[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(3710 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "honneur" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 901. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi E_1_120. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : C_2_27. le 2013-06-30 11:56:15.

leurs mendicitez,
Dont les champs sont remplis ainsi que les Citez,
Tous ces gens vagabonds Autheurs de la famine,
Ne sont rien dans l’Estat qu’vne infame vermine ;
C’est où l’impieté, le blaspheme, l’horreur,
L’impudence, le vice, enfin le des-honneur,
Et tout ce que le crime a de plus ordinaire,
Ont choisi leur retraite & fait leur seminaire,
Tant d’Estats bien reglez, & moins riches pourtant,
S’estans bien garantis de ce mal important ;
Sera-t’il dit, Messieurs, que par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 902. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi E_1_120. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : C_2_27. le 2013-06-30 11:56:15.

à leur deffaut en tout cas ie proteste
De faire voir vn iour ce qu’ils doiuent de reste.
Partant sans m’arrester à tous ces Partisans
Qui mettoient au bissac les riches Païsans,
Ie m’attache aux a bus qui par la tolerance,
Ont ruïné les biens & l’honneur de la France,
Et ie dis qu’il est temps de faire vn bon Edit,
Qui destruisant le vol releue le credit,
Que l’argent dont l’vsure impunément s’exerce,
Et qui fait à Paris vn infame commerce,
Soit reduit à ce poinct que toute fiction
Qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 903. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi E_1_120. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : C_2_27. le 2013-06-30 11:56:15.

ce que les tesmoins singuliers & contraires,
Faisans voir son bon droict par suites necessaires.
Et l’accusé monstrant leur contradiction,
Il a fait des tesmoins voir la conuiction.
En sorte que malgré l’imposture & l’enuie,
Enfin il a sauué son honneur & sa vie.
Mais en vostre ressort vn Iuge & son Greffier
Peuuent tout pour conuaincre ou pour iustifier.
Car l’vn tient la parole, & l’autre tient la plume,
L’vn dispose le bois lors que l’autre l’allume.
Ils sont à ce moyen seuls

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 904. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi E_1_120. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : C_2_27. le 2013-06-30 11:56:15.

si c’est pour du crime il n’en a pas la peine,
Car d’abord on le vole, & luy prend on sa laine.
Et puis pour estouffer cette noire action,
Vn faux procez verbal d’vne rebellion,
Attesté toutefois, mais par cette canaille,
Fait qu’vn homme d’honneur est ietté sur la paille,
Et dans vn cachot noir retenu quelques iours,
De peur qu’vn bon conseil ne luy donne secours.
Et que dessus le champ faisant sa plainte au Iuge,
Il ne trouue contr’eux en ce cas vn refuge.
Mais si vous leur parlez de les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 905. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi E_1_120. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : C_2_27. le 2013-06-30 11:56:15.

à faux
Qu’on a signifié sentences & defauts.
De sorte qu’on vous dit que c’est vn accessoire,
Qu’il vaut mieux supprimer que de rendre notoire.    
Cependant par defauts surpris en trahison,
On voit l’homme d’honneur estre mis en prison,
Et son bon Procureur, bien qu’il ait fait la faute,
Parlera d’vne voix encore la plus haute :
Disant au prisonnier qu’il est vn negligent,
Qu’il attendoit de luy tous les iours de l’argent,
Afin que ce defaut on peust faire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 906. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi E_1_120. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : C_2_27. le 2013-06-30 11:56:15.


Qui commence d’abord par vne violence.
Cependant pour monstrer l’imposture ou l’excez,
Il faut en ce rencontre intenter vn procez,
Dont la discussion peut auoir telle suite,
Qu’auant que de pouuoir au Iuge estre déduite,
La fortune & l’honneur que l’on voit déperir,
Souffrent bien-tost vn mal qu’on ne peut plus guerir.
Car mesme on n’eslargist que moyennant vn plege
Celuy qui se fioit en vostre priuilege.
Mais quoy ! cét attentat a t’il deub mettre à bas
L’Arrest qui deffendoit de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 907. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi E_1_120. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : C_2_27. le 2013-06-30 11:56:15.

que le noble estant au denier vingt prisé,
Nul prix mis au dessous ne soit authorisé.
Vous preuiendrez au moins les méventes enormes,
Que la fraude & le dol plastrent de belles formes.
Et l’on ne verra plus tant de moyens peruers
Mettre les gens d’honneur, & leurs biens à l’enuers.
Que si l’on m’objectoit que souuent l’indigence
Contribuë à ce mal plus que l’intelligence,
Que le prix estant bas on le peut encherir,
Et que le portant haut le decret peut perir.
A cela ie dirois qu’vne terre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 908. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi E_1_120. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : C_2_27. le 2013-06-30 11:56:15.

toute Loy se doit regler à la puissance.
Autrement c’est choquer le sens & la raison,
Et renforcer en vain les murs de la prison.
C’est l’horreur qui la suit qui fait les banqueroutes,
Son objet effroyable en a fait les déroutes.
Et tel homme d’honneur se voit souuent contraint,
D’éuiter s’absentant ce desordre qu’il craint.
Aymant mieux voit perir sa maison desolée,
Que d’aller en prison trouuer son Mausolée.
Et c’est ce qu’vn grand Sainct le plus sainct de nos Roys,
Ce sage sainct Louys

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 909. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi E_1_120. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : C_2_27. le 2013-06-30 11:56:15.

tourner à son dommage :
Puisque cette rigueur assujettit sous soy,
Ainsi qu’vn affronteur l’homme de bonne foy.
Imposant au mal-heur qui forme vne déroute,
La honte du prodigue ou de la banqueroute.
Ou force le captif qui cherit son honneur,
De quitter de son bien au tiers de sa valeur,
Afin de s’exempter d’vn outrage sensible.
Qui cause à son credit vne perte infaillible.
Alors que le mocqueur le regarde en public
De ses yeux plus cruels que ceux d’vn basilic.
Donnez donc

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 910. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi E_1_120. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : C_2_27. le 2013-06-30 11:56:15.

arrestée,
Que la mesme prison à l’autheur apprestée,
Punisse son dessein malin & violent,
Et donnez la risposte à cét homme insolent.
Par cette Talion vous preuiendrez l’outrage
Qui met au desespoir vn homme de courage.
Et si vous exemptez son honneur de danger,
Vous l’exemptez encor du soin de se vanger.
Mais si le prisonnier se pouruoit par Requeste,
O que de tours auant que l’instance soit preste !
Puisqu’au lieu de traiter à fonds la question,
Et de parler sur l’offre ou sur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 911. Anonyme. LE CHEVALIER CHRESTIEN PARLANT DES MISERES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 23 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_122. Référence RIM : M0_696 ; cote locale : C_1_14. le 2013-06-30 17:05:30.

les mõstre au moins aux yeux auec tous leurs aggréemens,
la reputation de mesme qu’acquiert vn bon
Prince dans l’esprit de ses subiects, donne de l’esclat à
toutes ses vertus, & recognoist mieux la perfection de
son ame lors qu’elle esclatte par l’estime d’vn honneur
parfaict, quelle doit estre la fin principale de ceux qui
commandent. C’est sans doute le sentiment de tous
les Politiques Chrestiens de rendre vertueux leurs
subiects par leurs bons exemples, par ce que la vertu
estant le premier mobile d’vn Estat, elle nous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 912. Anonyme. LE CHEVALIER CHRESTIEN PARLANT DES MISERES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 23 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_122. Référence RIM : M0_696 ; cote locale : C_1_14. le 2013-06-30 17:05:30.

mis les
tailles en party, s’opposé à l’authorité du Roy vostre Fils,
& que le peuple, prenant les armes soubs la conduitte de
plusieurs Princes donne lieu à vne guerre ciuile, qui ruineroit
l’Estat, & que par consequent vous deuez au peril de
vostre honneur & de vostre vie, conseruer au Roy l’authorité
dans son Royaume par la perte mesme de plusieurs
particuliers. Ne vous laissez pas surprendre à ces fausses
lumieres, elles vous conduiroient tres asseurement dans vn
estrange precipice de deshonneur & de blasme.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 913. Anonyme. LE CINQVIESME BABILLARD DV TEMPS EN VERS... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 5 de 6, de C_2_15_1 à C_2_15_6. Référence RIM : M0_556 ; cote locale : C_2_15_5. Texte édité par Site Admin le 2013-02-09 02:36:26.

lignes & aux retranchements,
Pour empescher aux ennemis
De faire ce qu’ils ont promis,
A ce Diable de Cardinal
Qui est pire qu’vn cheual,
Puis qu’il ne veut pas reconnoistre
Ceux qui ont causé qu’il est Maistre,
Dont pour luy auoir fait honneur
Ils en sont presque à malheur :
Mais parauant quinze Dimanches
Ils en pourront tirer reuanche :
Car nostre armée est bien complete
D’infanterie belle & leste,
Mesme sans faire brauerie,
Nous auons belle caualerie,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 914. Anonyme. LE COMBAT DES FVEILLANS. (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_123. Référence RIM : M1_65 ; cote locale : C_2_34. le 2013-06-30 17:29:11.

Monseigneur de Monbazon
Qui fut present à cette affaire,
sans que cela fut necessaire.
Il eut beu dire arrestez vous,
Messieurs, au moins respectés nous
Saint iour de Dieu & par mõ Ordre
Vous reparerez ces desordre,
Vous apprẽdrez sur mon honneur
A craindre vostre Gouuerneur :
Mais de tout ce qu’il leur pût dire
La pluspart ne s’en fit que rire ;
Ainsi le combat se passa
Sans que pas vn recommença.
Les Prestres n’ayant plus d’enuie
De recommencer de leur vie
Vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 915. Anonyme. LE COMBAT DES FVEILLANS. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_2_34. Référence RIM : M1_65 ; cote locale : E_1_123. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-06-30 17:26:32.

