[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(236 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "Isle" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 26. Anonyme. LA COMPARAISON DES COMPARAISONS AVX... (1652) chez [s. n.] à Paris , 27 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_723 ; cote locale : B_12_65. Texte édité par Site Admin le 2012-11-10 08:17:47.

à leur porte,
Que le grand Diable les emporte,
C’est bien ainsi que l’on le prend ;
Non ce n’est point d’eux que despend
L’effroyable saut de cet homme.
Tout de mesme, ou tout ainsi comme
Minos ne pût venir à bout,
Quoy que dans son Isle il peut tout,
D’vn mal-heureux qu’à sa colere
Il destinoit comme son pere,
Il ne pût, dis-je, neantmoins
Du lieu qu’on soupçonnoit le moins
Esclatta le coup de sa perte ;
Ce pauure Icare à teste verte,
Traisna luy mesme son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 27. Anonyme. LA DECLARATION DE MESSIEVRS DV PARLEMENT... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_7_49. Référence RIM : M0_877 ; cote locale : C_7_7. Texte édité par Site Admin le 2012-11-12 13:58:26.

Calais, qu’ils ont tenuë
tant d’années. Et aux derniers Troubles sous le Regne du feu
Roy Louys XIII. d’heureuse memoire, dans la
Rebellion de ceux de la Religion pretenduë Reformée,
ils ont enuoyé leur Armée Naualle aux Rochelois,
se sont emparez de l’Isle de Rés, pretendant
qu’à leur arriuée toute la Guyenne se sousleueroit
pour faire vn puissant Party contre le Roy
& essayer en suitte de proteger les mesmes Pretendus
Reformez dans le mesme Prouince sous les
Leopars d’Angleterre. La feuë Reyne Isabel

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 28. Anonyme. LA DECLARATION DE MESSIEVRS DV PARLEMENT... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_7. Référence RIM : M0_877 ; cote locale : B_7_49. Texte édité par Site Admin le 2012-11-12 14:00:51.

Calais, qu’ils ont tenuë
tant d’années. Et aux derniers Troubles fous le Regne du feu
Roy Louys XIII. d’heureuse memoire, dans la
Rebellion de ceux de la Religion pretenduë Reformée,
ils ont enuoyé leur Armée Naualle aux Rochelois,
se sont emparez de l’Isle de Rés, pretendant
qu’à leur arriuée toute la Guyenne se sousleueroit
pour faire vn puissant Party contre le Roy
& essayer en suitte de proteger les mesmes Ptetendus
Reformez dans le mesme Prouince sous les
Leopars d’Angleterre. La feuë Reyne Isabel

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 29. Anonyme. LA DEFAITE DES TROVPES DES SIEVRS DE... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_64 ; cote locale : B_7_46. le 2012-11-17 01:29:36.

LA
DEFAITE
DES
TROVPES DES SIEVRS DE L’ISLE-BONNE,
& du Plessis Beliere, &
Sauue-bœuf, par le Comte de
Lauzun en Guienne, auec la liste
des morts, blessez & Prisonniers. AVEC LE PARTEMENT DV PRINCE
de Condé, du Duc de Lorraine & Duc de
Vvitemberg, de cette Ville.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 30. Anonyme. LA DEFAITE DES TROVPES DES SIEVRS DE... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_64 ; cote locale : B_7_46. le 2012-11-17 01:29:36.

le Panegiriste de Traian, que
l’aduersité succede à la prosperité
& le bon-heur prouienne souuent du
mal heur, principalement dans la guerre
les Armes estant comme l’on dit journalieres,
l’Armée commandée par les Sieurs
du Plessis Belliere, & de l’Isle-bonne, ayant
pris par composition Castillonez marcha
en suitte vers Lauzun, & Menoçant, de
siege le Comte de Lauzun, Gendre de
Monsieur de Castelnau de la Force, s’il ne s’atisfaisoit à ce qu’Hayor donneroit, ce
Comte enuoya à Bergerac,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 31. Anonyme. LA DEFAITE DES TROVPES DES SIEVRS DE... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_64 ; cote locale : B_7_46. le 2012-11-17 01:29:36.

estoient à Gensac éloigné de cinq lieuës
de Bergerac, de le venir joindre la nuict
mesme pres de Lauzun. Mais ces Regiments
n’ayãt peu s’y rendre, le Marquis de
Mont-poulian entra dedans Lauzun, où il
ne fust pas plustost entré que les sieurs de
l’Isle bonne & Sauue-bœuf, inuestirent la
place auec deux cents Cheuaux, cent gardes
& cent mosquetaires & firent sommer
le Comte de Lauzun, à se rendre ayant mis
leurs Troupes en bataille proche du chasteau.
Le Marquis de Montpoulian ayant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 32. Anonyme. LA DEFAITE DES TROVPES DES SIEVRS DE... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_64 ; cote locale : B_7_46. le 2012-11-17 01:29:36.

Les deux Troupes s’estant aduancées
pour se choquer, le Regiment de
Montpoulian chargea deux Escadrons
de Sauuebœuf, qui furent défaits, & deslors
tout le reste des ennemis commença
à prendre la fuite, du nombre desquels
estoient les sieurs de l’Isle-bonne
& Sauuebœuf, & s’estant rencontré vn
pont sur le chemin, ils s’y r’allierent pour
faire fetme & resister aux Ennemis; mais
vn escadron de Montpoulian poursuiuant
sa pointe, les poussa auec tant de
vigueur, qu’en fin ils tournerent le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 33. Anonyme. LA GVERRE DES MENARDEAVX, OV LA FAMEVSE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1524 ; cote locale : B_14_8. le 2012-11-30 10:17:59.

ses suiuants fort bons valets,
S’en võt, mais fort peu chargé d’armes,
Mettre leur quartier en alarmes,
Ou chacun au son du tambour
Reprend son Martial atour,
Prend hausse-col, mousquet & pique,
Resolu de faire la nicque
A ceux de l’Isle, dont l’effort
Mist leur beau Secretaire à mort.
D’ailleurs sçachant cette nouuelle,
Madame qui faisoit la belle,
Se cëoffant deuant son miroir,
Dist, à mon Dieu quel desespoir,
Voicy sans doute vn iour funeste,
Le peuple ioüera de son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 34. Anonyme. LA GVERRE DES MENARDEAVX, OV LA FAMEVSE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1524 ; cote locale : B_14_8. le 2012-11-30 10:17:59.


Que Turesne sans dire garre,
Estoit venu faire gabarre :
Ils en changerent de couleur ;
Mais bien-tost on sçeut quel malheur
Auoit causé cette meslée,
Dont la Cour demeura troublée :
Voicy comme on en vint aux coups,
Ceux de l’Isle fiers & ialoux
D’auoir bourré leurs camarades,
Estoient dispersez par brigades,
Disoient par droit & par raison
Chascun est maistre en sa maison,
Nons garderons nos aduenuës
Or vn bruit couroit dans le sruës
Que des Mazarins à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 35. Anonyme. LA GVERRE DES MENARDEAVX, OV LA FAMEVSE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1524 ; cote locale : B_14_8. le 2012-11-30 10:17:59.

perturbateur de la France,
A qui seul doit estre imputé
Le mal de toute la Cité
C’est luy qui nous met en alarmes
Luy qui nous feist prendre les armes,
Et qui fait que le Parlement
Ne conclud rien parfaitement.
Quoy, ces pauures Messieurs de l’Isle,
Dans la disgrace de leur ville,
Ne sont-ils point assez punis
De ce qu’estans si mal vnis,
A cent perils on les exposent ?
Et ne feront-ils autre chose
Qu’auoir les armes sur le dos
Pour empescher que les suppots
De Mazarin on ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 36. Anonyme. LA LISTE GENERALE, DE TOVS LES MAZARINS, Qui... (1652) chez Malaize (François) à Paris , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2317 ; cote locale : C_12_26. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-09 11:40:11.

ruë de la Grand’Bretagne. Le Clerc, proche la Charité. Bertrand & Angrand, proche
ledit Clerc. Guillot, proche la Gabelle. Lambert, rue du barre le
bec. Guillard, qui demeure proche
saint Paul. Lesselein, qui demeure dans
l’Isle nostre Dame. De Vits, au fauxbourg saint
Germain. Le Gros, ruë Gy le cœur. Le Taneur, au marest,
Guillot Marchand, au bout
du Pont nostre Dame, c’est
enrichy, faisant plusieurs fois
banqueroute à tous ces Marchands,
allant faire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 37. Anonyme. LA PHYSIONOMIE DE LA FRANCE, OV SE VOID LE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi B_20_18. Référence RIM : M0_2756 ; cote locale : B_4_27. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-18 14:16:05.

Mareschal
de la Meilleraye, qui y est à present. Il a fait piller par les soldats les lieux de l’appanage
de son Altesse Royale ; sçauoir le Blaisois, la
Sologne & le Gastinois, se declarant ainsi son
ennemy. Il a fait prendre & piller la ville de l’Isle-Adam,
pource qu’elle appartient à Monsieur le
Prince, à cause de son Duché de Montmorancy. Il a fait enuoyer en Catalogne le Mareschal de
la Motthe Hodancourt sans forces & sans argent
à dessein de le faire perdre au siege de Barcelone
fait par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 38. Anonyme. LA PHYSIONOMIE DE LA FRANCE, OV SE VOID LE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi B_20_18. Référence RIM : M0_2756 ; cote locale : B_4_27. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-18 14:16:05.

sur leur Estat, que sans perdre temps on les
voyoit monter à cheual auec de belles armées
pour les chasser : c’est ce que fit le Roi Charles
VII. qui purgea la France des Anglois qui si
estoient fait sacrer & couronner Rois, & les
rencoigna dans leur Isle. Que fit le Roi François
premier, qui dissipa cinq grandes armées de l’Empereur
Charles V. entré en France pour la conquester.   Que fit Henry second, contraignant le mesme
Empereur d’aller secourir & deffendre la
Flandre, & de remettre les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 39. Anonyme. LA PHYSIONOMIE DE LA FRANCE, OV SE VOID LE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi B_4_27. Référence RIM : M0_2756 ; cote locale : B_20_18. le 2012-12-18 14:12:49.

Mareschal
de la Meilleraye, qui y est à present. Il a fait piller par les soldats les lieux de l’appanage
de son Altesse Royale ; sçauoir le Blaisois, la
Sologne & le Gastinois, se declarant ainsi son
ennemy. Il a fait prendre & piller la ville de l’Isle-Adam,
pource qu’elle appartient à Monsieur le
Prince, à cause de son Duché de Montmorancy. Il a fait enuoyer en Catalogne le Mareschal de
la Motthe-Hodancourt sans forces & sans argent
à dessein de le faire perdre au siege de Barcelone
fait par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 40. Anonyme. LA PHYSIONOMIE DE LA FRANCE, OV SE VOID LE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi B_4_27. Référence RIM : M0_2756 ; cote locale : B_20_18. le 2012-12-18 14:12:49.

sur leur Estat, que sans perdre temps on les
voyoit monter à cheual auec de belles armées
pour les chasser : c’est ce que fit le Roi Charles
VII. qui purgea la France des Anglois qui si
estoient fait sacrer & couronner Rois, & les
rencoigna dans leur Isle. Que fit le Roi François
premier, qui dissipa cinq grandes armées de l’Empereur
Charles V. entré en France pour la conquester.   Que fit Henry second, contraignant le mesme
Empereur d’aller secourir & deffendre la
Flandre, & de remettre les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 41. Anonyme. LA PIERRE DE TOVCHE, FAISANT VOIR QVE le... (1652) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Voir aussi C_12_42. Référence RIM : M0_2766 ; cote locale : B_12_46. le 2012-12-22 16:11:51.

promettant qu’ayant vn grand nombre d’intelligences
parmy les Compagnies Souueraines &
les six Corps des Marchands & Bourgeois, &
l’Hostel de Ville à leur deuotion, apres auoir pris le Faux-Bourg sainct Anthoine, la Bastille,
l’Arsenal, l’Isle de Nostre-Dame, le Temple,
Sainct Martin des Champs & le Chasteau du
Louure leur estant liurez, ils entreroient triomphans
auec le Roy dans Paris, feroient les Princes
prisonniers, ameneroient les Bourgeois la
corde au col demander pardon à sa Maiesté, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 42. Anonyme. LA PIERRE DE TOVCHE, FAISANT VOIR QVE le... (1652) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_46. Référence RIM : M0_2766 ; cote locale : C_12_42. le 2012-12-22 16:13:36.

promettant qu’ayant vn grand nombre d’intelligences
parmy les Compagnies Souueraines &
les six Corps des Marchands & Bourgeois, &
l’Hostel de Ville à leur deuotion, apres auoir pris le Faux-Bourg sainct Anthoine, la Bastille,
l’Arsenal, l’Isle de Nostre-Dame, le Temple,
Sainct Martin des Champs & le Chasteau du
Louure leur estant liurez, ils entreroient triomphans
auec le Roy dans Paris, feroient les Princes
prisonniers, ameneroient les Bourgeois la
corde au col demander pardon à sa Maiesté, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 43. Anonyme. LA POLITIQVE SICILIENNE, OV LES PERNICIEVX... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français. Signé: Le Génie des Provinces de France.. Référence RIM : M0_2817 ; cote locale : A_9_26. le 2012-12-23 01:29:53.

Gouuernement d’Auuergne, & soixante ou quatre-vingts
mille liures de pension: & que cependant la Chevreuse
corromproit Monsieur le Coadjuteur, tant par la haine
qu’elle a pour les Princes, que par les offres qu’on luy fait
du Gouuernement de Paris & de l’Isle de France; luy promettant
à elle de donner à sa fille le meilleur party de France,
& que par le moyen d’autres Dames il gagneroit Monsieur
le premier President: Madame la Marquise de Senecé
s’estant desia offerte à luy pour ce sujet. Voyons nous que ce

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 44. Anonyme. LA REQVESTE DES TROIS ESTATS PRESENTEE A... (1648) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_70. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_3494 ; cote locale : D_2_18. le 2012-12-26 10:27:53.

TROIS ESTATS
PRESENTEE A MESSIEVRS DV
PARLEMENT.

M. DC. XLVIII. LA
REQVESTE
DES TROIS ESTATS
PRESENTEE A MESSIEVRS DV
PARLEMENT. Svpplient humblement les trois Estats du Gouuernement
de l’Isle de France, ioinct auec les Bourgeois & Habitans
de la bonne ville de Paris, se faisant fort du consentement
& vnion des treize Prouinces & Gouuernement du
Royaume, & speciallement de toute les grandes Villes, de la
bonne volonté & intention desquelles

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 45. Anonyme. LA REQVESTE DES TROIS ESTATS PRESENTÉE A... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi D_2_18. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_3494 ; cote locale : C_9_70. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-26 10:26:17.

ESTATS
PRESENTÉE A MESSIEVRS
DV PARLEMENT.

M. DC. XLIX. LA
REQVESTE
DES TROIS ESTATS
PRESENTÉE A MESSIEVRS
DV PARLEMENT. Svpplient humblement les trois Estats du Gouuernement
de l’Isle de France, ioinct auec les Bourgeois &
Habitans de la bonne Ville de Paris, se faisant fort du
consentement & vnion des treize Prouinces & Gouuernement
du Royaume, & specialement de toutes les grandes
Villes, de la bonne volonté & intention desquelles

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 46. Anonyme. LA REVNION DES ESPRITS (1649) chez Noël (François) à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Voir aussi C_9_84. Référence RIM : M0_3535 ; cote locale : A_8_3. le 2012-12-28 13:44:43.

pour trouuer sa premiere entrée dans
les Gaules; iamais Cesar ne les auroit vaincuës,
s’il ne les auoit diuisées; il a fallu qu’il
ait ruiné les Peuples de l’Auuergne par les
Autunois & ceux-cy par leur propre foiblesse.
L’Angleterre seroit encore vne Isle inconnuë,
si les mariages ne luy auoient partagé nos
nos Prouinces, & la trahison donné plus
de la moitié de nos Princes. Dans la derniere
ligue, l’Espagnol qui se vantoit de posseder
autant de terres, que le Soleil en regarde,
n’auroit pas eu la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 47. Anonyme. LA REVNION DES ESPRITS. (1649) chez Noël (François) à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Voir aussi A_8_3. Référence RIM : M0_3535 ; cote locale : C_9_84. le 2012-12-28 13:46:23.

pour trouuer sa premiere entrée dans
les Gaules ; iamais Cesar ne les auroit vaincuës,
s’il ne les auoit diuisées ; il a fallu qu’il
ait ruiné les Peuples de l’Auuergne par les
Autunois & ceux cy par leur propre foiblesse.
L’Angleterre seroit encore vne Isle inconnuë,
si les mariages ne luy auoient partagé
nos Prouinces, & la trahison donné plus
de la moitié de nos Princes. Dans la derniere
ligue, l’Espagnol qui se vantoit de posseder
autant de terres, que le Soleil en regarde,
n’auroit pas eu la hardiesse

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 48. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_23 et C_10_1. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : B_13_46. le 2012-12-29 15:25:09.

LA
SANGLANTE
DISPVTE ARRIVEE SVR LE
ieu, entre le Cardinal Mazarin &
l'Abbé de la Riuiere, à S. Germain
en Laye.

