[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(175 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "dup.*" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. COPIE DV II. BILLET IMPRIMÉ A S. GERMAIN EN... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Signé, au colophon, "le Dés-intéressé à Paris".. Référence RIM : M0_796 ; cote locale : C_1_39. le 2012-05-25 02:49:56.

faites, & ne laissent pas de demander les meilleures
places du Royaume, & des graces qu’ils n’ont point meritées. Le Cardinal s’entend auec les Espagnols pour trahir
l’Estat, pour les en rendre Maistres : il faut qu’il soit bien
habile, & qu’il les dupe bien finement, de conseruer
ainsi leurs bonnes graces lors que le Royaume s’accroist
toutes les années de Places, & par fois de Prouinces entieres
à leurs despens. Si le bon Dieu nous assiste d’auoir
tousiours des Ministres si méchans, nous mettrons bien

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. COPIE DV II. BILLET IMPRIMÉ A S. GERMAIN EN... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Signé, au colophon, "le Dés-intéressé à Paris".. Référence RIM : M0_796 ; cote locale : C_1_39. le 2012-05-25 02:49:56.

leurs fins ? Ne
sçais-tu pas que ces braues Princes passementez & brodez
à tes despens, boiuent tous les iours l’vn à l’autre
à la santé des Badauts de Paris ? L’vn d’eux disoit il y a
quelques iours, qu’il faloit prier Dieu qu’ils fussent long
temps dupez : l’autre, que c’est faire vne guerre bien
commode d’auoir beaucoup d’argent, coucher dans de
bons draps, & ne se battre point. Où sont ces deux cens mil hommes qui doiuent sortir pour engloutir d’vn
morceau les troupes qui t’affament ? Pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. COPIE DV II. BILLET IMPRIMÉ A S. GERMAIN EN... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Signé, au colophon, "le Dés-intéressé à Paris".. Référence RIM : M0_796 ; cote locale : C_1_39. le 2012-05-25 02:49:56.

le Havre, Montreüil, & autres choses de pareille nature,
le bien public se fust bien porté, il n’en seroit pas le perturbateur,
il auroit esté le meilleur Ministre qui fut iamais,
il faudroit le canoniser.   Est il possible apres cela que tu sois encore dupe, &
que tu laisses si long temps abuser de ta bonté ? Vange
plustost ton Roy desobey, mal traité, offensé, attaqué ;
Vange-toy toy mesme des maux que tu souffres, & de
ceux où l’on ne se soucie guere de te plonger à l’aduenir.
Quand tu n’aurois

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. DIALOGVE DE IODELET ET DE LORVIATAN Sur les... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Pièce 14 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_1080 ; cote locale : C_7_20. le 2012-09-28 07:54:34.

la
France, pris le timon de l’Estat, conduit la Regence de la
Reyne, soustenu le Sceptre, maintenu la tranquillité publique,
estendu nos frontieres par la prise de portolongone, &
le dessein sur Orbitelle, fait des paix aduantageuses, si par malheur
il n’eut esté duppé, & dependu le sien pour soustenir
vne gloire mourante ouuerte mal reconneu par vn peuple ingrat
& inconstant. Iodelet. Corps de loups i’enrage, si le bon heur de la France despend
de l’engin d’vn postillon, nos Roys meurent quand leur
heure

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. DIVERSES PIECES DE CE QVI S’EST PASSÉ A... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Voir aussi A_1_5 et D_2_5. Référence RIM : M0_1160 ; cote locale : E_1_110. le 2012-10-08 08:43:32.

satisface le Parlement. Cependant les prieres de la
Reyne, de Madame, de Mademoiselle, de Madame la Princesse,
& de toute la Cour, ne peuvent obtenir qu’ils n’aillent en personne
en tous les lieux où il y a occasion de battre nos troupes, &
nous serons toûjours si dupes de croire qu’ils n’agissent que molement
& contre leur gré. Pour la jonction des Parlemens, nous laisserons-nous toûjours
sur prendre à cet artifice grossier dont on nous bufle, lors qu’on
fait aller au Palais & à la Maison de Ville, des personnes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. DIVERSES PIECES DE CE QVI S’EST PASSÉ A... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Voir aussi D_2_5 et E_1_110. Référence RIM : M0_1160 ; cote locale : A_1_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-08 08:46:43.