Monseigneur de Monbazon
Qui fut present à cette affaire,
sans que cela fut necessaire.
Il eut beu dire arrestez vous,
Messieurs, au moins respectés nous
Saint iour de Dieu & par mõ Ordre
Vous reparerez ces desordre,
Vous apprẽdrez sur mon honneur
A craindre vostre Gouuerneur :
Mais de tout ce qu’il leur pût dire
La pluspart ne s’en fit que rire ;
Ainsi le combat se passa
Sans que pas vn recommença.
Les Prestres n’ayant plus d’enuie
De recommencer de leur vie
Vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 916. Anonyme. LE COMBAT ET LE CARTEL DE DEFFIT DE... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_712 ; cote locale : C_2_37. Texte édité par Site Admin le 2013-06-30 17:34:23.

 
A toy qui veux viure en ce monde
Seule sans auoir ta seconde,
A toy dis je Nymphe de paix
Qui tiens mes charmes trop suspectes,
Ie t’enuoye par ce Message,
Sans te tenir plus grand langage,
Ce iuste Cartel de défit
Pour mon honneur & mon profit ;
Par lequel ie te recommande
De satisfaire à ma demande,
Qui te fait sçauoir que ie veux
Que dans mon Empire amoureux,
Tu demeure sous ma tutele,
Et que tu me sois bien fidelle,
Autrement les armes en main
Sans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 917. Anonyme. LE COMBAT ET LE CARTEL DE DEFFIT DE... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_712 ; cote locale : C_2_37. Texte édité par Site Admin le 2013-06-30 17:34:23.

que ie te puisse
Maintenant faire ce seruice,
Que de loger auecque moy
Ie te iure bien sur ma foy
Que si c’estoit chose fesable
Ie te iure bien sur ma foy
Que si c’estoit chose fesable
Elle me seroit agreable ;
Ie voudrois bien que mon honneur
Me permit d’auoir ce bon heur,
Ie serois tachée de blasme
Si ie me ioignoisa ta flamme,   L’Amour.  
Ie ne sçay par qu’elles maximes,
Tu me veux imposer des crimes,
Et tu fuis tant mon entretien,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 918. Anonyme. LE COMBAT GENEREVX DE MONSEIGNEVR LE DVC DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Après la page de titre, le texte commence en page 5. Portrait de François de Vendôme en page 4.. Référence RIM : M0_714 ; cote locale : C_1_16. le 2013-07-01 16:15:44.

Si on dit d’vn autre
qu’il a esté agissant pour le bien du Public, intelligent
dans les affaires, on y peut voir bien
aisément, examinant tout de bien prés, que
le but principal de cette vigilance est ou la vanité,
ou le propre interest, plûtost que l’honneur
& le bien du public. Mais en ce Regne,
c’est ou la Vertu se fait voir sans nuages & sans
estre obscurcie de deffaut : C’est en ce temps
qu’elle commande aux Empires, & qu’elle se
rencontre dans le cœur des Inuincibles & genereux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 919. Anonyme. LE COMBAT GENEREVX DE MONSEIGNEVR LE DVC DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Après la page de titre, le texte commence en page 5. Portrait de François de Vendôme en page 4.. Référence RIM : M0_714 ; cote locale : C_1_16. le 2013-07-01 16:15:44.

sans
doute que ce seront impostures, tant elles sont grandes, & non pas difficiles, mais presque
impossibles à tout autre qu’à luy, qui pourtant
les a aussi tost executées que modifiées ;
C’est le Duc de Beaufort, c’est ce Fils de Mars,
l’honneur de nostre France, le Protecteur de
Paris, & le Pere de sa Patrie, dont la generosité
accompagnée de Prudence, la vigilance
& l’intelligence en toutes sortes d’affaires sans
interest nous est assez connuë, qui Vendredy
dernier, dixhuitiéme du courant,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 920. Anonyme. LE COMBAT GENEREVX DE MONSEIGNEVR LE DVC DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Après la page de titre, le texte commence en page 5. Portrait de François de Vendôme en page 4.. Référence RIM : M0_714 ; cote locale : C_1_16. le 2013-07-01 16:15:44.

sans
interest nous est assez connuë, qui Vendredy
dernier, dixhuitiéme du courant, ayant apris
que le Marquis de Gergay, accompagné de
Monsieur le Duc de Candal, & autres Seigneurs
& Gentilshommes auoit dit quelques
paroles insolentes contre l’honneur du Roy &
de Messieurs de Paris, le vint trouuer dans le
Iardin des Tuilleries, où ils estoient à faire collation,
ou apres quelques paroles fit parêtre
audit Marquis qu’vn Prince genereux ne peut
souffrir aucune chose contre son honneur, n’épargnant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 921. Anonyme. LE COMBAT GENEREVX DE MONSEIGNEVR LE DVC DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Après la page de titre, le texte commence en page 5. Portrait de François de Vendôme en page 4.. Référence RIM : M0_714 ; cote locale : C_1_16. le 2013-07-01 16:15:44.

insolentes contre l’honneur du Roy &
de Messieurs de Paris, le vint trouuer dans le
Iardin des Tuilleries, où ils estoient à faire collation,
ou apres quelques paroles fit parêtre
audit Marquis qu’vn Prince genereux ne peut
souffrir aucune chose contre son honneur, n’épargnant
non plus sa vie que le moindre homme
de la terre, ayant renuersé la Table ou
estoit le Marquis de Gergay, & luy ayant donné
quelques coups de Cane, Monsieur le
Duc de Candal voulant prendre la parole son
epée luy fut ostée, pour éuiter

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 922. Anonyme. LE COMMERCE DES NOVVELLES RESTABLY, OV LE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_718 ; cote locale : C_1_17. Texte édité par Site Admin le 2013-07-07 09:52:27.

treuue estoufée sous le silence, à faute
de la bonneter, & la plus grande lascheté passera pour genereuse,
pourueu qu’elle passe par la Gazette.   Voyla ce qui la fait maintenir en authorité ce qui luy donne
la vogue, le secret qu’elle a treuué de vendre l’honneur
& la reputation fait qu’elle est recherchée des vns, & redoutée
des autres, elle est dangereuse en diable il fait fort
mauuais l’attaquer, sa plume & sa langue font des blessures
que le temps augmente au lieu de guerir, & quand elle fait
estime

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 923. Anonyme. LE CONSEILLER FIDEL AV ROY. (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_765 ; cote locale : C_1_30. Texte édité par Site Admin le 2013-07-07 11:11:48.

tout
ainsi qu’on a escrit les actions des siecles passez, les vostres, &
celles de vostre temps & regne, seront escrittes à la Posterité, &
qualifiées du tiltre qu’elles meriteront sans aucun déguisement ;
ce qui n’est pas de petite importance à vostre honneur. Chassez, SIRE, ces traistres de Financiers qui sont autour de
vous, & qui succent vostre sang, comme sangsuës & harpies,
ennemis des gens de bien, & de vostre Estat, amis de leur bourse
& de leur profit particulier. Vous auez desia commẽcé par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 924. Anonyme. LE CONSEILLER FIDEL AV ROY. (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_765 ; cote locale : C_1_30. Texte édité par Site Admin le 2013-07-07 11:11:48.

pour deuorer, & des
griffes pour deschirer. Ie cesseray d’en parler dauantage, pour vous dire que vous
chassiez bien loin arriere de vous, tous les Maletoltiers, & donneurs
de memoires au dommage du Peuple, & de la chose publique :
& faites, pour l’honneur de Dieu, faire le procez par vostre
Cour de Parlement, & ne feignez pas de luy bien recommander
cét affaire, à tous Partisans & Estrangers, lesquels ayans trouué le
morceau friant, ont (comme on dit) gagné de l’appetit en mangeant,
& sont à la fin

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 925. Anonyme. LE COVP D’ESTAT DE LA GVYENNE presenté à... (1651) chez Dubois (Gilles) à Paris , 15 pages. Langue : français. Sur l'imprimé à Bordeaux.. Référence RIM : M0_799 ; cote locale : B_6_39. Texte édité par Site Admin le 2013-02-09 08:08:31.

apres cela, à quel
mestier estes-vous bons, & à quoy pretendez-vous
pouuoir seruir? Il est temps, ames timides, que vous
vous excitiez à produire quelqu’acte de generosité,
& que vous pensiez aux moyens de reparer les breches
qu’on a faites à vostre honneur & à vostre reputation?
Vous possedez des charges qui ont esté créez
autant pour conseruer les peuples dans l’obeïssance,
& tenir la main à l’execution des volontez du Roy,
que pour rendre la justice à ses subjets; Il y a trop

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 926. Anonyme. LE COVP D’ESTAT DE LA GVYENNE presenté à... (1651) chez Dubois (Gilles) à Paris , 15 pages. Langue : français. Sur l'imprimé à Bordeaux.. Référence RIM : M0_799 ; cote locale : B_6_39. Texte édité par Site Admin le 2013-02-09 08:08:31.

en personne de luy tenir la foy que
vous luy auez iurée? faut-il qu’il se presente aux portes
de vos maisons pour vous obliger à vous mettre
en campagne? que vostre procedé est differend de
celuy de vos ancestres, & que vous traittez mollement
ces primeurs d’honneur & de gloire qui ont obligé
vos peres à faire tant de chemin pour assister nos Roys à conseruer & à estendre les limites de leur Royaume.
Vne querelle particuliere seroit capable de vous faire
faire des assemblées aussi nombreuses que pour vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 927. Anonyme. LE COVP D’ESTAT DE LA GVYENNE presenté à... (1651) chez Dubois (Gilles) à Paris , 15 pages. Langue : français. Sur l'imprimé à Bordeaux.. Référence RIM : M0_799 ; cote locale : B_6_39. Texte édité par Site Admin le 2013-02-09 08:08:31.

qui est-ce de vous, qui ne s’estimera infiniment heureux
& honoré de combattre sous les Ordres & les enseignes
d’vn tel General; accourez donc auec empressement
à cette feste, venez deffendre le patrimoine
& l’authorité de vostre Roy, vostre honneur & vos
priuileges.   Enfin Prelats, Abbez, Chanoines, Prestres & curez,
Officiers du Parlement de Bordeaux pacifiques
ou Frondeurs, Noblesse fidelle ou subornée, Iurats,
Consuls, Sindics, ou Administrateurs des Communautez,
Bourgeois, Manans &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 928. Anonyme. LE COVP D’ESTAT DE MONSIEVR LE PRINCE DE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 18 pages. Langue : français. Voir aussi M1_73. Référence RIM : M0_803 ; cote locale : B_7_10. le 2013-02-09 08:15:28.

