[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(3710 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "sperer" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 901. Anonyme. LE CHANGEMENT D'ESTAT A LA MAIORITÉ DV ROY. (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_1_9. Référence RIM : M0_679 ; cote locale : B_6_31. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-06-30 16:45:31.

dura cét
Employ, il remit vn si bon ordre dans les Affaires du Roy, par ses excellentes lumieres,
qu’on le peut dire le premier Autheur des
justes maximes des Finances.   Nous ne souffrons que parce qu’elles ont
esté violées, & ne pouuons esperer que par
leur restablissement; ce sera vn Ouurage de
ses mains innocentes, qui pour auoir manié
nostre argent, acquitterent l’Espargne de
plusieurs Millions en si peu de temps, & en
laisserent plus de quatre dans les Coffres du
Roy, toutes Charges

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 902. Anonyme. LE CHANGEMENT D'ESTAT A LA MAIORITÉ DV ROY. (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_1_9. Référence RIM : M0_679 ; cote locale : B_6_31. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-06-30 16:45:31.

ces Trois Personnages, nous donnent des gages
asseurez du pieux & juste Gouuernement
dans lequel sa Majesté tesmoigna Jeudy, de
vouloir conduire ses Peuples, & qui auec la
mesme Pieré & Iustice, nous demande la correspondance
d’vne parfaite sousmission: Nostre
legitime Liberté s’y rencontrera auec le
Repos; Et l’Ennemy de la France, qui n’esperoit
de resource que dans nos Diuisions,
sera contraint de nous laisser joüyr d’vne profonde
Paix

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 903. Anonyme. LE CHANGEMENT D'ESTAT A LA MAIORITÉ DV ROY. (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_1_9. Référence RIM : M0_679 ; cote locale : B_6_31. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-06-30 16:45:31.

ces Trois Personnages, nous donnent des gages
asseurez du pieux & juste Gouuernement
dans lequel sa Majesté tesmoigna Jeudy, de
vouloir conduire ses Peuples, & qui auec la
mesme Pieré & Iustice, nous demande la correspondance
d’vne parfaite sousmission: Nostre
legitime Liberté s’y rencontrera auec le
Repos; Et l’Ennemy de la France, qui n’esperoit
de resource que dans nos Diuisions,
sera contraint de nous laisser joüyr d’vne profonde
Paix

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 904. Anonyme. LE CHANGEMENT D'ESTAT A LA MAIORITÉ DV ROY. (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_1_9. Référence RIM : M0_679 ; cote locale : B_6_31. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-06-30 16:45:31.

ces Trois Personnages, nous donnent des gages
asseurez du pieux & juste Gouuernement
dans lequel sa Majesté tesmoigna Jeudy, de
vouloir conduire ses Peuples, & qui auec la
mesme Pieré & Iustice, nous demande la correspondance
d’vne parfaite sousmission: Nostre
legitime Liberté s’y rencontrera auec le
Repos; Et l’Ennemy de la France, qui n’esperoit
de resource que dans nos Diuisions,
sera contraint de nous laisser joüyr d’vne profonde
Paix

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 905. Anonyme. LE CHANGEMENT D'ESTAT A LA MAIORITÉ DV ROY. (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_1_9. Référence RIM : M0_679 ; cote locale : B_6_31. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-06-30 16:45:31.

ces Trois Personnages, nous donnent des gages
asseurez du pieux & juste Gouuernement
dans lequel sa Majesté tesmoigna Jeudy, de
vouloir conduire ses Peuples, & qui auec la
mesme Pieré & Iustice, nous demande la correspondance
d’vne parfaite sousmission: Nostre
legitime Liberté s’y rencontrera auec le
Repos; Et l’Ennemy de la France, qui n’esperoit
de resource que dans nos Diuisions,
sera contraint de nous laisser joüyr d’vne profonde
Paix

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 906. Anonyme. LE CHANGEMENT D'ESTAT A LA MAIORITÉ DV ROY. (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_1_9. Référence RIM : M0_679 ; cote locale : B_6_31. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-06-30 16:45:31.

ces Trois Personnages, nous donnent des gages
asseurez du pieux & juste Gouuernement
dans lequel sa Majesté tesmoigna Jeudy, de
vouloir conduire ses Peuples, & qui auec la
mesme Pieré & Iustice, nous demande la correspondance
d’vne parfaite sousmission: Nostre
legitime Liberté s’y rencontrera auec le
Repos; Et l’Ennemy de la France, qui n’esperoit
de resource que dans nos Diuisions,
sera contraint de nous laisser joüyr d’vne profonde
Paix

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 907. Anonyme. LE CHANGEMENT D'ESTAT A LA MAIORITÉ DV ROY. (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_1_9. Référence RIM : M0_679 ; cote locale : B_6_31. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-06-30 16:45:31.

ces Trois Personnages, nous donnent des gages
asseurez du pieux & juste Gouuernement
dans lequel sa Majesté tesmoigna Jeudy, de
vouloir conduire ses Peuples, & qui auec la
mesme Pieré & Iustice, nous demande la correspondance
d’vne parfaite sousmission: Nostre
legitime Liberté s’y rencontrera auec le
Repos; Et l’Ennemy de la France, qui n’esperoit
de resource que dans nos Diuisions,
sera contraint de nous laisser joüyr d’vne profonde
Paix

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 908. Anonyme. LE CHANGEMENT D'ESTAT A LA MAIORITÉ DV ROY. (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_1_9. Référence RIM : M0_679 ; cote locale : B_6_31. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-06-30 16:45:31.

ces Trois Personnages, nous donnent des gages
asseurez du pieux & juste Gouuernement
dans lequel sa Majesté tesmoigna Jeudy, de
vouloir conduire ses Peuples, & qui auec la
mesme Pieré & Iustice, nous demande la correspondance
d’vne parfaite sousmission: Nostre
legitime Liberté s’y rencontrera auec le
Repos; Et l’Ennemy de la France, qui n’esperoit
de resource que dans nos Diuisions,
sera contraint de nous laisser joüyr d’vne profonde
Paix

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 909. Anonyme. LE CHANGEMENT D'ESTAT A LA MAIORITÉ DV ROY. (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_1_9. Référence RIM : M0_679 ; cote locale : B_6_31. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-06-30 16:45:31.

ces Trois Personnages, nous donnent des gages
asseurez du pieux & juste Gouuernement
dans lequel sa Majesté tesmoigna Jeudy, de
vouloir conduire ses Peuples, & qui auec la
mesme Pieré & Iustice, nous demande la correspondance
d’vne parfaite sousmission: Nostre
legitime Liberté s’y rencontrera auec le
Repos; Et l’Ennemy de la France, qui n’esperoit
de resource que dans nos Diuisions,
sera contraint de nous laisser joüyr d’vne profonde
Paix

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 910. Anonyme. LE CHANGEMENT D'ESTAT A LA MAIORITÉ DV ROY. (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_1_9. Référence RIM : M0_679 ; cote locale : B_6_31. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-06-30 16:45:31.

ces Trois Personnages, nous donnent des gages
asseurez du pieux & juste Gouuernement
dans lequel sa Majesté tesmoigna Jeudy, de
vouloir conduire ses Peuples, & qui auec la
mesme Pieré & Iustice, nous demande la correspondance
d’vne parfaite sousmission: Nostre
legitime Liberté s’y rencontrera auec le
Repos; Et l’Ennemy de la France, qui n’esperoit
de resource que dans nos Diuisions,
sera contraint de nous laisser joüyr d’vne profonde
Paix

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 911. Anonyme. LE CINQVIESME BABILLARD DV TEMPS EN VERS... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 5 de 6, de C_2_15_1 à C_2_15_6. Référence RIM : M0_556 ; cote locale : C_2_15_5. Texte édité par Site Admin le 2013-02-09 02:36:26.

ont iuré par leur serment
Qu’ils seront pour le Parlement,
Comment disent-t’ils de courage
Soufrirons nous qu’on face outrage
Au plus illustre Parlement
Qui soit dessous le firmament,
Nenny nenny ie vous asseure
Qu’aucun de nous ne se pariure,
Nous sommes tous prests de mourir,
Et le parlement secourir.
Voila comme chacun se porte
A nous defendre de la sorte
Nous en deuons tous en ce lieu
Bien humblement remercier Dieu.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 912. Anonyme. LE CINQVIESME BABILLARD DV TEMPS EN VERS... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 5 de 6, de C_2_15_1 à C_2_15_6. Référence RIM : M0_556 ; cote locale : C_2_15_5. Texte édité par Site Admin le 2013-02-09 02:36:26.

ont iuré par leur serment
Qu’ils seront pour le Parlement,
Comment disent-t’ils de courage
Soufrirons nous qu’on face outrage
Au plus illustre Parlement
Qui soit dessous le firmament,
Nenny nenny ie vous asseure
Qu’aucun de nous ne se pariure,
Nous sommes tous prests de mourir,
Et le parlement secourir.
Voila comme chacun se porte
A nous defendre de la sorte
Nous en deuons tous en ce lieu
Bien humblement remercier Dieu.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 913. Anonyme. LE COMBAT DE DEVX AVTHEVRS, SVR LE SVBIET DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_708 ; cote locale : C_2_36. le 2013-06-30 17:19:36.

