[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(123 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "prince.? .?.?prison.*" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. DIALOGVE ENTRE LE ROY DE BRONZE, ET LA... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 1. Voir aussi C_7_15 (partie 2) et C_7_16 (partie 3), A_2_59 (partie 2), A_2_60 (partie 3) et E_130. Référence RIM : M0_1090 ; cote locale : C_7_14. le 2012-09-28 09:40:33.

d’eux à celuy des Abbez ; & l’autre à celuy
des Princes de l’Eglise ? Estoit-il, comme ce dernier, homme à
violer les loix humaines & diuines ? à brauer insolemment l’honneur
& l’authorité des Cours Souueraines ? à n’esparguer pas mesmes
les Princes du Sang, emprisonnant les vns, & chassant les autres ?
à rauir le gouuernement d’vne Prouince à des Heros dignes de celuy d’vn Empire, pour en inuestir vn Frere défroqué ? Feroit-il,
comme luy, triompher le vice Italien de la vertu Françoise ?
Et seroit-ce à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. DIALOGVE ENTRE LE ROY DE BRONZE. ET LA... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_2_59 (partie 2), A_2_60 (partie 3), C_7_14 (partie 1), C_7_15 (partie 2) et C_7_16 (partie 3). Référence RIM : M0_1090 ; cote locale : E_1_130. le 2012-09-28 09:40:08.

d’eux à celuy des Abbez ; & l’autre à celuy
des Princes de l’Eglise ? Estoit-il, comme ce dernier, homme à
violer les loix humaines & diuines ? à brauer insolemment l’honneur
& l’auctorité des Cours Souueraines ? à n’espargner pas mesme
les Princes du Sang, emprisonnant les vns, & chassant les autres ?
à rauir le gouuernement d’vne Prouince à des Heros dignes de celuy d’vn Empire, pour en inuestir vn Frere défroqué ? Feroit-il,
comme luy triompher le vice Italien de la vertu Françoise ?
Et seroit-ce à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. DISCOVRS CONTRE LE LIBELLE INTITVLÉ, LE... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1105 ; cote locale : B_7_3. le 2012-09-30 07:39:28.

ou-est celuy qui ose prendre
la qualité de fauory? qui est-ce à la Cour qui
ait osté les charges, les honneurs & les prerogatiues
deües à la Naissance & au merite de M. le
Prince? rien de tout cela, faux pretexte, illusions,
chimeres. O! mais M. le Prince à peur qu’on ne le mette
encores prisonnier; Et quoy par ce que M. le Prince
à peur, & peur sans fondement raisonnable,
il faut qu’il declare la guerre au Roy, qu’il se mette
à la teste d’vn armée, qu’il porte le fer & le feu dãs
trois ou quatre Prouinces du Royaume, le Roy &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. DISCOVRS FAISANT VOIR Tout ce qui s’est... (1652) chez [s. n.] à Paris , 19 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1122 ; cote locale : B_13_44. le 2012-06-22 01:50:46.

portant, Que le Cardinal s’esloigneroit
& sortiroit hors de France, terres &
pays de l’obeyssance du Roy, sans esperance
d’y retourner: Et contre vne Declaration si
solemnelle, estre si hardy & temeraire de porter
le Roy à faire la guerre contre les Princes
de son Sang, apres les auoir retenus prisonniers
durant treize mois en diuerses prisons:
mesprisé les Remonstrances du Parlement de Paris, traitté indignement ses Deputez, qui ne
demandoient qu’à pacifier toutes choses par
vne bonne Paix, commettre des impietez &
sacrileges, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. DISCOVRS FAISANT VOIR Tout ce qui s’est... (1652) chez [s. n.] à Paris , 19 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1122 ; cote locale : B_13_44. le 2012-06-22 01:50:46.

du Roy, & affectionné
à la Paix de la France.  

