[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(310 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "repent.*" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. AVIS AV MARESCHAL DE TVRENNE, SVR SON... (1650) chez Variquet (Pierre) à Paris , 24 pages. Langue : français. Le nom de l'imprimeur est au colophon.. Référence RIM : M0_478 ; cote locale : D_1_32. le 2012-04-13 16:18:20.

il n’a laissé
aucune trace de son nom : mais comme vne beste timide qui
abhorre le iour & la compagnie, il se cache de frayeur, laisse,
dit-on, aller quelques souspirs sur se mauuaise conduite, sans
auoir pû receuoir cette satisfaction, que de faire auoüer son
repentir à ceux de son païs. Le Comte de
Candæle eu
Capdolat,
frere du Cõte
de Faix,
Cheualier
de l’Ordre de
la Iarretiere,
decedé en
Arrogé sous
CharlesVI. En l’autre il se void vne pauure victime prise dans les filets

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. AVIS AV MARESCHAL DE TVRENNE, SVR SON... (1650) chez Variquet (Pierre) à Paris , 24 pages. Langue : français. Le nom de l'imprimeur est au colophon.. Référence RIM : M0_478 ; cote locale : D_1_32. le 2012-04-13 16:18:20.

façon à la necessité
de mal faire, pour le peu de seureté qu’il trouue à faire bien :
Il est tousiours fascheux aux ames bien nées de craindre de paruenir
mesme iusqu’à l’innocence, de perseuerer dans l’erreur,
de peur de ne pouuoir iamais assez satisfaire de la repentance.
C’est vn precipice où dés qu’on est vne fois tombé, on n’en
remonte plus : on trouue plus de danger à cesser, qu’à commencer
d’estre coupable ; & quoy qu’à cét instant où l’on s’engage
il y ait beaucoup de lumieres du Ciel à écarter,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. AVX FRANÇOIS FRATRICIDES, PAR VN... (1652) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_14_17. Référence RIM : M0_436 ; cote locale : B_9_31. (Page de titre en page 2; numérotation jusqu'à 15 (Moreau idem).). le 2012-04-20 02:46:40.

dans vostre peuple, qu’vne de
nostribus soit esteinte, & nous aye esté en leuée ? Et plus
bas : Vniuer susque Israël valde doluit, & egit pœnitentiam
super interfectione vnius tribus ex Israël. Tout le peuple
d’Israël conceut vne grande douleur, & se repentit amerement
sur la destruction d’vne tribu d’Israël. Iud. 20. 13. Voyla donc de quoy former en vous l’auersion de vos
fratricides, qui sont de plus preiudiciables à vos desseins.
Car ce que Iudas disoit auec hypocrisie, ne le peut-on pas

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. BALADES SERVANT A L’HISTOIRE DES TROVBLES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_119. Référence RIM : M0_569 ; cote locale : B_7_45. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 03:33:00.

zele si feruent Condé se contenta,
Et comme on luy promit toute fidellité,
Croyant qu’on se tiendroit dans cette fermeté,
Dessus ce bel espoir ses desseins projetta;
Il part fort satisfait, le Bourgeois l’escorta,
Qui d’auoir tant promis fut bien-tost repenty;
Il estoit pour la guerre assez mal assorty,
Ses murs tous démolis, & sans parapetto,
Peu de pouldre & de plomb, & peu de bled battu
Luy fit apprehender de se voir sus peto,
Et la necessité fit ceder la vertu.    

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. BALADES SERVANT A L’HISTOIRE DES TROVBLES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_7_45. Référence RIM : M0_569 ; cote locale : E_1_119. Texte édité par Site Admin le 2012-04-20 03:30:58. re & de plomb, & peu de bled battu
Luy fit apprehender de se voir sus peto,
Et la necessité fit ceder la vertu.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. DECRET INFERNAL CONTRE IVLES MAZARIN ET TOVS... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_2_53. Référence RIM : M0_961 ; cote locale : C_7_10. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-09-17 16:08:12.

des hommes, pour estre par eux reduits
en poudre, & leur memoire flestrie d’ignominie
& d’opprobre. Fait au Tribunal epouuentable de
nostre horrible & eternelle memoire, signé des
plus affreux & abominables Demons de l’Abysme.
Et de nostre regne le Repentir, & scellé de
cire noire.    
Banny du Ciel & de la Terre,
Mazarin cherche les Enfers ;
Mais il n’y trouue que des fers
Tous prests à luy faire la guerre,
Il prend son essor vers la Mer,
Qui rebutant son Eminence,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. DECRET INFERNAL CONTRE IVLES MAZARIN ET TOVS... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_10. Référence RIM : M0_961 ; cote locale : A_2_53. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-09-17 16:13:07.

des hommes, pour estre par eux reduits
en poudre, & leur memoire flestrie d’ignominie
& d’opprobre. Fait au Tribunal epouuentable de
nostre horrible & eternelle memoire, signé des
plus affreux & abominables Demons de l’Abysme.
Et de nostre regne le Repentir, & scellé de
cire noire.    
Banny du Ciel & de la Terre,
Mazarin cherche les Enfers;
Mais il n’y trouue que des fers
Tous prests à luy faire la guerre,
Il prend son essor vers la Mer,
Qui rebutant son Eminence,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. DISCOVRS DES-INTERESSÉ, SVR CE QVI S’EST... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 22 pages. Langue : français. Voir aussi B_7_53. Référence RIM : M1_99 ; cote locale : B_6_35. le 2012-09-30 16:46:14.

