[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(3710 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1001. Anonyme. LE GVERRIER POLITIQVE; DISCOVRS QVI POVRRA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1532 ; cote locale : A_3_74. le 2013-08-10 05:11:24.

& le mesme ne peut estre
abbatu sous le poids des affaires, qui peut
entreprendre d’avantage qu’elles ne demandent
pour leur conduitte; la presence d’esprit
au milieu des troubles assure un grand
courage de la Victoire; La uigilence que
la fatigue ne peut abbatre se mocque de la
surprise, & la prudence qui treuve à son
secours une promte force d’agir ne produit
que des actions heroïques: Enfin un jugement
merveilleux qui est suivy d’une ardeur
genereuse a fait les hommes illustres;
mais lors que toutes ces

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1002. Anonyme. LE GVERRIER POLITIQVE; DISCOVRS QVI POVRRA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1532 ; cote locale : A_3_74. le 2013-08-10 05:11:24.

devoit treuver ce plus haut point de
Politique qui consiste à mettre l’Estat au
pouvoir d’estre florissant dans la Paix, &
de se conserver cét éclat qu’il s’est acquis
par les armes de tant de braves conquerans.
La paix que la force des armes établit dans
un Royaume est toûiours la plus assurée,
parce qu’elle ne treuve plus de seditieux
qui l’osent uioler sans crainte, quand celuy
qui l’a donne est redoutable aux ennemis
de la tranquilité publique & qu’il retient le
peuple dans un

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1003. Anonyme. LE GVERRIER POLITIQVE; DISCOVRS QVI POVRRA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1532 ; cote locale : A_3_74. le 2013-08-10 05:11:24.

doute plus que les affaires de la France
sous la conduitte de nos Guerriers politiques
ne treuvent un succez heureux, &
que cette Monarchie ne soit toújours florissante,
mesme dans les plus doux charmes
d’une Paix Generale puisqu’elle à
pû contraindre ses ennemis à luy demander
ce bien apres qu’ils ont reconnu qu’elle estoit jnvincible sous l’authorité d’un
Monarque qui peut conter les années
de son regne par ses glorieuses conquestes.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1004. Anonyme. LE GVERRIER POLITIQVE; DISCOVRS QVI POVRRA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1532 ; cote locale : A_3_74. le 2013-08-10 05:11:24.

doute plus que les affaires de la France
sous la conduitte de nos Guerriers politiques
ne treuvent un succez heureux, &
que cette Monarchie ne soit toújours florissante,
mesme dans les plus doux charmes
d’une Paix Generale puisqu’elle à
pû contraindre ses ennemis à luy demander
ce bien apres qu’ils ont reconnu qu’elle estoit jnvincible sous l’authorité d’un
Monarque qui peut conter les années
de son regne par ses glorieuses conquestes.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1005. Anonyme. LE GVERRIER POLITIQVE; DISCOVRS QVI POVRRA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1532 ; cote locale : A_3_74. le 2013-08-10 05:11:24.

doute plus que les affaires de la France
sous la conduitte de nos Guerriers politiques
ne treuvent un succez heureux, &
que cette Monarchie ne soit toújours florissante,
mesme dans les plus doux charmes
d’une Paix Generale puisqu’elle à
pû contraindre ses ennemis à luy demander
ce bien apres qu’ils ont reconnu qu’elle estoit jnvincible sous l’authorité d’un
Monarque qui peut conter les années
de son regne par ses glorieuses conquestes.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1006. Anonyme. LE GVERRIER POLITIQVE; DISCOVRS QVI POVRRA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1532 ; cote locale : A_3_74. le 2013-08-10 05:11:24.

doute plus que les affaires de la France
sous la conduitte de nos Guerriers politiques
ne treuvent un succez heureux, &
que cette Monarchie ne soit toújours florissante,
mesme dans les plus doux charmes
d’une Paix Generale puisqu’elle à
pû contraindre ses ennemis à luy demander
ce bien apres qu’ils ont reconnu qu’elle estoit jnvincible sous l’authorité d’un
Monarque qui peut conter les années
de son regne par ses glorieuses conquestes.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1007. Anonyme. LE GVERRIER POLITIQVE; DISCOVRS QVI POVRRA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1532 ; cote locale : A_3_74. le 2013-08-10 05:11:24.

doute plus que les affaires de la France
sous la conduitte de nos Guerriers politiques
ne treuvent un succez heureux, &
que cette Monarchie ne soit toújours florissante,
mesme dans les plus doux charmes
d’une Paix Generale puisqu’elle à
pû contraindre ses ennemis à luy demander
ce bien apres qu’ils ont reconnu qu’elle estoit jnvincible sous l’authorité d’un
Monarque qui peut conter les années
de son regne par ses glorieuses conquestes.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1008. Anonyme. LE GVERRIER POLITIQVE; DISCOVRS QVI POVRRA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1532 ; cote locale : A_3_74. le 2013-08-10 05:11:24.

doute plus que les affaires de la France
sous la conduitte de nos Guerriers politiques
ne treuvent un succez heureux, &
que cette Monarchie ne soit toújours florissante,
mesme dans les plus doux charmes
d’une Paix Generale puisqu’elle à
pû contraindre ses ennemis à luy demander
ce bien apres qu’ils ont reconnu qu’elle estoit jnvincible sous l’authorité d’un
Monarque qui peut conter les années
de son regne par ses glorieuses conquestes.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1009. Anonyme. LE GVERRIER POLITIQVE; DISCOVRS QVI POVRRA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1532 ; cote locale : A_3_74. le 2013-08-10 05:11:24.

doute plus que les affaires de la France
sous la conduitte de nos Guerriers politiques
ne treuvent un succez heureux, &
que cette Monarchie ne soit toújours florissante,
mesme dans les plus doux charmes
d’une Paix Generale puisqu’elle à
pû contraindre ses ennemis à luy demander
ce bien apres qu’ils ont reconnu qu’elle estoit jnvincible sous l’authorité d’un
Monarque qui peut conter les années
de son regne par ses glorieuses conquestes.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1010. Anonyme. LE GVERRIER POLITIQVE; DISCOVRS QVI POVRRA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1532 ; cote locale : A_3_74. le 2013-08-10 05:11:24.

doute plus que les affaires de la France
sous la conduitte de nos Guerriers politiques
ne treuvent un succez heureux, &
que cette Monarchie ne soit toújours florissante,
mesme dans les plus doux charmes
d’une Paix Generale puisqu’elle à
pû contraindre ses ennemis à luy demander
ce bien apres qu’ils ont reconnu qu’elle estoit jnvincible sous l’authorité d’un
Monarque qui peut conter les années
de son regne par ses glorieuses conquestes.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1011. Anonyme. LE GVERRIER POLITIQVE; DISCOVRS QVI POVRRA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1532 ; cote locale : A_3_74. le 2013-08-10 05:11:24.

doute plus que les affaires de la France
sous la conduitte de nos Guerriers politiques
ne treuvent un succez heureux, &
que cette Monarchie ne soit toújours florissante,
mesme dans les plus doux charmes
d’une Paix Generale puisqu’elle à
pû contraindre ses ennemis à luy demander
ce bien apres qu’ils ont reconnu qu’elle estoit jnvincible sous l’authorité d’un
Monarque qui peut conter les années
de son regne par ses glorieuses conquestes.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1012. Anonyme. LE GVERRIER POLITIQVE; DISCOVRS QVI POVRRA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1532 ; cote locale : A_3_74. le 2013-08-10 05:11:24.

doute plus que les affaires de la France
sous la conduitte de nos Guerriers politiques
ne treuvent un succez heureux, &
que cette Monarchie ne soit toújours florissante,
mesme dans les plus doux charmes
d’une Paix Generale puisqu’elle à
pû contraindre ses ennemis à luy demander
ce bien apres qu’ils ont reconnu qu’elle estoit jnvincible sous l’authorité d’un
Monarque qui peut conter les années
de son regne par ses glorieuses conquestes.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1013. Anonyme. LE GVIDE AV CHEMIN DE LA LIBERTÉ FAISANT... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Pièce 27 sur les 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_1534 ; cote locale : B_3_23. le 2013-08-10 06:30:50.

le tribut de Cæsar lequel estoit infidelle.
Outre ces raisons qui prouuent en general que
les Chrestiens ne sont point Esclaues, ie pourrois
en alleguer de particulieres pour monstrer que les
François ont tousiours esté libres soit apres que
Cæsar les eust reduits à l’obeïssance de l’Empire
Romain, soit apres qu’ils curent estably cette
grande & puissante Monarchie qui doit tenir le
premier rang entre toutes celles de l’Europe. Ie
ne m’arresteray point sur l’Etymologie du nom
François qui signifie

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1014. Anonyme. LE GVIDE AV CHEMIN DE LA LIBERTÉ FAISANT... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Pièce 27 sur les 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_1534 ; cote locale : B_3_23. le 2013-08-10 06:30:50.

tous ceux des autres Roys & Souuerains de
l’Europe. Or ce Domaine ayãt esté baillé aux Roys
pour maintenir les Charges de leur maison & la
dignité de leur Courõne est inalienable, les Roys
ne le pouuant transferer non plus que leur authorité.
l’adjousteray que pour marque de liberté les
François ont porté vne longue cheuelure depuis
Clodion. 2. Roy iusques au regne de Louys 7. auquel
temps ils la quitterent à l’instance de l’Euesque
de Paris, Pierre Lombard appellé dans les Escholes
maistre de sentences. Mais