se monstra il sensible
Parle mieux maistre fou visible
Ou bien tais-toy sans te mesler
Estant ignorant de parler,
Il t’appartient bien de reprendre
Vn écrit que tu dois apprendre,
Et puis que tu fais tant le vain
Attaque l’espée à la main,</l>
Car par raison tu ny vois goutte,
C’est de ta valeur que ie doute
De ta sottise nullement,
ô le sinistre éuenement
Que ie preuoy de ces boutades,
Criton picqué de ces brauades,
Attend moy, dit-il, teste bieu
Ie veux te voir en autre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 914. Anonyme. LE COMBAT DES FVEILLANS. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_2_34. Référence RIM : M1_65 ; cote locale : E_1_123. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-06-30 17:26:32.

ny la maison,
Ny Monseigneur de Monbazon
Qui fut present à cette affaire,
sans que cela fut necessaire.
Il eut beu dire arrestez vous,
Messieurs, au moins respectés nous
Saint iour de Dieu & par mõ Ordre
Vous reparerez ces desordre,
Vous apprẽdrez sur mon honneur
A craindre vostre Gouuerneur :
Mais de tout ce qu’il leur pût dire
La pluspart ne s’en fit que rire ;
Ainsi le combat se passa
Sans que pas vn recommença.
Les Prestres n’ayant plus d’enuie
De recommencer

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 915. Anonyme. LE COMBAT ET LE CARTEL DE DEFFIT DE... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_712 ; cote locale : C_2_37. Texte édité par Site Admin le 2013-06-30 17:34:23.

ceruelle.   L’Amour.  
Ha ! ta responce est criminelle,
Mon feu, puis qu’il est tout diuin,
A le mesme effet que le vin,
Par sa chaleur il viuifie   La Paix.  
Il ne faut pas que l’on si fie,
Le vin abbat les plus hardis,
Et rend les esprits estourdis,
Ainsi tes feux par leurs amorces,
Destruisent les plus grandes forces,
Et rendent les plus grands esprits,
Au rabais, & dans le vil prix,   L’Amour.  
Si mon ardeur est

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 916. Anonyme. LE COMBAT FVRIEVX DE DEVX ITALIENS. EN VERS... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_713 ; cote locale : C_2_35. Texte édité par Site Admin le 2013-07-01 15:51:07.

DC. XLIX. AVEC PERMISSION. LE
COMBAT FVRIEVX
de deux Italiens. En vers Burlesques.  
QVI fut cét effronté mesdisant emballeur
Qui dépeignoit vn iour les R.. sans valleur,
Qu’on berne l’imposteur & que Bacchus le sevre,
I’ay vû de ces Messieurs pour rien prendre la chevre,
Pour vn louche regard, pour vn mot de trauers,
Pour du vin que par ieu l’on leur verse à reuers ;
I’en ay vû de piquez par vn depit fantasque
Se porter sur le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 917. Anonyme. LE COMBAT FVRIEVX DE DEVX ITALIENS. EN VERS... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_713 ; cote locale : C_2_35. Texte édité par Site Admin le 2013-07-01 15:51:07.


Et demain ne l’osent tenir.
Ie veux tousiours suiure ma pointe
Puis que la fortune m’apointe
D’vne si belle occasion
Sans trouble & sans confusion.
Aussi n’est-il pas raisonnable
Que ie sois vn peu charitable,
Et qu’ayant du bien foison
I’aggrandisse vn peu ma maison ?
Mes Niepces me font resoudre
A mettre plustost tout en poudre,
A perdre la France & le Roy,
A faire perir iusqu’à moy,
Pour les mettre au plus haut estage
D’vn auantageux mariage.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 918. Anonyme. LE COMMERCE DES NOVVELLES RESTABLY, OV LE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_718 ; cote locale : C_1_17. Texte édité par Site Admin le 2013-07-07 09:52:27.

des Lieutenans Generaux pour maintenir sa
puissance dans tous les cantons connus & à connoistre,
trancher en son absence de son authorité, tailler & rogner
de son domaine, & faire des choux, des raues & des pastez
de ce qui se dit, & de ce qui se fait, dans ce monde & dans
l’autre. D’abord elle constitua dans cette fameuse dignité haute
puissante Princesse Madame l’Histoire, qui s’aquitta longtemps
de cette charge sans que l’on peust former aucun
reproche contre son ministere : Messieurs les memoires,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 919. Anonyme. LE COMMERCE DES NOVVELLES RESTABLY, OV LE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_718 ; cote locale : C_1_17. Texte édité par Site Admin le 2013-07-07 09:52:27.

de lunettes, & ses
aureilles de cornes en façon d’entonnoirs, elle vouloit estre
presente à toutes les actions memorables, & sans embellir
ny farder la vertu ; elle escriuoit vn tel a bien fait en telle
occasion, ou tel est vn lasche, & n’a rien fait qui vaille ;
obseruant la iustice distributiue qui donne à chacun ce qui
luy appartient : ce n’estoit pas là parler par ouy dire, puis
que ses aureilles & ses yeux luy fournissoient tousiours de
quatre tesmoins contre qui l’on ne pouuoit s’inscrire en
faux, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 920. Anonyme. LE COMMERCE DES NOVVELLES RESTABLY, OV LE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_718 ; cote locale : C_1_17. Texte édité par Site Admin le 2013-07-07 09:52:27.

tousiours de
quatre tesmoins contre qui l’on ne pouuoit s’inscrire en
faux, & donnant d’vn ie l’ay veu par le nez, elle pouuoit
enuoyer promener, ceux qui luy auroient voulu contredire.   Les esprits estans deuenus plus raffinez & curieux on
ne fust plus si Religieux à l’obseruation de ces ordres, l’on
s’immagina que c’estoit mal parler que de dire la verité,
& qu’il falloit mentir pour escrire à la mode ; dés-lors Madame
l’Histoire n’eust plus de vogue, chacun luy donna
quelque lardon, l’on se

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 921. Anonyme. LE COMMERCE DES NOVVELLES RESTABLY, OV LE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_718 ; cote locale : C_1_17. Texte édité par Site Admin le 2013-07-07 09:52:27.

& curieux on
ne fust plus si Religieux à l’obseruation de ces ordres, l’on
s’immagina que c’estoit mal parler que de dire la verité,
& qu’il falloit mentir pour escrire à la mode ; dés-lors Madame
l’Histoire n’eust plus de vogue, chacun luy donna
/>
quelque lardon, l’on se torcha le cul de ses escrits, & l’on
la d’escria comme la fausse monnoye : vne coniuration
se forma contre son authorité dont vn Prince malaisé nommé
Roman s’institua le chef ; c’estoit le plus grand ennemy
de la verité, il mentoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 922. Anonyme. LE CONSEILLER FIDEL AV ROY. (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_765 ; cote locale : C_1_30. Texte édité par Site Admin le 2013-07-07 11:11:48.

vendre, lors qu’elle commença à se perdre. Ce faisant, si vous voulez que vostre Peuple vous ayme à bon
escient, il faut que vous l’aymiez de mesme, & luy fassiez sentir
les effects de vostre amour, & recognoissiez que Dieu vous a
faict & creé pour le Peuple, & non pas le Peuple pour vous. Le
Peuple peut aucunement bien viure, & estre sans Roy : mais vn
Roy ne peut estre sans Peuple. Dieu, SIRE, vous en benira, &
sera prosperer tres-amplement. Ainsi soit-il.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 923. Anonyme. LE COVP D’ESTAT DE LA GVYENNE presenté à... (1651) chez Dubois (Gilles) à Paris , 15 pages. Langue : français. Sur l'imprimé à Bordeaux.. Référence RIM : M0_799 ; cote locale : B_6_39. Texte édité par Site Admin le 2013-02-09 08:08:31.

auguste Majesté, aymez & respectez cet Innocent
couronné, qui vous prepare des graces & des bienfaits,
pour peu que vous vous en rendiez dignes; il
poursuit la conseruation du patrimoine de son pere,
ne luy refusez-point la justice que vous rendriez au
moindre de ses subiets; redonnez le repos à vostre
Prouince, à vos Concitoyens, à vos Parens & à Vous-mesme.   Pour vous, illustres Officiers de la Maison de Dieu,
Ministres venerables de ce diuin Sacrificateur, qui
s’est luy-mesme donné en sacrifice, à quoy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 924. Anonyme. LE COVP D’ESTAT DE LA GVYENNE presenté à... (1651) chez Dubois (Gilles) à Paris , 15 pages. Langue : français. Sur l'imprimé à Bordeaux.. Référence RIM : M0_799 ; cote locale : B_6_39. Texte édité par Site Admin le 2013-02-09 08:08:31.

ou de manquer de zele pour le seruice du Roy, ou
d’auoir pris vn party contraire à son authorité; pour le
moins on n’a pas vû iusques icy de grandes preuues de
vostre fidelité, & les declarations que vous auez fait
de vos intentions, si elles sont bonnes elles nous sont
peu cognuës, faut-il que vous attendiez que le Roy
vous aille sommer en personne de luy tenir la foy que
vous luy auez iurée? faut-il qu’il se presente aux portes
de vos maisons pour vous obliger à vous mettre
en campagne? que vostre procedé est differend

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 925. Anonyme. LE COVP D’ESTAT DE MONSIEVR LE PRINCE DE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 18 pages. Langue : français. Voir aussi M1_73. Référence RIM : M0_803 ; cote locale : B_7_10. le 2013-02-09 08:15:28.

