[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(3710 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "honneur" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 201. Anonyme. EXTRAICT DES REGISTRES DV PARLEMENT,... (1652) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 50 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_1351 ; cote locale : B_11_29. Texte édité par Site Admin le 2012-10-20 11:10:13.

des
choses qui les touchent en particulier, estant enuoyez de Dieu pour
estre les Gouuerneurs & les Peres des Peuples qui leur sont commis ;
mais ils sont obligez d’esloigner tout ce qui peut corrompre les
mœurs de leurs Sujets, principalement de ceux qui ont l’honneur de
les approcher. Ceux qui ont voulu dire que le Cardinal Mazarin n’auoit point
l’esprit porté à la cruauté, n’ont iamais consideré ny ce qu’il a fait pour entretenir les guerres & empescher la paix, ny la resolution
qu’il prit sans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 202. Anonyme. EXTRAICT DES REGISTRES DV PARLEMENT,... (1652) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 50 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_1351 ; cote locale : B_11_29. Texte édité par Site Admin le 2012-10-20 11:10:13.

nos biens.   Serions-nous bien si mal-heureux qu’il peust entrer dans vostre
esprit, que le Cardinal Mazarin, qui est vn Estranger, passant par
vostre Royaume pour butiner, fut plus zelé pour la dignité & perpetuité
de vostre Monarchie, que nous qui auons l’honneur d’estre
François, & vos principaux Officiers, ayant nos fortunes & celles de
nos enfans attachées à la grandeur de vostre Royauté ? Serions-nous bien si peu aduisez de croire qu’vn homme de cette
condition, ignorant nos mœurs & nos Loix, fust

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 203. Anonyme. EXTRAICT DES REGISTRES DV PARLEMENT,... (1652) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 50 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_1351 ; cote locale : B_11_29. Texte édité par Site Admin le 2012-10-20 11:10:13.

qu’vn
changement si soudain est vn adueu de quelque faute, ou
vne marque de foiblesse. Il est vray, SIRE, que les Roys sont au dessus des Loix,
par leur dignité sans pareille. Mais ils ne laissent pas d’estre
aussi estroitement obligez par leur propre lien de l’honneur
& de la conscience, ainsi que Dieu dont ils portent l’image, ne jure que par soy, comme il ne peut respondre
qu’à luy-mesme. Sa bonté, neantmoins, ne nous veut pas
engager que par l’exemple & la fidelité de ses paroles, &
cette

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 204. Anonyme. EXTRAICT DES REGISTRES DV PARLEMENT,... (1652) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 50 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_1351 ; cote locale : B_11_29. Texte édité par Site Admin le 2012-10-20 11:10:13.

qui s’espand dans tout le Royaume. Quand à vostre
Parlement, lequel n’a point d’autre interest que celuy
du public, il ne se peut aussi départir de ses sentimens & de
ses Remonstrances, puis qu’elles n’ont point d’autre objet
que la grandeur de V. M. l’honneur de sa Couronne, & la
tranquilité publique.   Apres auoir acheué nostre discours, nous presentasmes
au Roy les Remonstrances par escrit, lesquelles sa Majesté
receut auec bonté ; En suite nous luy dismes : Que la coustume
estoit de les faire lire par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 205. Anonyme. EXTRAICT DES REGISTRES DV PARLEMENT,... (1652) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 50 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_1351 ; cote locale : B_11_29. Texte édité par Site Admin le 2012-10-20 11:10:13.

tous les pretextes. La Reyne prit la
parole, & dit que cette contestation n’estoit pas bien sceante
deuant sa Maiesté, & que M. le Garde des Sceaux ayant
fait la response du Roy, nous n’auions plus rien à dire. Nous
repartismes : Que si le Roy nous eust fait l’honneur de faire
lire nos Remonstrances, nous n’eussions pas insisté dauantage,
mais que nous voyons auec regret que la verité estoit
cachée à sa Maiesté, & qu’elle ne la pouuoit connoistre que
par la desolation qui paroissoit tous les iours à ses yeux,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 206. Anonyme. EXTRAICT DES REGISTRES DV PARLEMENT,... (1652) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 50 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_1351 ; cote locale : B_11_29. Texte édité par Site Admin le 2012-10-20 11:10:13.

luy auoit plû de nous donner, d’insister
encores à la lecture des Remonstrances. M. le Garde des
Sceaux nous dît, que nous voyons bien les intentions du
Roy, qui estoient de ne les pas lire à present. Nous repartismes
qu’apres que sa Maiesté nous auroit fait l’honneur
de les faire lire, & seroit instruite de la verité, nous serions
encores plus asseurez de ses intentions. La Reyne dit que
c’estoit assez, & que le Roy auoit eu trop de bonté de nous
escouter si long-temps. Nous repartismes que nous ne
doutions point de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 207. Anonyme. EXTRAICT DES REGISTRES DV PARLEMENT,... (1652) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 50 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_1351 ; cote locale : B_11_29. Texte édité par Site Admin le 2012-10-20 11:10:13.

La Reyne dit que
c’estoit assez, & que le Roy auoit eu trop de bonté de nous
escouter si long-temps. Nous repartismes que nous ne
doutions point de la bonté du Roy ; mais que nous attendions
sa iustice sur le suiet de nos Remonstrances. Le Roy
nous fit l’honneur d’oster son chapeau, & dit : Retirez-vous
Messieurs, Retirez-vous ; Nous luy dismes, SIRE, nous-nous
retirons, puisque V. M. le commande, auec beaucoup
de déplaisir, de ce qu’il ne luy a pas plû de faire lire les Remonstrances
de son Parlement en nostre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 208. Anonyme. EXTRAICT DES REGISTRES DV PARLEMENT,... (1652) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 50 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_1351 ; cote locale : B_11_29. Texte édité par Site Admin le 2012-10-20 11:10:13.

enuoyez nous commanda de dire à la Cour, que
cette retraite estoit sans esperance de retour. Et sur ce que
nous la suppliasmes de ne nous point rendre porteurs de cette
parole si precise & si solemnelle, si sa Majesté n’auoit dessein
de l’executer, elle nous fist l’honneur de nous confirmer
sa promesse dont le Parlement l’a remerciée ; & dans
vne infinité d’occasions, M. le premier President a reїteré
cette mesme parole Royale auec quelque sorte d’exageration
& d’estonnement contre ceux qui la vouloient reuoquer

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 209. Anonyme. EXTRAICT DES REGISTRES DV PARLEMENT,... (1652) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 50 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_1351 ; cote locale : B_11_29. Texte édité par Site Admin le 2012-10-20 11:10:13.

de la iurisdiction Royale,
& partant de l’obeїssance qu’ils doiuent à leur Souuerain,
dont il ne faut desirer autre iustification que les tesmoignages
qui en seront rendus au Roy par M. le Garde des
Sceaux, lequel ayant vescu longues années, & vescu auec
honneur dans les places les plus grandes de cette Compagnie,
en sçait parfaitement les maximes, lesquelles aboutissent
à la grandeur de l’Authorité Royale, qui n’est pas honorée
suffisamment par ceux qui ne veulent pas reconnoistre
sa Iustice. Outre plus ils estimoient

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 210. Anonyme. EXTRAICTS DES REGISTRES DE PARLEMENT,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_1356 ; cote locale : A_1_60. le 2012-10-20 11:15:19.

d’écouter
le Herault qui leur estoit enuoyé, de crainte qu’il ne leur fust
imputé à la posterité d’auoir entrepris quelque chose au delà de l’exercice &
de la fonction legitime de leurs charges. Au contraire ils nous ont donné charge
d’auoir l’honneur de voir vostre Majesté sans autre equipage, que celuy de
nos Robbes, les caracteres exterieurs de la Magistrature, que vostre Majesté
nous a communiquez auec lesquels nous esperons fléchir son courroux & son
indignation, appeller de sa puissance à sa bonté, & luy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 211. Anonyme. EXTRAICTS DES REGISTRES DE PARLEMENT,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_1356 ; cote locale : A_1_60. le 2012-10-20 11:15:19.

qu’ils auoi?t portées,
non seulement la Reyne leur a rendu des tesmoignages generaux de satisfaction,
mais elle y a adiousté, des asseurances particulieres pour la fortune
& les personnes de tous, sans nul excepté. De sorte que si les bonnes volontez
sont receuës auec honneur, & qu’il plaise à la Cour faire vne deputation
considerable, ils esperent que cela pourra produire vn grand effet. Et pour
tesmoigner à la Reyne les bonnes intentions de la Compagnie, estimoient
que la Cour luy deuoit faire entendre l’enuoy de ce Gentilhomme,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 212. Anonyme. EXTRAICTS DES REGISTRES DE PARLEMENT,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_1356 ; cote locale : A_1_60. le 2012-10-20 11:15:19.