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1015. Anonyme. LE HARAVT FRANCOIS SVR LA TIRANNIE, FAISANT... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 36 pages. Langue : français. Voir aussi B_20_34. Référence RIM : M0_1617 ; cote locale : B_4_4. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-08-10 09:25:33.

que cela en pourroit iamais reussir sans desordre :
& pour cette mesme raison il faut conclure que nous sommes ennemis de nostre repos, si
nous ne conspirons generallemens auec Messieurs
les Princes, pour ne permettre iamais que
ce tyran reprenne l’administration des affaires
de nostre Estat.   V. Pour perdre le Mazarin par vne cinquiesme
raison, ie croy que c’est assez, d’aduancer
que l’honneur de l’Estat est engagé à le destruire ;
& que nos ennemis auroient grand suiet
de se preualoir de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1016. Anonyme. LE HARAVT FRANCOIS SVR LA TIRANNIE, FAISANT... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 36 pages. Langue : français. Voir aussi B_20_34. Référence RIM : M0_1617 ; cote locale : B_4_4. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-08-10 09:25:33.

les Princes, pour ne permettre iamais que
ce tyran reprenne l’administration des affaires
de nostre Estat.   V. Pour perdre le Mazarin par vne cinquiesme
raison, ie croy que c’est assez, d’aduancer
que l’honneur de l’Estat est engagé à le destruire ;
& que nos ennemis auroient grand suiet
de se preualoir de l’idée que nous leur donnerions
de nostre foiblesse, si ce tyran, estoit assez
fort & assez adroit pour faire auorter à nostre
confusion, la conspiration generalle que nous
auons fait pour en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1017. Anonyme. LE HARAVT FRANCOIS SVR LA TIRANNIE, FAISANT... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 36 pages. Langue : français. Voir aussi B_4_4. Référence RIM : M0_1617 ; cote locale : B_20_34. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-08-10 09:26:08.

nous ne conspirons generallemens auec Messieurs
les Princes pour ne permettre iamais que
ce tyran reprenne l’administration des affaires
de nostre Estat.   V. Pour perdre le Mazarin par vne cinquiesme
raison, ie croy que c’est assez, d’aduancer
que l’honneur de l’Estat est engagé à le destruire ;
& que nos ennemis auroient grand suiet
de se preualoir de l’idée que nous leur donnerions
de nostre foiblesse, si ce tyran, estoit assez
fort & assez adroit pour faire auorter à nostre
confusion, la conspiration

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1018. Anonyme. LE HARAVT FRANCOIS SVR LA TIRANNIE, FAISANT... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 36 pages. Langue : français. Voir aussi B_4_4. Référence RIM : M0_1617 ; cote locale : B_20_34. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-08-10 09:26:08.

puis apres l’obiet des mespris de toute l’Europe,
& si toute sorte de malheurs viennent innonder
sur nostre pauure Monarchie, auec vn
de luge de calamitez. X. Ie tire cette dixiesme raison de la iuste
passion que tous les bons François doiuẽt auoir
pour l’honneur inuiolable du Roy, de laquelle
ils ne se tesmoigneroient sans doute point ialoux,
s’ils permettoit que le plus descrié de tous les hõmes, fut le premier Ministre de sa Maiesté,
& qu’elle eut pour confident de tous les secrets
de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1019. Anonyme. LE HARAVT FRANCOIS SVR LA TIRANNIE, FAISANT... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 36 pages. Langue : français. Voir aussi B_4_4. Référence RIM : M0_1617 ; cote locale : B_20_34. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-08-10 09:26:08.

reflection
il y auroit grand danger, que ses volontez ne fussent
point receuës auec toute la defference qu’on
leur doit, par la creance qu’on auroit que ce seroit
vne continuation des caprices, de celuy
qu’on ne pourroit iamais respecter quelque esleué
qu’il fut à l’honneur de la confidence de sa
Majesté. XI. S’il apert par cette raison cõbien il est important de s’oposer au restablissement de Maz.
pour les interests de sa Maiesté ; celle que ie m’en
vay deduire ne rendra pas encor cette

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1020. Anonyme. LE HAZARD DE LA BLANQVE RENVERSÉ. Et la... (1649) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1619 ; cote locale : A_4_30. le 2013-08-11 10:23:54.

& où
les spectateurs ne verront que des objets d’horreur,
de larmes & de pitié. Dieu vueille par sa
bonté & ses misericordes infinies, mettre bien-tost
fin à nos mal-heurs, & changer nos Comedies
& nos diuertissemens en larmes de penitence,
afin que sa colere irritée s’appaise, que les
fleaux de la guerre se retirent de nous; & qu’au
lieu de prendre les armes pour la destruction de
nous-mesmes, nous les prenions pour vanger les
blasphemateurs de son Sainct Nom.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1021. Anonyme. LE HAZARD DE LA BLANQVE RENVERSÉ. Et la... (1649) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1619 ; cote locale : A_4_30. le 2013-08-11 10:23:54.

& où
les spectateurs ne verront que des objets d’horreur,
de larmes & de pitié. Dieu vueille par sa
bonté & ses misericordes infinies, mettre bien-tost
fin à nos mal-heurs, & changer nos Comedies
& nos diuertissemens en larmes de penitence,
afin que sa colere irritée s’appaise, que les
fleaux de la guerre se retirent de nous; & qu’au
lieu de prendre les armes pour la destruction de
nous-mesmes, nous les prenions pour vanger les
blasphemateurs de son Sainct Nom.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1022. Anonyme. LE HAZARD DE LA BLANQVE RENVERSÉ. Et la... (1649) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1619 ; cote locale : A_4_30. le 2013-08-11 10:23:54.

& où
les spectateurs ne verront que des objets d’horreur,
de larmes & de pitié. Dieu vueille par sa
bonté & ses misericordes infinies, mettre bien-tost
fin à nos mal-heurs, & changer nos Comedies
& nos diuertissemens en larmes de penitence,
afin que sa colere irritée s’appaise, que les
fleaux de la guerre se retirent de nous; & qu’au
lieu de prendre les armes pour la destruction de
nous-mesmes, nous les prenions pour vanger les
blasphemateurs de son Sainct Nom.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1023. Anonyme. LE HEROS PARISIEN AVX VRAIS FRANÇOIS (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_13. Référence RIM : M0_1627 ; cote locale : C_5_50. le 2013-08-29 22:57:45.

d’autre, que celuy d’estre tenus timides, pourrions nous
retenir nostre courage, où auons nous les yeux ? Vn imprudent
nous dira vn mot, & nous voylà choquez, &
nous voyla aussi tost au danger de nostre vie, pour
nous vanger de son imprudence : Et pour sauuer & nos
biens, & nostre honneur, & nostre renom, & nos
vies mesmes, nos enfans, & celles de nos femmes,
le tout que nous auons de plus cher au monde, nous
craindrons de nous mettre au simple danger de
mourir ; car vous voyez fort bien qu’il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1024. Anonyme. LE HEROS PARISIEN AVX VRAIS FRANÇOIS (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_13. Référence RIM : M0_1627 ; cote locale : C_5_50. le 2013-08-29 22:57:45.

qui n’a brigué ce rang de Cardinalat
en nostre France, que parce qu’il n’en auoit point à tenir.
C’est cet homme qui n’opprime seulement pas, n’y
pour les veufues, n’y pour les orphelins : mais qui porte
son enragée auarice iusqu’à tout vn peuple. Voylà
François, contre qui nous faut combattre, pour qui
nous deuons tenir, faictes le choix des deux, ou de mourir,
& les vostres dans la misere, ou de vanger l’honneur
de Dieu, le Roy, les vostres, & vous.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1025. Anonyme. LE IOVRNAL DE TOVT CE QVI s’est fait au... (1651) chez [s. n.] à Paris , 60 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1752 ; cote locale : B_13_7. le 2013-08-29 23:17:43.

apres
quoy s’estant leué, il prit son chemin vers
Villerseaux & Meulan, où ayant apris la nouuelle
des Arrests rendus contre lui, il se mit en
deuoir de les executer (comme les chiens qu’on
foüette s’entend) & pour cét effect il prit le
chemin du Pont-de-l’Arche, ou il coucha
le dixiesme de ce mois, d’où il partit le lendemain
pour Dieppe, à dessein, comme on
nous asseure, de se rendre au Havre de Grace, &
là s’embarquer pour sortir du Royaume.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1026. Anonyme. LE IOVRNAL DE TOVT CE QVI s’est fait au... (1651) chez [s. n.] à Paris , 60 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1752 ; cote locale : B_13_7. le 2013-08-29 23:17:43.

apres
quoy s’estant leué, il prit son chemin vers
Villerseaux & Meulan, où ayant apris la nouuelle
des Arrests rendus contre lui, il se mit en
deuoir de les executer (comme les chiens qu’on
foüette s’entend) & pour cét effect il prit le
chemin du Pont-de-l’Arche, ou il coucha
le dixiesme de ce mois, d’où il partit le lendemain
pour Dieppe, à dessein, comme on
nous asseure, de se rendre au Havre de Grace, &
là s’embarquer pour sortir du Royaume.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1027. Anonyme. LE IVDICIEVX REFVS DV PARLEMENT DE DONNER... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1766 ; cote locale : E_1_27. le 2013-08-30 10:22:12.