LE MAZARIN. Monsieur le Cardinal s’est retiré & sorty hors de France, pour donner subject à Messieurs
les Princes de poser les armes & entendre
à la Paix. Si les Princes ont esté prisonniers,
ce n’a point esté par ses conseils: le Roy
par sa Declaration a faict cognoistre que ç’a
esté de son mouuement propre: & de fait, lors
qu’il a esté resolu qu’ils seroient mis en liberté,
Monsieur le Cardinal s’est porté en personne
au

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. EPILOGVE, OV DERNIER APPAREIL DV BON... (1649) chez Sara (Robert) à Paris , 11 pages. Langue : français, latin. Voir aussi C_7_77. Pièce 3 des 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_1264 ; cote locale : A_3_35. le 2012-10-15 02:56:23.

tu en fais exercice de patience: Or cette patience est loüable,
& la resistance que tu ferois au contraire, seroit inutile, seroit de
mauuais exemple, & te seroit prejudiciable. En ce cas-là il faut que
tu obeisses: & le Magistrat qui agit sous l’authorité du Prince, ty
peut contraindre par amendes, par peines & emprisonnemens. Et
quoy que l’imposition soit excessiue & iniuste en soy, neantmoins
par relation au repos public que tu ne dois pas troubler par ton impatience,
il est iuste que tu subisses. Mais si la charge & la coruée est
vniuersellement imposée sur tous les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. EPILOGVE, OV DERNIER APPAREIL DV BON... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français, latin. Voir aussi A_3_35. Pièce 3 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_1264 ; cote locale : C_7_77. le 2012-10-15 02:49:10.

tu en fais exercice de patience : Or cette patience est loüable,
& la resistance que tu ferois au contraire, seroit inutile, seroit de
mauuais exemple, & te seroit prejudiciable. En ce cas-là il faut que
tu obeisses : & le Magistrat qui agit sous l’authorité du Prince, t’y
peut contraindre par amendes, par peines & emprisonnemens. Et
quoy que l’imposition soit excessiue & in juste en soy, neantmoins
par relation au repos public que tu ne dois pas troubler par ton impatience,
il est iuste que tu subisses. Mais si la charge & la coruée est
vniuersellement imposée sur tous les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. EXTRAICT DES REGISTRES DV PARLEMENT,... (1652) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 50 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_1351 ; cote locale : B_11_29. Texte édité par Site Admin le 2012-10-20 11:10:13.

& contraint la Ville & la Prouince à prendre les
Armes ; abandonné aux Espagnols non seulement la Champagne,
mais l’Isle de France & les enuirons de Paris, lors que vos meilleures
Troupes estoient employées pour accabler vos Subjets ; fait traduire
les Princes prisonniers en la Citadelle du Havre, lieu incommode
à leur santé, dont ils pouuoient estre aisément enuoyez hors du
Royaume ; couuert tous ses conseils precipitez ou temeraires du pretexte
specieux de vostre authorité Royale, sans auoir appris en
quoy elle consistoit,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 4 sur 11 (paginée de 43 à 56). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_14. le 2012-11-07 00:34:37.

Bergerac le 2. Septembre, 1652. L’Armée qui a esté laissée par le Comte de
Harcourt, commandée par l’Isbonne son
Nepueu, est reduitte à mille Cheuaux & autant
de Fãtassins & se debande tous les iours, elle est
entre Alemandez & Duras, les gens des Princes
en font tous les iours des Prisonniers, ce qui fait
que ceux de Bourdeaux, ne sont plus en crainte
d’estre troublez en leurs vendanges, quoy que
les ennemis eussent fait paroistre auoir dessein
de passer à Marmande pour aller faire le degast
des vignes. De Bourdeaux. Madame la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. LA CHASSE FVRIEVSE, DONNÉE A LA GARNISON de... (1652) chez Larru (Samuel de) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_692 ; cote locale : B_7_42. Texte édité par Site Admin le 2012-11-09 17:08:44.

Auec Permission. LA CHASSE FVRIEVSE,
donnée à la Garnison de Corbeil: où il
est demeuré plus de deux cens cinquante
Caualiers sur la place, & grand
nombre de blessez & prisonniers, par la
Caualerie de Monsieur le Prince:
Auec le nombre des morts & prisonniers. IL ne faut point trouuer estrange, si les
Conseils Mazarins ne pouuans quitter
la haine qu’ils ont tousiours euë contre la
Ville de Paris; continuent leurs efforts pour
la reduire à la necessité: & ne l’ayans sceu
faire il y a trois ans,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. LA GVERRE DECLAREE AV CARDINAL MAZARIN. (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1526 ; cote locale : D_1_28. le 2012-11-30 10:07:55.