A PARIS,
Chez MICHEL METTAYER, Imprimeur ordinaire du
Roy, demeurant en l’Isle Nostre Dame sur le
Pont Marie, au Cigne,

M. DC. XLIX. LA SANGLANTE DISPUTE
arriuee sur le ieu entre le Cardinal
Mazarin, & l’Abbe de la Riuiere, à
S. Germain en Laye. Pvis que l’on voit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 49. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_46 et C_10_1. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : A_7_23. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-29 15:38:47.

LA
SANGLANTE
DISPVTE ARRIVEE SVR LE
ieu, entre le Cardinal Mazarin &
l’Abbé de la Riuiere, à S. Germain
en Laye.

A PARIS,
Chez MICHEL METTAYER, Imprimeur ordinaire du
Roy, demeurant en l’Isle Nostre Dame sur le
Pont Marie, au Cigne,

M. DC. XLIX. LA SANGLANTE DISPUTE
arriuee sur le ieu entre le Cardinal
Mazarin, & l’Abbe de la Riuiere, à
S. Germain en Laye. Pvis que l’on voit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 50. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 9 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Voir aussi A_7_23 et B_13_46. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : C_10_1. le 2012-12-29 15:36:27.

LA
SANGLANTE
DISPVTE. ARRIVEE SVR LE
ieu, entre le Cardinal Mazarin &
l’Abbé de la Riuiere, à S. Germain
en Laye.

A PARIS,
Chez MICHEL METTAYER, Imprimeur ordinaire du
Roy, demeurant en l’Isle Nostre Dame sur le
Pont Marie, au Cigne,

M. DC. XLIX. LA SANGLANTE DISPUTE
arriuee sur le ieu entre le Cardinal
Mazarin, & l’Abbe de la Riuiere, à
S. Germain en Laye. Pvis que l’on voit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 51. Anonyme. LA SVITTE DV MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français. Partie 2. Voir aussi C_11_4 (partie 1) et B_20_11. Référence RIM : M0_2390 ; cote locale : C_11_5. le 2012-12-30 09:33:43.

triompher auec les armes
de celuy que les Isles de sainct Honorat, les sieges
de Cazal & de Turin auoit mis parmy les plus
redoutables Capitaines du monde. Il faut pinser la corde qui a plus resonné dans
l’Estat, & repasser vn peu sur la conqueste de l’Isle
d’Elbe, pour juger de la Politique qui me fournit les motifs de ceste entreprise ; Ie confesse, pour
moi, que ie ne m’y suis porté que par la seule raisõ
de mes interests, & que j’eus bien de la peine de
trouuer des pretextes qui fussent assez

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 52. Anonyme. LA SVITTE DV MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français. Partie 2. Voir aussi C_11_4 (partie 1) et B_20_11. Référence RIM : M0_2390 ; cote locale : C_11_5. le 2012-12-30 09:33:43.

premedité dans le Ciel : Quoy qu’il en
fut de nostre conferance, ie croy que ce pauure
Legat adora bien ceste in dépendante fatalité, lors
que toutes ses resistances ne furent capables de
l’arracher des mains des Corsaires, qui luy volerẽt
à deux lieuës de l’Isle Verte, & à quatre-vingts
de l’Hibernie ; quatre cent mille liures que le Pape
luy auoit mis en main pour secourir les fidelles
de ceste pauure Eglise, trauersée par la persecution
d’Angleterre.   Pour moy ie confesse que c’est la principalle

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 53. Anonyme. LA TRES-HVMBLE ET VERITABLE REMONSTRANCE DE... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 20 pages. Langue : français. Avec permission des députés.. Référence RIM : M0_3808 ; cote locale : B_12_62. le 2012-12-30 15:55:52.

souffrir en prison
ce sang Royal, sans en considerer l’importance ; interdit le Parlement de Bordeaux par mauuais conseils, & contraint
la Ville, & la Prouince à prendre les armes ; abandonné
aux Espagnols, non seulement la Champagne,
mais l’Isle de France, & les enuirons de Paris, lors
que vos meilleurs trouppes estoient employées pour accabler
vos suiets ; fait traduire les Princes prisonniers en
la Citadelle du Haure, lieu incommode à leur santé,
dont ils pouuoient estre aisément enuoyées hors du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 54. Anonyme. LE IOVRNAL CONTENANT LES NOVVELLES DE ce qui... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 2 sur 11 (paginée de 3 à 16). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_12. le 2012-11-07 02:06:41. d’en taire
cesser le trauail, quelques vus estiment que
ce fort est necessaire pourueu qu’il soit gardé
par gens du pays, neantmoins il a esté tout entierement
demoly.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 55. Douet, J.. LA CONSOLATION DES BONS, ET LA DEFFENSE de... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Signé au colophon: "I. DOVET E. S. D. R.".. Référence RIM : M0_772 ; cote locale : B_6_4. le 2012-11-12 03:38:13.

condemnoit
pour lors ; & qu’vne infinité des plus sçauans & doctes
estiment & approuuent maintenant. Et toutefois de ce
temp-là, comme l’on fait encore en celuy-cy, on le reuere
fort, & on le prie comme vn Saint dans l’Espagne :
Et dans l’Isle de Majorque où repose son corps, il y a Eglises & Autels sous son nom, où l’on celebre tous les
jours le Diuin Sacrifice de la Messe ; Et aucuns Mathematiciens
François, l’ont mis & colloqué dans leurs
Ephemerides ou Almanacs au rang des Saints

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 56. Du Pelletier, Pierre. ACTION DE GRACE DE LA FRANCE AV PRINCE DE LA... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_27 ; cote locale : A_2_8. le 2012-12-01 07:35:37.

douleur qui m’oppresse, ne me denie-t’on assistance,
puisque le sang royal t’y oblige, & mes detresses
l’y conuient.   On parlera a iamais de ces plaintes lugubres de ce
funeste cercueil, & toutes les nations du monde auront
cognoissance de cette Isle maudite, qui n’enferme
que des Leopards & des Lions rugissans &
carnassiers, qui arrachent la vie à la plus noble creature
de l’Estat Britanique. Retirez vous prophanes esprits, Enfans de male
diction, engeance de vipere, germe de tout crime,
parque

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 57. Du Tillet [signé]. Arrest de la Cour de Parlement, POVR LA... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 8 pages. Langue : français. Du 14 avril 1649. Avec privilège. Voir aussi A_1_84. Référence RIM : M0_264 ; cote locale : E_1_108. le 2012-03-26 08:54:35.

deschargez
d’vne demie année du loyer de leurs Maisons, escheant
à Pasques, & qu’il fust sursis à toutes contraintes contr’eux :
Autre par Florent Martel, Chirurgien ordinaire
du Roy en son Artillerie, & autres, tous particuliers
Habitans demeurans en l’Isle Nostre-Dame, à ce
qu’ils fussent deschargez, chacun à leur égard, des Baux
à loyer qui leur auoient esté faits des Maisons qu’ils
occupent, pour le terme qui commenceroit au iour
Sainct Iean prochain, si mieux n’aymoient les Proprietaires
leur faire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 58. Du Tillet [signé]. Arrest de la Cour de Parlement, POVR LA... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 8 pages. Langue : français. Du 14 avril 1649. Avec privilège. Voir aussi A_1_84. Référence RIM : M0_264 ; cote locale : E_1_108. le 2012-03-26 08:54:35.

prix des Baux, pendant le temps qui restoit à expirer
de chacun desdits Baux ; & au surplus, qu’ils auroient
diminution dudit loyer pour la demie année escheuë
au iour de Pasques dernier : Autre par Iean Boullenois
& autres, tous Artisans & demeurans dans l’Isle
du Palais, à ce qu’ils fussent deschargez du payement
des loyers qui pourroient estre par eux deubs
pour les deux termes escheus à Noël & à Pasques,
sauf à eux à se pouruoir, soit pour la resolution des
Baux ou autres diminutions, s’il y eschoit :

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 59. Du Tillet [signé]. ARREST DE LA COVR DE PARLEMENT, Du 17.... (1648) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 6 pages. Langue : français. Du 17 décembre 1648, avec privilège. Publié le 19 [au colophon].. Référence RIM : M0_214 ; cote locale : E_1_4. le 2012-04-01 03:56:32.

des Coûpables, leur faire & parfaire leurs procés,
& executer leurs jugemens, nonobstant oppositions
& appellations quelconques, suiuant les Ordonnances.
Et pour les enuirons de cette Ville,
ENJOINT au Lieutenant de Robbe courte, &
Preuost de l’Isle, incontinent monter à Cheual
auec leurs Compagnies separément ou conjointement,
comme ils aduiseront, Aller aux champs,
& faire cesser les voleries & violences au soulagement
des Sujects du Roy, & à ce quaucun n’en
pretende cause

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 60. Du Tillet [signé]. ARREST DE LA COVR DE PARLEMENT, POVR LA... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 8 pages. Langue : français. Du 14 avril 1649, avec privilège. Voir aussi E_1_108. Référence RIM : M0_264 ; cote locale : A_1_84. le 2012-03-31 15:38:45.

deschargez
d’vne demie année du loyer de leurs Maisons, escheant
à Pasques, & qu il fust sursis à toutes contraintes contr’eux:
Autre par Florent Martel, Chirurgien ordinaire
du Roy en son Artillerie, & autres, tous particuliers
Habitans demeurans en l’Isle Nostre Dame, à ce
qu’ils fussent deschargez, chacun à leur égard, des Baux
à loyer qui leur auoient esté faits des Maisons qu’ils
occupent, pour le terme qui commenceroit au iour
Sainct Iean prochain, si mieux n’aymoient les Proprietaire
leur faire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 61. Du Tillet [signé]. ARREST DE LA COVR DE PARLEMENT, POVR LA... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 8 pages. Langue : français. Du 14 avril 1649, avec privilège. Voir aussi E_1_108. Référence RIM : M0_264 ; cote locale : A_1_84. le 2012-03-31 15:38:45.

prix des Baux, pendant le temps qui restoit à expirer
de chacun desdits Baux; & au surplus, qu’ils auroient
diminution dudit loyer pour la demie année escheuë
au iour de Pasques dernier: Autre par Iean Boullenois
& autres, tous Artisans & demeurans dans l’Isle
du Palais, à ce qu’ils fussent deschargez du payement
des loyers qui pourroient estre par eux deubs
pour les deux termes escheus à Noël & à Pasques,
sauf à eux à se pouruoir, soit pour la resolution des
Baux ou autres diminutions, s’il y escheoit:

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 62. Du Tillet [signé]. ARRESTS DE LA COVR DE PARLEMENT. PORTANT... (1648) chez Mettayer (Michel) à Paris , 8 pages. Langue : français. Du 4 septembre 1648, avec privilège.. Référence RIM : M0_206 ; cote locale : A_1_29. le 2012-04-07 16:24:44.

DE LA COVR
DE PARLEMENT. PORTANT REGLEMENT
general pour le payement des Rentes
constituées sur la Ville. Du premier & quatriesme Septembre 1648.

A PARIS,
Par MICHEL METTAYER, Imprimeur ordinaire du Roy,
en l’Isle Nostre-Dame.

M. DC. XLVIII. Auec Priuilege du Roy. EXTRAICT DES REGISTRES
de Parlement. CE jour la Cour, toutes les Chambres
assemblées, deliberant sur l’execution
de la Declaration du Roy, publiée

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 63. Guyet [signé]. ARREST DE LA COVR DE PARLEMENT, Pour le... (1648) chez Mettayer (Michel) à Paris , 4 pages. Langue : français. Du 2 octobre 1648, publié le 3 [au colophon].. Référence RIM : M0_209 ; cote locale : E_1_2. le 2012-04-01 14:17:34.

ARREST DE LA COVR
DE PARLEMENT,
Pour le Rabais du Pied Fourché,
auec deffences aux Fermiers & leurs Commis
de leuer ledit Droict.

A PARIS,
Chez MICHEL METTAYER, Imprimeur
ordinaire du Roy, demeurant en l’Isle
Nostre-Dame, à l’Image S. Iean.

M. DC. XLVIII. AVEC PRIVILEGE DV ROY. EXTRAICT DES REGISTRES
de Parlement. CE jour la Cour, toutes les Chambres
assemblees, apres auoir ouy
le rapport de deux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 64. H. C.. LA PLAINTE DV PALAIS ROYAL, SVR L’ABSENCE... (1649) chez Beauplet (David) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2783 ; cote locale : C_8_27. le 2012-12-23 01:23:14.

DV ROY,
Auec vn Dialogue du grand Hercule de Bronze, &
des douze Statuës d’Albastre, qui sont à l’entour
de l’Estang du Iardin.

Faite par vn Poiëte de la Cour. H. C.

A PARIS,
Chez Dauid Beauplet, dans l’Isle du Palais, au Roy Dauid.

M. DC. XLIX. LA PLAINTE DV PALAIS
Royal, sur l’absence du Roy,
Auec vn Dialogue du grand Hercule de Bronze, &
des douze Statües d’Albastre, qui sont à l’entour
de l’Estang du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 65. I. A. D.. IMPORTANTES VERITEZ POVR LES PARLEMENS.... (1649) chez Villery (Jacques) à Paris , 107 pages. Langue : français, latin. Avec permission.. Référence RIM : M0_1686 ; cote locale : C_5_59. le 2012-11-06 08:58:24. , pulcherrimum quod iustum ; Car s’il
est vray que de toutes les choses, les vnes sont plus
excellentes que les autres, personne ne doutant que
l’homme ne soit l’excellence de la nature mortelle,
l’ame

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 66. I. A. D.. IMPORTANTES VERITEZ POVR LES PARLEMENS.... (1649) chez Villery (Jacques) à Paris , 107 pages. Langue : français, latin. Avec permission.. Référence RIM : M0_1686 ; cote locale : C_5_59. le 2012-11-06 08:58:24.

Il y auoit des Prestres en
Egypte qui auoient charge d’annoncer & publier au
peuple, la cruë & le rabaissement du Nil, & quand on
vouloit sçauoir à quel poinct il estoit paruenu, parce
que delà dependoit tout le bon-heur de l’Egypte, on
alloit en vne Isle, au milieu de laquelle estoit vne
Colomne marquée & diuisée en plusieurs toises, &
lors qu’il commençoit à croistre, les Prestres auec
leur mesure qu’ils appelloient Cubitus, marquans de
combien ce fleuue estoit haussé, le faisoient sçauoir
au peuple,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 67. Louis (XIV), De Guénégaud,... . DECLARATION DV ROY. PORTANT REGLEMENT sur le... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avc privilège. Voir aussi A_1_33. Référence RIM : M0_936 ; cote locale : C_7_4. Texte édité par Site Admin le 2012-09-15 12:18:57.

faict de la Iustice, Police, Finances, & soulagement des Subiets
de sa Maiesté. Verifies en Parlement le vingt-quatriesme iour d’Octobre mil
six cens quarante huict.

A PARIS,
Chez MICHEL METTAYER, Imprimeur ordinaire
du Roy, demeurant en l’Isle Nostre Dame sur le
Pont Marie, au Cigne.

M. DC. XLIX. Auec Priuilege de sa Maieste. LOVIS par la grace de Dieu Roy de France
& de Nauarre, A tous presens & à venir, Salut.
L’AMOVR que nous portons à nos

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 68. R. [signé]. LA MINE EVENTEE DE IVLES MAZARIN Par vn... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2469 ; cote locale : A_6_22. Texte édité par Site Admin le 2012-12-16 06:17:51.

LA MINE
EVENTEE
DE
IVLES MAZARIN
Par vn Ingenieur.

AVEC VN SONNET
à Monseigneur le Duc de
BEAVFORT.

A PARIS,
Chez MICHEL METTAYER, Imprimeur ordinaire
du Roy, demeurant en l’Isle Nostre Dame sur le
Pont Marie, au Cigne,
M. DC. XLIX. LA MINE EVENTEE
DE
IVLES MAZARIN. BIEN que ce tiltre specieux soit doublement equiuoqué,
Il n’a toutesfois aucune signification, qui
n’explique, & ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 69. Saint-Amant, Marc-Antoine... . LA ROME RIDICVLE, CAPRICE. ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 56 pages. Langue : français, latin, italien. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_18_36. le 2012-12-28 14:59:15.

le Mont Testace,
Id est le Mont des Pots-cassez.  

XLIV.  
Villace qui dans chaque ruë
Avez des niches à Hiboux,
Il se voit des choses en vous,
Dont l’origine est bien bourruë ;
Tesmoin cette Isle au bord mangé,
Que l’ire du Peuple outragé
Fit naistre dans votre Riviere
Du blé de ce rogue Tarquin,
Qui meritoit qu’vne etriviere
Passementât son marroquin.  

XLV.  
Quelques ordures échouées,

=> Afficher la page


Occurrence 70. Anactofile [signé]. L’OYSEAV DE RIVIERE, OV LE TOVRNOY NAVAL.... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 40 pages. Langue : français, latin. En 88 pièces en 9 vers burlesques.. Référence RIM : M0_2587 ; cote locale : C_8_13. Texte édité par Site Admin le 2013-06-10 08:50:02.

au Foin. ASTOLFE de l’Escole. MANDRICART du Port
Malacquais. HVON de la Tournelle. FERRAGV du Guichet. ROGER de la Grenoüillere. RODRIGVE du Terrain. GRIFON du Pont Rouge. QVICHOT du Fauxbourg
S. Marceau. POLEXANDRE de l’Isle. SACRIPENT de la Tour
de Nesle. ORONDATE du Pré
aux Clercs. ALMANSOR de l’Isle-Louuiers. MAVGIS des Gobelins. GANELON du Mail. DARDINEL de la Pallée. NORANDIN de l’Arche. TANCREDE de la Riue.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 71. Anactofile [signé]. L’OYSEAV DE RIVIERE, OV LE TOVRNOY NAVAL.... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 40 pages. Langue : français, latin. En 88 pièces en 9 vers burlesques.. Référence RIM : M0_2587 ; cote locale : C_8_13. Texte édité par Site Admin le 2013-06-10 08:50:02.

