisines font en feu, les Pastres sont massacrez, les Bergeres violées, & dans les champs & dans leurs
propres maisons. Tous nos amis prennent les armes:
les saincts Druïdes decernent contre cét ennemy commun:
les genereux Capitaines vont teste baissée contre
luy; & le grand Pasteur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 271. Anonyme. REMERCIEMENT DES BOVRGEOIS DE PARIS, A... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. . Référence RIM : M0_3279 ; cote locale : A_8_65. le 2014-08-24 07:55:39.

Non, non, il a trop de cœur, de tendresse & d’affection
pour son Troupeau. Ce Loup rauissant, c’est le Tyran
Sycilien, qui abusant de l’authorité d’vn Monarque
innocent, & de la bonté d’vne grande Princesse, rauage
nos campagnes, prophane nos Temples, massacre nos
concitoyens, fait deuorer par le feu ce qui reste de l’espée,
& ruine tout ce que sa conuoitise effrenée ne peut
attraper. Il pille nos tresors, il destruit nos armées, &
fait mourir plus de Soldats par la faim dans les Prouinces
estrangeres, que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 272. Anonyme. REMONSTRANCE A LA REINE SVR LES ABVS DES... (1649) chez Jacquard (Nicolas) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3291 ; cote locale : A_8_31. le 2014-08-24 15:35:25.

de vostre Nom, ne peuvent trouver de resistance
qui ne soit criminelle. Pour le reste, si les Soldats ennemis
iettent la terreur par tout où ils passent, les Fuzeliers
des Partysans font encor plus appréhender leur venuë;
si les ennemis blessent, les Fuzeliers massacrent; si
les vns font des prisonniers de guerre pour en tirer vne
rançon conforme aux commoditez à vn chacun, les autres
amenent des prisonniers des Tailles & Gabelles dans
les cachots, dont on ne se peut racheter que par plusieurs
rançons; puis que chacun de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 273. Anonyme. REPROCHES DE L’OMBRE DV CARDINAL DE... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3458 ; cote locale : C_11_28. le 2014-08-29 15:19:15.

concussions,
voleries & brigandages des Intendans de la Iustice, fortifiez
des Gouuerneurs ses pensionnaires dans les Prouinces,
pour assister les partisans à surcharger & ruyner le
peuple : Ce qui a fait naistre quantité d’emotiõs, seditions,
meurtres & massacres dans les pays, comme en Normandie,
Poictou, Guyenne, Languedoc, Prouence, Dauphiné,
Bourgogne, Bourbonnois, & Champagne, sans y apporter
aucun remede ny forme de Iustice.   Les mesmes Ombres luy representent la ialousie qu’il
a mise entre Monsieur le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 274. Anonyme. REPROCHES DE L’OMBRE DV CARDINAL DE... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3458 ; cote locale : C_11_28. le 2014-08-29 15:19:15.

qui estoient en Flandres, en Italie,
& en Catalogne, qui se saisirent de toutes ses aduenuës des
chemins & de la riuiere, qui empeschoient l’abord des
viures, pretendant par là affamer cette grande Ville, & la
voir reduite en vne boucherie forcée, par le massacre general
de ses habitans par la populace affamée : Iamais Neron
officier de cruauté, ne prit vne plus cruelle resolution,
lors que pour satisfaire à sa cruauté il desiroit voir
la ville de Rome reduite en cendres : Et cettuy-cy pretendoit
voir vne tuërie plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 275. Anonyme. RESPONCE FAITE PAR VN RELIGIEVX DE L’ORDRE... (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3448 ; cote locale : A_8_77. le 2014-09-23 14:43:15.

l’Eglise, & d’vser des viandes deffenduës,
le Cardinal Mazarin s’est rendu autheur d’vne tres-cruelles &
sanglante guerre. Ces desordres ne s’estoient iamais pratiquez en France,
aussi sont ils suiuis d’impietez, concussions, vols, incendies,
viols, massacres, abominations & sacrileges espouuentables
contre le pretieux corps de Iesus-Christ, profanation de ses
temples & vaisseaux sacrez. Neantmoins les François qu’il a
entierement escorchez, ioindroient auec tous les Chrestiens leurs prieres pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 276. Anonyme. RESPONSE A LA DECLARATION DV ROY, Imprimée... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. La page de titre est en page 2.. Référence RIM : M0_3359 ; cote locale : B_14_28. le 2014-09-23 15:38:48.