Cour faire vne deputation
considerable, ils esperent que cela pourra produire vn grand effet. Et pour
tesmoigner à la Reyne les bonnes intentions de la Compagnie, estimoient
que la Cour luy deuoit faire entendre l’enuoy de ce Gentilhomme, duquel
la Cour leur auoit fait l’honneur de leur parler, & lequel l’on doit differer
d’entendre iusques à ce que la Cour ayt receu la response du Roy. Et lesdits
Gens du Roy retirez, la matiere mise en deliberation:   Ladite Cour a arresté & ordonné que ledit Enuoyé sera ouy en sa

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 213. Anonyme. EXTRAIT DES REGISTRES DE PARLEMENT. Touchant... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 31 pages. Langue : français. Sans page de titre. Voir aussi B_5_20 avec page de titre, dont cette pièce serait la suite. Mais titre différent et sans nom d'auteur ni signature.. Référence RIM : M0_1354 ; cote locale : B_14_5. le 2012-10-20 10:58:46.

tenoient rien de la fortune, ny de la faueur
des Princes ou de leurs fauoris, étoient incorruptibles
en leurs mœurs, & tousiours portez pour la
splendeur du Senat, le soulagement du peuple, &
la grandeur de l’Estat. Ces quatre Presidens que ie
veux nommer par honneur, étoient Messire Iean
de la Vacquerie Cheualier premier, Ma. de Nanterre ;
l. Darmes ; & T. Baillet. Quand il dit que les Maistres des Requestes de
l’Hostel se trouuerẽt en cette Assemblée des Chãbres,
sans dire le nombre qui est aujourd’huy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 214. Anonyme. EXTRAIT DES REGISTRES DE PARLEMENT. Touchant... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 31 pages. Langue : français. Sans page de titre. Voir aussi B_5_20 avec page de titre, dont cette pièce serait la suite. Mais titre différent et sans nom d'auteur ni signature.. Référence RIM : M0_1354 ; cote locale : B_14_5. le 2012-10-20 10:58:46.

freres sans adueu, sans pouuoir, sans commission,
& sans marque de Magistrature osent
entreprendre à la face d’vn jeune Roy trompé,
vne affaire de cette importance, que ne
pourra pas le corps entier & plus sain, &
plus authorisé, lors qu’il y va de l’honneur
de sa Majesté, de la conseruation de son authorité,
& du salut de tout l’Estat. Les siecles à
venir s’estonneront d’vne temerité, & d’vne in fidelité
si grande, & ie ne sçais comme celuy d’aujourd’huy
la pourra assez punir, encore que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 215. Anonyme. EXTRAIT DES REGISTRES DE PARLEMENT. Touchant... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 31 pages. Langue : français. Sans page de titre. Voir aussi B_5_20 avec page de titre, dont cette pièce serait la suite. Mais titre différent et sans nom d'auteur ni signature.. Référence RIM : M0_1354 ; cote locale : B_14_5. le 2012-10-20 10:58:46.

in fidelité
si grande, & ie ne sçais comme celuy d’aujourd’huy
la pourra assez punir, encore que la
honte & l’infamie que ses Autheurs en receuront
dedans l’Histoire en les nommant seulement, sera
vn supplice que les gens de bien & les gens
d’honneur ont tousiours plus craint & plus redouté
que les peines & les punitions corporelles
qui ne sont que pour ceux qui sont sans nom &
sans naissance ; puisque ; Melius est nomen bonum,
quam diuitiæ multæ ; Prouerb. cap. 22. vers. I.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 216. Anonyme. FACTVM CONTENANT LES IVSTES Deffenses des... (1649) chez Pépingué (Edme) à Paris , 35 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1360 ; cote locale : A_4_2. Texte édité par Site Admin le 2012-10-21 03:39:56.

qu’ils ont fait pour cinq millions de prests
au Roy, suiuant qu’ils estoient obligez par vne des conditions
de leur bail, dont ils ne sont point encore remboursez. Saulsoy leur Procureur a dit hautement dans le Palais, en
presence de plusieurs personnes d’honneur & de consideration,
que depuis Pasques ils en auoient encore fait vn autre
de douze cens mille escus, c’est à dire, qu’ils ont diuerty le
fonds des rentes & des gages contre les termes des Arrests &
des Ordonnances; de sorte qu’il seroit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 217. Anonyme. FACTVM CONTENANT LES IVSTES Deffenses des... (1649) chez Pépingué (Edme) à Paris , 35 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1360 ; cote locale : A_4_2. Texte édité par Site Admin le 2012-10-21 03:39:56.

Tout le monde sçait leurs qualitez, leurs actions
& leur conduite. Il y en a qui sont dans la Magistrature, d’autres
dans des fonctions publiques, & tous ensemble osent bien dire,
que leurs parties aduerses sans exception, n’oseroient contester
auec eux d’honneur & de probité. Cette nomination de Syndics estoit d’ailleurs tres-necessaire.
Car outre que l’on n’a point veu solliciter en foule par les maisons,
qui est vne marque de la prudence de ces assemblées, c’est
que l’establissement des Syndics est le seul

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 218. Anonyme. FACTVM Pour M. Bernard de Bautru Aduocat au... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_1366 ; cote locale : C_5_2. le 2012-10-21 03:18:16.

l’accusé
des crimes qu’il aduouë luy mesme, l’on veut qu’il trouue l’impunité
dans sa personne, non pas à cause qu’il s’accuse, mais parce
qu’il en accuse vn autre. Mais ce qui fait paroistre que ce tesmoin a esté prattiqué pour
perdre vn homme d’honneur, c’est qu’encores qu’on eut pris grand
soin de l’instruire pour sa deposition, il n’a pourtant pas laisse de
varier dans sa confrontation : car il n’y a que la verité qui soit toûiours
semblable à elle mesme, le mensonge est toûiours deguisé :
dans sa

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 219. Anonyme. FACTVM Pour M. Bernard de Bautru Aduocat au... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_1366 ; cote locale : C_5_2. le 2012-10-21 03:18:16.

par ce moyen dans ces crimes supposez.
L’on peut mesme dire que ce qui a esté fait dans ce rencontre en la
personne de l’accusé a fait paroistre vne consternation generalle
dans les esprits, tout le monde a pris l’espouuente dés qu’on a veu
qu’vn homme d’honneur, vn Bourgeois qualifié auoit esté enleué
comme vn criminel d’Estat sur la déposition de deux hommes de
neant, & qui portent leur reproche. Car il n’y a personne dans Paris
qui ait pû encore se persuader que l’accusé, qui a sa famille, son employ
& sa

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 220. Anonyme. FACTVM Pour M. Bernard de Bautru Aduocat au... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_1366 ; cote locale : C_5_2. le 2012-10-21 03:18:16.

n’ont-ils
pas peu estant commune comme elle estoit l’imprimer de leurs propres
mouuemens comme ils ont fait tant d’autres pieces : Ainsi
quelle apparence de vouloir rendrer sponsable l’accusé de tous les
desordres du temps, & exposer si vie, ses biens & son honneur, celle
de sa femme & de ses enfans, à deux oyseaux de proye, à deux bestes de sang & de carnage, à deux tesmoins corrompus, qui s’accusent
eux mesmes, pour auoir droit d’accuser les autres, qui ont
esté preparez par de mauuais artifices, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 221. Anonyme. FACTVM Pour Monsieur le Duc de Vandosme.... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français. Sans page de titre. Partie 1. Voir aussi B_9_15 (partie 2). Référence RIM : M4_41 ; cote locale : B_9_14. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-21 16:30:22.

&c. ayant pleû à Dieu depuis n’agueres nous
donner en la personne de nostre chere & bien-aimée la Marquise
de Monçeaux, Gabrielle d’Estrées, nostre Fille naturelle,
Henriette ; estant bien raisonnable qu’elle soit decorée,
& honorée du titre & honneur de legitimation, comme
nous l’auons cy-deuant donné à Cesar nostre Fils naturel son
Frere, tant pour estre de mesme extraction ; & ladite Dame
Marquise de Monçeaux sa Mere en mesme condition de
soluë & non mariée, que pour se comporter toujours

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 222. Anonyme. FACTVM, SERVANT AV PROCEZ CRIMINEL FAIT AV... (1649 [?]) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon. Voir aussi A_4_3, C_5_1 et D_1_33. Référence RIM : M0_1368 ; cote locale : D_2_19. le 2012-10-22 08:01:47.

redoutée de l’Espagne,
biẽ que ses principaux Officiers luy representassent plusieurs
fois que s’il estoit necessaire de s’exposer aux perils de la guerre, il
n’estoit pas juste de le faire à ceux de la trahison.   Le Comte d’Harcour, plein de vie & d’honneur, peut dire ce
qu’il apprit quand il ne prit pas Lerida, qu’il auoit assiegé l’année
auparauant : Il se souuiendra de ce que les Catalans se sont plaints,
& les Castillans vantez, la douleur & la joye exalant de grosses veritez
dans leurs excez, en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 223. Anonyme. FACTVM, SERVANT AV PROCEZ CRIMINEL FAIT AV... (1649 [?]) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon. Voir aussi A_4_3, C_5_1 et D_1_33. Référence RIM : M0_1368 ; cote locale : D_2_19. le 2012-10-22 08:01:47.

le Duc de Modene au siege de Cremone, ville du Milanois, qui ne se deuoit, ny pouuoit prendre ; &
quand bien elle eut esté prise, ne se deuoit ny pouuoit garder ; fait juger du moins
par l’éuenement quel est son esprit & son ame pour le bien & pour l’honneur de
la France.   Il n’y a pas vn estranger qui ne sçache que le Royaume de France est le plus
peuplé de l’Vniuers, & que cette Nation estant aussi propre pour les armes
qu’aucune autre, les hommes y sont inespuisables pour la guerre, les François

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 224. Anonyme. FACTVM, SERVANT AV PROCEZ CRIMINEL FAIT AV... (1649 [?]) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon. Voir aussi A_4_3, C_5_1 et D_2_19. Référence RIM : M0_1368 ; cote locale : D_1_33. le 2012-10-22 08:04:43.

redoutée de
l’Espagne, bien que ses principaux Officiers luy representassent
plusieurs fois que s’il estoit necessaire de s’exposer aux perils de la
guerre, il n’estoit pas iuste de le faire à ceux de la trahison.   Le Comte d’Harcour, plain de vie & d’honneur, peut dire ce
qu’il apprit quand il ne prit pas Lerida, qu’il auoit assiegé l’année
auparauant. Il se souuiendra de ce que les Catalans se sont plaints,
& les Castillans vantez, la douleur & la ioye exalant de grosses veritez
dans leurs excez, en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 225. Anonyme. FACTVM, SERVANT AV PROCEZ CRIMINEL FAIT AV... (1649 [?]) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon. Voir aussi A_4_3, C_5_1 et D_2_19. Référence RIM : M0_1368 ; cote locale : D_1_33. le 2012-10-22 08:04:43.