& affection à leur seruice,
Monsieur le Mareschal de Turenne par ses sollicitations
a rompu tous les attachemens qu’il auoit auec l’Espagne,
& s’est rendu aupres du Roy pour luy continuer ses seruices. Il a si fort passionné le repos de la France, que
pour terminer ce funeste differend entre le Parlement de
Bourdeaux, la Prouince de Guyenne, & Monsieur le Duc
d’Espernon, il a abandonné ses interests vtils, ayant quitté
à ce Duc le Gouuernement de Bourgongne, qui est de
soixante huict mil liures de reuenu,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 926. Anonyme. LE COVP D’ESTAT DE MONSIEVR LE PRINCE DE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 18 pages. Langue : français. Voir aussi M1_73. Référence RIM : M0_803 ; cote locale : B_7_10. le 2013-02-09 08:15:28.

declaration lui donne plus d’auantage &
d’estime, que n’a fait ceste celebre bataille de Lents, mais
plus que n’ont pas fait tous ses exploicts de guerre, puis
qu’elle luy rend plainement l’amour des peuples, & le
fait considerer pour l’hõneur du nom François, & le plus
ferme appuy de nostre liberté. Aussi est elle l’expression
d’vne belle ame, vne production d’vn esprit incomparable,
vn effect d’vne grande prudẽce, le traict d’vne excellente
politique, vn effect d’vne generosité non

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 927. Anonyme. LE COVP D’ESTAT DE MONSIEVR LE PRINCE DE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 18 pages. Langue : français. Voir aussi M1_73. Référence RIM : M0_803 ; cote locale : B_7_10. le 2013-02-09 08:15:28.

seront trompez dans l’attente du bien que
nous deuoit donner son esloignement: non seulement
les iustes intentions du Roy & du Parlement seront
frustrées, Les gens de bien & les peuples deceus
& abusez: mais nous verrons encore ce Ministre deuenu
plus fier, & lors reuestu des qualitez & tiltres
de Duc & Pair de France dans vn temps de maiorité
gourmander les François plus insolemment que iamais,
nous le verrons exercer de cruelles vengeances
contre tous ceux qui ont demãdé sa sortie, mais particulierement

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 928. Anonyme. LE COVP D’ETAT DE MONSEIGNEVR LE DVC... (1652) chez Pétrinal (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_5_49. Référence RIM : M0_800 ; cote locale : B_7_9. le 2013-07-08 08:07:59.

mais pour rabattre son orgueil, qu’il sçache
que la Noblesse ne vient que de vertu, & que ny luy, ny
ses ayeuls, n’ont esté connus que par des crimes. Comme
ses sacrileges, ses trahisons & ses tyrannies l’ont fait
connoistre à tout le monde, aussi l’ont ils rendu abominable
à tout l’Vniuers; & maintenant que les Dieux assis
sur le thrône des Lys, ont lancé leur foudre contre sa
teste criminelle, l’on n’entend que des réjouyssances
publiques, & des vœux pour sa perte. Certes, ie trouue
non seulement de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 929. Anonyme. LE COVP D’ETAT DE MONSEIGNEVR LE DVC... (1652) chez Pétrinal (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_5_49. Référence RIM : M0_800 ; cote locale : B_7_9. le 2013-07-08 08:07:59.

choisit pour
les executer, vont agir si puissamment dans tous uos
besoins, que sa generosité repoussera non seulement
toute la violence de ce desesperé, mais nous rendra
mesme victorieux par sa défaite, & ie ne doute point
que des succez si merueilleux ne soient soustenus par
des progrés plus estonnans. Ainsi la France fera deliurée
par son alcide, des Monstres qui la rauagent; Et
apres cette deliurance, on ne verra dans l’Estat qu’vn
enchainement de prosperitez.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 930. Anonyme. LE COVP D’ETAT DE MONSEIGNEVR LE DVC... (1652) chez Pétrinal (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_5_49. Référence RIM : M0_800 ; cote locale : B_7_9. le 2013-07-08 08:07:59.

choisit pour
les executer, vont agir si puissamment dans tous uos
besoins, que sa generosité repoussera non seulement
toute la violence de ce desesperé, mais nous rendra
mesme victorieux par sa défaite, & ie ne doute point
que des succez si merueilleux ne soient soustenus par
des progrés plus estonnans. Ainsi la France fera deliurée
par son alcide, des Monstres qui la rauagent; Et
apres cette deliurance, on ne verra dans l’Estat qu’vn
enchainement de prosperitez.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 931. Anonyme. LE COVRIER EXTRAORDINAIRE, APPORTANT LES... (1649) chez Haye (Rolin de La) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_827 ; cote locale : C_1_42. Texte édité par Site Admin le 2013-07-08 09:32:48.

fort contens, & le dix-neufiesme de ce mois en firent la relation au
Parlement. Ils ne furent pas si-tost entrez dans la grand Chambre,
que voila vn Courier d’Espagne qui demande audience, cela estonne
la Compagnie, on delibere sur ce suiet, & l’aspresdinée de ce iour dix-neufiesme
Feurier il entra dans la grand’Chambre, où Messieurs
estoient assemblez pour l’escouter. On remarqua qu’il alla iusques
au Parquet la teste couuerte, & estant interrogé de Monsieur le Premier
President, s’il auoit quelque chose à dire à la Cour, il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 932. Anonyme. LE COVRIER EXTRAORDINAIRE, APPORTANT LES... (1649) chez Haye (Rolin de La) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_827 ; cote locale : C_1_42. Texte édité par Site Admin le 2013-07-08 09:32:48.

à la Cour, & qu’elle
y respondroit succinctement. Paris il n’est plus temps de craindre, puis que tu trouues de la fidelité
dans tes ennemis. La sincerité de tes intentions attire l’Espagne
dans ton party. Releue tes esperances, & les porte iusques dans
le sein de ta victoire. Toute la terre veut prendre part à ta gloire, &
l’on voit tes ennemis t’offrir la paix pour venir vaincre auec toy. Tu
les as surmontez plutost par ta vertu que par tes armes. Conduis
tes desseins a la gloire de ton Roy, & celle de toutes les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 933. Anonyme. LE COVRIER EXTRAORDINAIRE, APPORTANT LES... (1649) chez Haye (Rolin de La) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_827 ; cote locale : C_1_42. Texte édité par Site Admin le 2013-07-08 09:32:48.

veut prendre part à ta gloire, &
l’on voit tes ennemis t’offrir la paix pour venir vaincre auec toy. Tu
les as surmontez plutost par ta vertu que par tes armes. Conduis
tes desseins a la gloire de ton Roy, & celle de toutes les Nations : Et
toutes les Villes de la France marcheront sur tes pas. Voila desia cette genereuse Ville de Melun qui a sacrifié à sa Patrie sa Garnison
infidelle, & s’est estroittement iointe auec toy par les mesmes chaisnes
dont elle a lié son traistre Gouuerneur. Voila la Victoire qui suit
tes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 934. Anonyme. LE DEPART DE MESSIEVRS LES DEPVTEZ des six... (1652) chez Chrétien (Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1002 ; cote locale : B_15_43. le 2013-07-16 10:28:30.

que le Roy leur a faite est : La
Response qu’il a faite par escrit, &c. Apres qu’vn chacun se fust retiré, ces
Messieurs les Marchands se disposoient
à leur retour de Paris, lors
que la Reine enuoya mander à ceux
qui auoient le matin parlé deuant le Roy, de la
venir trouuer, & qu’elle leur vouloit parler : Les
sieurs le Brun, & Perichon, auec le reste des
Deputez du Corps de la Mercerie se preparoient
à y aller seuls & en particulier, lors que les cinq
autres Corps des Marchands s’y opposerent :

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 935. Anonyme. LE DEPART DES ALEMANDS ET POLONOIS DV... (1649) chez Guillery (Jacques) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1003 ; cote locale : C_2_48. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-07-16 10:33:07.

auec tant d’insolence
Traicter ce Chasteau de plaisance,
Mais Allemands & Polonnois
Ne furent iamais bien courtois,
Sans calomnie on peut descrire,
(Car Dieu nous deffend de medire,)
Qu’ils ne sont guere moins brutaux
Que des mulets ou des cheuaux,
N’ont-ils pas fait, dire ie n’ose
N’ont-ils pas fait bien autre chose,
Dont maint pauure mangeur de lard
Pourroit estre iugé cornard
Dans cette saison de iouuence,
Chant de Coucou, comme ie pense
Pourroit faire rougir

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 936. Anonyme. LE DEPART DES ALEMANDS ET POLONOIS DV... (1649) chez Guillery (Jacques) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1003 ; cote locale : C_2_48. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-07-16 10:33:07.

voir ton haut de chausse,
Pour moy qui ne suis curieux
Espargnons mon nez & mes yeux,
Sur tel sujet, & il faut se taire
Il faut remettre cette affaire
A quelque iour que de loisir,
Pour iouyr du charmant plaisir
Que le prin-temps apporte en croupe,
On ira chez toy vuider coupe,
Ientens trinquer comme Allemands
Mais apres tout dy si ie mens,
Et quittons là, nostre escritoire,
Car ie sens qu’il est temps de boire.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 937. Anonyme. LE DEPART DES ALEMANDS ET POLONOIS DV... (1649) chez Guillery (Jacques) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1003 ; cote locale : C_2_48. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-07-16 10:33:07.

