[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(191 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "fraud.*" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. ARTICLES PROPOSEES ET ARRESTEES EN LA... (1648) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_29 ; cote locale : E_1_51. le 2012-04-13 10:51:14.

le dot & doüaire
des Reynes, & pour les vrgentes affaires de la guerre : Neantmoins
par vn abus insupportable, on a depuis quelques années
employé toutes sortes de moyens pour en faire perdre au Roy
la possession à perpetuité, soit par des eschanges abusifs & frauduleux,
par vente nouuelle de certaine terre & Seigneurie, &
par dons excessifs, soit par augmentations des anciennes finances
ou domaines désja engagez, soubs pretexte des encheres,
tiercement & doublement. Ce qui est arriué à tel excéz, que la
recepte

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. ARTICLES PROPOSEES ET ARRESTEES EN LA... (1648) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_29 ; cote locale : E_1_51. le 2012-04-13 10:51:14.

representer
pardeuant tels Commissaires qu’il luy plaira choisir, & ladite
verification faite, ordonner que les Engagistes payeront en
deniers comptans à l’Espargne lesdites sommes qui s’y trouueront
employées soubs leurs noms, ou pour eux, & que pour la
fraude commise, lesdits Domaines seront reünis à la Couronne.
Ce qui sera pareillement obserué pour les Domaines vendus
sans Edicts verifiez, & pour les bois esquels le Roy aura droict
de tiers & danger, grúrie, grairie, ou autres parts & portions.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. AVIS AV MARESCHAL DE TVRENNE, SVR SON... (1650) chez Variquet (Pierre) à Paris , 24 pages. Langue : français. Le nom de l'imprimeur est au colophon.. Référence RIM : M0_478 ; cote locale : D_1_32. le 2012-04-13 16:18:20.

aimera mieux se fier à vne parole qui ne peut manquer,
qu’à des murailles que se peuuent prendre, qu’à des ennemis
qu’on a accoustumé de battre, qui ont vn dessein constant &
perpetuel de se rendre maistres de la France, dont tous les Traitez
sont fardez & frauduleux, dont les commandemens sont
tousiours superbes & outrageux, les pensées vastes & infinies,
l’esprit tousiours armé, & occupé à des méchantes & tragiques
inuentions ; qui diront que le Mareschal de Turenne apres
auoir poussé plus auant ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

mauuais Genie, & parce qu’ils n’ont
pas failly & qu’ils sont encore dans leur premiere pureté, on
les force, on tasche de les corrompre, on les soüille d’iniures
& d’accusations, on veut les liurer & les prostituer à leur
propre bourreau, & pour frauder la Loy on s’efforce de les
punir pour vn crime qu’ils condamnent, & qu’ils des-aduoüent
en leurs faux freres, & en ceux qui meritent la peine
qu’ils authorisent & qu’ils ordonnent contre eux. Il y a grande apparence que le Cardinal Mazarin fait

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. DISCOVRS A MRS DE PARIS, SVR LE SVIET DES... (1649) chez Bessin (Nicolas) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1099 ; cote locale : C_7_46. Texte édité par Site Admin le 2012-09-30 07:00:21.

des tailles on tirera de vos bourses iusques
au dernier sol. Si les riches sont ruinez, que deuiendront les
pauures ? car c’est des riches qu’ils tirent toute leur subsistance : il
y en a cent mille à Paris qui ne s’entretiennent que du trauail de
leurs mains ; il fraudra que toutes ces ames innocentes perissent
mal-heureusement : Informez-vous vn peu quelle est la misere de
la Normandie ; vne grande partie du peuple de la campagne vit
comme les bestes, ils n’ont pas seulement du pain pour se substanter,
la plus part des villages sont

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. DISCOVRS ADDRESSÉ AVX SOLDATS FRANCOIS.... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1101 ; cote locale : C_7_50. le 2012-11-27 14:41:32.

qu’ils nous embrassent auec vn visage riant, c’est quand il s’en
faut plus donner de garde ; & sur tout jamais il ne faut traitter
qu’auec des cautions tres-asseurées, si leur perfidie à des-ja esté
manifesté en d’antres sujets. Celuy qui a des-ja fait vne fraude
en pourra bien faire encore vne autre. De soy-mesme, pour
ne se laisser pas prendre au vin & au sommeil, comme il aduient
à ceux qui hors de la guerre font caroux dans leurs maisons sans
en craindre ny l’incommodité ny l’excés. Or faire vn ordinaire
de ces

