[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(196 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "Egypt.*" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

sous vn
visage. Car son langage est écrit d’vne plume succrée, & ses
paroles plus douces que le miel : Et au surplus entierement
remply de sophismes & captions, pour attraper en ses rets les
plus foibles creances des peuples. Les larmes des crocodiles
d’Egypte, les melodieux chants des Sirenes, les doux allechemens
de Circe, les accordans accords de la Syre d’Amphion,
ny les rauissans attraicts de la Harpe d’Orphée, n’estoient
point plus dangereux que la trompeuse main de ce
Sicilien. Il n’y a rien de si humain que sa

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. AVX FRANÇOIS FRATRICIDES, PAR VN... (1652) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_9_31. Référence RIM : M0_436 ; cote locale : B_14_17. le 2012-04-20 02:38:55.

à vous faire du tort, & vous apporter du
dommage ? Ce qui fut en effet le fondement de l’exaltation
de Moïse ; car apres cette action, s’estant retiré au
desert, Dieu luy apparut dans le buisson ardent, & luy
donna la commission d’enleuer des mains de l’Egypte
son peuple à force de prodiges, & de coups redoublés de
la verge qu’il luy mit en main ; tant il est vray que Dieu
benit ceux qui entreprennent la reconciliation, & font
les affaires de la paix. Act. 7. 26. Ne soyez pas cause que Dieu retire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. AVX FRANÇOIS FRATRICIDES, PAR VN... (1652) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_14_17. Référence RIM : M0_436 ; cote locale : B_9_31. (Page de titre en page 2; numérotation jusqu'à 15 (Moreau idem).). le 2012-04-20 02:46:40.

à vous faire du tort, & vous apporter du
dommage ? Ce qui fut en effet le fondement de l’exaltation
de Moïse ; car apres cette action, s’estant retiré au
desert, Dieu luy apparut dans le buisson ardert, & luy
donna la commission d’enleuer des mains de l’Egypte
son peuple à force de prodiges, & de coups redoublés de
la verge qu’il luy mit en main ; tant il est vray que Dieu
benit ceux qui entreprennent la reconciliation, & font
les affaires de la paix. Act. 7. 26. Ne soyez pas cause que Dieu retire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. CENSVRE DE L’INSVFISANTE ET PRETENDVE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_669 ; cote locale : C_3_33. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-29 14:45:36.

sorte cette chose auoit esté faite par luy :
Dieu auroit il soustrait les suiets d’vn Roy tyran, pour les
donner à vn Roy Idolatre ; à ce Ieroboam qui ayant fait faire
deux veaux d’or, dit à son nouueau peuple : Voicytes Dieux ó
Israel, qui t’ont tiré du pays d’Egypte, il y auoit dans ses considerations
assez d’obstacles pour vous empescher d’alleguer vn
exemple qui sert à mon amy, & ne vous profite pas ; & vn autre
qui auroit voulu auoir plus de iugement, ce seroit bien empesché
pour combatre d’empoigner vne espée

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. CENSVRE GENERALLE DE TOVS LES LIBELLES... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_673 ; cote locale : C_1_11. le 2012-04-29 14:59:25.

si sain, produise maintenant tant de monstres
differens, & qu’ayant esté iusques icy exempte
de ces venimeux serpens par vn priuilege qu’elle
a sur toutes les autres regions, elle commance à
deuenir plus fertile en ces funestes prodiges, que les deserts
de l’Egypte & les cauernes de la Lybie, Hercules fut-il iamais
plus necessaire, & cet hydre dont la soustraction d’vne
teste faisoit la multiplication de quantité d’autres, donna-telle
iamais plus de difficulté à ce grand homme, & vomit-elle
plus de venin que cette

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. DEMOCRITE ET HERACLITE, RIANT ET PLEVRANT,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_999 ; cote locale : A_2_42. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-09-23 02:45:35.

