[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(3710 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 501. Anonyme. LA TRES-HVMBLE ET VERITABLE REMONSTRANCE DE... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 20 pages. Langue : français. Avec permission des députés.. Référence RIM : M0_3808 ; cote locale : B_12_62. le 2012-12-30 15:55:52.

homme ambitieux luy a si bien reüssi, que ioignant
la force & la surprise, il s’est approché de Vostre
Personne, & a repris la conduite de vostre Royaume
contre les protestations qu’il a faites dans ses lettres
de ne se mesler iamais d’aucune affaire d’Estat.   Sur l’aduis de cette entreprise nous fusmes obligez
d’aller au deuãt des malheurs qu’elle pouuoit produire,
& resolûmes faire tres-humbles Remonstrances à V. M.
qui ne tendoient qu’à representer les inconueniens qui
arriueroient, & qui en effet

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 502. Anonyme. LA TRES-HVMBLE ET VERITABLE REMONSTRANCE DE... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 20 pages. Langue : français. Avec permission des députés.. Référence RIM : M0_3808 ; cote locale : B_12_62. le 2012-12-30 15:55:52.

& sont si audacieux de les rendre publiques. Le
C. M. qui les a pratiquées les a aussi enseignées, en disant
plusieurs fois que la bonne foy ne doit estre en vsage que
parmy les Marchands, que l’honneste homme n’est point
esclaue de sa parole, & qu’il n’y a point de danger de mentir,
pourueu que le mensonge ne soit connu qu’apres qu’il
a reüssi. Sices damnables leçons entrent dans l’ame d’vn
Prince de vostre âge ? Quels remedes trouuerons-nous
à vne Guerre Ciuille ou estrangere ? Qui seroit l’ennemy
qui se

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 503. Anonyme. LA TRES-HVMBLE ET VERITABLE REMONSTRANCE DE... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 20 pages. Langue : français. Avec permission des députés.. Référence RIM : M0_3808 ; cote locale : B_12_62. le 2012-12-30 15:55:52.

esloigner ces esprits pernicieux, qui
mesurent la durée des Empires à celle de leur credit, estant
chose certaine que sans la bonne foy, il n’est pas seulement
impossible de regner sur les hommes, mais de viure parmy
les hommes : d’où vient qu’vn sage disoit auec beaucoup
de raison, que celuy qui a renoncé à la bonne foy n’a rien
plus à perdre, estant asseuré qu’ayant rompu le nœud de
la societé ou vie ciuile, il est en pire condition que n’est
celuy qui est priué de la naturelle.   Voila, SIRE, ce que le C. M. a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 504. Anonyme. LA TRES-HVMBLE ET VERITABLE REMONSTRANCE DE... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 20 pages. Langue : français. Avec permission des députés.. Référence RIM : M0_3808 ; cote locale : B_12_62. le 2012-12-30 15:55:52.

de Vostre Majesté. N’auons-nous pas sujet de craindre, lors que nous voyõs
que cét homme, sans naissance, sans conduite, sans
vertu, & principalement sans foy, approche de V. Majesté,
maintenant qu’elle est en vn aage qui doit receuoir
& retenir les impressions qui luy seruiront à viure en premier
Roy de la Chrestienté, estant certain que vostre bonheur,
& celuy de vos sujets, despend des conseils qui
vous seront donnés. Ainsi vos Peuples jugeront si nous
auons raison de nous opposer au rétablissement de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 505. Anonyme. LA TRES-HVMBLE ET VERITABLE REMONSTRANCE DE... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 20 pages. Langue : français. Avec permission des députés.. Référence RIM : M0_3808 ; cote locale : B_12_62. le 2012-12-30 15:55:52.

à vostre bonne ville de Paris, à
vos principaux Domestiques, à la Noblesse, à vos Officiers,
& à tous vos Peuples : Ce qui nourira Vostre Majesté
dans vne continuelle défiance de ses plus proches &
de ses plus fidels Seruiteurs, d’où viendront les ressentimens
des offences, & les apprehensions qui alterereront
le repos & la paix de vostre Estat. Ces malheurs
sont ineuitables, SIRE, si Vostre. Majesté ne renuoye
celuy qui ne peut estre dans le païs & terres de vostre
obeïssance, sans y porter le trouble par son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 506. Anonyme. LA TRES-HVMBLE ET VERITABLE REMONSTRANCE DE... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 20 pages. Langue : français. Avec permission des députés.. Référence RIM : M0_3808 ; cote locale : B_12_62. le 2012-12-30 15:55:52.

deuoit considerer que cette
qualité luy commandoit la retenuë, & la discretion
qui esloigne l’enuie, & la hayne dont ordinairement
sont accompagnées les Puissances arriuées à vne hauteur
desmesurée, personne ne pouuant voir qu’auec extréme
regret, vn Sicilien se seruir sous vostre Nom, d’vne
me regret, vn Sicilien se seruir sous vostre Nom, d’vne
puissance absoluë, estant despourueu de tout ce qui est
necessaire pour bien gouuerner vn Estat. Pour faire voir cette verité, Nous n’alleguons pas sa
naissance parmy vne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 507. Anonyme. LA TREVE Accordée & signée entre LE... (1652) chez Toussaint (Laurent) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3843 ; cote locale : B_16_31. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 16:04:17.

luy faict esperer luy enuoyer
en peu de temps, n’ayant pas encores
perdu l’enuie de reuenit en France, comme n’en estant pas beaucoup esloigné.   Le Duc de Lorraine a esté de pareil aduis de
faire vne Tréve de dix iours, afin de voir dans
ce temps-là ce qu’il y auroit à faire, & si son armée
seroit employée, ou de se retirer, comme
il a fait cognoistre la volouté qu’il en auoit. Enfin, cette Tréve ayant esté proposée a
Monsieur le Duc d’Orleans, il l’a accordée &
signée Ieudy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 508. Anonyme. LA TREVE Accordée & signée entre LE... (1652) chez Toussaint (Laurent) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3843 ; cote locale : B_16_31. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 16:04:17.

se tangent
pas volontiers par la discipline militaire à
laquelle ils ne sont pas accoustumez. Ce qui
faict que chacun faict ce qu’il peut pour oster
son bien hors des lieux par où cette armée
prend sa marche, & le faict porter aux villes ou
dans des chasteaux pour le sauuer, comme ils
ont continué & continuent depuis tantost huict
iours que cette armée decampe, & dont ils ont
esté aduertis par son Altesse Royale & par
Monsieur le Prince.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 509. Anonyme. LA TREVE Accordée & signée entre LE... (1652) chez Toussaint (Laurent) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3843 ; cote locale : B_16_31. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 16:04:17.

se tangent
pas volontiers par la discipline militaire à
laquelle ils ne sont pas accoustumez. Ce qui
faict que chacun faict ce qu’il peut pour oster
son bien hors des lieux par où cette armée
prend sa marche, & le faict porter aux villes ou
dans des chasteaux pour le sauuer, comme ils
ont continué & continuent depuis tantost huict
iours que cette armée decampe, & dont ils ont
esté aduertis par son Altesse Royale & par
Monsieur le Prince.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 510. Anonyme. LA VENGEANCE EQVITABLE, CHARITABLE, ET... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Voir aussi A_5_96. Référence RIM : M0_3916 ; cote locale : C_10_41. Texte édité par Site Admin le 2012-12-31 15:42:16.

sont de la qualité de ceux dont nous
venons de parler. Qu’attendons-nous dauantage à porter nos
mains & nos armes vengeresses contre ces impitoyables meurtriers,
qui recherchent leur satisfaction dans nostre propre
ruine ? Allons, dis-ie, & nous portons courageusement à l’exercice
de cette vertu, qui nous est non seulement permise par
les loix diuines & humaines, mais dont la contraire, ie veux
dire l’indulgence & condescendence, choque directement la
charité & la iustice.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 511. Anonyme. LA VENGEANCE EQVITABLE, CHARITABLE, ET... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Voir aussi A_5_96. Référence RIM : M0_3916 ; cote locale : C_10_41. Texte édité par Site Admin le 2012-12-31 15:42:16.

sont de la qualité de ceux dont nous
venons de parler. Qu’attendons-nous dauantage à porter nos
mains & nos armes vengeresses contre ces impitoyables meurtriers,
qui recherchent leur satisfaction dans nostre propre
ruine ? Allons, dis-ie, & nous portons courageusement à l’exercice
de cette vertu, qui nous est non seulement permise par
les loix diuines & humaines, mais dont la contraire, ie veux
dire l’indulgence & condescendence, choque directement la
charité & la iustice.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 512. Anonyme. LA VENGEANCE EQVITABLE, CHARITABLE, ET... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Voir aussi A_5_96. Référence RIM : M0_3916 ; cote locale : C_10_41. Texte édité par Site Admin le 2012-12-31 15:42:16.

sont de la qualité de ceux dont nous
venons de parler. Qu’attendons-nous dauantage à porter nos
mains & nos armes vengeresses contre ces impitoyables meurtriers,
qui recherchent leur satisfaction dans nostre propre
ruine ? Allons, dis-ie, & nous portons courageusement à l’exercice
de cette vertu, qui nous est non seulement permise par
les loix diuines & humaines, mais dont la contraire, ie veux
dire l’indulgence & condescendence, choque directement la
charité & la iustice.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 513. Anonyme. LA VENGEANCE EQVITABLE, CHARITABLE, ET... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Voir aussi A_5_96. Référence RIM : M0_3916 ; cote locale : C_10_41. Texte édité par Site Admin le 2012-12-31 15:42:16.

sont de la qualité de ceux dont nous
venons de parler. Qu’attendons-nous dauantage à porter nos
mains & nos armes vengeresses contre ces impitoyables meurtriers,
qui recherchent leur satisfaction dans nostre propre
ruine ? Allons, dis-ie, & nous portons courageusement à l’exercice
de cette vertu, qui nous est non seulement permise par
les loix diuines & humaines, mais dont la contraire, ie veux
dire l’indulgence & condescendence, choque directement la
charité & la iustice.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 514. Anonyme. LA VENGEANCE EQVITABLE, CHARITABLE, ET... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Voir aussi A_5_96. Référence RIM : M0_3916 ; cote locale : C_10_41. Texte édité par Site Admin le 2012-12-31 15:42:16.

