[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(82 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "Bordelois" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. IOVRNAL DE TOVT CE QVI S’EST PASSÉ PAR... (1652) chez Montagne (Simon de la) à Paris , 7 pages. Langue : français. Coquille dans le titre: "CE QVI S’ETS PASSÉ" pour "CE QVI S’EST PASSÉ". Voir aussi B_18_7. Référence RIM : M0_1758 ; cote locale : C_5_65. le 2012-11-09 02:21:03.

Galeres
pour secourir cette place, qui l’auroit déja esté à
ce que le Mareschal de la Mothe mande icy si
ce Cheualier eust attendu encor deux iours sans
partir auec ses Vaisseaux.   Le Duc de Candal est party de la Cour pour aller
commander l’Armée de Guyenne, ce qui animera
(à ce qu’on croit) encor d’auantage les Bordelois. On auoit commandé de demolir quelques fortifications
de Mouron, mais on asseure qu’il y a
surseance pour cét effet.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. IOVRNAL DE TOVT CE QVI S’EST PASSÉ PAR... (1652) chez Montagne (Simon de la) à Paris , 7 pages. Langue : français. Coquille dans le titre: "CE QVI S’ETS PASSÉ" pour "CE QVI S’EST PASSÉ". Voir aussi C_5_65. Référence RIM : M0_1758 ; cote locale : B_18_7. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-09 02:22:23.

Galeres
pour secourir cette place, qui l’auroit déja esté à
ce que le Mareschal de la Mothe mande icy si
ce Cheualier eust attendu encor deux iours sans
partir auec ses Vaisseaux.   Le Duc de Candal est party de la Cour pour aller
commander l’Armée de Guyenne, ce qui animera
(à ce qu’on croit) encor d’auantage les Bordelois. On auoit commandé de demolir quelques fortifications
de Mouron, mais on asseure qu’il y a
sur seance pour cét effet.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

LA
CONFERENCE
DV
PARISIEN
ET DV
BORDELOIS. Sur les affaires de ce temps.

A PARIS,

M. DC. XLIX. LA CONFERENCE DV PARISIEN
& du Bordelois. Le Parisien. ON vous estime beaucoup Messieurs
de Bordeaux d’auoir

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

LA
CONFERENCE
DV
PARISIEN
ET DV
BORDELOIS. Sur les affaires de ce temps.

A PARIS,

M. DC. XLIX. LA CONFERENCE DV PARISIEN
& du Bordelois. Le Parisien. ON vous estime beaucoup Messieurs
de Bordeaux d’auoir entrepris
la defense de Vostre Parlement,
mais on vous plaint aussi
du mauuais traittement que les gens de guerre
de Monsieur d’Espernon vous ont fait. Le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

& du Bordelois. Le Parisien. ON vous estime beaucoup Messieurs
de Bordeaux d’auoir entrepris
la defense de Vostre Parlement,
mais on vous plaint aussi
du mauuais traittement que les gens de guerre
de Monsieur d’Espernon vous ont fait. Le Bordelois. Nous ne faisions pas moins d’estat de vous
autres Messieurs les Parisiens, lors que vous
auez pris les armes pour la defense du vostre,
& tãdis que vous auez esté dãs la disette, nous
auons pris part à vostre misere : Mais depuis
que vous auez

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

nous auons en horreur vostre lascheté. Le Parisien Le peuple de Paris n’a tesmoigné que du
courage, & nous ne demandions pas mieux
que d’en venir aux mains auec nos ennemis,
mais ceux qui nous commandoient ne l’ont
jamais voulu. Le Bordelois. Sans doute qu’il y a eu parrny vous beau
coup de traistres, si on se pouuoit deffaire de
cette vermine là nous serions bien tost en repos :
mais quoy il y en a tant par tout qu’on
ne sçait bonnement à qui se fier. Le Parisien : Nous en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

bonnement à qui se fier. Le Parisien : Nous en auons eu, & auons de toutes couleurs,
verd, gris, rouge, bleu, &c. & mesme
nostre vn que Monsieur de Beaufort â dit que
nous estions vendus : mais que nous n’estions
pas encor liurez. Le Bordelois. Les Lettres que nous auons interceptes
vous doiuent autant faire apprehender que
nous. Il y à que ceux qui doiuent traitet auec
nous accordent tout, & qu’ils ne tiendront
rien, qu’ils sçauent le moyen de nous chastier
aussi bien que ceux de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59. Le Bordelois. Prenez garde que quelqu’vn mesmes ne les
arreste, car il faudroit que la sterilité fust dans
la moitie du Royaume auant que la disette se
trouue à Paris : les gens de guerre du Mazarin
ont fait le dégasti 5. lieuës à l’entour de
Bordeaux,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

sçay qu’en dire, le Gazetier mit dans
ses Nouuelles Samedy dernier que l’on faisoit
venir du Bled d’Amsterdam, & Dimanche
j’oüys dire à vn Batelier qui auoit amené
du vin de Bourgogne, que les bateaux chargez
de bled pour Paris estoient arrestez. Le Bordelois. Ie croy plustost au Batelier qu’au Gazetier,
& m’estonne comme on n’a mis dans ses
Lettres de Noblesse, qu’il estoit de la race de
sainct Hubert : que vous dit-il, du siege du
Chasteau Trombette ? Le Parisien. Nous attendons tous les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

sainct Hubert : que vous dit-il, du siege du
Chasteau Trombette ? Le Parisien. Nous attendons tous les iours quelque
Extraordinaire qui traitte de ce sujet : mais
ce ne sera point de son style, il se conrente
de dire qu’il n’est pas encores pris. Le Bordelois. Il le sera donc bien tost, s’il ne l’est à cette heure, & il y à plus d’vn mois que nous aurions
emporté la place sans la trahison de Thibault,
lequel y laissa entrer cinq cens hommes,
aussi à il esté traitté comme il meritoit.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

heure, & il y à plus d’vn mois que nous aurions
emporté la place sans la trahison de Thibault,
lequel y laissa entrer cinq cens hommes,
aussi à il esté traitté comme il meritoit.   Le Parisien. Il a esté doncques pendu & estranglé. Le Bordelois. Il ne s’en porte guere mieux, & tous ceux
que nous découurirons estre traistres peuuent
attendre mesme traittement. Le Parisien. Quel traittement luy auez fait ? Le Bordelois. Il a esté tué à coup de pistolets, puis ietté
par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

Le Parisien. Il a esté doncques pendu & estranglé. Le Bordelois. Il ne s’en porte guere mieux, & tous ceux
que nous découurirons estre traistres peuuent
attendre mesme traittement. Le Parisien. Quel traittement luy auez fait ? Le Bordelois. Il a esté tué à coup de pistolets, puis ietté
par vne fenestre, & en suite traisné par la ville. Le Parisien. Si nous auions traitté les nostres de la sorte,
nous ne seriõs pas en l’estat où nous sommes. Le Bordelois. Si vous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

luy auez fait ? Le Bordelois. Il a esté tué à coup de pistolets, puis ietté
par vne fenestre, & en suite traisné par la ville. Le Parisien. Si nous auions traitté les nostres de la sorte,
nous ne seriõs pas en l’estat où nous sommes. Le Bordelois. Si vous vouliez vous entendre auec nous,
nous joüerions beau jeu. Le Parisien. A cela ne tienne. Le Bordelois. Nos Deputez vous ont esté enuoyez il y à
desia long temps pour sçauoir quels sont vos
sentimens. Le Parisien.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

la ville. Le Parisien. Si nous auions traitté les nostres de la sorte,
nous ne seriõs pas en l’estat où nous sommes. Le Bordelois. Si vous vouliez vous entendre auec nous,
nous joüerions beau jeu. Le Parisien. A cela ne tienne. Le Bordelois. Nos Deputez vous ont esté enuoyez il y à
desia long temps pour sçauoir quels sont vos
sentimens. Le Parisien. On attend de iour en iour que le Parlement s’assemble, pour les entendre, & pour resoudre
sur vos propositions.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

