[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(257 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "Lyon" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 201. Aristandre [signé]. LETTRE D’ARISTANDRE A CLEOBVLE, Ou les... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. Signé au colophon. Voir aussi C_3_83. Référence RIM : M0_1836 ; cote locale : A_5_13b. le 2014-05-03 16:22:22.

des Subsistances & des
Emprunts qu’on a faits sur les Aisez.   Ie veux croire encore que tant de sages Aristides iugeront
aisément qu’on ne peut conseruer les bras & la
teste quand on a ruiné le corps, qu’vn Parlement diuisé
à Poictiers & à Lyon, vn Parlement Semestre, vn
Parlement de Montargis, ne seroit plus qu’vn Presidial,
& son Chef moins qu’vn Bailly de Seigneurie. Ne vous figurez donc pas quelques sumissions &
quelques respects dont le Parlement se doiue seruir
enuers la Reyne & les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 202. Aristandre [signé]. LETTRE D’ARISTANDRE A CLEOBVLE, Ou les... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. Signé au colophon. Voir aussi C_3_83. Référence RIM : M0_1836 ; cote locale : A_5_13b. le 2014-05-03 16:22:22.

ils tomberoient dans
le mespris de la Cour, laquelle les auroit duppez, & du
mespris dans l’oppression. Hercule leuoit les yeux au Ciel & reclamoit Iupiter
son pere quand il estoit attaqué des monstres; mais parce
qu’il ne quittoit iamais ny sa peau de Lyon ny sa massuë:
on n’a point ouy dire que le Ciel ait manqué de
l’exaucer. Que pensez-vous qui arriueroit si on faisoit la Paix
honteusement, sinon de rendre plus cruelle la timidité
du Ministre, lequel voyant bien qu’il luy eut fallu ceder
au grand

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 203. Aristandre [signé]. LETTRE D’ARISTANDRE A CLEOBVLE, Où les... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. Signature au colophon. Voir aussi A_5_13b. Référence RIM : M0_1836 ; cote locale : C_3_83. le 2014-05-03 16:16:39.

des Subsistances & des
Emprunts qu’on a faits sur les Aisez.   Ie veux croire encore que tant de sages Aristides iugeront
aisément qu’on ne peut conseruer les bras & la
teste quand on a ruiné le corps, qu’vn Parlement diuisé
à Poictiers & à Lyon, vn Parlement Semestre, vn
Parlement de Montargis, ne seroit plus qu’vn Presidial,
& son Chef moins qu’vn Bailly de Seigneurie. Ne vous figurez donc pas quelques sumissions &
quelques respects dont le Parlement se doiue seruir
enuers la Reyne & les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 204. Aristandre [signé]. LETTRE D’ARISTANDRE A CLEOBVLE, Où les... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. Signature au colophon. Voir aussi A_5_13b. Référence RIM : M0_1836 ; cote locale : C_3_83. le 2014-05-03 16:16:39.

ils tomberoient dans
le mespris de la Cour, laquelle les auroit duppez, & du
mespris dans l’oppression. Hercule leuoit les yeux au Ciel & reclamoit Iupiter
son pere quand il estoit attaqué des monstres ; mais parce
qu’il ne quittoit iamais ny sa peau de Lyon ny sa massuë :
on n’a point ouy dire que le Ciel ait manqué de
l’exaucer. Que pensez-vous qui arriueroit si on faisoit la Paix
honteusement, sinon de rendre plus cruelle la timidité
du Ministre, lequel voyant bien qu’il luy eut fallu ceder
au grand

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 205. C. P. V. [signé]. MAXIMES HEROYQVE DE S. LOVYS, AV ROY ET A LA... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 10 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi C_6_8. Référence RIM : M0_2426 ; cote locale : A_6_17. le 2014-06-30 02:27:26.

son Palais. Ce que i’estime d’autant
plus rare qu’il ne faut souuent que le moindre
reuers pour laisser les deuotions, qui ne font pas la
meilleure partie de nos occupations. Que si vous demandez
vne humilité accomplie, pensez vn peu à ce
qui se passa au Concile de Lyon, où il s’agissoit de deposer
Federic second perdu de reputation quasi dans
tous les coins de la terre. Les autres Princes auoient
bien de l’ambition de monter sur son Throsne, &
nostre Louys y pouuoit aspirer à plus iuste titre que
pas vn d’eux, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 206. C. P. V. [signé]. MAXIMES HEROYQVE DE S. LOVYS, AV ROY ET A LA... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 10 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi A_6_17. Référence RIM : M0_2426 ; cote locale : C_6_8. le 2014-06-30 02:29:43.

son Palais. Ce que i’estime d’autant
plus rare qu’il ne faut souuent que le moindre
reuers pour laisser les deuotions, qui ne font pas la
meilleure partie de nos occupations. Que si vous demandez
vne humilité accomplie, pensez vn peu à ce
qui se passa au Concile de Lyon, où il s’agissoit de deposer
Federic second perdu de reputation quasi dans
tous les coins de la terre. Les autres Princes auoient
bien de l’ambition de monter sur son Throsne, &
nostre Louys y pouuoit aspirer à plus iuste titre que
pas vn d’eux, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 207. Caussin, Nicolas (R. P.)... . LETTRE DV R. P. N. CAVSSIN DE LA COMPAGNIE... (1649) chez Bechet (Denis), Bray (Jean du) à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Avec privilège. Signature au colophon.. Référence RIM : M0_2132 ; cote locale : C_3_75. le 2014-06-02 10:05:51.

seulement ce qu’ils professent ? Le Ciel est vne cause
vniuerselle qui est determinée par les causes secondes,
& qui ne faict non plus les choses particulieres, que le soufle
des Orgues la distinction des Cantiques. Le Soleil fait auec
l’homme vn homme, & auec le lyon vn lyon ; tous les Astres
operent, ou cessent d’operer, selon la disposition qu’ils rencontrent
dans la nature inferieure. Les peres & meres, les
nourrices, l’education, la patrie, la coustume, la loy, la conuersation,
le franc-arbitre, & la prouidence qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 208. Du Pelletier, Pierre. LETTRE DV SIEVR DV PELLETIER à Monseigneur... (1649) chez Nicolas de la Vigne à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Datée du 10 février 1649 dans le titre, signée au colophon.. Référence RIM : M0_2201 ; cote locale : C_3_53. le 2014-06-08 11:31:16.