&
estudiez Mais il s’est trouué que sa prison, qu’il a pensé
deuoir seruir à l’establissement de sa fortune, par vn contre
coup, a causé sa perte & augmenté la gloire de ce Prince.
Car dans la suitte, le Ciel & la terre ont disputé pour
l’honneur de sa liberté, & par l’éuenement, le mesme
iour a veu sa desliurance, & l’esloignement de ce Ministre.   Monsieur le Prince se voyant en liberté a mis tous
ses soins à remettre le calme dans l’Estat, & à nous donner
vne paix generale, que sa

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 929. Anonyme. LE COVP D’ESTAT DE MONSIEVR LE PRINCE DE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 18 pages. Langue : français. Voir aussi M1_73. Référence RIM : M0_803 ; cote locale : B_7_10. le 2013-02-09 08:15:28.

le langage
veritable d’vn Prince genereux, Prince defoy & do
parole, qui n’a garde de dementir la gloire de sa belle
vie par vne action indigne de son nom & de sa reputation;
il ne faut pas craindre que mettant toute sa bonne
fortune à se conseruer l’honneur qu’il s’est acquis par
ses exploicts de guerre, il vueille le perdre en s’esloignant
de ses desseins, & il se sent trop obligé au Parlement, à
Monsieur le Duc d’Orleans & à tous ceux qui ont contribué
à sa liberté pour changer ses resolutions en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 930. Anonyme. LE COVP D’ESTAT DE MONSIEVR LE PRINCE DE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 18 pages. Langue : français. Voir aussi M1_73. Référence RIM : M0_803 ; cote locale : B_7_10. le 2013-02-09 08:15:28.

Roy & de la Reyne,
il a ordonné que le Cardinal Mazarin vuideroit hors du
Royaume, sans esperance de retour? sans doute il a voulu
desliurer la France de ce Ministre, non seulement indigne
par ses mœurs, mais incapable, par son insufisance
du rang qu’il auoit l’honneur d’y tenir; Il a voulu
purger l’Estat de cét estranger, de ce voleur public &
tyran de Sicile, & afin que la France ne souffre plus ses
miseres & ne voye plus la calamité que son ambition &
son auarice ont causé, il a voulu que son banissement

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 931. Anonyme. LE COVRIER ESTRANGER, CONTENANT LA LETTRE DE... (1649) chez Alliot (Gervais), Langlois (Jacques) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_826 ; cote locale : C_1_45. le 2013-07-08 09:28:17.

sont abstenus
d’écouter le Herault qui leur estoit enuoyé, de crainte qu’il ne leur fust imputé à
la posterité d’auoir entrepris quelque chose au de là de l’exercice & de la fonction
legitime de leurs charges : Au contraire ils nous ont donné charge d’auoir l’honneur
de voir vostre Majesté sans autre equipage que celuy de vos Robbes, qui
sont les marques de nostre profession, le caractere exterieur de la Magistrature
que vostre Majesté nous a communiquez, auec lesquels nous esperons flechir
son couroux & son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 932. Anonyme. LE COVRIER ESTRANGER, CONTENANT LA LETTRE DE... (1649) chez Alliot (Gervais), Langlois (Jacques) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_826 ; cote locale : C_1_45. le 2013-07-08 09:28:17.

qu’ils auoient portées. Non seulement la Reyne leur à rendu
des tesmoignages generaux de satisfaction, mais elle y a adjousté des asseurances
particulieres pour la fortune, & les personnes de tous, sans nul excepter ; de sorte
que si ses bonnes volontez sont receuës auec honneur, & qu’il plaise à la Cour
faire vne deputation considerable, ils esperent que cela pourra produire vn grãd
effet ; & pour tesmoigner à la Reyne, les bonnes intentions de la Compagnie,
estimoient que la Cour luy deuoit faire entendre l’enuoy de ce

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 933. Anonyme. LE COVRIER ESTRANGER, CONTENANT LA LETTRE DE... (1649) chez Alliot (Gervais), Langlois (Jacques) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_826 ; cote locale : C_1_45. le 2013-07-08 09:28:17.

faire vne deputation considerable, ils esperent que cela pourra produire vn grãd
effet ; & pour tesmoigner à la Reyne, les bonnes intentions de la Compagnie,
estimoient que la Cour luy deuoit faire entendre l’enuoy de ce gentil-homme,
duquel la Cour leur auoit fait honneur de leur parler, & lequel l’on doit differer
d’entendre iusques à ce que la Cour ayt receu la response du Roy ; & lesdits Gens
du Roy retirez, la matiere mise en deliberation, ladite Cour a arresté & ordonné.
Que ledit Enuoyé sera oüy en sa Creance ; Et

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 934. Anonyme. LE DECALOGVE ROMAIN. (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Page de titre en page 2.. Référence RIM : M0_868 ; cote locale : C_2_45. Texte édité par Site Admin le 2013-07-16 04:17:31.

COMMANDEMENT. Au Roy d’Espagne.  
Grand Roy qui voyez que la guerre
Ne vous porte pas grand profit
Il me semble qu’il vous suffit
D’auoir encore plus de terre
Que n’en a pas le grand Seigneur,
De grace faites moy l’honneur
De viure en vnion extréme
Auecque vostre grand Neueu
Le Roy de France qui vous aime,
Et secondera mon vœu.  

IV. COMMANDEMENT. A la Reine d’Angleterre.  
Princesse que le Ciel honore
Et

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 935. Anonyme. LE DEPART DE MESSIEVRS LES DEPVTEZ des six... (1652) chez Chrétien (Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1002 ; cote locale : B_15_43. le 2013-07-16 10:28:30.

Deputez du Corps de la Mercerie se preparoient
à y aller seuls & en particulier, lors que les cinq
autres Corps des Marchands s’y opposerent : Et
dirent qu’ils ne souffriroient point qu’vn Corps
seul allast trouuer le Roy, & que la Reine faisant
l’honneur d’en mander vn, mandoit tout ; Apres
ceste contestation s’estant enfin accordée, ils furent
sur les trois heures au Chasteau pour receuoir
les ordres de la Reine : estans dans la Gallerie,
apres y auoir long temps attendu, la Reine leur manda

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 936. Anonyme. LE DEPART DE MESSIEVRS LES DEPVTEZ des six... (1652) chez Chrétien (Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1002 ; cote locale : B_15_43. le 2013-07-16 10:28:30.

resonner la Gallerie de voix, d’allegresse, & de resiouissance, chacun
criant Viue le Roy, ce qui fit chãger sa Majesté de couleur
& apres auoir la teste nuë salué de rechef la Cõpagnie
il se retira. Ainsi partirent ces Messieurs contens
de l’honneur qu’ils auoient receu du Roy & prirent le
chemin de Paris, sans faire aucune ouuerture de leur
Lettre : estans arriués elle fut leuë en presence de tous les
Corps, & de la presentée à son A. R. à laquelle les Bourgeois
rendirent l’honneur deu à sa

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 937. Anonyme. LE DEPART DE MESSIEVRS LES DEPVTEZ des six... (1652) chez Chrétien (Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1002 ; cote locale : B_15_43. le 2013-07-16 10:28:30.

contens
de l’honneur qu’ils auoient receu du Roy & prirent le
chemin de Paris, sans faire aucune ouuerture de leur
Lettre : estans arriués elle fut leuë en presence de tous les
Corps, & de la presentée à son A. R. à laquelle les Bourgeois
rendirent l’honneur deu à sa grandeur.   Quoy que dans cette Lettre du Roy, il n’y ait rien que
ce que i ay cy dessus rapporté, neantmoins pour la satisfaction
de celuy entre les mains duquel la presente
pouroit tomber sans auoir veu l’imprimé de la veritable
Response,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 938. Anonyme. LE DERNIER COMBAT DONNÉ DEVANT ESTAMPES A... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1013 ; cote locale : B_19_43. le 2013-07-16 11:00:47.

