[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(3710 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "honneur" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 701. M.. HARANGVE ROYALE prononcée deuant leurs... (1649) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_31. Référence RIM : M0_1612 ; cote locale : C_5_42. Texte édité par Site Admin le 2012-11-03 01:34:05.

& que les grandes qualitez que vous possedez
eminemment nous obligent d’estre à iamais vostres par estime,
comme nous le somme par droit de naissance ; agreez donc Sire
que nous fassions ce que le Ciel nous commande, & permettez
qu’en mon particulier i’aye l’honneur de me dire,   De vostre Majesté, Le tres-humble, tres-obeïssant,
tres-fidel seruiteur & suiet,
M. HARANGVE ROYALE
prononcée deuant leurs Majestez à
Compiegne. SIRE, C’est peu de chose de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 702. M.. HARANGVE ROYALE prononcée deuant leurs... (1649) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_31. Référence RIM : M0_1612 ; cote locale : C_5_42. Texte édité par Site Admin le 2012-11-03 01:34:05.

les effets. Si nous ne protestons qu’il est le
Pere des generations, la cause vniuerselle de toutes les
belles productions de la terre, le plus excellent de tous
les Planettes, la source des lumieres, le flambeau du
iour, l’ame de tous les metaux, la gloire & l’honneur des Cieux. Comme ce n’est rien dire de Dieu, que de
l’appeller vn estre Souuerain, si nous ne disons encor
qu’il est independant, absolu, infiny, tout puissant, tout
sage, immortel, la bonté par essence, la source de toutes
les beautez, l’origine

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 703. M.. HARANGVE ROYALE prononcée deuant leurs... (1649) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_31. Référence RIM : M0_1612 ; cote locale : C_5_42. Texte édité par Site Admin le 2012-11-03 01:34:05.

ces trois rares
Vertus se trouuent eminemment en vostre sacrée Personne.
En effet, si la pieté est vne parfaite cognoissance
de Dieu ; si c’est elle qui nous porte à reuerer ses Autels,
& à respecter ses Temples ; si c’est elle qui nous
fait passionner l’honneur de son seruice, & rechercher
auec empressement tout ce qui peut estre agreable aux
yeux de sa diuine Majesté. Ne pouuons nous pas dire
que cette Vertu est profondement enracinée dans vostre
cœur, puis que tous ceux qui ont l’honneur d’estre
aupres de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 704. M.. HARANGVE ROYALE prononcée deuant leurs... (1649) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_31. Référence RIM : M0_1612 ; cote locale : C_5_42. Texte édité par Site Admin le 2012-11-03 01:34:05.

qui nous
fait passionner l’honneur de son seruice, & rechercher
auec empressement tout ce qui peut estre agreable aux
yeux de sa diuine Majesté. Ne pouuons nous pas dire
que cette Vertu est profondement enracinée dans vostre
cœur, puis que tous ceux qui ont l’honneur d’estre
aupres de vostre personne remarquent qu’elle a de
grandes inclinations pour les exercices de la Religion
qu’elle professe ; qu’elle honore beaucoup les ceremonies
de l’Eglise ; qu’elle respecte les Temples destinez
au culte Diuin ; qu’elle

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 705. Marigny, Jacques Carpentier... . BALADE. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 4 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_561 ; cote locale : C_2_16. le 2012-05-20 08:08:58.

le sang Vrsino,
Et que par son merite il se fut maintenu,
Il respond fierement à Condé Signor no.
Le faquin s’en ira comme il estoit venu,  

ENVOY.  
Prince appuy de l’Estat, de gloire enuironné
Par les mains de l’honneur tant de fois couronné
Ne vous lassez vous pas de voir ce Godeno
Trop long-temps malgré nous à la Cour retenu,
Condé si vous parlés, deuant qu’on chante no,
Le faquin s’en ira comme il estoit venu.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 706. Mirand,? de. LA ROBBE SANGLANTE DE IVLES MAZARIN. Ou les... (1649) chez Musnier (François) à Paris , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3554 ; cote locale : A_8_66. le 2012-12-28 14:21:36.

de la France, d’où depuis ils ne l’auoient iamais
appellé que du nom de Mariollel: de moy ie connois
vn Gentilhomme assez qualifié, qui l’ayant extremement
obligé, soit de son conseil, soit de son espée,
& hazardé dans vne occasion assez perilleuse, son honneur & sa vie. Le Cardinal le pria de seruir vne Campagne,
pour seruir de pretexte à la recompense qu’il esperoit
luy faire donner par sa Maiesté, le mesme Gentilhomme
apres en auoir passé 7. ou 8. luy ayant demandé
vne chose iuste & de peu de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 707. Molé, Mathieu. HARANGVES FAITES A LA REYNE REGENTE. PAR... (1649) chez [s. n.] à Paris , 4 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_22 et B_4_1. Référence RIM : M0_1614 ; cote locale : C_5_37. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-03 01:43:50.

par des
mouuemens de puissance absoluë, & par des Edicts forcez, qui causent des
vexations extraordinaires si generales, qu’il n’y a aucune partie de la France
qui n’en ressente la rigueur ; si bien que l’on peut dire auec verité, que tous
les Iuges priuez de l’honneur & de la liberté de leurs fonctions, n’en ont
plus que le tiltre, & encore vn tiltre honteux & dedans l’impuissance ; L’on
auoit tousiours pensé que le temps, qui est le remede des maux des plus
grands, le seroit de ceux-cy ; mais au lieu de les auoir

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 708. Molé, Mathieu. HARANGVES FAITES A LA REYNE REGENTE. PAR... (1649) chez [s. n.] à Paris , 4 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_22 et B_4_1. Référence RIM : M0_1614 ; cote locale : C_5_37. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-03 01:43:50.

diminuë le prix, puis
qu’elle en este toute la lumiere esclatante. Aussi le peuple ne fera plus de
cas de ce premier Parlement de France, apres les desplaisirs qu’il a receus
aux yeux de tous les Princes & plus grands du Royaume. Nous sommes
obligez, Madame, pour l’honneur de la Regence (seule consideration pour
laquelle nous l’auons soufferte) de faire entendre à Vostre Majesté, que
nous sçauons bien que cette iniure ne procede de vostre part, vostre vertu,
vostre pieté, vos sentimens & vos inclinations, estans absolument

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 709. Molé, Mathieu. HARANGVES FAITES A LA REYNE REGENTE. PAR... (1649) chez [s. n.] à Paris , 4 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_22 et B_4_1. Référence RIM : M0_1614 ; cote locale : C_5_37. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-03 01:43:50.

donner vne declaration de l’innocence du Parlement iniustement
accusé & iniurié. Nous ne fairons rien dans l’assemblée qui tiendra
que pour le bien, & le seruice du Roy, & le repos de son Estat. Nous
vous conjurons tres-ardamment de nous continüer l’honneur de vostre
bien-veillance, auec protestation, que nous sommes tres-obeyssans &
tres-fidelles Seruiteurs.   AVTRE HARANGVE. MADAME, Nous sommes venus icy, pour témoigner à Vostre Majesté, comme
nous auons tousiours esté ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 710. Molé, Mathieu. HARANGVES FAITES A LA REYNE REGENTE. PAR... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_1_4 et C_5_37. Référence RIM : M0_1614 ; cote locale : A_4_22. Texte édité par Site Admin le 2012-11-03 01:41:21.

par des mouuemens de puissance absoluë,
& par des Edicts forcez, qui causent des vexations extraordinaires
si generales, qu’il n’y a aucune partie de la
France qui n’en ressente la rigueur; si bien que l’on peut
dire auec verité, que tous les Iuges priuez de l’honneur
& de la liberté de leurs fonctions, n’en ont plus
que le tiltre, & encore vn tiltre honteux & dedans
l’impuissance; l’on auoit tousiours pensé que le temps,
qui est le remede des maux des plus grands, le seroit
de ceux-cy; mais au lieu de les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 711. Molé, Mathieu. HARANGVES FAITES A LA REYNE REGENTE. PAR... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_1_4 et C_5_37. Référence RIM : M0_1614 ; cote locale : A_4_22. Texte édité par Site Admin le 2012-11-03 01:41:21.

puis qu’elle en oste
toute la lumiere esclatante. Aussi le peuple ne fera plus de
cas de ce premier Parlement de France, apres les desplaisirs
qu’il a receus aux yeux de tous les Princes & plus
grands du Royaume. Nous sommes obligez, Madame,
pour l’honneur de la Regence (seule consideration pour
laquelle nous l’auons soufferte) de faire entendre à Vostre
Majesté, que nous sçauons bien que cette iniure ne procede
de vostre part, vostre vertu, vostre pieté, vos sentimens,
& vos inclinations estans absolument

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 712. Molé, Mathieu. HARANGVES FAITES A LA REYNE REGENTE. PAR... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_1_4 et C_5_37. Référence RIM : M0_1614 ; cote locale : A_4_22. Texte édité par Site Admin le 2012-11-03 01:41:21.

de donner vne declaration de l’innocence du
Parlement iniustement accusé & iniurié. Nous ne fairons
rien dans l’assemblée qui tiendra que pour le bien, & le
seruice du Roy, & le repos de son Estat. Nous vous coniurons
tres-ardamment de nous continuer l’honneur de
vostre bien-veillance auec protestation que nous sommes
tres-obeyssans & tres fidelles seruiteurs.   AVTRE HARANGVE. MADAME, Nous sommes venus icy pour tesmoigner à Vostre
Majesté, comme nous auons tousiours esté ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 713. Molé, Mathieu. HARANGVES FAITES A LA REYNE REGENTE. PAR... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_22 et C_5_37. Référence RIM : M0_1614 ; cote locale : B_4_1. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-03 01:47:18.

