[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(257 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "Lyon" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS, ENSEMBLE LEVRS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_647 ; cote locale : C_1_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 09:26:19.

son beau
frere ou cousin qui y prenoit interest auec luy. Bachelier qui demeure derriere S. Leu a aussi fait auec ledit Manerot
& Brossamin, plusieurs affaires où il s’est extremement enrichy depuis
dix ou douze ans en çà, qu’il fit vne notable banqueroute à
Lyon, ce qui ne l’a point empesché deux ans apres d’achepter vne
charge de Payeur des rentes sur les huict millions de tailles, & ensuitte
vne autre de Receueur general des Finances à Orleans. De la Garde qui demeure en la rue Mont-martre proche l’esgoust en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS. ENSEMBLE LEVR... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_646 ; cote locale : D_1_47. le 2012-04-20 09:43:14.

ou cousin
germain, qui y prenoit interest auec luy.   Bachelier, qui demeure derriere S. Leu a aussi fait, auec
ledit Mourot & Brossamini, plusieurs affaires ou il s’est extremement
enrichy depuis dix ou douze ans en ça, qu’il
fit vne notable banque route à Lyon, ce qui ne la point empeché
deux ans apres d’acheter une charge de Payeurs des
rentes sur les huict millions des tailles & en suitte vne autre
de Receueur general des finances à Orleans. De la Garde qui demeure en la ruë Montmartre proche
l’esgou, en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. CONTRE LES ENNEMIS DE LA CONFERENCE ET DE LA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 10 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_785 ; cote locale : C_7_75. le 2012-05-20 15:23:29.

m’aduouërez qu’il est
hors de raison de vouloir obtenir ce qu’on ne
pourroit qu’arracher, & que le Cardinal estant
la derniere conqueste de nos armes, ne peut estre
le present fait à nos prieres : & puis son seing est
aussi foible sur le papier, qu’vn Lyon mort dans
sa cauerne, & est plutost l’ornement de son départ,
que l’augure de sa demeure. Laissons fuyr
auec ses guirlandes & ses couronnes, la victime
qui renuerseroit le lieu destiné à son sacrifice :
n’hazardons point nos Generaux pour la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. DESCRIPTION BVRLESQVE Du Combat Naual des... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1055 ; cote locale : C_2_47. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-09-26 15:32:47.


Pour donner le commencement,
Et le bransle à cette machine,
Incontinent le feu termine,
Et seconde son bon dessein,
Parce qu’il se met dans le sein
Des deux Turcs d’vn double More,
La cruauté qui les deuore
Est domptée par vn Lyon,
Qui couronné d’vn grand rayon,
Les tient enchaisnez sous son Thrône,
Dans Paris tout le monde prosne
La valeur des Venitiens,
Et dans les champs Elysiens
Les plus grands Princes pleins de gloire
Ne chantent que cette victoire,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. DIALOGVE DV CAR. MAZARIN, ET DV MARQVIS DE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_50. Référence RIM : M0_1087 ; cote locale : B_13_42. le 2012-09-28 09:14:55.

a tout consommé. Des Generalitez de Soissons, Amiens & Chaalons,
neant. Le quartier d’hyver a tout consommé. De la Generalité de Moulins par estimation, trois
cens mil liures. De la Generalité de Ryon, neuf cent mil liures. De la Generalité de Lyon, cinq cens mil liu. De la Generalité de Limoges, quatre cens m. liu. Des Generalitez de Bordeaux, Montauban & Poictiers,
neant.
A cause qu’elles sont affectées pour le payement de
l’armée du Comte de Harcour. De la Generalité de Grenoble,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. DIALOGVE DV CAR. MAZARIN, ET DV MARQVIS DE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_42. Référence RIM : M0_1087 ; cote locale : B_12_50. le 2012-09-28 09:16:48.

a tout consommé. Des Generalitez de Soissons, Amiens & Chaalons,
neant. Le quartier d’hyver a tout consommé. De la Generalité de Moulins par estimation, trois
cens mil liures. De la Generalité de Ryon, neuf cent mil liures. De la Generalité de Lyon, cinq cens mil liu. De la Generalité de Limoges, quatre cens m. liu. Des Generalitez de Bordeaux, Montauban & Poictiers, neant.
A cause qu’elles sont affectées pour le payement de
l’armée du Comte de Harcour. De la Generalité de Grenoble, neant.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. DISCOVRS D’ESTAT OV VERITABLE DECLARATION... (1649) chez Noël (François) à Paris , 38 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1108 ; cote locale : C_7_35. le 2012-09-30 16:37:11.

Comte d’Angoulesme, heritier de sa Couronne
& de ses desseins. Ce ieune Roy prist
la qualité de Duc de Milan, comme heritier
de la maison d’Orleans, dont il estoit issu, &
ayant passé les monts auec vne puissante armée,
deffit les Suisses que le Cardinal de Lyon,
ennemy iuré des François, auoit distraits de nostre party, & en suitte il prit Milan & força
Maximilian de Sforce de renoncer à ses droits,
à la charge de luy donner l’entretenement d’vn
Prince en France, ce qui fut pleinement executé.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. DISCOVRS D’ESTAT OV VERITABLE DECLARATION... (1649) chez Noël (François) à Paris , 38 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1108 ; cote locale : C_7_35. le 2012-09-30 16:37:11.

l’Espagnol qui
nous enuioit ce bien, se ligue auec le Duc
de Sauoye, & l’affermit en sa resolution, de
ne pas rendre au Roy son Marquisat de Salusse,
pour par ce moyen tenir la porte d’Italie
fermée aux François. Sur cette resolution
le Roy se rend à Lyon, leue vne puissante armée, sous la charge du Comte de
Soissons, donne la Lieutenance à Monsieur
de Lesdiguiers, & au Duc de Biron. Aprez
cela sa Maiesté s’auance vers la Sauoye, y
prend les meilleures places, & elle alloit
reduire le Duc

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. DISCOVRS VERITABLE SVR LE GOVVERNEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_42. Référence RIM : M0_1153 ; cote locale : A_2_44. Texte édité par Site Admin le 2012-10-08 06:24:06.

voulut faire croire qu’elle troubloit
le ruisseau ou il vouloit boire, quoy qu’elle
fut bien au dessous du courant de l’eau, pour auoir
pretexte de la deuorer; ainsi cét insatiable
Ministre desirant de s’approprier la despoüille de
cét innocent & genereux Lyon, & notamment
ceste Duché qui luy auoit esté donné auec tant
de iustice, luy a supposé des manquemens &
maluersations fauses & calomnieuses, & quoy
qu’elles se soient destruites d’elles mesmes
dés le commancement, il obligea pour tant la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. DISCOVRS VERITABLE SVR LE GOVVERNEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_42. Référence RIM : M0_1153 ; cote locale : A_2_44. Texte édité par Site Admin le 2012-10-08 06:24:06.

de iustice, luy a supposé des manquemens &
maluersations fauses & calomnieuses, & quoy
qu’elles se soient destruites d’elles mesmes
dés le commancement, il obligea pour tant la
Reyne à le faire arrester & emprisonner au Chasteau
de Pierre-Encise à Lyon, & puis à l’Assenal
de Grenoble, ayant demeuré à l’vn ou l’autre
pres de quatre années; cét insolent Ministre
ayant taché de luy faire faire son procez contre
les formes ordinaires, & contre les priuileges
dont ioüissent les personnes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. DISCOVRS VERITABLE SVR LE GOVVERNEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Voir aussi A_2_44. Référence RIM : M0_1153 ; cote locale : C_7_42. le 2012-10-08 06:26:11.

voulut faire croire qu’elle troubloit
le ruisseau ou il vouloit boite, quoy qu’elle
fut bien au dessous du courant de l’eau, pour auoir
pretexte de la deuorer ; ainsi cét insatiable
Ministre desirant de s’approprier la despoüille de
cét innocent & genereux Lyon, & notamment
ceste Duché qui luy auoit esté donné auec tant
de iustice, luy a supposé des manquemens &
maluersations fauses & calomnieuses, & quoy
qu’elles se soient destruites d’elles mesmes
dés le commancement, il obligea pour tant la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. DISCOVRS VERITABLE SVR LE GOVVERNEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Voir aussi A_2_44. Référence RIM : M0_1153 ; cote locale : C_7_42. le 2012-10-08 06:26:11.

de iustice, luy a supposé des manquemens &
maluersations fauses & calomnieuses, & quoy
qu’elles se soient destruites d’elles mesmes
dés le commancement, il obligea pour tant la
Reyne à le faire arrester & emprisonner au Chasteau
de Pierre-Encise à Lyon, & puis à l’Arsenal
de Grenoble, ayant demeuré à l’vn ou l’autre
pres de quatre années ; cét insolent Ministre
ayant taché de luy faire faire son procez contre
les formes ordinaires, & contre les priuileges
dont ioüissent les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. INSTRVCTION POPVLAIRE. Touchant le bruits... (1649 [?]) chez Maret (veuve de Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_23. Référence RIM : M0_1708 ; cote locale : B_16_42. le 2012-11-06 10:12:33.

estions en estat de voir de
secondes Vespres Siciliennes, si la fortune & la
valeur de Monseigneur le Prince & l’vnion des
bons Bourgeois auec luy, ne nous en eut deliuré.
Voulez vous que ie vous parle franchement, Mazarin
ne pouuant pas reüssir sous la peau du Lyon,
prend celle du Renard, mais c’est à dessein de la
despoüiller lors qu’il vous aura trompez : tenez-vous
donc fortement vnis : n’escoutez les paroles
de Paix, que comme les chants d’vne Sirenne,
qui veut vous charmer pour vous destruire : tenez
vous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. INSTRVCTION POPVLAIRE. Touchant les bruits... (1649 [?]) chez Maret (veuve de Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_16_42. Référence RIM : M0_1708 ; cote locale : B_12_23. le 2012-11-06 10:09:10.