&
de qualité n’y ont adjousté aucune
foy, veu que c’estoit des gens sans aueu, priuilege,
ny permission, & qui par des confusions de menteries
enseuelissent si bien la verité, qu’elle ne peut
paroistre au public, c’est dont beaucoup de gens
d’honneur se pleignent : mais comme la misere du
temps donne toute sorte de licence aux broüillons,
il est bien difficile d’y pouruoir ; & comme i’ay déja
dit par mes precedentes Relations, ils offensent la reputation de nos Princes, car il y va de leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 939. Anonyme. LE DERNIER COMBAT DONNÉ DEVANT ESTAMPES A... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1013 ; cote locale : B_19_43. le 2013-07-16 11:00:47.

se pleignent : mais comme la misere du
temps donne toute sorte de licence aux broüillons,
il est bien difficile d’y pouruoir ; & comme i’ay déja
dit par mes precedentes Relations, ils offensent la reputation de nos Princes, car il y va de leur
honneur, que la verité des auantages que le Ciel
leur donne sur les ennemis du Roy paroisse à tout
le monde, auec autant de candeur & d’integrité,
que la iustice de leurs armes. I’ay voulu donner cét
aduertissement, ayant l’honneur d’imprimer pour
la Maison

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 940. Anonyme. LE DERNIER COMBAT DONNÉ DEVANT ESTAMPES A... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1013 ; cote locale : B_19_43. le 2013-07-16 11:00:47.

de nos Princes, car il y va de leur
honneur, que la verité des auantages que le Ciel
leur donne sur les ennemis du Roy paroisse à tout
le monde, auec autant de candeur & d’integrité,
que la iustice de leurs armes. I’ay voulu donner cét
aduertissement, ayant l’honneur d’imprimer pour
la Maison de S. A. R. afin que les gens d’esprit qui
verront mon nom, fassent difference de mes imprimez
d’auec les autres, ne les donnant au peuple
que selon les veritables nouuelles qu’en rapportent
les Couriers à sadite Altesse Royale.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 941. Anonyme. LE DERNIER COMBAT DONNÉ DEVANT ESTAMPES A... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1013 ; cote locale : B_19_43. le 2013-07-16 11:00:47.

ils ont paru plus obstinez
à la poursuite qu’auparauant, si bien qu’il
semble qu’Estampes soit le theatre tragique où le
François veuille disputer au François la grandeur
de courage, que toute autre nation luy cede, & le
Demon a si bien meslé le point d’honneur dans
les cœurs de cette nation guerriere, qu’il semble
que ce leur est vn diuertissement, quand ils s’ostent
la vie l’vn à l’autre. Nous auons donc apris par iceluy que la nuit du
deux au troisiesme de ce mois, le Mareschal de Turenne
fit faire vne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 942. Anonyme. LE DERNIER COMBAT DONNÉ DEVANT ESTAMPES A... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1013 ; cote locale : B_19_43. le 2013-07-16 11:00:47.

que deuant, & là se fit vne
chaude escarmouche. Mais Monsieur le Comte de
Tauanes, dont la prudence ne cede rien à la valeur,
voyant que ses gens s’obstinoient auec tant de
courage à deffendre vn petit morceau de terre, où
ils venoient de planter leur honneur, fit faire vne
sortie generale composée de vingt escadrons de
Caualerie sur l’armée des ennemis pour faire diuersion,
qui chargerent si a point nommé les Mazarins,
qu’ils furent obligez de lascher prise, & ne
pouuant l’emporter comme ils auoient fait

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 943. Anonyme. LE DESPIT DES MVSES CONTRE MAZARIN. EN VERS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1004 ; cote locale : C_2_50. le 2013-07-16 11:18:13.


Que Colletet & que l’Estoile
Ne vont iamais à pleine voile
Dans leurs vers que premierement
Il n’ayent nostre agreement.
Il n’y a que luy sur la terre
Qui nous ait declaré la guerre,
Traistre, qui ne reconnois pas
Que tu mets tout l’honneur à bas,
Que tu as violé la France
Dont tu n’as point d’experience,
Science qui fut autrefois
Le delice des plus grands Roys,
Qui mirent toute leur puissance
A faire la reconnoissance
De ces grands & chers nourriçons

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 944. Anonyme. LE DESPIT DES MVSES CONTRE MAZARIN. EN VERS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1004 ; cote locale : C_2_50. le 2013-07-16 11:18:13.

& toute ta pensée
Est de voir ton ame blessée
Des plus grandes meschancetez ;
Des plus estranges cruautez,
Et des desirs les plus infames
Qui furent iamais dans les ames.
Tu n’es qu’vn traistre suborneur,
Tu n’espire rien qu’à l’honneur,
Qu’à la richesse, & qu’à l’empire,
De iour en iour tu deuiens pire
Te donnant entier au peché
Où tu vis si fort attaché.
Ta conscience te bourrelle
A force qu’elle est criminelle,
Quand malgré cette

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 945. Anonyme. LE DIALOGVE DV SOLDAT, DV Paysan, de... (1649) chez Henault (Jean) à Paris [?] , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1089 ; cote locale : C_7_19. le 2013-07-17 08:30:18.

vous faut
porter vne bandoüliere & vn mousquet à la porte ?  

LE DOCTEVR. Maistre Polichinelle, la merueille du monde, &
le monde des merueilles, i’approuue fort ce
que vous opinez, & principalement les choses qui concernent
l’honneur & l’authorité de nostre Roy, & la
tranquillité publique ; non pourtant que ie sois fasché
de souffrir des fatigues pour vn faict d’Estat ; mais à
cause du trouble & de la confusion qui pendant vn reuers de fortune faict naistre vn nombre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 946. Anonyme. LE DIOGENE FRANÇOIS, OV L’HOMME D’ESTAT... (1652) chez Poncet (Jacques) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1097 ; cote locale : B_20_19. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-07-17 08:44:44.

mais seulement de ce Flasque, & de ce que ie
vois & preuois. S’il y a quelque chose de caché és
cœurs de telles ames. Il m’est deffendu de donner
plus auant, y pense qui voudra.   He bien Diogene, iras tu aux hostels de ceux qui
vuident leurs logis d’honneur pour les remplir de pistoles
& de vitupere à la posterité. Où és-tu grand
Fabius, & toy Cincin tus que l’ennemy du peuple
Romain ne sceut iamais vincre par presens ? ny l’ambition
rien gaigner sur vostre pauureté. O ames diuines
que diriez vous de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 947. Anonyme. LE DVC DE BEAVFORT aux bons Bourgeois de... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1175 ; cote locale : B_9_18. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-07-20 08:17:16.

digne d’vn tel Prince (sans le secours
duquel nos souffrances sont sans remede)
si necessaire pour la conseruation
de l’Estat, & si vtile pour vostre
propre repos, que i’espere encores
qu’ayant conserué quelque memoire
des seruices que i’ay eu l’honneur
de vous rendre, & pour lesquels vous
m’auez tesmoigné tant d’amitié; la
priere que ie vous faits de ne point
abandonner les interests de Monsieur
le Prince (qui sont les miens &
les vostres) ne sera pas sans effect,
puisque de sa

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 948. Anonyme. LE DVEIL DE PARIS SVR L’ELOIGNEMENT du... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Le titre est imprimé avec l'orthographe "DVEIL".. Référence RIM : M0_1064 ; cote locale : C_2_54. le 2013-07-20 09:40:57.

tous les jours, par de brûlans soupirs.
Oüy d’vn dueil eternel ie veux couurir ma joye,
Verser incessamment ces pleurs où ie me noye,
Et me consumer mesme en ce lugubre employ,
Puis qu’invtilement ie souhaitte mon Roy :
Ce Roy qui fait ma gloire & l’honneur de la FRANCE,
Et dont le regne doit combler son esperance.    
En vain donc le Soleil, ce grand Astre des iours,
De ces plus nobles feux rameine icy le cours,
Et chassant les glaçons, tyrans des belles choses,
Rend le blanc à mes lys,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 949. Anonyme. LE DVEIL DE PARIS SVR L’ELOIGNEMENT du... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Le titre est imprimé avec l'orthographe "DVEIL".. Référence RIM : M0_1064 ; cote locale : C_2_54. le 2013-07-20 09:40:57.

à ce grand jour, jour benist à iamais,
Auquel tu reuiendras sur le Char de la Paix,
Tu ne trouueras rien qu’vne loüable enuie
De te sacrifier nos biens & nostre vie :
Et chacun reprenant sa premiere vigueur
Ne s’en voudra seruir que pour te rendre honneur.    
Ainsi mes Orateurs ne desliront leurs langues
Qu’afin de te loüer dans leurs doctes harangues.    
Le Poëte animé de ce beau feu des Cieux
Qui le fait discourir à la façon des Dieux,
Ne prendra pour objet

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 950. Anonyme. LE FIDELE EMPIRIQVE OV LE PVISSANT HELLEBORE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1387 ; cote locale : B_18_33. le 2013-07-20 11:06:53.

de grandes dignités
Tant s’en faut qu’Auguste ait eu besoin de donner de grandes
Charges & de grands offices à Agrippa & à Mœcenas
pour conseruer leur affection, qu’au contraire ceux-cy
ont témoigné ne s’en point soucier, & se contenter de
l’honneur d’auoir l’amitié de ce Prince, & particulierement
Mœcenas, lequel ne voulu seulement passer de l’ordre
des Cheualiers en celuy des Senateurs, qui est vne modestie
presque sans exemple : & pour remonter plus haut :
Chusai estoit l’amy & le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 951. Anonyme. LE FIDELE EMPIRIQVE OV LE PVISSANT HELLEBORE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1387 ; cote locale : B_18_33. le 2013-07-20 11:06:53.

de sa propre obeïssance. Et ce que ie dis des Ministres & Confidens pour ce regard,
se doit aussi entendre des Fauoris : Et à la verité, si
les vns & les autres ont vne telle affection au seruice du
Prince, comme ils doiuent auoir, les vns ayans l’honneur
d’estre employez en ses plus grandes affaires les autres de
posseder son affection ; ils ne doiuent point faire de difficulté
de souffrir cette disgrace, puisqu’ils sont obligez
d’exposer & employer leur vie mesme pour le seruice du
Prince, de qui ils

