[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(32 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "Throne" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. ESTABLISSEMENT VNIVERSEL DE LA PAIX... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1289 ; cote locale : A_2_63. le 2012-10-15 15:30:01.

qu’ils
sçachent qu’il n’est rien qui leur soit plus important, ny qui
les doiue toucher dauantage; Car ils ne sont pas seulement
responsables de leur propres actions, mais ils le sont
encore de celles de leurs Suiets, & Dieu les fait choir bien
souuent du Throne où ils sont montez, pour y placer quelquefois
vn funeste vsurpateur, veu qu’ils n’empeschent
pas leurs Peuples d’irriter sa Diuine Maiesté en murmurant
contre luy, lors qu’ils le peuuent faire, C’est pourquoy
les Roys, par vne prudence qui ne doit point

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. HISTOIRE REMARQVABLE DE LA VIE ET MORT... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1649 ; cote locale : A_4_12. le 2012-11-03 08:53:01.

de nos ennemis, i’y remarque
vn soin particulier de la prouidence diuine
pour cette fameuse ville de Paris. La voix de
tant d’innocens, les cris & les larmes des pauures
& des vefues, les prieres de tant de Communautez
Religieuses sont montées iusques
au throne de Dieu, qui destruira l’orgueil des
ennemis de ce Royaume. Le Ciel doit prendre
le soin de cultiuer nos Lys, puis que c’est vn
present dont nous sommes redeuables à sa bõté.
Celuy qui nous enuoya iadis ces fleurs qui
sont sans espines, fera qu’elles seront

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. LA DISCVSSION DES QVATRE CONTROVERSES... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français, latin. Pièce 10 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_1154 ; cote locale : B_2_32. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-18 14:13:29.

de leurs biens & de leur
honneur, tout lui est permis ; quelque insuffisance
qu’il ait pour le gouuernement, il n’en sera iamais
depossedé. Mais s’il viole les Loix fondamentales
de son Estat, s’il despoüille ses sujets de leurs biẽs,
son Throne ne sera iamais asseuré. Samuël escriuit
premierement vn Liure, auquel il mit les Loix selon
lesquelles le Royaume d’Israel deuoit estre
gouuerné, & puis il oignit Saul pour Roy, & l’obligea
lui & ses Successeurs de prendre de ces sacrez
Cayers la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. LA GVEVSERIE DE LA COVR. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français, latin. Pièce 35 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_1533 ; cote locale : C_5_33. le 2012-11-30 10:39:19.

causées par beaucoup d’Eclypses de Soleil & de Lune, & que beaucoup de personnes, faute de
grosses pieces se trouueroient n’auoir point de
monoye. Mais il ne menace que le menu peuple,
& son prognostic ne s’estend pas iusques aux
degrés du throne. Ceux qui liront dãs cét escrit
la deplorable Catastrophe de la Cour seront
bien estonnés d’apprendre que ceux qui possedoient
toutes les richesses de France sont deuenus
Gueux comme rats d’Eglise, qu’ils ont peur
de ceux à qui ils s’estoient rendus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. LA GVYENNE AVX PIEDS DV ROY, QVI SE PLAINT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_76. Référence RIM : M0_1536 ; cote locale : C_5_34. le 2012-11-30 10:50:35.

salut des Peuples, qui des tenebres fais naistre la lumiere, & qui
du desespoir tire de l’esperance, ouure les yeux de
ta pitié & misericorde, sur cette pauure & desolée
Prouince de Guyenne, & sur ses pauures enfans !
Me voicy deuant le Throne de ta Diuinité, prosternée
en terre, arrousée de mes larmes ; larmes qui me
seruent de paroles, paroles qui tesmoignent bien assez
suffisamment l’excez de mes douleurs, & de mes
cuisantes amertumes. O Dieu ! qui as de telle sorte
chery le Lys, qui est la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. LA GVYENNE AVX PIEDS DV ROY, QVI SE PLAINT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 22 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_34. Référence RIM : M0_1536 ; cote locale : A_3_76. le 2012-11-30 10:46:51.

