[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(312 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "frais" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 201. Anonyme. MANIFESTE OV RAISONNEMENT SVR LES AFFAIRES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 26 pages. Langue : français. La pièce commence en page 2. Avec permission. Prétendument traduit de l'espagnol. Voir aussi A_6_6. Référence RIM : M0_2398 ; cote locale : C_6_1. le 2014-06-29 03:16:28.

laquelle les Catalans seruent la France, se ressent
extremement de telles impostures, parce que la verité
est, que sans doute cette Prouince n’estant fertille
comme celles de France, & de plus consommée
& destruite des guerres intestines depuis
douze ans, les frais & degats qu’elle supporte continuellement
pour se conseruer à la France, sont
ceux qui suiuent premierement par les pacts & accords
faits entre le Roy & la Principauté, non seulement
ceux du païs fournissent aux soldats les vstanciles,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 202. Anonyme. MANIFESTE OV RAISONNEMENT SVR LES AFFAIRES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 26 pages. Langue : français. La pièce commence en page 2. Avec permission. Prétendument traduit de l'espagnol. Voir aussi A_6_6. Référence RIM : M0_2398 ; cote locale : C_6_1. le 2014-06-29 03:16:28.

escus, la mesme Cité
de Barcelonne fait à toutes les campagnes des leuées
extraordinaires à ses despens, tantost de mil
hommes, tantost de cinq cens, & le mesme font
à proportion les autres villes & bourgades de Catalogne,
& ce, sans compter d’autres frais excessifs
qu’elle fait pour se fortifier dauantage contre
l’ennemy.   Il n’y a aussi presque aucune campagne que la
ville de Barcelonne & quelqu’autres communautez
& particuliers ne prestent (par faute d’argent)
aux Vice-Roys de grandes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 203. Anonyme. MANVEL DV BON CITOYEN, OV BOVCLIER DE... (1649) chez Sara (Robert) à Paris , 24 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_7. Dans Choix I de Moreau. Une édition de Sainte-Geneviève porte la date du 23 mars. . Référence RIM : M0_2406 ; cote locale : C_6_5. le 2014-06-30 02:14:07.

se puisse faire seurement & legitimement, les années entieres se passeront,
& cependant on fera du feu de nos autres villages ainsi que de
Charenton. Mais pourquoy nous amuser à vne conuocation d’Estats
Generaux ? Chaque Prouince ne les peut-elle pas assembler sans frais
& sans indiction ? Chaque Parlement n’est-il pas composé des mesmes
personnes qui cõposent les Estats ? Messieurs les Euesques, & la haute
Noblesse n’y ont-ils pas entrée, seance & voix deliberatiue ? & lors
qu’ils feront la premiere démarche

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 204. Anonyme. MANVEL DV BON CITOYEN, OV BOVCLIER DE... (1649) chez Sara (Robert) à Paris , 24 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_5. Dans Choix I de Moreau. Une édition de Sainte-Geneviève porte la date du 23 mars.. Référence RIM : M0_2406 ; cote locale : A_6_7. Texte édité par Patrick Rebollar le 2014-06-30 02:09:45.

se puisse faire seurement & legitimement, les années entieres se passeront,
& cependant on fera du feu de nos autres villages ainsi que de
Charenton. Mais pourquoy nous amuser à vne conuocation d’Estats
Generaux? Chaque Prouince ne les peut-elle pas assembler sans frais
& sans indiction? Chaque Parlemẽt n’est-il pas composé des mesmes
personnes qui cõposent les Estats. Messieurs les Euesques, & la haute
Noblesse n’y ont-ils pas entrée, seance & voix deliberatiue? & lors
qu’ils feront la premiere démarche pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 205. Anonyme. MAXIMES MORALES ET CHRESTIENNES, POVR LE... (1649) chez Besongne (Cardin) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission (répétée au colophon). Partie 1. Voir aussi A_6_9 (partie 2) et C_6_6 (partie 1) et C_6_7 (partie 2). Dans Choix I de Moreau.. Référence RIM : M0_2427 ; cote locale : A_6_8. le 2014-06-30 04:11:49.

au prorata de leurs facultez au sol la liure
tous y estans esgalement obligez: De sorte que
c’est vn abus deplorable & dont les Confesseurs rendront
compte a Dieu, ce que nous auons veu en France depuis vingt-ans, que les vns au lieu de contribuer
aux frais de la guerre, se sont seruis de ces occasions
funestes pour s’enrichir & se gorger de biens, du sang
de leurs freres; de quoy nous parlerons lors que nous
traiterons des maximes Chrestiennes touchant la
direction des finances.  

VIII

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 206. Anonyme. MAXIMES MORALES, ET CHRESTIENNES, POVR LE... (1649) chez Besongne (Cardin) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission (répétée au colophon). Partie 1. Voir aussi C_6_7 (partie 2), A_6_8 (partie 1) et A_6_9 (partie 2). Dans Choix I de Moreau.. Référence RIM : M0_2427 ; cote locale : C_6_6. le 2014-06-30 04:12:54.

au prorata de leurs facultez au sol la liure,
tous y estans esgalement obligez : De sorte que
c’est vn abus deplorable & dont les Confesseurs rendront
compte à Dieu, ce que nous auons veu en France depuis vingt-ans, que les vns au lieu de contribuer
aux frais de la guerre, se sont seruis de ces occasions
funestes pour s’enrichir & se gorger de biens, du sang
de leurs freres ; dequoy nous parlerons lors que nous
traiterons des maximes Chrestiennes touchant la direction
des finances.  

VIII.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 207. Anonyme. MAZARIN DANS AMIENS. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français. Voir aussi A_6_35. Référence RIM : M0_2432 ; cote locale : C_6_11. le 2014-06-30 08:15:05.

Il est vray que ie n’en ay pas beaucoup auancé excepté
quelques vns de ma patrie, ausquels i’estois
plus particulierement obligé, mais ie trouue
maintenant veritable, qu’il vaut mieux songer à
soy qu’à autruy, les affaires où ie suis demandent
des frais excessifs, il faut que ie fournisse, s’il faut
ainsi dire, au Roy & à moy, d’autres encore y veulent
auoir leur meilleure part, il a donc esté raisonnable
que i’aye plustost esté vilain que plus
liberal, & que i’aye espargné vne poire pour la
soif,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 208. Anonyme. MAZARIN DANS AMIENS. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Les trois dernières pages manquent à cette édition. Voir aussi C_6_11. Référence RIM : M0_2432 ; cote locale : A_6_35. le 2014-06-30 08:12:21.

Il est vray que ie n’en ay pas beaucoup auancé excepté
quelques vns de ma patrie, ausquels i’estois
plus particulierement obligé, mais ie trouue
maintenant veritable, qu’il vaut mieux songer à
soy qu’à autruy, les affaires où ie suis demandent
des frais excessifs, il faut que ie fournisse, s’il faut
ainsi dire, au Roy & à moy, d’autres encore y veulent
auoir leur meilleure part, il a donc esté raisonnable
que i’aye plustost esté vilain que plus
liberal, & que i’aye espargné vne poire pour la
soif,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 209. Anonyme. MEMOIRES ET PLAINTES Des Rentiers de... (1649) chez Pépingué (Edme) à Paris , 23 pages. Langue : français, latin. La pièce commence en page 2.. Référence RIM : M0_2447 ; cote locale : A_4_1. le 2014-07-06 03:12:52.

fourniront par chacune
année de leur exercice & maniement depuis & compris
1637. iusques à present, & qu’à ce faire ils seront contraints
par toutes voyes, mesmes par emprisonnement, & priuation
d’exercice, en commettant à leur place à leurs
fraiz & despens, iusques à ce qu’ils ayent satisfait, ainsi que
dit est; car par ce moyen les Rentiers feront voir que les vns
& les autres ont entre leurs mains de grandes & notables sommes de deniers, lesquelles doiuent estre employées au
payement

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 210. Anonyme. MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde,... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_30. Référence RIM : M0_2516 ; cote locale : A_6_2. le 2014-07-06 07:11:14.

soit propice. PROPOSITIONS TRES-VRGENTES ET
necessaires pour le seruice du Roy, & pour esloigner les ennemis des enuirons
de cette Ville de Paris, & en ouurir les passages puissamment &
promptement, mais tres-facilement, & à peu de frais, & pour faire
cesser l’effect des factions & pratiques secrettes que les ennemis font en
cette Ville de Paris. Les Troupes d’Infanterie & de Caualerie qui sont sur pied, n’estant en
nombre suffisant pour attaquer, non pas mesme pour resister à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 211. Anonyme. MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde,... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_30. Référence RIM : M0_2516 ; cote locale : A_6_2. le 2014-07-06 07:11:14.

cette Ville de Paris. Les Troupes d’Infanterie & de Caualerie qui sont sur pied, n’estant en
nombre suffisant pour attaquer, non pas mesme pour resister à l’ennemy,
doiuent estre incessamment augmentées. La leuée de l’Intanterie, peut estre faite à peu de frais, à ces fins, pour
y pouruoir promptement, les Commissaires bien intentionnez qui seront
commis par le Parlement en chaque quartier, assistez de six des plus notables
Bourgeois du mesme quartier, se transporteront en toutes les maisons
de leur quartier, sans aucune

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 212. Anonyme. MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde,... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_30. Référence RIM : M0_2516 ; cote locale : A_6_2. le 2014-07-06 07:11:14.

tenue seruir ailleurs que
pour les necessitez presentes de cette Ville de Paris, & seulement à quinze
ou vingt lieuës au plus des euuirons de ladite Ville, comme ne pouuant
estre considerez, ny passer que pour Gensd’armes & Soldats volontaires. Et parce que les frais sont plus grands pour la Caualerie, afin que le secours
en soit prompt, les mesmes Commissaires se transporteront en toutes
les Escuries de la Ville & Faux-bourgs, verront & feront vn estat au vray &
sans fraude, de tous les cheuaux de seruice, feront description du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 213. Anonyme. MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde,... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_30. Référence RIM : M0_2516 ; cote locale : A_6_2. le 2014-07-06 07:11:14.