courage que ie consulte. Si l’on tire d’infaillibles
presages des choses faites pour les futures que
ne doit on pas se promettre de ce grand cœur qui
combattant pour vne iuste querelle ne voit point
d’ennemis ny de hasards qu’il ne mesprise ? ce noble
cœur de Lyon qui sçait combien la captiuité est
intolerable ne peut souffrir que la France languisse
encore soubs la pesanteur de ses fers. Il y a trop long
tems qu’elle ploye le cou soubs ses chaines, & le Ciel
vous a destiné pour estre son liberateur lors

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 209. Du Pelletier, Pierre. SECONDE LETTRE DV SIEVR DV PELLETIER, A... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Signature au colophon.. Référence RIM : M0_3616 ; cote locale : A_5_52. le 2014-10-03 15:44:18.

des
plus grands Heros dans son Midy. Ie
pourrois dire que les iours de vos combats,
sont les iours de vos triomphes, & ie
pourois asseurer que quand vous entrés
dedans la lice, vous allez surmonter. Ie
pourrois dire, Monseigneur, que comme
vn Lyon genereux qui fait trembler ceux
qui le tiennent à la chaine, vous auez fait
trembler dans vostre prison mesme vos
plus fiers ennemis. Ie pourrois vous faire
entrer en comparaison auec tout ce qu’il y
a eu de grand dans tous les siecles, & auec
les grands

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 210. Faure,? [?]. LES SENTIMENS DV PVBLIC, TOVCHANT LA... (1649) chez Besongne (Cardin) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission (datée du 30 mars, au colophon). Voir aussi A_7_30. Référence RIM : M0_3656 ; cote locale : C_10_5. le 2014-07-12 09:10:24.

de peché mortel ; comment
pensiez-vous que l’on vous entẽdist dire, que l’on peut auec
seureté de conscience exposer les villages entiers au pillage, les
femmes au rauissement, & les Eglises à la prophanation & aux sacrileges,
sans crier en mesme temps au lyon, au demon & à la peste
des ames & des consciẽces ? Est ce peut-estre parce que vous étiez
de ce corps ? Hé ne sçauez-vous pas qu’en matiere de doctrine il ne
reconnoist que la verité, & que c’est enuers les siens qu’il se tesmoigne
plus seuere,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 211. Figvire,? de. LES DERNIERES PAROLES DE MONSIEVR DE SAINT... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 23 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_1035 ; cote locale : C_6_53. le 2014-11-29 02:56:50.

vertu des hommes. Et quoy qu’il oubliast
les bonnes œuures qu’il faisoit, il se ressouuenoit
neantmoins eternellement des moindres seruices qu’on
luy rendoit : i’en rapporteray vn exemple, dont ie suis
tesmoin oculaire : Vn certain Libraire reuenant de Geneue
à Lyon auec quantité de liures, qu’il auoit : acheté,
ayant manqué de payer quelque droict, plustost par ignorance
que par malice, on les luy fit tous saisir : Sur quoy
s’estant jetté aux pieds de ce grand homme de bien, sans
autre forme ny procedure, luy fit relacher sa

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 212. Figvire,? de. LES DERNIERES PAROLES DE MONSIEVR DE SAINT... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 23 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_1035 ; cote locale : C_6_53. le 2014-11-29 02:56:50.

l’Abbé : Le troisiesme, c’est Monsieur le Marquis de
Montpezat, qui dãs son orient promet de merueilles. Ensemble deux filles, l’aisnée, qui est la vraye image du pere,
tant en vertu qu’en pieté, mariée à Monsieur le Comte de
Bioule, Lieutenant de Roy en Languedoc ; & la plus jeune
Religieuse dans le Conuent de la Visitation de Lyon.   Voila vne niche de brique que i’ay preparée par entrepos
à vne si belle statuë, attendant de luy en preparer
vne de cristal.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 213. L. T. E. [signé]. LES IVSTES RESSENTIMENTS DV TIERS ESTAT,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français, latin. Signature au colophon. Voir aussi C_9_76. Référence RIM : M0_1789 ; cote locale : A_8_17. le 2014-02-15 10:23:41.

passion & d’ardeur? Elle a fait pleurer & gemir
dans sa recherche, plus on l’a voulu carresser, plus elle
s’est écartée & abrutie, ne faisant paroistre qu’vn aspect
sombre & affreux auec ferocité, n’ayant des yeux pas
moins seueres que ceux d’vn Lyon, encor du plus carnassier,
& elle à fait cultiuer les épines, afin qu’vn fatal
destin en moissonnast les roses. Non, non, c’est vne fiction où Metaphore, il vaut
mieux dire: O Paix celeste & glorieuse, vous estes vn
Astre qui n’a que de benignes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 214. L. T. E. [signé]. LES IVSTES RESSENTIMENTS DV TIERS ESTAT,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français, latin. Signature au colophon. Voir aussi A_8_17. Référence RIM : M0_1789 ; cote locale : C_9_76. le 2014-02-15 10:26:04.

passion & d’ardeur ? Elle a fait pleurer & gemir
dans sa recherche, plus on l’a voulu carresser, plus elle
s’est écartée & abrutie, ne faisant paroistre qu’vn aspect
sombre & affreux auec ferocité, n’ayant des yeux pas
moins seueres que ceux d’vn Lyon, encor du plus carnassier,
& elle à fait cultiuer les épines, afin qu’vn fatal
destin en moissonnast les roses. Non, non, c’est vne fiction où Metaphore, il vaut
mieux dire : O Paix celeste & glorieuse, vous estes vn
Astre qui n’a que de benignes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 215. La Mothe-Houdancourt (Henri... . PREMIER FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 41 pages. Langue : français. Avec permission et privilège. Partie 1. Voir aussi A_4_5 (partie 2), A_4_6 (partie 3), A_4_7 (partie 4) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_4. le 2014-07-20 10:09:42.