trop entreprendre, il me suffit de faire voir la difference
de leur conduite à celle de nos aduersaires,
& faire obseruer en passant que l’esprit de
Dieu semble les auoir abandonnez, pour les empescher
de connoistre les fautes qu’ils commettent
tous les iours. Vne des plus signalée, à mon sentiment, est
celle de l’enuoy de ces Herauts, desquels on n’a voulu entendre la Commission, parce que les
gens de sa condition ne deuans estre enuoyez
qu’à des Souuerains ou des ennemis, & les Corps
des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1028. Anonyme. LE IVDICIEVX REFVS DV PARLEMENT DE DONNER... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1766 ; cote locale : E_1_27. le 2013-08-30 10:22:12.

mangeant de ce
fruict deffendu, ils n’en transmettent le chastiment
à leur Posterité.   Tu ne voulois pas ie m’asseure que les Herauts
venans au nom du Roy les reconneussent
pour Souuerains apres leur suppression, mais
qu’il traitassẽt auec eux en ennemis, afin de rẽdre
leur cause déplorable & suspecte à toute la France,
& que tu peusse dire que le Subiet s’estoit armé
contre son Roy, pour obliger le restant des
Prouinces à te donner le secours qu’elles nous
preparent pour te chasser du Royaume,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1029. Anonyme. LE IVGEMENT DONNÉ CONTRE LES TRAITTANS,... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1771 ; cote locale : C_5_71. le 2013-09-03 16:12:45.

de faux Arrests & commissions par eux
supposez, abusans de l’authorité du Roy & de son
Conseil, ont ruiné & desolé les Villes, Bourgs, Bourgades,
Hameaux, Parroisses, & Villages du Royaume,
se sont enrichis du bien d’autruy, dont ils ont fait construire<lb/> & bastir plusieurs Palais, Chasteaux & Maisons
somptueuses aux champs & aux villes, acquis de grandes
terres & heritages, meublé leurs maisons superbement,
tenu train de Princes, & vescu delicieusement,
fait des despenses immenses &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1030. Anonyme. LE IVGEMENT DONNÉ CONTRE LES TRAITTANS,... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1771 ; cote locale : C_5_71. le 2013-09-03 16:12:45.

heritiers, au lieu des retranchemens de
leurs gages, detentions d’iceux & taxes iniques qu’ils
ont esté contraints de payer depuis plusieurs années :
& outre soixante & dix millions de liures, à payer aux
particuliers rentiers de l’Hostel de ville de Paris, & rentes
promiciales sur toutes les natures, au lieu des retranchemens
& retardemens iniustes des arrerages desdites
rentes faits par lesdits accusez, lesquels auons en outre
condamnez solidairement aux despens.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1031. Anonyme. LE LYS FLEVRISSANT CVLTIVE PAR LA PAIX. (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi C_3_105. Référence RIM : M0_2337 ; cote locale : A_5_22. le 2013-09-03 23:07:23.

pas moins heureux que celuy de Numa Pompilius
chez qui le Temple de la guerre fut fermé durant
l’espace de plus de quarante-deux années. Paris
ton vaisseau ne sera plus batu par la tempeste, & l’on
peut dire que l’orage l’a ietté auiourd’huy dedans le
port. France il est temps de poser les armes, & si tu
les reprens que ce ne soit plus que contre les ennemis
de dehors. Apprend par les maux que tu as soufferts
durant le tumulte, qu’il n’y a rien de plus pernicieux
en vne Cité que la diuision, & que le plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1032. Anonyme. LE LYS FLEVRISSANT CVLTIVÉ PAR LA PAIX. (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi A_5_22. Référence RIM : M0_2337 ; cote locale : C_3_105. le 2013-09-03 22:31:49.

belles Muses que vous auez
accoustumé de caresser durant la paix. Enfin cette
belle Nymphe retourne icy parée de ses plus beaux
atours ; Acourez peuples pour la receuoir ; benissez
ceux qui vous la ramenent ; Rendez graces à Dieu, &
à vostre Roy ; chantez des cantiques en l’honneur de
tous ces braues Heros qui vous ont secourus ; Loüez
hautement ces Atletes, & ces graues Senateurs que
leur probité doit rendre venerables, & à qui on peut
donner auec iustice le titre de Peres de la Patrie. Oüy
peuples benissez tous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1033. Anonyme. LE LYS FLEVRISSANT CVLTIVÉ PAR LA PAIX. (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi A_5_22. Référence RIM : M0_2337 ; cote locale : C_3_105. le 2013-09-03 22:31:49.

Sculpteurs
occupez vos couleurs, & vos cizeaux, vostre
toille & vostre cuiure pour ces Princes genereux.
Vous Poëtes de qui la plume a lancé mille traicts satiriques
en ces conionctures funestes changez vos
calomnies en eloges, inuoquez toutes vos Muses
pour chanter en l’honneur de ces vaillans Cesards.
Quant à moy, ie ne me lasseray iamais de temoigner
par ma prose, & par mes vers l’estime que ie fais d’eux,
& leur ayant consacré toutes mes affections, ie veux
ioindre tous les iours de nouuelles marques de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1034. Anonyme. LE MANIFESTE CIRCVLAIRE DE MONSEIGNEVR LE... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_6_11. Référence RIM : M0_2352 ; cote locale : B_7_2. le 2013-09-03 23:36:18.

Il arriua qu’ils eurent assez d’artificé pour
m’imputer des desseins particuliers, que ie desguisois
seulement de l’apparence trompeuse de ce
beau pretexte ; & cette imposture se trouuant
mal heureusement secondée par la trop grande
credulité de la Reyne, qui d’ailleurs auoit tousiours
regardé le bannissement du Mazarin, comme
vn attentat de la fraude sur les droits absolus
de l’authorité Souueraine, ils ne manquerent pas
le la faire hautement esclater dans l’Estat, auec
sous les plus beaux desguisemens

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1035. Anonyme. LE MANIFESTE CIRCVLAIRE DE MONSEIGNEVR LE... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_6_11. Référence RIM : M0_2352 ; cote locale : B_7_2. le 2013-09-03 23:36:18.

Ces ennemys de l’Estat, qui sont encor mieux
connus par le titre honteux de Mazarins, auoient
cet auantage sur moy, qu’ils pouuoient faire fulminer sur mes desseins par la bouche de sa Majesté
dont ils s’estoit emparez contre les loix de
l’Estat, & dont ie puis dire, qu’il disposoient si
souuerainement, qu’abusant méchamment de
l’incapacité de son âge, ils ne se seruoient de ses
parolles Royalles que pour en fourber plus heureusement
la credulité des peuples ; & triompher
par ce sacrilege

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1036. Anonyme. LE MANIFESTE CIRCVLAIRE DE MONSEIGNEVR LE... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_7_2. Référence RIM : M0_2352 ; cote locale : B_6_11. le 2013-09-03 23:40:18.

esclats trompeurs d’vne grandeur imaginaire
& tributaire de toute sorte de reuers, ont crû que
s’estant aprochez de la Couronne par les faueurs
capricieuses de leurs destins, ils auoient le pouuoir
d’y contester la preferance, à ceux mesme
qui auoient l’honneur d’en estre les plus illustres
Fleurons ; Et c’est cét aueuglement prodigieux,
que les grands Politiques apres en auoir serieusement
balancé toutes les raisons, ont regardé
comme la plus feconde source de tous les desreglemens
des Empires.   Quoy que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1037. Anonyme. LE MANIFESTE CIRCVLAIRE DE MONSEIGNEVR LE... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_7_2. Référence RIM : M0_2352 ; cote locale : B_6_11. le 2013-09-03 23:40:18.

sans qu’il
luy fut possible d’en ramener vn seul, pour en accompagner
sa retraite. L’euenement de cét entreprise, eut esté beaucoup
aduantageux pour le faire esclater à ma
gloire ; si la passion que i’ay tousiours eu d’espargner
l’honneur de sa Majesté, ne m’eut empéché
d’en faire part au public, sur la creance que i’auois,
que sa personne sacrée se trouuant engagée
à ce party, depuis les vsurpations tiranniques de
la Regence, il falloit regarder du moins aparement
cette entreprise comme la premiere

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1038. Anonyme. LE MANIFESTE CIRCVLAIRE DE MONSEIGNEVR LE... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_7_2. Référence RIM : M0_2352 ; cote locale : B_6_11. le 2013-09-03 23:40:18.

de mes domestiques. qu’il sçauoit
asseurement qu’on auoit gagé du monde dans
Paris, pour insinuer dans l’esprit du peuple la
creance de cette fausse nouuelle, que l’asseurance
du contraire n’a laissé receuoir qu’auec le mespris
de tous les gens d’honneur, Il est vray qu’ils
auoient encor eu assez de honte pour ne la faire
point imprimer, iusqu’à ce que cét imposteur
public s’est auisé de dire dans vne seule periode
de son Iournal, que le Comte d’Harcourt estant venu
en suitte de la reddition de la Tour saint