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 952. Anonyme. LE FIDELE EMPIRIQVE OV LE PVISSANT HELLEBORE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1387 ; cote locale : B_18_33. le 2013-07-20 11:06:53.

employez en ses plus grandes affaires les autres de
posseder son affection ; ils ne doiuent point faire de difficulté
de souffrir cette disgrace, puisqu’ils sont obligez
d’exposer & employer leur vie mesme pour le seruice du
Prince, de qui ils reçoiuent tant d’honneur. Et s’ils en
vient autrement, c’est vne preuue infaillible, qu’ils ne sont
point dignes de l’affection du Prince, ny propres à estre
employez en de si grandes affaires, d’autant qu’ils n’ont
point l’affection telle qu’vn Fauorit, Ministre ou

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 953. Anonyme. LE FIDELE EMPIRIQVE OV LE PVISSANT HELLEBORE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1387 ; cote locale : B_18_33. le 2013-07-20 11:06:53.

mesme Royaume :
de Dom Aluares de Luna en Castille, & d’autres,
dont il sera parlé cy apres. Or faut il dont qu’aussi tost qu’il y a des sousleuemens,
sous pretexte de la mauuaise administration des Ministres,
ou à cause de la faueur que le Prince faict l’honneur
de porter à quelques-vns particulierement, ils quittent la
place, afin d’oster le pretexte aux broüillons ? la condition
des Princes, & de leurs Ministres seroit beaucoup
plus miserable, que celle des particuliers ; mais ce que ie
dis, est, que quand

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 954. Anonyme. LE FILS DE L’IMPVDIQVE; ET LE PERFIDE... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_10. Référence RIM : M0_1394 ; cote locale : A_3_60. le 2013-07-20 11:31:50.

connoistre d’elles mesmes la lâcheté & la malice de leur autheur,
ayant sur leur frontispice la plus insigne trahison qui
ait iamais esté commise. Tout le monde sçait qu’ayant
esté enuoyé à Cazal, au lieu d’auoir agy fidelement en personne d’honneur, il vendit lâchement son Roy, son
Maistre, & sa Patrie; ce qui luy dõna entrée auprés de Monsieur
le Cardinal de Richelieu, à la memoire duquel la Frãce
est redeuable; lequel quoy que tres-grand Genie, cõmit
pourtant en ce rencontre vne lourde faute cõtre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 955. Anonyme. LE FILS DE L’IMPVDIQVE ; ET LE PERFIDE... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_60. Référence RIM : M0_1394 ; cote locale : C_5_10. le 2013-07-20 11:33:33.

connoistre d’elles mesmes la lâcheté & la malice de leur autheur,
ayant sur leur frontispice la plus insigne trahison qui
ait iamais esté commise. Tout le monde sçait qu’ayant
esté enuoyé à Cazal, au lieu d’auoir agy fidelement en personne d’honneur, il vendit lâchement son Roy, son
Maistre, & sa Patrie ; ce qui luy dõna entrée auprés de Monsieur
le Cardinal de Richelieu, à la memoire duquel la Frãce
est redeuable ; lequel quoy que tres-grand Genie, cõmit
pourtant en ce rencontre vne lourde faute cõtre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 956. Anonyme. LE FLAMBEAV D’ESTAT, AVEC LEQVEL TOVS LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 43 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1397 ; cote locale : B_11_17. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-07-20 11:39:58.

OV L’ON VERRA, I. Que les Arrests d’vn si Auguste Parlement que celuy de Paris
doiuent estre inuiolables ; principalement quand ils sont donnez
pour deliurer l’Estat de la prodigieuse tyrannie où il est. II. Qu’il y va de la gloire de Dieu, de l’honneur du Roy, du salut de
la Couronne, du repos public, & du bien vniuersel de tous les peuples
de France. III. Qu’il n’est point de François qui ne soit veritablement obligé de
respondre vn iour deuant Dieu, de toutes les voleries, meurtres,
violences

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 957. Anonyme. LE FLAMBEAV D’ESTAT, AVEC LEQVEL TOVS LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 43 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1397 ; cote locale : B_11_17. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-07-20 11:39:58.

puissans pour cela, ie trouue qu’ils doiuent
en conscience faire sousleuer tous les peuples
de France pour en venir à bout, afin de rendre
iustice, & aux vns & autres. Cela n’est pas
de si petite consequence, qu’il n’y aille de la gloire
de Dieu, de l’honneur du Roy, du repos public,
du salut de tous les François, de la felicité
des Princes du Sang, & de la perte d’vn si auguste
Parlement que le nostre. Et pour ne pas exposer l’vn & l’autre à la tyrannie
d’vn monstre si prodigieux & si

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 958. Anonyme. LE FLAMBEAV D’ESTAT, AVEC LEQVEL TOVS LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 43 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1397 ; cote locale : B_11_17. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-07-20 11:39:58.

Estouffons le Tyran qui nous veut charger de
fers : redonnons à la France desolée sa premiere
splendeur : & rendons genereusement au Roy
l’authorité que ce miserable Ministre d’Estat luy
a vsurpée. Ne le faisant pas, il y va de la gloire de
Dieu, de l’honneur du Roy, du salut de l’Estat,
du repos public, & du bien vniuersel de tous les
peuples de France.   II. Il y va de la gloire de Dieu, de souffrir qu’vn
Ministre d’Estat soit cause qu’on demolisse ses
Autels : qu’on abatte ses temples : qu’on

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 959. Anonyme. LE FLAMBEAV D’ESTAT, AVEC LEQVEL TOVS LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 43 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1397 ; cote locale : B_11_17. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-07-20 11:39:58.

l’image de cét
Estre increé, en effaçant ses creatures du nombre
des viuans ; & qu’on consacre à la fureur de ce
demon incarné, des hommes que cet adorable
Sauueur a pris plaisir de racheter auec la chose la
plus precieuse du monde. Il y va de l’honneur du Roy, de souffrir qu’vn
hommeissu de la lie du peuple se soit emparé de
son authorité, & qu’il le tienne comme esclaue :
qu’il fasse le souuerain cependant que l’autre ne
fait que l’enfant, & qu’il se pare ses subjets de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 960. Anonyme. LE FLAMBEAV D’ESTAT, AVEC LEQVEL TOVS LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 43 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1397 ; cote locale : B_11_17. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-07-20 11:39:58.

Notez bien
cecy. Le moyen de surseoir l’execution d’vn Arrest
donné contre vn homme qui comble toute l’Europe
d’vn nombre infiny de malheurs, & qui
fera tousiours la mesme chose si l’on ny met ordre
sans qu’il y aille de la gloire de Dieu de l’honneur
du Roy, du salut de la Couronne, du repos
public, & de bien vniuersel de tous les peuples
de France ? Le moyen de laisser plus long temps toute la
France à la mercy d’vn perfide qui n’a ny Dieu,
ny foy, ny loy, qui permet à des abominables

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 961. Anonyme. LE FLAMBEAV D’ESTAT, AVEC LEQVEL TOVS LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 43 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1397 ; cote locale : B_11_17. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-07-20 11:39:58.

le
Ciel & contre la terre : & qu’il les empesche de
solemniser non plus les Festes & les Dimanches,
que les iours ouuriers, à cause de la necessité où
il les a reduites par ses gens de guerre, sans qu’il
y aille de la gloire de nostre Createur, de l honneur
du Roy, du salut de la Couronne, du repos
public, & du bien vniuersel de tous les peuples
de France ?   Le moyen de frustrer les Roys & les Princes :
les Peres & les Souuerains : les Maistres & les
Superieurs, les Ecclesiastiques &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 962. Anonyme. LE FLAMBEAV D’ESTAT, AVEC LEQVEL TOVS LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 43 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1397 ; cote locale : B_11_17. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-07-20 11:39:58.

de la Couronne, du repos
public, & du bien vniuersel de tous les peuples
de France ?   Le moyen de frustrer les Roys & les Princes :
les Peres & les Souuerains : les Maistres & les
Superieurs, les Ecclesiastiques & les Magistrats,
de l’honneur & du respect que le menu peuple
leur doit comme Mazarin les en fait frustrer par
les desordres qu’il a mis, non seulement dans les
Estats : mais encore dans toutes les familles de
France, sans qu’il y aille, &c. Le moyen d’estre cause que toute la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 963. Anonyme. LE FLAMBEAV D’ESTAT, AVEC LEQVEL TOVS LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 43 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1397 ; cote locale : B_11_17. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-07-20 11:39:58.