charge de Vice-Roy, où il a
seruy sa Maiesté pendant trois années ou enuiron, auec autant
d’affection & de fidelite qui luy a esté possible, Et reuenant de
ladite Prouince de Cathalongne il a esté arresté & constitué
prisonnier au Chasteau de Pierre En-scize à Lyon, où il est detenu
depuis le iour des Innocens 28. Decembre, mil six cens
quarante-quatre, sans qu’on ait fait aucune poursuitte ny procedure
qui soit venuë à sa connoissance, sinon que depuis peu
de iours il a apris que le Lieutenãt Criminel du Preuost de Paris
a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 216. La Mothe-Houdancourt (Henri... . PREMIER FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 41 pages. Langue : français. Avec permission et privilège. Partie 1. Voir aussi A_4_5 (partie 2), A_4_6 (partie 3), A_4_7 (partie 4) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_4. le 2014-07-20 10:09:42.

de Vice-roy; où il auroit seruy le
Roy pendant trois annees ou enuiron, auec autant de fidelité &
d’affection qui luy a esté possible, & reuenant de ladite Prouince
de Catalongne, il auroit esté arresté & constitué prisonnier
au Chasteau de Pierre encize à Lyon, où il est detenu de
puis le vingt-huictiéme Decembre, 1644. sans qu’on ait fait
aucune poursuite ny procedure qui soit venuë à sa connoissance;
sinon que depuis peu de iours, il a appris que le Lieutenant
Criminel du preuost de Paris auroit informé contre luy,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 217. La Mothe-Houdancourt (Henri... . PREMIER FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 41 pages. Langue : français. Avec permission et privilège. Partie 1. Voir aussi A_4_5 (partie 2), A_4_6 (partie 3), A_4_7 (partie 4) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_4. le 2014-07-20 10:09:42.

CE iourd’huy 5. du mois de Septembre 1647. auant midy, le present
arrest a esté à la requeste dudit Seigneur Mareschal de la
Motte Duc de Cardonne impetrant, par moy Vincent Voisin, premier
Huissier Audiencier en la Seneschaussee & Siege Presidial de
Lyon, sous-signé, monstré & signifié à Messieurs les Iuges Commissaires
deputez par sa Maiesté, pour faire le procez audit Seigneur
impetrant, trouuez en ladite Ville de Lyon, parlant pour eux
à Messire Pierre du Faure, sieur de Coulombiniere, Conseiller du
Roy en ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 218. La Mothe-Houdancourt (Henri... . PREMIER FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 41 pages. Langue : français. Avec permission et privilège. Partie 1. Voir aussi A_4_5 (partie 2), A_4_6 (partie 3), A_4_7 (partie 4) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_4. le 2014-07-20 10:09:42.

par moy Vincent Voisin, premier
Huissier Audiencier en la Seneschaussee & Siege Presidial de
Lyon, sous-signé, monstré & signifié à Messieurs les Iuges Commissaires
deputez par sa Maiesté, pour faire le procez audit Seigneur
impetrant, trouuez en ladite Ville de Lyon, parlant pour eux
à Messire Pierre du Faure, sieur de Coulombiniere, Conseiller du
Roy en ses Conseils, & Procureur general au Parlement de Dauphiné,
& outre leur ay fait les defences contenues audit arrest, duquel
& du present mon Exploict leur ay laisse

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 219. La Mothe-Houdancourt (Henri... . PREMIER FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 41 pages. Langue : français. Avec permission et privilège. Partie 1. Voir aussi A_4_5 (partie 2), A_4_6 (partie 3), A_4_7 (partie 4) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_4. le 2014-07-20 10:09:42.

la prouince de Cathalogne, particulierement
en la distribution de nos deniers destinez pour le
payemẽt & solde de nos armées, Nous ayant obligez de nous
asseurer de sa personne, & de le faire conduire prisonnier dans
le Chasteau de Pierre-Enscize, en nostre Ville de Lyon, Nous
aurions depuis deputé des Commissaires pour informer des
faits & cas à luy imposez: Et d’autant qu’il se trouue chargé
par les informations & que nous desirons qu’il soit passé outre
à l’instruction & iugement du procez qui luy sera

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 220. La Mothe-Houdancourt (Henri... . PREMIER FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 41 pages. Langue : français. Avec permission et privilège. Partie 1. Voir aussi A_4_5 (partie 2), A_4_6 (partie 3), A_4_7 (partie 4) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_4. le 2014-07-20 10:09:42.

puisqu’il est si mal-heureux que le Roy son Maistre le desire.
Lors qu’il fut arresté, il venoit rendre compte de ses actions à la
Reine, & les differens Couriers qui luy porterent l’aduis de sa
detention, confirmée par cinq personnes à une lieuë de Lyon,
ne le pûrent diuertir de ce dessein. En ayant esté empesché par
sa prison, auparauant que Messieurs les Commissaires allassent
à Pierre-encise, il auoit presenté Requeste au Parlemẽt de Paris:
où il auoit esté receu appellant de toutes les procedures faites

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 221. La Mothe-Houdancourt (Henri... . PREMIER FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 41 pages. Langue : français. Avec permission et privilège. Partie 1. Voir aussi A_4_5 (partie 2), A_4_6 (partie 3), A_4_7 (partie 4) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_4. le 2014-07-20 10:09:42.

