[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(83 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "satellites" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 26. Anonyme. LE PROCEZ, L’ADIOVRNEMENT PERSONNEL,... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 14 pages. Langue : français. Voir aussi A_6_70 et C_6_67. Référence RIM : M0_2888 ; cote locale : D_1_12. le 2013-10-20 08:08:40.

droits & libertez, luy seroit
vne tres ample satisfaction. En suitte il détacha sa jartiere bleuë, qui
est vne marque de l’Ordre qui porte ce nom, & la lia à la jambe de son fils,
le petit Duc de Glocester. I’ay horreur de vous rapporter les indignitez que les satellites insolens
commettoient en la presence de ce Prince, & comme s’ils eussent eu peur
qu’il se fust eschappé imperceptiblement des prisons, comme le Prince des
Apostres, ils couchoient dans sa chambre, & s’enyuroient & crioient de
sorte qu’il luy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 27. Anonyme. LE PROCEZ, L’ADIOVRNEMENT PERSONNEL,... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 14 pages. Langue : français. Voir aussi A_6_70 et C_6_67. Référence RIM : M0_2888 ; cote locale : D_1_12. le 2013-10-20 08:08:40.

ses subjects. Iesus-Christ fut vendu pour vne somme d’argent, aussi a esté ce Prince ; Iesus-Christ sut mené deuant
les Iuges de sa Patrie & accusé de crimes supposez ; ce Prince a esté traitté
de la mesme sorte ; Iesus-Christ fut insolemment traitté des satellites, il
fut mocqué, baffoué, & enfin mourut par la main des bourreaux ; ce
Prince a souffert les mesmes ignominies, comme vous pouuez voir dans
la Relation cy-dessus. Mais le rapport aduantageux que ie trouue de cette
mort auec celle de Iesus-Christ, est que Nostre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 28. Anonyme. LE PROCEZ, L’ADIOVRNEMENT PERSONNEL,... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 16 pages. Langue : français. Voir aussi A_6_70 et D_1_12. Référence RIM : M0_2888 ; cote locale : C_6_67. Texte édité par Site Admin le 2013-10-20 08:03:48.

remise au lendemain. Le Mardy deuxiéme Fevrier, les Iuges qui estoient aussi les parties de
ce Prince innocent, s’assemblerent au nombre de septante-trois, pour
authoriser leur parricide ; & l’on a remarqué que le Roy entrant dans la
Chambre accompagné de satellites, enuisagea toute l’assemblée d’vn œil
seuere & plein de Majesté. Le sieur Cooke, Orateur general remonstra à la Cour, que le iour precedent,
le prisonnier, au lieu de respondre aux accusations à luy imposées,
auoit mesprisé l’authorité de la Cour,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 29. Anonyme. LE PROCEZ, L’ADIOVRNEMENT PERSONNEL,... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 16 pages. Langue : français. Voir aussi A_6_70 et D_1_12. Référence RIM : M0_2888 ; cote locale : C_6_67. Texte édité par Site Admin le 2013-10-20 08:03:48.

à la main à la teste de
nos ennemis ; & que vous ayez arboré vostre Estendart, pour estre digne
de mort. Le Roy. Et vous, il suffit que vous soyez inspirez de l’Enfer, pour proceder
de la sorte enuers vostre Roy. Lors le Roy se retira accompagné de ses satellites ordinaires chez le Cheualier
Robert Cotton, & l’affaire fut remise au Ieudy suiuant. Le Ieudy quatriesme Fevrier, les Commissaires du Parlement assemblez
pour le procez, c’est à dire ceux qui auoient la conscience la plus large, & les
cœurs les plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 30. Anonyme. LE PROCEZ, L’ADIOVRNEMENT PERSONNEL,... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 16 pages. Langue : français. Voir aussi A_6_70 et D_1_12. Référence RIM : M0_2888 ; cote locale : C_6_67. Texte édité par Site Admin le 2013-10-20 08:03:48.

qu’ils executeroient le iour suiuant, & le Roy à se consoler
auec Dieu seul, & luy faire vn sacrifice de sa vie & de sa Couronne. Le Samedy sixiéme de Fevrier, la Chambre estant assemblée, où le President
estoit en robe rouge, le Roy fut conduit deuant eux par ses satellites
ordinaires, & comme il passoit par la grande Salle de Wesminster, les
plus infames d’entre le peuple, crierent comme les Iuifs deuant le Consistoire
de Pilate, Iustice, Iustice, Execution. Le Roy estant entré dans la
Chambre, dit qu’il auoit des choses de grande

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 31. Anonyme. LE PROCEZ, L’ADIOVRNEMENT PERSONNEL,... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 16 pages. Langue : français. Voir aussi A_6_70 et D_1_12. Référence RIM : M0_2888 ; cote locale : C_6_67. Texte édité par Site Admin le 2013-10-20 08:03:48.

leurs droits & libertez, luy seroit
vne tres-ample satisfaction. En suite il détacha sa jartiere bleuë, qui
est vne marque de l’Ordre qui porte ce nom, & la lia à la jambe de son
fils, le petit Duc de Clocester. I’ay horreur de vous raporter les indignitez que les satellites insolens
commettoient en la presence de ce Prince, & comme s’ils eussent eu peur
qu’il se fust eschappé imperceptiblement des prisons, comme le Prince des
Apostres, ils couchoient dans sa chambre, & s’enyvroient & crioient de
sorte qu’il luy estoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 32. Anonyme. LE PROCEZ, L’ADIOVRNEMENT PERSONNEL,... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 16 pages. Langue : français. Voir aussi A_6_70 et D_1_12. Référence RIM : M0_2888 ; cote locale : C_6_67. Texte édité par Site Admin le 2013-10-20 08:03:48.