estions en estat de voir de
secondes Vespres Siciliennes, si la fortune & la
valeur de Monseigneur le Prince & l’vnion des
bons Bourgeois auec luy, ne nous en eut deliuré.
Voulez vous que ie vous parie franchement, Mazarin
ne pouuant pas reüssir sous la peau du Lyon,
prend celle du Renard, mais c’est à dessein de la
despoüiller lors qu’il vous aura trompez: tenez-vous
donc fortement vnis: n’escoutez les paroles
de Paix, que comme les chants d’vne Sirenne,
qui veut vous charmer pour vous destruire: tenez
vous plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 8 sur 11 (paginée de 57 à 74). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_18. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-07 01:04:22.

le Roy à venir dans
leur Ville le receuroient, voulant la Paix & la
presence du Roy, à quelque condition que ce
soit ; mais les mieux auisez iugent que le retour
du Card Mazarin seroit la ruine totale de ceux
de son party. Les nouuelles de Lyon portent que ceux de
Barcellonne ayant mieux aimé souffrir la faim
iusques à l’extremité plustost que de se rendre
ont receu des viures : sept barques chargees de
bleds & autres prouisions, ayant passé entre les
Galeres & Nauires d’Espagne, & que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. LA CHASSE DV MARESCHAL DE TVRENNE PAR... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_691 ; cote locale : B_7_36. le 2012-11-09 17:02:29. le secours du Duc de Lorraine,
du Duc de Vvitemberg, & Cheualier de
Guyse, lesquels ont conduit 12000 hommes,
ils ont resolu

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. LA DECADANCE DES MAVVAIS MINISTRES... (1649) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 9 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Avec permission.. Référence RIM : M0_865 ; cote locale : C_7_2. Texte édité par Site Admin le 2012-11-12 13:47:35.

tresors du Royaume, il nous veut encore soustraire
l’astre qui les produit : mais la France n’est pas sterile en Hercules
dompteurs des monstres estrangers, desia cette estonnante voix qui
se fait entendre par tant de bouches ; cét auguste Senat a donné la
chasse a ce Lyon rugissant ; toutes les villes sont armées contre ses
factions criminelles ; & tandis que le Royal sang de Bourbon son
Altesse le Prince de Conty prendra le soing de secourir l’estat dans
sa foiblesse, & qu’il sera secondé des incomparables Ducs de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. LA FRANCE AVX FRONDEVRS, PREMIERE ELEGIE. (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_19_28. Référence RIM : M0_1420 ; cote locale : B_19_25. le 2012-11-22 06:02:50.


ESPRITS seditieux, Subjets dénaturez,
Et de vostre Monarque ennemis conjurez,
Parricides Enfans, quel demon vous possede ?
Vos forfaits à mes maux donnent-ils du remede ?
Depuis ce jour fatal que la rebellion
Ietta mes fleurs de Lys aux griffes du lyon,
Ce superbe animal qui rampoit sur la terre
Triomphe des mal-heurs de vostre injuste guerre,
Mes ennemis vaincus sont par vous mes vainqueurs
La France en ses Enfans voit ses persecuteurs,
La fureur qui vous guide au milieu des batailles
Vous fait à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. LA FRANCE AVX FRONDEVRS. PREMIERE ELEGIE. (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_19_25. Référence RIM : M0_1420 ; cote locale : B_19_28. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-22 06:05:20.


ESPRITS seditieux, Subjets dénaturez,
Et de vostre Monarque ennemis conjurez,
Parricides Enfans, quel demon vous possede ?
Vos forfaits à mes maux donnent-ils du remede ?
Depuis ce jour fatal que la rebellion
Ietta mes fleurs de Lys aux griffes du lyon,
Ce superbe animal qui rampoit sur la terre
Triomphe des mal-heurs de vostre injuste guerre.
Mes ennemis vaincus sont par vous mes vainqueu,
La France en ses Enfans voit ses persecuteurs,
La fureur qui vous guide au milieu des bataille.
Vous fait à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. LA MORT FVNESTE DV CARDINAL MAZARIN AVEC SON... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2497 ; cote locale : C_11_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-16 14:16:15.

auez regardé vostre ennemy, le
pouuant perdre vous l’auez laissé viure, & le
pouuant iustement detenir, vous l’auez laissé sauuer.
Peut-estre direz vous, MONSEIGNEVR,
que ie suis semblable à ces Renardeaux qui eurent
bien la hardiesse d entrer dans la grotte du Lyon,
lors qu’il rendoit les abois, & la temerité de luy arracher
la barbe lors qu’il ne pouuoit plus se deffendre :
de mesme que ie declame outrageusement dans
mes vers contre le Mazarin, lors qu’il ne paroist
plus, & qu’il n’est plus dans la puissance

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Anonyme. LA NOMPAREILLE DV TEMPS, OV LA PROSOPOPEE DE... (1649) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2532 ; cote locale : A_6_42. le 2012-12-17 07:24:43.

meres, lesquelles esmeües par leurs plus tendres affections,
crient Themis, Themis, ayez pitié de nous. Et ne permettés
plus que nous viuions dauantage sous les loix si seueres
d’vn Estranger, qui nous tirent le pain des mains de nos pauures
enfans. Ah! le Vautour, le Lyon, le Traistre, le Desloyal, le
Tyran, le mal-heureux Mazarin. I’appelle le Ciel à tesmoin des
miseres que ie soufre, il triomphe. Il braue, & il nage glorieux
dans le sang de tant de pauures innocens. Conclusion & apostrophe aux Princes & aux fidelles

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. LA POLITIQVE SICILIENNE, OV LES PERNICIEVX... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français. Signé: Le Génie des Provinces de France.. Référence RIM : M0_2817 ; cote locale : A_9_26. le 2012-12-23 01:29:53.

Non, ce ne sont que les volontez d’vn Ministre
tyran.   Imaginez-vous donc, MONSEIGNEVR, voir ces Villes
desertes, pour esuiter le cruel traittement du partysan
du Cardinal Mazarin. Ces peuples cachez dans les bois
pour s’empescher de tomber dans la gueule du lyon qui les
veut deuorer. Ces miserables meres voir plonger le poignard
dans la gorge de leurs enfans dans le berceau. Ces peres
voir impunément violer leurs filles, leurs meres & leurs
sœurs. Ce Eglises démolies, parce que les Chrestiens y ont
pensé trouuer leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. LA POVRPRE ENSANGLANTEE. (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Voir aussi C_6_61. Référence RIM : M0_2836 ; cote locale : A_6_73. le 2012-12-23 07:44:38.

les Lyons se
sont abstenus bien souuent de se trẽper dans
le sang des hommes, ils ne voulurent pas
toucher Daniel qu’on leur auoit ietté dans
la fosse, pour leur seruir de curée, vn seruiteur,
Romain fugitif trouua de la courtoisie
& de la douceur dans vn Lyon affamé
qu’on auoit l’asché sur luy pour le deuorer
& ce prodige arriua en recognoissance d’vn
bien qu’il luy auoit fait. Mais ô! monstre
horrible & espouuantable, il nous a priué
bien d’autre sorte, car celuy l’à mesme qui
s’est non

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. LA POVRPRE ENSANGLANTEE. (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Voir aussi A_6_73. Référence RIM : M0_2836 ; cote locale : C_6_61. le 2012-12-23 07:46:15.

les Lyons se
sont abstenus bien souuent de se trẽper dans
le sang des hommes, ils ne voulurent pas
toucher Daniel qu’on leur auoit ietté dans
la fosse, pour leur seruir de curée, vn seruiteur,
Romain fugitif trouua de la courtoisie
& de la douceur dans vn Lyon affamé
qu’on auoit l’asché sur luy pour le deuorer
& ce prodige arriua en recognoissance d’vn
bien qu’il luy auoit fait. Mais ô ! monstre
horrible & espouuantable, il nous a priué
bien d’autre sorte, car celuy l’à mesme qui
s’est non

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. LA TREVE Accordée & signée entre LE... (1652) chez Toussaint (Laurent) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3843 ; cote locale : B_16_31. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 16:04:17.

M. DC. LII. LA TREVE
Accordée & signée entre
LE ROY
ET SON
ALTESSE ROYALE. Auec les Ordres donnez pour la Marche
de son Armée. L’ON dit ordinairement que lors que la
peau du Lyon ne peut rien pour l’execution
de quelque entreprinse ou dessein, l’on se sert
de celle du Renard, comme la plus asseurée
pour ceux qui n’agissent aux affaires que par
ruses artifices & stratagemes, les plus grands
Capitaines de l’Antiquité en ont ainsi

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 26. Anonyme. LA VERITABLE FRONDE DES PARISIENS, Frondant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3934 ; cote locale : B_10_11. le 2012-12-31 16:48:40.

le grand Pere du
Corinthien de Paris & qui fut fils d’vn Antoine de
Gondy Italien Fermier de l’Abbaye de Lisle Barbe
dans le Lionnois, & de Marie de Pierre viue sa mere,
laquelle par ses intrigues pariculieres fut cause
que son Mary s’estant fait Banquier à Lyon, fit deux
fois banqueroutte à la honte & à la ruine de quantité
de familles, cette disgrace obligea Albert de
Gondy leurs fils de se mettre en seruice chez vn
Tresorier de France à Lyon, qui le donna à Monsieur
le Camus intendant des viures au Camp

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 27. Anonyme. LA VERITABLE FRONDE DES PARISIENS, Frondant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3934 ; cote locale : B_10_11. le 2012-12-31 16:48:40.

ses intrigues pariculieres fut cause
que son Mary s’estant fait Banquier à Lyon, fit deux
fois banqueroutte à la honte & à la ruine de quantité
de familles, cette disgrace obligea Albert de
Gondy leurs fils de se mettre en seruice chez vn
Tresorier de France à Lyon, qui le donna à Monsieur
le Camus intendant des viures au Camp d’Amiens,
où il acquit quelques habitudes, par le moyen desquelles
il apprit à estre fourbe, dissimulé, & de quelle
façon il falloit deuenir riche en peu de temps, sans
se donner beaucoup de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 28. Anonyme. LA VERITABLE FRONDE DES PARISIENS, Frondant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3934 ; cote locale : B_10_11. le 2012-12-31 16:48:40.

