[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(7081 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "REYNE" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 26. Aldimary [signé]. LA CASTILLE AVX PIEDS DE LA REYNE, DEMANDANT... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 15 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Signé Aldimary en page 4. Voir aussi B_16_26. Référence RIM : M0_645 ; cote locale : C_2_25. le 2012-11-09 09:59:16.

 
Dieu se contente des loüanges,
Qu’il reçoit des Roys & des Anges ;
Et semble vouloir que leurs mains,
Eternellement liberales,
Soient des ressources generales,
Aux infortunes des humains.   A LA REYNE.

Sonnet.  
Anne dont les bontez seruent d’exẽple aux Dieux,
Et dont tous les humains redoutent la puissance,
Auez-vous donc iuré de ruiner des lieux
Dignes de vostre Amour & de vostre Naissance.    

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 27. Aldimary [signé]. LA CASTILLE AVX PIEDS DE LA REYNE, DEMANDANT... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 15 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Signé Aldimary en page 4. Voir aussi B_16_26. Référence RIM : M0_645 ; cote locale : C_2_25. le 2012-11-09 09:59:16.

la campagne ?    
Dedans le sang des Turcs noyer leur Potentat,
Et laisser viure en Sœurs, la France auec l’Espagne,
Comme si sous deux Roys ce n’estoit qu’vn Estat ?   SVR L’ACCIDENT ARRIVÉ
à la Reyne, le iour qu’on mit des cheuaux
de Dannemarc au Carosse de sa
Majesté.  
Qvand des cheuaux nourris dans les forests du Nort,
Estonnez de se voir dans vne autre contrée,
Pour monstrer qu’ils estoient des enfans de Borée,
Firent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 28. Aldimary [signé]. LA CASTILLE AVX PIEDS DE LA REYNE, DEMANDANT... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 15 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Signé Aldimary en page 4. Voir aussi B_16_26. Référence RIM : M0_645 ; cote locale : C_2_25. le 2012-11-09 09:59:16.

de Borée,
Firent soudainement vn dangereux effort.    
Et la Cour & le Ciel dans vne estrange peine
Virent pallir le front du Soleil & du Roy ;
Tout le monde saisi de colere & d’effroy,
Ne cessoit de crier qu’on secourust la Reyne.    
On vit marcher d’abord les Dieux en bataillon,
Pompeusement suiuis de toute leur noblesse,
Qui pensoit secourir cette Auguste Princesse,
Mais il ne fut besoin que d’vn seul Papillon.    
Depuis l’espouuentable

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 29. Aldimary [signé]. LA CASTILLE AVX PIEDS DE LA REYNE, DEMANDANT... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 15 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Signé Aldimary en page 4. Voir aussi B_16_26. Référence RIM : M0_645 ; cote locale : C_2_25. le 2012-11-09 09:59:16.

 
Mais Papillon plus prompt que ne furent les Dieux,
Se vante d’vn honneur dont ils sont enuieux ;
Il eut assez luy seul d’adresse & de courage,
Pour vaincre des cheuaux l’insolence & la rage    
Tirant la Reyne du danger,
Où cét attelage Estranger    
L’alloit precipiter d’vn mouuement rapide ;
Il fait gloire d’auoir preuenu Iupiter,    
Qui couroit pour prendre la bride,
Et pour s’efforcer d’arrester  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 30. Aldimary [signé]. LA CASTILLE AVX PIEDS DE LA REYNE, DEMANDANT... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 15 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Signé Aldimary en page 4. Voir aussi B_16_26. Référence RIM : M0_645 ; cote locale : C_2_25. le 2012-11-09 09:59:16.


Peuuent des Ondes implacables
Rompre les violents efforts,
Fend les Mers sans craindre naufrage,
Quoy que les Rochers de ses bords
Blanchissent d’escume & de rage.    
La nuict que l’horrible furie
Du vent qui regne sur l’Adrie
Eleua l’orgueil de ses flots ;
Et que sa face estincellante
Parut aux yeux des matelots
Toute enflée & toute boüillante :    
Le Ciel malgré cette tempeste
Des ses feux couronna sa teste :
Et de peur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 31. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, AV PALAIS ROYAL,... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_41. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : A_4_25. le 2012-10-28 02:28:48.

HARANGVE
FAITE
A LA REYNE,
AV PALAIS ROYAL,
Le 21. Decemb. 1648.

PAR MR AMELOT PREMIER
President de la Cour des Aydes.

POVR LA REVOCATION
DV TRAITÉ DES TAILLES,
& le soulagement des Officiers, & du Peuple. AVEC
VN RECIT

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 32. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, AV PALAIS ROYAL,... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_41. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : A_4_25. le 2012-10-28 02:28:48.

RECIT ABBREGÉ
de ce qui se passa en la Deputation
de ladite Cour sur ce sujet.

A PARIS,
Chez DENYS LANGLOIS, au mont S. Hilaire,
à l’enseigne du Pelican.

M. DC. XLIX. HARANGVE FAITE A LA REYNE
par Monsieur le Premier President de la Cour des
Aydes, au Palais Royal le 21. Decemb. 1648.

AVEC VN RECIT ABBREGÉ,
de ce qui se passa en la Deputation
de ladite Cour sur ce suiet. LA Cour des Aydes ayant, entr’autres modifications

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 33. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, AV PALAIS ROYAL,... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_41. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : A_4_25. le 2012-10-28 02:28:48.

ayant, entr’autres modifications
apposées à la Declaration derniere, fait defenses à toutes
personnes de faire aucun Traité sur les Tailles, à peine de
Confiscation de corps & de biens, fut mandee le Lundy
21. Decemb. 1648. au Palais Royal, où en presence de la Reyne,
de Monseigneur le Duc d’Orleans, & de plusieurs Ministres & Officiers
de la Couronne, Monsieur le Chancelier par ordre de la Reyne
Regente, dit aux Deputez de la Compagnie, Qu’apres la remise que le
Roy auoit fait à son peuple de l’auis de la Reyne, qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 34. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, AV PALAIS ROYAL,... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_41. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : A_4_25. le 2012-10-28 02:28:48.

Tailles, à peine de
Confiscation de corps & de biens, fut mandee le Lundy
21. Decemb. 1648. au Palais Royal, où en presence de la Reyne,
de Monseigneur le Duc d’Orleans, & de plusieurs Ministres & Officiers
de la Couronne, Monsieur le Chancelier par ordre de la Reyne
Regente, dit aux Deputez de la Compagnie, Qu’apres la remise que le
Roy auoit fait à son peuple de l’auis de la Reyne, qui montoit à trentecinq
millions par an, elle attendoit que les Compagnies fac literoient
les leuées du reste pour secourir l’Estat dans la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 35. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, AV PALAIS ROYAL,... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_41. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : A_4_25. le 2012-10-28 02:28:48.

de la Reyne,
de Monseigneur le Duc d’Orleans, & de plusieurs Ministres & Officiers
de la Couronne, Monsieur le Chancelier par ordre de la Reyne
Regente, dit aux Deputez de la Compagnie, Qu’apres la remise que le
Roy auoit fait à son peuple de l’auis de la Reyne, qui montoit à trentecinq
millions par an, elle attendoit que les Compagnies fac literoient
les leuées du reste pour secourir l’Estat dans la necessité qu’il y auoit
d’entretenir les Troupes, & d’attirer à nous celles qui alloient estre licentiées
en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 36. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, AV PALAIS ROYAL,... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_41. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : A_4_25. le 2012-10-28 02:28:48.

ne seroient perçeus que neuf mois aprés l’imposition, & que si l’on attendoit ce temps-là, l’Estat se trouueroit en peril.
Que le seul remede à cela estoit de faire des Traittez sur les Tailles
comme on auoit fait auparauant, & que pour cét effet la Reyne desiroit
que l’on ostast ces mots de confiscation de corps & biens, inserez
dans la modification.   Sur quoy Mr Amelot, Premier President de la Cour des Aydes,
representa à la Reyne les inconuenients qu’il y auoit de mettre les
Tailles en party, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 37. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, AV PALAIS ROYAL,... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_41. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : A_4_25. le 2012-10-28 02:28:48.

sur les Tailles
comme on auoit fait auparauant, & que pour cét effet la Reyne desiroit
que l’on ostast ces mots de confiscation de corps & biens, inserez
dans la modification.   Sur quoy Mr Amelot, Premier President de la Cour des Aydes,
representa à la Reyne les inconuenients qu’il y auoit de mettre les
Tailles en party, & les autres desordres dont il auoit esté parlé dans
la Compagnie, ce qu’il fit à peu prés en ces termes: MADAME, Entre les auantages qui éleuent les Souuerains au
dessus du commun des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 38. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, AV PALAIS ROYAL,... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_41. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : A_4_25. le 2012-10-28 02:28:48.

labour auec leurs
maisons; C’est la necessité, & vne derniere necessité qui les force
d’oublier l’amour si naturel du pays natal, pour aller demander
leur vie de porte en porte, où ils pensent la pouuoir trouuer. Et ce n’est pas dans le plat pays seulement que regne cette
cruelle necessité: elle a gagné peu à peu les bonnes Villes, si toutefois
il reste encore des Villes qui puissent porter ce nom auec
fondement: le mal est à son extremité, il s’est glissé bien auant
dans cette grande Ville, aussi bien qu’ailleurs; &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 39. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, AV PALAIS ROYAL,... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_41. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : A_4_25. le 2012-10-28 02:28:48.

pareil
iour il auoit gagné vne Victoire sur les ennemis, & en conuiant le
Peuple de monter auec luy au Capitole pour en rendre grace aux Dieux:
Qu’ainsi il estoit necessaire de se seruir de toute sorte de moyens pour resister
aux ennemis de l’Estat, & que la Reine pourroit auoir égard aux
Remonstrances de la Compagnie, & aux Raisons qu’elle venoit de luy
representer contre les Traitez à forfait sur les Tailles: Mais que n’y
ayant point de reuenu plus clair que celuy-là, il estoit pour le moins
necessaire de faire des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 40. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, AV PALAIS ROYAL,... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_41. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : A_4_25. le 2012-10-28 02:28:48.

afin
d’auoir vn fond pour les necessitez vrgentes de l’Estat; que cette maniere
de secourir le Roy, estoit establie depuis long-temps, & auctorisée
mesme par le texte du huictiesme article de la derniere Declaration de
sa Maiesté, & que le desir de la Reine estoit, Que comme la Compagnie
auoit tousiours bien seruy l’Estat, elle expliquast son intention,
& la modification apposée sur cét article, en sorte que ceux qui voudroient
faire quelques auances sur les Tailles, le pussent faire auec seureté,
& sans crainte

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 41. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, PAR MR AMELOT... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_25. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : C_5_41. le 2012-10-28 02:33:43.

HARANGVE
FAITE
A LA REYNE,
PAR MR AMELOT PREMIER
President de la Cour des Aydes.

POVR LA REVOCATION
DV TRAITÉ DES TAILLES,
& le soulagement
DES OFFICIERS,
ET DV PEVPLE. AVEC
VN RECIT ABBREGE
de ce qui se passa en la Deputation
de ladite

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 42. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, PAR MR AMELOT... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_25. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : C_5_41. le 2012-10-28 02:33:43.

RECIT ABBREGE
de ce qui se passa en la Deputation
de ladite Cour sur ce sujet.

A PARIS,
Chez DENYS LANGLOIS, au mont S. Hilaire,
à l’enseigne du Pelican.

M. DC. XLIX. HARANGVE FAITE A LA REYNE
Monsieur le Premier President de la Cour
Aydes.

AVEC VN RECIT ABBREGE
de ce qui se passa en la Deputation
de ladite Cour sur ce suiet. LA Cour des Aydes ayant, entr’autres modifications
apposées à la Declaration derniere, fait

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 43. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, PAR MR AMELOT... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_25. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : C_5_41. le 2012-10-28 02:33:43.

ayant, entr’autres modifications
apposées à la Declaration derniere, fait defenses à toutes
personnes de faire aucun Traité sur les Tailles, à peine de
Confiscation de corps & de biens, fut mandee le Lundy
21. Decemb. 1648. au Palais Royal, où en presence de la Reyne,
de Monseigneur le Duc d’Orleans, & de plusieurs Ministres & Officiers
de la Couronne, Monsieur le Chancelier par ordre de la Reyne
Regente, dit aux Deputez de la Compagnie, Qu’aprés la remise que le
Roy auoit fait à son peuple de l’auis de la Reyne, qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 44. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, PAR MR AMELOT... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_25. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : C_5_41. le 2012-10-28 02:33:43.

Tailles, à peine de
Confiscation de corps & de biens, fut mandee le Lundy
21. Decemb. 1648. au Palais Royal, où en presence de la Reyne,
de Monseigneur le Duc d’Orleans, & de plusieurs Ministres & Officiers
de la Couronne, Monsieur le Chancelier par ordre de la Reyne
Regente, dit aux Deputez de la Compagnie, Qu’aprés la remise que le
Roy auoit fait à son peuple de l’auis de la Reyne, qui montoit à trentecinq
millions par an, elle attendoit que les Compagnies faciliteroient
les leuées du reste pour secourir l’Estat dans la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 45. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, PAR MR AMELOT... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_25. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : C_5_41. le 2012-10-28 02:33:43.

de la Reyne,
de Monseigneur le Duc d’Orleans, & de plusieurs Ministres & Officiers
de la Couronne, Monsieur le Chancelier par ordre de la Reyne
Regente, dit aux Deputez de la Compagnie, Qu’aprés la remise que le
Roy auoit fait à son peuple de l’auis de la Reyne, qui montoit à trentecinq
millions par an, elle attendoit que les Compagnies faciliteroient
les leuées du reste pour secourir l’Estat dans la necessité qu’il y auoit
d’entretenir les Troupes, & d’attirer à nous celles qui alloient estre licentiees
en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 46. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, PAR MR AMELOT... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_25. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : C_5_41. le 2012-10-28 02:33:43.

seroient perçeus que neuf mois mois aprés l’imposition, & que si l’on attendoit ce temps-là, l’Estat se trouueroit en peril.
Que le seul remede à cela estoit de faire des Traittez sur les Tailles
comme on auoit fait auparauant, & que pour cét effet la Reyne desiroit
que l’on ostast ces mots de confiscation de corps & biens, inserez
dans la modification.   Sur quoy Mr Amelot, premier President de la Cour des Aydes,
representa à la Reyne les inconuenients qu’il y auoit de mettre les
Tailles en party, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 47. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, PAR MR AMELOT... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_25. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : C_5_41. le 2012-10-28 02:33:43.

sur les Tailles
comme on auoit fait auparauant, & que pour cét effet la Reyne desiroit
que l’on ostast ces mots de confiscation de corps & biens, inserez
dans la modification.   Sur quoy Mr Amelot, premier President de la Cour des Aydes,
representa à la Reyne les inconuenients qu’il y auoit de mettre les
Tailles en party, & les autres desordres dont il auoit esté parlé dans
la Compagnie, ce qu’il fit à peu prés en ces termes : MADAME, Entre les auantages qui éleuent les Souuerains au
dessus du commun des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 48. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, PAR MR AMELOT... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_25. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : C_5_41. le 2012-10-28 02:33:43.

auec leurs
maisons ; C’est la necessité, & vne derniere necessité qui les force
d’oublier l’amour si naturel du pays natal, pour aller demander
leur vie de porte en porte, où ils pensent la pouuoir trouuer. Et ce n’est pas dans le plat pays seulement que regne cette
cruelle necessité : elle a gagné peu à peu les bonnes Villes, si toutefois
il reste encore des Villes qui puissent porter ce nom auec
fondement : le mal est à son extremité, il s’est glissé bien auant
dans cette grande Ville, aussi bien qu’ailleurs ;

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 49. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, PAR MR AMELOT... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_25. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : C_5_41. le 2012-10-28 02:33:43.

pareil
iour il auoit gagné vne Victoire sur les ennemis, & en conuiant le
Peuple de monter auec luy au Capitole pour en rendre grace aux Dieux :
Qu’ainsi il estoit necessaire de se seruir de toute sorte de moyens pour resister
aux ennemis de l’Estat, & que la Reine pourroit auoir égard aux
Remonstrances de la Compagnie, & aux Raisons qu’elle venoit de luy
representer contre les Traitez à forfait sur les Tailles : Mais que n’y
ayant point de reuenu plus clair que celuy-là, il estoit pour le moins
necessaire de faire des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 50. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, PAR MR AMELOT... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_25. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : C_5_41. le 2012-10-28 02:33:43.

afin
d’auoir vn fond pour les necessitez vrgentes de l’Estat ; que cette maniere
de secourir le Roy, estoit establie depuis long-temps, & auctorisée
mesme par le texte du huictiesme article de la derniere Declaration de
sa Maiesté, & que le desir de la Reine estoit, Que comme la Compagnie
auoit tousiours bien seruy l’Estat, elle expliquast son intention,
& la modification apposée sur cét article, en sorte que ceux qui voudroient
faire quelques auances sur les Tailles, le pussent faire auec seureté,
& sans crainte

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 51. Anonyme. ADVERTISSEMENT A COHON, EVESQVE DE DOL ET DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français, latin. Jouxte la copie imprimée à Douai.. Référence RIM : M0_444 ; cote locale : A_2_17. le 2012-12-02 09:15:55.