voir ton haut de chausse,
Pour moy qui ne suis curieux
Espargnons mon nez & mes yeux,
Sur tel sujet, & il faut se taire
Il faut remettre cette affaire
A quelque iour que de loisir,
Pour iouyr du charmant plaisir
Que le prin-temps apporte en croupe,
On ira chez toy vuider coupe,
Ientens trinquer comme Allemands
Mais apres tout dy si ie mens,
Et quittons là, nostre escritoire,
Car ie sens qu’il est temps de boire.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 938. Anonyme. LE DERNIER EXORCISME DV CARDINAL MAZARIN,... (1652) chez Clément (Jacques) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1016 ; cote locale : B_13_36. le 2013-07-16 11:05:40. politique infernale?
Fais nous sortir de ce Dedale?
Abandonne, dis-je, ce lieu,
Sors de la France de par Dieu?
Sors, dis-ie, enfin maudit Cerbere
Du corps de nostre bonne Mere?
Va-t’en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 939. Anonyme. LE DERNIER EXORCISME DV CARDINAL MAZARIN,... (1652) chez Clément (Jacques) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1016 ; cote locale : B_13_36. le 2013-07-16 11:05:40. politique infernale?
Fais nous sortir de ce Dedale?
Abandonne, dis-je, ce lieu,
Sors de la France de par Dieu?
Sors, dis-ie, enfin maudit Cerbere
Du corps de nostre bonne Mere?
Va-t’en pour remplir nos souhaits,
Laisse nous respirer en paix.    
Puis qu’icy chacun te deteste,
Puis qu’on te hait plus que la peste,
Et qu’on deteste auprés du Roy
Quiconque a de l’amour pour toy;
Emporte auecque toy la Guerre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 940. Anonyme. LE DERNIER EXORCISME DV CARDINAL MAZARIN,... (1652) chez Clément (Jacques) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1016 ; cote locale : B_13_36. le 2013-07-16 11:05:40.

nostre bonne Mere?
Va-t’en pour remplir nos souhaits,
Laisse nous respirer en paix.    
Puis qu’icy chacun te deteste,
Puis qu’on te hait plus que la peste,
Et qu’on deteste auprés du Roy
Quiconque a de l’amour pour toy;>

Emporte auecque toy la Guerre
Que tu nourris en cette terre:
La Guerre, dis-ie, & tous nos maux
Que l’Aspergez des Cardinaux
A sur nous plus menu que cendre
Depuis certain tems fait descendre.    
Enfin n’attends pas qu’vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 941. Anonyme. LE DERNIER EXORCISME DV CARDINAL MAZARIN,... (1652) chez Clément (Jacques) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1016 ; cote locale : B_13_36. le 2013-07-16 11:05:40.

maint & maint volume:
Qui témoignast aux bons François
Que quelque illustre que tu sois
Tu n’es pas tout exempt de blâme,
N’en déplaise à la bonne Dame:
Qui croit que tu n’as point d’égal,
Qu’il est maudit qui te veut mal,
Et qui procure ta sortie,
Deust-elle enfin perdre la vie
A voir ton Empire finir,
Vas-t’en pour ne plus reuenir.   Vas-t’en, Mazarin, ie te le dis maintenant en Prose, aprés te
l’auoir mille fois dit en Vers; & te veux traiter

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 942. Anonyme. LE DERNIER EXORCISME DV CARDINAL MAZARIN,... (1652) chez Clément (Jacques) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1016 ; cote locale : B_13_36. le 2013-07-16 11:05:40.

de
la vie, pour ne r’allumer les feux d’vne Guerre Ciuile, en vne
occurrence où l’ardeur de ses soldats presents, & des armées qui
s’auançoient de tous costez à son secours, luy faisoient esperer
vne prompte Victoire fut ses Ennemis, s’il n’eust embrasse plûtost
la resolution d’vne belle mort. Que s’il importe à tant de
monde, ou que tu t’en aille, ou que tu meures, ne sois point paresseux
à partir, puisque chaque moment où tu tarde, adiouste
à nostre peine & à la tienne. Ne t’asseure point, au reste,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 943. Anonyme. LE DIALOGVE DV SOLDAT, DV Paysan, de... (1649) chez Henault (Jean) à Paris [?] , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1089 ; cote locale : C_7_19. le 2013-07-17 08:30:18.

toutes les
entreprises que i’ay faites : Et d’autre part, n’ayant seruy
mon Prince que pour le lucre, & non pour l’affection
que ie doibs auoir à son seruice, il est impossible
qu’il me puisse arriuer vne meilleure fortune. C’en est
fait, il n’y a plus de remede, vn membre estant separé
de son corps, les moyens defaillent du tout de le remettre :
nous auons la paix, ie le voy bien : voila pourquoy
ie suis contraint de me retirer, si ie ne veux encourir
la iuste rigueur des Ordonnances.  

LE

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 944. Anonyme. LE DIALOGVE DV SOLDAT, DV Paysan, de... (1649) chez Henault (Jean) à Paris [?] , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1089 ; cote locale : C_7_19. le 2013-07-17 08:30:18.

en paix, soit en guerre, soit à tous les naufrages
qu’vne marastre fortune luy pourroit susciter,
dont Dieu le preserue, s’il luy plaist.

POLICHINELLE. Foy de gentil homme, qui n’en tient pas beaucoup
de tache, ou bien de Docteur in vtroque iure
subauditur de plaisanterie. si tu ne te retires, Monsieur
le Soldat, tu verras le moule de mon bonnet bien en
cholere : car mon Maistre & ma Maistresse (à qui
Dieu vueille donner bonne vie, & à moy aussi) m’ont
commandé de te tirer droict à la visiere, si tu

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 945. Anonyme. LE DIOGENE FRANÇOIS, OV L’HOMME D’ESTAT... (1652) chez Poncet (Jacques) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1097 ; cote locale : B_20_19. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-07-17 08:44:44.

apporte ta
lanterne, voy exactement si tu y trouueras quelque
bon deffenseur des priuileges de l’Eglise Gallicane,
& qui fasse rougir de honte ceux qui retranchẽt les
Conciles de Constance & de Basle du rang des Conciles
Generaux, d’autant que par iceux ces propositions
nouuelles sont absolument condamnees. Ha
saincte harpe de Dauid ! qui jadis chassois les mauuais
demons, où es-tu maintenant ? N’est-ce pas chose
estrange que les François deuiennent viperes pour
deuorer la Mere qui les nourrist.   Au lieu de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 946. Anonyme. LE DONION DV DROIT NATVREL DIVIN, CONTRE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1170 ; cote locale : C_7_57. le 2013-07-20 08:03:00.

partant hors de propos. Pour le regard des Pontifes & Roys ; vrayement
leurs electiõs sont bien differentes : les premiers
inuoquans Dieu & ses Saints : & la pluspart
des autres ne les connoissans, ou mesprisans.
Mais posé & non confessé que ce soit la mesme
chose, les vns & les autres se deposent. Sext. lib.
1. cap. 1. tit. 7. & lib : 2. cap. 2. tit. 14. Eiusdem,
sçauoir, puis qu’aués la teste si dure, qu’il a ainsi
esté determiné par l’Eglise : dont partie des Decrets
sont

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 947. Anonyme. LE DVEIL DE PARIS SVR L’ELOIGNEMENT du... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Le titre est imprimé avec l'orthographe "DVEIL".. Référence RIM : M0_1064 ; cote locale : C_2_54. le 2013-07-20 09:40:57.

& l’honneur de la FRANCE,
Et dont le regne doit combler son esperance.    
En vain donc le Soleil, ce grand Astre des iours,
De ces plus nobles feux rameine icy le cours,
Et chassant les glaçons, tyrans des belles choses,
Rend le blanc à mes lys, & le rouge à mes roses,
Et tire hors de la terre ainsi qu’hors du tombeau,
Ce qu’elle y renfermoit, & de riche & de beau.
Il ne mesemble plus qu’vne lampe funebre
Qui rend par ses clartez mon mal heur plus celebre :
Ses rayons

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 948. Anonyme. LE FESTIN BVRLESQVE DV FOVRBE OV LA... (1649) chez Musnier (André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1376 ; cote locale : C_5_7. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-07-20 10:19:41.