par des mouuemens de puissance absolue,
& par des Edicts forcez, qui causent des vexations extraordinaires
si generales, qu’il n’y a aucune partie de la
France qui n’en ressente la rigueur; si bien que l’on peut
dire auec verité, que tous les Iuges priuez de l’honneur
& de la liberté de leurs fonctions, n’en ont plus
que le tiltre,& encore vn tiltre honteux & dedans
l’impuissance; l’on auoit tousiours pensé que le temps,
qui est le remede des maux des plus grands, le seroit
de ceux-cy; mais au lieu de les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 714. Molé, Mathieu. HARANGVES FAITES A LA REYNE REGENTE. PAR... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_22 et C_5_37. Référence RIM : M0_1614 ; cote locale : B_4_1. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-03 01:47:18.

puis qu’elle en oste
toute la lumiere esclatante. Aussi le peuple ne fera plus de
cas de ce premier Parlement de France, apres les desplaisirs
qu’il a receus aux yeux de tous les Princes & plus
grands du Royaume. Nous sommes obligez, Madame,
pour l’honneur de la Regence (seule consideration pour
laquelle nous l’auons soufferte) de faire entendre à Vostre
Majesté, que nous sçauons bien que cette iniure ne procede
de vostre part, vostre vertu, vostre pieté, vos sentimens,
& vos inclinations estans absolument

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 715. Molé, Mathieu. HARANGVES FAITES A LA REYNE REGENTE. PAR... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_22 et C_5_37. Référence RIM : M0_1614 ; cote locale : B_4_1. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-03 01:47:18.

de donner vne declaration de l’innocence du
Parlement iniustement accusé & iniurié. Nous ne fairons
rien dans l’assemblée qui tiendra que pour le bien, & le
seruice du Roy, & le repos de son Estat. Nous vous coniurons
tres-ardamment de nous continuer l’honneur de
vostre bien-veillance auec protestation que nous sommes
tres-obeyssans & tres-fidelles seruiteurs.   AVTRE HARANGVE. MADAME, Nous sommes venus icy pour tesmoigner à Vostre
Majesté, comme nous auons tousiours esté ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 716. Morgues, Mathieu de [?]. BONS ADVIS SVR PLVSIEVRS MAVVAIS ADVIS. ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_594 ; cote locale : A_9_13. le 2012-05-20 08:09:53.

discoureurs
ont appellé souuent le mauuais genie de la
France, lors qu’il estoit à S. Germain, est deuenu dans le
bois de Vincennes l’ange tutelaire de ce grand Royaume.
Puissante prison, qui as pû faire ce changement! infortunée
liberté, qui arrestois vn grand honneur pour
ce Prince, & vn notable aduantage pour nous! Charitable
Regence, qui par vn fauorable conseil auez produit
cette agreable metamorphose! Si on adiouste
creance aux differents propos de ces souffleurs du
chaud, & du froid; la resolution de s’asseurer

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 717. Morgues, Mathieu de [?]. BONS ADVIS SVR PLVSIEVRS MAVVAIS ADVIS. ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_594 ; cote locale : A_9_13. le 2012-05-20 08:09:53.

Monsieur le Prince. Ceux qui veulent à present
adoucir le peuple de Paris, irritoient son indignation,
en disant; qu’ils ne pouuoient souffrir auec
patience que le Parlement eust deputé pour salüer Monsieur
le Prince, & publiant par des imprimez; que cét honneur
n’estoit point deu à sa qualité, & beaucoup moins à son
merite. Ils assurerent qu’il menaçoit du poignard ceux qui
pouuoient estre ses iuges; comme il auoit fait du baston les
Conseillers du Parlement de Prouence. Pour ietter les Parisiens
dans quelque

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 718. Morgues, Mathieu de [?]. BONS ADVIS SVR PLVSIEVRS MAVVAIS ADVIS. ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_594 ; cote locale : A_9_13. le 2012-05-20 08:09:53.

subir ce joug, &
les Conseillers de sa Majesté qui ne seroient point
d’auis d’employer le dernier escu, le dernier pain, &
le dernier homme de la Erance, pour rompre cette
conspiration, éuiter ce dommage, & fuïr cette infamie,
meriteroient, outre le des honneur eternel, vn
chastiment tres-seuere, ou par la Iustice du Roy
quand il sera majeur, ou par la violence des peuples.
On void bien aussi, que ces conditions insupportables,
portent en croupe la tromperie, la legereté, le
parjure, & le manquement de parole, qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 719. Morgues, Mathieu de [?]. BONS ADVIS SVR PLVSIEVRS MAVVAIS ADVIS. ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_594 ; cote locale : A_9_13. le 2012-05-20 08:09:53.

rendent le ioüet des vagues & des vents.
Arreste-toy dans ton port asseuré, qui est la bienueillance,
& la protection de ton Roy   Souuenons nous qu’estans François & Chrestiens,
la premiere qualité nous oblige à estre fideles, pour
maintenir l’honneur que nostre nation a acquis par
dessus toutes les autres, d’aymer ses Souuerains, qu’elle
ne reçoit que de Dieu. La seconde qualité ne peut
estre conseruée, qu’en obeïssant aux Ordonnances,
& suiuant l’exemple de nostre Legislateur, qui nous a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 720. Morgues, Mathieu de [?]. BONS ADVIS SVR PLVSIEVRS MAVVAIS ADVIS. ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_594 ; cote locale : A_9_13. le 2012-05-20 08:09:53.

Gentilshommes & soldats ne
seront ny genereux ny sages, s’ils se jettent dans des
conspirations contre le Roy en faueur des rebelles,
& des anciens ennemis de la France: s’il est question
de combattre, il faut que ce soit auec nostre Prince,
pour vaincre auec honneur & recompence. Quand
nous serions si malheureux d’estre vaincus, nous aurions
meilleure reputation & plus de consolation, que
de vaincre auec les Espagnols; puisque c’est vne
gloire de mourir pour son Souverain. Le nostre est
dans vn âge, où il est

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 721. Morgues, Mathieu de [?]. BONS ADVIS SVR PLVSIEVRS MAVVAIS ADVIS. ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_594 ; cote locale : A_9_13. le 2012-05-20 08:09:53.

le ministere leurs
amis, desquels ils seroient aussi-tost ennemis, s’ils ne
s’accommodoient à leur fole fantaisie. Acheuons en
asseurant que le plus honorable, le plus seur, & le plus
vtile, est d’estre auec nostre Roy: Demeurons-là, si
nous cherchons le vray honneur; si nous aymons nostre
paix interieure; si nous voulons conseruer celle
du Royaume, & auoir bien-tost l’estrangere,
qu’on ne fera iamais par force. ADVIS PARTICVLIER
à l’Auteur de l’Aduis aux Parisiens. C’est Aduocat est vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 722. Nervèze, Suzanne de [signé]. LA RECEPTION DV ROY D’ANGLETERRE A SAINCT... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : français. Signé "SVSANNE DE NERVESE" au colophon.. Référence RIM : M0_2979 ; cote locale : A_8_11. le 2012-12-25 02:04:57.

qualité de persecutée des horreurs de la vie,
I’offriray à Vostre MAJESTÉ, de la part de
la France, ses passions & son zele à vostre seruice;
Le Roy & la Reine Regente vous témoignent
sans intermission, ce que leurs Majestés
veulent rendre d’honneur & d’affection à la
vostre, qui leur est tres-chere & tres-considerable:
Et nos Princes ont esté rauis de vostre
retour en France, comme ils l’ont témoigné
tant à la Cour qu’à Sainct Germain en Laye,
acourant de toutes parts, pour auoir

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 723. Nervèze, Suzanne de [signé]. LA RECEPTION DV ROY D’ANGLETERRE A SAINCT... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : français. Signé "SVSANNE DE NERVESE" au colophon.. Référence RIM : M0_2979 ; cote locale : A_8_11. le 2012-12-25 02:04:57.

d’honneur & d’affection à la
vostre, qui leur est tres-chere & tres-considerable:
Et nos Princes ont esté rauis de vostre
retour en France, comme ils l’ont témoigné
tant à la Cour qu’à Sainct Germain en Laye,
acourant de toutes parts, pour auoir l’honneur
de salüer vostre Majesté; Et le reste du
Royaume, ne diferant point à vn si doux mouuement,
ont fait voir à vostre Majesté ce que
la memoire de Henry le Grand & de Louïs le
Iuste exige sur tous les esprits de cette Monarchie:
SIRE. vostre Royal

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 724. Nervèze, Suzanne de [signé]. LA RECEPTION DV ROY D’ANGLETERRE A SAINCT... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : français. Signé "SVSANNE DE NERVESE" au colophon.. Référence RIM : M0_2979 ; cote locale : A_8_11. le 2012-12-25 02:04:57.

exposé à l’iniquité des hommes; si
bien que c’est vne marque de Vertu d’auoir à
combattre les monstres de l’enuie & de l’injustice.
SIRE, vos dignes habitudes seront
les armes inuincibles qui s’opposeront à leurs
efforts, Vostre Majesté agira auec honneur,
prudence, & force; & auec la main du tout-Puissant
surmontera ces dangereux Lutins,
qui troublent la quietude de son regne; les
Diadesmes sont de la disposition de Dieu, on
les reçoit de ses bontez, sa protection donc
est indubitable: C’est aussi

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 725. Nervèze, Suzanne de. DISCOVRS HEROIQVE PRESENTE A LA REYNE... (1649) chez Loyson (Jean-Baptiste), Loyson (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_7_40. Référence RIM : M0_1124 ; cote locale : A_2_36. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-01 16:13:19.

la souffrance, les couronnes qu’il nous promet sont seulement pour
les debonnaires, qui passent par obeïssance chrestienne au
dessus de l’iniure sans resentiment, prient pour ceux qui
les persecutent, & ne veulent point d’autre vangeance que
l’honneur d’estre tousiours exposez au tourment continuel
qui produit vn merite infini: La vertu ne consiste pas a vn
acte simplement, il faut vne habitude glorieuse pour pretendre
à l’aduantage d’vn tiltre superlatif, Madame, c’est
par ce digne assemblage des parfaits

