[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(3710 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "asseurance" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 301. Anonyme. LA COVRONNE DE LA REYNE, ENVOYÉE DV CIEL A... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 10 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_809 ; cote locale : C_1_49. le 2012-11-12 03:41:37.

par le mesme chemin,
que vos predecesseurs ont couru pour arriuer
au comble des perfections, qui les ont rendus
la merueille des Princes, & le miracle des
Saincts. C’est aussi par là seulement, que vous
vous rendrez recommendable à tous les siecles
suiuans : mais aprés tout, croyez que c’est Dieu,
qui de ses propres mains vous compose vne
Couronne d’Espines, afin que les Anges trauaillent
eternellement à vous en faire vne de
gloire & d’immortalité.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 302. Anonyme. LA COVRONNE DE LA REYNE, ENVOYÉE DV CIEL A... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 10 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_809 ; cote locale : C_1_49. le 2012-11-12 03:41:37.

par le mesme chemin,
que vos predecesseurs ont couru pour arriuer
au comble des perfections, qui les ont rendus
la merueille des Princes, & le miracle des
Saincts. C’est aussi par là seulement, que vous
vous rendrez recommendable à tous les siecles
suiuans : mais aprés tout, croyez que c’est Dieu,
qui de ses propres mains vous compose vne
Couronne d’Espines, afin que les Anges trauaillent
eternellement à vous en faire vne de
gloire & d’immortalité.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 303. Anonyme. LA COVRONNE DE LA REYNE, ENVOYÉE DV CIEL A... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 10 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_809 ; cote locale : C_1_49. le 2012-11-12 03:41:37.

par le mesme chemin,
que vos predecesseurs ont couru pour arriuer
au comble des perfections, qui les ont rendus
la merueille des Princes, & le miracle des
Saincts. C’est aussi par là seulement, que vous
vous rendrez recommendable à tous les siecles
suiuans : mais aprés tout, croyez que c’est Dieu,
qui de ses propres mains vous compose vne
Couronne d’Espines, afin que les Anges trauaillent
eternellement à vous en faire vne de
gloire & d’immortalité.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 304. Anonyme. LA COVRONNE DE LA REYNE, ENVOYÉE DV CIEL A... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 10 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_809 ; cote locale : C_1_49. le 2012-11-12 03:41:37.

par le mesme chemin,
que vos predecesseurs ont couru pour arriuer
au comble des perfections, qui les ont rendus
la merueille des Princes, & le miracle des
Saincts. C’est aussi par là seulement, que vous
vous rendrez recommendable à tous les siecles
suiuans : mais aprés tout, croyez que c’est Dieu,
qui de ses propres mains vous compose vne
Couronne d’Espines, afin que les Anges trauaillent
eternellement à vous en faire vne de
gloire & d’immortalité.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 305. Anonyme. LA COVRTE PERIODE, A MESSIEVRS DV PARLEMENT. (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_838 ; cote locale : B_14_3. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-12 06:41:42.

cul qui prendra cette beste ? vous
promettez merueilles à qui fera le coup, auez
vous consigné ? qui vous cautionnera ? pensez
vous que l’on croye au papier & parchemin ? &
que Guyet Greffier aye cette puissance de donner
aux poltrons le cœur & lasseurance d’entrer
au Cabinet du Roy & de la Reyne, se ietter
au collet de Iule Mazarin & le traisner par
force comme vn fat & vn coquin pour le vous
amener, Messieurs du Parlement ? Hé ne sçauez
vous pas que les Palais des Roys ne reconnoissent
pas

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 306. Anonyme. LA COVRTE PERIODE, A MESSIEVRS DV PARLEMENT. (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_838 ; cote locale : B_14_3. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-12 06:41:42.

sans violance & sans estonnement.   Pour restablir les choses en l’estat qu’elles sont
il faut vn peu de force & de soulagement, il vous
faut doncques vnir auec son Altesse, les Condé,
les Conty, les Beaufort & Nemours, & vous verrez
beau jeu sur le HOC MAZARIN, ce n’est
plus vne guerre si vous vous vnissez : car ce
n’est qu’vn parterre de Iule Mazarin, en vain
tant de discours qui nous rompent la teste,
ostons le Mazarin on nous oste la peste.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 307. Anonyme. LA COVRTE PERIODE, A MESSIEVRS DV PARLEMENT. (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_838 ; cote locale : B_14_3. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-12 06:41:42.

sans violance & sans estonnement.   Pour restablir les choses en l’estat qu’elles sont
il faut vn peu de force & de soulagement, il vous
faut doncques vnir auec son Altesse, les Condé,
les Conty, les Beaufort & Nemours, & vous verrez
beau jeu sur le HOC MAZARIN, ce n’est
plus vne guerre si vous vous vnissez : car ce
n’est qu’vn parterre de Iule Mazarin, en vain
tant de discours qui nous rompent la teste,
ostons le Mazarin on nous oste la peste.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 308. Anonyme. LA CVRIEVSE ET PLAISANTE GVERRE DES... (1649) chez Crocq (Jean du) à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_854 ; cote locale : C_2_44. Texte édité par Site Admin le 2012-11-12 06:48:35.

victoire,
Ils leurs disent ils vous faut croire,
que pour gagner vostre procés,
Il vous faut faire vn peu d’excés,
Dans vos presens car vostre affaire,
Autrement ne vaudroit pas guere,
Vous voyez qu’apres nos escrits,
Il nous faut faire tant de cris,
Tant d’allées, & tant de venuës,
Nos peines vous sont incognuës,
Ainsi vous deuez commencer,
D’vn peu mieux nous recompencer,
Lors nos Plaideurs prennent leur cource,
Pour mettre la main dans leur bource,
D’où sortent quelques

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 309. Anonyme. LA CVRIEVSE ET PLAISANTE GVERRE DES... (1649) chez Crocq (Jean du) à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_854 ; cote locale : C_2_44. Texte édité par Site Admin le 2012-11-12 06:48:35.

veneurs
Qui perdent bien souuent leur peine
Et n’ont qu’vne esperance vaine,
Qui les font encor retourner
Parmy les bois se promener,
Ainsi nos chicaneurs en France
Se nourrissent d’vne esperance,
Qui leur fait plusieurs fois leur bien
Multiplier en vn beau rien,
Si les plaideurs croyoient mon dire
Ils ne chercheroient point leur pire
Mais ils viuroient dans le repos
Entre les verres & les pots.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 310. Anonyme. LA DEFFAITE DES TROVPPES MAZARINES DEVANT LE... (1652) chez Jacquet (M.) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_979 ; cote locale : B_13_53. Texte édité par Site Admin le 2012-11-17 02:17:41.

de son Altesse Royalle. LA
DEFFAITE
DES TROVPPES MAZARINES,
DEVANT LE CHASTEAV
de Monrond: Par Monsieur le Marquis
de Persan. Où il y a eu huict cens hommes tuez sur la
place, commandee par le Comte de Paluau,
& leur Retraicte dans la Ville basse de
Sainct Amant. TOVT le Peuple sçait assez les artifices
& moyens que le Mazarin a inuentez,
& recherchez pour essayer de destruire
Monsieur le Prince au suiet qu’il là
tousiours veu s’opposer à ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 311. Anonyme. LA DISCVSSION DES QVATRE CONTROVERSES... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français, latin. Pièce 10 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_1154 ; cote locale : B_2_32. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-18 14:13:29.

est ou qu’elle n’est pas. La nature a planté
disent les Philosophes dans nos entendemens l’habitude
des premiers Principes, par laquelle il est
porté par vn instinct secret, à embrasser ces veritez
des aussi-tost qu’elles viennent à paroistre par
l’exposition des termes qui les couuroient comme
vn voile transparent, & bien delié. Mais dans
les sciences practiques, on ne trouue point tant
de ceruitude en leurs principes, à raison
que ces veritez ne sont pas si detachcées de la matiere
& dans la Politiques vn chacun

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 312. Anonyme. LA DISGRACE DV CARDINAL MAZARIN ARRIVEE... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_2_38. Référence RIM : M0_1156 ; cote locale : C_7_55. le 2012-11-18 14:26:03.

paru
aux yeux de tout le monde, pendant que nous l’auons
veu dessus la montagne & dans son char de
triomphe, il suffit de vous exposer seulement ceux
desquels vous n’auez pas encor eu cognoissance. Les affaires de ce Royaume estoient en cet estat,
que nous estions sur le poinct de voir bien-tost
calmer l’orage qui s’estoit eleué contre nous, & déja les Deputez s’estoient rendus au lieu destiné
pour empescher le souleuement des peuples &
esteindre le feu qui semble menacer nostre France
d’vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 313. Anonyme. LA DISGRACE DV CARDINAL MAZARIN ARRIVEE... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_2_38. Référence RIM : M0_1156 ; cote locale : C_7_55. le 2012-11-18 14:26:03.

semblable
aux voleurs, brigands, & scelerats ; Ie confesse
qu’il est Duc ou Dux, mais de Partisans, Maltotiers,
larrons, farceurs & autres pestes qui affligent
ce pauure Royaume, & que partant c’est
auec beaucoup de raison qu’on se prepare à luy
dresser le plus haut gibet qui se soit iamais veu
comme au chef & à l’autheur de toutes les meschancetez
qui se sont commises en France, depuis
plusieurs années qu’il en a l’administration. Ainsi
soit-il. Voila mon souhait.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 314. Anonyme. LA DISGRACE DV CARDINAL MAZARIN ARRIVEE... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_2_38. Référence RIM : M0_1156 ; cote locale : C_7_55. le 2012-11-18 14:26:03.