Iuge des Pairs, ny des Presidents Conseiller de la Cour, en alleguant l’exemple de M. de Montmorency
pair iugé au parlement de Tolose, & de M. le president
le Congneux iugé par contumace au parlement de Dijon,
& de M. de Thou iuge par Commissaires à Lyon.   Outre que Monsieur le Mareschal de la Mothe est Officier de
la Couronne; il est Duc de Cardonne, qualité qui luy donne
d’abondant le priuilege d’estre iugé au parlement de Paris. Il
se trouue deux seuls exemples de Ducs non pairs, ausquels on
a fait le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 222. La Mothe-Houdancourt (Henri... . QVATRIEME FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 84 pages. Langue : français, latin, espagnol. Avec permission et privilège. Partie 4. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_5 (partie 2), A_4_6 (partie 3) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_7. le 2014-07-20 10:26:55.

qui ont notoirement vescu en parfaites
amitié, n’ayans iamais eu à Barcelonne qu’vne mesme
table. La disgrace mesme ny la prison n’ont pas separé cette
vnion entre Dorée & Talon, puis qu’ils viuoient ensemble
dans la Bastille, qu’ils ont esté amenez à Lyon de compagnie,
& logez à Pierre-encise dans vne mesme chambre iusques à l’arriuée
de Messieurs les Commissaires, qui les separerent de logemẽt
& non pas d’intelligence. Choses qui doiuẽt faire croire
qu’vne vie si semblable ne doit pas produire des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 223. La Mothe-Houdancourt (Henri... . QVATRIEME FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 84 pages. Langue : français, latin, espagnol. Avec permission et privilège. Partie 4. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_5 (partie 2), A_4_6 (partie 3) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_7. le 2014-07-20 10:26:55.

& personne ne luy manquera,
puisque nous auons tous la memoire & le souuenir recents de
tant de soins & de seruices dont vous est obligée cette Prouince. Escrit à Barcelonne le 15. Ianuier 1645. LA nouuelle de la detention de vostre Excellence à Lyon,
a causé vn estonnement à tous ceux qui l’ont veu agir
comme nous, auec tant de fidelité & de passion pour le seruice
du Roy, & d’auantages pour nostre Prouince. Et si la representation
de toutes ces choses peut alleger sa disgrace & luy
donner

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 224. La Mothe-Houdancourt (Henri... . QVATRIEME FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 84 pages. Langue : français, latin, espagnol. Avec permission et privilège. Partie 4. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_5 (partie 2), A_4_6 (partie 3) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_7. le 2014-07-20 10:26:55.

mestier que Chirat, y reüssiroit aussi mal ;) ce seroit vne
vexation inoüye si seuerement defenduë par les Loix ; & personne
ne douteroit plus de la verité d’vne pensée qui s’est glissée
dans les esprits de tous ceux qui ont veu agir ledit Procureur
General à Lyon & à Grenoble, qu’il auoit tort de se plaindre
du mal pretendu fait en Catalogne par ledit sieur Mareschal,
& qu’il voudroit bien selon ses procedures, qu’il en eust
fait dauantage. De plus, Sa Maiesté par sa Iustice & bonté, arresteroit
la conduite

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 225. La Mothe-Houdancourt (Henri... . TROISIEME FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 63 pages. Langue : français, latin, italien. Avec permission et privilège. Partie 3. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_5 (partie 2), A_4_7 (partie 4) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_6. le 2014-07-20 10:22:39.

premier President: & Monsieur de S. André
commencerẽt la premiere quinzaine qui fust au mois d’Aoust.
En la premiere quinzaine du mois de Septembre ce deuoient
estre Messieurs les Presidens Audeyer & de la Coste l’vn des
Commissaires, mais ce dernier estoit à Lyon, & durant le
temps de son seruice, il n’y eust pas d’Arrest en ladite Chambre
des Vacations. Donc c’est vne pure supposition de dire
que lesdits Commissaires seruoient lors des Arrests ci-dessus
en la Chambre des Vacations. La troisiéme supposition est,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 226. La Mothe-Houdancourt, Henri... . CINQVIESME FACTVM, POVR MESSIRE PHILIPPES DE... (1649) chez Noël (François) à Paris , 36 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 5. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_5 (partie 2), A_4_6 (partie 3) et A_4_7 (partie 4). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_8. le 2014-07-20 10:29:16.

de Fontainebleau: il cherche maintenant
quelque autre, qui luy achepte la Conciergerie du mesme
lieu. Et encore qu’il soit d’vne humeur extrémement
auare, il a ses Benefices comme indifferents; Il en a
voulu donner des plus importans à Monseigneur le Cardinal
de Lyon qui les a genereusemẽt refusez: on scait à qui il auoit
baillé l’Abbaye de Corbie, & depuis peu l’Abbaye de Moissac
pour adiuster le procez de celle du Toronet. On le void
tous les iours par de fausses generositez, constituer & consentir
des pensions sur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 227. La Mothe-Houdancourt, Henri... . CINQVIESME FACTVM, POVR MESSIRE PHILIPPES DE... (1649) chez Noël (François) à Paris , 36 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 5. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_5 (partie 2), A_4_6 (partie 3) et A_4_7 (partie 4). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_8. le 2014-07-20 10:29:16.

feroit changer
la resolution d’arrester Monsieur le Mareschal de la
Mothe; mais la passion de Monsieur le Cardinal preualut
enfin à la raison. Ledit Mareschal fut rappellé de Catalogne,
il en sortit auec les regrets & les pleurs des peuples,
& en passant à Lyon le iour des Innocens, on l’arresta prisonnier
dans le Chasteau de Pierre Encise. Il auoit eu aduis
tres certain qu’on l’arresteroit là, mais tenant sa conscience
entierement nette, il ne fut pas en la puissance de
touts ses amis & seruiteurs de l’en empescher,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 228. La Mothe-Houdancourt, Henri... . CINQVIESME FACTVM, POVR MESSIRE PHILIPPES DE... (1649) chez Noël (François) à Paris , 36 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 5. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_5 (partie 2), A_4_6 (partie 3) et A_4_7 (partie 4). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_8. le 2014-07-20 10:29:16.

de l’en empescher, de sorte
qu’il vint volontairement se ietter dans les rets, qu’on luy
auoit tendus. Ceste franchise auec laquelle Monsieur le Mareschal se
rendit prisonnier, meritoit vn plus fauorable traictement,
que celuy qu’on luy a faict, tant à Lyon, qu’à Grenoble; &
si les Partisans de Monsieur le Cardinal appellent cela douceur,
ils veulent donner au vice le nom de la vertu qui luy
est contraire. Il y a esté traicté auec des rigueurs qui ne sont
pas imaginables, il suffist de dire quil à esté gardé à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 229. La Mothe-Houdancourt, Henri... . CINQVIESME FACTVM, POVR MESSIRE PHILIPPES DE... (1649) chez Noël (François) à Paris , 36 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 5. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_5 (partie 2), A_4_6 (partie 3) et A_4_7 (partie 4). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_8. le 2014-07-20 10:29:16.

