[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(159 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "estoile.*|estoille.*" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Aldimary [signé]. LA CASTILLE AVX PIEDS DE LA REYNE DEMANDANT... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 15 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Signé Aldimary en page 4. Voir aussi C_2_25. Référence RIM : M0_645 ; cote locale : B_16_26. le 2012-11-09 09:56:19.

qui fait l’année
Alloit nous rendre la iournée,
Que nous consacrons aux trois Roys,
Et ce bel astre d’oroit l’Onde,
Qui les a conduit autrefois
Au berceau du grand Roy du monde.    
Reçoy cét Augure auec ioye,
Suis l’Estoille que Dieu t’enuoye,
Cours hardiment chercher ton Roy.
Typhis jadis pâlit de crainte,
Voy cent Nochers qui sont pour toy
A l’espreuue de cette attainte.    
Superbe Amiral de nos flottes
Vaisseau, dont nos Roys

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Aldimary [signé]. LA CASTILLE AVX PIEDS DE LA REYNE, DEMANDANT... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 15 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Signé Aldimary en page 4. Voir aussi B_16_26. Référence RIM : M0_645 ; cote locale : C_2_25. le 2012-11-09 09:59:16.

qui fait l’année
Alloit nous rendre la iournée,
Que nous consacrons aux trois Roys,
Et ce bel astre d’oroit l’Onde,
Qui les a conduit autrefois
Au berceau du grand Roy du monde.    
Reçoy cét Augure auec ioye,
Suis l’Estoille que Dieu t’enuoye,
Cours hardiment chercher ton Roy.
Typhis jadis pâlit de crainte,
Voy cent Nochers qui sont pour toy
A l’espreuue de cette attainte.    
Superbe Amiral de nos flottes
Vaisseau, dont nos Roys

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. ADVERTISSEMENT AVX BOVRGEOIS DE PARIS, POVR... (1652) chez [s. n.] à Paris , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_451 ; cote locale : B_11_28. le 2012-12-02 09:18:26.

& espouuantables,
de ce Cardinal. Enfin il ne faut point
chercher d’autres raisons pour le
conuaincre, & pour découurir les
abominations qu’il a pratiquées dans
Paris, que l’interrogation des nommés
Mazile, de la Noix, la Paillere,
de l’Estoile, Chastelain, & autres
que ceux-cy nous peuuent indiquer.
Il ne faut plus douter que ce ne soit
par le moyen de ses operations diaboliques
qu’il seduit l’esprit du Roy
& de la Reine, & fait fléchir leurs
volontez aux siennes: L’on

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. DEMOCRITE ET HERACLITE, RIANT ET PLEVRANT,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_999 ; cote locale : A_2_42. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-09-23 02:45:35.

ny s’émouuoir en aucune façon. Et tu pleure desia
vne perte qui n’ariuera peut-estre iamais. Herac. Il n’est pas deffendu
au Sage de preuoir les mal-heurs, & d’y remedier de tout sen
pouuoir. En vain eussions-nous appris le cours des Astres, les forces
des estoilles, & c’estoit temps perdu aux anciens Egyptiens d’employer
toute leur vie en l’estude de l’Apologie; les bestes mesmes
apprehendẽt les mal-heurs qu’ils preuoyent par vne insigne nature,
se cachent dans leurs tannieres deuant l’orage & les mouches à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. DISCOVRS D’ESTAT ET DE RELIGION, Sur les... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Lieu, imprimeur et date au colophon. Partie 1. Voir aussi C_7_37 (partie 2), C_7_38 (partie 3), C_7_39 (partie 4), A_2_33 (partie 1), A_2_37 (partie 3) et B_4_11 (partie 1). Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : C_7_36. le 2012-09-30 07:47:18.