desia
vne perte qui n’ariuera peut-estre iamais. Herac. Il n’est pas deffendu
au Sage de preuoir les mal-heurs, & d’y remedier de tout sen
pouuoir. En vain eussions-nous appris le cours des Astres, les forces
des estoilles, & c’estoit temps perdu aux anciens Egyptiens d’employer
toute leur vie en l’estude de l’Apologie; les bestes mesmes
apprehendẽt les mal-heurs qu’ils preuoyent par vne insigne nature,
se cachent dans leurs tannieres deuant l’orage & les mouches à miel
se retirent dedans leurs ruches, auparauant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. DIALOGVE OV ENTRETIEN DE DEVX CAVALIERS,... (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore), Maucroy (Estienne) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1096 ; cote locale : A_2_55. le 2012-11-27 15:15:43.

auoir dissipé tous les biens du
Royaume, & enleué depuis peu la Personne sacrée de nostre
Roy, nous veut faire perir de male faim. L’Anglois. Quel Diable de Ministre d’Estat. Ie lisois hier
en l’Escriture l’histoire de Ioseph. Il fut Ministre d’Estat en
Egypte, c’estoit l’Ange tutelaire de Pharaon, il garentit son
Royaume de la famine. Mais cettuy-cy veut faire perir la
France ou par la guerre ou par la faim. Le François. Auez-vous leu dans l’Escriture que Ioseph
enrichit ses nepueux & ses niepces?

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. DISCOVRS CHRESTIEN ET POLITIQVE, DE LA... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français, latin. Pièce 5 des 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_1103 ; cote locale : A_2_48. le 2012-09-30 07:30:28.

puissance odieuse:
ne sçauez vous pas que Samuel se plaignit au Seigneur de ce changement du Peuple,
& que le Seigneur luy respondit, ce n’est pas toy
ô Prophete qu’Israel a abandonné c’est moy mesme, il
ne veut plus que ie regne sur luy, dans l’Egypte il m’a
quitté pour des Idoles, & il te veut quitter auiourd’huy,
fais pourtant ce qu’il te demande, mais pren le auparauant
à tesmoin, & qu’il s’en souuienne à iamais.
Voyla la * Iustice des Roys; il prendront vos femmes
& vos enfans,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. DISCOVRS CHRESTIEN ET POLITIQVE, DE LA... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français, latin. Pièce 5 des 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_1103 ; cote locale : A_2_48. le 2012-09-30 07:30:28.

fit sous Samuel, vous voyez que c’est le peuple
qui crée vn Roy,) tu prendras celuy que Dieu élira du milieu de tes freres, car tu n’en pourras prendre
d’autres: quand il sera fait, il ne pourra pas auoir beaucoup
de cheuaux de peur qu’il ne te ramene en Egypte
auec sa Caualerie, puis que ie t’ay deffendu d’y retourner
iamais, il n’aura point quantité de femmes, qui luy detourneroient
le cœur de moy; ny des sommes immenses
d’or & d’argent: quand il sera assis sur le throsne il écrira
de sa propre main en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. EXPOSITION ET EXPLICATION DES DEVISES,... (1649) chez Estienne (Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Avec permission.. Référence RIM : M0_1336 ; cote locale : C_7_83. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-20 09:35:58.

C’estoit toujours le feu qui precedoit les anciens
Cesars & les grands Pontises. C’est par ce feu public,
que le Peuple de Paris vent témoigner à son Prince,
& sa tres-humble obeïssance & son amour : Car nous
lisons dans les Hierogliphiques des Egyptiens, qu’ainsi
que la haine estoit signifiée par les eaux, le feu estoit le
symbole de l’amour. C’est pourquoy Licinius disoit
que l homme par l’amour ne s’embrazoit pas seulement,
mais qu’il deuenoit tout feu. C’est encor par ce feu, que
le Peuple veut

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. EXPOSITION ET EXPLICATION DES DEVISES,... (1649) chez Estienne (Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Avec permission.. Référence RIM : M0_1336 ; cote locale : C_7_83. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-20 09:35:58.