qui se rencontreront és maisons des
particuliers Bourgeois, en la maniere cy-deuant cottée, & les Preuost des
Marchands & Escheuins en feront leurs promesses comme dessus. Et parce que pour donner des Chefs à ces nouuelles leuées de Caualerie
& Infanterie, les frais en seroient tres-grands, il semble plus à propos d’en
grossir les Regimens qui sont sur pied, à la charge neantmoins que ces nouuelles
Trouppes ne seront tenuës de seruir ailleurs, quand il aura pleu à
Dieu d’appaiser le fleau qui nous afflige.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 214. Anonyme. MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde,... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_2. Référence RIM : M0_2516 ; cote locale : C_6_30. le 2014-07-06 07:10:18.

soit propice. PROPOSITIONS TRES-VRGENTES ET
necessaires pour le seruice du Roy, & pour esloigner les ennemis des enuirons
de cette Ville de Paris, & en ouurir les passages puissamment &
promptement, mais tres-facilement, & à peu de frais, & pour faire
cesser l’effect des factions & pratiques secrettes que les ennemis font en
cette Ville de Paris. Les Troupes d’Infanterie & de Caualerie qui sont sur pied, n’estant en
nombre suffisant pour attaquer, non pas mesme pour resister à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 215. Anonyme. MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde,... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_2. Référence RIM : M0_2516 ; cote locale : C_6_30. le 2014-07-06 07:10:18.

cette Ville de Paris. Les Troupes d’Infanterie & de Caualerie qui sont sur pied, n’estant en
nombre suffisant pour attaquer, non pas mesme pour resister à l’ennemy,
doiuent estre incessamment augmentées. La leuée de l’Infanterie, peut estre faite à peu de frais, à ces fins, pour
y pouruoir promptement, les Commissaires bien intentionnez qui seront
commis par le Parlement en chaque quartier, assistez de six des plus notables
Bourgeois du mesme quartier, se transporteront en toutes les maisons
de leur quartier, sans aucune

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 216. Anonyme. MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde,... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_2. Référence RIM : M0_2516 ; cote locale : C_6_30. le 2014-07-06 07:10:18.

tenue seruir ailleurs que
pour les necessitez presentes de cette Ville de Paris, & seulement à quinze
ou vingt lieuës au plus des enuirons de ladite Ville, comme ne pouuant
estre considerez, ny passer que pour Gens d’armes & Soldats volontaires. Et parce que les frais sont plus grands pour la Caualerie, afin que le secours
en soit prompt, les mesmes Commissaires se transporteront en toutes
les Escuries de la Ville & Faux-bourgs, verront & feront vn estat au vray &
sans fraude, de tous les cheuaux de seruice, feront description du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 217. Anonyme. MOYENS FACILES ET NECESSAIRES pour la garde,... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_2. Référence RIM : M0_2516 ; cote locale : C_6_30. le 2014-07-06 07:10:18.

qui se rencontreront és maisons des
particuliers Bourgeois, en la maniere cy-deuant cottée, & les Preuost des
Marchands & Escheuins en seront leurs promesses comme dessus. Et parce que pour donner des Chefs à ces nouuelles leuées de Caualerie
& Infanterie, les frais en seroient tres-grands, il semble plus à propos d’en
grossir les Regimens qui sont sur pied, à la charge neantmoins que ces nouuelles
Trouppes ne seront tenuës de seruir ailleurs, quand il aura pleu à
Dieu d’appaiser le fleau qui nous afflige.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 218. Anonyme. MOYENS INFAILLIBLES, POVR FAIRE PERIR le... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2517 ; cote locale : B_12_47. le 2014-07-06 15:07:42.

La premiere, consigner incessamment la somme destinée
pour faire perir Mazarin. L’autre, on en pourra retirer beaucoup de ses meubles
qu’il a engagez à beaucoup moins qui ne vallent aux particuliers
nommez cy apres. Pour le tout, estre employé aux
frais de la guerre, dans ce rencontre il n’y a pas de temps à
perdre. Il y a vne infinité d’Arrests de la Cour, pour estre procedé
â la vente desdits meubles qui n’ont point esté executez
par l’adresse des Mazarins, notamment de ceux qui ont
esté commis pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 219. Anonyme. OBSERVATIONS PIEVSES, SVR LA MORT DE LA... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2569 ; cote locale : B_16_24. le 2014-07-07 04:58:20.

visiter, auec les ceremonies au cas requises,
l’ossement qui a resté de l’incendie de son corps,
& d’ordonner des deuotions pour obtenir de Dieu la
cessation des maux qui nous sont causez par cetre
mal-heureuse condamnation ; le tout à la diligence
& aux frais de celuy qui en possede les biens iniustement
confisquez : Et attendu que l’enfant à qui ils
appartenoient de droict est mort dans l’extreme misere
en laquelle il fut precipité par la cruauté de cet
Arrest, & qu’il n’a laissé aucuns parens en France

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 220. Anonyme. OBSERVATIONS VERITABLES ET DES-INTERESSEES,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 160 pages. Langue : français, latin. Table des matières en pages 5-6; avertissement de l'imprimeur au lecteur en page 8. Notre page 9 est numérotée 1 dans l'original (cet écart de 8 se maintient jusqu'à la fin de la pièce).. Référence RIM : M0_2574 ; cote locale : B_11_23. le 2014-07-08 14:38:18.

au susdit sieur du Chastel, & le Seigneur Doriolle eut
sa Biblioteque ; Messire Louis de Crussol Seneschal de Poictou
eut plusieurs peaux precieuses, & quelques pieces d’escarlatte
& de draps d’or pour sa part, le reste des meubles estant vendu
pour payer les frais de Iustice.   Il y auoit desia quatorze ans que ce miserable Cardinal estoit
en prison sans que le Roy le voulut eslargir, quelque instance
que le Pape luy en fit souuent, disant qu’il n’estoit pas arresté en
qualité de Cardinal, ny d’Euesque, mais comme vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 221. Anonyme. PLAINTE CONTRE LE DESORDRE DV PAYEMENT DES... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 29 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2776 ; cote locale : C_12_44. le 2014-07-12 09:36:29.

le payement des Rentes, & affichez
que l’execution ne s’en est ensuiuie pour n’auoir esté le plus souuent cognus d’vn
chacun, s’ils sont imprimez, & que Messieurs les Deputez en charge en ayent des
exemplaires, vn chacun en aura, ou pourra auoir cognoissance. Les frai de l’Impression
le pourront prendre sur les amendes qui se trouueront encourues pour l’inexecution
aux Reglemens & Arrests faits au sujet des Rentes, s’il n’y a aucune inexecution,
il n’y aura aucune amende, & il n’écherra à l’aduenir d’aucun

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 222. Anonyme. PLAINTE CONTRE LE DESORDRE DV PAYEMENT DES... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 29 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2776 ; cote locale : C_12_44. le 2014-07-12 09:36:29.

aura aucune amende, & il n’écherra à l’aduenir d’aucun Reglement.

XXXV. Que sur les amendes qui se trouueront encourües pour l’inexecution
des Reglemens & Arrests faits au suject des Rentes, les Deputez
des Rentiers seront remboursez des frais & faux frais qu’ils
feront au suject de leur de putation. A cette fin lesdits sieurs Preuost
des Marchands & Escheuins, tenus de leur faire deliurer gratuitement
mandement ou executoire en rapportant par lesdits sieurs
Deputez certificat, signé du moins des deux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 223. Anonyme. PLAINTE CONTRE LE DESORDRE DV PAYEMENT DES... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 29 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2776 ; cote locale : C_12_44. le 2014-07-12 09:36:29.

& il n’écherra à l’aduenir d’aucun Reglement.

XXXV. Que sur les amendes qui se trouueront encourües pour l’inexecution
des Reglemens & Arrests faits au suject des Rentes, les Deputez
des Rentiers seront remboursez des frais & faux frais qu’ils
feront au suject de leur de putation. A cette fin lesdits sieurs Preuost
des Marchands & Escheuins, tenus de leur faire deliurer gratuitement
mandement ou executoire en rapportant par lesdits sieurs
Deputez certificat, signé du moins des deux tiers d’entre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 224. Anonyme. PLAINTE CONTRE LE DESORDRE DV PAYEMENT DES... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 29 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2776 ; cote locale : C_12_44. le 2014-07-12 09:36:29.

deux tiers d’entre eux sans
estre tenus de rapporter aucune autre piece. OBSERVATION. Si les Adjudicataires du Sel, Aydes, Receueur general du Clergé, & autres, sont
defaillans de payer, & que lesdits Deputez soient obligez pour auoir payement,
de faire des frais & faux frais, il n’est raisonnable que lesdits sieurs Deputez
trauaillans pour le public les perdent, & pour ce il leur est besoin d’vn Mandement
ou Executoire, Mandement sur ceux qui auront receu les frais & amendes, ou Executoires
contre les parties

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 225. Anonyme. PLAINTE CONTRE LE DESORDRE DV PAYEMENT DES... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 29 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2776 ; cote locale : C_12_44. le 2014-07-12 09:36:29.

eux sans
estre tenus de rapporter aucune autre piece. OBSERVATION. Si les Adjudicataires du Sel, Aydes, Receueur general du Clergé, & autres, sont
defaillans de payer, & que lesdits Deputez soient obligez pour auoir payement,
de faire des frais & faux frais, il n’est raisonnable que lesdits sieurs Deputez
trauaillans pour le public les perdent, & pour ce il leur est besoin d’vn Mandement
ou Executoire, Mandement sur ceux qui auront receu les frais & amendes, ou Executoires
contre les parties debitrices, & ne pourra

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 226. Anonyme. PLAINTE CONTRE LE DESORDRE DV PAYEMENT DES... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 29 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2776 ; cote locale : C_12_44. le 2014-07-12 09:36:29.

lesdits Deputez soient obligez pour auoir payement,
de faire des frais & faux frais, il n’est raisonnable que lesdits sieurs Deputez
trauaillans pour le public les perdent, & pour ce il leur est besoin d’vn Mandement
ou Executoire, Mandement sur ceux qui auront receu les frais & amendes, ou Executoires
contre les parties debitrices, & ne pourra y auoir rien a redire, quand les
deux tiers d’entr’eux signeront vn certificat, comme il est porté par ledit article.