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 726. Nervèze, Suzanne de. DISCOVRS HEROIQVE PRESENTE A LA REYNE... (1649) chez Loyson (Jean-Baptiste), Loyson (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_7_40. Référence RIM : M0_1124 ; cote locale : A_2_36. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-01 16:13:19.

dans cette
extreme passion qu’il à pour son Prince, toutes les deuises
de leurs enseignes de guerre estoient les tesmoins de leur zele,
il ne respiroit que le repos & ne combattoit que pour le
pain, & à l’vn & à l’autre, ils ont merité l’honneur de vos
graces & le charme de leurs douleurs, Madame vos ardentes
deuotions & les ieusnes austeres que vous faites en cette
saincte saison ont eu pitié de ceux que nos indigences nous
ont ordonnez, & lors que le temps de nostre redemption
nous est

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 727. Nervèze, Suzanne de. DISCOVRS HEROIQVE PRESENTE A LA REYNE... (1649) chez Loyson (Jean-Baptiste), Loyson (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_7_40. Référence RIM : M0_1124 ; cote locale : A_2_36. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-01 16:13:19.

ne soit celle que
vous nous aués donnée, les anciens auoient vn Templededié
au Dieu de la paix, la France donne ses vœux & ses aclamations
a vostre Maiesté comme à la puissance fauorable qui
a exaucé ces tristes gemissemens, que toute la terre vous comble
d’honneur & de benediction, & que dans les cœurs de
vos fidelles subiets, vous trouuiés autant d’autels ou le seruice
de vostre Maiesté soit le vray agent de tous leurs mouuemens,
qu’est ce que nous ne deuons pas a vne grande Reyne
de qui les humilitez & les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 728. Nervèze, Suzanne de. DISCOVRS HEROIQVE PRESENTE A LA REYNE... (1649) chez Loyson (Jean-Baptiste), Loyson (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_7_40. Référence RIM : M0_1124 ; cote locale : A_2_36. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-01 16:13:19.

& douce, que
le brutal & le mecognoissant, sacrifie aux pieds de cete
pieuse Reyne les deireglemens, de son Esprit, infame &
mercenaire, & que le suiet de quelque inuention pernicieuse
ne le fasse plus choqquer contre les loix du deuoir
& de l’honneur, la iustice tient le poids & la balance,
pour rendre au méchant ce qu’il a peu aquerir de iustice
& de punition, il est vray que la misericorde regne
hautement, elle tient son siege & son empire parmy nous
à l’aduantage de nos defauts, mais sans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 729. Nervèze, Suzanne de. DISCOVRS HEROIQVE PRESENTE A LA REYNE... (1649) chez Loyson (Jean-Baptiste), Loyson (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_7_40. Référence RIM : M0_1124 ; cote locale : A_2_36. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-01 16:13:19.

& Maistres les deferences, que leur rang exigent de
nos raisonnemens, & lors que nous subirons la loy
nous resterons si satisfaits, que nous brauerons le destin
& le bisarre cours de ces muances, il fut fondé autrefois
à Rome vn Temple, à la vertu & a l’honneur & l’on
ne pouuoit aller a celuy si que par le premier comme
sa porte & son passage, ceste relation se trouue dans nos
deuoirs diuins & humains, mais le principal but que nous
deuons auoir c’est d’aimer & honnorer nos Princes plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 730. Nervèze, Suzanne de. DISCOVRS HEROIQVE PRESENTE A LA REYNE... (1649) chez Loyson (Jean-Baptiste), Loyson (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_7_40. Référence RIM : M0_1124 ; cote locale : A_2_36. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-01 16:13:19.

vostre splendeur tres-heureuse, vostre prosperité
temporelle & eternelle seruira dexemple à toute la terre, &
vos volontés donnerons agreablement la Loy à tous vos
subiets sans diuision n’y repugnance. Madame, ma plume
qui a tousiours voué ces trauaux a l’honneur de vostre nom
n’a pas attendu les auctorités d’vne regence pour témoigner
mon zele tres humble, tous les temps sont esgaux à mes
fidelités, quoy que ie porte vn visage de douleur, mon cœur
est inflexible dans les fermes mouuemens de ces deuotions,
si vostre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 731. Nervèze, Suzanne de. DISCOVRS HEROIQVE PRESENTÉ A LA REYNE... (1649) chez Loyson (Jean-Baptiste), Loyson (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_2_36. Référence RIM : M0_1124 ; cote locale : C_7_40. le 2012-10-01 14:58:36.

la souffrance, les couronnes qu’il nous promet sont seulement pour
les debonnaires, qui passent par obeissance chrestienne au
dessus de l’iniure sans resentiment, prient pour ceux qui
les persecutent, & ne veulent point d’autre vangeance que
l’honneur d’estre tousiours exposez au tourment continuel
qui produit vn merite infini : La vertu ne consiste pas a vn
acte simplement, il faut vne habitude glorieuse pour pretendre
à l’aduantage d’vn tiltre superlatif, Madame, c’est
par ce digne assemblage des parfaits

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 732. Nervèze, Suzanne de. DISCOVRS HEROIQVE PRESENTÉ A LA REYNE... (1649) chez Loyson (Jean-Baptiste), Loyson (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_2_36. Référence RIM : M0_1124 ; cote locale : C_7_40. le 2012-10-01 14:58:36.

dans cette
extreme passion qu’il à pour son Prince, toutes les deuises
de leurs enseignes de guerre estoient les tesmoins de leur zele,
il ne respiroit que le repos & ne combattoit que pour le
pain, & à l’vn & à l’autre, ils ont merité l’honneur de vos
graces & le charme de leurs douleurs, Madame vos ardentes
deuotions & les ieusnes austeres que vous faites en cette
saincte saison ont eu pitié de ceux que nos indigences nous
ont ordonnez, & lors que le temps de nostre redemption
nous est

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 733. Nervèze, Suzanne de. DISCOVRS HEROIQVE PRESENTÉ A LA REYNE... (1649) chez Loyson (Jean-Baptiste), Loyson (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_2_36. Référence RIM : M0_1124 ; cote locale : C_7_40. le 2012-10-01 14:58:36.

ne soit celle que
vous nous aués donnée, les anciens auoient vn Temple dedié
au Dieu de la paix, la France donne ses vœux & ses aclamations
a vostre Maiesté comme à la puissance fauorable qui
a exaucé ces tristes gemissemens, que toute la terre vous comble
d’honneur & de benediction, & que dans les cœurs de
vos fidelles subiets, vous trouuiés autant d’autels ou le seruice
de vostre Maiesté soit le vray agent de tous leurs mouuemens,
qu’est ce que nous ne deuons pas a vne grande Reyne
de qui les humilitez & les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 734. Nervèze, Suzanne de. DISCOVRS HEROIQVE PRESENTÉ A LA REYNE... (1649) chez Loyson (Jean-Baptiste), Loyson (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_2_36. Référence RIM : M0_1124 ; cote locale : C_7_40. le 2012-10-01 14:58:36.

& douce, que
le brutal & le mecognoissant, sacrifie aux pieds de cete
pieuse Reyne les deireglemens, de son Esprit, infame &
mercenaire, & que le suiet de quelque inuention pernicieuse
ne le fasse plus choqquer contre les loix du deuoir
& de l’honneur, la iustice tient le poids & la balance,
pour rendre au méchant ce qu’il a peu aquerir de iustice
& de punition, il est vray que la misericorde regne
hautement, elle tient son siege & son empire parmy nous
à l’aduantage de nos defauts, mais sans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 735. Nervèze, Suzanne de. DISCOVRS HEROIQVE PRESENTÉ A LA REYNE... (1649) chez Loyson (Jean-Baptiste), Loyson (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_2_36. Référence RIM : M0_1124 ; cote locale : C_7_40. le 2012-10-01 14:58:36.

& Maistres les deferences, que leur rang exigent de
nos raisonnemens, & lors que nous subirons la loy
nous resterons si satisfaits, que nous brauerons le destin
& le bisarre cours de ces muances, il fut fondé autrefois
à Rome vn Temple, à la vertu & a l’honneur & l’on
ne pouuoit aller a celuy si que par le premier comme
sa porte & son passage, ceste relation se trouue dans nos
deuoirs diuins & humains, mais le principal but que nous
deuons auoir c’est d’aimer & honnorer nos Princes plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 736. Nervèze, Suzanne de. DISCOVRS HEROIQVE PRESENTÉ A LA REYNE... (1649) chez Loyson (Jean-Baptiste), Loyson (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_2_36. Référence RIM : M0_1124 ; cote locale : C_7_40. le 2012-10-01 14:58:36.

vostre splendeur tres-heureuse, vostre prosperité
temporelle & eternelle seruira dexemple à toute la terre, &
vos volontés donnerons agreablement la Loy à tous vos
subiets sans diuision n’y repugnance. Madame, ma plume
qui a tousiours voué ces trauaux a l’honneur de vostre nom
n’a pas attendu les auctorités d’vne regence pour témoigner
mon zele tres humble, tous les temps sont esgaux à mes
fidelités, quoy que ie porte vn visage de douleur, mon cœur
est inflexible dans les fermes mouuemens de ces deuotions,
si vostre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 737. Nicolaï, Antoine [?]. HARANGVE FAITE A MONSIEVR LE DVC... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1576 ; cote locale : A_4_15. le 2012-10-28 03:37:06.

vostre
personne, se void beaucoup diminuée lors qu’elle
vient à ietter les yeux sur le suiet qui vous y amene, & que
l’on se sert d’vne voye si extraordinaire & si frequente, qu’il
semble que l’on vueille oster à cette Compagnie toutes les
marques d’honneur qui luy ont esté donnees par nos Roys:
On nous ferme la bouche: On nous oste la parole lors qu’elle
seroit plus necessaire pour le seruice du Roy: On nous traitte
de mesme que si nous n’auions pas assez de suffisance pour
connoistre ce qui est vtile à l’Estat,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 738. P. D. B. D. P. [signé]. HARANGVE EN PROVERBES, FAITE A LA REINE, Par... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1562 ; cote locale : B_15_41. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-27 10:08:51.