satisface le Parlement. Cependant les prieres de la
Reyne, de Madame, de Mademoiselle, de Madame la Princesse,
& de toute la Cour, ne peuvent obtenir qu’ils n’aillent en personne
en tous les lieux où il y a occasion de battre nos troupes, &
nous serons toûjours si dupes de croire qu’ils n’agissent que molement
& contre leur gré. Pour la jonction des Parlemens, nous laisserons-nous toûjours
surprendre à cet artifice grossier dont on nous bufle, lors qu’on
fait aller au Palais & à la Maison de Ville, des personnes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. EVENEMENS INFAILLIBLES, TOVCHANT L'AVTHORITE... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Avons ajouté une apostrophe manquante dans un mot du titre.. Référence RIM : M0_1312 ; cote locale : A_2_67. le 2012-10-17 13:37:38.

& ne laissent pas de demander
les meilleures places du Royaume, & des graces
qu’ils n’ont point meritées. Le Cardinal s’entend auec les Espagnols pour
trahir l’Estat, pour les en rendre maistres: Il faut
qu’il soit bien habile, & qu’il les dupe bien finement,
de conseruer ainsi leurs bonnes graces lors
que le Royaume s’acroist toutes les années, de
places, & par fois de Prouinces entieres à leurs despens. Si le bon Dieu nous assiste d’auoir tousiours
des Ministres si meschans, nous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. EVENEMENS INFAILLIBLES, TOVCHANT L'AVTHORITE... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Avons ajouté une apostrophe manquante dans un mot du titre.. Référence RIM : M0_1312 ; cote locale : A_2_67. le 2012-10-17 13:37:38.

fins? Ne sçais tu
pas que ses braues Princes passementez & brodez à tes despens boiuent tous les jours l’vn à l’autre à
la santé des badaus de Paris? L’vn deux, disoit-il
y a quelques iours, qu’il falloit prier Dieu qu’ils
fussent long-temps dupes: l’autre, que c’est faire
vne guerre bien commode, d’auoir beaucoup
d’argent, coucher dans de bons draps, & ne se
batre point. Où sont ces deux cens mil hommes
qui deuoient sortir pour engloutir d’vn morçeau
les troupes qui t’affament? Pour toutes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. EVENEMENS INFAILLIBLES, TOVCHANT L'AVTHORITE... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Avons ajouté une apostrophe manquante dans un mot du titre.. Référence RIM : M0_1312 ; cote locale : A_2_67. le 2012-10-17 13:37:38.

le Havre, Montreüil, &
autres choses, de pareille nature, le bien public se
fust bien porté, il n’en seroit pas le perturbateur, il
auroit esté le meilleur Ministre qui fut jamais, il
faudroit le canoniser.   Est-il possible apres ce que tu sois encore dupe, &
que tu laisses si long-temps abuser de bonté? Vange plustost ton Roy d’obey, mal traicté, offensé, attẽd,
vange-toy toy-mesme de ce que tu souffres, & de
ceux où l’on ne se soucie guére de te plonger à l’aduenir.
Quand tu n’aurois

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. EXTRAIT DES REGISTRES DE PARLEMENT. Touchant... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 31 pages. Langue : français. Sans page de titre. Voir aussi B_5_20 avec page de titre, dont cette pièce serait la suite. Mais titre différent et sans nom d'auteur ni signature.. Référence RIM : M0_1354 ; cote locale : B_14_5. le 2012-10-20 10:58:46.