seul salut des Peuples, qui des tenebres fais naistre la lumiere, & qui
du desespoir tire de l’esperance, ouure les yeux de
ta pitié & misericorde, sur cette pauure & desolée
Prouince de Guyenne, & sur ses pauures enfans!
Me voicy deuant le Throne de ta Diuinité, prosternée
en terre, arrousée de mes larmes; larmes qui me
seruent de paroles, paroles qui tesmoignent bien assez
suffisamment l’excez de mes douleurs, & de mes
cuisantes amertumes. O Dieu! qui as de telle sorte
chery le Lys, qui est la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. LA RELATION EXTRAORDINAIRE, CONTENANT LE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3167 ; cote locale : B_13_23. le 2012-12-25 02:50:51.

L’Allemagne a tant d’affaires sur
les bras qu’elle est plus digne de compassion que
de crainte; Les Requbliques de Venize, de Genes
& de Hollande, sont encore dans le rauissement
de l’heureux attentat que vous auez fait réussir
pour renuerser vostre throne, & la crainte de vous
auoit pour ennemis apres ce coup si hardi, leur auoir de ma protection: Ie pense que vous estes
en trop bonne posture pour redouter l’Espagne
& la France dans le milieu de leurs plus fortes diuisions,
pendant lesquelles il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. LA RESPONSE DES PRINCES AVX ARRESTS DV... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3421 ; cote locale : B_15_33. le 2012-12-27 15:30:11.

la rebellion
en ce que cette cy ne veut point reconnoistre
le Souueraine pour son Maistre, & l’autre
tesmoigne de l’impatience dans son mauuais
gouuernement. Nos Princes, nos Magistrats,
& les peuples ne trauaillent que pour remettre
le souuerain sur son throne, que pour
releuer son authorité que les tyrãs ont presque
abbatuë & par ce que ce glorieux dessein doit
destruire l’orgueil d’vn fauory, dire que nos Princes
ont gaigné la populace à prix dargent pour faire
intimider les Assemblées, qu’ils ont fait

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Bourbon-Vendôme, François... . LA DECLARATION DE MONSEIGNEVR LE DVC DE... (1652) chez Leroy (Claude) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_884 ; cote locale : B_9_9. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-12 14:25:11.

continuellement
le cœur, sans estre iamais assouuy, & ce
cœur dechiré fournit incessamment dequoy
pour rendre les tourmens de cét ambitieux
perdurables. Que pouuons-nous
dire de celuy qui pour animer l’idole de sa
fortune, est monté iusqu’au Throne, &
par vne main hardie & sacrilege, a vsurpé
l’authorité Royale, pour persecuter les innocens,
& se couurir du manteau Royal,
pour exercer toutes sortes de violences &
d’injustices Certes comme le bon-heur &
la gloire de nostre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. LA VERITE PARLANT A LA REYNE. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3996 ; cote locale : C_10_42. le 2013-01-07 07:41:54.

part qu’ẽ
sa compagnie, ce seroit luy faire vne iniure
qu’on ne pourroit iamais reparer, puisque ce
qui est hors de son suspost, ne sçauroit porter
que le titre de faux & de demẽteur tout ensemble.
Si la sagesse tient sa place à l’vn des costez
de son throne, ie demeure à l’autre immobile
& sans iamais en estre partie depuis le commencement
de l’eternité iusques à sa fin, si
tant est qu’on se puisse imaginer ses limites. Ie
pense, Madame, que cela vous doit estonner,
car l’apparence, que ne pouuant quitter

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. LE BON CITOIEN FAISANT VOIR. I.... (1652) chez [s. n.] à Paris , 23 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_585 ; cote locale : B_19_55. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-06-11 15:17:30.

de faire venir la victoire de leur
parts plustost que la Iustice. Quæritur beli exitus. Non causa. Nous pouuons dire que nous sommes soubs
le regne des Lycus ; que nous n’auons aucuns
protecteurs de nos libertez, que le vice est
maintenant sur le Throne, que le plus fort l’emporte
& que la France est en proye. Prosperum ac fœlix scelus. Virtus vocatur, fortibus parent boni. Ius est in armis opprimit leges timor. Les Incendies, les Violemens, & les Sacrileges sont les occupatiõs