vne pierre
qui luy pourroit casser la teste quelque iour. Ce
fut lors qu’il commença de se quarrer comme
vn Iacquemart, & que se faisant fort d’auoir gagné
la partie, il crut que le Roy, qui le nomme
maintenant son cousin à tour de bras, n’auoit pas
l’honneur d’estre le sien : Imprudent qui ne
voyoit pas qu’il tenoit le loup par les oreilles, &
qu’il pouuoit bien conter pour vne, puis qu’on
ne luy pardonneroit celle-là, ny à la mort, ny à
la vie. Cependant il endossa le harnois, commença
de faire le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 739. P. D. B. D. P. [signé]. HARANGVE EN PROVERBES, FAITE A LA REINE, Par... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1562 ; cote locale : B_15_41. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-27 10:08:51.

chandelle, dans toutes les eschauffourées
qu’il nous fait. Que si vous ne contez
pour rien tout ce qu’il en couste à la France & au
Roy mesme, dans les deux guerres que vous
auez desia faites pour l’amour de luy, parce que
vous esperez sortir encore à vostre honneur de
celle-cy ; Sçachez qu’il n’est pas eschappé, qui
traisne son lien, que les recheutes sont pires que
les maladies, que tant va le pot à l’eau qu’il se
rompt le col, & que tant gratte chevre, que mal
gist, & qu’enfin on voit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 740. Pellaut, Philippe [signé]. CODICILLE ET SVITE DV TESTAMENT de... (1651) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_705 ; cote locale : B_6_3. le 2012-05-20 08:08:01.

Plus madite Dame Princesse a declaré,
qu’elle veut & entend que Barut son Concierge
& sa femme, ayent leur logement
dans l’Hostel de Condé leur vie durant. Plus madite Dame Princesse, veut & entend
que la Dame l’Aduocat sa premiere
Dame d’honneur ait son logement sa vie
durant dans l’Hostel de Condé auec les mesmes
gages & appointemens que madite Dame
a de coustume luy bailler tous les ans, &
qu’elle en ioüyra sa vie durant. Plus veut & entend madite Dame Princesse,
que Madame de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 741. Pepoly, Marco Flaminio... . LA LETTRE DV SIEVR PEPOLY COMTE BOLOGNOIS,... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon.. Référence RIM : M0_2205 ; cote locale : A_5_64. Texte édité par Site Admin le 2012-12-08 14:32:08.

Bagny, en ce qu’il n’est point enuoyé ny auoüé de Sa
Sainteté, ny entretenu par elle, ny aussi par toy, & le retiens par
force. De sorte qu’il s’entretient en cette Cour à ses despens,
qui sont si mediocres que tu tasche par là de faire patir diminution
à l’honneur & splendeur ordinaire des Nonces Apostoliques. Et comme tu n’a point crainte de brauer sa Sainteté & de
la tenir en ceruelle, tu l’as encore forcé, tant par menaces, que par presens faits à ses Nepueus & autres qui ont credit
dans le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 742. Pepoly, Marco Flaminio... . LA LETTRE DV SIEVR PEPOLY COMTE BOLOGNOIS,... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon.. Référence RIM : M0_2205 ; cote locale : A_5_64. Texte édité par Site Admin le 2012-12-08 14:32:08.

que pour les somptuositez & magnificences de ses Palais,
les despences, ornemens & autres esclats pour esblouïr sa
naissance dans l’or de France, & mesme pour le rendre digne
de la qualité de Vice-Roy de Cathalogne, mesme auec
despens de la vie & de l’honneur de Monsieur de la Motthe-Audencourt,
que tu as calonnié pour faire occuper sa place à
tondit frere, mais ledit Seigneur a fait voire par ses iustifications
tes calomnies & fausses accusations.   Et non seulement t’es-tu contenté de déprimer des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 743. R. D. Q.. LA SAVLCE DV POVLET. Par R. D. Q. (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3597 ; cote locale : C_8_34. le 2012-12-29 15:43:15.

franchement dire,
Que ie vous deffends de m’escrire,
Bien loing de me parler d’amour,
Vous recognoistrez quelque iour,
Que si ie vous ay fait escrire,
C’est dans le dessein de me rire,
Ie ne suis pas vostre Seigneur,
Mais vous me deuez tout honneur,
C’est le desdain qui me transporte,
Qui me fait parler de la sorte,
On dit fort ordinairement
Que c’est le deuoir d’vn amant
De reconnoistre sa maistresse,
Mais vous qui n’auez pas l’adresse
De vous contenir dans les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 744. R. D. Q.. LA SAVLCE DV POVLET. Par R. D. Q. (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3597 ; cote locale : C_8_34. le 2012-12-29 15:43:15.


Estoit de le plonger moy-mesme,
Dans le danger le plus extréme ;
Mais ce qui calma mon courroux,
Fut qu’il feignit de filer doux.
Bref, passés vostre temps enjoye
Reluy les d’argent & de soye ;
Montez au comble au des honneur,
Et possedez tout le bon-heur,
Ce sera tousiours sans Iustice
Qu’on vous tirera du supplice,
Baissez l’orgueïl de vostre esprit,
Et relaschés vostre credit,
Et sans tant dire de paroles
Rendez-nous vn peu nos pistolles,
Vous les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 745. Radigues [signé], Mondejeux... . DERNIERE DECLARATION DV ROY. PORTANT... (1652) chez Courant (Julien) à Pontoise , 8 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_1018 ; cote locale : B_3_4. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-09-23 02:54:35.

Collationné à l’Original par moy Conseiller & Secretaire
du Roy, Maison & Couronne de France, &
de ses Finances. SIRE, Voyant les ennemis tourner du costé de France; i’ay creu que
Vostre Majesté trouueroit bon que i’eus l’honneur de luy en
donner aduis, & de l’informer de ce que i’ay sçeu par intelligence
dans le pays par les partis, & les espions que i’y ay enuoyez.
Tous demeurent d’accord SIRE, que depuis la prise de
Dunkerque, lesdits ennemis sont demeurez en quartiende

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 746. Radigues [signé], Mondejeux... . DERNIERE DECLARATION DV ROY. PORTANT... (1652) chez Courant (Julien) à Pontoise , 8 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_1018 ; cote locale : B_3_4. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-09-23 02:54:35.

encore de mois: Ie ne croy pas qu’il y ait plus de
trois mille hommes en tout; ce sont tous Allemans (à ce que
i’ay peu apprendre) mes partis les suiuront iusques à Valenciennes
par le chemin qu’ils tiendront, & aussi-tost qu’ils seront de
retour, i’auray l’honneur d’informer Vostre Majesté de tout ce
que i’apprendray de considerable, & demeureray toute ma vie
comme ie dois   SIRE, de Vostre Majesté Tres-humbles, tres obeïssant & tres
fidelle sujet & seruiteur,
MONDEIEVX. A. Arras le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 747. Saint-Amant, Marc-Antoine... . LA ROME RIDICVLE, CAPRICE. ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 56 pages. Langue : français, latin, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_18_36. le 2012-12-28 14:59:15. re-sol-vt
Ie me figure l’harmonie
D’en Concert de Matous en rut.  

LXXIV.  
Allons faire vne promenade,
Thyrsis, des Cieux le Favory,
Et laissons ce Charivary,
Qui

=> Afficher la page


Occurrence 748. Saint-Amant, Marc-Antoine... . LA ROME RIDICVLE, CAPRICE. ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 56 pages. Langue : français, latin, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_18_36. le 2012-12-28 14:59:15.

Nourrice,
Donne de l’encre au lieu de lait.  

LXXXI.  
Ces gens cy n’ont point l’humeur franche,
A tout gain leur arc est bandé :
Souvent pour m’avoir regardé,
I’ay vü me demander la manche :
L’Honneur qui fait le Quant-à-moy,
Ny la bonne femme de Foy,
N’ont point de siege en leurs Boutiques,
Et leurs sordides actions
Les font nommer des moins Critiques,
La Chiace des Nations.  

LXXXII.  

=> Afficher la page


Occurrence 749. Saint-Joseph (révérend... . CATECHISME DES PARTISANS, OV RESOLVTIONS... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission. Autre édition de C_1_7. Voir aussi C_1_8 (suite). Dans Choix I de Moreau. Pièce 31 sur les 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_652 ; cote locale : D_1_9. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 10:30:55.

la solde des autres sera pour moy. Sans parler des profits
des quartiers d’Hyuer, où l’on rançonne les lieux que l’on a pour garnison, qui
est vn nouueau genre de vol & de larcin public. Aussi la pluspart ne s’engagent point
dans ces exercices, par le desir de l’honneur, ny du seruice du Roy & de l’Estat, mais
par celuy de profiter par ces voleries & pilleries, qu’ils se persuadent estre permises
& legitimes. Dites le mesme des Tresoriers qui composent des Ordonnances, & des
assignations que l’on a tiré sur eux.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 750. Saint-Joseph (révérend... . CATECHISME DES PARTISANS, OV RESOLVTIONS... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission. Autre édition de C_1_7. Voir aussi C_1_8 (suite). Dans Choix I de Moreau. Pièce 31 sur les 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_652 ; cote locale : D_1_9. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 10:30:55.

qu’il leur appartient & qu’ils le peuuent retenir, sous le pretexte qu’ils n’en
sont pas recherchez, par les raisons que vous auez proposées, ou telles autres qu’on
pourroit se figurer. D. Peuuent-ils dénier, en estant interrogez par les Iuges, à cause de leur honneur,
dont il semble qu’ils feroient perte s’ils confessoient la verité, ayant tousiours esté
dans l’estime de personnes de merite & de probité sans se messer de ces infamés
commerces ? R. C’est vne question qui est en controuerse parmy les Casuites &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 751. Saint-Joseph (révérend... . CATECHISME DES PARTISANS, OV RESOLVTIONS... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission. Autre édition de C_1_7. Voir aussi C_1_8 (suite). Dans Choix I de Moreau. Pièce 31 sur les 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_652 ; cote locale : D_1_9. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 10:30:55.

l’estime de personnes de merite & de probité sans se messer de ces infamés
commerces ? R. C’est vne question qui est en controuerse parmy les Casuites & dont ils ne
seront de long-temps d’accord, pour ce qui concerne la Confession ou negation,
lors que l’honneur s’y trouue notablement & inseparablement engagé Cela neantmoins
n’empesche pas, que tous ne demeurent dans vn mesme sentiment, qu’il faut
absolument satisfaire à l’interest ciuil de la personne lezée, quelque circonstance
qui puisse empescher d’aduouer le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 752. Saint-Joseph (révérend... . CATECHISME DES PARTISANS, OV RESOLVTIONS... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission. Autre édition de C_1_7. Voir aussi C_1_8 (suite). Dans Choix I de Moreau. Pièce 31 sur les 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_652 ; cote locale : D_1_9. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 10:30:55.

