[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(3710 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "honneur" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 401. Anonyme. LA PANDORE, OV L’ASSEMBLAGE DE TOVS LES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2658 ; cote locale : B_13_21b. le 2012-12-17 14:02:43. gloire & honneur, puis qu’ils estoient
persecutez pour la deffense de la iustice.   Voicy vn exemple memorable qui fait voir,
qu’il n’y a point de Prince porte d’vne esperance
desesperée, qui ne fasse par fois quelque
acte d’honneur, de gloire & de iustice. C’est
Dieu qui rend la dignité & l’office du Magistrat
honnorable, & que beaucoup de fois il fait des
œuures vtiles pour la conseruation du Gouuernement
public. Parmy les Histoires vn fait de Cambises est
memorable,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 402. Anonyme. LA PARFAITE D’ESCRIPTION DV COQVIN DV... (1649 [?]) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2689 ; cote locale : C_2_33. le 2012-12-17 15:01:11.

interuient au Traicté
Luy se rend caution de cét homme emprunté,
Et pense par le nom d’vn rocher honorable
Eloigner le soupçon de cét art reprochable
Si noble en peu de temps est deuenu son cœur
Qu’il est iusqu’à ce poinct jaloux de son honneur.    
Parce qu’vn tel sçait bien qu’vne lasche coustume
Chez plusieurs met l’espée au dessous de la plume,
Apres le long narré de motifs les plus beaux,
Il fait verifier force Officiers nouueaux :
L’espargne à cét effet

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 403. Anonyme. LA PASSION EXTREME QVE TESMOIGNENT LES... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi B_3_6 et C_6_55. Référence RIM : M0_2734 ; cote locale : A_7_9. le 2012-12-18 13:56:36.

à Paris, & que vous ferez vne chose à la quelle
vous auez desia assez d’inclination. Venez
encore vne fois nous rendre heureux, & dissiper
par vostre presence les nuages de nos cœurs abbatus
de tristesse, l’vnique souhait des Parisiens
est d’auoir l’honneur de vous voir, & iamais
Prince ne fut plus desiré de son peuple, que vous
l’estes de vos seruiteurs. Que de ioyes, que d’allegresses;
que de transports, que de contentements
apportera la veuë de vostre Maiesté, elle
nous fera oublier tous nos maux passez,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 404. Anonyme. LA PASSION EXTREME QVE TESMOIGNENT LES... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_7_9 et C_6_55. Référence RIM : M0_2734 ; cote locale : B_3_6. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-18 13:54:56.

à Paris, & que vous ferez vne chose à laquelle
vous auez desia assez d’inclination. Venez
encore vne fois nous rendre heureux, & dissiper
par vostre presence les nuages de nos cœurs abbatus
de tristesse, l’vnique souhait des Parisiens
est d’auoir l’honneur de vous voir, & iamais
Prince ne fut plus desiré de son peuple, que vous
l’estes de vos seruiteurs. Que de ioyes, que d’allegresses;
que de transports, que de contentements
apportera la veuë de vostre Maiesté, elle
nous fera oublier tous nos maux passez,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 405. Anonyme. LA PASSION EXTREME QVE TESMOIGNENT LES... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_7_9 et B_3_6. Référence RIM : M0_2734 ; cote locale : C_6_55. le 2012-12-18 12:55:47.

à Paris, & que vous ferez vne chose à laquelle
vous auez desia assez d’inclination. Venez
encore vne fois nous rendre heureux, & dissiper
par vostre presence les nuages de nos cœurs abbatus
de tristesse, l’vnique souhait des Parisiens
est d’auoir l’honneur de vous voir, & iamais
Prince ne fut plus desiré de son peuple, que vous
l’estes de vos seruiteurs. Que de ioyes, que d’allegresses ;
que de transports, que de contentements
apportera la veuë de vostre Maiesté, elle
nous fera oublier tous nos maux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 406. Anonyme. LA PHYSIONOMIE DE LA FRANCE, OV SE VOID LE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi B_20_18. Référence RIM : M0_2756 ; cote locale : B_4_27. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-18 14:16:05.

succession, car cette incertitude mettoit la
frayeur dans les esprits, & entretenoit l’enuie de
partialité dans l’Estat.   Il voyoit si clair dans l’aduenir, qu’il y auoit
plus de quinze ans qu’il auoit dit que les plus
Grands tiendroient vn iour à honneur de se
trouuer au leuer d’vn homme qui s’estoit perdu
pour n’auoir eu amy qui lui dit à l’oreille ce que
Pericles disoit tous ler iours à soy mesme, prend
garde à toy Pericles, tu commande à des hommes
libres, pense que tuas affaire aux Atheniens.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 407. Anonyme. LA PHYSIONOMIE DE LA FRANCE, OV SE VOID LE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi B_4_27. Référence RIM : M0_2756 ; cote locale : B_20_18. le 2012-12-18 14:12:49.

succession, car cette incertitude mettoit la
frayeur dans les esprits, & entretenoit l’enuie de
partialité dans l’Estat.   Il voyoit si clair dans l’aduenir, qu’il y auoit
plus de quinze ans qu’il auoit dit que les plus
Grands tiendroient vn iour à honneur de se
trouuer au leuer d’vn homme qui s’estoit perdu
pour n’auoir eu amy qui lui dit à l’oreille ce que
Pericles disoit tous les iours à soy mesme, prend
garde à toy Pericles, tu commande à des hommes
libres, pense que tu as affaire aux Atheniens.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 408. Anonyme. LA PIECE CHARMANTE DE CABINET DESCOVVERTE. (1649) chez Mérault (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_6_56. le 2012-12-18 14:19:48.

Maches-lauriers, lesquels ne pourroient
pas mieux sauuer leurs ouurages du tombeau de
l’oubly, que des dents de l’Enuie, si ie n’eschauffois
leur veine par mon baume delicieux. Ie veux
que desormais ils ne trauaillent qu’à composer
des Poëmes à l’honneur du bon Noé, le premier
de toute la bande humaine qui a eu soin de cueillir
de mon fruict, sans lequel ie serois ainsi qu’vn
corps sans cœur, vne ame sans esprit, vn esprit
sans lumiere, vne riuiere sans eauë, & vn amant
sans argent. C’est ce doux fruict

=> Afficher la page


Occurrence 409. Anonyme. LA PIERRE DE TOVCHE, FAISANT VOIR QVE le... (1652) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Voir aussi C_12_42. Référence RIM : M0_2766 ; cote locale : B_12_46. le 2012-12-22 16:11:51.

prises par nos François aux Espagnols. C’est dans ce Conseil, qu’on a exposé à la
proye des soldats les meilleurs Prouinces de
France, commis des impietez & sacrileges en
vne infinité de Monasteres & maisons sacrées à
Dieu, prostitué l’honneur & la pudicité des
Vierges & des femmes à la lubricité des gens de
guerre, & exercé des cruautez inoüyes sur tant
de pauures personnes des Villes & de la Campagne. C’est dans ce Conseil, qu’on a fomenté le
desir tyrannique de Mazarin, de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 410. Anonyme. LA PIERRE DE TOVCHE, FAISANT VOIR QVE le... (1652) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Voir aussi C_12_42. Référence RIM : M0_2766 ; cote locale : B_12_46. le 2012-12-22 16:11:51.

ruine totale, vn faquin, vn valet
de son premier mestier, est venu au secours d’vn
Roy de France, il a fait vne armée à ses despens.   Voila vn beau Conseil d’Estat, pour donner
la Loy au Parlement ; Voila des testes bien faites.
Ils maintiennent bien l’honneur de leur Maistre,
de luy faire tenir ce langage : ils conseruent
bien la reputation de nos Armes, l’honneur &
la gloire de la Nation, de la faire dépendre du
dernier de tous les hommes. Que dira toute la France, de prostituer ainsi
sa gloire !

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 411. Anonyme. LA PIERRE DE TOVCHE, FAISANT VOIR QVE le... (1652) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Voir aussi C_12_42. Référence RIM : M0_2766 ; cote locale : B_12_46. le 2012-12-22 16:11:51.

fait vne armée à ses despens.   Voila vn beau Conseil d’Estat, pour donner
la Loy au Parlement ; Voila des testes bien faites.
Ils maintiennent bien l’honneur de leur Maistre,
de luy faire tenir ce langage : ils conseruent
bien la reputation de nos Armes, l’honneur &
la gloire de la Nation, de la faire dépendre du
dernier de tous les hommes. Que dira toute la France, de prostituer ainsi
sa gloire ! Que diront nos alliez de cette lascheté & de
cette foiblesse ! Quel aduantage n’en prendront point

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 412. Anonyme. LA PIERRE DE TOVCHE, FAISANT VOIR QVE le... (1652) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Voir aussi C_12_42. Référence RIM : M0_2766 ; cote locale : B_12_46. le 2012-12-22 16:11:51.

de
toutes les Loix, faire violence au droict public,
& on ne voudra pas qu’on prononce contre luy,
comme on fait tous les iours contre vn particulier,
qui n’est accusé que de crimes ordinaires :
on veut que l’authorité du Roy, du Parlement,
l’honneur & la gloire de la Nation Françoise,
soient maniez par vn Conseil d’Enhaut, & par
l’insolence d’vn Estranger, & qu’on n’employe
pas les remedes les plus frequens, pour vanger cét affront & cette injure : Bref, on veut que
le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 413. Anonyme. LA PIERRE DE TOVCHE, FAISANT VOIR QVE le... (1652) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_46. Référence RIM : M0_2766 ; cote locale : C_12_42. le 2012-12-22 16:13:36.

prises par nos François aux Espagnols. C’est dans ce Conseil, qu’on a exposé à la
proye des soldats les meilleures Prouinces de
France, commis des impietez & sacrileges en
vne infinité de Monasteres & maisons sacrées à
Dieu, prostitué l’honneur & la pudicité des
Vierges & des femmes à la lubricité des gens de
guerre, & exercé des cruautez inoüyes sur tant
de pauures personnes des Villes & de la Campagne. C’est dans ce Conseil, qu’on a fomenté le
desir tyrannique de Mazarin, de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 414. Anonyme. LA PIERRE DE TOVCHE, FAISANT VOIR QVE le... (1652) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_46. Référence RIM : M0_2766 ; cote locale : C_12_42. le 2012-12-22 16:13:36.

ruine totale, vn faquin, vn valet
de son premier mestier, est venu au secours d’vn
Roy de France, il a fait vne armée à ses despens.   Voila vn beau Conseil d’Estat, pour donner
la Loy au Parlement ; Voila des testes bien faites.
Ils maintiennent bien l’honneur de leur Maistre,
de luy faire tenir ce langage : ils conseruent
bien la reputation de nos Armes, l’honneur &
la gloire de la Nation, de la faire dépendre du
dernier de tous les hommes. Que dira toute la France, de prostituer ainsi
sa gloire !