à si grands frais, (bien que pour le diuertissemens
d’vne nuict) que la France en doit sentir l’incommodité
plusieurs annees ; puis que la leuee des deniers
pour la paye de nos armees seruoit de fonds à cette
fanfare & paya la peine de l’inuenteur, bien qu’elle fut
non seulement invtile : mais honteuse & dommageable
à cause de la misere du temps, le bouffon d’Estat,
dis ie, c’est aduisé de traitter à cette mycaresme sa troupe
volante & les iniustes de ses rapines : & pour faire voir que rien

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 949. Anonyme. LE FESTIN BVRLESQVE DV FOVRBE OV LA... (1649) chez Musnier (André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1376 ; cote locale : C_5_7. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-07-20 10:19:41.

viperes auec leur bois y
passerent en dindons. Soixante leopards en accolade de lapins de garenne,
soixante quatre boucs à la Napolitaine. Troisiesme seruice. Quatorze cens hiboux & chatshuans en plume pour
faisans Soixante mil douzaine de limassons en broche
pour allouettes. Douze mil douzaines de chauuesouris
grasse pour ortolans. Six vingt renards à la vinaigrette.
Mille corbeaux en fricassee de poulets, & six
douxaine de dragons volans à la dodine. Douze salemandres
à la sauce à Robert. Quatriesme

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 950. Anonyme. LE FILS DE L’IMPVDIQVE; ET LE PERFIDE... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_10. Référence RIM : M0_1394 ; cote locale : A_3_60. le 2013-07-20 11:31:50.

trafic honorable: La seconde, qui est la plus probable,
& qu’il fut fait Curé de son village, en laquelle charge il
vécut assez long-temps auec vn infame, qu’il gardoit soubs
pretexte que c’estoit sa seruante, de laquelle il eut deux enfans,
dont l’vn estoit fol &amp; idiot, & l’autre remply de malice
& d’astuce, que l’on appella Iulles Mazarin. Dés son bas âge il donna des marques de ce qu’il seroit
vn iour, & ceux qui le connoissent asseurent qu’il a esté né
soubs vne planette si mauuaise, qu’il n’y a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 951. Anonyme. LE FILS DE L’IMPVDIQVE; ET LE PERFIDE... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_10. Référence RIM : M0_1394 ; cote locale : A_3_60. le 2013-07-20 11:31:50.

serue de la trahison, mais non
iamais du traitre, permettant que ce loup affamé, & cupide
des richesses, mit le pied dãs la France, où estant il eut assez
d’adresse par le moyẽ de ses fourberies ordinaires qu’il couuroit
malicieusement l’apparence de pieté, de se conseruer
auprés de luy, à tel point que ledit sieur Cardinal de Richelieu
a procuré par ses soins & poursuittes, que cét homme
de neant ait esté éleué à la principauté Ecclesiastique; Ce
qu’il ne peut obtenir sans grande difficulté, attendu que ce

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 952. Anonyme. LE FILS DE L’IMPVDIQVE; ET LE PERFIDE... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_10. Référence RIM : M0_1394 ; cote locale : A_3_60. le 2013-07-20 11:31:50.

auprés de luy, à tel point que ledit sieur Cardinal de Richelieu
a procuré par ses soins & poursuittes, que cét homme
de neant ait esté éleué à la principauté Ecclesiastique; Ce
qu’il ne peut obtenir sans grande difficulté, attendu que ce
peruers estoit connu dans l’Italie, mais particulierement à
Rome, pour le plus lâche & poltron de tous les hommes, &
que sa vie y auoit seruy d’vne planche à toutes sortes de vices,
& que la pluspart de la ieunesse n’auoit esté corrompuë
que par sa maudite pratique. Neantmoins

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 953. Anonyme. LE FILS DE L’IMPVDIQVE; ET LE PERFIDE... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_10. Référence RIM : M0_1394 ; cote locale : A_3_60. le 2013-07-20 11:31:50.

desseins, & permettra sans doute que ce
theatre sur lequel il a sacrifié tant de victimes innocentes à
ses brutales passions, sera le lieu où il fera vne fin pleine
d’ignominie pour corrépondre à sa naissance, ce qui seruira
d’vn exemple eternel à la Posterité. Il n’y a point de personnes
veritablement Chrestiennes qui ne luy doiuent souhaitter
vne fin de cette sorte, parce que c’est l’vnique moyé
d’attirer sur luy la misericorde de Dieu, qui l’attend encore
à resipiscence, moyẽnant pourtant qu’il restituë à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 954. Anonyme. LE FILS DE L’IMPVDIQVE ; ET LE PERFIDE... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_60. Référence RIM : M0_1394 ; cote locale : C_5_10. le 2013-07-20 11:33:33.

perfidie, qu’elles font
connoistre d’elles mesmes la lâcheté & la malice de leur autheur,
ayant sur leur frontispice la plus insigne trahison qui
ait iamais esté commise. Tout le monde sçait qu’ayant
esté enuoyé à Cazal, au lieu d’auoir agy fidelement en <pb n="6"/> personne d’honneur, il vendit lâchement son Roy, son
Maistre, & sa Patrie ; ce qui luy dõna entrée auprés de Monsieur
le Cardinal de Richelieu, à la memoire duquel la Frãce
est redeuable ; lequel quoy que tres-grand Genie, cõmit
pourtant en ce rencontre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 955. Anonyme. LE FLAMBEAV D’ESTAT, AVEC LEQVEL TOVS LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 43 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1397 ; cote locale : B_11_17. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-07-20 11:39:58.

par
les voyes les plus conuenables, soit ou parce
que cette magnifique distributiue, ne regarde
que l’aduantage & le bien d’autruy, sans reflechir
aucunement sur son interest particulier :
ou finalement, soit parce que cette vtilité publique,
qu’elle a tousiours preferée à son vtilité
particuliere, la rend plus voisine du Ciel que
toutes les autres vertus ne sçauroient estre. Son excellence. Pseaume 32 Nous disons dans la de finition que nous venons
de luy donner, que la iustice est vne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 956. Anonyme. LE FLEAV DE L’ESPRIT DE DIEV, SVR LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1399 ; cote locale : B_10_29. le 2013-07-20 11:51:37.

Sauueur
de nos ames ; il faut necessairement, dis je,
encore vn coup à cause de toutes ces raisons là,
que tout ce qui se passe, soit tres-saint & tres-infaillible,
& par consequent tres-approuué de
toute sorte de personnes. Mais il faut pourtant
aussi que l’on m’accorde qu’il n’ẽ est pas de mesmes
des Ecclesiastiques ; puis que cette mesme
verité dit que dans cette mesme maison il y a
des fidelles & des infidelles : des deuots & des
hypocrites ; des bons & des meschans esprits,
& qu’il y en a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 957. Anonyme. LE FLEAV DE L’ESPRIT DE DIEV, SVR LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1399 ; cote locale : B_10_29. le 2013-07-20 11:51:37.

Cesar puis qu’il assistoit au siege ? Ad tribunal
Cesarius sto, ibi me oportet iudicari, dit ce grand
vaisseau d’election, à celuy qui vouloit qu’il fut
appellant de la sentence de son veritable Iuge.
Il ne disoit pas comme nos Ecclesiastiques d’auiourd’huy
qu’il ne deuoit pas répondre deuant
vn luge seculier, quoy qu’il fut sans comparaison
bien plus esleué qu’ils ne sont pas dans les
dignitez Ecclesiastiques. Voyez, Messieurs les
Prelats qui abandonnez le seruice de Dieu, pour
esleuer le throsne de vostre ambition

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 958. Anonyme. LE FLEAV DE L’ESPRIT DE DIEV, SVR LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1399 ; cote locale : B_10_29. le 2013-07-20 11:51:37.

auoir voulu faire souleuer
la Noblesse & le Clergé de Prouence contre le
Roy, tant il auoit dessein d’attenter à l’Estat & à
sa personne ? Pierre Euesque d’Antioche fut chassé de son
siege, & degradé de sa dignité par Zenon d’Orient,
pour sa mauuaise vie. Irenée Euesque de Tyr fut depossedé de son
Euesché, par Theodose & Valentinien, parce
qu’il auoit deux femmes. Chilperic premier, fit faire le procez à Chartier, Euesque de Perigueux, pour auoir escrit
contre ce Prince.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 959. Anonyme. LE FLEAV DE L’ESPRIT DE DIEV, SVR LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1399 ; cote locale : B_10_29. le 2013-07-20 11:51:37.

mettre Theodulphe
Euesque d’Orleans en prison pour auoir conspiré
contre sa Maiesté en faueur de Bernard Roy
d’Italie. Hincmar Euesque de Laon fut declaré criminel
de leze Maiesté, pour auoir conspiré contre
Charles le Chauue. Estienne Euesque de Paris, fut accusé d’estre
infidelle à Louys le Gros, & pour cela il fut chastié
de sa temerité & de son impudence. Philippe Auguste surnommé Dieu donné, fit
bien donner vn Arrest contre Manasses Euesque
d’Orleans. Pierre de la Breche Euesque de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 960. Anonyme. LE FLEAV DE L’ESPRIT DE DIEV, SVR LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1399 ; cote locale : B_10_29. le 2013-07-20 11:51:37.

s’exempter de toute la iurisdiction des
Princes : de l’abaissement desquels ils bastissent
& entretiennent toute leur grandeur, laquelle
n’a nul fondement, ny dans les Canons ny dans
les Conciles, ny dans l’Escriture Sainte. A quel
propos est-ce donc qu’vn Cardinal aura le maniment
des affaires d’vn Estat, ou la Charge du
Royaume de France, veu qu’il s’est assuietty par
vn serment qui luy doit estre inuiolable, s’il a
tant soit peu vn grain de foy, à vn Pontife, qui le
plus souuent sera mille fois plus Espagnol

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 961. Anonyme. LE FLEAV DE L’ESPRIT DE DIEV, SVR LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1399 ; cote locale : B_10_29. le 2013-07-20 11:51:37.

Dieu,
puis qu’ils font plus de mal que tous les diables
ensemble ne sçauroient faire ? Vous croyez que
l’on doit de la veneration à des demons incarnez,
& à des ames reprouuées depuis le commencement
des siecles ? Vous voulez apres cela que des
Prestres ou des Ecclesiastiques de cette nature
soient des Vicaires de Iesus-Christ : des Moyenneurs
entre Dieu & nous, & qu’ils puissent consacrer,
sacrifier, & absoudre, aussi bien que ceux que Dieu a appellez à cette dignité sacrée depuis
cét

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 962. Anonyme. LE FLEAV DE L’ESPRIT DE DIEV, SVR LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1399 ; cote locale : B_10_29. le 2013-07-20 11:51:37.

nature
soient des Vicaires de Iesus-Christ : des Moyenneurs
entre Dieu & nous, & qu’ils puissent consacrer,
sacrifier, & absoudre, aussi bien que ceux que Dieu a appellez à cette dignité sacrée depuis
cét instant qui nous sera éternellement incomprehensible :
Vn ennemy mortel de Dieu & des
hommes : vn monster qui est en horreur au Ciel
& à la terre : vn esclaue de toutes les puissances
infernales : Vne creature à la quelle il ne reste aucune
semblance de son Createur, & qui par ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 963. Anonyme. LE FLEAV DE L’ESPRIT DE DIEV, SVR LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1399 ; cote locale : B_10_29. le 2013-07-20 11:51:37.