le vaisseau de l’authorité Souueraine,
de ne pouuoir voguer qu’entre des escueils, sont de dangereuse
consequence : & il n’y a pas d’apparence, que le mesme Pilote
qui l’y a engagé par faute de cognoistre la route, l’en puisse desgager,
apres auoir perdu son estoille. Nous n’ignorons pas, MADAME,
que vous ne receuiez auec plus de plaisir, que nous n’y pouuons
apporter de zele, toutes les ouuertures que nous pourrions
faire pour y pouruoir : & que vous ne marquiés pour vn insigne desordre
de ses sentimens dans la Religion,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. DISCOVRS D’ESTAT ET DE RELIGION, SVR LES... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Lieu, éditeur et date au colophon. Partie 1. Voir aussi A_2_37 (partie 3), C_7_36 à 39 (parties 1 à 4) et B_4_11 (partie 1).. Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : A_2_33. Texte édité par Site Admin le 2012-09-30 07:54:19.

le vaisseau de l’authorité Souueraine,
de ne pouuoir voguer qu’entre des écueils, sont de dangereuse
consequence, & il n’y a pas d’apparence que le mesme Pilote
qui l’y a engagé par faute de cognoistre la route, l’en puisse desgager,
apres auoir perdu son estoille. Nous n’ignorons pas, MADAME,
que vous ne receuiez auec plus de plaisir que nous n’y pouuons
apporter de zele, toutes les ouuertures que nous pourrions
faire pour y pouruoir, & que vous ne marquiez pour vn insigne desordre
de ses sentimens dans la Religion, le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. DISCOVRS D’ESTAT ET DE RELIGION, SVR LES... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Lieu, éditeur et date au colophon. Partie 1. Voir aussi A_2_33 (partie 1), A_2_37 (partie 3) et C_7_36 à C_7_39 (parties 1 à 4). Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : B_4_11. le 2012-09-30 07:51:35.

le vaisseau de l’authorité Souueraine,
de ne pouuoir voguer qu’entre des écueils, sont de dangereuse
consequence, & il n’y a pas d’apparence que le mesme Pilote
qui l’y a engagé par faute de cognoistre la route, l’en puisse desgager,
apres auoir perdu son estoille. Nous n’ignorons pas, MADAME,
que vous ne receuiez auec plus de plaisir que nous n’y pouuons
apporter de zele, toutes les ouuertures que nous pourrions
faire pour y pouruoir, & que vous ne marquiez pour vn insigne desordre
de ses sentimens dans la Religion, le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. ELOGE ROYAL PRESENTÉ A SA MAIESTÉ sur la... (1649) chez Lesselin (Alexandre) à Paris , 7 pages. Langue : français, latin. Avec permission.. Référence RIM : M0_1208 ; cote locale : C_7_65. le 2012-12-26 07:27:36.

rendroit coupable, si ie ne parlois point
en cette belle occasion. Ouy, ie dois prendre
part au bon-heur de cét Estat, qui celebre auiourd’huy
la naissance miraculeuse de ce Dieu-donné.
Il semble que le Ciel qui se rend de la partie par
l’apparition d’vne nouuelle Estoille prenne ou vne
nouuelle langue, pour applaudir au retour de mon
Roy, ou vn nouuel œil pour le contempler ou pour
considerer iusques où va nostre ioye. Mais certes, ie
pense qu’on pourroit dire aussi que c’est vn nouueau
feu qu’il allume là haut lors que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. EXPOSITION ET EXPLICATION DES DEVISES,... (1649) chez Estienne (Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Avec permission.. Référence RIM : M0_1336 ; cote locale : C_7_83. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-20 09:35:58.

bien
plus par ses vœux & prieres enuers le Tout-puissant :
Qu’elle l’a éleué iusques en l’âge de connoissance où il
est maintenant, par sa grande Prudence. On ne void iamais
paroistre le Soleil sur nostre Hemisphere, que cette
belle éclatante & pure Estoile, que l’on nomme l’Aurore
ou Porte-lumiere, ne paroisse auparauant, comme
pour le conduire & luy monstrer le chemin. C’est cette
grande Princesse, qui laissant vaincre son courroux par
sa bonté & clemence, a rendu le Roy à ses Peuples, les
Peuples à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. EXPOSITION ET EXPLICATION DES DEVISES,... (1649) chez Estienne (Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Avec permission.. Référence RIM : M0_1336 ; cote locale : C_7_83. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-20 09:35:58.