& postillon,
en vn mot, valet du feu Cardinal de Richelieu, & par luy
employé aux courses ordinaires; par ses intrigues & par ses
charmes il est parvenu au Cardinalat, & tost apres le decez
du Roy, il a gagné par art magique les bonnes graces d’vne
Reyne Regente, & est aujourd’huy le premier Ministre de
son Erat, à la veuë & au sceu de deux des premiers Princes du
Sang, qui n’ont point de honte, & ne rougissent point devant
ce veau d’or, qu’ils devroient avoir etouffé des sa naissance;
tant s’en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 52. Anonyme. ADVERTISSEMENT AVX BOVRGEOIS DE PARIS, POVR... (1652) chez [s. n.] à Paris , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_451 ; cote locale : B_11_28. le 2012-12-02 09:18:26.

que l’on
nomme la Petite Mere de la Place
Royale, accusée de ce malheureux
crime, en sont des preuues suffisantes,
que l’on peut voir dedans son
procez, qui est encore entre les
mains de Monsieur Barillon, dont
il n’y a que cinq ou six ans que la
Reine en ayant ouy parler, luy commanda
par deux fois, à quinze iours
d’interuale, de luy en faire l’extrait,
ce qu’il ne fit pas. Il n’y a qu’à voir
le liure intituléCabale Infernale, qu’a
maintenant Monsieur l’Official, &
que Monsieur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 53. Anonyme. ADVERTISSEMENT AVX BOVRGEOIS DE PARIS, POVR... (1652) chez [s. n.] à Paris , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_451 ; cote locale : B_11_28. le 2012-12-02 09:18:26.

des nommés
Mazile, de la Noix, la Paillere,
de l’Estoile, Chastelain, & autres
que ceux-cy nous peuuent indiquer.
Il ne faut plus douter que ce ne soit
par le moyen de ses operations diaboliques
qu’il seduit l’esprit du Roy
& de la Reine, & fait fléchir leurs
volontez aux siennes: L’on sçait assez
que le Roy outre sa Declaration
de son éloignement hors du Royaume,
a promis en son absence par
plusieurs fois de le faire retirer, à
quoy, ce Cardinal present, il ne se
peut resoudre,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 54. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

en sacrifices à leurs Holocaustes pour l’abolition des crimes
des pauures gens, de plus legere & simple croyance. Il
vous faisoient adorer comme Dieux pour vôtre argent. Et
auiourd’huy que vos dissimulations Françoises ont tyranniquement
occupé la bonté de la Reine, beniste entre les
femmes de nostre temps, & mere de toute benediction)
vous ne preschez plus que l’humilité & l’obeissance. Mais à
qui ? à vous Monsieur le Mazarin. La mesme cause premiere
(qui vous fait aujourd’huy appeller ce Prince rebelle, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 55. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

De ce mesme artifice est couuert le pretexte bazanné
dont vous tirez vostre excuse, pour dire que Monsieur le
Prince s’est retiré : a leué des gens de guerre qui ont mécontenté
les Champenois, & ruine ceux de Soissons : Il a
eu cy-deuant des presens de la Reine apres des mécontentemens.
Et par consequent il est rebelle & ambitieux, non
seulement des premiers Offices du Royaume, de commander
aux Prouinces & aux Villes, mais d’acquerir au prix du
sang des subjets du Roy, & ruine de la France, vne puissance
egale

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 56. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

de calomnier vn tel Prince de
tant de crimes capitaux, vous auriez bien encore l’audace
de dénier absolument ses plaintes, s’il y en auoit aucune
non veritable Vous me pouuez nier puisque vostre écrit
le porte, que vous auiez tellement preoccupé l’esprit de
la Reine, d’vne opinion de puisãce absoluë, pareille a celle
du defunct Roy : & qu’il n’estoit besoin ny à propos de donner
aucune participation ou connoissance des affaires aux
Princes du Sang, (de peur qu’ils n’en prissent trop grand
aduãtage) ains au contraire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 57. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

de sa Regence ; n’y depuis encore fait le semblable à Monsieur
le Prince de puis son retour. Mais ayant en cela lezé vos fallaces intentions Mazarines,
vous ne tardastes gueres, que persuadant les mesmes
choses que vous discourez, de n’estre expedient à la Reine
de communiquer aux Princes le secret de ses conceptions,
non plus que faisoit le defunct Roy pour les en exclure du
tout & regnant seul faire mieux vos affaires) vous le mistes
en telles deffiances l’vn de l’autre, que des mines aux plaintes,
& des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 58. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

petits signes de mécontentemens
luy feroient rendre ce qui luy estoit injustement
osté : Et luy a esté faite vne telle ruse, que combien qu’il
n’eust & ne voulut prendre au Conseil des finances autre
puissance que celle d’vn particulier. On fit accroire à la
Reine, qu’il y vsoit de force si grande qu’on n’y pouuoit
plus resister : Et pour cela on l’y fit trouuer en personne
pour faire authoriser par sa presence, les bons coups qui ont
esté faits à son desceu.   Il n’y a rien de plus naturel que de se deffendre,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 59. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

que le bruit de vos sourdes menées, & ne les approuue
aucunement. Sa prudence aduance de si loing son aage,
que si les loix du Royaume luy permettoient d’en faire iugement,
il romproit d’vn seul mot les efforts de vos rudes
bourrasques : Et cependant la Reine par vne singuliere
amour de la paix, nouuellement témoignée au salut de
cette Monarchie & commun desir des François, dissipe
entierement les nuages, dont vous auez iusques icy, couuert
vos factions & mauuais desseins. Il y a du crime à la
prise des armes,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 60. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

auez iusques icy, couuert
vos factions & mauuais desseins. Il y a du crime à la
prise des armes, ie le confesse, mais à vous qu’il doit estre
triplement imputé. Pour le conseil que vous en auez donné,
en sur prenant par vos violentes persuasions la bonté de
la Reine qui se refoit en vous, pour auoir souz le nom supposé
du Roy souleué des troupes, & mis le feu par tous les
coins de son Royaume, & pour exterminer la maison
Royale. Le Roy ne sçait bien les differences d’entre les Regens
& les Rois, elle à l’ame

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 61. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

fait euidemment reconnoistre
le plaisir que vous auez de regner : Et que vos si furieuses
émeutes ne procedent, que de la crainte de sortir de
ce gouuernement si absolut, qui vous fait persecuter les
Princes : par la force duquel, plus que par l’authorité de la
Reine, vous auez tellement ruiné le fond des finances,
qu’en ayant totalement épuisé le dernier quartier de l’année
passée, vous fustes prest par le diuertïssement des deniers
du peuple, d’émouuoir vne sedition par toute la Ville,
qui eust esté suiuie du reste de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 62. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

jardinier expert, cueillir les roses sur les espines. Il
sçauoit prendre vne bonne resolution des differents conseils,
& tirer vn bon sens des mauuaises opinions. Tous les
mouuemens de cette Monarchie auoient bien d’autres contrepoids
qu’ils n’ont aujourd’huy. La Reine ne tient pas
comme vous dites cette place, elle est trop prudente pour
le presumer : Elle n’est pas ignorante de cette loy Salicque
qui interdit les femmes de la Royauté. Elle a bien entre ses
mains le principal Gouuernement de l’Estat, que vous luy
auez

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 63. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

au peuple plusieurs imposts, &
d’vne autre main on les leue à vostre profit, souz le nom du
Roy par des Commissions secrettes & particulieres. Vous
amusez les simples, par vos glorieuses vanteries d’auoir fort
bien gouuerné l’Estat : Mais y a il iamais eu de Regne, ou la
Iustice ait plus esté opprimée, par toutes sortes d’euocatiõs &
interdictions. On esleue la Iurisdiction du Preuost de l’Hostel
à la diminution des autres, pour estouffer tous genres de
crimes, au scandale de la France. Vous mesmes dites que les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 64. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

le Roy n’a le pouuoir d’employer vn escu en aumosnes des
pauures. Vous luy monstrez bien qu’il n’est pas en aage d’ordonner
de ses finances : C’est vous qui en disposez comme
il vous plaist, à vostre profit & des vostres, soubs l’authorité
de nostre bonne Reine. Et toutes fois apres tant de bienfaits,
vous l’accusez vous mesmes, en disant que ce n’est pas
Monsieur le Prince, qui la peut accuser d’auoir espuisé les finances du Roy, & d’estre venuë a vne necessité d’en exiger
d’autres sur le peuple,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 65. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

les traicts de vostre ingratitude,
& monstrer fort appertement que vous n’en voulez
pas seulement à Monsieur le Prince, mais à toute la maison :
Puis qu’ayant voulu blesser la renommée du deffunct Roy,
par le reproche du Duc de Bourbon, vous attaquez encore
la Reine par cette accusation de mauuais mesnage. Chacun
sçait bien que les finances du Roy n’appartiennent point à la
Reine, & qu’elle est de trop bonne conscience pour mal-
vser du bien d’autruy. Elle a le bien du Roy en main, pour en
vser tres bien comme elle faict.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 66. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

Prince, mais à toute la maison :
Puis qu’ayant voulu blesser la renommée du deffunct Roy,
par le reproche du Duc de Bourbon, vous attaquez encore
la Reine par cette accusation de mauuais mesnage. Chacun
sçait bien que les finances du Roy n’appartiennent point à la
Reine, & qu’elle est de trop bonne conscience pour mal-
vser du bien d’autruy. Elle a le bien du Roy en main, pour en
vser tres bien comme elle faict. Et sa particuliere œconomie,
pour en faire ce qu’il luy plaist, sans subjection d’en
rendre compte à personne. Ce

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 67. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

comme elle faict. Et sa particuliere œconomie,
pour en faire ce qu’il luy plaist, sans subjection d’en
rendre compte à personne. Ce n’est pas aussi d’elle que la
plainte est faicte : mais de vous, qui causez la necessité. On
ne s’ad dresse point au Roy ny à la Reine, comme vous
dittes, dont l’vn n’a l’aage de disposer, ny l’autre la volonté
d’abuser. Mais à vous, Mazarin, qui trop licentieusement
ordonnez de toutes choses soubs leurs noms. En telle occurrence
de desordres on ne s’est point au temps passé addressé

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 68. Anonyme. ADVERTISSEMENT POLITIQVE AV ROY. (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_2_41. Référence RIM : M0_458 ; cote locale : E_1_118. le 2012-12-02 14:01:27.

Quels exemples, Sire, pouuez vous tirer
de ces deux grand Roys, qui touchent à vostre
Maiesté de si prés, sinon de continuer la clemence
que vous auez commencé de faire parroistre
sur nous dans vos plus tendres années, par le Ministere
de cette grande Reyne qui vous engendra,
& dont l’illustre vertu ne vous peut rien monstrer
que de bon. Vostre propre inclination, Sire,
vous portera sans contrainte à cherir vn peuple
qui ne respire rien que vôtre presence & qui s’est
veu comme enseuely dans le dueil, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 69. Anonyme. ADVERTISSEMENT POLITIQVE AV ROY. (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_118. Référence RIM : M0_458 ; cote locale : A_2_41. Texte édité par Site Admin le 2012-12-02 14:02:14.

Quels exemples, Sire, pouuez vous tirer
de ces deux grand Roys, qui touchent à vostre
Maiestè de si prés, sinon de continuer la clemence
que vous auez commencé de faire parroistre
sur nous dans vos plus tendres années, par le Ministere
de cette grande Reyne qui vous engendra,
& dont l’illustre vertu ne vous peut rien monstrer
que de bon. Vostre propre inclination, Sire,
vous portera sans contrainte à cherir vn peuple
qui ne respire rien que vôtre presence & qui s’est
veu comme enseuely dans le dueil, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 70. Anonyme. ADVERTISSEMENT POVR MADEMOISELLE, A... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_459 ; cote locale : A_2_23. Texte édité par Site Admin le 2012-12-02 14:13:05.

sous l’authorité de son ieune
Monarque, la sincerité de vostre
intention vous fera conuoiter la
mienne, & quand vous irez pour
vn si iuste suiet, ie vous feray voir
de quelle recompense vous estes
digne. Ne m’ordonnez point de
demander la paix à la Reyne, c’est
à vos merites qu’elle reserue ce
prix, il ne me seroit pas bien seant
de vouloir obtenir auec des lauriers,
vn bien qui n’est deû qu’à
vostre valeur, vous deuez cõquerir
cette palme, elle sera bien plus
florissante au milieu de vos

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 71. Anonyme. ARREST De la Cour de Parlement. Donné en... (1651) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_297 ; cote locale : B_7_59. le 2012-03-26 09:25:45.