& qu’on vsurpe son authorité ?
& finalement qu’on pretende faire du domaine
de sa Maiesté, comme vn tyran fairoit
d’vne terre qu’il auroit conquise ? c’est ce qu’on
ne sçauroit veritablement faire, sans qu’il y aille
de la gloire de Dieu, de l honneur du Roy, du
salut de l’Estat, du repos public, & du bien vniuersel
de tous les peuples de France.   III. C’est pourquoy, il n’est point de veritable
François, qui ne soit obligé en conscience
de respondre vn iour deuant Dieu, de toutes
les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 964. Anonyme. LE FLAMBEAV D’ESTAT, AVEC LEQVEL TOVS LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 43 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1397 ; cote locale : B_11_17. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-07-20 11:39:58. de ses creatures,
à toute la secte Mazarinique.   Nous ne sommes pas seulement obligez de
maintenir la gloire de Dieu contre ces ennemis
du repos public : mais encore de nous exposer à
la mort, pour les deliurer d’vne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 965. Anonyme. LE FLAMBEAV D’ESTAT, AVEC LEQVEL TOVS LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 43 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1397 ; cote locale : B_11_17. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-07-20 11:39:58.

de son
incomprehensible durée. Ne sçauons-nous pas
bien qu’il nous a tirez du neant : qu’il nous a formez
à son image & semblance, & qu’il s’est sacrifie
pour le salut de ses creatures. Voyez apres
cela si nous sommes obligez de maintenir son
honneur contre des tyrans, que son seul interest
particulier veut que nous exterminions, ou par
le fer ou par la flamme ? Et voyez apres cela si sa
volonté ne doit pas estre la regle de toutes les
autres volontez des hommes ? De grace, qui fera
les choses selon sa sainte

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 966. Anonyme. LE FLAMBEAV D’ESTAT, AVEC LEQVEL TOVS LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 43 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1397 ; cote locale : B_11_17. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-07-20 11:39:58.

y estes necessairement contraints, par
l’extreme necessité de vous deliurer de vostre
prodigieuse seruitude.   Me demandez vous si ce sousleuement est iuste ?
c’est me demander si la conseruation de la
gloire de Dieu, du culte diuin, de l’Eglise, de
l’honneur du Roy, du bien de l’Estat & de la felicité
publique sont des choses iustes. Me demandez vous si ce sousleuement est iuste ?
c’est me demander s’il est iuste d’abandonner
l’interest du Createur & le salut de toutes ses
creatures, à la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 967. Anonyme. LE FLAMBEAV D’ESTAT, AVEC LEQVEL TOVS LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 43 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1397 ; cote locale : B_11_17. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-07-20 11:39:58.

fait par le passé,
si vous auez droit de vous faire iustice vous mesmes,
en executant les Arrests d’vn si auguste Parlement
que celuy de Paris, fondez sur les Declarations
de sa Maiesté, & sur les loix de l’Estat,
puis qu’il y va de la gloire de Dieu, de l’honneur
du Roy, du repos public : puis qu’il n’y a
point d’homme en France qui ne soit obligé de
respondre de tous les malheurs qui s’y font s’ils
ne les empeschent pas : puis qu’il n’y a rien de si
facile que de les empescher par vn sousleuemẽt

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 968. Anonyme. LE FLEAV DE L’ESPRIT DE DIEV, SVR LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1399 ; cote locale : B_10_29. le 2013-07-20 11:51:37.

les Eglises : que
pour luy offrir des dons & des sacrifices : que
pour luy presenter des Prieres & des Oraisons,
pour la purgation des pechez : que leur office
c’est de sçauoir la loy : qu’ils ne doiuent point
chercher leur profit, mais ce qui est de l’honneur
du Seigneur : que Dieu est le seul heritage
dont ils se doiuent contenter : qu’ils doiuent
viure seulement des sacrifices qui leur sont offerts :
que leur impieté fait mourir tous les iours
Iesus-Christ, comme elle le fit mourir entre les
mains de ceux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 969. Anonyme. LE FLEAV DE L’ESPRIT DE DIEV, SVR LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1399 ; cote locale : B_10_29. le 2013-07-20 11:51:37.

pour le manger auec
les pauures en faueur de qui il a esté donné, & non pas auec des personnes qui sont le plus
souuent de meilleur maison que vous ne sçauriez
iamais estre, & qui ne vous en sçauroient auoir
aucune obligation en vous faisant l’honneur
de vous faire la Cour & de se trouuer à vostre
ordinaire le ne veux pas dire qu’il y en a
quelque fois quelques vns qui tachent de viure
en ce faisant, du bien que leurs peres, trop pieux
en cela, leur ont osté, pour donner à des Prelats,
qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 970. Anonyme. LE FLEAV DE L’ESPRIT DE DIEV, SVR LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1399 ; cote locale : B_10_29. le 2013-07-20 11:51:37.

luy
offrir des sacrifices ? N’estes-vous pas au nombre de ceux qui doiuent imiter Iesus-Christ beaucoup
mieux que le reste des hommes ? Le disciple
est-il par dessus le Maistre, & le seruiteur par
dessus son Seigneur ? Ne vous est-ce pas trop
d’honneur d’estre traitez comme celuy qui vous
a creez, & à qui l’on doit toutes choses ? Si les
peuples l’ont appellé Belzebub, luy qui est l’origine
& la source de toutes les Sainctetez ; quel
nom ne donneront-ils pas à des abominables tyrans,
& à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 971. Anonyme. LE FOVDROYEMENT DES GEANS MAZARINISTES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_61a, B_20_12 et C_5_12. Référence RIM : M0_1404 ; cote locale : B_13_48. le 2013-07-20 17:00:07.

par l’eclat des immenses richesses qu’il a vollées à la
France? les promesses de vous enrichir de l’appauurissement
de l’estat, ont elles bien pû seduire vos esprits à ce point de
vous rendre criminels de leze Maiesté diuine, & humaine,
de trahir vostre honneur, & vostre gloire, égorger cruellement
vos freres & vos amis, piller, & brusler les Eglises, violer
les femmes, & les filles, & tout cela, pour empescher
qu’vn traistre Sicilien ne soit puni des enormes crimes, qu’en
gros & en détail il a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 972. Anonyme. LE FOVDROYEMENT DES GEANS MAZARINISTES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_61a, B_20_12 et C_5_12. Référence RIM : M0_1404 ; cote locale : B_13_48. le 2013-07-20 17:00:07.

& que Iules, de qui vous auez depuis si inconsiderément
pris les interests, vous en empescha auec violence,
aymant mieux d’y establir vn sien confident, qui venoit n’aguere
de faire prendre Courtray à l’Archiduc Leopold, que
de vous rendre iouyssant d’vn honneur que vous auiez si bien
merité? Qu’est deuenu vostre sentiment, auez vous degeneré
à l’illustre sang des Colignys, qui ont tousiours esté les
ennemis ouuerts des Tyrans? Ne deuiez-vous pas vous representer
que si à vne bataille en France aupres de Sedan,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 973. Anonyme. LE FOVDROYEMENT DES GEANS MAZARINISTES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_61a, B_20_12 et C_5_12. Référence RIM : M0_1404 ; cote locale : B_13_48. le 2013-07-20 17:00:07.

Qu’est deuenu vostre sentiment, auez vous degeneré
à l’illustre sang des Colignys, qui ont tousiours esté les
ennemis ouuerts des Tyrans? Ne deuiez-vous pas vous representer
que si à vne bataille en France aupres de Sedan,
contre des estrangers, vous auiez eu l’honneur & la gloire de
deliurer feu M le Mareschal de Chastillon vostre pere, General
de l’armée, que le sort auoit fait presque prisonnier de
l’ennemy, il falloit acheuer de bien, & fidellement seruir le
Roy, & sa Patrie, & non pas ainsi aueuglement tourner

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 974. Anonyme. LE FOVDROYEMENT DES GEANS MAZARINISTES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_48, B_20_12 et C_5_12. Référence RIM : M0_1404 ; cote locale : A_3_61a. le 2013-07-20 17:03:16.

par l’eclat des immenses richesses qu’il a vollées à la
France? les promesses de vous enrichir de l’appauurissement
de l’estat, ont elles bien pû seduire vos esprits à ce point de
vous rendre criminels de leze Maiesté diuine, & humaine,
de trahir vostre honneur, & vostre gloire, égorger cruellement
vos freres & vos amis, piller, & brusler les Eglises, violer
les femmes, & les filles, & tout cela, pour empescher
qu’vn traistre Sicilien ne soit puni des enormes crimes, qu’en
gros & en détail il a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 975. Anonyme. LE FOVDROYEMENT DES GEANS MAZARINISTES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_48, B_20_12 et C_5_12. Référence RIM : M0_1404 ; cote locale : A_3_61a. le 2013-07-20 17:03:16.

& que Iules, de qui vous auez depuis si inconsiderément
pris les interests, vous en empescha auec violence,
aymant mieux d’y establir vn sien confident, qui venoit n’aguere
de faire prendre Courtray à l’Archiduc Leopold, que
de vous rendre iouyssant d’vn honneur que vous auiez si bien
merité? Qu’est deuenu vostre sentiment, auez vous degeneré
à l’illustre sang des Colignys, qui ont tousiours esté les
ennemis ouuerts des Tyrans? Ne deuiez-vous pas vous representer
que si à vne bataille en France aupres de Sedan,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 976. Anonyme. LE FOVDROYEMENT DES GEANS MAZARINISTES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_48, B_20_12 et C_5_12. Référence RIM : M0_1404 ; cote locale : A_3_61a. le 2013-07-20 17:03:16.

Qu’est deuenu vostre sentiment, auez vous degeneré
à l’illustre sang des Colignys, qui ont tousiours esté les
ennemis ouuerts des Tyrans? Ne deuiez-vous pas vous representer
que si à vne bataille en France aupres de Sedan,
contre des estrangers, vous auiez eu l’honneur & la gloire de
deliurer feu M le Mareschal de Chastillon vostre pere, General
de l’armée, que le sort auoit fait presque prisonnier de
l’ennemy, il falloit acheuer de bien, & fidellement seruir le
Roy, & sa Patrie, & non pas ainsi aueuglement tourner

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 977. Anonyme. LE FOVDROYEMENT DES GEANS MAZARINISTES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_61a, B_13_48 et B_20_12. Référence RIM : M0_1404 ; cote locale : C_5_12. le 2013-07-20 17:04:41.

par l’eclat des immenses richesses qu’il a vollées à la
France ? les promesses de vous enrichir de l’appauurissement
de l’estat, ont elles bien pû seduire vos esprits à ce point de
vous rendre criminels de leze Maiesté diuine, & humaine,
de trahir vostre honneur, & vostre gloire, égorger cruellement
vos freres & vos amis, piller, & brusler les Eglises, violer
les femmes, & les silles, & tout cela, pour empescher
qu’vn traistre Sicilien ne soit puni des enormes crimes, qu’en
gros & en détail il a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 978. Anonyme. LE FOVDROYEMENT DES GEANS MAZARINISTES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_61a, B_13_48 et B_20_12. Référence RIM : M0_1404 ; cote locale : C_5_12. le 2013-07-20 17:04:41.