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 415. Anonyme. LA PIERRE DE TOVCHE, FAISANT VOIR QVE le... (1652) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_46. Référence RIM : M0_2766 ; cote locale : C_12_42. le 2012-12-22 16:13:36.

fait vne armée à ses despens.   Voila vn beau Conseil d’Estat, pour donner
la Loy au Parlement ; Voila des testes bien faites.
Ils maintiennent bien l’honneur de leur Maistre,
de luy faire tenir ce langage : ils conseruent
bien la reputation de nos Armes, l’honneur &
la gloire de la Nation, de la faire dépendre du
dernier de tous les hommes. Que dira toute la France, de prostituer ainsi
sa gloire ! Que diront nos alliez de cette lascheté & de
cette foiblesse ! Quel aduantage n’en prendront point

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 416. Anonyme. LA PIERRE DE TOVCHE, FAISANT VOIR QVE le... (1652) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_46. Référence RIM : M0_2766 ; cote locale : C_12_42. le 2012-12-22 16:13:36.

de
toutes les Loix, faire violence au droict public,
& on ne voudra pas qu’on prononce contre luy,
comme on fait tous les iours contre vn particulier,
qui n’est accusé que de crimes ordinaires :
on veut que l’authorité du Roy, du Parlement,
l’honneur & la gloire de la Nation Françoise,
soient maniez par vn Conseil d’Enhaut, & par
l’insolence d’vn Estranger, & qu’on n’employe
pas les remedes les plus frequens, pour vanger cét affront & cette injure : Bref, on veut que
le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 417. Anonyme. LA POLITIQVE SICILIENNE, OV LES PERNICIEVX... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français. Signé: Le Génie des Provinces de France.. Référence RIM : M0_2817 ; cote locale : A_9_26. le 2012-12-23 01:29:53.

de la
main des hommes, pour disposer de ses graces selon ses volontez
& en faueur de qui bon luy semble: & bien souuent
mesme preuoyant l’ingratitude des hommes par l’entiere
cognoissance qu’il a de toutes choses, il nous place dans vn
suprême degré d’honneur, afin que venans à mescognoistre
l’estat de nostre condition par l’aueuglement des charges
qu’il nous a mis en main, ou bien plustost oubliant ce que
nous auons esté auparauant qu’elles nous ayent esté données,
il nous fasse cheoir à la face de tous les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 418. Anonyme. LA POLITIQVE SICILIENNE, OV LES PERNICIEVX... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français. Signé: Le Génie des Provinces de France.. Référence RIM : M0_2817 ; cote locale : A_9_26. le 2012-12-23 01:29:53.

la posterité gardera vne perpetuelle memoire
de l’aneantissement de ce pernicieux Ministre.   C’est donc cét infame heritier de la faction de Gomorrhe, qui
ne se contente pas d’exercer toutes sortes de cruautez sur
ceux, sur qui la charge qu’il a indignement l’honneur d’exercer
chez le Roy luy donne quelque sorte de pouuoir;
veut encore par vne extrauagance qui n’a point d’exemple,
s’emporter sous le nom de sa Majesté, pour se venger de
quelque simple parole, jusques à ceux à qui il doit toute
sorte d’honneur &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 419. Anonyme. LA POLITIQVE SICILIENNE, OV LES PERNICIEVX... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français. Signé: Le Génie des Provinces de France.. Référence RIM : M0_2817 ; cote locale : A_9_26. le 2012-12-23 01:29:53.

l’honneur d’exercer
chez le Roy luy donne quelque sorte de pouuoir;
veut encore par vne extrauagance qui n’a point d’exemple,
s’emporter sous le nom de sa Majesté, pour se venger de
quelque simple parole, jusques à ceux à qui il doit toute
sorte d’honneur & de soumission. Augure tres-euident de
l’ambition que cét insolent Ministre a de se rendre redoutable
dans tout le Royaume par vne entreprise si prodigieuse,
s’imaginant fermer les yeux de tout le monde en persecutant
vne personne, de qui seul il en tient le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 420. Anonyme. LA POLITIQVE SICILIENNE, OV LES PERNICIEVX... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français. Signé: Le Génie des Provinces de France.. Référence RIM : M0_2817 ; cote locale : A_9_26. le 2012-12-23 01:29:53.

Croit-il qu’on ne sçache pas que ce sont des attraits
pour nous faire cheoir dans le piege qu’il nous tend? s’imagine-t’il
qu’on ne cognoisse pas que c’est de cette façon
qu’il a trahi trois Princes, à l’vn desquels il doit sa vie, son
bien, & son honneur, s’il en a? Les Parisiens ayant voulu honteusement deposseder le
Cardinal Mazarin de l’authorité qui luy fait presentement
chercher le moyen de s’en venger, doiuent-ils s’attendre
d’estre traitez vn iour auec moins de rigueur, qu’il n’a traité

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 421. Anonyme. LA POLITIQVE SICILIENNE, OV LES PERNICIEVX... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français. Signé: Le Génie des Provinces de France.. Référence RIM : M0_2817 ; cote locale : A_9_26. le 2012-12-23 01:29:53.

horreur aux demons d’enfer; enfin qu’il
doiue couurir sous le nom du Roy toutes les trahisons dont
il se sert pour nous tromper? Sont-ce de bons fondements pour son establissement?
sont-ce des fondements justes? & sont-ce des fondements
que ceux qui ont l’honneur & la gloire de Dieu en recommandation
doiuent approuuer? Non, il n’y a Loy diuine ny
humaine, ny maxime d’Estat, que celles que ce malheureux Espagnol
pratique pour rendre son Roy vainqueur du nostre; qui
permette que l’on exerce tant de cruautez pour nous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 422. Anonyme. LA POLITIQVE SICILIENNE, OV LES PERNICIEVX... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français. Signé: Le Génie des Provinces de France.. Référence RIM : M0_2817 ; cote locale : A_9_26. le 2012-12-23 01:29:53.

grande? Monsieur de Beaufort doit-il souffrir qu’vn faquin
ce jouë d’vn descendu du Sang Royal? & qu’enfin vn simple
Gentil-homme se rende Agent du Cardinal Mazarin
pour le perdre. Ie sçay bien que Monsieur de Beaufort est
trop genereux pour refuser vn défi d’honneur, mais sçachant
le complot qu’on a fait pour le destruire, il ne doit
iamais pardonner l’attentat qu’on veut faire sur sa personne:
Car ce n’est que par les ordres de ce Ministre, qui apres
nous auoir ruinez veut encore nous rauir celuy qui nous
peut

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 423. Anonyme. LA POLITIQVE SICILIENNE, OV LES PERNICIEVX... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français. Signé: Le Génie des Provinces de France.. Référence RIM : M0_2817 ; cote locale : A_9_26. le 2012-12-23 01:29:53.

de vous voir d’humeur à receuoir;
Paris n’a rien que pour vous; il vous auroit desia offert tout
ce qu’il a de plus precieux, s’il eut creu que ses offres vous
eussent esté agreables. Il n’y a si chetif ny si riche, qui ne
mette tout son bon-heur dans l’honneur que vous luy feriez,
de vous seruir de tout ce qu’il possede de meilleur
dans le monde. Mesprisez ce faquin, qui n’est que l’objet
de l’aduersion la plus detestable de toute la France; Et
faites nous l’honneur de continuer tousiours vos bonnes
volontez à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 424. Anonyme. LA POLITIQVE SICILIENNE, OV LES PERNICIEVX... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français. Signé: Le Génie des Provinces de France.. Référence RIM : M0_2817 ; cote locale : A_9_26. le 2012-12-23 01:29:53.

offres vous
eussent esté agreables. Il n’y a si chetif ny si riche, qui ne
mette tout son bon-heur dans l’honneur que vous luy feriez,
de vous seruir de tout ce qu’il possede de meilleur
dans le monde. Mesprisez ce faquin, qui n’est que l’objet
de l’aduersion la plus detestable de toute la France; Et
faites nous l’honneur de continuer tousiours vos bonnes
volontez à ceux dont la vie & le bien vous sont entierement
acquis.   Le Genie des Prouinces de France.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 425. Anonyme. LA PRISE DE LA VILLE ET CHASTEAV DE LANGON,... (1652) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 8 pages. Langue : français. "Sur un imprimé à Bordeaux". Voir aussi B_7_30. Référence RIM : M0_2872 ; cote locale : C_12_47. le 2012-12-23 16:10:01.

ceux
qui l’auoient allumée. Mais elle fit l’effect qu’ils pretendoient ;
En bruslant ce Saint lieu elle obligea les coupables
de se rendre, apres auoir souffert toutes sortes d’extremitez.
On donna la vie à ces hommes à demy bruslez, &
on conserua l’honneur aux femmes qui s’estoient retirées
dans cét azile.   Comme desia il se faisoit tard, on differa au lendemain
l’attaque du Chasteau. Le reste du iour & la nuict suiuante
fut employée à disposer toutes les choses necessaires
pour ce dessein. Le sieur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 426. Anonyme. LA PRISE DE LA VILLE ET CHASTEAV DE LANGON,... (1652) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 8 pages. Langue : français. "Sur un imprimé à Bordeaux". Voir aussi B_7_30. Référence RIM : M0_2872 ; cote locale : C_12_47. le 2012-12-23 16:10:01.