par ses subjets. IESVS-CHRIST fut vendu par vne somme d’argent, aussi a esté ce Prince ; IESVS-CHRIST fut mené deuant les Iuges
de sa Patrie & accusé de crimes supposez ; ce Prince a esté traitté de la
mesme sorte ; IESVS-CHRIST fut insolemment traitté des satellites, il
fut mocqué, baffoüé, & enfin mourut par la main des bourreaux ; ce
Prince a souffert les mesmes ignominies, comme vous pouuez voir dans
la Relation cy-dessus. Mais le rapport aduantageux que ie trouue de cette
mort auec celle de IESVS-CHRIST, est que Nostre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 33. Anonyme. LE ROMAN DES ESPRITS REVENVS A S. GERMAIN. (1649) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_78. Référence RIM : M0_3559 ; cote locale : C_9_86. (Manque le cadre qui donne accès à l'image de la page 1... ). le 2013-12-09 13:47:18.

ie reconnu
le Roy, la Reine, le Cardinal, & les Princes.
l’estois en doute, si ie voulois prendre la fuitte
ou me tenir caché : mais considerant que si ie
courrois à quelque porte, qui estoit asseurément
bien gardée, ie tomberois entre les mains de ces
Satellites impitoyables, & qu’ils me tueroient au
simple soupçon que ie leur dõnerois d’estre là pour
quelque mauuais dessein ; dans cette apprehension,
ie me tiens sans faire de bruit, le mieux couuert
qu’il m’estoit possible, auec cette resolution, que
si

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 34. Anonyme. LE ROMAN DES ESPRITS REVENVS A S. GERMAIN. (1649) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_78. Référence RIM : M0_3559 ; cote locale : C_9_86. (Manque le cadre qui donne accès à l'image de la page 1... ). le 2013-12-09 13:47:18.

qu’il pria de ne point aller si viste, & qu’ils
marcheroient ensemble, & il luy respondit vn peu
effrayé, qu’il feroit tout ce qu’il voudroit. Ce pendant
ie demeuray seul bien épouuanté d’auoir donné cette
alarme, & i’attendois à tout moment des Satellites plutost
que des esprits pour m’assõmer ; mais grace à Dieu,
tout se passa en risée : quand toute la trouppe se fut r’assemblée
à la porte, à qui M. le Prince persuada en raillant,
que des fueilles & vn peu de vent auoient causé tout
le desordre.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 35. Anonyme. LE ROMAN DES ESPRITS REVENVS A S. GERMAIN.... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_86. Sur l'imprimé à Paris.. Référence RIM : M0_3559 ; cote locale : E_1_78. le 2013-12-09 13:51:11.

quand ie reconnu le Roy, la Reyne, le Cardinal, & les
Princes. I’estois en doute, si ie voulois prendre la fuite
ou me tenir caché : mais considerant que si ie courois à
quelque porte, qui estoit asseurément bien gardée, ie
tomberois entre les mains de ces Satellites impitoyables,
& qu’ils me tuëroient au simple soupçon que ie leur donnerois
d’estre là pour quelque mauuais dessein ; dans cette
apprehension, ie me tiens sans faire de bruit, le mieux
couuert qu’il m’estoit possible, auec cette resolution,
que si

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 36. Anonyme. LE ROMAN DES ESPRITS REVENVS A S. GERMAIN.... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_86. Sur l'imprimé à Paris.. Référence RIM : M0_3559 ; cote locale : E_1_78. le 2013-12-09 13:51:11.

qu’il pria de ne point aller si viste, & qu’ils
marcheroient ensemble, & il luy respondit vn peu effrayé,
qu’il feroit tout ce qu’il voudroit. Cependant ie demeuray
seul bien épouuanté d’auoir donné cette alarme, & i’attendois
à tout moment des Satellites plutost que des esprits
pour m’assommer ; mais graces à Dieu, tout se passa en risée :
quand toute la trouppe se fut r’assemblée à la porte, à qui
M. le Prince persuada en raillant, que des fueilles & vn peu
de vent auoient causé tout le desordre. Tout

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 37. Anonyme. LE STRATAGESME OV LE POVR ET CONTRE DV... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3720 ; cote locale : B_12_59. le 2013-12-28 09:29:02.


Donner du sien n’est pas son vice,
Des gens lettrés il ne fait cas,
Les adroits ne luy plaisent pas,
Des auanturiers il s’acoste,
Les transfuges sont à sa poste,
Les empoisonneurs sont ses gens,
Les mercenaires ses agents,
Les Boutefeux ses satellites,
Il n’est du rang des Hyppolites,
De Ioseph il n’a fait les vœux,
Et de l’amour craignant les feux.
Il n’auroit quitté sa mandille
De peur de baiser femme ou fille.
Pour ce qui touche son estat,
Il n’est pas

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 38. Anonyme. L’ALCION DES TEMPESTES DE L’ESTAT. (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_58 ; cote locale : B_14_33. le 2013-01-22 15:19:43.

miseres.
La disette est vn dangereux ennemy, & vn directeur bien
estrange : Et nous pouuons dire que vostre Maiesté l’introduisant
de plus en plus au Royaume, se sert d’vn executeur
trop impitoyable. Certes il est vray que quand le
Turc auroit enuoyé ses satellites dans ce Royaume, il
n’auroit pas causé tant de tristesse, d’ennuy & de soûpirs,
qu’il s’en est épandu depuis que vostre Maiesté
s’est abondonnée à ces perturbateurs, qui ne respirent
bue la desolation vniuerselle des peuples. N’a t’on pas

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 39. Anonyme. L’ENFER, LE PVRGATOIRE, ET LE PARADIS... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1217 ; cote locale : A_3_40. le 2013-02-03 15:56:19.

tant de batailles,
les Villes desertes, les familles priuées d’heritiers,
les campagnes rauagées, & des villages entiers ramassans
les mietes de ces mauuais Riches. Imaginez-vous voir vn
Intendant de Iustice entrer dans vne Prouince, accompagné
d’vne legion de satellites, qui mettent l’horreur & le
desespoir dans le cœur des pauures villageois, l’vn prend
la fuite, l’autre est battu, & l’autre emprisonné; les femmes
& les enfans remplissent l’air de cris, on leur enleue
iusques à la chemise, & la seule

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 40. Anonyme. L’ORACLE DE LA FRANCE, PARLANT Au Roy de... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 22 pages. Langue : français. Voir aussi B_14_19. Référence RIM : M0_2601 ; cote locale : B_1_14. Texte édité par Site Admin le 2013-06-10 07:53:42.