à leur ambition.
S’il traitte pour le retour du Cardinal Mazarin, il
merite d’estre blasmé par tous ceux ausquels il est redeuable
de sa liberté. Il est iuste qu’en cette occasiõ les peuples separẽt
leur amitié d’auec leur estime, & que toute la France se repente
de ce qu’elle a fait en sa faueur. Mais il est iniuste de
condamner vn Prince de cette qualité sur des soubçons mal-fondés,
& sur des bruits semez ou par ses ennemis ou par ses
enuieux. Les soins que quelques vns prennent de décrier sa
conduitte, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. DISCOVRS DES-INTERESSÉ, SVR CE QVI S’EST... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 22 pages. Langue : français. Voir aussi B_6_35. Référence RIM : M1_99 ; cote locale : B_7_53. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-09-30 17:00:04.

à leur ambition.
S’il traitte pour le retour du Cardinal Mazarin, il
merite d’estre blasmé par tous ceux ausquels il est redeuable
de sa liberté. Il est iuste qu’en cette occasiõ les peuples separẽt
leur amitié d’auec leur estime, & que toute la France se repente
de ce qu’elle a fait en sa faueur. Mais il est iniuste de
condamner vn Prince de cette qualité sur des soubçons malfondés,
& sur des bruits semez ou par ses ennemis ou par ses
enuieux, Les soins que quelques vns prennent de décrier sa
conduitte, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. DISCOVRS MONSTRANT COMBIEN LES PARTISANS ET... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_7_51. Référence RIM : M0_1128 ; cote locale : B_19_48. le 2012-10-05 15:26:10.

qu’il estoit la sagesse mesme ; &
qu’il les abhorroit. Mais s’ils alloient vn peu plus
auant, ils trouueroient bientost l’Arrest de leur
condamnation, puis que suiuant le mesme texte
Nostre Seigneur leur dit, Ie suis venu pour appeller
les pecheurs à repentance. Leur voulant apprendre
par ces paroles, que ces paroles que les plus malades
sont ceux qui ont plus grãd besoin du secours
du Medecin, & partant qu’estans les pites & les
plus scelerats de tous les hommes, & qu’à leur esgard
les Diables mesmes,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. DISCOVRS MONSTRANT COMBIEN LES PARTISANS ET... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi B_19_48. Référence RIM : M0_1128 ; cote locale : C_7_51. Texte édité par Site Admin le 2012-10-05 15:11:43.

d’autant qu’il estoit la sagesse mesme, &
qu’il les abhorroit. Mais s’ils alloient vn peu plus
auant, ils trouueroient bientost l’Arrest de leur
condamnation, puis que suiuant le mesme texte
Nostre Seigneur leur dit, Ie suis venu pour appeller
les pecheurs à repentance. Leur voulant apprendre
par ces paroles, que ces paroles que les plus malades
sont ceux qui ont plus grãd besoin du secours
du Medecin, & partant qu’estans les pires & les
plus scelerats de tous les hommes, & qu’à leur esgard
les Diables mesmes,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. DISCOVRS POLITIQVE, CONTENANT L’INTRIGVE... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1135 ; cote locale : B_13_13. le 2012-10-07 03:06:53.

ses mauuaises intentions vouloient
consulter auec ses actions, ou qu’ils fissent reflexion
serieusemẽt sur son mauuais naturel, on
le verroit bien-tost chercher son azyle en d’autres
mains qu’en celles des François, & il se trouueroit
luy mesme en estat de se repentir de sa vie. Ce Ministre doit preuoir les accidens qui le
menacent, & les Courtisans qui le seruent doiuent
empescher sa preuoyance, il y a du deuoir
és vns, & és autres, les derniers y sont obligez
par leurs consciences, & pour leur honneur,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. DISCOVRS SVR LE SVIET DES DEFIANCES DE... (1651) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1150 ; cote locale : B_6_14. Texte édité par Site Admin le 2012-10-07 16:28:49.