Lasserre
Baltazar, à condition qu’il rendroit le Chasteau de
Budos, dont-il estoit le maistre. Ils conseruerent encor à
deux Iurats les restes d’vne miserable vie, que les coups
qu’ils auoient receus leurs auoient à demy ostée. On sauua
auec beaucoup de soin l’honneur des femmes qui s’estoieut retirées
dans la place. Le Marquis de Luysignan ayant donné ordre
au Sr. Barbier de les conduire toutes en quelque lieu d’asseurance.
Il entra dans le Chasteau auec deux Peres Capucins à qui la charité
fit faire dans cette occasion tout

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 427. Anonyme. LA PRISE DE LA VILLE ET CHASTEAV DE LANGON,... (1652) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 8 pages. Langue : français. "Sur un imprimé à Bordeaux". Voir aussi C_12_47. Référence RIM : M0_2872 ; cote locale : B_7_30. le 2012-12-23 16:11:49.

ceux
qui l’auoient allumée. Mais elle fit l’effect qu’ils pretendoient;
En bruslant ce Saint lieu elle obligea les coupables
de se rendre, apres auoir souffert toutes sortes d’extremitez.
On donna la vie à ces hommes à demy bruslez, &
on conserua l’honneur aux femmes qui s’estoient retirées
dans cét azile.   Comme desia il se faisoit tard, on differa au lendemain
l’attaque du Chasteau. Le reste du iour & la nuict suiuante
fut employée à disposer toutes les choses necessaires
pour ce dessein. Le sieur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 428. Anonyme. LA PRISE DE LA VILLE ET CHASTEAV DE LANGON,... (1652) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 8 pages. Langue : français. "Sur un imprimé à Bordeaux". Voir aussi C_12_47. Référence RIM : M0_2872 ; cote locale : B_7_30. le 2012-12-23 16:11:49.

Lasserre
Baltazar, à condition qu’il rendroit le Chasteau de
Budos, dont il estoit le maistre. Ils conseruerent encor à
deux Iurats les restes d’vne miserable vie, que les coups
qu’ils auoient receus leurs auoient à demy ostée. On sauua
auec beaucoup de soin l’honneur des femmes qui s’estoieut retirées
dans la place. Le Marquis de Luysignan ayant donné ordre
au Sr. Barbier de les conduire to tes en quelque lieu d’asseurance.
Il entra dans le Chasteau auec deux Peres Capucins à qui la charité
fit faire dans cette occasion tout

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 429. Anonyme. LA PRISE DV CHASTEAV DE NEVFBOVRG: Avec la... (1649 [?]) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye [?] , 4 pages. Langue : français. Sans page de titre. "À Saint-germain-en-Laye, le 16 mars", au colophon.. Référence RIM : M0_2877 ; cote locale : A_1_22. le 2012-12-23 16:17:36.

avoir perdu soixante des siens.

Et l’instalation du Parlement de Normandie en la
ville de Vernon. La prise du chasteau de Neufbourg: Avec la retraitte du Duc
de Longueville à Roüen, apres avoir perdu 60 des siens. LE mesme mot qui signifie l’honneur chez
les Grecs, a formé celui de la crainte entre
les Latins. Ils vouloyent dire par là que
l’vn s’augmente souvent par l’autre. Ainsi
a-t’il falu qu’au mesme temps que
les Députez des Parisiens rendoy?t leurs
submissions au Roy, & cimentoyent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 430. Anonyme. LA PROMENADE OV LES ENTRETIENS D’VN... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_4. Référence RIM : M0_2901 ; cote locale : C_6_69. le 2012-12-24 05:43:09.

premier voyage. Le G. Ie dois auoir mon expedition ce soir, & si ie l’ay, ie partiray aussi-tost :
mais i’espere de reuenir en bref. Le P. I’en suis bien aise, ie me souuiens bien de ce que ie vous ay promis : à
vostre premier voyage, si vous me faites l’honneur de venir prendre vn petit
disner chez-moi, nous tascherons de racheuer le reste : Et pour ce faire nous
continuërons nostre promenade & nostre entretien ; & mesmes si ie vous
dit quelques mots peut estre obscurs, à cause qu’ils ne sont pas de vostre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 431. Anonyme. LA PROMENADE OV LES ENTRETIENS D’VN... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_4. Référence RIM : M0_2901 ; cote locale : C_6_69. le 2012-12-24 05:43:09.

Et si vous auez remarqué d’étranges choses en
ce que ie vous ay desia dit, i’en ay encores bien d’autres à vous faire sçauoir
sur le mauuais vsage & diuertissement des deniers du Roy : Cependant ie
prie Dieu qu’il vous conserue en sa garde, & que i’aye l’honneur de vous
reuoir bien-tost en bonne santé. Le G. Ie vous ay trop d’obligation, vos bons entretiens & vos bons souhaits
me rendent impuissans à les pouuoir recognoistre, si dans nostre Prouince
ie puis quelque chose pour vôtre seruice, ie le ferai de tout mon

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 432. Anonyme. LA PROMENADE OV LES ENTRETIENS D’VN... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_6_69. Référence RIM : M0_2901 ; cote locale : A_7_4. le 2012-12-24 05:45:38.

vostre premier voyage. Le G. Ie dois auoir mon expedition ce soir, & si ie l’ay, ie partiray aussitost:
mais i’espere de reuenir en bref. Le P. I’en suis bien aise, ie me souuiens bien de ce que ie vous ay promis: à
vostre premier voyage, si vous me faites l’honneur de venir prendre vn petit
disner chez-moi, nous tascherons de racheuer le reste: Et pour ce faire nous
continuërons nostre promenade & nostre entretien; & mesmes si ie vous
dit quelques mots peut estre obscurs, à cause qu’ils ne sont pas de vostre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 433. Anonyme. LA PROMENADE OV LES ENTRETIENS D’VN... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_6_69. Référence RIM : M0_2901 ; cote locale : A_7_4. le 2012-12-24 05:45:38.

Et si vous auez remarqué d’étranges choses en
ce que ie vous ay desia dit, i’en ay encores bien d’autres à vous faire sçauoir
sur le mauuais vsage & diuertissement des deniers du Roy: Cependant ie
prie Dieu qu’il vous conserue en sa garde, & que i’aye l’honneur de vous
reuoir bien-tost en bonne santé. Le G. Ie vous ay trop d’obligation, vos bons entretiens & vos bons souhaits
me rendent impuissans à les pouuoir recognoistre, si dans nostre Prouince
ie puis quelque chose pour vôtre seruice, ie le ferai de tout mon

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 434. Anonyme. LA PROSPERITÉ MAL-HEVREVSE OV LE PARFAIT... (1651) chez [s. n.] à Paris , 43 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2925 ; cote locale : C_11_16. le 2012-12-24 05:50:58.

par vne autre, aprez auoir
fait premierement sortir les Espagnols & les
Allemans hors de Mantouë ; laissant aussi les
François en possession de Cazal, contre la foy
qu’il auoit promise de les en faire sortir comme
les autres, & par ce moyen là il mit l’honneur
& la conscience du Pape Vrbain en compromis,
& trompa frauduleusement le Saint
Pere, l’Empereur : & le Roy d’Espagne. D’où
s’en sont ensuiuis les furieuses guerres, & les
sanglantes Batailles de l’Estat de Milan, de
Flandres,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 435. Anonyme. LA PROSPERITÉ MAL-HEVREVSE OV LE PARFAIT... (1651) chez [s. n.] à Paris , 43 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2925 ; cote locale : C_11_16. le 2012-12-24 05:50:58.

toute la terre habitable lui sembloit trop petite
pour la satisfaire. Et celle du Cardinal
Mazarin ne se pouuoit pas conter de trancher
du Souuerain, & de disposer des affaires de toute
l’Europe. Il falloit attanter à la personne des
Princes du sang, & à l’honneur de ceux qui
l’auoient maintenu dans ses dignitez, contre
toutes les conspirations que le Ciel & la terre
auoient faites pour le perdre. Si Monsieur le
prince n’est soubçonne du crime de leze Majesté
que pour auoir pretendu à des dignitez
qui estoient

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 436. Anonyme. LA PROSPERITÉ MAL-HEVREVSE OV LE PARFAIT... (1651) chez [s. n.] à Paris , 43 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2925 ; cote locale : C_11_16. le 2012-12-24 05:50:58.

s’en aller inuestir la ville de Bordeaux,
& pour son interrest particulier, pour
perdre des subiets qui n’auoient iamais failly
qu’en s’opposant à ses tyrannies. Voyez de grace
iusques où va la rage de cét homme, qui
pour sa propre querelle va exposer l’honneur
& la vie de leurs Maiestez, deuant vne place
qui est plus fort dix fois en monde que l’armée
qu’il y conduit, & qui est mesme appuyée de
toutes les autres Prouinces de France. Et cependant
qu’il ne fait que menacer & que bruire,
l’armée

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 437. Anonyme. LA PVCELLE DE PARIS TRIOMPHANT DES INIVSTES... (1649) chez Jacquart (Nicolas) à Paris , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2927 ; cote locale : C_6_74. le 2012-12-24 07:38:20.

a tousiours chery plus
que tous les Royaumes du monde, parce qu’elle y a estably
sa principale demeure, a imploré à ce coup toute sa
puissance pour son secours, elle n’a pû rien refuser à cette
chere Prouince, contre l’infame rauisseur de ses biens, de
son honneur & de sa vie ; & comme la voye de la douceur
luy est plus naturelle pour vaincre que celle de la cruauté.
Cette fille s’est presentée d’abord auec tout ce qu’elle a de
charmes deuant ce Tyran des peuples qui le connoissent
assez sous le nom odieux de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 438. Anonyme. LA RELATION DE TOVT CE QVI s’est passé au... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3147 ; cote locale : B_9_11. le 2012-12-25 02:44:58.

luy nuire que luy, bien qu’ils
se seruent également des conseils qu’il donne encor à la
Cour, & des artifices qu’il forme chaque iour pour
ruiner les affaires de ce Prince. C’est â quoy la valeur de Monsieur le Compte d’Harcour
a esté employée sous l’honneur de General des armées
du Roy, qui est vne dignité assez conuenable à son
merite. Le Roy s’estant auancé iusqu’à Poitiers, & ayant fait
marcher ce General auec toutes ses troupes, qu’il renforça
mesme de ses gardes, donna assez dequoy penser à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 439. Anonyme. LA RELATION EXTRAORDINAIRE, CONTENANT LE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3167 ; cote locale : B_13_23. le 2012-12-25 02:50:51.