FERRAGV du Guichet. ROGER de la Grenoüillere. RODRIGVE du Terrain. GRIFON du Pont Rouge. QVICHOT du Fauxbourg
S. Marceau. POLEXANDRE de l’Isle. SACRIPENT de la Tour
de Nesle. ORONDATE du Pré
aux Clercs. ALMANSOR de l’Isle-Louuiers. MAVGIS des Gobelins. GANELON du Mail. DARDINEL de la Pallée. NORANDIN de l’Arche. TANCREDE de la Riue. L’OYSEAV DE RIVIERE
ou le Tournoy Naual.

I.  
GRAND,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 72. Anactofile [signé]. L’OYSEAV DE RIVIERE, OV LE TOVRNOY NAVAL.... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 40 pages. Langue : français, latin. En 88 pièces en 9 vers burlesques.. Référence RIM : M0_2587 ; cote locale : C_8_13. Texte édité par Site Admin le 2013-06-10 08:50:02.

la Riuiere se frise,
Semblent par diuers mouuements,
(Tant on y voit de gaillardise)
Danser au son des Instruments.  

XVI.  
Maint Patron, & maint Iouuenceau.
Mainte femme, & mainte Pucelle,
Occupoient l’Isle Macquerelle,
Qui n’est pas loin du Bord de l’Eau :
Le Galand fait icy la foulle ;
Entre les Donzelles se roulle ;
Fait de l’Isle la place aux veaux ;
I’ay bien peur que la terre y croulle,
Et qu’on fasse des Bastardeaux.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 73. Anactofile [signé]. L’OYSEAV DE RIVIERE, OV LE TOVRNOY NAVAL.... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 40 pages. Langue : français, latin. En 88 pièces en 9 vers burlesques.. Référence RIM : M0_2587 ; cote locale : C_8_13. Texte édité par Site Admin le 2013-06-10 08:50:02.

 
Maint Patron, & maint Iouuenceau.
Mainte femme, & mainte Pucelle,
Occupoient l’Isle Macquerelle,
Qui n’est pas loin du Bord de l’Eau :
Le Galand fait icy la foulle ;
Entre les Donzelles se roulle ;
Fait de l’Isle la place aux veaux ;
I’ay bien peur que la terre y croulle,
Et qu’on fasse des Bastardeaux.  

XVII.  
Raillerie à part : le desert
Qu’on voyoit dans cette Isle verte,
Auoit la face si couuerte,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 74. Anactofile [signé]. L’OYSEAV DE RIVIERE, OV LE TOVRNOY NAVAL.... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 40 pages. Langue : français, latin. En 88 pièces en 9 vers burlesques.. Référence RIM : M0_2587 ; cote locale : C_8_13. Texte édité par Site Admin le 2013-06-10 08:50:02.


Entre les Donzelles se roulle ;
Fait de l’Isle la place aux veaux ;
I’ay bien peur que la terre y croulle,
Et qu’on fasse des Bastardeaux.  

XVII.  
Raillerie à part : le desert
Qu’on voyoit dans cette Isle verte,
Auoit la face si couuerte,
Qu’alors on l’eut bien pris sans vert :
Dame Nature, ce me semble,
Et la belle saison ensemble,
Ont trauaillé cet échaffaut,
Sur qui, si la terre ne tremble,
On ne peut craindre le deffaut.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 75. Anactofile [signé]. L’OYSEAV DE RIVIERE, OV LE TOVRNOY NAVAL.... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 40 pages. Langue : français, latin. En 88 pièces en 9 vers burlesques.. Référence RIM : M0_2587 ; cote locale : C_8_13. Texte édité par Site Admin le 2013-06-10 08:50:02.

on l’eut bien pris sans vert :
Dame Nature, ce me semble,
Et la belle saison ensemble,
Ont trauaillé cet échaffaut,
Sur qui, si la terre ne tremble,
On ne peut craindre le deffaut.  

XVIII.  
Belle Isle, sejour de renom,
Bosse verte du Dieu de Seine,
Colline, où l’Amour se promeine,
Va, quitte ton infame nom,
Eminence de la Riuiere,
Sous qui son eau n’est iamais fiere ;
Que Paris, iusqu’aux Temps derniers,
T’appelle l’Isle

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 76. Anactofile [signé]. L’OYSEAV DE RIVIERE, OV LE TOVRNOY NAVAL.... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 40 pages. Langue : français, latin. En 88 pièces en 9 vers burlesques.. Référence RIM : M0_2587 ; cote locale : C_8_13. Texte édité par Site Admin le 2013-06-10 08:50:02.


Belle Isle, sejour de renom,
Bosse verte du Dieu de Seine,
Colline, où l’Amour se promeine,
Va, quitte ton infame nom,
Eminence de la Riuiere,
Sous qui son eau n’est iamais fiere ;
Que Paris, iusqu’aux Temps derniers,
T’appelle l’Isle Mariniere,
Du nom de nos Grands Mariniers.  

XIX.  
De plus quelques Balcons volans,
Pendoient aux murs de la chaussée ;
Et sur mainte perche dressée,
N’étoient que des châteaux branlans :
On n’y

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 77. Anactofile [signé]. L’OYSEAV DE RIVIERE, OV LE TOVRNOY NAVAL.... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 40 pages. Langue : français, latin. En 88 pièces en 9 vers burlesques.. Référence RIM : M0_2587 ; cote locale : C_8_13. Texte édité par Site Admin le 2013-06-10 08:50:02.

comme vn camp volant
De mouches, de freslons, de guespes,
Semblables à de noirs & longs crespes,
Entre ses dents va grommelant ;
Et comme d’vn épais nuage,
Il assiege vn ample fromage,
Qui caché dessous semble noir ;
Telle estoit l’Isle & le Riuage,
Que la foulle empeschoit de voir.  

XXI.  
Phebus à nostre Grand LOVIS
Osta son chappeau de lumiere,
Et retira ses yeux arriere,
Que mon Prince auoit ébloüis :
Le iour de ce

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 78. Anactofile [signé]. L’OYSEAV DE RIVIERE, OV LE TOVRNOY NAVAL.... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 40 pages. Langue : français, latin. En 88 pièces en 9 vers burlesques.. Référence RIM : M0_2587 ; cote locale : C_8_13. Texte édité par Site Admin le 2013-06-10 08:50:02.

vn cueilleur de nois ;
Mais certes à l’honneur de la France,
Il gaula plus d’vn Polonois.  

XXX.  
QVICHOT du Fauxbourg sainct Marceau,
Homme d’Estat, vient à la fisle,
Et puis POLEXANDRE de l’Isle,
Pennade en son flottant Chasteau :
SACRIPENT de la Tour de Nesle,
Va iurant plus dru que la gresle ;
ORONDATE du Pré-aux-Clers,
Deuant qui tout obstacle est fresle,
Court plus viste que les éclairs.  

XXXI.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 79. Anactofile [signé]. L’OYSEAV DE RIVIERE, OV LE TOVRNOY NAVAL.... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 40 pages. Langue : français, latin. En 88 pièces en 9 vers burlesques.. Référence RIM : M0_2587 ; cote locale : C_8_13. Texte édité par Site Admin le 2013-06-10 08:50:02.


Du heurt, que ces braues donnerent,
En arc leurs gaules se courberent,
SACRIPENT fut si bien atteint,
Que les grands bras qui le choquerent,
L’enléuerent comm’vn corps saint.  

LVIII.  
ALMANSOR de l’Isle Louuiers
Fait voile en tres-bonne posture ;
MAVGIS a le corps en mesure,
A l’arrest sont leurs grands leuiers :
Mais ALMANSOR, quoy qu’il essaye,
Ne s’en reuint pas sauue braye,
Il fit deux pas à reculons ;
Et feru de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 80. Anonyme. LA VERITÉ DE CE QVI S’EST passé à Paris... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 19 pages. Langue : français. En page 19: "le brevet que le duc d'Orléans avait accordé à la veuve Guillemot" (selon Moreau), signé "Gaston" et "De Fromont".. Référence RIM : M0_3986 ; cote locale : B_12_48. le 2013-01-05 06:46:00.

embrazeroient les Autels ; & qu’au
mesme temps que toutes les Maisons de Dieu seroient en feu,
on le porteroit dans deux ou trois cens Logis de Bourgeois en diuers
quartiers : que dans ce bouleuersement, trois mille hommes
cachez dans l’Arcenal se saisiroient de l’Isle de Nostre-Dame, qu’ils
y conduiroient tous les Canons, qu on les déchargeroit sur la Ville,
sur la Cité, sur l’Vniuersité, & sur les Ponts : Que dans la consternation
generale, & desordre vniuersel, on se saisiroit aisément de
tous ceux qu’on vouloit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 81. Anonyme. LA VERITÉ DE CE QVI S’EST passé à Paris... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 19 pages. Langue : français. En page 19: "le brevet que le duc d'Orléans avait accordé à la veuve Guillemot" (selon Moreau), signé "Gaston" et "De Fromont".. Référence RIM : M0_3986 ; cote locale : B_12_48. le 2013-01-05 06:46:00.

le Fanx-bourg saint Antoine : que le C. Mazarin trauailloit pour
ses rendre Maistre de Paris, où il feroit vne cruelle Boucherie de
ses ennemis : qu’il estoit asseuré de trois Portes de la Ville, des postes
du Louure, de l’Arsenal, de sainct Martin, du Temple & de l Isle Nostre-Dame : Qu’on auoit enrolé pour luy dans Paris douze mille
hommes ; qu’on leur auoit donné quarante sols à chacun, qu’ils
auoient tous des armes à feu, & dequoy tirer chacun six coups ;
disant qu’auec cent cinquante mille Arquebusades,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 82. Anonyme. LA VERITÉ SANS MASQVE DE LA MISERE... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. La page 1 est chiffrée 1, et ainsi de suite; mais la page 7 est mal chiffrée: 9. Exemplaire non daté (à la différence de celui de Moreau).. Référence RIM : M0_4004 ; cote locale : C_10_43. Texte édité par Patrick Rebollar le 2013-01-07 07:23:13.

de Pierre Mazarin reuandeur d’oüistres à l’escaille,
(encore n’estoit-il pas paruenu à la dignité de parfumeur)
& le plus signalé banqueroutier de son siecle : Ce n’est pas la
gloire de ses majeurs, vn de ses bizayeux qui estoit palfernier,
fut pendu à l’Isle de Malthe l’an 1572. le 13. de May, pour
auoir esgorgé son maistre, appellé le Senior Paschali, enfoncé
la porte de son cabinet, dérobé son argent & pillé toute
sa maison. L’abomination de cette vie desloyale, n’eust pas
si tost plongé dans vne mer de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 83. Anonyme. LE COVRIER DE LA COVR, PORTANT LES NOVVELLES... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 1. Voir aussi C_1_41_2 (partie 2). Référence RIM : M0_821 ; cote locale : C_1_41_1. le 2013-07-08 09:19:31.

auec la pluspart
des vieux Regiments tirez de la pluspart des quartiers qui sont autour de
Paris, faisant 5. à 6. mille hommes, du costé de Villiers-Cesterets, pour aller
au deuant des Ennemis, & leur empescher le passage de la riuiere d’Aisne, &
l’entrée de l’Isle de France, ou du moins les tenir en jalousie en attendant l’arriuée
des troupes d’Erlach. Vendredy 19. les Députez du Parlement se rendirent à S. Germain, furent
chez Monsieur le Chancelier, & disnerent à la Capitainerie. Les Députez des
Princes y furent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 84. Anonyme. LE MIROIR FRANÇOIS REPRESENTANT LA FACE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2480 ; cote locale : C_6_22. le 2013-09-21 15:43:02.

sont tels. Ie ne touche point à quelques particuliers, (desquels la
memoire m’est aussi recommandable comme celle des autres m’est odieuse) mais à ceux qui par vn bon vent poussez dans le port, estalent
en public des perles qu’ils disent auoir peschees en l’isle d’Ormus, &
bien souuent ils les ont prises de ceux qui sont encore à la rade. Ce sont
ces ballons enflez que ie veux picquer, pour voir s’ils me rendront autre
chose que du vent, voyons les donc au descouuert.   Si ie ne me trompe i’en remarque trois

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 85. Anonyme. LE POLITIQVE CHRESTIEN. DE S. GERMAIN. A LA... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 14 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_2811 ; cote locale : C_6_59. Texte édité par Site Admin le 2013-10-06 15:56:02.

si tu veux, iusqu’au Ciel, ta ville
ne laissera pas d’estre prise ; parce que toutes tes machines de
guerre ne seruent de rien contre les forces du dehors, quand
les ennemis sont au dedans. L’Histoire d’Angleterre rapporte, que quand le Ciel voulut
punir cette Isle, il permit qu’Henry VIII. leuast tant d’argent
sur ses Estat, qu’il ne pardonna ny à Monastere, ny à Eglise,
ny à aucun Benefice : Il exigea plus luy seul sur ses subiets,
que tous les Roys ses Predecesseurs n’auoient fait deuant luy
pendant cinq cens ans : Il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 86. Anonyme. LE PROCEZ, L’ADIOVRNEMENT PERSONEL,... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 14 pages. Langue : français. Voir aussi C_6_67 et D_1_12. Référence RIM : M0_2888 ; cote locale : A_6_70. le 2013-10-20 08:06:58.

pour exterminer ces meurtriers de Reynes & de Roys Les
Villes sont des conquestes trop chetiues pour des Princes si belliqueux;
leur valeur doit auoir pour matiere des Isles & des Royaumes entiers; &
pour but & couronnement vn Royaume eternel. C'est dans cette Isle
barbare qu'ils feront leur coup d'essay pour venger l'Eglise de Dieu, &
puis ayant estouffé les monstres domestiques, ils pousseront iusques dans
la Palestine leur sainte valeur, pour estouffer d'autres barbares qui prophanent
les lieux que la presence de Nostre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 87. Anonyme. LE PROCEZ, L’ADIOVRNEMENT PERSONNEL,... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 14 pages. Langue : français. Voir aussi A_6_70 et C_6_67. Référence RIM : M0_2888 ; cote locale : D_1_12. le 2013-10-20 08:08:40.

pour exterminer ces meurtriers de Reynes & de Roys. Les
Villes sont des conquestes trop chetiues pour des Princes si belliqueux ;
leur valeur doit auoir pour matiere des Isles & des Royaumes entiers ; &
pour but & couronnement vn Royaume eternel. C’est dans cette Isle
barbare qu’ils feront leur coup d’essay pour venger l’Eglise de Dieu, &
puis ayant estouffé les monstres domestiques, ils pousseront iusques dans
la Palestine leur sainte valeur, pour estouffer d’autres barbares qui prophanent
les lieux que la presence de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 88. Anonyme. LE PROCEZ, L’ADIOVRNEMENT PERSONNEL,... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 16 pages. Langue : français. Voir aussi A_6_70 et D_1_12. Référence RIM : M0_2888 ; cote locale : C_6_67. Texte édité par Site Admin le 2013-10-20 08:03:48.

exterminer ces meurtriers de Reynes & de Roys. Les Villes sont des
conquestes trop chetiues pour des Princes si belliqueux ; leur valeur doit
auoir pour matiere des Isles & des Royaumes entiers ; pour but & couronnement
vn Royaume eternel. C’est dans cette Isle barbare qu’ils feront
leur coup d’essay pour venger l’Eglise de Dieu, & puis ayant estouffé les
monstres domestiques, ils pousseront iusques dans la Palestine leur sainte
valeur, pour estouffer d’autre barbares qui prophanent les lieux que la presence
de Nostre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 89. Anonyme. LES QVARANTE-CINQ FAICTS CRIMINELS DV C.... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 17 pages. Langue : français. Page de titre en page 2.. Référence RIM : M0_2931 ; cote locale : C_11_17. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-03-30 07:24:59.

qu’il a fair expedier pour le Ponant & le Leuant, à
Garganr & à Cantariny qui luy en ont baillé huict cens mil liures,
& en consequence de ces passe-ports, ont tiré vne prodigieuse
quantité de grains par la riuiere de Seine, de la Bourgonne,
Champagne, l’Isle de France & autres lieux, qui fournissent
Paris, comme aussi des autres Prouinces, qui fournissent les autres
grands Villes, ou ces desordres ont produit les mesmes cheretez. 23. Qu’il veut introduire cette maxime que le Roy ne doit
point tenir sa parole a ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 90. Anonyme. LES QVARANTE-CINQ FAICTS CRIMINELS DV C.... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 17 pages. Langue : français. Page de titre en page 2.. Référence RIM : M0_2931 ; cote locale : C_11_17. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-03-30 07:24:59.