clemence, a rendu le Roy à ses Peuples, les
Peuples à leur Roy, & le repos & la tranquilité à tout le
Royaume. Dans le corps de la quatriesme, sont quantité de fusées
qui s’éleuent en haut, & iettent dans l’air vn nombre
infiny d’Estoiles & de Serpenteaux, auec ces paroles, Tot vota meorum, Autant de vœux pour moy font mes Subjets au
Ciel. Novs auons dit cy-deuant que le feu estoit vne chose
sacrée, & qu’on le portoit deuant les Empereurs :
outre cela, le feu represente les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. EXPOSITION ET EXPLICATION DES DEVISES,... (1649) chez Estienne (Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Avec permission.. Référence RIM : M0_1336 ; cote locale : C_7_83. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-20 09:35:58.

outre cela, le feu represente les vœux que l’on fait à Dieu :
Ce qui est cause qu’on remplit nos Temples de quantité
de cierges. Le Roy acceptant & reconnoissant la bonne
volonté de ses Subjets, se peut vanter estre plus aymé
d’eux, que tous les autres Princes ses deuanciers, puis que
le nombre des cœurs de ceux qui brûlent pour luy estant
infiny, ne se peut nombrer non-plus que ces petits feux
artificiels, qui cachent & obscurcissent les Estoiles du
Ciel.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. LA COMPARAISON DES COMPARAISONS AVX... (1652) chez [s. n.] à Paris , 27 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_723 ; cote locale : B_12_65. Texte édité par Site Admin le 2012-11-10 08:17:47.

dernier coup de la mort,
selon que vous estes l’objet de leur haine & de leur vangeance,
ou pour mieux dire, sinon que vous leur pouuez profiter
ou nuire. Dauantage, il se rencontre tant de flatteurs aux
costez des Grands, que les Cieux ne sont pas plus fournis
d’Estoilles, qu’ils sont entourrez de ces sortes de personnes,
qui ne font qu’espier les occasions de faire leur profit de la
perte de ceux qui les precedent en authorité & en faueur, &
par ce moyen ce que l’vn perd l’autre le regagne. Aueugle
qu’il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. LA CONFERENCE DV CARDINAL MAZARIN, AVEC LE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. "Jouxte la copie imprimée à Bruxelles". Voir aussi C_1_19. Référence RIM : M0_742 ; cote locale : B_11_34. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-10 08:35:15.

interessées d’honneur
& de bien dans ma cause ; Tout estranger qu’on me publie
i’ay si bien pourueu à ma seureté, que si ie vien à tomber, ma chute
sera semblable au Dragon de l’Apocalipse, qui entraisnera auec
sa queuë dans l’abisme la troisiesme partie des Estoilles, & des plus
brillantes du Ciel de la France. Gaz. Ie souhaitte que vous emportiez la victoire, & que vous
fassiez la nicque à tout le monde pour vostre contentement, & pour
ma seureté ; mais vous sçauez la maxime de feu Monsieur le President
de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. LA CONIVRATION ITALIENNE CONTRE LA FRANCE,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 39 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_758 ; cote locale : B_20_46. le 2012-11-12 03:19:54.

qu’on luy fasse, où pour quelque iniure qu’on luy
fera souffrir, car comme il n’est obligé qu’à son
Prince, chose aucune ne le peut dispenser du seruice
qu’il luy doit rendre, n’y se retirer s’il ne le
luy commande, car tout ainsi que quand les
Estoilles tombent de leurs Spheres, elles perdent
non seulement l’influence & le mouuement, mais
encores la lumiere ; c’est le mesme du Ministre
d’Estat, lequel se voulant retirer sans ordre expres ;
il perd ce qu’il auoit de lumiere & de credit
aux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. LA FRANCE AVX FRONDEVRS, PREMIERE ELEGIE. (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_19_28. Référence RIM : M0_1420 ; cote locale : B_19_25. le 2012-11-22 06:02:50.