Nos Deputez vous ont esté enuoyez il y à
desia long temps pour sçauoir quels sont vos
sentimens. Le Parisien. On attend de iour en iour que le Parlement s’assemble, pour les entendre, & pour resoudre
sur vos propositions.   Le Bordelois. Quoy cela n’est-il pas encores fait ? Le Parisien. Non, & il y a eu du trouble dans le Palais :
car quand les Messieurs des Enquestes sont
assemblez, Messieurs de la Grand’Chambre
s’en vont, & tout est rompu. Le Bordelois.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

  Le Bordelois. Quoy cela n’est-il pas encores fait ? Le Parisien. Non, & il y a eu du trouble dans le Palais :
car quand les Messieurs des Enquestes sont
assemblez, Messieurs de la Grand’Chambre
s’en vont, & tout est rompu. Le Bordelois. Les Chãbres hautes & grandes seront donc
tousiours contraires aux moindres ou plus
basses. Le Parisien. Les grands mangent les petits : mais nos
gens de Parlement sont bien en peine aussi
bien que vous. Le Bordelois. S’ils

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

tout est rompu. Le Bordelois. Les Chãbres hautes & grandes seront donc
tousiours contraires aux moindres ou plus
basses. Le Parisien. Les grands mangent les petits : mais nos
gens de Parlement sont bien en peine aussi
bien que vous. Le Bordelois. S’ils vouloient ils pourroient s’en tirer, &
vous & nous. Le Parisien. Il est vray : Mais la Reyne leur a defendu de
s’assembler. Le Bordelois. Il y a vn an qu’ils s’assembloient sans son
congé, & pour des affaires

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

les petits : mais nos
gens de Parlement sont bien en peine aussi
bien que vous. Le Bordelois. S’ils vouloient ils pourroient s’en tirer, &
vous & nous. Le Parisien. Il est vray : Mais la Reyne leur a defendu de
s’assembler. Le Bordelois. Il y a vn an qu’ils s’assembloient sans son
congé, & pour des affaires de moindre importance. Le Parisien. La Cour est maintenant en Vaccãces, &
vos Deputez auroient assez de tẽps pour s’en
retourner, vous dire qu’ils

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

& pour des affaires de moindre importance. Le Parisien. La Cour est maintenant en Vaccãces, &
vos Deputez auroient assez de tẽps pour s’en
retourner, vous dire qu’ils n’ont rien fait &
pourront reuenir à la sainct Martin. Le Bordelois. Cependãt que voulez vous que nous fassiõs ? Le Parisien. Du mieux que vous pourrez. Le Bordelois. Nous ferons plustost du pis que nous pourrons,
& ne donnerons point de quartier à
ceux qui se trouueront dans le Chasteau qui
est

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

vos Deputez auroient assez de tẽps pour s’en
retourner, vous dire qu’ils n’ont rien fait &
pourront reuenir à la sainct Martin. Le Bordelois. Cependãt que voulez vous que nous fassiõs ? Le Parisien. Du mieux que vous pourrez. Le Bordelois. Nous ferons plustost du pis que nous pourrons,
& ne donnerons point de quartier à
ceux qui se trouueront dans le Chasteau qui
est prest à se rẽdre, s’il n’est à cette heure rẽdu. Le Parisien. Comme il vous plaira, Le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

Le Bordelois. Nous ferons plustost du pis que nous pourrons,
& ne donnerons point de quartier à
ceux qui se trouueront dans le Chasteau qui
est prest à se rẽdre, s’il n’est à cette heure rẽdu. Le Parisien. Comme il vous plaira, Le Bordelois. Mais nous aurions plustost terminé nos affaires :
s’il ne venoit point de secours du costé de
Paris au Duc d’Espernon que nous esperons
d’attraper bien tost, quelque appareil & quelque
effet qu’il fasse pour secourir les assiegez. Le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. LA GVYENNE VICTORIEVSE CONTRE SES TYRANS. (1649) chez [s. n.] à Paris , 10 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1537 ; cote locale : C_5_35. le 2012-11-30 15:01:22.

seroit plus aisé à corrompre
que d’en bastir vn autre ; ces considerations doiuent emporter sur les premieres,
& par ainsi l’orgueil de la tyrannie sera abbatu
& enseuely dans les ruines de ce Chasteau
de trompeurs.   Si le dessein des Bordelois estoit autre
que de vouloir viure & mourir subiects à
la Couronne de France, selon les loix fondamentales
de l’Estat & du Pays, ils pourroient
garder ladite place, la bien munir,
& en faire vn puissant asyle de leur liberté.
Neantmoins comme

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. LA MORT FVNESTE DV CARDINAL MAZARIN AVEC SON... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2497 ; cote locale : C_11_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-16 14:16:15.

le cabaret,
Ce verre vaut mieux qu’vn arret,
Et que la Lettre circulaire.
Laissons la Mazarin, & viuons sans soucy,
Au diable soit le sot, s’il reuient plus icy.    
Qu’il blocque par mer & par terre,
Les murailles des Bordelois,
Qu’il meine la Reyne & nos Roys
Dans les confins de l’Angleterre,
Laissons la Mazarin, & viuons sans soucy,
A u diable soit le sot s’il reuient plus icy.    
Si l’Archeuesque de Corinthe
Reuestu de son habis

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Fonteneil, Jacques [?]. HARANGVE ET REMERCIEMENT fait au Roy par les... (1650) chez Mongiron Millanges (J.) à Bordeaux , 4 pages. Langue : français. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon.. Référence RIM : M0_3277 ; cote locale : D_2_45. le 2012-10-27 10:52:30.

HARANGVE
ET REMERCIEMENT
fait au Roy par les Bordelois,
sur le sujet de la paix,
AVEC SES ARTICLES. SIRE, IL est des Sujets éloignez de leur Prince, comme
des peuples que le Soleil n’éclaire que par des rayõs
reflechis, qui souffrent de tres-longues rigueurs,
comme autant de suplices, d’autant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. LE COVRRIER BOVRDELOIS. Apportant toutes les... (1649) chez Lerat (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_1_44_2 (partie 2), C_1_44_3 (partie 3) et B_6_37. Référence RIM : M0_811 ; cote locale : C_1_44_1. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-02-09 09:31:03.

la Ville de Bourdeaux
que dehors.

A PARIS,
Iouxte la copie Imprimee par Iean le Rat, ruë
des sept Voyes, deuant le College Reims,
à l’image Sainct Estienne.

M. DC. XLIX. LE
COVRRIER
BORDELOIS APPORTANT
TOVTES LES
nouuelles de Bordeaux.

Premiere Semaine Depuis que la guerre est allumée
dans vn Royaume,
il est presque impossible de
l’esteindre, & depuis qu’vn
peuple est vne fois revolté,
il est aussi

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 26. Anonyme. LE FOVRRIER DESTAT, MARQVANT LE LOGIS d’vn... (1652) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1407 ; cote locale : B_14_36. le 2013-07-20 17:18:56.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 27. Anonyme. LE MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN LAISSÉ A... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 44 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_11_5 (suite) et B_20_11. Référence RIM : M0_2390 ; cote locale : C_11_4. le 2013-02-09 14:18:47.