& inseparablement engagé Cela neantmoins
n’empesche pas, que tous ne demeurent dans vn mesme sentiment, qu’il faut
absolument satisfaire à l’interest ciuil de la personne lezée, quelque circonstance
qui puisse empescher d’aduouer le fait, pour la conseruation de l’honneur. Ainsi
quand on fulmine vn Monitoire, pour la reuelation d’vn vol fait la nuit, encore que
le voleur ne soit pas tenu de se declarer, à cause de sa vie & ce sa reputation qui y
sont interessez, il n’est pourtant moins obligé de restituer que s’il l’auoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 753. Saint-Joseph (révérend... . CATECHISME DES PARTISANS, OV RESOLVTIONS... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 32 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi D_1_9 (autre édition) et C_1_8 (suite). Dans Choix I de Moreau. Pièce 31 des 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_652 ; cote locale : C_1_7. le 2012-04-20 10:37:53.

des
autres sera pour moi, sans parler des profits des quartiers
d’Hyuer, ou l’on rançonne les lieux que l’on a pour garnison,
qui est vn nouueau genre de vol & de larcin public.
Aussi la pluspart ne s’engagent point dans ces exercices,
par le desir de l’honneur, ny du seruice du Roy &
de l’Estat, mais par celuy de profiter par ces voleries &
pilleries, qu’ils se persuadent estre permises & legitimes.
Dites le mesme des Tresoriers qui composent des Ordonnances,
& des assignations que l’on a tiré sur eux.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 754. Saint-Joseph (révérend... . CATECHISME DES PARTISANS, OV RESOLVTIONS... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 32 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi D_1_9 (autre édition) et C_1_8 (suite). Dans Choix I de Moreau. Pièce 31 des 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_652 ; cote locale : C_1_7. le 2012-04-20 10:37:53.

appartient & qu’ils le peuuent retenir,
sous le pretexte qu’ils n’en sont pas recherchez, par les
raisons que vous auez proposées, ou telles autres qu’on
pourroit se figurer.   D. Peuuent-ils dénier, en estant interrogez par les
Iuges, à cause de leur honneur, dont il semble qu’ils feroient
perte s’ils confessoient la verité, ayant tousiours
esté dans l’estime de personnes de merite & de probité
sans se mesler de ces infames commerces ? R. C’est vne question qui est en controuerse parmy
les Casuites

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 755. Saint-Joseph (révérend... . CATECHISME DES PARTISANS, OV RESOLVTIONS... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 32 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi D_1_9 (autre édition) et C_1_8 (suite). Dans Choix I de Moreau. Pièce 31 des 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_652 ; cote locale : C_1_7. le 2012-04-20 10:37:53.

de personnes de merite & de probité
sans se mesler de ces infames commerces ? R. C’est vne question qui est en controuerse parmy
les Casuites & dont ils ne seront de long-temps d’accord,
pour ce qui concerne la Confession ou negation,
lors que l’honneur s’y trouue notablement & inseparablement
engagé. Cela neantmoins n’empesche pas, que
tous ne demeurent dans vn mesme sentiment, qu’il faut
absolument satisfaire à l’interest ciuil de la personne lezée,
quelque circonstance qui puisse empescher

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 756. Saint-Joseph (révérend... . CATECHISME DES PARTISANS, OV RESOLVTIONS... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 32 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi D_1_9 (autre édition) et C_1_8 (suite). Dans Choix I de Moreau. Pièce 31 des 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_652 ; cote locale : C_1_7. le 2012-04-20 10:37:53.

engagé. Cela neantmoins n’empesche pas, que
tous ne demeurent dans vn mesme sentiment, qu’il faut
absolument satisfaire à l’interest ciuil de la personne lezée,
quelque circonstance qui puisse empescher d’aduoüer
le fait, pour la conseruation de l’honneur. Ainsi
quand on fulmine vn Monitoire, pour la reuelation d’vn
vol fait la nuict, encore que le voleur ne soit pas tenu de se declarer, à cause de sa vie & de sa reputation qui y sont
interessez, il n’est pas pourtant moins obligé de restituer

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 757. Scot, Guillaume. LA ROYAVTÉ DE CHARLES SECOND ROY DE LA... (1649) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 6 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3563 ; cote locale : A_8_61. le 2012-12-28 15:07:32.

Roy, suiuant
le Conuenant National & la Ligue
& Alliance solennelle, faire entre les
deux Royaumes. Et d’autant que Sa
Majesté est obligée par la Loy de DIEV
& par les Loix fondamentales de ce Royaume,
de regner en justice & equité, à
l’honneur de DIEV, au bien de la Religion,
& à l’auantage de son Peuple,
NOVS declarons par ces presentes,
qu’auant que d’estre admis à l’exercice de
son authorité Royale, il donnera satisfaction
à ce Royaume en ce qui concerne
la seureté de la Religion,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 758. Servien, Abel [?]. HARANGVE DE MONSIEVR SERVIENT FAICTE AVX... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_43. Référence RIM : M0_1556 ; cote locale : A_4_10. le 2012-10-27 09:22:52.

nous aurions à tenir auec
Messieurs vos Plenipotentiaires dans cette importan te negociation,
qui tient depuis si long-temps les yeux & les esperances
de toute l’Europe attachées sur le succez qu’elle doit auoir, maintenant leurs Majestez m’ont fait l’honneur de me
renuoyer en ce lieu pour acheuer ce qui ne fust alors que
commencé, & pour resoudre par vos prudents aduis les
moyens de mettre vne derniere fin à ce grand ouurage, en
bien affermissant le repos que toute la Chrestienté en attend.   L’on iugea

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 759. Servien, Abel [?]. HARANGVE DE MONSIEVR SERVIENT FAICTE AVX... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_43. Référence RIM : M0_1556 ; cote locale : A_4_10. le 2012-10-27 09:22:52.

personne d’entre nous
qui ne cherchast toutes les seuretez possibles, s’il vouloit
seulement loger son argent, ou faire l’acquisition d’vne
Terre; Ie ne sçaurois croire que pour faire vn Contract
où il s’agist de toute la fortune d’vne longue Guerre, de
l’honneur & de la seureté de deux puissants Estats. Il se
trouue quelqu’vn, Il se trouue quelqu’vn, dis-ie, qui ayme
mieux se fier en la promesse seule d’vn mauuais payeur,
que de prendre de bonnes Cautions pour s’asseurer, ce n’est
pas ce qu’on escript dans vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 760. Servien, Abel [?]. HARANGVE DE MONSIEVR SERVIENT FAICTE AVX... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_43. Référence RIM : M0_1556 ; cote locale : A_4_10. le 2012-10-27 09:22:52.

arracher cette poignée de fleches,
qui est le symbole non seulement de l’vnion qui doit
demeurer entre vous, mais de celle qui attache vos Alliez
dans les interests de vostre Estat. Ie supplie vos Seigneuries de faire vn iugement aussi fauorable
de ce que i’ay l’honneur de leur dire, que les intentions
de leurs Majestez que i’explique, sont droittes & sinceres, elles
n’ont aucune pensée de retarder la paix, les precautions
que nous auons à prendre ensemble ne sont ny longues ny
difficiles, il n’est question que de pouruoir

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 761. Servien, Abel [?]. HARANGVE DE MONSIEVR SERVIENT FAICTE AVX... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_10. Référence RIM : M0_1556 ; cote locale : C_5_43. le 2012-10-27 09:15:23.

nous aurions à tenir auec
Messieurs vos Plenipotentiaires dans cette importante negociation,
qui tient depuis si long-temps les yeux & les esperances
de toute l’Europe attachées sur le succez qu’elle doit auoir, maintenant leurs Majestez m’ont fait l’honneur de me
renuoyer en ce lieu pour acheuer ce qui ne fust a’ors que
commencé, & pour resoudre par vos prudents aduis les
moyens de mettre vne derniere fin à ce grand ouurage, en
bien affermissant le repos que toute la Chrestienté en attend.   L’on iugea

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 762. Servien, Abel [?]. HARANGVE DE MONSIEVR SERVIENT FAICTE AVX... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_10. Référence RIM : M0_1556 ; cote locale : C_5_43. le 2012-10-27 09:15:23.

personne d’entre nous
qui ne cherchast toutes les seuretez possibles, s’il vouloit
feulement loger son argent, ou faire l’acquisition d’vne
Terre ; Ie ne sçaurois croire que pour faire vn Contract
où il s’agist de toute la fortune d’vne longue Guerre, de
l’honneur & de la seureté de deux puissants Estats. Il se
trouue quelqu’vn, Il se trouue quelqu’vn, dis-ie, qui ayme
mieux se fier en la promesse seule d’vn mauuais payeur,
que de prendre de bonnes Cautions pour s’asseurer, ce n’est
pas ce qu’on escript dans vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 763. Servien, Abel [?]. HARANGVE DE MONSIEVR SERVIENT FAICTE AVX... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_10. Référence RIM : M0_1556 ; cote locale : C_5_43. le 2012-10-27 09:15:23.

arracher cette poignée de fleches,
qui est le symbole non seulement de l’vnion qui doit
demeurer entre vous, mais de celle qui attache vos Alliez
dans les interests de vostre Estat. Ie supplie vos Seigneuries de faire vn iugement aussi fauorable
de ce que i’ay l’honneur de leur dire, que les intentions
de leurs Majestez que i’explique, sont droittes & sinceres, elles
n’ont aucune pensée de retarder la paix, les precautions
que nous auons à prendre ensemble ne sont ny longues ny
difficiles, il n’est question que de pouruoir

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 764. Silhon [?]. AVIS AVX FLAMENS. Sur le Traité que les... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_485 ; cote locale : D_1_17. le 2012-04-13 16:33:25.

