[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(1393 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "ioüent" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 201. Anonyme. LA RENCONTRE INOPINÉE DE MARS ET DE VENVS... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_9_59 (partie 1) et C_9_60 (partie 2). Référence RIM : M0_3348 ; cote locale : A_8_46. le 2012-12-25 15:30:53.

d’vne Rencontre
Inopinée, & d’vn changement si estrange, m’empesche
l’vsage de la langue, & m’oste la liberté de vous demander
les raisons de vostre voyage. Mais d’ailleurs comment osezvous
paroistre en vn lieu, où les Muses & les amours se
ioüent, & où Cupidon en deffend l’entrée aux gens de
guerre, parce que ce Verger est entierement destiné à la
pourmenade des Dames. C’est icy où elles reçoiuent des
rendez-vous de leurs Galands; où elles trouuent des poulets que
de petits lacquais desguisez leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 202. Anonyme. LA RENCONTRE INOPINÉE DE MARS ET DE VENVS... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_9_60 (partie 2) et A_8_46 (partie 1). Référence RIM : M0_3348 ; cote locale : C_9_59. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-25 15:27:22.

d’vne Rencontre
Inopinée, & d’vn changement si estrange, m’empesche
l’vsage de la langue, & m’oste la liberté de vous demander
les raisons de vostre voyage. Mais d’ailleurs comment osez-vous
paroistre en vn lieu, où les Muses & les amours se
ioüent, & où Cupidon en deffend l’entrée aux gens de
guerre, parce que ce Verger est entierement destiné à la
pourmenade des Dames. C’est icy où elles reçoiuent des
rendez-vous de leurs Galands ; où elles trouuent des poulets
que de petits lacquais desguisez

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 203. Anonyme. LA RENOMMEE DE MONSIEVR LE MARESCHAL DE... (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore) et Maucroy (Estienne) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3350 ; cote locale : C_9_62. Texte édité par Site Admin (La page 15 de l'original est numérotée 16 sur l'imprimé mais 15 dans l'image numérique. Le lien est à refaire. ). le 2012-12-25 15:51:52.

se porteroient à de grandes entreprises
sur les frontieres du Royaume, auec d’autant
plus de confiance, que ne le voyans plus pour
leur resister, ils verroient le cœur de l’Estat assez
occupé à se conseruer luy mesme. Qu’ainsi c’estoit
trop asseurément ioüer à tout perdre que d’abandonner
l’Allemagne, & la laisser en paix, lors qu’il
falloit commencer à faire la guerre. La connoissance
mesme du naturel martial des peuples de ces
pays, luy faisoit encores beaucoup reculer à son depart,
& sçauoit bien

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 204. Anonyme. LA REQVESTE DES TROIS ESTATS PRESENTEE A... (1648) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_70. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_3494 ; cote locale : D_2_18. le 2012-12-26 10:27:53.

s’approchent vn iour pour
luy faire cognoistre la verité du malheureux estat ou il les veut
reduire, il a corrompu ce qui estoit de candeur, de foy de bonne
mœurs dedans la Cour, par des artifices fourbes, & perfidies,
y a par son exemple mis en regne les berlans & ieux de hazard,
qui sont les ruines des plus grandes maisons, & autoriser l’impudicité
& rauissement, dont il s’est plus veu d’exemple notables
depuis qu’il ne s’en estoit veu depuis cent ans, a osté les
charges sans cognoissance de cause, à des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 205. Anonyme. LA REQVESTE DES TROIS ESTATS PRESENTÉE A... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi D_2_18. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_3494 ; cote locale : C_9_70. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-26 10:26:17.

vn iour pour luy faire cognoistre la verité du malheureux
estat où il les veut reduire, il a corrompu ce qui estoit de
candeur, de foy, de bonnes mœurs dedans la Cour, par des
artifices, fourbes, & perfidies : y a par son exemple mis en
regne les berlans & ieux de hazard, qui sont les ruines des
plus grandes maisons, & autoriser l’impudicité & rauissement,
dont il s’est plus veu d’exemples notables depuis
qu’il ne s’en estoit veu d’vn siecle. A osté les charges sans
connoissance de cause à des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 206. Anonyme. LA RESPONSE DE LA RALLIERE A L’ADIEV DE... (1649) chez Haye (Rolin de la) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3394 ; cote locale : A_8_35. le 2012-12-26 15:24:07.

iugent que de ce qui leur paroist. Dans
la tristesse, nous pouuons contrefaire vn visage content: Dans l’inquietude,
vne grande tranquillité, & dans le desespoir, vne satisfaction
parfaite. Mais c’est vne importune & facheuse commedie que
nous sommes contrains de ioüer à toute heure. Car comme ceux
qui representent sur le theatre quelque personnage, ne sentent pas
les passions qu’ils tesmoignent aux spectateurs, & que cette feinte
leur est bien souuent penible: ainsi ils n’ont garde de gouster tous
les delices, dont ils

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 207. Anonyme. LA RESPONSE DES BOVRGEOIS DE PARIS, A LA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Signé: "Les bourgeois de Paris", au colophon.Voir aussi A_8_48. Référence RIM : M0_3415 ; cote locale : C_3_56. le 2012-12-27 03:14:26.

vous confessez vous mesmes que vous & nous manquons de
bons Capitaines & de fidels conducteurs, & il est vray, mais ou
en voulez vous trouuer ? esperés vous de mieux reüssir à l’aduenir
que par le passé, ne voiõs nous pas à present que la piece est ioüée,
que la pluspart des acteurs estoient desguisés ? les funestes effets de
leur mesintelligence entr’eux, autant que de leur intelligence
auec nos ennemis, sont-ils pas bien capables de nous faire craindre
la recidiue ? croyez-vous qu’vne fois soit suffisante pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 208. Anonyme. LA RESPONSE DES BOVRGEOIS DE PARIS, A LA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Signé: "Les bourgeois de Paris", au colophon.Voir aussi C_3_56. Référence RIM : M0_3415 ; cote locale : A_8_48. Texte édité par Site Admin le 2012-12-27 03:13:42.

prendre
vous confessez vous mesmes que vous & nous manquons de
bons Capitaines & de fidels conducteurs, & il est vray, mais ou
en voulez vous trouuer? esperés vous de mieux reüssir à l’aduenir
que par le passé, ne voiõs nous pas à present que la piece est ioüée,
que la pluspart des acteurs estoient desguisés? les funestes effets de
leur mesintelligence entr’eux, autant que de leur intelligence
auec nous ennemis, sont-ils pas bien capables de nous faire craindre
la recidiue? croyez-vous qu’vne fois soit suffisante pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 209. Anonyme. LA RESPONSE DV ROY A MESSIEVRS LES DEPVTEZ... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3433 ; cote locale : B_12_10. le 2012-12-26 14:32:59.

Response du Roy à Messieurs
les Deputez, contenant
la resolution de Sa Majesté
pour l’esloignement
du Cardinal Mazarin, & le
sujet de leur detention à la
la Cour. Les bruits de Paix que les Mazarins
ont fait courir pour mettre
en jeu quelque trahison, comme
nous auons veu cy-deuant,
sont cause que l’on a encore celuy
cy pour suspect. Neantmoins les
affaires de la Cour estant en desordre, &
y ayant mesmes de grandes dissensions, on croit
que cela les oblige à se relascher de leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 210. Anonyme. LA RETHORIQVE DV GRAND FRONDEVR... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3548 ; cote locale : B_10_10. le 2012-12-28 03:16:13.

c’est vn
natif de Sicille nommé Iules Mazarin, voyla ma Rethorique,
lequel a troublé mon Royaume mis mon
petit Gedeon en proye ; excité les peuples, à mis tant
dedans que dehors Paris tant de mille nobles &
honnestes hommes pour s’exposer au hazard de son
jeu, qu’il appelloit souuent vn repic sous main, en
jouant l’Aduocat aussi bien que de son reste. O ! que
tu croyois bien parricide, auoir fait vn acte de triomphe,
secoüant le ioug à la crainte, portant en ton
front pâle les marques de la ioye qui te chatoüilloit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 211. Anonyme. LA RVADE D’VN POVLAIN QVI A FAICT TREMBLER... (1651) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3564 ; cote locale : C_11_29. Texte édité par Site Admin le 2012-12-29 08:09:26.

on se presse, l’on ouure
& l’on dresse les oreilles, l’on se leue l’on s’assit l’on
entend, l’on escoute, l’on fait silence, & apres tout l’on
apprend enfin que c’est vne ruade d’vn Poulain. Quoy donc l’on souffrira vn tel hanissement sans ioüer
de la guelle & l’on pourra inpunement interpreter les
paroles des Princes, & les rapporter mal à propos à vn
premier Magistrat pour troubler le repos public & particulier
fomenter des Cabales dans l’Estat, & ietter des
semences de diuision.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 212. Anonyme. LA RVINE DE L’IMPIETÉ PHARISIENNE DV... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Daté de Paris le 9 septembre 1652, au colophon.. Référence RIM : M0_3565 ; cote locale : B_10_34. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-29 08:22:04.

de telles abominations,
à salut toutefois si c’est son plaisir ; le plus
beau des fleurons de sa Couronne est perdu : & que
ie ne m’en entremettray d’auantage. S’il n’y auoit que vous à en receuoir l’affront,
& la peine, ce ne seroit que jeu : mais, suiuant
l’ordre de la Iustice Diuine, les innocens sont tousiours
les premiers soubs le marteau. Ce qui le iour
precedent, lors que i’entrois dans vostre Eglise fut
fort bien reconnu, & confirmé par de bonnes personnes
foraines : lesquelles apres

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 213. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_23 et C_10_1. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : B_13_46. le 2012-12-29 15:25:09.