de Paris, faites pour
nous & à nos yeux, au lieu de publier ses bien-faits qui l’ont mis en
veneration parmy toutes les nations du monde. Que des calomniateurs
insolens osent l’outrager au milieu de Paris, qu’il a sauué de la
main de ses ennemis, & d’vn massacre general. Il est vray qu’apres cela
ie ne suis point sur pris de voir tirer de la poussiere les vieilles images
de nostre oppression passée, au temps de la Maiorité d’vn Prince
extraordinaire par sa naissance, & par les rayons de vertu, que ce
beau Soleil fait

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 277. Anonyme. RESPONSE A LA LETTRE DV ROY. Enuoyée à... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. La "Réponse" est en pages 1 à 9. Suit la "Lettre du roy..." (p. 10-15), datée du 10 juillet 1652 et signée à Saint-Denis par Louis (XIV) et Phélyppeaux au colophon.. Référence RIM : M0_3368 ; cote locale : B_19_10. le 2014-09-23 16:09:38.

n’est ce
pas vne pure mãterie de dire qu’il y en ait eu plusieurs
de tuez sur la place, veu qu’il n’y a iamais eu que deux
de tuez du costé de la populace, qui sont de la Gréve.
Quel suiet ont ils de dire que Messieurs les Princes y
ont fait venir du monde pour massacrer ceux qui y
estoient, puisque son Altesse Royale ayant sçeu que
ces Messieurs estoient en peine & en danger de perdre
la vie, enuoya Monsieur le Duc de Beaufort pour les
degager du peril ou ils estoient, voyez donc s’il n’est
pas vray, que si Messieurs les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 278. Anonyme. RESPONSE AV MANIFESTE DES MESCHANS... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3380 ; cote locale : B_2_10. le 2014-09-23 16:57:58.

RESPONSE
AV
MANIFESTE
DES MESCHANS
François,
Soy disans bons seruiteurs du Roy,
estans dans Paris pour y commettre
des massacres, & y mettre le
trouble & la confusion.

A PARIS,
De L’IMPRIEMERIE de la Veufue I. GVILLEMOT, Imprimeuse
ordinaire de son Altesse Royale, ruë des Marmouzets,
proche l’Eglise de Saincte Marie Magdeleine.

M. DC.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 279. Anonyme. RESPONSE AV MANIFESTE DES MESCHANS... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3380 ; cote locale : B_2_10. le 2014-09-23 16:57:58.

de rebellion, continueront à porter de la
paille, qui seruira pour allumer le feu de la
punition qu’ils meritent. RESPONSE AV MANIFESTE
des meschans François, soy disans bons
Seruiteurs du Roy, estant dans Paris pour
y commettre des massacres, & y mettre le
trouble & la confusion. L’ARTIFICE du Cardinal Mazarin,
pour tousiours entretenir
le trouble dans l’Estat, &
faire regretter son absence, a
esté de mettre la diuision par
tout, & comme pendant la
minorité du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 280. Anonyme. RESPONSE AV MANIFESTE DES MESCHANS... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3380 ; cote locale : B_2_10. le 2014-09-23 16:57:58.

gloire de
s’en publier les Auteurs & les complices. Vn
Conseiller du Parlement & Chanoine de
Nostre-Dame se vente d’en estre le Chef,
& ayant paru à la teste d’vne trouppe de canaille
ramassée par des billets seditieux, il a
tâché de soüiller de massacres les ruës d’vne
Ville qu’il a pillée par ses larcins. Ne sçait il
pas que se faisant autheur d’vne sedition, il
tombe dans l’excommunication de droict, laquelle
luy auroit des-ja esté denoncée par ses
Superieurs si la discipline de l’Eglise,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 281. Anonyme. REVELATION DE SAINTE GENEVIÉVE a vn... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3540 ; cote locale : B_4_26. le 2014-09-29 15:30:19.