disoit
que l homme par l’amour ne s’embrazoit pas seulement,
mais qu’il deuenoit tout feu. C’est encor par ce feu, que
le Peuple veut faire paroistre mesme au milieu des tenebres
la pureté de son cœur & la candeur de ses intentions.
C’est des mesmes Egyptiens que nous apprenons
que le feu est le symbole de la pureté. Ie ne m’arresteray pas icy sur l’ordre de l’Architecture
de cette superbe Pyramide, puis que le Sieur Valdos
en donne la planche au public : On verra dans cette œuure
magnifique, qu’il a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. HARANGVE AV ROY POVR LA PAIX. PAR VN... (1649) chez Coulon (Antoine) à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi C_5_36. Référence RIM : M0_1541 ; cote locale : A_4_18. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-27 09:17:01.

les sciences acquises & naturelles,
desquelles les fleurs ne tariront iamais, que Paris est la Mere
des estudes, & de la science inspirée au premier homme dés le
commencement du monde au Paradis terrestre, descenduë par
succession de temps aux Hebreux par Abraham en Egypte,
comme dit Iosephe, d’Egypte à Athenes, d’Athenes à Rome,
de Rome à Paris. Cette ville, dis-ie, a eu les premiers rayons
de la Foy: Pourquoy elle a esté nommee autrefois l’Vniuersité
de la Foy, Maistresse de Verité, le Flãbeau de toute la Chrestienté:

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. HARANGVE AV ROY POVR LA PAIX. PAR VN... (1649) chez Coulon (Antoine) à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi C_5_36. Référence RIM : M0_1541 ; cote locale : A_4_18. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-27 09:17:01.

desquelles les fleurs ne tariront iamais, que Paris est la Mere
des estudes, & de la science inspirée au premier homme dés le
commencement du monde au Paradis terrestre, descenduë par
succession de temps aux Hebreux par Abraham en Egypte,
comme dit Iosephe, d’Egypte à Athenes, d’Athenes à Rome,
de Rome à Paris. Cette ville, dis-ie, a eu les premiers rayons
de la Foy: Pourquoy elle a esté nommee autrefois l’Vniuersité
de la Foy, Maistresse de Verité, le Flãbeau de toute la Chrestienté:
C’est pourquoy elle peut mieux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. HARANGVE AV ROY POVR LA PAIX. PAR VN... (1649) chez Coulon (Antoine) à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Commence en page 2. Voir aussi A_4_18. Référence RIM : M0_1541 ; cote locale : C_5_36. Texte édité par Site Admin le 2012-10-27 09:17:20.

les sciences acquises & naturelles,
desquelles les fleurs ne tariront iamais, que Paris est la Mere
des estudes, & de la science inspirée au premier homme dés le
commencement du monde au Paradis terrestre, descenduë par
succession de temps aux Hebreux par Abraham en Egypte,
comme dit Iosephe, d’Egypte à Athenes, d’Athenes à Rome,
de Rome à Paris. Cette ville, dis-ie, a eu les premiers rayons
de la Foy : Pourquoy elle a esté nommee autrefois l’Vniuersité
de la Foy, Maistresse de Verité, le Flãbeau de toute la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. HARANGVE AV ROY POVR LA PAIX. PAR VN... (1649) chez Coulon (Antoine) à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Commence en page 2. Voir aussi A_4_18. Référence RIM : M0_1541 ; cote locale : C_5_36. Texte édité par Site Admin le 2012-10-27 09:17:20.

desquelles les fleurs ne tariront iamais, que Paris est la Mere
des estudes, & de la science inspirée au premier homme dés le
commencement du monde au Paradis terrestre, descenduë par
succession de temps aux Hebreux par Abraham en Egypte,
comme dit Iosephe, d’Egypte à Athenes, d’Athenes à Rome,
de Rome à Paris. Cette ville, dis-ie, a eu les premiers rayons
de la Foy : Pourquoy elle a esté nommee autrefois l’Vniuersité
de la Foy, Maistresse de Verité, le Flãbeau de toute la Chrestienté :
C’est pourquoy elle peut mieux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. INSTRVCTION ROYALE, OV PARADOXE SVR LE... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1710 ; cote locale : B_2_29. le 2012-11-06 10:53:27.