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. LE CARACTERE DE LA ROYAVTE. ET DE LA... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Pièce 25 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_631 ; cote locale : B_2_35. Texte édité par Site Admin le 2013-06-24 08:29:16.

son moyen au plus haut degré de bonheur, &
dessors comme enseigne Arristote cette personne
doit estre considerée non point comme
vn homme : mais comme vn Heros ou comme
vn Dieu. Mais combien pensez vous qu’il
s’est trouué de Monarques qui ont monté sur
le throne estant doüez de toutes ces vertus ?
pour vn que ie pourrois soustenir auoir esté capable
de manier le Sceptre, il s’en trouuera
cent, voire mille qui n’estoit pas dignes d’auoir
la moindre charge de leur Empire. Faisons vne petite reflection sur les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. LE CARACTERE DV ROYALISTE A AGATHON. (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_633 ; cote locale : B_17_20. le 2013-06-24 08:45:26.

l’entreprise de nos armes, & que l’emotion
qui nous agite, soit vne maladie
naturelle à vn grand corps, qui
ne peut pas tousiours se bien porter,
du moins vous m’aduoüerez que la teste
ne souffre riẽ des humeurs qui l’ont
suscitée, que le Throne n’est point
offusqué de ces influences malignes, &
que le particulier doit regarder auec
indifference la querelle de deux partis,
où le Souuerain est également respecté ;
Et puis quel triomphe esperer en
vne guerre, qui renuerse les Loix du
Sang,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. LE MANIFESTE DE MONSEIGNEVR LE DVC... (1652) chez Pétrinal (Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2366 ; cote locale : B_5_50. le 2013-09-10 14:56:15.

eussent esté executées sans
vne prouidence particuliere qui conserua leurs
personnes, contre la rage de leurs ennemis qui
auoient vsurpé l’authorité du Roy: la Couronne
seroit demeurée sans legitime successeur, & bien
loin de voir nostre ieune Monarque sur le Throne,
la France seroit auiourd’huy la proye des
vsurpations & des reuoltes. Il est non seulement
honteux aux Officiers de la Couronne de s’attacher
auz interests d’vn Ministre Estranger, &
d’vn Conseil composé de ses agens & pensionnaires,
contre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. LE SECOND FESTIN DES BOVRGEOIS DE, LA VILLE... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3609 ; cote locale : C_4_13. le 2013-12-14 14:59:19.

cét element perfide
Et puis qu’il faut mourir, aumoins de dans le vin :  

L’AMBRE GRIS.  
Precieux don de la Fortune
Richesse de l’onde, & du vent
Escuëil de l’esprit plus sçauant
Superbe Throne de Nepteune
Roy des parfuns suaue odeur
Toy qui triomphes de l’ardeur
Qui sesteint de dans nos delices
Ambre gris mepris de la mer
Quitte barbare nourrice
Viens boire l’Hypocrats au lieu du flot amer  

LE

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. L’ESPRIT DV FEV ROY LOVIS LE IVSTE A LA... (1652) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1286 ; cote locale : B_4_19. Texte édité par Site Admin le 2013-02-05 11:41:52.

croyable que l’Espagne mesme auroit de
la peine à vous receuoir, dans la disgrace où vous
serez si vous ne faites bien tost la paix. Sçachez
aussi que si vous refusez d’y penser & de la conclure :
Ie suis venu pour vous citer à comparoistre
deuant le throne du Dieu viuant, auquel vous
aurez peine à respondre, touchant les excez que
vous permettez. Oubliez Mazarin, puis qu’il est
l’ennemy de vostre bon heur : Et croyez que ma
voix est encore celle à qui vous deuez deferer.
Songez que vous estes la mere du Prince, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. REFVTATION DE LA PIECE DE PONTOISE... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 31 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3067 ; cote locale : B_15_16. le 2013-02-24 13:24:53.