Mazarin, & ses
Adherans. CE IOVR la Cour
toutes les Chambres
assemblées, apres auoir
ouy le recit fait
par Monsieur le Premier
President de ce qui luy a esté
dit & aux autres Deputez de ladite
Cour, de la part du Roy & de la
Reyne Regente, & ce qui a esté dit parle Sieur Prince de Condé contenu
au Registre de ce jour, Les Gens
du Roy mandez, & oüis en leurs conclusions,
eux retirez; La matiere mise
en deliberation,   A ARRESTÉ & ordonné,
Qu’il sera

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 72. Anonyme. ARREST De la Cour de Parlement. Donné en... (1651) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_297 ; cote locale : B_7_59. le 2012-03-26 09:25:45.

au Registre de ce jour, Les Gens
du Roy mandez, & oüis en leurs conclusions,
eux retirez; La matiere mise
en deliberation,   A ARRESTÉ & ordonné,
Qu’il sera fait registre des paroles &
asseurances données parle Roy & ladite
Dame Reyne Regente, confirmées
par Monsieur le Duc d’Orleans
Oncle du Roy, dont le Parlement
demeure depositaire, Que ledit
sieur Prince sera prié de voir ledit
Seigneur Roy, & ladite Dame
Reyne, Qu’il sera incessamment
trauaillé par les Deputez de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 73. Anonyme. ARREST De la Cour de Parlement. Donné en... (1651) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_297 ; cote locale : B_7_59. le 2012-03-26 09:25:45.

des paroles &
asseurances données parle Roy & ladite
Dame Reyne Regente, confirmées
par Monsieur le Duc d’Orleans
Oncle du Roy, dont le Parlement
demeure depositaire, Que ledit
sieur Prince sera prié de voir ledit
Seigneur Roy, & ladite Dame
Reyne, Qu’il sera incessamment
trauaillé par les Deputez de ladite
Cour à la Declaration accordée; Cependant
à la requeste du Procureur
general sera par les Conseillers Commis
par Arrest du vnziesme Mars
dernier, informé de ce que l’on a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 74. Anonyme. ARREST DE LA COVR DES AYDES. Sur la Requeste... (1648) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Du 15 décembre 1648 [au colophon].. Référence RIM : M0_150 ; cote locale : E_1_1. le 2012-04-03 15:35:56.

enuoyerez closes & sellées au
Greffe de nostredite Cour : Mandons en outre au premier
nostre Huissier ou Sergent sur ce requis, faire
pour l’execution dudit Arrest, tous exploicts & autres
actes de Iustice, requis & necessaires : De ce faire à vous
& à luy donnons pouuoir. DONNÉ à Paris en
nostredite Cour des Aydes, & prononé le quinziéme
iour de Decembre, l’An de grace mil six cens quarente
huict, & de nostre regne le sixiéme, & scellé.   PAR LA COVR DES AYDES.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 75. Anonyme. ARTICLES PROPOSEES ET ARRESTEES EN LA... (1648) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_29 ; cote locale : E_1_51. le 2012-04-13 10:51:14.

ayant esté payé en mauuaise & fausse debte, en arrerages de
pensions, en dons, gratifications, recompenses & autres choses
feintes & supposées, contre les ordonnances. Et d’autant que
la preuue de cet abus ne peut estre tiré que du menu des Comptans,
la Reyne est tres-humblement suppliée de les faire representer
pardeuant tels Commissaires qu’il luy plaira choisir, & ladite
verification faite, ordonner que les Engagistes payeront en
deniers comptans à l’Espargne lesdites sommes qui s’y trouueront
employées soubs

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 76. Anonyme. ARTICLES PROPOSEES ET ARRESTEES EN LA... (1648) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_29 ; cote locale : E_1_51. le 2012-04-13 10:51:14.

XI. L’vsage des Comptans ayant esté par certifications reconnu
par les Estats generaux du Royaume, & par toutes les Assemblées
notables des Bourgeois pour vn moyen asseuré pour couurir tous
les abus qui se peuuent commettre dans les finances, La Reyne
est tres-humblement suppliée de considerer, que les Comptans
du Regne de Henry le Grand en la plus haute année, mesme en
1609. qu’il entretenoit (comme chacun sçait) de grandes & secrettes
intelligences hors du Royaume, n’ont monté qu’à deux
millions

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 77. Anonyme. ARTICLES PROPOSEES ET ARRESTEES EN LA... (1648) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_29 ; cote locale : E_1_51. le 2012-04-13 10:51:14.

reconnu
par les Estats generaux du Royaume, & par toutes les Assemblées
notables des Bourgeois pour vn moyen asseuré pour couurir tous
les abus qui se peuuent commettre dans les finances, La Reyne
est tres-humblement suppliée de considerer, que les Comptans
du Regne de Henry le Grand en la plus haute année, mesme en
1609. qu’il entretenoit (comme chacun sçait) de grandes & secrettes
intelligences hors du Royaume, n’ont monté qu’à deux
millions deux cens mil liures : Que durant la minorité du feu
Roy, ils n’ont monté

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 78. Anonyme. ARTICLES PROPOSEES ET ARRESTEES EN LA... (1648) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_29 ; cote locale : E_1_51. le 2012-04-13 10:51:14.

ausquels chacune partie aura esté payée, l’vn pour Monsieur
le Chancelier, & les trois autres pour les sur-Intendant,
Controlleur general des Finances, & Tresorier de l’Espargne,
lesquels seront tenus de les garder pour les representer au Roy &
à la Reyne Regente, toutesfois & quantes qu’il leur sera commandé
& ordonné, à peine d’en respondre en leurs propres &
priuez noms, leurs vefues & heritiers.

XII. Seront les Officiers des Bureaux des Finances Secretaires du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 79. Anonyme. ARTICLES PROPOSEES ET ARRESTEES EN LA... (1648) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_29 ; cote locale : E_1_51. le 2012-04-13 10:51:14.

de faire & aduancer telles propositions pernicieuses, tendantes
à la ruynes desdites Compagnies, à l’aneantissement de
la Iustice & subuersion des Loix du Royaume, à peine d’estre
punis exemplairement comme perturbateur du repos public :
Et sera la Reyne tres-humblement supliée de reuoquer les
Edicts de creation de douze Offices de Maistres des Requestes
des Semestres du Parlement d’Aix, & Cour des Aydes de Nantes,
& Bureau des Finances crées és Villes de la Rochelle, Angers
& Chartres, & les Officiers

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 80. Anonyme. ARTICLES PROPOSEES ET ARRESTEES EN LA... (1648) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_29 ; cote locale : E_1_51. le 2012-04-13 10:51:14.

Hollandois
& Anglois y apportent : Ce qui a reduit vn nombre infiny
de menu peuple qui estoit employé és manufactures desdites
Draperie à mandicité, ou obligez de transporter leur domicile
esdits païs estrangers, outre le transport des sommes immenses ;
La Reyne est tres-humblement supliée, d’ordonner que defences
seront faites à tous negossians d’apporter ou faire apporter
en ce Royaume desdites Draperies de laine & de soye manufacturées
desdits païs, d’Angleterre & d’Hollande, à peine de
confiscation &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 81. Anonyme. ARTICLES PROPOSEES ET ARRESTEES EN LA... (1648) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_29 ; cote locale : E_1_51. le 2012-04-13 10:51:14.

Attendu la vexation nottoire qu’ont causé & causent iournellement
les Edicts des petits seaux : notifications, Commissaires
aux Saisies reelles, Controlleurs des despens, & que les acquereurs
desdits droicts sont plus que six fois remboursez : La
Reyne sera tres humblement supliée de reuoquer lesdits Edicts
& de les suprimier & de faire faire reglement pour les receptes
des Consignations & remettre lesdits droicts desdites receptes
en l’estat qu’ils estoient en 1610. Et que pour obvier aux abus &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 82. Anonyme. ARTICLES PROPOSEES ET ARRESTEES EN LA... (1648) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_29 ; cote locale : E_1_51. le 2012-04-13 10:51:14.

le Roy, suiuãt les Ordonnances, & defences aux condemnez de
payer en vertu des sentẽces desd. Iuges, à peine de payer 2. fois. Autre Arrest du Parlement du vingt-trois Septembre 1648.
portant que tres-humbles remonstrances par escrit seront faites
au Roy & à la Reyne Regente, & que la déliberation commencé
le iour auparauant seroit continuée le lendemain, & enjoint
aux Preuost des Marchands & Escheuins de Paris, de donner
ordre à la seureté de la Ville, & defences à tous Gouuerneurs Capitaines, Maires

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 83. Anonyme. AVIS DE MONSIEVR LE MARESCHAL DE TVRENNE ET... (1652) chez Guérard (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_507 ; cote locale : B_5_22. le 2012-04-13 16:47:48.

à toutes ces disgraces: puis que le Roy
possede & obsede par la faction Mazarine semble
tirer des subiets de triomphe des plus lugubres
euenemens qui arriuent iournellement. Et toutes nos affaires sont dautant plus dignes
de compassion qu’il semble que la
Reyne fasse ses plus cheres delices de toutes
les clameurs que les vols, les incendies, les
prophanations des choses sacrées les viollemens
des Religieuses, & le iugement general
de toutes nos Prouinces arrachent pitoyablement
de la bouche de tous les peuples.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 84. Anonyme. AVIS SINCERE DV MARESCHAL DE L’HOSPITAL,... (1652) chez Hardy (Guillaume) à Paris , 17 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_545 ; cote locale : B_2_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 02:34:08.

point esperer de le vaincre,
sans temerité; &, si i’oze trancher la parole,
qu’on ne peut point l’attaquer sans injustice.   Ces parolles estonnerent toute la Cour, le
Roy s’en trouua tellement surpris qu’il ne sçauoit
plus à quoy se determiner: la Reyne & le
Mazarin qui auoient esperé vn peu plus de complaisance
du Mareschal de l’Hospital, apres les
effets de generosité qu’ils en auoient ressenty luy
témoignerent aigrement que sa harangue estoit
importune à sa Majesté, & suppliant adroitement
le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 85. Anonyme. BALLET DANCÉ DEVANT LE ROY, ET LA REINE... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_571 ; cote locale : C_2_19. le 2012-04-20 07:45:35.

BALLET
DANCÉ
DEVANT LE ROY,
ET LA REINE REGENTE SA MERE.
PAR LE TRIO MAZARINICQVE.
POVR DIRE ADIEV A LA FRANCE. EN VERS BVRLESQVES. Premiere entrée. Mazarin vendeur de Baume. Seconde entrée. Ses deux Niepces deux danseuses de
corde. Troisiéme entrée. Les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 86. Anonyme. CANTIQVE DE REIOVISSANCE DES BONS FRANÇOIS,... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_622 ; cote locale : C_1_2. Texte édité par Site Admin le 2012-04-20 09:01:59.

CANTIQVE
DE
REIOVISSANCE
DES BONS
FRANÇOIS,
POVR L’HEVREVX RETOVR
du ROY dans sa bonne Ville
de PARIS. Auec vne tres-humble Remonstrance
à la Reyne Regente.

A PARIS,
Chez la Veuue IEAN REMY, ruë Saint Iacques,
à l’Image Saint Remy, près le College du Plessis.

M. DC. XLIX. CANTIQVE DE REIOVISSANCE
des bons François, pour
l’heureux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 87. Anonyme. CANTIQVE DE REIOVISSANCE DES BONS FRANÇOIS,... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_622 ; cote locale : C_1_2. Texte édité par Site Admin le 2012-04-20 09:01:59.

Saint Remy, près le College du Plessis.

M. DC. XLIX. CANTIQVE DE REIOVISSANCE
des bons François, pour
l’heureux retour du Roy dans sa
bonne Ville de Paris. Auec vne tres-humble Remonstrance
à la Reyne Regente. LOVEZ & benissez le Nom du
Seigneur, Peuples & Nations de
la terre ; Mais toy particulierement
Royaume de France resjoüis
toy, & rends mille actions de
graces au Dieu tout puissant, de ce qu’ayant esté
ietté sur le penchant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 88. Anonyme. CANTIQVE DE REIOVISSANCE DES BONS FRANÇOIS,... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_622 ; cote locale : C_1_2. Texte édité par Site Admin le 2012-04-20 09:01:59.

de diuision, de desordre & de confusion, il t’a
rendu par son admirable prouidence, ta premiere
tranquillité, & au lieu des haïnes & des méfiances,
il t’a vny estroittement auec ton Roy : Il a dissipé
le conseil des malins, & nostre grande Reyne
estant desabusée & a doucie, a preferé par vne
bonté veritablement Royalle & Chrestienne, le
salut des Peuples aux venimeux ensorselemens
des flateurs, qui ne respirent que le trouble. Sa
Maiesté nous a redonné nostre Roy, & a changé
la nuict

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 89. Anonyme. CANTIQVE DE REIOVISSANCE DES BONS FRANÇOIS,... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_622 ; cote locale : C_1_2. Texte édité par Site Admin le 2012-04-20 09:01:59.

& plein de réjoüissance.   Et toy Ville de Paris, réioüis toy, & chante au
Seigneur vn nouueau & admirable Cantique.
Tu estois tombée du plus haut comble de la prosperité
& de la gloire dans vn abisme de malheurs ;
Et ces augustes noms de Reyne des Villes,
& de merueille de l’Vniuers, que ta richesse, ta
grandeur, & ton delicieux seiour t’ont acquis,
ont failly à estre changez & perdus, tu as esté sur
le poinct de deuenir l’opprobre du monde, &
tout ensemble l’objet &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 90. Anonyme. CANTIQVE DE REIOVISSANCE DES BONS FRANÇOIS,... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_622 ; cote locale : C_1_2. Texte édité par Site Admin le 2012-04-20 09:01:59.

à vous seul en doiuent
estre données la gloire & les remerciemens, &
nous deuons confesser qu’en nous, ny en ceux
qui nous gouuernent, il n’y a que foiblesse & confusion
de face.   C’est vous, ô grand Dieu, qui auez inspiré le
cœur de la Reyne & des Princes du Sang, & qui
leur auez fait connoistre que la clemence & la
douceur sont les plus agreables & les plus faciles
moyens pour gagner l’amour & l’obeyssance
des Peuples : C’est vous, qui auez fait connoistre
à la Reyne, que le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 91. Anonyme. CANTIQVE DE REIOVISSANCE DES BONS FRANÇOIS,... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_622 ; cote locale : C_1_2. Texte édité par Site Admin le 2012-04-20 09:01:59.

cœur de la Reyne & des Princes du Sang, & qui
leur auez fait connoistre que la clemence & la
douceur sont les plus agreables & les plus faciles
moyens pour gagner l’amour & l’obeyssance
des Peuples : C’est vous, qui auez fait connoistre
à la Reyne, que le Roy est plus estroitement obligé
à ses Sujets, qu’a elle-mesme, encore qu’elle
luy ait donné l’estre : car le Roy comme Fils
luy a esté donné de Dieu, mais comme Souuerain
& comme Pasteur il a esté destiné pour son
Peuple ; comme Roy il doit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 92. Anonyme. CANTIQVE DE REIOVISSANCE DES BONS FRANÇOIS,... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_622 ; cote locale : C_1_2. Texte édité par Site Admin le 2012-04-20 09:01:59.

demeurer à Paris,
où son Throsne est esleué auec plus d’éclat &
plus de splendeur qu’ailleurs, pour gouuerner la
machine de la France, dont cette Ville est le
grand balancier & la principalle roüe ; Comme
Fils il doit l’obeyssance de son enfance à la Reyne
Reger te iusques à sa minorité, Et estant l’ame
& le principal mobile de l’Estat, il ne peut
tenir son Siege ailleurs que dans le cœur d’iceluy, à moins qu’on luy vueille faire courir fortune
de tomber dans des foiblesses & des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 93. Anonyme. CANTIQVE DE REIOVISSANCE DES BONS FRANÇOIS,... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_622 ; cote locale : C_1_2. Texte édité par Site Admin le 2012-04-20 09:01:59.

reduire à cette coustume
des derniers Roys de la premiere lignée
qui demeuroient tousiours enfermez dans la
molesse et dans loisiueté, pendant que les Maires
du Palais auoient vsurpé toute l’authorité. Nous sçauons bien que le dessein de nostre
auguste Reyne sera tousiours contraire à ceux
qui conceuroient de telles entreprises, et qu’elle
a le cœur et les pensées trop releuées et trop
Royalles pour consentir à rien de semblable : Et
elle nous donne à present vne preuue bien certaine,
puis qu’elle nous rend