ingrat, ce pernicieux homme te rauir le
plus beau de ta ioye, t’enleuer ton Roy, &
tu ne sçais ce qu’il en fera, le faire courir
apres ses volontez, bref le perdre si Dieu n’a
pitié de toy! ô grande douleur de le voir
accompagner & fortifier des satelites Mazarins qui t’anime, & ton ieune Roy pour
vous perdre & destruire, Dilationem pœnas,
dit le Prouerbe, inuitamur ad maiore mala,
en differant le supplice des meschans on est
porte a des maux nouueaux & plus grands;
ha! Sire, que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 41. Anonyme. L’VNION DES TROIS PARLEMENS DE THOLOZE,... (1649) chez [s. n.] à Toulouse , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3911 ; cote locale : C_10_55. le 2013-02-21 14:02:05.

n’eust pas beaucoup de peine à faire quitter les armes
à vn peuple qui ne cherche rien moins que la liberté, & qui croiroit la pẽsee de sortir de l’esclauage
criminelle, trois iours apres qu’il fust entré dãs la
ville il cõmanda ses satellites d’aller mettre à mort
quantité de pauures innocẽs qui ne songeoiẽt qu’à
se réjouïr à cause de la Paix, l’execution cruelle &
barbare éueilla tous les Citoyens qui prindrent les
armes pour leur defense, ont courageusement laué
dans le sang de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 42. Anonyme. RESPONSE AV LIBELLE INTITVLÉ BONS ADVIS,... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3377 ; cote locale : B_14_41. le 2013-02-25 15:05:46.

sans respect des lieux consacrez
au culte diuin, on a foüillé iusques dans les tombeaux,
celuy de Mademoiselle de Dunois ouuert par les gardes
qu’il auoit enuoyez pour enleuer ce qui restoit de plus precieux
dans cette maison abandonnée à l’insolence de ses
satellites ; bref les indignitez auec lesquelles il s’efforce tous
les iours de porter au desespoir tous ceux qui sont alliez ou
seruiteurs de la maison de Condé, ne persuadent-elles pas
aisément que si les mouuements de sa passion eussent esté
suiuis durant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 43. Anonyme. SVITTE ET SIXIEME ARRIVÉE DV COVRIER... (1649) chez Haye (Rolin de La) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Partie 6 de 12, de C_1_40_01 à C_1_40_12. Voir aussi E_1_126 (partie 3). Référence RIM : M0_830 ; cote locale : C_1_40_06. le 2013-03-06 01:17:18.

seruir des inuentions
de son pays, ayant fabriqué auec ses fauteurs & adherans, vn instrument
auquel il a donné pour titre Arrest du Conseil, qui porte vne taxe
à prendre sur tous ceux qui sont demeurans dans la ville de Paris, pour
sauuer du feu & du pillage de ses Satelites, les Chasteaux & autres Maisons
champestres qu’ils ont à la Campagne & enuirons de ladite ville. La
Cour de Parlement en ayant eu aduis, y a pourueu par sa prudence accoustumée,
& a le Lundy 22. dudit mois de Fevrier, donné Arrest, par lequel
elle a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 44. Davenne, François [?]. LETTRE PARTICVLIERE DE CACHET envoyée par... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 36 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2250 ; cote locale : C_3_9. le 2013-02-20 02:03:10.

peut faire entrer dans tout le Royaume,
à la faueur des frontieres dont on a les clefs, pour obliger les
peuples à faire joug de gré ou de force. Iules Cesar en vsa ainsi, lequel
quoy qu’il fut tres-avare de son naturel aux gens de bien,
vint neantmoins fort liberal à ses satellites, quand il leur distribua
les tresors de Rome, laquelle il mit au pillage devant
que de la prendre, pour les encourager, par cette largesse du bien
d’autruy, à la poursuite de ses desseins. Mazarin en peut faire
autant de Paris.  
Songe, grande

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 45. Davenne, François [?]. LETTRE PARTICVLIERE DE CACHET envoyée par... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 36 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2250 ; cote locale : C_3_9. le 2013-02-20 02:03:10.

vn homme ne pourroit pas s’imaginer d’aucun costé vn si noir attentat, c’est vne imprudence de se fier à des
creatures qui tiennent quelque chose dans le Royaume, par le
moyen du Cardinal.   Au troisiesme voudra-t’on soustenir que le Ministre, ny ses satellites,
n’auront iamais l’horrible cruauté de faire vne boucherie
des Princes & du Souverain, comme fit iadis leheu de la
maison Royale d’Israël & Cesar des Senateurs Romains ie soustiens
que cette France est criminelle de leze Majesté, Au dernier
chef,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 46. Davenne, François [?]. LETTRE PARTICVLIERE DE CACHET envoyée par... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 36 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2250 ; cote locale : C_3_9. le 2013-02-20 02:03:10.


Par ceux qui en tout temps ne taschent qu’à mal faire :
Mais les Saincts seulement vivent tousiours contens,
Parce qu’en aucun temps ils ne la scauroient taire.   AVTRE REFVTATION. O Le dangereux esprit, disent les Satellites des tirans, à
cause que ie les arguë, mais (apres auoir supplié le Sage
Lecteur de mettre de la difference entre la passionnée inuectiue
de quelques-vns, & ma iuste reprimande) ie leur de mande
quel est le plus dangereux, le leur ou le mien ? ou le leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 47. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE SCEPTRE DE FRANCE EN QVENOVILLE Par les... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 122 pages. Langue : français, latin, italien. Référence RIM : M0_3598 ; cote locale : B_4_8. le 2013-02-10 15:30:48.

soûmis, il y perdit pourtant la plus
nombreuse armée qui se soit iamais veu sur pied,
& fut contraint de se sauuer tout seul & tout
tremblant dans vne meschante barque de Pescheur,
luy qui s’estoit veu peu de temps auparauant
enuironné de tant de milliers de Satellites,
l’ambition de sa femme le ietta dans ce destroit
qu’il ne put passer qu’au despens de son honneur,
de son Empire, & de sa vie, qui ne luy demeura pas beaucoup de temps, apres son desastre.   L’Histoire Romaine nous fournit vne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 48. Anonyme. APOLOGIE DES NORMANS AV ROY POVR LA... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. Référence RIM : M0_113 ; cote locale : A_2_20. le 2014-11-30 13:39:05.

