[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(153 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "emprisonnant" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. DIALOGVE ENTRE LE ROY DE BRONZE, ET LA... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 1. Voir aussi C_7_15 (partie 2) et C_7_16 (partie 3), A_2_59 (partie 2), A_2_60 (partie 3) et E_130. Référence RIM : M0_1090 ; cote locale : C_7_14. le 2012-09-28 09:40:33.

des Abbez ; & l’autre à celuy
des Princes de l’Eglise ? Estoit-il, comme ce dernier, homme à
violer les loix humaines & diuines ? à brauer insolemment l’honneur
& l’authorité des Cours Souueraines ? à n’esparguer pas mesmes
les Princes du Sang, emprisonnant les vns, & chassant les autres ?
à rauir le gouuernement d’vne Prouince à des Heros dignes de celuy d’vn Empire, pour en inuestir vn Frere défroqué ? Feroit-il,
comme luy, triompher le vice Italien de la vertu Françoise ?
Et seroit-ce à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. .

=> Afficher la page


Occurrence 6. Anonyme. DISCOVRS FAISANT VOIR Tout ce qui s’est... (1652) chez [s. n.] à Paris , 19 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1122 ; cote locale : B_13_44. le 2012-06-22 01:50:46.

affectionné
à la Paix de la France.  

LE MAZARIN. Monsieur le Cardinal s’est retiré & sorty hors de France, pour donner subject à Messieurs
les Princes de poser les armes & entendre
à la Paix. Si les Princes ont esté prisonniers,
ce n’a point esté par ses conseils: le Roy
par sa Declaration a faict cognoistre que ç’a
esté de son mouuement propre: & de fait, lors
qu’il a esté resolu qu’ils seroient mis en liberté,
Monsieur le Cardinal s’est porté en personne
au

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. .

=> Afficher la page


Occurrence 10. Anonyme. ACTION DE GRACE A NOS SEIGNEVRS DE... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_25 ; cote locale : A_2_14. le 2012-12-01 06:47:09.

dans les quatre
coings de l’Vniuers, il est aussi raisonnable que
tout ce qu’il y a d’honnestes gens en cette ville,
leur rende les honneurs & les homages qu’ils meritent,
le Ciel qui à leur consideration a espousé
nos interests, sans doute seroit irrité contre nous, si
nous ne leurs tesmoignions point par des grandes
reconnoissances, & par des tres-humbles remerciements,
le desir que nous auons de viure sous
leur protection, & de mourir pour leur seruice.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 4 sur 11 (paginée de 43 à 56). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_14. le 2012-11-07 00:34:37.

qui a esté laissée par le Comte de
Harcourt, commandée par l’Isbonne son
Nepueu, est reduitte à mille Cheuaux & autant
de Fãtassins & se debande tous les iours, elle est
entre Alemandez & Duras, les gens des Princes
en font tous les iours des Prisonniers, ce qui fait
que ceux de Bourdeaux, ne sont plus en crainte
d’estre troublez en leurs vendanges, quoy que
les ennemis eussent fait paroistre auoir dessein
de passer à Marmande pour aller faire le degast
des vignes. De Bourdeaux. Madame la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. .

=> Afficher la page


Occurrence 16. Anonyme. LA MORT FVNESTE DV CARDINAL MAZARIN AVEC SON... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2497 ; cote locale : C_11_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-16 14:16:15.


Ne se peut racheter auec des Louys d’or,
Son ombre veut du sang, & Courtray plus encor,
Que l’Espagnol reprit dans vne apres disnée.    
Broussel, Beaufort, Houdancour & les Princes,
Et mille autres par luy logez dans les prisons,
Ont suiet de punir ses noires trahisons,
Et de vanger la perte des Prouinces.
Ses membres mutilez, tout son sang respandu,
Le reste de son corps dans la greue pendu,
Puis jetté sur la claye & traisne dans la boüe,
Les plus cruels tourmens,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. .