Et pour satisfaire au public
aussi bien qu’a leur conscience, de mettre en piece
les chaisnes, desquelles ils auoient chargé cét
illustre Captif, des mesmes mains dont ils les
auoient fabriquées. Mais à peine la liberté luy est-elle renduë, qu’ils
se sont repentis de leur ouurage, employant de
nouueau les mesmes artifices dont ils s’estoient
seruis, pour entreprendre sur sa personne : Sa submission
aux volontez de la Reyne pour le siege
de Paris, luy auoit attiré l’auersion des peuples ;
depuis sa deliurance, quels

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. DISCOVRS VERITABLE SVR LE GOVVERNEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_42. Référence RIM : M0_1153 ; cote locale : A_2_44. Texte édité par Site Admin le 2012-10-08 06:24:06.

qui ne veulent point estre appellez Tyrans, suffira pour faire
cognoistre que la violence & la haine qu’il a
contre le repos & la tranquillité de la France le
poussent à ces fureurs inconsiderees; desquelles
pourtant il a esté contraint de se repentir, le Peuple
de Paris ne demandant qu’à se vanger sur sa
personne, & la Reine a esté obligée a temporiser
& à les reparer à la confusion de son Maistre,
non pas par des sentimens plus equitables qui
soient entrez dans son ame, mais par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. DISCOVRS VERITABLE SVR LE GOVVERNEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_42. Référence RIM : M0_1153 ; cote locale : A_2_44. Texte édité par Site Admin le 2012-10-08 06:24:06.

nos yeux & nos cœurs vers le Ciel, car puis que
les Princes terriens sont tellement aueuglez ou ensorsellés qu’ils ne peuuent ou ne veulent pas
nous secourir; il faut recourir au Roy des Roys
& au Dieu de paix, & nous vnissans à luy par la
repentance & par la priere, il confondra nos ennemis,
& nous fera sentir la verité des promesses
qu’il a faites à ceux qui ont esperance en luy, car
lors que le bras de la chair est racourcy, il estend
le sien pour auoir toute la gloire du secours, &
de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. DISCOVRS VERITABLE SVR LE GOVVERNEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Voir aussi A_2_44. Référence RIM : M0_1153 ; cote locale : C_7_42. le 2012-10-08 06:26:11.

qui ne veulent point estre appellez Tyrans, suffira pour faire
cognoistre que la violence & la haine qu’il a
contre le repos & la tranquillité de la France le
poussent à ces fureurs inconsiderées ; desquelles
pourtant il a esté contraint de se repentir, le Peuple
de Paris ne demandant qu’à se vanger sur sa
personne, & la Reine a esté obligée a temporiser
& à les reparer à la confusion de son Ministre,
non pas par des sentimens plus equitables qui
soient entrez dans son ame, mais par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. DISCOVRS VERITABLE SVR LE GOVVERNEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Voir aussi A_2_44. Référence RIM : M0_1153 ; cote locale : C_7_42. le 2012-10-08 06:26:11.

nos yeux & nos cœurs vers le Ciel, car puis que
les Princes terriens sont tellement aueuglez ou ensorsellés qu’ils ne peuuent ou ne veulent pas
nous secourir ; il faut recourir au Roy des Roys
& au Dieu de paix, & nous vnissans à luy par la
repentance & par la priere, il confondra nos ennemis,
& nous fera sentir la verité des promesses
qu’il a faites à ceux qui ont esperance en luy, car
lors que le bras de la chair est racourcy, il estend
le sien pour auoir toute la gloire du secours, &
de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. DÆMON IVLII MAZARINI IN GALLOS. AD LECTORES. (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore) et Maucroy (Estienne) à Paris , 32 pages. Langue : latin. Référence RIM : M0_1168 ; cote locale : A_4_40. le 2012-05-27 02:47:51.


Cœlitus imperij, quod regis ipsa potens?
Quod tibi cunque placet pro legibus esse putato,
Commoda si populus possidet, hæc tua sunt.
Si natis igitur tutum servare cupiscis
Regnum, quo polles utere iure tuo.
Vocibus his mulier facilis decepta, repente
Brussello secum dira venena parat.
Imperat ergo furens post publica sacra per acta,
Vt præceps currus raptet in antra procul.
Ille paret promptus, volucres sequiturque iugales,
Incertus vitæ, mentis at indomitæ.
Haud ita carnificis laqueum,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. DÆMON IVLII MAZARINI IN GALLOS. AD LECTORES. (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore) et Maucroy (Estienne) à Paris , 32 pages. Langue : latin. Référence RIM : M0_1168 ; cote locale : A_4_40. le 2012-05-27 02:47:51.

auxilium
Si cupias igitur tandem succurrere vtrique,
Si cadat hic, Gallis tunc rediviva salus.
Sed cum sit potior populorum vita salute
Eius, ne redeat, fulmine cade citò.   In eumdem.  
IVlius ægrotat, Pæan succurre repente
Morte brevi, vt populus desinat esse miser.   Cur Mazarinus neptes ex Italia in Galliam
evocarit.  
CVr neptes voluit Mazarinus linquere cœlum
Italicum? vt faciant, quod facit ipse aliis.   Miseria ludentis