traittés vn iour où il
commançoit à respirer & à vouloir prendre de la
franchise pour mettre ordre à tes diuisions. De quel œil as tu veu ton Autel de Ville assiegé,
bruslé, pillé, tes meilleurs Citoyens, les vns en danger
de leur vie, les autres tuez & massacrez, & les autres
pris à rançon, seulement pour vouloir trauailler
à ta conseruation, & cét horrible spectacle se
passer au milieu de ton sein, sans que pas vn de tes
Citoyens prist les armes pour soulager & pour deliurer
leurs Chefs, leurs peres,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 282. Anonyme. REVELATION DE SAINTE GENEVIÉVE a vn... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3540 ; cote locale : B_4_26. le 2014-09-29 15:30:19.

eussent peu estre, plus violent, plus fourbes &
plus insatiables, n’eussent iamais tant fait de mal autour
de Paris, tant ruiné de villages, tant violé de
lieux sains & de saintes personnes, tant abbatu
d’Autels, tant pillé de maisons, tant commis de
massacres & de cruautés, tant respandu de sang,
tant dissipé de biens, tant accablé de miserables, que
tu as fait par ton iniuste souleuement.   L’on a veu descouurir & emporter le plomb de tes
Eglises, rompre tes tabernacles, prophaner le tres
saint

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 283. Anonyme. SECOND EXTRAICT DES REGISTRES DV PARLEMENT,... (1652) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_3608 ; cote locale : B_12_49. le 2014-09-30 17:04:17.

ayt esté donnée à la Iustice & à la Ville. Et qu’au lieu d’auoir pourueu
à ladite seureté, lors que l’assemblée a esté conuoquée pour
cét effet dans l’Hostel de Ville ; les incendies, les violences, entreprises
contre-elle ; & les diuers massacres commis, ont reduit
la Iustice & la Ville dans la derniere oppression : En sorte que sa
Majesté ne peut faire aucun estat des deliberations prises dans vne
Compagnie où la liberté des Suffrages n’est pas entiere.   L’intention du Roy, en faisant ladite

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 284. Anonyme. SOMMAIRE RELATION DE CE QVI S’EST PASSÉ A... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris [?] , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3686 ; cote locale : C_9_24. le 2014-10-04 16:02:17.

l’approche des gens de guerre. Quand la pieté exemplaire de V. M. & le zele ardent qu’elle
a tousiours fait paroistre pour la gloire de Dieu, ne luy donneroiẽt
pas de l’horreur, comme ils font sans doute, pour les brigandages,
les incendies, les violemens, les massacres, & les
sacrileges qu’exercent impunément ces troupes déreglées : il
ne se peut que V. M. ne fust touchée de compassion pour les
souffrances de tant d’innocens qui sont les Victimes de leur fureur.
Nous n’oserions, Madame, parler deuant V. M. des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 285. Anonyme. SOVSPIRS FRANCOIS SVR LA PAIX ITALIENNE.... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Anvers. Voir aussi B_20_38, C_4_62 et E_1_82. Référence RIM : M0_3710 ; cote locale : C_2_55. le 2014-10-11 03:20:18.

au carnage.
S’il se peut voir vn iour de dans ton sang baigné,
Iamais il ne s’est pleu dans sa pourpre Romaine,
Au point que celle-la satisfera sa haine.    
Si tu en doute, ouure les yeux,
Vois tu ces campagnes fumantes,
Et ces massacres en tous lieux,
Entens tu ces voix gemissantes,
C’est d’vn tas d’innocens, qu’vn Hero de nouueau
Persecute dans ta Prouince,
Par les mains cruelles d’vn Prince,
D’vn Prince qui veut bien luy seruir de bourreau,
O bourreau de Paris,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 286. Anonyme. SOVSPIRS FRANÇOIS SVR LA PAIX ITALIENNE.... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Anvers. Voir aussi B_20_38, C_2_55 et E_82. Référence RIM : M0_3710 ; cote locale : C_4_62. le 2014-10-11 03:22:03.