le Duc de Modere au siege de Cremone, ville du Milanois, qui ne se deuoit, ny pouuoit prendre ; &
quand bien elle eust esté prise, ne se deuoit ny pouuoit garder ; fait juger du moins
par l’éuenement quel est son esprit & son ame pour le bien & pour l’honneur de
la France.   Il n’y a pas vn estranger qui ne sçache que le Royaume de France est le plus
peuplé de l’Vniuers, & que cette Nation estant aussi propre pour les armes
qu’aucune autre, les hommes y sont inespuisables pour la guerre, les François

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 226. Anonyme. FACTVM, SERVANT AV PROCEZ CRIMINEL FAIT... (1649 [?]) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon. Voir aussi C_5_1, D_1_33 et D_2_19. Référence RIM : M0_1368 ; cote locale : A_4_3. le 2012-10-22 08:13:12.

redoutée de l’Espagne,
biẽ que ses principaux Officiers luy representassent plusieurs
fois que s’il estoit necessaire de s’exposer aux perils de la guerre, il
n’estoit pas juste de le faire à deux de la trahison.   Le Comte d’Harcour, plein de vie & d’honneur, peut dire ce
qu’il apprit quand il ne prit pas Lerida, qu’il auoit assiegé l’année
auparauant: Il se souuiendra de ce que les Catalans se sont plaints,
& les Castillans vantez, la douleur & la joye exalant de grosses veritez
dans leurs excez, en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 227. Anonyme. FACTVM, SERVANT AV PROCEZ CRIMINEL FAIT... (1649 [?]) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon. Voir aussi C_5_1, D_1_33 et D_2_19. Référence RIM : M0_1368 ; cote locale : A_4_3. le 2012-10-22 08:13:12.

le Duc de Modene au siege de Cremone, ville du Milanois, qui ne se deuoit, ny pouuoit prendre; &
quand bien elle eut esté prise, ne se deuoit ny pouuoit garder; fait juger du moins
par l’éuenement quel est son esprit & son ame pour le bien & pour l’honneur de
la France.   Il n’y a pas vn estranger qui ne sçache que le Royaume de France est le plus
peuplé de l’Vniuers, & que cette Nation estant aussi propre pour les armes
qu’aucune autre, les hommes y sont inespuisables pour la guerre, les François

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 228. Anonyme. FACTVM, SERVANT AV PROCEZ CRIMINEL, FAIT AV... (1649 [?]) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 9 pages. Langue : français. Sans page de titre. Voir aussi A_4_3, D_1_33 et D_2_19. Référence RIM : M0_1368 ; cote locale : C_5_1. Texte édité par Site Admin le 2012-10-22 08:15:59.

redoutée de l’Espagne,
bien que ses principaux Officiers luy representassent plusieurs
fois, que s’il estoit necessaire de s’exposer aux perils de la guerre, il
n’estoit pas iuste de le faire à ceux de la trahison.   Le Comte d’Harcour, plein de vie & d’honneur, peut dire ce qu’il
apprit quand il ne prit pas Lerida, qu’il auoit assiegé l’année auparauant :
Il se souuiendra de ce que les Catalans se sont plaints, & les
Castillans vantez, la douleur & la ioye exhalant de grosses veritez
dans leurs excez, en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 229. Anonyme. FACTVM, SERVANT AV PROCEZ CRIMINEL, FAIT AV... (1649 [?]) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 9 pages. Langue : français. Sans page de titre. Voir aussi A_4_3, D_1_33 et D_2_19. Référence RIM : M0_1368 ; cote locale : C_5_1. Texte édité par Site Admin le 2012-10-22 08:15:59.

le Duc de Modene
au siege de Cremone, ville du Milanois, qui ne se deuoit, ny pouuoit prendre ; & quand bien elle eust esté prise, ne se deuoit ny pouuoit garder ; fait iuger du moins
par l’euenement, quel est son esprit & son ame pour le bien & pour l’honneur de
la France.   Il n’y a pas vn estranger, qui ne sçache que le Royaume de France est le plus
peuple de l’Vniuers, & que cette Nation estant aussi propre pour les armes
qu’aucune autre, les hommes y sont inespuisables pour la guerre, les François

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 230. Anonyme. FICTION, L’HEVREVX succez du voyage que le... (1649) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Page de titre en page 2.. Référence RIM : M0_1384 ; cote locale : C_4_31. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-10-24 14:53:14.

des Romains,
Des Mores, des Persans, vinrent baiser les mains
A Monsieur Mazarin, qui reçeut leur hommage
Fort serieusement auec vn gay visage.
Tous vindrent salüer, Monsieur Mazarin,
Les Suisses vindrent apres auec leur tabourin,
Pour luy rendre l’honneur, apres eux s’auancerent
Tous les Italiens qui là se rencontrerent,
Il y en auoit tant que pour les bien conter
Il faudroit plus d’vn an, peur de se m’esconter.
Puis l’on fit apporter vn Dais à la Romaine,
Par quatre Diablotins, plus noirs que de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 231. Anonyme. FICTION, L’HEVREVX succez du voyage que le... (1649) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Page de titre en page 2.. Référence RIM : M0_1384 ; cote locale : C_4_31. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-10-24 14:53:14.

discours presque de cette sorte
Ministre tres-prudent sur qui tout l’Vniuers
Tient le cœur & les yeux esgallement ouuerts,
O noble Cardinal, ô puissant personnage,
Le plus parfait de tous, le mieux fait, le plus sage,
Nostre Souuerain Roy vous defere l’honneur,
Que nous luy rendons tous, il estime vn bon-heur
De vous voir auiourd’huy visiter son Royaume,
Vous n’y trouuerez point de paille ny de chaume,
Mais des biens excessifs que vous possederez,
Auec nostre Seigneur quand vous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 232. Anonyme. GENEALOGIE OU L’EXTRACTION, ET VIE DE... (1649 [?]) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Anvers. Voir aussi D_2_20. Référence RIM : M0_1478 ; cote locale : C_5_29. le 2012-10-26 08:14:56.

negocia, & par son intelligence secrette
fit sortir les François par une porte, & entre par
une autre : ayant premierement fait partir les Espagnols
& Allemans hors de Mantoüe, laissant les
François dans Cazal ; mettant par ce moyen la
consience & l’honneur d’Vrbain en conpromis,
trompant frauduleusement, non seulement le
Roy d’Espagne, mais encore l’Empereur, d’où s’en sont ensuivies les sanglãtes guerres & Batailles
de l’Estat de Millan, Flandres & Allemagne.   Par le moyen de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 233. Anonyme. GENEALOGIE ou L’EXTRACTION, ET VIE DE... (1649 [?]) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Anvers. La pièce commence en page 2. Voir aussi C_5_29. Référence RIM : M0_1478 ; cote locale : D_2_20. le 2012-10-26 08:16:09.

negocia, & par son intelligence secrette
fit sortir les François par une porte, & entre par
une autre : ayant premierement fait partir les Espagnols
& Allemans hors de Mantoüe, laissant les
François dans Cazal ; met tant par ce moyen la
consience & l’honneur d’Vrbain en conpromis,
trompant frauduleusement, non seulement le
Roy d’Espagne, mais encore l’Empereur, d’où s’en sont ensuivies les sanglãtes guerres & Batailles
de l’Estat de Millan, Flandres & Allemagne.   Par le moyen de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 234. Anonyme. HARANGVE A LA REYNE, PAR MESSIEVRS LES... (1649) chez Sevestre (Pierre) à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1539 ; cote locale : A_4_14. le 2012-10-27 09:16:22.

mieux,
si quelqu’vn de la France depuis tant d’années à vostre
seruice estoit conuaincu d’vne action qu’il a faicte
executer dans les lieux Saincts & en nos personnes,
pourriez-vous auoir esgard au nombre d’années qu’il
vous auroit seruie, ou au rang d’honneur qu’il auroit
tenu, qu’vn homme d’vne tel humeur pestri de telle
paste, tiré du neant, sorty de la lie du peuple, qui tient
sa vie de vostre misericorde, soit si malicieux à la veuë
de Dieu & des Anges, de vostre personne Royale, de
toute la France ou

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 235. Anonyme. HARANGVE A LA REYNE, PAR MESSIEVRS LES... (1649) chez Sevestre (Pierre) à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1539 ; cote locale : A_4_14. le 2012-10-27 09:16:22. . Cap. 17. Isaye 18. Psal.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 236. Anonyme. HARANGVE AV ROY POVR LA PAIX. PAR VN... (1649) chez Coulon (Antoine) à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi C_5_36. Référence RIM : M0_1541 ; cote locale : A_4_18. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-27 09:17:01.

veus ci-deuant, & qui en ont trop abuzé. Vous y estes le premier
interessé, SIRE, puis que la puissance sans seconde de
Louïs le Iuste vostre Pere, que Dieu absoluë, ce genereux
Conquerant, vous a esté deposée entre les mains en la Regence
de la Reine vostre Mere, l’honneur de la France, y estant le
plus interessé vous vous y opposerez: toute la France n’est
armée que pour ce sujet & conseruation, & de vostre Estat.
Mais quoy si ie trẽble à la consideration de vostre portrait que
ie regarde mille fois le iour dans ma

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 237. Anonyme. HARANGVE AV ROY POVR LA PAIX. PAR VN... (1649) chez Coulon (Antoine) à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi C_5_36. Référence RIM : M0_1541 ; cote locale : A_4_18. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-27 09:17:01.