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1039. Anonyme. LE MANIFESTE DE LA NOBLESSE DE NORMANDIE PAR... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2356 ; cote locale : C_12_30. le 2013-09-04 00:02:09.

de point en point la Declaration du Roy, & les
Arrests de ses Parlements donnez contre le
C. Mazarin que nostre sang & nos vies sont
deuouées au public par nostre naissance & par
nostre profession. Outre cette obligation generale qui nous est
commune auec toute le corps de la Noblesse,
nous en auons encore vne tres perriculiere qui
nous attaché tellement aux interests du Gouuerneur
de nostre Prouince le Magnanime
Duc de Longue ville, que nous deuons estre
des premiers à combatre soubs sa valeureuse
conduite

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1040. Anonyme. LE MANIFESTE DE LA NOBLESSE DE NORMANDIE PAR... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2356 ; cote locale : C_12_30. le 2013-09-04 00:02:09.

du Roy
d’entre les mains du C. Mazarin pour executer
les Declarations & Arrests contre le C. Mazarin
& pour procurer la tranquillité à tout le
Royaume.   Ce Manifeste a esté apporté par Monsieur le
Baron de Chamboy, & prononcé deuant son A.
R. & Monsieur le Prince le 12. du courant & ensuitte
ce Baron a presenté de la part de Monsieur le
Duc de Longue-ville, à Monsieur le Prince son
beau-frere, vn Cheual gris Pommelé estimé cent
Pistoles.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1041. Anonyme. LE MANIFESTE DE LA NOBLESSE DE NORMANDIE PAR... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2356 ; cote locale : C_12_30. le 2013-09-04 00:02:09.

du Roy
d’entre les mains du C. Mazarin pour executer
les Declarations & Arrests contre le C. Mazarin
& pour procurer la tranquillité à tout le
Royaume.   Ce Manifeste a esté apporté par Monsieur le
Baron de Chamboy, & prononcé deuant son A.
R. & Monsieur le Prince le 12. du courant & ensuitte
ce Baron a presenté de la part de Monsieur le
Duc de Longue-ville, à Monsieur le Prince son
beau-frere, vn Cheual gris Pommelé estimé cent
Pistoles.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1042. Anonyme. LE MANIFESTE DE LA NOBLESSE QVI S’EST... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2357 ; cote locale : B_6_15. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-09-04 00:34:07.

Majesté
de leurs Souuerains, ou bien vn certain écoulement
de grandeur emané de leur Authorité : Il est
du moins à presumer fort apparemment que la presence des Roys est aux Gentilshommes, ce que celle
du Soleil est aux Astres ; & qu’il semble que le
plus bel éclat de la Noblesse est dans son éclypse,
lors que la splendeur n’en est point releuée par la
presence de celuy qui en est le seul principe.   Cette raison, en effet, pourroit bien estre assez
surprenante pour jetter l’erreur dans les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1043. Anonyme. LE MANIFESTE DE LA NOBLESSE QVI S’EST... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2357 ; cote locale : B_6_15. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-09-04 00:34:07.

proscript ; il ne se peut que
ses inclinations les plus heroiques, n’ayent esté en
quelque façon alterées par les mauuaises impressions
que ce Cardinal leur aura donné ; & que son
esprit Royal ne soit encore dans les mesmes sentimens
dans lesquels on l’a esle, puis qu’on n’en a
iamais voulu permettre les approches à ceux qui
pouuoient luy en inspirer de meilleurs, & qu’on
s’est constament estudié d’esloigner d’aupres de sa
personne sacrée, tous ceux qui estoient capables
de luy faire enuisager auec

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1044. Anonyme. LE MANIFESTE DE LA REINE REGENTE ET DE... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2358 ; cote locale : D_1_49. le 2013-09-04 00:51:44.

soit par
le conseil de ceux qui les approchent, qu’elles leur
font bien souuent porter des arrests contre les testes,
que la nature leur sembleroit deuoir faire
epargner mal-gré toutes les raisons d’Estat. Ainsi
la majorité deuant mettre la Reyne & Monseign.
le Duc d’Orleans dans la dependance ; elle les
mertra par mesme raison dans le danger de pouuoir
decheoir de leur faueur, quelque asseurance
qu’ils ayent de se mettre à l’abry de cette crainte,
l’vne souz le tiltre de mere, l’autre souz la qualité

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1045. Anonyme. LE MANIFESTE DE LA REINE REGENTE ET DE... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2358 ; cote locale : D_1_49. le 2013-09-04 00:51:44.

d’Orleans, & le Cardinal Mazarin ; & que
la facilité qu’ils auront encore de gouuerner conjointement
l’esprit du Roy, qui ne se croira pas si
tost, ou qui du moins aura de la repugnance de se
comporter en Majeur, & le rauissement de se
voir heureusement arriuez à ce temps, malgré les
obstacles de tant de difficultez, ne les fassent viure
en bonne intelligence pendant quelque temps ;
Mais tous les sensez prevoyent bien par l’impossibilité
qu’ils trouuent dans la continuation pacifique
d’vne égalité de pouuoir,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1046. Anonyme. LE MANIFESTE DE LA REINE REGENTE ET DE... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2358 ; cote locale : D_1_49. le 2013-09-04 00:51:44.

que de se faire reconnoistre pour tel dans l’idée de
tous ses Peuples, sera bien aile de se seruir du conseil
qui luy sera fourny par celuy-là mesme, qui
seruoit d’intelligence à la conduitte de la Regente
sa mere, & de se reposer sur luy auec moins de
soubçon de puerilité, de tout le gouuernement
de l’Estat, empruntant mesme vn assez raisonnable
preiugé de sa suffisance, du iugement que sa
mere en aura fait, en luy laissant constamment la
direction de la Monarchie.   Ce raisonnement, quoy que tres veritable,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1047. Anonyme. LE MANIFESTE DE LA REYNE, SVR LE RETOVR DV... (1652) chez Lafosse (Salomon de) à Paris , 15 pages. Langue : français. Le nom de l'éditeur est mentionné au colophon. Sans portrait d'Anne d'Autriche. Voir aussi C_12_28. Référence RIM : M0_2359 ; cote locale : B_4_14. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-09-04 17:14:01.

forte à ceux du party contraire, qui soubs pretexte
de maintenir l’athorité du Roy,
voudroient limiter son pouuoir, en empeschant
l’effect de ses volontez : Ioint la protestation que nous faisons, que dés le
moment que le Roy sera satisfait par le
retour paysible dudit Cardinal, nous n’employerons
nos soins à autre chose que
pour procurer la paix à l’Estat, le repos à la
Chrestienté & le soulagement des peuples.  

Chez SALOMON DE LA FOSSE,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1048. Anonyme. LE MANIFESTE DE LA REYNE, SVR LE RETOVR DV... (1652) chez Lafosse (Salomon de) à Paris , 15 pages. Langue : français. Le nom de l'éditeur est mentionné au colophon. Sans portrait d'Anne d'Autriche. Voir aussi C_12_28. Référence RIM : M0_2359 ; cote locale : B_4_14. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-09-04 17:14:01.

forte à ceux du party contraire, qui soubs pretexte
de maintenir l’athorité du Roy,
voudroient limiter son pouuoir, en empeschant
l’effect de ses volontez : Ioint la protestation que nous faisons, que dés le
moment que le Roy sera satisfait par le
retour paysible dudit Cardinal, nous n’employerons
nos soins à autre chose que
pour procurer la paix à l’Estat, le repos à la
Chrestienté & le soulagement des peuples.  

Chez SALOMON DE LA FOSSE,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1049. Anonyme. LE MANIFESTE DE MONSEIGNEVR LE DVC DE GVISE.... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2369 ; cote locale : B_8_39. Texte édité par Site Admin le 2013-09-10 15:42:42.

que de se défaire au plustost de celuy dont l’authorité
deuoit brider la sienne dans le maniment des affaires
d’Estat. Aussi ne remporta t’il point d’autre fruit de
la proposition qu’il luy en auança que celuy de se voir
rebuté auec desdain, & de se voir obli à confesser
par la response qu’il fit à la proposition de la conqueste
de la franche Conté, qu’en effet il n’auoit
voulu s’engager à cette belle entreprise qu’à dessein
de l’y faire perir. Mon absence luy donne plus de prise pour faire
triompher

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1050. Anonyme. LE MANIFESTE DE MONSEIGNEVR LE DVC... (1652) chez Pétrinal (Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2366 ; cote locale : B_5_50. le 2013-09-10 14:56:15.

de la generosité, nous obligent de retirer l’authorité
Souueraine d’entre les mains de ceux qui
l’ont vsurpée, & qui ne s’en seruent que pour la deshonorer
& la destruire. Qui doute que ces maximes
ne soient du tout contraires à l’Estat & à la dignité
Royale, à scauoir, que le Souuerain n’est pas
obligé de tenir sa parole. Dieu a rendu les Roys
venerables, non seulement par le Caractere de son
pouuoir, mais aussi par celuy de sa Verité & de sa
Iustice. Si ceux qui s’en veulent seruir pensent ou

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1051. Anonyme. LE MANIFESTE DE MONSEIGNEVR LE DVC... (1652) chez Pétrinal (Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2366 ; cote locale : B_5_50. le 2013-09-10 14:56:15.