Puis qu’il ne m’est plus possible
de parer à ce coup fatal de mon dernier desastre,
& que mes mauuais destins ont trouué l’écuëil invincible,
où ie vois enfin eschouer ma fortune
auec toutes ses prosperités? La necessité que l’honneur me prescrit de faire voir vn cœur inébranlable,
dans la plus imortelle de mes disgraces,
m’oblige à chercher vnazile, où ie puisse me mettre
à l’abri de tant de trauerses sous sa protection,
afin de pouuoir me resoudre à ce funeste changement
par la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 440. Anonyme. LA RELATION EXTRAORDINAIRE, CONTENANT LE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3167 ; cote locale : B_13_23. le 2012-12-25 02:50:51.

autant engages à
son parti, qu’elle s’est engagée à soustenir le vostre:
s’imaginer que le pretexte de ma protection
puisse fonder celui de sa des-vnion d’auec vous,
puis qu’elle ne sçait que trop que ie ne l’ay choquée
que par la neçessité que l’honneur m’imposoit
en France, de faire valoir ma charge de premier
Ministre d’Estat: & qu’outre cela ie pence
l’auoir de beaucoup obligée, en luy donnant sujet
de pousser ses conquestes pendant que ie fomentois
les dissentions de la France; comme elle

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 441. Anonyme. LA RENCONTRE DES ESPRITS DV DVC DE... (1649) chez Sara (Henri) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_58. Référence RIM : M0_3347 ; cote locale : A_8_51. le 2012-12-25 15:17:03.

dont elle a terny ma reputation,
n’a peû estre effacée que par mon sang. Aussi depuis ce temps ie conceus
vne si grande auersion contre le gouuernement de ce Traistre,
que j’attendois auec impatience l’occasion de reparer par quelque
seruice notable le tort que mon honneur auoit souffert dans ce malheureux
employ. En fin le Ciel touché des plaintes de tant de miserables,
& lassé des crimes de ces Monstres inhumains, inspire dans
les peuples vn genereux dessein de destruire la Tyrannie. Le François
accablé sous le faix

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 442. Anonyme. LA RENCONTRE DES ESPRITS DV DVC DE... (1649) chez Sara (Henri) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_51. Référence RIM : M0_3347 ; cote locale : C_9_58. Texte édité par Site Admin le 2012-12-25 15:19:02.

dont elle a terny ma reputation,
n’a peû estre effacée que par mon sang. Aussi depuis ce temps ie conceus
vne si grande auersion contre le gouuernement de ce Traistre,
que j’attendois auec impatience l’occasion de reparer par quelque
seruice notable le tort que mon honneur auoit souffert dans ce malheureux
employ. En fin le Ciel touché des plaintes de tant de miserables,
& lassé des crimes de ces Monstres inhumains, inspire dans
les peuples vn genereux dessein de destruire la Tyrannie. Le François
accablé sous le faix

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 443. Anonyme. LA RENCONTRE D’VN GASCON ET D’VN... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3346 ; cote locale : C_9_61. le 2012-12-25 15:07:27.

ces
duels m’ont raby plus de cinq à six ans de liberté, & plus
de vingt-mille libres de rebenu, pour outenir mes graces
& contenter mes parties cibiles. Le Poit. Le Roy vous a t’il bien voulu donner tant de
graces ? Le Gas. Iou ay l’honneur d’estre son parent, & puis
toutes mes querelles ont esté ioustes de mon costé, ie
bous beus dire le reste. Le Poit. Ie lis les Amadis de Gaule, quand ie vous entends
parler de tant de duels, de valeur, & de courage :
mais puis que vous le voulez bien,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 444. Anonyme. LA RENCONTRE INOPINÉE DE MARS ET DE VENVS... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_9_59 (partie 1) et C_9_60 (partie 2). Référence RIM : M0_3348 ; cote locale : A_8_46. le 2012-12-25 15:30:53.

Mais approchons, & voyons
de plus prés qui ce peut estre. Cypris. Madame, apprehendez la rencontre de quelque Caualier
qui sans considerer ny vostre sexe, ny vostre naissance,
seroit peut estre assez temeraire pour faire quelque violence
à vostre honneur, & vous rauir ce que vous conseruez auec tant de soin. Madame croyez-moy retirons nous plustost;
les dieux approuuans nostre fuitte fauoriseront nos desseins,
si la Lune ne nous cache sous le voile de ses ombres, Iupiter
nous deffendra de ses foudres, ou

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 445. Anonyme. LA RENCONTRE INOPINÉE DE MARS ET DE VENVS... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_9_59 (partie 1) et C_9_60 (partie 2). Référence RIM : M0_3348 ; cote locale : A_8_46. le 2012-12-25 15:30:53.

ie te puisse descouurir les sentimens
de mon cœur, les desplaisirs de mon ame, les regrets, les
transports, les inquietudes de mon esprit abbatu, & affligé
de mille tourmens. Venus. Grand Prince! Comment n’apprehendez-vous pas dauantage
la perte de mon honneur? ne sçauez vous pas que
la conuersation d’vne femme auec vn homme est tousiours
suspecte? bien qu’elle soit innocente, qu’elle est tousiours
dangereuse encor qu’elle soit sans mauuais dessein, que les
impertinens la condamnent comme criminelle, & que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 446. Anonyme. LA RENCONTRE INOPINÉE DE MARS ET DE VENVS... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_9_59 (partie 1) et C_9_60 (partie 2). Référence RIM : M0_3348 ; cote locale : A_8_46. le 2012-12-25 15:30:53.

tousiours victorieuses,
& les autres inuincibles quand elles estoient secouruës
de mes armes, & celles que i’abandonnois tenoient
leur ruine infaillible, leur desolation certaine, & leur malheur
sans remede, par tout on ne voyoit que des Autels erigez
à mon honneur, des Temples bastis à ma gloire, dans
lesquels on publioit continuellement mes loüanges, & où
l’on m’offroit sans cesse, des victimes, des holocaustes, des
sacrifices. Maintenant ie suis vn Dieu errand & vagabond,
sans demeure, sans retraitte, sans refuge,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 447. Anonyme. LA RENCONTRE INOPINÉE DE MARS ET DE VENVS... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_9_59 (partie 1) et C_9_60 (partie 2). Référence RIM : M0_3348 ; cote locale : A_8_46. le 2012-12-25 15:30:53.

la reputation de vostre nom donnoit de l’admiration
aux meilleurs esprits, & les plus puissans Genies comme
les plus grands Orateurs manquoient d’éloquence pour
exprimer vos perfections, & declarer vos excellences. Dans
Ephese on y voyoit vn Temple dedié à vostre honneur qui
estoit la merueille du monde, & vn miracle de l’art; qui estoit
d’vne longueur si excessiue qu’à peine pouuoit-on discerner
vn homme d’vn bout à l’autre, il estoit enrichy de peintures
si rares & si excellentes, que l’on croyoit Apelles en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 448. Anonyme. LA RENCONTRE INOPINÉE DE MARS ET DE VENVS... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_9_59 (partie 1) et C_9_60 (partie 2). Référence RIM : M0_3348 ; cote locale : A_8_46. le 2012-12-25 15:30:53.

ce qui me fasche dauantage, c’est que ie n’y
trouue aucun remede. Helas! i’ay veu autrefois que dans
Rome i’y estois si respecté, si estimé, si consideré que tous
les Empereurs qui regnoient pour lors, & qui dominoient
tout le monde tenoient à gloire & à honneur de se dire yssus de mon sang & de ma race; les autres qui auoient plus de
retenuë, où moins de vanité, qui n’osoient choquer ma
puissance, ny se faire mes parens, empruntoient mon nom,
& mes habits, & vouloient auoir l’ambition d’estre au

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 449. Anonyme. LA RENCONTRE INOPINÉE DE MARS ET DE VENVS... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_9_59 (partie 1) et C_9_60 (partie 2). Référence RIM : M0_3348 ; cote locale : A_8_46. le 2012-12-25 15:30:53.

importun
des tambours. Cypris. Diuinitez adorables, quels sont vos entretiens, & de quoy
parlez-vous? suis-je si mal-heureuse, ou si peu considerée de
vos grandeurs, que ie puisse estre admise dans la familiarité de vos discours, & en l’honneur de vostre compagnie,
n’estoit que la fraischeur des Arbres, & l’harmonie du Rossignol
m’a causé vn leger sommeil, & des resueries assez
agreables, sans doute ie me serois extrement ennuyée, &
le temps de la nuict m’auroit semblé fort long. Mais