visita imple
superna gratia, que tu creasti pectora: Venez sainct Esprit nostre Createur, descendez & visités les cœurs que vous auez crées,
& les remplisses de vostre grace, accomplisses les bons desirs
de nostre Roy & sa Mere, la Reine Regente, l’honneur des
Rois du monde, accomplissez les bons desirs de tous les
François, qui vous en prient les larmes aux yeux, & les cœurs
naurées, cela ce peut faire en vn clin d’œil, par vostre saincte
& secrette inspiration, & qui est ce desir, Dieu vous le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 238. Anonyme. HARANGVE AV ROY POVR LA PAIX. PAR VN... (1649) chez Coulon (Antoine) à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Commence en page 2. Voir aussi A_4_18. Référence RIM : M0_1541 ; cote locale : C_5_36. Texte édité par Site Admin le 2012-10-27 09:17:20.

veus ci-deuant, & qui en ont trop abuzé. Vous y estes le premier
interessé, SIRE, puis que la puissance sans seconde de
Louïs le Iuste vostre Pere, que Dieu absoluë, ce genereux
Conquerant, vous a esté deposée entre les mains en la Regence
de la Reine vostre Mere, l’honneur de la France, y estant le
plus interessé vous vous y opposerez : toute la France n’est
armée que pour ce sujet & conseruation, & de vostre Estat.
Mais quoy si ie trẽble à la consideration de vostre portrait, que
ie regarde mille fois le iour dans ma

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 239. Anonyme. HARANGVE AV ROY POVR LA PAIX. PAR VN... (1649) chez Coulon (Antoine) à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Commence en page 2. Voir aussi A_4_18. Référence RIM : M0_1541 ; cote locale : C_5_36. Texte édité par Site Admin le 2012-10-27 09:17:20.

visita imple
superna gratia, que tu creastipectora : Venez sainct Esprit nostre Createur, descendez & visités les cœurs que vous auez crées,
& les remplissés de vostre grace, accomplisses les bons desirs
de nostre Roy & sa Mere, la Reine Regente, l’honneur des
Rois du monde, accomplissez les bons desirs de tous les
François, qui vous en prient les larmes aux yeux, & les cœurs
naurées, cela ce peut faire en vn clin d’œil, par vostre saincte
& secrette inspiration, & qui est ce desir, Dieu vous le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 240. Anonyme. HARANGVE DE LA VILLE DE PARIS A MONSIEVR DE... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1548 ; cote locale : B_19_17. le 2012-10-27 09:19:00.

ne soient pour vous. Puis donc que le public vous regarde comme
son Dieu tutelaire, & qu’il vous inuite par tant de ressentiment
d’amour à luy continuer vos soins & vostre protection,
faites comme Marc Caton, lequel apres auoir esté Consul, &
obtenu l’honneur du triomphe, commença tout de nouueau
à remettre sa vertu en pratique, & trauailler comme s’il n’eust
rien merité de la Republique. Cinquante ans de seruice vous
ont acquis le tiltre de Sous-Doyen parmy deux cens Senateurs,
& si les merites & la vertu

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 241. Anonyme. HARANGVE DE MONSIEVR LE CHANCELLIER FAITE A... (1652) chez Courtain (Denis) à Pontoise , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1552 ; cote locale : B_16_37. le 2012-10-27 09:19:44.

enfin auec plus de honte. Il n’est plus temps de le dissimuler, SIRE, la complaisance
aueugle que i’ay eu iusques à present pour la protection,
dõt vostre Majesté honore le Cardinal Mazarin,
seroit desormais criminelle, & ie serois entierement indigne
de l’honneur qu’elle me fait de m’écouter, si dans
la plus dangereuse & la plus importante crise des affaire de son Estat, ie luy espargnois vne verité, que ie ne
puis luy laisser ignorer, sans me rẽdre en quelque façon
complice de tous les mal-heurs, qui sont

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 242. Anonyme. HARANGVE DV DEPVTÉ DE LA VILLE DE LION, A... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1559 ; cote locale : C_5_48. le 2012-10-26 11:53:44.

de la
France, & joüir de son authorité Royalle au preiudice
de tout son peuple, & au détriment de la
gloire de cette Empire, nous experimentons que
le dire d’vn des Sages de Grece est tres-veritable,
que l’on ne doit pas iamais mettre le bien &
l’honneur de sa patrie entre les mains d’vn Estranger :
Nous pouuons adjouster encore moins d’vn
Italien qui prent la fidelité pour le plus grand crime
du monde ; & à qui la perfidie & la trahison
semblent estre du droict de nature. L’histoire nous
apprent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 243. Anonyme. HARANGVE DV DEPVTÉ DE LA VILLE DE LION, A... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1559 ; cote locale : C_5_48. le 2012-10-26 11:53:44.

d’or, dont vous hastez le retour
par le fer & par l’argent que vous employe :
contre ce fauoris, de l’aueugle fortune, qui pou
ne meriter pas tant de bien, & des faueurs qu’il a
receu de la France, il ne sçait point en cognoistre
la valeur, ny en vser à son aduantage, si bien qu’il
merite d’en estre despoüillé : C’est ce que nous
souhaittons pour l’honneur de la France, la gloire
du Roy & repos de son peuple, & le bien du public.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 244. Anonyme. HARANGVE FAITE AV ROY, PAR LES SIX CORPS DES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1592 ; cote locale : B_3_12. le 2012-10-29 03:44:46.

Diuine, laquelle dans la Creation du Monde a commandé
aux Astres du Firmament de darder sans intermission
leurs rayons & leurs douces influences, aussi
bien sur les bons, que sur les mauuais; Ce qui a fait
dire à vn ancien Pere de l’Eglise, de laquelle V. M. a
l’honneur d’estre le Fils aisné, que Dieu auoit commandé
vne fois pour obeïr tousiours.   Cette obeïssance, s’il la faut appeller ainsi, que la
Diuine Bonté veut continuer aux ordres sacrez de sa
misericordieuse Prouidence pour la conseruation de
ses creatures,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 245. Anonyme. HARANGVE FAITE AV ROY, PAR LES SIX CORPS DES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1592 ; cote locale : B_3_12. le 2012-10-29 03:44:46.

obtenu
des Pontifes Romains le pouuoir de nommer à
ces hautes dignitez Ecclesiastiques, comme ils l’ont
eu depuis, pour auoir tousiours protegé le sainct Siege
Apostolique contre les ennemis qui le vouloient opprimer,
outre quoy ils portent encore cette marque
d’honneur d’estre appellez les Fils Aisnez de l’Eglise.
Par consequent donc pour éuiter & preuenir vn pareil
mal-heur d’vsurpation, par vn premier Ministre qui est
arriué autrefois par les Maires du Palais: Ie conclus
que tout bon François, & tout fidel Subject

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 246. Anonyme. HARANGVE HEROIQVE, De l’Aduocat de la... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Amiens.. Référence RIM : M0_1607 ; cote locale : A_4_11. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-30 15:54:43.

au bien & au soulagement de leurs peuples;
à leur imitation vostre Majesté, dans vn aage encore
trop tendre, est sortie de Paris sans craindre la
rigueur de l’Hyuer, l’inconstance du Printemps, & les
ardeurs de l’Esté; sainct Germain a eu le prit de l’honneur
de vous receuoir, dont il s’estimoit autant glorieux
qu’il estoit marry de vostre esloignement de vostre bonne Ville de Paris, fust la cause de tant de troubles
& de souleuemens de vos Peuples, non pas contre
vostre Sacrée Personne ny contre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 247. Anonyme. HARANGVE PRONONCÉE LE 9. Auril 1651. SVR LA... (1651) chez Pont (Pierre du) à Paris , 11 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1611 ; cote locale : D_1_42. le 2012-11-02 15:12:21.

& lumineuse, & les loüanges la suiuent
d’autant plus, qu’elle tasche de les esuiter.
Les Romains qui la connurent mieux que pas vn autre peuple
de la terre, creurent qu’en luy dressant vn Temple, ils estoient
obligez à mesme temps, d’en dresser vn à l’honneur, & de donner,
vne entrée commune à tous les deux ; pour faire voir à leurs
ieunes gens, la dependance que l’vn a de l’autre, & que pour en
acquerir l’vn, il les leur falloit acquerir tous deux, & se les proposer
tous deux pour but de toutes leurs

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 248. Anonyme. HARANGVE PRONONCÉE LE 9. Auril 1651. SVR LA... (1651) chez Pont (Pierre du) à Paris , 11 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1611 ; cote locale : D_1_42. le 2012-11-02 15:12:21.

pû porter ombrage à l’esclat de sa vertu, & ce ne seroit
pas assez que ses belles qualitez luy eussent acquis les charges
les plus honorables & les plus beaux emplois de ce Royaume,
si elles ne l’auoient encore rendu recommandable à toute l’Europe. L’honneur qu’on rend à la vertu des grands, n’est pas la seule
merueille de la prouidence Diuine en leur endroit, Dieu
qui les propose à tout le monde pour des exemples de sagesse,
en fait aussi des exemples de prosperité. Ses Escritures sont
toutes remplies des promesses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 249. Anonyme. HARANGVE PRONONCÉE LE 9. Auril 1651. SVR LA... (1651) chez Pont (Pierre du) à Paris , 11 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1611 ; cote locale : D_1_42. le 2012-11-02 15:12:21.

qui ne sçache auec qu’elle
adresse il a moyenné la paix à la France, & auec quel courage
il s’est porté dans toutes les occasions, ou contre des populaces
mutinées, où contre des grands entreprenans quelque
chose, tant contre l’authorité Royale, que contre l’honneur
du corps duquel il est le Chef, & contre le repos des peuples. Il ne faut pas que les Roys prennent pour Conseillers des ieunes
gens sans experience & sans solidité de iugement, pour
auoir esté peut-estre compagnons de leur ieunesse ou de
leur enfance :

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 250. Anonyme. HARANGVE PRONONCÉE LE 9. Auril 1651. SVR LA... (1651) chez Pont (Pierre du) à Paris , 11 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1611 ; cote locale : D_1_42. le 2012-11-02 15:12:21.