semblable
aux voleurs, brigands, & scelerats ; Ie confesse
qu’il est Duc ou Dux, mais de Partisans, Maltotiers,
larrons, farceurs & autres pestes qui affligent
ce pauure Royaume, & que partant c’est
auec beaucoup de raison qu’on se prepare à luy
dresser le plus haut gibet qui se soit iamais veu
comme au chef & à l’autheur de toutes les meschancetez
qui se sont commises en France, depuis
plusieurs années qu’il en a l’administration. Ainsi
soit-il. Voila mon souhait.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 315. Anonyme. LA DISGRACE DV CARDINAL MAZARIN ARRIVEE... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_2_38. Référence RIM : M0_1156 ; cote locale : C_7_55. le 2012-11-18 14:26:03.

semblable
aux voleurs, brigands, & scelerats ; Ie confesse
qu’il est Duc ou Dux, mais de Partisans, Maltotiers,
larrons, farceurs & autres pestes qui affligent
ce pauure Royaume, & que partant c’est
auec beaucoup de raison qu’on se prepare à luy
dresser le plus haut gibet qui se soit iamais veu
comme au chef & à l’autheur de toutes les meschancetez
qui se sont commises en France, depuis
plusieurs années qu’il en a l’administration. Ainsi
soit-il. Voila mon souhait.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 316. Anonyme. LA FACECIEVSE DEFFAICTE D’VN BOVLANGER PAR... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1359 ; cote locale : C_5_5. le 2012-11-18 15:28:39.

qui sont deux petites pieces
de campagne, qui tirent sans cesse depuis le
point du iour. Simon cœur Sergent Maior de la
poictrine ne s’estonne point, le Capitaine Cathare
se trouue vn peu esmeu ; Iacque Foye, hõme
sanguin & prompt, l’echauffe dans son harnois,
& se resolurent de saire vne sortie. Et pour
cet effet le Capitaine Lancette fut commandé
auec son Lieutenant maistre Hierosme seignee,
de donner au quartier de la fluxion, il sort courageusement,
attaque le quartier par la basilique
culaine trois palettes de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 317. Anonyme. LA FAVSSE LETTRE PORTÉE AV DVC DE LORRAINE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1374 ; cote locale : B_8_57. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-18 15:49:18.

de
cette surprise & qu’il le supplioit de faire marcher
son Armée à grandes journées, afin d’opposer
aux ruses de ses ennemis, la generosité & la
valeur. Son Altesse Royalle, fut contrainte
de se seruir de ce Messager, pour faire tenir
auec plus de seuretté ses depesches au Duc de
Lorraine, les ennemis ayant occupé les passages
obseruent tout ce qui sort, & entre dans Paris &
ledit Gautier n’a passé qu’estans deguisé.   Cette Lettre ayant esté mise entte les mains
du Duc de Lorraine a desabusé

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 318. Anonyme. LA FAVSSE LETTRE PORTÉE AV DVC DE LORRAINE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1374 ; cote locale : B_8_57. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-18 15:49:18.

des
nostres, neantmoins le combat fut long-temps
contesté & il en est demeuré sur la place autant
d’vn costé que d’autre, quoy que les ennemis ce
ventent d’en auoir tué 680. des nostres & fait autant
de prisonniers.   C’est aduantage n’apoint empesché que tous
les deputez qui sont allez en Cour, n’ayent fait
paroistre que Paris demande également le retour
de sa Majesté dans la Ville, & l’esloignement
du Cardinal Mazarin hors du Royaume.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 319. Anonyme. LA FAVSSE LETTRE PORTÉE AV DVC DE LORRAINE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1374 ; cote locale : B_8_57. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-18 15:49:18.

des
nostres, neantmoins le combat fut long-temps
contesté & il en est demeuré sur la place autant
d’vn costé que d’autre, quoy que les ennemis ce
ventent d’en auoir tué 680. des nostres & fait autant
de prisonniers.   C’est aduantage n’apoint empesché que tous
les deputez qui sont allez en Cour, n’ayent fait
paroistre que Paris demande également le retour
de sa Majesté dans la Ville, & l’esloignement
du Cardinal Mazarin hors du Royaume.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 320. Anonyme. LA FAVSSE LETTRE PORTÉE AV DVC DE LORRAINE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1374 ; cote locale : B_8_57. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-18 15:49:18.

des
nostres, neantmoins le combat fut long-temps
contesté & il en est demeuré sur la place autant
d’vn costé que d’autre, quoy que les ennemis ce
ventent d’en auoir tué 680. des nostres & fait autant
de prisonniers.   C’est aduantage n’apoint empesché que tous
les deputez qui sont allez en Cour, n’ayent fait
paroistre que Paris demande également le retour
de sa Majesté dans la Ville, & l’esloignement
du Cardinal Mazarin hors du Royaume.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 321. Anonyme. LA FIN TRAGIQVE DE TOVS LES PARTISANS,... (1649) chez Huot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1395 ; cote locale : C_5_11. Texte édité par Site Admin le 2012-11-19 07:24:19.

ie
sçay que c’est vne chose preiudiciable à l’authorité royalle
que vous auez vsurpée, & que vouloir faire le procez aux
Partisans, c’est vouloir faire le vostre, puisques vous vous
estes treuué depuis cinq ans dans tous les parties les plus infames :
mais comme les moindres des accusations dont
vous estes chargé, sont celles de vos rapines, ie vous conseille
de reprendre vos esprits égarez, pour venir voir auec
moy de quelle sorte de toute ancienneté l’on a puny ceux
que vous deffendez, & sans apprehender leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 322. Anonyme. LA FRANCE A LA REYNE. (1649) chez Sara (Robert) à Paris , 7 pages. Langue : français. Informations éditoriales au colophon.. Référence RIM : M0_1415 ; cote locale : C_4_15. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-19 08:40:41.

 
La FRANCE à peine eut dit ces mots
D’vne mourante contenance,
Que tout d’vn coup mille sanglots
La contraignirent au silence ;
Vn prompt éuanoüissement
La fit tomber au monument
Au milieu de ses pleurs baignée :
Ce qui la mit dans les abbois
C’est qu’elle auoit esté saignée
Depuis fort peu de temps en plus de mille endroits.  

A PARIS,
Par ROBERT SARA, ruë de la Harpe,
au Bras d’Hercule.

M. DC. XLIX.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 323. Anonyme. LA FRANCE AFFLIGÉE SVR L’ENLEVEMENT DV... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_1_20 et C_4_16. Référence RIM : M0_1419 ; cote locale : B_20_16. le 2012-11-19 10:08:58.

 
Mettant trente sols par tonneau,
Pensez-vous nous reduire à l’eau,
Et faire ainsi blesmir nos trongnes ?
Vous raisonnez mal à propos,
Car sçachez que tous les yurongnes
Riront tousiours de vos imposts.    
Iugez si nostre esprit est vain,
Car nous boirons tout nostre vin
Iusques à la derniere goute,
Et chanterons parmy les pots,
Le Diable emporte la Maltoute,
Et tous ses affamez supposts.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 324. Anonyme. LA FRANCE AFFLIGÉE SVR L’ENLEVEMENT DV... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_1_20 et C_4_16. Référence RIM : M0_1419 ; cote locale : B_20_16. le 2012-11-19 10:08:58.

 
Mettant trente sols par tonneau,
Pensez-vous nous reduire à l’eau,
Et faire ainsi blesmir nos trongnes ?
Vous raisonnez mal à propos,
Car sçachez que tous les yurongnes
Riront tousiours de vos imposts.    
Iugez si nostre esprit est vain,
Car nous boirons tout nostre vin
Iusques à la derniere goute,
Et chanterons parmy les pots,
Le Diable emporte la Maltoute,
Et tous ses affamez supposts.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 325. Anonyme. LA FRANCE AFFLIGÉE SVR L’ENLEVEMENT DV... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_1_20 et C_4_16. Référence RIM : M0_1419 ; cote locale : B_20_16. le 2012-11-19 10:08:58.

 
Mettant trente sols par tonneau,
Pensez-vous nous reduire à l’eau,
Et faire ainsi blesmir nos trongnes ?
Vous raisonnez mal à propos,
Car sçachez que tous les yurongnes
Riront tousiours de vos imposts.    
Iugez si nostre esprit est vain,
Car nous boirons tout nostre vin
Iusques à la derniere goute,
Et chanterons parmy les pots,
Le Diable emporte la Maltoute,
Et tous ses affamez supposts.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 326. Anonyme. LA FRANCE AFFLIGÉE SVR L’ENLEVEMENT DV... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_1_20 et C_4_16. Référence RIM : M0_1419 ; cote locale : B_20_16. le 2012-11-19 10:08:58.