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 94. Anonyme. CANTIQVE DE REIOVISSANCE DES BONS FRANÇOIS,... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_622 ; cote locale : C_1_2. Texte édité par Site Admin le 2012-04-20 09:01:59.

tous ses efforts
pour redonner à la Chrestienté desolée vne bonne
& asseurée Paix ; & s’attirer par ce moyen vn
Empire absolu non seulement sur le cœur de
ses Sujets ; mais aussi sur tous les Peuples de l’Europe
qui l’appelleront à iuste tiltre la Reyne de
la Paix, & la restauratrice de la Chrestienté. Et attendant que le Dieu de Paix luy fasse la
grace de pouuoir accomplir cette grande œuure,
elle trauaillera auec les Princes du Sang Royal,
& auec les Seigneurs de son Conseil à calmer les
émotions

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 95. Anonyme. CANTIQVE DE REIOVISSANCE DES BONS FRANÇOIS,... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_622 ; cote locale : C_1_2. Texte édité par Site Admin le 2012-04-20 09:01:59.

et à ses gens. Les Histoires prophanes nous
faurnissent aussi diuers exemples qui nous font
voir que la generosité, la misericorde et la clemence
rehaussent auec vn éclat merueilleux la
vertu et la gloire des plus grands Princes. Et
pour ce qui concerne nostre bonne Reyne, nous
esperons que la Pieté auec laquelle elle attire les benedictions du Ciel et l’amour des Peuples, sera
suiuie de ceste mansuetude & douceur pleine
de Clemence enuers tous ceux qui ont esté si
malheureux que de luy auoir dépleu : Le Roy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 96. Anonyme. CANTIQVE DE REIOVISSANCE DES BONS FRANÇOIS,... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_622 ; cote locale : C_1_2. Texte édité par Site Admin le 2012-04-20 09:01:59.

quelque façon à celuy qui leur a donné l’estre, &
qui les a éleués au dessus de tant de milliers
d’hommes plus forts & plus robustes qu’eux qui
pourtant leur sont assuiettis.   Au second
I iure de
Samuël. Songez donc à cela grande Reyne, & comme
nostre cœur n’est porté qu’à vous rendre toute
sorte de fidelité & d’obeïssance, nous vous supplions
pour l’amour de ce Roy des Roys, qu’il
vous plaise de despoüiller toute sorte de haine &
de vangeance, & nous regir à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 97. Anonyme. CANTIQVE DE REIOVISSANCE DES BONS FRANÇOIS,... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_622 ; cote locale : C_1_2. Texte édité par Site Admin le 2012-04-20 09:01:59.

la grace d’accomplir toutes ces choses, comme ie
souhaitte : certes, elle se pourra vanter d’estre
la plus glorieuse & la plus heureuse de toutes les
femmes ; & vostre Maiesté pourra passer le reste
de sa vie en autant de felicité, & de tranquilité
que Reyne qui ait iamais porté Sceptre : attandant
la mort doucement au milieu de dix milions
d’ames qui vous honoreront & beniront
sans cesse. Et lors que nostre braue Roy aura passé sa ieunesse,
& son adolessence au milieu de son Royaume

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 98. Anonyme. CARTEL AVX BONS FRANCOIS, POVR LA MAIORITÉ... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_642 ; cote locale : B_1_10. le 2012-04-20 09:18:14.

par crainte soûmis,
A vouloir la Paix desirée,
Et par leur foiblesse asseurée.    
Ce qu’on dit du fils du Soleil,
Quand en ce pompeux a ppateil,
Diuin brillant & magnifique,
Il se fit voir sous le portique
Du Palais où regne le iour,
Il parut moins qu’en cette Cour,
Nous verrons en ce iour paroistre
Ce grand Roy qui se fait connoistre
En estat de Majorité
Auecque tant de Majesté.    
Sus donc que chacun se prepare
A cette action belle &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 99. Anonyme. CARTEL AVX BONS FRANCOIS, POVR LA MAIORITÉ... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_642 ; cote locale : B_1_10. le 2012-04-20 09:18:14.

Prince
Par la force de vos Arrests,
GRAND SENAT rendez vos respects
A ce Prince tant adorable,
Qui par sa conduite admirable
Au poinct de sa Majorité,
Va remettre en authorité
Son authorité Souueraine
Sous la conduite de la Reyne.
Dont les soins au bien de l’Estat
Rendront le Roy le Potentat
Le plus grand Monarque du monde
C’est icy que tout bien abonde
En ce iour de Majorité,
En ce iour plein d’authorité,
Où se void que chacun s’appreste
D’en bien

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 100. Anonyme. CAYER CONTENANT. LES TRES-HVMBLES... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 27 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_662 ; cote locale : C_1_10. le 2012-04-29 01:57:03.

CAYER
CONTENANT. LES TRES-HVMBLES
Remonstrances des Deputez du
Parlement de Bordeaux, presenté
au Roy & à la Reyne Regente,
le second Octobre mil six cens
quarente neuf.

M. DC. XLIX. CAYER CONTENANT LES TRES
humbles Remonstrances des Deputez du
Parlement de Bordeaux, presenté au Roy
& à la Reyne Regente, le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 101. Anonyme. CAYER CONTENANT. LES TRES-HVMBLES... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 27 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_662 ; cote locale : C_1_10. le 2012-04-29 01:57:03.

au Roy & à la Reyne Regente,
le second Octobre mil six cens
quarente neuf.

M. DC. XLIX. CAYER CONTENANT LES TRES
humbles Remonstrances des Deputez du
Parlement de Bordeaux, presenté au Roy
& à la Reyne Regente, le second Octobre
mil six cens quarante neuf. Leurs Maiestez sont tres humblement supliées
d’agréer les sinceres & respectueuses protestations
de la fidelité inuiolable, & de l’obeyssance du
Parlement de Bordeaux, & de vouloir en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 102. Anonyme. CAYER CONTENANT. LES TRES-HVMBLES... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 27 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_662 ; cote locale : C_1_10. le 2012-04-29 01:57:03.

de leurs affaires & la fin de la guerre
leur puisse permettre de remettre la prouince de
Guyenne & ville de Bordeaux dans leurs immunitez
& exceptions, & d’esteindre le subside entier du conuoy
qui ne fut estably que pour vn temps lors du mariage
de la Reyne Regente, & qu’on a Promis d’abolir
de temps en temps, de vouloir cependant agréer les
tres humbles Remonstrances du Parlement, pour la
cessation de la leuée de deux escus par tonneau & leur
suitte, establie pour vn emprunt de quatre cens mil liures
dix

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 103. Anonyme. CAYERS DES REMONSTRANCES FAITES AV ROY ET A... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_663 ; cote locale : A_9_40. le 2012-04-29 02:04:49.

CAYERS DES
REMONSTRANCES
FAITES
AV ROY
ET A LA
REYNE REGENTE. PAR LES DEPVTEZ DV PARLEMENT
de Prouence. Vostre Parlement & vostre Païs de Prouence
supplient tres-humblement Vos Majestez de
les faire ioüir du fruit & de l’effet de vostre Declaration
du mois de Mars dernier, donné en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 104. Anonyme. CENSVRE OV REFVTATION DV LIBELLE INTITVLÉ,... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_1_12.. Référence RIM : M0_674 ; cote locale : E_1_121. le 2012-04-29 15:14:16.

ils en ayent donné toutes
les preuues imaginables, il les coiffe sur la fin de la mesme
Epithete qu’il a desia donnée au Prince, ce qui est vne
marque de la sterilité de son esprit. Dans la 12. 13. & 14. il tranche du Predicateur, mais au
lieu de reduire la Reine dans les termes de la douceur, il
tasche de la ietter dans le desespoir par l’impossibilité de
donner remede aux desordres qu’il exagere extraordinairement,
& la menace insolemment de la Iustice diuine,
sans que l’on puisse iuger ce qu’il pretend par cette

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 105. Anonyme. CENSVRE OV REFVTATION DV LIBELLE INTITVLÉ,... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_1_12.. Référence RIM : M0_674 ; cote locale : E_1_121. le 2012-04-29 15:14:16.

luy sa
misericorde. Les 15. 16. 17. 18. & 19. sont des declamations pleines
d’iniures & d’inuectiues contre quelques Prelats & Predicateurs
de leurs Maiestez, qu’il accuse d’enseigner de fausses
doctrines, & d’animer contre nous l’esprit de la Reine
& des Princes, pour en obtenir des Benefices & des recompenses ;
Ce qui me fait imaginer qu’il s’est peut-estre autrefois voulu seruir de ces maximes, puis qu’il en parle comme
sçauant, & que le dépit de n’auoir fait reüssir ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 106. Anonyme. CENSVRE OV REFVTATION DV LIBELLE INTITVLÉ,... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_1_12.. Référence RIM : M0_674 ; cote locale : E_1_121. le 2012-04-29 15:14:16.

& que le dépit de n’auoir fait reüssir ses desseins,
est le suiet de la passion qui l’emporte à ces indiscretes
calomnies, entremeslées de protestations d’estre bon
François, & de contradictions ridicules, conseillant à ces
predicateurs d’exhorter la Reyne à respandre des larmes sur
des embrazemens, que des pleurs de mil ans ne pouroient
pas esteindre, n’est-ce pas desirer vne chose impossible.   La vingtiesme s’addresse aux Confesseurs, qu’il pretend
sacrileges, d’accorder le saint Sacrement aux Seigneurs

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 107. Anonyme. CENSVRE OV REFVTATION DV LIBELLE INTITVLÉ,... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 11 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_121. Référence RIM : M0_674 ; cote locale : C_1_12. Texte édité par Site Admin le 2012-04-29 15:25:42.

ils en ayent donné toutes
les preuues imaginables, il les coiffe sur la fin de la mesme
Epithete qu’il a desia donnée au Prince, ce qui est vne
marque de la sterilité de son esprit. Dans la 12. 13. & 14. il tranche du Predicateur, mais au
lieu de reduire la Reine dans les termes de la douceur, il
tasche de la ietter dans le desespoir par l’impossibilité de
donner remede aux desordres qu’il exagere extraordinairement,
& la menace insolemment de la Iustice diuine,
sans que l’on puisse iuger ce qu’il pretend par cette

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 108. Anonyme. CENSVRE OV REFVTATION DV LIBELLE INTITVLÉ,... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 11 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_121. Référence RIM : M0_674 ; cote locale : C_1_12. Texte édité par Site Admin le 2012-04-29 15:25:42.

luy sa
misericorde. Les 15. 16. 17. 18. & 19. sont des declamations pleines
d’iniures & d’inuectiues contre quelques Prelats & Predicateurs
de leurs Maiestez, qu’il accuse d’enseigner de fausses
doctrines, & d’animer contre nous l’esprit de la Reine
& des Princes, pour en obtenir des Benefices & des recompenses ;
Ce qui me fait imaginer qu’il s’est peut-estre autrefois voulu seruir de ces maximes, puis qu’il en parle comme
sçauant, & que le dépit de n’auoir fait reüssir ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 109. Anonyme. CENSVRE OV REFVTATION DV LIBELLE INTITVLÉ,... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 11 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_121. Référence RIM : M0_674 ; cote locale : C_1_12. Texte édité par Site Admin le 2012-04-29 15:25:42.

& que le dépit de n’auoir fait reüssir ses desseins,
est le suiet de la passion qui l’emporte à ces indiscretes
calomnies, entremeslées de protestations d’estre bon
François, & de contradictions ridicules, conseillant à ces
Predicateurs d’exhorter la Reyne à respandre des larmes sur
des embrazemens, que des pleurs de mil ans ne pouroient
pas esteindre, n’est-ce pas desirer vne chose impossible.   La vingtiesme s’addresse aux Confesseurs, qu’il pretend
sacrileges, d’accorder le saint Sacrement aux Seigneurs

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 110. Anonyme. CODICILE TRES-VERITABLE DE IVLES MAZARIN... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_706 ; cote locale : B_12_53. Texte édité par Site Admin le 2012-05-12 05:50:42.

de condition & de merite,
dont ie n’auois pas fait mention en mon testament
datte du 29. Aoust de l’an dernier, dans lequel
i’auois premierement donné au Roy mon
Maistre ma grande Escurie, dont les cheuaux sont
du prix de quatre cens mille liures, & à la Reyne
Regente, vn reliquaire de la valeur de cent mille
liures. A Monsieur le Duc d’Orleans vn vase d’argent
enrichy de figures, & graué de diamans: Et à
Monsieur le Prince de Condé vn Cupidon d’or,
couuert de pierreries, & vn Mars d’argent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 111. Anonyme. CONDVITE DV CARDINAL MAZARIN, depuis son... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec privilège au colophon (dernière page).. Référence RIM : M0_734 ; cote locale : B_11_33. le 2012-05-12 15:19:03.

à l’aduenir en aucune façon
dans le maniment des affaires: ce poinct, en cas que vostre
Majesté aye assez bonne opinion de moy pour me l’ordonner,
estant le seul qui pourroit me rendre coupable d’vne
desobeïssance enuers vostre Majesté. Dans la Lettre à la Reyne. Ie prends la liberté de demander vne autre grace au Roy;
qui est d’auoir la bonté de me dispenser d’auoir aucune
part dans le maniment des affaires; quand sa Majesté auroit
assez bonne opinion de ma suffisance; & la protection
de vostre Majesté

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 112. Anonyme. CONDVITE DV CARDINAL MAZARIN, depuis son... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec privilège au colophon (dernière page).. Référence RIM : M0_734 ; cote locale : B_11_33. le 2012-05-12 15:19:03.

de me faire cét honneur. Ainsi cét homme pretendoit d’endormir ceux qui s’opposoient
à son retour, ou de piper les peuples, qui pour
auoir la paix luy eussent volontiers accordé le contentement
de pouuoir estre dans la Cour pour la satisfaction
particuliere de la Reyne, pourueu qu’il s’abstint de la conduite
des affaires, qu’il renonçast à l’entrée dans les Conseils,
ne se meslast point de faire changer ce qui auroit esté
resolu, & obeït à la Declaration du Roy, qui exclut les
Cardinaux du Ministere. Pour faire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 113. Anonyme. CONDVITE DV CARDINAL MAZARIN, depuis son... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec privilège au colophon (dernière page).. Référence RIM : M0_734 ; cote locale : B_11_33. le 2012-05-12 15:19:03.

de leurs conseils & de toute
leur puissance l’entreprise de Naples. 6. Qu’en consideration de cette ligue eternelle entre la
France & le Portugal, & pour maintenir la bonne correspondance,
nostre Roy espouseroit l’Infante de Portugal;
dequoy la Reyne donnoit presentement sa parole, ayant
promis de sa bouche qu’elle feroit valloir tous ces articles,
& principalement le dernier. En suite de cela l’Ambassadeur partit en diligence auec
le Pere Criuelly Carme, & autres Napolitains, emporta
les articles

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 114. Anonyme. CONDVITE DV CARDINAL MAZARIN, depuis son... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec privilège au colophon (dernière page).. Référence RIM : M0_734 ; cote locale : B_11_33. le 2012-05-12 15:19:03.

de Portugal, pour
ne rendre point les choses irreconciliables, & ne bannir point la paix pour iamais, cõme veut faire le Cardinal Mazarin;
ne voulut point consentir à la ligue offensiue & deffensiue,
demandées instamment par les Portugais. Que la
Reyne durant sa Regence, quelques poursuites qu’ayent
pû faire les Portugais en l’assemblée de Munster, a tousjours
resisté à cette demande: Sa Majesté ayant esté portée
à ce refus, par les conseils de Monseigneur le Duc d’Orleans,
secondez par ceux de feu

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 115. Anonyme. CONDVITE DV CARDINAL MAZARIN, depuis son... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec privilège au colophon (dernière page).. Référence RIM : M0_734 ; cote locale : B_11_33. le 2012-05-12 15:19:03.

ancestres n’auroient pas dissimulé en vn Prince legitime. Gentils hommes regardez
vos peres, & considerez vos enfans, imitez ceux là, & laissez
bon exemple à ceux cy.   5. Nous sçauons aussi que le Cardinal Mazarin, pour faire
croire à la Reyne qu’il n’auoit point de retraite asseurée
hors de France, à cause des ennemis qu’il auoit faits pour
le seruice du Roy, a tout de nouueau irrité tous les Princes
& Republiques d’Italie par les pyrateries, ayant fait piller
sur tous nos alliez & voisins.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 116. Anonyme. CONDVITE DV CARDINAL MAZARIN, depuis son... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec privilège au colophon (dernière page).. Référence RIM : M0_734 ; cote locale : B_11_33. le 2012-05-12 15:19:03.

a faites en grand nombre depuis son retour, nous deuons
loger celle que souffre le Duc d’Angoulesme; apres
auoir traité les Prouenceaux auec beaucoup de moderation
& sans interest, n’ayant iamais entrepris, que ce qui
luy a esté ordonné tres-expressement par la Reyne pour
lors Regente; il se trouue exclus de son Gouuernement,
est prisonnier, & en grand danger de sa vie, qu’il auroit déja
perduë, s’il eût esté rencontré en campagne, ou s’il se
fust mis en deffence; le commandement ayant esté fait à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 117. Anonyme. CONDVITE DV CARDINAL MAZARIN, depuis son... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec privilège au colophon (dernière page).. Référence RIM : M0_734 ; cote locale : B_11_33. le 2012-05-12 15:19:03.