LA
SANGLANTE
DISPVTE ARRIVEE SVR LE
ieu, entre le Cardinal Mazarin &
l'Abbé de la Riuiere, à S. Germain
en Laye.

A PARIS,
Chez MICHEL METTAYER, Imprimeur ordinaire du
Roy, demeurant en l’Isle Nostre Dame sur le
Pont Marie, au Cigne,

M. DC. XLIX.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 214. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_23 et C_10_1. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : B_13_46. le 2012-12-29 15:25:09.

Germain
en Laye.

A PARIS,
Chez MICHEL METTAYER, Imprimeur ordinaire du
Roy, demeurant en l’Isle Nostre Dame sur le
Pont Marie, au Cigne,

M. DC. XLIX. LA SANGLANTE DISPUTE
arriuee sur le ieu entre le Cardinal
Mazarin, & l’Abbe de la Riuiere, à
S. Germain en Laye. Pvis que l’on voit ordinairement les esprits les plus
sages & les plus posez s’emporter dans la chaleur du
ieu à d’estranges extremitez, & sur la dispute d’vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 215. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_23 et C_10_1. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : B_13_46. le 2012-12-29 15:25:09.

LA SANGLANTE DISPUTE
arriuee sur le ieu entre le Cardinal
Mazarin, & l’Abbe de la Riuiere, à
S. Germain en Laye. Pvis que l’on voit ordinairement les esprits les plus
sages & les plus posez s’emporter dans la chaleur du
ieu à d’estranges extremitez, & sur la dispute d’vn foible
auantage en venir iusques à des inuectiues sanglantes,
& le plus souuent veritables; il ne faut pas s’estonner si
deux hommes qui sont esclaues de leurs passions & de
leurs vices, sont tombez dans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 216. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_23 et C_10_1. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : B_13_46. le 2012-12-29 15:25:09.

qui ne s’accordoient
que dans la fin de perdre l’Estat, à la moindre circonstance
qui a peu diuiser leurs interests ont tesmoigné l’antipatie
de leurs inclinations auec autant d’indiscretion qu’ils ont de foiblesse & de lascheté: & la passion du ieu qui attache
ordinairement ces sortes d’esprits par le desir du gain, &
l’ambition de vaincre les a fait rompre auec tant d’esclat &
de violence, qu’il n’y a point d’apparence qu’ils puissent
iamais estre reunis.   Le Cardinal Mazarin &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 217. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_23 et C_10_1. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : B_13_46. le 2012-12-29 15:25:09.

par le desir du gain, &
l’ambition de vaincre les a fait rompre auec tant d’esclat &
de violence, qu’il n’y a point d’apparence qu’ils puissent
iamais estre reunis.   Le Cardinal Mazarin & l’Abbé de la Riuiere auoient
passé dans le ieu du Piquet la plus grande partie de la nuict,
lors que quelque dispute embarassant qui estoit arriuée à
la derniere main leur fit oublier l ordre du ieu, & les enfonça
dans vne plus grande contestation pour scauoir lequel
des deux deuoit donner les cartes: ils auoient

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 218. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_23 et C_10_1. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : B_13_46. le 2012-12-29 15:25:09.

qu’ils puissent
iamais estre reunis.   Le Cardinal Mazarin & l’Abbé de la Riuiere auoient
passé dans le ieu du Piquet la plus grande partie de la nuict,
lors que quelque dispute embarassant qui estoit arriuée à
la derniere main leur fit oublier l ordre du ieu, & les enfonça
dans vne plus grande contestation pour scauoir lequel
des deux deuoit donner les cartes: ils auoient bien
quelques spectateurs, mais la crainte de s’obliger, l’vn des
deux retenoit leur iugement en balance, & laissoit l’vn &
l’autre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 219. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_23 et C_10_1. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : B_13_46. le 2012-12-29 15:25:09.

des deux deuoit donner les cartes: ils auoient bien
quelques spectateurs, mais la crainte de s’obliger, l’vn des
deux retenoit leur iugement en balance, & laissoit l’vn &
l’autre dans l’asseurance d’auoir la raison de son costé, l’vn
disoit vous auez ioüé la Reine de pique, & par consequent
vous estiés. le premier: l’autre vous auez tout pris & n’auez
laissé que ce que vous ne me pouuez pas oster: C’est pourquoy
vous me donnerez s’il vous plaist, c’est vn coup de
partie respond l’autre, & ie

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 220. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_23 et C_10_1. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : B_13_46. le 2012-12-29 15:25:09.

voulez l’emporter
sur moy: ce n’est pas d’auiourd’huy respond le Mazarin
que vous me voulez disputer la primauté ie la cede pour
ce coup replique l’Abbé: mais ie seray premier à mõ tour: ie
l’emporteray bien repartit le Cardinal, car ie vay rompre
le ieu, il faut bien que vous continiez reprit la Riuiere, si
vous ne voulez perdre la partie; l’auantage que i’ay sur vous répond Mazarin me la donne toute gagnée, vous n’en auzi
point d’autre adiouste l’Abbé tout indigné que celuy queee
vous ay donné,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 221. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_23 et C_10_1. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : B_13_46. le 2012-12-29 15:25:09.

la Riuiere, si
vous ne voulez perdre la partie; l’auantage que i’ay sur vous répond Mazarin me la donne toute gagnée, vous n’en auzi
point d’autre adiouste l’Abbé tout indigné que celuy queee
vous ay donné, & puis qu’il faut sortir des termes du ieu, si
ie ne vous auois procuré la faueur du Duc d’Orleans vous
ne seriez pas à present en France, Comment petit Beneficier
interrompt le Cardinal, ozez-vous me parler de cette
sorte, auez-vous oublié ce que vous estes & ce que ie suis: Et
sous ombre que ie vous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 222. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_23 et C_10_1. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : B_13_46. le 2012-12-29 15:25:09.

& qui par milles infames actions auez
captiué l’esprit trop facile de vostre maistre, vous qui uous
faisant fort de sa foiblesse, auez trahy ses interests autant
de fois qu’il s’est agy des vostres, qui espiant le temps qu’il
auoit besoin d’argent dans le ieu, par la dissipation que
vous auiez faite de son reuenu auez gaigné ses bonnes graces
ces en luy prestant vne partie de celuy que vous luy auiez
vollé, & dont vous payez apres auec interest, quoy
que vous fassiez souuent de moitie auec ceux qu’ils gaignoient,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 223. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_23 et C_10_1. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : B_13_46. le 2012-12-29 15:25:09.

bien vous preuenir, &
deuant que vous me puissiez mettre mal auec son A. R. Irriter
son esprit contre vous, & luy faire abandonner un party
qu’il n’a pris que par mes cõseil, & si ie ne me trompe, il
sera bien tost suiuy du P. de C. à qui vous seruez de joüet, &
qui ne feint d’entreprendre vostre deffence que pour vous
empescher d’esquiuer, & retirer sous ce pretexte tout l’argent
que vous auez esloigné de la France pour vous remettre
apres cela entre les mains des Parisiens vos bons amis
desquels il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 224. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_46 et C_10_1. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : A_7_23. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-29 15:38:47.

LA
SANGLANTE
DISPVTE ARRIVEE SVR LE
ieu, entre le Cardinal Mazarin &
l’Abbé de la Riuiere, à S. Germain
en Laye.

A PARIS,
Chez MICHEL METTAYER, Imprimeur ordinaire du
Roy, demeurant en l’Isle Nostre Dame sur le
Pont Marie, au Cigne,

M. DC. XLIX.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 225. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_46 et C_10_1. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : A_7_23. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-29 15:38:47.

Germain
en Laye.

A PARIS,
Chez MICHEL METTAYER, Imprimeur ordinaire du
Roy, demeurant en l’Isle Nostre Dame sur le
Pont Marie, au Cigne,

M. DC. XLIX. LA SANGLANTE DISPUTE
arriuee sur le ieu entre le Cardinal
Mazarin, & l’Abbe de la Riuiere, à
S. Germain en Laye. Pvis que l’on voit ordinairement les esprits les plus
sages & les plus posez s’emporter dans la chaleur du
ieu à d’estranges extremitez, & sur la dispute d’vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 226. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_46 et C_10_1. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : A_7_23. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-29 15:38:47.