les accablent; & de la barbarie de ses supposts impitoyables, qui ont
fait mourir dans les prisons iusques au nombre de quatre à cinq
mille innocens pour vne année.   C’est elle qui nous a fourny l’exemple de celuy, auquel (apres
s’estre veu rauir par des satellites le pain que la charité des bons luy
fournissoit pour sustenter sa famille) le desespoir a mis le poignard
en la main pour se l’enfoncer dans le seing, apres auoir massacré ses
enfans, qui expirans dedans leur sang, faisoient tous quelques efforts
pour prononcer le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 49. Anonyme. LE VERITABLE CONTRE LE MENTEVR. Mentita est... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3926 ; cote locale : B_10_8. le 2014-01-04 15:21:42.

puis qu’il semble par
son ouurage nous auoir voulu faire croire
que le Cardinal Mazarin auroit en veneration
les Maisons de Dieu ; & cependant tous
les sacrileges & toutes les profanations que
nous voyons, sont commises ou sous son
pretexte ; ou par ses satellites, ou mesme par
ses ordres. Quand ie considere l’impudence & l’effronterie,
auec laquelle il ose comparer son
Maistre à ce sainct & venerable Pontise
Onias ; ie ne peux que ie ne m’écrie ; O lâche
menteur, ô flateur impudent,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 50. Anonyme. LES ENTRETIENS IMPORTANS DE LA REYNE, AVEC... (1652) chez Hardouin (Louis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Avec permission.. Référence RIM : M0_1255 ; cote locale : B_12_1. le 2014-02-12 13:22:49.

qu’il se trouuera assez de personnes qui executeront leur
volonté, pour toucher vne somme d’argent assez considerable
à des gens qui ne redoutent les perils ny les hazards,
possible que ceux là mesme que ie croy m’estre fideles
& qui me seruent, seront les satellites qui seront ce
coup, puisque l’argent fait violer toute fidelité & confiance
quelque religieuse & respectueuse qu’elle soit. La Reyne, Monsieur, considerez que le Roy ne vous
abandonnera point, & tant que vous serez prés sa personne
comme

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 51. Anonyme. LES GENEREVX SENTIMENS DV VERITABLE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1491 ; cote locale : C_5_30. le 2014-02-15 07:31:33.

donc
tousiours ce postillon d’intrigues, assis sur le Throsne du
Roy : disposer de tous les Gouuernemens, de tous les Benefices,
de toutes les Finances, de toutes les Charges & Dignitez
du Royaume ? Verrons-nous tousiours ses Emissaires
& Satellites, des Corsaires publics, porteurs de roolles & de
contraintes du Conseil, traisner les plus honnestes Bourgeois
en prison. Verrons-nous tousiours des Fuseliers, ou
plustost des Demons incarnez, picorer & rauager toute la
France ? Non, non, chers Compatriotes,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 52. Anonyme. LES PENSÉES D’VN GRAND POETE, SVR LES... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 4 pages. Langue : latin, grec. Sans page de titre. Titre en français mais texte en latin. Référence RIM : M0_2743 ; cote locale : A_4_44. le 2014-02-23 10:41:08.


Arma feret vobis scelerum Rhamnusia vindex,
Quando quidem data sunt ipsis quoque fata sepulchris.
Nam ad generum Cereris sine cæde & vulnere Pauci
Descendunt Fures, & siccâ morte Tyranni.
Sunt Sangermanici, qui fortes & generosi,
Deque satellitibus, simul & de plebe togatâ,
Hæc secum læti qui talia corde loquuntur:
Audendum est aliquid cruciatu, & carcere dignum,
Si vis esse aliquid, probitas laudatur & alget.
Sic Italus summos nimiosque optauit honores,
Et magnas

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 53. Anonyme. LES SENTIMENS D’ARISTIDE, Sur les affaires... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3647 ; cote locale : A_7_21. le 2014-02-25 14:36:25.

du Prince. Le peuple estoit accablé d’vn
nombre infiny d’imposts, les Prouinces & la campagne ruinees gemissoient sous la tyrannie insuportable des Partisans, & presteurs volontaires
ou vsuriers, qui sous pretexte du nom du Roy enuoyoiẽt par tout
leurs satellites & leurs bourreaux executer leurs brigandages auec des
cruautez épouuentables: le desordre venu à tel point; que les Partisans
disposoient des Intendans ainsi que de leurs valets, les changeãt à leur
volonté, & dressant eux mesmes les Arrests tel qu’il leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 54. Anonyme. LETTRE D’AVIS A MESSIEVRS DV PARLEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 34 pages. Langue : français, latin. Voir aussi C_3_31. Dans Choix I de Moreau. Pièce 2 des 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_1837 ; cote locale : A_5_23. le 2014-05-04 16:26:35.

coups de la fortune,
mais bien l’amour des subjets; qu’vn Prince ne se peut faire aimer par force, & que le Diademe qui ne subsiste que par les piques
des Gardes est bien prés de sa cheute; que celuy qui pense
épouuanter les autres par le nombre de ses Satellites, craind plus
qu’il n’est craind, & que pour estre en seureté, il vaut mieux faire
le pere, & le Citoyen, que de faire voler les testes des Princes, ou
des Conseillers, qui peuuent faire ombrage.    
Qui terret, plus ipse timet, Sors ista

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 55. Anonyme. LETTRE D’AVIS A MESSIEVRS DV PARLEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 34 pages. Langue : français, latin. Voir aussi A_5_23. Dans Choix I de Moreau. Pièce 2 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_1837 ; cote locale : C_3_31. le 2014-05-04 16:29:34.