Outre cela, il est expressement deffendu
parles loix & par les Ordonnances, de souffrir
iamais aucun debteur ny aucun comptable
à la Republique ou au Domaine du Roy, dans
l’administration des affaires, que premierement
il n’ait rendu ses comptes, & payé s’il est en reste
de quelque chose. Henry II. fut contraint de faire rendre compte
à Messieurs de Guyse de l’administration
qu’ils auoient euë des Finances de France, quoy que ce fut le plus benin & le plus souffrant Prince
du monde : mais

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 964. Anonyme. LE FLEAV DE L’ESPRIT DE DIEV, SVR LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1399 ; cote locale : B_10_29. le 2013-07-20 11:51:37.

que pour faire perdre le corps &
l’ame tout ensemble. La harangue qu’vn nommé
l’Ange fist en la premiere conuocation qui
fut faite des trios Estats, en l’an 1591. portoit qu’il
y auoit trios vices extremement dangereux qui
pulluloient entre les Ecclesiastiques, qui estoiẽt,
l’ignorance, l’auarice, & la pompe ou superfluë
despence de cette inuenerable troupe Sacrée, en
chiens, en cheuaux, en seruiteurs & en bonne
chere : Mais ie trouue qu’ils ont bien augmenté
du depuis, & qu’on y peut bien adiouter

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 965. Anonyme. LE FLEAV DE L’ESPRIT DE DIEV, SVR LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1399 ; cote locale : B_10_29. le 2013-07-20 11:51:37.

iusques aux plus petites,
ie trouue qu’elle est si visibles à toute sorte
de personnes, qu’il est impossible qu’on la puisse
reuoquer en doute : & cette ignorance n’est pas
seulemẽt la mere de toutes les erreurs qui se sont
glissées dans la Religion : mais elles en est encore
de plus la veritable nourrice. Les anciẽs Decrets,
& les anciennes constitutions de l’Egise y auoiẽt
voulu donner ordre, non seulement par des bõnes
ordonnãces : mais encore par des nouueaux
soins, en mettant des nouueaux Officiers en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 966. Anonyme. LE FLEAV DE L’ESPRIT DE DIEV, SVR LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1399 ; cote locale : B_10_29. le 2013-07-20 11:51:37.

point du tout dans les affaires seculieres
& qu’il ne se destourne pas pourquoy que
ce soit de faire sa charge. Celuy qui gardera mes
commandemens, & mon alliance, dit la parole
eternelle, ie luy donneray vn nom eternel & le
resiouiray en la maison de mon oraison, ses Holocaustes
& ses oblations ne seront parfaitement
agreables sur mes Autels, parce que ie veux que
ma maison soit appellée la maison de prieres par
tous les peuples de la terre : mais tous ces ignorans
& tous ces chiens muets, qui ne sçauroient

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 967. Anonyme. LE FLEAV DE L’ESPRIT DE DIEV, SVR LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1399 ; cote locale : B_10_29. le 2013-07-20 11:51:37.

Cardinal,
plustost que l’intention de bien seruir Dieu ; qui
nous a este laissé par son predecesseur pour acheuer
nostre ruine ; qui, porté d’vne mesme ambition & d’vne plus ardente conuoitise, pour luy
& pour les siens, s’est emparé de la personne du
Roy ; qui a diuerty tous les deniers publics par
l’vsage des Comptans, afin de les employer à son
profit, & au profit de ses parens ; qui a fait verifier
plusieurs listes d’Edicts & de Declarations, à la
foule & à l’oppression des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 968. Anonyme. LE FORT ET PVISSANT BOVCLIER DV PARLEMENT,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Datée, au colophon, du 23 mars 1649.. Référence RIM : M0_1402 ; cote locale : A_3_64. le 2013-07-20 16:50:53.

dauantage sa Bonté que sa Puissance;
apres cette cheute il les releue: c’est vn temperamment de bonté &
de rigueur, qui a esté parfaitement imité de nos Magistrats. Ils ont long-temps souffert, SIRE, la vexation & la tyrannie
auparauant que de se plaindre, ou par la crainte d’empirer les choses
au lieu de les adoucir, ou par l’esperance d’estre quelque iour affranchis
de tous ces maux, & de voir leur patience victorieuse de l’oppression
de leurs Tyrans: Le Marquis d’Ancre en ietta les fondemens,
le Cardinal de Richelieu

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 969. Anonyme. LE FORT ET PVISSANT BOVCLIER DV PARLEMENT,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Datée, au colophon, du 23 mars 1649.. Référence RIM : M0_1402 ; cote locale : A_3_64. le 2013-07-20 16:50:53. buër
eux-mesmes & tout le Corps, tant pour la Subsistance de l’armée,
que pour l’ouuerture des passages, Ont-ils mal fait, SIRE, de
se conseruer? ont ils mal fait de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 970. Anonyme. LE FORT ET PVISSANT BOVCLIER DV PARLEMENT,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Datée, au colophon, du 23 mars 1649.. Référence RIM : M0_1402 ; cote locale : A_3_64. le 2013-07-20 16:50:53.

ne doit rien tant aymer que la clemence,
& n’auoir rien tant en horreur que la cruauté: c’est pour cette raison
que les Souuerains sont appellez Pasteurs des oüailles, les Peres
des peuples, & que les Romains appelloient leurs Empereurs & leurs
Roys du nom de Sauueurs, ainsi estoient nommez les Iuges d’Israël,
pour nous apprendre la necessité de la douceur & de la misericorde
en leurs personnes.   La Iustice & la misericorde, SIRE, sont les deux Poles des Monarchies, ce sont ces deux gardes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 971. Anonyme. LE FOVDROYEMENT DES GEANS MAZARINISTES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_48, B_20_12 et C_5_12. Référence RIM : M0_1404 ; cote locale : A_3_61a. le 2013-07-20 17:03:16.

par l’eclat des immenses richesses qu’il a vollées à la
France? les promesses de vous enrichir de l’appauurissement
de l’estat, ont elles bien pû seduire vos esprits à ce point de
vous rendre criminels de leze Maiesté diuine, & humaine,
de trahir vostre honneur, & vostre gloire, égorger cruellement
vos freres & vos amis, piller, & brusler les Eglises, violer
les femmes, & les filles, & tout cela, pour empescher
qu’vn traistre Sicilien ne soit puni des enormes crimes, qu’en
gros & en détail il a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 972. Anonyme. LE FOVDROYEMENT DES GEANS MAZARINISTES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_48, B_20_12 et C_5_12. Référence RIM : M0_1404 ; cote locale : A_3_61a. le 2013-07-20 17:03:16.

& que Iules, de qui vous auez depuis si inconsiderément
pris les interests, vous en empescha auec violence,
aymant mieux d’y establir vn sien confident, qui venoit n’aguere
de faire prendre Courtray à l’Archiduc Leopold, que
de vous rendre iouyssant d’vn honneur que vous auiez si bien
merité? Qu’est deuenu vostre sentiment, auez vous degeneré
à l’illustre sang des Colignys, qui ont tousiours esté les
ennemis ouuerts des Tyrans? Ne deuiez-vous pas vous representer
que si à vne bataille en France aupres de Sedan,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 973. Anonyme. LE FOVDROYEMENT DES GEANS MAZARINISTES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_48, B_20_12 et C_5_12. Référence RIM : M0_1404 ; cote locale : A_3_61a. le 2013-07-20 17:03:16.