au carnage.
S’il se peut voir vn iour de dans ton sang baigné,
Iamais il ne s’est pleu dans sa pourpre Romaine,
Au point que celle la satisfera sa haine.    
Si tu en doute, ouure les yeux,
Vois tu ces campagnes fumantes,
Et ces massacres en tous lieux,
Entens tu ces voix gemissantes,
C’est d’vn tas d’innocens, qu’vn Hero de nouueau
Persecute dans ta Prouince,
Par les mains cruelles d’vn Prince,
D’vn Prince qui veut bien luy seruir de bourreau,
O bourreau de Paris,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 287. Anonyme. TRAITTÉ DE L’ANCIENNE DIGNITÉ ROYALE, ET... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3796 ; cote locale : B_2_25. le 2014-10-12 05:25:13.

ie ne leur pardonneray non plus que s’ils estoient issus
de la lie du peule: N’en fis-je pas consommer deux de ceux
qu’Ochosias huictiesme Roy d’Israël enuoyoit à mon Prophete
Helie, par le feu du Ciel que ie fis descendre sur ces impies?
N’en fis-je pas massacrer & puis perdre cinq qui s’estoient
cachez dans la cauerne, par mes Israëlites? Ne fis-je pas
estrangler le Roy de Haï, & bruslé sa ville apres que mon
bien-aymé Iosue l’eust prise? Ne fis-je pas massacrer le Roy
d’Israël par son seruiteur Zamri,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 288. Anonyme. TRAITTÉ DE L’ANCIENNE DIGNITÉ ROYALE, ET... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3796 ; cote locale : B_2_25. le 2014-10-12 05:25:13.

que ie fis descendre sur ces impies?
N’en fis-je pas massacrer & puis perdre cinq qui s’estoient
cachez dans la cauerne, par mes Israëlites? Ne fis-je pas
estrangler le Roy de Haï, & bruslé sa ville apres que mon
bien-aymé Iosue l’eust prise? Ne fis-je pas massacrer le Roy
d’Israël par son seruiteur Zamri, pour s’estre enyvré, & pour
n’auoir pas voulu suiure mes ordres? N’ay je pas reprouué
Saül pour m’auoir esté des-obeïssant? N’ay-je pas dissipé le
Royaume des Israëlites, à cause de leurs pechez?

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 289. Anonyme. TRES-HVMBLE REMONSTRANCE DV PARLEMENT AV... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec privilège. Voir aussi B_2_3 (à vérifier) et C_9_50. Référence RIM : M0_3814 ; cote locale : A_1_47. le 2014-10-12 08:40:56.

à l’Hostel de Ville, qui declare que le Parlement a conjuré contre son
Prince; vne seconde Lettre qui luy commande de nous
traitter comme criminels de Leze-Majesté, ce qui n’alloit
pas à moins que de nous faire deschirer par le Peuple, &
causer vn massacre general dans Paris, la Ville estant au
mesme temps bloquée, les passages saisis, & les deffences
faites à tous les lieux circonuoisins d’y porter des viures.
Peut-on regarder tout ce procedé qu’on ne voye quand &
quand que la conjuration est telle, que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 290. Anonyme. TRES-HVMBLE REMONSTRANCE DV PARLEMENT AV... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec privilège. Voir aussi A_1_47 et B_2_3. Référence RIM : M0_3814 ; cote locale : C_9_50. le 2014-10-12 08:42:52.

à l’Hostel de Ville, qui declare que le Parlement a conjuré contre son
Prince ; vne seconde Lettre qui luy commande de nous
traitter comme criminels de Leze-Majesté, ce qui n’alloit
pas à moins que de nous faire deschirer par le Peuple, &
causer vn massacre general dans Paris, la Ville estant au
mesme temps bloquée, les passages saisis, & les deffences
faites à tous les lieux circonuoisins d’y porter des viures.
Peut-on regarder tout ce procedé qu’on ne voye quand &
quand que la conjuration est telle, que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 291. Anonyme. TRES-HVMBLE REMONSTRANCE DV PARLEMENT AV... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec privilège. Voir aussi A_1_47 et C_9_50. Référence RIM : M0_3814 ; cote locale : B_2_3. le 2014-10-12 08:45:27.