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 450. Anonyme. LA RENCONTRE INOPINÉE DE MARS ET DE VENVS... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_9_59 (partie 1) et C_9_60 (partie 2). Référence RIM : M0_3348 ; cote locale : A_8_46. le 2012-12-25 15:30:53.

d’vne beauté qui a beaucoup de
perfections, sans apprehender ny les foudres de Iupiter, ny
l’espée du dieu Mars. Auez vous oublié ce qui arriua autresfois
à Iunon, cette Diuinité orgueilleuse, qui au recit de
Pausanias, fut prise par Orocrates, & offencée en son honneur
iusques dans le Temple où elle estoit adorée. Non,
Madame, fuyons la compagnie de Mars, & apres l’auoir
entretenu; prenons congé de sa grandeur, & nous en allons.
Le voicy, qu’il approche? & qui vous vient parler. Venus. Grand Dieu que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 451. Anonyme. LA RENCONTRE INOPINÉE DE MARS ET DE VENVS... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_9_59 (partie 1) et C_9_60 (partie 2). Référence RIM : M0_3348 ; cote locale : A_8_46. le 2012-12-25 15:30:53.

qui sont au dessus de vos forces,
& dont vostre sexe est incapable, ie vous faits des reproches
auec raison, de ce que dans le temps d’vne seule
nuict que vous auez demeuré en ses pays, vous auez rendu
vne fille impudique, & l’auez sollicitée à perdre son honneur
par vos cajoleries, vos adresses, & vos affeteries. Que
dira-on maintenant dans Paris, quand on sçaura que la belle
Cypris & vous, par vos inuentions criminelles, vous poussez
les femmes les plus honnestes, à perdre ce qu’elles ont
de plus cher au

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 452. Anonyme. LA RENCONTRE INOPINÉE DE MARS ET DE VENVS... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_9_60 (partie 2) et A_8_46 (partie 1). Référence RIM : M0_3348 ; cote locale : C_9_59. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-25 15:27:22.

Mais approchons, & voyons
de plus prés qui ce peut estre. Cypris. Madame, apprehendez la rencontre de quelque Caualier
qui sans considerer ny vostre sexe, ny vostre naissance,
seroit peut estre assez temeraire pour faire quelque violence
à vostre honneur, & vous rauir ce que vous conseruez auec tant de soin. Madame croyez-moy retirons nous plustost ;
les dieux approuuans nostre fuitte fauoriseront nos desseins,
si la Lune ne nous cache sous le voile de ses ombres, Iupiter
nous deffendra de ses foudres, ou

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 453. Anonyme. LA RENCONTRE INOPINÉE DE MARS ET DE VENVS... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_9_60 (partie 2) et A_8_46 (partie 1). Référence RIM : M0_3348 ; cote locale : C_9_59. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-25 15:27:22.

tousiours victorieuses,
& les autres inuincibles quand elles estoient secouruës
de mes armes, & celles que i’abandonnois tenoient
leur ruine infaillible, leur desolation certaine, & leur malheur
sans remede, par tout on ne voyoit que des Autels erigez
à mon honneur, des Temples bastis à ma gloire, dans
lesquels on publioit continuellement mes loüanges, & où
l’on m’offroit sans cesse, des victimes, des holocaustes, des
sacrifices. Maintenant ie suis vn Dieu errand & vagabond,
sans demeure, sans retraitte, sans refuge,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 454. Anonyme. LA RENCONTRE INOPINÉE DE MARS ET DE VENVS... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_9_60 (partie 2) et A_8_46 (partie 1). Référence RIM : M0_3348 ; cote locale : C_9_59. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-25 15:27:22.

la reputation de vostre nom donnoit de l’admiration
aux meilleurs esprits, & les plus puissans Genies comme
les plus grands Orateurs manquoient d’éloquence pour
exprimer vos perfections, & declarer vos excellences. Dans
Ephese on y voyoit vn Temple dedié à vostre honneur qui
estoit la merueille du mon de, & vn miracle de l’art ; qui estoit
d’vne longueur si excessiue qu’à peine pouuoit-on discerner
vn homme d’vn bout à l’autre, il estoit enrichy de peintures
si rares & si excellentes, que l’on croyoit Apelles en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 455. Anonyme. LA RENCONTRE INOPINÉE DE MARS ET DE VENVS... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_9_60 (partie 2) et A_8_46 (partie 1). Référence RIM : M0_3348 ; cote locale : C_9_59. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-25 15:27:22.

ce qui me fasche dauantage, c’est que ie n’y
trouue aucun remede. Helas ! i’ay veu autrefois que dans
Rome i’y estois si respecté, si estimé, si consideré que tous
les Empereurs qui regnoient pour lors, & qui dominoient
tout le monde tenoient à gloire & à honneur de se dire yssus de mon sang & de ma race ; les autres qui auoient plus de
retenuë, où moins de vanité, qui n’osoient choquer ma
puissance, ny se faire mes parens, empruntoient mon nom,
& mes habits, & vouloient auoir l’ambition d’estre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 456. Anonyme. LA RENCONTRE INOPINÉE DE MARS ET DE VENVS... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_9_60 (partie 2) et A_8_46 (partie 1). Référence RIM : M0_3348 ; cote locale : C_9_59. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-25 15:27:22.

importun
des tambours. Cypris. Diuinitez adorables, quels sont vos entretiens, & de quoy
parlez-vous ? suis-je si mal-heureuse, ou si peu considerée de
vos grandeurs, que ie puisse estre admise dans la familiarité de vos discours, & en l’honneur de vostre compagnie,
n’estoit que la fraischeur des Arbres, & l’harmonie du Rossignol
m’a causé vn leger sommeil, & des resueries assez
agreables, sans doute ie me serois extrement ennuyée, &
le temps de la nuict m’auroit semblé fort long. Mais

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 457. Anonyme. LA RENCONTRE INOPINÉE DE MARS ET DE VENVS... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_9_60 (partie 2) et A_8_46 (partie 1). Référence RIM : M0_3348 ; cote locale : C_9_59. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-25 15:27:22.

d’vne beauté qui a beaucoup de
perfections, sans apprehender ny les foudres de Iupiter, ny
l’espée du dieu Mars. Auez vous oublié ce qui arriua autresfois
à Iunon, cette Diuinité orgueilleuse, qui au recit de
Pausanias, fut prise par Orocrates, & offencée en son honneur
iusques dans le Temple où elle estoit adorée. Non,
Madame, fuyons la compagnie de Mars, & apres l’auoir
entretenu ; prenons congé de sa grandeur, & nous en allons.
Le voicy, qu’il approche ? & qui vous vient parler. Venus. Grand Dieu

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 458. Anonyme. LA RENCONTRE INOPINÉE DE MARS ET DE VENVS... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_9_60 (partie 2) et A_8_46 (partie 1). Référence RIM : M0_3348 ; cote locale : C_9_59. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-25 15:27:22.

qui sont au dessus de vos forces,
& dont vostre sexe est incapable, ie vous faits des reproches
auec raison, de ce que dans le temps d’vne seule
nuict que vous auez demeuré en ses pays, vous auez rendu
vne fille impudique, & l’auez sollicitée à perdre son honneur
par vos cajoleries, vos adresses, & vos affeteries. Que
dira-on maintenant dans Paris, quand on sçaura que la belle
Cypris & vous, par vos inuentions criminelles, vous poussez
les femmes les plus honnestes, à perdre ce qu’elles ont
de plus cher au

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 459. Anonyme. LA RENOMMEE DE MONSIEVR LE MARESCHAL DE... (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore) et Maucroy (Estienne) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3350 ; cote locale : C_9_62. Texte édité par Site Admin (La page 15 de l'original est numérotée 16 sur l'imprimé mais 15 dans l'image numérique. Le lien est à refaire. ). le 2012-12-25 15:51:52.

sauuer il falloit abandonner des conquestes si glorieuses
à son Monarque ; Qu’il falloit laisser aux
mains des vaincus le fruit de tant de combats, de
tant de sang & de tant de victoires. Il s’est treuué
cruellement combattu, il a creu qu’il y alloit de
son honneur de conseruer des choses si genereusement
acquises, autant qu’il y auoit esté de sa reputation
à les conquerir. Que l’inuiolable fidelité
qu’il garde à son Prince, l’obligeoit à precieusement
conseruer ces deposts que ses armes triomphantes
luy ont

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 460. Anonyme. LA REQVESTE DES TROIS ESTATS PRESENTEE A... (1648) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_70. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_3494 ; cote locale : D_2_18. le 2012-12-26 10:27:53.

seruiteurs des & Roys des Princes
faict mourir quelqu’vns d’iceux par poison, entre autre le President
Barillon, faisant passer pour crime d’estre trop affectionné
au seruice du Roy, & au bien de l’estat, il n’a aupres de luy
que des gens tres meschans, sans honneur & sans foy, traistres,
concussionnaires, impies, & athées, s’est attribué la charge de
gouuerneur du Roy, pour le nourrir à sa mode, & l’empescher
de la compagnie des choses necessaires a bien regner, afin
de demeurer tousiours son maistre, luy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 461. Anonyme. LA REQVESTE DES TROIS ESTATS PRESENTÉE A... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi D_2_18. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_3494 ; cote locale : C_9_70. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-26 10:26:17.