 
Mettant trente sols par tonneau,
Pensez-vous nous reduire à l’eau,
Et faire ainsi blesmir nos trongnes ?
Vous raisonnez mal à propos,
Car sçachez que tous les yurongnes
Riront tousiours de vos imposts.    
Iugez si nostre esprit est vain,
Car nous boirons tout nostre vin
Iusques à la derniere goute,
Et chanterons parmy les pots,
Le Diable emporte la Maltoute,
Et tous ses affamez supposts.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 327. Anonyme. LA FRANCE AVX FRONDEVRS. PREMIERE ELEGIE. (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_19_25. Référence RIM : M0_1420 ; cote locale : B_19_28. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-22 06:05:20.

libertez ;
Le Barbare Kosaque, & le Croate impie
Vont dans les Temples saincts fouler la saincte
Hostie ;
L’on voit sur nos Autels repaistre des cheuaux
Qui fracassent les morts dans leurs sacrez tombeaux :
Dans les Conuents pillez mille Vierges Sacrées
En sauuant leur honneur ont esté massacrées ;
Les Lorrains enrichis de mes champs desolez,
Reuendent dans leur Camp les biens qu’ils m’ont
volez,
Et leur perfide Prince ou vostre espoir se fonde
Qui se trompe luy-mesme en trompãt tout le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 328. Anonyme. LA FRANCE DESOLEE AVX PIEDS DV ROY. Où le... (1649 [?]) chez [s. n.] à Paris [?] , 8 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre ni information éditoriale. Voir aussi C_5_13. Référence RIM : M0_1423 ; cote locale : A_3_56. le 2012-11-22 07:05:31.

Et lors que ie considerois les
faueurs admirables, & les benedictions que Dieu luy a si abondamment
départies; en la faisant naistre sur le throsne d’Espagne, pour
l’esleuer sur celuy de la France, qui est le plus haut comble de toutes
les puissances humaines, pour la rendre mere bien heureuse de
vostre Majesté, & regente de vostre personne & de vos Estats: le
Ciel l’ayant fauorisée de toutes ces graces, en vn temps auquel i’estois
victorieuse de tous les peuples de l’Europe, & que mes Generaux,
&

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 329. Anonyme. LA FRANCE DESOLÉE AVX PIEDS DV ROY : OV LE... (1649 [?]) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon. Voir aussi A_3_56. Référence RIM : M0_1423 ; cote locale : C_5_13. le 2012-11-22 07:01:42.

sçauoir les impies, les profanes, les fourbes,
les maltoutiers, & ceux qui sont ennemis de la nature, & qui peruertissent,
comme luy, l’ordre de toutes choses : sans auoir iamais
recompensé les vertueux, les doctes, ny les vaillans : en sorte que
sous son gouuernement la plus grande marque d’vn homme d’honneur,
estoit celle qu’on tiroit de n’estre point connu ny aimé
de ce lasche & ingrat Italien. Le bon Ministre a soin de caresser, &
payer ceux qui sont dans le seruice actuel, dans les armées, ou ailleurs
au seruice de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 330. Anonyme. LA FRANCE EN DEVIL, PRESENTÉE A LA REYNE,... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1425 ; cote locale : A_3_62. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-23 10:06:58.

supplieray de ne vouloir changer
ces bonnes volontez que vous auez tousiours euës
pour la France en fiel, ou en amertume, puisque
nous sommes tout prests à souffrir telles peines que
bon vous semblera nous faire endurer. Mais sans
aller plus loin, nous sçauons que vostre Majesté
est d’autant plus portée pour nostre soulagement,
comme nous, semblablement d’vne voix vnanime,
de nous dire tousiours ses tres humbles, tres-obeïssans,
& tres-fideles Sujets.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 331. Anonyme. LA FRANCE ESPERANT LA PAIX. (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_16_1. Référence RIM : M0_1428 ; cote locale : C_5_16. le 2012-11-23 10:16:17.

mes interests iustes, raisonnables
& saints, puis que c’est pour maintenir le peuple
en paix, & luy rendre le repos desiré de si long-temps :
desja, disje, ie croyois estre perduë, voyant les aisnez
& premiers de mes Princes en auoir fait la coniuration,
/>
& que desja à leur pouuoir ils en monstroient
bien les effets, par les actes d’hostilité qu’ils souffroient
estre commis par mes ennemis sur mes fideles
subjets, par le blocus qu’ils ont fait de la Ville Capitale
de ce Royaume, & l’empeschement au

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 332. Anonyme. LA FRANCE ESPERANT LA PAIX. (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_16_1. Référence RIM : M0_1428 ; cote locale : C_5_16. le 2012-11-23 10:16:17.

donnent-ils
pas esperance que ie seray bien-tost de liurée de la
seruitude estrangere, par la detention du Comte
d’Alets en Prouence, qui vouloit mal traitter mes
chers enfans sans aucun sujet legitime. Ne suis-je pas
aduertie, que quelques-vns de mes fidelles seruiteurs
ont saisi la personne du Duc de Richelieu, & des galeres
& vaisseaux qui se sont trouuez aux ports de
Marseille & de Thoulon. Ne sçay-je pas que, grace à
Dieu, le Comte de Charault est retourné en Picardie,
& qu’il a donné bon ordre, tant à Calais

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 333. Anonyme. LA FRANCE ESPERANT LA PAIX. (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Voir aussi C_5_16. Référence RIM : M0_1428 ; cote locale : B_16_1. le 2012-11-23 10:19:18.

par leur defaite à la Bataille de l’Erida : Ay-je pas encore
pour moy quantité de vaillans Seigneurs ; Les
bons Ecclesiastiques ne sont-ils pas pour mon Peuple.
Ce grand Archeuesque de Corinthe Coadjuteur de
Paris, ne tesmoigne-t’il pas par ces soins, qu’il veut
conseruer le bien & l’honneur de la France. Cét illustre
Senat, ce venerable Parlement, ne trauaille-t’il pas glorieusement pour ma protection, son Vnité &
Ionction auec mes autres Parlemens, ne me donnent-ils
pas esperance que ie seray

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 334. Anonyme. LA FRANCE ET LES ROYAVMES RVINEZ PAR LES... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_66. Référence RIM : M0_1429 ; cote locale : C_5_14. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-23 12:31:24.

nommé Nacaros que le Roy cherissoit, plus
que sa propre vie, & que les Citoyens adoroiẽt, mettre
l’Estat en combustion, & en guerre, & par vn
aueuglement estrange, comme par vne enuie enragée,
& pour se vanger de quelsques mécontentemens
"6"/> qu’il auoit receu des plus illustres seigneurs de
la Cour, qui pour l’ordinaire leur sont ennemys, se
iette du party des Moscouites, & les porter à liurer
la guerre à son Prince, & à son Pays : ce qu’il fist
auec tant danimosité, que s’estant rendu

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 335. Anonyme. LA FRANCE FLORISSANTE soubs le Regne DE... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_19. Référence RIM : M0_1430 ; cote locale : B_2_30. le 2012-11-23 12:36:52.

ne faut point d’autres tesmoignages
que les effects signalez qu’vn chacun esprouue
de iour en iour de son esprit puissant & iudicieux
dans l’aage de son adolescence, & sans doute
toute la France ne sçauroit esperer que ces vertus
qui sont comme les bases & l’appuy de la
Couronne ne comble son regne de bon heur &
felicité. Car si vous iettez les yeux sur la pieté,
vous aduouërez que c’est vne des principales
vertus dont vn Prince doit estre doüé, afin de
pratiquer trois choses necessaires, sçauoir

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 336. Anonyme. LA FRANCE FLORISSANTE soubs le Regne DE... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_2_30. Référence RIM : M0_1430 ; cote locale : C_5_19. le 2012-11-23 12:39:02.

bases & l’appuy de la
Couronne ne comble son regne de bon heur &
felicité. Car si vous iettez les yeux sur la Pieté,
vous aduouërez que c’est vne des principales
vertus dont vn Prince doit estre doüé, afin de
pratiquer trois choses necessaires, sçauoir lhonneur
qu’il doit à Dieu, à sa patrie, & à ses illustres
parens, à Dieu, par ce que les Roys tiennent de
luy & leur vie & leur Couronne, à leur patrie
pour les deuoirs ausquels ils se sont obligez
en acceptant le regime, & aux parens pour les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 337. Anonyme. LA FRANCE PAISIBLE, OV LA PAIX MIRACVLEVSE.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 14 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1434 ; cote locale : C_4_19. le 2012-11-23 13:53:25.


Quand parmy les maux que sur terre
Vaumissoit la rage d’Enfer,
Les plumes enuioient au fer,
Le mestier de faire la guerre,
Loin de parler mal à propos
De qui troubloit nostre repos,
Auec assez de violence,
Il suiuy le conseil dont ie fus aduerty
Qu’il estoit bien plus seur de garder le silence,
Que de vous engager en vn mauuais party.    
Ie fis de vous trop grande estime,
Pour me seruir de vos couleurs
A peindre les tristes mal-heurs,
D’vne guerre peu

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 338. Anonyme. LA FRANCE PARLANT A MONSIEVR LE DVC... (1649 [?]) chez [s. n.] à Paris , 4 pages. Langue : français. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_1435 ; cote locale : E_1_25. le 2012-11-23 14:05:03.

ne te touchent pas,
Quoy ! s’il me reduit au trespas,
Que deuiendra ton nom, ta grandeur, ta puissance ?
Il ne t’en restera qu’vne vaine apparence :
Tu seras son joüet, que deuiendras-tu lors ?   Je dors.  
Va, France, loin de moy gemir,
Luy dit GASTON, ie veux dormir :
Ie nasquis en dormant, i’y veux passer ma vie,
Iamais de m’esueiller il ne me prit enuie ;
Toy, ma Femme, & ma Fille y perdez vos efforts.   Ie dors. FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 339. Anonyme. LA FRANCE RVINEE PAR LES FAVORIS (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 4 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_67.. Référence RIM : M0_1441 ; cote locale : C_5_15. le 2012-11-25 13:31:37.