asseure
estre suiuis de ioye & de contentement : il gouste les fruicts
de ses illustres trauaux ; les honneurs & les dons que le Roy &
la Reyne luy font, sont de vrays honneurs & de vrayes recompenses
d’vne vertu eminente, * puis qu’il n’y à d’honneur solide
& de vraye gloire que ce que les grands hommes en reçoiuent,
plustost à cause des belles & vertueuses actions qu’ils
ont desia faictes, que pour l’esperance qu’on à de retirer quelque
vtilité de leur conduite : Il reçoit des veritables

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 251. Anonyme. HISTOIRE DE MAGDELAINE BAVENT, Religieuse du... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 80 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1640 ; cote locale : B_5_56. le 2012-11-03 02:10:56.

que mon Iugement a esté differé, outre que j’avois besoin
de faire vne plus longue penitence des fautes de ma vie
passée : Peut-estre que ce delay servira à donner davantage connoissance
de tout le faict de la Maison de Louviers, dont il est tres-important
pour l’honneur de Iesus-Christ, de l’Eglise & de la
Cour, de rechercher la veritable source. Mon Confesseur, qui est
vn Prestre de l’Oratoire, que Monsieur le Penitencier de Roüen
de la mesme Congregation m’a baillé, croit que je suis obligée en
conscience d’y cooperer

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 252. Anonyme. HISTOIRE DE MAGDELAINE BAVENT, Religieuse du... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 80 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1640 ; cote locale : B_5_56. le 2012-11-03 02:10:56.

de luy, avec qui je n’estois pas trop
asseurée. Beny soit sans fin celuy qui daigna me preserver de
l’action abominable, laquelle quelques vns m’imputent à tort.   CHAPITRE V. CE n’estoit pas le seul & vnique dessein de Picard de me
ravir mon honneur. Il en avoit encore vn autre, dont je ne
pouvois pas me défier, ne connoissant pas l’art Diabolique qu’il
exerçoit, & je m’y conduisoit & acheminoit peu à peu, & comme
par certains degrez. Ie rapporteray icy certaines choses, qui ne
me le découvrent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 253. Anonyme. HISTOIRE DE MAGDELAINE BAVENT, Religieuse du... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 80 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1640 ; cote locale : B_5_56. le 2012-11-03 02:10:56.

eu de l’esprit, pour me porter à faire vne reflexion, que je ne fis pas en ce temps-là, & que j’ay faite du depuis, qu’il me vouloit
perdre. Tant y-a que je n’en eus point la pensée, & je ne ressentois
de la peine que pour ce qui concernoit mon honneur, estant
toûjours dans l’inquietude & la crainte ; luy mesme aussi en ressentit
à mon avis, parce qu’on parloit en la ville de luy & de moy
assez ouvertement, & qu’il apprehendoit que je ne fusse enceinte
apres m’avoir forcée. Ce furent ces deux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 254. Anonyme. HISTOIRE DE MAGDELAINE BAVENT, Religieuse du... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 80 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1640 ; cote locale : B_5_56. le 2012-11-03 02:10:56.

parfaite
à la gloire du mesme Dieu Belzebut ; auquel ie demande force & pouvoir
de continuer en cette affaire de si grande importance, pour lequel ie ne
souhaite autre chose, que d’acroistre par mon travail en son ayde, ces hauts
& sublimes exercices, à l’honneur & gloire du mesme Dieu. Fait par moy
Maistre en l’Archimagie Picard. ARREST DV CONSEIL D’ESTAT
du Roy signifié au Parlement de Roüen, en
faveur de la petite Mere Françoise Superieure
des Religieuses de la Place

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 255. Anonyme. HISTOIRE REMARQVABLE DE LA VIE ET MORT... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1649 ; cote locale : A_4_12. le 2012-11-03 08:53:01.

Isabeau fille du
Roy Philippes le Bel, il luy laissa le Gouuernement
& l’administration de tout le Royaume.
Edouard repassant en Angleterre auec sa nouuelle
Espouse, quoy que tous les Grands du
pays s’efforçassent à l’enuy, à qui leur feroit le
plus d’honneur, Gauerston fut le mieux receu.
Le iour que le Roy & la Reyne deuoient
estre Couronnez, les Comtes & Barons
traiterent ensemble des affaires de l’Estat,
& supplierent le Roy que Gauerston fust chassé
du Royaume. A quoy ne voulant consentir,
ils so

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 256. Anonyme. IMPRECATION SVR LES LANGVES ENDIABLEES DV... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_4_36. Référence RIM : M0_1688 ; cote locale : B_7_54. le 2012-11-06 09:51:13.

flambeaux ont allumé la guerre,
Et ton horrible feu courant de bout en bout,
Par ses embrasements à mis le feu par tout,
Langues cruels bourreaux des belles renommées
Les plus grandes clartez par vous ont des fumées,
Langues de médisans qui percez dans l’honneur,
Qui marquez à nos yeux des spectacles d’horreur
Malheureux auorton dont l’essence ennemie,
Tire sa subsistance en sa seule infamie,
Langues dont les vapeurs infectant la raison:
Portent dedans leurs mains vn dangereux poison.
Dont les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 257. Anonyme. IMPRECATION SVR LES LANGVES ENDIABLEES DV... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_4_36. Référence RIM : M0_1688 ; cote locale : B_7_54. le 2012-11-06 09:51:13.


Si ce n’est à la Gréue, du moins à Mont-faucon,
Et vous, foibles esprits sottement curieux
Qui reglez vos aduis au compas de vos yeux,
Qui par vne raison certaine & manifeste
Pourriez fort biẽ prouuer le vuide par vos testes,
Lasches qui pour l’honneur n’auez iamais enuie
Et dont les trahisons font le point de la vie,
C’est trop, laisons rager ces cœurs de medisance,
Leur crime découuert tirera sa vangeance,
Deleurs méchancetez vn sensible remords
Boureau de leurs esprits affligera leurs

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 258. Anonyme. IMPRECATION SVR LES LANGVES ENDIABLEES DV... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_7_54. Référence RIM : M0_1688 ; cote locale : C_4_36. le 2012-11-06 09:52:45.

flambeaux ont allumé la guerre,
Et ton horrible feu courant de bout en bout,
Par ses embrasements à mis le feu par tout,
Langues cruels bourreaux des belles renommées
Les plus grandes clartez par vous ont des fumées,
Langues de médisans qui percez dans l’honneur,
Qui marquez à nos yeux des spectacles d’horreur.
Malheureux auorton dont l’essence ennemie,
Tire sa subsistance en sa seule infamie,
Langues dont les vapeurs infectant la raison :
Portent dedans leurs mains vn dangereux poison.
Dont les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 259. Anonyme. IMPRECATION SVR LES LANGVES ENDIABLEES DV... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_7_54. Référence RIM : M0_1688 ; cote locale : C_4_36. le 2012-11-06 09:52:45.


Si ce n’est à la Gréue, du moins à Mont-faucon,
Et vous, foibles esprits sottement curieux
Qui reglez vos aduis au compas de vos yeux,
Qui par vne raison certaine & manifeste
Pourriez fort biẽ prouuer le vuide par vos testes,
Lasches qui pour l’honneur n’auez iamais enuie
Et dont les trahisons font le point de la vie,
C’est trop, laisons rager ces cœurs de medisance,
Leur crime découuert tirera sa vangeance,
De leurs méchancetez vn sensible remords
Boureau de leurs esprits affligera leurs

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 260. Anonyme. INSTRVCTION ROYALE, OV PARADOXE SVR LE... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1710 ; cote locale : B_2_29. le 2012-11-06 10:53:27.

vostre aise. Ou bien à l’imitation d’Alexandre, vn
Ephestion, qui soit plus attaché à la vertu & à la generosité
de son Souuerain qu’à ses richesses. Ou finalement
à l’imitation de Darius Roy de Perse, vn Zopire,
qui soit tousiours prest à exposer ses biens, son honneur,
& sa vie pour vostre seruice, au lieu de tous ces Mazarins
qui enuironnent vostre Majesté, & qui comme des
poux affamez, ne sçauroient subsister sans deuorer
ceux qui leur donnent la vie. Et pour acheuer ce que vostre Maiesté auroit si bien
commencé,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 261. Anonyme. INSTRVCTION ROYALE, OV PARADOXE SVR LE... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1710 ; cote locale : B_2_29. le 2012-11-06 10:53:27.

qui va
contre le salut de toutes les creatures de l’Vniuers, &
qui offense cette adorable verité, à qui tous les sentimens
des mortels doiuent estre soûmis, sur peine d’en
estre chastiez par des supplices d’vne eternelle durée:
Vostre Maiesté me fera bien l’honneur d’agréer que ie
responde mot à mot à vne si pernicieuse proposition,
puisque nostre sujet le requiert, afin de redonner vne
parfaite santé aux esprits qu’elle pourroit auoir infectez,
par le moyen d’vne si abominable sophystiquerie
que la sienne.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 262. Anonyme. INSTRVCTION ROYALE, OV PARADOXE SVR LE... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1710 ; cote locale : B_2_29. le 2012-11-06 10:53:27.

publique, ainsi
que les Romains firent à Scipion l’Affricain, qui
apres auoir pris & demoly la nouuelle Carthage, &
vaincu Asdrubal leur mortel ennemy fust éleu Roy
des Romains, au dire de Plutarque: cõbien que par
vne merueilleuse modestie il refusast cét honneur,
sçachant bien que cette qualité de Roy estoit tres-odieuse
à ces peuples. Ce qui n’a pas esté seulement
pratiqué entre les payens: mais encore entre le peuple
de Dieu, qui à mesme temps qu’il eut veu ce diuin
miracle de la multiplication des cinq pains,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 263. Anonyme. INSTRVCTION ROYALE, OV PARADOXE SVR LE... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1710 ; cote locale : B_2_29. le 2012-11-06 10:53:27.