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. DISCOVRS ADDRESSÉ AVX SOLDATS FRANCOIS.... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1101 ; cote locale : C_7_50. le 2012-11-27 14:41:32.

mots. Pour monstrer que telles gens sont abominables,
il les represente comme offrans leurs vœux à vne Deesse
des Larrons, qu’ils appellent Lauerna, & non pas à la Diuinité
Supréme.   Pulchra Laucona
Da mihi fallere, da iustum sanctumque videri
Et fraudibus obij ce nubem. Desquels mots latins voicy à peu pres la version, ou à tout
le moins, vne imitation tres conforme.  
Deesse, des Larrons suiuie
Cache les crimes de ma vie,
Fay, qu’estant fourbe & homme feint
Ie sois reputé pour vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. DISCOVRS D’ESTAT OV VERITABLE DECLARATION... (1649) chez Noël (François) à Paris , 38 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1108 ; cote locale : C_7_35. le 2012-09-30 16:37:11.

le decés de Pierre d’Arragon, Iacques
son fils ayant pris possession de ses Estats,
Espousa la fille de Charles le Boiteux, fils de
Charles d’Aniou premier, & renonça aux
droits qu’il pouuoit pretendre aux deux Couronnes
de Naples, & de Sicile : Mais la fraude
de l’Arragonois parut aussi-tost, aprés ce
traicté : Car comme Charles s’acheminoit en
Sicile, Frederic frere de Iacques, par l’intelligence
qu’il auoit auec luy, & les Siciliens, se
saisit de toutes les places de ce Royaume,
dont Charles

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. DISCOVRS MONSTRANT COMBIEN LES PARTISANS ET... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_7_51. Référence RIM : M0_1128 ; cote locale : B_19_48. le 2012-10-05 15:26:10.

d’eux.
C’estoit le desir ardent qu’il auoit de les conuertir,
qui l’obligeoit de demeurer dans leur compagnie,
pour leur tenir les mesmes propos que son Precurseur
tenoit aux soldats : Messieurs, amandez
vous : contentez vous de vos gages, ne foullez, ne
fraudez, n’affrontez, ne pipez, ne trompez, ne desrobez
personne. Voila, voila les discours dont il les
entretenoit leur remonstrant serieusement la fureur
celeste sur ceux qui n’abandonneroient pas
leur mauuaises inclinations au vice & au peché, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. DISCOVRS MONSTRANT COMBIEN LES PARTISANS ET... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi B_19_48. Référence RIM : M0_1128 ; cote locale : C_7_51. Texte édité par Site Admin le 2012-10-05 15:11:43.

d’eux.
C’estoit le desir ardent qu’il auoit de les conuertir,
qui l’obligeoit de demeurer dans leur compagnie,
pour leur tenir les mesmes propos que son Precurseur
tenoit aux soldats : Messieurs, amandez
vous : contentez vous de vos gages, ne foullez, ne
fraudez, n’affrontez, ne pipez, ne trompez, ne desrobez
personne. Voila, voila les discours dont il les
entretenoit leur remonstrant serieusement la fureur
celeste sur ceux qui n’abandonneroient pas
leur mauuaises inclinations au vice & au peché, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. DÆMON IVLII MAZARINI IN GALLOS. AD LECTORES. (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore) et Maucroy (Estienne) à Paris , 32 pages. Langue : latin. Référence RIM : M0_1168 ; cote locale : A_4_40. le 2012-05-27 02:47:51.

grates persolvit honore,
Quo sibi quisque potest, animo maiora rependens.
Ast heu quis credat! turbantur gaudia cunctis:
Nam dum vox populi vna sonat, Rex vivat, ïoque
Compita tota sonant, sacras vix liquerat ædes
Circumfusa phalanx Regem, cum fraude latenti
Brussellus, patriæ, populi, summique Senatus
Gloria, carpento rapitur, mactandus ad aras
Invidiæ, magnâ quòd libertate notabat
Harpuyias regni lacerantes viscera cuique,
Quorum pars ædes populi de sanguine pingit,
Pars in scorta iacit,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. DÆMON IVLII MAZARINI IN GALLOS. AD LECTORES. (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore) et Maucroy (Estienne) à Paris , 32 pages. Langue : latin. Référence RIM : M0_1168 ; cote locale : A_4_40. le 2012-05-27 02:47:51.