mois en Catalogne; ou depuis Monsieur
Fouquet Maistre des Requestes fut renuoyé, affin d’acheuer
ce que ledit Chirat y auoit commencé. Mais apres que
toutes les Informations dressées par l’vn & l’autre eurent
esté veuës auec celles qui auoient esté faictes à Lyon par
Monsieur de Ris, & à Paris par Monsieur le Lieutenant
Criminel, on fit lors veritablement voir à Monsieur le
Cardinal qu’il ny auoit pas lieu de poursuiure dauantage
Monsieur le Mareschal de la Mothe. Verité recognuë, qui sembloit auoir quelque peu

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 230. La Mothe-Houdancourt, Henri... . CINQVIESME FACTVM, POVR MESSIRE PHILIPPES DE... (1649) chez Noël (François) à Paris , 36 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 5. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_5 (partie 2), A_4_6 (partie 3) et A_4_7 (partie 4). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_8. le 2014-07-20 10:29:16.

lequel rapporta nouuel ordre à M. le Duc de Lesdiguieres,
de mettre M. l’Euesque de Rennes hors de
Grenoble sain ou malade, ce que mondit sieur le Duc
fit exactement executer: Monsieur l’Euesque de Rennes,
ayant esté contraint se mettre dans vn brancard iusques
à Lyon, où il fut plus de deux mois auant que de
pouuoir reprendre sa santé.   Peut-il y auoir au monde vne rigueur semblable, à
celle d’empescher vn frere de prendre le soin de deffendre,
& de solliciter pour vn frere prisonnier & affligé.
Tybere le plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 231. La Mère de Dieu, Pierre de... . LES VERTVS ROYALES D’VN IEVNE PRINCE. (1647) chez Henault (Mathurin) à Paris , 290 pages. Langue : français, latin. Avec privilège.. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_1_1. le 2014-03-12 11:42:09.

Prestres) à leur Sacre, à l’heure de la mort, & vne
autre fois à leur deuotion. Ils ne nomment pas
seulement les Ecclesiastiques, aux premiers Benefices
des Royaumes, mais peuuent tenir quelques
Prebandes, dans les plus Notables Cathedrales
de France, comme de Lyon, d’Orleans, &
autres.   Bel eloge
que les
Souuerains
Pontifes
donnẽt aux
Roys de
France. Annal.
France, ad
Ann. 797. Philippe VI. fût surnommé le Catholique,
par les Prelats de France, l’an 1329. apres

=> Afficher la page


Occurrence 232. La Mère de Dieu, Pierre de... . LES VERTVS ROYALES D’VN IEVNE PRINCE. (1647) chez Henault (Mathurin) à Paris , 290 pages. Langue : français, latin. Avec privilège.. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_1_1. le 2014-03-12 11:42:09.

de quoy ses ennemis estoient
fort estonnés. Ie m’engagerois dans vn long
discours, si ie descendois à quelques actions particulieres,
pour montrer sa genereuse constance
dans la victoire de ses passions ; Ie ne puis pourtant
passer sous silence, ce que i’ay veu a Lyon
lors que LOVYS XIII. son Roy, & son Maistre,
tomba malade à l’extremité, & fut abandonné
des Medecins : ce fut dans cette conioncture de
tristesses, & d’affaires, que nostre genereux Ministre
témoigna vn Domaine absolu sur les mouuemens
de son

=> Afficher la page


Occurrence 233. La Mère de Dieu, Pierre de... . LES VERTVS ROYALES D’VN IEVNE PRINCE. (1647) chez Henault (Mathurin) à Paris , 290 pages. Langue : français, latin. Avec privilège.. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_1_1. le 2014-03-12 11:42:09.

plustost digne de
gloire, & de Loüange. Liberalité
Royale
d’Hẽry IV.
Roy de
France. Ce genereux Prince fit bien paroistre dans
les rencontres, les marques de sa Royale magnificence :
comme en la solemnité de son mariage,
celebré à Lyon, auec Marie de Medicis, où sa
Maiesté fit present à la Reyne, d’vn carquant estimé
cent cinquante mille escus, & luy mit vne
Couronne Imperiale sur la Teste, chargée de perles,
enrichie de Rubis, & de Diamans, qui n’auoient point de

=> Afficher la page


Occurrence 234. M. D. N. [signé]. LETTRE DES BOVRGEOIS DE PARIS, ESCRITTE A... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Signée et datée du 31 décembre 1651 au colophon.. Référence RIM : M0_2069 ; cote locale : C_12_12. le 2014-06-01 10:36:32.

nostre salut, & pour l’affermir la Couronne qu’vn si
mauuais gouuernement auoit eséranlé. Ce n’est
que de cette mesme main, Monseigneur, qui à
fait trambler toute la chrestienté, qui a pensé arracher
l’Aigle de l’Empire, & faire sortir le Lyon
d’espeigne de sa propre taniere, que nous attendons
le restablissement d’vn Estat pareil à celuy du
regne de Henry IV. puisque c’est ce mesme bras
qui mit tant d’ennemys au cercüeil à Rocroy Phribourg,
Norlinguen, & Lens, qui doit nous faire
gouster

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 235. M. L. [signé]. RESPONCE, ET REFVTATION du Discours... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_79. Référence RIM : M0_3443 ; cote locale : C_3_32. le 2014-09-23 14:51:21.

l’inconuenient qui arriuera à ces deux-là ? Comme
s’il eust voulu dire, & qui peut comprendre la colere de
l’Eternel contre ceux qui le mépriseront & qui s’éleueront
contre le Roy. La terreur du Roy, dit-il ailleurs,
est comme le rugissement d’vn ieune Lyon, & qui se colere
contre luy peche contre soy-mesme ; & la langue Hebraïque
porte, contre son ame. Ainsi il nous exprime assez
que nonobstant la colere & la fureur du Souuerain,
mesme de cette colere & de cette fureur si terrible qu’il
la compare au

