LE COVRRIER DV TEMPS APPORTANT CE QVI SE passe de plus secret en la Cour des Princes de l’Europe.

Auteur
Fouquet de Croissy, Antoine [?]
Éditeur
Sansonius (Jean) [?]
Date d'édition
1649
Lieu d'édtion
[s. l.]
Langue
français
Nombre de pages
32
Référence Moreau
M0_825
Cote locale
C_1_47
Note
Mention au colophon : "A Amsterdam ce Septembre chez Iean Sausonius."
Dernière modification
2013-07-16 10:30:05
Consulter (réservé aux utilisateurs autorisés)

Commentaires

Commentaire de : Patrick Rebollar, créé le 2011-06-10 02:31:56.
Sur Fouquet de Croissy, voir par exemple : http://dictionnaire-journalistes.gazettes18e.fr/journaliste/312-antoine-fouquet-de-croissy || Notice Moreau : Ce sont des lettres, supposées de diverses capitales de l'Europe et de quelques villes de France, contre le cardinal Mazarin. Guy Patin avait un goût particulier pour ce libelle ; ce qui peut donner une idée assez exacte de l'âcreté de l'auteur. Il écrit à M. F. C. M. D. R. sous la date du 12 août 1649 : « On n'a rien imprimé ici, depuis quatre mois, de meilleur que le "Courrier du temps". Ce sont huit cahiers antimazariniques qui sont fort bons. Si vous ne les avez pas, je vous les offre. » Le 24 septembre, il écrit à Charles Spon : « Il y a quelques honnêtes gens à Paris, tous d'un parti, c'est-à-dire ennemis du cardinal Mazarin, qui envoient et distribuent à leurs amis un nouveau libelle intitulé : "le Courrier du temps, apportant des nouvelles de tous les cantons de l'Europe" (le titre est inexact). Il est en huit demi-feuilles in-4. Je ne doute pas que les imprimeurs ne le contrefassent. Chaque article est contre le Mazarin ; et chaque province dit quelque mal de lui. Ce ministre italien, ayant vu ce libelle, a été fort irrité contre ceux qu'il en soupçonne les auteurs ; mais de malheur pour lui, il n'a plus de crédit pour s'en pouvoir venger, comme font les Italiens très-volontiers. » Enfin Guy Patin, écrivant le 5 novembre à M. F. C. M. D. R., dit : « L'auteur du "Courrier du temps" est un brave et courageux conseiller de la cour, nommé M. Fouquet de Croissy, qui étoit à Munster, durant les traités de paix, avec notre M. d'Avaux, par lequel il fut envoyé en Pologne et vers quelques princes d'Allemagne. » Il est trop souvent parlé de Fouquet de Croissy, dans l'histoire de la Fronde, pour que j'aie besoin de rien ajouter à ce qu'en dit Guy Patin. Je rappellerai seulement qu'il fut un des plus ardents et des plus persévérants partisans du prince de Condé. Je ne sais pas si la prédiction de Guy Patin, sur les contrefaçons du "Courrier du temps", s'est réalisée ; mais je n'ai rencontré que des exemplaires de la même édition. Il semble résulter de la lettre écrite par le cardinal Mazarin à Bartet, le 30 juin 1651 ("Lettres du cardinal Mazarin" publiées par M. Ravenel, page 125), que Croissy aurait composé d'autres pamphlets pour la Fronde ; mais je n'en connais aucun.

Fac-similé de la première page