nous permet pas iamais d’agir qu’à sa fantaisie. Plusieurs republiques aussi florissantes ou plus que la
vostre ont bien pery par la conduite de gens de sa sorte.
La Sicile ne fut elle pas sur le panchant de sa ruine du
temps de Denys & du temps de Phalaris? l’Egypte
ne fut elle pas dans vne estrange reuolution du temps
de Ptolomée? Et l’Empire Romain ne fallit-il pas d’estre
enseuely dans ses cendres du temps d’Antoine? Mais puis que i’ay entrepris auec toute sorte de respect,
d’instruire vostre Maieste de l’art de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. INSTRVCTION ROYALE, OV PARADOXE SVR LE... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1710 ; cote locale : B_2_29. le 2012-11-06 10:53:27.

& la suffisance de ceux qu’ils esleuent à
des dignitez si necessaires & si dangereuses; parce
qu’ils seront vn iour comptables de toutes les iniustices
que leurs Ministres sçauroient auoir commises, sur toute sorte de personnes.   Les Egyptiens auoient les luges mercenaires en
si grande horreur, qu’ils faisoient iurer ceux qu’ils
élisoient en l’estat de iudicature de ne faire iamais
aucune iniustice, & les contraignoient sur peine de
mort de ne iamais violer ce serment, quand bien
mesme le Roy leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. LA COMPARAISON DES COMPARAISONS AVX... (1652) chez [s. n.] à Paris , 27 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_723 ; cote locale : B_12_65. Texte édité par Site Admin le 2012-11-10 08:17:47.

vray que ces Estrangers qu’ils ont receus auec
trop de facilité parmy eux, leur y ont seruy de motif, estant
tres certain que ce n’est pas d’aujourd’huy que le mal se communique
beaucoup plus facilement que le bien. L’antiquité
nous fait foy, que l’imitation des Egyptiens fit receuoir autrefois
en Grece toutes les plus belles Statuës : Et les Romains
depuis par l’estroitte communication qu’ils eurent auec les
Grecs, se formerent sur le modele de ces peuples delicats &
gentils, & s’acquirent vne tres grande habitude à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. LA CONIVRATION ITALIENNE CONTRE LA FRANCE,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 39 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_758 ; cote locale : B_20_46. le 2012-11-12 03:19:54.

Sire, & donnez
ordre aux affaires dont Dieu vous a chargé,
l’Histoire marque iudicieusement le matin, car
ce n’est pas veiller aux affaires, que d’y venir sur
le tard. La vigilance & la Royauté, sont mis ensemble,
c’est l’œil sur le Sceptre des Egyptiens. Est-il
possible qu’vn œil puisse dormir sur la pointe
d’vn baston, ou sur le fer d’vne lance : Les Princes
& les seruiteurs, comme les Astres doiuent
veiller pour ceux qui dorment, & afin de se rendre
capables de leurs affaires ils en doiuent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. LA COVRONNE DE LA REYNE, ENVOYÉE DV CIEL A... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 10 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_809 ; cote locale : C_1_49. le 2012-11-12 03:41:37.

d’Escarboucles, de Saphirs, de Rubis, qui lançoient
des feux, & des lumieres entremeslées
auec tant d’éclat, qu’elles faisoient vn iour au
milieu de la nuict, comme elles faisoient paroistre
des Soleils parmy l’obscurité des tenebres.
Les Princes Egyptiens estoient si superbes & si
magnifiques en Couronnes, qu’ils en auoient
que l’on estimoit iusques à la valeur de dix millions de nostre monnoye ; & les Sophis de Perse
sont encore auiourd’huy dans ce sentiment,
de ne porter aucune

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Anonyme. LA FRANCE A COVVERT SOVS LES LAVRIERS DES... (1652) chez Lafosse (Salomon de) à Paris , 14 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi B_9_5. Référence RIM : M0_1413 ; cote locale : B_7_60. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-19 07:55:38.