sur ceux qui la
repoussent en rendent des veritables sentimens au
Roy & à l’Estat. Et vous qui voulez acquerir de l’honneur par les
Armes, considerez le sensible desplaisir que le Chevalier
de la Valette a eu de mourir dans ce party d’vn
coup receu à l’Isle S. George : & la satisfaction &
l’honneur qui demeure à la memoire de ce Caualier
Richon, d’estre mort pour le seruice du Roy & celuy
de sa propre patrie, comme tesmoigne son
Eloge Fvnebre, auec la benediction de tous les gens
de bien.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 91. Anonyme. LETTRE RENDVË AV ROY EN PARTICVLIER, Pour... (1652) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_2254 ; cote locale : B_2_34. le 2013-04-09 16:51:34.

la ville tout
seul, à pied, se sauuant de buisson en buisson, de fossé en
fossé, craignant les passans ; comme voicy que s’estant caché
dans vn fossé, il reconnut vn sien domestique, qui le fit
monter sur son cheual en crouppe, & en cét arroy le sauua
à l’Isle.   Voila, Sire, ce qui est arriué à ce Comte de Flandres pour
auoir voulu punir ses sujets auec trop de rigueur ; voila comme
se sont comportez les Gantois : quoy que gens nourris
dans le commerce ; voila, enfin, comme les affaires sont venuës
à vne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 92. Anonyme. L’AMBITIEVX OV LE PORTRAICT D’ÆLIVS... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_73 ; cote locale : A_3_14. le 2013-01-30 15:31:31.

se façonner:
pour moy ie croy qu’Ælius Sejanus est son Maistre, voyons quelle
sympathie & correspondance nous trouuerons entre ces deux personnages.   Ælius Sejanus prit naissance en Toscane, de parens de mediocre
condition & biens, & Mazarin en Sicile (isle subjette au Roy
d’Espagne, & ennemie capitale des François) d’vn pere de tres-vile
condition, & tres-pauure en biens: Sejanus est taxé d’auoir
consenty aux voluptez d’Apicius Cheualier Romain; Mazarin à
celles de Sachety Italien: Ælius Sejanus fut

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 93. Anonyme. L’AMBITIEVX OV LE PORTRAICT D’ÆLIVS... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_73 ; cote locale : A_3_14. le 2013-01-30 15:31:31.

est de voir souuent la personne de sa
Maiesté, il voulut encore oster ce contentement là aux Romains,
ayant fait sortir l’Emper. Tibere hors de Rome, & luy y demeurant
fut si effronté que de dire tout haut, Ie suis Empereur de Rome, &
Tibere est Prince de l’Isle: cét excez d’ambition ayant esté rapporté
à Tibere, auec plusieurs autres insolences qu’il auoit commises,
furent cause de sa mort, & Tibere reconnoissant qu’il estoit temps
de punir la temerité de cét outrecuidé, & que s’il ne le faisoit, il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 94. Anonyme. L’ASTROLOGVE FRANÇOIS, PREDISANT LES... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_430 ; cote locale : A_3_30. le 2013-02-02 09:06:14.

mer Occeanne, dont la longueur
depuis l’Orient à l’Occident est de dix-sept cens
cinquante lieuës, & ce depuis la mer Noire iusques
à l’Occean de Lachine Orientale, & sa largeur est
de quinze cens cinquante lieuës, en suitte suit l’Affrique,
qui seroit Isle si vn istiner estoit couppé, sa
longueur est en droite ligne de 1650. lieuës, &
sa largeur qui est depuis le Cap de bonne Esperance,
iusques à la Mer Mediterannée, contient
seize cens soixante quinze lieuës, ainsi elle est plus
large que longue: En dernier

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 95. Anonyme. L’HOMME QVI NE CRAINT RIEN, ET QVI DIT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1660 ; cote locale : A_3_79. Texte édité par Site Admin le 2013-02-06 16:21:57.

en donna au Roy, &
à son premier Ministre. Vous ne fustes pas des derniers à
monstrer vostre courage, & vostre valeur, dans tant de
sieges passez, & de celuy d’apresent. Pour venir à bout de
cette haute entreprise, il fallut vaincre les Anglois dans
l’Isle de Ré, en bataille rangée; il fallut imposer de nouuelles
bornes à la mer, qui n’en auoit iamais receu; Enfin,
il fallut remuer le Ciel, & la terre, pour venir à bout de cette
Ville rebelle. Apres vn siege de dix-huict mois, que le Roy n’abandonna

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 96. Anonyme. L’ICARE SICILIEN, OV LA CHEVTE DE MAZARIN,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 23 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1672 ; cote locale : B_13_47. le 2013-04-27 16:46:49.


Neantmoins ie croy qu’elle quarre ;
Et il s’en trouue en Prose & Vers
Qui cheminent plus de trauers.    
Icare estoit auec son Pere
En Crete, & faisoit maigre chere ;
Vn certain Cornard qui regnoit
Dans cette Isle les retenoit,
Malgré leurs dents, comme l’Histoire
Tasche de nous le faire croire ;
Il auoit iuré par Phœbus,
Serment qui n’estoit point abus,
Car il venoit en ligne droite
De cette diuine brayette,
Qu’il n’appelloit point

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 97. Anonyme. L’ICARE SICILIEN, OV LA CHEVTE DE MAZARIN,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 23 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1672 ; cote locale : B_13_47. le 2013-04-27 16:46:49.


Par Iupiter ie ne croy pas
Qu’ils n’y eussent passé le pas.    
Les Mazarins tant fils que pere,
L’on ne parle point de la mere,
Elle estoit desia ad patres,
En Sicile faisoient flores ;
Les plus rafinez de cette Isle
Ne cognoissoient rien dans leur stile,
En fait de voler & piller,
Ils sçauoient l’art de gouspiller
Mieux que tous les hommes du monde,
Leur excroque estoit sans seconde,
Et estoit arriuée au point
Que d’égale elle n’auoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 98. Anonyme. L’ICARE SICILIEN, OV LA CHEVTE DE MAZARIN,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 23 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1672 ; cote locale : B_13_47. le 2013-04-27 16:46:49.

à leur porte,
Que le grand Diable les emporte,
C’est bien ainsi que l’on le prend ;
Non ce n’est point d’eux que despend
L’effroyable saut de cet homme.
Tout de mesme, ou tout ainsi comme
Minos ne pût venir à bout,
Quoy que dans son Isle il peut tout,
D’vn mal-heureux qu’à sa colere
Il destinoit comme son pere,
Il ne pût, dis-je, neantmoins
Du lieu qu’on soupçonnoit le moins
Esclatta le coup de sa perte ;
Ce pauure Icare à teste verte,
Traisna luy mesme son mal

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 99. Anonyme. L’INQVISITION RECHERCHANT EXACTEMENT CE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Voir aussi B_19_58.. Référence RIM : M0_1703 ; cote locale : C_12_1. le 2013-06-08 08:45:18.

il leur a fait iurer
solemnellemẽt dans leur assemblée pernicieuse
de contribuer tous les moyens qu’ils sçauront de
continuer la guerre, & d’employer tous les artifices
dont ils se sont seruis pour embraser l’Angleterre &
detruire la Royauté en cette Isle infortunée : ils se
diuisent toutes les charges & tous les biẽs des sujets
du Roy, & pour n’auoir que des Estrangers dans sa
factiõ, il a estably le Prince Thomas dans la charge
de premier Ministre, la tenant desormais trop basse
pour luy dans le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 100. Anonyme. L’INQVISITION RECHERCHANT EXACTEMENT CE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Voir aussi C_12_1. Référence RIM : M0_1703 ; cote locale : B_19_58. le 2013-06-08 08:47:15.

il leur a fait iurer
solemnellemẽt dans leur assemblée pernicieuse
de contribuer tous les moyens qu’ils sçauront de
continuer la guerre, & d’employer tous les artifices
dont ils se sont seruis pour embraser l’Angleterre &
detruire la Royauté en cette Isle infortunée : ils se
diuisent toutes les charges & tous les biẽs des sujets
du Roy, & pour n’auoir que des Estrangers dans sa
de premier Ministre, la tenant desormais trop basse
pour luy dans le pernicieux dessein qu’il à d’empieter
sur tous les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 101. Anonyme. MANIFESTE DES PROVINCES FAIT AVX PARLEMENS,... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2387 ; cote locale : C_11_3. Texte édité par Site Admin le 2013-02-21 14:25:04.

Nos Neptunes qui auez chassé les orages & rappellé
le calme, & parmy les tenebres de nos ennuys, vous
auez esté les Apollons qui auez fait reluire sur nous
les splandeurs & les lumieres d’vne douce tranquilité,
Paris la premiere & la Prouince de l’Isle de France,
que les Mazarins Italiens, vouloient reduire en
esclauage & obligez d’aller mandier leur pain qu’il
leur retenoient, ont veu par vos prudences les greniers
ouuerts, qui dans la famine, qu’ils croyoient
voir desoler les Villes & bourgades, ont

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 102. Anonyme. OBSERVATIONS CVRIEVSES, SVR L’ESTAT ET... (1649) chez Alliot (Gervais), Langlois (Denis), Langlois (Jacques) à Paris , 31 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_40. Référence RIM : M0_2568 ; cote locale : A_6_85. le 2013-02-22 05:02:28.

Espagnols entrerent dans la Picardie, &
que nous fumes contraincts de considerer sainct Denys en France,
comme vne Frontiere de Paris. GOVVERNEVRS DES PROVINCES. Les principaux Gouuernemens de ce Royaume sont,
Le Gouuernement de Paris & de l’Isle de France, & est à
monsieur de Montbazon. Celuy de Guyenne, à monsieur le Duc d’Espernon. Celuy de Bourgogne, à monsieur le Prince de Condé. Celuy de Languedoc, à Monseigneur le Duc d’Orleans. Celuy de Dauphiné, à monsieur le Duc de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 103. Anonyme. OBSERVATIONS CVRIEVSES, SVR L’ESTAT ET... (1649) chez Alliot (Gervais), Langlois (Denis), Langlois (Jacques) à Paris , 36 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_85. Référence RIM : M0_2568 ; cote locale : C_6_40. le 2013-02-22 05:06:56.

Espagnols entrerent dans la Picardie, &
que nous fûmes contraincts de considerer sainct Denys en France,
comme vne Frontiere de Paris. GOVVERNEVRS DES PROVINCES. LES principaux Gouuernemens de ce Royaume sont,
Le Gouuernement de Paris & de l’Isle de France, & est à
monsieur de Montbazon. Celuy de Guyenne, à monsieur le Duc d’Espernon. Celuy de Bourgogne, à monsieur le Prince de Condé. Celuy de Languedoc, à Monseigneur le Duc d’Orleans. Celuy de Dauphiné, à monsieur le Duc de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 104. Anonyme. RELATION DE BORDEAVX, CONTENANT CE QVI... (1649) chez [s. n.] à Bordeaux , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3104 ; cote locale : C_9_30. le 2013-02-24 13:30:21.

batteaux, & prisonniers
qui se pourroient rencontrer sur sa marche. Ledit
Marquis partit le quinziesme du courant, sur les
sept à huict heures du soir, accompagné de cinq à
six cens hommes sur lesdits Vaisseaux, la Marée
ne l’ayant peu porter que iusques à l’Isle S. Georges,
il apprint que les ennemis s’auançoient au
Tourne, pour se rendre maistres de trois ou quatre
grands Galions, qui estoient en ce Port. A l’instant
ledit Marquis, commande le Cheuallier de
Thibaud, auec deux Galiottes, pour aller reconnoistre
le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 105. Anonyme. RELATION DE BORDEAVX, CONTENANT CE QVI... (1649) chez [s. n.] à Bordeaux , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3104 ; cote locale : C_9_30. le 2013-02-24 13:30:21.

par des Enuoyez exprez :
mais encore sur l’auis que le Duc d’Espernon auoit
dessein de passer la Dordoigne, & la cotoyãt
empescher la ionction des deux armées : Le Conseil
de police de cette ville (bien animé d’ailleurs
par le bon succez de ses armes à l’Isle S. George)
resolut il y a deux iours que le Marquis de Lusignan
conduiroit par eau onze cents hommes
contre les barricades du Tourne. Ce qui a pour
eux esté si heureusement executé que quelques-vnes
des barricades ayant esté enfoncée auec
perte de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 106. Anonyme. RELATION DE TOVT CE QVI S’EST FAIT ET... (1652) chez Maret (veuve de Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Bordeaux.. Référence RIM : M0_3141 ; cote locale : B_7_31. le 2013-02-25 07:35:05.

bien recompensé par vne Victoire d’autant plus
glorieuse & plus agreable, qu’elle auroit cousté
moins de sang. Ce delay a donné loisir au Comte d’Harcourt
de s’approcher de la Garonne apres s’estre amusé
assez long-temps sur le bord de la Riuiere de l’Isle. Il auoit pris la marche de ce costé auec les meilleures
Troupes de son Armée, pour joindre celles
du Marquis de Saint Luc; mais estant arriué
vn peu trop tard, & apres la déroute de cette
Armée, il se resolut de faire quelque effort,
afin

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 107. Anonyme. RESPONSE AV SEDITIEVX ESCRIT INTITVLÉ LE... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3384 ; cote locale : B_17_21. Texte édité par Site Admin le 2013-03-01 09:32:26.

si fallacieuse
que la vostre. Page 23. &
24. La reponse à sa troisiéme preuue de l’iniustice
du party de Monsieur le Prince est comprise
dans la réponse que ie viens de faire à sa deuxiéme.
Si la Guyenne, la Xainctonge, la Champagne,
l’Isle de France, la Brie, la Beausse, & tout le reste de l’Empire François, & encore plus
si bon luy semble ont rougy des flottes d’Espagne,
ce n’a esté que pour bannir les tyrans de
l’Estat, & pour appuyer l’équite de sa cause. Est-il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 108. Anonyme. SECONDE PARTIE DE L’ASNE ROVGE, DÉPEINT... (1652) chez Hardouin (Louis) à Paris , 24 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 2. Voir aussi B_12_56 (partie 1). Référence RIM : M0_85 ; cote locale : B_12_57. Texte édité par Patrick Rebollar le 2013-02-02 08:59:19.

& le peuple de la
ville de se bien deffendre, il iugea à propos de se retirer de
tous les quartiers de l’armée ; & pour cét effet les vaisseaux
s’en retournerent à Blaye, & luy à la Cour, & l’armée décampant
pour aller passer la riuiere à l’Isle de S. George. L’aduis ne fut si tost arriué à la ville de la retraite de cette
armée Mazarine, que de la Bastide sortirent six ou sept
cens hommes qui pousserent la Caualerie demeurée pour
soustenir, & chargerent leur arrieregarde, estans plus de
cinquante

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 109. Anonyme. SECONDE PARTIE DV MERCVRE DE LA COVR,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Partie 2 sur 5. Ensemble de B_18_1 à B_18_5. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_2452 ; cote locale : B_18_2. le 2013-02-09 15:59:30.

en vn beau & grand iardin, appelle
giardino d’amore, dans lequel il y a quantité de
fleurettes pour toutes sortes de Dames, & vn plan
d’herbe à la Reine, qui est tout le reuenu de cette
belle maison, estant d’vn plus grand rapport que le
Tabac de l’isle sainct Christoplile, ledit Manchini aura le soin de l’arroser souuent, & ne s’en pas fier
à son iardinier, car faute d’eau ladite herbe mourroit.   Sur le portail dudit Palais est vne statuë de Venus
en triomphe auec son Cupidon. A la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 110. Anonyme. SECRET DE LA DISGRACE IMAGINAIRE DV COMTE... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3625 ; cote locale : B_14_46. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-03-04 22:27:47.

ceux de Bourdeaux estant aduertis leur enuoierent
des munitions de guerre, auec quatre
cent hommes d’infanterie qui se ietterent
dans cette ville sans aucun danger, à la fureur
de la Garonne, sur laquelle elle est bastie &
cituée.   La Brigade de l’Isle bonne est à Crion, &
fait souuent des courses aupres de la Bastide,
sans operer autre chose que d’auoir fait prendre
les armes aux paysans, qui en desmontent
la plus part, & vont tous les iours à Bourdeaux y vendre les cheuaux qu’ils

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 111. Anonyme. SVITTE ET DIXIESME ARRIVÉE DV COVRIER... (1649) chez Haye (Rolin de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 10 de 12, de C_1_40_01 à C_1_40_12. Voir aussi E_1_126 (partie 3). Référence RIM : M0_830 ; cote locale : C_1_40_10. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-03-06 00:52:00.

  Le mesme iour l’on a eu aduis à Paris, que les trouppes que le Mareschal
du Plessis Praslin du party contraire, auoit tirées des garnisons de
Saint Denis, Mont-l’hery, Chastres, & autres lieux, qu’il auoit fait marcher
vers Dampmartin, pour entrer en l’Isle de France & s’opposer à
celles que l’on disoit que l’Archiduc Leopold auoit fait entrer en Picardie,
estoit retourné en ladite ville de Saint Denis, & auoit fait retirer
sesdites trouppes aux lieux de leurs garnisons, sans sçauoir la raison
pour laquelle

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 112. Anonyme. SVITTE ET NEVFIESME ARRIVÉE DV COVRIER... (1649) chez Haye (Rolin de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 9 de 12, de C_1_40_01 à C_1_40_12. Voir aussi E_1_126 (partie 3). Référence RIM : M0_830 ; cote locale : C_1_40_09. Texte édité par Site Admin le 2013-03-06 01:05:10.

asseure le Parlement d’vne parfaite vnion & intelligence, qu’il a ietté
des trouppes dans Eureux, & qu’il n’obmet rien pour assembler le plus
de forces qu’il luy est possible pour l’auantage des assaires, & que Monsieur
de Matignon s’est saisi de l’Isle Marie, que tenoit le sieur de Bellefond,
qui est du party contraire. Que le Mans s’est declaré pour Paris :
& beaucoup d’autres lieux se preparent d’en faire de mesme, sur lesquelles
a esté arresté que de la part de la Cour sera fait response audit
Sieur Duc

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 113. Anonyme. SVITTE ET SIXIEME ARRIVÉE DV COVRIER... (1649) chez Haye (Rolin de La) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Partie 6 de 12, de C_1_40_01 à C_1_40_12. Voir aussi E_1_126 (partie 3). Référence RIM : M0_830 ; cote locale : C_1_40_06. le 2013-03-06 01:17:18.