coups de la fortune,
mais bien l’amour des subjets ; qu’vn Prince ne se peut faire aimer par force, & que le Diademe qui ne subsiste que par les piques
des Gardes est bien prés de sa cheute ; que celuy qui pense
épouuanter les autres par le nombre de ses Satellites, craind plus
qu’il n’est craind, & que pour estre en seureté, il vaut mieux faire
le pere, & le Citoyen, que de faire voler les testes des Princes, ou
des Conseillers, qui peuuent faire ombrage.    
Qui terret, plus ipse timet, Sors ista

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 56. Anonyme. MANVEL DV BON CITOYEN, OV BOVCLIER DE... (1649) chez Sara (Robert) à Paris , 24 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_7. Dans Choix I de Moreau. Une édition de Sainte-Geneviève porte la date du 23 mars. . Référence RIM : M0_2406 ; cote locale : C_6_5. le 2014-06-30 02:14:07.

honte, & à la confusion de nos Roys ? qu’il nous dise vn peu
ce que c’est qu’vne Monarchie excessiue. Et quelle autre satisfaction
pretendent ces gens-là, sinon qu’en reduisant leurs Concitoyens &
Compatriotes sous le pressoir & la torture, de s’eriger en satellites
& en confidens de cruautez, de voluptez, & de toutes sortes de pernicieux
conseils ? Ils se distingueront peut-estre par emplois & par
offices, comme ils ont desia fait : l’vn prendra l’intendance du Theatre
& des Comedies, l’autre des festins

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 57. Anonyme. MANVEL DV BON CITOYEN, OV BOVCLIER DE... (1649) chez Sara (Robert) à Paris , 24 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_5. Dans Choix I de Moreau. Une édition de Sainte-Geneviève porte la date du 23 mars.. Référence RIM : M0_2406 ; cote locale : A_6_7. Texte édité par Patrick Rebollar le 2014-06-30 02:09:45.

honte, & à la confusion de nos Rois? qu’il nous dise vn peu
ce que c’est qu’vne Monarchie excessiue. Et quelle autre satisfaction
pretendent ces gens-là, sinon qu’en reduisant leurs Concitoyens &
Compatriotes sous le pressoir & la torture, de s’eriger en satellites
& en confidens de cruautez, de voluptez, & de toutes sortes de pernicieux
conseils? Ils se distingueront peut-estre par emplois & par
offices, comme ils ont desia fait: l’vn prendra l’intendance du Theatre
& des Comedies, l’autre des festins

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 58. Anonyme. OBSERVATIONES POLITICÆ. SVPER NVPERIS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 51 pages. Langue : latin. Recueil principalement écrit en latin, mais quelques passages en français, espagnol et italien; nombreux paragraphes en marge. Quatre premières pages non numérotées.. Référence RIM : M0_2567 ; cote locale : A_9_11. (Erreur de numérotation numérique après la page 48 (les suivantes sont 57-60). À corriger.). le 2014-07-07 03:49:58.

de eius administratione esse sollicitos.
Parlamenta ad Iustitiam inter particulares
administrandam adegit, quamuis nec
id promiscuè datum est. Si quid enim ad
gustum eius iudicandum erat ad aulam
euocauit, vel commissariis certis, suis ex
Parlamento satellitibus, concredidit.
Publica verò haud illis tangere fas. Et
sic sine vlla remorâ liberè grassabatur, de
vitâ & bonis subditorum, & de antiquis regni
constitutionibus pro lubitu disponens.
Grata hæc dominantibus, ideò, qui successerunt,
haud

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 59. Anonyme. OBSERVATIONS SVR VN DISCOVRS VENV DE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français. Voir aussi C_11_12 et B_7_23. Référence RIM : M0_2573 ; cote locale : B_20_21. le 2014-07-07 05:09:55.

aucune Image mesme de rigueur & attirer au
contraire la veneration par sa clemence dont la
rencontre mesme inopinée fait ressentir des salutaires
effects aux Criminels condamnez : mais
ce sainct lieu a esté si fort prophané & pollu
par le Cardinal & ses satellites qu’il faudroit
que Monsieur le Prince fust sans connoissance
apres vne si longue & si rude experience s’il
ne craignoit des poignards & des stiletes de ces
mesmes mains qui trampent dans le fiel, & le
poison leurs plumes sanguinaires pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 60. Anonyme. OBSERVATIONS SVR VN DISCOVRS VENV DE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français. Voir aussi C_11_12 et B_7_23. Référence RIM : M0_2573 ; cote locale : B_20_21. le 2014-07-07 05:09:55.

leurs
menaces ont desia mises en confusion, & cõme vostre
personne Auguste est l’vnique obiet de toutes nos adorations,
& nostre tendresse, ce qui vlcere le plus nos esprits,
c’est qu’on aprehende que vostre Maiesté ne soit
assiegée de leurs satelistes, & reduites à soufrir l’effet de
la proposition insolente de receuoir iusques en vostre
chambre les gardes d’vn Ministre les armes hautes,
comme on les a fait porter sous d’aucunes liurées que
les vostres dans vostre Palais : Comparez, Sire, le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 61. Anonyme. OBSERVATIONS SVR VN DISCOVRS VENV DE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français. Voir aussi B_20_21 et C_11_12. Référence RIM : M0_2573 ; cote locale : B_7_23. le 2014-07-07 05:16:27.

aucune Image mesme de rigueur & attirer au
contraire la veneration par sa clemence dont la
rencontre mesme inopinée fait ressentir des salutaires
effects aux Criminels condamnez : mais
ce sainct lieu a esté si fort prophané & pollu
par le Cardinal & ses satellites qu’il faudroit
que Monsieur le Prince fust sans connoissance
apres vne si longue & si rude experience s’il
ne craignoit des poignards & des stiletes de ces
mesmes mains qui trampent dans le fiel, & le
poison leurs plumes sanguinaires pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 62. Anonyme. OBSERVATIONS SVR VN DISCOVRS VENV DE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français. Voir aussi B_20_21 et C_11_12. Référence RIM : M0_2573 ; cote locale : B_7_23. le 2014-07-07 05:16:27.