FRANCE
RVINEE PAR
LES FAVORIS LA FRANCE
RVINEE PAR
LES FAVORIS.

HENRY SECOND.  
LE Roy qui le premier au gré des Fauoris
Prodigua les Tresors & l’honneur de la France
Fut par vn coup fatal percé d’vn coup de Lance,
Et l’augure premier du malheur des Henrys.  

HENRY TROISIESME.  
Son Fils de mesme Nom, tombé dans le mespris,
Souffrant de ses mignons l’iuiuste violence
Vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 340. Anonyme. LA FRANCE RVINEE PAR LES FAVORIS (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 4 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_67.. Référence RIM : M0_1441 ; cote locale : C_5_15. le 2012-11-25 13:31:37.

desloyauté
Auec vn Piemontois qu’elle appellt son ame
Estant ving ans captiue, ò miserable Dame,
On t’enlene la Teste auec la Royauté.  

MARIE DE MEDICIS.  
Celle dont les Enfans regnent dans nostre Monde
Est morte dans l’exil comme vne vagabonde,
Pour auoir trop flatté Concinne & Richelieu,
Regente qui souillez l’honneur du Diademe
Preuoyez vostre Arrest signé des mains de Dieu,
Ou de viure autrement, ou de mourir de mesme.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 341. Anonyme. LA FRANCE SANS ESPOIR. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1442 ; cote locale : C_4_17. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-25 13:40:02.

SANS
ESPOIR.

M. DC. XLIX. LA FRANCE
SANS ESPOIR.  
HELAS tres-miserable France
Tu n’as donc aucune esperãce,
C’est que tu as par trop peché,
Tu ne merite que la corde
Tu n’auras point misericorde,
Puis que tu as tant offensé.    
Apres vne si grande injure
Il faut bien que tu endure,
Vois tu ce monstre infernal,
Vois tu cette fascheuse harpie
C’est vn des freres des furies,
Ce perfide

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 342. Anonyme. LA FRANCE SANS ESPOIR. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1442 ; cote locale : C_4_17. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-25 13:40:02.

lits
Quoy que l’on die quoy que l’on face
Et que plus souuent l’on menace,
On prophane & poluë les Lys.    
Et ce n’est pas grand merueille
Que de voir vne chose telle,
L’Asne ne monte sur l’Eminent
Mais l’Eminent monte sur l’Asne
Quãd c’est l’amour lequel l’enflâme
Pour aller bien doucement.    
Cela est extraordinaire
Et n’est pas digne de le taire,
L’autruche va sur l’Eminent,
Mais sur celle-cy est l’Eminence
Qui est

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 343. Anonyme. LA FVREVR DES NORMANS CONTRE LES... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi B_14_9 et E_1_57.. Référence RIM : M0_1460 ; cote locale : C_5_22. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-25 14:26:50.

dans
leur source. Cette fureur qui nous a fait quitter le
Nort, pour venir en France qui a fait vn libre passage
par tout à nos conquestes, fera quitter la France
au Cardinal, & encore qu’il soit monté sur son Eminence, nous le contraindrons de dire, à furore Normanorum,
libera me Domine. Diuine fureur ! tu es le
repos des bons & la terreur des meschans. C’est toy
qui portes les vengeances de Dieu sur les peruers.
C’est toy qui as fait dire au Roy Dauid, Domine ne
in furore tuo arguas me. C’est toy (s’il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 344. Anonyme. LA FVREVR DES NORMANS CONTRE LES... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi B_14_9 et E_1_57.. Référence RIM : M0_1460 ; cote locale : C_5_22. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-25 14:26:50.

des hommes sans figure,
Haues, maigres, languissans,
Et sans aucune nourriture
Mourir cruellement viuans ;
Leurs regards donnent de la crainte,
Leur voix finit dedans la plainte,
Et la cruauté de leur sort
Leur fait des ieux hydeux & sombres,
Et mesme on voit pâlir la mort
Quand elle approche de ces ombres.  

LA NORMANDIE. Apres ces cruautez qui n’ont point d’exemple
parmy les Barbares, si le desir naturel de conseruer
nostre vie & nostre liberté nous fait

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 345. Anonyme. LA FVREVR DES NORMANS CONTRE LES... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi B_14_9 et E_1_57.. Référence RIM : M0_1460 ; cote locale : C_5_22. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-25 14:26:50.

de ses ennemis : car il estimoit que c’estoit vn
malheur que de vaincre, & de ne vaincre pas, &
qu’il falloit aller chercher le trespas & l’embrasser
comme son bonheur au milieu de ces deux
extremitez, qui partageoient mutuellement
son cœur, & qui ne pouuoient luy presenter vn
bien sans vn mal, & luy donner la victoire sans
le déplaisir d’auoir vaincu : toutesfois il est allé
au combat, car sa foy l’y engageoit ; il y a laissé
la vie, parce que l’amour qu il portoit à sa Patrie,
ne pouuoit fouffrir

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 346. Anonyme. LA FVREVR DES NORMANS CONTRE LES... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi B_14_9 et E_1_57.. Référence RIM : M0_1460 ; cote locale : C_5_22. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-25 14:26:50.

vnies
arracheront des Palmes à l’Enuie, & l’approbation
de nos desseins à la Fortune, & nostre colere
legitime trouuera parmy les Nations, & la
posterité, des Admirateurs sans imitation, &
non pas des Imitateurs sans admiration, &
nous ouurant vn chemin à la gloire, nous
conduira heureusement à la tranquillité. Galli virtute
belli omnibus
gentibus præfe
runtur, quippe
per insaniã pu
gnant ad gloriã
Cæsar. in Com.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 347. Anonyme. LA FVREVR DES NORMANS CONTRE LES... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi B_14_9 et E_1_57.. Référence RIM : M0_1460 ; cote locale : C_5_22. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-25 14:26:50.

vnies
arracheront des Palmes à l’Enuie, & l’approbation
de nos desseins à la Fortune, & nostre colere
legitime trouuera parmy les Nations, & la
posterité, des Admirateurs sans imitation, &
non pas des Imitateurs sans admiration, &
nous ouurant vn chemin à la gloire, nous
conduira heureusement à la tranquillité. Galli virtute
belli omnibus
gentibus præfe
runtur, quippe
per insaniã pu
gnant ad gloriã
Cæsar. in Com.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 348. Anonyme. LA FVREVR DES NORMANS CONTRE LES... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi B_14_9 et E_1_57.. Référence RIM : M0_1460 ; cote locale : C_5_22. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-25 14:26:50.

vnies
arracheront des Palmes à l’Enuie, & l’approbation
de nos desseins à la Fortune, & nostre colere
legitime trouuera parmy les Nations, & la
posterité, des Admirateurs sans imitation, &
non pas des Imitateurs sans admiration, &
nous ouurant vn chemin à la gloire, nous
conduira heureusement à la tranquillité. Galli virtute
belli omnibus
gentibus præfe
runtur, quippe
per insaniã pu
gnant ad gloriã
Cæsar. in Com.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 349. Anonyme. LA GAZETTE NOVVELLE. EN VERS BVRLESQVES. Sur... (1652) chez Leroy (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1472 ; cote locale : B_18_32. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-25 14:59:19.


En espouse tres fortuné,
Estant chez Madame du Lude,
Luy fit à peu pres ce prulude.
Madame, mon fils, premier nay
Que i’auois qu’asi destiné
A porter la Mitre & la Chape
N’a point voulu mordre à la grape ;
Ie l’en ay mille fois prié,
Mais il veut estre marié,
Vous auez vne vnique fille,
Tres-rauissante, & tres gentille,
Madame, quand il vous plaira,
Monsieur, mon fils l’espousera :
Ce n’est pas vn tres-galand homme,
Mais il est n’ay

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 350. Anonyme. LA GENEALOGIE DV PRINCE. ET COMME TOVS CEVX... (1650) chez Charles (N.) à Paris , 6 pages. Langue : français. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon. Voir aussi A_9_36. Référence RIM : M0_1477 ; cote locale : D_2_32. le 2012-11-26 07:06:39.

&
démolies, les Autels estoient prophanez les maisons
estoient bruslées, & tout le bien des peuples
estoit à la mercy de ces legions si funestes. Apres
cela il fut à la Rochelle faire profession de Foy, &
iurer de n’abandonner iamais leur party, pourueu
qu’on l’assistast d’hommes & d’argent pour l’entretien
de son Armée. Et certes il n’auroit iamais
cessé de troubler la France, si la Reyne Mere, Marie
de Medicis ne l’eût fait conduire au Bois de
Vincennes pour auoir le repos, où il y

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 351. Anonyme. LA GVERRE DECLAREE AV CARDINAL MAZARIN. (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1526 ; cote locale : D_1_28. le 2012-11-30 10:07:55.

de Monsieur
le Prince, celuy de ruiner la Ville Capitalle, comme le Cardinal
Mazarin y auoit induit la Reine, conseil que l’on sçait n’estre
procedé que de luy, & ce qui s’en est executé par Monsieur le
Duc d’Orleans & Monsieur le Prince est vne faute qui peut trouuer
quelque excuse par l’obeissance aueugle qu’ils ont rendu au
commandement de la Reine, dont la bonté auoit esté surprise par
les artifices de cet Estranger ? Quel conseil fust-ce encore celuy d’enuoyer en suitte offrit
par le sieur de Bar le pillage

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 352. Anonyme. LA GVERRE DECLARÉE PAR SON ALTESSE ROYALLE... (1652) chez Gautier (Filbert) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1527 ; cote locale : B_13_68. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-30 09:25:57.