la plus entenduë & la plus artificieuse Maquerelle
de l’Europe, cette occupation luy donna
encore assez de loisir pour nourrir quantité de
petits chiens qu’elle vendoit aux vns & aux autres,
auec tant de bon heur, que Catherine de
Medicis estant à Lyon eust la curiosité de les voir
& d’en achepter quelques vns, à la conseruation
desquels aussi bien qu’à la nourriture, elle fut
commise par la Reine auec quelques gages fort
mediocres. Marie de Pierre viue gouuernante des chiens
à la suitte de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 29. Anonyme. LE IOVRNAL CONTENANT LES NOVVELLES DE ce qui... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 2 sur 11 (paginée de 3 à 16). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_12. le 2012-11-07 02:06:41.

de la Ferté. Quelques vns estiment qu’il prend
cette route pour s’opposer au Duc de V vitembeik
& Cheualier de Guise, oui conduisent
l’Armee Lorraine, & quelques Regiments de
l’Archiduc Leopold. D’autres estiment que la
Cour a dessein d’aller à Lyon, soit que la paix se
face ou qu’elle n’ait assez de forces pour attaquer
Paris, afin d’incommoder les Parisiens
par l’esloignement de la personne du Roy. Il court aussi vn bruit que la Cour a demandé
aux Parisiens vingt-cinq millions, & qu’ils
en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 30. B. D. L. F.. LA RVINE ET DISETTE D’ARGENT, Commune... (1652) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3568 ; cote locale : B_20_42. le 2012-12-29 10:18:09.

faire au menu peuple, vne premiere moisson, qui
leur seruira d’aumosne generale, & à la saison qu’ils ont le moins
d’affaire, & sans que les Laboureurs s’y occupent. Il se peut iuger le besoin de faire lesdites soyes sur les Estrangers,
qui en vne foire à Lyon, emportẽt plus de Thresors, qu’il
n’en faudroit à conduire, & soudoyer vne grande armée, &
pour leurs receptes, ils ont d’ordinaire leurs espions aux boutiques
des debiteurs, faisant courir les changes, & rechanges
frauduleux, & vsuraire sur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 31. B. D. L. F.. LA RVINE ET DISETTE D’ARGENT, Commune... (1652) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3568 ; cote locale : B_20_42. le 2012-12-29 10:18:09.

mandemens, & autres pieces, comme
la feuë Reine Mere, desirant le bien des feuz Rois, ses enfans,
vouloit empescher les traps de soyes Estrangers. Car des
deniers de son propre Domaine, elle en faisoit establir à Orleans,
ainsi que de son temps ils ont esté establis à Lyon, & à
Tours, & sans les troubles, qui firent perdre, & ruiner le principal
Entrepreneur, le tout estoit reüssi audit Orleans, par l’aide,
& secours de ladite Dame. Pour le regard de la fabrique qui se fait à present en France,
elle est en toute

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 32. Le Tellier [signé]. ARTICLES ACCORDEZ ENTRE MESSEIGNEVRS les... (1650) chez Estienne (Antoine) à Paris , 6 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_9_29. le 2012-04-13 10:38:00.

Lesquelles sommes payables en six années,
reuiennent à celle de trois millions, cent cinq
mil neuf cens quatre-vingts six liures douze
sols, Et pour le payement d’icelles, lesdits
Sieurs Commissaires promettent au nom de sa
Majesté, Que les Doüannes de Lyon & Valence,
& Fermes des Entrées de Paris, leur seront
affectées, & ladite somme prise sur icelles
par preference à toutes autres parties, à
quoy faire les Fermiers desdites Fermes, demeureront
& seront obligez enuers eux ainsi
qu’ils sont

=> Afficher la page


Occurrence 33. Louis (XIV), De Guénégaud... . DECLARATION DV ROY, par laquelle les... (1649) chez Candy (Jean-Aymé) à Lyon , 8 pages. Langue : français. Signatures et informations éditoriales au colophon. Jouxte la copie imprimée à Saint-Germain-en-Laye. Avec privilège.. Référence RIM : M0_919 ; cote locale : E_1_49. Texte édité par Site Admin le 2012-07-20 03:49:19.

l an
de grace 1649. Et de nostre regne le sixiéme. Signé LOVIS :
Et plus bas, Par le Roy, la Reyne Regente sa Mere present,
DE GVENEGAVD : Et seellé sur double
queuë de cire jaulne.   Collationné à l’original par moy Conseiller Secretaire
du Roy & de ses Finances.

A LYON,
Chez IEAN-AYMÉ CANDY Imprimeur
Ordinaire du Roy.

Iouxte la Copie Imprimée à Sainct
Germain en Laye. Avec Privilege de sa Majesté.

M. DC. XLIX.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 34. V. S. B. [signé]. LA METAMORPHOSE DE LA FRANCE, ENVOYEE A VNE... (1649) chez Marette (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Signature et date au colophon. Voir aussi C_6_17. Référence RIM : M0_2462 ; cote locale : A_6_29. le 2012-12-16 00:29:03.

nostre grande Reine captiue comme
vn autre Andromede, ils ont désja rompu presque toutes ses
chaines, & reduit à l’agonie & à l’extremité cette peste de
l’Vniuers. Nostre Roy qu’il nourissoit comme Chiron faisoit
son Achille de carnage & de moële de Lyon, ne veut plus
viure soubs la conduite de cét infame Centaure. I’espere en
fin que nous crierons bien-tôt, VIVE LE ROY, VIVE LE ROY,
& que ce Soleil de la France remis dans son ciel & dans son
trône de Paris, éloignera & écartera bien-tôt ces Cometes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 35. V. S. B. [signé]. LA METAMORPHOSE DE LA FRANCE, NVOYEE A VNE... (1649) chez Marette (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Signature et date au colophon. Voir aussi A_6_29. Référence RIM : M0_2462 ; cote locale : C_6_17. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-16 00:32:54.

nostre grande Reine captiue comme
vn autre Andromede, ils ont désja rompu presque toutes ses
chaines, & reduit à l’agonie & à l’extremité cette peste de
l’Vniuers. Nostre Roy qu’il nourissoit comme Chiron faisoit
son Achille de carnage & de moële de Lyon, ne veut plus
viure soubs la conduite de cét infame Centaure. I’espere en
fin que nous crierons bien-tôt, VIVE LE ROY, VIVE LE ROY,
& que ce Soleil de la France remis dans son ciel & dans son
trône de Paris, éloignera & écartera bien-tôt ces Cometes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 36. Voysin [signé]. ADVERTISSEMENT TRES-IMPORTANT ET TRES VTILE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 23 pages. Langue : français. Voir aussi D_1_10. Référence RIM : M0_462 ; cote locale : B_14_38. le 2012-12-02 14:22:15.

d’vne prochaine ruine.   Veu par la Cour le procez criminel fait par le Conseruateur
des priuileges Royaux des foires de Liõ
a la Requeste des Deputez des creanciers de Ieã Particelly,
Alexandre & Martin Chiarity marchans Milanois
frequentans les foires dudit Lyon, demandeurs &
accusateurs, le Substitut du Procureur General du Roy,
en ladite coseruation ioint d’vne part : cotre ledit Iean
Particelly deffendeur & accusé, Iean de Meaux, Pierre
Petitot, Anthoine du Mas, Iean Gadan Cufin, Sebastien
Piny & Iacques

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 37. Voysin [signé]. ADVERTISSEMENT TRES-IMPORTANT ET TRES VTILE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 23 pages. Langue : français. Voir aussi D_1_10. Référence RIM : M0_462 ; cote locale : B_14_38. le 2012-12-02 14:22:15.

Particelly
defendeur, & lesdits deputez de ses creanciers interuenans
d’autre. La sentence donnée par ledit conseruateur
le 24. May 1619. dernier, dont est appel inter-
ietté par lesdits Iean Particelly, Iean de Meaux &
Maistre François de Meaux Notaire audit Lyon, &
par lesdits deputez des creanciers dudit Iean Particelly,
en ce que par ladite sentence, est dit que les espices
du procez seroient prises sur la masse des creancier :
par laquelle sans s’arrester audit contract d’accord
d’entre ledit Iean

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 38. Voysin [signé]. ADVERTISSEMENT TRES-IMPORTANT ET TRES VTILE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 23 pages. Langue : français. Voir aussi D_1_10. Référence RIM : M0_462 ; cote locale : B_14_38. le 2012-12-02 14:22:15.

des papiers sur luy
saisis & rapportez par Chadel Huissier, iettez au feu,
à cette fin allumé deuant ladite potence par ledit Executeur
de la haute Iustice, En vingt cinq liures d’amende
enuers le Roy, & aumosner vingt cinq liures à
l’aumosne generale dudit Lyon, & és despens dommages
& interests desdits deputez, & despens de la
procedure pour son regard, & tenir prison fermée si
apprehendé pouuoit estre, iusques à l’actuel payement
des sommes de deniers, dont seroit trouué reliquataire
pour le soulde de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 39. Voysin [signé]. ADVERTISSEMENT TRES-IMPORTANT ET TRES VTILE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 23 pages. Langue : français. Voir aussi D_1_10. Référence RIM : M0_462 ; cote locale : B_14_38. le 2012-12-02 14:22:15.

de son compte, seroit ledit Pierre
Petitot mandé en l’Auditoire, blasmé & repris pour
les cas resultans du procez contre luy fait, defence de
recidiuer à peine de punition exemplaire, & condamné
aumosner cent sols à l’aumosne generale dudit
Lyon, ce fait les prisons à luy ouuertes, & auant faire
droict sur les cas d’accusation contre ledit Iacquiny :
Ordonné que son instance d’appurement de compte
seroit terminée, à laquelle estoit ioinct l’extraordinaire
pour estre vuidée conioinctement sauf à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 40. Voysin [signé]. ADVERTISSEMENT TRES-IMPORTANT ET TRES VTILE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 23 pages. Langue : français. Voir aussi D_1_10. Référence RIM : M0_462 ; cote locale : B_14_38. le 2012-12-02 14:22:15.