LA SANGLANTE DISPUTE
arriuee sur le ieu entre le Cardinal
Mazarin, & l’Abbe de la Riuiere, à
S. Germain en Laye. Pvis que l’on voit ordinairement les esprits les plus
sages & les plus posez s’emporter dans la chaleur du
ieu à d’estranges extremitez, & sur la dispute d’vn foible
auantage en venir iusques à des inuectiues sanglantes,
& le plus souuent veritables; il ne faut pas s’estonner si
deux hommes qui sont esclaues de leurs passions & de
leurs vices, sont tombez dans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 227. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_46 et C_10_1. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : A_7_23. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-29 15:38:47.

qui ne s’accordoient
que dans la fin de perdre l’Estat, à la moindre circonstance
qui apeu diuiser leurs interests ont tesmoigné l’antipatie
de leurs inclinations auec autant d’indiscretion qu’ils ont de foiblesse & de lascheté: & la passion du ieu qui attache
ordinairement ces sortes d’esprits par le desir du gain, &
l’ambition de vaincre les a fait rompre auec tant d’esclat &
de violence, qu’il n’y a point d’apparence qu’ils puissent
iamais estre reunis.   Le Cardinal Mazarin &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 228. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_46 et C_10_1. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : A_7_23. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-29 15:38:47.

par le desir du gain, &
l’ambition de vaincre les a fait rompre auec tant d’esclat &
de violence, qu’il n’y a point d’apparence qu’ils puissent
iamais estre reunis.   Le Cardinal Mazarin & l’Abbé de la Riuiere auoient
passé dans le ieu du Piquet la plus grande partie de la nuict,
lorsque quelque dispute embarassant qui estoit arriuée à
la derniere main leur fit oublier l’ordre du ieu, & les enfonça
dans vne plus grande contestation pour scauoir lequel
des deux deuoit donner les cartes: Ils

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 229. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_46 et C_10_1. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : A_7_23. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-29 15:38:47.

puissent
iamais estre reunis.   Le Cardinal Mazarin & l’Abbé de la Riuiere auoient
passé dans le ieu du Piquet la plus grande partie de la nuict,
lorsque quelque dispute embarassant qui estoit arriuée à
la derniere main leur fit oublier l’ordre du ieu, & les enfonça
dans vne plus grande contestation pour scauoir lequel
des deux deuoit donner les cartes: Ils auoient bien
quelques spectateurs, mais la crainte de s’obliger, l’vn des
deux retenoit leur iugement en balance, & laissoit l’vn &
l’autre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 230. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_46 et C_10_1. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : A_7_23. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-29 15:38:47.

des deux deuoit donner les cartes: Ils auoient bien
quelques spectateurs, mais la crainte de s’obliger, l’vn des
deux retenoit leur iugement en balance, & laissoit l’vn &
l’autre dans l’asseurance d’auoir la raison de son costé, l’vn
disoit vous auez ioüé la Reine de pique, & par consequent
vous estiés. le premier: l’autre vous auez tout pris & n’auez
laissé que ce que vous ne me pouiez pas oster: C’est bourquoy
vous me donnerez s’il vous plaist, c’est vn coup de
partie respond l’autre, & ie

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 231. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_46 et C_10_1. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : A_7_23. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-29 15:38:47.

voulez l’emporter
sur moy: ce n’est pas d’auiourd’huy respond le Mazarin
que vous me voulez disputer la primauté: ie la ce de pour
ce coup replique l’Abbè: mais ie seray premier à mõ tour: ie
l’emporteray bien, repartit le Cardinal, car ie vay rompre
le ieu, il faut bien que vous continiez reprit la Riuiere, si
vous ne voulez perdre la partie: l’auantage que i’ay sur vous répond Mazarin me la donne toute gagnée, vous n’en auez
point d’autre adiouste l’Abbé tout indigné que celuy que ie
vous ay donné,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 232. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_46 et C_10_1. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : A_7_23. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-29 15:38:47.

Riuiere, si
vous ne voulez perdre la partie: l’auantage que i’ay sur vous répond Mazarin me la donne toute gagnée, vous n’en auez
point d’autre adiouste l’Abbé tout indigné que celuy que ie
vous ay donné, & puis qu’il faut sortir des termes du ieu, si
ie ne vous auois procuré la faueur du Duc d’Orleans vous
ne seriez pas à present en France, Comment petit Beneficier
interrompt le Cardinal, ozez-vous me parler de cette
sorte, auez-vous oublié ce que vous estes & ce que ie suis: Et
sous ombre que ie vous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 233. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_46 et C_10_1. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : A_7_23. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-29 15:38:47.

& qui par milles infames actions auez
captiué l’esprit trop facile de vostre maistre, vous qui uous
faisant fort de sa foiblesse, auez trahy ses interests autant
de fois qu’il s’est agy des nostres, qui espiant le temps qu’il
auoit besoin d’argent dans le ieu, par la dissipation que
vous auiez faite de son reuenu auez gaigné ses bonnes graces
eo luy prestant vne partie de celuy que vous luy auiez
vollé, & dont vous vous payez apres auec interest, quoy
que vous fassiez souuent de moitie auec ceux qu’ils gaignoient,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 234. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_46 et C_10_1. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : A_7_23. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-29 15:38:47.

bien vous preuenir, &
deuant que vous me puissiez mettre mal auec son A. R. Irriter
son esprit contre vous, & luy faire abandonner un par
ty qu’il n’a pris que par mes cõseils, & si ie ne me trompe, il
sera bien tost suiuy du P. de C. à qui vous seruez de joüet, &
qui ne feint d’entreprendre vostre deffence que pour vous
empescher d’esquiuer, & retirer sous ce pretexte tout l’argent
que vous auez esloigné de la France pour vous remettre
apres cela entre les mains des Parisiens vos bons amis,
desquels il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 235. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 9 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Voir aussi A_7_23 et B_13_46. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : C_10_1. le 2012-12-29 15:36:27.

LA
SANGLANTE
DISPVTE. ARRIVEE SVR LE
ieu, entre le Cardinal Mazarin &
l’Abbé de la Riuiere, à S. Germain
en Laye.

A PARIS,
Chez MICHEL METTAYER, Imprimeur ordinaire du
Roy, demeurant en l’Isle Nostre Dame sur le
Pont Marie, au Cigne,

M. DC. XLIX.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 236. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 9 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Voir aussi A_7_23 et B_13_46. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : C_10_1. le 2012-12-29 15:36:27.

Germain
en Laye.

A PARIS,
Chez MICHEL METTAYER, Imprimeur ordinaire du
Roy, demeurant en l’Isle Nostre Dame sur le
Pont Marie, au Cigne,

M. DC. XLIX. LA SANGLANTE DISPUTE
arriuee sur le ieu entre le Cardinal
Mazarin, & l’Abbe de la Riuiere, à
S. Germain en Laye. Pvis que l’on voit ordinairement les esprits les plus
sages & les plus posez s’emporter dans la chaleur du
ieu à d’estranges extremitez, & sur la dispute d’vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 237. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 9 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Voir aussi A_7_23 et B_13_46. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : C_10_1. le 2012-12-29 15:36:27.

LA SANGLANTE DISPUTE
arriuee sur le ieu entre le Cardinal
Mazarin, & l’Abbe de la Riuiere, à
S. Germain en Laye. Pvis que l’on voit ordinairement les esprits les plus
sages & les plus posez s’emporter dans la chaleur du
ieu à d’estranges extremitez, & sur la dispute d’vn foible
auantage en venir iusques à des inuectiues sanglantes,
& le plus souuent veritables ; il ne faut pas s’estonner si
deux hommes qui sont esclaues de leurs passions & de
leurs vices, sont tombez dans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 238. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 9 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Voir aussi A_7_23 et B_13_46. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : C_10_1. le 2012-12-29 15:36:27.

ne s’accordoient
que dans la fin de perdre l’Estat, à la moindre circonstance
qui a peu diuiser leurs interests ont tesmoigné l’antipatie
de leurs inclinations auec autant d’indiscretion qu’ils ont de foiblesse & de lascheté : & la passion du ieu qui attache
ordinairement ces sortes d’esprits par le desir du gain, &
l’ambition de vaincre les a fait rompre auec tant d’esclat &
de violence, qu’il n’y a point d’apparence qu’ils puissent
iamais estre reunis.   Le Cardinal Mazarin &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 239. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 9 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Voir aussi A_7_23 et B_13_46. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : C_10_1. le 2012-12-29 15:36:27.

par le desir du gain, &
l’ambition de vaincre les a fait rompre auec tant d’esclat &
de violence, qu’il n’y a point d’apparence qu’ils puissent
iamais estre reunis.   Le Cardinal Mazarin & l’Abbé de la Riuiere auoient
passé dans le ieu du Piquet la plus grande partie de la nuict,
lors que quelque dispute embarassant qui estoit arriuée à
la derniere main leur fit oublier l ordre du ieu, & les enfonça
dans vne plus grande contestation pour scauoir lequel
des deux deuoit donner les cartes : ils

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 240. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 9 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Voir aussi A_7_23 et B_13_46. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : C_10_1. le 2012-12-29 15:36:27.

qu’ils puissent
iamais estre reunis.   Le Cardinal Mazarin & l’Abbé de la Riuiere auoient
passé dans le ieu du Piquet la plus grande partie de la nuict,
lors que quelque dispute embarassant qui estoit arriuée à
la derniere main leur fit oublier l ordre du ieu, & les enfonça
dans vne plus grande contestation pour scauoir lequel
des deux deuoit donner les cartes : ils auoient bien
quelques spectateurs, mais la crainte de s’obliger, l’vn des
deux retenoit leur iugement en balance, & laissoit l’vn &
l’autre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 241. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 9 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Voir aussi A_7_23 et B_13_46. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : C_10_1. le 2012-12-29 15:36:27.

des deux deuoit donner les cartes : ils auoient bien
quelques spectateurs, mais la crainte de s’obliger, l’vn des
deux retenoit leur iugement en balance, & laissoit l’vn &
l’autre dans l’asseurance d’auoir la raison de son costé, l’vn
disoit vous auez ioüé la Reine de pique, & par consequent
vous estiés. le premier : l’autre vous auez tout pris & n’auez
laissé que ce que vous ne me pouuez pas oster : C’est pourquoy
vous me donnerez s’il vous plaist, c’est vn coup de
partie respond l’autre, & ie

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 242. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 9 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Voir aussi A_7_23 et B_13_46. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : C_10_1. le 2012-12-29 15:36:27.

voulez l’emporter
sur moy : ce n’est pas d’auiourd’huy respond le Mazarin
que vous me voulez disputer la primauté ie la cede pour
ce coup replique l’Abbé : mais ie seray premier à mõ tour : ie
l’emporteray bien repartit le Cardinal, car ie vay rompre
le ieu, il faut bien que vous continiez reprit la Riuiere, si
vous ne voulez perdre la partie ; l’auantage que i’ay sur vous répond Mazarin me la donne toute gagnée, vous n’en auzi
point d’autre adiouste l’Abbé tout indigné que celuy queee
vous ay donné,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 243. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 9 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Voir aussi A_7_23 et B_13_46. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : C_10_1. le 2012-12-29 15:36:27.