à la
premiere accusation, que les promesses d’vn
Roy Mineur peuuent estre retractées par vn
Maieur, & que la foiblesse de son aage ne l’expose
point à la honte, quelque traité qu’il soit
obligé de faire auec ses subjets, & que par consequent
les Bordelois ne doiuent esperer qu’vn
chastiment exemplaire, & le restablissement du
Duc d’Espernon apres la Minorité : A la seconde,
que ie pouuois nullement oublier les interests
du Duc de Candale, & que pour cette
raison il falloit luy tesmoigner iusqu’au

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 28. Anonyme. LE MANIFESTE DV COMTE D’HARCOVRT, SVR SON... (1652) chez Larru (Samuel de) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_2392 ; cote locale : B_13_65. le 2013-02-09 14:25:19.

est renforcé de quelques gens de guerre de Bordeaux, les Marquis de Theobon, de Lusigny & de
Marsin se joignent à son party, beaucoup de Noblesse
arment en sa faueur : cela n’empesche pas que le
Comte-d’Harcourt ne les poursuiue iusques dans le
Bordelois & l’Agenois, ayant pour luy les Marquis de
S. Luc & de Poyane Gouuerneur de Bearn : où se firent
plusieurs sieges & prises de Villes & Chasteaux
de part & d’autre. Monsieur le Prince se saisit de Libourne
sur la Garonne : le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 29. Anonyme. LE MANIFESTE DV COMTE D’HARCOVRT, SVR SON... (1652) chez Larru (Samuel de) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_2392 ; cote locale : B_13_65. le 2013-02-09 14:25:19.

l’armée que
le Duc de Nemours & le Comte de Tauannes auoient
amenées de Flandres en Gastinois. Les deux armées
continuerent la guerre en Guyenne, où le Comte-d’Harcourt
ayant passé cinq riuieres, poursuiuit celle
du prince de Conty, entra bien auant au païs Bordelois, & obligea Monsieur le prince de Conty de se retirer
à Bergerac, & se tenir sur la deffensiue, n’ayant
forces suffisantes pour tenir la campagne : ce qui fit
auancer le Comte-d’Harcourt bien auant, & mit le
Siege deuant la Ville-Neufue

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 30. Anonyme. LE SOLDAT BOVRDELOIS OV LA MISERE DV PAIS DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Bordeaux, par Michel Millange. Partie 1. Voir aussi A_7_40 (partie 2), C_10_15 (partie 1) et C_10_16 (partie 2). Référence RIM : M0_3677 ; cote locale : A_7_39. le 2013-02-11 14:26:58.

OV
LA MISERE DV
PAIS DE
GASCONGNE. Ensemble ce qui s’est passé en la Bataille.

A PARIS,
Iouxte la copie imprimée à Bourdeaux,
par Michel Millange.

M. DC. XLIX. LE SOLDAT BORDELOIS OV LA
misere du pays de Gascongne. LES Armes sont justes lors qu’elles sont
necessaires, & le seruice du Roy, le salut
public, la deffence de la Patrie (qui est nostre
mere commune) l’honneur de la Iustice, ne
permettent pas que ie viue en repos,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 31. Anonyme. LE SOLDAT BOVRDELOIS, OV LA MISERE DV PAIS... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Bordeaux, par Michel Millange. Titre fautif: "SOLAT" au lieu de "SOLDAT". Partie 1. Voir aussi C_10_16 (partie 2), A_7_39 (partie 1) et A_7_40 (partie 2). Référence RIM : M0_3677 ; cote locale : C_10_15. le 2013-02-11 13:59:24.

OV
LA MISERE DV
PAIS DE
GASCONGNE. Ensemble ce qui s’est passé en la Bataille.

A PARIS,
Iouxte la copie imprimée à Bourdeaux,
par Michel Millange.

M. DC. XLIX. LE SOLDAT BORDELOIS OV LA
misere du pays de Gascongne. LES Armes sont justes lors qu’elles sont
necessaires, & le seruice du Roy, le salut
public, la deffence de la Patrie (qui est nostre
mere commune) l’honneur de la Iustice, ne
permettent pas que ie viue en repos,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 32. Anonyme. LES ARTICLES DES CRIMES CAPITAVX, DONT EST... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_418 ; cote locale : B_12_22. Texte édité par Site Admin le 2013-02-15 03:20:49.

D’auoir porté leurs Majestés à faire la
guerre à ceux de Bordeaux, qui ne respirent
que seruice, fidelité & obeissance au Roy,
pour vanger le seul interest du Duc d’Espernon,
qui veut faire son allié, & qui s’est rendu
par ses violences ennemy des Bordelois. VII. D’auoir declaré que le Roy n’est obligé
de garder à ses sujets la foy & la parole qu’il
leur donne, comme il a fait voir au Traicté de
Paix que sa Majesté donna à la ville de Bordeaux,
de conseruer leurs Priuileges, & d’éloigner

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 33. Anonyme. LES ARTICLES DES CRIMES CAPITAVX, DONT EST... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_418 ; cote locale : B_12_22. Texte édité par Site Admin le 2013-02-15 03:20:49.

obligé
de garder à ses sujets la foy & la parole qu’il
leur donne, comme il a fait voir au Traicté de
Paix que sa Majesté donna à la ville de Bordeaux,
de conseruer leurs Priuileges, & d’éloigner
ses gens de guerre de vingt cinq lieuës
loin du païs Bordelois, traicté qui fut violé
en moins d’vn mois apres. VIII. D’auoir luy seul empesché la Paix
Generale, traictée, arrestée & preste à signer,
par les Plenipotentiaires en la ville de Munster,
& à fait deffendre à ceux de France de la
signer,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 34. Anonyme. LES DEVX COMBATS DONNEZ entre la flote... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre. Mention au colophon: jouxte la copie imprimée à Bordeaux.. Référence RIM : M0_1065 ; cote locale : A_9_5. le 2013-02-15 03:36:04.

LES DEVX COMBATS DONNEZ
entre la flote Royale & l’armée nauale des
Bordelois, auec le Te Deum chanté pour les
articles de la paix. L’ignorance du succez des armes estant
l’vne des principales causes qui rendent
plus agreables les recits des actions militaires:
Pour ce que la curiosité du Lecteur s’augmentant
pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 35. Anonyme. LES DEVX COMBATS DONNEZ entre la flote... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre. Mention au colophon: jouxte la copie imprimée à Bordeaux.. Référence RIM : M0_1065 ; cote locale : A_9_5. le 2013-02-15 03:36:04.

donna ses ordres
à cette fin au sieur de Chamrenault qui
fut trouuer ce Duc au lieu nommé le Carbon-Blanc,
& rapporta de luy parole, qu’il partiroit
le mesme iour auec son infanterie, qu’il fit
venir expres pour aller inuestir Lermont: poste
dans lequel les Bordelois, qui s’en estoiẽt emparez,
auoient ietté vne forte garnison, depuis
que la tempeste eut obligé le Comte du Daûgnion
à le quiter, pour mettre à couuert ses
vaisseaux contre les coups de vents, presque
continuels, & tousiours tres-dangereux en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 36. Anonyme. LES DEVX COMBATS DONNEZ entre la flote... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre. Mention au colophon: jouxte la copie imprimée à Bordeaux.. Référence RIM : M0_1065 ; cote locale : A_9_5. le 2013-02-15 03:36:04.

matin 26 du mesme
mois, que l’air se rasserena vn peu, & permit
à la marée de porter nos vaisseaux deuant
Vallier. D’où le Comte du Daugnion ayant
enuoyé reconnoistre, se confirma en ce qu’il
auoit desia appris par ses espions, que l’armée
nauale des Bordelois auoit descendu au dessous
de Lermont, dans vne Anse où la riuiere
est plus large que son canal ordinaire, & ce
pour l’auantage de faire feu de plusieurs vaisseaux
contre ceux de ce Comte, qui ne pouuoient
arriuer qu’à la file.   Car les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 37. Anonyme. LES DEVX COMBATS DONNEZ entre la flote... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre. Mention au colophon: jouxte la copie imprimée à Bordeaux.. Référence RIM : M0_1065 ; cote locale : A_9_5. le 2013-02-15 03:36:04.