=> Afficher la page


Occurrence 21. Anonyme. LA VERITABLE FRONDE DES PARISIENS, Frondant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3934 ; cote locale : B_10_11. le 2012-12-31 16:48:40.

ordinaires
contre Monsieur le Prince ; le Mazarin commence
à se deffier de celuy qui l’auoit tousiours
protegé ; il fait faire quelques propositions au
Coadiuteur par la Cheureuse, il conspire contre
la liberté de Monsieur le Prince, & le fait arrester
prisonnier dans le Palais Royal auec vn applaudissement
general de tous les Corinthiens,
plus que des Frondeurs : mais à sa gloire ayant
les mains liées, la veuë bornée, la parole estouffée ;
plus in carcere spiritus acquisiuit quam caro amisit.
Pendant cette

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. .

ordinaires
contre Monsieur le Prince ; le Mazarin commence
à se deffier de celuy qui l’auoit tousiours
protegé ; il fait faire quelques propositions au
Coadiuteur par la Cheureuse, il conspire contre
la liberté de Monsieur le Prince, & le fait arrester
prisonnier dans le Palais Royal auec vn applaudissement
general de tous les Corinthiens,
plus que des Frondeurs : mais à sa gloire ayant
les mains liées, la veuë bornée, la parole estouffée ;
plus in carcere spiritus acquisiuit quam caro amisit.
Pendant cette detentio

=> Afficher la page


Occurrence 23. .

=> Afficher la page


Occurrence 26. M. L.. DISCOVRS ET CONSIDERATIONS Politiques &... (1650) chez Martin (Sébastien) à Paris , 31 pages. Langue : français. Page de titre en page 2 (décalage de pagination). Voir aussi A_9_12. Référence RIM : M0_1120 ; cote locale : D_2_36. le 2012-10-01 14:17:09.

Longueville. I’AY de la peine à trouuer les premiers termes
de ce discours. Le sujet que i’ay pris m’estonne,
& rebouchant les pointes de mon imagination
il confond tout l’ordre & toute la suite
de mes pensées. Ie veux parler du Prince de
Condé prisonnier, mais ie ne sçay de quelle
sorte le faire pour le faire de bonne grace. Celuy qui pour
glorieuses marques de ces grandes victoires, nous a enuoyez
captifs les generaux de nos ennemis, peut-il estre prisonnier
luy-mesme ? Ce terme n’offence-t’il point la vray

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2

Occurrences 1-100:


1. Anonyme. DIALOGVE ENTRE LE ROY DE BRONZE, ET LA... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 1. Voir aussi C_7_15 (partie 2) et C_7_16 (partie 3), A_2_59 (partie 2), A_2_60 (partie 3) et E_130. Référence RIM : M0_1090 ; cote locale : C_7_14. le 2012-09-28 09:40:33. [Page 3 SubSect | Section]

des Abbez ; & l’autre à celuy
des Princes de l’Eglise ? Estoit-il, comme ce dernier, homme à
violer les loix humaines & diuines ? à brauer insolemment l’honneur
& l’authorité des Cours Souueraines ? à n’esparguer pas mesmes
les Princes du Sang, emprisonnant les vns, & chassant les autres ?
à rauir le gouuernement d’vne Prouince à des Heros dignes de celuy d’vn Empire, pour en inuestir vn Frere défroqué ? Feroit-il,
comme luy, triompher le vice Italien de la vertu Françoise ?
Et seroit-ce à


2. . [ Sub2Sect | SubSect | Section]

des Abbez ; & l’autre à celuy
des Princes de l’Eglise ? Estoit-il, comme ce dernier, homme à
violer les loix humaines & diuines ? à brauer insolemment l’honneur
& l’authorité des Cours Souueraines ? à n’esparguer pas mesmes
les Princes du Sang, emprisonnant les vns, & chassant les autres ?
à rauir le gouuernement d’vne Prouince à des Heros dignes de celuy d’vn Empire, pour en inuestir vn Frere défroqué ? Feroit-il,
comme luy, triompher le vice Italien de la vertu Françoise ?
Et seroit-ce à l