XXXVI. Les Deputez des Rentiers s’assembleront deux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 227. Anonyme. PLAINTES D’VNE FRVICTIERE, ET D’VNE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2786 ; cote locale : A_6_77. le 2014-07-12 09:51:32.

cens que i’enuoye
à vostre Maiesté. Que voulez vous que ie facions
de noutes harangs, de noutre mouruë, de noutés
macquereaux salés & de noutre merlu, puisque
vous ne voulez pas qu’il vienne des saules, du turbot,
des viues, & de l’autre poisson frais, à cause de cela ils
ont donné la permission de manger de la chair la Caresme,
ie trouue qu’ils ont bien fait, & puis ma foy,
i’ayme tousiours mieux la chair que le poisson, cependant
ie ne vendons rien de noutre mestié, &
i’allons vous enuoyer tous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 228. Anonyme. POINT D’ARGENT POINT DE SVISSE. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français, latin, italien. Voir aussi C_6_58. Référence RIM : M0_2807 ; cote locale : A_6_71. le 2014-07-20 04:07:51.

nous. Les plus puissants Empereurs
apres auoir fait tous leurs efforts pour nous
vaincre nous ont declarés indomptables, & il n’est
point d’Estat auiourd’huy en toute l’Europe qui ne
se serue de nous pour se conseruer, & qui ne recherche
mesme auec grands frais nostre alliance. Depuis
que nos ancestres deffierent à Grançon le Duc de
Bourgogne auquel nous auions remonstré qu’il n’y auoit rien à gaigner à nous faire la guerre que du
mal, & que l’equipage de son host valoit plus que
tout nostre pays,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 229. Anonyme. POINT D’ARGENT POINT DE SVISSE. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français, latin, italien. Voir aussi A_6_71. Référence RIM : M0_2807 ; cote locale : C_6_58. le 2014-07-20 04:10:35.

nous. Les plus puissants Empereurs
apres auoir fait tous leurs efforts pour nous
vaincre nous ont declarés indomptables, & il n’est
point d’Estat auiourd’huy en toute l’Europe qui ne
se serue de nous pour se conseruer, & qui ne recherche
mesme auec grands frais nostre alliance. Depuis
que nos ancestres deffierent à Grançon le Duc de
Bourgogne auquel nous auions remonstré qu’il n’y
auoit rien à gaigner à nous faire la guerre que du
mal, & que l’equipage de son host valoit plus que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 230. Anonyme. PRECEPTES SAINCTS ET necessaires pour la... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_62. Référence RIM : M0_2837 ; cote locale : B_20_13. le 2014-07-20 04:20:38.

su ets seroient comme des degrez pour vous
esleuer dessus le Throsne. Vn triomphe de
cette sorte seroit mille fois plus éclattant que
tout ce qu’on a decrit des pompes des anciẽs
triomphes, & ie n’ay point leu dans l’histoire
de magnificence à moins de frais, & plus
glorieuse Regnez tousiours, grand Prince,
sur le Throre de vos Ayeulx, où vous serez
consideré de vos sujets, auec des yeux de respect,
& d’amour, & des Estrangers vos ennemis
auec de la crainte, & de la frayeur.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 231. Anonyme. PRECEPTES SAINCTS ET necessaires pour la... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi B_20_13. Référence RIM : M0_2837 ; cote locale : C_6_62. le 2014-07-20 04:21:59.

suiets seroient comme des degrez pour vous
esleuer dessus le Throsne. Vn triomphe de
cette sorte seroit mille fois plus éclattant que
tout ce qu’on a decrit des pompes des anciẽs
triomphes, & ie n’ay point leu dans l’histoire
de magnificence à moins de frais & plus
glorieuse Regnez tousiours, grand Prince,
sur le Throne de vos Ayeulx, où vous serez
consideré de vos sujets, auec des yeux de respect,
& d’amour, & des Estrangers vos ennemis
auec de la crainte, & de la frayeur.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 232. Anonyme. QVESTION, SI LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français, latin. Voir aussi A_7_14. Référence RIM : M0_2951 ; cote locale : C_6_76. le 2014-07-22 17:06:40.

Il a fallu outre cela pour les grands efforts qu’on
a fait faire à nos Alliez, redoubler les subsides, & leur donner
souuent des extraordinaires, ce qui n’estoit pas si necessaire
que du temps du feu Roy. C’est pourquoy il ne se faut pas
estonner que dans tous ces frais excessifs que la Reyne a esté
obligée de faire à son aduenemẽt à la Regẽce, où elle a trouué
le Roy son fils endebté, & tout son domaine aliené ; elle n’ayt
pas amassé de thresors : Puis que la feüe Reyne-Mere qui en
auoit trouué que Henry IV. luy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 233. Anonyme. QVESTION, SI LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français, latin. Voir aussi A_7_14. Référence RIM : M0_2951 ; cote locale : C_6_76. le 2014-07-22 17:06:40.

& se maintienne pour aussi peu qu’en ce temps-là.
Et nous nous escrions sur l’augmentation de ce que donnent
toutes les Prouinces de France, comme si c’estoit vne
augmentation du reuenu du Roy, qui auoit autrefois son domaine
particulier, qui a esté engagé pour les frais de la guerre,
au lieu que c’est proprement vne augmentation du reuenu de
l’Estat : Et qu’ainsi ceux qui empeschent qu’il n’y ait dequoy
le maintenir, ne s’attaquent pas seulement à l’authorité de nos
Roys, qu’ils content maintenant pour peu de chose,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 234. Anonyme. QVESTION, SI LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français, latin. Voir aussi A_7_14. Référence RIM : M0_2951 ; cote locale : C_6_76. le 2014-07-22 17:06:40.

luy oster les Ministres choisis de sa main, & de luy en donner
d’autres à leur fantaisie.   Que sçauons-nous aussi bien ce que nous demandons ? Est-ce
nostre auantage de changer si souuent de Ministres, qu’il faut
qu’ils se remplissent tousiours sur nouueaux frais, & qui ne
tardent gueres à estre aussi haïs que ceux dont ils occupent la
place ? Si nous voulons vn Ministre qui nous gouuerne auec
douceur : La plus part du monde tient que le plus grand defaut
du nostre c’est d’en auoir trop, & que s’il eust poussé

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 235. Anonyme. QVESTION, SI LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français, latin. Voir aussi C_6_76. Référence RIM : M0_2951 ; cote locale : A_7_14. le 2014-07-22 17:08:18.

Il a fallu outre cela pour les grands efforts qu’on
a fait faire à nos Alliez, redoubler les subsides, & leur donner
souuent des extraordinaires, ce qui n’estoit pas si necessaire
que du temps du feu Roy. C’est pourquoy il ne se faut pas
estonner que dans tous ces frais excessifs que la Reyne a esté
obligée de faire à son aduenemẽt à la Regẽce, où elle a trouué
le Roy son fils endebté, & tout son domaine aliené ; elle n’ayt
pas amassé de thresors : Puis que la feüe Reyne-Mere qui en
auoit trouué que Henry IV. luy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 236. Anonyme. QVESTION, SI LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français, latin. Voir aussi C_6_76. Référence RIM : M0_2951 ; cote locale : A_7_14. le 2014-07-22 17:08:18.

& se maintienne pour aussi peu qu’en ce temps-là.
Et nous nous escrions sur l’augmentation de ce que donnent
toutes les Prouinces de France, comme si c’estoit vne
augmentation du reuenu du Roy, qui auoit autrefois son domaine
particulier, qui a esté engagé pour les frais de la guerre,
au lieu que c’est proprement vne augmentation du reuenu de
l’Estat : Et qu’ainsi ceux qui empeschent qu’il n’y ait dequoy
le maintenir, ne s’attaquent pas seulement à l’authorité de nos
Roys, qu’ils content maintenant pour peu de chose,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 237. Anonyme. QVESTION, SI LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français, latin. Voir aussi C_6_76. Référence RIM : M0_2951 ; cote locale : A_7_14. le 2014-07-22 17:08:18.

luy oster les Ministres choisis de sa main, & de luy en donner
d’autres à leur fantaisie.   Que sçauons-nous aussi bien ce que nous demandons ? Est-ce
nostre auantage de changer si souuent de Ministres, qu’il faut
qu’ils se remplissent tousiours sur nouueaux frais, & qui ne
tardent gueres à estre aussi haïs que ceux dont ils occupent la
place ? Si nous voulons vn Ministre qui nous gouuerne auec
douceur : La plus part du monde tient que le plus grand defaut
du nostre c’est d’en auoir trop, & que s’il eust poussé

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 238. Anonyme. RAISONNEMENT SVR LES AFFAIRES PRESENTES,... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_6. Référence RIM : M0_2970 ; cote locale : A_8_29. le 2014-07-26 04:06:29.

de leurs cheuaux, que de leurs hommes.
Cependant l’Infanterie soustient iusques à la nuict sans que la victoire
se declare, ny pour vn party ny pour l’autre. Leur ardeur ne s’est
point ralentie l’espace de sept à huict ans, ils ont tousiours contribué
gayemẽt aux frais de la guerre; & lors qu’il a fallu marcher en cãpagne,
ils s’y sont portez comme des soldats les plus aguerris, tesmoin le siege
de Glocester, où se fit l’vne des belles actions qui ait signalé les troubles
d’Angleterre. Le Roy ayant deffait toutes les troupes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 239. Anonyme. RAISONNEMENT SVR LES AFFAIRES PRESENTES,... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_29. Référence RIM : M0_2970 ; cote locale : C_9_6. le 2014-07-26 04:08:00.

de leurs cheuaux, que de leurs hommes.
Cependant l’Infanterie soustient iusques à la nuict sans que la victoire
se declare, ny pour vn party ny pour l’autre. Leur ardeur ne s’est
point ralentie l’espace de sept à huict ans, ils ont tousiours contribué
gayemẽt aux frais de la guerre ; & lors qu’il a fallu marcher en cãpagne,
ils s’y sont portez comme des soldats les plus aguerris, tesmoin le siege
de Glocester, où se fit l’vne des belles actions qui ait signalé les troubles
d’Angleterre. Le Roy ayant deffait toutes les troupes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 240. Anonyme. RECIT VERITABLE DE CE QVI C'EST Passé de... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_60, C_9_10 et E_1_72. Référence RIM : M0_3010 ; cote locale : B_1_16. le 2014-07-26 15:36:05. concernants
l’estat present des affaires, & il fut en suite proposé de faire vne
taxe sur les Financiers, & ceux qui s’estoient meslez d’affaires pour suruenir aux frais de la guerre. Puis Monseigneur le Prince de Conty
nomma pour gouuerneur de la Bastille Monsieur de Broussel, & de
l’Arcenal Monsieur de Bernay Nicolay.   Le 15. Ianuier 1649. Les trois Chãbres iugerent le procez de Monsieur le Duc de Beaufort,
qui fut