au dessous
de Lermont, dans vne Anse où la riuiere
est plus large que son canal ordinaire, & ce
pour l’auantage de faire feu de plusieurs vaisseaux
contre ceux de ce Comte, qui ne pouuoient
arriuer qu’à la file.   Car les Capitaines des vaisseaux Bordelois
s’estoient obligez enuers le peuple de cette
ville. là, pour le diuertir de se sousmettre à l’obeyssance
de leurs Majestez, d’empescher le
passage de la flotte Royale & l’execution de
ses autres desseins. D’ailleurs ce Comte fut bien

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 38. Anonyme. LES DEVX COMBATS DONNEZ entre la flote... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre. Mention au colophon: jouxte la copie imprimée à Bordeaux.. Référence RIM : M0_1065 ; cote locale : A_9_5. le 2013-02-15 03:36:04.

obligez enuers le peuple de cette
ville. là, pour le diuertir de se sousmettre à l’obeyssance
de leurs Majestez, d’empescher le
passage de la flotte Royale & l’execution de
ses autres desseins. D’ailleurs ce Comte fut bien informé que
lesdits Bordelois auoient renforcé leurs vaisseaux
de guerre de deux regimens d’infanterie,
& augmenté leurs galeres iusques au nõbre de 14. & de plusieurs grands bruslots que
leurs vaisseaux de guerre deuoient escorter auec
lesdites galeres, aydez d’vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 39. Anonyme. LES DEVX COMBATS DONNEZ entre la flote... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre. Mention au colophon: jouxte la copie imprimée à Bordeaux.. Référence RIM : M0_1065 ; cote locale : A_9_5. le 2013-02-15 03:36:04.

leurs galeres iusques au nõbre de 14. & de plusieurs grands bruslots que
leurs vaisseaux de guerre deuoient escorter auec
lesdites galeres, aydez d’vn vent fauorable
& les amener au bord de l’Admiral de France,
que ces Capitaines des vaisseaux Bordelois
auoient promis de prendre ou de brusler,
moyennant la recompense conuenuë.   En cette occurrence où il n’estoit plus besoin
de marchander, puisque differer ou quiter
la partie estoit la perdre, le Comte du Daugnion
ayant promptement assemblé ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 40. Anonyme. LES DEVX COMBATS DONNEZ entre la flote... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre. Mention au colophon: jouxte la copie imprimée à Bordeaux.. Référence RIM : M0_1065 ; cote locale : A_9_5. le 2013-02-15 03:36:04.

qu’il fit leuer l’anchre, & auertir
les Cheualiers de la Lande & de Fontenis qui
estoient moüillez deuant l’Amiral de luy faire
place & de prendre leurs postes apres luy.   Cette flote ayant donc paru en cet estat deuant celle des Bordelois, celle cy ne branla
point de son poste, mais elle eut bien desiré
que la premiere ne se fut point si tost monstrée
afin d’adiouster à l’auantage du descendant
de la marée, celuy qu’elle auoit du vent.   Elle mit toutefois à la voile, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 41. Anonyme. LES DEVX COMBATS DONNEZ entre la flote... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre. Mention au colophon: jouxte la copie imprimée à Bordeaux.. Référence RIM : M0_1065 ; cote locale : A_9_5. le 2013-02-15 03:36:04.

d’ardeur d’en venir
aux mains que le party contraire, d’adiouster à
la marée qui le conduisoit sur luy deux grandes
chaloupes afin d’y arriuer auec diligence. Le combat commença par les chaloupes &
galeres de l’armée Royale & tous les vaisseaux
Bordelois, en suite dequoi on en vint à la mousqueterie,
à laquelle l’Amiral de France répõdit
auec tãt de feu, que les Capitaines des brulots
ennemis ayans iugé que toute leur escorte
n’aborderoit pas cet Amiral, ils mirent le feu
à leurs grands bruslots à la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 42. Anonyme. LES DEVX COMBATS DONNEZ entre la flote... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre. Mention au colophon: jouxte la copie imprimée à Bordeaux.. Référence RIM : M0_1065 ; cote locale : A_9_5. le 2013-02-15 03:36:04.

Capitaines du party contraire
ayant resisté plus long temps que les autres,
demeura échoüé Ce que voyant le Comte
du Daugnion, il enuoya ordre à ses chaloupes
de l’aller aborder, pendant que luy en s’auançant
toujours vers les vaisseaux & galeres
des Bordelois les empeschoit de le secourir.   L’affaire succeda selon son dessein: car ayant
poussé & fait plier l’Amiral de Bordeaux & les
vaisseaux qui l’accompagnoient, & obligé les
galeres de leur party d’abandonner ce brulot
qu’elles auoient

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 43. Anonyme. LES DEVX COMBATS DONNEZ entre la flote... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre. Mention au colophon: jouxte la copie imprimée à Bordeaux.. Référence RIM : M0_1065 ; cote locale : A_9_5. le 2013-02-15 03:36:04.

& d’autre,
par la longue resistance de ce Capitaine du
brulot, & le grãd renfort d’Officiers & de soldats
des regimens susdits qui estoient de dans,
qui firent plusieurs descharges de mousqueterie
sur les nostres: nonobstant lesquelles,
ces Chefs Bordelois, voyãs que l’abordage des
vaisseaux du Roy se continuoit, se ietterent
dans vne petite chaloupe pour se sauuer, mais auec telle precipitation, qu’ils ne furent aperceus
de leurs soldats qu’apres qu’ils les eurent
quitez. Alors ces soldats

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 44. Anonyme. LES DEVX COMBATS DONNEZ entre la flote... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre. Mention au colophon: jouxte la copie imprimée à Bordeaux.. Référence RIM : M0_1065 ; cote locale : A_9_5. le 2013-02-15 03:36:04.

misericorde du Roy, demeurans
dans leur vaisseau, que de suiure la fortune de
leurs compagnons.   Parmy ceux qui furent faits prisonniers
se trouuerent vn Capitaine & vn Lieutenant
du regiment de Lusignan qui estoient de la
garnison de Lermont, laquelle les Bordelois
auoyent embarquée le matin à la veuë de la
flote Royale, preuoyans qu’ils ne pourroient
conseruer cette place. Ce pendant le Comte du Daugnion obligea
l’Amital des Bordelois & le reste de leur
armée de prendre la leur vers Bordeaux pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 45. Anonyme. LES DEVX COMBATS DONNEZ entre la flote... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre. Mention au colophon: jouxte la copie imprimée à Bordeaux.. Référence RIM : M0_1065 ; cote locale : A_9_5. le 2013-02-15 03:36:04.

du regiment de Lusignan qui estoient de la
garnison de Lermont, laquelle les Bordelois
auoyent embarquée le matin à la veuë de la
flote Royale, preuoyans qu’ils ne pourroient
conseruer cette place. Ce pendant le Comte du Daugnion obligea
l’Amital des Bordelois & le reste de leur
armée de prendre la leur vers Bordeaux pour
s’y mettre à couuert: mais la marée leur ayant
manqué vis à vis Lermont & le vent s’estant
changé ils ne s’y purent rendre, & la crainte
qu’ils eurent de tomber sur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 46. Anonyme. LES DEVX COMBATS DONNEZ entre la flote... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre. Mention au colophon: jouxte la copie imprimée à Bordeaux.. Référence RIM : M0_1065 ; cote locale : A_9_5. le 2013-02-15 03:36:04.