parisis d’amende, moitié
au pain, & l’autre moitié aux necessitez des prisõniers
de la Conciergerie du palais, & ledit Iean Demeaux
en vingt-cinq liures d’amende en vers le Roy, & pareille
somme enuers les pauures de l’aumosne dudit
Lyon, & si a condamné ledit Iean Particelly en tous
les frais & despens faits audit procez extraordinaire,
tant de la cause principalle que d’appel enuers lesdits
Chastagnat & Chiarity chacun pour leur regard, &
dont seront payez par preference sur les effects

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 41. Voysin [signé]. ADVERTISSEMENT TRES-IMPORTANT ET TRES-VTILE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 23 pages. Langue : français. Voir aussi B_14_38. Référence RIM : M0_462 ; cote locale : D_1_10. le 2012-12-02 14:26:13.

prochaine ruine.   VEV par la Cour le procez criminel fait par le Conseruateur
des priuileges Royaux des foires de Lyõ,
à la Requeste des Deputez des creanciers de Iean Particelly,
Alexandre & Martin Chiarity, Marchands Milanois
frequentans les Foires dudit Lyon, demandeurs &
accusateurs, le Substitut du Procureur general du Roy,
en ladite conseruation joint d’vne part : contre ledit Iean
Particelly deffendeur & accusé, Iean de Meaux, Pierre
Petitot, Anthoine du Mas, Iean Gadan, Cufin, Sebastien
Piny & Iacques

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 42. Voysin [signé]. ADVERTISSEMENT TRES-IMPORTANT ET TRES-VTILE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 23 pages. Langue : français. Voir aussi B_14_38. Référence RIM : M0_462 ; cote locale : D_1_10. le 2012-12-02 14:26:13.

& ledit Iean Particelly defendeur,
& lesdits deputez de ses creanciers interuenans d’autre.
La sentence donnée par ledit conseruateur le 24. May
1619. dernier, dont est appel interietté par lesdits Iean
de Meaux & Maistre François de Meaux Notaire audit
Lyon, & par lesdits deputez des creãciers dudit Ieã Particelly,
en ce que par ladite sentence, est dit que les espices
du procez seroient prises sur la masse des creanciers :
par laquelle sans s’arrester audit contract d’accord
d’entre ledit Iean

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 43. Voysin [signé]. ADVERTISSEMENT TRES-IMPORTANT ET TRES-VTILE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 23 pages. Langue : français. Voir aussi B_14_38. Référence RIM : M0_462 ; cote locale : D_1_10. le 2012-12-02 14:26:13.

des papiers sur luy saisis & rapportez par
Chadel Huissier, iettez au feu, à cette fin allumé deuant
ladite potence par ledit Executeur de la hauste Iustice :
En vingt cinq liures d’amende enuers le Roy, & aumosner
vingt cinq liures à l’aumosne generale dudit Lyon,
& és despens dommages & interests desdits deputez, &
despens de la procedure pour son regard, & tenir prison
fermée si apprehendé pouuoit estre, iusques à l’actuel
payement des sõmes de deniers, dont seroit trouué reliquataire
pour le soulde de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 44. Voysin [signé]. ADVERTISSEMENT TRES-IMPORTANT ET TRES-VTILE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 23 pages. Langue : français. Voir aussi B_14_38. Référence RIM : M0_462 ; cote locale : D_1_10. le 2012-12-02 14:26:13.

de son compte, seroit ledit Pierre
Petitot mandé en l’Auditoire, blasmé & repris pour
les cas resultans du procez contre luy fait, defence de
recidiuer à peine de punition exemplaire, & condamné
à aumosner cent sols à l’aumosne generale dudit
Lyon, ce fait les prisons à luy ouuertes, & auant faire
droict sur les cas d’accusation contre ledit Iacquiny :
Ordonné que son instance d’appurement de compte seroit
terminée, à laquelle estoit ioinct l’extraordinaire
pour estre vuidée conioinctement sauf à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 45. Voysin [signé]. ADVERTISSEMENT TRES-IMPORTANT ET TRES-VTILE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 23 pages. Langue : français. Voir aussi B_14_38. Référence RIM : M0_462 ; cote locale : D_1_10. le 2012-12-02 14:26:13.

parisis d’amende, moitié
au pain, & l’autre moitié aux necessitez des prisonniers
de la Conciergerie du Palais, & ledit Iean Demeaux
en vingt-cinq liures d’amende enuers le Roy, & pareille
somme enuers les pauures de l’aumosne dudit
Lyon, & si a condamné ledit Iean Particelly en tous
les frais & despens faits audit procez extraordinaire,
tant de la cause principale que d’appel enuers lesdits
Chastagnat & Chiarity, chacun pour leur regard, &
dont seront payez par preference sur les effects

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 46. Anonyme. LA VOIX DE PEVPLE AV ROY, Pour la Paix... (1652) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_4058 ; cote locale : B_16_4. le 2013-01-20 16:03:38.

mediocres, & de vertu commune & vulgaire.
Tout le monde sçait que celle du grand Cyrus a
esté declarée par la vision d’vne vigne, qui couuroit
toute l’Asie, estoit ce vn homme imparfait. Celle d’Alexandre,
par vn anneau, qui portoit la figure d’vn
Lyon, graué sur le sein de sa mere, estoit il de mediocre
valeur. Celle de Platon, fut declarée par le signe
melodieux, qui sortoit en songe du sein de Socrate,
estoit il de peu de merite. Celle de Ciceron, par vn esprit
qui aduertit sa nourrice, qu’elle allaitoit vn enfant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 47. Anonyme. LA VOIX DE PEVPLE AV ROY, Pour la Paix... (1652) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_4058 ; cote locale : B_16_4. le 2013-01-20 16:03:38.

que les Barbares n’ont eu dessein de vous en
faire. L’on en peut dire de mesme, SIRE, de celle du C.
Mazarin, laquelle nous a causé plus de maux, & remply la
France de miseres, que les armées du Païs Bas, que l’Aigle,
que les Leopards, ny que ne fera iamais le Lyon. Pour se
confirmer dans cette verité, il ne faut qu’ouurir les yeux,
faire quatre pas dans la Campagne, où vous ne verrez que
miserables, & que de vos Sujets qui meurent, n’ayant pas
de quoy se nourrir. L’ambition
renuerse la
Republique
des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 48. Anonyme. LA VOIX DE PEVPLE AV ROY, Pour la Paix... (1652) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_4058 ; cote locale : B_16_4. le 2013-01-20 16:03:38.

iuremens sont
menteurs, & il est tellement accoustumé à tromper, qu’il
se trompe quelquefois luy-mesme, se promettant plus
qu’il ne peut posseder.   SIRE, c’est vn Hydre bien dangereux que l’ambition,
il faut vn Hercule pour l’abbatre ; c’est vn Lyon redoutable,
mais il ne se trouue pas en tous lieux des Lysimachus
pour le terrasser : c’est vn Geant furieux, mais il faut
vn Dauid, & vn coup de fronde seul est capable de le faire
tomber, & mordre la poussiere. Il est besoin d’vne resolution
Romaine pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 49. Anonyme. LA VOIX DE PEVPLE AV ROY, Pour la Paix... (1652) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_4058 ; cote locale : B_16_4. le 2013-01-20 16:03:38.

dire, c’est le Card. Mazarin. O la grande proüesse, ô l’entreprise
digne d’estre admirée dans les illustres futurs, qu’il
faut vn grand courage pour enfanter tels exploicts. Certes
il ne se peut qu’vne personne si genereuse n’ayt pris sa
naissance sous le Lyon, vn peu au dessus de la Vierge. Il
faut asseurément que son entrée au monde ayt esté préuenuë
de quantité de signes extraordinaires & merueilleux ?
Quoy se mettre à la teste de ses troupes, ou du moins l’on
dit qu’il a dessein de s’y mettre, pour aller

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 50. Anonyme. LA VOIX DV PEVPLE DE PROVENCE, Contre les... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_68. Référence RIM : M0_4059 ; cote locale : C_10_53. le 2013-01-20 16:16:46.

en l’âge de neuf ans : Massacré
les rentiers de la grange du Sr. de Fuueau : Enleué
deux femmes d’entre les mains de leurs maris : Assommé
à force de coups trois païsans d’Auriol apres auoir rauagé
tout ce pauure village appartenant à Mr. le Cardinal de
Lyon, auquel il rend par là l’eschange des signalez bienfaits
qu’il auoit reçeu du feu Cardinal son frere : Qu’on a
chassé les habitans de leurs maisons, ou contraints de les
abandonner pour ne pas voir de si funestes spectacles :
Qu’apres s’estre gorgez de vin

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 51. Anonyme. LA VOIX DV PEVPLE DE PROVENCE, Contre les... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Voir aussi C_10_53. Référence RIM : M0_4059 ; cote locale : A_7_68. le 2013-01-20 16:20:35.

en l’âge de neuf ans: Massacré
les rentiers de la grange du Sr. de Fuueau: Enleué
deux femmes d’entre les mains de leurs maris: Assommé
à force de coups trois païsans d’Auriol apres auoir rauagé
tout ce pauure village appartenant à Mr. le Cardinal de
Lyon, auquel il rend par là l’eschange des signalez bienfaits
qu’il auoit reçeu du feu Cardinal son frere: Qu’on a
chassé les habitans de leurs maisons, ou contraints de les
abandonner pour ne pas voir de si funestes spectacles:
Qu’apres s’estre gorgez de vin

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 52. Anonyme. LE BON FRANÇOIS AV VERITABLE MAZARIN... (1651) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 19 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_588 ; cote locale : B_20_22. le 2013-02-09 02:12:06.

de ce Prince, sa puissance n’estant pas
moins redoutable à ce Cardinal, que la generosité
de cet Heros, duquel il ne coniura la perte
que dans la pensée qu’il eut qu’il ne pouroit iamais
venir à bout de Paris & des Parlements, s’il
n’enchaisnoit le lyon qui les pouuoit deffendre :
C’est donc auec raison que les peuples s’interessent
à sa conseruation, comme il doit de sa part
s’intesser à leur seureté, estant aisé de voir que demeurants
bien vnis ils n’ont point à craindre les
mauuais desseins de leurs

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 53. Anonyme. LE BON SVCCEZ DE TOVTE LA FRANCE, PROVVÉ... (1649) chez Sevestre (Pierre) à Paris , 10 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_591 ; cote locale : A_3_11. le 2013-06-11 15:54:45.

qui ont mis les mains
sur leur Roy, violant en cette action tout le droit des
gens, & meritant d’estre iustement punis d’vne action
si noire & malicieuse: Et par ce moyen l’orage se
trouuera destourné de dessus ta teste.