Princesnon
certes, & s’il tesmoigne tant d’ardeur pour reue?
nir & reprendre sa place dans le Conseil dont il a esté
dechasse, ce n’est que pour se vanger, & pour faire
éclatter encores dauantage son insolence. Aussi i’ay
iugé que pour preuenir tous ses mauuais desseins il
n’y auoit point d’autre moyen que de le poursuiure
par la Iustice, & d’employer la force contre ses attentats
& ses violences. I’ay receu plusieurs advis de
ses deportemens, on m’a escrit son armement, &
cõme il se dispose tous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1052. Anonyme. LE MANIFESTE DE MONSEIGNEVR LE DVC... (1652) chez Pétrinal (Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2366 ; cote locale : B_5_50. le 2013-09-10 14:56:15.

si éclatante
lumiere qu’aux pernicieux Conseils de ce
fauory, qui pour tenir le rang de premier Ministre,
veut esloigner de la personne du Roy, tous
ceux qui se peuuent opposer à ses violences.
Croit-il le faire passer pour Criminel, apres que
le Roy a donn vne Declaration de son Innocence?
Si l’on considere, mesme la Declaration que
ce Ministre fit publier aprés la detention des
Princes, on y verra des accusations si foibles qu’il
est aise à connoistre qu’vne animosité particuliere
en auoit esté la seule cause,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1053. Anonyme. LE MANIFESTE DE MONSIEVR DE CHASTEA-VNEVF... (1652) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec coquille dans le titre. Avec permission (fausse). Jouxte la copie imprimée à Angoulême, etc. (mention fausse).. Référence RIM : M0_2374 ; cote locale : B_14_29. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-09-16 04:49:55.

de cette Monarchie ne sont que les
balons de fortune, que ses premieres intelligences
battoient de main en main, pour voir où est-ce que
leur passion pourra trouuer plus de complaizance
pour l’entier assouuissement de tous ses desseins. Il est
enfin temps qu’on establisse vne parfaite solidité dans
l’œconomie des affaires, & si les Sages iugent que
ma presence y soit incompatible, ie me condamne
moy-mesme à vne retraite volontaire pour les interests
de ma patrie.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1054. Anonyme. LE MANIFESTE DES BOVRDELOIS, Contenant le... (1651) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Jouxte la copie imprimée. Pièce 29 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_2386 ; cote locale : C_12_31. le 2013-02-09 14:07:09.

semblent auoir entrepris de donner
à tout le Royaume la liberté que nous auons perduë
depuis tant de Siecles. La Ville de Bourdeaux, quelque changement
qu’elle ait eu dans son estat a tousiours esté traittée
comme libre. Les Romains ne l’ont pas seulement
affranchie lors qu’elle a esté sous leur domination,
ils luy ont encores départy comme à l’vne de leurs
colonnies, l’honneur d’entrer en leur societé, &
& y ont laissé des marques tres illustres qui se
trouuent encores aujourd’huy dans les reliques

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1055. Anonyme. LE MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN LAISSÉ A... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 40 pages. Langue : français. Voir aussi C_11_4 et C_11_5 (suite). Référence RIM : M0_2390 ; cote locale : B_20_11. Texte édité par Site Admin le 2013-02-09 14:15:59.

2013-02-09 14:15:59

français

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1056. Anonyme. LE MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN LAISSÉ A... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 44 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_11_5 (suite) et B_20_11. Référence RIM : M0_2390 ; cote locale : C_11_4. le 2013-02-09 14:18:47.

des premiers Ministres, que la fortune
a esleué de peu, pour les asseoir aupres du timon
des Estats ; ne doutent nullement que la necessité
de s’y maintenir ne leur donne vne dispense
generalle de toute sortes de Loix ; & qu’ils ne
soient obligez par l’engagement d’honneur qu’ils
ont à se mettre à couuert des ialoux sur ce rang,
de trauailler à l’acheuement de leur bon-heur,
par la recherche des moyens qui peuuent oster toutes
sortes d’accez aux attaques de leurs ennemis
Car de croire que la grandeur puisse monter

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1057. Anonyme. LE MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN LAISSÉ A... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 44 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_11_5 (suite) et B_20_11. Référence RIM : M0_2390 ; cote locale : C_11_4. le 2013-02-09 14:18:47.

aucune consideration
d’Estat ; que le souuenir des mauuais traitemens
qu’il auoit receu des François ne luy deuoit
pas moins donner de dégoust que de soubçon de
leur inconstance, supposé qu’elle vint à s’abandonner à leurs caprices ; & quenfin l’honneur
que j’auois d’estre né suiet du Roy son frere, la
deuoit en quelque façon porter à me considerer
par dessus tout autre, par la seule reflexion qu’elle
pouuoit auoir que ie ne m’atacherois aux interests
de France, qu’à mesure que ie l’y

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1058. Anonyme. LE MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN LAISSÉ A... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 44 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_11_5 (suite) et B_20_11. Référence RIM : M0_2390 ; cote locale : C_11_4. le 2013-02-09 14:18:47.

qu’il estoit
assez coupable, puis qu’il estoit à craindre ; &
qu’en matiere d’Estat il ne falloit point considerer
les effets, mais les seules apparences des entreprises,
pour faire arrester leur autheur en qualité de criminel Ainsi le jugé que le nouuel honneur
de premier Ministre de sa Majesté Regente, me
donnoit vn plausible pretexte, duquel ie pouuois
du moins apparemment colorer la détention du
Duc de Beaufort ; puis que la raison que j’auois de
le redouter, par la seule consideration que j’auois

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1059. Anonyme. LE MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN LAISSÉ A... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 44 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_11_5 (suite) et B_20_11. Référence RIM : M0_2390 ; cote locale : C_11_4. le 2013-02-09 14:18:47.

de la Flandre, & de l’Allemagne ;
commençoit sans doute à le porter si haut, que
i’eusse eu de la peine à me conseruer dans le plus
bel éclat du milieu de la Cour, sans y disparoistre,
si ie ne me fusse avisé de perdre ce jeune Conquerant
par vn beau pretexte d’honneur, & de rabatre
son orgueil, en le saisant honteusement reculer
en vn lieu, ou depuis peu neantmoins vn autre
General, qui ne peut aller de pair auec luy, ny
pour sa naissance, ny pour sa valeur, auoit merité
le titre d’inuincible. Pour cet

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1060. Anonyme. LE MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN LAISSÉ A... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 44 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_11_5 (suite) et B_20_11. Référence RIM : M0_2390 ; cote locale : C_11_4. le 2013-02-09 14:18:47.

les autres places que le Roy de
France tient en Italie. On a beau se gendarmer pour me rendre mesprisable
par le peu de soing que i’ay eu de procurer
à la France tous ces aduantages pretendus : Il
estoit trop important que l’honneur que i’auois
d’estre son Premier Ministre ne fut point alteré,
& ie pense au moins qu’en cette qualité ie n’estois
pas trop ambitieux que de pretendre à la Vice-Royauté
de Naples pour mon frere, & à l’alliance du Duc de Mantoüe par le mariage de ma niece,
puis

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1061. Anonyme. LE MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN LAISSÉ A... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 44 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_11_5 (suite) et B_20_11. Référence RIM : M0_2390 ; cote locale : C_11_4. le 2013-02-09 14:18:47.

la Charbonniere, & la
Comete, Commis du Partizan de la Ralliere. Que peut-on dire autre chose de cette intrigue,
si ce n’est qu’elle estoit aussi prudemment
que viuement poursuiuie, puis que le
Prince de Condé se sentant obligé par tous les
motifs de l’honneur de poursuiure criminellement
ces innocens accusez, & d’engager son
frere à sa poursuite par les interests du sang, choqua
si mortellement tout le party des Frõdeurs
que ie ne deuois trouuer plus obstacle à le ruiner,
supposé que la necessité de mes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1062. Anonyme. LE MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN LAISSÉ A... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 44 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_11_5 (suite) et B_20_11. Référence RIM : M0_2390 ; cote locale : C_11_4. le 2013-02-09 14:18:47.

deuoit
estre expedié ; cependant que ses deux beaux
freres prendroient à mesme temps l’occasion
de venir visiter la Reyne dans son indisposition
continuée par feinte le Dimanche, le Lundy,
& le Mardy, & d’estre ensemble les tesmoins
du nouuel honneur, que le Marquis de Beuvron
deuoit receuoir ; mais en effet, les veritables
sujets de l’entreprise, que i’auois concertée contre leur liberté, & que i’executay heureusement
contre les sentimens de tout le monde,
& auec la satisfaction

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1063. Anonyme. LE MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN LAISSÉ A... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 44 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_11_5 (suite) et B_20_11. Référence RIM : M0_2390 ; cote locale : C_11_4. le 2013-02-09 14:18:47.

où i’en suis Messieurs de Paris, n’est-ce
pas que vous croyez que ce sera le dernier escueil
de ma fortune, & le coup fatal au quel toutes
mes intrigues ne pourront point parer quelque
souueraine que soit la faueur qui me soustient ;
& que les fers des Princes sont à demy
brisez, parce que le Parlement & le Duc d’Orleans
en ont entrepris l’eslargissement. Vous
croyez donc que toutes mes souplesses sont espuisées,
que ie ne suis plus appuyé des grands
de l’Estat, que ie manque d’azilles où ie me