criminel de tous les hommes ? Au
commencement les soins qu’ils prenoient du pupille,
ne pouuoient pas estre authorisez de leurs
pretentions sur la Regence, cela est faux : mais
bien de l’honneur qu’ils pretendoient acquerir en remettant le Roy dans le throne d’où la mauuaise
conduitte de Mazarin l’auoit fait descendre. La
Maiorité deuoit terminer le different des tuteurs
& les reuuoyer à l’exercice de leurs charges, c’est
ce qui vous trompe : la Maiorité deuoit chasser
Mazarin de l’Estat, selon la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Dubosc-Montandré, Claude [?]. L’ESCVEIL DE LA ROYAVTÉ OV LA POLITIQVE... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1183 ; cote locale : B_2_33. Texte édité par Site Admin le 2013-02-04 16:12:20.

Pathetique, QVE demandez-vous, Messieurs du
Conseil du Roy ? qu’elles sont vos pretentions ?
quelles vos poursuites ? quels
vos desseins ? En voulez-vous à l’authorité
Souueraine ? où voulez-vous
bien la restablir ? Est-ce pour affermir
le Throne, ou pour l’esbranler, que vous agissez !
Visez-vous à nous faire aymer vn Pere, ou à nous
faire haïr vn Tyran ? poursuiuez-vous l’oppression
ou le soulagement des peuples ? Voulez-vous la Paix,
ou la guerre ? que pretendez-vous ? Il n’est plus temps

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Dubosc-Montandré, Claude [?]. L’ESCVEIL DE LA ROYAVTÉ OV LA POLITIQVE... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1183 ; cote locale : B_2_33. Texte édité par Site Admin le 2013-02-04 16:12:20.

pas en seureté :
Si le Mazarin estoit banny pour iamais, le Roy
en seroit beaucoup plus respecté, mais vous ne
seriez pas fort estimez. Ainsi ce n’est pas pour le
Roy que vous vous interessez, mais c’est pour
vous ; Et lors que vous nous parlez d’affermir le
Throne, nous deuons interpreter que vous entendez
parler de l’affermissement de vostre fortune. V. Aussi ne faites vous point agir le Roy, en
Roy : Vous luy apprenez à se degrader volontairement,
vous luy suggerez vne Politique de petit
Seigneur ou de cadet de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Dubosc-Montandré, Claude [?]. L’ESCVEIL DE LA ROYAVTÉ OV LA POLITIQVE... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1183 ; cote locale : B_2_33. Texte édité par Site Admin le 2013-02-04 16:12:20.

aux intrigues, comme si son bon-heur pouuoit
encor esperer quelque accroissement dans l’Estat.
Vous le reduisez à la necessité de briguer les affections
de ses suiets, luy qui les possede plus parfaitement
que pas vn de ses predecesseurs. Vous
esbranlez son Throne, lors mesme qu’il est le plus inesbranlable : Bref vous le faites agir d’vne façon,
qui le perd, & qui ne nous destruit point :   La Politique des Roys doit estre plus releuée
que celle de leurs sujets ; La sincerité doit estre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Dubosc-Montandré, Claude [?]. L’ESPRIT DE LA VERITÉ Representant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1283 ; cote locale : B_17_28. Texte édité par Patrick Rebollar le 2013-02-05 11:12:07.

le Roy tient immediatement sa dignité & Maiesté
Royale de Dieu, & luy oste quand bon luy semble, lors qu’il luy
oste ou luy desnie les conditions necessaires pour bien gouuerner.
En suite de quoy le Prince est iustement reietté du peuple,
& depossedé de son Throne. Telles sont les conditions de l’Arrest rendu sur le Iugement
la Verité Nuë, qu’il a fallu plus amplement donner à connoist e
pour vn iuste & heureux gouuernement Monarchique. Autrement
estimons nous d’estinez à tout malheur, quãd nous auons
des Rois

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. M. B. I. V. D. R. D. L. P. P.... . ARREST SVR LE IVGEMENT rendu contre... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_17_16. le 2013-01-06 05:50:31.