sont de la qualité de ceux dont nous
venons de parler. Qu’attendons-nous dauantage à porter nos
mains & nos armes vengeresses contre ces impitoyables meurtriers,
qui recherchent leur satisfaction dans nostre propre
ruine ? Allons, dis-ie, & nous portons courageusement à l’exercice
de cette vertu, qui nous est non seulement permise par
les loix diuines & humaines, mais dont la contraire, ie veux
dire l’indulgence & condescendence, choque directement la
charité & la iustice.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 515. Anonyme. LA VENGEANCE EQVITABLE, CHARITABLE, ET... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Voir aussi A_5_96. Référence RIM : M0_3916 ; cote locale : C_10_41. Texte édité par Site Admin le 2012-12-31 15:42:16.

sont de la qualité de ceux dont nous
venons de parler. Qu’attendons-nous dauantage à porter nos
mains & nos armes vengeresses contre ces impitoyables meurtriers,
qui recherchent leur satisfaction dans nostre propre
ruine ? Allons, dis-ie, & nous portons courageusement à l’exercice
de cette vertu, qui nous est non seulement permise par
les loix diuines & humaines, mais dont la contraire, ie veux
dire l’indulgence & condescendence, choque directement la
charité & la iustice.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 516. Anonyme. LA VENGEANCE EQVITABLE, CHARITABLE, ET... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_10_41. Référence RIM : M0_3916 ; cote locale : A_5_96. le 2012-12-31 15:44:13.

bien, si par le moyen
de son action celuy qui l’a offensé peut faire profit de la peine
qu’il luy retribuë; ou s’il se venge pour la consideration du
repos, pour la conseruation de la Iustice, ou pour l’honneur
de Dieu: Ces particularitez font approuuer sa vengeance, &
le mal qu’il fait souffrir, deuient vn bien par la charité qu’il
exerce. C’est pourquoy nous deuons croire que la vengeance d’elle
mesme & de sa nature est vne chose bonne, & que la seule volonté
de l’homme preoccupée de la haine, ou de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 517. Anonyme. LA VERITABLE CONDVITE DV COVRTISAN GENEREVX. (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 14 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_107. Référence RIM : M0_3925 ; cote locale : C_1_18. le 2012-12-31 15:55:17.

aupres des Princes,
que de les croire ou malheureux, ou imprudens : ce seroit
noircir d’infamie le plus noble employ du monde, de dire
qu’il ne puisse estre exercé que par des hommes lasches ; &
ce seroit faire passer la Cour pour vne prison, où l’on ne voit
que des criminels, ou des desesperez. Non non, la Cour n’a
rien que d’agreable pour ceux qui la connoissent bien, &
les pretensions du genereux Courtisan, que le vulgaire blâme
ou mesprise, sont tres-nobles, tres-releuées, & tres-considerables.
Si la veritable

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 518. Anonyme. LA VERITABLE CONDVITE DV COVRTISAN GENEREVX. (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 14 pages. Langue : français. Voir aussi C_1_18. Référence RIM : M0_3925 ; cote locale : A_5_107. le 2012-12-31 15:56:38.

l’entrée, ou pour le
moins la rendent tres-difficile; & que les sousmissions honteuses
qu’il faut deferer à tous ceux qui tiennent vostre fortune
en bride, ou qui la balancent sont indignes d’vn Courtisan
genereux qui ne pretend que la gloire & l’honneur. En
effet le chemin qui approche des Grands, & le sentier par lequel
on peut aborder les Throsnes sont tout couuerts d’espines
& de ronces, ou parsemez de foibles roseaux, sur lesquels
on n’oseroit s’appuyer sans se mettre en danger de
precipice. Saint

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 519. Anonyme. LA VERITABLE CONDVITE DV COVRTISAN GENEREVX. (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 14 pages. Langue : français. Voir aussi C_1_18. Référence RIM : M0_3925 ; cote locale : A_5_107. le 2012-12-31 15:56:38.

rendre sa fortune plus glorieuse.
En effet se rendre agreable au Prince, rechercher sa bien-veillance,
se la procurer & en faire estime sont des actions
dignes de loüange; & le parfait Courtisan ayme mieux mourir
auec Andromaque que de viure sans honneur, & sans reputation?
en quelque lieu qu’il puisse estre, il peut conseruer
sa generosité inuiolable, l’integrité de ses mœurs mettront
fon innocence à l’abry de la calomnie, & quelques richesses
qu’il possede par la faueur du Prince, il les employera toutes
au

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 520. Anonyme. LA VERITABLE CONDVITE DV COVRTISAN GENEREVX. (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 14 pages. Langue : français. Voir aussi C_1_18. Référence RIM : M0_3925 ; cote locale : A_5_107. le 2012-12-31 15:56:38.

est moins ambitieux & auec moins de lascheté que
celuy qui fuyt l’approche & l’abord des Roys, crainte de se
sousmettre à leur obeyssance, & de leur rendre iournellement
des deuoirs. Les grands courages n’ont d’autre but que
l’honneur & la vertu, & ils n’attachent leurs pensées qu’à la
gloire du Souuerain qu’ils respectent. Ie sçay donc qu’il y a deux sortes d’ambition, l’vne qui est loüable, sans artifice, &
sans fraude: l’autre qui est trompeuse & pleine de malice; &
ceux qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 521. Anonyme. LA VERITABLE CONDVITE DV COVRTISAN GENEREVX. (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 14 pages. Langue : français. Voir aussi C_1_18. Référence RIM : M0_3925 ; cote locale : A_5_107. le 2012-12-31 15:56:38.

les actions
genereuses, les entreprises honorables, la faueur du Prince,
sont les chemins les plus communs que les moins ambitieux
tiennent. Mais mespriser ce qui est en estime? blasmer ce
qui est loüable? ne tenir pas mesme conte de l’honneur, c’est
marcher sur les pas de la plus haute ambition qui se puisse
imaginer: le defaut souuent n’a pas moins d’arrogance que
l’excez? & selon la pensée de S. Augustin, s’il y a des riches
méconnoissans, il y a despauures blasphemateurs. Nous en
voyons, dit S. Hicrosme, qui sont si

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 522. Anonyme. LA VERITABLE CONDVITE DV COVRTISAN GENEREVX. (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 14 pages. Langue : français. Voir aussi C_1_18. Référence RIM : M0_3925 ; cote locale : A_5_107. le 2012-12-31 15:56:38.

pour les faire prend son
modele sur l’original eternel de la Diuinité. Iugez de là si les
Roys ne sont pas obligez de conseruer auprés de leurs personnes
les genereux Courtisans qui ayment la vertu, la gloire,
l’honneur, & l’estude des bonnes lettres, ces rares qualitez
estant dignes de posseder des Sceptres & des Couronnes, ou
pour le moins de ne s’en esloigner iamais. Plus vne chose approche
de la condition de Dieu, plus elle est obligée de ne pas
demeurer oysiue. La terre qui est l’elemẽt le plus esloigné

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 523. Anonyme. LA VERITABLE CONDVITE DV COVRTISAN GENEREVX. (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 14 pages. Langue : français. Voir aussi C_1_18. Référence RIM : M0_3925 ; cote locale : A_5_107. le 2012-12-31 15:56:38.

& ce parfait amy est le genereux Courtisan qui ne souffre
rien de bas, ni de raualé en la personne du Prince, & qui ne
se propose autre but dans les seruices qu’il luy rend, que la
gloire & l’honneur. Alexandre n’osoit rien faire en presence
de Mecenas, ou de Crates qui fut indigne du Sceptre qu’il
portoit; Numa Pompilius deuint pieux dans la conuersation
qu’il eut auec la Deesse Leglira, Minos grand Politique pour
auoir demeuré l’espace de neuf ans entiers auec Iupiter: &
Lycurgus parfait Legislateur pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 524. Anonyme. LA VERITABLE FRONDE DES PARISIENS, Frondant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3934 ; cote locale : B_10_11. le 2012-12-31 16:48:40.

d’auarice & d’intelligence, auec le Cardinal Mazarin,
le tyran de la France & le fleau de Dieu Pour
ce dessein ie ne recherche aucun raisonnemẽt Philosophique ;
il me suffit de dire la verité, & de vous
faire connoistre familierement, & plutost par vn
simple entretien que par vn discours estudié, que si
ce Prestre Cardinal estoit dans le Ministere, ce seroit le boureau des François, le destructeur des Princes
& l’ennemy du repos public. Tyrannus cuncta ferit
dum cuncta timet.   Ie croy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 525. Anonyme. LA VERITABLE FRONDE DES PARISIENS, Frondant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3934 ; cote locale : B_10_11. le 2012-12-31 16:48:40.

la Mere estudioit à se donner du plaisir,
& à en faire reçeuoir aux autres, sa jeunesse
fauorisoit ses intentions, lesquelles n’estant plus
si échauffées, & hors d’âge de donner de l’amour,
il falut dans sa vieillesse seruir la ieunesse des autres :
cest en quoy elle fut si grande maistresse,
qu’elle fut estimée (sans en faire la petite bouche)
la plus entenduë & la plus artificieuse Maquerelle
de l’Europe, cette occupation luy donna
encore assez de loisir pour nourrir quantité de
petits chiens qu’elle

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 526. Anonyme. LA VERITABLE FRONDE DES PARISIENS, Frondant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3934 ; cote locale : B_10_11. le 2012-12-31 16:48:40.

propre à s’en
seruir, que ny son Pere ny son Oncle. Vous auez desia eprouué l’effet de cette
substitution dans les barricades de Paris, ou vn
mescontentement seul & non la pensée du bien
public le fit déclarer ennemy du Mazarin, cette
mal-heureuse iournée qu’il a feint de donner au
repos de cette Ville, n’a-t-elle pas priué tout le
Royaume de son plaisir & de sa tranquilité ? S’il ne se fut point meslé de vos affaires, n’estiez vous
pas dans la resolution de perir, ou d’auoir le Mazarin.
Il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 527. Anonyme. LA VERITABLE FRONDE DES PARISIENS, Frondant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3934 ; cote locale : B_10_11. le 2012-12-31 16:48:40.