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 236. M. L. [signé]. RESPONCE, ET REFVTATION du Discours... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_79. Référence RIM : M0_3443 ; cote locale : C_3_32. le 2014-09-23 14:51:21.

contre luy peche contre soy-mesme ; & la langue Hebraïque
porte, contre son ame. Ainsi il nous exprime assez
que nonobstant la colere & la fureur du Souuerain,
mesme de cette colere & de cette fureur si terrible qu’il
la compare au rugissement d’vn ieune Lyon, nous ne
pouuons nous irriter contre luy, à peine de deuenir criminels,
comme il l’exprime par ces termes, de pecher
contre son ame.   Prouerb 16. 14. Prouerb. 24. 25. 27. Prouerb. 20. 2. Et de fait les personnes Royales sont si sacrées &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 237. M. L. [signé]. RESPONCE, ET REFVTATION du Discours... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_79. Référence RIM : M0_3443 ; cote locale : C_3_32. le 2014-09-23 14:51:21.

l’obeïssance.
Ce qui estant impossible, il s’ensuit que ces
choses demeurent pour toutes sortes de Roys autant des
bons que des meschans. Il est pourtant bien parlé des
mauuais Princes, il en est bien dit : Le dominateur méchant
sur vn Peuple chetif est comme vn Lyon rugissant & vn Ours
questant sa proye. Le Conducteur ayant faute d’intelligence, fait
beaucoup d’extorsions. L’indignation des Roys nous est
bien en diuers lieux representée ; mais ie ne voy point où
il nous soit permis de la combattre. Leur leçon

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 238. M. L. [signé]. RESPONCE, ET REFVTATION du Discours... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi C_3_32. Référence RIM : M0_3443 ; cote locale : A_8_79. le 2014-09-23 14:54:16.

l’inconuenient qui arriuera à ces deux-là? Comme
s’il eust voulu dire, & qui peut comprendre la colere de
l’Eternel contre ceux qui le mépriseront & qui s’éleueront
contre le Roy. La terreur du Roy, dit-il ailleurs,
est comme le rugissement d’vn ieune Lyon, & qui se colere
contre luy peche contre soy-mesme; & la langue Hebraïque
porte, contre son ame. Ainsi il nous exprime assez
que nonobstant la colere & la fureur du Souuerain,
mesme de cette colere & de cette fureur si terrible qu’il
la compare au

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 239. M. L. [signé]. RESPONCE, ET REFVTATION du Discours... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi C_3_32. Référence RIM : M0_3443 ; cote locale : A_8_79. le 2014-09-23 14:54:16.

contre luy peche contre soy-mesme; & la langue Hebraïque
porte, contre son ame. Ainsi il nous exprime assez
que nonobstant la colere & la fureur du Souuerain,
mesme de cette colere & de cette fureur si terrible qu’il
la compare au rugissement d’vn ieune Lyon, nous ne
pouuons nous irriter contre luy, à peine de deuenir criminels,
comme il l’exprime par ces termes, de pecher
contre son ame.   Prouerb.
16. 14. Prouerb.
24. 21 22. Prouerb.
20. 1. Et de fait les personnes Royales sont si

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 240. M. L. [signé]. RESPONCE, ET REFVTATION du Discours... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi C_3_32. Référence RIM : M0_3443 ; cote locale : A_8_79. le 2014-09-23 14:54:16.

l’obeïssance.
Ce qui estant impossible, il s’ensuit que ces
choses demeurent pour toutes sortes de Roys autant des
bons que des meschans. Il est pourtant bien parlé des
mauuais Princes, il en est bien dit: Le dominateur méchant
sur vn Peuple chetif est comme vn Lyon rugissant & vn Ours
questant sa proye. Le Conducteur ayant faute d’intelligence, fait
beaucoup d’extorsions. L’indignation des Roys nous est
bien en diuers lieux representée; mais ie ne voy point où
il nous soit permis de la combattre. Leur leçon

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 241. Magnien, Charles [signé]. REFLEXIONS CONSCIENCIEVSES des bons... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 42 pages. Langue : français, latin. C'est la suite de C_9_18, où se trouvent la page de titre, la signature, la permission, l'adresse au lecteur, etc.. Référence RIM : M0_3061 ; cote locale : C_9_19. le 2014-08-11 16:23:37.

chastiez, & la terre les engloutit : Le sainct Esprit
dit par la bouche du Sage, que la cholere
du Roy est vn auant-coureur de la mort, & qu’il
n’appartient qu’aux sages de l’appaiser ; qu’on
doit apprehender la fureur du Roy, comme le
rugissement du Lyon. De plus, cette obeïssance
est vtile pour deffendre la vertu, & punir les
vices ; comme aussi pour donner la paix aux
peuples, & les proteger contre leurs ennemis,
qui voudroient enuahir leurs biens & leurs vies :
Et encore bien qu’on ne sçache pas le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 242. Mengau, Jacques [?]. REVOLVTION IMPERIALE DE LOVIS XIV. DIEV... (1652) chez Papillion (Jacques) à Paris , 14 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3547 ; cote locale : B_3_7. le 2014-09-30 12:03:07.

par nostre
Oracle centurie onziesme six cent cinquante
deux, quand il dit.    
La grande cité qui n’a pain a demi
Encor vn coup la sainct Barthelemi
En grauera au profond de son ame
Nismes, Rochelle geneue & montpellier
Castres lyon, mars entrant au billier
Sentre batront le tout pour vne dame   Et par le quatrain cinquante deux de la neufiesme
centurie, nostre Oracle en dit autant ou plus
si vous voulez en voicy les propres termes.  
La paix s’a proche d’vn costé

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 243. Mercœur [signé]. RESPONCE DE MONSIEVR LE DVC DE MERCOEVR A la... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi A_8_45. Référence RIM : M0_3408 ; cote locale : C_3_13. le 2014-09-22 07:39:01.