Henry le Grand, nostre tres-bon Roy ; sçauoir le Prince de Galles qui
est à la Haye en Hollande, auec sa sœur aisnée, le Duc d’York & sa sœur
puisnée, qui sont à Paris auec la Reyne leur Mere, & le Duc de Clocester,
qui est en en cette mal heureuse Isle, auec la Princesse Elizabeth sa seconde
sœur ; de sorte que les enfans de cét infortuné Prince, sont diuisez en ces
trois Estats : Ce qui semble demander vne paix generalle entre tous les Princes
de l’Europe, afin d’aller à main armée les restablir dans leurs

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 114. Baltasard, Christophle. TRAITTÉ DES VSVRPATIONS DES ROYS... (1645) chez Paslé (Jean) à Paris , 48 pages. Langue : français. Avec privilège. En dernières pages: table et extrait du privilège.. Référence RIM : Mx ; cote locale : D_1_6. Texte édité par Site Admin le 2013-03-10 08:56:33.

sa
successiõ, & esleurent pour Roy Hugues Capet, fils de Hugues, Comte de
Paris, yssu de Charles le Grand, du costé maternel, tige de vostre Illustre
Maison, SIRE, dont les branches genereuses ont peuplé d’Empereurs
& de Roys, la Grece, la France, la Palestine, l’Isle de Cipre, la Sicile, la
Hongrie, la Nauarre, & le Portugal. En ce changement de lignee, la France dit le dernier Adieu à ses anciennes
conquestes ; car Hugues ne pensant qu’à l’affermissement de sa
Couronne, n’entreprist rien sur ses voisins : il est vray

=> Afficher la page


Occurrence 115. Baltasard, Christophle. TRAITTÉ DES VSVRPATIONS DES ROYS... (1645) chez Paslé (Jean) à Paris , 48 pages. Langue : français. Avec privilège. En dernières pages: table et extrait du privilège.. Référence RIM : Mx ; cote locale : D_1_6. Texte édité par Site Admin le 2013-03-10 08:56:33.

les forces que le Roy auoit audit Duché. En l’an mil cinq
cens cinquante, la paix de Cambresis se faisant entre les Roys Henry II.
& Philippes II. les François rendirent ce qu’ils tenoient en Luxembourg,
auec plus de quatre cens places, tant en Italie, qu’en Piedmont, Isle de
Corse, & Pays-Bas : Paix honteuse à la France, dont nous ressentons encores
les effects preiudiciables. Il est vray que pour le regard du païs de
Luxembourg les Espagnols ne s’en peuuent beaucoup preualoir, d’autant
que le Roy Henry II. I’ayant conquis, tant

=> Afficher la page


Occurrence 116. Baltasard, Christophle. TRAITTÉ DES VSVRPATIONS DES ROYS... (1645) chez Paslé (Jean) à Paris , 48 pages. Langue : français. Avec privilège. En dernières pages: table et extrait du privilège.. Référence RIM : Mx ; cote locale : D_1_6. Texte édité par Site Admin le 2013-03-10 08:56:33.

Majesté leur donne. Mais ce qui restoit pour combler la gloire du Roy, & le rendre absolu en
son Royaume, estoit la Rochelle, qui chercha, & trouua sa ruine en cherchant
celle de sa liberté : Car sa Majesté ayant chassé les Anglois qui s’estoient
emparez de l’Isle de Ré, apres en auoir deffait la pluspart ; fait bloquer
ceste forter esse, azile des rebelles de son Royaume, par vne quãtité de
sorts & d’vne Digue admirable au milieu du grand canal, qu’il rendit inutiles
les deux flottes Angloises, venans à son secours, &

=> Afficher la page


Occurrence 117. D. VV.. LE HERAVLT FRANCOIS, OV LE PARANYMPHE DE... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 1. Voir A_3_69 (partie 2).. Référence RIM : M0_1624 ; cote locale : A_3_68. le 2013-08-11 10:37:53.

de Negreplisse &
Sainct Antonin, qui se firent en 1622. fut Cornette du Duc de
Mayenne aux Sieges de Sommieres, Lunel & Montpellier; passa peu
de temps aprés en Oleron, pour appuyer le sieur Houdancour son
aisné, qui commandoit le Regiment de la Reyne-Mere en cette Isle;
Se voulut trouuer à la bataille nauale que le Duc de Montmorency
gaigna contre les Rochelois en 1625. Ne contribua pas peu de
chose aux soins de l’Euesque de Mande son frere, qui s’estoit chargé
de ietter du secours dans l’Isle de Rhé; suiuit le Mareschal de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 118. D. VV.. LE HERAVLT FRANCOIS, OV LE PARANYMPHE DE... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 1. Voir A_3_69 (partie 2).. Référence RIM : M0_1624 ; cote locale : A_3_68. le 2013-08-11 10:37:53.

le Regiment de la Reyne-Mere en cette Isle;
Se voulut trouuer à la bataille nauale que le Duc de Montmorency
gaigna contre les Rochelois en 1625. Ne contribua pas peu de
chose aux soins de l’Euesque de Mande son frere, qui s’estoit chargé
de ietter du secours dans l’Isle de Rhé; suiuit le Mareschal de Schomberg
qui passa dans cette Isle auec force trouppes, & fut à la deffaite
de l’armée Angloise que le Bukinghan commandoit. La Rochelle estant alors assiegée par l’Armée Royalle, il vid les
premieres dispositions à sa prise,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 119. D. VV.. LE HERAVLT FRANCOIS, OV LE PARANYMPHE DE... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 1. Voir A_3_69 (partie 2).. Référence RIM : M0_1624 ; cote locale : A_3_68. le 2013-08-11 10:37:53.

la bataille nauale que le Duc de Montmorency
gaigna contre les Rochelois en 1625. Ne contribua pas peu de
chose aux soins de l’Euesque de Mande son frere, qui s’estoit chargé
de ietter du secours dans l’Isle de Rhé; suiuit le Mareschal de Schomberg
qui passa dans cette Isle auec force trouppes, & fut à la deffaite
de l’armée Angloise que le Bukinghan commandoit. La Rochelle estant alors assiegée par l’Armée Royalle, il vid les
premieres dispositions à sa prise, par l’establissement des Quartiers:
Mais sa Maiesté le iugeant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 120. D. VV.. LE HERAVLT FRANCOIS, OV LE PARANYMPHE DE... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 1. Voir A_3_69 (partie 2).. Référence RIM : M0_1624 ; cote locale : A_3_68. le 2013-08-11 10:37:53.

que l’on destinoit
pour executer vn dessein sur Rheinfeld, lequel n’ayant point
eu de suitte, par le manquement de ceux qui en auoient donne l’aduis
en Cour, il y eut vn second ordre de mener vers Montbeliard le
Corps qu’il commandoit, pour y attaquer la ville d’Isle, & le Fort de Matha, ce qui fut executé si prudemment, & auec tant de vigueur
que le Comte de Grancey Gouuerneur de la mesme Place, s’estant
ioint à luy, ce Fort fut emporté sans difficulté, & la ville de l’Isle
aprés des resistances

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 121. D. VV.. LE HERAVLT FRANCOIS, OV LE PARANYMPHE DE... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 1. Voir A_3_69 (partie 2).. Référence RIM : M0_1624 ; cote locale : A_3_68. le 2013-08-11 10:37:53.

commandoit, pour y attaquer la ville d’Isle, & le Fort de Matha, ce qui fut executé si prudemment, & auec tant de vigueur
que le Comte de Grancey Gouuerneur de la mesme Place, s’estant
ioint à luy, ce Fort fut emporté sans difficulté, & la ville de l’Isle
aprés des resistances incroyables, & beaucoup de peine, les Soldats
ayans esté contraints de se ietter dans la riuiere du Doux pour aller
à l’assaut, & passer aprés au trauers du feu, qu’vne grande quantité
de bois assemblé faisoit sur la breche.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 122. Du Tillet [signé]. TRES-HVMBLES REMONSTRANCES PAR ESCRIT FAITES... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi D_1_55. Référence RIM : M0_3841 ; cote locale : B_13_31. le 2013-03-10 09:21:29.

& qu’on laisseroit souffrir en prison le Sang Royal, sans
en considerer l’importance, interdit le Parlement de Bourdeaux par
mauuais conseils, & contraint la Ville & la Prouince à prendre les
Armes, abandonné aux Espagnols non seulement la Champagne,
mais. Isle de France & les enuirons de Paris, lors que vos meilleures
Troupes estoient employées pour accabler vos Subjects, fait traduire
les Princes prisonniers en la Citadelle du Havre, lieu incommode
à leur santé, dont ils pouuoient estre aisément enuoyez hors du
Royaume,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 123. Du Tillet [signé]. TRES-HVMBLES REMONSTRANCES PAR ESCRIT FAITES... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_31. Référence RIM : M0_3841 ; cote locale : D_1_55. le 2013-03-10 09:28:20.

& qu’on laisseroit souffrir en prison le Sang Royal, sans
en considerer l’importance, interdit le Parlement de Bourdeaux par
mauuais conseils, & contraint la Ville & la Prouince à prendre les
Armes, abandonné aux Espagnols non seulement la Champagne,
mais l’Isle de France & les enuirons de Paris, lors que vos meilleures
Troupes estoient employées pour accabler vos Subjects, fait traduire
les Princes prisonniers en la Citadelle du Havre, lieu incommode
à leur santé, dont ils pouuoient estre aisément enuoyez hors du
Royaume,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 124. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE SCEPTRE DE FRANCE EN QVENOVILLE Par les... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 122 pages. Langue : français, latin, italien. Référence RIM : M0_3598 ; cote locale : B_4_8. le 2013-02-10 15:30:48.

& tous les Cesars ses nepueux, vne
quantité de Senateurs, tant de ceux qui auoient
esté les instruments de ses crimes, que ceux qui les
auoient improuuez, & en fin fit egorger Agrippa
le veritable Successeur de l’Empire, qu’elle auoit
fait releguer dans l’Isle de Planase, tant qu’Auguste
auoit vescu, pour affermir d’autant plus le pouuoir
absolu, qu’elle auoit pris sur l’esprit de ce
bon vieillard, & la domination tyrannique qu’elle
vsurpa pour soy, & pour son fils sur toute cette
Republique, qu’elle ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 125. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE SCEPTRE DE FRANCE EN QVENOVILLE Par les... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 122 pages. Langue : français, latin, italien. Référence RIM : M0_3598 ; cote locale : B_4_8. le 2013-02-10 15:30:48.

Estrangers en leur famille, &
souuent mesme à des Abbés ; pource que les vns &
les autres estoient hors du pouuoir de rauir la Courõne
à ses legitimes possesseurs. Ainsi Henry I. institua
Tuteur de Philippes I. son fils, & Regent du Royaume
Baudoüin d l’Isle Comte de Flandres qui auoit
épousé Alix sa sœur. Louys le Ieune allant à la Terre-Saincte,
ordonna Regent en France pendant son absence,
Sugger Abbé de Sainct Denys, & S. Louys en
son second voyage d’Outre-mer laissa la Regence de son Royaume à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 126. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE SCEPTRE DE FRANCE EN QVENOVILLE Par les... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 122 pages. Langue : français, latin, italien. Référence RIM : M0_3598 ; cote locale : B_4_8. le 2013-02-10 15:30:48.

au siege de Tournay, pour preuenir la
mort qui luy estoit ineuitable : de là, en haine de Brunchaut
elle fit faire le procez à Pretextat Archeuesque
de Roüen par vn Concile de Prelats assemblez à Paris,
par lesquels elle le fit condamner a estre exilé dans
vne Isle deserte sur le bord de la mer Oceane en la
coste de Normandie. Pour asseurer le Royaume à son
fils, elle fit tuer premierement Meroüé fils-aisné de
Chilperic, faisant courre le bruit par tout qu’il s’estoit
tué luy mesme, pour ne tõber pas entre les mains
de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 127. Mengau, Jacques. SECOND ADVERTISSEMENT A MESSIEVRS LES... (1651 [?]) chez Bouchet (J.) à Paris , 24 pages. Langue : français. Extrait du privilège (mentionnant le nom de l'auteur) du roi en page 2. Partie 2. Référence RIM : M0_446 ; cote locale : D_1_37. le 2013-03-03 18:36:39.

outragée,
Tuez, captifs, prés que d’vn million.   Mais aprés tout cela, l’Anglois tirera ses chausses,
aussi bien que le Cardinal. Ie m’estonne fort qu’ils
ayent cette pensée de vouloir attaquer la France, ils se
devroient ressouuenir de l’Isle de Ré & d’Oleron, où
Bouquinkan y perdit son escrime. Ils troubleront la
France pour vn temps ; Mais aussi, si les François les entreprennent
vne fois, ils se peuuent asseurer, qu’ils n’en
demeurerõt pas quitte jusques à ce qu’on les ait subjuguez ;

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 128. P. M. D. C. [signé] /... . LE COMETE ROYAL PRONOSTIQVANT A LA Reine vn... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 40 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M1_66 ; cote locale : B_4_2. le 2013-07-07 09:40:57.

de l’Estat, Il arriua en France comme
postillon, il falloit qu’il retournast en poste ; mais
ie ne sçay où, car il est criminel à Rome, il est traistre
à la Sicile sa patrie, & au Roy d’Espagne son Maistre
& son Prince naturel ; il le faloit exiler dans vne isle
deserte, comme vn autre Philochtete. Nos sages fols, ce sont nos politiques humains, &
non Crétiens, ont creu qu’il n’estoit pas mal à propos qu’il se trouuast vn tiers pour balancer le party
de deux Princes à la Cour, dont il estoit plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 129. P. M. D. C. [signé] /... . LE COMETE ROYAL PRONOSTIQVANT A LA Reine vn... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 40 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M1_66 ; cote locale : B_4_2. le 2013-07-07 09:40:57.

à des meurtres
infinis ; mais ils n’ont iamais voulu destruire que
leurs ennemis. Demandez lui que lui a fait Paris,
à qui Henry le Grand a pardonné le crime de la
Ligue ? que lui ont fait Sainct Denys, Charenton,
Lagny, Corbeil, &c. Que lui a fait toute l’Isle de
France, & la pauure Brie. Tous les Princes les deuoient
haïr par ialousie des loüanges qu’elles lui
donnoient, il y regnoit par amour auec autant
d’authorité que nostre Roy par sa puissance legitime :
la mesme Iustice qui lui aqueroit tous les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 130. Sipois, Cermier de (P. A. N.)... . LETTRE DV SIEVR CERMIER DE SIPOIS, A... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signature au colophon. Voir aussi A_5_87. Référence RIM : M0_2198 ; cote locale : C_3_49. le 2013-02-19 11:13:44.

de la ville
tout seul, à pied, se sauuant de buisson en buisson, de
fossé en fossé, craignant les passans ; comme voicy que
s’estant caché dans vn fossé, il reconnut vn sien domestique,
qui le fit monter sur son cheual en crouppe, &
en cet arroy le sauua à l’Isle.   Voila, Monseigneur, ce qui est arriué à ce Comte
de Flandres pour auoir voulu punir ses suiets auec trop
de rigueur ; voila comme se sont comportez les Gantois :
quoy que gens nourris dans le commerce ; voila
enfin comme les affaires sont

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 131. Sipois, Cermier de (P. A. N.)... . LETTRE DV SIEVR CERMIER DE SIPOIS, A... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signature au colophon. Voir aussi C_3_49. Référence RIM : M0_2198 ; cote locale : A_5_87. le 2013-02-19 11:18:32.

de la ville
tout seul, à pied, se sauuant de buisson en buisson, de
fossé en fossé, craignant les passans; comme voicy que
s’estant caché dans vn fossé, il reconnut vn sien domestique,
qui le fit monter sur son cheual en crouppe, &
en cet arroy le sauua à l’Isle.   Voila, Monseigneur, ce qui est arriué à ce Comte
de Flandres pour auoir voulu punir ses suiets auec trop
de rigueur; voila comme se sont comportez les Gantois:
quoy que gens nourris dans le commerce; voila
enfin comme les affaires sont

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 132. Anonyme. ADVERTISSEMENT ENVOYÉ AVX PROUINCES, pour... (1652) chez Larru (Samuel de) à Paris , 23 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_456 ; cote locale : B_5_32. le 2014-11-23 15:02:22.

minuté la ruine,
& la fait apres cognoistre en l’attaque que ses
Generaux mercenaires ont faite au Faux Bourg
de S. Anthoine, qui s’en estans rendus maistres
pretendoit en suite auoir la Bastille, le Bouleuard
de la porte sainct Anthoine, l’Arsenal, l’Isle
de Nostre-Dame, le Temple, sainct Martin des
Champs & faire entrer le Roy & luy triomphant,
auec vne puissante armée dans Paris par
les grandes intelligences qu’il y entretenoit, &
reduire cette grande Ville au pillage & en cendres,
mal-heureuse