omne nefas.   Aprés cette funeste guerre esteinte contre
son sentiment, il s’vnit estroittement auec la
Cheureuse, & fit son possible pour engager dans
le party de la Fronde, Monsieur le Prince de
Condé, qui auoit eu quelque different auec le
Mazarin. Cét effort fut inutil à l’vn & preiudiciable à l’autre : le Coadiuteur se voyant frustré de
son esperance, retourne à ses intrigues ordinaires
contre Monsieur le Prince ; le Mazarin commence
à se deffier de celuy qui l’auoit tousiours

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 528. Anonyme. LA VERITABLE FRONDE DES PARISIENS, Frondant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3934 ; cote locale : B_10_11. le 2012-12-31 16:48:40.

les femmes mesmes ne doiuent point entrer
dans le Conseil, quand elles auroient la Couronne
sur la teste, car c’est lors qu’elles sont plus
à craindre : les vns doiuent dire leur Breuiaire
dans leurs Archeueschez, & trauailler iour &
nuict à la sanctification de leurs troupeaux, & les
autres faire leur retraitte dans vne Religion, &
expier par vne penitence iusques à la mort, les
maux que les pauures Frãçois ont souffert & ceux
qu’ils souffriront encore plus long temps si Dieu
ne fait vn Miracle pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 529. Anonyme. LA VERITABLE FRONDE DES PARISIENS, Frondant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3934 ; cote locale : B_10_11. le 2012-12-31 16:48:40.

deffendre vostre Ville, qu’on deuroit faire main
basse sur tous les Mazarins ; mais dequoy seruent
tous ces discours sans aucun effet, vous parlez beaucoup & executez peu. Pleust à Dieu
que le peuple de Paris en prenant vne bonne resolution
d’abbatre le tyran de la France, & l’ennemy
de leur Ville, pust dire auec autant de
raison que d’effet, Nil actum est bellis, si nondum
comperit istas omnia posse manus. Ie souhaitterois de
tout mon cœur que les Parisiens deuinssent des
Cesars contre le Mazarin aussi

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 530. Anonyme. LE CHEVALIER CHRESTIEN PARLANT DES MISERES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 23 pages. Langue : français. Voir aussi C_1_14. Référence RIM : M0_696 ; cote locale : E_1_122. le 2012-09-03 14:43:01.

fleurs de lys, & par consequent vous deuez suiure
les maximes de vostre Maistre, dans le gouuernement
de tous vos Sujets.   Nous experimentons tous les iours qu’il nous
gouuerne auec vne douceur extréme, qu’il nous
donne fidellement tout ce qui est necessaire aux
fonctions de nostre esprit, & à l’entretien de nostre
corps ; que s’il nous punit quelquesfois, c’est
apres vn long temps de patience, apres de grands
pechez, & auec des peines qui ont tousiours leurs
mesures. Prenez-vous ce diuin modele,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 531. Anonyme. LE CHEVALIER CHRESTIEN PARLANT DES MISERES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 23 pages. Langue : français. Voir aussi C_1_14. Référence RIM : M0_696 ; cote locale : E_1_122. le 2012-09-03 14:43:01.

Nous experimentons tous les iours qu’il nous
gouuerne auec vne douceur extréme, qu’il nous
donne fidellement tout ce qui est necessaire aux
fonctions de nostre esprit, & à l’entretien de nostre
corps ; que s’il nous punit quelquesfois, c’est
apres vn long temps de patience, apres de grands
pechez, & auec des peines qui ont tousiours leurs
mesures. Prenez-vous ce diuin modele, pour la forme de
vostre conduite ? la douceur est-elle le premier
mobile de vostre Regence ? Permettez de dire à vostre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 532. Anonyme. LE CHEVALIER CHRESTIEN PARLANT DES MISERES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 23 pages. Langue : français. Voir aussi C_1_14. Référence RIM : M0_696 ; cote locale : E_1_122. le 2012-09-03 14:43:01.

d’vne bonne Paix, par ce
que les vns ne sont pas libres dans les fonctions de leurs
charges, pendant les tumultes d’vne guerre ciuile, les autres
y perdent leur sang, & les derniers y souffrent mille
calamitez. Ne vous opposez donc pas à tant de veux que
tout le monde fait à Paris, pour fleschir amoureusement
la bonté Diuine, à nous accorder vn repos, qu’il
laisse entre vos mains, affin que vostre Majesté la respande
abondamment dessus tout son Royaume.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 533. Anonyme. LE CHEVALIER CHRESTIEN PARLANT DES MISERES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 23 pages. Langue : français. Voir aussi C_1_14. Référence RIM : M0_696 ; cote locale : E_1_122. le 2012-09-03 14:43:01.

d’vne bonne Paix, par ce
que les vns ne sont pas libres dans les fonctions de leurs
charges, pendant les tumultes d’vne guerre ciuile, les autres
y perdent leur sang, & les derniers y souffrent mille
calamitez. Ne vous opposez donc pas à tant de veux que
tout le monde fait à Paris, pour fleschir amoureusement
la bonté Diuine, à nous accorder vn repos, qu’il
laisse entre vos mains, affin que vostre Majesté la respande
abondamment dessus tout son Royaume.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 534. Anonyme. LE COVRIER POLONOIS, APPORTANT TOVTES LES... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 1. Voir aussi C_1_46_2 (partie 2). Référence RIM : M0_833 ; cote locale : C_1_46_1. le 2012-12-30 02:40:15.

d’vne roche penchante.
Enfin qu’ils soient punis selon leurs merites : c’est à
dire, par des tourments infinis.   Le Polonois. I’aurois bon mestier d’auoir vne memoire artificielle, pour
me souuenir de tout ce que vous m’auez dit. Charon. Si tu veux te sauuer des peines qui t’attendent, tu feras ton
message, oublie plustost à me dire adieu, qu’à t’en retourner. Le Polonois. Adieu donc Monsieur le Diable, quelque sot demeureroit
icy.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 535. Anonyme. LE COVRIER POLONOIS, APPORTANT TOVTES LES... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 1. Voir aussi C_1_46_2 (partie 2). Référence RIM : M0_833 ; cote locale : C_1_46_1. le 2012-12-30 02:40:15.

d’vne roche penchante.
Enfin qu’ils soient punis selon leurs merites : c’est à
dire, par des tourments infinis.   Le Polonois. I’aurois bon mestier d’auoir vne memoire artificielle, pour
me souuenir de tout ce que vous m’auez dit. Charon. Si tu veux te sauuer des peines qui t’attendent, tu feras ton
message, oublie plustost à me dire adieu, qu’à t’en retourner. Le Polonois. Adieu donc Monsieur le Diable, quelque sot demeureroit
icy.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 536. Anonyme. LE COVRIER POLONOIS, APPORTANT TOVTES LES... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 1. Voir aussi C_1_46_2 (partie 2). Référence RIM : M0_833 ; cote locale : C_1_46_1. le 2012-12-30 02:40:15.

d’vne roche penchante.
Enfin qu’ils soient punis selon leurs merites : c’est à
dire, par des tourments infinis.   Le Polonois. I’aurois bon mestier d’auoir vne memoire artificielle, pour
me souuenir de tout ce que vous m’auez dit. Charon. Si tu veux te sauuer des peines qui t’attendent, tu feras ton
message, oublie plustost à me dire adieu, qu’à t’en retourner. Le Polonois. Adieu donc Monsieur le Diable, quelque sot demeureroit
icy.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 537. Anonyme. QVATRIESME ET SVITTE DV PREMIER DISCOVRS... (1649) chez Jacquard (Nicolas) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 4. Voir aussi C_7_36 (partie 1), C_7_37 (partie 2), C_7_38 (partie 3), A_2_33 (partie 1), A_2_37 (partie 3) et B_4_11 (partie 1). Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : C_7_39. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-09-30 08:13:51.

refusez
ce qu’ils esperent de uostre pieté, vostre
conscience qui se croira criminelle uous tourmentera
incessament. Oüy, MADAME,
elle se croira criminelle, puis que refuser un
morceau de pain aux pauures & prendre plaisir
à les uoir endurer, cest une action que l’on
ne jugera jamais autre : & autant de peines
que uous leurs aurez fait souffrir, autant se
presenteront à uos yeux, pour uous reprocher
leur perte. Pardon, MADAME, si ie prens
tant de liberté, les miseres des pauures m’y
obligent, un

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 538. Anonyme. QVATRIESME ET SVITTE DV PREMIER DISCOVRS... (1649) chez Jacquard (Nicolas) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 4. Voir aussi C_7_36 (partie 1), C_7_37 (partie 2), C_7_38 (partie 3), A_2_33 (partie 1), A_2_37 (partie 3) et B_4_11 (partie 1). Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : C_7_39. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-09-30 08:13:51.

  Méprisez, MADAME, méprisez ces faux
luisans qui vous conduisent insensiblement
en des precipices, méprisez les flatteries d’vn
Estranger qui vous enchantent, méprisez les
conseils de ces Politiques qui cherchent leur
salut dans la perte de vôtre Royaume, suiuez
les sentiments que vôtre naissance vous suggere,
embrassez enfin le Conseil de tant de
sages Politiques ; de qui l’experience blanchie
dans les affaires doit rendre à nôtre Monarchie
l’éclat de sa premiere gloire.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 539. Anonyme. QVATRIESME ET SVITTE DV PREMIER DISCOVRS... (1649) chez Jacquard (Nicolas) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 4. Voir aussi C_7_36 (partie 1), C_7_37 (partie 2), C_7_38 (partie 3), A_2_33 (partie 1), A_2_37 (partie 3) et B_4_11 (partie 1). Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : C_7_39. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-09-30 08:13:51.