l’an 1465. du temps
de ce mesme President de la Vacquerie, les articles de la Paix faite à Conflans, entre Louis XI.
& le Comte de Charolois, furent prensentez &
verifiez au Parlement de Paris, qui n’est pas renoncer
aux affaires d’Estat ; Dupleix en Louis XI.   En l’an 1467. le Parlement de Paris, où presidoit
le dit sieur de la Vacquerie, s’opposa formellement
à la reuocation de la pragmatique Sanction,
que Louis XI. vouloit faire en faueur du
Pape ; nous auons des liures entiers de cela,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. HARANGVE A LA REYNE, PAR MESSIEVRS LES... (1649) chez Sevestre (Pierre) à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1539 ; cote locale : A_4_14. le 2012-10-27 09:16:22.

engages, puisqu’il
est leur tout & leur heritage, puis qu’il y va de
son interest, il ne nous est pas possible? nous implorons
pour cela son assistance comme fist Hyeremie,
confundantur qui nos persequuntur, paueant illi, induc super
eos diem afflictionis, & duplici contritioni contere eos.
Criez dit Isaye, ne cessés, exaltés vostre voix comme
vn Cleron, & annoncez à mon peuple leurs méchancetez,
& leurs pechez à-la maison de Iacob. Madame,
nous vous reconnoissons en la personne de Iacob,
& Iacob en vostre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. LA BELLE GVEVSE. (1650 [?]) chez Noël (François) à Paris , 12 pages. Langue : français. Lieu et éditeur sont indiqués au colophon. Voir aussi A_9_33. Référence RIM : M0_579 ; cote locale : C_2_20. le 2012-11-09 07:34:26.

plus trauailler pour esblouir les yeux
Que pour gagner vne belle ame :
Elles doiuent leur gloire à tous ces ornemens
Qu’vn luxe ingenieux estale sur leurs juppes
Et l’or qu’on voit briller dessus leurs vestemens
Fait d’abort beaucoup plus de duppes
Que leurs graces ne font d’Amans.    
Sous ces habits de pompe & de galanterie
Dont se pare la Cour des Roys ;
Sous cette riche estoffe on ne trouue par fois
Qu’vne masse de chair pourrie :
Où l’esprit en secret

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. LA BELLE GVEVSE. (1650 [?]) chez Noël (François) à Paris , 12 pages. Langue : français. Lieu et éditeur sont indiqués au colophon. Voir aussi C_2_20. Référence RIM : M0_579 ; cote locale : A_9_33. le 2012-11-09 07:37:02.


Semblent plus trauailler pour esblouir les yeux
Que pour gagner vne belle ame:
Elles doiuent leur gloire à tous ces ornemens
Qu’vn luxe ingenieux estale sur leurs juppes
Et l’or qu’on voit briller dessus leurs vestemens
Fait d’abort beaucoup plus de duppes
Que leurs graces ne font d’Amans.    
Sous ces habits de pompe & de galanterie
Dont se pare la Cour des Roys;
Sous cette riche estoffe on ne trouue par sois
Qu’vne masse de chair pourrie:
Où l’esprit en secret deuenu

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. LA CONFERENCE DV CARDINAL MAZARIN, AVEC LE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. "Jouxte la copie imprimée à Bruxelles". Voir aussi C_1_19. Référence RIM : M0_742 ; cote locale : B_11_34. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-10 08:35:15.

clairement, on sçait parfaitement qu’il n’y a que V. E. & luy,
qui soyez la cause de tous les maux, & de toutes les miseres de l’Estat.
Et ce qui fait l’estonnement de toutes les natiõs, que les François
si subtils, si adroits & si genereux, se laissent ainsi dupper par
deux personnes de la plus basse lie, & d’vne education si infame. Or
comme vous serez remis sur le chandelier & hors des atteintes des
mains, encore que vous ne le soyez iamais des cœurs, ny des langues :
Iugez si tout l’orage de la colere, de la furie,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. LA FOVRBERIE DESCOVVERTE OV LE RENARD... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1405 ; cote locale : A_9_7. le 2012-11-19 07:48:49.

chez toy vn bon disné,
Dis-moy de grace si ta prose,
Ta iadis donné quelque chose,
Mais ie m’esloigne sans raison
Et pourrois passer pour Oyson.
Car ie mescarte de l’histoire
Que ie voulois rendre notoire,
Du fin Renard qu’on a duppé,
Du matois qui fust attrapé,
Luy qui pensoit prendre les autres,
Pourra dire ses Patenostres
Dans Vincennes tout à loisir
Si ce n’est qu’il vueille choisir,
Les Liures du grand sainct Hierosme
Qu’il pourra voir rome, apres Tome