3. . [Page 1 SubSect | Section]


4. Anonyme. ACTION DE GRACE A NOS SEIGNEVRS DE... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_25 ; cote locale : A_2_14. le 2012-12-01 06:47:09. [ SubSect | Section]

dans les quatre
coings de l’Vniuers, il est aussi raisonnable que
tout ce qu’il y a d’honnestes gens en cette ville,
leur rende les honneurs & les homages qu’ils meritent,
le Ciel qui à leur consideration a espousé
nos interests, sans doute seroit irrité contre nous, si
nous ne leurs tesmoignions point par des grandes
reconnoissances, & par des tres-humbles remerciements,
le desir que nous auons de viure sous
leur protection, & de mourir pour leur seruice.  

FIN.


5. Ailly-Annery, Charles d'... . HARANGVE FAITE AV ROY, Par Messieurs les... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi B_1_29. Référence RIM : M0_1593 ; cote locale : B_19_1. Texte édité par Site Admin le 2012-10-29 06:29:16. [ Sub2Sect | SubSect | Section]

au deshonneur de nostre Corps, & à la foule de Vostre Peuple. Ces dernieres
lezions moins violentes & toutesfois tres-importantes, peuuent attendre
leur remede dans les Estats Generaux qu’il vous a pleu nous indiquer à
Tours le premier Nouembre prochain : Dont nous rendons nos tres-humbles
remerciemens à Vostre Majesté, & la supplions, que puis qu’elle a eu
la bonté de nous les accorder comme necessaires à la reformation des abus,
le pouuoir de nous assembler soit confirmé en forme, si l’ouuerture desdits
Estats n’est pas faite


6. Anonyme. DISCOVRS FAISANT VOIR Tout ce qui s’est... (1652) chez [s. n.] à Paris , 19 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1122 ; cote locale : B_13_44. le 2012-06-22 01:50:46. [Page 15 SubSect | Section]

affectionné
à la Paix de la France.  

LE MAZARIN. Monsieur le Cardinal s’est retiré & sorty hors de France, pour donner subject à Messieurs
les Princes de poser les armes & entendre
à la Paix. Si les Princes ont esté prisonniers,
ce n’a point esté par ses conseils: le Roy
par sa Declaration a faict cognoistre que ç’a
esté de son mouuement propre: & de fait, lors
qu’il a esté resolu qu’ils seroient mis en liberté,
Monsieur le Cardinal s’est porté en personne
au


7. . [ Sub2Sect | SubSect | Section]

affectionné
à la Paix de la France.  

LE MAZARIN. Monsieur le Cardinal s’est retiré & sorty hors de France, pour donner subject à Messieurs
les Princes de poser les armes & entendre
à la Paix. Si les Princes ont esté prisonniers,
ce n’a point esté par ses conseils: le Roy
par sa Declaration a faict cognoistre que ç’a
esté de son mouuement propre: & de fait, lors
qu’il a esté resolu qu’ils seroient mis en liberté,
Monsieur le Cardinal s’est porté en personne
au


8. . [Page 1 SubSect | Section]


9. Ailly-Annery, Charles d'... . HARANGVE FAITE AV ROY, Par Messieurs les... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi B_19_1. Référence RIM : M0_1593 ; cote locale : B_1_29. le 2012-10-29 06:26:54. [ SubSect | Section]

l’offre de nos personnes, de nos vies, &
de celles des Gentils-hommes de nos Bailliages, qui attendent les Ordres
de Vostre Majesté; afin qu’ils se puissent montrer dignes successeurs de ceux,
qui par la force de leurs armes ont mis la Couronne que vous portez, sur
la teste des Roys vos predecesseurs, & qui la conseruant au prix de leur sang
& de leur vie, ont merité le titre glorieux de bras droit de leur auhorité. Signé de l’ordre exprés de l’Assemblée. CHARLES D’AILLY-ANNERY.