les Prouinces & la ville de Paris sont espuisées d’argent
par les leuées qu’on fait sous ce pretexte que c’est pour les affaires
de l’Estat, & au fond ne sont que pour faire celles du Cardinal Mazarin,
& broüiller tout le Royaume. Or pour ce que les Princes ne sont emprisonnez qu’àcause de
l’ennemy de l’Estat & le leur, la demande que l’on fait de leur liberté
estant fondée ez Declarations du Roy, desquelles on demande
l’obseruation, tant à leur esgard, qu’à celuy de Madame in
Madamoiselle de Buillon sera iugée si

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. LA LETTRE DE CARON A MAZARIN. (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1912 ; cote locale : B_13_29. le 2012-12-07 15:24:01.


Tant y a le voila donc party
Ce fils de putain d’antechry,
Il a bien fait de fuir fort
Afin d’euiter de Beaufort,
Qui a esté si debonnaire
De ne luy vouloir rien faire,
Car il auoit bien merité
D’estre tres bien recompensé
Par ce Prince qu’il auoit lezé,
E: dans Vincennes emprisonné,
De mesme qu’il a fait à nos Princes,
Pour mieux ruiner tous les Prouinces
Enfin le voila donc party,
Ce possedé de Godefredy,
Ie voudrois bien estre derriere
Pour le traitter de l’estriuiere,
Afin de le faire sauter,
Et

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. LA MORT FVNESTE DV CARDINAL MAZARIN AVEC SON... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2497 ; cote locale : C_11_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-16 14:16:15.

funestes poisons :
Barillon exilé, sa mort inopinée,
Ne se peut racheter auec des Louys d’or,
Son ombre veut du sang, & Courtray plus encor,
Que l’Espagnol reprit dans vne apres disnée.    
Broussel, Beaufort, Houdancour & les Princes,
Et mille autres par luy logez dans les prisons,
Ont suiet de punir ses noires trahisons,
Et de vanger la perte des Prouinces.
Ses membres mutilez, tout son sang respandu,
Le reste de son corps dans la greue pendu,
Puis jetté sur la claye & traisne dans la boüe,
Les plus cruels tourmens,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. LA PIERRE DE TOVCHE, FAISANT VOIR QVE le... (1652) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Voir aussi C_12_42. Référence RIM : M0_2766 ; cote locale : B_12_46. le 2012-12-22 16:11:51.

leur deuotion, apres auoir pris le Faux-Bourg sainct Anthoine, la Bastille,
l’Arsenal, l’Isle de Nostre-Dame, le Temple,
Sainct Martin des Champs & le Chasteau du
Louure leur estant liurez, ils entreroient triomphans
auec le Roy dans Paris, feroient les Princes
prisonniers, ameneroient les Bourgeois la
corde au col demander pardon à sa Maiesté, &
la Ville exposée au pillage ; mais dés le mesme
iour ils se trouuerent en mesconte : car Messieurs
les Princes de Condé, les Ducs de Beaufort, de
Nemours, de la Roche-Foucault

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. LA PIERRE DE TOVCHE, FAISANT VOIR QVE le... (1652) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_46. Référence RIM : M0_2766 ; cote locale : C_12_42. le 2012-12-22 16:13:36.

leur deuotion, apres auoir pris le Faux-Bourg sainct Anthoine, la Bastille,
l’Arsenal, l’Isle de Nostre-Dame, le Temple,
Sainct Martin des Champs & le Chasteau du
Louure leur estant liurez, ils entreroient triomphans
auec le Roy dans Paris, feroient les Princes
prisonniers, ameneroient les Bourgeois la
corde au col demander pardon à sa Maiesté, &
la Ville exposée au pillage ; mais dés le mesme
iour ils se trouuerent en mesconte : car Messieurs
les Princes de Condé, les Ducs de Beaufort, de
Nemours, de la Roche-Foucault

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. LA TRES-HVMBLE ET VERITABLE REMONSTRANCE DE... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 20 pages. Langue : français. Avec permission des députés.. Référence RIM : M0_3808 ; cote locale : B_12_62. le 2012-12-30 15:55:52.