Riuiere, si
vous ne voulez perdre la partie ; l’auantage que i’ay sur vous répond Mazarin me la donne toute gagnée, vous n’en auzi
point d’autre adiouste l’Abbé tout indigné que celuy queee
vous ay donné, & puis qu’il faut sortir des termes du ieu, si
ie ne vous auois procuré la faueur du Duc d’Orleans vous
ne seriez pas à present en France, Comment petit Beneficier
interrompt le Cardinal, ozez-vous me parler de cette
sorte, auez-vous oublié ce que vous estes & ce que ie suis : Et
sous ombre que ie vous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 244. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 9 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Voir aussi A_7_23 et B_13_46. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : C_10_1. le 2012-12-29 15:36:27.

& qui par milles infames actions auez
captiué l’esprit trop facile de vostre maistre, vous qui uous
faisant fort de sa foiblesse, auez trahy ses interests autant
de fois qu’il s’est agy des vostres, qui espiant le temps qu’il
auoit besoin d’argent dans le ieu, par la dissipation que
vous auiez faite de son reuenu auez gaigné ses bonnes graces
en luy prestant vne partie de celuy que vous luy auiez
vollé, & dont vous payez apres auec interest, quoy
que vous fassiez souuent de moitie auec ceux qu’ils gaignoient,
vous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 245. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 9 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Voir aussi A_7_23 et B_13_46. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : C_10_1. le 2012-12-29 15:36:27.

bien vous preuenir, &
deuant que vous me puissiez mettre mal auec son A. R. Irriter
son esprit contre vous, & luy faire abandonner un party
qu’il n’a pris que par mes cõseil, & si ie ne me trompe, il
sera bien tost suiuy du P. de C. à qui vous seruez de joüet, &
qui ne feint d’entreprendre vostre deffence que pour vous
empescher d’esquiuer, & retirer sous ce pretexte tout l’argent
que vous auez esloigné de la France pour vous remettre
apres cela entre les mains des Parisiens vos bons amis
desquels il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 246. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ENTRE LE CARDINAL... (1649) chez Daré (Robert) à Rouen , 12 pages. Langue : français. Sur l'imprimé à Paris. Avec permission.. Référence RIM : M0_3583 ; cote locale : E_1_39. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-29 15:31:42.

Ruel. ET LA
SVPPLICATION FAITE AV ROY POVR
auancer le procez des Partisans & Financiers. Sur l’imprimé à Paris. A ROVEN,

M. DC. XLIX. AVEC PERMISSION. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVÉE
sur le ieu entre le Cardinal Mazarin, & l’Abbé de la Riuiere,
à S. Germain en Laye. Pvis que l’on voit ordinairement les esprits les plus sages & les
plus posez s’emporter dans la chaleur du ieu à d’estranges extremitez,
& sur la dispute d’vn foible

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 247. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ENTRE LE CARDINAL... (1649) chez Daré (Robert) à Rouen , 12 pages. Langue : français. Sur l'imprimé à Paris. Avec permission.. Référence RIM : M0_3583 ; cote locale : E_1_39. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-29 15:31:42.

LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVÉE
sur le ieu entre le Cardinal Mazarin, & l’Abbé de la Riuiere,
à S. Germain en Laye. Pvis que l’on voit ordinairement les esprits les plus sages & les
plus posez s’emporter dans la chaleur du ieu à d’estranges extremitez,
& sur la dispute d’vn foible auantage en venir iusques à des
inuectiues sanglantes, & le plus souuent veritables ; il ne faut pas
s’estonner si deux hommes qui sont esclaues de leurs passions & de
leurs vices, sont tombez dans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 248. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ENTRE LE CARDINAL... (1649) chez Daré (Robert) à Rouen , 12 pages. Langue : français. Sur l'imprimé à Paris. Avec permission.. Référence RIM : M0_3583 ; cote locale : E_1_39. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-29 15:31:42.

deux fauoris qui ne s’accordoient que dans la fin de perdre
l’Estat, à la moindre circonstance qui a peu diuiser leurs interests
ont tesmoigné l’antipatie de leurs inclinations auec autant d’indiscretion
qu’ils ont de foiblesse & de lascheté : & la passion du ieu qui
attache ordinairement ces sortes d’esprits par le desir du gain, &
l’ambition de vaincre, les a fait rompre auec tant d’esclat & de violence,
qu’il n’y a point d’apparence qu’ils puissent iamais estre
reunis. Le Cardinal Mazarin &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 249. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ENTRE LE CARDINAL... (1649) chez Daré (Robert) à Rouen , 12 pages. Langue : français. Sur l'imprimé à Paris. Avec permission.. Référence RIM : M0_3583 ; cote locale : E_1_39. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-29 15:31:42.

d’esprits par le desir du gain, &
l’ambition de vaincre, les a fait rompre auec tant d’esclat & de violence,
qu’il n’y a point d’apparence qu’ils puissent iamais estre
reunis. Le Cardinal Mazarin & l’Abbé de la Riuiere auoient passé dans
le ieu du Piquet la plus grande partie de la nuict, lors que quelque
dispute embarrassante qui estoit arriuée à la derniere main, leur fit
oublier l’ordre du ieu, & les enfonça dans vne plus grande contestation
pour sçauoir lequel des deux deuoir donner les cartes : Ils

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 250. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ENTRE LE CARDINAL... (1649) chez Daré (Robert) à Rouen , 12 pages. Langue : français. Sur l'imprimé à Paris. Avec permission.. Référence RIM : M0_3583 ; cote locale : E_1_39. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-29 15:31:42.

qu’ils puissent iamais estre
reunis. Le Cardinal Mazarin & l’Abbé de la Riuiere auoient passé dans
le ieu du Piquet la plus grande partie de la nuict, lors que quelque
dispute embarrassante qui estoit arriuée à la derniere main, leur fit
oublier l’ordre du ieu, & les enfonça dans vne plus grande contestation
pour sçauoir lequel des deux deuoir donner les cartes : Ils
auoiẽt bien quelques spectateurs, mais la crainte de desobliger l’vn
des deux, retenoit leur iugement en balance, & laissoit l’vn & l’autre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 251. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ENTRE LE CARDINAL... (1649) chez Daré (Robert) à Rouen , 12 pages. Langue : français. Sur l'imprimé à Paris. Avec permission.. Référence RIM : M0_3583 ; cote locale : E_1_39. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-29 15:31:42.

des deux deuoir donner les cartes : Ils
auoiẽt bien quelques spectateurs, mais la crainte de desobliger l’vn
des deux, retenoit leur iugement en balance, & laissoit l’vn & l’autre
dans l’asseurance d’auoir la raison de son costé, l’vn disoit vous
auez ioüe la Reine de pique, & par consequent vous estiés le premier : l’autre vous auez tout pris & n’auez laissé que ce que vous ne
me pouuiez pas oster : C’est pour quoy vous me donnerez s’il vous
plaist, c’est vn coup de partie respond l’autre,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 252. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ENTRE LE CARDINAL... (1649) chez Daré (Robert) à Rouen , 12 pages. Langue : français. Sur l'imprimé à Paris. Avec permission.. Référence RIM : M0_3583 ; cote locale : E_1_39. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-29 15:31:42.

vous voulez l’emporter sur moy : ce
n’est pas d’auiourd’huy respond le Mazarin que vous me voulez disputer
la primauté, ie la cede pour ce coup replique l’Abbé : mais ie
seray premier à mõ tour ie l’emporteray bien, repartit le Cardinal,
car ie vay rompre le ieu, il faut que vous cõtinüiez reprit la Riuiere,
si vous ne voulez perdre la partie : l’auantage que i’ay sur vous respõd
Mazarin me la donne toute gagnée, vous n’en auez point d’autre
adiouste l’Abbé tout indigné, que celuy que ie vous ay donné, &
puis

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 253. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ENTRE LE CARDINAL... (1649) chez Daré (Robert) à Rouen , 12 pages. Langue : français. Sur l'imprimé à Paris. Avec permission.. Référence RIM : M0_3583 ; cote locale : E_1_39. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-29 15:31:42.

reprit la Riuiere,
si vous ne voulez perdre la partie : l’auantage que i’ay sur vous respõd
Mazarin me la donne toute gagnée, vous n’en auez point d’autre
adiouste l’Abbé tout indigné, que celuy que ie vous ay donné, &
puis qu’il faut sortir des termes du ieu, si ie ne vous auois procuré
la faueur du Duc d’Orleans vous ne seriez pas à present en France,
Comment petit Beneficier interrompt le Cardinal, ozez-vous me
parler de cette sorte, auez-vous oublié ce que vous estes & ce que
ie suis : Et sous ombre que ie vous ay

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 254. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ENTRE LE CARDINAL... (1649) chez Daré (Robert) à Rouen , 12 pages. Langue : français. Sur l'imprimé à Paris. Avec permission.. Référence RIM : M0_3583 ; cote locale : E_1_39. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-29 15:31:42.

d’Estat, & qui par milles infames actions auez captiué l’esprit
trop facile de vostre maistre, vous qui vous faisant fort de sa foiblesse,
auez trahy ses interests autant de fois qu’il s’est agy des nostres,
qui espiant le temps qu’il auoit besoin d’argent dans le jeu,
par la dissipation que vous auiez faite de son reuenu auez gagné ses
bonnes graces en luy prestant vne partie de celuy que vous luy
auiez vollé, & dont vous vous payez apres auec interest, quoy
que vous fassiez souuent de moitié auec ceux qu’ils gaignoient,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 255. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ENTRE LE CARDINAL... (1649) chez Daré (Robert) à Rouen , 12 pages. Langue : français. Sur l'imprimé à Paris. Avec permission.. Référence RIM : M0_3583 ; cote locale : E_1_39. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-29 15:31:42.