XII. Le Lyon est estime proprement le Roy des autres
animaux de la terre, à cause de sa force & de sa puissance;
mais si tu veux considerer les actions de ce souuerain,
tu trouueras qu’il n’y a rien de plus doux
quand on se sousmet deuant luy. Il ne deschire iamais
celuy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 54. Anonyme. LE COMBAT FVRIEVX DE DEVX ITALIENS. EN VERS... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_713 ; cote locale : C_2_35. Texte édité par Site Admin le 2013-07-01 15:51:07.

gaigner
Contre vne populace esmeuë
Quand vne fois elle remuë ;
C’est vn torrent qui veut passer,
C’est vn vent qui peut tout casser,
C’est l’eau d’vne mer orage
Dans l’Ocean ou dans l’Egée,
C’est vn feu qui deuore tout,
Vn Lyon qui deschire tout,
Vn Loup, vn Tygre, vn Panthere
Qui n’espargne mesme son pere,
Qui met la main dessus son Roy,
Qui remplit de crainte & d’effroy
Le Ciel, l’air, & la terre & l’onde,
Qui bouleuerse tout le monde,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 55. Anonyme. LE CONSEILLER FIDEL AV ROY. (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_765 ; cote locale : C_1_30. Texte édité par Site Admin le 2013-07-07 11:11:48.

Dion Chrysostome compare les bons Roys aux Bœufs, & les
mauuais aux Lyons, disant que le Bœuf est vn animal de profit,
qui n’a rien sur luy qui ne soit vtile. Vn bon Roy est de mesme enuers
ses subjets. Mais le mauuais Roy n’a rien de bon en luy, non
plus que le Lyon, lequel n’a que des dents pour deuorer, & des
griffes pour deschirer. Ie cesseray d’en parler dauantage, pour vous dire que vous
chassiez bien loin arriere de vous, tous les Maletoltiers, & donneurs
de memoires au dommage du Peuple, & de la chose

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 56. Anonyme. LE DECALOGVE ROMAIN. (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Page de titre en page 2.. Référence RIM : M0_868 ; cote locale : C_2_45. Texte édité par Site Admin le 2013-07-16 04:17:31.

que la terre doit cherir
L’vnique moyen de guerir
Du déplaisir qui vous deuore
Est de mettre à bas ces mutins
Ces parricides intestins
Ces monstres de vostre Angleterre
Vos desirs seront accomplis
Si vous faites finir la guerre
Entre le lyon & le lys.  

V. COMMANDEMENT. A la Reine de Pologne.  
Ie suis estonné grande Reine
Que vous ayez dans vostre cœur
Contre la France du rancœur
Et contre vostre sang de la haine
Vous auez enuoyé des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 57. Anonyme. LE DONION DV DROIT NATVREL DIVIN, CONTRE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1170 ; cote locale : C_7_57. le 2013-07-20 08:03:00.

de vos iours. I’en fais Iuges
messieurs les Caualliers de Neptune, & le
grand Conseil d’Attlas vos voisins, sans en recuser
aucun. Quant à l’Enigme, Monsieur le Grammairien,
ie le vous pardonne : car il n’est que pour ceux
qui entendent la chasse du Lyon & du Renard ;
& non du Louys comme vous. Mais ie ne sçaurois souffrir qu’arguiés ceux
qui priuent leurs escrits de leurs noms ; estant de
leur compagnie, ne faisant paroistre le vostre :
n’y supporter les eloges des ministres & gens du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 58. Anonyme. LE DONNEZ-VOVS GARDE DV TEMPS QVI COVRT. (1652) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1172 ; cote locale : B_20_50. le 2013-07-20 08:10:43.


De l’enuieux qui louë autruy,
Du pourceau qui dort sous la table,
Du Loup qui fait du charitable ;
Du Singe qui berse l’enfant,
De la Mousche sur l’Elefant,
De l’Ours qui nous monstre sa patte,
Du Renard qui les poulles flatte,
Du Lyon qui a beu du vin,
Des Syrennes de Farmessin,
Du Cancre qui hume les huistres,
Et des Asnes de Franc-arbitres :
Il se faut conseruer aussi
Du ris du Tyran endurcy,
Des larmes d’vne Courtisane
Des finesses de la chicane,
De la baguette

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 59. Anonyme. LE FILS DE L’IMPVDIQVE; ET LE PERFIDE... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_10. Référence RIM : M0_1394 ; cote locale : A_3_60. le 2013-07-20 11:31:50.

d’entre
les principaux du Royaume, qui eust osé entreprendre de
s’opposer à ce torrent d’iniquité: C’est pour lors qu’ayant
leué le masque, il fit connoistre à vn chacun, que cette peau
de brebis, dõt il estoit reuêtu, ne couuroit autre chose qu’vn
lyon enragé, lequel se seruant de Ministres à sa poste, a eu
l’effronterie de s’attaquer au Sang Royal, exposant les vns
à des dangers manifestes, & emprisonnant les autres sur des
faux pretextes, pour auoir lieu de piller à droit & à gauche,
& ainsi venir

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 60. Anonyme. LE FILS DE L’IMPVDIQVE ; ET LE PERFIDE... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_60. Référence RIM : M0_1394 ; cote locale : C_5_10. le 2013-07-20 11:33:33.

d’entre
les principaux du Royaume, qui eust ose entreprendre de
s’opposer à ce torrent d’iniquité : C’est pour lors qu’ayant
leué le masque, il fit connoistre à vn chacun, que cette peau
de brebis, dõt il estoit reuêtu, ne couuroit autre chose qu’vn
lyon enragé, lequel se seruant de Ministres à sa poste, a eu
l’effronterie de s’attaquer au Sang Royal, exposant les vns
à des dangers manifestes, & emprisonnant les autres sur des
faux pretextes, pour auoir lieu de piller à droit & à gauche,
& ainsi venir

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 61. Anonyme. LE FLEAV DE L’ESPRIT DE DIEV, SVR LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1399 ; cote locale : B_10_29. le 2013-07-20 11:51:37.

de la terre. Le Cardinal du Prat fut fait prisonnier par François
I. pour auoir eu quelques intelligences auec
les ennemis de cette Couronne. Henry III. fit bien tuer le Cardinal de Guise,
& arrester prisonniers le Cardinal de Bourbon
& l’Archeuesque de Lyon, pource qu’ils troubloient
tous ses Estats, & parce qu’ils portoient
ses subjets à se rebeller contre luy, & à se tirer de
l’obeïssance qui luy estoit deuë. Gilles Archeuesque de Rheims, ne conspira-t’il
pas contre la vie de Childebert Roy de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 62. Anonyme. LE FORT ET PVISSANT BOVCLIER DV PARLEMENT,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Datée, au colophon, du 23 mars 1649.. Référence RIM : M0_1402 ; cote locale : A_3_64. le 2013-07-20 16:50:53.

cette poitrine descouuerte de cét homme armé de pied en cap,
tenant d’vne main vn drapeau fait de pieces de soyes de toutes couleurs,
au milieu duquel estoit peinte vne rose pour deuise; & de l’autre
vne balance, ayant tout proche vn ours, dans son bouclier vn
lyon, & ces mots aux pieds de la statuë: Oux ego gentis Saxonum victoriam
certam polliceor venerantibus, & sur sa teste estoient ces trois paroles,
her, man, sal, vir, communu, conseruator Goropius Becan. & Artemius
C’est, SIRE, l’expression naïfue & naturelle

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 63. Anonyme. LE FORT ET PVISSANT BOVCLIER DV PARLEMENT,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Datée, au colophon, du 23 mars 1649.. Référence RIM : M0_1402 ; cote locale : A_3_64. le 2013-07-20 16:50:53.

Empire & vn Estat doit auoir des forces & des armes
pour se deffendre des ennemis tant estrangers que domestiques. Cét
homme armé est l’image de vostre Parlement, qui doit estre armé
pour vostre deffense, & celle de vos Sujets: Qui doit auoir la force
du lyon pour resister aux vsurpateurs de vostre puissance, & de nos
fortunes: Qui doit auoir la hardiesse de l’ourse pour artaquer, &
n’est-ce pas ce qu’il a fait: Vrsi pugnaturi contra tauros supini iacent, dit
Pline. Il n’a combattu qu’en pliant, qu’en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 64. Anonyme. LE FRANC BOVRGEOIS DE PARIS, Monstrant les... (1652) chez [s. n.] à Paris , 22 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1408 ; cote locale : B_17_2. le 2013-07-24 07:58:51.

sous les mesmes
pretextes, pour couper le mal à la racine &
auoir tousiours vn pied certain pour regler le prix
du pain quand on voudroit, il seroit tres à propos
& tres-expedient pour le public, que la ville
de Paris vsast de la mesme methode que celle de
Lyon, en la maison qu’on appelle à tres-bon
droit la Prouidence, c’est à sçauoir qu’elle eut ordinairement
des magazins publics de bleds dont
elle regleroit le prix de temps en temps, selon
les saisons, ne permettant point aux Boulangers d’en acheter

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 65. Anonyme. LE GENIE FRANÇOIS, PARLANT AV ROY POVR LA... (1652) chez [s. n.] à Paris , 19 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1494 ; cote locale : B_16_54. le 2013-07-27 07:45:07.