& que Iules, de qui vous auez depuis si inconsiderément
pris les interests, vous en empescha auec violence,
aymant mieux d’y establir vn sien confident, qui venoit n’aguere
de faire prendre Courtray à l’Archiduc Leopold, que
de vous rendre iouyssant d’vn honneur que vous auiez si bien
merité ? Qu’est deuenu vostre sentiment, auez vous degeneré
à l’illustre sang des Colignys, qui ont tousiours esté les
ennemis ouuerts des Tyrans ? Ne deuiez-vous pas vous representer
que si à vne bataille en France aupres de Sedan,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 979. Anonyme. LE FOVDROYEMENT DES GEANS MAZARINISTES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_61a, B_13_48 et B_20_12. Référence RIM : M0_1404 ; cote locale : C_5_12. le 2013-07-20 17:04:41.

Qu’est deuenu vostre sentiment, auez vous degeneré
à l’illustre sang des Colignys, qui ont tousiours esté les
ennemis ouuerts des Tyrans ? Ne deuiez-vous pas vous representer
que si à vne bataille en France aupres de Sedan,
contre des estrangers, vous auiez eu l’honneur & la gloire de
deliurer feu M le Mareschal de Chastillon vostre pere, General
de l’armée, que le sort auoit fait presque prisonnier de
l’ennemy, il falloit acheuer de bien, & fidellement seruir le
Roy, & sa Patrie, & non pas ainsi aueuglement tourner

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 980. Anonyme. LE FOVDROYEMENT DES GEANS MAZARINISTES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_61a, B_13_48 et C_5_12. Référence RIM : M0_1404 ; cote locale : B_20_12. Texte édité par Site Admin le 2013-07-20 17:02:00.

par l’eclat des immenses richesses qu’il a vollées à la
France ? les promesses de vous enrichir de l’appauurissement
de l’estat, ont elles bien pû seduire vos esprits à ce point de
vous rendre criminels de leze Maiesté diuine, & humaine,
de trahir vostre honneur, & vostre gloire, égorger cruellement
vos freres & vos amis, piller, & brusler les Eglises, violer
les femmes, & les filles, & tout cela, pour empescher
qu’vn traistre Sicilien ne soit puni des enormes crimes, qu’en
gros & en détail il a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 981. Anonyme. LE FOVDROYEMENT DES GEANS MAZARINISTES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_61a, B_13_48 et C_5_12. Référence RIM : M0_1404 ; cote locale : B_20_12. Texte édité par Site Admin le 2013-07-20 17:02:00.

& que Iules, de qui vous auez depuis si inconsidetément
pris les interests, vous en empescha auec violence,
aymant mieux d’y establir vn sien confident, qui venoit n’aguere
de faire prendre Courtray à l’Archiduc Leopold, que
de vous rendre iouyssant d’vn honneur que vous auiez si bien
merité ? Qu’est deuenu vostre senriment, auez vous degeneré
à l’illustre sang des Colignys, qui ont tousiours esté les
ennemis ouuerts des Tyrans ? Ne deuiez vous pas vous representer
que si à vne bataille en France aupres de Sedan,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 982. Anonyme. LE FOVDROYEMENT DES GEANS MAZARINISTES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_61a, B_13_48 et C_5_12. Référence RIM : M0_1404 ; cote locale : B_20_12. Texte édité par Site Admin le 2013-07-20 17:02:00.

Qu’est deuenu vostre senriment, auez vous degeneré
à l’illustre sang des Colignys, qui ont tousiours esté les
ennemis ouuerts des Tyrans ? Ne deuiez vous pas vous representer
que si à vne bataille en France aupres de Sedan,
contre des estrangers, vous auiez eu l’honneur & la gloire de
deliurer feu M le Mareschal de Chastillon vostre pere, General
de l’armée, que le sort auoit fait presque prisonnier de
l’ennemy, il falloit acheuer de bien, & fidellement seruir le
Roy, & sa Patrie, & non pas ainsi aueuglement tourner

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 983. Anonyme. LE FRANÇOIS DES-ABVSÉ, MONSTRANT LES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 19 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1410 ; cote locale : B_16_55. le 2013-07-20 17:30:42.

la corruption (estant
euident que qui oste l’oisiueté, romp la pointe des voluptez,
& ruine l’empire du vice) & l’autre de deuenir vertueux & riche : Par le trauail on gage du pain ; on euite les
embuches de la volupté : on s’acquiert l’honneur & la gloire :
Par luy le corps se maintient en haleine, la santé se conserue,
les forces redoublent, l’esprit se nourrit & s’épure : Par
luy les Sciences & les Arts se perfectionnent, la campagne
s’embellit, les villes s’enrichissent, le païs

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 984. Anonyme. LE FRANÇOIS DES-ABVSÉ, MONSTRANT LES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 19 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1410 ; cote locale : B_16_55. le 2013-07-20 17:30:42.

replique que c’est à l’Egllse à luy indiquer & declarer
les heretiques, & à luy à les punir, cela n’oteroit point
l’inconuenient ja marqué, ains ce seroit tousiours le faire
simple executeur des volontez d’autruy, & qui plus est,
mettre les biens, l’honneur & la vie de ses Sujets en la main
des Ecclesiastiques, qui pour perdre quelqu’vn n’auroient
qu’a le declarer heretique, & ainsi ces personnes sacrées perdroient
leur candeur & pureté, portans la main au sang : Car
ce seroit eux proprement qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 985. Anonyme. LE FRANÇOIS DES-ABVSÉ, MONSTRANT LES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 19 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1410 ; cote locale : B_16_55. le 2013-07-20 17:30:42.

l’Eglise : Et eux de leur costé pour se iustifier de ce
dont nous les accusons, qui est d’aimer le libertinage auront
soin de nous fermer la bouche par sobrieté & modestie ? Et
dans ce concours de vertus nous nous préuiendrons les vns
les autres par ciuilité & honneur, nous adonnerons auec liberté
& seureté à la profession que nous aurons choisie, l’Estat
sera tranquille & remply de toutes choses, les Citoyens
seront bien reglez en tous leurs deportemens, infinis en nombre ;
bien vnis entr’eux, soumis à leur Prince

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 986. Anonyme. LE GENIE FRANÇOIS SVR LES MALHEVRS DES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1495 ; cote locale : B_8_65. Texte édité par Site Admin le 2013-07-27 07:40:18.

l’ordonne ainsi, & le Prophete Ieremie nous
dit de mesme, gardez & retirez d’oppression ceux que
vous voyez estre opprimez, S. Augustin nous apprend que
la vertu de iustice doit estre desirée auec ardeur, possedée
auec soin & solicitude & reuerée auec honneur & respect,
que son vtilité est si grande parmy les hommes que pour
les aduantages qu’elle donne, les Anciens Payens luy auoit
edifié des Temples, où il l’adoroit comme Deesse, & S.
Augustin sur ce sujet, dit que nous n’en deuons pas faire
vne Deesse

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 987. Anonyme. LE GENIE FRANÇOIS SVR LES MALHEVRS DES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1495 ; cote locale : B_8_65. Texte édité par Site Admin le 2013-07-27 07:40:18.

c’est ce qui donne le remord & sinderese
au pecheur, & qui fait trembler le criminel deuant son
Iuge, ne pouuant souffrir l’équité, comme contraire à ces
malefices, c’est donc par ces raisons que nous deuons ajuster
nos pensées, & consulter nos actions, afin qu’elles ne
jugent pas d’vn iugement redoutable, le pouuoir que nous
auons d’agir glorieusement pour nous & à l’honneur de ce
grand Dieu, autheur & terme de l’eternité & de la gloire.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 988. Anonyme. LE GIBET DE MAZARIN Dressé dans la Ville de... (1652) chez Macé (Nicolas) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1497 ; cote locale : B_12_32. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-07-27 07:52:58.

luy
portez nouuelle de la verité, & luy dire que
c’est chose veritable, & que vous l’auez veu,
& que les portes luy sont ouuerte, tout expres
pour le receuoir, & que s’il peut entrer
dans cette Ville il nous fera plaisir, afin que
nous ayons l’honneur, qu’il meure vn Sicilien
dans Compiegne & qui soit Cardinal, ce ne sera
pas comme il y a quelque temps qu’il y auoit
deux amis lesquels sortirent tous deux de
cette Ville sous ombre d’vne promenade, &
s’écarterent si bien que du depuis on n’a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 989. Anonyme. LE GLORIEVX RETOVR A PARIS DES PRINCES DE... (1651) chez Bureau d'adresse à Paris , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre. Paginée de 173 à 184, avec mention "N. 21" en surtitre. Informations éditoriales au colophon: "à Paris, au Bureau d'Adresse, aux Galeries du Louvre" (fondé par Théophraste Renaudot)... le 17 février 1651. Avec privilège.. Référence RIM : M0_1500 ; cote locale : B_6_22. Texte édité par Site Admin le 2013-07-27 16:00:13.