Qu’est deuenu vostre sentiment, auez vous degeneré
à l’illustre sang des Colignys, qui ont tousiours esté les
ennemis ouuerts des Tyrans? Ne deuiez-vous pas vous representer
que si à vne bataille en France aupres de Sedan,
contre des estrangers, vous auiez eu lhonneur & la gloire de
deliurer feu M le Mareschal de Chastillon vostre pere, General
de l’armée, que le sort auoit fait presque prisonnier de
l’ennemy, il falloit acheuer de bien, & fidellement seruir le
Roy, & sa Patrie, & non pas ainsi aueuglement

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 974. Anonyme. LE FOVDROYEMENT DES GEANS MAZARINISTES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_61a, B_13_48 et B_20_12. Référence RIM : M0_1404 ; cote locale : C_5_12. le 2013-07-20 17:04:41.

vous charmer
par l’eclat des immenses richesses qu’il a vollées à la
France ? les promesses de vous enrichir de l’appauurissement
de l’estat, ont elles bien pû seduire vos esprits à ce point de
vous rendre criminels de leze Maiesté diuine, & humaine,
de trahir vostre honneur, & vostre gloire, égorger cruellement
vos freres & vos amis, piller, & brusler les Eglises, violer
les femmes, & les silles, & tout cela, pour empescher
qu’vn traistre Sicilien ne soit puni des enormes crimes, qu’en
gros & en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 975. Anonyme. LE FOVDROYEMENT DES GEANS MAZARINISTES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_61a, B_13_48 et B_20_12. Référence RIM : M0_1404 ; cote locale : C_5_12. le 2013-07-20 17:04:41.

faire le Gouuerneur,
& que Iules, de qui vous auez depuis si inconsiderément
pris les interests, vous en empescha auec violence,
aymant mieux d’y establir vn sien confident, qui venoit n’aguere
de faire prendre Courtray à l’Archiduc Leopold, que
de vous rendre iouyssant d’vn honneur que vous auiez si bien
merité ? Qu’est deuenu vostre sentiment, auez vous degeneré
à l’illustre sang des Colignys, qui ont tousiours esté les
ennemis ouuerts des Tyrans ? Ne deuiez-vous pas vous representer
que si à vne bataille en France

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 976. Anonyme. LE FOVDROYEMENT DES GEANS MAZARINISTES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_61a, B_13_48 et B_20_12. Référence RIM : M0_1404 ; cote locale : C_5_12. le 2013-07-20 17:04:41.

si bien
merité ? Qu’est deuenu vostre sentiment, auez vous degeneré
à l’illustre sang des Colignys, qui ont tousiours esté les
ennemis ouuerts des Tyrans ? Ne deuiez-vous pas vous representer
que si à vne bataille en France aupres de Sedan,
contre des estrangers, vous auiez eu l’honneur & la gloire de
deliurer feu M le Mareschal de Chastillon vostre pere, General
de l’armée, que le sort auoit fait presque prisonnier de
l’ennemy, il falloit acheuer de bien, & fidellement seruir le
Roy, & sa Patrie, & non pas

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 977. Anonyme. LE FOVDROYEMENT DES GEANS MAZARINISTES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_61a, B_13_48 et C_5_12. Référence RIM : M0_1404 ; cote locale : B_20_12. Texte édité par Site Admin le 2013-07-20 17:02:00.

de vous charmer
par l’eclat des immenses richesses qu’il a vollées à la
France ? les promesses de vous enrichir de l’appauurissement
de l’estat, ont elles bien pû seduire vos esprits à ce point de
vous rendre criminels de leze Maiesté diuine, & humaine,<lb/> de trahir vostre honneur, & vostre gloire, égorger cruellement
vos freres & vos amis, piller, & brusler les Eglises, violer
les femmes, & les filles, & tout cela, pour empescher
qu’vn traistre Sicilien ne soit puni des enormes crimes, qu’en
gros

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 978. Anonyme. LE FOVDROYEMENT DES GEANS MAZARINISTES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_61a, B_13_48 et C_5_12. Référence RIM : M0_1404 ; cote locale : B_20_12. Texte édité par Site Admin le 2013-07-20 17:02:00.

faire le Gouuerneur,
& que Iules, de qui vous auez depuis si inconsidetément
pris les interests, vous en empescha auec violence,
aymant mieux d’y establir vn sien confident, qui venoit n’aguere
de faire prendre Courtray à l’Archiduc Leopold, que
de vous rendre iouyssant d’vn honneur que vous auiez si bien
merité ? Qu’est deuenu vostre senriment, auez vous degeneré
à l’illustre sang des Colignys, qui ont tousiours esté les
ennemis ouuerts des Tyrans ? Ne deuiez vous pas vous representer
que si à vne bataille en France

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 979. Anonyme. LE FOVDROYEMENT DES GEANS MAZARINISTES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_61a, B_13_48 et C_5_12. Référence RIM : M0_1404 ; cote locale : B_20_12. Texte édité par Site Admin le 2013-07-20 17:02:00.

si bien
merité ? Qu’est deuenu vostre senriment, auez vous degeneré
à l’illustre sang des Colignys, qui ont tousiours esté les
ennemis ouuerts des Tyrans ? Ne deuiez vous pas vous representer
que si à vne bataille en France aupres de Sedan,
contre des estrangers, vous auiez eu l’honneur & la gloire de
deliurer feu M le Mareschal de Chastillon vostre pere, General
de l’armée, que le sort auoit fait presque prisonnier de
l’ennemy, il falloit acheuer de bien, & fidellement seruir le
Roy, & sa Patrie, & non pas

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 980. Anonyme. LE FOVRRIER DESTAT, MARQVANT LE LOGIS d’vn... (1652) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1407 ; cote locale : B_14_36. le 2013-07-20 17:18:56.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 981. Anonyme. LE FOVRRIER DESTAT, MARQVANT LE LOGIS d’vn... (1652) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1407 ; cote locale : B_14_36. le 2013-07-20 17:18:56.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 982. Anonyme. LE FOVRRIER DESTAT, MARQVANT LE LOGIS d’vn... (1652) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1407 ; cote locale : B_14_36. le 2013-07-20 17:18:56.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 983. Anonyme. LE FVNESTE HOC DE IVLES MAZARIN. (1649) chez Boisset (Nicolas) à Paris , 3 pages. Langue : français. Sans page de titre, les informations éditoriales sont au colophon. Voir aussi A_3_59 et B_13_63b. Référence RIM : M0_1457 ; cote locale : C_4_33. le 2013-07-24 08:18:36.

le monde vous fait la Cour,
Pour en chasser ce monstre d’homme :
Tous ses Conseillers & son Train,
Renvoyez ce banny à Rome,
Et le Hoc & le Mazarin.  

LA COVR.  
Pour chasser ce monstre effroyable,
Tous ses Conseillers & son train,
C’est vne inuention du Diable,
Que le jeu du Hoc Mazarin.   A PARIS,
Chez NICOLAS BOISSET, Impimeur & Libraire,
ruë Calende, à l'image Saint Estienne.  M. DC. XLIX.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 984. Anonyme. LE FVNESTE HOC DE IVLES MAZARIN. (1649) chez Boisset (Nicolas) à Paris , 3 pages. Langue : français. Sans page de titre, les informations éditoriales sont au colophon. Voir aussi A_3_59 et B_13_63b. Référence RIM : M0_1457 ; cote locale : C_4_33. le 2013-07-24 08:18:36.

le monde vous fait la Cour,
Pour en chasser ce monstre d’homme :
Tous ses Conseillers & son Train,
Renvoyez ce banny à Rome,
Et le Hoc & le Mazarin.  

LA COVR.  
Pour chasser ce monstre effroyable,
Tous ses Conseillers & son train,
C’est vne inuention du Diable,
Que le jeu du Hoc Mazarin.   A PARIS,
Chez NICOLAS BOISSET, Impimeur & Libraire,
ruë Calende, à l'image Saint Estienne.  M. DC. XLIX.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 985. Anonyme. LE FVNESTE HOC DE IVLES MAZARIN. (1649) chez Boisset (Nicolas) à Paris , 3 pages. Langue : français. Sans page de titre, les informations éditoriales sont au colophon. Voir aussi A_3_59 et B_13_63b. Référence RIM : M0_1457 ; cote locale : C_4_33. le 2013-07-24 08:18:36.

le monde vous fait la Cour,
Pour en chasser ce monstre d’homme :
Tous ses Conseillers & son Train,
Renvoyez ce banny à Rome,
Et le Hoc & le Mazarin.  

LA COVR.  
Pour chasser ce monstre effroyable,
Tous ses Conseillers & son train,
C’est vne inuention du Diable,
Que le jeu du Hoc Mazarin.   A PARIS,
Chez NICOLAS BOISSET, Impimeur & Libraire,
ruë Calende, à l'image Saint Estienne.  M. DC. XLIX.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 986. Anonyme. LE GENIE FRANÇOIS, PARLANT AV ROY POVR LA... (1652) chez [s. n.] à Paris , 19 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1494 ; cote locale : B_16_54. le 2013-07-27 07:45:07.

à nos clameurs : mais c’estoit à la suscitation
du Cardinal Mazarin, qui empeschoit que vous
n’eussiez quelque tendresse & ressentimẽt pour
vostre peuple affligé. Or donc, SIRE, puis
que vous estes plus libre que vous n’estiez pas
auparauant la sortie du Cardinal Mazarin, ainsi
osay-ie parler, puis qu’il se rendoit comme
Maistre de vostre Majesté qui ne le dédisoit de
rien. Vous pouuez donc, s’il vous plaist, puis
que la chose vous importe beaucoup, & que
comme vous estes le Chef de tout ce grand
corps de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 987. Anonyme. LE GENIE FRANÇOIS, PARLANT AV ROY POVR LA... (1652) chez [s. n.] à Paris , 19 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1494 ; cote locale : B_16_54. le 2013-07-27 07:45:07.

est tres-dangereux
de differer dauantage, le mal s’augmente
de plus en plus ; & si vous auez commencé
le moyen d’y apporter remede par l’esloignement
du Cardinal Mazarin, il faudroit
pour rendre tout à fait vostre Royaume soulagé,
bannir d’aupres vostre Majesté ceux qui sont
infectez de l’instruction Mazarine : car de mesme
que le feu qui n’estant pas bien esteint, d’vne
seule estincelle qui luy restera, il se r’alumera
autant & plus qu’auparauant : de mesme Mazarin,
ce boute feu des troubles & de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 988. Anonyme. LE GLORIEVX RETOVR A PARIS DES PRINCES DE... (1651) chez Bureau d'adresse à Paris , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre. Paginée de 173 à 184, avec mention "N. 21" en surtitre. Informations éditoriales au colophon: "à Paris, au Bureau d'Adresse, aux Galeries du Louvre" (fondé par Théophraste Renaudot)... le 17 février 1651. Avec privilège.. Référence RIM : M0_1500 ; cote locale : B_6_22. Texte édité par Site Admin le 2013-07-27 16:00:13.