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. LA POLITIQVE SICILIENNE, OV LES PERNICIEVX... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français. Signé: Le Génie des Provinces de France.. Référence RIM : M0_2817 ; cote locale : A_9_26. le 2012-12-23 01:29:53.

ce perfide, aueugle par ces belles promesses
l’esprit des Parisiens, afin qu’ils luy donnent le temps & le
moyen de leur plonger le poignard dans le dessein, apres
qu’ils auront souffert qu’il se soit rendu Maistre de tout le
reste. Est-ce ainsi qu’il pretend nous duper? croit-il que
pour quelque peu de bled de tant d’extortions qu’il a fait
au peuple, & qu’il leur rend en faueur de quelque pauure,
gagnant le cœur des crocheteurs & des charretiers, se reconcilier
aussi dans l’amitié de tout le monde? Croit-il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. LA POLITIQVE SICILIENNE, OV LES PERNICIEVX... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français. Signé: Le Génie des Provinces de France.. Référence RIM : M0_2817 ; cote locale : A_9_26. le 2012-12-23 01:29:53.

afin
de leur oster leurs Gouuernemens, & les donner à de ses
creatures sans qu’on s’apperçoiue de son dessein; & pour
nous faire croire que c’est par ses adresses qu’il fait vaincre
sa Majesté? Cependant le traistre, fait faire le procez à ces
pauures dupes, comme criminels de leze Majesté, pour
leur faire couper la teste quand ils viendront luy demander
les recompenses qu’il leur a promis pour l’auoir bien seruy.
Et son dessein n’est que de s’en seruir tout de bon en ce
temps, & de leur donner vn poteau pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. LA RVINE DV MAL NOMMÉ, OV LE FOVDROYEMENT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_58. Référence RIM : M0_3567 ; cote locale : A_8_44. le 2012-12-29 08:39:16.

qu’il sera possible, dit il, encore: car aussi bien ay-ie reconnu, que c’est vostre methode, en
alongeant le parchemin, comme l’on dit, ad fortiter
broüillandum & captandum sotreos: sçauoir pour bien
battre les buissons sans rien prendre que les dupes,
adresse singulier des foibles & poltrons. Ou est le
pronont, de qu’il sera possible, Monsieur le Docteur:
Il me semble que, qu’il nous sera possible
seroit mieux dit, & de meilleure grace, ce n’est pas
encore sçauoir la langue Françoise, de dire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. LA RVINE DV MAL NOMMÉ, OV LE FOVDROYEMENT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_58. Référence RIM : M0_3567 ; cote locale : A_8_44. le 2012-12-29 08:39:16.

langue Françoise, de dire c’est vostre
methode en alongeant le parchemin, il faut
dire, c’est vostre methode d’alonger le parchemin;
sçauoir en cet endroit là ne vaut rien du tout, non
plus que son Latin; & bien battre les buissons sans
rien prendre que les duppes, est encore dire la plus
grande sotise du monde, il monstre bien qu’il n’est
pas moins igorant en chasse, qu’en Grammaire:
car les duppes comme luy ne se prennent pas dans
les buissons: ce sont des animaux qui marquent
auoir plus d’esprit qu’il n’en a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. LA RVINE DV MAL NOMMÉ, OV LE FOVDROYEMENT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_58. Référence RIM : M0_3567 ; cote locale : A_8_44. le 2012-12-29 08:39:16.

en cet endroit là ne vaut rien du tout, non
plus que son Latin; & bien battre les buissons sans
rien prendre que les duppes, est encore dire la plus
grande sotise du monde, il monstre bien qu’il n’est
pas moins igorant en chasse, qu’en Grammaire:
car les duppes comme luy ne se prennent pas dans
les buissons: ce sont des animaux qui marquent
auoir plus d’esprit qu’il n’en a pas; puis qu’ils ne se
produisent point de leur propre mouuement, pour
leur defaite. Aussi s’est-il pris luy mesme en cette
rencontre, comme