  Méprisez, MADAME, méprisez ces faux
luisans qui vous conduisent insensiblement
en des precipices, méprisez les flatteries d’vn
Estranger qui vous enchantent, méprisez les
conseils de ces Politiques qui cherchent leur
salut dans la perte de vôtre Royaume, suiuez
les sentiments que vôtre naissance vous suggere,
embrassez enfin le Conseil de tant de
sages Politiques ; de qui l’experience blanchie
dans les affaires doit rendre à nôtre Monarchie
l’éclat de sa premiere gloire.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 540. Anonyme. QVATRIESME ET SVITTE DV PREMIER DISCOVRS... (1649) chez Jacquard (Nicolas) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 4. Voir aussi C_7_36 (partie 1), C_7_37 (partie 2), C_7_38 (partie 3), A_2_33 (partie 1), A_2_37 (partie 3) et B_4_11 (partie 1). Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : C_7_39. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-09-30 08:13:51.

  Méprisez, MADAME, méprisez ces faux
luisans qui vous conduisent insensiblement
en des precipices, méprisez les flatteries d’vn
Estranger qui vous enchantent, méprisez les
conseils de ces Politiques qui cherchent leur
salut dans la perte de vôtre Royaume, suiuez
les sentiments que vôtre naissance vous suggere,
embrassez enfin le Conseil de tant de
sages Politiques ; de qui l’experience blanchie
dans les affaires doit rendre à nôtre Monarchie
l’éclat de sa premiere gloire.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 541. Anonyme. QVATRIESME ET SVITTE DV PREMIER DISCOVRS... (1649) chez Jacquard (Nicolas) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 4. Voir aussi C_7_36 (partie 1), C_7_37 (partie 2), C_7_38 (partie 3), A_2_33 (partie 1), A_2_37 (partie 3) et B_4_11 (partie 1). Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : C_7_39. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-09-30 08:13:51.

  Méprisez, MADAME, méprisez ces faux
luisans qui vous conduisent insensiblement
en des precipices, méprisez les flatteries d’vn
Estranger qui vous enchantent, méprisez les
conseils de ces Politiques qui cherchent leur
salut dans la perte de vôtre Royaume, suiuez
les sentiments que vôtre naissance vous suggere,
embrassez enfin le Conseil de tant de
sages Politiques ; de qui l’experience blanchie
dans les affaires doit rendre à nôtre Monarchie
l’éclat de sa premiere gloire.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 542. Anonyme. QVATRIESME ET SVITTE DV PREMIER DISCOVRS... (1649) chez Jacquard (Nicolas) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 4. Voir aussi C_7_36 (partie 1), C_7_37 (partie 2), C_7_38 (partie 3), A_2_33 (partie 1), A_2_37 (partie 3) et B_4_11 (partie 1). Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : C_7_39. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-09-30 08:13:51.

  Méprisez, MADAME, méprisez ces faux
luisans qui vous conduisent insensiblement
en des precipices, méprisez les flatteries d’vn
Estranger qui vous enchantent, méprisez les
conseils de ces Politiques qui cherchent leur
salut dans la perte de vôtre Royaume, suiuez
les sentiments que vôtre naissance vous suggere,
embrassez enfin le Conseil de tant de
sages Politiques ; de qui l’experience blanchie
dans les affaires doit rendre à nôtre Monarchie
l’éclat de sa premiere gloire.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 543. Anonyme. QVATRIESME ET SVITTE DV PREMIER DISCOVRS... (1649) chez Jacquard (Nicolas) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 4. Voir aussi C_7_36 (partie 1), C_7_37 (partie 2), C_7_38 (partie 3), A_2_33 (partie 1), A_2_37 (partie 3) et B_4_11 (partie 1). Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : C_7_39. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-09-30 08:13:51.

  Méprisez, MADAME, méprisez ces faux
luisans qui vous conduisent insensiblement
en des precipices, méprisez les flatteries d’vn
Estranger qui vous enchantent, méprisez les
conseils de ces Politiques qui cherchent leur
salut dans la perte de vôtre Royaume, suiuez
les sentiments que vôtre naissance vous suggere,
embrassez enfin le Conseil de tant de
sages Politiques ; de qui l’experience blanchie
dans les affaires doit rendre à nôtre Monarchie
l’éclat de sa premiere gloire.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 544. Anonyme. QVATRIESME ET SVITTE DV PREMIER DISCOVRS... (1649) chez Jacquard (Nicolas) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 4. Voir aussi C_7_36 (partie 1), C_7_37 (partie 2), C_7_38 (partie 3), A_2_33 (partie 1), A_2_37 (partie 3) et B_4_11 (partie 1). Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : C_7_39. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-09-30 08:13:51.

  Méprisez, MADAME, méprisez ces faux
luisans qui vous conduisent insensiblement
en des precipices, méprisez les flatteries d’vn
Estranger qui vous enchantent, méprisez les
conseils de ces Politiques qui cherchent leur
salut dans la perte de vôtre Royaume, suiuez
les sentiments que vôtre naissance vous suggere,
embrassez enfin le Conseil de tant de
sages Politiques ; de qui l’experience blanchie
dans les affaires doit rendre à nôtre Monarchie
l’éclat de sa premiere gloire.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 545. Anonyme. QVATRIESME ET SVITTE DV PREMIER DISCOVRS... (1649) chez Jacquard (Nicolas) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 4. Voir aussi C_7_36 (partie 1), C_7_37 (partie 2), C_7_38 (partie 3), A_2_33 (partie 1), A_2_37 (partie 3) et B_4_11 (partie 1). Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : C_7_39. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-09-30 08:13:51.

  Méprisez, MADAME, méprisez ces faux
luisans qui vous conduisent insensiblement
en des precipices, méprisez les flatteries d’vn
Estranger qui vous enchantent, méprisez les
conseils de ces Politiques qui cherchent leur
salut dans la perte de vôtre Royaume, suiuez
les sentiments que vôtre naissance vous suggere,
embrassez enfin le Conseil de tant de
sages Politiques ; de qui l’experience blanchie
dans les affaires doit rendre à nôtre Monarchie
l’éclat de sa premiere gloire.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 546. Anonyme. QVATRIESME ET SVITTE DV PREMIER DISCOVRS... (1649) chez Jacquard (Nicolas) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 4. Voir aussi C_7_36 (partie 1), C_7_37 (partie 2), C_7_38 (partie 3), A_2_33 (partie 1), A_2_37 (partie 3) et B_4_11 (partie 1). Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : C_7_39. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-09-30 08:13:51.

  Méprisez, MADAME, méprisez ces faux
luisans qui vous conduisent insensiblement
en des precipices, méprisez les flatteries d’vn
Estranger qui vous enchantent, méprisez les
conseils de ces Politiques qui cherchent leur
salut dans la perte de vôtre Royaume, suiuez
les sentiments que vôtre naissance vous suggere,
embrassez enfin le Conseil de tant de
sages Politiques ; de qui l’experience blanchie
dans les affaires doit rendre à nôtre Monarchie
l’éclat de sa premiere gloire.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 547. Anonyme. QVATRIESME ET SVITTE DV PREMIER DISCOVRS... (1649) chez Jacquard (Nicolas) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 4. Voir aussi C_7_36 (partie 1), C_7_37 (partie 2), C_7_38 (partie 3), A_2_33 (partie 1), A_2_37 (partie 3) et B_4_11 (partie 1). Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : C_7_39. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-09-30 08:13:51.

  Méprisez, MADAME, méprisez ces faux
luisans qui vous conduisent insensiblement
en des precipices, méprisez les flatteries d’vn
Estranger qui vous enchantent, méprisez les
conseils de ces Politiques qui cherchent leur
salut dans la perte de vôtre Royaume, suiuez
les sentiments que vôtre naissance vous suggere,
embrassez enfin le Conseil de tant de
sages Politiques ; de qui l’experience blanchie
dans les affaires doit rendre à nôtre Monarchie
l’éclat de sa premiere gloire.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 548. Anonyme. QVATRIESME ET SVITTE DV PREMIER DISCOVRS... (1649) chez Jacquard (Nicolas) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 4. Voir aussi C_7_36 (partie 1), C_7_37 (partie 2), C_7_38 (partie 3), A_2_33 (partie 1), A_2_37 (partie 3) et B_4_11 (partie 1). Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : C_7_39. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-09-30 08:13:51.

  Méprisez, MADAME, méprisez ces faux
luisans qui vous conduisent insensiblement
en des precipices, méprisez les flatteries d’vn
Estranger qui vous enchantent, méprisez les
conseils de ces Politiques qui cherchent leur
salut dans la perte de vôtre Royaume, suiuez
les sentiments que vôtre naissance vous suggere,
embrassez enfin le Conseil de tant de
sages Politiques ; de qui l’experience blanchie
dans les affaires doit rendre à nôtre Monarchie
l’éclat de sa premiere gloire.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 549. Anonyme. QVATRIESME ET SVITTE DV PREMIER DISCOVRS... (1649) chez Jacquard (Nicolas) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 4. Voir aussi C_7_36 (partie 1), C_7_37 (partie 2), C_7_38 (partie 3), A_2_33 (partie 1), A_2_37 (partie 3) et B_4_11 (partie 1). Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : C_7_39. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-09-30 08:13:51.

  Méprisez, MADAME, méprisez ces faux
luisans qui vous conduisent insensiblement
en des precipices, méprisez les flatteries d’vn
Estranger qui vous enchantent, méprisez les
conseils de ces Politiques qui cherchent leur
salut dans la perte de vôtre Royaume, suiuez
les sentiments que vôtre naissance vous suggere,
embrassez enfin le Conseil de tant de
sages Politiques ; de qui l’experience blanchie
dans les affaires doit rendre à nôtre Monarchie
l’éclat de sa premiere gloire.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 550. Anonyme. QVATRIESME ET SVITTE DV PREMIER DISCOVRS... (1649) chez Jacquard (Nicolas) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 4. Voir aussi C_7_36 (partie 1), C_7_37 (partie 2), C_7_38 (partie 3), A_2_33 (partie 1), A_2_37 (partie 3) et B_4_11 (partie 1). Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : C_7_39. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-09-30 08:13:51.

  Méprisez, MADAME, méprisez ces faux
luisans qui vous conduisent insensiblement
en des precipices, méprisez les flatteries d’vn
Estranger qui vous enchantent, méprisez les
conseils de ces Politiques qui cherchent leur
salut dans la perte de vôtre Royaume, suiuez
les sentiments que vôtre naissance vous suggere,
embrassez enfin le Conseil de tant de
sages Politiques ; de qui l’experience blanchie
dans les affaires doit rendre à nôtre Monarchie
l’éclat de sa premiere gloire.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 551. Anonyme. QVATRIESME ET SVITTE DV PREMIER DISCOVRS... (1649) chez Jacquard (Nicolas) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 4. Voir aussi C_7_36 (partie 1), C_7_37 (partie 2), C_7_38 (partie 3), A_2_33 (partie 1), A_2_37 (partie 3) et B_4_11 (partie 1). Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : C_7_39. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-09-30 08:13:51.