Prouence; ayant dessein au cas qu’il se voye contraint
d’abandonner le milieu du Royaume, de se cantonner
dans cette extremité, & d’y conduire le Roy, auec resolution
si on le presse de le transporter hors de la France, estant
capable de tout entreprendre, & la Reyne de tout souffrir.   9. Nous n’aurons point de peine de persuader à la Ville de
Paris ce qu’elle void & sent; à sçauoir que la rage conceuë
par le Cardinal Mazarin contre le Parlement, qui l’a condamné,
contre les Compagnies Souueraines, & maison

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 118. Anonyme. CONSEIL NECESSAIRE DONNÉ AVX BOVRGEOIS de... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_760 ; cote locale : C_1_32. le 2012-05-12 15:49:58.

vne autre Ville ;
il a voulu plustost perdre Paris, que de courir hazard d’y voir sa
personne sacrifiee dans vn exemple public qu’il ne peut euiter.
Mais il faut aduoüer que sa Magie a esté bien puissante ? Ne voit-on
pas quel empire il a pris sur l’esprit d’vne Reyne aueuglee
par de mauuais conseils, qu’il a engagee en des euenemens perilleux.
Il a iugé qu’il auoit besoin de la main victorieuse de
Monsieur le Prince de Condé ; Il s’est rendu comme son Esclaue
& remis toute l’autorité Royalle dans ses mains, il a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 119. Anonyme. CONSOLATIONS TIREES DV TABLEAV DE LA PASSION... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 9 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_776 ; cote locale : C_1_34. le 2012-05-20 11:43:41.

CONSOLATIONS
TIREES
DV TABLEAV
DE LA PASSION
DE NOSTRE SAVVEVR.

A LA REINE
DE LA
GRANDE-BRETAGNE
D’ESCOSSE ET D’IRLANDE.

A PARIS,
Chez IEAN HENAVLT,

M. DC. XLIX. Auec Permission. CONSOLATIONS
TIREES DV TABLEAV
de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 120. Anonyme. CONSOLATIONS TIREES DV TABLEAV DE LA PASSION... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 9 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_776 ; cote locale : C_1_34. le 2012-05-20 11:43:41.

D’ESCOSSE ET D’IRLANDE.

A PARIS,
Chez IEAN HENAVLT,

M. DC. XLIX. Auec Permission. CONSOLATIONS
TIREES DV TABLEAV
de la Passion de Nostre
Sauueur, A LA REINE DE LA GRANDE
Bretagne, d’Escosse & d’Irlande. MADAME, Vostre Affliction toute extraordinaire, & la
plus grande qui fut iamais, rend vos plaintes si iustes,
que de vouloir entreprendre de les faire cesser
par les forces de la raison, ce seroit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 121. Anonyme. CONSVLTATION CHRESTIENNE ET POLITIQVE :... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 13 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_779 ; cote locale : B_10_20. le 2012-05-20 11:52:35.

qui sembloient
lasser leurs vainqueurs, negligeant l’honneur
du Royaume, & le repos de ses Peuples,
s’est contenté de faire sa fortune, & de reduire la
qualité de Ministre d’Estat, à celle de Fauory &
de Courtisan, s’emparant de l’esprit d’vne Reyne
Regente, pour abuser plus facilement de l’ignorance
& du peu de connoissance d’vn Roy mineur,
& jeune enfant. Ce dessein luy a si heureusement reüssi, qu’on
le void maistre de la mere & du fils, possesseur de
tout l’argent de la France,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 122. Anonyme. CONSVLTATION CHRESTIENNE ET POLITIQVE :... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 13 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_779 ; cote locale : B_10_20. le 2012-05-20 11:52:35.

de Paris n’en pouuant
supporter l’insolence & le déreglement plus longtemps,
ont voulu y donner des bornes, s’opposer
aux Tyrannies qui en prouenoient, & remedier aux iniustices & aux bouluersemens qu’elle
produisoit.   La Reyne mere qui ne peut oublier sa derniere
authorité, veut soustenir son ouurage & sa creature,
plûtost qu’vn grand Royaume auquel elle n’a
point de part ; Le Roy qui ne sçait pas ce qu’il est,
ny qui le trompe, est persuadé que la conseruation
de son Estat

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 123. Anonyme. CONSVLTATION CHRESTIENNE ET POLITIQVE :... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 13 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_779 ; cote locale : B_10_20. le 2012-05-20 11:52:35.

qu’estant aussi rouge, & aussi ambitieux que son confrere
il ne doit plus souffrir qu’vn Italien nouuellement
naturalizé fasse la loy à celuy qui l’est depuis le temps de
Catherine de Medicis, de la façon que chacun sçait, &
comme l’histoire de cette bonne Reine l’enseigne ; C’est
pourquoy il fait entendre à Son Altesse Royale, que le
Mazarin la bannissant des Conseils du Roy, que conferant
les Benefices, les charges, & tous les honneurs du
Royaume sans luy en parler ; & que disposant de toutes
ces choses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 124. Anonyme. CONTRACT FAIT ET PASSÉ EN la ville de... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_784 ; cote locale : B_15_25. Texte édité par Site Admin le 2012-05-20 14:59:37.

grand ruë de ladite
mesme Parroisse, d’atre : Lesquels ont reconnu & confessé
estre demeurez d’accord entre eux des conuentions
qui ensuiuent : C’est à sçauoir, que ledit Seigneur
Mazarin a promis & promet de s’employer de
tout son pouuoir enuers la Reyne Mere du Roy, pour
adoucir l’aigreur qu’elle peut auoir conceuë contre ledit
sieur Marquis de la Vieville, à cause de son insuffisance,
quolibets & redites trop frequentes, dont il a
accoustumé d’vser dans le Conseil, bâillements aussi
trop communs, qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 125. Anonyme. CONTRACT FAIT ET PASSÉ EN la ville de... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_784 ; cote locale : B_15_25. Texte édité par Site Admin le 2012-05-20 14:59:37.

bâillements aussi
trop communs, qui sont contre la decence, & aussi
du peu de soin qu’il a apporté à s’informer des fonds
qui sont dans les finances, & de la trop grande retenuë
dont il a iusques à present vsé, pour satisfaire aux demandes
de ladite Dame Reyne, & de n’en point relascher qu’il n’ait asseurance de la part de ladite Dame
Reyne, pour la conseruation dudit Marquis en ladite
charge de Sur-Intendant, nonobstant toutes promesses
au contraire, dont & dequoy, il promet informer
ledit sieur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 126. Anonyme. CONTRACT FAIT ET PASSÉ EN la ville de... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_784 ; cote locale : B_15_25. Texte édité par Site Admin le 2012-05-20 14:59:37.

à s’informer des fonds
qui sont dans les finances, & de la trop grande retenuë
dont il a iusques à present vsé, pour satisfaire aux demandes
de ladite Dame Reyne, & de n’en point relascher qu’il n’ait asseurance de la part de ladite Dame
Reyne, pour la conseruation dudit Marquis en ladite
charge de Sur-Intendant, nonobstant toutes promesses
au contraire, dont & dequoy, il promet informer
ledit sieur Marquis de la Vieville, de jour à autre, ou
l’en faire aduertir par le sieur Zungododei son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 127. Anonyme. CONTRACT FAIT ET PASSÉ EN la ville de... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_784 ; cote locale : B_15_25. Texte édité par Site Admin le 2012-05-20 14:59:37. finances, & ne luy refusera rien de ce qui luy
sera demandé par ladite Dame. Qu’il ne fournira aucuns deniers au Roy, que par
les aduis, & par les mains de celuy qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 128. Anonyme. CONTRE LES ENNEMIS DE LA CONFERENCE ET DE LA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 10 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_785 ; cote locale : C_7_75. le 2012-05-20 15:23:29.

deprauation, les Assemblées du
Parlement sont donc inutiles, tant que le gouuernement
de l’Estat sera conforme à la conduitte établie
par leur reglement ; de mesme qu’vne monstre
ne demande la main de son ouurier, que dans
la decadence de ses iustesses : que si la Reine altere
par vne infidelle contrauention, ce fameux
ouurage de la prudence, le Parlement n’aura plus
de foy pour le pariure, & reprendra dans ses Assemblées cette premiere fermeté, qui a regardé
les menaces sans effroy, & les recompenses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 129. Anonyme. CONTRE LES ENNEMIS DE LA CONFERENCE ET DE LA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 10 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_785 ; cote locale : C_7_75. le 2012-05-20 15:23:29.

des Isles écartées augmenter le nombre des barbares,
trainer son venin auec vn pompeux débris ;
le départ de ce disgracié est le retour de la
Fortune du Royaume ; Embrassons donc vne
Paix qui étouffera nostre ennemy, & nous obtiendra
de nostre Reine, ce que nos armes ne nous
venderoient que cherement : Voila mes sentimens,
cher Ariste, sur les Libelles qui rauissent
l’effet du Traitté, & la reputation des Deputez,
i’en estimeray tousiours la censure honorable,
si i’empesche la Pourpre de nos illustres

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 130. Anonyme. CONTRE-VERITEZ DV VRAY, ET DV FAVX DV... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_789 ; cote locale : B_10_16. Texte édité par Site Admin le 2012-05-20 15:32:44.

alliances, vostre
noblesse n’est pas si ancienne que l’on ne se souuienne de vos
an cestres qui ont autresfois tenu la Banque, & y ont gagné la
meilleure partie du bien de vostre maison. Aussi aduoüez-vous
que vous n’en estes redeuable qu’à la seule bonté de la Reine. Il est vray que les bien-faits des grands viennent de leur liberalité,
& qu’ils en remportent tousiours la gloire, mais ils ne laissent
pas d’auoir des mediateurs : vous dites que c’est son A. R, ie
veux bien croire qu’il s’en sera meslé, & que son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 131. Anonyme. CONTRE-VERITEZ DV VRAY, ET DV FAVX DV... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_789 ; cote locale : B_10_16. Texte édité par Site Admin le 2012-05-20 15:32:44.

vous aura seruy de pretexte, mais pour voir si ce n’est point vn present
du Mazarin, il ne faut que vos paroles pour estre esclaircy sur ce
fait.   Vous reconnoissez qu’il peut estre dit le maistre de la Cour,
puis qu’il a la confiance de la Reyne, & qu’elle n’agit que par ses
conseils, se peut il faire que vous teniez vostre Chapeau de la
bonté de la Reine sans participation de cét homme ? Il a fait dites
vous tous ses efforts en Cour de Rome pour empescher vostre
promotion ? s’il auoit eu dessein de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 132. Anonyme. CONTRE-VERITEZ DV VRAY, ET DV FAVX DV... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_789 ; cote locale : B_10_16. Texte édité par Site Admin le 2012-05-20 15:32:44.

vos paroles pour estre esclaircy sur ce
fait.   Vous reconnoissez qu’il peut estre dit le maistre de la Cour,
puis qu’il a la confiance de la Reyne, & qu’elle n’agit que par ses
conseils, se peut il faire que vous teniez vostre Chapeau de la
bonté de la Reine sans participation de cét homme ? Il a fait dites
vous tous ses efforts en Cour de Rome pour empescher vostre
promotion ? s’il auoit eu dessein de s’y opposer, ne se seroit-il
point seruy de son credit prés de la Reine ; vers laquelle il peut
tout ? pouuez-vous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 133. Anonyme. CONTRE-VERITEZ DV VRAY, ET DV FAVX DV... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_789 ; cote locale : B_10_16. Texte édité par Site Admin le 2012-05-20 15:32:44.

vous plaist si par ses écrits & par ses actions, il n’a
pas renoncé à l’honneur de son Ministere, il n’est pas encore las de
broüilleries, il s’en prepare à l’aduenir, cependant il ny a point de
venin qu’il ne verse sur ceux qu’il attaque, ne s’est-il pas liuré
luy mesme à l’infamie, souffrirez vous donc tousiours que les Estrangers
chassent les enfans de la Maison, que les Viperes vous
rongent le sein, & que vostre ennemy Regne au milieu de ses
desordres.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 134. Anonyme. CREATION DE DIX CONSEILLERS NOVVEAVX AV... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_841 ; cote locale : B_15_6. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-05-27 02:37:36.

& les offrirent au premier President pour s’en décharger,
& les redistribuer à qui bon luy sembleroit. Aprés beaucoup
d’étonnement, il en retient douze pour luy, afin de
pouuoir fournir aux emplastres dont il a besoin pour
couurir & cacher deuant le Roy, la Reyne, les Princes du
Sang, le Parlement, & le Mazarin, ce qu’il a fait pour les
tromper, estant tantost pour, & tantost contre.   Le President Potier de Nouuion, dit qu’il n’en vouloit
que deux, l’vn pour plastrer ce qu’il dit en opinant le 20.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 135. Anonyme. CREATION DE DIX CONSEILLERS NOVVEAVX AV... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_841 ; cote locale : B_15_6. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-05-27 02:37:36.