Majorité reuient
s’en est faict, car il feroit vne aussi mauuaise
definition comme il a fait mauuais commencement :
c’est à quoy il faut prendre bien garde,
car si le Loup entre tant de fois dans la bergerie
il mangera tout à faict le troupeau.   Or ce Lyon deuorant de Mazarin n’est pas
encore assouuis de nostre propre substance, &
son insatiable appetit ne cherche qu’à racheuer
de manger le reste, il en a emporté le desir
auec luy, & fera tout son possible d’y pouuoir
remordre si vous ne l’en empeschez

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 66. Anonyme. LE GOVVERNEMENT PRESENT, OV ELOGE DE SON... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1503 ; cote locale : C_4_27. le 2013-07-27 16:15:50.

armes,
Et qu’ARMAND possede LOVIS,
Par ses mensonges inoüis,
Il reprendra sa tyrannie,
Il redoublera sa manie,
Il bannira les plus puissans,
Il perdra les plus Innocens,
Il conçoit desia des vengeances,
Il prepare des violences,
Ce lyon bat desia son flanc,
Son cœur est alteré de sang,
Ses yeux estincellans de rage,
Sa gueulle s’apreste au carnage.
Faut il que combattant pour nous,
Nous nous exposions à ses coups,
Et qu’en deffendant nos murailles ?
Ce Serpent ronge nos

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 67. Anonyme. LE GRAND GERSAY BATTV, OV LA CANNE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1510 ; cote locale : C_4_25. le 2013-07-28 15:58:01.

prendre au lieu de vin d’Espagne
La liberté de la campagne.
Mais dedans ce repas troublé
Il sont pris comme dans vn blé.
En faueur de la peur qui presse
Leur Renard manque de finesse
Et reste sans inuention
Contre la fureur du Lyon.
Morbleu qu’il fait bon voir ces drosles
Ioüer leurs pitoyables rolles ;
Tous tristes & peu differens
De ceux qui perdent leurs parens.
Hé bien ! les plus braues du monde
Vous voyez cet homme à la fronde
Que vous auez tant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 68. Anonyme. LE HAZARD DE LA BLANQVE RENVERSÉ. Et la... (1649) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1619 ; cote locale : A_4_30. le 2013-08-11 10:23:54.

surprendre
les simples, afin de les jetter dans la médisance,
de connoistre leurs pensées, leurs sentimens,
leurs affections, & par ainsi iuger quel
party ils tiennent, & de quel costé ils panchent.
Les autres se couurent & se masquent de la peau
de Lyon, afin d’auoir de l’employ, & faire croire
à ceux qui les voyent, ou qui les entendent parler,
que l’on doit attendre de leur merite & de
leur courage toutes les satisfactions imaginables,
& qu’ils ne se destinent à la mort que pour
le seruice du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 69. Anonyme. LE MANIFESTE DV CIEL, SELON LA LECTVRE DANS... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : Mx ; cote locale : C_12_27. Texte édité par Site Admin le 2013-09-16 09:48:17.

les Venitiens.  
Le Soleil La Turquie desjoint
La Lune au pas d’Asnes enuoit   Sur la grand Syzygie de Saturne & de Mars, 20.
Aoust 1652.

EFECTION.  
Pour les François, & Espagnols.
Quand Mars au Lyon va à Saturne,
A lors la guerre ira à l’vrne.  

EDICT.  
On lict au Signe de Sainct Marc
Pour la Foy qui tire son Arc,
Quand au Lion joincts Mars & Saturne,
Venise met les Turcs à l’vrne :

=> Afficher la page


Occurrence 70. Anonyme. LE MERCVRE PARISIEN, CONTENANT TOVT CE QVI... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 8 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi A_6_27 (partie 2), C_6_13 (partie 1) et C_6_14 (partie 2). Référence RIM : M0_2455 ; cote locale : A_6_26. Texte édité par Site Admin le 2013-09-21 07:36:16.

vn tumulte par les gens de guerre qu’on y feroit
entrer, ce qui fut neantmoins sans effet. Neantmoins on ne laissa point de croire que le Cardinal Mazarin
auoit quelque dessein d’enleuer le Roy hors de Paris, & le
mener ou à Blois ou à Tours, les autres disoient à Lyon ou à
Dijon: ce qu’il tint tellement secret que nul ne pouuoit qu’en iuger,
sinon la nuict du iour des Roys sixiesme Ianuier dernier, sur
les deux heures aprez minuict, qu’il l’enleua & le fit sortir auec
la Reyne par la porte de Richelieu, sans auoir la Maison

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 71. Anonyme. LE MERCVRE PARISIEN, CONTENANT TOVT CE... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 8 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_6_14 (partie 2), A_6_26 (partie 1) et A_6_27 (partie 2). Référence RIM : M0_2455 ; cote locale : C_6_13. le 2013-09-21 07:34:18.

vn tumulte par les gens de guerre qu’on y feroit
entrer, ce qui fut neantmoins sans effet. Neantmoins on ne laissa point de croire que le Cardinal Mazarin
auoit quelque dessein d’enleuer le Roy hors de Paris, & le
mener-ou à Blois ou à Tours, les autres disoient à Lyon ou à
Dijon : ce qu’il tint tellement secret que nul ne pouuoit qu’en iuger,
si non la nuict du iour des Roys sixiesme Ianuier dernier, sur
les deux heures aprez minuict, qu’il l’enleua & le fit sortir auec
la Reyne par la porte de Richelieu, sans auoir la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 72. Anonyme. LE PHILOSOPHE ET CASVISTE DE CE TEMPS.... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Avec permission.. Référence RIM : M0_2753 ; cote locale : A_6_63. le 2013-09-30 15:43:12.

que S. Iean vid éleuer de la terre,
armée de sept testes & portãt deux petires cornes, qui auoit
l’accent & la voix d’vn Dragon; à ces Scorpions aussi de l’Apocalypse,
qui auoient les visages d’Hommes & queuë de Viperes;
& finalement semblables au Lyon de Samson, qui auoit
la queuë pleine de miel & le cœur d’vne beste sauuage; cela
s’entend de la tyrannie Mazarine & de ses complices, figurez
par cette varieté de testes; & le miel represente leur piperie &
l’adresse de laquelle ils se sont seruis

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 73. Anonyme. LE PHILOTHEMIS, OV CONTRE-BANDEAV DV... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_2755 ; cote locale : A_6_72. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-09-30 15:49:02.

du Roy vn plein
pouuoir au gouuernement de la chose publique, & tiennent
de sa Majesté la puissance de iuger, de l’honneur,
de la vie & des biens de tous ses Subjets. Car ne plus ny
moins qu’Hercules alloit par tout le monde auec sa
masse & sa peau de Lyon, punissant les voleurs & exterminant
tous ces monstres inhumains qui rauageoient
les Prouinces, de mesme les Cours de Parlement auec
vn billet de parchemin, qui sont leur Arrest & la verge
où parolle d’vn Huissier, renuersent & exterminent ceux
qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 74. Anonyme. LE QV’ASTV-VEV de la Cour. Ou les contre... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2941 ; cote locale : A_7_11. le 2013-10-20 10:17:39.

ses autres fils n’auoir aucun ressentiment
de ce qu’on auoit faict à Meudon. & louër toute l’entreprise
de la guerre. I’ay veu Monsieur de Nemours en dessein
de venir querir Madame sa femme durant ces suspensions d’armes,
& vouloir emmener le Roy à Lyon, pour les bons offices
que les Lyõnois rendirẽt à deffunct Mõsieur son pere. I’ay veu
Madame de Senecey blasmer les Iesuites de flatterie, ne les
vouloir plus ouïr, & prendre contr’eux le party des Iansenistes,
I’ay veu Madame sa fille ne le porter plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 75. Anonyme. LE QV’ASTV-VEV de la Cour. Ou les contre... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2941 ; cote locale : A_7_11. le 2013-10-20 10:17:39.

d’Alby Abbé de Beaumont
se vouloir defaire de tous ses benefices pour conseruer Alby,
& donner de tres bons preceptes au Roy. Comme le genereux
Mareschal de Villeroy n’a autre dessein que de ramener le Roy à Paris, & de ne laisser plus passer à Lyon aucuns iustes
qui iroient en Italie. I’ay veu le Mareschal de Schomberg iurer
hautement la ruine de tout le Royaume, & son desordre.
I’ay veu le Mareschal de l’Hospital persuader à la Reine qu’elle
ne doit respiter que la vengeance. I’ay veu le Mareschal

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 76. Anonyme. LE REGNE SANS FAVORY, OV L’ABREGÉ De la... (1649) chez Quenet (Robert) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3078 ; cote locale : A_8_28. le 2013-11-13 12:37:46.

tend les bras à la verité, recognoit l’Eglise, & Roy
tres-Chrestien est sacre & couronné au plus ancien Temple
de la Chrestienté, A ce coup le pretexte qui auoit donné tant
d’audace aux meschans, & tant de crainte aux gens de bien,
s’esuanoüit. Meaux, Lyon, Orleans, Bourges, le recognoissent
& reprennent le chemin de leur première fidelité. Son cœur
estant le temple & sa bouche Royale l’oracle de la verité induit
ses plus grans ennemis à se fier à sa parole. Il prend Paris,
luy fait receuoir les effects de sa

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 77. Anonyme. LE ROMAN DES ESPRITS REVENVS A S. GERMAIN.... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_86. Sur l'imprimé à Paris.. Référence RIM : M0_3559 ; cote locale : E_1_78. le 2013-12-09 13:51:11.