en rendant à vn chacun ce qui luy appartient de droit ou de merite :
l’vn & l’autre moyen sont fort bien declarez au 16. ch. des
Prou. v. 12. Ceux qui font mal, sont abominables au Roy. car le siege
Royal est confirmé, par Iustice. Si donc le Prince veut rendre son
throne inesbranlable, qu’il fasse Iustice : Si au contraire il permet
l’impieté & l’iniquité, son siege Royal balance à sa ruine. Or d’autant que personne ne peut rendre Iustice, qu’il n’ait
apris ce qui est d’equité & de raison, il s’ensuit que le Roy

=> Afficher la page


Occurrence 23. M. B. I. V. D. R. D. L. P. P.... . ARREST SVR LE IVGEMENT rendu contre... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_17_16. le 2013-01-06 05:50:31.

met les Rois
au nombre des demy Dieux, il veut pourtant qu’ils se souuiennent
qu’ils sont hommes ? Comme tels qu’ils soient humains,
& clemens enuers les hommes encore qu’ils leurs soient sujets,
Prou. 20. v. 28. Misericorde & verité gardent le Roy, & son throne
est soustenu par clemence. Certainement il n’y a rien qui fasse tant
aimer & honorer le Rois & les Grands, que quand ils se font
petits auec les petits, & quand pouuans exercer la rigueur, ils
ne l’exercent point. Le moindre mépris qu’on fait au

=> Afficher la page


Occurrence 24. Anonyme. EXAMEN DES DIVERS SENTIMENS SVR L’ARREST... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1318 ; cote locale : B_15_15. le 2014-07-12 09:08:23.

ses pretentions à la Couronne
par vne declaration d’incapacité verifiée
soubs la tyrannie de Richelieu, & retractée
incontinant apres la mort du Tyran.   Si nos Princes vouloient souffrir le Mazarin
la Cour leur donneroit la Charte blanche, mais
par ce qu’ils ne peuuent voir l’infamie aupres
du Throne, il faut que les furies sortent de
l’enfer pour les persecuter. Dieu qui est le protecteur
des innocens rendra à vn chacun ou
tost ou tard selon ses merites.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. LES CONDITIONS DE L’ARREST RENDV SVR LE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_733 ; cote locale : B_17_17. le 2014-02-03 13:54:23.

le Roy tient immediatement sa dignité & Maiesté
Royale de Dieu, & luy oste quand bon luy semble, lors qu’il luy
oste ou luy desnie les conditions necessaires pour bien gouuerner.
En suite dequoy le Prince est iustement reietté du peuple,
& depossedé de son Throne. Telles sont les conditions de l’Arrest rendu sur le Iugement
sus allegué, qu’il a fallu plus amplement donner à connoistre
pour vn iuste & heureux gouuernement Monarchique. Autrement
estimons nous d’estinez à tout malheur, quãd nous auons
des Rois

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 26. Anonyme. LES MOTIFS QVI ONT PORTÉ SON ALTESSE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2509 ; cote locale : B_7_13. le 2014-02-22 10:12:29.

France, r’apeller
l’ennemi de la France, declarer la guerre aux
Princes, aux Magistrats & aux peuples ? C’est
vne estrange Politique qui met tout au hazard
pour ne rien gagner, qui ioüe à perdre vne
couronne pour mettre vn Estranger, vn proscript
sur le throne. Mais s’il manquent à leur
deuoir nous sommes resolus de satisfaire au nostre,
& d’opposer la force à la violence, la generosité,
la constance à l’obstination & la prudence
à leur temerité. Les loix de la Medecine
ordonnent qu’aux maux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 27. Anonyme. PRECEPTES SAINCTS ET necessaires pour la... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi B_20_13. Référence RIM : M0_2837 ; cote locale : C_6_62. le 2014-07-20 04:21:59.