Fouquet son frere, & à le décharger du cautionnement
de cent mille liures qu’il a fait pour luy, afin de
paruenir plus facilemẽt à la charge qu’il fait si mal, aprés
quoy il conclura definitiuement à ce qu’on le chasse du
Royaume, & qu’on execute la Declaration & les Arrests
qui sont donnez contre luy ; n’empêchant point que la
Reyne face dix Parlemens pour vn, si bon luy semble,
pourueu qu’il soit payé de ses pensions, & de ses appointemens.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 136. Anonyme. DE LA GVERRE DES TABOVRETS, LIVRE SECOND.... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Partie 2. Voir aussi A_2_58 (partie 1), C_5_32 (partie 1) et D_2_34 (partie 1). Référence RIM : M0_1525 ; cote locale : C_4_2. Texte édité par Site Admin le 2012-05-27 03:13:37.

estes de la faueur.    
Mais finissons la raillerie,
Vous qui deuez estre aux priuez,
Ozez-vous au Conseil priué
Porter vostre criaillerie
Vous a qui dans les seuls retraits
On permettroit les Tabourets,
En voulez auoir de la Reyne,
Vrayement vous ferez de beaux pets
Fessiers c’est perdre vostre paine
On ne le souffrira iamais.    
Prenez la Route de Sodome,
Où si de de Sodome il n’est plus
Allez, allez infames culs
Auec le Cardinal à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 137. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

où rien ne s’est traitté
ny conclu qu’auec cette authorité publique, n’y ayant autre
Tribunal pour les affaires d’Estat, & la police generale du
Royaume que cela ; c’est pourquoy nos Historiens ont appellé
ces Assemblées ; Iudicium Francorum. Sous le regne de Philippe Auguste, qui viuoit en l’an 1182.
ces sortes d’Assemblées par le iugement desquelles tout
estoit resolu, changerent de nom, & non pas d’authorité,
estant appellées Parlement, & fut long-temps ambulatoire,
iusques au Regne de Philippe le Bel,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 138. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

Francorum. Sous le regne de Philippe Auguste, qui viuoit en l’an 1182.
ces sortes d’Assemblées par le iugement desquelles tout
estoit resolu, changerent de nom, & non pas d’authorité,
estant appellées Parlement, & fut long-temps ambulatoire,
iusques au Regne de Philippe le Bel, qui le fit sedentaire enuiron
l’an 1300. & celuy de Louis Hutin son fils, qui luy
donna son Palais peu de temps apres pour en faire vn Corps
ordinaire & Politique, qui dure encore aujourd’huy auec
plus de splendeur & de majesté que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 139. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

à la conseruation & reformation de l’Estat, sans auoir
aucun esgard à cette interdiction pretenduë & ridicule.
Qu’ainsi ne soit, le 17. Fevrier 1649. Messieurs les Gens du
Roy ayans receu vn passe-port de saint Germain en Laye pour aller trouuer la Reine Regente, auec cette inscription ;
A Messieurs Talon, Bignon, & Meliand, cy-deuant nos
Aduocat, & Procureur Generaux dans nostre Cour de
Parlement ; Voyans ces qualitez nouuelles, & ce stil injurieux,
refuserent le passe-port, & ne voulurent partir

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 140. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

& de chercher en suite aupres
du Parlement les moyens de se garantir & se deffendre
de la violence de cette nouuelle creation, & de l’injustice des
Ministres qui l’appuyoient & qui la desiroient. Cette deliberation
estant venuë à la connoissance de la Reine Regente, &
du Conseil, elle les fit mander le mesme iour sur le soir au Palais
Royal, où s’estans trouuez, Monsieur le Chancelier leur
dit en presence de leurs Majestez, que le Roy auoit esté informé
de plusieurs deliberations qu’ils auoient faites,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 141. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

à ce qu’ils eussent rapporté toutes leurs deliberations
pour estre lacerées & biffées en leur presence. Les Maistres des Requestes moins estonnez qu’auparauant
de ce mauuais traittement, qui fut encore suiuy de quelques paroles aigres de la Reine qui leur dit, que c’estoient de
belles gens pour s’opposer aux volontez du Roy son sils ; Ne
laisserent pas de poursuiure leur premier dessein, & d’entrer
dés le lendemain Vendredy matin dans la grand’Chambre
au nombre de quatre suiuant leur priuilege, pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 142. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

si mal. Et pour monstrer que ie ne parle
ny par ignorance, ny par passion, il faut pour ma justification,
& la conuiction de ces dangereux Politiques, que ie rapporte
fidellement les propres termes des Remonstrances que le
Parlement de Bourdeaux fit au Roy, & à la Reyne Regente
le 3. Septembre 1650. imprimées chez Bessin à Paris 1650.
pag. 8. & 15. touchant cette interdiction pretenduë, Les voicy
sans desguisement quelconque. Monsieur le Chancelier ayant accordée & seellée l’interdiction du
Parlement de Bourdeaux en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 143. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

suite de cette pretenduë Declaration, est imprimé l’acte
qui s’ensuit ; Ce iourd’huy 6. du mois d’Aoust 1652. Le Roy estant
dans son Chasteau de Pontoise, les presentes Lettres ont esté leuës &
publiées de l’Ordonnance de sa Maiesté en sa presence, celle de la Reine
sa Mere, &c. Et des Presidens & Conseillers de sa Cour de Parlement
de Paris transferé à Pontoise, mandez pour cet effet ; Moy Conseiller
de sa Maiesté en son Conseil d’Estat, & Secretaire de ses commandemens
present.

Signé, DE

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 144. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

GVENEGAVD,
&c. Veu lesdites Lettres par lesquelles, & pour les considerations
y contenuës, sa Majesté de l’aduis de son Conseil, &c. Veu aussi
l’acte de la lecture & publication faite de sdites Lettres dans le Chasteau
de Pontoise en presence du Roy, de la Reine, &c. & des sieurs Presidens
& Conseillers de ladite Cour de Parlement de Paris transferé à Pontoise, mandez pour cet effet, &c. Conclusions du Procureur general
du Roy : Tout consideré ; LADITE COVR a ordonné & ordonne
que lesdites

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 145. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

fauoriser son entreprise
contre la Maison d’Orleans, s’empara puis apres de plusieurs
Villes, comme d’Amiens, Senlis, Montdidier, Pontoise,
Corbeil, Chartres, Tours, Mente, Meulan, Beauuais
& autres ; & tout d’vne suite s’estant joint & vny auec la
Reine Isabelle, il enuoya Philippe de Moruilliers dedans
Amiens accompagné de quelques personnages notables, &
d’vn Greffier, pour y faire sous le nom de la Reine vne Cour
Souueraine de Iustice, au lieu du Parlement de Paris. Il est assez facile d’appliquer ce

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 146. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

Tours, Mente, Meulan, Beauuais
& autres ; & tout d’vne suite s’estant joint & vny auec la
Reine Isabelle, il enuoya Philippe de Moruilliers dedans
Amiens accompagné de quelques personnages notables, &
d’vn Greffier, pour y faire sous le nom de la Reine vne Cour
Souueraine de Iustice, au lieu du Parlement de Paris. Il est assez facile d’appliquer ce desordre & cette rebellion,
aux bouleuersemens & confusions que le Cardinal Mazarin
suscite tous les iours à la ruine & à la desolation de l’Estat,
ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 147. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

Relation du Royaume
de France, dit que ; Neque Galli effrenatam, siue absolutam
in Reges suos transtulerunt potestatem, sed certis legibus, & cond tionibus
optimè limitatam & circumscriptam, ne Tyrannidi locus daretur.   Antoine Matarel Procureur general de la Reine, escriuant
contre François Hotman, & l’accusant de ce qu’il
abaisse trop dans sa Franco-Gallie, l’authorité souueraine de
nos Rois, en luy despeignant quelle elle est, & comme elle
s’exerce sur les sujets, dit au chap. 10. Dicam tamen quod ipse

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 148. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

quand il ne peut les destourner ny les empescher
entierement, estant certain que sans luy la tyrannie seroit
dans son dernier periode, au lieu qu’elle est encore dans sa
naissance. Monsieur le premier President de cet Auguste Senat
tient ce mesme langage à la Reine Regente pour lors,
dans la harangue qu’il luy fit au mois de Iuin 1648. faisant
entendre à sa Majesté parmy sa Politique veritable, que ; Les Magistrats estoient les mediateurs entre les volontez des Princes, &
les supplications des peuples, ou comme

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 149. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

experimentons
si sensiblement les ruines & les mal-heurs qui nous
accablent pour cela, & nostre Idole Mazarine ; Dimitte Arcam
Dei Israel, & reuertatur in locum suum, vt non interficiat nos
cum populo nostro ; Si nous voulons prosperer & rendre heureux
le Regne de nostre Souuerain, il faut la laisser à ceux
qui l’ont en charge, & ne point l’arracher du Temple qui
luy est consacré, crainte que le Tout-puissant ne fasse paroistre
sa Iustice lors que nous la violons, & qu’il ne nous punisse
lors que nous la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 150. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

Il y a treize cens ans que nos Rois combattent, & que le
Parlement resiste pour empescher qu’on ne donne atteinte
aux Loix fondamentales de cet Estat, & à la Iustice qui les conserue & qui les a fait naistre, & auiourd’huy nous voyons
fous le Regne d’vn DIEV-DONNÉ, d’vn successeur de
Louis le Iuste, & d’vn jeune Roy qui ne peut encore pecher,
cinq ou six proscrits & de nos terres & de leurs patries, entrer
dans les Conseils de sa Majesté, pour en bannir la Iustice,
en chasser les Ministres

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 151. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

VII. Et derniere. Que ceux qui fomentent & qui fauorisent des Conseils si tyranniques
& si pernicieux à l’Estat, sont criminels de leze-Majesté
Diuine & humaine. Ceux qui conseillent à nostre jeune Roy, & qui surprennent
la Reine sa Mere pour luy persuader plus
facilement de tirer son Parlement de Paris, & de laisser
cette grande Ville, ou plustost ce monde racourcy, sans
Iustice, sans Gouuerneurs, sans Police, & sans Magistrats ;
Ce sont gens qui tres-assurément sont payez pour mettre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 152. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

estre Pasteurs & conseruateurs
de leurs peuples & de leurs sujets. Estant certain qu’on ne
sçauroit tirer aucun auantage de ses propres ruines, & qu’il
est monstrueux en toute sorte de façon, qu’vn jeune Roy
commence à marquer la premiere année de son Regne, & de
sa Majorité, par le carnage & le massacre de ses propres suiets,
sans qu’on puisse les accuser d’autre chose sinon qu’ils sont
nés François & innocens ; Cædibus suorum surgit Rex Imperaturus,
& à suppliciis Regnum auspicatur, eam tantum ob

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 153. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

de cela vint à perir de necessité, dit en peu de paroles, mais
tres-considerables & tres-remarquables ; Adeo feminarum,
vt successionem lege Regni nescit Gallia, sic Imperium & administrationem
semper fatalem experta est.   L’Autheur de la Vie de cette bonne Reine, se plaignant
d’vn mal qui nous cuit si fort auiourd’huy, dit & moy auec
luy, qu’il pourroit monstrer & iustifier par nostre Loy Salique,
que les femmes ont aussi peu de droit de gouuerner ce Royaume,
que d’en pretendre la succession ; Que quand le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 154. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

de droit de gouuerner ce Royaume,
que d’en pretendre la succession ; Que quand le contraire
s’est fait, ç’a esté par vn abus tout manifeste, dont nous auons
tousiours porté la peine ; L’importance du danger public n’estant
point en ce qu’vne femme est appellée Reine, ou porte
vne Couronne ; Mais en ce que le plus souuent elle gouuerne
tout à l’appetit des passions immoderées qui la peuuent emporter,
& du premier qui a la subtilité de se mettre en ses bonnes
graces, comme nos Historiens les plus approuuez tesmoignent.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 155. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

Mais en ce que le plus souuent elle gouuerne
tout à l’appetit des passions immoderées qui la peuuent emporter,
& du premier qui a la subtilité de se mettre en ses bonnes
graces, comme nos Historiens les plus approuuez tesmoignent.
C’est pourquoy cette mesme Reine de Medecis desirant
se mesler du gouuernement de l’Estat du temps mesme
que le Roy viuoit, & ayant gagné le Connestable pour le faire
trouuer bon à Henry II. son Mary, qui se voyant importuné
de cela, luy dit ces mesmes termes ; Vous ne connoissez pas bien

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 156. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

le naturel de ma femme, c’est la plus grande brouillonne du monde, elle
gastera tout si on luy donne entrée au Gouuernement. Le feu Roy, que
Dieu absolue, n’en dit gueres moins, quand on se passionna si
fort auprés de luy, pour le supplier de donner la Regence à la
Reine Mere d’auiourd’huy. Bodin raconte en son Theatre de la Nature, que Louys
XII. faisant mettre dans vne Gallerie du Chasteau de Blois
la teste d’vne Biche qui auoit des ramures comme vn Cerf, dit
en raillant, que la nature au commencement du monde auoit
donné

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 157. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

la nature au commencement du monde auoit
donné à toutes les autres comme à celle-là le mesme bois
qu’aux Cerfs, mais qu’ayant veu depuis qu’elles en abusoient,
elle le leur auoit osté & retranché. Il est vray que le Roy est Majeur, & que la Reine n’est plus
Regente ; mais il est trop vray aussi qu’elle a trop de pouuoir
dans les Conseils, & trop d’authorité dans le Gouuernement
d’vn Estat où elle n’a plus de part, & qui ne se conduit point
en quenouïlle ; on n’a changé que le Bouchon,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 158. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

Brunehaut, Plectrude & Iudith allumerent
& entretindrent toutes leurs vies des guerres Ciuiles en ce
Royaume, & mirent en ialousie le pere auec le fils, le frere
auec le frere, pour se maintenir & entretenir leur ambition
de commander dans ces discordes. La Reine Blanche ayant
enuahy la tutelle du Roy saint Louis aagé d’onze à douze
ans, pour empescher que les Estats ne luy ostassent le gouuernement,
mit en guerre les Catholiques contre les Albigeois
declarez heretiques par sentence du Pape, apres quoy
l’on fut tout

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 159. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

& la reprit de la luy auoir faite, comme estant preiudiciable
à sa personne, & au bien de son Estat. Alexandre le plus
grand Monarque & le plus aimant sa mere qui fut iamais, allant
pour conquerir la Perse ne laissa pas le gouuernement
de son Estat à cette Reine, mais à Antipater son fidel seruiteur,
quelque antipatie qu’il sceut estre entre luy & elle. Louis XI. le plus Politique & le plus circumspect de nos
Rois, ordonne à son fils par son Testament, de ne se pas seruir
de sa mere en ses affaires, parce, dit-il,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 160. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

saint Geruais
& saint Protais ; Ad coërcendam, dit-il, rabiem femineam, sed
Regiam ; pour arrester la fureur d’vne femme, mais d’vne femme
qui estoit Imperatrice, & mere de l’Empereur ; parce que
c’est vne haine, & vne rage sans borne que celle d’vne Reine
qui se croit offensée, & qui se veut vanger. Dieu vueille
donner vn bon Conseil à nostre jeune Monarque, & luy inspirer
les aduis & les vertus necessaires pour bien gouuerner
son peuple, pour restablir la Iustice, & rendre bien-tost le
repos & la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 161. Anonyme. DECADANCE DE L’INIVSTE PARTI DES MAZARINS... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_864 ; cote locale : A_2_39. le 2012-05-27 09:13:24.