C’est dequoy i’ay bien voulu vous auertir
afin que vous vous donniez de garde de ne point
prendre dans vos Trouppes aucuns Estrangers
parce qu’ils sont tellement dissimulez, que l’on’
ne s’en scauroit donner de garde : & particulierement
les Italiens c’est dequoy ie vous auerty en
sincerité de cœur, celuy qui est, & qui sera toute
sa vie.   Monsieur & tres-ayme Cousin,
CHARLES DVC DE LORAINE. Escrite du Chesi de Fisme, ce 28. iour de May

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 353. Anonyme. LA GVERRE DES MENARDEAVX, OV LA FAMEVSE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1524 ; cote locale : B_14_8. le 2012-11-30 10:17:59.


Pour sauuer Monsieur de danger,
Et ne cessant de s’affliger.
Elle fait vœu dans sa tristesse
Qu’à Nostre-Dame de Liesse
Elle fera voyage exprés,
Mais sans grand bruit & sans grands frais.
Cependant la Cour introduitte
Soccupe à trauailler en suitte
Aux affaires plus importants
Qu’exigeoient les malheurs du tẽps,
Lors on demande à leurs Altesses
Si leurs cœurs suiuant leurs promesses
N’estoient pas portés à la paix,
Ouy, dirent-ils, plus que iamais,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 354. Anonyme. LA GVYENNE AVX PIEDS DV ROY, QVI SE PLAINT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_76. Référence RIM : M0_1536 ; cote locale : C_5_34. le 2012-11-30 10:50:35.

odeur, mais
tres-vtile aux maux de teste : En cette sorte les Papes,
qui sont les Chefs visibles de l’Eglise victorieuse, éprouuerent
alors en leurs afflictions, ce que le Lys de
la Couronne de France leur valoit, quand tant de fois il
les a remis & raffermis dans leurs Throsnes. Neantmoins
à present, ô Temps, ô Mœurs, ces Lyons, ces
Leopards, ces Ours, selon la Prophetie de la Reyne de
Turinge, se sont metamorphosez en chiens, qui abayent
les vns contre les autres, se deschirent & se mangent !
Ie ne suis plus aussi

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 355. Anonyme. LA GVYENNE AVX PIEDS DV ROY, QVI SE PLAINT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 22 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_34. Référence RIM : M0_1536 ; cote locale : A_3_76. le 2012-11-30 10:46:51.

zele
à la Religion, & leur force aux combats & aux coins les
plus reculez, soit de l’Orient ou de l’Occidẽt? Ne sont-ce
pas les François qui ont passé trois fois des Armées
en Leuant? & (ô gloire immortelle, & qui est par dessus
tout l’honneur de tous les Peuples, Empires &
Royaumes) ont remis par quatorze fois les Papes en
leurs Sieges? On dit que de la Fleur de Lys, il se tire
vne huile, qui est non seulement d’agreable odeur, mais
tres-vtile aux maux de teste: En cette sorte les Papes,
qui sont les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 356. Anonyme. LA GVYENNE AVX PIEDS DV ROY, QVI SE PLAINT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 22 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_34. Référence RIM : M0_1536 ; cote locale : A_3_76. le 2012-11-30 10:46:51.

à toutes les
Nations du monde, qui auoit fait trembler l’Espagne,
conquis vne de ses grandes parties, subiugué l’Allemagne,
dompté la Lombardie, fait tributaires les Isles de
l’Ocean, qui s’estoit renduë effroyable aux Grecs, rechercher
auec honneur, respect, & crainte de tous les
Princes, & Peuples, voire des plus éloignez; mesme
d’Aron Roy de Perse, ne laissa pas d’estre en suitte le
ioüet de la Fortune, & la proye de certains Pirates Danois,
n’aguere ses tributaires, qui non seulement coururent
toutes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 357. Anonyme. LA GVYENNE AVX PIEDS DV ROY, QVI SE PLAINT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 22 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_34. Référence RIM : M0_1536 ; cote locale : A_3_76. le 2012-11-30 10:46:51.

Ha! ie voy bien que l’impieté est vn violent poison, capable
de gaster en vn moment, non pas seulement la
Guyenne, mais les Royaumes tous entiers. C’est elle,
cette furie infernalle, qui a mis entre les François, le
nom & l’honneur de Dieu en vn tel mépris, (sous lequel
toutefois tremblent les Anges, les Diables fremissent,
les Cieux s’abbaissent, & les Enfers s’épouuentent)
que ie puis dire qu’elle est montée au comble de
son iniquité. Il n’est auiourd’huy parfum que du vice,
la Vertu put, & son contraire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 358. Anonyme. LA GVYENNE AVX PIEDS DV ROY, QVI SE PLAINT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 22 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_34. Référence RIM : M0_1536 ; cote locale : A_3_76. le 2012-11-30 10:46:51.

Monarques de
la Terre? Ce fera lors que vos Lys embaumeront l’Vniuers
d’vne odeur tres-agreable; lors le manteau de
gloire vous couurira plus richement que iamais, la Couronne d’vn immortel honneur enuironnera vostre
chef, & les attours plus precieux de la grace ce leste,
qui est en vous, donneront vn éclat qui vous fera reluire
par dessus tous les Roys du monde; tellement qu’il
sera de vos labeurs, comme de la massuë d’Hercule,
qui plantée en terre, germa vn grand & excellent Oliuier;
car de vos

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 359. Anonyme. LA GVYENNE VICTORIEVSE CONTRE SES TYRANS. (1649) chez [s. n.] à Paris , 10 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1537 ; cote locale : C_5_35. le 2012-11-30 15:01:22.

  Si le dessein des Bordelois estoit autre
que de vouloir viure & mourir subiects à
la Couronne de France, selon les loix fondamentales
de l’Estat & du Pays, ils pourroient
garder ladite place, la bien munir,
& en faire vn puissant asyle de leur liberté.
Neantmoins comme ils ont monstré
ne vouloir surpasser tous les autres François
qu’en fidelité, aussi bien qu’en courage,
en démolissant ledit Chasteau ils
veulent donner à connoistre que l’obeyssance
qu’on doit pretendre & exiger

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 360. Anonyme. LA GVYENNE VICTORIEVSE CONTRE SES TYRANS. (1649) chez [s. n.] à Paris , 10 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1537 ; cote locale : C_5_35. le 2012-11-30 15:01:22.

habitans de Bordeaux ont fait vne capitulation
de Bordeaux ont fait vne capitulation
assez honorable au Gouuerneur
& aux soldats, qui ont gardé la place
tant qu’ils ont peu, ç’a esté pour monstrer
que la generosité consiste plus à sçauoir
vaincre, qu’à se vanger par la victoire ;
& que c’estoit vne des vertus des anciens
Romains, qui les faisoit estimer mesme
de leurs ennemis, ayant pour leur deuise :   Parcere subiectis & debellare superbos.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 361. Anonyme. LA GVYENNE VICTORIEVSE CONTRE SES TYRANS. (1649) chez [s. n.] à Paris , 10 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1537 ; cote locale : C_5_35. le 2012-11-30 15:01:22.

habitans de Bordeaux ont fait vne capitulation
de Bordeaux ont fait vne capitulation
assez honorable au Gouuerneur
& aux soldats, qui ont gardé la place
tant qu’ils ont peu, ç’a esté pour monstrer
que la generosité consiste plus à sçauoir
vaincre, qu’à se vanger par la victoire ;
& que c’estoit vne des vertus des anciens
Romains, qui les faisoit estimer mesme
de leurs ennemis, ayant pour leur deuise :   Parcere subiectis & debellare superbos.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 362. Anonyme. LA GVYENNE VICTORIEVSE CONTRE SES TYRANS. (1649) chez [s. n.] à Paris , 10 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1537 ; cote locale : C_5_35. le 2012-11-30 15:01:22.

habitans de Bordeaux ont fait vne capitulation
de Bordeaux ont fait vne capitulation
assez honorable au Gouuerneur
& aux soldats, qui ont gardé la place
tant qu’ils ont peu, ç’a esté pour monstrer
que la generosité consiste plus à sçauoir
vaincre, qu’à se vanger par la victoire ;
& que c’estoit vne des vertus des anciens
Romains, qui les faisoit estimer mesme
de leurs ennemis, ayant pour leur deuise :   Parcere subiectis & debellare superbos.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 363. Anonyme. LA HARANGVE DE MONSIEVR LE PREMIER PRESIDENT... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 14 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1553 ; cote locale : B_13_69. Texte édité par Site Admin le 2012-12-04 14:32:41.