  Méprisez, MADAME, méprisez ces faux
luisans qui vous conduisent insensiblement
en des precipices, méprisez les flatteries d’vn
Estranger qui vous enchantent, méprisez les
conseils de ces Politiques qui cherchent leur
salut dans la perte de vôtre Royaume, suiuez
les sentiments que vôtre naissance vous suggere,
embrassez enfin le Conseil de tant de
sages Politiques ; de qui l’experience blanchie
dans les affaires doit rendre à nôtre Monarchie
l’éclat de sa premiere gloire.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 552. Anonyme. SECOND DIALOGVE, ENTRE LE ROY DE BRONZE ET... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 2. Voir aussi A_2_60 (partie 3), C_7_14 à 16 (parties 1 à 3) et E_130. Référence RIM : M0_1090 ; cote locale : A_2_59. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-09-28 09:35:19.

Amazone
(ie ne puis m’empescher de nommer de la sorte l’Espouse de
nostre Parlement) sa valeur, dis-ie, que ce pernicieux dessein a sans
doute irritée, tousiours preste à seconder celle des Protecteurs de son
honneur & de sa franchise, ne sçauroit plus se contenir, sans estre gesnée
dans l’enceinte de ses emparts & de ses murailles. Elle brusle, &
petille de sortir & d’aller teste baissée affiõter ces garnisons, cõposées
de François infideles & dénaturez, & ce cãp volãt dont les insolẽces

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 553. Anonyme. SECOND DISCOVRS D’ESTAT ET DE RELIGION, A... (1649) chez Jacquard (Nicolas) à Paris , 12 pages. Langue : français. Partie 2. Voir aussi C_7_36 (partie 1), C_7_38 (partie 3), C_7_39 (partie 4), A_2_33 (partie 1), A_2_37 (partie 3) et B_4_11 (partie 1). Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : C_7_37. le 2012-09-30 07:57:28.

toutes les plus funestes
inconveniens qui nous peuuent menacer, nous
descouurent sourdement vn preparatif dangereux,
& les qualitez ou les taches des personnes
que uous auez à contraindre sont assez faciles
à prouuer d’elles mesmes, les expériences
servent de grandes précautions à la sagesse, &
les pensées d’un ennemy qui n’oze ouurir la
bouche, sont plus à redouter que l’esprit qui
nous esbloüyt la veuë. Il n’y a point de vengeance
dont un homme alteré ne soit susceptible,
& les secrets du dedans peuuent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 554. Anonyme. SVITTE DE LA RENCONTRE INOPINÉE DE MARS ET... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Partie 2. Voir aussi C_9_59 (partie 1) et A_8_46 (partie 1). Référence RIM : M0_3348 ; cote locale : C_9_60. le 2012-12-25 15:35:36.

de larmes. Quoy ay-ie fait quelque mépris de vostre
puissance, ou de vos perfections ? ay-je manqué aux
deuoirs que meritent vos iustes grandeurs ? ay-je oublié ce que vous estes ? & les charmes que vous possedez m’ont
ils esté inconnus ; vous sçauez que mes armes victorieuses
n’ont estendu les limites de mon pouuoir, que pour y faire
reconnoistre la gloire du vostre ; que ie n’ay estimé mes
desseins qu’autant que vous les auez approuuez ? que ie
vous ay tousiours deferé l’auantage de mes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 555. Anonyme. SVITTE DE LA RENCONTRE INOPINÉE DE MARS ET... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Partie 2. Voir aussi C_9_59 (partie 1) et A_8_46 (partie 1). Référence RIM : M0_3348 ; cote locale : C_9_60. le 2012-12-25 15:35:36.

peuples les respectent & les craignent à proportion qu’ils
possedent plus ou moins ces deux rares qualitez : Estant
certain que la valeur appartient aux Nobles, comme la
Chasteté est la vertu des Dames. Le Duc de Chastillon
m’ayant entendu discourir de la sorte apres vne profonde
reuerence prist la parole & me dit : que veritablement la
la guerre estoit auantageuse à la gloire, à l’estime, à l’honneur
des Princes ; mais aussi qu’elle estoit souuent prejudiciable
à leur conscience, & funeste à leur reputation,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 556. Anonyme. SVITTE DE LA RENCONTRE INOPINÉE DE MARS ET... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Partie 2. Voir aussi C_9_59 (partie 1) et A_8_46 (partie 1). Référence RIM : M0_3348 ; cote locale : C_9_60. le 2012-12-25 15:35:36.

soient arriuées à leur centre, qui est proprement le lieu
de leur repos, & la periode de tous leurs mouuemens.
Qu’ainsi l’amour ne peut estre aucunement satisfait qu’il
ne soit paruenu à l’accomplissement de ses desirs & au but
de ses pretentions ; Auant cela, il souffre vn continuel
martyre, des gesnes, des tourmens, des supplices sans
relasche, des langueurs, des ialousies, des tristesses, des
afflictions qui le conduisent enfin iusques dans les cendres,
d’vn funeste tombeau. En effet qui pourroit exprimer

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 557. Anonyme. TROISIESME DIALOGVE ENTRE LE ROY DE BRONZE... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 3. Voir aussi A_2_59 (partie 2), C_7_14 à 16 (parties 1 à 3) et E_1_130. Référence RIM : M0_1090 ; cote locale : A_2_60. le 2012-09-28 09:37:20.

dont vn
Colporteur luy vendit l’vne, & luy rendit l’autre pour son reste d’vn escu
d’or que ie luy auois donné à changer, I’eusse au moins rabbatu la
premiere sur ses gages; car pour l’autre, elle est d’vne monnoye dont
ne sçachant pas lire, elle n’est pas obligée de connoistre les especes:
puis que c’est vn de ces liurets mesme qu’elle m’achepta, & de laquelle
les falsificateurs ne sont pas moins punissables, que de celle qui sert au
commerce de la vie humaine. Le Roy. En effet, Voisine, quelques pieces

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 558. Anonyme. TROISIESME DIALOGVE ENTRE LE ROY DE BRONZE... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 3. Voir aussi A_2_59 (partie 2), C_7_14 à 16 (parties 1 à 3) et E_1_130. Référence RIM : M0_1090 ; cote locale : A_2_60. le 2012-09-28 09:37:20.

qui reuienne plus chargé de nouuelles des voyages qu’il fait hors
de Paris, que ma coureuse de ceux qu’elle fait en Ville. On n’apprend
iamais rien des cent bouches de la renommée, qu’on ne puisse apprendre
aussi de la sienne: & si de tant de langues que la Fable donne à ce
monstre, vne seule auoit le caquet de celle de ma Gazette viuante, toutes
les autres luy seroient bien superfluës. Il n’est rien de si sot, rien de
si impertinent, rien de si difficile à croire, qu’elle ne reçoiue & ne donne
pour nouuelles triées sur le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 559. Anonyme. TROISIESME DIALOGVE ENTRE LE ROY DE BRONZE... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 3. Voir aussi A_2_59 (partie 2), C_7_14 à 16 (parties 1 à 3) et E_1_130. Référence RIM : M0_1090 ; cote locale : A_2_60. le 2012-09-28 09:37:20.

bloqué? La Reyne est-elle tousiours inexorable? Samaritaine. Elle ne le fut iamais, grand Monarque; & si nos maux ne touchent sa
Majesté d’vn traict de compassion, c’est que sa Majesté ne les voit pas,
& qu’on tasche adroittement de la rendre non seulement aueugle à ce
tragique spectacle, mais aussi sourde aux plaintes de son Peuple. De
ces deux soins que prend vn Fauory, le second pouuoit estre vtile à sa
tyrannie, tant que l’excez de nos souffrances n’estoit pas tel qu’on ne
le pût croire sans le voir. Mais a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 560. Anonyme. TROISIESME DIALOGVE ENTRE LE ROY DE BRONZE... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 3. Voir aussi A_2_59 (partie 2), C_7_14 à 16 (parties 1 à 3) et E_1_130. Référence RIM : M0_1090 ; cote locale : A_2_60. le 2012-09-28 09:37:20.

lors que i’en appris l’offre: & l’on ne
deuoit pas moins attendre d’vne si belle ame, qui ne respirant que la
liberté de mon petit Fils, & le repos de ses Peuples ne demande pour
l’vn & pour l’autre, autre Espée que la sienne. Adieu, Voisine, iusqu’aux
nouuelles que i’attends, & du sujet de cette sortie, & du succez
que luy donnera le Dieu des Armées, qui seront la matiere d’vne autre
conuersation. Adieu derechef, chere Samaritaine. Samaritaine. Adieu, grand Monarque.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 561. Anonyme. TROISIESME DIALOGVE ENTRE LE ROY DE BRONZE... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 3. Voir aussi A_2_59 (partie 2), C_7_14 à 16 (parties 1 à 3) et E_1_130. Référence RIM : M0_1090 ; cote locale : A_2_60. le 2012-09-28 09:37:20.

lors que i’en appris l’offre: & l’on ne
deuoit pas moins attendre d’vne si belle ame, qui ne respirant que la
liberté de mon petit Fils, & le repos de ses Peuples ne demande pour
l’vn & pour l’autre, autre Espée que la sienne. Adieu, Voisine, iusqu’aux
nouuelles que i’attends, & du sujet de cette sortie, & du succez
que luy donnera le Dieu des Armées, qui seront la matiere d’vne autre
conuersation. Adieu derechef, chere Samaritaine. Samaritaine. Adieu, grand Monarque.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 562. Anonyme. TROSIESME DISCOVRS D’ETAT ET DE RELIGION,... (1649) chez Jacquard (Nicolas) à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec permission, reprise au colophon. Voir aussi A_2_33 (partie 1), C_7_36 à 39 (parties 1 à 4) et B_4_11 (partie 1). Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : A_2_37. le 2012-09-30 08:06:27.