à s’opposer au dessein de ces autres François,
qui luy veulent procurer la Paix, en fortifiant la guerre
estrangere qu’on luy fait, & en suscitant dans ses entrailles la
ciuile. Qui la veulent rendre heureuse, & la mettre en vn
poste plein de seureté & d’honneur, en ouurant ses frontieres
à des Ennemis animez à la vengeance, par tant d’affrons & de
pertes receuë : en leur sacrifiant (& c’est vne des fins de la
guerre) les succés obtenus sur eux, & le fruit de tant de sang
répandu, & de tant de tresors

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 765. V. S. B. [signé]. LA METAMORPHOSE DE LA FRANCE, ENVOYEE A VNE... (1649) chez Marette (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Signature et date au colophon. Voir aussi C_6_17. Référence RIM : M0_2462 ; cote locale : A_6_29. le 2012-12-16 00:29:03.

MADAME, je ne
doute point que tous leurs efforts ne se rencontrent inutils,
de mesme que ces anciens Titans dont ils imitent le procedé,
& que vous n’en voyez dans peu de temps d’enseuelis soubs
la mesme terre que leur temerité aura éleuée contre son honneur
& sa pureté. Beaufort, la Mote-Houdancourt & Clanleu
ont désja lancez leurs foudres & le feu de leurs pistolets si
auant dans les entrailles & dans les poitrines de quelqu’vns
de ces petits audacieux, qu’ils fument encore par tous les
endroits

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 766. V. S. B. [signé]. LA METAMORPHOSE DE LA FRANCE, NVOYEE A VNE... (1649) chez Marette (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Signature et date au colophon. Voir aussi A_6_29. Référence RIM : M0_2462 ; cote locale : C_6_17. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-16 00:32:54.

MADAME, je ne
doute point que tous leurs efforts ne se rencontrent inutils,
de mesme que ces anciens Titans dont ils imitent le procedé,
& que vous n’en voyez dans peu de temps d’enseuelis soubs
la mesme terre que leur temerité aura éleuéc contre son honneur
& sa pureté. Beaufort, la Mote-Houdancourt & Clanleu
ont désja lancez leurs foudres & le feu de leurs pistolets si
auant dans les entrailles & dans les poitrines de quelqu’vns
de ces petits audacieux, qu’ils fument encore par tous les
endroits

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 767. Vandôme, François de... . DERNIERE REQVESTE PRESENTEE A NOSSEIGNEVRS... (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore), Maucroy (Estienne) à Paris , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi E_1_129. Référence RIM : M0_1025 ; cote locale : C_9_68. le 2012-09-23 17:18:39.

la calomnieuse accusation intentée
par le Cardinal
IVLLES MAZARIN. A NOSSEIGNEVRS
de Parlement. SVPPLIE humblement François de Vendosme
Duc de Beaufort, disant, Que dés l’année
1643 ayant presenté sa Requeste à la Cour, aux
fins d’auoir l’honneur (qu’il estime precieux) d’estre
admis en vne si auguste Compagnie, en la qualite de
Pair de France ; dont il a souhaitte d’illustrer les tiltres avantageux qui luy sont acquis par son extraction, de
plusieurs Monarques & Souuerains. Le cours de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 768. Vandôme, François de... . DERNIERE REQVESTE PRESENTEE A NOSSEIGNEVRS... (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore), Maucroy (Estienne) à Paris , 8 pages. Langue : français. Signé au colophon. Voir aussi C_9_68. Référence RIM : M0_1025 ; cote locale : E_1_129. Texte édité par Site Admin le 2012-09-23 17:26:06.

la calomnieuse accusation intentée
par le Cardinal
IVLLES MAZARIN. A NOSSEIGNEVRS
de Parlement. SVPPLIE humblement François de Vendosme
Duc de Beaufort, disant, Que dés l’année
1643 ayant presenté sa Requeste à la Cour, aux
fins d’auoir l’honneur (qu’il estime precieux) d’estre
admis en vne si auguste Compagnie, en la qualité de
Pair de France ; dont il a souhaitté d’illustrer les tiltres avantageux qui luy sont acquis par son extraction, de
plusieurs Monarques & Souuerains. Le cours de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 769. Vaudémont, Charles de /... . LA DECLARATION DV DVC CHARLES FAITE A... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Mention "R. N. F." au colophon. Voir aussi A_5_2. Référence RIM : M0_897 ; cote locale : B_8_54. le 2012-11-16 15:15:20.

faueur de la France. IL n’y a rien qui soit plus charmant
pour attirer vne ame ambitieuse, que
de luy promettre des dons immenses,
immunitez & prerogatiues : il n’y a acte
d’injustice qu’elle ne commette, ny laschetez
où elle ne s’abandonne, l’honneur ne la touche
point : ses plus fortes passions ne visent qu’à s’éleuer
au debris & à la perte de son prochain, sa conuoitise,
aussi infame que mercenaire, captiue ses sens,
& l’a fait tomber dans toute sorte de crimes : elle exile
la Vertu, fait

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 770. Vaudémont, Charles de /... . LA DECLARATION DV DVC CHARLES, FAITE A... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Mention "R. N. F." au colophon. Voir aussi B_8_54. Référence RIM : M0_897 ; cote locale : A_5_2. Texte édité par Site Admin le 2012-11-16 15:15:49.

en faueur de la France. IL n’y a rien qui soit plus charmant
pour attirer vne ame ambitieuse, que
de luy promettre des dons immenses,
immunitez & prerogatiues: il n’y a acte
d’injustice qu’elle ne commette, ny laschetez
où elle ne s’abandonne, l’honneur ne la touche
point: ses plus fortes passions ne visent qu’à s’éleuer
au debris & à la perte de son prochain, sa conuoitise,
aussi infame que mercenaire, captiue ses sens,
& l’a fait tomber dans toute sorte de crimes: elle exile
la Vertu, fait

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 771. Vaudémont, Charles de /... . LA DECLARATION DV DVC DE LORRAINE, Enuoyée... ([s. d.]) chez Leroy (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_52 ; cote locale : B_8_55. le 2012-11-16 16:01:49.

contre
Mazarin. IL n’y a rien qui soit plus charmant pour attirer
vne ame ambitieuse, que de luy promettre des
donsimmenses, immunitez & prerogatiues : il n’y a
acte d’injustice qu’elle ne commette, ny laschetez où
elle ne s’abandonne, l’honneur ne la touche point :
ses plus fortes passions ne visent qu’à s’éleuer au debris
& à la perte de son prochain, sa conuoitise, aussi infame
que mercenaire, captiue ses sens, & l’a fait tomber
dans toute fortes de crimes : exile la Vertu, fait

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 772. Voysin, Joseph [?]. HARANGVE FAITE AV PARLEMENT de Paris par... (1650) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1579 ; cote locale : D_1_34. le 2012-10-28 03:46:51.

laquelle de leur consentement ne demandoit au
Fils de Dieu que des hõneurs pour ses enfans qu’ils
fussent assis à ses costés proche de sa personne : Ceux
qui s’attachent à la qualité, laquelle est tousiours
auec la personne, ont pour tout objet l’honneur &
la gloire de leur Roy, aussi par vn contrecoup sa
Majesté leur cõmunique ce rayon de son pouuoir,
comme fit le Fils de Dieu au premier de ces Apostres,
Pasce ques meas. Dans cette difference d’amour
& de respect pour le Roy, il y en a qui n’ont

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 773. Voysin, Joseph [?]. HARANGVE FAITE AV PARLEMENT de Paris par... (1650) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1579 ; cote locale : D_1_34. le 2012-10-28 03:46:51.

personnes si cheres & si considerables
à l’Estat, lesquels estans nais sujets du Roy,
sont nais sujets aux Loix, & doiuent estre jugés par
leurs Iuges naturels.   Ce sont les chefs de nos plaintes que le Parlement
de Bourdeaux m’a fait l’honneur de me commettre
pour les porter à ce Parlement tres auguste, les oppressions
faites par le Gouuerneur de la Prouince,
qui nous forcent d’en poursuiure le changement,
les contreuentions aux Declarations & volontés du
Roy concernant la detention de Messieurs

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 774. Anactofile [signé]. L’OYSEAV DE RIVIERE, OV LE TOVRNOY NAVAL.... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 40 pages. Langue : français, latin. En 88 pièces en 9 vers burlesques.. Référence RIM : M0_2587 ; cote locale : C_8_13. Texte édité par Site Admin le 2013-06-10 08:50:02.

 

III.  
Ie sçay que le caquet bon-bec
De Madame la Renommée,
Per tout, vôtre gloire a semée,
De son preconisant rebec :
Mais, comme sans la Cornemuse,
Qu’anime Madame la Muse,
Vôtre honneur mourroit dans vn mois,
Il ne faut pas qu’elle refuse,
Sa Cornemuse, & mon Hautbois.  