des Roys
& des Princes, fait mourir quelques-vns d’iceux par poison,
entr’autres le President Barillon, faisant passer pour crime
d’estre trop affectionné au seruice du Roy, & au bien
de l’Estat : il n’a aupres de luy que des gens tres-meschans,
sans honneur & sans foy, traistres, concussionnaires, impies,
& athées : s’est attribué la charge de gouuerneur du
Roy, pour le nourrir à sa mode, & l’empescher de la compagnie
des choses necessaires à bien regner, afin de demeurer
tousiours son maistre, luy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 462. Anonyme. LA REQVESTE DES TROIS ESTATS, Touchant le... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Voir aussi B_14_25. Dans Choix II de Moreau. Référence RIM : M0_3495 ; cote locale : B_14_14. le 2012-12-26 10:32:22.

impuissants dans cette grande
Cité, & que les poursuittes de la Fronde venant
à préualoir victorieusement sur toutes les iniustices
de leur party, il seroit à craindre qu’il ne fut
enfin reduit hors d’esperance de toute resource,
par la necessité que l’honneur imposeroit à
tous les veritables zelateurs de la tranquilité de
l’Estat, de fulminer entierement sur toutes les
esperances, que les Emissaires de ce Proscrit,
ne laissent pas encor de conseruer pour le rétablissement
de sa premiere fortune.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 463. Anonyme. LA REQVESTE DES TROIS ESTATS, Touchant le... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Voir aussi B_14_25. Dans Choix II de Moreau. Référence RIM : M0_3495 ; cote locale : B_14_14. le 2012-12-26 10:32:22.

pour retrancher
sans espargne tous les abus, que le mauuais
gouuernement a fait glisser dans l’Estat.   Puis qu’il est constant par la suite de toutes ces raisons
inuincibles qu’il est absolument necessaire tant
pour le repos de l’Estat, que pour l’honneur de leurs
Maiestez, qu’on tienne les Estats dans paris ; ie pense
qu’il ne me sera pas fort difficile de nommer les
personnes desquelles on doit faire choix pour les y
deputer ; & que mesme les necessitez precedentes
pourront seruir de preiugez à cette

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 464. Anonyme. LA RESPONSE DE LA RALLIERE A L’ADIEV DE... (1649) chez Haye (Rolin de la) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3394 ; cote locale : A_8_35. le 2012-12-26 15:24:07.

humain, estanchons là au despens de ceux qui sont cause
de nostre mal, en defendant nos crimes. Ces grandes richesses apres lesquelles nous courons à perte d’haleine,
nous font sortir du vray sentier de la vie, semblables aux põmes
d’Atlanthe, qui luy firent perdre l’honneur de la course. Nous
y volons le plus souuent auec les aisles d’Euripide, qui ne nous éleuent
que pour faire remarquer nostre cheute, & rendre nostre ruine
plus honteuse: Pour l’empescher, il faut despoüiller toutes ces
formes diuerses, que la passion nous a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 465. Anonyme. LA RESPONSE DE LA RALLIERE A L’ADIEV DE... (1649) chez Haye (Rolin de la) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3394 ; cote locale : A_8_35. le 2012-12-26 15:24:07. de chair humaine. Voila mon cher amy vn
racourcy de vostre vie, auquel i’adjouste les reflexions que vous
deuez faire sur les deux faces d’icelle, vous pardonnerez à mon
zele, si le parle si franchement. Mais quand ie deurois rompre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 466. Anonyme. LA RESPONSE DES PRINCES AVX ARRESTS DV... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3421 ; cote locale : B_15_33. le 2012-12-27 15:30:11.

stile le Parlement
a esté contraint de s’oublier lors qu’il a
donné Arrest par lequel le Duc d’Orleans, seroit prié d’employer l’authoriré du Roy & la
sienne pour mettre la personne de sa Maiesté,
en pleine liberté, luy faire rendre l’honneur, le
seruice & l’obeïssance qui luy sont dûs & se seruir
de tous moyens qu’il iugera vtiles & necessaires
pour guarantir le Royaume de la ruine en
laquelle il est prest de tomber par les mauuais
conseils du C. Mazarin prendre la qualité de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 467. Anonyme. LA RESPONSE DV ROY A MESSIEVRS LES DEPVTEZ... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3433 ; cote locale : B_12_10. le 2012-12-26 14:32:59.

aille auec ces folles esperances,
apres la Paix que cet esloignement nous
donnera, nous pouruoirons à trouuer des obstacles
pour son retour. Il sera facile de desabuser
le Roy de toutes ces choses qu’il luy a fait entendre
pendant son Ministere, contre l’honneur
de nos Princes, & la fidelité de ses Peuples, & le
Roy mesme aura regret de l’auoir ainsi laissé eschaper
impunement, reconnoissant qu’il meritoit
plustost vn chastiment exemplaire, qu’vne
protection, pour auoir rompu la Paix generale,
& mis

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 468. Anonyme. LA RESSEMBLANCE DE MADAME LA DVCHESSE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3516 ; cote locale : B_5_24. le 2012-12-27 15:47:45.

paroles, puisque vous ne proferez
que des Sentences & des Oracles; vous estes modeste en actions puisque vous ne faites que des actions de Princesse &
vrayement Princesse, vous estes modestes en pensées puisque vous
n’aués point ces vains sentimens d’honneur & de gloire, & que
vous n’en aués que pour le bien de tout le monde. Mais vous excedés
en zele & en pieté puisque vous n’aués d’autre but que l’amour
de Dieu dont ie parleray ailleurs, & le bien & l’accroissement
de vostre Patrie. Mais

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 469. Anonyme. LA RVADE D’VN POVLAIN QVI A FAICT TREMBLER... (1651) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3564 ; cote locale : C_11_29. Texte édité par Site Admin le 2012-12-29 08:09:26.

espuiser par ce que les sources
de l’Escriture Saincte sont Eternelles aussi bien que leurs
veritez, mais parce que c’est priuer vn Roy d’entendre
les premiers oracles de son Royaume, c’est priuer les
plus Elocquans & les premiers hommes de ce ministere
de l’honneur d’entretenir leur Souuerain, c’est vouloir
attacher à la langue & à la parole d’vn seul homme toutes
les graces que le Ciel à destinées de verser dans l’ame
d’vn Roy, des Princes & de toute la Cour, & borner
leurs instruction à la portée &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 470. Anonyme. LA RVINE DV MAL NOMMÉ, OV LE FOVDROYEMENT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_58. Référence RIM : M0_3567 ; cote locale : A_8_44. le 2012-12-29 08:39:16.

ce baston que vous tenez si precieux, ne
sçauroit estre au pis aller entre vos mains, Monsieur
le reprouué, que la marque des hommes
qu’on loge aux petites maisons, ou du moins
qu’on doit coiffer d’vne belle marote: Car de s’imaginer
que vous puissiez meriter vn honneur
plus excellent, cela n’est pas croyable; à l’ouurage
on connoist l’ouurier, & par la parole on iuge
de la suffisance de celuy qui parle. N'est-ce pas vne
folie extraordinaire de s’amuser à faire imprimer
des ouurages si noirs, & si ambigus, où

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 471. Anonyme. LA RVINE DV MAL NOMMÉ, OV LE FOVDROYEMENT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_58. Référence RIM : M0_3567 ; cote locale : A_8_44. le 2012-12-29 08:39:16.

d’auoir vn Roy, à cause des excez que
telles personnes ont accoustumé d’exercer sur les
peuples, pour dire ne leur ayant fait entendre, ou
ne leur ayant representé la tyrannie & le reste: à
cause des excez que telles personnes; n’est ce pas
la parler auec honneur, auec respect, d’vne Majesté
si sacrée, que celle des Princes. C’est vn crime
Monsieur l’ignorant, qui merite vne punition
exemplaire.   Et pour ce qui est desdits passages que confessez
n’entendre, i’en fais iuges messieurs les Caualiers
de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 472. Anonyme. LA RVINE DV MAL NOMMÉ, OV LE FOVDROYEMENT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_58. Référence RIM : M0_3567 ; cote locale : A_8_44. le 2012-12-29 08:39:16.

sans prendre garde à vostre façon de
parler, tant ie suis rebuté de vous entendre iaser de
s’y mauuaise grace, ie vous diray si ces messieurs
sçauoient vostre demeure & vostre nom, qu’ils ne
manqueroient pas d’aller chez vous, chargez de
leurs marques d’honneur, sans vous donner la peine
de venir chez eux, pour iuger de nos differens,
afin de vous apprendre à parler des Roys, auec vne
veneration plus respectueuse. Quand à l’Enigme, Monsieur le Pedent, il fait
bien voir que vous n’estes qu’vn Asne, qu’vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 473. Anonyme. LA RVINE DV MAL NOMMÉ, OV LE FOVDROYEMENT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_44. Référence RIM : M0_3567 ; cote locale : C_7_58. le 2012-12-29 08:47:16.

baston que vous tenez si precieux, ne
sçauroit estre au pis aller entre vos mains, Monsieur
le reprouué, que la marque des hommes
qu’on loge aux petites maisons, ou du moins
qu’on doit coiffer d’vne belle marote : Car de s’imaginer
que vous puissiez meriter vn honneur
plus excellent, cela n’est pas croyable ; à l’ouurage
on connoist l’ouurier, & par la parole on iuge
de la suffisance de celuy qui parle. Nest-ce pas vne
folie extraordinaire de s’amuser à faire imprimer
des ouurages si noirs, & si ambigus, où

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 474. Anonyme. LA RVINE DV MAL NOMMÉ, OV LE FOVDROYEMENT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_44. Référence RIM : M0_3567 ; cote locale : C_7_58. le 2012-12-29 08:47:16.

d’auoir vn Roy, à cause des excez que
telles personnes ont accoustumé d’exercer sur les
peuples, pour dire ne leur ayant fait entendre, ou
ne leur ayant representé la tyrannie & le reste : à
cause des excez que telles personnes ; n’est ce pas
la parler auec honneur, auec respect, d’vne Majesté
si sacrée, que celle des Princes. C’est vn crime
Monsieur l’ignorant, qui merite vne punition
exemplaire.   Et pour ce qui est desdits passages que confessez
n’entendre, i’en fais iuges messieurs les Caualiers
de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 475. Anonyme. LA RVINE DV MAL NOMMÉ, OV LE FOVDROYEMENT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_44. Référence RIM : M0_3567 ; cote locale : C_7_58. le 2012-12-29 08:47:16.

