PIECE DE PONTOISE. LES SENTIMENS DIVERS SVR L’ARREST DV PARLEMENT DV VINGTIESME IVILLET. ET LE DISCOVRS SEDITIEVX QV’ON pretend faussement auoir esté fait par Monsieur Bignon, le 26. sur la Lieutenance du Royaume.

Auteur
Faure, ? [?]
Éditeur
[s. n.]
Date d'édition
1652 [?]
Lieu d'édtion
[s. l.]
Langue
français
Nombre de pages
15
Référence Moreau
M0_2759
Cote locale
B_15_14
Note
Dernière modification
2014-07-12 09:03:00
Consulter (réservé aux utilisateurs autorisés)

Commentaires

Commentaire de : Patrick Rebollar, créé le 2014-07-12 09:03:00.
Notice Moreau : Ce pamphlet, généralement bien raisonné, se termine par un trait sanglant contre le duc d'Orléans : « Les degrés qui l'ont autrefois précipité de ses prétentions à la couronne, par une déclaration d'incapacité vérifiée, sont les mêmes qui l'élèvent présentement à la lieutenance de l'État. » Il y a été fait deux réponses : la "Réfutation de la Pièce de Pontoise" [M0_3067], etc., et "l'Examen des divers sentiments sur l'arrêt du Parlement du 20 Juillet" [M0_1318], etc. C'est par cette dernière pièce que je me suis cru autorisé à attribuer au père Faure la "Pièce de Pontoise", aussi bien que "l'Esprit de paix" [M0_1284] et la "Vérité toute nue" [M0_4007], etc. La "Pièce de Pontoise" a été réimprimée, sans date, dans le format in-8°, sous le titre de : les "Sentiments divers sur l'arrêt du Parlement du 20 juillet" [M0_3655], etc.

Fac-similé de la première page