à l’Hostel de Ville, qui déclare que le Parlement a coniuré contre son Prince ; vne seconde
Lettre qui luy commande de nous traiter comme criminels
de leze Majesté, ce qui n’alloit pas à moins que de nous faire
deschirer par le Peuple, & causer vn massacre general dans.
Paris, la Ville estant en mesme temps bloquée, les passages
saisis, & les defenses faites à tous les lieux circonuosins d’y
porter des viures. Peut-on regarder tout ce procedé qu’on
ne voye quant & quant, que la coniuration est telle

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 292. Anonyme. TRES-HVMBLE REMONSTRANCE FAITE AV ROY, Par... (1652 [?]) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3823 ; cote locale : B_1_30. le 2014-10-12 09:09:19.

violements
qui se commettent tous les iours és enuirons de
la ville de Paris, depuis l’arriuée de sa Maiesté à
saint Germain en Laye. SIRE, Autrefois l’Empereur Theodose ayant commandé
auec trop de precipitation à quelqu’vn
de ses Lieutenans de massacrer le peuple de Thefsalonique,
se trouua intimidé des menaces &
mesme fut frappé des foudres par sainct Ambroise,
& fut priue de lantrée des Temples, & communication
auec les fideles, iusques à ce qu’il
eust imité par sa penitence celuy qu’il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 293. Anonyme. TRES-HVMBLES REMONSTRANCES DV PARLEMENT DE... (1649) chez Estienne (Antoine) à Paris , 26 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3833 ; cote locale : C_9_51. le 2014-10-12 09:34:31. si fort

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 294. B.,?. LES SENTIMENS DV VRAY CITOYEN, SVR LA PAIX... (1649) chez Pillon (Nicolas) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_10_6. Référence RIM : M0_3657 ; cote locale : A_7_17. le 2014-02-25 14:53:37.

pis & commencer le carnage de
leurs voisins & de leurs amis. Quel d’entre vous, Citoyens, seroit en seureré, & quel
mesme de ces mutins pourroit sauuer sa vie, s’il auoit vn ennemy qui peust crier,
c’est vn traistre; ne suffiroit-il pas d’vne parole pour faire massacrer le plus homme
de bien, & ne verrions nous pas encore vn coup la fureur des Caboches, des Bandez
& des Armaignacs qui sous le regne & pendant l’égarement ou la minorité de
Charles VI. égorgerent plus de quatre mille personnes des plus notables de Paris,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 295. B.,?. LES SENTIMENS DV VRAY CITOYEN, SVR LA PAIX... (1649) chez Pillon (Nicolas) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_7_17. Référence RIM : M0_3657 ; cote locale : C_10_6. le 2014-02-25 14:56:37.

pis & commencer le carnage de
leurs voisins & de leurs amis. Quel d’entre vous, Citoyens, seroit en seureté, & quel
mesme de ces mutins pourroit sauuer sa vie, s’il auoit vn ennemy qui peust crier,
c’est vn traistre ; ne suffiroit-il pas d’vne parole pour faire massacrer le plus homme
de bien, & ne verrions nous pas encore vn coup la fureur des Caboches, des Bandez
& des Armaignacs qui sous le regne & pendant l’égarement ou la minorité de
Charles VI. égorgerent plus de quatre mille personnes des plus notables de Paris,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 296. D. B. [signé] / Cyrano de... . LA SYBILLE MODERNE, OV L’ORACLE DV TEMPS. (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi C_10_25 et E_1_83.. Référence RIM : M0_3738 ; cote locale : A_7_29. le 2014-12-10 12:43:01.