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 241. Anonyme. RECIT VERITABLE DE CE QVI C’EST PASSÉ DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_1_16, C_9_10 et E_1_72. Référence RIM : M0_3010 ; cote locale : A_8_60. le 2014-07-26 15:38:30.

cheuaux en campagne,
des moyens qu’il falloit pour les faire subsister,
& autres choses concernants l’estat present
des affaires, & il fut en suite proposé de faire
vne taxe sur les Financiers, & ceux qui s’estoient
meslez d’affaires pour suruenir aux frais de la guerre. Puis Monseigneur le Prince de Conty
nomma pour gouuerneur de la Bastille Monsieur
de Broussel, & de l’Arcenal Monsieur de Bernay
Nicolay.   Le 15. Ianuier 1649. Les trois Chambres iugerent le procez de
Monsieur le Duc

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 242. Anonyme. RECIT VERITABLE DE CE QVI C’EST PASSÉ DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_60, B_1_16 et E_1_72. Référence RIM : M0_3010 ; cote locale : C_9_10. le 2014-07-26 15:40:18.

cheuaux en campagne,
des moyens qu’il falloit pour les faire subsister,
& autres choses concernants l’estat present
des affaires, & il fut en suite proposé de faire
vne taxe sur les Financiers, & ceux qui s’estoient
meslez d’affaires pour suruenir aux frais de la guerre. Puis Monseigneur le Prince de Conty
nomma pour gouuerneur de la Bastille Monsieur
de Broussel, & de l’Arcenal Monsieur de Bernay
Nicolay.   Le 15. Ianuier 1649. Les trois Chambres iugerent le procez de
Monsieur le Duc

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 243. Anonyme. RECIT VERITABLE DE CE QVI C’EST Passé de... (1649) chez [s. n.] à Paris , 4 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_60, B_1_16 et C_9_10. Référence RIM : M0_3010 ; cote locale : E_1_72. le 2014-07-26 15:42:18.

en campagne, des
moyens qu’il falloit pour les faire subsister, & autres choses concernants
l’estat present des affaires, & il fut en suite proposé de faire vne
taxe sur les Financiers, & ceux qui s’estoient meslez d’affaires pour suruenir aux frais de la guerre. Puis Monseigneur le Prince de Conty
nomma pour gouuerneur de la Bastille Monsieur de Broussel, & de
l’Arcenal Monsieur de Bernay Nicolay.   Le 15. Ianuier. 1649. Les trois Chãbres iugerent le procez de Monsieur le Duc de Beaufort,
qui fut

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 244. Anonyme. RECVEIL DE TOVTES LES DECLARATIONS DV ROY,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 48 pages. Langue : français. Avec privilège. Les dernières pages sont manquantes.. Référence RIM : M0_3046 ; cote locale : E_1_54. le 2014-08-10 12:23:59.

par lesdites conditions, & limitée à proportion
de la valeur de la Ferme, qu’elle sera receuë, & procedé de nouueau
à la publication de la Ferme ; & afin que l’Adiudicataire premier ne reçoiue
aucune perte ny dommage, qu’il sera remboursé de tons les frais des expeditions
& enregistrement de son Bail, voyages, & establissement de Bureaux
& Commis, si aucuns ont esté par luy faits, lesquels seront liquidez auant
que d’estre depossedé, & le nouueau Bail deliuré, Que moyennant ce, le
nouueau Adiudicataire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 245. Anonyme. RECVEIL DE TOVTES LES DECLARATIONS DV ROY,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 48 pages. Langue : français. Avec privilège. Les dernières pages sont manquantes.. Référence RIM : M0_3046 ; cote locale : E_1_54. le 2014-08-10 12:23:59.

sans aucun droict de resignation, comme ils eussent
pû faire auparauant, & en la iouïssance de leurs anciens & nouueaux gages
& droicts : Autre requeste de Noel Dantart & Baptiste Dauenne, Commissaires
& Controlleurs pour le Roy en la Ferme du Poisson de Mer, frais, sec
& salé de cette Ville de Paris, à ce qu’ils fussent establis en leurs charges &
fonctions d’icelles, gages & droicts y attribuez : Autre requeste des Maistres
& Gardes de la Marchandise de Mercerie, Grosserie & Ioüaillerie de
cette Ville de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 246. Anonyme. RELATION FIDELE DE CE QVI S’EST PASSÉ DE... (1649) chez Petitval (David du) à Rouen , 12 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_3170 ; cote locale : E_1_38. le 2014-08-13 04:49:03.

sera toute la vaisselle d’argent saisie & arrestée sur
ledit de la Vallette, pezée & portée à la Monnoye & cõuertie en especes
d’argent, & le prix mis entre les mains de Iean Baptiste Formes, &
Sebastien Cramoisy ou l’vn deux, pour estre employez aux frais de
l’armement & subsistance des guerres, par l’ordre de Messire Pierre
Viole Conseiller en la Cour, & President és Enquestes, & Charles de
la Grange Conseiller & Maistre des Comtes, le reste des meubles demeurans
saisis & mis en seure garde, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 247. Anonyme. RELATION VERITABLE CONTENANT L’ESTAT du... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3179 ; cote locale : B_19_42. le 2014-08-13 07:08:37.

que les assiegez d’Estampes ont
tiré auprés de sa Personne ; ausquels sieurs Deputez
Son Altesse Royale respondant auec sa promptitude
& presence d’esprit ordinaire, dit que les
trouppes de Monsieur de Lorraine ne faisoient aucuns
degasts, estant soudoyées aux frais & despens
de ce mesme Duc, qui auoit donné ordre de faire
cuire le pain pour leur subsistance. Que pour l’entrée de ces Estrangers, il n’auoit
que suiuy l’exemple du Cardinal Mazarin, qui en
auoit fait entrer en plus grand nombre, & pour
vne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 248. Anonyme. REMONSTRANCE AV ROY POVR LE PARLEMENT DE... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 21 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3296 ; cote locale : B_2_1. le 2014-08-24 18:48:46.

la justice souueraine,
qui y reside, pour aller se justifier dans vostre Conseil,
& à la suite de vostre Cour, où elle ne voyoit plus des
tesmoins de ses forfaits, pour releuer sa reputation, en
changeant de Ciel & de climat, & lasser ses accusateurs,
par les frais & la longueur de la poursuite ? quelle loy,
ou quelle exception des loix establies en ce Royaume a
iamais osté au Parlement la connoissance de quelque espece
de crime ? on luy a voulu desrober la teste de quelque
coupable ? Eut-on dit dans les païs estrangers

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 249. Anonyme. REMONSTRANCE AVX ESPRISTS FOIBLES DE CE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_57. Référence RIM : M0_3297 ; cote locale : A_8_7. le 2014-08-24 18:52:27.

Mere; & son Conseil
n’auoient assez de preuoyance, & de debonnaireté, pour
n’exiger des Habitans de Paris, ny du peuple de France,
que les deniers qui sont necessaires, & qu’ils peuuent fournir
sans beaucoup s’incommoder. Vous ne doutez pas que
les frais de la guerre ne soient grands, & excessif en cette
occasion, est contraint de demander des plus grandes sommes
par des tailles & des imposts que l’on ne feroit pas, si
nous auions la paix, dont nous esperons bien-tost vne glorieuse
joüissance, les Empires les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 250. Anonyme. REMONSTRANCE AVX ESPRISTS FOIBLES DE CE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_57. Référence RIM : M0_3297 ; cote locale : A_8_7. le 2014-08-24 18:52:27.

& auoient refusez de leur prester
secours, & de fournir de l’argent qui est le nerf de la
guerre pour faire subsister leurs armées contre celle de
leurs ennemis. Cette exemple nous doit faire tirer du sang
des vaines, & contribuer de tout nostre cœur aux frais de la
guerre presente, afin de maintenir nostre Roy tousiours victorieux
& de viure & de mourir soubs ses loix: N’auoüez-vous
pas que vous auez tort de vous plaindre des articles
accordez; Examinez vn peu l’Estat present des autres
Royaumes de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 251. Anonyme. REMONSTRANCE AVX ESPRISTS FOIBLES DE CE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_7. Référence RIM : M0_3297 ; cote locale : C_9_57. le 2014-08-24 18:53:55.

Mere, & son Conseil
n’auoient assez de preuoyance, & de debonnaireté, pour
n’exiger des Habitans de Paris, ny du peuple de France,
que les deniers qui sont necessaires, & qu’ils peuuent fournir
sans beaucoup s’incommoder. Vous ne doutez pas que
les frais de la guerre ne soient grands, & excessif en cette
occasion, est contraint de demander des plus grandes sommes
par des tailles & des imposts que l’on ne feroit pas, si
nous auions la paix, dont nous esperons bien-tost vne glorieuse
joüissance, les Empires les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 252. Anonyme. REMONSTRANCE AVX ESPRISTS FOIBLES DE CE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_7. Référence RIM : M0_3297 ; cote locale : C_9_57. le 2014-08-24 18:53:55.

& auoient refusez de leur prester
secours, & de fournir de l’argent qui est le nerf de la
guerre pour faire subsister leurs armées contre celle de
leurs ennemis. Cette exemple nous doit faire tirer du sang
des vaines, & contribuer de tout nostre cœur aux frais de la
guerre presente, afin de maintenir nostre Roy tousiours victorieux
& de viure & de mourir soubs ses loix : N’auoüez-vous
pas que vous auez tort de vous plaindre des articles
accordez ; Examinez vn peu l’Estat present des autres
Royaumes de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 253. Anonyme. REMONSTRANCE BVRLESQVE, AV PARLEMENT. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3298 ; cote locale : C_8_53. le 2014-08-24 19:08:25.

d’estre vaincus.
Vous en auez fait vne espreuue,
En voulant faire maison neuue,
Dans la famille des Bourbons,
Qui d’eux-mesmes sont assez bons ;
Et l’eussent esté dauantage,
Sans vostre maudit tripotage.
Qui nous a consommé en frais,
Pour vne miserable paix,
Dont nous ne sçauons pas l’issuë,
Ny comme elle sera receuë
Des Grands Seigneurs interessez,
Et des Citoyens oppressez :
Au pis aller la Conference
Nous pourroit mettre en asseurance.
Mais le fourbe de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 254. Anonyme. REMONTRANCE A MONSIEVR LE CARDINAL,... (1649) chez Jacquard (Nicolas) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3290 ; cote locale : C_8_51. le 2014-08-28 18:05:10.

la paix
Qui n’estoient pas encore faits.
Certes ce fût vn coup de foudre
Qui me pensa reduire en poudre,
Iugez-vous pas grand Cardinal !
Combien ie resentis de mal
Lors qu’au lieu de la Conference
Me falut payer la dépence,
Et tous les frais de l’Imprimeur
Qui retomberent sur l’Auteur
Qui recueillit par cette peine
La recompense de sa veine.
Aussi bien deuant ces douleurs
Ie pronostiquay ces malheurs,
Car la supréme prouidence,
Composant pour vôtre Eminence,
Me mis

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 255. Anonyme. SATYRE OV IMPRECATION CONTRE L’ENGIN DV... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3593 ; cote locale : B_12_55. le 2014-09-30 14:24:42.


Engin lardoire diabolique
Engin verge Sodomitique,
Engin Serpent d’Eue & d’Adam,
Engin qui nous fait peine & dam,
Engin qui nos destins balance
Engin qui souuent entre en dance,
Engin qui ne va de biais
Engin qui trauaille à grands frais,
Engin de nom engin d’épreuue
Engin à fille femme & veufue,
Engin à filles & garçons
Engin qui ne perd les arçons,
Engin comm’on dit à tout faire
Engin à baiser sa commere,
Engin gros engin boursoufflé
Engin tousiours

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 256. Anonyme. SENTENCE DE L’OFFICIAL d’Amiens, donnée... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Partie 2. Voir aussi B_9_14 (partie 1). Référence RIM : M4_41 ; cote locale : B_9_15. le 2014-10-03 16:09:22.

iusques à ce iour,
non compris toutefois ce qui est deub, ou pourroit estre
pretendu par les Fermiers & Receueurs qui ont iouï desdites
Terres pour le temps de leur iouyssance : à la charge
que madite Damoiselle sera tenuë d’acquitter mondit Seigneur
de tous frais & despens desdits procez, si aucuns
estoient adiugez par l’euenement desd. poursuittes, pour
d’icelles Terres & Seigneuries, circonstances & dependances
sans aucune chose reseruer, ioüir, faire & disposer par
madite Damoiselle, ses hoirs & ayans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 257. Anonyme. SENTENCE DE L’OFFICIAL d’Amiens, donnée... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Partie 2. Voir aussi B_9_14 (partie 1). Référence RIM : M4_41 ; cote locale : B_9_15. le 2014-10-03 16:09:22.

sur
lesdites Terres : Et si a esté accordé, qu’en cas de remboursement
de l’engagement de Crecy, tout ce qui excedera ladite
somme de quatre vingt dix mil liures, appartiendra &
demeurera à mondit Seigneur ; cõme aussi appartiendront
à mondit Seigneur, les frais, mises, loyaux cousts, non-iouyssances,
remboursement de reparations, recompense
de la vente des Greffes dés Faues & Forests, rentes payées
pour le Roy, non-iouyssances des couppes ordinaires des
bois, pour en faire le recouurement & poursuitte à son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 258. Anonyme. SOMMAIRE DES ARTICLES DE LA PAIX GENERALE... (1648) chez Hotot (Gilles), Frémont (Gabriel) à Orléans , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3685 ; cote locale : D_1_8. le 2014-10-04 15:56:04.

a la paix, elle semble n’en
auoir point de besoin. Aussi, quel frontispice pourroit
on dresser digne de cet auguste Temple, au bastiment duquel
tant d’excellens Architectes travaillent depuis vn
si long temps, sur qui tout le monde jette les yeux, esleué
a si grands frais, & cimenté du sang de tant de milliers
d’hommes ? Car c’est en l’honneur & cõme pour solemnizer cette
grande feste que nous auons aujourd’huy, que tant de braues Chefs, Officiers
& soldats de l’vn & de l’autre parti ont si liberalement fait

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 259. Anonyme. SOMMAIRE DES ARTICLES DE LA PAIX GENERALE... (1648) chez Hotot (Gilles), Frémont (Gabriel) à Orléans , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3685 ; cote locale : D_1_8. le 2014-10-04 15:56:04.

on casse & annuelle
tous les actes passez au préjudice d’iceluy & qui ont esté obtenus contre les
droits & priuileges, & sans le consentement de l’Empereur ou des Electeurs
de l’Empire, comme sont les impositions & abus de la Bulle du Brabant, les
frais des Postes & autres charges immoderées qui détériorent ledit commerce :
lesquels abus estans corrigez, il sera plus libre d’ores en-avant par toutes
les Provinces, ports & fleuves en se contentant des anciens droits & péages,
entre lesquels sont ceux accordez

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 260. Anonyme. SOMMAIRE DES ARTICLES DE LA PAIX GENERALE... (1648) chez Hotot (Gilles), Frémont (Gabriel) à Orléans , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3685 ; cote locale : D_1_8. le 2014-10-04 15:56:04.

gouuernement d’Austriche. 57. Tous ceux qui estoient au deça & delà du Rhin suiets de la Maison
d’Austriche & les autres qui releuoient immediatement de l’Empire, rentreront
en la iouyssance de tous leurs immeubles, sans restitution des fruits, les
meubles ni frais, nonobstant toutes confiscation, transport ou dõnation faite
par quelques Capitaines ou Chefs des Armées Suedoises ou Confederées depuis
qu’ils ont occupé la prouince, fust-elle ratifiée par le Roy Tres-Chrêtien
lequel restablissement sera fait sans exception. Et quant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 261. Anonyme. SVITTE DE LA GAZETTE DE LA PLACE MAVBERT par... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 14 pages. Langue : français, patois. Partie 3. Voir aussi C_4_22 (partie 2). Référence RIM : M0_1469 ; cote locale : C_4_23. le 2014-10-11 10:50:27.

luy a donné qu’vn escu
Pour le reste de la semaine
Voyez moy sa bougre de maine
Ses beaux cheueux en serpente aux
Ses blancs soulliers dans les russe aux
Ses deux coiffe de crapaudaille,
Voyez ma dame rien qui vaille
Luy faut donné du saumon frais
A se beau reste de lacquais  

La Bourgeoise.  
Adieu à ton iamais veu femme
Dire tant de parolle infamme
Qui parle auec moins de raison  

D. Barbe.  
Adieu, adieu mary

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 262. Anonyme. SVITTE ET TROISIESME PARTIE DV BVRLESQVE ON... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Partie 3. Voir aussi C_8_5 (partie 2). Référence RIM : M0_611 ; cote locale : C_8_6. le 2014-10-11 10:39:42.


Par l’aduis du Conseil de guerre,
Ou plustost du conseil de verre,
On auroit beu le gouspillon,
ON auroit eu le morillon,
Et fait long-temps le pied de gruë,
En sentinelle dans la ruë.    
Voila vous dire à peu de frais,
Comme ON canonisa la Paix,
C’est à dire pour les bons freres ;
Mais le iour que les Harangeres,
De deüil, de rage, ou de depit,
De voir le charnage en credit,
Font dit ON caca dans leurs càques,
C’est le beau lendemain de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 263. Anonyme. TRAICTE DE PAIX ENTRE SA MAIESTÉ... (1649) chez Crocq (Jean du) à Paris , 32 pages. Langue : français, espagnol, néerlandais. Jouxte la copie imprimée à Bruxelles. Daté du 30 janvier 1648 et signé au colophon. Voir aussi C_10_37. Référence RIM : M0_3798 ; cote locale : A_7_62. le 2014-10-12 05:19:10.

coustume des lieux respectiuement, où lesdits biens seront
assis: & les fermes escheuës apres le iour de la conclusion
du Traicté, comme dit est, seront payées aux proprietaires.
Bien entendu, si le Fermier desdits biens a employé
pour le cru d’icelle année aucuns frais ausdits biens, que
lesdits frais seront remboursez par les proprietaires au
Fermier, selon la coustume ou discretion des Iuges du lieu
de l’assiette desdits biens.

XXXIX. La vente des biens confisquez ou annotez faite apres la
conclusion du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 264. Anonyme. TRAICTE DE PAIX ENTRE SA MAIESTÉ... (1649) chez Crocq (Jean du) à Paris , 32 pages. Langue : français, espagnol, néerlandais. Jouxte la copie imprimée à Bruxelles. Daté du 30 janvier 1648 et signé au colophon. Voir aussi C_10_37. Référence RIM : M0_3798 ; cote locale : A_7_62. le 2014-10-12 05:19:10.

lesdits biens seront
assis: & les fermes escheuës apres le iour de la conclusion
du Traicté, comme dit est, seront payées aux proprietaires.
Bien entendu, si le Fermier desdits biens a employé
pour le cru d’icelle année aucuns frais ausdits biens, que
lesdits frais seront remboursez par les proprietaires au
Fermier, selon la coustume ou discretion des Iuges du lieu
de l’assiette desdits biens.

XXXIX. La vente des biens confisquez ou annotez faite apres la
conclusion du Traicté, sera tenuë pour nulle &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 265. Anonyme. TRAICTE DE PAIX ENTRE SA MAIESTÉ... (1649) chez Crocq (Jean du) à Paris , 32 pages. Langue : français, espagnol, néerlandais. Jouxte la copie imprimée à Bruxelles. Daté du 30 janvier 1648 et signé au colophon. Voir aussi C_10_37. Référence RIM : M0_3798 ; cote locale : A_7_62. le 2014-10-12 05:19:10.

y zelo de miseruiçio, y del bien y reposo uniuersal
de la Christiandad, que concurten en las personas de Don Gaspar de
Bracamonte y Gusman, Conde de Pennaranda, Gentilhombre de mi
Camara, de mis Consejos de Camara, y Iustiçia, y mi Embajador extraordinario
en Alemania. Frai ioseph Berganne Arçobispo de Cambray,
y Antonio Brun de mi Consejo supremo de Flandes, y por la satisfaçion
que simpre me han dado en differentes y grandes negoçios, que
los han sido encargados, y por ellos respectiuamente manejados. Por
tanto confiando enteramente, que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 266. Anonyme. TRAICTÉ DE PAIX ENTRE SA MAIESTÉ... (1649) chez Crocq (Jean du) à Paris , 34 pages. Langue : français, espagnol, néerlandais. Jouxte la copie imprimée à Bruxelles. Portrait gravé de Philippe IV roi d'Espagne en page 4. Daté du 30 janvier 1648 et signé au colophon. Voir aussi A_7_62. Référence RIM : M0_3798 ; cote locale : C_10_37. le 2014-10-12 05:15:51.

coustume des lieux respectiuement, où lesdits biens seront
assis : & les fermes escheuës apres le iour de la conclusion
du Traicté, comme dit est, seront payées aux proprietaires.
Bien entendu, si le Fermier desdits biens a employé
pour le cru d’icelle année aucuns frais ausdits biens, que
lesdits frais seront remboursez par les proprietaires au
Fermier, selon la coustume ou discretion des Iuges du lieu
de l’assiette desdits biens.

XXXIX. La vente des biens confisquez ou annotez faite apres la
conclusion du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 267. Anonyme. TRAICTÉ DE PAIX ENTRE SA MAIESTÉ... (1649) chez Crocq (Jean du) à Paris , 34 pages. Langue : français, espagnol, néerlandais. Jouxte la copie imprimée à Bruxelles. Portrait gravé de Philippe IV roi d'Espagne en page 4. Daté du 30 janvier 1648 et signé au colophon. Voir aussi A_7_62. Référence RIM : M0_3798 ; cote locale : C_10_37. le 2014-10-12 05:15:51.

lesdits biens seront
assis : & les fermes escheuës apres le iour de la conclusion
du Traicté, comme dit est, seront payées aux proprietaires.
Bien entendu, si le Fermier desdits biens a employé
pour le cru d’icelle année aucuns frais ausdits biens, que
lesdits frais seront remboursez par les proprietaires au
Fermier, selon la coustume ou discretion des Iuges du lieu
de l’assiette desdits biens.

XXXIX. La vente des biens confisquez ou annotez faite apres la
conclusion du Traicté, sera tenuë pour nulle &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 268. Anonyme. TRAICTÉ DE PAIX ENTRE SA MAIESTÉ... (1649) chez Crocq (Jean du) à Paris , 34 pages. Langue : français, espagnol, néerlandais. Jouxte la copie imprimée à Bruxelles. Portrait gravé de Philippe IV roi d'Espagne en page 4. Daté du 30 janvier 1648 et signé au colophon. Voir aussi A_7_62. Référence RIM : M0_3798 ; cote locale : C_10_37. le 2014-10-12 05:15:51.

y zeso de mi seruiçio, y del bien y reposo uniuersal
de la Christiandad, que concurren en las personas de Don Gaspar de
Bracamonte y Gusman, Conde de Pennaranda, Gentithombre de mi
Camara, de mis Consejos de Camara, y iustiçia, y mi Embajador extraordinario
en Alemania. Frai toseph Berganne Arçobispo de Cambray,
y Antonio Brun de mi Consejo supremo de Flandes, y por la satisfaç
que siempre me han dado en differentes y grandes negoçios, que
les han sido encargados, y por ellos respectiuamente manejados. Por
tanto confiando enteramente, que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 269. Anonyme. TRES-HVMBLES REMONSTRANCES DV PARLEMENT DE... (1649) chez Estienne (Antoine) à Paris , 26 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3833 ; cote locale : C_9_51. le 2014-10-12 09:34:31.

contre le Priuilege de leur chartre
Normande : Ils ne pouuoient auoir Iustice, que par de
longs voyages, & des dépenses excessiues, au lieu que
pendant nostre Seance ils auoient accoustumé d’auoir
vn prompt Iugement dans leur Ville mesme, sans beaucoup
de frais, & auec équité, par des Iuges qui estans presque
tous Estrangers, ne pouuoient estre corrompus par
la faueur des Alliances, & qui semblables à ce symbole
de la Iustice, que l’on peint les yeux bandez, ne connoissoient
que les causes sans connoistre les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 270. Anonyme. TRES-HVMBLES REMONSTRANCES FAITES AV ROY,... (1651) chez Chouqueux (André) à Paris , 24 pages. Langue : français. Information éditoriale au colophon.. Référence RIM : M0_3836 ; cote locale : B_1_4. le 2014-10-12 09:45:39.

les droicts de
toutes les expeditions de Iustice, & ce qui depend
de son execution, que les pauures sont
opprimez par les riches, par l’impuissance dans
laquelle ils sont, de demander iustice & le bien
des debiteurs tombé entre ses mains, se consomme
en frais & droicts, comme si s’estoit vn
crime de deuoir, & n’estre pas dans le pouuoir
de payer, il est aussi de sa bonté de supprimer le
commerce honteux du monopole, & ces mots
insolens De Traictans, & d’establir des Loix les
plus seueres

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 271. Bourlon,? [signé]. REMONSTRANCES TRES-HVMBLES QVE PRESENTE AV... (1649) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Daté du 14 octobre 1648 et signé au colophon.. Référence RIM : M0_3345 ; cote locale : A_8_73. le 2014-08-28 17:54:07.

taxes, & retranchemens
selon la nature des deniers au Tresorier des Parties
Casuelles, ou Tresoriers generaux du Domaine qui ont leurs
commis en chacune Prouince. Les Roys leur ayant attribué ce
maniment par Lettres Patentes deuëment verifiées, par lesquelles
les frais des recouurements sont reglez à sommes si raisonnables,
qu’elles ne montent pas au sixiéme de telles remises. Le mesme desordre a esté fait au debit des offices de nouuelle
creation, car au lieu de le mettre au soin, & souz la conduitte du
Conseil, & du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 272. Bourlon,? [signé]. REMONSTRANCES TRES-HVMBLES QVE PRESENTE AV... (1649) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Daté du 14 octobre 1648 et signé au colophon.. Référence RIM : M0_3345 ; cote locale : A_8_73. le 2014-08-28 17:54:07.

offices en heredité, &
de les auoir dispercez sous pretexte de ladite faculté de bailler caution,
d’autant qu’il se trouuera telle personne entrée dans des charges
comptables, qui n’a eu autre bien que ce qui luy a esté besoin
d’auoir pour payer aux Notaires les frais de l’expedition du contract
de l’acquisition de son office, & aussi que plusieurs acquereurs
& possesseurs des offices, soit pour éuiter les continuelles contraintes qui s’exerçoient alencontre d’eux, à cause des taxes faictes sur
leurs

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 273. Bourlon,? [signé]. REMONSTRANCES TRES-HVMBLES QVE PRESENTE AV... (1649) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Daté du 14 octobre 1648 et signé au colophon.. Référence RIM : M0_3345 ; cote locale : A_8_73. le 2014-08-28 17:54:07.

par telles rigueurs extraordinaires, & exercées mesme à contretemps,
la pluspart des contribuables aux Tailles ont esté ruynez
& rendus inutils, & sans moyen de continuer à payer la Taille
ez années subsequentes, & se verifiera qu’en plusieurs lieux
les frais des leuées & du recouurement des deniers ont surpassé
de beaucoup plus ce qui se deuoit leuer au profit de vos Maiestez:
c’est ce qui a tant causé de non-valeurs, & qui rend mesmes auiourd’huy,
tant de Parroisses inutiles, & hors de moyen d’asseurer

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 274. Daubray, Dreux [signé] /... . ORDONNANCE DE POLICE, PAR LAQVELLE IL EST... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 4 pages. Langue : français. Avec privilège. Daté du 6 mars 1649 et signé au colophon.. Référence RIM : M0_2614 ; cote locale : A_6_47. le 2014-07-08 17:24:19.

 

Signé, DAVBRAY, BONNEAV. HVBERT Greffier. Le Samedy 6. iour de Mars 1649. l’Ordonnance
cy-dessus a esté leuë & publiée par moy Iean Iossier
Iuré Crieur ordinaire du Roy en la Ville, Preuosté
& Vicomté de Paris, par les Carrefours ordinaires
& lieux accoustumez de cette Ville &
Faux-bourgs. A ce faire i’auois trios Trompettes,
Iean du Bos, Iacques le Frain, & vn autre commis
de Didier Ordin, dit Champagne, Iurez
Trompettes. Signé, IOSSIER.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 275. L. D. N. [signé]. LETTRE ESCRITE DE MADRID, PAR VN GENTILHOMME... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Signée et datée du 7 février 1649 au colophon. Voir aussi C_3_39. Référence RIM : M0_2218 ; cote locale : A_5_4. le 2014-06-15 06:04:11.

aux Ministres de cét Estat,
qu’il ne iugeoit pas à propos de conclure la Paix, que le
temps n’en estoit pas encore venu, parce qu’ils y receuroient
vne perte trop notable, qu’il feroit en sorte auant
la Majorité de vostre Roy, que nous reprendrions à peu de
frais toutes les Places que nous auions perduës, & cependant
qu’il donneroit bon ordre que vos Armées ne fissent
aucun progrés, & que pour cét effet il rauageroit tellement
le dedans du Royaume, qu’il ne pourroit que difficilement
se remettre: Et s’il estoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 276. L. D. N. [signé]. LETTRE ESCRITE DE MADRID, PAR VN GENTILHOMME... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Signée et datée du 7 février 1649 au colophon. Voir aussi A_5_4. Référence RIM : M0_2218 ; cote locale : C_3_39. le 2014-06-15 06:01:49.

aux Ministres de cét Estat,
qu’il ne jugeoit pas à propos de conclure la Paix, que le
temps n’en estoit pas encore venu, parce qu’ils y receuroient
vne perte trop notable, qu’il feroit en sorte auant
la Majorité de vostre Roy, que nous reprendrions à peu de
frais toutes les Places que nous auions perduës, & cependant
qu’il donneroit bon ordre que vos Armées ne fissent
aucun progrés, & que pour cét effet il rauageroit tellement
le de dans du Royaume, qu’il ne pourroit que difficilement
se remettre : Et s’il estoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 277. La Mothe-Houdancourt (Henri... . SECOND FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 56 pages. Langue : français, italien. Avec permission et privilège. Partie 2. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_6 (partie 3), A_4_7 (partie 4) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_5. Texte édité par Site Admin le 2014-07-20 10:20:56.

tenoient le plus fort &
le moins accessible, & qui comme tel estoit le moins gardé;
en sorte qu’estans inopinément surpris, ils furent poussez iusqu’à
la Tour, qu’ils rendirent à composition, auec de l’argent
qu’ils promirent & donnerent pour les frais de l’Armée. Le Duc Charles ayant repris quelque cœur depuis sa desroute,
enuoya le Colonel Antorpe auec partie de son Armée attaquer
le chasteau de Vadans, qu’il emporta. En suitte il voulut
assieger celuy de Poligny, au secours duquel Mr de Longueuille

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 278. La Mère de Dieu, Pierre de... . LES VERTVS ROYALES D’VN IEVNE PRINCE. (1647) chez Henault (Mathurin) à Paris , 290 pages. Langue : français, latin. Avec privilège.. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_1_1. le 2014-03-12 11:42:09.

Les Souuerains se rendoient aimables, & redoutables
aux subiects, quand ils prenoient la
peine d’administrer la Iustice à la porte de leurs
Palais, & qu’ils auoient la connoissance des affaires
publiques, sans laisser consommer les parties
dans des frais inutiles : la Royale Iustice, iettoit
l’amour & la crainte dans les ames, quand elle estoit exercée aux portes des villes, & qu’on decidoit
sur le champ des causes, qu’on traine auiourd’huy
des années, & des siecles ; nos Roys,
font

=> Afficher la page


Occurrence 279. La Mère de Dieu, Pierre de... . LES VERTVS ROYALES D’VN IEVNE PRINCE. (1647) chez Henault (Mathurin) à Paris , 290 pages. Langue : français, latin. Avec privilège.. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_1_1. le 2014-03-12 11:42:09.

rodomont, dans les places publiques de ses meilleures
villes ; Il luy est aisé de paroistre sur quelque
genet d’Espagne, ou de monter sur l’vn des
plus beaux cheuaux de ses Escuries, couuert à l’aduantage,
la plume sur le chappeau, les cheueux
frisés, le teinct frais, enuirõné de la meilleure Noblesse
de sa cour ; Le simple peuple le voyant en
cette posture, conçoit vne haute pensée de son
courage : mais les plus sages, ne se contentent
pas de ce specieux appareil, ils veulent des œuures,
& à moins qu’vn Prince se

=> Afficher la page


Occurrence 280. La Mère de Dieu, Pierre de... . LES VERTVS ROYALES D’VN IEVNE PRINCE. (1647) chez Henault (Mathurin) à Paris , 290 pages. Langue : français, latin. Avec privilège.. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_1_1. le 2014-03-12 11:42:09.

peuples, sous leur
obeїssance. On voyoit en pareilles occasions,
tous les obiects, qui peuuent charmer les sens par leur douceur, les rauir par leur rareté, les estonner
par leur nouueauté, & les éblouir par leur lumiere,
sans en considerer les frais, ny la depense.
On dressoit des amphiteatres, auec vn artisice incomparable,
enuironnés de mille, & mille figures,
enrichis de peintures, ou couuerts de belles
pieces de tapisserie ; le ieune conquerant, estoit
assis sur vn chariot d’yuoire, d’argent, ou

=> Afficher la page


Occurrence 281. Loret, Jean [?]. SIXIESME GAZETTE DV TEMPS. EN VERS... (1652) chez [s. n.] à Paris , 6 pages. Langue : français. Datée du 15 septembre 1652, au colophon. Partie 6 sur 8. Ensemble de B_18_23 à B_18_30.. Référence RIM : M0_1471 ; cote locale : B_18_28. le 2014-07-21 14:59:16.

le bruit ne ment
Receu tres fauorablement,
Et pour luy faire mieux la feste
Le Roy mesme luy mit en teste
Auec vn port graue & Royal
Le beau Bonnet de Cardinal,
Qu’vn Camerier assez bon homme
Nouuellement venu de Rome,
Auoit à grands frais apporté,
De la part de sa Sainteté,
Lors on luy fit la reuerence
Chacun le traicta d’Eminence,
Luy parla, le congratula,
Et certes, il fut ce iour-là
Complimenté de tout le monde
Sur sa dignité rubiconde.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 282. Loret, Jean [?]. SIXIESME GAZETTE DV TEMPS. EN VERS... (1652) chez [s. n.] à Paris , 6 pages. Langue : français. Datée du 15 septembre 1652, au colophon. Partie 6 sur 8. Ensemble de B_18_23 à B_18_30.. Référence RIM : M0_1471 ; cote locale : B_18_28. le 2014-07-21 14:59:16.

espoux,
Qui la voyant si fort changée
Par cette verolle enragée,
Il ne peut voir ce changement
Sans souspirer à tout moment,
Sa grace n’est plus si iolie,
Sa peau si blanche, ny si polië,
Et son teint tres mal accoustré
N’est plus si frais & si lustré,
Cela met l’espoux en cholere,
Il peste, il crie, il desespere,
Mais il deuroit considerer
Au lieu de se desesperer
Que quoy qu’vn mal plein d’iniustice
A sa chere espouse rauisse
Cette legere fleur du corps
Il luy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 283. Loret, Jean [?]. SVITE DE LA GAZETTE DV TEMPS. EN VERS... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Partie 2 sur 8. Ensemble de B_18_23 à B_18_30.. Référence RIM : M0_1471 ; cote locale : B_18_24. le 2014-07-21 14:57:31.

nobles familles,
Où l’on void quantité de filles
Tous les teints de Rose & de Lys
Sont à present enseuelis
Dans les hideux restes de galles,
Tesmoing la Pucelle d’Aumalle,
Dont le visage plein d’attraits
Si pur, si beau, si Blanc, si frais,
N’est pas vne beauté passée,
Mais vne lumiere éclipsée,
Dont les rayons iadis bruslants,
Ne seront iadis si brillans,
Patrocle encore vne autre belle,
Mais mariée & non pucelle,
A le nez aussi tout gasté
De ce mal plein de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 284. Louis (XIV) [signé] /... . LETTRE DV ROY A L’ARCHI-DVC LEOPOLD, AVEC... (1652) chez Hardouin (Louis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Première lettre signée et datée du 2 juillet 1652 en page 4; seconde lettre signée et datée du 6 juillet 1652 en page 6.. Référence RIM : M0_2133 ; cote locale : B_8_30. le 2014-06-02 10:22:01.

Dunquerque & de la Bassée. Surquoy ie diray
a vostre Maiesté, que comme les blocus
de Dunquerque a esté fait selon nos ordres,
& la tres-grande instance des Communes
des deux Gouuernements de Flandres &
d’Orchies, qu’ils ont contribué à tous les
frais necessaires, tant pour serrer Dunquerque
du costé de la Mer, que de l’inuestir par
terre, nous n’auons peu gaigner cela sur eux,
de contre mander les trouppes enuoyées en
France, nous ayant nettement de laré, que
si nous ne voulions continuer le siege de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 285. Louis (XIV) [signé] /... . LETTRE DV ROY A L’ARCHI-DVC LEOPOLD, AVEC... (1652) chez Hardouin (Louis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Première lettre signée et datée du 2 juillet 1652 en page 4; seconde lettre signée et datée du 6 juillet 1652 en page 6.. Référence RIM : M0_2133 ; cote locale : B_8_30. le 2014-06-02 10:22:01.

du costé de la Mer, que de l’inuestir par
terre, nous n’auons peu gaigner cela sur eux,
de contre mander les trouppes enuoyées en
France, nous ayant nettement de laré, que
si nous ne voulions continuer le siege de
Dunquerque qu’ils le feroient à leurs frais &
despens : qui est toute la raison que nous
auons peu auoir de ces peuples entiers en
leurs resolutions, qui est tout ce que nous
pouuons faire entendre à vostre Maiesté, &
qu’en cela il ne nous est possible de luy donner
le contentement qu’elle

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 286. Louis (XIV), De Loménie... . LETTRE DV ROY ESCRITE A SON AMBASSADEVR à... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Lettres datées et signées.. Référence RIM : M0_2161 ; cote locale : C_3_8. le 2014-06-06 15:25:57.

le Cardinal Pamphilio,
& voyant que le respect de mon nom qui y estoit
engagé estoit capable de retenir la pluspart des Cardinaux,
qui sans cela y eussent concouru par vne imposture que l’on
auoit peine de croire, il les asseura qu’il auoit receu des ordres
plus frais de moy que n’auoiẽt les Cardinaux François
qu’il estoit protecteur de France, & sçauoit bien ce qu’il
faisoit. Cette supposition faitte vn Roy qui l’auoit honnoré
de sa confiance, & de la direction de ses interests dans
vne occasion si importante,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 287. Magnien, Charles [signé]. REFLEXIONS CONSCIENCIEVSES des bons... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 42 pages. Langue : français, latin. C'est la suite de C_9_18, où se trouvent la page de titre, la signature, la permission, l'adresse au lecteur, etc.. Référence RIM : M0_3061 ; cote locale : C_9_19. le 2014-08-11 16:23:37.

de sainct Gregoire de Nazianze,
d’autant que l’homme est vn animal bigarré,
variable & dissimulé, amy de sa liberté, ennemy
de superiorité, qui honore tandis qu’on le
laisse suiure la pante de ses desirs, & qui méprise
& haït, quand on luy donne le frain des
loix & commandemens, comme ont experimenté
les plus Saincts & Grands personnages
de l’Vniuers qui en ont eu la conduite. Nostre
Seigneur mesme, nonobstant la verité de sa
doctrine, la Saincteté de ses Loix, l’innocence
de sa vie, la douceur de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 288. Magnien, Charles [signé]. REFLEXIONS CONSCIENCIEVSES des bons... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 42 pages. Langue : français, latin. C'est la suite de C_9_18, où se trouvent la page de titre, la signature, la permission, l'adresse au lecteur, etc.. Référence RIM : M0_3061 ; cote locale : C_9_19. le 2014-08-11 16:23:37.

est necessaire
aux Princes & Princesses Souueraines pour
manifester immediatement, declarer & faire
executer leurs volontez, sans estre sujettes à la
Communication de plusieurs & differens espris,
qui ne peut se faire qu’auec plus de peine,
de frais, de retardement, & moins de secret :
d’où vient que la Saincte Escriture a remarqué
que Moyse auoit pour Ministre le Grand Iosué
& le Prophete Samuël : voulant traitter
auec Saül des affaires d’Estat, fist retirer à part
son plus familier ; comme

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 289. Mazarin, Jules [signé] [faux]. TESTAMENT SOLEMNEL DV CARDINAL MAZARIN PAR... (1649) chez Musnier (François) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission. Daté du 29 août 1648 et signé au colophon.. Référence RIM : M0_3766 ; cote locale : A_7_49. le 2014-10-12 04:57:52.

mon ame, sans preiudice de laquelle
somme, veux & entend que quatre douzaines
d’entr’eux, tant de l’vn que de l’autre sexe,
soient reuestus d’vn drap noir, qu’ils assistent
à ma Pompe Funebre portant chacun vne torche
de cire blanche. Item pour les fraiz funeraux, ils seront payez
par mesdits executeurs. Et d’autant que ie sçay que pour bien tester &
rendre le Testament valide, il ne se peut que dans
l’appuy de gens capables & de probité qui en doiuent
estre executeurs & curateurs; & pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 290. Mazarin, Jules [signé]. LETTRE DV MAZARIN, ESCRITE A L’AGENT de... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Signée et datée du 25 février 1649 au colophon.. Référence RIM : M0_2119 ; cote locale : A_5_62. le 2014-06-02 08:18:22.

voulut, qu’apres la leuée du siege n’ayant plus de Chefs affidez,
ny des Magalotti à y enuoyer, mon commerce fut ruiné, & ie
ne pouuois plus faire tenir de dela que des cent mil escus à la fois,
au lieu de milions, qui passoient auparauant, ce qui me ruinoit en
frais de voiture, c’est pourquoy ma banque n’alla pas si bien iusqu’a
la guerre de Naples, qui fut vn pretexte plus specieux que ie
n’eusse peu souhaitter pour faire des transports d’argent, vous
sçauez que i’auois desia bien commencé à le faire valoir, mais vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 291. Montmorancy, C. de [signé]. LETTRE DE MADAME la Princesse Doüairiere de... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 59 pages. Langue : français. De Chilly le 16 mai 1650. Signée et datée au colophon.. Référence RIM : M0_1954 ; cote locale : B_4_22. (La première page numérique est vide.). le 2014-05-25 09:24:45.

Duc, & l’auoir
en fin forcé par faute de secours, d’hommes & d’argent.
de receuoir la loy, par vn accommodement honteux, du
Gouuerneur de Milan, qui estoit entré desja au milieu de ses Estats, apres auoir engagé le Duc de Parme à soustenir
les frais d’vne guerre, & à refuser le payement que la
Chambre Apostolique luy demandoit, l’auoir reduit à implorer
l’assistance d’Espagne, pour rentrer en son Duché
de Castro, que le S. Siege luy auoit confisqué, & l’auoir
par ce moyen violenté d’abandonner

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 292. N. [signé]. ADVIS IMPORTANT D’VN ABBÉ AV CARDINAL... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 19 pages. Langue : français. Signature au colophon.. Référence RIM : M0_516 ; cote locale : B_12_45. le 2014-11-29 15:21:07.

vie, il ne faut point voler à la
teste d’vne Armée. Que de gloire, MONSEIGNEVR, en vostre disgrace!
que de bon-heur en vostre mal-heur, si vous sçauez bien
le ménager, puis que vous seul estant cause de la ruyne de
cét Estat, vous pouuez seul & à peu de frais le releuer &
restablir en sa premiere splendeur. Vn Ministre d’Estat ne
cueille pas tout seul la gloire d’vn heureux gouuernement,
plusieurs la partagent auec luy, Quand il a formé
quelque beau dessein en son cabinet, vn General d’Armée
l’execute à la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 293. Orléans, Henri II d' (duc de... . LETTRES DE MONSIEVR LE DVC de Longueuille,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec privilège. Première lettre signée du 24 février 1649 en page 4, autres documents signés par M. Vaignon, greffier en chef de la cour de parlement de Normandie.. Référence RIM : M0_2273 ; cote locale : A_1_62. le 2014-06-22 04:40:22.

qu’extréme necessité du Peuple, que du prix excessif &
des nouuelles augmentations qui ont esté mises sur le Sel depuis
plusieurs années, encores qu’aux Prouinces plus esloignées
de la Mer, & pour la fourniture desquelles il conuient faire
beaucoup plus de frais, on aye esté contraint, pour les causes cy-dessus,
d’y donner de la diminution, A ioindre qu’au moyen
d’vne moderation considerable, qui couperoit pied ausdits
abus & maluersations, le Roy n’en tireroit pas moins de secours
de cette Prouince qu’il a fait

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 294. Orléans, Henri II d' (duc de... . LETTRES DE MONSIEVR LE DVC de Longueuille,... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec privilège. Première lettre signée du 24 février 1649 en page 4, autres documents signés par M. Vaignon, greffier en chef de la cour de parlement de Normandie.. Référence RIM : M0_2273 ; cote locale : A_1_62. le 2014-06-22 04:40:22.

qu’extrême necessité du peuple, que du prix excessif, & des
nouuelles augmentations qui ont esté mises sur le Sel depuis
plusieurs années, encores qu’aux Prouinces plus esloignées de
la Mer, & pour la fourniture desquelles il conuient faire beaucoup
plus de frais, on ait esté contraint pour les causes cy-dessus,
d’y donner de la diminution, A joindre qu’au moyen d’vne
moderation considerable, qui couperoit pied ausdits abus &
maluersations, le Roy n’en tireroit pas moins de secours de cette Prouince qu’il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 295. P. B. S. [signé]. POESIE SVR LA BARBE DV PREM PRESID. (1649) chez [s. n.] à Bruxelles , 6 pages. Langue : français. Signature au colophon. Même pièce que M1_185 (voir commentaires). Voir aussi B_19_32.. Référence RIM : M0_2805 ; cote locale : C_8_29. le 2014-07-20 04:05:17.

 
IE chante d’vn chant satyrique
Vne laide barbe cimique,
La barbe & le menton barbu
De Molé Iuge corrompu,
Barbe sale, barbe vilaine,
Barbe infame, barbe inhumaine,
Barbe qu’a fait vn partisan
Aux frais du pauure païsan,
Barbe affreuse, barbe maudite,
Barbe burlesque & decrepite,
Barbe qui me met en fureur,
Et dont la veuë me fait horreur,
Barbe d’vn vieil & laid mastin
Grand defenseur de Mazarin,
Qui s’offriroit pour vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 296. P. B. S. [signé]. POESIE SVR LA BARBE DV PREM PRESID. (1649) chez [s. n.] à Bruxelles , 6 pages. Langue : français. Signature au colophon. Même pièce que M1_185 (voir commentaires). Voir aussi C_8_29.. Référence RIM : M0_2805 ; cote locale : B_19_32. le 2014-07-20 04:05:51.

 
IE chante d’vn chant satyrique
Vne laide barbe cimique,
La barbe & le manton barbu
De Molé Iuge corrompu,
Barbe sale, barbe vilaine,
Barbe infame, barbe inhumaine,
Barbe qu’a fait vn partisan
Aux frais du pauure païsan,
Barbe infame, barbe maudite,
Barbe burlesque & decrepite,
Barbe qui me met en fureur,
Et dont la veuë me fait horreur,
Barbe d’vn vieil & laid mastin
Grand defenseur de Mazarin,
Qui s’offriroit pour vn escu

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 297. Renaudot, Théophraste [?]. LA PAIX EN FRANCE. (1649 [?]) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye [?] , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Daté de Saint-Germain-en-Laye le 14 mars.. Référence RIM : M0_2648 ; cote locale : A_1_21. le 2014-11-29 02:35:31.

esprits sur la différance qu’il y a
entre la colére & les bonnes graces de son Souverain:
Celle-là leur fermoit les passages, les faisoit
aller à la garde, les tenoit en inquietude perpétüelle,
les obligeoit à des contributions exorbitantes
pour fournir aux frais de la guerre, faisoit
piller & bruler leurs maisons des champs,
exposées à l’insolence du soldat sans respect, &
leur donnoit la famine & la disette de toutes choses:
celles-ci, ouvrẽt leurs chemins, leurs ports &
leurs riviéres, leur aporte la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 298. De Guénégaud [signé]. ARRESTS DV CONSEIL D’ESTAT, Portant... (1652) chez Courant (Julien) à Pontoise , 8 pages. Langue : français. Des 14, 17 et 19 août 1652, avec privilège.. Référence RIM : M0_375 ; cote locale : B_19_22. le 2015-05-24 16:23:55.

toutes lesdites natures de rentes, de la somme à laquelle se trouueront
monter lesdites feüilles ; Et encore de pareille somme pour payer ceux
de la qualité susdite, qui depuis l’ouuerture dudit payement apporteront
leurs quittances, & outre de la somme de
pour les frais desdits Commis & Bureaux ; Lesquelles sommes seront receuës
par l’vn desdits Commis, & mises en des coffres forts à deux Serrures ; dont
ledit Preuost des Marchands aura vne Clef, & ledit Commis vne autre, &
desquelles sommes ledit Commis presentera estat

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 299. De Guénégaud [signé]. ARRESTS DV CONSEIL D’ESTAT, Portant... (1652) chez Courant (Julien) à Pontoise , 8 pages. Langue : français. Des 14, 17 et 19 août 1652, avec privilège.. Référence RIM : M0_375 ; cote locale : B_19_22. le 2015-05-24 16:23:55.

cens mille liures sera mise dans le quinziesme du mois de Septembre
prochain par le sieur Ieannin Thresorier de l’Espargne, des premiers deniers
des reuenus de sa Majesté, és mains dudit Commis sur ses quittances, pour
estre employez au payement desdites feüilles, & des frais desdits Commis, &
Bureaux. Et en cas que ledit fonds ne se trouue suffisant pour payer lesdites
Rentes, ce qui s’en deffaudra sera supleé. Comme aussi s’il se trouue excéder
le contenu ausdites Feüilles, & frais, sera rendu par ledit Commis, & remis à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 300. De Guénégaud [signé]. ARRESTS DV CONSEIL D’ESTAT, Portant... (1652) chez Courant (Julien) à Pontoise , 8 pages. Langue : français. Des 14, 17 et 19 août 1652, avec privilège.. Référence RIM : M0_375 ; cote locale : B_19_22. le 2015-05-24 16:23:55.

estre employez au payement desdites feüilles, & des frais desdits Commis, &
Bureaux. Et en cas que ledit fonds ne se trouue suffisant pour payer lesdites
Rentes, ce qui s’en deffaudra sera supleé. Comme aussi s’il se trouue excéder
le contenu ausdites Feüilles, & frais, sera rendu par ledit Commis, & remis à
l’Espargne. Fait au Conseil d’Estat du Roy, tenu à Pontoise, le dix-septiesme
iour d’Aoust, mil six cens cinquante-deux. Signé, Bouer.   Louys par la grace de Dieu, Roy de France & de Nauarre : Au

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4