mais pour respondre à vous me puissiez mettre mal auec son Altesse
Royale. Irriter son esprit contre vous, & luy faire abandonner
vn party qu’il n’a pris que par mes conseils, & si ie ne me trompe,
il sera bien-tost suiuy du P. de C. à qui vous seruez de joüet, &
qui ne feint d’entreprendre vostre deffence que pour vous empescher
d’esquiuer, & retirer sous ce pretexte tout l’argent que vous
auez esloigné de la France pour vous remettre apres cela entre les
mains des Parisiens vos bons amis, desquels

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 256. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi C_10_45 et D_1_11. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : A_5_90. le 2012-12-30 02:54:05.

qu’ils sont. Leur liberté courroit encores
peut-estre plus de risque, il pourroit retourner
dans vn lieu où il est si bien maintenu, & reprendre
par vne autre reuolution, l’empire qu’on luy auroit
vne fois osté.   Combien la fortune a telle souuent ioüé des rolles
de cette nature. Ne sçauons nous pas que Marcus apres
auoir esté le premier à Rome, mendia du pain long-temps,
& fust vne fois contraint de se noyer iusques à
la bouche pour les ames de ses ennemis, & qu’enfin, il
reuint encor apres tous ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 257. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_90 et D_1_11. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : C_10_45. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 02:50:23.

qu’ils sont. Leur liberté courroit encores
peut-estre plus de risque, il pourroit retourner
dans vn lieu où il est si bien maintenu, & reprendre
par vne autre reuolution, l’empire qu’on luy auroit
vne fois osté.   Combien la fortune a telle souuent ioüé des rolles
de cette nature. Ne sçauons nous pas que Marcus apres
auoir esté le premier à Rome, mendia du pain longtemps,
& fust vne fois contraint de se noyer iusques à
la bouche pour les ames de ses ennemis, & qu’enfin, il
reuint en cor apres tous ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 258. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_90 et C_10_45. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : D_1_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 02:52:28.

qu’ils sont. Leur liberté courroit encores
peut-estre plus de risque, il pourroit retourner
dans vn lieu où il est si bien maintenu, & reprendre
par vne autre reuolution, l’empire qu’on luy auroit
vne fois osté.   Combien la fortune a telle souuent ioüé des rolles
de cette nature. Ne sçauons nous pas que Marcus apres
auoir esté le premier à Rome, mendia du pain long-temps,
& fust vne sois contraint de se noyer iusques à
la bouche pour les ames de ses ennemis, & qu’enfin, il
reuint encor apres tous ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 259. Anonyme. LA SVITTE DV MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français. Partie 2. Voir aussi C_11_4 (partie 1) et B_20_11. Référence RIM : M0_2390 ; cote locale : C_11_5. le 2012-12-30 09:33:43.

LAISSÉ A TOVS LES FRANCOIS
auant sa sortie hors du Royaume. Confessant les motifs & les moyens qu’il a tenus
pour s’agrandir. Exposant au vray tous les monopoles qu’il a brassé
contre la Maison de Condé, & les intrigues qu’il
a fait ioüer pour perdre le Comte d’Alais.

Respondant à la temerité des entreprises qu’on luy
impute.

Déguisant ses fourbes en general par des pretextes
d’Estat. Iustifiant les Simonies, les trocs, les permutations
illicites, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 260. Anonyme. LA SVITTE DV MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français. Partie 2. Voir aussi C_11_4 (partie 1) et B_20_11. Référence RIM : M0_2390 ; cote locale : C_11_5. le 2012-12-30 09:33:43.

iusque dans sa
source, où est-ce que l’enuisageant dans sa bassesse,
ie découuriray le suiet qui me dõna l’ambition
de la releuer à quelque chose de plus haut ; les
moyens que ie mis en pratique pour en venir à
bout ; & les intrigues secretes que i’ay fait ioüer
pour la conseruer en son éclat, afin de conuaincre
mes plus grands ennemis ; que si i’ay fait quelque
faux pas, i’ay parfaitement sceu me soustenir, &
que ie n’ay iamais branlé que pour rasseurer plus
fermement ma fortune contre les secousses des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 261. Anonyme. LA SVITTE DV MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français. Partie 2. Voir aussi C_11_4 (partie 1) et B_20_11. Référence RIM : M0_2390 ; cote locale : C_11_5. le 2012-12-30 09:33:43.

sur le faiste que mon ambition presentoit
à mes yeux, si ie ne voulois point faire de
scrupule de marcher par les mesmes voyes qu’il
auoit tenuës, pour l’entier assouuissement de toutes
ses plus maistresses passions, qui n’auoient iamais
esté que de vaincre au ieu, & d’emporter le
pucelage de toutes les filles que son amour luy feroit
attaquer.   Dés que i’entendis parler de scrupule, ie me
doutay bien des moyens qu’il me vouloit fournir
pour l’auancement de ma fortune, & qui n’eussent
sans doute pas

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 262. Anonyme. LA SVITTE DV MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français. Partie 2. Voir aussi C_11_4 (partie 1) et B_20_11. Référence RIM : M0_2390 ; cote locale : C_11_5. le 2012-12-30 09:33:43.

me fut fournie par le choix que le Pape
Vrbain fit de la personne du sieur Francisco Pamphilio,
neueu du Cardinal Pamphilio, seant à present
sur la chaire Sainct Pierre, souz le nom d’Innocent
X. Pour estre deputé à Cazal, malgré
toutes les mines que i’auois fait iouer secrettement
par les entremises mesmes des Cardinaux
neveux, afin d’emporter cet honneur sur toutes
les brigues de ce facheux Riual : Neantmoins
l’affection du Pape pour ce ieune Gentil-homme,
& l’estime qu’il auoit de sa capacité, pour le maniment

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 263. Anonyme. LA SVITTE DV MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français. Partie 2. Voir aussi C_11_4 (partie 1) et B_20_11. Référence RIM : M0_2390 ; cote locale : C_11_5. le 2012-12-30 09:33:43.

probablement
soubçonner du crime, que iə meditois
dedans mon Ame, pour faire triompher ma passion ;
principalement sur l’idée que tout le monde
auoit, que la honte de me voir postposé me seroit
d’vne tres-mauuaise digestion ; ie m’imaginay
qu’il falloit ioüer de finesse, & ne precipiter pas auec imprudence, l’execution d’vn dessen,
qui pouuoit autant tourner à ma gloire qu’a mon
aduantage, si ie le menageois auec conduite.   Pour cet effet ie m’auise de faire connoistre à
tout le monde par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 264. Anonyme. LA SVITTE DV MANIFESTE DV CARDINAL MAZARIN... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français. Partie 2. Voir aussi C_11_4 (partie 1) et B_20_11. Référence RIM : M0_2390 ; cote locale : C_11_5. le 2012-12-30 09:33:43.

que ie luy ay donnay,
fonda le pretexte que ie pris de le faire regarder
par les deux premieres Puissances de l’Estat auec
des yeux de ialousie : & comme vn suiet moins
digne d’amour que de crainte. Mais si les Politiques iugerent que i’auois assez
bien ioüé mon personage dans cette rencontre ; ie pense que la politique dont ie me seruis pour le
faire frustrer des iustes esperances qu’il auoit sur
la Principauté de Clermont, n’estoit pas moins
adroitement conduite ; puis que n’ayant point
veu de iour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 265. Anonyme. LA TRAHISON DES MAZARINS DESCOVVERTE PAR... (1652) chez Camus (Jérôme) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3791 ; cote locale : B_12_30. le 2012-12-30 15:22:56.

raison qu’elle est
estimée la plus excellente Princesse du Monde,
puis qu’outre toutes les vertus d’vne sage Princesse,
elle a encore en elle toutes les vertus du
plus grand Prince du monde.   Messieurs les Mazarins furent bien estonnez,
de n’auoir sceu joüer leur tragedie, il leur
fallut ployer. Ils croyoient se preualoir du petit
nombre des gens de Monsieur le Prince: mais
sous vn tel Heros, vn soldat en vaut trois. Ce
qu’ils ont bien fait voir aux troupes du Mareschal
de Turenne, tout Grand Capitaine qu’il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 266. Anonyme. LA TRANQVILITÉ PVBLIQVE RESTABLIE A PARIS,... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3801 ; cote locale : A_7_58. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-30 15:40:37.

qu’à étancher l’auarice, à
contenter la fortune, & remplir de fonds en
comble, les coffres des particuliers qui l’adorent ?
que leur industrie fust vne source, qu’on ne se lassast
iamais de puiser ? que leur indignat fust le mépris,
& leur bassesse le joüet des plus grands ? que
leurs gemissemens ne fussent pas ouïs ? qu’ils fussent
pillez, & qu’ils ne l’osassent dire ? qu’ils fussent
outragez, & qu’ils n’osassent se plaindre ? Y
a t’il rien en effet, SIRE, qui offence plus le
corps entier,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 267. Anonyme. LA TYRONOMANIE, OV ENTREPRISE TYRANNIQVE du... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3904 ; cote locale : B_16_63. le 2012-12-31 15:37:08.

sçauons que cette sorte de gens (qui gouuernent auiourd’huy leurs Majestez) n’ont eu d’autres
Loix que leurs caprices, qu’ils n’ont fait
seruir l’authorité du Roy, qu’à des entreprises
criminelles.   La Religion a esté souuent le joüet de leur
fortune : & pour dire tout, ils n’ont iamais inspiré
au Roy, que le feu, le sang & le carnage
des peuples. L’on sçait que ces Ministres ont tousiours esté
les ennemis jurez des Princes du Sang. Combien
de fois ont-ils persecuté son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 268. Anonyme. LA VERITABLE CONDVITE DV COVRTISAN GENEREVX. (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 14 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_107. Référence RIM : M0_3925 ; cote locale : C_1_18. le 2012-12-31 15:55:17.