est certain, Messieurs, que cette dissemblance ne vous peut asseurer pendant que la
Normandie conservera son nom, & que la
suitte des ans vous laissera ce beau titre d’honneur
pour servir à l’accroissement de vos conquestes:
Où il faudroit que le Soleil qui semble
contribuer à la naissance de toutes choses,
commença par vn capritieux reuers de la Nature
a prendre vne nouuelle route dans la vague
des airs. Vous ne pouuez faire vne plus
glorieuse épreuue de uostre uertu que uous
auez signalée en tant de combats,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 563. B. D. L. F.. LA RVINE ET DISETTE D’ARGENT, Commune... (1652) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3568 ; cote locale : B_20_42. le 2012-12-29 10:18:09.

vices, qui les faict tomber és
mains des bourreaux, au lieu de trauailler & bien faire, veu que
ce Royaume est si abondant en viures & commoditez, & si
neantmoins on ne void que mandicité & gueuserie. Au village des Planches, pres de Prouins, vn nommé Messire
Iean l’Espargneux. Vicaire de S. Pierre de Barbuize, Dioceze
de Troyes, & Guillaume Iubelin, ont fait des Soyes depuis
six ans, que chacun arbre, gros Meurier, lors ont rendus du
profit, & rendent d’ordinaire, chacune année, plus de sept liu.
dix s. tous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 564. Boucher [signé]. ARREST DE LA COVR DES AYDES, PORTANT... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 4 pages. Langue : français. Du 3 avril 1649, avec privilège.. Référence RIM : M0_151 ; cote locale : A_1_81. le 2012-04-03 15:20:47.

Et supplier
ledit Seigneur Roy & ladite Dame Reyne de
retourner en ladite Ville de Paris, l’honorer de leur
presence, Et pouruoir au soulagement des Villes,
Bourgs & Paroisses dependantes d’autres Eslections
que celle de Paris, qui ont souffert des pertes à cause
des passages & logemens des Gens de guerre, apres
information & verification faite desdites pertes.

Signé, BOVCHER. Collationné à l’original par moy Conseiller
Secretaire du Roy & de ses Finances.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 565. Boucher [signé]. ARREST DE LA COVR DES AYDES, PORTANT... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 4 pages. Langue : français. Du 3 avril 1649, avec privilège.. Référence RIM : M0_151 ; cote locale : A_1_81. le 2012-04-03 15:20:47.

Et supplier
ledit Seigneur Roy & ladite Dame Reyne de
retourner en ladite Ville de Paris, l’honorer de leur
presence, Et pouruoir au soulagement des Villes,
Bourgs & Paroisses dependantes d’autres Eslections
que celle de Paris, qui ont souffert des pertes à cause
des passages & logemens des Gens de guerre, apres
information & verification faite desdites pertes.

Signé, BOVCHER. Collationné à l’original par moy Conseiller
Secretaire du Roy & de ses Finances.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 566. Boucher [signé]. ARREST DE LA COVR DES AYDES, PORTANT... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 4 pages. Langue : français. Du 3 avril 1649, avec privilège.. Référence RIM : M0_151 ; cote locale : A_1_81. le 2012-04-03 15:20:47.

Et supplier
ledit Seigneur Roy & ladite Dame Reyne de
retourner en ladite Ville de Paris, l’honorer de leur
presence, Et pouruoir au soulagement des Villes,
Bourgs & Paroisses dependantes d’autres Eslections
que celle de Paris, qui ont souffert des pertes à cause
des passages & logemens des Gens de guerre, apres
information & verification faite desdites pertes.

Signé, BOVCHER. Collationné à l’original par moy Conseiller
Secretaire du Roy & de ses Finances.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 567. Boucher [signé]. ARREST DE LA COVR DES AYDES, PORTANT... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 4 pages. Langue : français. Du 3 avril 1649, avec privilège.. Référence RIM : M0_151 ; cote locale : A_1_81. le 2012-04-03 15:20:47.

Et supplier
ledit Seigneur Roy & ladite Dame Reyne de
retourner en ladite Ville de Paris, l’honorer de leur
presence, Et pouruoir au soulagement des Villes,
Bourgs & Paroisses dependantes d’autres Eslections
que celle de Paris, qui ont souffert des pertes à cause
des passages & logemens des Gens de guerre, apres
information & verification faite desdites pertes.

Signé, BOVCHER. Collationné à l’original par moy Conseiller
Secretaire du Roy & de ses Finances.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 568. Boucher [signé]. ARREST DE LA COVR DES AYDES, PORTANT... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 4 pages. Langue : français. Du 3 avril 1649, avec privilège.. Référence RIM : M0_151 ; cote locale : A_1_81. le 2012-04-03 15:20:47.

Et supplier
ledit Seigneur Roy & ladite Dame Reyne de
retourner en ladite Ville de Paris, l’honorer de leur
presence, Et pouruoir au soulagement des Villes,
Bourgs & Paroisses dependantes d’autres Eslections
que celle de Paris, qui ont souffert des pertes à cause
des passages & logemens des Gens de guerre, apres
information & verification faite desdites pertes.

Signé, BOVCHER. Collationné à l’original par moy Conseiller
Secretaire du Roy & de ses Finances.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 569. C. J. [signé]. LA LETTRE D’VN SECRETAIRE DE S. INNOCENT A... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon. Voir aussi E_1_62. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_1896 ; cote locale : C_3_90. Texte édité par Site Admin le 2012-12-07 15:05:40.

en faudroit,
pour achepter ce qu’il auroit trouué à Lisbonne. Mais
ces bassesses ne nous arrestent pas, il y a toujours quelque
chose en l’homme de foible, & les plus grands personnages
ont toujours eu quelque chose qui les ont fait
remarquer, pour n’auoir pas toutes les perfections de l’esprit.
Vous estes venu en France la premiere fois en assez
menu équipage : Si vous vous souvenez qu’au voyage de
Nancy, n’ayans pû trouver de giste, vous fustes contraint
de coucher dans le carrosse du feu Mareschal de Schomberg,
&

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 570. C. J. [signé]. LA LETTRE D’VN SECRETAIRE DE S. INNOCENT,... (1649) chez Boisset (Nicolas) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon. Voir aussi C_3_90. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_1896 ; cote locale : E_1_62. le 2012-12-07 15:09:56.

vous croyez peut-estre que c’estoient des iuges de
la rotte de Rome, que la pourpre d’vn Cardinal éblouït,
leur pourpre éclatte bien d’auantage, & vous deuiez
vous ressouuenir d’vn certain mot que vous dist vn iour
Bautru, lorsque vous voyez qu’il faisoit tant d’honneur
à vn Conseiller des Enquestes, & luy en demandit la
raison, il vous dit, qu’il flattoit le chien qui le pourroit
mordre quelque iour : Pensez-vous qu’il soit Prophete,
il y a bien des chiens dans la meutte qui le prendront
bien-tost aux fesses : Mais

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 571. Carigny (P. D. P. Sieur de). BALET RIDICVLE DES NIECES DE MAZARIN, OV... (1649) chez Musnier (François) à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_572 ; cote locale : A_3_15. le 2012-04-20 03:40:45.

sorte
d’iniustice. Niece. Vrayment vous nous en contez de belles, & quoy ne
sçauez vous pas, qu’il ny a rien de plus inconstant que la fortune,
& que celle qui nous montre au matin vn visage riant, nous tourne le dos apres midy. Pour moy i’aprehende les
trop grandes faueurs de la fortune, & ie me figure que nous
serons contraintes vn de ces iours de retourner au lieu d’ou
nous sommes venuës. Il y a ie ne scay quoy dans mon esprit
qui m’en donne à tout moment quelque crainte, & cette
peur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 572. Charpentier (?) [?]. LA HARANGVE FAITE AV ROY, PAR MONSIEVR... (1652) chez Lesselin (Alexandre) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1595 ; cote locale : B_12_9. Texte édité par Site Admin le 2012-12-04 15:48:02.

de l’Ennemy commun de Vostre Majesté,
& de ses Peuples. Ha! SIRE, ie manque de
force, mon cœur s’affoiblit, & mes yeux confondus
en larmes ne peuuent plus regarder les mains
sacrées de Vostre Majesté, que pour en attendre
l’absolution, auec la continuation de mes prieres
au Sainct Esprit pour la prosperité & santé de
Vostre Majesté, & pour obtenir la Paix pour son
pauure Peuple, ausquels je la souhaite de tout
mon cœur, comme en estant du nombre.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 573. Charpentier (?) [?]. LA HARANGVE FAITE AV ROY, PAR MONSIEVR... (1652) chez Lesselin (Alexandre) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1595 ; cote locale : B_12_9. Texte édité par Site Admin le 2012-12-04 15:48:02.

de l’Ennemy commun de Vostre Majesté,
& de ses Peuples. Ha! SIRE, ie manque de
force, mon cœur s’affoiblit, & mes yeux confondus
en larmes ne peuuent plus regarder les mains
sacrées de Vostre Majesté, que pour en attendre
l’absolution, auec la continuation de mes prieres
au Sainct Esprit pour la prosperité & santé de
Vostre Majesté, & pour obtenir la Paix pour son
pauure Peuple, ausquels je la souhaite de tout
mon cœur, comme en estant du nombre.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 574. Cinq Cieux (Souil de)... . DISCOVRS D’ESTAT, SVR L’ABSENCE ET LA... (1652) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1109 ; cote locale : B_3_24. le 2012-09-30 08:48:59.