progrez de la furieuse & violente
persecution, que les Cardinalistes Mazarins ont fait à
leur ville, & aux lieux circonuoisins, par le feu, le
fer, le viol, & le sacagement des Temples, & des Autels,
qui n’aye des iuges, que cette incomparable
Cité, la Reine de toutes les autres, quelque resistance
qu’elle eût pû faire, ne pouuoit s’exempter d’estre destruite,
ou du moins assujettie, sous les cruelles & seueres
loix de la tyrannie de son inexorable persecuteur,
Toutes choses ne manquoient elle pas pour sa

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 162. Anonyme. DECADANCE DE L’INIVSTE PARTI DES MAZARINS... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_864 ; cote locale : A_2_39. le 2012-05-27 09:13:24.

y entrassent bien-tost victorieux
& triomphans, comme dans vne ville prise par
force, & le sac & le pillage sont permis.   Que ces lasches & seueres ennemis se trouuent en
peu de iours bien esloignez de leurs folles pretensios!
Les méchans ont leur regne pour vn temps: mais enfin
la vangeance diuine les chastie, tant pour les crimes
qu’ils ont commis, que pour ceux encore qu’ils
ont eu enuie de commettre. Le Parlement, qui se trouuoit en vne grande peine,
aussi bien que le Preuost des Marchands, & les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 163. Anonyme. DECADANCE DE L’INIVSTE PARTI DES MAZARINS... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_864 ; cote locale : A_2_39. le 2012-05-27 09:13:24.

ce que ie ne croy pas, qu’on luy permette:
car trop de gens sont armez qui l’attendent au passage. Grands Princes, qui seuls faites subsister ce Tyran,
que n’abandonnez vous ce monstre, à la vengeance
publique; que ne nous rendez vous nostre Roy, la Reyne, le Duc d’Aniou, & vous mesme que
nous requerons il y a si long temps, auec tant d’amour
& d’importance? Nous n’auons rien à souhaiter
contre vous, & nous sçauons bien que sans les
charmes du Magicien Iules, vous n’auriez pas entrepris
sa

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 164. Anonyme. DECADANCE DE L’INIVSTE PARTI DES MAZARINS... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_864 ; cote locale : A_2_39. le 2012-05-27 09:13:24.

donc estre son seiour, ce mortel ennemy de Dieu,
& des hommes? Lamerique quoy que fort vaste en
son estenduë, n’a pas de mers, d’isles, de riuieres, ny
de terres fermes, de lacqs d’assez longue espace pour
le cacher de la presence de Dieu son Createur, qui regne
par tout, & qui le punira en quelque endroit de
l’Vniuers qu’il puisse habiter. Miserables & malheureux
donc ceux-la qui l’ont serui, & suiui, puis qu’il
y a si peu de gain à auoir idolatré vne image de fange, & de bouë, de qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 165. Anonyme. DECADANCE DE L’INIVSTE PARTI DES MAZARINS... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_864 ; cote locale : A_2_39. le 2012-05-27 09:13:24.

ou son ebsence. La memoire de sa vie, & de ses actions
sera execrable à la posterité. Le Roy deuenu Majeur
sçaura fort bon gré à son Celebre Parlement de Paris,
de ce que n’ayant pas pû remedier aux méchancetez,
que Richelieu & luy ont commises pendant le regne
de Loüis XIII. il a tout le moins fortement empesché
que l’vn mort l’autre ne continuast tous les crimes,
qu’il auoit encore derechef enuie de commettre. Par tout le iuste procedé de cét Auguste Senat,
soit au temps des Barricades, soit à la prise des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 166. Anonyme. DECADANCE DE L’INIVSTE PARTI DES MAZARINS... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_864 ; cote locale : A_2_39. le 2012-05-27 09:13:24.

pour la deffense de l’authorité
du Roy, de la conseruation des Priuileges de
cette Cour sacrée, & de la liberté publique, sa Majesté
connoistra bien, que toutes ces équippées n’ont
esté que pour son seruice, puis qu’on a fait tousiours
entendre à la Reyne, & aux Princes qui sont restez
aupres de sa Majesté que la Paix ne consistoit qu’à
exterminer le Tyran du Royaume, l’vsurpateur de
l’authorité du Roy, le Perturbateur du repos public,
& finalement l’insigne voleur de tous les tresors de
la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 167. Anonyme. DECADANCE DE L’INIVSTE PARTI DES MAZARINS... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_864 ; cote locale : A_2_39. le 2012-05-27 09:13:24.

par le supplice, ou par l’exil, dont de ces
deux choses il n’en peut éuiter vne; puis que son party ne peut plus subsister, & qu’on le souffre encore à
la Cour, plus pour luy tirer des plumes de ses aisles,
que pour bien-veillance qu’on luy porte, la Reyne
Regente verra bien, & connoistra encore mieux
que ce n’estoit qu’à la seule personne de ce perfide Sicilien,
à qui la France, le Prrlement, le Clergé, la
Noblesse, & le tiers Estat en vouloient, & non pas
à leurs sacrees & adorables Maiestez,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 168. Anonyme. DECLARATION DV ROY, PORTANT INIONCTION A... (1652) chez Courant (Julien) à Pontoise , 7 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_928 ; cote locale : B_15_21. Texte édité par Site Admin le 2012-08-11 09:17:07.

qu’vne entreprise si scandaleuse pourroit auoir au preiudice
de Nostre authorité & du repos de nos subjects, si elle demeuroit
impunie : NOVS POVR CES CAVSES, & autres iustes
considerations à ce Nous mouuants, DE L’ADVIS DE
NOSTRE CONSEIL, où estoit la Reyne nostre tres-honotée
Dame & Mere, & plusieurs Princes, Ducs, Pairs, & Officiers
de nostre Couronne, & autres Grands & notables personnages de
nostredict Conseil ; De nostre certaine science, pleine puissance
& authorité Royalle, NOVS AVONS

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 169. Anonyme. DECLARATION DV ROY, PORTANT INIONCTION A... (1652) chez Courant (Julien) à Pontoise , 7 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_928 ; cote locale : B_15_21. Texte édité par Site Admin le 2012-08-11 09:17:07.

nostre Volonté toutes les poursuites & diligences necessaires :
CAR tel est nostre plaisir. En tesmoin dequoy Nous auons fait
mettre nostre Scel à ces Presentes. Donné à Pontoise, le seiziéme
iour d’Aoust l’An de grace mil six cens cinquante-deux, & de
nostre Regne le dixiéme. Signé LOVYS, Et sur le reply, Par le
Roy, de GVENEGAVD. Et scellé sur double queuë du grand
Sceau de cire jaune.   EXTRAICT DES REGISTRES
de Parlement CE iour, le Procureur General est entré & a apporté Lettre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 170. Anonyme. DECLARATION DV ROY, PORTANT INIONCTION A... (1652) chez Courant (Julien) à Pontoise , 7 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_928 ; cote locale : B_15_21. Texte édité par Site Admin le 2012-08-11 09:17:07.

mois, auec vne Declaration dudit
Seigneur Roy, signée LOVIS & plus pas, par le Roy DE
GVENEGAVD, & scellé en double queuë de cire Iaune, par
laquelle pour les causes & considerations y contenuës, ledit Seigneur
Roy : De l’aduis de son Conseil, où estoit la Reyne sa tres-honorée
Dame & Mere, plusieurs Princes, Ducs, Pairs & Officiers
de sa Couronne, & autres Notables personnages de son Conseil :
Auroit enjoint aux Officiers de son Parlement de Paris, ou ailleurs,
de se rendre dans trois iours pour tous delays dans sa

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 171. Anonyme. DECLARATION DV ROY, PORTANT INTERDICTION de... (1649) chez [s. n.] à Paris [?] , 14 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Bordeaux. Voir aussi A_1_94.. Référence RIM : M0_929 ; cote locale : C_7_5. le 2012-09-01 10:52:31.

prise de demeurer dans l’obeyssance
qu’ils nous doiuent, & qu’ils condamnent
toutes les resolutions du Parlement,
auec lequel ils ne veulent auoir aucune
participation de ce qui s’ordonnera contre
le bien de nostre seruice. A CESCAVSES.
De l’adueu de la Reyne Regente nostre
tres honorée Dame & Mere, nostre tres-cher
& tres amé Oncle le Duc d’Orleans, &
de nostre certaine science, plaine puissance
& authorité Royalle. NOVS AVONS
par ces presentes signées de nostre main
INTERDIT ET INTERDISONS

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 172. Anonyme. DECLARATION DV ROY, PORTANT INTERDICTION de... (1649) chez [s. n.] à Paris [?] , 15 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Bordeaux. Voir aussi C_7_5. Référence RIM : M0_929 ; cote locale : A_1_94. Texte édité par Site Admin le 2012-09-15 11:24:36.

prise de demeurer dans l’obeyssance
qu’ils nous doiuent, & qu’ils condamnent
toutes les resolutions du Parlement,
auec lequel ils ne veulent auoir aucune
participation de ce qui s’ordonnera contre
le bien de nostre seruice. A CES CAVSES.
De l’adueu de la Reyne Regente nostre
tres-honorée Dame & Mere, nostre tres-cher
& tres amé Oncle le Duc d’Orleans, &
de nostre certaine science, plaine puissance
& authorité Royalle. NOVS AVONS
par ces presentes signées de nostre main
INTERDIT ET INTERDISONS

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 173. Anonyme. DECLARATION DV ROY, PORTANT INTERDICTION de... (1649) chez [s. n.] à Paris [?] , 15 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Bordeaux. Voir aussi C_7_5. Référence RIM : M0_929 ; cote locale : A_1_94. Texte édité par Site Admin le 2012-09-15 11:24:36.

leur seront faits & par luy donnez à cet effet;
Car tel est nostre plaisir. En tesmoin dequoy
nous auons fait mettre nostre scel à ces presentes.
Données à Compiegne, dattées le 12.
iour de Iuillet l’an de grace mil six cens quarente
neuf, & de nostre regne le septiesme,
Signé Louys. Et plus bas par le Roy, la Reyne
Regente sa Mere presente. Philippeaux,
& scellé du grand sçeau de cire iaune.   L’an mil six cens quarante neuf le vingt-quatriesme
iour de Iuillet par nous Pierre Quicquebœuf,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 174. Anonyme. DECLARATION DV ROY, PORTANT INTERDICTION de... (1649) chez [s. n.] à Paris [?] , 15 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Bordeaux. Voir aussi C_7_5. Référence RIM : M0_929 ; cote locale : A_1_94. Texte édité par Site Admin le 2012-09-15 11:24:36.

tel est nostre plaisir. En tesmoin dequoy
nous auons fait mettre nostre scel à ces presentes.
Données à Compiegne, dattées le 12.
iour de Iuillet l’an de grace mil six cens quarente
neuf, & de nostre regne le septiesme,
Signé Louys. Et plus bas par le Roy, la Reyne
Regente sa Mere presente. Philippeaux,
& scellé du grand sçeau de cire iaune.   L’an mil six cens quarante neuf le vingt-quatriesme
iour de Iuillet par nous Pierre Quicquebœuf, & Nicolas Herbin, Huissiers ordinaires du Roy en ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 175. Anonyme. DECLARATION SVR LE SVIET, ET LA FORME DE... (1649) chez [s. n.] à Cambrai , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_8. Référence RIM : M0_958 ; cote locale : A_2_52. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-09-17 15:55:10.

peuples
de l’vne & l’autre domination, du fruit & espoir
d’vne sainte Reconciliation, en laquelle leurs
Maiestez tres Chrestiennes, iointes par de si étroits
liens de Consanguinité & de Religion auec sa Maiesté
Catholique, ne deuroient pas ceder à la Reine
de Suede, (qui bien que de differante Religion &
sans parantage auec l’Empereur) a temoigné de
vouloir se pacifier auec luy. Estant aussi certain que
leursdites Maiestez tres Chrestiennes trouueroiẽt
en ce cas, sa Maiesté Catholique tousiours preste de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 176. Anonyme. DECLARATION SVR LE SVIET, ET LA FORME DE... (1649) chez [s. n.] à Cambrai , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_2_52. Référence RIM : M0_958 ; cote locale : C_7_8. Texte édité par Site Admin le 2012-09-17 16:02:30.

peuples
de l’vne & l’autre domination, du fruit & espoir
d’vne sainte Reconciliation, en laquelle leurs
Maiestez tres Chrestiennes, iointes par de si étroits
liens de Consanguinité & de Religion auec sa Maiesté
Catholique, ne deuroient pas ceder à la Reine
de Suede, (qui bien que de differante Religion &
sans parantage auec l’Empereur) a temoigné de
vouloir se pacifier auec luy. Estant aussi certain que
leursdites Maiestez tres Chrestiennes trouueroiẽt
en ce cas, sa Maiesté Catholique tousiours preste de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 177. Anonyme. DECRET INFERNAL CONTRE IVLES MAZARIN ET TOVS... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_2_53. Référence RIM : M0_961 ; cote locale : C_7_10. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-09-17 16:08:12.

la iustice des hommes, pour estre par eux reduits
en poudre, & leur memoire flestrie d’ignominie
& d’opprobre. Fait au Tribunal epouuentable de
nostre horrible & eternelle memoire, signé des
plus affreux & abominables Demons de l’Abysme.
Et de nostre regne le Repentir, & scellé de
cire noire.    
Banny du Ciel & de la Terre,
Mazarin cherche les Enfers ;
Mais il n’y trouue que des fers
Tous prests à luy faire la guerre,
Il prend son essor vers la Mer,
Qui rebutant son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 178. Anonyme. DECRET INFERNAL CONTRE IVLES MAZARIN ET TOVS... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_10. Référence RIM : M0_961 ; cote locale : A_2_53. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-09-17 16:13:07.

la iustice des hommes, pour estre par eux reduits
en poudre, & leur memoire flestrie d’ignominie
& d’opprobre. Fait au Tribunal epouuentable de
nostre horrible & eternelle memoire, signé des
plus affreux & abominables Demons de l’Abysme.
Et de nostre regne le Repentir, & scellé de
cire noire.    
Banny du Ciel & de la Terre,
Mazarin cherche les Enfers;
Mais il n’y trouue que des fers
Tous prests à luy faire la guerre,
Il prend son essor vers la Mer,
Qui rebutant son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 179. Anonyme. DEFFENCE POVR MESSIEVRS LES MINISTRE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 10 pages. Langue : français. Voir aussi A_2_47. Référence RIM : M0_990 ; cote locale : C_7_11. le 2012-09-20 16:23:11.

se trouue & aux meschans de s’attacher à son contraire
qui est la Calomnie. Il est du tout impossible de se taire, voyant que par
certains Libelles infames, ont deschire les excellantes
qualitez de les prudens comportemens de ceux que nostre
sage Roy, & la Reyne Regente Madame sa mere, tient
le plus pres de leurs Majestés, sur la fidelité desquels ils se
reposent de leur plus grandes, & importantes affaires ces
esprits noirs & malins, n’osans espandre leurs mauuaises
humeurs sur la personne d’vn si grand Prince, il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 180. Anonyme. DEFFENCE POVR MESSIEVRS LES MINISTRE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 10 pages. Langue : français. Voir aussi A_2_47. Référence RIM : M0_990 ; cote locale : C_7_11. le 2012-09-20 16:23:11.