le
nom d’amnistie, si bien marqué au frontispice du
Temple qu’eux ont dressé de communes mains à
l’honneur de cette grande Déesse demeureroit invtile:
& ce seroit la prophaner au lieu de la revérer,
l’extirper au lieu de la cultiver & la deschirer
au lieu de la caresser ce qui s’accorderoit mal avec
le nom de Chrestien & auec vne reconciliation
volontaire & authorisée d’vn jurement solennel,
y allant de leur commune réputation pour montrer
qu’ils n’ont rien fait à demy ni superficiellement,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 989. Anonyme. LE GOVVERNEMENT DE L’ESTAT PRESENT, Où... (1652) chez [s. n.] à Paris , 13 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_27. Référence RIM : M0_1502 ; cote locale : B_13_32. le 2013-07-27 15:53:31.

boureaux de qui les souhaits
Sont de peupler tous les gibets ?
De qui les mains sont toûjours prestes
A couper des illustres testes,
A faire verser à grands flots
Le sang dessus les échafauts.
La mort naturelle & commune
Leur déplaist & les importune ;
Et la sanglante a des appas,
Où leur cœur prennent leur ébas :
En decapitant ils se joüent,
Ils sont encor plus guais s’ils roüent ;
Mais leur plus agreable jeu
Est de brusler à petit feu.
Mazarin a choisi ces

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 990. Anonyme. LE GOVVERNEMENT DE L’ESTAT PRESENT, Où... (1652) chez [s. n.] à Paris , 13 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_27. Référence RIM : M0_1502 ; cote locale : B_13_32. le 2013-07-27 15:53:31.

coquette
Il luy rend ce qu’elle luy preste.
Si tu demandes des Herauts
Qui nous deliurent de nos maux,
Les Brezay & les Meslerayes
Sont les Medecins de nos playes ?
Si tu veux des foudres de Mars
Qui seruent de viuans rempars,
Coeslin dans la plaine campagne
Sert plus qu’vne haute montagne,
Courlay dans l’empire des flots
Fait vn grand rocher de son dos ;
Ces deux bosses preseruent la France
De toute maligne influence.
Tous ces braues auanturiers
Nous promettent mille

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 991. Anonyme. LE GRAND BREVIAIRE DE MAZARIN, REFORMÉ A... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1505 ; cote locale : A_3_16. le 2013-07-27 16:26:20.

qu’il dise son Breuiaire à la Romaine, le
sien ne vaut plus rien, depuis que Nosseigneurs de
Parlement en ont leué la couuerture, qui estoit
l’authorité Royale, adieu donc Mazarin, puisque
tu as acheué ton office, va reuoir l’Italie, car la
commemoration de tes Confesseurs les Partisans
est inutile, & celle des Martyrs François qui demandent
vengeance à Dieu, te doit faire mourir
de regret, si tu n’ayme mieux perdre la vie sur vn
eschassaut. Vade non vale.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 992. Anonyme. LE GRAND COMBAT DV PARLEMENT, ET DV CONSEIL... (1652) chez Ricard (Le Bossu) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1506 ; cote locale : B_10_15. le 2013-07-27 16:32:24.

particuliere : le Parlement fut donc sage & courageux
au delà de ce que on peut dire, sa iuste resolution
fut toute merueillieuse, qu’il fit voir en ce fameux rencontre
qui le doit rendre admirable à tout l’Vniuers,
cette prudence auec laquelle il découurit les laches
pensées de ce Cardinal, il n’a pas trouué en l’Escriture
Sainte, au chapitre douziéme de la premiere
Epistre aux Corinthiens, ou il est démontré que Dieu
qui anime l’Eglise par son S. Esprit, il le distribuë non
seulement au chef, mais encore aux moindres

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 993. Anonyme. LE GRAND DIALOGVE DE LA PAILLE ET DV PAPIER,... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 26 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1508 ; cote locale : B_8_10. le 2013-07-28 15:53:16.

&
quoy que les ennemis eussent le vent & le Soleil
fauorables, ie leur rendy tout funeste, & firent
qu’ils n’eurent plus de iambes que pour fuir à vauderoute.   Le Papier. Madame la Paille, on t’employera
desormais aux talismans, & ie veux croire que tu
as quelque qualité occulte qui se rapportoit à la
qualité de l’Astre qui pour lors influoit sur Paris,
en vertu de laquelle tuas operé tous ces miracles,
aussi lambre qui a la vertu de t’attirer, sera desormais
beaucoup moins precieux que toy, nous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 994. Anonyme. LE GRAND GERSAY BATTV, OV LA CANNE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1510 ; cote locale : C_4_25. le 2013-07-28 15:58:01.


(Au moins & chacun l’entent bien
De paroles & de dessein.)
Car chacun aussi doit bien croire
Que d’effet nul ne le peut faire.
Or sus qu’elle est vostre raison
Mes Enfans de bonne maison ?
Sans parler à vous de Candale
Encor que de cette cabale.
Ie m’adresse à ces beaux Mignons,
C’est de vous que nous nous plaignons.
Gersay venez icy respondre,
Autrement ie vous iray tondre,
Et me porteray tout de bon
A vous monstrer vostre leçon.
A ces mots chacun sort de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 995. Anonyme. LE GRAND GERSAY BATTV, OV LA CANNE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1510 ; cote locale : C_4_25. le 2013-07-28 15:58:01.


Et reste sans inuention
Contre la fureur du Lyon.
Morbleu qu’il fait bon voir ces drosles
Ioüer leurs pitoyables rolles ;
Tous tristes & peu differens
De ceux qui perdent leurs parens.
Hé bien ! les plus braues du monde
Vous voyez cet homme à la fronde
Que vous auez tant mesprisé,
Et quoy le Marquis de Gersay,
Passist, rougist de peur, de honte,
Quoy morbleu ce grand homme à conte
Qui cause comme vn perroquet,
Est, enfin, deuenu muet.
Ha, ha, vous faites des brauades
A la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 996. Anonyme. LE GRAND GERSAY BATTV, OV LA CANNE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1510 ; cote locale : C_4_25. le 2013-07-28 15:58:01.

passant
Vient vers luy ; soudain paslissant
Le cœur plein de frayeur secrette,
Il le combat mais en retraite ;
Et comme vn Scyte adroit & prompt
C’est du dos & non pas du front
Dans cette humeur folle & cornuë,
Par sa terreur entretenuë,
S’il voit dessus quelque coupeau,
Vn berger auec son troupeau ;
Soudainement bride abatuë,
Il court en criant tuë, tuë ;
Et si le pauure berger fuit
Doublé de cœur il le poursuit,
Et plein d’vne charmante

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 997. Anonyme. LE GRAND GERSAY BATTV, OV LA CANNE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1510 ; cote locale : C_4_25. le 2013-07-28 15:58:01.

suiue encor pour le combatre,
Ainsi reuiens de tes deserts
Gersay c’est du temps que tu perds,
Si ton accident te tourmente
Il n’est rien là qui te contente.
Beaufort est dedans sa maison
Il vit en Prince auec raison ;
Il ne songe plus à l’outrage
Qu’à vengé son noble courage ;
Mais il demeure au plein pouuoir
Si tu desire de le voir ;
De faire encor agir la canne
Adieu Gersay, T. N. Q. A.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 998. Anonyme. LE GRAND GERSAY BATTV, OV LA CANNE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1510 ; cote locale : C_4_25. le 2013-07-28 15:58:01.

suiue encor pour le combatre,
Ainsi reuiens de tes deserts
Gersay c’est du temps que tu perds,
Si ton accident te tourmente
Il n’est rien là qui te contente.
Beaufort est dedans sa maison
Il vit en Prince auec raison ;
Il ne songe plus à l’outrage
Qu’à vengé son noble courage ;
Mais il demeure au plein pouuoir
Si tu desire de le voir ;
De faire encor agir la canne
Adieu Gersay, T. N. Q. A.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 999. Anonyme. LE GRAND GERSAY BATTV, OV LA CANNE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1510 ; cote locale : C_4_25. le 2013-07-28 15:58:01.

suiue encor pour le combatre,
Ainsi reuiens de tes deserts
Gersay c’est du temps que tu perds,
Si ton accident te tourmente
Il n’est rien là qui te contente.
Beaufort est dedans sa maison
Il vit en Prince auec raison ;
Il ne songe plus à l’outrage
Qu’à vengé son noble courage ;
Mais il demeure au plein pouuoir
Si tu desire de le voir ;
De faire encor agir la canne
Adieu Gersay, T. N. Q. A.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1000. Anonyme. LE GRAND GERSAY BATTV, OV LA CANNE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1510 ; cote locale : C_4_25. le 2013-07-28 15:58:01.

suiue encor pour le combatre,
Ainsi reuiens de tes deserts
Gersay c’est du temps que tu perds,
Si ton accident te tourmente
Il n’est rien là qui te contente.
Beaufort est dedans sa maison
Il vit en Prince auec raison ;
Il ne songe plus à l’outrage
Qu’à vengé son noble courage ;
Mais il demeure au plein pouuoir
Si tu desire de le voir ;
De faire encor agir la canne
Adieu Gersay, T. N. Q. A.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 Dernier