à la demy portée du
canon de leur armée, où se monstrant courageux,
il enuoya recüeillir ceux qui l’auoient
esté en cette occasion. Il fit aussi rafraischir ses
chaloupes d’hommes, de viures & munitions,
à dessein d’aller de nouueau combattre les
Bordelois, faisant à cette fin ietter la sonde par
ses Pilotes, ausquels il commanda de prendre
si bien leurs mesures qu’il pust estre sur eux, auant
qu’il eut fait leuer l’anchre, croyant quétans
forcez de se retirer en haste, ils ne pourroient
emmener leurs

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 47. Anonyme. LES DEVX COMBATS DONNEZ entre la flote... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre. Mention au colophon: jouxte la copie imprimée à Bordeaux.. Référence RIM : M0_1065 ; cote locale : A_9_5. le 2013-02-15 03:36:04.

Comte, auec lequel ayant tenu
conseil vne heure il se retira. La marée commençant à monter sur les 9.
heures du soir, ce Comte ordonna au sieur de
la Roche Capitaine de l’Admiral, d’aller commander
ses chaloupes le plus pres qu’il pourroit des Bordelois, afin de profiter de leur retraitte;
& de fait ce Capitaine fit faire tant de
descharges sur leurs nauires à longueur de pique,
que plusieurs y furent tuez & blessez,
dont on n’a pû encor sçauoir le nombre.   Luy sans faire tirer le coup de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 48. Anonyme. LES DEVX COMBATS DONNEZ entre la flote... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre. Mention au colophon: jouxte la copie imprimée à Bordeaux.. Référence RIM : M0_1065 ; cote locale : A_9_5. le 2013-02-15 03:36:04.

pique,
que plusieurs y furent tuez & blessez,
dont on n’a pû encor sçauoir le nombre.   Luy sans faire tirer le coup de partance dont
il auoit auerty tous les Capitaines rauis d’aise
quand il faut ioüer des couteaux, se mit aussi
à la poursuite des Bordelois: lesquels se retirent
à si grande haste, qu’ils laisserent ce contre-Amiral
engagé entre les chaloupes commandées
par le Capitaine de la Roche & l’Amiral
de France qui le canonnoit à vne portée
de mousquet, comme faisoient lesdites
chaloupes,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 49. Anonyme. LES DEVX COMBATS DONNEZ entre la flote... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre. Mention au colophon: jouxte la copie imprimée à Bordeaux.. Référence RIM : M0_1065 ; cote locale : A_9_5. le 2013-02-15 03:36:04.

tuez, il
s’en trouua 80. prisonniers, y compris leurs Officiers. Entre plusieurs memorables actions celle
de deux Gentils hommes volontaires de Limousin
est remarquable, l’vn nommé la Riuiere
& l’autre la Planche. Comme l’on abordoit
ce contre-Amiral Bordelois, ces deux Gentils-hommes ayans aperceu de la chaloupe
où ils estoient, qu’vn brigantin du mesme
party se sauuoit deuant eux, voyans que leur
chaloupe ne le pouuoit atteindre, se lancerent
de trois pas dedans: où ils furent receus si

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 50. Anonyme. LES DEVX COMBATS DONNEZ entre la flote... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre. Mention au colophon: jouxte la copie imprimée à Bordeaux.. Référence RIM : M0_1065 ; cote locale : A_9_5. le 2013-02-15 03:36:04.

où ils estoient, qu’vn brigantin du mesme
party se sauuoit deuant eux, voyans que leur
chaloupe ne le pouuoit atteindre, se lancerent
de trois pas dedans: où ils furent receus si vigoureusement
qu’apres vn long combat ils
furent iettez à force de bras par les Bordelois
dans la mer: d’où neantmoins leur chaloupe
les ayant recueillis, ils firent faire vne telle force
de rames qu’ils aborderent derechef le brigantin
& s’en rendirent maistres.   Vne heure apres le combat, les Deputez
de Bordeaux arriuerent à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 51. Anonyme. L’INVENTAIRE DES SOVRCES D’OV LES... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1731 ; cote locale : B_10_31. le 2013-06-09 09:34:27.

Politique, que ie donne pour la
source intarrissable des desordres qui bouluerseront
incessamment cét Estat, iusqu’à ce qu’on en
ait exilé cet esprit de fourberie, pour y rappel le
celuy de la candeur Françoise. N’est ce pas à r ai
son de l’idée que les Bordelois auoient que la premiere
maxime du Mazarin estoit de ne tenir iamais
sa parole, qu’ils ne voulurent iamais entẽdre
à aucune sorte de traité pendant que le Roy estoit
à Libourne, & qu’ils prirent le dessein de porter
les affaires dans cette extremité

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 52. Anonyme. MANIFESTE DE MONSIEVR LE DVC DE GVYSE,... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2382 ; cote locale : B_8_33. Texte édité par Site Admin le 2013-02-21 14:11:43.

ces Espagnols, & qu’ils ne feroient rien qui
empeschast leur commerce, l’enuoy & l’abord
de leurs marchandises, & qu’ils obserueroient
exactement les ordres qu’il leur a donnez lors qu’il est party d’auec eux, ce qui
a contenté les Bordelois, qui ont toute fiance
en sa parole, qu’il fera toujours executer à leur
contentement en recognoissance de l’honneur
qu’il a receu d’eux à son arriuée à Bordeaux,
ce qui l’a obligé de conseruer leur amitié
en toutes occasions où il auroit moyen

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 53. Anonyme. RELATION VERITABLE DE ce qui s’est fait... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3200 ; cote locale : C_9_31. le 2013-02-25 07:52:03.

iusques à Lormont & Embarets,
sçachant bien que la riuiere qui le separoit
d’auec, ses ennemis le garentissoit de
leur visite. Il auoit deux pieces de campagne,
& faire courre le bruit qu’il venoit
camper au port de la Bastide, mais
sçachant que les Bordelois y auoient de
la garde, & mesme au lieu de cenon, il
s’est bien empesché d’en approcher, ne
cherchant l’employ de ses armes que
contre de pauures paysans de villages abandonnez,
& ayant eu aduis par ses espions
que l’on alloit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 54. Anonyme. SECONDE PARTIE DE L’ASNE ROVGE, DÉPEINT... (1652) chez Hardouin (Louis) à Paris , 24 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 2. Voir aussi B_12_56 (partie 1). Référence RIM : M0_85 ; cote locale : B_12_57. Texte édité par Patrick Rebollar le 2013-02-02 08:59:19.

tellement
à son Altesse Royale qu’elle refusa d’accompagner le Roy son nepueu en ce voyage entrepris
pour complaire à l’Asne Rouge, & la
fin de cette guerre ne fut que honteuse à sa Majesté
à laquelle il fit accorder des articles de paix
aux Bordelois tels qu’ils voulurent, puis les rompit
par vne espece de perfidie, disant, que le Roy
n’estoit point obligé à garder sa parole à ses sujets,
maxime la plus pernicieuse, laquelle si elle
estoit obseruée par les Souuerains, on ne verroit
que reuoltes,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 55. Anonyme. SECONDE PARTIE DE L’ASNE ROVGE, DÉPEINT... (1652) chez Hardouin (Louis) à Paris , 24 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 2. Voir aussi B_12_56 (partie 1). Référence RIM : M0_85 ; cote locale : B_12_57. Texte édité par Patrick Rebollar le 2013-02-02 08:59:19.

conseil, rien que des succez funestes,
tragiques & honteux. Tels qu’ont tousiours esté les conseils de nostre
Asne rouge Mazarin, notamment la belle
entreprise à la guerre de Bordeaux, promettant au Roy qu’en moins de huict iours il ameneroit les Bordelois
aux pieds de sa Majesté luy demander pardon. Il est
tellement accoustumé aux fraudes & fourberies qu’il ne
veut prendre aucune place par siege ny par assauts ; mais
par pratiques & trahisons : & durant le siege de Bordeaux
on le vid demeurer en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 56. Anonyme. SECONDE PARTIE DE L’ASNE ROVGE, DÉPEINT... (1652) chez Hardouin (Louis) à Paris , 24 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 2. Voir aussi B_12_56 (partie 1). Référence RIM : M0_85 ; cote locale : B_12_57. Texte édité par Patrick Rebollar le 2013-02-02 08:59:19.