sans prendre garde à vostre façon de
parler, tant ie suis rebuté de vous entendre iaser de
s’y mauuaise grace, ie vous diray si ces messieurs
sçauoient vostre demeure & vostre nom, qu’ils ne
manqueroient pas d’aller chez vous, chargez de
leurs marques d’honneur, sans vous donner la peine
de venir chez eux, pour iuger de nos differens,
afin de vous apprendre à parler des Roys, auec vne
veneration plus respectueuse. Quand à l’Enigme, Monsieur le Pedent, il fait
bien voir que vous n’estes qu’vn Asne, qu’vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 476. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ENTRE LE CARDINAL... (1649) chez Daré (Robert) à Rouen , 12 pages. Langue : français. Sur l'imprimé à Paris. Avec permission.. Référence RIM : M0_3583 ; cote locale : E_1_39. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-29 15:31:42.

tient assiegez
auec tant de cruauté. Il ne faut point donner lieu de repos à
celuy qui l’oste à tout vn Royaume. Fermez les portes de Themis
à celuy qui ayãt déchaisné tous les crimes que vostre iustice auoit
écartez, les fait aujourd’huy marcher en foule contre l’honneur
des Autels, contre la pureté des Vierges, & contre l’innocence des
oppressez, & que sa perte serue pour iamais de dictame aux blesseures
que vous trauaillez de guarir.   SVPPLICATION FAITE AV ROY, POVR
auancer le procez des Partisans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 477. Anonyme. LA SECONDE LETTRE DV CHEVALIER GEORGES A... (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Signé "Georges" au colophon. Partie 2. Voir aussi A_5_29, C_3_22, D_2_13, E_1_65, E_1_66 (partie 1) et E_1_32 (partie 3). Dans le Choix I de Moreau.. Référence RIM : M0_2099 ; cote locale : A_5_8. le 2012-12-30 02:18:36.

ostez vous le bandeau de deuant les
yeux, deffaites le charme, ne vous laissez plus seduire
aux illusions d’vne fausse gloire, vous qui en
auez tant acquis de veritable. Il ne vous sera pas si
aisé de vaincre vos compatriotes que les estrangers,
& quoy que l’honneur accompagne ordinairement
la difficulté, ils n’iroient pas de compagnie
en cette rencontre; reseruez vostre courage
& vos cinq campagnes d’experience pour des victoires
plus faciles, & plus glorieuses. Nostre armee
est plus grande que la vostre, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 478. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi C_10_45 et D_1_11. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : A_5_90. le 2012-12-30 02:54:05.

au succez des affaires, Iamais l’on ne ce fust imaginé que Paris si fort eust ainsi honteusement succombé,
& que ces fiers Habitans eussent pû souffrir
tant de traistres les conduire, & disposer à leur yeux si
perfidement de leurs biens, de leur honneur, & de
leur vie.   Vn si grand malheur a surpris beaucoup de fortes
ames, & a affligé toutes les bonnes. En ce rencontre
toutefois, toutes les Prouinces ont suiuy le triste sort
de cette malheureuse ville. De toute parts ont a tendu
le col &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 479. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi C_10_45 et D_1_11. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : A_5_90. le 2012-12-30 02:54:05.

leur auroit
rendu des Dieux protecteurs. Pour moy ie ne trouue
pas qu’il y ait d’impieté à leur sacrifier des loüanges; Il
a esté de tout temps permis de loüer apres leur trespas,
ceux qui dans les actions de leur vie ont esté tous
pleins de gloire & d’honneur.   Chantons donc sans nous lasser des chants de triomphe
pour eux, encore qu’on crie par tout leur déroute.
Ceux qui sont morts & que nous loüons n’ont point
eu la lascheté de fuir. Il est vray que l’armée du Parlement
de Bourdeaux a esté mise

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 480. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_90 et D_1_11. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : C_10_45. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 02:50:23.

au succez des affaires. Iamais l’on ne ce fust imaginé que Paris si fort eust ainsi honteusement succombé,
& que ces fiers Habitans eussent pû souffrir
tant de traistres les conduire, & disposer à leur yeux si
perfidement de leurs biens, de leur honneur, & de
leur vie.   Vn si grand malheur a surpris beaucoup de fortes
ames, & a affligé toutes les bonnes. En ce rencontre
toutefois, toutes les Prouinces ont suiuy le triste sort
de cette malheureuse ville. De toute parts ont a tendu
le col &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 481. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_90 et D_1_11. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : C_10_45. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 02:50:23.

leur auroit
rendu des Dieux protecteurs. Pour moy ie ne trouue
pas qu’il y ait d’impieté à leur sacrifier des loüanges ; Il
a esté de tout temps permis de loüer apres leur trespas,
ceux qui dans les actions de leur vie ont esté vous
pleins de gloire & d’honneur.   Chantons donc sans nous lasser des chants de triomphe
pour eux, encore qu’on crie par tout leur déroute.
Ceux qui sont morts & que nous loüons n’ont point
eu la lascheté de fuir. Il est vray que l’armée du Parlement
de Bourdeaux a esté mise

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 482. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_90 et C_10_45. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : D_1_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 02:52:28.

au succez des affaires. Iamais l’on ne ce fust imaginé que Paris si fort eust ainsi honteusement succombé,
& que ces fiers Habitans eussent pû souffrir
tant de traistres les conduire, & disposer à leur yeux si
perfidement de leurs biens, de leur honneur, & de
leur vie.   Vn si grand malheur a surpris beaucoup de fortes
ames, & a affligé toutes les bonnes. En ce rencontre
toutefois, toutes les Prouinces ont suiuy le triste sort
de cette malheureuse ville. De toute parts ont a tendu
le col &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 483. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_90 et C_10_45. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : D_1_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 02:52:28.

leur auroit
rendu des Dieux protecteurs. Pour moy ie ne trouue
pas qu’il y ait d’impieté à leur sacrifier des loüanges ; Il
a esté de tout temps permis de loüer apres leur trespas,
ceux qui dans les actions de leur vie ont esté tous
pleins de gloire & d’honneur.   Chantons donc sans nous lasser des chants de triomphe
pour eux, encore qu’on crie par tout leur déroute.
Ceux qui sont morts & que nous loüons n’ont point
eu la lascheté de fuir. Il est vray que l’armée du Parlement
de Bourdeaux a esté mise

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 484. Anonyme. LA SVBTILITE DV CARDINAL MAZARIN DESCOVVERTE... (1649) chez Noël (François) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3721 ; cote locale : A_7_16. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 07:25:09.

puisse m’y restablir iusensiblement.   Cét éloignement me sera veritablement vn
peu fascheux, mais aussi par ce moyen, i’obtiendray
infailliblement que les Arrests qui ont esté
rendus contre moy demeureront nuls, en attendant
que ie puisse faire restablir mon honneur
par des plus amples Declarations, & me vanger
hautement de ceux qui s’en sont pris à moy auec
tant d’aigreur: Cependant, i’auray cét aduantage
que les Bourgeois de Paris mettront bas les armes,
& que ie pourray reduire à mon party, sous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 485. Anonyme. LA SVBTILITE DV CARDINAL MAZARIN DESCOVVERTE... (1649) chez Noël (François) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3721 ; cote locale : A_7_16. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 07:25:09.

en sa Cour, mais aussi me conserue
tousiours pour son premier Ministre. Apres
quoy, ie ne manqueray point de pretextes, & de
moyens pour abbatre le Parlement par l’authorité
du Roy, & me vanger de tous ceux qui ont
esté assez hardis que de s’en prendre à mon honneur,
& à ma personne, si ie ne le puis faire plustost, comme i’espere.   C’est là le veritable but des desseins du Cardinal
Mazarin: Mais Messieurs du Parlement sont
trop affectionnez au bien public, & Messieurs les
Generaux trop

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 486. Anonyme. LA SVITTE DV MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français. Partie 2. Voir aussi C_11_4 (partie 1) et B_20_11. Référence RIM : M0_2390 ; cote locale : C_11_5. le 2012-12-30 09:33:43.

neueu du Cardinal Pamphilio, seant à present
sur la chaire Sainct Pierre, souz le nom d’Innocent
X. Pour estre deputé à Cazal, malgré
toutes les mines que i’auois fait iouer secrettement
par les entremises mesmes des Cardinaux
neveux, afin d’emporter cet honneur sur toutes
les brigues de ce facheux Riual : Neantmoins
l’affection du Pape pour ce ieune Gentil-homme,
& l’estime qu’il auoit de sa capacité, pour le maniment
des affaires, ayant preualu sur toutes mes
menées, ie me sentis obligé de preuenir la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 487. Anonyme. LA SVITTE DV MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français. Partie 2. Voir aussi C_11_4 (partie 1) et B_20_11. Référence RIM : M0_2390 ; cote locale : C_11_5. le 2012-12-30 09:33:43.

menageois auec conduite.   Pour cet effet ie m’auise de faire connoistre à
tout le monde par les ressentiments de ioye que
i’en témoigne, que ie regardois le chois du sieur
Pamphileo auec plus de complaisance que de ialousie,
& que ie me contentois de l’honneur d’auoir
peu pretendre à ce qu’il auoit emporté, sans
permettre que mon impatience me iettast dans
aucun desplaisir qui peut marquer du despit de
me voir vaincu par vn homme de son merite :
bien au contraire ie dementis si adroitement le
desplaisir que ie