du foudre dont il est menacé par le bras de nos Heros.
Ne souffrez pas qu’il vous braue auec
impunité, souuenez vous de ce que vous
estes, & vous souuenez de ce qu’il est. Souuenez-vous
du titre glorieux de François
que vous portez, & souuenez-vous aussi
que vous auez pour ennemy le plus gand
belistre qui fut iamais.   Il ne faut pas que la voix de vostre Patrie
affligée se perde inutillement en l’air, il
s’agit de vos vies il s’agit de l’honneur de
vos femmes & du salut de vos

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 364. Anonyme. LA HARANGVE DES PROVINCIAVX FAITE A LA REINE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir C_5_40. Référence RIM : M0_1557 ; cote locale : A_4_19. le 2012-12-04 14:37:10.

est à Paris: Tous autres lieux sont indignes de la
Majesté Royale & ne peuuent respondre à sa splendeur ny
à sa Majesté. Ils l’auoüent auec nous, MADAME, &
sont assez genereux pour ceder cét honneur à ce superbe
recueil de l’Vniuers, & en le luy cedant, ils demandent auec
nous ce que nous vous mandons. On treuue étrange que
nostre Monarque soit nourry dans des sollitudes, il n’apprendra
pas son deuoir parmy des arbres & des rochers, &
ce ne sont point des animaux farouches qu’il doit gouuerner.   Nous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 365. Anonyme. LA HARANGVE DES PROVINCIAVX FAITE A LA REINE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir C_5_40. Référence RIM : M0_1557 ; cote locale : A_4_19. le 2012-12-04 14:37:10.

esprit s’enrichist
tous les iours. Mais, MADAME, le gouuernement,
n’est point theorique, ce n’est rien que de lire & que d’entendre, il faut voir & practiquer. Vn Roy pourra conceuoir
l’idée de la plus parfaite Republique qu’il ne sçaura
ce que c’est de son Royaume, quand il voudra prendre possession
du gouuernement de l’Estat il n’en connoistra pas les
parties. Il trouuerra qu’il y a grande difference de lire dans
vn liure & de voir dans vne ville. Il s’imaginera que ses subjets
sont des gens

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 366. Anonyme. LA HARANGVE DES PROVINCIAVX FAITE A LA REINE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_19. Référence RIM : M0_1557 ; cote locale : C_5_40. le 2012-12-04 14:38:52.

à ces genoux. Nous ne pouuons
estre à ces genoux qu’il ne soit assis dans son Trosne, & son
Trosne est à Paris : Tous autres lieux sont indignes de la
Majesté Royale & ne peuuent respondre à sa splendeur ny
à sa Majesté. Ils l’auoüent auec nous, MADAME, &
sont assez genereux pour ceder cét honneur à ce superbe
recueil de l’Vniuers, & en le luy cedant, ils demandent auec
nous ce que nous vous mandons. On treuue étrange que
nostre Monarque soit nourry dans des sollitudes, il n’apprendra
pas son deuoir parmy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 367. Anonyme. LA HARANGVE DV COVRIER EXTRAORDINAIRE... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_4_23. Référence RIM : M0_1558 ; cote locale : C_5_39. Texte édité par Site Admin le 2012-12-04 14:41:33.

souffrir qu’on leur aye voulu rauir ce pretieux
gage, qu’ils tiẽnent par participation de la Diuinité ;
D’ou nous pouuons conclure que les precipités
sentimens de vos turbulans Ministres causent
presentement vn dommage plus cruel dans
vostre Royaume, qu’vne contagion eschaufée,
puis qu’il n’y a pas vne seule personne qui ne soit
dangereusement alterée. Vostre Majesté mesme,
s’il m’est permis de le dire, se trouue contrainte
dãs cette occasion d’imiter ceux qui cueillẽt les
fruits auant que d’estre meurs, puis

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 368. Anonyme. LA HONTEVSE SORTIE DES MAZARINS HORS DE LA... (1652) chez Rive (Jean de) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_25. Référence RIM : M0_1664 ; cote locale : B_8_19. le 2012-12-05 05:56:43. Pilote Son Altesse Royale, secondé
par la valeur de ces fameux Guerriers
le grand Condé & Duc de Beaufort,
ensemble des autres Princes & Seigneurs
qui sont de ce juste party, dont
la seule Paille est le symbole de la victoire.   Les adherans du Cardinal Mazarin
qui estoient demeurans &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 369. Anonyme. LA HONTEVSE SORTIE DES MAZARINS HORS DE LA... (1652) chez Rive (Jean de) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_25. Référence RIM : M0_1664 ; cote locale : B_8_19. le 2012-12-05 05:56:43.

au desordre qui se pourroit commettre
au pillage de leurs maisons. C’est pourquoy le Roy d’Angleterre
voyant que les trahisons ne luy
seruoient plus de rien, & ne tournoient
qu’à sa confusion, s’en est allé
pour rendre vn compte exact de toutes
les fourberies qu’il a faites pour
détourner le Duc de Lorraine de l’affection
qu’il auoit pour S. A. Royale
& Messieurs les Princes. Le Coadjuteur de Paris s’en est
aussi allé, pour remercier le Cardinal
Mazarin son Maistre de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 370. Anonyme. LA HONTEVSE SORTIE DES MAZARINS HORS DE LA... (1652) chez Rive (Jean de) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_25. Référence RIM : M0_1664 ; cote locale : B_8_19. le 2012-12-05 05:56:43.

de leurs miseres,
& conçoiuent aujourd’huy vn
changement heureux par la fuite honteuse
que les Mazarins font journellement,
& par l’Vnion faite des Princes,
de la Ville & du Parlement. L’on ne verra plus des Princes du
Sang, & des illustres Senateurs reduits
à la violence d’vn Ministre Tyran, qui
s’est toûjours esleué sur le débris des
testes les plus illustres, & sur le mespris
& les ruïnes des plus saintes Loix.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 371. Anonyme. LA HONTEVSE SORTIE DES MAZARINS HORS DE LA... (1652) chez Rive (Jean de) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_25. Référence RIM : M0_1664 ; cote locale : B_8_19. le 2012-12-05 05:56:43.

de leurs miseres,
& conçoiuent aujourd’huy vn
changement heureux par la fuite honteuse
que les Mazarins font journellement,
& par l’Vnion faite des Princes,
de la Ville & du Parlement. L’on ne verra plus des Princes du
Sang, & des illustres Senateurs reduits
à la violence d’vn Ministre Tyran, qui
s’est toûjours esleué sur le débris des
testes les plus illustres, & sur le mespris
& les ruïnes des plus saintes Loix.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 372. Anonyme. LA HONTEVSE SORTIE DES MAZARINS HORS DE LA... (1652) chez Rive (Jean de) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_25. Référence RIM : M0_1664 ; cote locale : B_8_19. le 2012-12-05 05:56:43.

de leurs miseres,
& conçoiuent aujourd’huy vn
changement heureux par la fuite honteuse
que les Mazarins font journellement,
& par l’Vnion faite des Princes,
de la Ville & du Parlement. L’on ne verra plus des Princes du
Sang, & des illustres Senateurs reduits
à la violence d’vn Ministre Tyran, qui
s’est toûjours esleué sur le débris des
testes les plus illustres, & sur le mespris
& les ruïnes des plus saintes Loix.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 373. Anonyme. LA HONTEVSE SORTIE DES MAZARINS HORS DE LA... (1652) chez Rive (Jean de) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_25. Référence RIM : M0_1664 ; cote locale : B_8_19. le 2012-12-05 05:56:43.

de leurs miseres,
& conçoiuent aujourd’huy vn
changement heureux par la fuite honteuse
que les Mazarins font journellement,
& par l’Vnion faite des Princes,
de la Ville & du Parlement. L’on ne verra plus des Princes du
Sang, & des illustres Senateurs reduits
à la violence d’vn Ministre Tyran, qui
s’est toûjours esleué sur le débris des
testes les plus illustres, & sur le mespris
& les ruïnes des plus saintes Loix.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 374. Anonyme. LA HONTEVSE SORTIE DES MAZARINS HORS DE LA... (1652) chez Rive (Jean de) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_25. Référence RIM : M0_1664 ; cote locale : B_8_19. le 2012-12-05 05:56:43.

de leurs miseres,
& conçoiuent aujourd’huy vn
changement heureux par la fuite honteuse
que les Mazarins font journellement,
& par l’Vnion faite des Princes,
de la Ville & du Parlement. L’on ne verra plus des Princes du
Sang, & des illustres Senateurs reduits
à la violence d’vn Ministre Tyran, qui
s’est toûjours esleué sur le débris des
testes les plus illustres, & sur le mespris
& les ruïnes des plus saintes Loix.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 375. Anonyme. LA HONTEVSE SORTIE DES MAZARINS HORS DE LA... (1652) chez Rive (Jean de) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_25. Référence RIM : M0_1664 ; cote locale : B_8_19. le 2012-12-05 05:56:43.

de leurs miseres,
& conçoiuent aujourd’huy vn
changement heureux par la fuite honteuse
que les Mazarins font journellement,
& par l’Vnion faite des Princes,
de la Ville & du Parlement. L’on ne verra plus des Princes du
Sang, & des illustres Senateurs reduits
à la violence d’vn Ministre Tyran, qui
s’est toûjours esleué sur le débris des
testes les plus illustres, & sur le mespris
& les ruïnes des plus saintes Loix.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 376. Anonyme. LA HONTEVSE SORTIE DES MAZARINS HORS DE LA... (1652) chez Rive (Jean de) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_25. Référence RIM : M0_1664 ; cote locale : B_8_19. le 2012-12-05 05:56:43.