vrbium, dit le Sage des Sages en
ses Prouerbes, parlant à tous les Roys de la terre
Agesilaus Roy des Lacedemoniens disoit que celuy
qui sçauoit commander à ses affections, & qui
les sçauoit captiuer sous l’vsage de la raison, estoit
mille fois plus digne d’honneur, que si par la force
des armes il eut redigé sous sa puissance les plus fameuses
& les plus superbes citez du monde. Et puis
il adioustoit qu’il valoit bien mieux donner vn bon
exemple à tous ses subjets, & seruir de veritable pere
à tous ses peuples, que de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 264. Anonyme. INSTRVCTION ROYALE, OV PARADOXE SVR LE... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1710 ; cote locale : B_2_29. le 2012-11-06 10:53:27.

mediocre condition se portent
dans les occasions les plus dangereuses, pour
seruir d’exemble à leur posterité, & pour deffendre
leur patrie, à plus forte raison que ne doiuent pas
faire les Souuerains de l’Vniuers, afin qu’auec plus
de gloire & auec plus d’honneur ils se portent plus
genereusement que ces gens-là, à seruir de vray
modelle à leurs sujets, & de veritable protecteur à
tous les habitans de son Empire. Souuenez vous, SIRE, que vous estes vn des
Lieutenans de Dieu en terre, & que vous deuez
imiter

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 265. Anonyme. L'HERACLITE FRANÇOIS, PARLANT I. Au Roy, de... (1652) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1622 ; cote locale : B_2_8. le 2012-11-09 03:20:56.

de complices dans ses voleries,
& qui tout ensembles ont iuré nostre
perte: Voyez SIRE, que son mauuais
dessein tend a vostre ruyne aussi bien qu’à
la nostre: car de grand Roy que vous
estes pour estre le Monarques d'vn grand
nombre de suiets, qui est l’honneur la force
& la puissance des Roys, il veut de
beaucoup diminuer la grandeur de vostre
Monarchie en l’affoyblissant tous les iours
comme il faict.   Ie croy que si vous connoissiez le tort
que le Cardinal Mazarin a causé dans vostre
Estat, vous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 266. Anonyme. LA CAPTVRE DE DEVX COVRTISANES ITALIENNES,... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_627 ; cote locale : C_1_4. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-09 09:36:25.

des vostres s’est laissé
corrompre par argent, d’vn Seigneur qui pretend auoir
esté mal traitté de vous : ces deux Dames vous en entretiendront
& diront beaucoup de particularitez, ie croy
que leur donnerez bonne attention veu l’accez qu’elles
ont l’honneur d’auoir auprés de vostre personne, elles ont
habit d’homme, afin d’affranchir la capture des Soldats
de la ville.   Si les Bourgeois n’estoient retenus, ils iroient vous assaillir
iusqu’à sainct Germain, ils veulent absolument se
venger des iniures

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 267. Anonyme. LA CAPTVRE DE DEVX COVRTISANES ITALIENNES,... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_627 ; cote locale : C_1_4. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-09 09:36:25.

leuées
de Soldats à Paris, & vn chacun se fournit d’allimẽt
necessaire, songez au plutost de refermer les passages,
sinon le Peuple estant fourny, il sera apres inuincible.
Vous sçauez que ne le pouuez auoir que par famine, si
la presente reüssi, i auray l’honneur de vous enuoyer beaucoup
de secrets, ces Dames vous en communiqueront
quelques vns. Croyez celuy qui se dit auec toute reuerence, De vostre Eminente Seigneurie, Le tres-humble & tres-affectionné
seruiteur Voila le tissu de cette Lettre, cependant on

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 268. Anonyme. LA CENSVRE ECCLESIASTIQVE DE ROME LA SAINTE.... (1649) chez Noël (François) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_671 ; cote locale : B_13_64. le 2012-11-09 10:03:13.

à voller les
plus precieux thresors de la France) de te
procurer le Chapeau de Cardinal, le S. Pere
le Pape ne refusa t’il pas de te l’octroyer ? Sa
Sainteté auoit deuant ses yeux le miroir de
execrable vie ; & il pensa qu’en te faisant
l’honneur de t’admettre dans le Conclaue,
c’eust esté vouloir derechef mettre vn Iudas
parmy la troupe des Apostres de Iesus-Christ.
Il se dispensa de fort bonne grace,
enuers le Roy Tres-Chrestien, sur des raisons,
qui pour n’estre pas assez intelligiblement

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 269. Anonyme. LA CENSVRE ECCLESIASTIQVE DE ROME LA SAINTE.... (1649) chez Noël (François) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_671 ; cote locale : B_13_64. le 2012-11-09 10:03:13.

conuerty, se resolut au moyen de toutes
les considerations qu’il auoit euës, de te
nommer pour Cardinal ; ce qui fut fait, sans
que personne s’en réjouïst guere, comme si
par là quelque secrette puissance eust voulu
tesmoigner que tu estois indigne de cét honneur.   A peu de temps de là, Rome fut bien détrompée,
& tes mauuaises mœurs cõtinuans
lenr deprauité accoustumée, firent sçauoir
à toute la terte, qu’il est bien difficile qu’vn
meschant, obstiné en son peché, se conuertisse.
Ainsi sçauans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 270. Anonyme. LA CENSVRE ECCLESIASTIQVE DE ROME LA SAINTE.... (1649) chez Noël (François) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_671 ; cote locale : B_13_64. le 2012-11-09 10:03:13.

comme tu as esté l’ennemy de
tout le monde ; tout le monde aussi t’a en
execration & t’abandonne. Restituës les vols
que tu as faits ; rends à Cesar les choses qui
sont à Cesar, & à Dieu les choses qui sont à
Dieu ; le S. Siege t’a fait l’honneur de te créer Cardinal, le mesme S. Siege, le S. Pere le Pape
y seant, vient de te degrader, & de te rendre
indigne de ce haut degré de gloire, & de
dignité. Ne tranche plus de l’eminent ; cette
qualité n’est plus tienne, & tes vices

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 271. Anonyme. LA CENSVRE ET L’ANTIDOTE DE QVELQVES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_672 ; cote locale : B_9_23. Texte édité par Site Admin le 2012-11-09 16:23:13.

Addressé à la Noblesse raisonnables & Chrestienne. IE parle comme Censeur, & comme Medecin ;
pour reprendre, & pour guerir ; pour monstrer
vn aueuglement, & restituer la veuë ; pour blasmer
le vice, & appuyer la vertu ; pour rejetter
le faux honneur, & maintenir le legitime ; pour
condamner l’erreur, & bannir l’ignorance : bref pour corriger
deuoyez, & leur enseigner le chemin ; pour abatre des
objets de mespris & releuer des sujets de merite ; en vn mot,
pour faire voir l’horreur du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 272. Anonyme. LA CENSVRE ET L’ANTIDOTE DE QVELQVES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_672 ; cote locale : B_9_23. Texte édité par Site Admin le 2012-11-09 16:23:13.

monde, est mis à l’encan en plein
marché, & retiré par le rachapt de ses Ministres ; Enfin c’est
alors qu’on ne reconnoist point de Dieu que pour le renier &
pour le blasphemer ; ny de Religion que pour s’en railler, & pour la profaner : l’honneur du monde, l’interest, & la volupté
estans les seules diuinitez qui regnent sur la terre, à qui iour &
nuict on sacrifie vne infinité d’ames. Diuinitez tres-execrables
chez qui les Sacremens sont les blasphemes & le parjures,
chez qui les Autels sont

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 273. Anonyme. LA CENSVRE ET L’ANTIDOTE DE QVELQVES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_672 ; cote locale : B_9_23. Texte édité par Site Admin le 2012-11-09 16:23:13.

estans condamnez par la loy de nature,
par celle de la raison, par les commandemens de Dieu, par les
Decrets des Papes, par les Sentences des Conciles, & par les
Edicts, des Princes. Or ces mal heureuses maximes sont les
suiuantes.   1. Que les loix de l’honneur permettent non seulement le duel,
mais encore le commandent. 2. Qu’vn homme ne passera que pour poltron qui aura refuse le
duel, on qui n’aura point fait vn appel, ayant témoigné se tenir piqué
contre vn autre, & que c’est icy l’antinomie de la Iustice

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 274. Anonyme. LA CENSVRE ET L’ANTIDOTE DE QVELQVES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_672 ; cote locale : B_9_23. Texte édité par Site Admin le 2012-11-09 16:23:13.

fait derechef souhaitter la
veuë à tous les Gentils hommes de France, veu particulierement
qu’ils peuuent parcourir tout cét Ouurage en fort peu
de temps. Donc renuoyant le Lecteur à cette courte occupation,
pour destruire cette premiere maxime, que les loix de l’honneur
non seulement permettent : mais encore commandent le
duel ; Ie dis premierement qu’elle ne peu estre auancée sans
donner vn dementy à tant d’illustres Mareschaux de France,
qui ont si genereusement, & si Chrestiennement approuué la
Declaration &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 275. Anonyme. LA CENSVRE ET L’ANTIDOTE DE QVELQVES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_672 ; cote locale : B_9_23. Texte édité par Site Admin le 2012-11-09 16:23:13.

approuué la
Declaration & protestation faite contre le duel par plusieurs
Gentils-hommes de marque, comme aussi à tant de venerables
Prelats qui l’ont si hautement exaltée suiuant ce qu’on
peut voir dans le volume allegué. Or ie demande si le veritable honneur n’est pas l’effet &
la recompence d’vn veritable merite, & si le veritable
merite peut proceder d’vn autre source que de la seule vertu ;
donc par la loy de l’honneur tous les Nobles sont obligez
d’éuiter le duel, puis qu’il tient lieu de crime

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 276. Anonyme. LA CENSVRE ET L’ANTIDOTE DE QVELQVES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_672 ; cote locale : B_9_23. Texte édité par Site Admin le 2012-11-09 16:23:13.