Royaumes,
& non pas à renuerser les petites loges des pasteurs. Iupiter
ne fait point éclatter ses foudres contre les campagnes,
ni contre les cabanes des pauures ; il s’attaque au Mont Ida, ou
à celuy de Caucase. Denys est mocqué à Corinthe ; Pompée
est le joüet des on des, & la proye des poissons de phare. Cesar
est deschiré par les siens, & le grand Alexandre meurt à Babylone
par la violence d’vn poison mortel. Enfin comme il
n’est point de Royaume qui n’ayt vn bourreau destiné ; il n’y
en a point qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 269. Anonyme. LA VERITABLE CONDVITE DV COVRTISAN GENEREVX. (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 14 pages. Langue : français. Voir aussi C_1_18. Référence RIM : M0_3925 ; cote locale : A_5_107. le 2012-12-31 15:56:38.

les Royaumes,
& non pas à renuerser les petites loges des pasteurs. Iupiter
ne fait point éclatter ses foudres contre les campagnes,
ni contre les cabanes des pauures; il s’attaque au Mont Ida, ou
à celuy de Caucase. Denys est mocqué à Corinthe; Pompée
est le joüet des ondes, & la proye des poissons de Phare. Cesar
est deschiré par les siens, & le grand Alexandre meurt à Babylone
par la violence d’vn poison mortel. Enfin comme il
n’est point de Royaume qui n’ayt vn bourreau destiné; il n’y
en a point qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 270. Anonyme. LE COVRIER POLONOIS, APPORTANT TOVTES LES... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 1. Voir aussi C_1_46_2 (partie 2). Référence RIM : M0_833 ; cote locale : C_1_46_1. le 2012-12-30 02:40:15.

suis. Vn Villageois desesperé de
ce qu’apres l’auoir battu & vollé, i’auois violé sa fille & sa
femme, ce vieil cocu me deschargea sans m’aduertir vn coup
de leuier sur la teste, qui separa mon esprit d’auec mon
corps. Charon. Voila de beaux ieux, la mort t’a fait trop de grace, tu deuois
estre pendu, pourquoy pillez vous le pauure villageois si
vous estes soldoyez. Le Polonois. Ouy enmonnoye de Singe, necessité contrainct la loy, nous
en prenons où nous pouuons. Charon. Le bien d’autruy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 271. Anonyme. LE COVRIER POLONOIS, APPORTANT TOVTES LES... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 1. Voir aussi C_1_46_2 (partie 2). Référence RIM : M0_833 ; cote locale : C_1_46_1. le 2012-12-30 02:40:15.

Ie luy feray bien entendre de bouche ce que vous voulez
luy dire, ce n’est pas que si vous plaist ie ne porte plustost quatre
Lettres : mais si n’ayant point de corps il me va prendre
pour vn phantosme, & qu’il ne me permette pas de l’aborder,
c’est vn rude ioüeur, ie ne voudrois pas auoir affaire à luy. Charon. Il t’escoutera quand il sçaura que tu viens de ma part, il me
connoist bien pour auoir esté quatrefois en quatre batailles
prest d’entrer en ma barque, si la valeur qui l’auoit conduit
dessus ces bords ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 272. Anonyme. LE ROY MINEVR OV PANEGYRIQVE SVR LA PERSONNE... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 208 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_3_2 (avec commentaires) dont il semble être une suite.... Référence RIM : M1_226 ; cote locale : B_3_1. le 2012-12-30 17:33:00.

qui t’en conserue la
possession, & le deffaut de ta
memoire ne sera iamais compatible
auec l’excez de ses
charmes.   Aussi ce pompeux appareil
& toutes ces beautez
dont le rebut auroit paré
l’Ancienne Rome dans la
solemnité de ses jeux & de ses
triomphes ; Ces feux qui rendoient
la nuict plus éclairée
que le milieu du iour, & tant
d’Astres artificiels qui auroient fait honte, au soleil, n’estoient
que des estincelles de
la ioye publique, & des legeres

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 273. Anonyme. SECOND DIALOGVE, ENTRE LE ROY DE BRONZE ET... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 2. Voir aussi C_7_14 (partie 1) et C_7_16 (partie 3), A_2_59 (partie 2), A_2_60 (partie 3) et E_130. Référence RIM : M0_1090 ; cote locale : C_7_15. le 2012-09-28 09:33:18.

mais la Françoise mesme, s’il m’est permis
de nommer ainsi celle de ces Harpyes, que la France leur mere desauouë.
Enfin voyant la France, elle croiroit voir vn sanglant Theatre,
où les Ministres de l’auarice, & de l’inhumanité de ses Intendans ont
tour à tour ioüé des roolles, dont le seul recit toucheroit tres-sensiblement
les ames les plus insensibles. Mais pour les voiler aux yeux de sa
Maiesté, ils pratiquent le precepte des Artisans de la Scene en des sujets
tragiques, de ne rien estaler aux yeux des spectateurs, qui puisse

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 274. Anonyme. SECOND DIALOGVE, ENTRE LE ROY DE BRONZE ET... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 2. Voir aussi A_2_60 (partie 3), C_7_14 à 16 (parties 1 à 3) et E_130. Référence RIM : M0_1090 ; cote locale : A_2_59. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-09-28 09:35:19.

mais la Françoise mesme, s’il m’est permis
de nommer ainsi celle de ces Harpyes, que la France leur mere desauouë.
Enfin voyant la France, elle croiroit voir vn sanglant Theatre,
où les Ministres de l’auarice, & de l’inhumanité de ses Intendans ont
tour à tour ioüé des roolles, dont le seul recit toucheroit tres-sensiblement
les ames les plus insensibles. Mais pour les voiler aux yeux de sa
Maiesté, ils pratiquent le precepte des Artisans de la Scene en des sujets
tragiques, de ne rien estaler aux yeux des spectateurs, qui puisse

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 275. C. J. [signé]. LA LETTRE D’VN SECRETAIRE DE S. INNOCENT A... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon. Voir aussi E_1_62. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_1896 ; cote locale : C_3_90. Texte édité par Site Admin le 2012-12-07 15:05:40.

ou Tailleur
de Diamans, & parmy les plus grandes affaires de l’Estat,
importantes à faire l’Abé Mondin, ou Lescot suruenant,
vous les attirez dans le plus secret de vostre cabinet, &
laissiez là le Courrier & l’Ambassadeur dans vostre antichambre
se joüer avec vos singes, pendant que vous
visitiez l’escrin de vos diamants, on sçait que l’an passé
vous envoyastes Lescot en Portugal avec des lettres de
change, pour plus de trois millions de livres, & des lettres
de creance pour autant d’argent qu’il en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 276. C. J. [signé]. LA LETTRE D’VN SECRETAIRE DE S. INNOCENT,... (1649) chez Boisset (Nicolas) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon. Voir aussi C_3_90. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_1896 ; cote locale : E_1_62. le 2012-12-07 15:09:56.

ou Tailleur
de Diamans, & parmy les plus grandes affaires de l’Estat,
importantes à faire l’Abé Mondin, ou Lescot suruenant,
vous les attirez dans le plus secret de vostre cabinet, &
laissiez-là le Courrier & l’Ambassadeur dans vostre anti-chambre
se jouër auec vos singes, pendant que vous
visitiez l’escrin de vos diamants, on sçait que l’an passé
vous enuoyastes Lescot en Portugal auec des lettres de
change, pour plus de trois millions de liures, & des lettres
de creance pour autant d’argent qu’il en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 277. Carigny (P. D. P. Sieur de). BALET RIDICVLE DES NIECES DE MAZARIN, OV... (1649) chez Musnier (François) à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_572 ; cote locale : A_3_15. le 2012-04-20 03:40:45.

d’inuention pour y bien reüssir, i’ay besoin
de vous, mon braue, ie sçay que vous estes infiniment adroit,
& que vostre esprit est vne source inepuisable de
belles choses, puis que le Seigneur Mazarin s’est seruy de
vous en pareilles rencontres lors qu’il a fait iouer des pieces
qui ne luy coutoient rien, quoy que la depense en fut
importante.

PHAMPHILIO. Il est tres-certain, Seignora Emilia, que ce bon Seigneur
a souuent ry au depens des François qui versoient
des larmes de regret des profusions

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 278. Carigny (P. D. P. Sieur de). BALET RIDICVLE DES NIECES DE MAZARIN, OV... (1649) chez Musnier (François) à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_572 ; cote locale : A_3_15. le 2012-04-20 03:40:45.

Il est tres-certain, Seignora Emilia, que ce bon Seigneur
a souuent ry au depens des François qui versoient
des larmes de regret des profusions qu’il faisoit sans delier
sa bource. Il a imité ces Charlatans qui diuertissent-la
populace par des ieux de passe-passe lors qu’ils ont atiré des
Coupeurs de bourses qui leur fouillent dans la pochette.
Quand à moy ie me suis engraissé par ce moyen sans me
mettre en peine qui pouuoit en deuenir maigre, & vous
sçauez que c’est le propre de l’humeur Italienne qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 279. Carigny (P. D. P. Sieur de). BALET RIDICVLE DES NIECES DE MAZARIN, OV... (1649) chez Musnier (François) à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_572 ; cote locale : A_3_15. le 2012-04-20 03:40:45.

qui se preparent pour vn balet.  