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1064. Anonyme. LE MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN LAISSÉ A... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 44 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_11_5 (suite) et B_20_11. Référence RIM : M0_2390 ; cote locale : C_11_4. le 2013-02-09 14:18:47.

que ce sera le dernier escueil
de ma fortune, & le coup fatal au quel toutes
mes intrigues ne pourront point parer quelque
souueraine que soit la faueur qui me soustient ;
& que les fers des Princes sont à demy
brisez, parce que le Parlement & le Duc d’Orleans
en ont entrepris l’eslargissement. Vous
croyez donc que toutes mes souplesses sont espuisées,
que ie ne suis plus appuyé des grands
de l’Estat, que ie manque d’azilles où ie me puisse refugier, & qu’en fin ie suis forcé de ceder
à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1065. Anonyme. LE MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN, PRESENTÉ... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_15_1. Référence RIM : M0_2391 ; cote locale : B_2_9. le 2013-09-16 09:40:22.

sur sa
Majesté, ce que l’on auroit honte de tenter enuers le
moindre Citoyen de Rome. Et en ce Royaume du regne
de Charles VII. le Duc de Bourbon, le Seigneur
de Bossac, le Connestable de France, & plusieurs autres
Seigneurs, apres quelques libelles diffamatoires
qu’ils auoient semez contre le Sieur de la Trimoüille,
qui auoit tres bonne part auprés de luy s’estant éleuez,
& ayant pris les armes pour le chasser d’auprés du
Roy ; Sa Majesté reputa ce fait comme vn attentat à
sa personne, les declara

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1066. Anonyme. LE MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN, PRESENTÉ... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_15_1. Référence RIM : M0_2391 ; cote locale : B_2_9. le 2013-09-16 09:40:22.

honnorable
& moins perilleux d’obeïr simplement à leurs volontez,
que d’éplucher & faire vn iugement temeraire
de leurs intentions. Sire, Auguste Cesar commanda qu’on mist sur la
porte de ce superbe Palais qu’il fit bastir apres la guerre
Philippicque, cette riche deuise, Parce Tempori,
pardonnez au temps pour nous instruire ; qu’il y a de
temps qui obligent les Princes à des choses qu’ils ne
feroient pas s’ils n’estoient pressez de la necessité. C’est
en ce poinct où consiste vne partie de la sagesse

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1067. Anonyme. LE MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN, PRESENTÉ... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_15_1. Référence RIM : M0_2391 ; cote locale : B_2_9. le 2013-09-16 09:40:22.

Dieu mesme change
souuent les decrets de sa volonté, & tousiours pour
nostre bien, encores que nous ne le reconnoissions
sur le champ ; de mesme si vostre Majesté a donné
quelques recompenses & fait du bien à quelques personnes
dont les merites luy ont esté connus : aucun
ne s’en doit formaliser, mais au contraire, en loüer &
exalter vostre Royale bonté, qui ne fait que des choses
merueilleuses, incomprehensibles & incomparables
qu’à elle-mesme.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1068. Anonyme. LE MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN, PRESENTÉ... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_15_1. Référence RIM : M0_2391 ; cote locale : B_2_9. le 2013-09-16 09:40:22.

Dieu mesme change
souuent les decrets de sa volonté, & tousiours pour
nostre bien, encores que nous ne le reconnoissions
sur le champ ; de mesme si vostre Majesté a donné
quelques recompenses & fait du bien à quelques personnes
dont les merites luy ont esté connus : aucun
ne s’en doit formaliser, mais au contraire, en loüer &
exalter vostre Royale bonté, qui ne fait que des choses
merueilleuses, incomprehensibles & incomparables
qu’à elle-mesme.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1069. Anonyme. LE MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN, PRESENTÉ... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_15_1. Référence RIM : M0_2391 ; cote locale : B_2_9. le 2013-09-16 09:40:22.

Dieu mesme change
souuent les decrets de sa volonté, & tousiours pour
nostre bien, encores que nous ne le reconnoissions
sur le champ ; de mesme si vostre Majesté a donné
quelques recompenses & fait du bien à quelques personnes
dont les merites luy ont esté connus : aucun
ne s’en doit formaliser, mais au contraire, en loüer &
exalter vostre Royale bonté, qui ne fait que des choses
merueilleuses, incomprehensibles & incomparables
qu’à elle-mesme.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1070. Anonyme. LE MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN, PRESENTÉ... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_15_1. Référence RIM : M0_2391 ; cote locale : B_2_9. le 2013-09-16 09:40:22.

Dieu mesme change
souuent les decrets de sa volonté, & tousiours pour
nostre bien, encores que nous ne le reconnoissions
sur le champ ; de mesme si vostre Majesté a donné
quelques recompenses & fait du bien à quelques personnes
dont les merites luy ont esté connus : aucun
ne s’en doit formaliser, mais au contraire, en loüer &
exalter vostre Royale bonté, qui ne fait que des choses
merueilleuses, incomprehensibles & incomparables
qu’à elle-mesme.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1071. Anonyme. LE MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN, PRESENTÉ... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_15_1. Référence RIM : M0_2391 ; cote locale : B_2_9. le 2013-09-16 09:40:22.

Dieu mesme change
souuent les decrets de sa volonté, & tousiours pour
nostre bien, encores que nous ne le reconnoissions
sur le champ ; de mesme si vostre Majesté a donné
quelques recompenses & fait du bien à quelques personnes
dont les merites luy ont esté connus : aucun
ne s’en doit formaliser, mais au contraire, en loüer &
exalter vostre Royale bonté, qui ne fait que des choses
merueilleuses, incomprehensibles & incomparables
qu’à elle-mesme.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1072. Anonyme. LE MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN, PRESENTÉ... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_15_1. Référence RIM : M0_2391 ; cote locale : B_2_9. le 2013-09-16 09:40:22.

Dieu mesme change
souuent les decrets de sa volonté, & tousiours pour
nostre bien, encores que nous ne le reconnoissions
sur le champ ; de mesme si vostre Majesté a donné
quelques recompenses & fait du bien à quelques personnes
dont les merites luy ont esté connus : aucun
ne s’en doit formaliser, mais au contraire, en loüer &
exalter vostre Royale bonté, qui ne fait que des choses
merueilleuses, incomprehensibles & incomparables
qu’à elle-mesme.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1073. Anonyme. LE MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN, PRESENTÉ... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_15_1. Référence RIM : M0_2391 ; cote locale : B_2_9. le 2013-09-16 09:40:22.

Dieu mesme change
souuent les decrets de sa volonté, & tousiours pour
nostre bien, encores que nous ne le reconnoissions
sur le champ ; de mesme si vostre Majesté a donné
quelques recompenses & fait du bien à quelques personnes
dont les merites luy ont esté connus : aucun
ne s’en doit formaliser, mais au contraire, en loüer &
exalter vostre Royale bonté, qui ne fait que des choses
merueilleuses, incomprehensibles & incomparables
qu’à elle-mesme.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1074. Anonyme. LE MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN, PRESENTÉ... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Voir aussi B_2_9. Référence RIM : M0_2391 ; cote locale : B_15_1. le 2013-09-16 09:42:44.

LE MANIFESTE DV
Cardinal Mazarin, presenté au Roy par
luy-mesme, à son départ de Ponthoise. SIRE, La recompense de la vertu est tirée de la vertu mesme,
& les Roys n’ont point de theatre plus releué de
leurs genereuses actions que leur conscience & l’honneur
de les auoir faites, ils se contentent aussi de leur
propre témoignage ; car le blasme ou la loüange qu’on
leur donne n’augmente ny ne diminuë leurs gloire. Ces considerations tres-puissantes m’ont retenu
quelque temps à ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1075. Anonyme. LE MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN, PRESENTÉ... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Voir aussi B_2_9. Référence RIM : M0_2391 ; cote locale : B_15_1. le 2013-09-16 09:42:44.

de les auoir faites, ils se contentent aussi de leur
propre témoignage ; car le blasme ou la loüange qu’on
leur donne n’augmente ny ne diminuë leurs gloire. Ces considerations tres-puissantes m’ont retenu
quelque temps à ne répondre aux escrits calomnieux
qui ont esté publiez contre l’honneur de vostre Majesté
& la reputation de son Conseil. Lesquels outre
qu’ils ont esté tres mal receus des gens de bien, sont
encore plus mal digerez par leurs Autheurs, & sans
aucuns fondements ; Ie les ay negligez, esperant que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1076. Anonyme. LE MANIFESTE DV CIEL, SELON LA LECTVRE DANS... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_12_27. Texte édité par Site Admin le 2013-09-16 09:48:17.

DV CIEL,
SELON LA LECTVRE DANS
LES ASTRES.

SVR L’APOCATASTASE 1652.

DECRET. Pour les habitans d’Oxfort, de d’Enbourg & de Berlin
& de la Holande.  
LES choux cabus testus pommez,
Les crepus &amp; rouges fresez.
Doutans douteront du Mominsme
Lors les Anglois au Degruisme
Lors les Holandois estonnez
En Nauires cassez brisez.   Sur l’Eclipse de Soleil 8. Auril 1652.