de leurs miseres,
& conçoiuent aujourd’huy vn
changement heureux par la fuite honteuse
que les Mazarins font journellement,
& par l’Vnion faite des Princes,
de la Ville & du Parlement. L’on ne verra plus des Princes du
Sang, & des illustres Senateurs reduits
à la violence d’vn Ministre Tyran, qui
s’est toûjours esleué sur le débris des
testes les plus illustres, & sur le mespris
& les ruïnes des plus saintes Loix.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 377. Anonyme. LA HONTEVSE SORTIE DES MAZARINS HORS DE LA... (1652) chez Rive (Jean de) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_25. Référence RIM : M0_1664 ; cote locale : B_8_19. le 2012-12-05 05:56:43.

de leurs miseres,
& conçoiuent aujourd’huy vn
changement heureux par la fuite honteuse
que les Mazarins font journellement,
& par l’Vnion faite des Princes,
de la Ville & du Parlement. L’on ne verra plus des Princes du
Sang, & des illustres Senateurs reduits
à la violence d’vn Ministre Tyran, qui
s’est toûjours esleué sur le débris des
testes les plus illustres, & sur le mespris
& les ruïnes des plus saintes Loix.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 378. Anonyme. LA HONTEVSE SORTIE DES MAZARINS HORS DE LA... (1652) chez Rive (Jean de) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_25. Référence RIM : M0_1664 ; cote locale : B_8_19. le 2012-12-05 05:56:43.

de leurs miseres,
& conçoiuent aujourd’huy vn
changement heureux par la fuite honteuse
que les Mazarins font journellement,
& par l’Vnion faite des Princes,
de la Ville & du Parlement. L’on ne verra plus des Princes du
Sang, & des illustres Senateurs reduits
à la violence d’vn Ministre Tyran, qui
s’est toûjours esleué sur le débris des
testes les plus illustres, & sur le mespris
& les ruïnes des plus saintes Loix.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 379. Anonyme. LA LETTRE DE CARON A MAZARIN. (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1912 ; cote locale : B_13_29. le 2012-12-07 15:24:01.

Parlement,
Quitte la Normandie
Rossignol d’Arcadie
Tourne-nous vistement le cu
De peur que tu ne sois pendu,
Chose que tu as tant meritée,
A qui ta vie est destinée.
Tu penses que pour nous menacer
Le supplice pouuoit euiter,
Ie t’asseure qu’vne seule Bulle
Te sera mourir cher Iule:
Car si nous pouuons t’atrapper
Nous te ferons expedier
Puis ton corps exposer aux vents
Pour exemple aux garnimens,
Et puis au lieu d’vne litiere
Ce sera vne siuiere,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 380. Anonyme. LA LETTRE DE CARON A MAZARIN. (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1912 ; cote locale : B_13_29. le 2012-12-07 15:24:01.


Et pis encor qu’impitoyable,
Tu t’es donné vn bon renom
D’estre vn Cardinal fripon,
D’auoir pillé toute la France,
Regardez son impertinence,
Il merite d’estre pendu
Mais bien plustost d’estre rompu
Puis expose sur vne rouë
Afin d’estre remply de bouë
Par ceux qu’il a persecutez,
Et qu’il a si fort mal menez:
Allez chef d’œnure de malice,
Allez vistement au supplice,
Allez humeur de Gascon,
Allez pendart, allez frippon,
Allez autheur de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 381. Anonyme. LA LETTRE DE CARON A MAZARIN. (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1912 ; cote locale : B_13_29. le 2012-12-07 15:24:01.


Allez humeur de Gascon,
Allez pendart, allez frippon,
Allez autheur de malefice,
Allez condamné de Iustice,
Allez donc scelerat parfait,
Allez cacher vostre méfait.
Allez vous en dans la Toscane,
Aussi bien vous n’estes qu’vn asne,
Allez vous en retirez vous
Ennemy de Dieu & de tous,
Voleur de France & de l’Empire,
Car assez l’on ne t’en peut dire,
Estant encor pis qv’n demon,
Enfin tu és vn bougeron:
Voila ce Ministre d’Estat,
Voyez comme on en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 382. Anonyme. LA LETTRE DE CARON A MAZARIN. (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1912 ; cote locale : B_13_29. le 2012-12-07 15:24:01.


Enfin pour euiter ce mal
Il ne faut plus de Cardinal,
Mais de bons politiques en France
Qui sçauent regler les finances
Afin que sous nostre bon Roy
Chacun exerce son employ
Qu’on l’obeisse & le reuere,
Chose qui est tres-necessaire,
De l’aimer & de le cherir
Afin qu’il puisse se resiouyr
De voir tout son peuple fidelle
N’auoir autre chose en ceruelle
Sinon de dire auec moy,
Viue le Roy, Viue le Roy.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 383. Anonyme. LA LETTRE DE CARON A MAZARIN. (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1912 ; cote locale : B_13_29. le 2012-12-07 15:24:01.


Enfin pour euiter ce mal
Il ne faut plus de Cardinal,
Mais de bons politiques en France
Qui sçauent regler les finances
Afin que sous nostre bon Roy
Chacun exerce son employ
Qu’on l’obeisse & le reuere,
Chose qui est tres-necessaire,
De l’aimer & de le cherir
Afin qu’il puisse se resiouyr
De voir tout son peuple fidelle
N’auoir autre chose en ceruelle
Sinon de dire auec moy,
Viue le Roy, Viue le Roy.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 384. Anonyme. LA LISTE GENERALE, DE TOVS LES MAZARINS, Qui... (1652) chez Malaize (François) à Paris , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2317 ; cote locale : C_12_26. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-09 11:40:11. ruë saint Antoine. Chancefort, proche le Palais
Royal. Arnoul, autre au mesme
cartier. Item, Longlas, demeurant
proche le Palais Royal. Mounerot & Brosamain,
ruë de Richelieu, & ledit
Brosamain ruë des fossez
mont martre. Buret, proche la porte Richelieu. Marin dit Rigny, pres les
Augustins des chaussez. Rambouillet & Aceré rue
des fossez mont-martre. Tallemant pere & fils, demeurãs
à present rue

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 385. Anonyme. LA MARCHE DE L’ARMÉE DE MONSEIGNEVR LE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Voir aussi C_12_33. Référence RIM : M0_2408 ; cote locale : B_7_19. le 2012-12-10 06:10:50.

la Cour ? Quelle
apparence y a il qu’il aye leué des troupes,
qu’il se vente de rentrer en France à la teste
d’vne Armée, que les Gouuerneurs des Places
frontieres soient d’intelligence auec
luy, pour faciliter son retour, ou qu’ils arment
pour se joindre à ce nouueaux General,
sans que tout cela se fasse sous l’adueu &
par l’ordre du Conseil. Cependant Monsieur le Prince s’estoit
esloigné de la Cour, pour les justes defiances
qu’il auoit des mauuaises volontez de ce
mesme Conseil conjuré à sa

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 386. Anonyme. LA MARCHE DE L’ARMÉE DE MONSEIGNEVR LE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Voir aussi C_12_33. Référence RIM : M0_2408 ; cote locale : B_7_19. le 2012-12-10 06:10:50.

le retour du Mazarin, qu’ils entretenoient
des intelligences secretes auec luy,
& que l’esprit de cét estranger, bien qu’il
fut esloigné de la France regnoit au milieu
de la Cour. Sur cela on crie contre ce Prince,
on dit que ce sont des soupçons mal
fondez, & on fait passer pour vn crime le
soing qu’il prend de s’en deffendre. Et comme
il est mal-aysé de iustifier publiquement
des soupçons, quoy que legitimes, parce
qu’ils sont souuent fondez sur des causes secretes ;
& que d’ailleurs on opposoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 387. Anonyme. LA MARCHE DE L’ARMÉE DE MONSEIGNEVR... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_7_19. Référence RIM : M0_2408 ; cote locale : C_12_33. le 2012-12-10 06:13:17.

differentes conduites, il faut faire vne derniere
consideration sur la conduite de Dieu
Et conclure que cette Prouidence qui sçait
tirer la lumiere des tenebres & produire les
contraires par leurs contraires mesmes, fait
seruir les ennemis de Monsieur le Prince à
sa gloire & à son bien : Tellement que les
mesmes causes qui ont contribüé à faire, ou
à verifier la Declaration contre son honneur,
cooperent aujourd’huy à iustifier son
Innocence.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 388. Anonyme. LA MERCVRIADE, OV L’ADIOVRNEMENT PERSONNEL... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2456 ; cote locale : C_4_55. le 2012-12-10 10:03:40.

il te mit dedans la main
Le moyen de manger du pain.
Que si tu ne veux pas mieux faire,
Tu dois songer à ton affaire,
Car au plus profond des enfers
Il te fait apprester des fers,
Qui te feront bien peur aux fesses,
Ameine auec toy tes Nieces,
Affin que tous ensemblement
Vous ayez vn mesme tourment.
Allons vistement que l’on vuide,
Moy mesme ie seray ton guide,
Car à te voir ie sçay fort bien
Que tu ne vaudras iamais rien.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 389. Anonyme. LA MILITANTE REPVBLIQVE DE VENISE... (1649) chez Haye (Rolin de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. "En vers burlesque", p. 3.. Référence RIM : M0_2468 ; cote locale : C_4_57. le 2012-12-16 06:12:20.

en chagrain,
C’est là qu’il enuoye de Grece
De la munition sans cesse,
C’est là qu’il fait prouision
Auecque grande passion,
Des biscuits afin que hors de terre
Soit pour la bouche ou pour la guerre :
Ses soldats ne manquent de rien
Il ne cherche que le moyen
De mettre nostre Republique
Sous son Empire tyrannique ;
Ses vaisseaux qui sont sur la Mer
Les Nauires qu’il fait armer,
Nous detiennent dans des allarmes
Nous apprehendons que ses armes ;
Iettant nostre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 390. Anonyme. LA MILITANTE REPVBLIQVE DE VENISE... (1649) chez Haye (Rolin de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. "En vers burlesque", p. 3.. Référence RIM : M0_2468 ; cote locale : C_4_57. le 2012-12-16 06:12:20.