Heroiques, qui ont tout le temps de leur vie
seruy la France de leurs salutaires conseils, & du bonheur
de leur espée, ne prenoient le soin & mettre à neant
vne si grande confusion dans cet Estat, maintenir l’honneur
& la gloire, qui est deub au Roy & à la Reyne
Regente, & faire voir à vn chacun que le blasme qu’on
donne aux Officiers de Finance, dans l’administration
de leurs charges, est bien esloignée de la croyance que
l’on à de leurs deportemens, il y a grande aparence que
les ennemis seroient bien ayse de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 181. Anonyme. DEFFENCE POVR MESSIEVRS LES MINISTRE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 10 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_11. Référence RIM : M0_990 ; cote locale : A_2_47. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-09-20 16:20:47.

se trouue & aux meschans de s’attacher à son contraire
qui est la Calomnie. Il est du tout impossible de se taire, voyant que par
certains Libelles infames, ont deschire les excellantes
qualitez de les prudens comportemens de ceux que nostre
sage Roy, & la Reyne Regente Madame sa mere, tient
le plus pres de leurs Majestés, sur la fidelité desquels ils se
reposent de leur plus grandes, & importantes affaires ces
esprits noirs & malins, n’osans espandre leurs mauuaises
humeurs sur la personne d’vn si grand Prince, il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 182. Anonyme. DEFFENCE POVR MESSIEVRS LES MINISTRE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 10 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_11. Référence RIM : M0_990 ; cote locale : A_2_47. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-09-20 16:20:47.

Heroiques, qui ont tout le temps de leur vie
seruy la France de leurs salutaires conseils, & du bonheur
de leur espée, ne prenoient le soin & mettre à neant
vne si grande confusion dans cet Estat, maintenir l’honneur
& la gloire, qui est deub au Roy & à la Reyne
Regente, & faire voir à vn chacun que le blasme qu’on
donne aux Officiers de Finance, dans l’administration
de leurs charges, est bien esloignée de la croyance que
l’on à de leurs deportemens, il y a grande aparence que
les ennemis seroient bien ayse de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 183. Anonyme. DEPVTATION DV PARLEMENT D’ANGLETERRE A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1007 ; cote locale : B_7_48. Texte édité par Site Admin le 2012-09-23 02:44:47.

le
Party des Nouueaux Protestans, & par leur industrie,
se sont saisis du Havre de Grace, pour plus aisément
faire passer leurs trouppes en France comme ils ont
fait de la Ville de Calais, qu’ils ont tenuë tant d’années. Et aux derniers Troubles sous le Regne du feu
Roy Louys XIII. d’heureuse memoire, dans la Rebellion
de ceux de la Religion pretenduë Reformée,
ils ont enuoyé leur Armee Naualle aux Rochelois, se
sont emparez de l’Isle de Rés, pretendant qu’à leur arriuée
toute la Guyenne se sousleureroit pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 184. Anonyme. DEPVTATION DV PARLEMENT D’ANGLETERRE A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1007 ; cote locale : B_7_48. Texte édité par Site Admin le 2012-09-23 02:44:47.

l’Isle de Rés, pretendant qu’à leur arriuée
toute la Guyenne se sousleureroit pour faire vn
puissant Party contre le Roy, & essayer en suitte de
proteger les mesmes Pretendus Reformez dans la
mesme Prouince sous les Leopars d’Angleterre. La feuë Reyne Ilabel d’Angleterre aux secours
qu’elle enuoya au Roy Henry le Grand, n’auoient
autre but que par cette assistance, mettre les Anglois
en Guyenne, ce n’estoit pas l’intention de ce grand
Roy de voir demembrer vne si belle piece de la Couronne
qui luy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 185. Anonyme. DERNIER ADVIS DONNÉ AVX PARISIENS, dans la... (1652) chez [s. n.] à Paris , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1012 ; cote locale : B_14_40. Texte édité par Site Admin le 2012-09-23 02:43:18.

& qu’auec les mesmes charrettes qu’elle fait
semblant de vous donner dequoy viure, elle emmene
des munitions de guerre pour vous faire mourir :
Mais le mal-heur est, que vous vous donnez à vn peu
d’apparence, & que vous ne voyez pas que Mazarin
& la Reyne vous flattent, parce qu’ils voyent bien
qu’ils ont besoin de vous-mesme, pour se defaire de
vous : Sçachez qu’il est temps de vous desabuser ;
que la Reyne est Espagnolle ; que le Mazarin est Italien,
& que Messieurs les Princes sont les Enfans de
la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 186. Anonyme. DERNIER ADVIS DONNÉ AVX PARISIENS, dans la... (1652) chez [s. n.] à Paris , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1012 ; cote locale : B_14_40. Texte édité par Site Admin le 2012-09-23 02:43:18.

mal-heur est, que vous vous donnez à vn peu
d’apparence, & que vous ne voyez pas que Mazarin
& la Reyne vous flattent, parce qu’ils voyent bien
qu’ils ont besoin de vous-mesme, pour se defaire de
vous : Sçachez qu’il est temps de vous desabuser ;
que la Reyne est Espagnolle ; que le Mazarin est Italien,
& que Messieurs les Princes sont les Enfans de
la maison Royalle, qui ne sçauroient choquer la
Royauté, sans se choquer eux-mesmes, & qui ne sçauroient
se maintenir, qu’en maintenant Sa Maiesté. Si son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 187. Anonyme. DERNIERE ET TRES-IMPORTANTE REMONSTRANCE A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_14_50. Référence RIM : M0_1020 ; cote locale : B_4_25. le 2012-09-23 16:23:21.

DERNIERE
ET
TRES-IMPORTANTE
REMONSTRANCE
A LA REINE,
ET AV
SEIGNEVR IVLES MAZARIN,
pour haster son depart de
la France.

A PARIS,

M. DC. LII. Derniere & tres-importante
Remonstrance à la Reine, & au
seigneur Iules Mazarin,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 188. Anonyme. DERNIERE ET TRES-IMPORTANTE REMONSTRANCE A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_14_50. Référence RIM : M0_1020 ; cote locale : B_4_25. le 2012-09-23 16:23:21.

TRES-IMPORTANTE
REMONSTRANCE
A LA REINE,
ET AV
SEIGNEVR IVLES MAZARIN,
pour haster son depart de
la France.

A PARIS,

M. DC. LII. Derniere & tres-importante
Remonstrance à la Reine, & au
seigneur Iules Mazarin, pour
haster son depart de la France. MADAME, Aujourd’huy que toute la France est en feu, les
Prouinces saccagées, les Villes en trouble, les Bourgs
pillez, les Villages confondus, les Campagnes rauagées,
les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 189. Anonyme. DERNIERE ET TRES-IMPORTANTE REMONSTRANCE A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_14_50. Référence RIM : M0_1020 ; cote locale : B_4_25. le 2012-09-23 16:23:21.

les Campagnes rauagées,
les Maisons de plaisance, les Palais, les Tours,
les Chasteaux renuersez ou mis à sac, & Paris de tous
costez enuironné de gens de guerre qui le menassent
d’vne entiere desolation : daignez, s’il vous plaist, considerer
qu’estant Reine, qu’estant Mere, & qu’estant
Femme, vous deuez comme Reine veiller au bien
de vos peuples : comme Mere empescher que l’Estat
du Roy vostre fils, ne perde beaucoup de son éclat par
la confusion de ces guerres, dont on croit que vostre
passion est la seule

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 190. Anonyme. DERNIERE ET TRES-IMPORTANTE REMONSTRANCE A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_14_50. Référence RIM : M0_1020 ; cote locale : B_4_25. le 2012-09-23 16:23:21.

les Tours,
les Chasteaux renuersez ou mis à sac, & Paris de tous
costez enuironné de gens de guerre qui le menassent
d’vne entiere desolation : daignez, s’il vous plaist, considerer
qu’estant Reine, qu’estant Mere, & qu’estant
Femme, vous deuez comme Reine veiller au bien
de vos peuples : comme Mere empescher que l’Estat
du Roy vostre fils, ne perde beaucoup de son éclat par
la confusion de ces guerres, dont on croit que vostre
passion est la seule cause : & comme Femme auoir de
la tendresse pour vne infinité

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 191. Anonyme. DERNIERE ET TRES-IMPORTANTE REMONSTRANCE A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_14_50. Référence RIM : M0_1020 ; cote locale : B_4_25. le 2012-09-23 16:23:21.

la confusion de ces guerres, dont on croit que vostre
passion est la seule cause : & comme Femme auoir de
la tendresse pour vne infinité de personnes que ce desordre
iette dans vn abysme de miseres inconceuables.
En effet, MADAME, ce n’est pas veritablement estre
Reine que de persecuter vos sujets ; & pour vous dire
ce que ie croy des droits de la Royauté. Sçachez que les Roys, presque de tous les Estats du monde ayans
esté tyrans dans leur commencement, sont deuenus
Rois legitimes, par le bon vsage qu’ils ont fait

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 192. Anonyme. DERNIERE ET TRES-IMPORTANTE REMONSTRANCE A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_14_50. Référence RIM : M0_1020 ; cote locale : B_4_25. le 2012-09-23 16:23:21.

comme le ioug d’vne ancienne
seruitude, que tous les ieunes esprits naturellement
aiment à brauer, & qui fait que de ieunes Conseillers
prennent souuent aupres d’eux la place des
vieux Courtisans. Pensez, MADAME, combien de iours vous auez
passez sous le regne d’vn autre Cardinal, dans la tristesse
& dans le deüil, & que ce souuenir vous oblige
d’auoir pitié des miserables, que vous voyez de
mesme affligez par la persecution d’vn autre Cardinal, plus insupportable que le premier.   Pensez

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 193. Anonyme. DERNIERE ET TRES-IMPORTANTE REMONSTRANCE A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_14_50. Référence RIM : M0_1020 ; cote locale : B_4_25. le 2012-09-23 16:23:21.

autre Cardinal, dans la tristesse
& dans le deüil, & que ce souuenir vous oblige
d’auoir pitié des miserables, que vous voyez de
mesme affligez par la persecution d’vn autre Cardinal, plus insupportable que le premier.   Pensez ainsi que le regne de Louys le Iuste fut
pour vous vne saison de misere & de langueur, si
vous en exceptez seulement les années où le nom de
Mere vous fit paroistre auec vn peu plus d’éclat ; &
pensez que le regne d’vn autre Louys vous est à
craindre pour les causes que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 194. Anonyme. DERNIERE ET TRES-IMPORTANTE REMONSTRANCE A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_14_50. Référence RIM : M0_1020 ; cote locale : B_4_25. le 2012-09-23 16:23:21.

plus insupportable que le premier.   Pensez ainsi que le regne de Louys le Iuste fut
pour vous vne saison de misere & de langueur, si
vous en exceptez seulement les années où le nom de
Mere vous fit paroistre auec vn peu plus d’éclat ; &
pensez que le regne d’vn autre Louys vous est à
craindre pour les causes que ie viens de mettre en
auant, & que de cette façon le temps de vos douleurs
n’est peut-estre distingué que par vn petit interuale
où vous deuez semer des bien-faits pour
moissonner des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 195. Anonyme. DERNIERE ET TRES-IMPORTANTE REMONSTRANCE A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_14_50. Référence RIM : M0_1020 ; cote locale : B_4_25. le 2012-09-23 16:23:21.

de Cyrus
& d’Artaxerxes, Cleopatre mere d’Antiochus,
Agrippine de Neron, ou cette fameuse Irenée mere
d’vn Constantin, qui par son ordre eut les yeux creuez,
& qui la fit bannir apres : vous vous souuiendrez que ce siecle vous a fait voir vne Reine de France,
hors de France, accuser vainement son fils vostre
Epoux, de manquer de compassion enuers elle, à
cause que dans son veufage elle auoit formé des
desseins pareils aux vostres, sans toutefois auoir reduit
les Prouinces aux extremitez qui rendent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 196. Anonyme. DERNIERE ET TRES-IMPORTANTE REMONSTRANCE A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_14_50. Référence RIM : M0_1020 ; cote locale : B_4_25. le 2012-09-23 16:23:21.

nous faisant voir le retour de cette vertu que vostre
essor vers l’amour & l’ambition, fait passer
maintenant plustost pour vn effet d’hypocrisie &
de mauuaise prudence, que pour vn vray zele pour
le Ciel, iustifiez à la posterité la conduite de vostre
regne precedent, puis que celle de vostre Regence
ne trouuera que fort peu d’excuse aux siecles aduenir.
Sur tout ne faites pas tenir de vous vn discours
pareil à celuy qu’on tint autrefois de Calicula, l’vn
des plus méchans Empereurs de Rome, dont on publie
encor

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 197. Anonyme. DERNIERE ET TRES-IMPORTANTE REMONSTRANCE A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_14_50. Référence RIM : M0_1020 ; cote locale : B_4_25. le 2012-09-23 16:23:21.

de Calicula, l’vn
des plus méchans Empereurs de Rome, dont on publie
encor aujourd’huy, qu’il ne fut iamais de meilleur
Esclaue, ny de Maistre plus dangereux ; parce
qu’ayant sceu tenir sagement ses ressentimens & ses vices cachez, sous le regne de Tybere son oncle,
qui ne cherchoit que quelque pretexte specieux
pour le mettre à mort aussi bien que tout le reste de
sa maison : il les fit soudain éclater sous le sien à la
ruine de tout le monde, d’où vint qu’il fut enfin
surnommé la torche ardante,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 198. Anonyme. DERNIERE ET TRES-IMPORTANTE REMONSTRANCE A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_14_50. Référence RIM : M0_1020 ; cote locale : B_4_25. le 2012-09-23 16:23:21.

Ainsi, MADAME, de ce qui nous parut vn bien
à desirer, ne faites pas vn mal à craindre, & si vostre
liberté fait nostre mal-heur, ne souffrez pas qu’on
publie à la diminution de vostre gloire, que vous
fustes aussi mauuaise Regente que vous auiez paru
bonne Reine, & que le seul remede à nos maux, fut
de vous oster cette fatale Regence, qui fut autant
iniurieuse à vostre reputation, qu’elle se rendit funeste
à l’heur de tous les François, puis que la
croyance demeure imprimée en tous les esprits, que
ce fut en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 199. Anonyme. DERNIERE ET TRES-IMPORTANTE REMONSTRANCE A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_14_50. Référence RIM : M0_1020 ; cote locale : B_4_25. le 2012-09-23 16:23:21.

pour effacer en son ame vne impression qui la
dérobe aux sentimens de tendresse qu’elle doit auoir
pour nous : Vous qui possedez ses plus tendres affections,
& que pour ce sujet ie veux traiter auec le
respect que merite le Conseiller ou le Confident
d’vne grande Reine. Pensez de grace, que vostre
fortune, quelque grande qu’elle soit est mal establie,
puis qu’elle n’a pour fondement que le cœur
d’vne femme & la faueur de la fortune, qui d’vne
égale vistesse tendent toutes deux au changement. Pensez

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 200. Anonyme. DERNIERE ET TRES-IMPORTANTE REMONSTRANCE A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_14_50. Référence RIM : M0_1020 ; cote locale : B_4_25. le 2012-09-23 16:23:21.

ont receus
de vous dans les deux guerres que vous leur
auez faites auec tant d’inhumanité, que les cruautez
commises par vos troupes, trouuent à peine des
exemples chez les Turcs & chez les plus barbares
Nations de la terre. Ayez soin aussi du salut de la Reine, si vous l’aimez
autant que les obligations que vous luy auez
vous y peuuent obliger, & luy remonstrez qu’Attalie,
Reine du peuple d’Israël, perdit son Ochosias
& se perdit elle-mesme, pour s’estre portée à des extremitez
moins dangereuses que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 Dernier