ARREST. pour les Venitiens.  
Le

=> Afficher la page


Occurrence 1077. Anonyme. LE MANIFESTE DV CIEL, SELON LA LECTVRE DANS... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_12_27. Texte édité par Site Admin le 2013-09-16 09:48:17.

du Mominsme
Lors les Anglois au Degruisme
Lors les Holandois estonnez
En Nauires cassez brisez.   Sur l’Eclipse de Soleil 8. Auril 1652.

ARREST. pour les Venitiens.  
Le Soleil La Turquie desjoint
La Lune au pas d’Asnes enuoit   Sur la grand Syzygie de Saturne & de Mars, 20.
Aoust 1652.

EFECTION.  
Pour les François, & Espagnols.
Quand Mars au Lyon va à Saturne,
A lors la guerre ira à l’vrne.

=> Afficher la page


Occurrence 1078. Anonyme. LE MANIFESTE POVR LA IVSTICE DES ARMES DES... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 6 pages. Langue : français. Voir aussi C_6_3. Référence RIM : M0_2399 ; cote locale : A_6_30. le 2013-09-16 11:40:29.

temps, lors que vous serez dans vostre Cabinet, &
dans vostre Oratoire, songez que pour l’entretien de
la guerre il y a tant & tant d’ames qui gemissent dans les Prouinces: Faictes, MADAME, que la douceur,
la bonté, & l’humanité puissent trouuer desormais
des Lettres de naturalité dans le Louure.   Toutesfois, considerez les vrgentes necessitez de
l’Estat qu’on nous vienr de representer, nous n’empeschons
point que les nouueaux Edits soient registrez
& verifiez.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1079. Anonyme. LE MANIFESTE POVR LA IVSTICE DES ARMES DES... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 6 pages. Langue : français. Voir aussi C_6_3. Référence RIM : M0_2399 ; cote locale : A_6_30. le 2013-09-16 11:40:29.

temps, lors que vous serez dans vostre Cabinet, &
dans vostre Oratoire, songez que pour l’entretien de
la guerre il y a tant & tant d’ames qui gemissent dans les Prouinces: Faictes, MADAME, que la douceur,
la bonté, & l’humanité puissent trouuer desormais
des Lettres de naturalité dans le Louure.   Toutesfois, considerez les vrgentes necessitez de
l’Estat qu’on nous vienr de representer, nous n’empeschons
point que les nouueaux Edits soient registrez
& verifiez.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1080. Anonyme. LE MANIFESTE VERITABLE DES INTENTIONS DE MR... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Voir aussi B_14_23. Référence RIM : M0_2404 ; cote locale : C_11_2. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-03-26 14:02:00.

tres-humblement de considerer que de tous
les accusateurs de la conduite de Mr le Prince, il n’en est
pas vn seul qui ne soit interessé pour empêcher la reconciliatiõ
de cét Heros auec leurs Majestez ; tant à raison de l’attachement qu’ils ont auec le Mazarin ; qu’en
suite d’vne ie ne sçay quelle necessité, que l’honneur
imaginaire leur impose de ne laisser point prévaloir le
party, qu’ils ont commencé d’attaquer par vn motif de
vengeance. Et l’évidence qu’ils ont que c’est par la
seule diuision de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1081. Anonyme. LE MANIFESTE VERITABLE DES INTENTIONS DE MR... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Voir aussi B_14_23. Référence RIM : M0_2404 ; cote locale : C_11_2. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-03-26 14:02:00.

faire flêchir
dãs l’heroïque dessein de mourir l’Ennemy de cét
Ennemy du repos des Peuples ? N’est-ce pas Monseign.
le Duc de Nemours qu’õ a toûjours veu voler à la teste
de ceux qui voudroiẽt se declarer cõtre cét insolẽt Min.
N’est-ce pas M. le Maréchal de la Mothe, que les Victoires
de Catalogne ne rendent pas plus glorieux, que
l’hõneur d’auoir toûjours vescu l’ennemy le plus mortel
du Card. M. La deduction que ie pourrois faire de mille
autres genereux seroit trop longue ; il me suffit de dire,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1082. Anonyme. LE MANIFESTE VERITABLE DES INTENTIONS DE MR... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Voir aussi B_14_23. Référence RIM : M0_2404 ; cote locale : C_11_2. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-03-26 14:02:00.

qui s’est allié du Mazarin, & que par mesme raison
est obligé de trauailler à son restablissement, est tout
puissant auprés de leurs Majestez ; & neantmoins on pretend
que nous auons sujet de croire, que Mazarin est chassé,
& qu’il est chassé sans quil y ait aucune resource
pour son restablissement. Qu’en dites-vous, mon cher
Lecteur ? M. le Prince ne seroit-il point prodigue de son
honneur, & de sa vie, si sous pretexte, que les Mazarins
seuls nous veulent faire croire, que Mazarin est perdu, il
auoit encor

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1083. Anonyme. LE MANIFESTE VERITABLE DES INTENTIONS DE MR... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Voir aussi B_14_23. Référence RIM : M0_2404 ; cote locale : C_11_2. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-03-26 14:02:00.

pretend ? quelles sont ses intentions ?
ie pense, mon cher Lecteur, que ie m’en
vais les toucher si éuidemment, que les plus interessés mesmes ne pourront me de-saduoüer dans
cette deduction.   Il ne suffit pas d’auoir auancé que Mr le Prince
n’en veut ny au repos des peuples ny à l’auhorité
Royale, ie veux outre cela faire voir qu’il veut
rasseurer le premier ; & remetre la seconde dans le
haut éclat dont elle est decheuë : c’est ce que ie
m’en fais prouuer dans vn raisonnement que les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1084. Anonyme. LE MANIFESTE VERITABLE DES INTENTIONS DE MR... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Voir aussi B_14_23. Référence RIM : M0_2404 ; cote locale : C_11_2. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-03-26 14:02:00.

il a exposé
la mesme authorité du Roy deuant Bordeaux,
en ce qu’il la reduit à traiter auec ses sujets ; & leur
accorder par traité, ce qu’il leur auroit refusé par
amour : il l’a encor exposée, lors que le succez a fait
voir qu’il ne s’en estoit seruy que pour oppresser
deux Illustres Innocents.   Voilà les necessitez funestes ausquelles les Fauoris
sont bien souuant reduits ; par la necessité de
couurir tous leurs mauuais desseins, qu’ils sont encor
obligez de brasser par la necessité de se

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1085. Anonyme. LE MATHOIS OV MARCHAND MESLE PROPRE A TOVT... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 12 pages. Langue : français. Page de titre en page 2.. Référence RIM : M0_2420 ; cote locale : C_4_51. le 2013-09-21 05:13:46.

aussi corbeilles
Tourner chaizes bonnes & belles,
Ie fais que noüilles & fuseaux,
Allumettes, roües & aisseaux,
Et bon Astrologue aux estoilles,
Ie suis vray retondeur de toiles,
Et bon tisserrand de papier.
Ie sçay venaison espier,
Et fort adroit quant à la chasse :
Mestier n’y a que ie ne sçache,
Il ne faut point aller plus loin
Ie sçay faire des draps de lin,
Comme ay appris dés mon enfance,
Expert suis en toute science.
A la besongne on le verra,
Et homme

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1086. Anonyme. LE MATHOIS OV MARCHAND MESLE PROPRE A TOVT... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 12 pages. Langue : français. Page de titre en page 2.. Référence RIM : M0_2420 ; cote locale : C_4_51. le 2013-09-21 05:13:46.


Pour ieunes garsons & fillettes
Qui leur sert, & fort bien à point
Ie cognois les dez, & les points.
Ioüer à tous ieux me hazarde,
Branler la pique & halebarde,
Tirer des armes à tous venants.
Ie suis bon arracheur de dents ; <l>I’en ay faict mon apprentissage,
Ie fais le fol deuenir sage,
Et fais parler les perroquets.
Ie puis empescher les caquets
Des chambrieres & Lauendieres,
Raieunir les vielles croupieres
A l’aage des petits enfans,
Il est vray, & point

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1087. Anonyme. LE MATHOIS OV MARCHAND MESLE PROPRE A TOVT... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 12 pages. Langue : français. Page de titre en page 2.. Référence RIM : M0_2420 ; cote locale : C_4_51. le 2013-09-21 05:13:46.

de chesne,
Ie fais des fromages de cresme,
Y meslant ius de limaçons
Quelquefois ie sers les maçons,
Par passe-temps, deux ou trois heures,
Paueur suis, ie fais des doreures,
Chaisnes, bracellets, & carquans,
Habits pour les petits enfans,
Et prend oyseaux à la pipee
Pour chercher la franche Lippee,
Homme n’en craint, c’est mon mestier.
Ie suis Rubennier, & Nathier,
Passementier qui point ne chaume,
Tout prest pour ioüer à la paulme,
Contre les plus braues ioüeurs,
Ie

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1088. Anonyme. LE MATHOIS OV MARCHAND MESLE PROPRE A TOVT... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 12 pages. Langue : français. Page de titre en page 2.. Référence RIM : M0_2420 ; cote locale : C_4_51. le 2013-09-21 05:13:46.