PAMPHILIO. Quant à moy i’en suis tellement surptis, que ie voy bien
que nostre Theatre sera auec raison appellé le Theatre renuersé;
qu’en sera il donc de toute la famille de nostre bon
maistre, qui a si mal ioué son personnage?

POLIDORE. Il faut croire qu’elle aura vn destin aussi pitoyable que le
sien, & que vos Princesses fabuleuses seront l’entretien ridicule
de toutes les compagnies, & qu’elles s’en retourneront
pour aller filler leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 280. Carigny (P. D. P. Sieur de). BALET RIDICVLE DES NIECES DE MAZARIN, OV... (1649) chez Musnier (François) à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_572 ; cote locale : A_3_15. le 2012-04-20 03:40:45.

POLIDORE. Il faut croire qu’elle aura vn destin aussi pitoyable que le
sien, & que vos Princesses fabuleuses seront l’entretien ridicule
de toutes les compagnies, & qu’elles s’en retourneront
pour aller filler leur quenoüilles. Et ce sont la les ieus de la
fortune, qui veut que toute chose retourne à son origine.

PAMPHILIO. Ie n’oserois porter cette mauuaise nouuelle à ces Princesses
ses de carte, de peur qu’elle ne me mettent en plus de pieces
qu’Orphee ne le fut par les Bachantes. Voila

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 281. Carigny (P. D. P. Sieur de). BALET RIDICVLE DES NIECES DE MAZARIN, OV... (1649) chez Musnier (François) à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_572 ; cote locale : A_3_15. le 2012-04-20 03:40:45.

chose en France
que l’on puisse ménager, puis que ce Ministre nous a
tout pillé.

PAMPHILIO. Il me semble pourtant qu’il vous reste encore quelque
chose.

POLIDORE. Il n’y a plus que le cœur qu’il n’a sçeu prendre: mais c’est
comme ie croy que les Italiens n’en veulent qu’à la bource.
Messieurs ie vous conseille d’auertir le Mazarin & toute sa
sequelle que le ieu est fini, & que le Theatre est renuersé. FIN DV BALET.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 282. Cinq Cieux (Souil de)... . DISCOVRS D’ESTAT, SVR L’ABSENCE ET LA... (1652) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1109 ; cote locale : B_3_24. le 2012-09-30 08:48:59.

ceux qui la redoutent
& qui la reuerent, y partager son pouuoir & son authorité ?
Et si nostre Monarque rendoit ses oracles dedans
son Parlement, & donnoit ses ordres comme ses
Predecesseurs dedans son lit de Iustice, & dans le lieu de
ses Majeurs, sans joüer à tout perdre pour conseruer vn
criminel, qui seroit assez hardy pour mépriser ses Loix,
mettre le feu insolemment dedans son Hostel de Ville, &
disputer de l’Empire auec luy ? cum non esset Rex in Israël,
vnusquisque quod sibi rectum videbatur, hoc

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 283. De Guénégaud [signé]. ARREST DV CONSEIL DV ROY, tenu à Pontoise... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Du 18 juillet 1652. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_372 ; cote locale : B_15_4. Texte édité par Site Admin le 2012-04-07 10:45:26.

d’apporter toutes les
precautions possibles pour donner vne entiere seureté
à la Iustice & à toute la Ville suiuant ledit Arrest, pour
la conseruer en l’obeissance & fidelité qu’elle doit à Sa
Maiesté. Les Chefs de sa rebellion se seroient disposez
à joüer de leur reste, & n’espargner ny le fer ny le feu
pour empescher que l’autorité ne fut redonnée aux
Loix & aux Magistrats, & que par ce moyen celles qui
taschoient d’acquerir dans le peuple par tant de voyes seditieuses
& tiranniques ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 284. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LA TVTELLE DES ROYS MINEVRS EN FRANCE. Auec... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 64 pages. Langue : français. Voir aussi B_3_1. Partie d'un plus grand ensemble, voir commentaires et M1_226.. Référence RIM : M0_3901 ; cote locale : B_3_2. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-30 17:16:32.

en Angleterre & en
Flandres. Sa Minorité qui fut sagement gouuernée
par Adele sa Mere, & par son Oncle
Guillaume Archeuesque de Rheims, il commença heureusement par le reglement Ciuil
& Politique de son Royaume. Il bannit de
la Cour, le jeu, & la comedie, & n’admist auprés
de soy que des hommes capables & vertueux.
Il s’associa en sa jeunesse de Richard
Duc de Guyenne, auec lequel il fit depuis le
voyage de la Terre-Sainte, & passa auec luy
dans vn âge plus auancé d’vne confidence

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 285. Duval, Jean [?]. LA QVATRIESME PARTIE DV PARLEMENT BVRLESQVE... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 6 pages. Langue : français. Partie 4. Voir aussi C_12_38, B_15_34 (partie 1), B_15_36 (partie 2) et B_15_38 (partie 3). Référence RIM : M0_2701 ; cote locale : B_15_39. Texte édité par Site Admin le 2012-12-24 14:31:29.

GVENEGAVD,
LONGVEIL est homme de sçience
Aux pauures il fait assistance,
Son cœur n’est rien que charité
Son ame rien que loyauté.
Celuy que tu mets à l’estable,
Ce MVSNIER amy de la table,
Apprens icy, que quelque iour
Il te pourra joüer d’vn tour,
Et punissant ta médisance,
Te faire perdre contenance.
Il est ferme comme vn rocher,
Et l’on ne luy peut reprocher,
(Comme à l’ALLEMENT des Requestes)
D’estre de ces legeres testes
Qui quittans le meilleur party

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 286. Duval, Jean [?]. LA QVATRIESME PARTIE DV PARLEMENT BVRLESQVE... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 6 pages. Langue : français. Partie 4. Voir aussi C_12_38, B_15_34 (partie 1), B_15_36 (partie 2) et B_15_38 (partie 3). Référence RIM : M0_2701 ; cote locale : B_15_39. Texte édité par Site Admin le 2012-12-24 14:31:29.


Que plus que le Febure en estime :
Ce le Febure est homme hautain,
Inconstant & superbe & vain
Tesmoin (au blocus) la Bastille,
Où voulant droit comme vne quille
Entrer en garde auant SERY,
L’on iugea dont il fut marry,
Voulant le joüer à Croix pille,
Que d’vne marche bien gentille,
Ils entreroient de front tous deux,
Dont il parut en vain fougueux.    
Ceux qui tesmoignent leur constance
Pour exterminer l’Eminence,
Sont Racine, Foucault

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 287. Duval, Jean [?]. LA TROISIESME PARTIE DV PARLEMENT BVRLESQVE.... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Partie 3. Voir aussi C_12_38, B_15_34 (partie 1), B_15_36 (partie 2) et B_15_39 (partie 4). Référence RIM : M0_2701 ; cote locale : B_15_38. le 2012-12-24 14:35:03.

si bien du poulce,
Qu à la fin son bon-heur le pousse
Dans les Finances à gogo :
Et ce plat pied de Guenegaut,
Fut vne si meschante Hargne,
Qu’il fut Tresorier de l’Espargne :
La pour s’empescher d’estre gueux
Dans son temps il ioüa ses jeux,
Et desrobant dans les Finances,
Il laissa beaucoup de cheuances
(Quoy qu’il fut venu presque nu)
Aux enfans qui l’ont suruescu :    
Celuy-cy s’est mis dans la robbe,
Où pas si bien il ne desrobe ;
Et n’en est pas

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 288. Duval, Jean [?]. LA TROISIESME PARTIE DV PARLEMENT BVRLESQVE.... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Partie 3. Voir aussi C_12_38, B_15_34 (partie 1), B_15_36 (partie 2) et B_15_39 (partie 4). Référence RIM : M0_2701 ; cote locale : B_15_38. le 2012-12-24 14:35:03.

icy vostre presence,
Car le nombre vous augmentés
De gens pas mal desconfortés,
De gens qui ne sçauent que faire,
Non pas seulement bonne chere
Nous changeons en trente momens
De trente diuertissemens.
Alors le COIGNEVX leur recite
Les jeux que i’ay mis dans ma suitte,
Mais FIEVBET, qui l’interrompt,
Luy dit, vous oubliés le plomb,
Et puis i’ay dedans ma valize
Dequoy chasser faineantize,
I’ay triquetracs ; cartes & dez,
Qui ne sont nullement pipez,
Et tels qu’on

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 289. Duval, Jean [?]. LA TROISIESME PARTIE DV PARLEMENT BVRLESQVE.... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Partie 3. Voir aussi C_12_38, B_15_34 (partie 1), B_15_36 (partie 2) et B_15_39 (partie 4). Référence RIM : M0_2701 ; cote locale : B_15_38. le 2012-12-24 14:35:03.

cartes & dez,
Qui ne sont nullement pipez,
Et tels qu’on s’en sert chez SERCOTE
Chez qui tous les iours ie tripotte,
Ainsi pour tristesse amortir,
Nous pourrons tous nous diuertir :
Les vns jouront à toutes tables,
C’est vn jeu des plus delectables :
Autres jouront au triquetrac,
Qui m’a souuent mis au bissac :
Au renard qui mange les poulles.
I’ay fait mesme emplette de boulles ;
Comme aussi du jeu des eschets,
Et de trois paires d’osselets ;
Nous pourrons