& contraint
la Ville, & la Prouince à prendre les armes ; abandonné
aux Espagnols, non seulement la Champagne,
mais l’Isle de France, & les enuirons de Paris, lors
que vos meilleurs trouppes estoient employées pour accabler
vos suiets ; fait traduire les Princes prisonniers en
la Citadelle du Haure, lieu incommode à leur santé,
dont ils pouuoient estre aisément enuoyées hors du
Royaume ; couuert tous ses conseils precipitez & temeraires,
du pretexte specieux de vostre authorité
Royalle, sans auoir appris en quoy elle

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. LA VERITABLE FRONDE DES PARISIENS, Frondant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3934 ; cote locale : B_10_11. le 2012-12-31 16:48:40.

son esperance, retourne à ses intrigues ordinaires
contre Monsieur le Prince ; le Mazarin commence
à se deffier de celuy qui l’auoit tousiours
protegé ; il fait faire quelques propositions au
Coadiuteur par la Cheureuse, il conspire contre
la liberté de Monsieur le Prince, & le fait arrester
prisonnier dans le Palais Royal auec vn applaudissement
general de tous les Corinthiens,
plus que des Frondeurs : mais à sa gloire ayant
les mains liées, la veuë bornée, la parole estouffée ;
plus in carcere spiritus acquisiuit quam caro amisit.
Pendant cette

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LA TVTELLE DES ROYS MINEVRS EN FRANCE. Auec... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 64 pages. Langue : français. Voir aussi B_3_1. Partie d'un plus grand ensemble, voir commentaires et M1_226.. Référence RIM : M0_3901 ; cote locale : B_3_2. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-30 17:16:32.

& de Catherine de Medicis. Il
succeda au Royaume à son frere aisné, François
Second du nom. Durant sa Minorité, la
Reyne sa Mere fut declarée Regẽte du Royaume,
par les Estats Generaux tenus à Orleans.
Il commença son Regne par l’elargissement
de Louys Prince de Condé hors
de la prison, où il estoit arresté. Cette action
de douceur fut suiuie d’vn exemple remarquable
de Iustice, en la personne de quelques
Seigneurs liguez contre le seruice du
Roy. Mais le regne de ce ieune Prince, qui
promettoit vn siecle d’vnion & de paix, fut

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. M. L.. DISCOVRS ET CONSIDERATIONS Politiques &... (1650) chez Martin (Sébastien) à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi D_2_36. Référence RIM : M0_1120 ; cote locale : A_9_12. le 2012-10-01 14:12:42.

Conty, & Duc de Longueville. I’AY de la peine à trouuer les premiers termes
de ce discours. Le sujet que i’ay pris m’estonne,
& rebouchant les pointes de mon imagination
il confond tout l’ordre & toute la suite
de mes pensées. Ie veux parler du Prince de
Condé prisonnier, mais ie ne sçay de quelle
sorte le faire pour le faire de bonne grace. Celuy qui pour
glorieuses marques de ces grandes victoires, nous a enuoyez
captifs les generaux de nos ennemis, peut-il estre prisonnier
luy-mesme? Ce terme n’offence-t’il point la vray

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. M. L.. DISCOVRS ET CONSIDERATIONS Politiques &... (1650) chez Martin (Sébastien) à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi D_2_36. Référence RIM : M0_1120 ; cote locale : A_9_12. le 2012-10-01 14:12:42.

souche, estant tombé entre les mains des Pyrates,
les menaçoit de les faire pendre quand ils interrompoient
son repos, & sans penser a estre prisonnier, d’vne ame
toute libre il parloit en maistre à ses geoliers, & traittoit
ses tyrans d’esclaues.   Le Prince de Condé peut donc estre entierement heureux
dedans sa prison, s’il à le courage de vouloir l’estre.
Mais qu’il est à craindre qu’il manque de cette grande force
d’esprit, qui s’assujettissant toute chose, ne ressent point
les reuers de la fortune, parce que la fortune mesme dépend
de son authorité. Qu’il est à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. M. L.. DISCOVRS ET CONSIDERATIONS Politiques &... (1650) chez Martin (Sébastien) à Paris , 31 pages. Langue : français. Page de titre en page 2 (décalage de pagination). Voir aussi A_9_12. Référence RIM : M0_1120 ; cote locale : D_2_36. le 2012-10-01 14:17:09.