& dont chacun
blasmoit sa temerité, qui auoit ainsi fait souffrir vn affront au
Roy, luy disant qu’en huict iours sa Majesté entreroit dans Bordeaux ;
& cinq sepmaines s’estoient passées sans rien auancer, de
sorte que pour en sortir auec honneur, on accorda aux Bordelois ce qu’ils demandoient, & entr’autres d’éloigner les troupes à
trente lieuës de la ville, ce qui fut accordé, & non executé ny
gardé, façon d’agir de l’Asne rouge d’estre faussaire, pariure,
violateur de foy, & qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 57. Anonyme. SVITE DV SOLDAT BORDELOIS, CONTENANT LES... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Bordeaux, par Michel Millange. Partie 2. Voir aussi A_7_39 (partie 1), C_10_15 (partie 1) et C_10_16 (partie 2) . Référence RIM : M0_3677 ; cote locale : A_7_40. le 2013-02-11 14:32:53.

SVITE DV SOLDAT
BORDELOIS, CONTENANT
LES PARTICVLARITEZ DE CE
qui s’est passé en la Bataille deuant la ville de Libourne
en Gascongne: Entre l’armée du Parlement
de Bordeaux, & les troupes de Monsieur le Duc
Despernon Gouuerneur de la Prouince. Ensemble le nombre des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 58. Anonyme. SVITE DV SOLDAT BORDELOIS, CONTENANT LES... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Bordeaux, par Michel Millange. Partie 2. Voir aussi A_7_39 (partie 1), C_10_15 (partie 1) et C_10_16 (partie 2) . Référence RIM : M0_3677 ; cote locale : A_7_40. le 2013-02-11 14:32:53.

Ensemble le nombre des morts & blessez,
de part & d’autre.

A PARIS,
Chez Claude Morlot, Iouxte la copie imprimée à
Bourdeaux, par Michel Millange.

M. DC. XLIX. SVITE DV SOLDAT BORDELOIS,
Contenant les particularitez de ce qui s’est passé
en la Bataille deuant la ville de Libourne en
Gascongne: Entre l’armée du Parlement de Bordeaux,
& les troupes de Monsieur le Duc
Despernon Gouuerneur de la Prouince. LA déroute de nos

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 59. Anonyme. SVITE DV SOLDAT BORDELOIS, CONTENANT LES... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Bordeaux, par Michel Millange. Partie 2. Voir aussi C_10_15 (partie 1), A_7_39 (partie 1) et A_7_40 (partie 2). Référence RIM : M0_3677 ; cote locale : C_10_16. le 2013-02-11 14:29:47.

SVITE DV SOLDAT
BORDELOIS,
CONTENANT LES PARTICVLARITEZ DE CE
qui s’est passé en la Bataille deuant la ville de Libourne
en Gascongne : Entre l’armée du Parlement
de Bordeaux, & les troupes de Monsieur le Duc
Despernon Gouuerneur de la Prouince. Ensemble le nombré des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 60. Anonyme. SVITE DV SOLDAT BORDELOIS, CONTENANT LES... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Bordeaux, par Michel Millange. Partie 2. Voir aussi C_10_15 (partie 1), A_7_39 (partie 1) et A_7_40 (partie 2). Référence RIM : M0_3677 ; cote locale : C_10_16. le 2013-02-11 14:29:47.

Ensemble le nombré des morts & blessez,
de part & d’autre.

A PARIS,
Chez Claude Morlot, Iouxte la copie imprimée à
Bourdeaux, par Michel Millange.

M. DC. XLIX. SVITE DV SOLDAT BORDELOIS,
Contenant les particularitez de ce qui s’est passé
en la Bataille deuant la ville de Libourne en
Cascongne : Entre l’armée du Parlement de Bordeaux,
& les troupes de Monsieur le Duc
Despernon Gouuerneur de la Prouince. LA déroute de nos

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 61. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LES ALARMES DE LA FRONDE, ET... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_59 ; cote locale : B_13_30. le 2013-02-15 13:33:25.

acheuer de le precipiter, aprés qu’vne ville
qui ne seroit que le faux bourg de la vostre, a neantmoins
pû l’esbranler si dangereusement: Considerez
si vos intrigues sont toutes au bout de leurs fusées,
pour ne pouuoir point acheuer d’éuanter des mines,
que les Bordelois ont neantmoins si glorieusement
contreminé: Resoluez-vous à faire la Cour à celuy
que ces peuples genereux n’ont pas seulement honoré
d’vne de leurs visites, ou bien resueillez-vous plutost
de ce honteux assoupissement, pour ne souffrir point
dans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 62. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LES ALARMES DE LA FRONDE, ET... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_59 ; cote locale : B_13_30. le 2013-02-15 13:33:25.

ces raisons par consequent
vous doiuent estre beaucoup plus considerables,
puis qu’elles vous rendent sensibles, le decry manifeste
de vostre reputation, si vous ne vous opposez
à l’authorité de celuy qui n’en a eu que pour succomber
honteusement à celle des Bordelois. Quoy, Messieurs, la posterité sçaura que le Mazarin
a souscrit aux articles de la Paix de Paris malgré la resistance
de ses bourgeois; & que les Bordelois n’ont
iamais voulu consentir à cet abaissement, quelque
grande somme que ce potiron ait promis,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 63. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LES ALARMES DE LA FRONDE, ET... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_59 ; cote locale : B_13_30. le 2013-02-15 13:33:25.

ne vous opposez
à l’authorité de celuy qui n’en a eu que pour succomber
honteusement à celle des Bordelois. Quoy, Messieurs, la posterité sçaura que le Mazarin
a souscrit aux articles de la Paix de Paris malgré la resistance
de ses bourgeois; & que les Bordelois n’ont
iamais voulu consentir à cet abaissement, quelque
grande somme que ce potiron ait promis, pour corrompre
la fidelité de leurs Agens? La plus grande ville
de l’Estat n’aura pû s’oposer aux volontez tiranniques
de cet Estranger, & neantmoins on

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 64. Mengau, Jacques. SECOND ADVERTISSEMENT A MESSIEVRS LES... (1651 [?]) chez Bouchet (J.) à Paris , 24 pages. Langue : français. Extrait du privilège (mentionnant le nom de l'auteur) du roi en page 2. Partie 2. Référence RIM : M0_446 ; cote locale : D_1_37. le 2013-03-03 18:36:39.

Poictiers au son de la Campane,
A grande classe ira iusqu’à Longon,
Contre Gaulois sera leur tramontane,
Quand Monstre hideux naistra prés de Orgon.   Les Anglois ayant fait leur descente & pris terre,
comme il a esté dit cy-deuant, les Bordelois feront
sonner le Tocsin, pour en donner advis par tout le
Diocese, à celle fin qu’vn chacun prenne les armes, pour s’opposer aux Anglois, qu’il faut entendre par ces
paroles : Bordeaux, Poictiers au son de la campane, A grande
classe ira

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 65. Mengau, Jacques. SECOND ADVERTISSEMENT A MESSIEVRS LES... (1651 [?]) chez Bouchet (J.) à Paris , 24 pages. Langue : français. Extrait du privilège (mentionnant le nom de l'auteur) du roi en page 2. Partie 2. Référence RIM : M0_446 ; cote locale : D_1_37. le 2013-03-03 18:36:39.