quelquefois à des Princes de nostre
merite, les perles, les diamants, les piereries, les Palais, les cabinets, les raretés, les magnificences,
les pompes, & les grandes charges sont capables
d’esmouuoir vn cœur de rocher, & non pas celuy
du lyon, vous me permettrez, Monsieur & tres-cher
Frere, d’inserer dans la presente mes iustes
plaintes, & de vous dire que les richesses sont vn
mal que ie ne souhaitte point, principalement au
preiudice de ma grandeur, les thresors sont la recompence
des peuples,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 244. Mercœur [signé]. RESPONCE DE MONSIEVR LE DVC DE MERCOEVR A la... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français. Voir aussi C_3_13. Référence RIM : M0_3408 ; cote locale : A_8_45. le 2014-09-22 07:41:45.

quelquefois à des Princes de nostre
merite, les perles, les diamants, les piereries, les Palais, les cabinets, les raretés, les magnificences,
les pompes, & les grandes charges sont capables
d’esmouuoir vn cœur de rocher, & non pas celuy
du lyon, vous me permettrez, Monsieur & trescher
Frere, d’inserer dans la presente mes iustes
plaintes, & de vous dire que les richesses sont vn
mal que ie ne souhaitte point, principalement au
preiudice de ma grandeur, les thresors sont la recompence
des peuples,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 245. Morgues, Mathieu de. LES DEVX FACES DE LA VIE ET DE LA MORT DE... (1643) chez Imprimerie plantinienne à Anvers , 56 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : Mx ; cote locale : D_1_3. le 2014-02-06 13:41:01.

ville plus ancienne que Rome. Les autres villes de
France, qui estoient sur le passage de la nouuelle
Royne, firent à l’enuy des receptions magnifiques.
Auignon, subiete au Pape, ne voulut point ceder
aux plus affectionnées & plus belles villes de France.
Celle de Lyon, comme plus opulente, les surpassa
toutes, & eust l’honneur, que le mariage s’accõplit
chez elle. Le Roy Henry IV. y rencõtra son Espouse,
venant de la cõqueste de Sauoye & de Bresse. Par
quel bonheur commença ce Mariage, qui dans dix
mois produisit vn

=> Afficher la page


Occurrence 246. Provence, Pierre de [signé]. LETTRE DE PIERRE DE PROVENCE A LA REYNE. En... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec permission. Signature au colophon.. Référence RIM : M0_2043 ; cote locale : A_5_12. le 2014-05-31 16:11:31.

les
auantages qu’on leur proposoit pour les déposseder: Mais celuy qui se joüoit de l’authorité de son Maistre, se voyant à la fin de ses
artifices, iugeant que la peau de Renard n’estoit pas assez forte
pour venir à bout de ces gens-là, prit celle de Lyon, & les poussa
de telle sorte, qu’il fit mettre à bas la teste du Duc de Montmorency;
& chassa de son gouuernement, & du Royaume, Monsieur
le Duc de Guise; Ainsi il acquit ce qu’il desiroit, & se fit Maistre
de la mer, comme il l’estoit de la plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 247. Anonyme. ESTAT GENERAL DV REVENV DV ROYAVME DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_80.. Référence RIM : M0_1300 ; cote locale : A_2_68. (Nécessite une édition avec marge, ou en deux colonnes.). le 2015-11-05 05:28:45.

Parties Casuelles, Deux millions de livres,
cy ii mons de l. Les Francs-Fiefs, Cent mil livres, cy c m liures. Les Neuf livres dix-huict sols de Picardie, Cent
soixante-treize mil huict cens livres, cy clxxiii m viii
c livres. Les Sur-taux de la Doüanne de Lyon, Soixante
mil livres, cy lx m livres. Trente-cinq millions quatre-vingts cinq mil six cens
quinze livres quinze sols six deniers. DENIERS PROVENANS
DES RECEPTES GENERALES
des Tailles, Taillon, Domaine & Subsistance, qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 248. Anonyme. ESTAT GENERAL DV REVENV DV ROYAVME DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_80.. Référence RIM : M0_1300 ; cote locale : A_2_68. (Nécessite une édition avec marge, ou en deux colonnes.). le 2015-11-05 05:28:45.

lesquelles la Recepte des Tailles,
Subsistance, Taillon, & autres, se montent à la
somme de Quatre millions quatre cens dix mil
huict cens vingt livres huict sols dix deniers, cy iiii millions
iv c x m viii
c xx liv. viii
s. x d. XXII. La Generalité de Lyon a cinq Elections,
dans lesquelles la Recepte des Tailles &
de la Subsistance se monte à la somme de Dix-neuf
cens quatre vingts dix sept mil sept cens
soixante quatorze livres sept sols, cy xix c lxxx
xvii m vii c
lxxiv l. vii. s. XXIII. La Generalité

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 249. Anonyme. LE DVEL DE MONSIEVR LE DVC DE BEAVFORT... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_14_16. Référence RIM : M0_1176 ; cote locale : B_9_21. le 2015-06-28 07:23:48.

de ceux qui combattoient
auec luy ; il assistoit les plus foibles de
son courage, & fortifioit les autres par son exẽple ;
il executoit les ordres de M. le Prince auec
exactitude, & se faisoit admirer des autres auec
iustice : Enfin dans la guerre c’est vn lyon qui
veille & vn bras qui agit ; & dans la paix c’est
vn lyon qui dort & vn bras qui se repose. C’est icy ou il faut pleurer le succez de ses armes ;
c’est icy ou il est difficile de paroistre victorieux
auec ioye ; c’est icy ou ses ennemis

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 250. Anonyme. LE DVEL DE MONSIEVR LE DVC DE BEAVFORT... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_14_16. Référence RIM : M0_1176 ; cote locale : B_9_21. le 2015-06-28 07:23:48.

son courage, & fortifioit les autres par son exẽple ;
il executoit les ordres de M. le Prince auec
exactitude, & se faisoit admirer des autres auec
iustice : Enfin dans la guerre c’est vn lyon qui
veille & vn bras qui agit ; & dans la paix c’est
vn lyon qui dort & vn bras qui se repose. C’est icy ou il faut pleurer le succez de ses armes ;
c’est icy ou il est difficile de paroistre victorieux
auec ioye ; c’est icy ou ses ennemis triõphe
de son auantage ? c’est icy ou vne sœur deuoit
perdre son frere