Fourny suis d’instrumens & drogues
Pour la saincte pierre trouuer,
Il ne me faut point esprouuer,
En cela i’en suis passé Maistre
Heureux est qui me peut cognoistre
Et moy plus heureux d’estre né.
Tout mon cas est bien ordonné,
Ensemble tout mon esquipage,
Ne reste plus que d’estre page,
Puis laquais pour faire la fin,
Or n’attendez point à demain
Si vous auez de moy affaire
A loüer, ie suis à tout faire.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1089. Anonyme. LE MEMOIRE DES PLVS REMARQVABLES PIECES... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_2444 ; cote locale : D_2_1. le 2013-09-21 05:48:56.

de vin ; mais
quand ils furent au Faux-bourg sainct Antoine, ils furent pillez,
l’on dit que c’estoit pour mener au Palais Cardinal, les autres disent
que c’estoit pour des caualiers que l’on auoit veu pendant tous ces
troubles rendu autour de cette Ville en ce desordre, lequel a si bien
pratiqué, il n’y a pas eu tant d’vne part que d’autre quarante ou cinquante
tant homme que femme & enfans tuez que blessez. Voila
vn Te Deum suiuy de quantité de Deprofundis.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1090. Anonyme. LE MEMOIRE DES PLVS REMARQVABLES PIECES... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_2444 ; cote locale : D_2_1. le 2013-09-21 05:48:56.

de vin ; mais
quand ils furent au Faux-bourg sainct Antoine, ils furent pillez,
l’on dit que c’estoit pour mener au Palais Cardinal, les autres disent
que c’estoit pour des caualiers que l’on auoit veu pendant tous ces
troubles rendu autour de cette Ville en ce desordre, lequel a si bien
pratiqué, il n’y a pas eu tant d’vne part que d’autre quarante ou cinquante
tant homme que femme & enfans tuez que blessez. Voila
vn Te Deum suiuy de quantité de Deprofundis.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1091. Anonyme. LE MEMOIRE DES PLVS REMARQVABLES PIECES... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_2444 ; cote locale : D_2_1. le 2013-09-21 05:48:56.

de vin ; mais
quand ils furent au Faux-bourg sainct Antoine, ils furent pillez,
l’on dit que c’estoit pour mener au Palais Cardinal, les autres disent
que c’estoit pour des caualiers que l’on auoit veu pendant tous ces
troubles rendu autour de cette Ville en ce desordre, lequel a si bien
pratiqué, il n’y a pas eu tant d’vne part que d’autre quarante ou cinquante
tant homme que femme & enfans tuez que blessez. Voila
vn Te Deum suiuy de quantité de Deprofundis.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1092. Anonyme. LE MEMOIRE DES PLVS REMARQVABLES PIECES... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_2444 ; cote locale : D_2_1. le 2013-09-21 05:48:56.

de vin ; mais
quand ils furent au Faux-bourg sainct Antoine, ils furent pillez,
l’on dit que c’estoit pour mener au Palais Cardinal, les autres disent
que c’estoit pour des caualiers que l’on auoit veu pendant tous ces
troubles rendu autour de cette Ville en ce desordre, lequel a si bien
pratiqué, il n’y a pas eu tant d’vne part que d’autre quarante ou cinquante
tant homme que femme & enfans tuez que blessez. Voila
vn Te Deum suiuy de quantité de Deprofundis.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1093. Anonyme. LE MEMOIRE DES PLVS REMARQVABLES PIECES... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_2444 ; cote locale : D_2_1. le 2013-09-21 05:48:56.

de vin ; mais
quand ils furent au Faux-bourg sainct Antoine, ils furent pillez,
l’on dit que c’estoit pour mener au Palais Cardinal, les autres disent
que c’estoit pour des caualiers que l’on auoit veu pendant tous ces
troubles rendu autour de cette Ville en ce desordre, lequel a si bien
pratiqué, il n’y a pas eu tant d’vne part que d’autre quarante ou cinquante
tant homme que femme & enfans tuez que blessez. Voila
vn Te Deum suiuy de quantité de Deprofundis.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1094. Anonyme. LE MEMOIRE DES PLVS REMARQVABLES PIECES... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_2444 ; cote locale : D_2_1. le 2013-09-21 05:48:56.

de vin ; mais
quand ils furent au Faux-bourg sainct Antoine, ils furent pillez,
l’on dit que c’estoit pour mener au Palais Cardinal, les autres disent
que c’estoit pour des caualiers que l’on auoit veu pendant tous ces
troubles rendu autour de cette Ville en ce desordre, lequel a si bien
pratiqué, il n’y a pas eu tant d’vne part que d’autre quarante ou cinquante
tant homme que femme & enfans tuez que blessez. Voila
vn Te Deum suiuy de quantité de Deprofundis.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1095. Anonyme. LE MEMOIRE DES PLVS REMARQVABLES PIECES... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_2444 ; cote locale : D_2_1. le 2013-09-21 05:48:56.

de vin ; mais
quand ils furent au Faux-bourg sainct Antoine, ils furent pillez,
l’on dit que c’estoit pour mener au Palais Cardinal, les autres disent
que c’estoit pour des caualiers que l’on auoit veu pendant tous ces
troubles rendu autour de cette Ville en ce desordre, lequel a si bien
pratiqué, il n’y a pas eu tant d’vne part que d’autre quarante ou cinquante
tant homme que femme & enfans tuez que blessez. Voila
vn Te Deum suiuy de quantité de Deprofundis.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1096. Anonyme. LE MEMOIRE DES PLVS REMARQVABLES PIECES... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_2444 ; cote locale : D_2_1. le 2013-09-21 05:48:56.

de vin ; mais
quand ils furent au Faux-bourg sainct Antoine, ils furent pillez,
l’on dit que c’estoit pour mener au Palais Cardinal, les autres disent
que c’estoit pour des caualiers que l’on auoit veu pendant tous ces
troubles rendu autour de cette Ville en ce desordre, lequel a si bien
pratiqué, il n’y a pas eu tant d’vne part que d’autre quarante ou cinquante
tant homme que femme & enfans tuez que blessez. Voila
vn Te Deum suiuy de quantité de Deprofundis.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1097. Anonyme. LE MERCVRE DE LA COVR, OV HISTOIRE COMIQVE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Partie 5 sur 5. Ensemble de B_18_1 à B_18_5. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_2452 ; cote locale : B_18_5. Texte édité par Site Admin le 2013-02-09 16:06:17.

Il se tourmentoit comme
vn possedé, & n’auoit non plus de repos qu’vne
ame damnée, quand il se resouuenoit du bon
temps qu’il auoit passé durant les premieres années de la maiorité du Roy, & les honneurs qui
luy estoient rendus de toutes parts, il s’escrioit,
Dies mei sicut vmbra declinauerunt : & ego sicut fœnum
arui. O que i’estois heureux en ce temps-là,
que i’allois par tout librement sans aucun danger,
& maintenant, Similis factus sum pellicano : &
factus sum sicut nicticorax in

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1098. Anonyme. LE MERCVRE DE LA COVR, OV HISTOIRE COMIQVE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Partie 5 sur 5. Ensemble de B_18_1 à B_18_5. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_2452 ; cote locale : B_18_5. Texte édité par Site Admin le 2013-02-09 16:06:17.

iugement vniuersel : ie croy que s’ils me
tenoient à Paris, qu’ils me feroient bonne chere,
mais bien m’en a pris d’auoir attrappé cette Ville,
il me semble que ie suis plus en asseurance, pour
vous dire mes sentimens, & i’en suis si rauy, que ie
pourrois dire comme S. Pierre disoit vn iour au
Mont Tabor, Faciamus hic tria tabernacula vnum
Regi alterum mihi & vltimum vobis Et de fait, ie
suis tout resolu de vous establir icy, & de mander
quantité de Presidens & Conseillers de Paris
que i’ay gagnez,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1099. Anonyme. LE MERCVRE DE LA COVR, OV LES CONFERENCES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Partie 1 sur 5. Ensemble de B_18_1 à B_18_5. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_2452 ; cote locale : B_18_1. Texte édité par Site Admin le 2013-02-09 16:00:03.

Majesté de donner response aux
Remonstrances par escrit, que les Deputez insisteroient
tousiours sur l’esloignement de Mazarin,
qu’ils n’auroient conference auec luy, directement
ny indirectement, & que si par mal-heur il se trouuoit
à leurs discours, qu’incontinent ils cesseroient
de parler, & sur tout que l’on cesseroit toutes sortes
de Remonstrances, & qu’on ne les porteroit
plus que dans les mousquets. Le Mazarin au lieu
de se troubler à cét abord ne fit que rire, & comme
les ris d’Italie ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1100. Anonyme. LE MERCVRE INFERNAL. ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2453 ; cote locale : C_6_15. le 2013-09-21 07:24:42.

tirer du Feu les Ames qui y sont enchaisnées,
puis que leur braire ne peut seulement charmer la
Corde qui me fait perdre la parole.   L’a dessus il passa cette Capriole airée où l’on
ne met point les pieds en terre, qui fut l’Epilogue
de la Tragedie. C’est ce qui s’est passé de plus considerable en
ces lieux là ; S’il y arriue encore quelque chose qui
merite d’entretenir les Curieux, ils en verront
l’extraordinaire. Io castigo gli rei.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Premier 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 Dernier