calamitez, dont le nom aussi bien que l’effet a deu
estre enseveli dans le tombeau de la guerre & estouffé
dans l’allegresse de la paix: autrement, le
nom d’amnistie, si bien marqué au frontispice du
Temple qu’eux ont dressé de communes mains à
l’honneur de cette grande Déesse demeureroit invtile:
& ce seroit la prophaner au lieu de la revérer,
l’extirper au lieu de la cultiver & la deschirer
au lieu de la caresser ce qui s’accorderoit mal avec
le nom de Chrestien & auec vne reconciliation

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 990. Anonyme. LE GLORIEVX RETOVR A PARIS DES PRINCES DE... (1651) chez Bureau d'adresse à Paris , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre. Paginée de 173 à 184, avec mention "N. 21" en surtitre. Informations éditoriales au colophon: "à Paris, au Bureau d'Adresse, aux Galeries du Louvre" (fondé par Théophraste Renaudot)... le 17 février 1651. Avec privilège.. Référence RIM : M0_1500 ; cote locale : B_6_22. Texte édité par Site Admin le 2013-07-27 16:00:13.

la
Reyne, qui leur tesmoignérent la ioye qu’elles receuoyent
de les voir: S. A, R. les mena de la souper chez
elle.   Tout ce Palais Cardinal, comme la rue S. Honoré
& les autres par où ils ont passé, faisoient retentir
l’air d’acclamations en l’honneur du Roy & pour la
prosperité de ces princes pouuans à peine suffire à la
foule du peuple, & à la caualerie qui estoit allée au
deuant d’eux & au grand cortege des carosses qui les
suiuoient. De sorte qu’on pouuoit lors mieux dire de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 991. Anonyme. LE GOVVERNEMENT PRESENT, OV ELOGE DE SON... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1503 ; cote locale : C_4_27. le 2013-07-27 16:15:50.

rouge se pasme,
En baisant vne garce infame,
Qui parut mort entre ses bras,
Qu’on trouua couché en ses dras,
Qui dans cette extase brutalle
Approcha de l’onde infernalle,
C’est pour couronner son bon-heur,
S’il mouroit en son lict d’honneur.
Cet yurongne n’a rien d’honneste
Son ame est l’ame d’vne beste,
Et n’a que de lasches desirs,
Et rien que sales plaisirs,
Sa maison est vne retraicte
Où loge l’ardeur indiscrette,
Où regne Venus & Bacchus
Des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 992. Anonyme. LE GRAND BREVIAIRE DE MAZARIN, REFORMÉ A... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1505 ; cote locale : A_3_16. le 2013-07-27 16:26:20.

à me calix iste, En
suitte tous ses complices disent, Et dimitte nobis
debita nostra, En sa seconde Leçon, il exhorte ses
Fauoris à la patience, à l’imitation de Iob, quelle
comparaison d’vn homme de bien tel que Iob
estoit, auec des Voleurs, d’vn homme d’honneur
auec des gens sans adueu, & d’vn Roy auec des
Bardaches, il finit ces Heures par ce Prouerbe
Male parta, male dilabuntur.

A NONE. NOSTRE bon Prelat estonné de voir ses
Fourbes & ses Ruses sont descouuertes,
pour resiouüyr son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 993. Anonyme. LE GRAND COVRIER OV LE CELEBRE DEFENSEVR DV... (1650) chez Pelé (Denis) à Paris , 14 pages. Langue : français. Même pièce que M0_551 (?). Référence RIM : Mx ; cote locale : C_1_48. le 2013-07-28 15:39:22.

vous rendre mes tres-humbles deuoirs,
comme au tres-grand Courier du Mardy gras mon Patron,
& ie croy que ie me feray bien la panse ce iour-là,
s’il plaist au seigneur Bacchus mon bon maistre. Gros Guillaume. Dis nous quelque chose pour ta bien venuë à l’honneur
de ce noble Prince des Beuueurs. Frippe-sausse. Ie suis tres content de vous dire ce que i’en sçay, vn
autre vous en pourroit dire dauantage, qui aura plus
estudié que moy qui ay fait mon cours : Pourtant sous
le fameux Parasite, Fiammord que vous

=> Afficher la page


Occurrence 994. Anonyme. LE GRAND DIALOGVE DE LA PAILLE ET DV PAPIER,... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1508 ; cote locale : B_8_10. le 2013-07-28 15:53:16.

ne
sçeus oncques parler Latin, bien qu’il me souuienne
du temps des Romains.   Le Papier. A ce compte, tu es plus vieille
que moy, qui ne suis nay que cinq ou six siecles
apres : mais dy-moy deux mots de ta genealogie,
afin que ie rende à ton extraction l’honneur que
ie luy dois. La Paille. N’as tu pas tort de me faire cette demande,
puis qu’il n’y a rien que tu ne doiue sçauoir,
& que la Paille n’a pas où loger grand science ?
Ne sçais tu donc pas ce que contiennent les liures ?
vn Poëte nommé

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 995. Anonyme. LE GRAND DIALOGVE DE LA PAILLE ET DV PAPIER,... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1508 ; cote locale : B_8_10. le 2013-07-28 15:53:16.

porte le couplet de chanson, se tiendroit
offensé, si ie l’osois dire mon ayeul : & que la chevre
à Colintampon rougiroit si ie l’appellois ma
grand mere ; il n’appartient qu’à vn de mes confederez nommé le sieur Parchemin de se le donner
cet honneur. Pour ce qui est de moy, te suffise
seulement que ie me nomme Papier, & que pour
monstrer ma candeur, ie suis blanc comme lait.   La Paille. Compere, ie voy bien qu’il y a de
l’ordure en ta flute, puis que tu me cele ta parenté,
toutefois, si ie ne me

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 996. Anonyme. LE GRAND DIALOGVE DE LA PAILLE ET DV PAPIER,... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1508 ; cote locale : B_8_10. le 2013-07-28 15:53:16.

en ce rencontre que
ie ne suis, dois je porter enuie à ton bon-heur ?   La Paille. Voyla certes encore vne belle demande
pour vn vieux Rodrigue comme toy, ne vois-tu
pas bien à ma mine que i’ay mon compte, & que
ie suis satisfaite de tout point ? aussi quel honneur
plus grand me pouuoit-il arriuer ? de grands Princes
& de belles Princesses me caressent comme leur
confidente & leur bonne amie, & se sont mis sous
ma protection, ils sont cause que tout le monde
pour l’amour d’eux, me fait feste, & que qui ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 997. Anonyme. LE GRAND DIALOGVE DE LA PAILLE ET DV PAPIER,... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1508 ; cote locale : B_8_10. le 2013-07-28 15:53:16.

qu’ils firent autant
qu’il fut en leur pouuoir. La Paille. Ainsi tu confesse que les miens se
comporterent en ce combat en gens de cœur, & ie te loüe de cette franchise, mais confesse pour
ma gloire que ce ne fut que depuis qu’ils eurent
l’honneur de me porter à leurs chapeaux, & que
l’Ordre de cheuallerie de la Paille fut érigée, par
ie ne sçay quelle vertu que ie possede sans la connoistre,
ie leur donnay de nouuelles forces, &
quoy que les ennemis eussent le vent & le Soleil
fauorables,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 998. Anonyme. LE GRAND DIALOGVE DE LA PAILLE ET DV PAPIER,... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1508 ; cote locale : B_8_10. le 2013-07-28 15:53:16.

as quelque qualité occulte qui se rapportoit à la
qualité de l’Astre qui pour lors influoit sur Paris,
en vertu de laquelle tuas operé tous ces miracles,
aussi lambre qui a la vertu de t’attirer, sera desormais
beaucoup moins precieux que toy, nous te
verrons auec honneur entrer en la garniture des
plus iolis ameublemens, cõme des glands, gands,
cordons, guirlandes, coëffures, chapelets, croix
de parade, & autres pareilles ioliuetez. Mais ce
qui est bien plus considerable pour ta gloire, tu
dois auoir place en l’Histoire ;

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 999. Anonyme. LE GRAND DIALOGVE DE LA PAILLE ET DV PAPIER,... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1508 ; cote locale : B_8_10. le 2013-07-28 15:53:16.

aux delicats,
que les matelats & les lits de plume. On dansera
le branle de la Paille au Carnaual, & tous les
masques en feront des bandoulieres & des ceintures
au lieu de lierre Nice de la Paille emportera
le prix sur toutes les Villes, parce qu’elle à l’honneur
de voir ton nom ioint au sien : les chapeaux
de Paille des paysans vont estre plus honnorez que
les vigognes & les castors des grands Messieurs :
puisque cõme les robes des Capucins ont tousiours
quelque piece du vieil Adam, il faudra que ces chapeaux
de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1000. Anonyme. LE GRAND DIALOGVE DE LA PAILLE ET DV PAPIER,... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1508 ; cote locale : B_8_10. le 2013-07-28 15:53:16.

qu’on a
faittes sur ce suiet.   La Paille. Tu veux parler de ce bel ouurage qui
porte pour titre le Bouquet de la Paille, dedié à
Mademoiselle, & lequel veritablement est burlesque
en diable & demy. On me donne là d’estrãges
eloges, dont pour mon honneur ie me veux reputer
indigne, bien qu’on me nomme la Reine des
fleurs, comme qui nommeroit vn grillon, Roy des
oyseaux : mais pour ce qui est du Bouquet de Mademoiselle,
voicy ce que l’auteur burlesque en dit.
Le Bouquet de Mademoiselle
Plus beau que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 Dernier