suiuant ce qu’on
peut voir dans le volume allegué. Or ie demande si le veritable honneur n’est pas l’effet &
la recompence d’vn veritable merite, & si le veritable
merite peut proceder d’vn autre source que de la seule vertu ;
donc par la loy de l’honneur tous les Nobles sont obligez
d’éuiter le duel, puis qu’il tient lieu de crime dans toutes
sortes de Loix, & dans toutes sortes d’Estats, comme on
le peut verifier par vne induction generale de deux chefs :
D’où il faut tirer vne autre consequence, à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 277. Anonyme. LA CENSVRE ET L’ANTIDOTE DE QVELQVES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_672 ; cote locale : B_9_23. Texte édité par Site Admin le 2012-11-09 16:23:13.

n’ont pas vne estincelle du Christianisme, ny
vn atome de raison.   Donc, s’ils passent pour Vaillans, ce sera au Royaume des
aueugles & des ignorans, & parmy les demons, qui renuersans
la ceruelle, leur font chercher le repos dans le tourment, &
l’honneur dans l’infamie. Mais me direz vous, le monde estime cela vne preuue ou
vne marque de courage ? Le monde, quel monde ? sinon le
monde insensé, enragé, desesperé, impie, déraisonnable, parricide,
denaturé, sans Religion & ennemy de tout bien. Et
si ce

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 278. Anonyme. LA CENSVRE ET L’ANTIDOTE DE QVELQVES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_672 ; cote locale : B_9_23. Texte édité par Site Admin le 2012-11-09 16:23:13.

de Religion, & rend les ames stupides & comme
letargiques en la Foy, & ainsi il introduit en l’estat toutes sortes
de desordres & de corruption. Mais qui est ce qui pourra
apres tant de brutalitez & d’abomination, trouuer de clameur
ou vne loy d’honneur en ce combat ? Quant à ce qui est d’estre incompâtible auec le Christianisme
& le salut eternel, c’est où mesme les aueugles sont clairvoyans,
veu qu’il est si directement opposé à la doctrine de
Iesus. Christ, qui nous ordonne de bien faire à ceux qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 279. Anonyme. LA CHASSE AVX SATYRES DV TEMPS. VERS... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_690 ; cote locale : C_2_32. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-09 16:54:50.


Fagottent de si sots volumes,
Pleins d’injures à tuër chien,
Et dont le meilleur ne vaut rien :
Ces effrontez de qui l’audace,
Ose bien cracher à la face,
De la plus illustre vertu,
Dont on puisse estre reuestu ;
Ronger sur l’honneur comme vn chancre,
Et noircir auecques de l’ancre,
l’Innocence & la Verité ;
Tout le monde en est irrité,
C’est trop souffrir leur insolence,
Il faut vser de violence,
Contre ces infames Autheurs,
Ces mercenaires imposteurs,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 280. Anonyme. LA CONFERENCE DE LA REYNE ET DV MARESCHAL DE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_737 ; cote locale : B_4_5. le 2012-11-10 08:21:01.

seulle dans
son Cabinet pour ruminer sur ses affaires,
se mit à s’estudier sur les moyens qu’il falloit
tenir pour venir au dessus de ses intentions,
ha ! disoit-elle en souspirant, ne me
verray-ie iamais Victorieuse sur mes Ennemis ?
Quoy ! auray-je le des-honneur que d’estre
vaincuë comme i’en voy desià le chemin ?
I’ay eu beau employer toutes les industries
que ma vengeance m’a peu forger pour me
rendre triomphante, mais i’ay peur que ce soit
en vain que ie fasse mes efforts, & qu’apres auoir
bien

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 281. Anonyme. LA CONFERENCE DE LA REYNE ET DV MARESCHAL DE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_737 ; cote locale : B_4_5. le 2012-11-10 08:21:01.

que ce soit
en vain que ie fasse mes efforts, & qu’apres auoir
bien donné du mal à mon peuple le sort
ne tombe dessus moy, ce que ie preuoy par vne
terreur panique qui se glisse dans mon cœur,
qui semble me presager quelque mauuais euenement :
mais quoy mon honneur est tellemẽt
engagé dans l’affaire que i’ay cõmencée qu’il
faut ou gaigner ou perir ; & ce qui m’est de
plus fascheux c’est, quoy que ie sois grande
Reyne, ie voy que tout ne reüssit pas selon mes souhaits : car i’ay des Princes en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 282. Anonyme. LA CONFERENCE DE LA REYNE ET DV MARESCHAL DE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_737 ; cote locale : B_4_5. le 2012-11-10 08:21:01.

car i’ay des Princes en teste qui sont
bien contraires à mes desseins, & s’opposent
iournellement à mes intentions, ce qui me cause
vn tres-nuisible desplaisir, & ne me verray
iamais satisfaite que ie ne me sois vangée : car
il importe fort à mon honneur que d’emporter
la victoire : bref, il faut qu’elle tourne de mon
costé ou que ie meure en la peine. Ainsi parloit
la Reyne à elle-mesme, & auroit continué
son discours s’il n’eust esté interrompu par vn
Gentil homme qui vint saluër la Reyne de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 283. Anonyme. LA CONFERENCE DE LA REYNE ET DV MARESCHAL DE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_737 ; cote locale : B_4_5. le 2012-11-10 08:21:01.

luy
plaist, que i’ay toutes les affections qu’il est
possible d’auoir pour le seruice de vostre Majesté,
& que ie n’espargneray ny mon sang ny
ma vie pour vous tesmoigner ma fidelité, &
combien ie suis zelé pour vous seruir, & que
pour vostre honneur ie m’exposeray au milieu
du plus rude combat qui se pourra liurer entre
les deux armées : car ie croy fermement qu’il
se fera vn rude choc, & m’imagine bien que
Monsieur le Prince voudra donner bataille qui
sera, comme i’estime, tres-chaude, ie n’en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 284. Anonyme. LA CONFERENCE DV CARDINAL MAZARIN, AVEC LE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. "Jouxte la copie imprimée à Bruxelles". Voir aussi C_1_19. Référence RIM : M0_742 ; cote locale : B_11_34. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-10 08:35:15.

n’est pas fils de bonne mere qui ne voulust donner de l’argent pour
assister à la tragedie de ma propre personne. Gaz. Monseigneur, ce n’est pas le bruit commun, V. E n’ignore
pas qu’il ne me seroit pas caché, tous ceux qui me donnent des
aduis sont des gens d’honneur, & qui sçauent tout ce qui se passe
de iour & de nuit ; I’ay mes enfans à Paris qui voyent les meilleures Compagnies, qui font la gazette pour le Parlement, où l’on
n’oublie rien, & dans tous les memoires que ie reçois de la part des
vns

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 285. Anonyme. LA CONFERENCE DV CARDINAL MAZARIN, AVEC LE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. "Jouxte la copie imprimée à Bruxelles". Voir aussi C_1_19. Référence RIM : M0_742 ; cote locale : B_11_34. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-10 08:35:15.

des plantes qui se trouuent au
dessous. Gaz. Vostre Eminence sçait mieux que tout autre, si ie suis ou
menteur ou flateur. Depuis le temps que ie me mesle de faire
des gazettes, il n’y a personne qui ignore que ces deux passions,
les plus infames pour vn homme d’honneur, n’ont point de place
dans mon cœur. I’ay tousiours procedé auec tant de sincerité, &
sans interest, que l’on ne me sçauroit blasmer d’auoir iamais dit,
que la verité, comme il l’a faut à la Cour, & pour le contentement
de Messieurs les Ministres.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 286. Anonyme. LA CONFERENCE DV CARDINAL MAZARIN, AVEC LE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. "Jouxte la copie imprimée à Bruxelles". Voir aussi C_1_19. Référence RIM : M0_742 ; cote locale : B_11_34. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-10 08:35:15.

ie suis
venu de la mandicité à vne opulence au de-là d’vn homme de
ma profession, i’ay tosiours fait voir la verité des choses conformément
à leur desir, ie les ay representées au public, suiuant leurs
idées, & de ce la ie donne parole a V. E. foy d’homme d’honneur,
où foy de Gazettier qui est tout dire. Le Card. Soit donc ainsi que tu le dis, & que ie le veux croire
pour mon repos : Il est à present question si iamais, comme i’ay dit
au commencement, de m’en donner des témoignages. Il est question
d’oster de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 287. Anonyme. LA CONFERENCE DV CARDINAL MAZARIN, AVEC LE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. "Jouxte la copie imprimée à Bruxelles". Voir aussi C_1_19. Référence RIM : M0_742 ; cote locale : B_11_34. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-10 08:35:15.

qu’elle en
ait bien donné à d’autres, & offices & benefices, aussi infames que
moy, & qui ne le meritent pas mieux ; mais ce n’est pas le bien ny
les charges qui soient capables de me charmer, non plus que par
le passé. C’est le seul interest de l’honneur & la gloire de seruir vne
personne de vostre merite, à laquelle on peut donner avec plus
de sujet que n’a pas fait celuy qui a fait l’inscription du cheual de
bronze du defunct Cardinal de Richelieu, le titre superbe & fastueux
de Prince, dont l’esprit, la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 288. Anonyme. LA CONFERENCE DV CARDINAL MAZARIN, AVEC LE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. "Jouxte la copie imprimée à Bruxelles". Voir aussi C_1_19. Référence RIM : M0_742 ; cote locale : B_11_34. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-10 08:35:15.