leurs
menaces ont desia mises en confusion, & cõme vostre
personne Auguste est l’vnique obiet de toutes nos adorations,
& nostre tendresse, ce qui vlcere le plus nos esprits,
c’est qu’on aprehende que vostre Maiesté ne soit
assiegée de leurs satelistes, & reduites à soufrir l’effet de
la proposition insolente de receuoir iusques en vostre
chambre les gardes d’vn Ministre les armes hautes,
comme on les a fait porter sous d’aucunes liurées que
les vostres dans vostre Palais : Comparez, Sire, le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 63. Anonyme. OBSERVATIONS SVR VN DISCOVRS VENV DE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français. La page de titre est en page 2. Voir aussi B_7_23 et B_20_21. Référence RIM : M0_2573 ; cote locale : C_11_12. le 2014-07-07 05:18:21.

aucune Image mesme de rigueur & attirer au
contraire la veneration par sa clemence dont la
rencontre mesme inopinée fait ressentir des salutaires
effects aux Criminels condamnez : mais
ce sainct lieu a esté si fort prophané & pollu
par le Cardinal & ses satellites qu’il faudroit
que Monsieur le Prince fust sans connoissance
apres vne si longue & si rude experience s’il
ne craignoit des poignards & des stiletes de ces
mesmes mains qui trampent dans le fiel, & le
poison leurs plumes sanguinaires pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 64. Anonyme. OBSERVATIONS SVR VN DISCOVRS VENV DE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français. La page de titre est en page 2. Voir aussi B_7_23 et B_20_21. Référence RIM : M0_2573 ; cote locale : C_11_12. le 2014-07-07 05:18:21.

leurs
menaces ont desia mises en confusion, & cõme vostre
personne Auguste est l’vnique obiet de toutes nos adorations,
& nostre tendresse, ce qui vlcere le plus nos esprits,
c’est qu’on aprehende que vostre Maiesté ne soit
assiegée de leurs satelistes, & reduites à soufrir l’effet de
la proposition insolente de receuoir iusques en vostre
chambre les gardes d’vn Ministre les armes hautes,
comme on les a fait porter sous d’aucunes liurées que
les vostres dans vostre Palais : Comparez, Sire, le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 65. Anonyme. OBSERVATIONS VERITABLES ET DES-INTERESSEES,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 160 pages. Langue : français, latin. Table des matières en pages 5-6; avertissement de l'imprimeur au lecteur en page 8. Notre page 9 est numérotée 1 dans l'original (cet écart de 8 se maintient jusqu'à la fin de la pièce).. Référence RIM : M0_2574 ; cote locale : B_11_23. le 2014-07-08 14:38:18.

est temperée, & comment. 136 FIN. ORIGINAL
DV PORTRAIT
DV CONSEIL D’ENHAVT
D’AVIOVRD’HVY. Qværitur quæ res malos principes faciat ;
iam primum nimia licentia, deinde
rerum copia, amici præterea improbi,
satellites detestandi, eunuchi
auarissimi, aulici vel stulti vel detestabiles, &
quod negari non potest, rerum publicarum ignorantia.
Sed ego à Patre meo audiui, Diocletianum
Principem, iam priuatum dixisse, nihil esse
difficilius quam bene imperare. Colligunt se

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 66. Anonyme. OBSERVATIONS VERITABLES ET DES-INTERESSEES,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 160 pages. Langue : français, latin. Table des matières en pages 5-6; avertissement de l'imprimeur au lecteur en page 8. Notre page 9 est numérotée 1 dans l'original (cet écart de 8 se maintient jusqu'à la fin de la pièce).. Référence RIM : M0_2574 ; cote locale : B_11_23. le 2014-07-08 14:38:18.

on ne fit qu’apporter le corps de Lucresse en iugement,
sans autres preuues ny autres informations, que dira ce banny
si on produit mille & mille filles de condition, & autant de
religieuses voüées à dieu, qui ont esté violées par ses ordres,
& par les satellites qui retardent la punition de ses tyrannies ?
sera-il plus excusable d’auoir causé tant de sortes de crimes
pour assouuir sa rage & sa cruauté, que le fils d’vn grand Monarque
qui n’en fit qu’vn par vn excez d’amour, & poussé d’vne
passion dont

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 67. Anonyme. ORIGINAL DV PORTRAIT DV CONSEIL D'ENHAVT... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 2 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre.. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_11_24. le 2014-07-10 15:18:23.

ORIGINAL
DV PORTRAIT
DV CONSEIL D'ENHAVT
D’AVIOVRD’HVY. Qværitur quæ res malos principes faciat,
iam primum nimia licentia, deinde
rerum copia, amici præterea improbi,
satellites detestandi, eunuchi
auarissimi, aulici vel stulti vel detestabiles, &
quod negari non potest, rerum publicarum ignorantia.
Sed ego à Patre meo audiui, Diocletianum
Principem, iam priuatum dixisse, nihil esse
difficilius quam bene imperare. Colligunt se

=> Afficher la page


Occurrence 68. Anonyme. PLAINTES DV GAGNE-PETIT DE LA COVR,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_3_10. Référence RIM : M2_154 ; cote locale : B_3_20. le 2014-07-13 09:39:00.

miseres.
La disette est vn dangereux ennemy, & vn directeur bien
estrange : Et nous pouuons dire que vostre Maiesté l’introduisant
de plus en plus au Royaume, se sert d’vn executeur
trop impitoyable. Certes il est vray que quand le
Turc auroit enuoyé ses satellites dans ce Royaume, il
n’auroit pas causé tant de tristesse, d’ennuy & de soûpirs,
qu’il s’en est épandu depuis que vostre Maiesté
s’est abondonnée à ces perturbateurs, qui ne respirent
bue la desolation vniuerselle des peuples. N’a t’on pas

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 69. Anonyme. PLAINTES DV GAGNE-PETIT DE LA COVR,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_3_20. Référence RIM : M2_154 ; cote locale : B_3_10. le 2014-07-13 09:41:02.

nouuelles miseres.
La disette est vn dangereux ennemy, & vn directeur bien
estrange: Et nous pouuons dire que vostre Maieste l’introduisant
de plus en plus au Royaume, se sert d’vn executeur
trop impitoyable. Certes il est vray que quand le
Ture auroit enuoyé ses satellites dans ce Royaume, il
n’auroit pas causé tant de tristesse, d’ennuy & de soûpirs,
qu’il s en est épandu depuis que vostre Maiesté
s’est abondonnée à ces perturbateurs, qui ne respirent
bue la desolation vniuerselle des peuples. N'a t’on pas
veu

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 70. Anonyme. REMONSTRANCE A LA REINE SVR LES ABVS DES... (1649) chez Jacquard (Nicolas) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3291 ; cote locale : A_8_31. le 2014-08-24 15:35:25.