Conty, & Duc de Longueville. I’AY de la peine à trouuer les premiers termes
de ce discours. Le sujet que i’ay pris m’estonne,
& rebouchant les pointes de mon imagination
il confond tout l’ordre & toute la suite
de mes pensées. Ie veux parler du Prince de
Condé prisonnier, mais ie ne sçay de quelle
sorte le faire pour le faire de bonne grace. Celuy qui pour
glorieuses marques de ces grandes victoires, nous a enuoyez
captifs les generaux de nos ennemis, peut-il estre prisonnier
luy-mesme ? Ce terme n’offence-t’il point la vray

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. M. L.. DISCOVRS ET CONSIDERATIONS Politiques &... (1650) chez Martin (Sébastien) à Paris , 31 pages. Langue : français. Page de titre en page 2 (décalage de pagination). Voir aussi A_9_12. Référence RIM : M0_1120 ; cote locale : D_2_36. le 2012-10-01 14:17:09.

souche, estant tombé entre les mains des Pyrates,
les menaçoit de les faire pendre quand ils interrompoient
son repos, & sans penser a estre prisonnier, d’vne ame
toute libre il parloit en maistre à ses geoliers, & traittoit
ses tyrans d’esclaues.   Le Prince de Condé peut donc estre entierement heureux
dedans sa prison, s’il à le courage de vouloir l’estre.
Mais qu’il est à craindre qu’il manque de cette grande force
d’esprit, qui s’assujettissant toute chose, ne ressent point
les reuers de la fortune, parce que la fortune mesme dépend
de son authorité. Qu’il est à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Mirand,? de. LA ROBBE SANGLANTE DE IVLES MAZARIN. Ou les... (1649) chez Musnier (François) à Paris , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3554 ; cote locale : A_8_66. le 2012-12-28 14:21:36.

plus loin que de chez
nous quelque tesmoignage, il suffit de rapporter celle
qu’il pratiqua à l’endroit de Madame de Guise: car
ayant empesché directement & indirectement le secours
quelle taschoit d’enuoyer à Monsieur son fils,
comme il sceut que ce genereux Prince auoit esté arresté
prisonnier: (car il en fut aduerty quatre ou cinq
iours auant Madame de Guise) il fut trouuer cette Princesse
à laquelle il protesta toute sorte de soubmission &
de redeuense, & que de ce pas il s’en alloit faire haster
le secours qu’on preparoit pour Monsieur son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Voysin, Joseph [?]. HARANGVE FAITE AV PARLEMENT de Paris par... (1650) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1579 ; cote locale : D_1_34. le 2012-10-28 03:46:51.

qui fut prise sur la Requeste presentée
par Madame la Princesse, le Registre a esté fait & m’a
esté mis en main pour vous le presenter : Dans ce
temps que nous nous promettions de pouuoir jouïr
d’vne paix si justement establie, la detention de
Messieurs les Princes a esté le sujet de nouueaux desordres,
vne si longue prison sans vouloir permettre
qu’on examine leurs actions, contre les termes de la
derniere Declaration, a fait naistre diuers partis qui
se sont formés dans la Prouince & dans le Royaume,
& font apprehender vn desordre general s’il
n’estoit pas loisible de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. LA VERITÉ CONTINVANT DE PRONONCER SES... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. Deuxième partie. Voir aussi B_17_18 (1ère Partie). Dans Choix II de Moreau. Référence RIM : M0_3998 ; cote locale : B_17_19. le 2013-01-05 06:01:42.

fait naistre : Mais sa politique
ne luy laissa pas faire tant de reflections : ou s’il les
fit il crut que la generosité ne passoit plus parmy les vertus
d’vn homme d’Estat. Cependant le Marquis de Chasteau neuf quitta les Sçeaux lors que le Prince sortit de prison. Il n’eut le
pouuoir de secler que des iniustices : son authorité ne
dura qu’autant que la tyrannie : Des que la iustice reprit
son pouuoir, elle luy rauit celuy de seeller ses volontez :
Et les plus simples crurent dés lors qu’on ne luy auoit
donné les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2