des fables, ont eu sans doute la mesme
creance quand ils ont fait sortir du cerueau du
plus grand des Dieux Pallas, où la sagesse armée de
cap en pied, pour nous apprendre que l’empire & la
sagesse doiuent estre sur vn mesme trosne. Semblablement les Egyptiens auoient accoustumé d’exprimer
dans leurs Hyerogliphes l’autorité Royale
par vn Sceptre plein d’yeux, afin de donner à connoistre
que la force & la prudence sont également
necessaires pour la conduite des Estats & le gouuernement
des Empires. Mais

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. LA FRANCE A COVVERT SOVS LES LAVRIERS DES... (1652) chez Lafosse (Salomon de) à Paris , 14 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi B_7_60. Référence RIM : M0_1413 ; cote locale : B_9_5. Texte édité par Morvan Perroncel (Problème de numérotation des pages 5 à 14 (numérotées 9 à 18): à modifier. De plus, les trois pages suivantes (et finales) appartiennent à la pièce M0_2368_To_B_9_4: à déplacer.). le 2012-11-19 08:35:31.

des fables, ont eu sans doute la mesme
creance quand ils ont fait sortir du cerueau du
plus grand des Dieux Pallas, où la sagesse armée de
cap en pied, pour nous apprendre que l’empire & la
sagesse doiuent estre sur vn mesme trosne. Semblablement les Egyptiens auoient accoustumé d’exprimer
dans leurs Hyerogliphes l’autorité Royale
par vn Sceptre plein d’yeux, afin de donner à connoistre
que la force & la prudence sont également
necessaires pour la conduite des Estats & le gouuernement
des Empires. Mais

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. LA FRANCE ET LES ROYAVMES RVINEZ PAR LES... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_66. Référence RIM : M0_1429 ; cote locale : C_5_14. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-23 12:31:24.

fist
auec tant danimosité, que s’estant rendu Chef, &
General de l’armée, il combattit si courageusement
& si ardamment, qu’ayant deffait toute l’armée des
Syriens, il enueloppa le Roy, le prist, le tua, & enuahit
son Royaume.   L’Egypte fut 20. ans entiers captiue sous le Regne
de Pheuissa femme de Pharaon quatiesme, laquelle
estant deuenuë amoureuse d’vn Grecq nommé
Oxanates, abandonna tellement le soing, & la
conduite des affaires de son Royaume pour suiure
l’impetuosité de ses desirs,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. LA FRANCE VICTORIEVSE AV ROY, OV... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 32 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1446 ; cote locale : C_5_20. le 2012-11-25 13:58:29.

que vous imitez entant que vostre
âge le peut permettre, & dont vostre Maiesté donne des
effects tres-remarquables. Et vous serez vn iour nommé
comme Tite Vespasian, les Delices du genre humain, comme
Othon qui fut surnommé l’Amour du monde, comme
Vexores Roy d’Egypte, & Tanaïs Roy Scythie qui ne
cherchoient leur gloire que dans l’honneur, & leur bien
qu’au profit de leurs suiets. Enfin vous surpasserez en cette
vertu Ptolomée Roy de la mesme Egypte qui s’acquist le
nom d’Euergite & de bien-facteur de son peuple,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. LA FRANCE VICTORIEVSE AV ROY, OV... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 32 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1446 ; cote locale : C_5_20. le 2012-11-25 13:58:29.

comme
Othon qui fut surnommé l’Amour du monde, comme
Vexores Roy d’Egypte, & Tanaïs Roy Scythie qui ne
cherchoient leur gloire que dans l’honneur, & leur bien
qu’au profit de leurs suiets. Enfin vous surpasserez en cette
vertu Ptolomée Roy de la mesme Egypte qui s’acquist le
nom d’Euergite & de bien-facteur de son peuple, n’ayant
iamais voulu porter de dommage à personne.   Mais comment ne reconnoistroit on vostre Maisté pour
Iuste, puis que vous donnez tous les tesmoignages possibles,
que cette fille

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2


Erreur de la base de données

Erreur lors de la connexion à la base de données