10. Anonyme. ACTION DE GRACE A NOS SEIGNEVRS DE... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_25 ; cote locale : A_2_14. le 2012-12-01 06:47:09. [Page 1 Sub2Sect | SubSect | Section]

dans les quatre
coings de l’Vniuers, il est aussi raisonnable que
tout ce qu’il y a d’honnestes gens en cette ville,
leur rende les honneurs & les homages qu’ils meritent,
le Ciel qui à leur consideration a espousé
nos interests, sans doute seroit irrité contre nous, si
nous ne leurs tesmoignions point par des grandes
reconnoissances, & par des tres-humbles remerciements,
le desir que nous auons de viure sous
leur protection, & de mourir pour leur seruice.  

FIN.


11. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 4 sur 11 (paginée de 43 à 56). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_14. le 2012-11-07 00:34:37. [Page 15 SubSect | Section]

qui a esté laissée par le Comte de
Harcourt, commandée par l’Isbonne son
Nepueu, est reduitte à mille Cheuaux & autant
de Fãtassins & se debande tous les iours, elle est
entre Alemandez & Duras, les gens des Princes
en font tous les iours des Prisonniers, ce qui fait
que ceux de Bourdeaux, ne sont plus en crainte
d’estre troublez en leurs vendanges, quoy que
les ennemis eussent fait paroistre auoir dessein
de passer à Marmande pour aller faire le degast
des vignes. De Bourdeaux. Madame la


12. . [ Sub2Sect | SubSect | Section]

qui a esté laissée par le Comte de
Harcourt, commandée par l’Isbonne son
Nepueu, est reduitte à mille Cheuaux & autant
de Fãtassins & se debande tous les iours, elle est
entre Alemandez & Duras, les gens des Princes
en font tous les iours des Prisonniers, ce qui fait
que ceux de Bourdeaux, ne sont plus en crainte
d’estre troublez en leurs vendanges, quoy que
les ennemis eussent fait paroistre auoir dessein
de passer à Marmande pour aller faire le degast
des vignes. De Bourdeaux. Madame la Princes


13. . [Page 1 SubSect | Section]


14. Anonyme. ADVERTISSEMENT AVX BOVRGEOIS DE PARIS, POVR... (1652) chez [s. n.] à Paris , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_451 ; cote locale : B_11_28. le 2012-12-02 09:18:26. [ SubSect | Section]

resoudre, estant occupé de, ses
charmes. Il faut donc, chers Compatriotes,
pour retirer nostre ieune
Monarque de ses barbares mains,
& de la captiuité dans laquelle il
le tient, employer tous les moyens
possibles; il ne faut point apprehender
d’y espancher son sang, puis
que c’est pour redonner la vie à
ce pauure Royaume, & nous
mettre à l’abry des miseres qui
nous accablent il y a si long temps:
Ce qui ne se peut faire sans la destruction
de ce Monstre Infernal.  


15. Ailly-Annery, Charles d'... . HARANGVE FAITE AV ROY, Par Messieurs les... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi B_1_29. Référence RIM : M0_1593 ; cote locale : B_19_1. Texte édité par Site Admin le 2012-10-29 06:29:16. [ Sub2Sect | Section]

voir que nos Calomniateurs ont fait de tres-fortes impressions
sur Vostre Esprit ; nous le connoissons par leurs termes pleins de
soupçons sur les particuliers de nostre Assemblée, de doute que les resolutions
ne soient contraires à vostre seruice, comme si la lascheté de l’abandonner
n’estoit pas nostre ruine. Nos franchises & nos immunitez y sont nommez
priuileges ; & faisant l’honneur d’escrire à tous les Ordres du Royaume, an
Clergé presentement qui nous est vny, à celuy qui nous est inferieur, lors
que vous desirerez de luy