dans les deux Tragiques
de la Grece. Rien, dit il, ne m’a plus surpris que
d’auoir veu Philippe celebrer les nopces de sa chere fille
dans vne Scene longue & pompeuse, où il estoit appellé le
treiziesme Dieu, & d’auoir veu le lendemain le mesme
Philippe massacré, & ietté hors du Theatre. Si nous n’auons
suiuy tout a fait le Cardinal Mazarin dans les espouzailles
de ses Niepces, nous l’auons remarque iusques icy
dans vn estat magnifique: Nous l’auons veu comme le
premier & le plus superbe des Ministres, il a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 297. D. B. [signé] / Cyrano de... . LA SYBILLE MODERNE, OV L’ORACLE DV TEMPS. (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_29 et E_1_83.. Référence RIM : M0_3738 ; cote locale : C_10_25. le 2014-12-10 12:43:55.

dans les deux Tragiques
de la Grece. Rien, dit il, ne m’a plus surpris que
d’auoir veu Philippe celebrer les nopces de sa chere fille
dans vne Scene longue & pompeuse, où il estoit appellé le
treiziesme Dieu, & d’auoir veu le lendemain le mesme
Philippe massacré, & ietté hors du Theatre. Si nous n’auons
suiuy tout a fait le Cardinal Mazarin dans les espouzailles
de ses Niepces, nous l’auons remarqué iusques icy
dans vn estat magnifique : Nous l’auons veu comme le
premier & le plus superbe des Ministres, il a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 298. D. B. [signé] / Cyrano de... . LA SYBILLE MODERNE, OV L’ORACLE DV TEMPS. (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_29 et C_10_25.. Référence RIM : M0_3738 ; cote locale : E_1_83. le 2014-12-10 12:44:41.

dans les deux Tragiques
de la Grece. Rien, dit il, ne m’a plus surpris que
d’auoir veu Philippe celebrer les nopces de sa chere fille
dans vne Scene longue & pompeuse, où il estoit appellé le
treiziesme Dieu, & d’auoir veu le lendemain le mesme
Philippe massacré, & ietté hors du Theatre. Si nous n’auons
suiuy tout a fait le Cardinal Mazarin dans les espouzailles
de ses Niepces, nous l’auons remarque iusques icy
dans vn estat magnifique : Nous l’auons veu comme le
premier & le plus superbe des Ministres, il a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 299. D. B. [signé] = Cyrano de... . REMONSTRANCE DE LA NOBLESSE A LA REYNE... (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 2, p. [9]-15, et partie 3, p.[17]-24. Voir aussi A_8_24 (partie 1), C_9_46 (partie 2) et C_9_47 (partie 3).. Référence RIM : M0_3312 ; cote locale : A_8_25. le 2014-08-24 23:14:10.

nourrit iusques
aux Corbeaux qui ne sement ny ne moissonnent.
Mal-heur sur eux s’escrie vn autre de la mesme
trouppe de IESVS CHRIST, pour ce qu’ils ont marché
sur les traces de Caïn, & certes ils n’ont pas
moins fait que luy, puis qu’ils ont massacré leurs
freres. Pour ne point troubler le repos ou les occupations
de vostre Maiesté, Madame, nous ne nous
arresterons point icy à luy faire vn fidele & triste
tableau de nos souffrances & de nos miseres, nous
la supplierons seulement de considerer,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 300. D. B. [signé] = Cyrano de... . REMONSTRANCE DV PEVPLE A LA REYNE REGENTE.... (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 6 pages. Langue : français. Partie 3, p. 19-24. Voir aussi C_9_46 (partie 2), A_8_24 (partie 1) et A_8_25 (parties 2 et 3).. Référence RIM : M0_3312 ; cote locale : C_9_47. le 2014-08-24 23:33:22.

nourrit iusques
aux Corbeaux qui ne sement ny ne moissonnent.
Mal-heur sur eux s’escrie vn autre de la mesme
trouppe de IESVS CHRIST, pour ce qu’ils ont marché
sur les traces de Caïn, & certes ils n’ont pas
moins fait que luy, puis qu’ils ont massacré leurs
freres. Pour ne point troubler le repos ou les occupations
de vostre Maiesté, Madame, nous ne nous
arresterons point icy à luy faire vn fidele & triste
tableau de nos souffrances & de nos miseres, nous
la supplierons seulement de considerer,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4