Querelles, & Monopoles. Messieurs de
Bordeaux & le Parlement, auoient de plus vne Querelle
particuliere contre Monsieur d’Espernon, de ce
qu’il les auoit fourbez, ce disoient-ils ; Qu’il faut entendre
par ce mot : Querelles. Et de là il arriua que les
Bordelois & le Parlement, se resolurent de demander
au Roy vn autre Gouuerneur ; qu’il faut entendre par
ces mots : Renouueler voulant leur Tauro-Pole. Pour vous
mieux donner à entendre le mot de Tauro-Pole, il faut
sçauoir, Que tout ainsi que l’on se sert de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 66. Mengau, Jacques. SECOND ADVERTISSEMENT A MESSIEVRS LES... (1651 [?]) chez Bouchet (J.) à Paris , 24 pages. Langue : français. Extrait du privilège (mentionnant le nom de l'auteur) du roi en page 2. Partie 2. Référence RIM : M0_446 ; cote locale : D_1_37. le 2013-03-03 18:36:39.

& pour peu de temps ;
Pour succomber à leurs intentions ; c’est à dire, pour cause de la Religion. Les Anglois ayant fait Descente du
costé de la Rochelle, Bordeaux & Blaye, comme nous
auons dit cy-deuant : Nous pourrons voir que Messieurs
les Bordelois, de Roüen, & de la Rochelle, s’vniront
ensemble, pour s’opposer aux Anglois, lesquels
joints auec les Flamens, les repousseront jusques bien
prés de Roüane. C’est ce que l’Oracle à remarqué
dans la Centurie troisiesme quatrain neufiesme.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 67. Mengau, Jacques. SECOND ADVERTISSEMENT A MESSIEVRS LES... (1651 [?]) chez Bouchet (J.) à Paris , 24 pages. Langue : français. Extrait du privilège (mentionnant le nom de l'auteur) du roi en page 2. Partie 2. Référence RIM : M0_446 ; cote locale : D_1_37. le 2013-03-03 18:36:39.

passion & d’amour,
pour le soustien de son Peuple ; s’exposera à
toutes sortes de dangers & mauuais temps, ainsi que
l’Oracle a remarque dans la Centurie quatriesme,
quatrain 79.  
Sang Royal, fuis Mon-heur, Mas, Eguillon,
Remplis seront Bordelois, les Landes,
Nauarre, Bigorre, pointes & éguillon.
Profons de faim, vorer de Lieges glandes.   La Guyenne estant remplie des Anglois, tout le
Païs circonuoisin armera, comme la Gascogne, la Nauarre,
& la Bigorre ; portant les vns des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 68. Mengau, Jacques. SECOND ADVERTISSEMENT A MESSIEVRS LES... (1651 [?]) chez Bouchet (J.) à Paris , 24 pages. Langue : français. Extrait du privilège (mentionnant le nom de l'auteur) du roi en page 2. Partie 2. Référence RIM : M0_446 ; cote locale : D_1_37. le 2013-03-03 18:36:39.

qu’ils ont
accoustumé. De maniere que cela n’empeschera pas que les Anglois ne poussent nostre Armée jusques
bien prés de Roüanne ; parce que la plus grande partie
des Troupes Fraçoises, se trouuerõt investies par les
eaux, particulieremẽt les Bordelois qui seront refugiez
dans le bois qu’on appelle le Bois de la Reyne, autrement
dit Les Landes, lieu fort sablonneux. De maniere
que les Bordelois y estants, seront investis des eaux
qui desborderont, comme nous auons dit ; de sorte
qu’ils n’en pourront pas

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 69. Mengau, Jacques. SECOND ADVERTISSEMENT A MESSIEVRS LES... (1651 [?]) chez Bouchet (J.) à Paris , 24 pages. Langue : français. Extrait du privilège (mentionnant le nom de l'auteur) du roi en page 2. Partie 2. Référence RIM : M0_446 ; cote locale : D_1_37. le 2013-03-03 18:36:39.

parce que la plus grande partie
des Troupes Fraçoises, se trouuerõt investies par les
eaux, particulieremẽt les Bordelois qui seront refugiez
dans le bois qu’on appelle le Bois de la Reyne, autrement
dit Les Landes, lieu fort sablonneux. De maniere
que les Bordelois y estants, seront investis des eaux
qui desborderont, comme nous auons dit ; de sorte
qu’ils n’en pourront pas sortir ; c’est pourquoy ils y seront
affamez, jusques à tel point qu’ils ny viuront que
de glan que portent les arbres qu’on fait le liege ;

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 70. Mengau, Jacques. SECOND ADVERTISSEMENT A MESSIEVRS LES... (1651 [?]) chez Bouchet (J.) à Paris , 24 pages. Langue : français. Extrait du privilège (mentionnant le nom de l'auteur) du roi en page 2. Partie 2. Référence RIM : M0_446 ; cote locale : D_1_37. le 2013-03-03 18:36:39.

François
les ayãs vaincus, la nommeront Barboxitaine ; ainsi que l’Oracle a remarqué par la Centurie neufiesme,
quatre in six.    
Par la Guyenne infinité d’Anglois
Occuperont par nom d’Anglequitaine,
Du Languedoc Ispalme Bordelois
Qu’ils nommeront aprés Barboxitaine.   Or tout cecy ne se passera pas qu’il n’en couste la
vie à plus d’vn million d’hommes, comme Nostradamus
a remarqué, ainsi que nous ferons voir cy-aprés.
Quant à ce quatrain, il vous appert comme

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 71. Mengau, Jacques. SECOND ADVERTISSEMENT A MESSIEVRS LES... (1651 [?]) chez Bouchet (J.) à Paris , 24 pages. Langue : français. Extrait du privilège (mentionnant le nom de l'auteur) du roi en page 2. Partie 2. Référence RIM : M0_446 ; cote locale : D_1_37. le 2013-03-03 18:36:39.

Or tout cecy ne se passera pas qu’il n’en couste la
vie à plus d’vn million d’hommes, comme Nostradamus
a remarqué, ainsi que nous ferons voir cy-aprés.
Quant à ce quatrain, il vous appert comme les Catalans,
& Languedociens, viendront au secours des Bordelois,
auec telle furie, qu’ils mettront tous les Anglois
au fil de l’espée ; qu’il faut entendre par ces mots : Du
Languedoc, Ispalme, Bordelois ; qu’ils nommeront aprés
Barboxitaine. Il faut entendre par ce mot Ispalme, les
Catalans, dautant qu’ils

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 72. Mengau, Jacques. SECOND ADVERTISSEMENT A MESSIEVRS LES... (1651 [?]) chez Bouchet (J.) à Paris , 24 pages. Langue : français. Extrait du privilège (mentionnant le nom de l'auteur) du roi en page 2. Partie 2. Référence RIM : M0_446 ; cote locale : D_1_37. le 2013-03-03 18:36:39.

ceux de Marseille ; ainsi que Nostradamus a
remarqué par la Centurie 9. quatr. 38. & par la Centurie
premiere, quatrain 72. Par le quatr. 38. de la mesme
Centurie, vous remarquerez comme les Anglois
entreront en France du costé de Blaye & de la Rochelle.
Les Bordelois en ayant advis, envoyeront des
Courriers par toute la France, afin qu’on arme en
toute diligence ; si bien que le rendez-vous sera proche
la ville d’Agen, qui confronte la Garonne. Ceux
du Languedoc armeront du costé de Narbonne, comme
les plus proches entre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 73. Mengau, Jacques. SECOND ADVERTISSEMENT A MESSIEVRS LES... (1651 [?]) chez Bouchet (J.) à Paris , 24 pages. Langue : français. Extrait du privilège (mentionnant le nom de l'auteur) du roi en page 2. Partie 2. Référence RIM : M0_446 ; cote locale : D_1_37. le 2013-03-03 18:36:39.