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Anonyme. LA RVINE DV MAL NOMMÉ, OV LE FOVDROYEMENT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_44. Référence RIM : M0_3567 ; cote locale : C_7_58. le 2012-12-29 08:47:16.

qu’il sera possible, dit-il, encore : car aussi bien ay-ie reconnu, que c’est vostre methode, en
alongeant le parchemin, comme l’on dit, ad fortiter
broüillandum & captandum sotreos : sçauoir pour bien
battre les buissons sans rien prendre que les dupes,
adresse singulier des foibles & poltrons. Ou est le
pronont, de qu’il sera possible, Monsieur le Docteur :
Il me semble que, qu’il nous sera possible
seroit mieux dit, & de meilleure grace, ce n’est pas
encore sçauoir la langue Françoise, de dire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. LA RVINE DV MAL NOMMÉ, OV LE FOVDROYEMENT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_44. Référence RIM : M0_3567 ; cote locale : C_7_58. le 2012-12-29 08:47:16.

Françoise, de dire c’est vostre
methode en alongeant le parchemin, il faut
dire, c’est vostre methode d’a longer le parchemin ;
sçauoir en cet endroit là ne vaut rien du tout, non
plus que son Latin ; & bien battre les buissons sans
rien prendre que les duppes, est encore dire la plus
grande sotise du monde, il monstre bien qu’il n’est
pas moins igorant en chasse, qu’en Grammaire :
car les duppes comme luy ne se prennent pas dans
les buissons : ce sont des animaux qui marquent
auoir plus d’esprit qu’il n’en a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. LA RVINE DV MAL NOMMÉ, OV LE FOVDROYEMENT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_44. Référence RIM : M0_3567 ; cote locale : C_7_58. le 2012-12-29 08:47:16.

en cet endroit là ne vaut rien du tout, non
plus que son Latin ; & bien battre les buissons sans
rien prendre que les duppes, est encore dire la plus
grande sotise du monde, il monstre bien qu’il n’est
pas moins igorant en chasse, qu’en Grammaire :
car les duppes comme luy ne se prennent pas dans
les buissons : ce sont des animaux qui marquent
auoir plus d’esprit qu’il n’en a pas ; puis qu’ils ne se
produisent point de leur propre mouuement, pour
leur defaite. Aussi s’est-il pris luy mesme en cette
rencontre,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. LA TYRONOMANIE, OV ENTREPRISE TYRANNIQVE du... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3904 ; cote locale : B_16_63. le 2012-12-31 15:37:08.

pour reculer le calme & la tranquilité publique, de laquelle
ils sont ennemis, comme ennemie de leurs volleries & concussions.
C’est en quoy il faut faire paroistre, & voir s’il
nous reste quelque vigueur & courage en vne occasion si
vrgente sans se laisser dupper par cette frauduleuse Amnistie,
laquelle sous l’apparence de miel de succre, veut continuer
à nous faire gouster l’amertume du fiel & de l’absynthe
de la perfidie Italienne : laquelle vent perdre les Themistocles,
les Phocions & les plus gens de bien, pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. C. J. [signé]. LA LETTRE D’VN SECRETAIRE DE S. INNOCENT A... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon. Voir aussi E_1_62. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_1896 ; cote locale : C_3_90. Texte édité par Site Admin le 2012-12-07 15:05:40.

costé-là, soit à Ruël où plus loin, mais on trouuera
bien tout auec le temps : On sçait bien que lors de la sortie
de M. d’Emery de la Sur-intendance vous empruntastes
de tout le monde iusques à Desbornais qui vous
presta dix mil liures. Les François ne sont point si duppes,
que de croire que vous ayez esté à cette extremité,
& lors que vous distes à Madame la Duchesse d’Aiguillon,
que vostre pere auoit emprunté douze mil liures
pour les funerailles de vostre frere le Prescheur, il me
souuient qu’elle vous fit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2


Erreur de la base de données

Erreur lors de la connexion à la base de données