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 133. Anonyme. ADVIS SINCERE AVX BOVRGEOIS DE PARIS. (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_543 ; cote locale : B_17_11. le 2014-11-26 16:16:53.

que
le Prince de Condé n’y trouue pas tous les auantages qu’il s’estoit
proposé, l’on blasme les Deputez d’auoir conferé auec le
Cardinal ; & l’on commence sur de nouueaux frais à demander
son esloignement. Cependant le Roy enuoye des troupes à l’Isle Adam, sur la riuiere
d’Oise, où le Prince de Condé auoit quelques troupes pour garder
ce passage. Il est emporté en peu d’heures. Ce mesme Prince
s’estoit aussi emparé des passages des ponts S. Cloud & de Neüilly,
dans lesquels il tenoit garnison, pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 134. Anonyme. APOLOGIE POVR MONSEIGNEVR LE CARDINAL... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 39 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_28. Référence RIM : M0_127 ; cote locale : A_2_3. le 2014-12-06 14:58:02.

tant plus a-t’il
à craindre au dedans. Ie ne veux point d’autre exemple que l’Angleterre,
qui a fait comme ces vins fumeux qui creuent le tonneau, & se perdent
faute de leuer le bondon. Si le Roy de la Grand’Bretagne eust donné
air à ce sang renfermé dans vne Isle inaccessible, il n’eust pas esprouué les
mal heurs, sous lesquels il est accablé auiourd’huy. Le Casuiste. Vous estes donc, Monseigneur, de l’opinion des Medecins
de Paris, qui veulent tousiours saigner. Le Card. Vous comprenez ma pensée. La comparaison n’en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 135. Anonyme. APOLOGIE POVR MONSEIGNEVR LE CARDINAL... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 39 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_28. Référence RIM : M0_127 ; cote locale : A_2_3. le 2014-12-06 14:58:02.

autant de soldats, qu’il en faut pour te saccager? Le Casuiste. Vous feriez bien l’Vlysse Monseigneur, car vous sçauez qu’il
estoit surnommé le Rusé. Le Card. Ie ferois encore mieux le Sinon, si ie n’estois pas connu. Et ie
poursuiuois, Que cette Isle n’est-elle l’Isle de Tenedos, où j’aye vne puissante
armée? Ha qu’elle est aduantageusement située proche du Palais, que ie
saccagerois auec autant de cœur que les Grecs firent celuy du Roy Priam; &
vous Madame Hecube la Iustice, qui y presidez auec tant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 136. Anonyme. APOLOGIE POVR MONSEIGNEVR LE CARDINAL... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 39 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_28. Référence RIM : M0_127 ; cote locale : A_2_3. le 2014-12-06 14:58:02.

qu’il en faut pour te saccager? Le Casuiste. Vous feriez bien l’Vlysse Monseigneur, car vous sçauez qu’il
estoit surnommé le Rusé. Le Card. Ie ferois encore mieux le Sinon, si ie n’estois pas connu. Et ie
poursuiuois, Que cette Isle n’est-elle l’Isle de Tenedos, où j’aye vne puissante
armée? Ha qu’elle est aduantageusement située proche du Palais, que ie
saccagerois auec autant de cœur que les Grecs firent celuy du Roy Priam; &
vous Madame Hecube la Iustice, qui y presidez auec tant d’arrogance, que ie

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 137. Anonyme. APOLOGIE POVR MONSEIGNEVR LE CARDINAL... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 20 pages. Langue : français. Première partie. Voir aussi A_2_3 (qui contient les deux parties).. Référence RIM : M0_127 ; cote locale : C_5_28. le 2014-12-09 15:25:28.

tant plus a-t’il
à craindre au dedans. Ie ne veux point d’autre exemple que l’Angleterre, que
a fait comme ces vins fumeux qui creuent le tonneau, & se perdent faute
de leuer le bondon. Si le Roy de la Grand’Bretagne eust donné air à ce sang
renfermé dans vne Isle inaccessible, il n’eust pas esprouué les mal heurs,
sous lesquels il est accablé auiourd’huy. Le Casuiste. Vous estes donc, Monseigneur, de l’opinion des Medecins
de Paris, qui veulent tousiours saigner. Le Card. Vous comprenez ma pensée. La comparaison n’en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 138. Anonyme. APOLOGIE POVR MONSEIGNEVR LE CARDINAL... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 20 pages. Langue : français. Première partie. Voir aussi A_2_3 (qui contient les deux parties).. Référence RIM : M0_127 ; cote locale : C_5_28. le 2014-12-09 15:25:28.

de Sainct Pierre. Le Casuiste. Pour retourner à l’Angleterre, il me semble, Monseigneur,
qu’en bon Politique vous ne deuiez pas laisser tomber absolument le Roy d’Angleterre. Car si j’entends l’interest de la France ou de l’Espagne, c’est
que les Isle Britanniques soient tousiours occupées entr’elles, afin qu’elles
ne puissent prendre party, & arrester les progrés de l’vne ou de l’autre, pour
faire la balance égale entre ces deux Couronnes, cõme nous disions tantost.   Le Card. Vous me parlez là d’vne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 139. Anonyme. LA GAZETTE DE LA PLACE MAVBERT OV SVITTE DE... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 8 pages. Langue : français, patois. Page de titre en page 2, avec la coquille "GAZETTTE". Partie 2. Voir aussi C_4_23 (partie 3).. Référence RIM : M0_1469 ; cote locale : C_4_22. le 2014-10-11 10:46:47.

GAZETTTE
DE LA PLACE
MAVBERT
OV SVITTE DE LA
Gazette des Halles.

TOVCHANT LES
Affaires du temps.

SECONDE NOVVELLE.

A PARIS,
Chez MICHEL METTAYER, Imprimeur ordinaire du
Roy, demeurant en l’isle Nostre Dame sur le
Pont Marie, au Cigne,

M. DC. XLIX. LA GAZETTE DE LA
Place Maubert, ou suitte de la
Gazette des Halles.

SECONDE NOVVELLE

D. BARBE.  
HOLA

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 140. Anonyme. LES CONFERANCES DV CARDINAL MAZARIN AVEC VN... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français. La pagination de l'original est erronée à partir de la page 25, numérotée 35, d'où la méprise dans la notice de Moreau qui indique 42 pages au total.. Référence RIM : M0_746 ; cote locale : B_11_35. le 2014-02-03 14:24:44.

plus a-t’il à craindre au dedans. Ie ne veux
point d’autre exemple que l’Angleterre, qui a fait comme
ces vins fumeux qui creurent le tonneau, & se perdent
faute de leuer le bondon. Si le Roy de la Grand’Bretagne
eust donné air à ce sang renfermé dans vne
Isle inaccessible, il n’eust pas esprouué les mal-heurs,
sous lesquels il est accablé auiourd’huy. Response. Vous estes donc, Monseigneur, de l’opinion
des Medeins de Paris, qui veulent tousiours saigner. le Cardinal. Vous comprenez ma pensée. La

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 141. Anonyme. LES CONTENS ET MESCONTENS, SVR LE SVIET DV... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_782 ; cote locale : C_1_35. le 2014-02-03 15:58:02.

paix, & piller tous ces rongeurs
qui peschent en l’eau trouble, les contens au contraire les appelloient des seditieux,
qui ne seruoient de rien dans Paris, & qui ne portoient les armes
qu’à regret3 Enfin, l’on s’alloit frotter tout à bon, sans la Compagnie de l’Isle
du Palais, qui en allant monter la Garde de la Porte S. Iacques, rencontra à
l’endroit de cette Assemblee, quantité de Conseillers qui sortoient du Palais
en carosse, & dans la conteste qu’ils eurent à qui passeroit le premier, vn Iuriste
allegua ce vers de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 142. Anonyme. LES CRIMES DE MONSIEVR le Prince de CONDÉ. ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 1 page. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_845 ; cote locale : C_11_31. le 2014-02-04 13:46:17.


En auoir à Fribourg défaict plus de vingt mille,
Auoir sousmis le Rhein & Philis bourg au Roy.    
Anorlingue auoir mis l’Empire en desarroy,
Auoir des Dun Kerquois pris la fameuse ville
Et battu les Flamands depuis Lens iusqu’à l’Isle,
Auoir porté par tout la Victoire & l’Effroy.    
Enfin auoir tiré dans cinq ou six Campagnes
Tout le sang du Lyon qui gardoit les Espagnes
Honteusement reduit comme vn Cerf aux abois.    
Des Aigles de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 143. Anonyme. LES CVRIEVSES RECHERCHES FAITES SVR LA VIE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 14 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_855 ; cote locale : B_12_35. le 2014-02-04 14:07:30.

beaucoup de nos villes, parcouru
toutes nos Prouinces, & rendu ce beau sejour,
qui fut autresfois celuy des plaisirs & des graces,
vn vaste champ de desolation & d’horreur. Cesar vint tenir les Estats à Paris, qui lors estoit
tout renfermé dans l’Isle du Palais ; & Mazarin a eu
l’honneur d’estre long-temps Chef du Conseil en
cette illustre Cité, qu’il a remplie à la fin de seditions & de troubles, & qu’il a forcée de se déclarer sa mortelle
ennemie.   Cesar se seruit des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 144. Anonyme. LES CVRIEVSES RECHERCHES FAITES SVR LA VIE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 14 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_855 ; cote locale : B_12_35. le 2014-02-04 14:07:30.

les pierreries,
& tous les riches ameublemens, iusques là que
Suetone rapporte qu’il ne fist voile en Angleterre
que dans l’esperance d’y trouuer des perles d’vne valeur
exquise, que suiuant vn bruit commun il croyoit
que la Nature eust renfermée dans cette Isle, dont les
Romains ne cognoissoient que le nom auparauant :
& le mesme Autheur asseure qu’il eut honte quelquefois
qu’on sçeust le prix que luy coustoient certaines
pieces de cabinet qu’il auoit acheptées au gré de
sa passion, de sorte qu’il deffendoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 145. Anonyme. LES CVRIEVSES RECHERCHES FAITES SVR LA VIE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 14 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_855 ; cote locale : B_12_35. le 2014-02-04 14:07:30.

beaucoup plus grande, s’est fait vn tresor
merueilleux de tout ce qu’il y auoit en France de
pieces rares de cette espece, & mesmes en a despoüille
l’Angleterre sans y faire voile, par l’achapt d’vne
escharpe d’vn prix inestimable, que la Reyne de
cette Isle refugiée en France, a esté forcée de luy
vendre ou engager pour vne somme d’argent peu
considerable.   Cesar eut des Maistresses par tout le monde ; &
Mazarin a promené son amour par toutes les regions
Meridionales de l’Europe. Cesar eut

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 146. Anonyme. LES ENTRETIENS DE S. MAIGRIN ET DE MANZINI,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1251 ; cote locale : B_9_32. le 2014-02-11 16:18:32.

d’especes étranges
aux branches des arbres, dont la route où ils se
promenoient estoit ombragée, il souhaitoit passionnément
en sçauoir le nom, & la cause qui les rendoit
muets, aussi bien que les oiseaux gourmandeurs,
dont Rablais fait mention en son Isle Sonnante :
mais il apprit que c’estoient seulement les figures
emplumées des oiseaux les plus rares qui se trouuent
dans les quatre parties du monde, que le sieur Pluton,
enferme par curiosité, en sa grande oisellerie,
& qu’il laisse ainsi voler quelquefois

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 147. Anonyme. LES QVATRE NOVVELLES TRAHISONS DESCOVVERTES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2936 ; cote locale : B_12_36. le 2014-02-23 15:27:20.

dont elle se sert ou pour le ruiner en
peu de temps en le surprenant, ou pour l’afoiblir
peu à peu & renouueler l’Hystoire de Charles
5. qui fit emporter les chaisnes dans Vincennes,
desarmer les Parisiens & apres les auoir
fait mourir tous de peur dans l’Isle du Palais en
fit pendre grand nombre dans les Hasles. Pour empescher que les Bourgeois ne contribuent la taxe qui a esté ordonnée dans l’assemblée
de la Maison de Ville. On fait publier par
leurs Emissaires la Paix, & neantmoins nous
ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 148. Anonyme. LES SERVICES QVE LA MAISON DE CONDÉ A... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 30 pages. Langue : français. La page de titre est en page 2.. Référence RIM : M0_3666 ; cote locale : C_11_30. le 2014-02-26 15:13:24.

vigueur constante
& inuiolable à son seruice en toutes les guerres ciuilles des Religionnaires
en la reduction de Sancerre & des autres Villes qui furent
les conquestes premieres de cét absolu Monarque, qu’il fut tesmoin
de ce qu’il executa en la deffaite de l’Isle de Ré, & ce Prince
continua à seruir si vtilement le Roy & secourir l’Estat, quand les
Anglois descendirent en France qu’il fust enuoyé Lieutenant General
en ses armées de Guyenne, Languedoc, Dauphine & Lyonnois,
ou il arresta les progrez du party qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 149. Anonyme. LES SOVPIRS DE LA FRANCE, faits à son... (1652) chez Guychard (Jean) à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_16_12. le 2014-02-26 15:49:06.


Auec la terreur & l’effroy,
Toutes ces brutalles cohortes,
Qu’au pris de nostre argent ils font venir du Nort ;
Vous diriez d’autant de furies
Qui par d’Estranges basbrries
Font en tous lieux souffrir ou desirer la mort,
La pauure isle de France & par tout en alarme
Et par tout innondée & de sang & de larmes.    
Ah ! qu’il a pery d’innocens,
Dont jamais on n’aura memoire,
Qu’il en reste de languissans,
Pour Trophée de la victoire
Du glorieux

=> Afficher la page


Occurrence 150. Anonyme. LETTRE DESCHIFREE, Contenant plusieurs aduis... (1649) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Les pages 5-7 de l'original ont deux colonnes (chiffres et lettres se faisant face); notre édition présente ces colonnes sur des pages successives.. Référence RIM : M0_2066 ; cote locale : A_5_33. le 2014-06-01 11:34:18.

sinon que l’ordre
estoit bouleuersé ; que i’ay mis vis à vis de l’interpretation, afin
que l’on voye plus aisément la chose. Ie supplie les Lecteurs de
prendre en bonne part cette copie, que ie leur donne, & l’aduis
que i’ay treuué cette Lettre dans l’Isle du Palais, où il y a quelques
personnes que l’on peut soupçonner : mais iusques icy qu’on ne
peut pas conuaincre d’intelligence à Sainct Germain ; que l’on ne
doit pas aussi nommer, puis que l’on n’a que des conjectures, &
non pas des preuues

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 151. Anonyme. LETTRE D’VN GENTILHOMME ROMAIN A VN... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_60. Référence RIM : M0_1879 ; cote locale : A_5_67. le 2014-05-11 10:17:34.

pour luy faire sçauoir ses desseins, &
particulierement pour luy donner auis de la conspiration
infaillible, que les Napolitains auoient faite de s’emparer
du Tourion des Carmes, & le mettre entre les mains des
François. Que s’estant rendu maistre de l’Isle de Perfido,
qui commande le Golphe de Naples: Il laissa pour defendre
le Chasteau trois à quatre cens François, afin d’affoiblir dautant
son Armée. Quoy que les Habitans de cette Isle estans
affectionnez, il eust suffy d’y en mettre cinquante ou soixante.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 152. Anonyme. LETTRE D’VN GENTILHOMME ROMAIN A VN... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_60. Référence RIM : M0_1879 ; cote locale : A_5_67. le 2014-05-11 10:17:34.

& le mettre entre les mains des
François. Que s’estant rendu maistre de l’Isle de Perfido,
qui commande le Golphe de Naples: Il laissa pour defendre
le Chasteau trois à quatre cens François, afin d’affoiblir dautant
son Armée. Quoy que les Habitans de cette Isle estans
affectionnez, il eust suffy d’y en mettre cinquante ou soixante.
Qu’ayant fait descente auec deux mil hommes seulement
au Port de Salerne, & ayant chassé quatre cens Espagnols
du poste de Vietry, il leua le Siege deuant cette
ville, sur le point que les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 153. Anonyme. LETTRE D’VN GENTILHOMME ROMAIN A VN... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_60. Référence RIM : M0_1879 ; cote locale : A_5_67. le 2014-05-11 10:17:34.

que la
Fortune mettoit en la main de ce Prince pour la liberté de
ces Peuples, & la gloire de la France, en vsoit de la sorte.   En suite de ce grand exploict de trahison, il y eut ordre
de faire retirer ce que ce Prince auoit laissé de soldats dans
l’Isle de Porsido, au grand regret des Habitans qui pleuroient
à chaudes larmes de la retraite des François, apres
laquelle ils n’ont pas laissé de se defendre contre les Espagnols
non plus que les Napolitains, de remuer de temps
en temps, ce qui marque qu’il n’a tenu,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 154. Anonyme. LETTRE D’VN GENTILHOMME ROMAIN A VN... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_67. Référence RIM : M0_1879 ; cote locale : E_1_60. le 2014-05-11 10:16:07.

pour luy faire sçauoir ses desseins, &
particulierement pour luy donner auis de la conspiration
infaillible, que les Napolitains auoient faite de s’emparer
du Tourion des Carmes, & le mettre entre les mains des
François. Que s’estant rendu maistre de l’Isle de Perfido,
qui commande le Golphe de Naples : Il laissa pour defendre
le Chasteau trois à quatre cens François, afin d’affoiblir dautant
son Armée. Quoy que les Habitans de cette Isle estans
affectionnez, il eust suffy d’y en mettre cinquante ou soixante.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 155. Anonyme. LETTRE D’VN GENTILHOMME ROMAIN A VN... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_67. Référence RIM : M0_1879 ; cote locale : E_1_60. le 2014-05-11 10:16:07.