Depuis qu’on a lasché la bride à leurs desirs insatiables
par l’estrange invention de mettre les Tailles, & tous les
Subsides en partys, on ne fait point dans les Paroisses
autre différance de l’arrivée d’vn Intendant accompagné de ses Satellites, de ses donneur d’Avis, à celle d’vn ennemy
vainqueur; si ce n’est que contre vn ennemy ouvert
on pourroit consoler son malheur par la liberté d’vne
iuste défense, au lieu que ces gens la estans armez de
l’authorité de vostre Nom, ne peuvent trouver de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 71. Anonyme. RESPONSE AV MANIFESTE DES MESCHANS... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3380 ; cote locale : B_2_10. le 2014-09-23 16:57:58.

passé, les Hospitaux
ne sont pas capables d’en contenir le
nombre ; les bestiaux sont dans les ruës, tout
le monde generalement se plaint, & il en reste
peu qui ne commencent à sentir le mal
vniuersel. La tyrannie est armée dans la Ville
d’impies & de satellites, elle viole les Loix
& le Droict des Gens ; elle brusle & saccage
les citoyens dans les lieux publics,
& continuë à faire publier des Libelles,
pour tascher à persuader que ses autheurs
& supposts sont bien intentionnez. Mais
l’on est

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 72. Anonyme. TRES-HVMBLE REMONSTRANCE FAITE AV ROY, Par... (1652 [?]) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3823 ; cote locale : B_1_30. le 2014-10-12 09:09:19. ?
leur feriez vous pas ses cuisantes reproches.
Malheureuse nation, detestables

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 73. Montmorancy, C. de [signé]. LETTRE DE MADAME la Princesse Doüairiere de... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 59 pages. Langue : français. De Chilly le 16 mai 1650. Signée et datée au colophon.. Référence RIM : M0_1954 ; cote locale : B_4_22. (La première page numérique est vide.). le 2014-05-25 09:24:45.

danger, de ne sortir point du Palais Royal, & de
n’aller point pour ce soir là coucher chez luy ; & en fin il
luy conseilla de renuoyer vuide son Carosse, auec les flambeaux
& la mesme suitte qu’il auoit coutume de s’en retourner,
sçachant bien que les Satellites qu’il auoit mis en
embuscade ne manqueroient pas de faire leur decharge
quand il viendroit à passer, & de confirmer vn crime qu’il
auoit tant de peine à luy persuader. Comme on eut rapporté à Monsieur le Prince que l’on
auoit tiré plusieurs coups

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 74. S. D. N. [signé] / Suzanne... . LETTRE DE CONSOLATION A LA REINE... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Signature au colophon. Voir aussi A_5_31. Référence RIM : M0_1916 ; cote locale : B_19_5. le 2014-05-24 08:44:21.

faut croire, que c’est vne de ces graces qui
a transferé ce bon Roy d’vn sejour d’iniquité
dans vn lieu de delice & de joye. MADAME,
que vostre Majesté ne trouble pas, s’il luy plaist,
par ces cuisantes douleurs le calme dont il jouїt,
il n’a plus ces Satelites qui l’ont si long-temps
mal traitté ; ou si Dieu permet qu’il les voye,
c’est pour l’augmentation de sa joye ; Combien
de fois ces Barbares l’ont-il fait mourir dans
leurs deportemens indignes d’vn traitement
Royal ; mais comme les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 75. S. D. N. [signé] / Suzanne... . LETTRE DE CONSOLATION A LA REINE... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Signature au colophon. Voir aussi B_19_5. Référence RIM : M0_1916 ; cote locale : A_5_31. le 2014-05-24 08:46:36.

faut croire, que c’est vne de ces graces qui
a transferé ce bon Roy d’vn sejour d’iniquité
dans vn lieu de delice & de joye. MADAME,
que vostre Majesté ne trouble pas, s’il luy plaist,
par ces cuisantes douleurs le calme dont il jouït,
il n’a plus ces Satelites qui l’ont si long-temps
mal traitté; ou si Dieu permet qu’il les voye,
c’est pour l’augmentation de sa joye; Combien
de fois ces Barbares l’ont-il fait mourir dans
leurs deportemens indignes d’vn traitement
Royal; mais comme les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 76. S. D. N. [signé] / Suzanne... . LETTRE D’VNE RELIGIEVSE PRESENTEE AV ROY... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Signature au colophon. Voir aussi C_3_80 et D_2_15. Référence RIM : M0_1901 ; cote locale : A_5_65. le 2014-05-24 07:01:31.

le couroux
de vostre Majesté nous rend si rare; En
fin, MADAME, il semble que le Demon portant
enuie à la bonté de vos œuures passées,
veut à present établir la tyranie de son regne
sur la seuerité du vostre. Il est vray que quand
le Turc auroit enuoyé ces Satelites dans ce
Royaume, il n’auroit pas épandu tant de tristesse,
d’ennuy, de soupirs & de disette, qu’vne
Reine tres-Chrestienne & tres-deuote en
a causé depuis son courroux. Et vous grand
Roy, de qui l’âge est incapable de mal, faut il
que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 77. S. D. N. [signé] / Suzanne... . LETTRE D’VNE RELIGIEVSE PRESENTEE AV ROY... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Signature au colophon. Voir aussi A_5_65 et C_3_80. Référence RIM : M0_1901 ; cote locale : D_2_15. le 2014-05-24 07:02:06.