Messieurs ses autres fils n’auoir aucun ressentiment de ce qu’on auoit
faict à Meudon, & louër toute l’entreprise de la guerre. I’ay veu Mõsieur
de Nemours en dessein de venir querir Madame sa femme durant
ces suspensions d’armes, & vouloir emmener le Roy à Lyon,
pour les bons offices que les Lyõnois rendirent à deffunct Monsieur
son pere. I’ay veu Madame de Senecey blasmer les Iesuites de flatterie,
ne les vouloir plus ouyr, & prendre contr’eux le party des Iansenistes.
I’ay veu Madame sa fille ne le porter plus haut,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 78. Anonyme. LE ROMAN DES ESPRITS REVENVS A S. GERMAIN.... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_86. Sur l'imprimé à Paris.. Référence RIM : M0_3559 ; cote locale : E_1_78. le 2013-12-09 13:51:11.

veu
l’Euesque d’Alby Abbé de Beaumont se vouloir défaire de tous ses
benefices pour conseruer Alby, & donner de tres bons preceptes au
Roy. Cõme le genereux Mareschal de Villeroy n’a autre dessein que
de remener le Roy à Paris, & de ne laisser plus passer à Lyon aucuns
iustes qui iroiẽt en Italie. I’ay veu le Mareschal de Schomberg iuret
hautement la ruine de tout le Royaume, & son desordre. I’ay veu le
Mareschal de l’Hospital persuader à la Reine qu’elle ne doit respirer
que la vengeãce. I’ay veu le Mareschal

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 79. Anonyme. LE SESANVS ROMAIN AV ROY, L’ABBREGÉ DES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Numérotation erronée des pages 29 et 30, biffée pour corriger à la main. Voir aussi B_12_63. Référence RIM : M0_3667 ; cote locale : E_1_80. le 2013-12-26 15:58:59.

à vostre minorité, les diuisions que ce
nouuel Sesanus à semees dans vostre Estat, & l’auctorité
qu’il s’y est vsurpee, luy ont mis la couronne sur
la teste, nous ont fait esclaues de ses desirs, & de ses
passions déreiglees, & l’y font regner en Lyon deuorãt. Nous ne viuons depuis cinq annees que de larmes,
surchargez de tant d’impositions extraordinairees,
foullez de tant de nouuelles commissions & d’Edicts
de creation d’offices, opprimez de tant de leuees
de deniers, bref si tyrannisez par ce nouuel

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 80. Anonyme. LE SESANVS ROMAIN AV ROY, L’ABBREGÉ DES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Numérotation erronée des pages 29 et 30, biffée pour corriger à la main. Voir aussi B_12_63. Référence RIM : M0_3667 ; cote locale : E_1_80. le 2013-12-26 15:58:59.

de chastimens.   On se saisit de la personne de Messieurs les Princes,
on fait aduancer les compagnies d’Ordonnance,
& les cheuaux legers, on les conduit au Bois de Vincennes,
de là à Marcoucy, & apres au Havre de Grace
pour les perdre, & la peau du Lyon ny pouuant faire
aucune chose, on y attache celle du Renard : apres
leurs deliurances on veut conferer aueceux, pour
pouruoir à ce desordre, & en chercher le remede,
mais pendant qu’on les amuse sur ce traicté, on
minutte à les arrester encore vne fois, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 81. Anonyme. LE SESANVS ROMAIN AV ROY, OV L’ABBREGÉ... (1652) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Numérotation erronée des pages 29 et 30, biffée pour corriger à la main. Voir aussi E_1_80. Référence RIM : M0_3667 ; cote locale : B_12_63. le 2013-12-26 16:02:36.

à vostre minorité, les diuisions que ce
nouuel Sesanus à semees dans vostre Estat, & l’auctorité
qu’il s’y est vsurpee, luy ont mis la couronne sur
la teste, nous ont fait esclaues de ses desirs, & de ses
passions déreiglees, & l’y font regner en Lyon deuorãt. Nous ne viuons depuis cinq annees que de larmes,
surchargez de tant d’impositions extraordinaires,
foullez de tant de nouuelles commissions & d’Edicts
de creation d’offices, opprimez de tant de leuees
de deniers, bref si tyrannisez par ce nouuel

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 82. Anonyme. LE SESANVS ROMAIN AV ROY, OV L’ABBREGÉ... (1652) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Numérotation erronée des pages 29 et 30, biffée pour corriger à la main. Voir aussi E_1_80. Référence RIM : M0_3667 ; cote locale : B_12_63. le 2013-12-26 16:02:36.

de chastimens.   On se saisit de la personne de Messieurs les Princes,
on fait aduancer les compagnies d’Ordonnance,
& les cheuaux legers, on les conduit au Bois de Vincennes,
de là à Marcoucy, & apres au Havre de Grace
pour les perdre, & la peau du Lyon ny pouuant faire
aucune chose, on y attache celle du Renard : apres
leurs deliurances on veut conferer auec eux, pour
pouruoir à ce desordre, & en chercher le remede,
mais pendant qu’on les amuse sur ce traicté, on
minutte à les arrester encore vne fois,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 83. Anonyme. LE TRIOMPHE DE L’INNOCENCE MANIFESTÉ Par... (1651) chez [s. n.] à Paris , 56 pages. Langue : français. Voir aussi C_11_33. Référence RIM : M0_3873 ; cote locale : B_6_5. le 2013-02-11 14:51:33.

donc que le Maza. tienne
Mr le Prinee ? comme à present cét illustre vainqueur
est l’object de sa plus grande hayne, c’est
sans doute qu’il le seroit de mesme de sa colere s’il
se voyoit remis n’estat de luy faire sentir. Il se
souuiẽt que les menaces de ce Lyon offencé l’ont
autrefois reduit à des fraieurs extremes, & à des
sous-missions qui pouuoient estre bien-seantes à
sa personne, non pas à l’Eminence de premier
Ministre. Il sçait que de la prison auant il estonoit
tout son parry par la terreur qui fait par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 84. Anonyme. LE TRIOMPHE DE L’INNOCENCE MANIFESTÉ Par... (1651) chez [s. n.] à Paris , 59 pages. Langue : français. Voir aussi B_6_5. Référence RIM : M0_3873 ; cote locale : C_11_33. le 2013-02-11 14:53:09.

donc que le Maza. tienne
Mr le Prince ? comme à present cét illustre vainqueur
est l’object de sa plus grande hayne, c’est
sans doute qu’il le seroit de mesme de sa colere s’il
se voyoit remis en estat de luy faire sentir. Il se
souuiẽt que les menaces de ce Lyon offencé l’ont
autrefois reduit à des fraieurs extremes, & à des
sous-missions qui pouuoient estre bien-seantes à
sa personne, non pas à l’Eminence de premier
Ministre. Il sçait que de la prison auant il estonoit
tout son party par la terreur qui fait par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 85. Anonyme. LE TRIOMPHE DE MONSEIGNEVR LE DVC DE... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_7_55. Référence RIM : M0_3879 ; cote locale : E_1_85. le 2013-12-31 15:21:17.

ne vous
admirent que comme l’Ange Tutelaire
de la France, & qui ne vous considerent
que comme l’arc-boutant de son repos, &
de sa felicité ! Bel Astre, qui pouuez dissiper
les orages de la guerre, r’amenez-nous
nostre Monarque triomphant que ce
Lyon nous a rauy, rendez-nous cette
Couronne d’oliues qu’il nous a tant de
fois ostée. Faites, faites, que le bon-heur
de la France ne soit pas dauantage alteré,
que nos Lys ne soient point fanez, que
ce Royaume soit le Paradis des hommes,
& en reconnoissance

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 86. Anonyme. LE TRIOMPHE DE MONSEIGNEVR LE DVC DE... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi E_1_85. Référence RIM : M0_3879 ; cote locale : A_7_55. le 2013-12-31 15:25:48.

qui ne vous
admirent que comme l’Ange Tutelaire
de la France, & qui ne vous considerent
que comme l’arc-boutant de son repos, &
de sa felicité! Bel Astre, qui pouuez dissiper
les orages de la guerre, r’amenez-nous
nostre Monarque triomphant que ce
Lyon nous a rauy, rendez-nous cette
Couronne d’oliues qu’il nous a tant de
fois ostée. Faites, faites, que le bon-heur
de la France ne soit pas dauantage alteré,
que nos Lys ne soient point fanez, que
ce Royaume soit le Paradis des hommes,
& en reconnoissance

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 87. Anonyme. LES QVARANTE-CINQ FAICTS CRIMINELS DV C.... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 17 pages. Langue : français. Page de titre en page 2.. Référence RIM : M0_2931 ; cote locale : C_11_17. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-03-30 07:24:59.

mesmes à excitez, se couure d’vn Chapeau Rouge, dont il se
sert, comme ces Magiciens de Noroüegue, qui font tourner le
vent du costé qu’ils tournent leur chapeau. Certes le Chapeau
Rouge ne fut donné à quelques Ecclesiastiques par le Pape Innocent
IV. au Concile de Lyon, que pour les obliger à vne perpetuelle
souuenance, que toutes les fois que le seruice de Dieu &
le salut du peuple le requeroit, ils doiuent estre prests de s’empourprer
de leur propre sang. Mais le Mazarin ne semble auoir
receu cette couleur de sang en ses habits,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 88. Anonyme. L’ASTROLOGVE BVRLESQVE. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_429 ; cote locale : C_2_11. le 2013-02-02 09:03:17.

au Dragon
Qui ne fait iamais rien de bon.
Vne encore beaucoup pire
Doit arriuer sur cette Empire,
Mais elle sera ce Soleil
Qui nous retirant son bel œil
Ira ietter son influence,
Sur les Frontieres de la France,
Estant non bien loin du Lyon,
Qui nous doit faire vn milion
D’apprehensions inhumaines,
Mais pourtant elles seront vaines,
Car Iupiter le regardant
En trine aspect, va d’ardant
Sa foudre sur vne autre terre
Pour y faire regner la guerre,
Ce Dieu se seruira de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 89. Anonyme. L’ENFER REVOLTÉ, SVR L’ESTRANGE... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 30 pages. Langue : français. Le nom et l'adresse de l'éditeur sont au colophon. Voir aussi A_3_53. Référence RIM : M0_1218 ; cote locale : C_7_67. le 2013-02-03 15:52:27.

il le fit mettre dans vne cage
auec vn chien, où il demeura iusques à ce que Lysimaque
meu de compassion, luy donna du poison, pour le
deliurer de sa misere. Et ce mesme Lysimaque son fauory,
l’vn de ses successeurs à l’Empire, ne le fit-il pas exposer
à vn Lyon, pour auoir seulement eu compassion de ce
pauure malheureux que nous venons de dire. O’digne
Seigneur des ames plus criminelles, ne rendrez-vous
pas iustement à chacun ce qui luy appartient, selon la
grandeur de ses merites ! Vous voyez bien qu’il ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 90. Anonyme. L’ENFER REVOLTÉ, SVR L’ESTRANGE... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 30 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_67. Référence RIM : M0_1218 ; cote locale : A_3_53. le 2013-02-03 15:50:58.

estat, il le fit mettre dans vne cage
auec vn chien, où il demeura iusques à ce que Lysimaque
meu de compassion, luy donna du poison, pour le
deliurer de sa misere. Et ce mesme Lysimaque son fauory,
l’vn de ses successeurs à l’Empire, ne le fit-il pas exposer
à vn Lyon, pour auoir seulement eu compassion de ce
pauure malheureux que nous venons de dire. O digne
Seigneur des ames plus criminelles, ne rendrez-vous
pas iustement à chacun ce qui luy appartient, selon la
grandeur de ses merites! Vous voyez bien qu’il ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 91. Anonyme. L’ENTRETIEN DES MVSES A MONSEIGNEVR LE... (1652) chez Poulletier (Noël) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1239 ; cote locale : B_6_43. le 2013-02-03 17:25:18.