& le mettre entre les mains des
François. Que s’estant rendu maistre de l’Isle de Perfido,
qui commande le Golphe de Naples : Il laissa pour defendre
le Chasteau trois à quatre cens François, afin d’affoiblir dautant
son Armée. Quoy que les Habitans de cette Isle estans
affectionnez, il eust suffy d’y en mettre cinquante ou soixante.
Qu’ayant fait descente auec deux mil hommes seulement
au Port de Salerne, & ayant chasse quatre cens Espagnols
du poste de Vietry, il leua le Siege deuant cette
ville, sur le point que les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 156. Anonyme. LETTRE D’VN GENTILHOMME ROMAIN A VN... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_67. Référence RIM : M0_1879 ; cote locale : E_1_60. le 2014-05-11 10:16:07.

que la
Fortune mettoit en la main de ce Prince pour la liberté de
ces Peuples, & la gloire de la France, en vsoit de la sorte.   En suite de ce grand exploict de trahison, il y eut ordre
de faire retirer ce que ce Prince auoit laissé de soldats dans
l’Isle de Porsido, au grand regret des Habitans qui pleuroient
à chaudes larmes de la retraite des François, apres
laquelle ils n’ont pas laissé de se defendre contre les Espagnols-non
plus que les Napolitains, de remuer de temps
en temps, ce qui marque qu’il n’a tenu,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 157. Anonyme. LETTRE D’VN MILLORS D’ANGLETERRE,... (1649 [?]) chez Musnier (François) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_3_44. Référence RIM : M0_1886 ; cote locale : A_5_55. le 2014-05-20 02:55:40.

de
celles de larmes. I’ay d’autant plus de compassion des maux que souffre vostre Estat que i’ay
icy deuant mes yeux vn Royaume tout en armes,
quoy que chez vous la cause soit bien differente
de celle qui porte le flambeau de la
guerre dedans cette Isle. La France n’en veut
qu’à quelques particuliers, qui abusant de l’au,
thorité du Roy ont pillé ses tresors, & l’Angleterre
s’est reuoltée contre son Prince legitime.
Ie ne pretends pas de vous deployer icy les pretextes
qui ont coloré leur armement,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 158. Anonyme. LETTRE ENVOYÉE A DOM FRANCISCO MARIA DEL... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_5_28. Référence RIM : M0_2225 ; cote locale : C_3_46. le 2014-06-15 00:30:05.

des Chefs. Les Tyrans
ont eu de tout temps des commencemens assez heureux,
bien que violens & sanguinaires, mais la fin aussi en a toûjours
esté sanglante pour eux ; & on ne les a iamais gueres veu finir
sans le poison, le fer, ou la corde. Les Histoires de cette Isle
dont vous estes sortis auec vostre Maistre, vous en peuuent
donner d’assez signalez exemples. Le Disciple de Machiauel
vostre Docteur, ce Cesar Borgia, appellé le Duc de Valentinois,
qui ne se promettoit pas moins que l’Empire de tout le
Monde, & qui se

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 159. Anonyme. LETTRE ENVOYÉE A DOM FRANCISCO MARIA DEL... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_3_46. Référence RIM : M0_2225 ; cote locale : A_5_28. le 2014-06-15 00:32:56.

des Chefs. Les Tyrans
ont eu de tout temps des commencemens assez heureux,
bien que violens & sanguinaires, mais la fin aussi en a toûjours
esté sanglante pour eux; & on ne les a iamais gueres veu finit
sans le poison, le fer, ou la corde. Les Histoires de cette Isle
dont vous estes sortis auec vostre Maistre, vous en peuuent
donner d’assez signalez exemples. Le Disciple de Machiauel
vostre Docteur, ce Cesar Borgia, appellé le Duc de Valentinois,
qui ne se promettoit pas moins que l’Empire de tout le
Monde, & qui se

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 160. Anonyme. MANIFESTE DV ROY DE LA GRAND’BRETAGNE, à... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 10 pages. Langue : français. Avec portrait imprimé de Charles II roi d'Angleterre en page 4.. Référence RIM : M0_2394 ; cote locale : C_6_4. le 2014-06-28 07:09:39.

vne
matiere qui nous regarde si hautement, n’ayant point
exprimé publiquement au peuple d’Angleterre la douleur
de nostre cœur, & la haute detestation de cet Acte
execrable. Toutefois estant à present arriuez en seureté
dans vne petite partie de nos Estats, l’Isle de IERSEY,
Nous auons trouué à propos, plustost d’icy, où nostre
authorité Royale est receuë, que des pays Estrangers, où nous auons esté contraints de resider iusques à present,
de declarer publiquement, que poussez d’vn ressentiment
amer, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 161. Anonyme. MANIFESTE DV ROY DE LA GRAND’BRETAGNE, à... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 10 pages. Langue : français. Avec portrait imprimé de Charles II roi d'Angleterre en page 4.. Référence RIM : M0_2394 ; cote locale : C_6_4. le 2014-06-28 07:09:39.

de l’Angleterre,
à vn esclauage perpetuel, par vne reconnoissance, ou soûmission
volontaire, à aucune forme nouuelle de gouuernement,
sous le nom ou masque d’Estat libre, ny sous
quelque pretexte que ce soit. Donné en nostre Cour, au
Chasteau ELIZABETH, dans l’Isle de IERSEY, le 23
Octobre 1649. Et le premier de nostre Regne.   Dieu garde le Roy. L’Angleterre est à present vn Tableau funeste de l’inconstance & de l’aueuglement
des Peuples ; laquelle pour n’auoir pas consideré que les Roys sont
les Soleils

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 162. Anonyme. MEMOIRES presentez à Nosseigneurs de... (1650) chez Mettayer (Michel) à Paris , 9 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2448 ; cote locale : A_9_34. le 2014-07-06 03:18:11.

se raporter les vns aux
autres les desordres qu’ils auront
remarquez dans chaque nature
de Rente & pour en arrester le
cours, & y chercher coniointement
le remede.

A PARIS,
Chez M. METTAYER, Imprimeur ordinaire du Roy,
en l’Isle N. Dame sur le Pont Marie, à la Coupe.

M. DC. L. MEMOIRES PRESENTEZ A
Nosseigneurs de Parlement, pour monstrer que les
dix-huict Deputez nommez pour la conseruation des
Rentes de l’Hostel de Ville, peuuent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 163. Anonyme. NOVVELLES REMONSTRANCES A LA REINE REGENTE,... (1649) chez Cay (Denis de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2561 ; cote locale : A_6_36. le 2014-07-07 03:30:54.

NOVVELLES
REMONSTRANCES
A LA
REINE REGENTE,
Sur le gouuernement de l’Estat.

A PARIS,
Chez DENYS DE CAY, Imprimeur & Libraire ordinaire
de la Chambre des Comptes, en
l’Isle du Palais, au Soleil d’or.

M. DC. XLIX. REMONSTRANCES
à la Reyne Regente, sur le gouuernement
de l’Estat. MADAME, Ce ne sont plus les paroles ny la voix, ce ne sont
plus les simples accens de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 164. Anonyme. PANEGYRIQVE DV ROY TRES-CHRESTIEN LOVYS XIV... (1651) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 23 pages. Langue : français. Voir aussi B_19_2 et C_11_13. Référence RIM : M0_2663 ; cote locale : B_1_8. le 2014-07-12 07:06:12. end les fruicts aussi-tost que
les fleurs, dont la montre surpasse encore l’attente ;
c’est vne lumiere naissante qui a donne le iour a
plus de peuples, & fait epanouir plus de belles
choses, que celle du midy n’en fomente, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 165. Anonyme. PANEGYRIQVE DV ROY TRES-CHRESTIEN LOVYS XIV.... (1651) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 23 pages. Langue : français. Voir aussi B_1_8 et B_19_2. Référence RIM : M0_2663 ; cote locale : C_11_13. le 2014-07-12 07:10:23.

ou delaissées par la negligence. Que s’il est vray de dire, qu’il n’y ait rien de si
retardé que vostre personne au monde ; Il est vray
aussi qu’il n’y a rien de si auancé que les productions
de son esprit ; c’est cette vigne de la fameuse
Isle de Naxe, qui rend les fruicts aussi-tost que
les fleurs, dont la montre surpasse encore l’attente ;
c’est vne lumiere naissante qui a donné le iour a
plus de peuples, & fait epanoüir plus de belles
choses, que celle du midy n’en fomente, & n’en
fait

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 166. Anonyme. QVESTION, SI LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français, latin. Voir aussi A_7_14. Référence RIM : M0_2951 ; cote locale : C_6_76. le 2014-07-22 17:06:40.

à qui l’on reprochoit tousiours qu’ils estoient estrangers ;
des Ducs de Nemours, de Neuers, de Boüillon Lamark,
des Schombergs, des Bassompierres, qui auoient tant de credit
du temps de Henry IV. & de Loüis XIII. des familles de
Strozzy de Sienne, d’Ornano de l’Isle de Corse, des Fiesques
de la ville de Gennes, & des Gondis, qui doiuent leur establissement
en France au Mareschal & au Cardinal de Rets,
qui y ont esté fauoris du temps de nos peres, encores qu’ils fussent
Italiens aussi bien que celuy à qui on le reproche

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 167. Anonyme. QVESTION, SI LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français, latin. Voir aussi C_6_76. Référence RIM : M0_2951 ; cote locale : A_7_14. le 2014-07-22 17:08:18.

à qui l’on reprochoit tousiours qu’ils estoient estrangers ;
des Ducs de Nemours, de Neuers, de Boüillon Lamark,
des Schombergs, des Bassompierres, qui auoient tant de credit
du temps de Henry IV. & de Loüis XIII. des familles de
Strozzy de Sienne, d’Ornano de l’Isle de Corse, des Fiesques
de la ville de Gennes, & des Gondis, qui doiuent leur establissement
en France au Mareschal & au Cardinal de Rets,
qui y ont esté fauoris du temps de nos peres, encores qu’ils fussent
Italiens aussi bien que celuy à qui on le reproche

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 168. Anonyme. RECIT VERITABLE DE CE QVI S’EST PASSÉ AVX... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 14 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3009 ; cote locale : C_8_41. le 2014-07-26 16:07:12.

AVX
BARRICADES
DE LANNEE MIL
cinq cens quatre vingts huict, depuis
le septiesme May, iusques au
dernier Iuin ensuiuant. DESCRITES EN VERS BVRLESQVE,

A PARIS,
Chez MICHEL METTAYER, Imprimeur ordinaire
du Roy, demeurant en l’isle Nostre Dame
sur le Pont Marie, au Cigne.

M. DC. XLIX. LES BARRICADES
de l’année mil cinq cens quatre-vingts
huict.  
Encores que quelque Critique
Trouue que cette Muse antique
Ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 169. Anonyme. REGRETS HEROIQVES DV SOLDAT AMOVREVX, RESOLV... (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore) et Maucroy (Estienne) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission datée du 30 avril 1649 au colophon.. Référence RIM : M0_3089 ; cote locale : C_8_46. le 2014-08-12 04:23:46.


Sont de ces huys sacrez les portieres fidelles ;
Leurs habits sont de deüil, & cét obscur manoir
A ses funestes murs entourez de drap noir,
Où des flambeaux de poix les lumieres funebres,
Par leurs noires vapeurs augmentent les tenebres ;
Dans vne Isle deserte est ce valon affreux,
Qui n’eust iamais du Ciel vn regard amoureux ;
Sous ces climas glacez où le flambeau du monde,
Espand auec regret sa lumiere feconde,
Nature pour toute herbe, y produit des poisons,
Et l’hyuer y tient lieu de toutes les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 170. Anonyme. RELATION DE CE QVI S’EST PASSÉ A PARIS,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec privilège. Voir aussi A_8_74 et C_9_25. Référence RIM : M0_3117 ; cote locale : B_1_18. le 2014-08-12 09:41:39.

courage & l’esprit aussi heroïque que sa naissance est illustre &
considerable, il a sujet d’esperer toutes sortes d’heureux succez de sa
conduite. Monsieur le Duc d’Elbeuf est General, & doit estre assisté
des Princes de Harcourt, Comte de Rieux & de l’Isle-Bonne ses fils,
qui ont leué des Regimens. Monsieur le Duc de Boüillon & Monsieur
le Mareschal de la Motthe-Houdancourt sont aussi Generaux, tout
le monde est assez informé de leur experience, par les grandes actions
qu’ils ont faites, & c’est assez de leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 171. Anonyme. RELATION DE CE QVI S’EST PASSÉ A PARIS,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec privilège. Voir aussi A_8_74 et C_9_25. Référence RIM : M0_3117 ; cote locale : B_1_18. le 2014-08-12 09:41:39.

Ce sont toutes personnes illustres en dignités, en seruices, & qui
ont auec eux quantité de Gentils-hommes & gens de Commandement.
Il y a encore beaucoup d’autres Seigneurs qui se declareront dans les
Prouinces, comme ont fait Monsieur le Duc de Rets à Belle-Isle dans
la Bretagne, le Comte de Carces en Prouence, & en Normandie le
Comte de Marignon Lieutenant du Roy, le Comte de Flex, & presque
generallement toute la Noblesse. Quelques Parlemens ont desia pris la part qu’ils deuoient en cette
affaire. Celuy d’Aix a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 172. Anonyme. RELATION DE CE QVI S’EST PASSÉ A PARIS,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec privilège. Voir aussi A_8_74 et B_1_18. Référence RIM : M0_3117 ; cote locale : C_9_25. le 2014-08-12 09:34:53.

courage & l’esprit aussi heroïque que sa naissance est illustre &
considerable, il a sujet d’esperer toutes sortes d’heureux succez de sa
conduite. Monsieur le Duc d’Elbeuf est General, & doit estre assisté
des Princes de Harcourt, Comte de Rieux & de l’Isle-Bonne ses fils,
qui ont leué des Regimens. Monsieur le Duc de Boüillon & Monsieur
le Mareschal de la Motthe-Houdancourt sont aussi Generaux, tout
le monde est assez informé de leur experience, par les grandes actions
qu’ils ont faites, & c’est assez de leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 173. Anonyme. RELATION DE CE QVI S’EST PASSÉ A PARIS,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec privilège. Voir aussi A_8_74 et B_1_18. Référence RIM : M0_3117 ; cote locale : C_9_25. le 2014-08-12 09:34:53.

Ce sont toutes personnes illustres en dignités, en seruices, & qui
ont auec eux quantité de Gentils-hommes & gens de Commandement.
Il y a encore beaucoup d’autres Seigneurs qui se declareront dans les
Prouinces, comme ont fait Monsieur le Duc de Rets à Belle-Isle dans
la Bretagne, le Comte de Carces en Prouence, & en Normandie le
Comte de Matignon Lieutenant du Roy, le Comte de Flex, & presque
generallement toute la Noblesse. Quelques Parlemens ont desia pris la part qu’ils deuoient en cette
affaire. Celuy d’Aix a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 174. Anonyme. RELATION DE CE QVI S’EST PASSÉ A PARIS,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec privilège. Voir aussi B_1_18 et C_9_25. Référence RIM : M0_3117 ; cote locale : A_8_74. le 2014-08-12 09:36:30.

courage & l’esprit aussi heroïque que sa naissance est illustre &
considerable, il a sujet d’esperer toutes sortes d’heureux succez de sa
conduite. Monsieur le Duc d’Elbeuf est General, & doit estre assisté
des Princes de Harcourt, Comte de Rieux & de l’Isle-Bonne ses fils,
qui ont leué des Regimens. Monsieur le Duc de Boüillon & Monsieur
le Mareschal de la Motthe-Houdancourt sont aussi Generaux, tout
le monde est assez informé de leur experience, par les grandes actions
qu’ils ont faites, & c’est assez de leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 175. Anonyme. RELATION DE CE QVI S’EST PASSÉ A PARIS,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec privilège. Voir aussi B_1_18 et C_9_25. Référence RIM : M0_3117 ; cote locale : A_8_74. le 2014-08-12 09:36:30.

Ce sont toutes personnes illustres en dignités, en seruices, & qui
ont auec eux quantité de Gentils-hommes & gens de Commandement.
Il y a encore beaucoup d’autres Seigneurs qui se declareront dans les
Prouinces, comme ont fait Monsieur le Duc de Rets à Belle-Isle dans
la Bretagne, le Comte de Carces en Prouence, & en Normandie le
Comte de Matignon Lieutenant du Roy, le Comte de Flex, & presque
generallement toute la Noblesse. Quelques Parlemens ont desia pris la part qu’ils deuoient en cette
affaire. Celuy d’Aix a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 176. Anonyme. RELATION VERITABLE De ce qui se passa le... (1652 [?]) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 31 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3232 ; cote locale : B_7_33. le 2014-08-14 11:34:49.