E.
que ie luy voudrois moins cacher qu’à Dieu, elle sçaura donc, que
comme i’ay esté curieux d’entendre parler de toutes les sciences,
encore que ie ne sçache rien des vnes ny des autres, & que pour
cela i’aye estably des Conferences dans mon Bureau, outre l’honneur
& le profit qui m’en reuient : I’ay pris vn singulier plaisir à
entendre discourir de l’Astrologie iudiciaire, & suiuant le genie &
la maladie des Grands, quoy que ie ne sois qu’vn ver de terre, i’ay
voulu sçauoir qu’elle seroit la suitte &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 289. Anonyme. LA CONFERENCE DV CARDINAL MAZARIN, AVEC LE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. "Jouxte la copie imprimée à Bruxelles". Voir aussi C_1_19. Référence RIM : M0_742 ; cote locale : B_11_34. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-10 08:35:15.

les femmes executeroient vostre Arrest, & Iean
Guillame le mien.   Le Card. Va, va, songe pour toy, & non pas pour moy, les Parisiens
ne me tiennent pas encore, & il y aura bien des testes à bas
auant que cela arriue. Il y a trop de personnes interessées d’honneur
& de bien dans ma cause ; Tout estranger qu’on me publie
i’ay si bien pourueu à ma seureté, que si ie vien à tomber, ma chute
sera semblable au Dragon de l’Apocalipse, qui entraisnera auec
sa queuë dans l’abisme la troisiesme partie des Estoilles, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 290. Anonyme. LA CONFERENCE DV CARDINAL MAZARIN, AVEC LE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. "Jouxte la copie imprimée à Bruxelles". Voir aussi C_1_19. Référence RIM : M0_742 ; cote locale : B_11_34. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-10 08:35:15.

le dos. Monsieur le Prince, vostre plus fort appuy, & celuy qui
fait le plus de bruit, & le plus grand mal, n’est pas celuy auquel ie
voudrois auoir plus de confiance, si i’estois à vostre place. Les rauages
qu’il a fait exercer autour de Paris, iusques à rauir l’honneur
aux Damoiselles, souz pretexte de le leur vouloir conseruer, me
donneroit plus de defiance que de seureté. S’il n’a pas fait tenir
parole à Lagny, à Brie-comte robert, à Meudon, & en tant d’autres
endroits, pensez-vous qu’il doiue vser d’vne autre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 291. Anonyme. LA CONFERENCE DV CARDINAL MAZARIN, AVEC LE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. "Jouxte la copie imprimée à Bruxelles". Voir aussi C_1_19. Référence RIM : M0_742 ; cote locale : B_11_34. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-10 08:35:15.

de V. E.
lors qu’elle passera de son cabinet dans celuy de la Reyne. Il y aura
tant de personnes qui vous presteront serment de fidelité, que
vous en serez importuné : l’on demendera qui viue, & la grande
gloire sera de dire viue, Mazarin. Les Princes tiendront à honneur
de vous porter dans vostre chaire iusqu’à la porte de la chambre de
leur Maiestez. Souuenez-vous de ce que vous auez dit cent fois
depuis trois ans ; que les François n’estoient que des badaux & des
coyons : & ne me tenez iamais pour Gazetier, c’est à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 292. Anonyme. LA CONFERENCE DV CARDINAL MAZARIN, AVEC LE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. "Jouxte la copie imprimée à Bruxelles". Voir aussi C_1_19. Référence RIM : M0_742 ; cote locale : B_11_34. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-10 08:35:15.

cachez :
que nostre ambition ne tend qu’à vn mesme but, c’est à dire,
à la Couronne, quoy que par des routes contraires, ie feray tout
mon possible pour le preuenir & perdre sans resource : & si ie puis
apaiser ces mouuements, dans lesquels i’ay engagé son honneur,
& luy dérobe l’affection des peuples : la moindre chose qu’il ait à
esperer, sera la Bastille ou le bois Vinciennes, que chacun estimera
estre vn effet de la Iustice de Dieu, pour le punir des excez
qu’il fait commettre. Et si vne fois il y peut estre,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 293. Anonyme. LA CONFERENCE DV CARDINAL MAZARIN, AVEC LE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. "Jouxte la copie imprimée à Bruxelles". Voir aussi C_1_19. Référence RIM : M0_742 ; cote locale : B_11_34. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-10 08:35:15.

d’exercer enuers Madame, pour la
rendre de la partie de cette belle fuitte. L’on est bien aduerty qu’il
est seul cause que son Maistre a esté plus de trois iours à Saint Germain :
que connoissant la faute qu’il auoit faite, & la breche qu’il
faisoit à son honneur, & à l’authorité du Roy, il l’a vouloit reparer
par son retour à Paris, & son assistance au Parlement, sans les charmes
de ce traistre à son Maistre & à sa Patrie, & que l’on n’auroit
point veu de sang répandu, ny de brasier allumé à Charenton,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 294. Anonyme. LA CONFERENCE DV CARDINAL MAZARIN, AVEC LE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. "Jouxte la copie imprimée à Bruxelles". Voir aussi C_1_19. Référence RIM : M0_742 ; cote locale : B_11_34. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-10 08:35:15.

c’est vne nuit où ie ne vois goutte, ie n’ay point d’épée ny de
bouclier pour parer ce coup, & si tu pouuois trouuer quelque laurier
pour me mettre à couuert de ce tonnerre, & me garentir du carreau,
Iuge par l’importance de mon bien, de ma fortune, de mon
honneur & de ma vie, dont le peril est euident, la grandeur du benefice
dont ie te serois obligé. Gaz. Il faut que i’aduouë que V. E. me ferme la bouche,
neantmoins comme il ne faut iamais demeurer immobile dans vn
bourbier sans essayer de s’en retirer, quoy que bien

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 295. Anonyme. LA CONFERENCE DV CARDINAL MAZARIN, AVEC LE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. "Jouxte la copie imprimée à Bruxelles". Voir aussi C_1_19. Référence RIM : M0_742 ; cote locale : B_11_34. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-10 08:35:15.

l’Europe. Et
outre l’interest general, (qui pourtant ne me touche pas beaucoup,
d’autant que pour vne gazette en temps de paix, i’en fais six en
temps de guerre, quand ce ne seroit que pour des de faites imaginaires,)
le mien particulier y est engagé par celuy de mon honneur,
que ie perdrois encor tous les iours, si ie ne l’auois tout perdu il
y a long-temps, par les insignes, mais detestables menteries dont
i’ay endormy le peuple, en disant que vous demandiez la paix, &
que l’Espagnol par son arrogance naturelle la refusoit : au

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 296. Anonyme. LA CONFERENCE SECRETTE, TENVE A PONTOISE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_745 ; cote locale : B_15_3. Texte édité par Site Admin le 2012-11-10 23:57:07.

de Paris,
pour la disposer à la compassion, & puis ie luy demanderois
la grace d’estre mis dehors auec quelque
seureté.   Sur cette confiance, ie leuay vn peu les yeux &
ie les vis qu’ils prenoient place sur les mesmes sieges
où i’auois eu l’honneur de m’asseoir auparauant.
I’estois assez pres d’eux pour ouyr leurs discours,
& i’eusse voulu en estre bien loin. Quelques-vns
s’estoient desia auancez de parler des desordres
de l’Estat ; mais le Roy leur imposa silence, & leur
dist, qu’il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 297. Anonyme. LA CONIVRATION DE LA MAISON D’AVTRICHE,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_756 ; cote locale : C_1_29. le 2012-11-12 03:11:16.

l’Austriche, qui
estoit lors erigé en Royaume, en fit son fils Albert le premier
Duc, il extorqua auec cruauté, & exigea par vne salle auarice, de
grandes sommes d’argent de Florence de Lucques, de Padouë, &
d’autres villes d’Italie, dont il ternit l’honneur de l’Empire, & fut
mesprisé des Princes d’Allemagne, par ces infames rapines & sanglantes
actions ; il commença les meurtres, les brigandages, & les
vsurpations, que la maison d’Austriche deuoient continuer à l’aduenir,
& en soüiller toute

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 298. Anonyme. LA CONIVRATION DE LA MAISON D’AVTRICHE,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_756 ; cote locale : C_1_29. le 2012-11-12 03:11:16.

qui par ses pernicieux conseils & execrable ambition,
a noyé toute l’Allemagne dans le sang de ses propres enfans,
a fait faire cette eslection ; il a tousiours presidé à la diette ;
il en a donné & dressé toutes les conclusiods. Quelle turpitude &
des-honneur aux Princes de l’Empire ? quelle detestable tyrannie,
& quelle miserable esclauage ; Il en a fait la despence ; il a défrayé
les Eslecteurs en leur voyage, & à fourny l’argent pour les festins
& pompeuses magnificences qui ont esté faites en la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 299. Anonyme. LA CONIVRATION DE LA MAISON D’AVTRICHE,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_756 ; cote locale : C_1_29. le 2012-11-12 03:11:16.

prudent, genereux &
experimenté au gouuernement des Estats, tant en temps de paix,
qu’en temps de guerre, afin de faire prosperer l’Empire en l’vn,
& le couronnement de lauriers & de trophées en l’autre, par des
victoires gagnées sur le Turc, à l’honneur & au bien de l’Eglise &
des Princes Chrestiens ; mais c’est vn dessein bien esloigné des
Espagnols, quoy que leur hipocrisie odieuse, &c. descouuerte
aux yeux de tout le monde, fasse mine du contraire. Pour conclusion, il sera remonstré aux Allemands

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 300. Anonyme. LA CONIVRATION ITALIENNE CONTRE LA FRANCE,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 39 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_758 ; cote locale : B_20_46. le 2012-11-12 03:19:54.

Histrioniques plus serieux, plus propre à continuer son exercice de Courtisans,
de la Deesse Cytherée où Cyprienne, Paphien
porte brandon, qui sçait mieux entretenir
les Compagnies de la belle Cypris, que le cœur
de la Chaste Diane, les champs d’honneur de la
sage Minerue, & de la belliqueuse & genereuse
Pallas.   Cette Histoire fera connoistre les parties que
doit auoir vn parfait Ministre d’Estat, comme
d’estre vigilant, affectionné au seruice de son
Prince, fidelle & serieux en ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 Dernier