IV.  
Dailleurs, comme quelque ialous,
Du los, qu’à vous donner i’aspire,
Diroit, que ie veux m’introduire,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 775. Anactofile [signé]. L’OYSEAV DE RIVIERE, OV LE TOVRNOY NAVAL.... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 40 pages. Langue : français, latin. En 88 pièces en 9 vers burlesques.. Référence RIM : M0_2587 ; cote locale : C_8_13. Texte édité par Site Admin le 2013-06-10 08:50:02.


Il vous fist vn beau parassol.  

XXIII.  
Muse prenons vn doigt de vin,
Enfin nous serions pulmoniques :
Voicy nos Heros magnifiques,
Dignes d’vn Chantre tout diuin :
Ie vous saluë, ô braues Hommes ;
Honneur du païs où nous sommes,
Ou plustost de tous les humains ;
Ce n’est pas pour gauler des pommes,
Que ces perches sont dans vos mains.  

XXIV.  
Les Trompettes d’vn haut éclat
Sembloient animer tout

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 776. Anactofile [signé]. L’OYSEAV DE RIVIERE, OV LE TOVRNOY NAVAL.... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 40 pages. Langue : français, latin. En 88 pièces en 9 vers burlesques.. Référence RIM : M0_2587 ; cote locale : C_8_13. Texte édité par Site Admin le 2013-06-10 08:50:02.

ie les baptise,
Le Roman de leur vaillantise,
Plus que la Cassandre au Palais,
Croistroit-il pas la chalandise,
Des Courbez, & des Rocolets ?  

XXVII.  
Ie voy venir l’vn des premiers,
Dont l’honneur en relief s’éleue ;
C’est le bon ROLAND de la Greve,
La fleur de tous les Mariniers :
Apres luy, par la pleine molle,
RENAVT du Port sainct Bernard vole ;
Et ces deux grands au rouge groin,
ASTOLFE du Port de l’Escole,
Et RODOMONT

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 777. Anactofile [signé]. L’OYSEAV DE RIVIERE, OV LE TOVRNOY NAVAL.... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 40 pages. Langue : français, latin. En 88 pièces en 9 vers burlesques.. Référence RIM : M0_2587 ; cote locale : C_8_13. Texte édité par Site Admin le 2013-06-10 08:50:02.


Item FERRAGV du Guichet,
Homme sujet à sa colere ;
Et ROGER de la Grenoüillere,
Font en voguant maint ricochet :
RODRICVE du Terrein s’auance ;
GRIFON du Pont Rouge, & sa lance,
Figurent vn cueilleur de nois ;
Mais certes à l’honneur de la France,
Il gaula plus d’vn Polonois.  

XXX.  
QVICHOT du Fauxbourg sainct Marceau,
Homme d’Estat, vient à la fisle,
Et puis POLEXANDRE de l’Isle,
Pennade en son flottant Chasteau :

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 778. Anactofile [signé]. L’OYSEAV DE RIVIERE, OV LE TOVRNOY NAVAL.... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 40 pages. Langue : français, latin. En 88 pièces en 9 vers burlesques.. Référence RIM : M0_2587 ; cote locale : C_8_13. Texte édité par Site Admin le 2013-06-10 08:50:02.

 
Le Roide GANELON du Mail,
Suit DARDINEL de la Paslée,
Dont l’haleine seche & bruslée,
Sent le Vin, le Tabac, & l’Ail :
Puis NORANDIN de l’Arche arriue,
Auec TANCREDE de la riue ;
Et plusieurs autres de renom,
Que d’honneur à present ie priue,
Faute d’auoir trouué leur nom.  

XXXIII.  
Quatre volontaires Forças,
Poussoient leurs Barques peinturées :
Leurs secousses reiterées,
Font vn chemin à tour de bras :

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 779. Anactofile [signé]. L’OYSEAV DE RIVIERE, OV LE TOVRNOY NAVAL.... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 40 pages. Langue : français, latin. En 88 pièces en 9 vers burlesques.. Référence RIM : M0_2587 ; cote locale : C_8_13. Texte édité par Site Admin le 2013-06-10 08:50:02.

 

XXXVIII.  
Le Dieu de Seine se paroit,
D’vn Collier où mainte coquille,
Dans vne tissure gentille,
Lordre S. Michel figuroit :
Aucun du peuple n’eust la grace,
De voir comme la teste basse,
Ce Dieu fit honneur à mon Roy :
Et mes Lunettes de Parnasse
Ne le découurirent qu’à moy.  

XXXIX.  
Nos Braues faisant cependant,
Trois, ou quatre salues Tragiques,
Lardent l’Oison à coups de Piques,
Auant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 780. Anactofile [signé]. L’OYSEAV DE RIVIERE, OV LE TOVRNOY NAVAL.... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 40 pages. Langue : français, latin. En 88 pièces en 9 vers burlesques.. Référence RIM : M0_2587 ; cote locale : C_8_13. Texte édité par Site Admin le 2013-06-10 08:50:02.

trop ioüer du long-bois,
Il faut ioüer de la maschoire :
Mariniers, la seconde gloire,
Vous demande d’autres exploits :
Bel Oyson, bel Oyseau tres-digne,
Pour chanter ta mort d’estre vn Cygne.
Ta mort vn nouueau Roy fera,
Sous qui, l’honneur le plus insigne,
Du ROY-BOIT se rabaissera.  

LIXVII.  
Ton sort n’est point à regretter,
Tu meurs au milieu des batailles :
A tes ioyeuses funerailles
Il plaist à LOVIS d’assister :
Captif aislé,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 781. Anactofile [signé]. L’OYSEAV DE RIVIERE, OV LE TOVRNOY NAVAL.... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 40 pages. Langue : français, latin. En 88 pièces en 9 vers burlesques.. Référence RIM : M0_2587 ; cote locale : C_8_13. Texte édité par Site Admin le 2013-06-10 08:50:02.

du Meandre,
Les Haut-bois chantoient son trépas.  

LXIX.  
Voicy cet Admiral Batteau,
Où nos Heros aux ames fieres,
Aux tranchantes dents maschelieres,
Flottent sur le branlant chateau :
Brigade, d’honneur échauffée,
A qui de plumes vn trophée,
Tient lieu de l’Antique Toison ;
Ie suis vain d’estre vn Sieur Orphée,
A qui sera le Sieur Iason  

LXX.  
Lors FERRAGV qui se guinda,
A l’Oyson donne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 782. Anonyme. A NOSSEIGNEVRS DE PARLEMEMT. (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 3 pages. Langue : français. Sans page de titre. Le titre porte la coquille "parlememt" pour "parlement".. Référence RIM : M0_6 ; cote locale : C_9_16. le 2013-02-21 08:44:52.

conseruer l’indifference du iugement :
mais puis que ledit sieur a affecté de demeurer Iuge iusqu’à descendre
de sa place pour passer derriere le Barreau, contester & se
deffendre auec chaleur contre la validité des recusations, pretendant
qu’elles concernent l’honneur de sa Charge, & non l’interest
de sa personne, quoy qu’il n’y ait rien de plus personnel
que l’interest de la vie, ils sont obligéz de declarer les autres causes
de recusation qu’ils auoient dissimulées par retenuë & par
moderation, qui sont,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 783. Anonyme. A NOSSEIGNEVRS DE PARLEMEMT. (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 3 pages. Langue : français. Sans page de titre. Le titre porte la coquille "parlememt" pour "parlement".. Référence RIM : M0_6 ; cote locale : C_9_16. le 2013-02-21 08:44:52.

à l’ouuerture du Parlement pour des ennemis
conjurez de l’Estat, par des demonstrations si sensibles, qu’il
ne restoit qu’à les nommer ; ce qui fut trouué si estrange & si esloigné
de son sujet, que son discours passa dans l’esprit de la pluspart
des gens d’honneur pour vne declaration d’inimitié ouuerte contr’eux,
& pour vn dessein de leur faire outrage. Que dans la suite de ce mesme dessein il a dit publiquement en
sa place, que c’estoit a sa personne a qui l’on en vouloit, qu’il ne
tenoit plus sa vie

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 784. Anonyme. A TOVS LES HABITANS DE LA TERRE, L’HEVREVX... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_11 ; cote locale : B_18_34. le 2013-03-26 18:16:30.

Les aduenuës du bien souuerain de
l’homme. C’est à sçauoir, Le Traitté de la Paix entre les hommes.
De la Gverre contre les vices :
Et de l’intelligence dans l’Amour du Ciel.

Vray Miroir de l’homme d’honneur, de l’homme sage,
& de l’homme heureux.

M. DC. LII. A TOVS LES HABITANS DE LA TERRE
l’Heureux Genie.

SALVT.

AVANT-PROPOS. L’AMOVR du souuerain bien, & le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 785. Anonyme. A TOVS LES HABITANS DE LA TERRE, L’HEVREVX... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_11 ; cote locale : B_18_34. le 2013-03-26 18:16:30.

de Dieu & de vostre bien, vous auriez tout sujet
de croire & de m’accuser que ie vous trahirois par vne si mauuaise
complaisance, & ie meriterois la censure d’vne main
qui ne se soucie pas de guerir le mal, pourueu qu’elle applaudisse
pour s’acquerir de l’honneur. I’vse à la verité d’vne
moderation à reprendre plus discrette beaucoup que le zele
de vostre bien ne me l’auoit inspirée ; & ie confesse que i’ay
eû de la peine a retenir la passion que i’auois d’animer autant
mon discours que i’estois touché de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 786. Anonyme. A TOVS LES HABITANS DE LA TERRE, L’HEVREVX... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_11 ; cote locale : B_18_34. le 2013-03-26 18:16:30.

raison de nostre
perte n’est pas que nous soyons delaissez de Dieu, mais
que nous delaissons Dieu, & nous delaissons nous mesme.   Que si les loix de Dieu ont quelque rigueur au regard de
nostre foiblesse, elles sont d’ailleurs toutes pleines d’attraits
d’honneur, de sagesse, & de beatitude ; si bien que tout bien
pesé il y a plus de plaisir & moins de peine à les garder qu’à
les enfraindre. On ne marche que par l’honneur en obseruant
ses commandements : La vraye sapience y amasse vn
thresor de tous biens :