Es-tu pas à l’abry des plus noires tempestes,
Ou si tu crains la foudre il n’est point de Guerriers
Qui ne doiuent trembler à l’ombre des Lauriers.
Le Mazarin banni, ce Tyran dont la rage
Donnoit à ses cheuaux nostre sang en breuuage,
Au Lyon dépoüillé, celuy dont la grandeur
Au Lyon Neme en iadis auroit fait peur,
L’Aigle plus fier oyseau que tous ceux de Stymphale
Qui vid cheoir à tes pieds sa plume Imperiale,
Enfin l’Enfer vaincu, les Gerions chassez,
Sous la grande Iunon tant de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 92. Anonyme. L’ENTRETIEN DES MVSES A MONSEIGNEVR LE... (1652) chez Poulletier (Noël) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1239 ; cote locale : B_6_43. le 2013-02-03 17:25:18.

tempestes,
Ou si tu crains la foudre il n’est point de Guerriers
Qui ne doiuent trembler à l’ombre des Lauriers.
Le Mazarin banni, ce Tyran dont la rage
Donnoit à ses cheuaux nostre sang en breuuage,
Au Lyon dépoüillé, celuy dont la grandeur
Au Lyon Neme en iadis auroit fait peur,
L’Aigle plus fier oyseau que tous ceux de Stymphale
Qui vid cheoir à tes pieds sa plume Imperiale,
Enfin l’Enfer vaincu, les Gerions chassez,
Sous la grande Iunon tant de trauaux passez
Ne laissent rien à craindre,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 93. Anonyme. L’ENTRETIEN FAMILIER DV ROY, ET DE LA... (1649) chez [s. n.] à Rouen , 14 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_47 et E_1_91. Référence RIM : M0_1242 ; cote locale : C_7_70. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-02-03 17:45:27.

M le C. Mazarin, & tous ceux qui
font ce qu’il veut, comme tous les parens du feu Cardinal
de Richelieu. Le Roy. Ma bonne maman, dites moy qui sont les parens du
feu C. de Richelieu, afin que le les connoisse aussi ? La Reyne. Mon Fils, c’est M le C. de Lyon, M le Marechal
de Brezé, M. le Duc de Rich lieu, M. le Mareschal de la
Meilleraye, M. le Mareschal de Grammont, M la Duchesse
d’Eguillon, & autres, que vous connoitrez quand vous
serez en âge. Le Roy. Ma bonne maman, dites moy aussi qui sont les
affidez

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 94. Anonyme. L’ENTRETIEN FAMILIER DV ROY, ET DE LA... (1649) chez [s. n.] à Rouen , 12 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_70 et E_1_91. Référence RIM : M0_1242 ; cote locale : A_3_47. le 2013-02-03 17:40:32.

R. Mon fils, c’est M. le C. Mazarin, & tous ceux qui
font ce qu’il veut, comme tous les parens du feu C. de Richelieu. Le R. Ma bonne maman, dites moy qui sont les parens
du feu C. de Richelieu, afin que ie les connoisse aussi. La R. Mon fils, c’est M. le C. de Lyon, M. le Mareschal de
Brezé, M. le Duc de Richelieu, M. le Mareschal de la Milleraye,
M. le Mareschal de Grandmont, M. la Duchesse d’Esguillon,
& autres que vous connoistrez quand vous serez en
aage. Le R. Ma bonne maman, dites moy aussi qui sont les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 95. Anonyme. L’ENTRETIEN FAMILIER DV ROY, ET DE LA... (1649) chez [s. n.] à Rouen , 12 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_70 et E_1_91. Référence RIM : M0_1242 ; cote locale : A_3_47. le 2013-02-03 17:40:32.

mis
celuy de Courtray, pour gouuerneur dans la ville d’Ipres. La R. Mon fils, parce qu’ils ont obey à M. le C. Mazarin,
qui fait ce qu’il luy plaist. Le R. Ma bonne maman, pourquoy a t’on tenu si long-tẽps
M. le Mareschal de la Mote Hodancour prisonnier à Lyon. La R. Mon fils, parce qu’il n’a pas voulu donner la Duché
de Cardonne à M. le C. Mazarin pour Monsieur le C. Ste.
Cecile Viceroy de Catalogne son frere. Le R. Ma bonne maman, pourquoy m’a t’on emmené de
Paris comme en cachette sans battre Tambour, sans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 96. Anonyme. L’ENTRETIEN FAMILIER DV ROY, ET DE LA... (1649) chez [s. n.] à Rouen , 12 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_47 et C_7_70. Référence RIM : M0_1242 ; cote locale : E_1_91. le 2013-02-03 17:44:29.

R. Mon fils, c’est M. le C. Mazarin, & tous ceux qui
font ce qu’il veut, comme tous les parens du feu C. de Richelieu. Le R. Ma bonne maman, dites moy qui sont les parens
du feu C. de Richelieu, afin que ie les connoisse aussi. La R. Mon fils, c’est M. le C. de Lyon, M. le Mareschal de
Brezé, M. le Duc de Richelieu, M. le Mareschal de la Milleraye,
M. le Mareschal de Grandmont, M. la Duchesse d’Esguillon,
& autres que vous connoistrez quand vous serez en
aage. Le R. Ma bonne maman, dites moy aussi qui sont les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 97. Anonyme. L’ENTRETIEN FAMILIER DV ROY, ET DE LA... (1649) chez [s. n.] à Rouen , 12 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_47 et C_7_70. Référence RIM : M0_1242 ; cote locale : E_1_91. le 2013-02-03 17:44:29.

mis
celuy de Courtray, pour gouuerneur dans la ville d’Ipres. La R. Mon fils, parce qu’ils ont obey à M. le C. Mazarin,
qui fait ce qu’il luy plaist. Le R. Ma bonne maman, pourquoy a ton tenu si long-tẽps
M. le Mareschal de la Mote Hodancour prisonnier à Lyon. La R. Mon fils, parce qu’il n’a pas voulu donner la Duché
de Cardonne à M. le C. Mazarin pour Monsieur le C. Ste.
Cecile Viceroy de Catalogne son frere. Le R. Ma bonne maman, pourquoy m’a t’on emmené de
Paris comme en cachette sans battre Tambour, sans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 98. Anonyme. L’ESCHELLE DES PARTISANS. EN VERS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1177 ; cote locale : C_4_10. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-02-04 15:57:34.


Tu voles auec hardiesse,
Car qu’est-ce qu’vn Monopoleur
Sinon vn brigand, vn voleur
Qui derobe auec asseurance
Les plus beaux thresors de la France :
Qu’est-ce qu’vn meurtrier asseuré ?
Qu’vn homme plus denaturé
Qu’vn lyon ou bien qu’vne louue,
Qui deschire tout ce qu’il trouue ?
I’en dirois encore bien plus,
Mais mon ame en fait le refus,
Ne mettant pas sa complaisance
A former vne medisance,
Car tout ce que ma plume escrit
N’arreste point dans mon

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 99. Anonyme. L’ESPAGNE AFFLIGÉE ET EN TROVBLE, DE VOIR... (1649) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Le mot "que" est redoublé dans le titre imprimé.. Référence RIM : M0_1274 ; cote locale : A_3_55. le 2013-02-05 05:55:38.

la mort de ce premier
Roy, elle ont éprouué à son dommage en
plusieurs occasions la valeur de cet autre Prince
qui succeda legitimement à la Couronne,
elle resolut pour mieux reüssir qu’elle n’auoit
fait de luy faire la guerre en Renard, & non
plus en Lyon. Quoy que la Paix eut fait vn siecle
d’or du Royaume; cette orgueilleuse Maison
d’Autriche ne laissa pas de trauailler puissamment
à y semer le diuorce, & elle n’agist
pas si mal pour son dessein, qu’au moyen de l’or
du Perou, elle n’infectast les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 100. Anonyme. L’ESPRIT DV FEV ROY LOVIS XIII. A SON FILS... (1652) chez [s. n.] à Paris , 49 pages. Langue : français. La page de titre est en page 2. Pièce 28 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_1287 ; cote locale : B_3_3. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-02-05 14:39:43.

par le passé, l’obligent d’en faire encore de
plus grands, pour s’exempter du chastiment
qu’il merite pour ces excez. Estant entré comme vn singe en cet Estat, il
a d’abord fait l’agneau, puis le renard, & voulant en suite contrefaire le lyon, n’a paru qu’vn loup
rauissant. Estranger, il a pensé qu’il se pouuoit
dispenser à toutes sortes de libertez dans vne
terre estrangere, & qu’il seroit loüé parmy les
siens, de nous auoir icy causé plusieurs naufrages,
pour auoir lieu de profiter &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3