Que ceux qu’il nourrit dans son ame
D’vser du fer & de la flamme,
A dessein de nous ruiner ;
Et pour nous faire prosterner,
A ses pieds pour luy rendre hommage
Et luy donner pour heritage,
La liberté de nos Estats,
Nous aymons mieux que le trespas,
Finisse nos tristes iournées ;
Parauant que les destinées,
Nous voyent viure sous la loy
Du Turc qui vit sans point de foy,
Toutes les puissances du monde ;
Où la Loy des Chrestiens abonde,
Nous doiuent sans plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 391. Anonyme. LA MILITANTE REPVBLIQVE DE VENISE... (1649) chez Haye (Rolin de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. "En vers burlesque", p. 3.. Référence RIM : M0_2468 ; cote locale : C_4_57. le 2012-12-16 06:12:20.


Que vous luy monstriez vostre œil doux,
Et que par vos puissantes Armes
Vous la deliuriez des allarmes :
Autrefois vostre Henry le Grand ;
Pour nous tesmoigner son cœur franc,
Nous fit present de son espée ;
Venez donc la rendre occupée,
Par la mains de vos bons soldats,
Lors nous ne redouterons pas,
Le Turc ny toute son engeance ;
Nous crierons, viue la France,
Viue cét Empire de Lys,
Qui rend nos maux enseuelis.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 392. Anonyme. LA NOCTVRNE CHASSE DV LIEVTENENT CIVIL. (1649 [?]) chez Société Typographique du pays grec et latin à Paris , 8 pages. Langue : français. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_2529 ; cote locale : C_2_31. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-16 15:04:27.


Sortir au iour sans nom ny marque
De la Presse de Variquet
De Preuetay, Sara, & Cotinet,
Qui ne se vendent & ne s’achette
Qu’entre chien, & loup en cachette,
Des satyriques ouurages en vers
Iouxte sur exemplaires d’Anuers,
Mais puisque l’Imprimeur me persse
De fournir le mien à sa presse,
Ie fais iudicieusement
Sa fin de son commencement,
Amy Locteur, & te proteste
Que tu verras bien tost le reste.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 393. Anonyme. LA NOCTVRNE CHASSE DV LIEVTENENT CIVIL. (1649 [?]) chez Société Typographique du pays grec et latin à Paris , 8 pages. Langue : français. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_2529 ; cote locale : C_2_31. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-16 15:04:27.


Sortir au iour sans nom ny marque
De la Presse de Variquet
De Preuetay, Sara, & Cotinet,
Qui ne se vendent & ne s’achette
Qu’entre chien, & loup en cachette,
Des satyriques ouurages en vers
Iouxte sur exemplaires d’Anuers,
Mais puisque l’Imprimeur me persse
De fournir le mien à sa presse,
Ie fais iudicieusement
Sa fin de son commencement,
Amy Locteur, & te proteste
Que tu verras bien tost le reste.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 394. Anonyme. LA NOVVELLE GAZETTE DV TEMPS. EN VERS... (1652) chez [s. n.] à Paris , 6 pages. Langue : français. Contrefaçon de B_18_22.. Référence RIM : M0_2549 ; cote locale : B_18_31. Texte édité par Site Admin le 2012-12-17 07:28:57. ssu
En attraits, dit on, sans esgalle,
De la belle du Pont, Riualle,
Apres maint trauail & soucy
Est enfin arriuée icy :
Mais on doute encor si ses larmes,
Sa douceur, sa vertu, ses charmes,
Et sa rare, & sainte amitié,
Inspireront quelque pitié
Au cœur nouueau venu d’Espagne,
Dont elle se dit la compagne.    
Vn homme arriué de de nouueau,
M’a dit que Monsieur de Nouueau

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 395. Anonyme. LA NOVVELLE GAZETTE DV TEMPS. EN VERS... (1652) chez [s. n.] à Paris , 6 pages. Langue : français. Voir aussi B_18_31. Référence RIM : M0_2549 ; cote locale : B_18_22. le 2012-12-17 07:30:50.

bons François assemblés
En despit de leurs pauures bleds,
Que ces gens qui ne sont pas sages
Ont ruinés sur leurs passages,
Pretendoient bien à leur retour
Leur ioüer quelque mauuais tour,
Mais vne suspension d’armes,
D’hostilitez, & de vacarmes,
Qui doit autant de temps durer
Qu’il en faut pour leur retirer,
Les met à l’abry de l’orage,
Et cette nation sauuage
Qui nous a fait tant de tourment,
Va s’en raisler impunement ;
Politique certes, nouuelle,
Qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 396. Anonyme. LA NOVVELLE LIGVE FAITE A LA COVR CONTRE LE... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_12_25. Référence RIM : M0_2550 ; cote locale : B_12_12. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-17 07:39:03.

chacun se trouua bien surpris: mais comme le Cardinal Mazarin, n’a jamais manqué de fourberie,
il n’en manqua pas aussi dans vne occasion si
pressante pour cacher au Roy, la verité de ce qui
s’estoit passé dans le Combat, neantmoins il ne<lb/> peust pas si bien faire auec tous ses desguisemens,
qu’il ne vint à la connoissance du Roy, que ses
trouppes auoyent eû du pis, à cause du grand bruit
que cette deffaicte fit dans la Cour: pour done
remedier à vn mal si pressant, il fut tenu Conseil,
pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 397. Anonyme. LA PAIX EN SON THROSNE DE GLOIRE, OV LA... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 9 pages. Langue : français. Avec permission. Page de titre en page 2. Voir aussi A_6_53. Référence RIM : M0_2649 ; cote locale : C_6_46. le 2012-12-17 12:58:13.

escriuoient aux Peuples, ne
portoient en teste que des Exordes ou des Prefaces de cette nature.
Et Iesus Christ leur préchoit qu’ils ne seroient iamais reconnus
pour estre à luy s’ils ne viuoient bien en Paix les vns auec
les autres. Voila les armes qu’il donne à ceux qui veulent combatre
sous ses Estendars, & qui veulent auoir l’honneur d’estre
du nombre de ses Athletes. Voila les marques par lesquelles il
veut que ses Eleus different de ceux que sa reprobation a déja
banny de ses graces. Si Iesus Christ nous commande de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 398. Anonyme. LA PAIX VERITABLE PRESENTEE A LA REINE. (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission (datée du 1er avril 1649 au colophon).. Référence RIM : M0_2653 ; cote locale : A_6_56. le 2012-12-17 13:02:23.

de V. M. que vous aurez assez
de tendresse pour le pauure peuple, afin de le
soulager en ses extrémes necessitez, & que par
effects V. M. recognoisse, que c’est du fond du
cœur qu’ils protestent par nos bouches, & nous
auec eux, qu’ils veulent viure & mourir les tres-humbles,
tres obeïssans, & tres fideles Sujets
de Vostre Majesté. Il est permis a Guillaume Sassier, d’Imprimer &
vendre ce present traitté de Paix, & defences à
tous autres, Fait ce 1. Auril 1649.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 399. Anonyme. LA PARFAITE D’ESCRIPTION DV COQVIN DV... (1649 [?]) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2689 ; cote locale : C_2_33. le 2012-12-17 15:01:11.

quand l’ordre pressant des affaires du Roy
Demande des deniers pour quelque prompt employ,
Aussi tost son esprit minutte ses pratiques
Pour tirer son profit des affaires publiques :
D’vne somme comptante à l’egal d’vn Soleil,
Il esbloüit les yeux à Messieurs du Conseil :
Il propose vn party : la saison l’authorise,
Il a pour son Forfait ses deniers de remise.
Vn du Croc, vn Maldent interuient au Traicté
Luy se rend caution de cét homme emprunté,
Et pense par le nom d’vn rocher

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 400. Anonyme. LA PARFAITE D’ESCRIPTION DV COQVIN DV... (1649 [?]) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2689 ; cote locale : C_2_33. le 2012-12-17 15:01:11.

force : chez ces gens le poids des qualitez
Ne se reconnoist point qu’au bransle des balances ;
Il faut parler comme eux langage de Finances,
C’est à dire sçauoir promettre mais fourber,
Beaucoup dire, oser tout, en vn mot dérober.
Accusons en le temps. Quand le mal est extresme
Pour ce qui s’en ensuit d’ordinaire est de mesme.
C’est force en fait d’Estat que bien souuent ces coups
En blessent quelques vns pour le salut de tous.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 Dernier