reçoit le trespas ;
Et ce Moteur du monde offencé d’vn tel crime
Veut bien pour le sauuer estre encore sa victime
O d’vn diuin amour effet prodigieux !
Les forfaits à la fin le chassent de ces lieux ;
La nuit presque aussi tost sans Lune & sans Estoilles,
Pour separer ce peuple estend ses sombres voiles ;
Et pour croistre l’effort des mutins irritez
La fureur dans leurs yeux fait briller des clairtez
Enfin las du massacre, & de ces cris funebres
Qui volent iusqu’au Ciel dans l’horreur des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. LA FRANCE AVX FRONDEVRS. PREMIERE ELEGIE. (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_19_25. Référence RIM : M0_1420 ; cote locale : B_19_28. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-22 06:05:20.

reçoit le trespas ;
Et ce Moteur du monde offencé d’vn tel crime
Veut bien pour le sauuer estre encore sa victime ?
O d’vn diuin amour effet prodigieux !
Les forfaits à la fin le chassent de ces lieux ;
La nuit presque aussi tost sans Lune & sans Estoilles,
Pour separer ce peuple estend ses sombres voiles ;
Et pour croistre l’effort des mutins irritez
La fureur dans leurs yeux fait briller des clairtez :
Enfin las du massacre, & de ces cris funebres
Qui volent iusqu’au Ciel dans l’horreur des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. LA GVERRE DECLARÉE PAR SON ALTESSE ROYALLE... (1652) chez Gautier (Filbert) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1527 ; cote locale : B_13_68. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-30 09:25:57.

PAR SON ALTESSE
ROYALLE
ET MESSIEVRS
LES PRINCES,
AV
CARDINAL MAZARIN,
ET SES ADHERANS ;

En vertu des Declarations & Arrests
du Parlement.

A PARIS,
Chez FILBERT GAVTIER, ruë Sarrazin
aux trois Estoilles.

M. DC. LII. Auec Permission de son Altesse Royalle. LA GVERRE DECLAREES
par son Altesse Royalle & Messieurs les
Princes, au Cardinal Mazarin, & ses
adherans ; En vertu des Declarations &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. LA IOYE CELESTE PAR L’APPARITION D’VNE... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1737 ; cote locale : C_5_67. le 2012-12-05 06:07:51.

LA IOYE CELESTE
PAR L’APPARITION
D’VNE NOVVELLE
ESTOILLE
SVR LA VILLE
DE PARIS :
AVEC L’EXPLICATION DE
ce qu’elle signifie.

A PARIS,
Chez CLAVDE BOVDEVILLE, ruë des Carmes
au Lys Fleurissant.

M. DC. XLIX. LA IOYE CELESTE PAR

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. LA IOYE CELESTE PAR L’APPARITION D’VNE... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1737 ; cote locale : C_5_67. le 2012-12-05 06:07:51. ait
les Astres, & toutesfois ils en ressentent les effets,
quoy qu’ils ne iouyssent pas de leur veuë, & tout

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. LA IOYE CELESTE PAR L’APPARITION D’VNE... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1737 ; cote locale : C_5_67. le 2012-12-05 06:07:51.

touchant ses principes.   Ie pourrois rapporter icy les opinions differentes
des anciens touchant le nombre des Cieux, & peut-estre
que la lecture n’en sera pas sans vtilité, si ce n’estoit
que ie me suis proposé de vous parler seulement
de cette Estoille qui se voit depuis peu de iours sur la
ville de Paris, & qui a causé tant d’opinions diuerses
dans les esprits. Toutesfois ie pense qu’il me sera permis
de donner quelque chose aux desirs d’vn de mes
amis touchant les diuers sentimens des vieux & des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Anonyme. LA IOYE CELESTE PAR L’APPARITION D’VNE... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1737 ; cote locale : C_5_67. le 2012-12-05 06:07:51.