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 488. Anonyme. LA SVITTE DV MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français. Partie 2. Voir aussi C_11_4 (partie 1) et B_20_11. Référence RIM : M0_2390 ; cote locale : C_11_5. le 2012-12-30 09:33:43.

que ses valets donnerent le landemain
de l’ardeur dont ie l’auois deffendu.   Cependant ie fis secretement ietter le soubçon
de cet assassinat sur Dom Martin Carafa neueu
du Cardinal de mesme nom, sur l’idée que
i’eu que le depit d’auoir brigué l’honneur de la
mesme deputation, & de ne l’auoir pas emporté,
ioint aux sensibles desplaisirs qu’il en tesmoignoit
importunemet ; Pourroiẽt donner quelque
creance à cette imposture. En effet ie la poussé si
viuement que ce Carrafa quoy qu’innocent, fut

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 489. Anonyme. LA SVITTE DV MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français. Partie 2. Voir aussi C_11_4 (partie 1) et B_20_11. Référence RIM : M0_2390 ; cote locale : C_11_5. le 2012-12-30 09:33:43.

que sur
l’esperance, que les grandes richesses que i y pourois
faire entrer, esbloüiroit tellement les yeux
de cette illustre Maison, qu elles ne lui laisseroit
pas regarder la bassesse de son aliance, dont elle
n’estoit pas en recherche, puis qu’elle a l’honneur
de toucher de bien pres à la maison Royalle.   Comme ce dessein ne buttoit pas moins à l’etablissement
imprenable de ma fortune, qu à l’agrandissement
de la Maison de Vãdosme ; le Prince
de Condé n’a pas manqué d’en entrer en ialousie,
auec

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 490. Anonyme. LA SVITTE DV MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français. Partie 2. Voir aussi C_11_4 (partie 1) et B_20_11. Référence RIM : M0_2390 ; cote locale : C_11_5. le 2012-12-30 09:33:43.

qu’il pretendoit
en consideration des seruices qu’il auoit rendus
à l’Estat, que par les pretentions que toute sorte
de raison luy donnoit d’esperer la succession d’vne
charge que son beau-frere n’auoit quitté qu’en
mourant genereusement dans le lit d’honneur,
pour la faire valoir auec plus d’eclat. Ie pense toutefois que ie l’ay plus outrageusement
trauersé dans le dessein qu’il auoit de s’asseurer
de la Coadiutorerie de Liege pour le Prince de Conty ; & que mes vengeances ont plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 491. Anonyme. LA SVITTE DV PARLEMENT BVRLESQVE de... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_3727 ; cote locale : B_15_35. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 09:47:21.

clore vostre digne bec
Et mettre vos Arrests à sec ;
Car sans mettre en ligne de compte
Ce qu’on debite à vostre honte,
Soit de parole ou par écrit,
Sans vous faire icy le recit
De certaines Burlesques Epître,
Qui vous doit l’honneur de ce tiltre,
Et qui fait la relation
Tant de vostre institution,
Que de la Burlesque seance,
Ou d’vne Burlesque eloquence,
Le matou qui barbe & langue a
Burlesquement vous harangua,
Et lors que tous eustes dit Masse
Pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 492. Anonyme. LA TRANQVILITÉ PVBLIQVE RESTABLIE A PARIS,... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3801 ; cote locale : A_7_58. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-30 15:40:37.

LA
TRANQVILITÉ PVBLIQVE
RESTABLIE
A PARIS,
PAR L’HEVREVX RETOVR
de la Paix. ENVOYÉE DV CIEL A LA FRANCE.

CONTRE LES FAVX BRVITS SEMEZ AV
preiudice de l’honneur de sa Maiesté, & de la
tranquilité publique. DISCOVRS MORAL ET POLITIQVE,
Dedié au Roy.

M. DC. XLIX. LA TRANQVILITÉ PVBLIQVE
restablie à Paris, par l’heureux retour de la
Paix, enuoyée du Ciel

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 493. Anonyme. LA TRANQVILITÉ PVBLIQVE RESTABLIE A PARIS,... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3801 ; cote locale : A_7_58. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-30 15:40:37.

MORAL ET POLITIQVE,
Dedié au Roy.

M. DC. XLIX. LA TRANQVILITÉ PVBLIQVE
restablie à Paris, par l’heureux retour de la
Paix, enuoyée du Ciel à la France. CONTRE LES FAVX BRVITS SEMEZ
au preiudice de l’honneur de sa Maiesté, & de
la tranquilité publique.

Discours Moral & Politique,
Dedié au Roy. SIRE, Lors que l’Ecriture sainte parle des Rois, elle ne
peut mieux les gratifier qu’en les nommans comme
elle fait, les enfans du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 494. Anonyme. LA TRANQVILITÉ PVBLIQVE RESTABLIE A PARIS,... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3801 ; cote locale : A_7_58. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-30 15:40:37.

exemple, & ce sont les veritables marques de ces
Princes, de qui l’Oracle dit ; Vous étes Dieux ; A
dire vray auquel des Roys de la Pleur de
Lys, & entr’eux, qu’à celuy qui a eu pour son ayeul,
& pour son pere, deux Augustes Princes, qui ont
esté l’honneur & la gloire de tous les Monarques
qui les ont precedez ? Si des commencemens l’on
iuge de la fin, que ne deuons nous pas esperer de
l’arriere saison de vostre Printemps ; & quelles merueilles
ne ferez vous point dans vostre majorité ;
puis

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 495. Anonyme. LA TRANQVILITÉ PVBLIQVE RESTABLIE A PARIS,... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3801 ; cote locale : A_7_58. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-30 15:40:37.

contraire, & c’est ce qui me fait conjurer
le Ciel, que cette semence continuë, & que
comme elle nous a produit cét agreable fruit de la
Paix, que vostre Maiesté le cultiue, & l’arrouse tellement
chaque iour, qu’il soit à tout le monde vn
gage d’honneur, & à la France vn continuel triomphe.   C’est de cela, SIRE, que tous vos peuples rauis d’aise & d’admiration, vous rendent graces immortelles,
& particulierement celuy de Paris, de ce
qu’apres tant de fatiques, que vostre Majesté

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 496. Anonyme. LA TRANQVILITÉ PVBLIQVE RESTABLIE A PARIS,... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3801 ; cote locale : A_7_58. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-30 15:40:37.

de
son ame, en la presence de son Dieu. A dire vray,
SIRE, de la Paix depend tout le bien de l’homme,
puis que sans elle, il ne peut rien posseder, qu’il
puisse nommer bien. Les qualitez de l’ame les plus
accomplies, luy doiuent donner le premier degré
d’honneur, & l’eleuer par excellence, au dessus de
toutes les autres ; puis que sans la paix leurs fonctions
sont empeschées, ou par les apprehensions,
ou par les diuertissemens. Les qualitez du corps
viennent apres, qui sont la santé, la disposition, &
la bonne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 497. Anonyme. LA TRANQVILITÉ PVBLIQVE RESTABLIE A PARIS,... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3801 ; cote locale : A_7_58. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-30 15:40:37.

les mettent à prix, & se
rendent considerables, eû égard aux personnes, en
quelle extraordinaire estime deuons nous donc
auoir de ceux que nous receuons des Roys ; puis
que d’eux dépendent toutes les qualitez, & qu’ils
tiennent le premier degré d’honneur entre les hõmes ?
Quoy que de donner, leur soit vn office propre,
si est-ce neantmoins que la gloire en demeure
à celuy qui reçoit le don, & l’oblige autant qu’est
releuée la personne qui le fait. Les hommes priuez
doiuent grandement cherir les faueurs

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 498. Anonyme. LA TRANQVILITÉ PVBLIQVE RESTABLIE A PARIS,... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3801 ; cote locale : A_7_58. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-30 15:40:37.

& Monsieur le Chancelier, accompagné de
Monsieur Boutellier, Sur-Intendant des Finances,
de plusieurs Conseillers d’Etat & Maistres
des Requestes, y furent en suitte, mondit Sieur
le Chancelier y fut reçeu de la part de la Cour, auec l’honneur deu à sa qualité, & chacun ayant
pris sa sceance, l’ordre fut tel.   L’on vid s’asseoir à vos pieds, SIRE, le Duc de
Chevreuse grand Chambellan, & plus bas, sur le
degré par lequel on descend dans le Parquet,
étoit assis le Preuost de Paris.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 499. Anonyme. LA TRANQVILITÉ PVBLIQVE RESTABLIE A PARIS,... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3801 ; cote locale : A_7_58. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-30 15:40:37.

Oncle,
SIRE, prenant la parole, & l’addressant à la Reyne,
luy a témoigné la satisfaction que tout le
Royaume deuoit auoir de son procedé, que dés
Samedy dernier, en la presence des deputez du
Parlement, il s’estoit expliqué & auoit dit que
l’honneur tout entier étoit deu, non seulement à
sa condition de mere de Roy : mais aussi à son merite,
& à sa vertu, & que la Regence luy ayant eté
defferée par la volonté du feu Roy, & par le consentement
de tous les grands du Royaume, & depuis

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 500. Anonyme. LA TRANQVILITÉ PVBLIQVE RESTABLIE A PARIS,... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3801 ; cote locale : A_7_58. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-30 15:40:37.

de la Pieté dont elle a tousiours fait profession.   Ce sont, SIRE, les souhaits de tous les ordres
de vostre Royaume, lesquels prosternez deuant
le Siege de vostre Majesté, qui vous represente le
Trône de Dieu viuãt, la supplient de considerer,
que l’honneur & le respect qu’ils luy rendent,
comme à vne Diuinité visible, n’est pas seulement
le témoignage de leur obeïssance : mais la
marque de la dignité Royale, qui est à dire en
effet, la maniere dont elle se doit conduire à l’endroit
de ses sujets, qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 Dernier