Prince
est cent fois plus captif & plus gehenné mille fois que
ces deux Roys ses predecesseurs, qui ne pouuans agir d’eux-mesmes, auoient le Parlement, & des Ministres fidéles qui
trauailloient vtilement pour luy & pour l’Estat, faisans valoir
& reconnoistre la Royauté, pendant que le Roy estoit
absent & desiré de ses Subjets : Ce qui ne se peut pas dire de
nostre Souuerain, qui n’agit ny par luy-mesme, ny par les
Officiers qui sont auprés de sa Majesté, pour estre à son Geolier
le Mazarin,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 575. Clément [signé]. ARREST DE LA COVR DE PARLEMENT, POVR LA... (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Du 19 mai 1649.. Référence RIM : M1_24 ; cote locale : A_1_88. le 2012-03-31 16:45:24.

autres pieces attachées à ladite requeste. Et
tout consideré, LADITE COVR a ordonné & ordonne
que lesdits Supplians demeureront deschargez
dudit terme du loyer escheu à Pasques dernier, seulement,
sans neantmoins aucune repetition de ce qui se
trouuera auoir esté payé par lesdits Supplians. Fait en
Parlement le dix neufiesme May mil six cens quarante
neuf.   Maistre CLEMENT Procurenr. Collationné à l’Original par moy Conseiller
Secretaire du Roy & de ses Finances.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 576. Clément, Jean. HARANGVE PRONONCÉE AVX PIEDS DV ROY ET DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_38. Référence RIM : M0_1608 ; cote locale : A_4_33. le 2012-11-02 15:01:14.

auec beaucoup de passion de venir faire à genoux
vne protestation toute particuliere
à Vôtre Maiesté de leur obeissance. Nous
n’auons iamais eu tant de ioye, MADAME,
que lors que l’on nous a asseurez
que Vôtre Maiesté ne dedaignoit
pas de nous faire l’honneur de nous receuoir
à ses pieds, & de nous entendre.
C’est ce qui nous a donné la liberté de
nous presenter icy pour rendre à Vos Maiestez
nos tres-humbles soumissions, &
pour leur protester que nos desseins ont
tousiours esté &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 577. Clément, Jean. HARANGVE PRONONCÉE AVX PIEDS DV ROY ET DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_38. Référence RIM : M0_1608 ; cote locale : A_4_33. le 2012-11-02 15:01:14.

le Roy de sa propre bouche leur
dit, qu’il estoit fort aise de les voir, & que leurs soumissions luy estoient fort agreables. La Reyne
leur fit à peu prés la mesme réponse, & leur
promit de ramener le Roy à Paris aussi-tost que
les affaires le permettroient. Ce qui fit pleurer
de ioye tous ces pauures Artisans, qui s’en retournerent
tous glorieux de l’honneur qu’ils
auoient receu: publiant les tendresses de nostre
ieune Prince, & de nostre Grande Reyne.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 578. CM. P. P. P. P.. LA CLEF DV TEMPLE DE IANVS. PRESENTÉ AV... (1652 [?]) chez Maret (veuve de Claude) à Paris , 28 pages. Langue : français, latin. Signé au colophon: D. M. P. P. P. P.. Référence RIM : M0_703 ; cote locale : B_2_31. Texte édité par Site Admin le 2012-11-10 08:10:13.

qu’honteusement acheuez :
que diront tous les Grands qu’il a emprisonnez &
fourbez : que dira le Clergé, de la honteuse & auare
distribution des benefices : que dira la Noblesse qui a
souuent employé son sang d’vn costé pour sous le pretexte
de vostre authorité, vanger la passion de ce Ministre,
pendant que d’vn autre on ruinoit ses terres &
ses maisons : que dira le Soldat qui sans solde a prodigué
sa vie, & lequel la necessité & l’impunité, a porté
aux abominatiõs que l’on a commis ! & quoy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 579. CM. P. P. P. P.. LA CLEF DV TEMPLE DE IANVS. PRESENTÉ AV... (1652 [?]) chez Maret (veuve de Claude) à Paris , 28 pages. Langue : français, latin. Signé au colophon: D. M. P. P. P. P.. Référence RIM : M0_703 ; cote locale : B_2_31. Texte édité par Site Admin le 2012-11-10 08:10:13.

plus francs de tous
les hommes, de serfs & d’esclaues de son impitoyable
tyrannie ; en quoy au rapport de Plutarque, il ressemble
à vn Laboureur qui aymeroit mieux recueillir des
sauterelles que de bon froment, & qu’vn homme qui
aymeroit mieux commander à des bœufs & des moutons,
qu’à des hommes : Esloignez-le, SIRE, le sort
que vous cause sa presence, tombant par son esloignement,
V. M. verra tous les cœurs de ses Sujets souspirer
pour Elle, & entre leurs langues entonner ce beau
Cantique, Viue le Roy, point

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 580. Crespin [signé]. FACTVM, Pour Maistre Bernard de Bautru... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Sans page de titre. Signature au colophon.. Référence RIM : M0_1365 ; cote locale : A_4_4a. le 2012-10-22 08:11:47.

neantmoins il n’y fut pas si-tost entre, que l’on trauaille à son procez. Quoy qu’il
fust. dix-heures du soir, l’on ne peut attendre le iour, c’estoit vne action, qui n’estoit
bonne que pour la nuict, & pour les tenebres. Tellement que dans moins de
deux ou trois heures, l’on entend l’accusé, l’on fait la confrontation, marque
infaillible que les tesmoins estoient des personnes bien familieres de l’appellant,
& qu’ils estoient tousiours prests d’opprimer l’Innocence affligée, & de seruir
d’instrumens a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 581. Crespin [signé]. FACTVM, Pour Maistre Bernard de Bautru... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Sans page de titre. Signature au colophon.. Référence RIM : M0_1365 ; cote locale : A_4_4a. le 2012-10-22 08:11:47.

estrangers.   Les plaintes de ce procedé violent ayant esté portée à la Cour dés le lendemain,
M. le Procurcur General manda le Commissaire de l’Estre, qui auoit fait
la capture. Mais con me il ne taschoit qu’à couurir, les seuices qu’il auoit luy-mesme
exercées, en prenant l’accusé prisonnier, il fit passer l’assaire pour la plus
importante de l’Estat. Tellement que ce discours empescha que M. le Procureur General ne donnast
ses Conclusions pour obtenir vn Arrest de deffences particulieres. Neantmoins le Lieutenaut

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 582. Crespin [signé]. FACTVM, Pour Maistre Bernard de Bautru... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Sans page de titre. Signature au colophon.. Référence RIM : M0_1365 ; cote locale : A_4_4a. le 2012-10-22 08:11:47.

de
presomption, ce nommé Vaudran puisse conuaincre l’accusé des crimes qu’il aduouë
luy-mesme, l’on veut qu’il trouue l’impunité dans sa personne, non pas à cause
qu’il s’accuse, mais parce qu’il en accuse vn autre. Mais ce qui fait paroistre que ce tesmoin a esté prattiqué pour perdre vn homme
d’honneur, c’est qu’encores qu’on eut pris grand soin de l’instruire pour sa deposition,
il n’a pourtant pas laissé de varier dans sa confrontation; car il n’y a que la verité
qui soit toûjours semblable à elle mesme,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 583. Crespin [signé]. FACTVM, Pour Maistre Bernard de Bautru... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Sans page de titre. Signature au colophon.. Référence RIM : M0_1365 ; cote locale : A_4_4a. le 2012-10-22 08:11:47.

l’accusé de tous les desordres du temps &
exposer sa vie, ses biens & son honneur, celle de sa femme & de ses enfans, à deux
oyseaux de proyes, à deux bestes de sang & de carnage, à deux tesmoins corrompus
qui s’accusent eux-mesmes pour auoir droit d’accuser les autres qui ont esté preparés
par de mauuais artifices, & condamnez par nos mœurs: l’accusé espere donc que la
la Cour en fera vne exemple prononçant dés à present son absolution.   Monsieur CRESPIN Rapporreur.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 584. Crespin [signé]. FACTVM, Pour Maistre Bernard de Bautru... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Sans page de titre. Signature au colophon.. Référence RIM : M0_1365 ; cote locale : A_4_4a. le 2012-10-22 08:11:47.

l’accusé de tous les desordres du temps &
exposer sa vie, ses biens & son honneur, celle de sa femme & de ses enfans, à deux
oyseaux de proyes, à deux bestes de sang & de carnage, à deux tesmoins corrompus
qui s’accusent eux-mesmes pour auoir droit d’accuser les autres qui ont esté preparés
par de mauuais artifices, & condamnez par nos mœurs: l’accusé espere donc que la
la Cour en fera vne exemple prononçant dés à present son absolution.   Monsieur CRESPIN Rapporreur.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 585. Crespin [signé]. FACTVM, Pour Maistre Bernard de Bautru... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Sans page de titre. Signature au colophon.. Référence RIM : M0_1365 ; cote locale : A_4_4a. le 2012-10-22 08:11:47.

l’accusé de tous les desordres du temps &
exposer sa vie, ses biens & son honneur, celle de sa femme & de ses enfans, à deux
oyseaux de proyes, à deux bestes de sang & de carnage, à deux tesmoins corrompus
qui s’accusent eux-mesmes pour auoir droit d’accuser les autres qui ont esté preparés
par de mauuais artifices, & condamnez par nos mœurs: l’accusé espere donc que la
la Cour en fera vne exemple prononçant dés à present son absolution.   Monsieur CRESPIN Rapporreur.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 586. Criquetot,? de. LA SYNDEREZE OV L’INNOCENCE FOVREE DE... (1649) chez Sevestre (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3740 ; cote locale : A_7_24. le 2012-12-30 15:01:42.

sans bruit, qui est dans le Palais que i’ay abandonné,
lequel d’orenauant est destiné pour le fidele
seruiteur du Roy, Monseigneur d’Audencourt, & le
protecteur du peuple affligé sans raison. Et vous nosterés
rien à mon pere si vous luy rendés Iules Mazarin;
qu’il arriue de la sorte, les François n’ont que
cette teste qui leur empesche le repos: C’est pourquoy
ie deteste, que, Exibit spiritus meus, & reuertetur in terram
suam in illa die peribunt omnes cogitationes.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 587. Criquetot,? de. LA SYNDEREZE OV L’INNOCENCE FOVREE DE... (1649) chez Sevestre (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3740 ; cote locale : A_7_24. le 2012-12-30 15:01:42.