16. Anonyme. LA MORT FVNESTE DV CARDINAL MAZARIN AVEC SON... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2497 ; cote locale : C_11_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-16 14:16:15. [Page 12 SubSect | Section]


Ne se peut racheter auec des Louys d’or,
Son ombre veut du sang, & Courtray plus encor,
Que l’Espagnol reprit dans vne apres disnée.    
Broussel, Beaufort, Houdancour & les Princes,
Et mille autres par luy logez dans les prisons,
Ont suiet de punir ses noires trahisons,
Et de vanger la perte des Prouinces.
Ses membres mutilez, tout son sang respandu,
Le reste de son corps dans la greue pendu,
Puis jetté sur la claye & traisne dans la boüe,
Les plus cruels tourmens,


17. . [ Sub2Sect | SubSect | Section]


Ne se peut racheter auec des Louys d’or,
Son ombre veut du sang, & Courtray plus encor,
Que l’Espagnol reprit dans vne apres disnée.    
Broussel, Beaufort, Houdancour & les Princes,
Et mille autres par luy logez dans les prisons,
Ont suiet de punir ses noires trahisons,
Et de vanger la perte des Prouinces.
Ses membres mutilez, tout son sang respandu,
Le reste de son corps dans la greue pendu,
Puis jetté sur la claye & traisne dans la boüe,
Les plus cruels tourmens, qu


18. . [Page 1 SubSect | Section]


19. Anonyme. CONTRACT FAIT ET PASSÉ EN la ville de... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_784 ; cote locale : B_15_25. Texte édité par Site Admin le 2012-05-20 14:59:37. [ SubSect | Section]

qui seront faits, soient de pareille force &
vertu que s’ils estoient faits à leurs personnes, ou domiciles :
Car le tout a esté ainsi accordé entre lesdites
parties, qui ont signé les presentes doubles en ladite
ville de Pontoise, en la maison où est demeurant ledit
Seign. Cardinal sis en la grand’ruë, le treiziesme iour
d’Aoust mil six cens cinquante-deux : Signé, le Cardinal
Mazarin, la Vieville, Guichon & Tibaut, cestuy
pour ledit sieur de la Vieville.  

FIN.


20. Ailly-Annery, Charles d'... . HARANGVE FAITE AV ROY, Par Messieurs les... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi B_1_29. Référence RIM : M0_1593 ; cote locale : B_19_1. Texte édité par Site Admin le 2012-10-29 06:29:16. [ Sub2Sect | SubSect | Section]

l’offre de nos personnes, de nos vies, &
de celles des Gentils-hommes de nos Bailliages, qui attendent les Ordres
de Vostre Majesté ; afin qu’ils se puissent montrer dignes successeurs de ceux,
qui par la force de leurs armes ont mis la Couronne que vous portez, sur
la teste des Roys vos predecesseurs, & qui la conseruant au prix de leur sang
& de leur vie, ont merité le titre glorieux de bras droit de leur auhorité. Signé de l’ordre exprés de l’Assemblée, CHARLES D’AILLY-ANNERY.


21. Anonyme. LA VERITABLE FRONDE DES PARISIENS, Frondant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3934 ; cote locale : B_10_11. le 2012-12-31 16:48:40. [Page 9 SubSect | Section]

ordinaires
contre Monsieur le Prince ; le Mazarin commence
à se deffier de celuy qui l’auoit tousiours
protegé ; il fait faire quelques propositions au
Coadiuteur par la Cheureuse, il conspire contre
la liberté de Monsieur le Prince, & le fait arrester
prisonnier dans le Palais Royal auec vn applaudissement
general de tous les Corinthiens,
plus que des Frondeurs : mais à sa gloire ayant
les mains liées, la veuë bornée, la parole estouffée ;
plus in carcere spiritus acquisiuit quam caro amisit.
Pendant cette