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 251. Anonyme. LE DVEL DE MONSIEVR LE DVC DE BEAVFORT... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_9_21. Référence RIM : M0_1176 ; cote locale : B_14_16. le 2015-06-28 07:28:56.

de ceux qui combattoient
auec luy ; il assistoit les plus foibles de
son courage, & fortifioit les autres par son exẽple ;
il executoit les ordres de M. le Prince auec
exactitude, & se faisoit admirer des autres auec
iustice : Enfin dans la guerre c’est vn lyon qui
veille & vn bras qui agit ; & dans la paix c’est
vn lyon qui dort & vn bras qui se repose. C’est icy ou il faut pleurer le succez de ses armes ;
c’est icy ou il est difficile de paroistre victorieux
auec ioye ; c’est icy ou ses ennemis

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 252. Anonyme. LE DVEL DE MONSIEVR LE DVC DE BEAVFORT... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_9_21. Référence RIM : M0_1176 ; cote locale : B_14_16. le 2015-06-28 07:28:56.

son courage, & fortifioit les autres par son exẽple ;
il executoit les ordres de M. le Prince auec
exactitude, & se faisoit admirer des autres auec
iustice : Enfin dans la guerre c’est vn lyon qui
veille & vn bras qui agit ; & dans la paix c’est
vn lyon qui dort & vn bras qui se repose. C’est icy ou il faut pleurer le succez de ses armes ;
c’est icy ou il est difficile de paroistre victorieux
auec ioye ; c’est icy ou ses ennemis triõphe
de son auantage ? c’est icy ou vne sœur deuoit
perdre son frere

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 253. Anonyme. ESTAT GENERAL DV REVENV DV ROYAVME DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français. Voir aussi A_2_68. Référence RIM : M0_1300 ; cote locale : C_7_80. (Nécessite une édition avec marge, ou en deux colonnes.). le 2016-09-26 04:17:06.

Parties Casuelles, Deux millions de livres,
cy ii mons de l. Les Francs-Fiefs, Cent mil livres, cy c m liures. Les Neuf livres dix-huict sols de Picardie, Cent
soixante-treize mil huict cens livres, cy clxxiii m viii
c livres. Les Sur-taux de la Doüanne de Lyon, Soixante
mil livres, cy lx m livres. Trente-cinq millions quatre-vingts cinq mil six cens
quinze livres quinze sols six deniers. DENIERS PROVENANS
DES RECEPTES GENERALES
des Tailles, Taillon, Domaine & Subsistance, qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 254. Anonyme. ESTAT GENERAL DV REVENV DV ROYAVME DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français. Voir aussi A_2_68. Référence RIM : M0_1300 ; cote locale : C_7_80. (Nécessite une édition avec marge, ou en deux colonnes.). le 2016-09-26 04:17:06.

lesquelles la Recepte des Tailles,
Subsistance, Taillon, & autres, se montent à la
somme de Quatre millions quatre cens dix mil
huict cens vingt livres huict sols dix deniers, cy iiii millions
iv c x m viii
c xx liv. viii
s. x d. XXII. La Generalité de Lyon a cinq Elections,
dans lesquelles la Recepte des Tailles &
de la Subsistance se monte à la somme de Dix-neuf
cens quatre vingts dix sept mil sept cens
soixante quatorze livres sept sols, cy xix c lxxx
xvii m vii c
lxxiv l. vii. s. XXIII. La Generalité

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 255. Bourbon-Condé, Anne... . APOLOGIE POVR MESSIEVRS LES PRINCES, ENVOYEE... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 87 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_126 ; cote locale : B_6_48. le 2016-08-11 07:16:04.

sa propre vie. Ie souffre paisiblement ce reproche dont toute l’Europe le
deffendra bien. Mais d’endurer qu’on expose qu’il a touché de si grandes
sommes, luy à qui l’on doit prés de sept cens mil liures de ses pensions,
de qui les pierreries sont encores engagées à Lyon pour les affaires du
Roy, qui a presté en deux fois cent mil escus qui ne luy ont pas esté rendus :
Qui par ce moyen se trouue en arriere de plus de quinze cens mil
francs, sans parler de ce qu’il a mis du sien pour releuer la Table du Roy,
que le mauuais ménage du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 256. C. Q. A. P. L. C. M. D. L. V.... . LA PIERRE DE TOVCHE AVX MAZARINS. (1652) chez [s. n.] à Paris , 40 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_2765 ; cote locale : C_12_41. le 2016-08-16 14:39:42.

de nous deffaire de ceux
qui nous y veulent sousmettre. Qu’vn chacun noublie donc point
qu’il est François, & que ne craignant rien il enuisage le peril auec
assurance, dans ce genereux sentiment animons nous contre ceux qui
veulent nous destruire en nous flatant ; le Lyon se bat de sa queüe pour
s’animer au combat ; representons nous les maux passez, les presents,
& ceux qui nous menassent encores, pour nous exciter à nostre conseruation
par la perte de nos ennemys, & ressouuenons nous que nous
sommes tous du nombre de ceux qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 257. S. D. S. M. / Laffemas, abbé... . PROCEZ BVRLESQVE ENTRE MR LE PRINCE ET... (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore), Maucroy (Estienne) à Paris , 38 pages. Langue : français. Avec permission. Portrait gravé de Louis de Bourbon en page 4.. Référence RIM : M0_2884 ; cote locale : C_8_37. le 2016-07-30 07:29:38.

magnanime
Dont on doit faire grande estime,
Contre la crainte l’asseura,
Et suport sien se declara,
Dont le Cardinal prit courage,
Si que fit esclater sa rage,
Contre deux pauures mal heureux,
A qui ce cœur point genereux,
A Lyon fit couper les testes,
Qu’il creut arrester ses conquestes,
Mais rien que leur mal-heureux sort,
Ne les conduisit à la mort,
Parquoy l’on plaint leur infortune,
Laquelle ne fut point commune :
Car si lors l’eussent éuité,
Fuyant deuant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3