le couroux
de vostre Majesté nous rend si rare ; En
fin, MADAME, il semble que le Demon portant
enuie à la bonté de vos œuures passées,
veut à present établir la tyranie de son regne
sur la seuerité du vostre. Il est vray que quand
le Turc auroit enuoyé ces Satelites dans ce
Royaume, il n’auroit pas épandu tant de tristesse,
d’ennuy, de soupirs & de disette, qu’vne
Reine tres Chrestienne & tres-deuote en
a causé depuis son courroux. Et vous grand
Roy, de qui l’âge est incapable demal, faut-il
que vostre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 78. S. D. N. [signé] / Suzanne... . LETTRE D’VNE RELIGIEVSE PRESENTEE AV ROY... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Signature au colophon. Voir aussi A_5_65 et D_2_15. Référence RIM : M0_1901 ; cote locale : C_3_80. le 2014-05-24 07:02:29.

le couroux
de vostre Majesté nous rend si rare ; En
fin, MADAME, il semble que le Demon portant
enuie à la bonté de vos œuures passées,
veut à present établir la tyrãnie de son regne
sur la seuerité du vostre. Il est vray que quand
le Turc auroit enuoyé ces Satelites dans ce
Royaume, il n’auroit pas épandu tant de tristesse,
d’ennuy, de soupirs & de disette, qu’vne
Reine tres Chrestienne & tres deuote en
a causé depuis son courroux. Et vous grand
Roy, de qui l’âge est incapable de mal, faut-il
que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 79. Dubosc-Montandré, Claude [?]. ICON TYRANNI, IN INVECTIVA CONTRA MAZARINVM,... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : latin. Voir aussi C_5_56. Référence RIM : M0_1674 ; cote locale : A_4_36. le 2016-08-16 14:30:08.

cum
authoritate fieret. An attingã homicidia tua; quotidiana
sunt, & plebeii furoris est in vulgari sanguine
vilescere, dum nequit in ipsis procerum iugulis exsatiari?
Venus, proditio, vindicta, homicidium, priuata
sunt crimina, dixerim priuatum impietatis
tuæ satellitum, ac quasi prætorianos improbitatis
domesticæ laterones, quibus priuatus indulgebas,
ne, si publicè fierent, segnior videreris ad crimina,
qui te ambires audaciorem haberi.   Prodeat itaque furor ille tuus è domesticis parietibus,
& cum splendorem

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 80. Dubosc-Montandré, Claude [?]. ICON TYRANNI, IN INVECTIVA CONTRA MAZARINVM,... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : latin. Voir aussi C_5_56. Référence RIM : M0_1674 ; cote locale : A_4_36. le 2016-08-16 14:30:08.

Principis & Magistri equitum ardua capita luserit
audacior manus, itáne te deiecit è sana mente, vt
speraris impune futurum hoc facinus Gallis, quod
ne vix fortunæ quidem ignosceremus. Fuit ille tamen tuus imprudens furor, abstulisti
enim ignominiam carceribus satellitij tui Basilicis,
ex quo fieri placuit, eosdem, tantæ dignitatis
domicilium, illustrasti ergastulorum tenebras, ex quo tempore tantum ibi fulgorem illucescerc
voluisti; irritasti ambitionem criminum, neminemque
fore deinceps arbitror, qui tibi non

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 81. Mercier,? [signé]. LE THRONE ROYAL ET MAGNIFIQVE DE LOVIS XIV... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 14 pages. Langue : français. Signé "Mercier" en p. 6.. Référence RIM : M0_3897 ; cote locale : C_10_33. le 2016-08-08 06:17:18.

aborda Pharaon pour luy
dire, qu’il mist son peuple en liberté, & que son amour
ne pouuoit souffrir dauantage qu’il demeurast plus
long-temps sous la tyrannie d’vn esclauage insupportable :
il le trouua assis dans vn magnifique Thrône,
enuironné de mille satellites, qui gardoient la personne
du Roy, & qui en empeschoient l’abord à ceux
que sa Majesté ne desiroit pas voir. Artaxerxes estoit
fi accoustumé à ne point paroistre en public autrement
qu’assis dedans son Thrône, qu’il en faisoit transporter
vn par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 82. Dubosc-Montandré, Claude [?]. ICON TYRANNI IN INVECTIVA CONTRA MAZARINVM... (1649) chez [s. n.] à Paris , 21 pages. Langue : latin. Page de titre en page 2. Voir aussi A_4_36. Référence RIM : M0_1674 ; cote locale : C_5_56. le 2017-04-29 14:11:32.

vt cum authoritate fieret. An attingum
homicidia tua ? quo idiana sunt, & plebeij furoris est in vulgari
sanguine vilescere, dum nequit in ipsis procerum iugulis
exsatiari ? Venus, proditio, vindicta, homicidium, priuata
sunt crimina, dixerim priuatum impietatis tuæ satellitium,
ac qua si prætorianos improbitatis domesticæ laterones, quibus
priuatus indulgebas, ne, si publicè fierent, segnior vider
eris ad crimina, qui te ambires audaciotem haberi. Prodeat itaque furor ille tuus è domesticis parietibus, &
cum splendorem

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 83. Dubosc-Montandré, Claude [?]. ICON TYRANNI IN INVECTIVA CONTRA MAZARINVM... (1649) chez [s. n.] à Paris , 21 pages. Langue : latin. Page de titre en page 2. Voir aussi A_4_36. Référence RIM : M0_1674 ; cote locale : C_5_56. le 2017-04-29 14:11:32.

in Principis & Magistri
equitum ardua capita luserit audacior manus, itáne te deiecit
è sana mente, vt speraris impune futurum hoc facinus Gallis,
quod ne vix fortunæ quidem ignosceremus. Fuit ille tamen tuus imprudens furor, abstulisti enim
ignominiam carceribus satellitij tui Basilicis, ex quo fieri
placuit, eosdem, tante dignitatis domicilium, illustrasti ergastulorum
tenebras, ex quo tempore tantum ibi fulgorem illucescere
voluisti, irritasti ambitionem criminum, neminemque
fore deinceps arbitror, qui tibi non malit videri reus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice