[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(27 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "idiot.*" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. DIALOGVE DE IODELET ET DE LORVIATAN Sur les... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Pièce 14 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_1080 ; cote locale : C_7_20. le 2012-09-28 07:54:34.

du peuple.   Iodelet.. Quoy dans Anne nous en garde de nouuelles, concertan
l’vn maudit dessein de si longue main : c’est pour cela
que Mazarin pretend s’allier des Vendosmes pour s’oppoier
a Bourbon, le pere est capable de pis, & Mercœur est assez
idiot pour le faire la n’aduienne que Beaufort signalement
estimé consente à cette lascheté. L’Oru Tu es encore du vieux temps, les Grand Seigneurs
sõt fort capable de tout, tel auiourd’huy refuse qui den ain peut
prier. On ne le peut accuser iusques, mais parmy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. DISCOVRS ADDRESSÉ AVX SOLDATS FRANCOIS.... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1101 ; cote locale : C_7_50. le 2012-11-27 14:41:32.


Et meritant d’estre pendu,
Que tout honnenr me soit rendu.    
En fin, Deesse que i’adore
Fay moy ceste faueur encore
Pour detestable que ie sois,
Que i’aye place entre les Roys.   Ouy mais, repliquera l’ignorance des Idiots, Pour estre méchans
& vicieux, ils ne laissent pas d’auoir du meilleur, bien souuent
ils emportent le prix sur les gens de bien, nonobstant qu’ils
soustiennent vne cause infame & tres iniuste. Nous lisons aussi
que Brutus dist en mourãt, Que la Iustice ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. DIVERSES PIECES DE CE QVI S’EST PASSÉ A... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Voir aussi A_1_5 et D_2_5. Référence RIM : M0_1160 ; cote locale : E_1_110. le 2012-10-08 08:43:32.

avoient
choisi pour s’en fuyr en seureté dans nos portes. Monsieur, & Monsieur le Prince, ne manquent jamais à monter
à cheval dés que nous sortons ; ils se trouvent en personne à
cette execution ; ils y hazardent leurs vies, & nous sommes encores
si idiots & si foibles que de nous laisser siffler, qu’ils sont au
desespoir d’estre à Saint Germain, que le Cardinal les a enlevez
avec le Roy, qu’il n’y demeurent que pour empescher la suite des
mauvais conseils dudit Cardinal, qu’ils brûlent d’envie de faire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. DIVERSES PIECES DE CE QVI S’EST PASSÉ A... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Voir aussi D_2_5 et E_1_110. Référence RIM : M0_1160 ; cote locale : A_1_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-08 08:46:43.

avoient
choisi pour s’enfuyr en seureté dans nos portes. Monsieur, & Monsieur le Prince, ne manquent jamais à monter
à cheval des que nous sortons; ils se trouvent en personne à
cette execution; ils y hazardent leurs vies, & nous sommes encores
si idiots & si foibles que de nous laisser siffler, qu’ils sont au
desespoir d’estre à Saint Germain, que le Cardinal les a enlevez
avec le Roy, qu’il n’y demeurent que pour empescher la suite des
mauvais conseils dudit Cardinal, qu’ils brûlent d’envie de faire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. LA REMONSTRANCE FAITE A LA REYNE PAR LES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3323 ; cote locale : B_4_23. le 2012-12-25 02:54:12.
contre les vices de la Cour, & de la France : Mais pour
y porter puissamment les interests de son Ordre, à quelque perte de son ame que ce puisse estre : comme leur
victime de Negotiation pour Sathan. Ce pauure idiot
de Cordelier Confesseur de la Reyne, en est à proportion.
Mais sur tous le bien heureux Theatin qui est venu
d’Italie (c’est vne bonne Eschole de vertu) pour
estre le Confesseur sanctifiant & glorifiant du sior lulio
Mazarino : Cét ennemy de Dieu, qui a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. LA RVINE DE L’IMPIETÉ PHARISIENNE DV... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Daté de Paris le 9 septembre 1652, au colophon.. Référence RIM : M0_3565 ; cote locale : B_10_34. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-29 08:22:04.

muettes
& hurlantes aux portes de vostredite Eglise : &
croy qu’il preuoyoit cette impieté Pharisienne : qui
tire l’echelle : estant beaucoup plus desagreable à la
Diuine Majesté ; que ne fut onques l’ancienne Idolatrie
de nos Ayeuls : ces pauures idiots estans priuez
des lumieres, que vos passions & auarice cachent
sous le muy. Ensuitte dequoy, Messieurs, si estes sages &
auisez, ne perdés le peu de temps qui vous reste
pour appaiser la colere du Tout-puissant ; en
luy faisant l’amende honorable

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. LA SOTTISE DES DEVX PARTIS. DIALOGVE DV... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3697 ; cote locale : C_10_19. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-30 07:20:36.

Mazariniste. Que vous estes benets de nous estimer Antechrists pour
cela, vous le croiriez tout de bon si nous vous auions
fait voir que nous auons les dents doubles, bien plus
que Berlique berloque qui ioüoit il y a quelque temps
sur le Pont-Neuf, non pauures idiots, Monseigneur le
Cardinal n’est point en aucune façon ennemy de l’Eglise,
elle luy donne tous les ans plus d’vn million de liures,
& il a pour domestiques beaucoup de Prestes, d’Abbez,
& mesme des Euesques ; si ses Soldats ont commis quel

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. LA SOTTISE DES DEVX PARTIS. DIALOGVE DV... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3697 ; cote locale : C_10_19. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-30 07:20:36.

souciez que de bien
danser, vous aurez bonne notte, si vous ne nous promettez
pas poires molles, nous vous promettons de la dragée
& des confitures seiches, il n’en ira pas comme il en
est allé.

Le Mazariniste. Hé, que ferez vous pauures idiots, voudriez vous prendre
quelque Iean de Paris pour estre le Roy des Frondeurs.

Le Parisien. Si cela arriuoit nous prendrions vn François & non pas
vn Iean, ny vn Louys. Ie veux bien que vous sçachiez
qu’auec la fronde on a mis des Geants par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. TROISIESME DIALOGVE ENTRE LE ROY DE BRONZE... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 3. Voir aussi A_2_59 (partie 2), C_7_14 à 16 (parties 1 à 3) et E_1_130. Référence RIM : M0_1090 ; cote locale : A_2_60. le 2012-09-28 09:37:20.

au petit IESVS.

M. DC. XLIX. AVEC PERMISSION. TROISIESME DIALOGVE,
ENTRE LE ROY DE BRONZE,
& la Samaritaine. Sur les affaires du temps present. La Samaritaine. FAITES vostre pacquet, Madame l’idiote, & cherchez qui veüille
souffrir vos sottises: car pour moy i’en suis lasse. Le Roy. Est-ce là, chere Samaritaine, la grace que tu m’auois accordée pour
cette pauure fille? La Samaritaine. Elle en a trop abusé, SIRE, & si i’eusse fait

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. TROISIESME DIALOGVE ENTRE LE ROY DE BRONZE,... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 3. Voir aussi C_7_14 (partie 1) et C_7_15 (partie 2), A_2_59 (partie 2), A_2_60 (partie 3) et E_130. Référence RIM : M0_1090 ; cote locale : C_7_16. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-09-28 09:39:19.

au petit IESVS.

M. DC. XLIX. AVEC PERMISSION. TROISIESME DIALOGVE,
ENTRE LE ROY DE BRONZE,
& la Samaritaine. Sur les affaires du temps present. La Samaritaine. FAITES vostre pacquet, Madame l’idiote, & cherchez qui veüille
souffrir vos sottises : car pour moy i’en suis lasse. Le Roy. Est-ce là, chere Samaritaine, la grace que tu m’auois accordée pour
cette pauure fille ? La Samaritaine. Elle en a trop abusé, SIRE, & si i’eusse

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. LE FILS DE L’IMPVDIQVE; ET LE PERFIDE... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_10. Référence RIM : M0_1394 ; cote locale : A_3_60. le 2013-07-20 11:31:50.

honorable: La seconde, qui est la plus probable,
& qu’il fut fait Curé de son village, en laquelle charge il
vécut assez long-temps auec vn infame, qu’il gardoit soubs
pretexte que c’estoit sa seruante, de laquelle il eut deux enfans,
dont l’vn estoit fol & idiot, & l’autre remply de malice
& d’astuce, que l’on appella Iulles Mazarin. Dés son bas âge il donna des marques de ce qu’il seroit
vn iour, & ceux qui le connoissent asseurent qu’il a esté né
soubs vne planette si mauuaise, qu’il n’y a point

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. LE FILS DE L’IMPVDIQVE ; ET LE PERFIDE... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_60. Référence RIM : M0_1394 ; cote locale : C_5_10. le 2013-07-20 11:33:33.

honorable : La seconde, qui est la plus probable,
& qu’il fut fait Curé de son village, en laquelle charge il
vécut assez long-temps auec vn infame, qu’il gardoit soubs
pretexte que c’estoit sa seruante, de laquelle il eut deux enfans,
dont l’vn estoit fol & idiot, & l’autre remply de malice
& d’astuce, que l’on appella Iulles Mazarin. Dés son bas âge il donna des marques de ce qu’il seroit
vn iour, & ceux qui le connoissent asseurent qu’il a esté né
soubs vne planette si mauuaise, qu’il n’y a point

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. LE MERCVRE INFERNAL. ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2453 ; cote locale : C_6_15. le 2013-09-21 07:24:42.

esleué ;
mais ce qui me scandalise le plus, c’est qu’ils m’auoienr
celé que la descente en seroit scabreuse ;
Certes telles equiuoques sõt plusvt les que Chrestiennes.
Ha ! continuoit-il, pendant qu’ils sont en
Cuisine à viure grassemẽt aux despens des Idiots
& des simples gẽs qu’ils seduisent cauteleusemẽt,
quel secours peuuent-ils apporter aux Manes de
ceux qui leur ont laissé dequoy faire boüillir leur
Marmite, au grand preiudice des legitimes heritiers ?
Mais quel enraciné abus de croire que les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. LE MIROIR DES SOVVERAINS OV SE VOID L’ART... (1649) chez Noël (François) à Paris , 50 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2478 ; cote locale : C_6_21. Texte édité par Site Admin le 2013-09-21 15:31:57.

Prince & du
peuple, sans cupidité & sans iustice ; Qui ne s’abandonneront
iamais, ny aux faueurs, ny aux
amitiez, ny au lucre ; Qui empescheront que
l’ambition, l’auarice, & la trahison ne maitrisent
l’Estat ; Qui ne souffriront iamais que les
idiots, les infames, & les proscripts, soiẽt esleuez
aux charges par l’aide des Histores, ou de
ceux qui distribuent les roolles : Ceux là veritablement
se peuuent bien asseurer que leur entremise
prosperera, & que durant toute leur vie
ils seront considerez

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. L’ANTIDOTE AV VENIN DES LIBELLES DV... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_88 ; cote locale : B_17_23. Texte édité par Site Admin le 2013-02-01 15:02:41.

accoustumé de se ioüer de la
parole & de l’authorité du Roy, que sur le theatre le plus eminent
du monde il l’a fait passer icy, (n’ayant pas vn grain de
raison pour la defense de son maistre) pour vne chanson du
Pont Neuf, & pour vne amusette d’enfãt ou d’idiots. Ce menteur
à gages veut que la Declaration contre le Cardinal ayt esté extorquée. Et cependant la Verification en a esté faite en
sa presence & de son commandement, lors qu’il estoit enuironné
de toute sa Cour, & accompagné de trois ou quatre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. L’ASTROLOGVE BVRLESQVE. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_429 ; cote locale : C_2_11. le 2013-02-02 09:03:17.

adoucy
Fera tourner toute sa sphere
Au point le plus doux & prospere
Pour nous faire auoir à iamais
L’abondance auec la paix.   Le Paysan.  
Vrayment, Monsieur, tous ces beaux
mots
Ne sont pas pour des idiots,
Le Curé de nostre Village
Ne parla iamais langage
Mais pourtant ie reconnois bien
Que vous nous promettez du bien.
Continuez vostre harangue,
Et Dieu benira vostre langue.   L’Astrologue.  
Ie prendrois les choses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Dubosc-Montandré, Claude [?]. L’AVEVGLEMENT DES PARISIENS, FAISANT VOIR... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 31 pages. Langue : français. Moreau indique 71 pages.. Référence RIM : M0_467 ; cote locale : B_16_51. le 2013-02-15 10:25:50.

On n’en veut point à l’authorité
Royalle, on en veut à la tyrannie le Roy ne
subsiste t’il que par le Mazarin & par ses complices ?
le Roy perira t’il, si Mazarin & ses emissaires
perissent ? Phantosme ; Phantosme qui ne peut
amuser que les idiotz : le Roy n’est pas encore en
âge de sçauoir ce qu’il faut qu’il veüille : Il ne peut
pas l’aprendre de la Reine, car elle est femme &
passionnée : il faut qu’il l’aprenne de ses Princes,
Car ils sont sages & des interessés : ie le repete

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. M. B. I. V. D. R. D. L. P. P.... . LE IVGEMENT RENDV SVR LE PLAIDOYÉ de... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1775 ; cote locale : B_17_15. le 2013-02-09 10:35:50.

esclore, ne le pourroit estre aux pages 9. & 10. Mais à quoy bon le rendre ainsi criminel par la plume, si
ce n’est deffendre la cause de Mazarin, sous pretexte de deffendre
l’honneur & l’authorité du Roy ? Cét homme a écrit
pour se faire croire aux idiots, & non aux clair-voyans, lors
qu’il veut rendre les voyages du Roy à Bourdeaux tant vtiles,
encore qu’ils ayent esté autant prejudiciables à l’honneur du
Roy, que le Conseil en a esté pernicieux à la ruïne des Prouinces,
par où il a esté mal-heureusement

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. APOLOGIE POVR MONSEIGNEVR LE CARDINAL... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 39 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_28. Référence RIM : M0_127 ; cote locale : A_2_3. le 2014-12-06 14:58:02.

N’est-ce pas dans la
paix que l’abondance regne? Et la guerre n’est elle pas vn gouffre, qui engloutiroit
les richesses d’vn Cresus? Le Card. Oüy, si l’on payoit les soldats, & qu’on n’eust point d’autre but
que de conquerit: Mais cela est bon à des idiots; la France est si belliqueuse,
que si l’on luy laschoit la bride, & qu’on payast bien les soldats, l’Espagne
ne luy seroit qu’vn des-jeuner. Mais ce n’est pas là le jeu des bons Politiques,
ny mesme l’interest de la France. Le Casuiste. Vous me

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. APOLOGIE POVR MONSEIGNEVR LE CARDINAL... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 20 pages. Langue : français. Première partie. Voir aussi A_2_3 (qui contient les deux parties).. Référence RIM : M0_127 ; cote locale : C_5_28. le 2014-12-09 15:25:28.

N’est-ce pas dans la
paix que l’abondance regne ? Et la guerre n’est-elle pas vn gouffre, qui engloutiroit
les richesses d’vn Cresus ? Le Card. Oüy, si l’on payoit les soldat, & qu’on n’eust point d’autre but
que de conquerir : Mais cela est bon à des idiots ; la France est si belliqueuse,
que si l’on luy laschoit la bride, & qu’on payast bien les soldats, l’Espagne
ne luy feroit qu’vn des-jeuner. Mais ce n’est pas là le jeu des bons Politiques,
ny mesme l’interest de la France. Le Casuiste. Vous me

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Anonyme. LES CONFERANCES DV CARDINAL MAZARIN AVEC VN... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français. La pagination de l'original est erronée à partir de la page 25, numérotée 35, d'où la méprise dans la notice de Moreau qui indique 42 pages au total.. Référence RIM : M0_746 ; cote locale : B_11_35. le 2014-02-03 14:24:44.

pas dans la paix que l’abondance
regne ? Et la guerre n’est elle pas vn gouffre,
qui engloutiroit les richesses d’vn Cresus ? Le Cardinal. Oüy, si l’on payoit les soldats, & qu’on
n’eust point d’autre but que de conquerir : Mais cela
est bon à des idiots ; la France est si belliqueuse, que si
l’on luy laschoit labride, & qu’on payast bien les soldats,
l’Espagne ne luy seroit qu’vn des-jeuner. Mais ce
n’est pas là le jeu des bons Politiques, ny mesme l’interest
de la France. Response. Vous me

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. LES CONTREVERITEZ DE LA COVR. QVIS VETAT... (1652) chez [s. n.] à Paris , 6 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_788 ; cote locale : B_17_29. le 2014-02-03 16:47:45.

Ferdinand ayme le Palatin,
Monsieur de Montbason ne parle que Latin
De Boüillon court vn cerf, & Noirmontier la begue,
Rien de si biendisant que Madame d’Entrague,
Que la Cheureuse fait l’amour sans dire mot,
L’Euesque de Bayeux est crû pauure idiot,
De Mercœur en faueur aupres des Mazarines,
Est bien souuent faché d’auoir monstré ses mines,
Qui font venir en Cour vn folastre, vn broüillon,
Pour estre gouuerneur du grand pont à Moison,
Que le Duc d’Espernon renonçant à ses forces,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. LES TRES-HVMBLES REMERCIMENS DES BOVRGEOIS... (1649) chez Quenet (Antoine) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3827 ; cote locale : A_8_57. le 2014-03-01 13:41:57.

QVENET, ruë des Carmes,
à l’Image saincte Barbe.

M. DC. XLIX. LES TRES-HV MBLES
Remercimens des Bourgeois de Paris, à
MADAMOISELLE, pour
nous auoir procuré la PAIX. GRANDE PRINCESSE. Vn sçauant Idiot aussi parfaictement instruit
dans les ciuilitez de la Cour, que dans
les veritez de l’Euangile, ayant receu du
Ciel beaucoup de graces & de faueurs
tres signalées, & ne sçachant de quelle
façon il pourroit dresser des complimens
qui fussent dignes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. OBSERVATIONS VERITABLES ET DES-INTERESSEES,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 160 pages. Langue : français, latin. Table des matières en pages 5-6; avertissement de l'imprimeur au lecteur en page 8. Notre page 9 est numérotée 1 dans l'original (cet écart de 8 se maintient jusqu'à la fin de la pièce).. Référence RIM : M0_2574 ; cote locale : B_11_23. le 2014-07-08 14:38:18.

sont d’accord que le Souuerain
doit plus à ses suiets qu’à ses propres enfans, parce que la
nature seule l’vnit à ceux-cy, & la Iustice à ceux-là : il n’est pere
que par hazard, mais Souuerain par choix & par bon-heur.
Quand il n’engendreroit que des idiots & des stupides, il ne
laisseroit pas d’estre pere comme les autres, au lieu qu’il n’est
plus Roy quand il ne gouuerne que des esclaues & des malheureux.
Le sang qui se communique fait le fondement de la
paternité, & la prosperité de l’Estat sert de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. RESPONSE D’ARISTE A CLYTOPHON SVR LA... (1649) chez Dédin (Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Daté du 12 septembre 1649, avec permission du 30 septembre 1649 signée Daubray, le tout au colophon.. Référence RIM : M0_3390 ; cote locale : C_3_84. le 2014-09-28 03:14:04.

Monsieur le Gouuerneur comme il se pratiquoit
auant le traicté de Monsieur le Cardinal Bichi, luy est encore
extremement aduantageux puis qu’il l’affranchit de la necessité
de prendre l’attache des Procureurs du Païs. Au cõmencement
de la guerre ils persuadoient aux idiots qu’ils ne la signeroient
point que le Roy n’abolit tous les imposts, & ne leur rendit
tous les priuileges dont ils jouïssioent sous le Roy René : Mesme il
me souuient qu’ils nous promettoiẽt de ne poser iamais les armes
si le Conseil ne consentoit à leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Toutes les occurrences


Erreur de la base de données

Erreur lors de la connexion à la base de données