vous
esleuer dessus le Throsne. Vn triomphe de
cette sorte seroit mille fois plus éclattant que
tout ce qu’on a decrit des pompes des anciẽs
triomphes, & ie n’ay point leu dans l’histoire
de magnificence à moins de frais & plus
glorieuse Regnez tousiours, grand Prince,
sur le Throne de vos Ayeulx, où vous serez
consideré de vos sujets, auec des yeux de respect,
& d’amour, & des Estrangers vos ennemis
auec de la crainte, & de la frayeur.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 28. Caussin, Nicolas (R. P.)... . LETTRE DV R. P. N. CAVSSIN DE LA COMPAGNIE... (1649) chez Bechet (Denis), Bray (Jean du) à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Avec privilège. Signature au colophon.. Référence RIM : M0_2132 ; cote locale : C_3_75. le 2014-06-02 10:05:51.

vsent de l’Astrologie auec l’innocence & la discretion que
l’Eglise prescrit, que S. Thomas approuue en l’Opuscule du iugement des Astres, & que les loix permettent ; mais ie parle
de ces Promethées qui se vantent d’auoir rauy le feu de son
throne, de ces Monarques des temps, qui veulent faire rouler
nos auantures & nos iours infailliblement soubs leurs
loix.   Dieu n’a pas donné le Ciel en proye à la curiosité des hommes,
mais il a tendu vn voile de tenebres deuant ces grands
Palais de clarté,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 29. F. de S. (Dom) [signé]. MANIFESTE OV NOTABLE discours que Dom. F. de... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 14 pages. Langue : français. Prétendu traduit de l'espagnol. Sans page de titre. La première page est numérotée 3.. Référence RIM : M0_2397 ; cote locale : B_19_34. le 2014-06-28 16:37:48.

faire ? ie vous responderay la
dessus que le premier & le plus scauant de tous les
hommes, & mesmes le plus clair-voyant aux misteres
de la science Royale & de la prudence Politique
veut, que l’electiõ que l’on doit faire d’vn
Prince, pour l’eleuer au throne d’vne Monarchie,
n’ait autre but que la grandeur de l’Estat, & que
le bien de l’Empire : & pour cela il ne faut pas cõsiderer
s’il est estranger, ny s’il est né dans la patrie.
Suffit qu’il ait les qualitez requises & necessaires
pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 30. La Mère de Dieu, Pierre de... . LES VERTVS ROYALES D’VN IEVNE PRINCE. (1647) chez Henault (Mathurin) à Paris , 290 pages. Langue : français, latin. Avec privilège.. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_1_1. le 2014-03-12 11:42:09. Quelles sont les Royales Vertus d’vn
Ieune Prince. CHAPITRE VIII. C’est vne Maxime

=> Afficher la page


Occurrence 31. Mercier,? [signé]. LE THRONE ROYAL ET MAGNIFIQVE DE LOVIS XIV... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 14 pages. Langue : français. Signé "Mercier" en p. 6.. Référence RIM : M0_3897 ; cote locale : C_10_33. le 2016-08-08 06:17:18.

LE
THRONE
ROYAL
ET MAGNIFIQVE
DE
LOVIS XIV
AVGVSTE ET
DIEV-DONNÉ.

A PARIS,
Chez PIERRE VARIQVET, ruë S. Iean Latran,
deuant le College Royal.

M. DC. XLIX. AV ROY.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 32. Mercier,? [signé]. LE THRONE ROYAL ET MAGNIFIQVE DE LOVIS XIV... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 14 pages. Langue : français. Signé "Mercier" en p. 6.. Référence RIM : M0_3897 ; cote locale : C_10_33. le 2016-08-08 06:17:18.

vostre Vertu
soit estimée, comme la plus ardente passion
de celuy qui vous demande la grace
de s’oser dire,   De Vostre MAIESTÉ, Le tres-humble, tres-obeyssant,
& tres-fidele seruiteur & sujet,
MERCIER. LE
THRONE ROYAL
ET MAGNIFIQVE,
DE
LOVIS XIV. SIRE, Ce n’est pas sans raison, non plus que sans mystere,
que les Prophetes, animez de l’Esprit Diuin, ont assuré
que le Thrône de Dieu estoit éleué dedans les
nuës, & qu’il n’auoit aucun

=> Afficher la page
=> Afficher la notice