ie me reserue l’explication,
comme ie vous ay dit, il n’y aura que les Portugais
qui en recevront vn peu d’incommodité, quand
il dit : Les Lusitains n’en seront pas contens. Enfin, il faudra
qu’vn jour les Anglois changent de Tauro-Pole, aussi
bien que les Bordelois, ainsi que nostre Oracle a remarqué
dans la Centurie troisiesme, quatrain cinquante
sept, qui dit :  
Sept fois changer verrez gens Britannique,
Taints en sang, en deux cens nonante an,
Franche, non point par appuy Germanique,
Aries

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 74. Sandricourt,? de [?]. L’ESTAT PRESENT DE LA FORTVNE DE TOVS LES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1301 ; cote locale : B_2_24. le 2013-02-05 15:52:58.

c’est
pourquoy m’osant nommer le Bouleuart de la
franchise, & l’écueil de la Tyrannie, ie merite
qu’on me louë par dessus les Montagnes, par dessus les Espagnes; Que chacun me reuere,
& crie à haute voix; Viue les Genereux &
braues Bordelois.   REFLECTIONS DE L’EVROPE
sur ce sujet. I’Ay tant d’affaires en ma poche, qu’à peine
i’y puis mettre mõ mouchoir, ie pensois estre
la Mere des honnestes Gens, & des Braues, &
ie voy que ie la suis aussi des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 75. Anonyme. ADVIS SINCERE AVX BOVRGEOIS DE PARIS. (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_543 ; cote locale : B_17_11. le 2014-11-26 16:16:53.

de se retirer ; de là S. M. s’en va à Poictiers,
où ayant assemblé son armée, elle fait par plusieurs fois combatre
les rebelles que le Prince de Condé auoit sousleuez dans la
Guyenne, & amené dans la Xaintonge, suiuant le traité qu’il
en auoit fait auec les Bordelois, qui l’obligeoit d’esloigner la
guerre de la Guyenne, & de la porter sur la riuiere de Loire.
Autant de fois qu’il se presente deuant le Comte d’Harcourt, autant
de fois il est battu : autant de passages de riuieres qu’il dispute,
autant on luy en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 76. Anonyme. LES TROIS MASQVES DE BOVË. OV LA SAVONETTE. (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3887 ; cote locale : B_19_7. le 2014-03-01 14:24:49.

& l’enleuement de
tout son attirail ne doutoit plus, qu’il ne fallut ou soufrir
le Martyre ou faire vne abnegation solemnelle
de toutes les protestations qu’il auoit de viure & de
mourir Mazarin.   Il auoit beau protester qu’il auoit apris par les Bordelois
qu’il ne fait pas bon se iouer à des peuples irritez,
de longue main, contre les deportemens d’vn Gouuerneur
rogue, & qui procure leur ruine que depuis
qu’on l’auoit exclus de son gouuernement il n’auoit
plus songé de se venger que par des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 77. Anonyme. OBSERVATIONS SVR VN DISCOVRS VENV DE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français. Voir aussi C_11_12 et B_7_23. Référence RIM : M0_2573 ; cote locale : B_20_21. le 2014-07-07 05:09:55.

raison politique de la Reyne, à qui Mons. le Prince
a voulu complaire par la diminution de soixante
mil liures de reuenu, que celuy qu’il prend
vaut moins que celuy qu’il a laissé. La Reyne s’estoit
engagée par vn Trait té & vne Declaration
du Roy enuers les Bordelois de leur donner vn
autre Gouuerneur que Monsieur d’Espernon :
C’estoit vne condition pour laquelle on les auoit
fait renoncer à poursuiure jusques au bout la liberté
de S. A. La Reyne vouloit aussi recompenser
Monsieur d’Espernon, elle s’y estimoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 78. Anonyme. OBSERVATIONS SVR VN DISCOVRS VENV DE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français. Voir aussi B_20_21 et C_11_12. Référence RIM : M0_2573 ; cote locale : B_7_23. le 2014-07-07 05:16:27.

raison politique de la Reyne, à qui Mons. le Prince
a voulu complaire par la diminution de soixante
mil liures de reuenu, que celuy qu’il prend
vaut moins que celuy qu’il a laissé. La Reyne s’estoit
engagée par vn Traitté & vne Declaration
du Roy enuers les Bordelois de leur donner vn
autre Gouuerneur que Monsieur d’Espernon :
C’estoit vne condition pour laquelle on les auoit
fait renoncer à poursuiure jusques au bout la liberté
de S. A. La Reyne vouloit aussi recompenser
Monsieur d’Espernon, elle s’y estimoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 79. Anonyme. OBSERVATIONS SVR VN DISCOVRS VENV DE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français. La page de titre est en page 2. Voir aussi B_7_23 et B_20_21. Référence RIM : M0_2573 ; cote locale : C_11_12. le 2014-07-07 05:18:21.

raison politique de la Reyne, à qui Mons. le Prince
a voulu complaire par la diminution de soixante
mil liures de reuenu, que celuy qu’il prend
vaut moins que celuy qu’il a laissé. La Reyne s’estoit
engagée par vn Traitté & vne Declaration
du Roy enuers les Bordelois de leur donner vn
autre Gouuerneur que Monsieur d’Espernon :
C’estoit vne condition pour laquelle on les auoit
fait renoncer à poursuiure jusques au bout la liberté
de S. A. La Reyne vouloit aussi recompenser
Monsieur d’Espernon, elle s’y estimoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 80. Anonyme. RELATION VERITABLE, DE CE QVI S’EST PASSÉ... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3227 ; cote locale : A_8_18. le 2014-08-16 02:33:11.

il y a eu sept Caualliers tuez & cinq
blessez; le sieur Baron des Adres a aussi eu son cheual
blessé de deux coups, auec ses trois qui rapportent des
marques d’honneur; on ne peut assez loüer le sieur de la
Serre S. Apolinar, Fort, Geofroy, Tarteron, la Fesse, le
Bordelois, la Perriere, Bertrand, Iaquin, Officiers, les
sieurs de Carisis, de Chabut, & de Commiers, d’Ambrun
volontaires, tous les Caualiers meriteroient d’estre nommez.
Or si auec deux cens cheuaux on a battu toutes les
forces des Rebelles, elles seront en mauuais

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 81. Faure,? [?] = Arnauld... . LA VERITE TOVTE NVË, OV ADVIS SINCERE &... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Dans Choix II de Moreau et pièce 11 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_4007 ; cote locale : B_17_13. le 2017-04-29 13:25:27.

Comte d’Harcour
luy fit leuer ce siege : par la maniere dont il le poussa à Thonnay-Charante ;
& par promptitude auec laquelle il le contraignit de porter dans la
Guyenne la guerre qu’il auoit promis auec tant de brauade & de pompe à ces
rebelles par eminence de Bordelois, de porter à cent lieuës d’eux. Il connut,
dis-ie, que s’il estoit le mesme Capitaine, il ne commandoit plus les mesmes
Soldats : que s’il estoit le mesmes General, il n’estoit plus à la teste des mesmes
armées, de ces armées victorieuses des plus belliqueuses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 82. Faure,? [?] = Arnauld... . LA VERITE TOVTE NVË, OV ADVIS SINCERE &... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Dans Choix II de Moreau et pièce 11 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_4007 ; cote locale : B_17_13. le 2017-04-29 13:25:27.

il me faut parler maintenant, & dont ie ne sçaurois
parler qu’auec des soûpirs meslez de larmes. L’esloignement de ce malheureux Ministre confirmé par diuerses Declarations
du Roy verifiées, auoit donné vne telle ioye à toute la France, qu’excepté
ces furieux Bordelois, & ceux qui estoient particulierement deuoüez à M. le Prince, tout le reste estoit demeuré dans le deuoir : & le Parlement de
Paris, nonobstant la cabale que M. le Prince y a tousiours entretenuë, auoit
verifié la Declaration qui le noircit du crime

=> Afficher la page
=> Afficher la notice