Gouille y demeura tout le iour
& toute la nuit, & fut releué par le Comte de Kinsqui auec pareil nombre d’hommes : quatre où
5 heures apres que Kinsqui y fut arriué il enuoya
auertir le Comte de Thauanes que le Pont estoit
fait jusques dans l’Isle, & que le Canon y estoit
deja posté : sur cet auis il partit de l’Armée auec le
Baron de Lanques, le Cheualier Descars, Rauanelle,
le Comte Dolac & quantité dautres Officiers.
Les Regiments de Caualerie de l’Altesse,
Condé, Anguien, Conty & Persan,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 177. Anonyme. RELATION VERITABLE De ce qui se passa le... (1652 [?]) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 31 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3232 ; cote locale : B_7_33. le 2014-08-14 11:34:49.

Condé, Anguien, Conty & Persan, Condé &
Bourgongne d’Infanterie, & deux Pieces de Canon.
A vne lieuë d’Espinay il laissa l’Infanterie &
le Canon, & alla auec la Caualerie reconnestre le
Pont, il treuua qu’il estoit fait jusques dans l’Isle,
que les Ennemis trauailloient pour l’acheuer de
deça, & qu’ils auoient encore posté sur les hauteurs
du Canon qu’ils tiroient incessamment, il se
retira dans le plus prochain Village de la Riuiere,
où estant arriué il fut auerty que les Ennemis

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 178. Anonyme. RELATION VERITABLE De la mort barbare &... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3241 ; cote locale : C_9_33. le 2014-08-14 15:28:00.

mort de
ce Roy, vous y estes obligez par honneur & par interest,
& serez contables deuant Dieu, d’vne partie
de ce crime, pour ne l’auoir pas détourné, si vous
n’en tesmoignez des ressentimens de colere & de
vengeance. Et toy Occean qui enuironne cét Isle
malheureuse, que ne vomis-tu les eaux de tes abysmes
pour la submerger : Dieu, laschez luy la bride,
& rompez les limites que vous luy auez prescrites
de ce costé-là : Et que tous les Elemens conspirent
à la destruction de ces barbares, si les hommes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 179. Anonyme. REMONSTRANCE FAICTE A MAZARIN A S. GERMAIN... (1649) chez Guillery (Jacques) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_8_82. Référence RIM : M0_3326 ; cote locale : C_9_49. le 2014-08-28 17:24:11.


Non satisfait de ses pistoles,
Non satisfait de ses deniers
Que tu retiens jusqu’aux derniers.
Tu las, ô fere appriuoisée !
De sang, & d’humeur épuisée ;
Lasche ; mais cruel Ennemy !
Monstre que Gibel a vomy !
Retourne en ton Isle maudite.
Haste-toy de prendre la fuite
Craignant que nostre aueuglement
Faisant place au ressentiment,
Nous nous vangiõs de nos miseres,
Et des cruautez de tes peres,
Sur ton abominable chef.
Ie t’en conjure derechef
Par la meilleure

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 180. Anonyme. REMONSTRANCE FAICTE A MAZARIN A S. GERMAIN... (1649) chez Guillery (Jacques) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_9_49. Référence RIM : M0_3326 ; cote locale : A_8_82. le 2014-08-28 17:25:34.


Non satisfait de ses pistoles,
Non satisfait de ses deniers
Que tu retiens jusqu’aux derniers.
Tu las, ô fere appriuoisée!
De sang, & d’humeur épuisée;
Lasche; mais cruel Ennemy!
Monstre que Gibel a vomy!
Retourne en ton Isle maudite.
Haste-toy de prendre la fuite
Craignant que nostre aueuglement
Faisant place au ressentiment,
Nous nous vangiós de nos miseres,
Et des cruautez de tes peres,
Sur ton abominable chef
Ie t’en conjure derechef
Par la meilleure de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 181. Anonyme. REPROCHES DE L’OMBRE DV CARDINAL DE... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3458 ; cote locale : C_11_28. le 2014-08-29 15:19:15.

leué
des deniers ç’a esté la pluspart pour le seruice du Roy,
le bien & la gloire de cette Couronne, pour aller au deuant
des entreprises ennemies, fortifier nos Frontieres
contre l’inuasion de nos voisins, comme Peronne, Calais,
le Havre de Grace, Broüage, l’Isle d’Oleron & autres,
afin de rompre le dessein des Anglois & Espagnols
qui fauorisoient la rebellion des Rochelois, ce que n’a
point fait le Cardinal Mazarin : Au contraire, tant de tresors
& argent par luy pris, ont esté employez & consommez
à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 182. Anonyme. REQVESTE DES PROVINCES ET DES VILLES de... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_81. Référence RIM : M0_3492 ; cote locale : C_9_69. le 2014-09-19 13:01:01.

& insupportable à vne Nation
ennemie de la seruitude : & pour cette raison, quand
nous auons veu qu’vn Estranger inconneu fait Ministre
contre les loix de l’Estat, fâché de ne pouuoir introduire
en France la barbare façon de dominer des
vieux Tyrans de son Isle, apres auoir vainement essayé
de vous chasser de Paris, & changer le lieu de vostre
Auguste seance, contre vostre institution, afin de vous
opprimer auec plus de facilité, & se deliurer de la
crainte qu’il auoit de vostre Iustice, estoit venu à cét
excez

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 183. Anonyme. REQVESTE DES PROVINCES ET DES VILLES... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_69. Référence RIM : M0_3492 ; cote locale : A_8_81. le 2014-09-19 12:58:26.

& insupportable à vne Nation
ennemie de la seruitude: & pour cette raison, quand
nous auons veu qu’vn Estranger inconneu fait Ministre
contre les loix de l’Estat, fâché de ne pouuoir introduire en France la barbare façon de dominer des
vieux Tyrans de son Isle, apres auoir vainement essayé
de vous chasser de Paris, & changer le lieu de vostre
Auguste seance, contre vostre institution, afin de vous
opprimer auec plus de facilité, & se deliurer de la
crainte qu’il auoit de vostre Iustice, estoit venu à cét
excez

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 184. Anonyme. REQVESTE PRESENTEE A MONSEIGNEVR LE PRINCE... (1649) chez Bessin (Nicolas) à Paris , 12 pages. Langue : français. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_3501 ; cote locale : C_8_55. le 2014-09-21 08:08:48.

augmenter sa cheuance,
Témoin les hupez Polonois,
Qui font pis qu’vn voleur ez bois ;
Que de peur la fille à Cardine,
Les voyant a fait sa gesine,
Que les Belges ; & les Marans
Tiennent Paris dessus les rangs,
Disans que l’on pille son Isle,
Au lieu d’aller prendre Aire & l’Isle.
Que les dogues cruels d’Anglois,
Ne craignent d’irriter les Rois,
Ayans d’vne main sanguinaire
Meurtry leur Roy si debonnaire :
Que tous les Princes Estrangers
Redoutent de pareils

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 185. Anonyme. REQVESTE PRESENTEE A MONSEIGNEVR LE PRINCE... (1649) chez Bessin (Nicolas) à Paris , 12 pages. Langue : français. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_3501 ; cote locale : C_8_55. le 2014-09-21 08:08:48.


Qui font pis qu’vn voleur ez bois ;
Que de peur la fille à Cardine,
Les voyant a fait sa gesine,
Que les Belges ; & les Marans
Tiennent Paris dessus les rangs,
Disans que l’on pille son Isle,
Au lieu d’aller prendre Aire & l’Isle.
Que les dogues cruels d’Anglois,
Ne craignent d’irriter les Rois,
Ayans d’vne main sanguinaire
Meurtry leur Roy si debonnaire :
Que tous les Princes Estrangers
Redoutent de pareils dangers,
Que c’est au puissant Roy de France
De

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 186. Anonyme. RESPONSE DV ROY, SERVANT DE REPLIQVE, A LA... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français. Les pages 41 à 46 répètent le texte des pages 37 à 42. Voir commentaire d'Artois à la Mazarine.. Référence RIM : M0_3441 ; cote locale : B_2_15. le 2014-09-28 10:27:28.

du Fils de Dieu profané par ces impies, les
saincts Ciboires volez, les Ecclesiastiques outragez,
tuez & emprisonnez, les habitans de la
campagne tyrannisez, crucifiez, & inhumainement
tourmentez, apres auoir esté pillez, cõme
pres Saumur, Blois, Sologne, Isle-Adam, Lagny,
Ville-neufue S. Georges, & plusieurs autres
lieux, comme il s’est veu parmy leur bagage
pris en leur défaite en Gastinois par defunct le
Duc de Nemours, où quantité de Ciboires furent
trouuez. Pour les troupes d’Espagne, son
Altesse Royale

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 187. Anonyme. SENTENCE DE L’OFFICIAL d’Amiens, donnée... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Partie 2. Voir aussi B_9_14 (partie 1). Référence RIM : M4_41 ; cote locale : B_9_15. le 2014-10-03 16:09:22.

fait la Charge
de grand Maistre de l’Artillerie en la Bataille de Montcontour,
tenu celle de la Lieutenance generale en Picardie,
Comme encore à present il tient celle du Gouuernement de
nostre bonne Ville de Paris sous nous, & outre celle du
Gouuernement de l’Isle de France, estant auiourd’huy l’vn
des plus anciens Conseillers de nostre Conseil d’Estat,
Cheualier de nos Ordres, & qui a tenu d’aussi belles &
grandes Charges, dont il s’est tousiours bien & dignement
acquité : comme à son exemple son fils aisné

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 188. Anonyme. SENTENCE DE L’OFFICIAL d’Amiens, donnée... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Partie 2. Voir aussi B_9_14 (partie 1). Référence RIM : M4_41 ; cote locale : B_9_15. le 2014-10-03 16:09:22.

Puissant
& illustre Prince Monseigneur Alexandre de Vendosme
Grand Prieur de France leur frere, de Haut & Puissant
Seigneur Hanibal d’Estrée, Marquis de Cœuure, Conseiller
du Roy en ses Conseils, Lieutenant pour sa Maiesté
au Gouuernement de l’Isle de France, & Gouuerneur des
Ville & Citadelle de Laon : de Messire René de Thou :
Cheualier Seigneur de Bonneul, conducteur des Ambassadeurs
prés sa Maiesté, & Conseiller en sesdits Conseils,
Messire sacques de Longueual, Cheualier Seigneur d’A[1 lettre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 189. Anonyme. SVITTE DE LA GAZETTE DE LA PLACE MAVBERT par... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 14 pages. Langue : français, patois. Partie 3. Voir aussi C_4_22 (partie 2). Référence RIM : M0_1469 ; cote locale : C_4_23. le 2014-10-11 10:50:27.

SVITTE DE LA
GAZETTE
DE LA PLACE
MAVBERT
par l’Autheur de la
DE LA GAZETTE DE HALLES ;
touchant les affaires du tempe.

A PARIS,
Chez MICHEL METTAYER, Imprimeur ordinaire
du Roy, demeurant en l’Isle Nostre Dame
sur le Pont Marie, au Cigne.

M. DC. XLIX. DAME BARBE SE PLAIGNANT
à sa petite fille, du long-temps qu’elle n’a veu
Dame Denise pour leur conferance.

TROISIESME GAZETTE.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 190. Anonyme. TRAICTE DE PAIX ENTRE SA MAIESTÉ... (1649) chez Crocq (Jean du) à Paris , 32 pages. Langue : français, espagnol, néerlandais. Jouxte la copie imprimée à Bruxelles. Daté du 30 janvier 1648 et signé au colophon. Voir aussi C_10_37. Référence RIM : M0_3798 ; cote locale : A_7_62. le 2014-10-12 05:19:10.

Sçauoir, S. Iob, S. Donat, le Fort l’Estoile, le
Fort S. Terese, le Fort S. Frederic, le Fort S. Isabelle, le
Fort S. Paul, la Redoute Papemuts, du costé & de la part
desdits Srs Estats seront demolis les Forts qui s’ensuiuent;
sçauoir les deux Forts en l’Isle de Casand, nommez Oranges
& Frederic, les deux de Pas, tous ceux sur la riuiere de
l’Escault du costé Oriental, excepté Lillo, & le Fort à Kieldrecht,
appellé Spinola; de laquelle demolition à faire reciproquement
sera conuenu entre les parties, pour en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 191. Anonyme. TRAICTÉ DE PAIX ENTRE SA MAIESTÉ... (1649) chez Crocq (Jean du) à Paris , 34 pages. Langue : français, espagnol, néerlandais. Jouxte la copie imprimée à Bruxelles. Portrait gravé de Philippe IV roi d'Espagne en page 4. Daté du 30 janvier 1648 et signé au colophon. Voir aussi A_7_62. Référence RIM : M0_3798 ; cote locale : C_10_37. le 2014-10-12 05:15:51.

Sçauoir, S. Iob, S. Donat, le Fort l’Estoile, le
Fort S. Terese, le Fort S. Frederic, le Fort S. Isabelle, le
Fort S. Paul, la Redoute Papemuts, du costé & de la part
desdits Srs Estats seront demolis les Forts qui s’ensuiuent ;
sçauoir les deux Forts en l’Isle de Casand, nommez Oranges
& Frederic, les deux de Pas, tous ceux sur la riuiere de
l’Escault du costé Oriental, excepté Lillo, & le Fort à Kieldrecht,
appellé Spinola ; de laquelle demolition à faire reciproquement
sera conuenu entre les parties, pour en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 192. Anonyme. TRES-HVMBLES REMONSTRANCES DE LA PROVINCE DE... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 20 pages. Langue : français, latin. Voir aussi A_8_1. Référence RIM : M0_3828 ; cote locale : C_9_43. le 2014-10-12 09:27:27.

& la douceur enuers
les ennemis, qui est cõme la moisson des vertus Royales,
les autres n’en estant que les semences & les dispositions ;
de voir que Vostre Maiesté s’est consacrée
par l’experience des plus acheuez ; que comme cette
vigne de l’Isle de Naxe, elle a donné les fruicts aussi
tost que les fleurs ; qu’elle s’est épanduë par tout dans
sa source ; & a paru dans son point du iour d’vne grandeur
aussi droicte & aussi eleuée, comme dans son midy. Il me semble que ie serois trop criminelle,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 193. Anonyme. TRES-HVMBLES REMONSTRANCES DE LA PROVINCE DE... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 20 pages. Langue : français, latin. Voir aussi C_9_43. Référence RIM : M0_3828 ; cote locale : A_8_1. le 2014-10-12 09:28:32.

& la douceur enuers
les ennemis, qui est cõme la moisson des vertus Royales,
les autres n’en estant que les semences & les dispositions;
de voir que Vostre Maiesté s’est consacrée
par l’experience des plus acheuez; que comme cette
vigne de l’Isle de Naxe, elle a donné les fruicts aussi
tost que les fleurs; qu’elle s’est épanduë par tout dans
sa source; & a paru dans son point du iour d’vne grandeur
aussi droicte & aussi eleuée, comme dans son midy. Il me semble que ie serois trop criminelle, si

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 194. Camaldoli, Michel de (père)... . LETTRE DV PERE MICHEL RELIGIEVX HERMITE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signée au colophon. Voir aussi C_3_77. Dans Choix I de Moreau. Pièce 36 sur 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_2128 ; cote locale : A_5_35. le 2014-06-02 08:55:28.

l’Estat, Il arriva
en France comme postillon, il falloit qu’il retournast en
poste; mais ie ne sçay où, car il est criminel à Rome, il
est traistre à la Sicile sa patrie, & au Roy d’Espagne son
Maistre & son Prince naturel; il le faloit exiler dans vne
isle deserte, comme vn autre Philochtete. Nos sages fols, ce sont nos politiques humains, & non
Chrétiens, ont creu qu’il n’estoit pas mal à propos qu’il
se trou vast vn tiers pour balancer le party de deux Princes
à la Cour, dont l’vn estoit plus authorisé par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 195. Camaldoli, Michel de (père)... . LETTRE DV PERE MICHEL RELIGIEVX HERMITE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signée au colophon. Voir aussi C_3_77. Dans Choix I de Moreau. Pièce 36 sur 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_2128 ; cote locale : A_5_35. le 2014-06-02 08:55:28.

portez à des meurtres infinis; mais ils
n’ont iamais voulu détruire que leurs ennemis. Demandez-luy
que luy a fait Paris, à qui Henry le Grand a pardonné
le crime de la Ligue? que luy ont fait Saint Denys,
Charenton, Lagny, Corbeil, &c. que luy a fait
toute l’Isle de France, & la pauvre Brie. Tous les Princes
les devoient haïr par jalousie des loüanges qu’elles
luy donnoient, il y regnoit par amour avec autant d’authorité
que nostre Roy par sa puissance legitime, la mesme
Iustice qui luy aqueroit tous les hommes les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 196. Camaldoli, Michel de (père)... . LETTRE DV PERE MICHEL RELIGIEVX HERMITE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signée au colophon. Voir aussi A_5_35. Dans Choix I de Moreau. Pièce 36 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_2128 ; cote locale : C_3_77. le 2014-06-02 08:49:55.

Il arriva en
France comme postillon, il falloit qu’il retournast en
poste ; mais ie ne sçay où, car il est criminel à Rome, il
est traistre à la Sicile sa patrie, & au Roy d’Espagne son
Maistre & son Prince naturel ; il le faloit exiler dans vne
isle deserte, comme vn autre Philochtete. Nos sages fols, ce sont nos politiques humains, & non
Chrétiens, ont creu qu’il n’estoit pas mal à propos qu’il
se trouvast vn tiers pour balancer le party de deux Princes
à la Cour, dont il estoit plus authorisé par sa

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3