sans bruit, qui est dans le Palais que i’ay abandonné,
lequel d’orenauant est destiné pour le fidele
seruiteur du Roy, Monseigneur d’Audencourt, & le
protecteur du peuple affligé sans raison. Et vous nosterés
rien à mon pere si vous luy rendés Iules Mazarin;
qu’il arriue de la sorte, les François n’ont que
cette teste qui leur empesche le repos: C’est pourquoy
ie deteste, que, Exibit spiritus meus, & reuertetur in terram
suam in illa die peribunt omnes cogitationes.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 588. Criquetot,? de. LA SYNDEREZE OV L’INNOCENCE FOVREE DE... (1649) chez Sevestre (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3740 ; cote locale : A_7_24. le 2012-12-30 15:01:42.

sans bruit, qui est dans le Palais que i’ay abandonné,
lequel d’orenauant est destiné pour le fidele
seruiteur du Roy, Monseigneur d’Audencourt, & le
protecteur du peuple affligé sans raison. Et vous nosterés
rien à mon pere si vous luy rendés Iules Mazarin;
qu’il arriue de la sorte, les François n’ont que
cette teste qui leur empesche le repos: C’est pourquoy
ie deteste, que, Exibit spiritus meus, & reuertetur in terram
suam in illa die peribunt omnes cogitationes.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 589. De Guénégaud [signé]. ARREST DV CONSEIL DV ROY, tenu à Pontoise... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Du 18 juillet 1652. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_372 ; cote locale : B_15_4. Texte édité par Site Admin le 2012-04-07 10:45:26.

dernier & lecture faire dudit memoire : Oüy ledit
procureur General, luy retiré, la matiere mise en deliberation : A ARRESTÉ ET ORDONNÉ que lesdits
Preuost des Marchands & Escheuins seront aduertis de
la part de la dite Cour de faire incessamment vne nouuelle
assemblée generalle de Ville pour auiser à l’ordre necessaire,
à la seureté de la Ville & de la Iustice. Et outre
a arresté que iusques à ce qu’il y ait seureté il sera surcis à
deliberer aux affaires publiques  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 590. Douet E. S. D. R., J. [signé]. HARANGVE FAITE AV ROY PAR LE RECTEVR DE... (1651) chez Lesselin (Alexandre) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Signé et daté au colophon, suivi d'un avertissement signé Daubray à la même date.. Référence RIM : M0_1591 ; cote locale : B_1_5. le 2012-10-28 04:29:55.

grande Sagesse, son courage Martial: Et les six Anagrammes
suiuantes sur son Nom TRES AVGVSTE de
LOVIS QVATORSIEME DV NOM,
ROY DE FRANCE ET DE NAVARRE.  

I. i. pour e. Viue le Roy donné, Ce Dauid Mars, qu’on aimera tres Fort,

er">II. s. pour r. Vn Iosué trié, qui destrosnera de foudre Amalec, Amon:

III. entiere. Iosué de France d’Or, qui renuersera le maudit Otoman.

IV. n. pour a. D’vn Oriflamme redressé, Ce Roy donné vainquera tout.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 591. Drazor. HARANGVE A MESSIEVRS LES ESCHEVINS ET... (1649) chez Musnier (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1540 ; cote locale : A_4_24. le 2012-10-27 09:16:42.

plus hideux, plus monstrueux
& effroiable que le crime qui rend esclaue du Demon,
& qui rend son autheur plus noir que l’Enfer. Si dont autrefois on attribuoit des remunerations aux ames nobles & genereuses: & sy on publioit hautement
leur vertu auec des acclamations, qui les rendoient
d’autant plus signalées & recommandables,
que ces trophées estoient faictes à la veuë de tout le
monde. On ne doit pas moins punir le vice qui luy
est antipatique & opposé, il n’y a aucun rapport entre
la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 592. Drazor. HARANGVE A MESSIEVRS LES ESCHEVINS ET... (1649) chez Musnier (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1540 ; cote locale : A_4_24. le 2012-10-27 09:16:42.

les meschans, entre les loups
& les agneaux, les vns eclatent de gloire & brillent
d’honneur, ont des beautez & des lumieres qui esgalent
l’Aurore ont des senteurs & des odeurs tres-suaues.
Et toutes leurs actions sont glorieuses & dignes
d’imitation, mais si on est obligé de donner des
Eloges aux bons, on ne les pas moins, à declamer
contre les meschans, qui menent vne vie aussi deprauée
que tyranique, comme il ce voit dans l’Histoire
Tragique de ce temps, l’Autheur de la quelle est le
truchement de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 593. Drazor. HARANGVE A MESSIEVRS LES ESCHEVINS ET... (1649) chez Musnier (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1540 ; cote locale : A_4_24. le 2012-10-27 09:16:42.

derobé par
deux fois le plus innotent de tous les Rois, du quel est
dict quo iustior alter, nec piet ate fuit, nec bello maior & armis,
Le premier larcin fut au temps des Baricades.   Mais ie madresse maintenant à vous illustres Concitoyens,
on ne peut trop loüer vostre zele l’Affection
qu’auez pour le Roy, & pour vostre chere patrie, on
publira vostre generosité au temple de memoire &
toutes les nations publiront les effets de vos heroïques
entreprises, qui ont braué le Sicilien & ses complices,
qui ont

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 594. Du Pelletier, Pierre [?]. LA IOYE PVBLIQVE, SVR LE RETOVR de la Paix. (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Signé "D. P." au colophon.. Référence RIM : M0_1739 ; cote locale : C_5_68. le 2012-12-05 06:44:08.

ialousie,
elle sçait trop bien que l’amitié & l’amour
peuuent compatir de cette sorte. Quant à moy
Monsieur, ie suis rauy que la guerre soit terminée
si heureusement, & dans vn temps où l’on
peut messer des branches d’Oliuier auec l’etendart
de la croix. I’auois tousiours crû qu’on en
viendroit au poinct où nous en sommes, & que
les prieres d’vn nombre infiny de saints Anacorettes,
& d’amez Religieuses nous obtiendroient
la paix par leurs prieres. Cette guerre de peu de
iours

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 595. Du Pelletier, Pierre. ACTION DE GRACE DE LA FRANCE AV PRINCE DE LA... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_27 ; cote locale : A_2_8. le 2012-12-01 07:35:37.

2012-12-01 07:35:37

français

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 596. Du Tillet [signé]. Arrest de la Cour DE PARLEMENT, CONCERNANT... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 4 pages. Langue : français. Du 9 janvier 1649. Avec privilège.. Référence RIM : M0_219 ; cote locale : E_1_5. le 2012-03-26 07:17:24.

des Requestes de l’Hostel du Roy,
la somme de cent mil liures. Tous lesquels deniers
seront incessamment mis entre les mains de Maistre
Charles le Preuost, Conseiller du Roy en ladite
Cour, & le tout employé au payement des Gens de
guerre qui seront leuez, selon & ainsi qu’il sera ordonné.
FAICT en Parlement le neufiéme Ianuier
mil six cens quarente-neuf.  

Signé, DV TILLET. Collationné à l’original par moy Conseiller Secretaire
du Roy & de ses Finances.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 597. Du Tillet [signé]. ARREST DE LA COVR DE PARLEMENT, Donné les... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Du 20 juillet 1652. Suivi du brevet signé de la veuve Guillemot

Et en
consequent que mondit sieur le Duc
d’Orleans suiuant l’Arrest cy-deuant
donné, sera prié de la part de
ladite Cour d’employer l’authorité
dudit Seigneur Roy & la sienne pour
mettre la personne de sa Majesté en
pleine liberté, luy faire rendre l’honneur,
le seruice & l’obeyssance qui
luy sont deubs, se seruir pour cét effet
de tous moyens legitimes, qu’il iugera
vtilles & necessaires pour garantir
le Royaume de la ruine en laquelle il
est prest de tomber par les mauuais

=> Afficher la page


Occurrence 598. Du Tillet [signé]. ARREST DE LA COVR DE PARLEMENT, Donné... (1649) chez Alliot (Gervais), Langlois (Jacques) à Paris , 4 pages. Langue : français. Du 8 mars 1649, avec permission. Voir aussi E_1_104. Référence RIM : M0_253 ; cote locale : A_1_64. le 2012-04-01 03:52:55.

qu’il auoit receu nouuelles du sieur Mareschal de
Turenne son frere, lequel s’offroit auec ses troupes
au seruice du Roy, de la Cour, & du public,
contre l’iniuste oppression de l’Ennemy de l’Estat:
Le sieur Coadjuteur à l’Archeuesché de Paris, a
aussi dit, Que pour trauerser le iuste dessein dudit
Mareschal, l’on auoit contre luy donné vn Arrest
du Conseil & Declaration, qui le declaroit criminel;
Que mesme l’on auoit cherché tous moyens
pour destourner ses troupes, & de se saisir de sa
personne. REQVEROIT

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 599. Du Tillet [signé]. ARREST DE LA COVR DE PARLEMENT, Portant... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 4 pages. Langue : français. Du 30 juin 1649, avec privilège.. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_1_92. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-03-31 16:41:50.

M. DC. XLIX. Auec Priuilege de sa Majesté. EXTRAICT DES REGISTRES
de Parlement. SVR la Remonstrance faitte à la Cour par le
Procureur General du Roy, Que durant les
derniers mouuemens quelques particuliers
auroient fait vn grand amas de Sel dont ils
ont fait le faulx-sonnage, & continu?t encor
à present: Mesme que depuis peu quelques Habitans vers
la Riuiere de Loyre & lieux circonuoisins, auroient par
Assemblées illicites & à port d’armes, jusques au

=> Afficher la page


Occurrence 600. Du Tillet [signé]. ARREST DE LA COVR DE PARLEMENT. Portant... (1649) chez Targa (veuve de François) à Paris , 4 pages. Langue : français. Du 27 mars 1649.. Référence RIM : M0_260 ; cote locale : E_1_15. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-01 15:01:55.

Sieurs
Generaux, que ledit Cardinal Mazarin satisfera
audit Arrest du huictiesme Ianuier dernier sur les
peines y portées sans retardation Et sera le present
Arrest enuoyé aux Sieurs Deputez de ladite
Cour pour tenir la main à l’execution d’iceluy,
& y auoir tel esgard que de raison Fait en Parlement
ce vingt-septiesme iour de Mars mil six
cens quarante-neuf.  

Signé, DV TILLET. Collationné à l’Original, par moy Conseiller
Secretaire du Roy & de ses Finances.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 Dernier