22. . [Page 3 Sub2Sect | SubSect | Section]

ordinaires
contre Monsieur le Prince ; le Mazarin commence
à se deffier de celuy qui l’auoit tousiours
protegé ; il fait faire quelques propositions au
Coadiuteur par la Cheureuse, il conspire contre
la liberté de Monsieur le Prince, & le fait arrester
prisonnier dans le Palais Royal auec vn applaudissement
general de tous les Corinthiens,
plus que des Frondeurs : mais à sa gloire ayant
les mains liées, la veuë bornée, la parole estouffée ;
plus in carcere spiritus acquisiuit quam caro amisit.
Pendant cette detentio


23. . [Page 1 Sub2Sect | SubSect | Section]


24. Ailly-Annery, Charles d'... . HARANGVE FAITE AV ROY, Par Messieurs les... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi B_19_1. Référence RIM : M0_1593 ; cote locale : B_1_29. le 2012-10-29 06:26:54. [ SubSect | Section]

l’offre de nos personnes, de nos vies, &
de celles des Gentils-hommes de nos Bailliages, qui attendent les Ordres
de Vostre Majesté; afin qu’ils se puissent montrer dignes successeurs de ceux,
qui par la force de leurs armes ont mis la Couronne que vous portez, sur
la teste des Roys vos predecesseurs, & qui la conseruant au prix de leur sang
& de leur vie, ont merité le titre glorieux de bras droit de leur auhorité. Signé de l’ordre exprés de l’Assemblée. CHARLES D’AILLY-ANNERY.


25. Ailly-Annery, Charles d'... . HARANGVE FAITE AV ROY, Par Messieurs les... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi B_1_29. Référence RIM : M0_1593 ; cote locale : B_19_1. Texte édité par Site Admin le 2012-10-29 06:29:16. [ Sub2Sect | SubSect | Section]

l’offre de nos personnes, de nos vies, &
de celles des Gentils-hommes de nos Bailliages, qui attendent les Ordres
de Vostre Majesté ; afin qu’ils se puissent montrer dignes successeurs de ceux,
qui par la force de leurs armes ont mis la Couronne que vous portez, sur
la teste des Roys vos predecesseurs, & qui la conseruant au prix de leur sang
& de leur vie, ont merité le titre glorieux de bras droit de leur auhorité. Signé de l’ordre exprés de l’Assemblée, CHARLES D’AILLY-ANNERY.


26. M. L.. DISCOVRS ET CONSIDERATIONS Politiques &... (1650) chez Martin (Sébastien) à Paris , 31 pages. Langue : français. Page de titre en page 2 (décalage de pagination). Voir aussi A_9_12. Référence RIM : M0_1120 ; cote locale : D_2_36. le 2012-10-01 14:17:09. [Page 4 SubSect | Section]

Longueville. I’AY de la peine à trouuer les premiers termes
de ce discours. Le sujet que i’ay pris m’estonne,
& rebouchant les pointes de mon imagination
il confond tout l’ordre & toute la suite
de mes pensées. Ie veux parler du Prince de
Condé prisonnier, mais ie ne sçay de quelle
sorte le faire pour le faire de bonne grace. Celuy qui pour
glorieuses marques de ces grandes victoires, nous a enuoyez
captifs les generaux de nos ennemis, peut-il estre prisonnier
luy-mesme ? Ce terme n’offence-t’il point la vray


27. . [ Sub2Sect | SubSect | Section]

Longueville. I’AY de la peine à trouuer les premiers termes
de ce discours. Le sujet que i’ay pris m’estonne,
& rebouchant les pointes de mon imagination
il confond tout l’ordre & toute la suite
de mes pensées. Ie veux parler du Prince de
Condé prisonnier, mais ie ne sçay de quelle
sorte le faire pour le faire de bonne grace. Celuy qui pour
glorieuses marques de ces grandes victoires, nous a enuoyez
captifs les generaux de nos ennemis, peut-il estre prisonnier
luy-mesme ? Ce terme n’offence-t’il point la vray semb


28.
Encore des résultats en groupes de 100
1 2