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 290. Duval, Jean [?]. LA TROISIESME PARTIE DV PARLEMENT BVRLESQVE.... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Partie 3. Voir aussi C_12_38, B_15_34 (partie 1), B_15_36 (partie 2) et B_15_39 (partie 4). Référence RIM : M0_2701 ; cote locale : B_15_38. le 2012-12-24 14:35:03.

tous nous diuertir :
Les vns jouront à toutes tables,
C’est vn jeu des plus delectables :
Autres jouront au triquetrac,
Qui m’a souuent mis au bissac :
Au renard qui mange les poulles.
I’ay fait mesme emplette de boulles ;
Comme aussi du jeu des eschets,
Et de trois paires d’osselets ;
Nous pourrons joüer à la chance
Où se perd beaucoup de finance ;
Et qui par faute de metal,
Conduit son monde à l’Hospital :
A quinquenauue, au trou des Dames,
Et comme les Barbiers aux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 291. Duval, Jean [?]. LA TROISIESME PARTIE DV PARLEMENT BVRLESQVE.... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Partie 3. Voir aussi C_12_38, B_15_34 (partie 1), B_15_36 (partie 2) et B_15_39 (partie 4). Référence RIM : M0_2701 ; cote locale : B_15_38. le 2012-12-24 14:35:03.

jeu des plus delectables :
Autres jouront au triquetrac,
Qui m’a souuent mis au bissac :
Au renard qui mange les poulles.
I’ay fait mesme emplette de boulles ;
Comme aussi du jeu des eschets,
Et de trois paires d’osselets ;
Nous pourrons joüer à la chance
Où se perd beaucoup de finance ;
Et qui par faute de metal,
Conduit son monde à l’Hospital :
A quinquenauue, au trou des Dames,
Et comme les Barbiers aux Dames,
A la raffle, au ieu de piquet,
Au brelant comme au

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 292. Duval, Jean [?]. LA TROISIESME PARTIE DV PARLEMENT BVRLESQVE.... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Partie 3. Voir aussi C_12_38, B_15_34 (partie 1), B_15_36 (partie 2) et B_15_39 (partie 4). Référence RIM : M0_2701 ; cote locale : B_15_38. le 2012-12-24 14:35:03.

de trois paires d’osselets ;
Nous pourrons joüer à la chance
Où se perd beaucoup de finance ;
Et qui par faute de metal,
Conduit son monde à l’Hospital :
A quinquenauue, au trou des Dames,
Et comme les Barbiers aux Dames,
A la raffle, au ieu de piquet,
Au brelant comme au lansquenet,
Au trente & quarante, à la belle,
Au jeu que le Here on appelle.
Hoc de Flandre, & le Mazarin,
Vn autre qui n’est pas si fin,
Et que peut apprendre tout homme,
Le jeu de la ferme on le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 293. Duval, Jean [?]. LA TROISIESME PARTIE DV PARLEMENT BVRLESQVE.... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Partie 3. Voir aussi C_12_38, B_15_34 (partie 1), B_15_36 (partie 2) et B_15_39 (partie 4). Référence RIM : M0_2701 ; cote locale : B_15_38. le 2012-12-24 14:35:03.


Et qui par faute de metal,
Conduit son monde à l’Hospital :
A quinquenauue, au trou des Dames,
Et comme les Barbiers aux Dames,
A la raffle, au ieu de piquet,
Au brelant comme au lansquenet,
Au trente & quarante, à la belle,
Au jeu que le Here on appelle.
Hoc de Flandre, & le Mazarin,
Vn autre qui n’est pas si fin,
Et que peut apprendre tout homme,
Le jeu de la ferme on le nomme,
Et mille autres differens jeux,
Dont l’euenement est douteux.    
A

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 294. Duval, Jean [?]. LA TROISIESME PARTIE DV PARLEMENT BVRLESQVE.... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Partie 3. Voir aussi C_12_38, B_15_34 (partie 1), B_15_36 (partie 2) et B_15_39 (partie 4). Référence RIM : M0_2701 ; cote locale : B_15_38. le 2012-12-24 14:35:03.


A la raffle, au ieu de piquet,
Au brelant comme au lansquenet,
Au trente & quarante, à la belle,
Au jeu que le Here on appelle.
Hoc de Flandre, & le Mazarin,
Vn autre qui n’est pas si fin,
Et que peut apprendre tout homme,
Le jeu de la ferme on le nomme,
Et mille autres differens jeux,
Dont l’euenement est douteux.    
A cette gentille ouuerture,
Ils s’egayent outre mesure,
Crians tant qu’ils peuuent, viuat,
Viuat ; ce nouueau Magistrat :
Que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 295. Duval, Jean [?]. LA TROISIESME PARTIE DV PARLEMENT BVRLESQVE.... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Partie 3. Voir aussi C_12_38, B_15_34 (partie 1), B_15_36 (partie 2) et B_15_39 (partie 4). Référence RIM : M0_2701 ; cote locale : B_15_38. le 2012-12-24 14:35:03.

comme au lansquenet,
Au trente & quarante, à la belle,
Au jeu que le Here on appelle.
Hoc de Flandre, & le Mazarin,
Vn autre qui n’est pas si fin,
Et que peut apprendre tout homme,
Le jeu de la ferme on le nomme,
Et mille autres differens jeux,
Dont l’euenement est douteux.    
A cette gentille ouuerture,
Ils s’egayent outre mesure,
Crians tant qu’ils peuuent, viuat,
Viuat ; ce nouueau Magistrat :
Que tousiours luy soit opportune
Dans le ieu la bonne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 296. Duval, Jean [?]. LA TROISIESME PARTIE DV PARLEMENT BVRLESQVE.... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Partie 3. Voir aussi C_12_38, B_15_34 (partie 1), B_15_36 (partie 2) et B_15_39 (partie 4). Référence RIM : M0_2701 ; cote locale : B_15_38. le 2012-12-24 14:35:03.

autres differens jeux,
Dont l’euenement est douteux.    
A cette gentille ouuerture,
Ils s’egayent outre mesure,
Crians tant qu’ils peuuent, viuat,
Viuat ; ce nouueau Magistrat :
Que tousiours luy soit opportune
Dans le ieu la bonne fortune :
Qu’il vient à propos ! car sans luy
Nous serions trepassez d’ennuy :
Maintenant à faute de causes,
Il apporte diuerses choses,
Auec quoy fort commodement
Nous prendrons diuertissement.    

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 297. Duval, Jean [?]. LE PARLEMENT BVRLESQVE DE PONTHOISE,... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_12_38, B_15_36 (partie 2), B_15_38 (partie 3) et B_15_39 (partie 4). Référence RIM : M0_2701 ; cote locale : B_15_34. le 2012-12-24 14:37:24.

a fait serment :
Parlement, ou bien la figure
Des gens tenans judicature
Qu’on a fait proclamation
De certaine translation,
Et qu’on dit que Dame Iustice
Icy fera son noble Office.
Ie m’en vais vous dire à peu prés
Quel fut de ce jeu le succez.    
Desia la Majesté Royale
Et la bourrique Cardinalle
Auec le reste de la Cour
S’establissoient en ce sejour.
Desia l’auantureux Turenne
Ou bon ou meschant Capitaine,
Auoit pris son congé du Roy,
Pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 298. Duval, Jean [?]. LE PARLEMENT BVRLESQVE DE PONTHOISE,... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi B_15_34 (partie 1), B_15_36 (partie 2), B_15_38 (partie 3) et B_15_39 (partie 4). Référence RIM : M0_2701 ; cote locale : C_12_38. le 2012-12-24 14:39:39.

a fait serment :
Parlement, ou bien la figure
Des gens tenans judicature
Qu’on a fait proclamation
De certaine translation,
Et qu’on dit que Dame Iustice
Icy fera son noble Office.
Ie m’en vais vous dire à peu prés
Quel fut de ce jeu le succez.    
Desia la Majesté Royale
Et la bourrique Cardinalle
Auec le reste de la Cour
S’establissoient en ce sejour.
Desia l’auantureux Turenne
Ou bon ou meschant Capitaine,
Auoit pris son congé du Roy,
Pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 299. Favre (R. P.). HARANGVE FVNEBRE, PRONONCEE AVX OBSEQVES DE... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 42 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_4_32. Référence RIM : M0_1606 ; cote locale : C_5_44. le 2012-10-29 14:13:13.

c’est la plus grande des affaires humaines.   En effet, vous vous trompez Messieurs, si vous
croyez que la plus longue vie soit la meilleure, ce n’est
pas celuy qui paroist le plus long-temps sur le Theatre
qu’on estime le meilleur Acteur, c’est celuy qui
joüe le mieux son personnage. Si la vie est vne guerre
continuelle, comme dit le patient Iob, celuy-là
n’est-il pas le plus heureux qui en sort le plustost par
vne signalée victoire ; si c’est vn enchaisnement de
miseres & de disgraces, croyez-vous que le sage

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 300. Favre (R. P.). HARANGVE FVNEBRE, PRONONCEE AVX OBSEQVES DE... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 42 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_5_44. Référence RIM : M0_1606 ; cote locale : A_4_32. le 2012-10-29 14:15:42.

c’est la plus grande des affaires humaines.   En effet, vous vous trompez Messieurs, si vous
croyez que la plus longue vie soit la meilleure, ce n’est
pas celuy qui paroist le plus long-temps sur le Theatre
qu’on estime le meilleur Acteur, c’est celuy qui
joüe le mieux son personnage. Si la vie est vne guerre
continuelle, comme dit le patient Iob, celuy-là
n’est-il pas le plus heureux qui en sort le plustost par
vne signalée victoire ; si c’est vn enchaisnement de
miseres & de disgraces, croyez-vous que le sage

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14