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. EXECVTION REMARQVABLE, De trois meschants... (1650) chez Beauplet (David) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1325 ; cote locale : B_9_7. le 2012-10-19 16:38:25.

faict vn tel carnage aux Gens d’vn si bon
Prince, pour qui chacun a vne tres grande affection,
aduoüant qu’ils eussent faict le plus
grãd malheur de tous les malheurs, s’ils auoient
tué Monseigneur de Beaufort; Et disoient ne
pouuoir reparer leur faute que par le repentir:
Et ils en demandoient tres-humblement pardon
à Dieu, le prians d’effacer leurs pechez, par
les merites de son Sang, & aussi à la tres-Saincte
Vierge sa Mere, à laquelle ils s’estoient recommandez.
Bref, ils sont morts dans vne tres-grande

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Anonyme. EXEMPLVM SINE EXEMPLO, IN Orbe Christiano,... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : latin. Référence RIM : M0_1327 ; cote locale : A_4_35. le 2012-10-19 16:58:37.

est, & scala futuri:
Nempe scelus nullum nouit habere modum."
Sanguine Nobilium commisto Præsulis, acquid
Moliri grauius se benè posse putant.
Sic acuit ferrum Troiano sanguine Pyrrhus,
Stringeret vt Priamum liberiore manu.
"Nemo repentè fuit sæuissimus: infera regna
Non saltu, facili sunt adeunda gradu."
Ad sceleris ventum est tandem fastigia summa:
Nil maius, quod iam suggerat, Orcus habet.
Nempè quod & prohibent diuina humanaque iura;
Imò quod haud ipsos credo probâsse

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. GALIMATIAS BVRLESQVE SVR LA VIE DV CARDINAL... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 18 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1463 ; cote locale : B_12_54. le 2012-10-26 07:47:21.

mis dans cette place
Vne armée ferrée à glace,
I’entends vne armée de gens
Qui l’eussent la tenu cent ans,
Plustost qu’en auoir pied ni aisle,
Tant l’Espagnol & sa sequelle,
S’en tenoit pour bien aduerty
Dont iamais ne s’est repenty.
De Naples on sçait tout le grabuge,
Et que nous estions son refuge,
Si Cardinal n’eust sceu calmer,
Les orages de cette mer,
Mais Courtray emporte la paille,
Place qui n’estoit rien qui vaille
Auant que le grand Gassion
Ie dis

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. HARANGVE FAICTE A LA ROYNE, Par vn Reuerend... (1652) chez Lerrein (Nicolas) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1566 ; cote locale : B_16_22. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-10-28 02:09:27.

flechit par ses excuses
& par ses presens, mais vous Madame
vous n’aurez pas affaire à Dauid, mais au
Dieu de Dauid, lequel fera l’ancer les carreaux
de sa vangeance sur vostre teste si vous
ne venez au deuant de luy, non auec des presens,
mais auec vn cœur repentet pour les cru
autez faite a ses creatures, & si vous ne remediez
promptement aux miseres de vostre
pauure Peuple par vne bonne Paix, infailliblement
vous sentirez la collere du Ciel. Adieu
& prenez y garde.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. HISTOIRE DE MAGDELAINE BAVENT, Religieuse du... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 80 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1640 ; cote locale : B_5_56. le 2012-11-03 02:10:56.

peut-estre
blesseront la pureté de ses oreilles, & cette pieté que tout le monde
admire en elle, & que persõne ne peut imiter. Mais, MADAME,
comme je vous l’offre dans le mesme sentiment qu’étoit celle qui
la publié la premiere, c’est à dire d’vne fille repentante, qui à l’imitation
du grand S. Augustin, fait vne Confession publique des
desordres de sa vie, pour inciter les autres à les abhorrer, & suivre
la vertu. I’espere que vous excuserez la hardiesse que prend
celuy qui tient à gloire de porter la qualité,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. HISTOIRE DE MAGDELAINE BAVENT, Religieuse du... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 80 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1640 ; cote locale : B_5_56. le 2012-11-03 02:10:56.

plus grande que la naturelle, qui avoit des
yeux étincelans, & qui a côté du Crucifix sembloit me menacer,
sans me dire mot. De plus, vne autre fois que j’étois là pour deposer
de luy en sa presence, prenant occasion par quelque rencontre
de me dire que je m’en repentirois : Il me toucha, & je sentis
plus de vingt quatre heures comme vne ligature autour du corps,
qui me fit grande douleur : en suite dequoy j’ay toûjours desiré
lors qu’on me le confrontoit, qu’il fust vn peu loin de moy. C’est
pitié que le pauvre homme

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4


Erreur de la base de données

Erreur lors de la connexion à la base de données