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 787. Anonyme. A TOVS LES HABITANS DE LA TERRE, L’HEVREVX... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_11 ; cote locale : B_18_34. le 2013-03-26 18:16:30.

rigueur au regard de
nostre foiblesse, elles sont d’ailleurs toutes pleines d’attraits
d’honneur, de sagesse, & de beatitude ; si bien que tout bien
pesé il y a plus de plaisir & moins de peine à les garder qu’à
les enfraindre. On ne marche que par l’honneur en obseruant
ses commandements : La vraye sapience y amasse vn
thresor de tous biens : & le bon heur de l’homme qui en est
le fruit s’y rencontre, & si gouste, comme en la suauité & vertu
glorieuse de sa semence. Seruir & regner tout ensemble

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 788. Anonyme. A TOVS LES HABITANS DE LA TERRE, L’HEVREVX... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_11 ; cote locale : B_18_34. le 2013-03-26 18:16:30.

mesme auec tant de piqueurs,
Qui allume la bile & la colere enflamme,
Qui fait vn arcenal de passions dans l’ame.    
Nostre inegalité c’est le Mars de la guerre,
Dans la societé les hommes sont ialoux,
On se pique d’amour & d’honneur pour vn verre,
On deffend sa raison, on se met en couroux,
On s’en prend pour gaigner & pour se rendre maistre,
On aspire le champ où la gloire peut estre.    
Si la iustice estoit chez nous originelle
Nous viurions en paix &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 789. Anonyme. A TOVS LES HABITANS DE LA TERRE, L’HEVREVX... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_11 ; cote locale : B_18_34. le 2013-03-26 18:16:30.

corps, vous estre nostre chair,
Vostre loy est le cœur des ames bien courtoises,
Vostre amour suffiroit pour iamais ne pecher,
Et vostre authorité ny mesme vostre grace
Ne nous rangera point sans glaiue qui menasse.    
Dans vn si grand honneur que Dieu se soit fait homme,
Nous deuons honorer les hommes comme Dieux,
Il n’y en a pas vn qui ne soit gentilhomme,
Et s’il veut heritier du Royaume des Cieux,
Gentilhomme ? mais Roy ayant Dieu pour son pere,
Et pour sa mere aussy, & mesme pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 790. Anonyme. A TOVS LES HABITANS DE LA TERRE, L’HEVREVX... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_11 ; cote locale : B_18_34. le 2013-03-26 18:16:30.

le plus grand anathesme ?
Pour la faire perir le glaiue le plus fort ?
Puis que c’est la sapper & la battre en ruïne
Et l’assaillir au cœur auec cette machine.    
De leze Majesté les crimes plus attroces
Ce sont des loix d’honneur ce sont des passedroits ?
D’aller dans les enfers tout ainsi qu’à des nopces
C’est estre homme de cœur c’est estre bon François ?
Que feroit vn athée, vn fol, vn idolatre ?
Puisqu’on renonce à tout sur ce cruel theatre.    

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 791. Anonyme. A TOVS LES HABITANS DE LA TERRE, L’HEVREVX... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_11 ; cote locale : B_18_34. le 2013-03-26 18:16:30.

la loy du Seigneur
De quel bois il n’importe homme sage ou rustique,
L’amour de la vertu donne à tous la valeur
S’en est le baudrier l’vsage & la victoire,
Dieu qui iuge des coups est le prix & la gloire.    
A quel plus grand honneur peut esleuer la creste
Le Prince & le vassal que dans ces beaux projets ?
Sous ce mesme estendard l’homme & l’Ange s’appreste,
A disputer du bras sur les plus hauts sujets,
L’espée en est du ciel l’ordre de sa puissance
Et luy mesme y

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 792. Anonyme. A TOVS LES HABITANS DE LA TERRE, L’HEVREVX... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_11 ; cote locale : B_18_34. le 2013-03-26 18:16:30.

& de nostre trauail ;
Les thresors sont pourris quand les hommes finissent,
Et la vertu pour lors acheue son email ;
La vertu sort d’exil auec son bel ouurage,
Le riche n’a rien fait, le rien est son partage.    
Allons voir si l’honneur qui fait si bonne mine
Ne nous trompera point sur le fait du bonheur,
La Noblesse est à luy la gloire la plus fine,
La dignité le suit, il ayme la grandeur,
Il se picque d’estime, il cherche la loüange
Et d’auoir le dessus ou d’auoir sa

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 793. Anonyme. A TOVS LES HABITANS DE LA TERRE, L’HEVREVX... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_11 ; cote locale : B_18_34. le 2013-03-26 18:16:30.

tousiours dissimule,
Souuent par vn baiser, il trahit, il accule.    
Il n’a donc point d’appas qu’on ne les fantasie,
Il s’en faut asseurer dessus sa propre foy,
Il faut s’en rapporter à nostre ialousie
Qui se donne l’honneur qu’elle n’a point à soy ;
Et il se faut payer d’vne chose incertaine
Et d’vne vanité de toutes la plus vaine.    
Les estaffiers de cour font mieux le personnage,
Ils vous rendent respec, mais en les bien pavant,
Ils ont part

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 794. Anonyme. A TOVS LES HABITANS DE LA TERRE, L’HEVREVX... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_11 ; cote locale : B_18_34. le 2013-03-26 18:16:30.

est mince
Qui n’a que la grandeur & la gloire d’vn Prince.    
Le luxe des habits le fera mieux, possible ?
S’il y a de l’excez son vice le dement,
S’il n’y a point d’excez il n’a rien de plausible,
L’habit est sans honneur, l’honneur sans vestement,
C’est vn honneur d’emprunt que celuy de la robbe
Le iour vous en fait prest & la nuict le derobe.    
L’honneur de la puissance entre-il en conteste ?
C’est vn bras de fortune & trop feble &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 795. Anonyme. A TOVS LES HABITANS DE LA TERRE, L’HEVREVX... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_11 ; cote locale : B_18_34. le 2013-03-26 18:16:30.


Qui n’a que la grandeur & la gloire d’vn Prince.    
Le luxe des habits le fera mieux, possible ?
S’il y a de l’excez son vice le dement,
S’il n’y a point d’excez il n’a rien de plausible,
L’habit est sans honneur, l’honneur sans vestement,
C’est vn honneur d’emprunt que celuy de la robbe
Le iour vous en fait prest & la nuict le derobe.    
L’honneur de la puissance entre-il en conteste ?
C’est vn bras de fortune & trop feble & trop fort,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 796. Anonyme. A TOVS LES HABITANS DE LA TERRE, L’HEVREVX... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_11 ; cote locale : B_18_34. le 2013-03-26 18:16:30.

la gloire d’vn Prince.    
Le luxe des habits le fera mieux, possible ?
S’il y a de l’excez son vice le dement,
S’il n’y a point d’excez il n’a rien de plausible,
L’habit est sans honneur, l’honneur sans vestement,
C’est vn honneur d’emprunt que celuy de la robbe
Le iour vous en fait prest & la nuict le derobe.    
L’honneur de la puissance entre-il en conteste ?
C’est vn bras de fortune & trop feble & trop fort,
Dans vne siere main il desole, il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 797. Anonyme. A TOVS LES HABITANS DE LA TERRE, L’HEVREVX... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_11 ; cote locale : B_18_34. le 2013-03-26 18:16:30.

vice le dement,
S’il n’y a point d’excez il n’a rien de plausible,
L’habit est sans honneur, l’honneur sans vestement,
C’est vn honneur d’emprunt que celuy de la robbe
Le iour vous en fait prest & la nuict le derobe.    
L’honneur de la puissance entre-il en conteste ?
C’est vn bras de fortune & trop feble & trop fort,
Dans vne siere main il desole, il deteste,
Pour puissant qu’il puisse estre, il n’est rien sans support,
Indifferent de soy bonne & mauuaise lime,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 798. Anonyme. A TOVS LES HABITANS DE LA TERRE, L’HEVREVX... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_11 ; cote locale : B_18_34. le 2013-03-26 18:16:30.

& trop feble & trop fort,
Dans vne siere main il desole, il deteste,
Pour puissant qu’il puisse estre, il n’est rien sans support,
Indifferent de soy bonne & mauuaise lime,
Requis tant seulement pour l’ordre du regime.    
L’honneur est abusif, l’amour sur tout excelle,
C’est le dispensateur, le pere de tous biens,
Son lustre est esclattant, sa force tousiours belle,
Les interests de touts ce sont aussi les siens,
Il guerit de tout maux & n’a point d’amertume,
Vray

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 799. Anonyme. A TOVS LES HABITANS DE LA TERRE, L’HEVREVX... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_11 ; cote locale : B_18_34. le 2013-03-26 18:16:30.


Les interests de touts ce sont aussi les siens,
Il guerit de tout maux & n’a point d’amertume,
Vray Monarque des cœurs la premiere coutume.    
Iamais la charité ne souffre de contrainte,
Son ordre est accomply, son honneur est parfait,
Elle conjoint les cœurs d’vne diuine estrainte,
Dieu mesme est charité, sa gloire en est l’effet,
Elle est la paix du ciel, elle en est les delices,
Et sa priuation l’enfer & ses supplices.    
Les couronnes du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 800. Anonyme. A TOVS LES HABITANS DE LA TERRE, L’HEVREVX... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_11 ; cote locale : B_18_34. le 2013-03-26 18:16:30.

amour, que Dieu soit vostre fin,
Reglez vos appetits dans cette large plaine,
Sauoürez à longs traits la bonté de ce vin :
Formés vous à ce ply auec autant d’étude,
Vous commencés icy vostre beatitude.    
L’estat d’homme d’honneur est d’estre pacifique,
Celuy qui vit en paix opere son salut,
La sagesse au combat du vice est magnifique,
Le bonheur des humains cette guerre conclut :
Mais la felicité du ciel & de la terre
Le seul amour de Dieu nous la donne &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 Dernier