qu’il y
a plusieurs choses chez elle qui sont tres-infaillibles,
comme de predire les Eclypses, les Comettes & les autres
choses de cette nature. Il y a long temps que i’auois
predit lors mesme que i’estois loin de cette ville
qui m’a veu naistre, qu’vne estoille seroit veuë en plein
Midy le 31. du mois d’Aoust : le 1. le 2. & le 3. iour de Septembre.
Ces apparitions ont quelque chose de merueilleux
entant qu’elles sont tres rares, & pour moy,
ie me figure que ie pourrois dire de cette Estoille ce
qu’vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. LA IOYE CELESTE PAR L’APPARITION D’VNE... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1737 ; cote locale : C_5_67. le 2012-12-05 06:07:51.

m’a veu naistre, qu’vne estoille seroit veuë en plein
Midy le 31. du mois d’Aoust : le 1. le 2. & le 3. iour de Septembre.
Ces apparitions ont quelque chose de merueilleux
entant qu’elles sont tres rares, & pour moy,
ie me figure que ie pourrois dire de cette Estoille ce
qu’vn excellent Poëte Latin a dit sur celle qui apparut
aux Mages ce que ie puis attribuer à mon Prince :    
Ecce nouum placido consurgit sydus Olympo
Prouocat antiquas æmula flamma faces.
Non sat erant pleno tot condita lumina

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. LA IOYE CELESTE PAR L’APPARITION D’VNE... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1737 ; cote locale : C_5_67. le 2012-12-05 06:07:51.

à la fidelité qui est si necessaire
à la conseruation des Empires, il est tres-certain
qu’elle se conserue glorieusement dans le cœur de vos
sujets & que vous pouuez iustement dire que si vous
les aimez qu’ils vous cherissent & qu’ils vous reuerent.
Cette Estoille qui ose paroistre en plein Midy vous
vient faire la Cour, ô mon cher Monarque, & quoy
qu’elle nous oblige de leuer les yeux au Ciel pour la
contempler nous pouuons dire que nous ne la regar
dons que comme vne chose extraordinaire, & que
comme

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. LA LETTRE DV GRAND TVRC, ESCRITE AV ROY... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2114 ; cote locale : C_3_66. le 2012-12-08 10:25:41.

plumes d’Hairon & d’Aigrette.

VII. Vne grande bouteille de crystal garnie d’or,
ou il y a quarente pierres de bezoard, chacune
pesant quatre onces.

VII. Vne grande couuerture tissuë de soye & d’or,
auec douze estoilles d’or, dans le blanc desquelles
sont representees toutes les victoires de l’Empereur. S’ensuiuent les Articles proposez de
la part du grand Seigneur au Roy
d’Espagne.

I. Qve le Grand Seigneur liurera

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. LA RVADE D’VN POVLAIN QVI A FAICT TREMBLER... (1651) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3564 ; cote locale : C_11_29. Texte édité par Site Admin le 2012-12-29 08:09:26.

miracles du temps passé des verités pour le present & des
Propheties pour l’aduenir, chacũ faisoit des vœux pour
voir le leuer du Soleil, & pour aduancer la nuict.  
Nuict source de l’espoir aduance, vn peu ta cource
Et fait voir à nos yeux, les Estoilles de Lourse,
Soleil aduance vn peu l’heure de ton repos,
Laisse dormir la terre à l’ombre des pauats,
Allez plus vistement desormais noires heures,
Et quittez au Soleil, vos plus sombres demeures.   Ainsi l’on formoit des vœux differents

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2


Erreur de la base de données

Erreur lors de la connexion à la base de données