Humanis ex quo vitiis offensus, ad astra
Me nutu revocas, sæviit omne nefas.
Sola videbatur Gallorum natio facta
Virtuti veræ moribus atque probis.
Sed vesana lues Erebi de faucibus orta,
Infecit mentes pestilitate suâ.
Hinc stupra, hinc fraudes, illinc male suada libido
Imperiosa nimis, regnat vbique sibi.
Exulat infelix pietas, haud amplius vllum
Sinceræ restat religionis opus.
Agninâ siquidem multi sub pelle, leonis
Vnguibus incurvis omnia dilaniant.
Inde miser populus duro sub

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. DÆMON IVLII MAZARINI IN GALLOS. AD LECTORES. (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore) et Maucroy (Estienne) à Paris , 32 pages. Langue : latin. Référence RIM : M0_1168 ; cote locale : A_4_40. le 2012-05-27 02:47:51.

desinat esse suus.
Sunt etenim multi, me me pudet ipsa fateri,
Vænalis quorum est impia lingua nimis.
Deprecor imprimis Brussello vita supersit,
Pro patria serves, qua pietate valet.
Millibus è multis poterit superare dolosas
Artificis fraudes, quas tegit Italia.
Vnica spes miseræ plebis dependet ab illo,
Quo vivente viget, quo pereunte perit.
Nomine sic nostro te Gallia mœsta precatur,
Ergo fave votis, sentiat atque manum.
Dicentis maduêre genæ, dum tempora deflet
Sub patribus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. DÆMON IVLII MAZARINI IN GALLOS. AD LECTORES. (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore) et Maucroy (Estienne) à Paris , 32 pages. Langue : latin. Référence RIM : M0_1168 ; cote locale : A_4_40. le 2012-05-27 02:47:51.

vt non cauta cavere queat.
Hinc quia consiliis premitur miseranda dolosis,
Atque Italus vecors temperat imperio:
Hactenus indomito est nimium grassata furore
Fœmina, fucato falsa supercilio;
Sed tumor ille cadet, nec fictus Adoneus vltra
Producet fraudes longius artifices.
Si male cauta sibi post hac ratione remotâ
Imperet iniustum legibus immodicis:
Armabo dextras cunctorum vindice ferro,
Ignes iratus dum paro fulmineos.
Hinc reget æquanimi supremus lance Senatus
Leges, & populos pro

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. DÆMON IVLII MAZARINI IN GALLOS. AD LECTORES. (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore) et Maucroy (Estienne) à Paris , 32 pages. Langue : latin. Référence RIM : M0_1168 ; cote locale : A_4_40. le 2012-05-27 02:47:51.

continet ipsa suis?
Nonquid opes pleno fundit Luttetia cornu,
Si quando rerum postulat ordo datus?
Scilicet hæc tua mens victricem perdere gentem,
Atque triumphantes fundere regis opes.
An potuit mater, maternus vivit in illa
Si quis amor, tantis fraudibus annuere?
An potuêre duces, quos respicit illa potestas,
Degeneres istis particicipare dolis?
Heu potuêre simul! magicis nam fascinat omnes
Artibus, arbitrio dum trahit vsque suo.
Subdola mens matrem quò vult deducit hiantem,
Dum rapitur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. DÆMON IVLII MAZARINI IN GALLOS. AD LECTORES. (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore) et Maucroy (Estienne) à Paris , 32 pages. Langue : latin. Référence RIM : M0_1168 ; cote locale : A_4_40. le 2012-05-27 02:47:51.

dives habet.
Regni thesauros omnes exhaurit opimos,
Nec prece nec gemitu flectitur iste lupus.
Pellit in exilium cunctos pietate probatos,
Atque duces regni trudit in antra procul.
Solus restabat summus sanctusque Senatus,
Qui posset fraudes legibus excutere.
Nititur antiquâ Themidos depellere sede,
Et certum cunctis destinat exitium.
Testis Brussellus, quo non sapientior alter
Vivit, nec vixit, vivere nec poterit.
Testes-sunt alij, quos impius iste tyrannus,
Perdere dum voluit,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. DÆMON IVLII MAZARINI IN GALLOS. AD LECTORES. (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore) et Maucroy (Estienne) à Paris , 32 pages. Langue : latin. Référence RIM : M0_1168 ; cote locale : A_4_40. le 2012-05-27 02:47:51.

populum conatus perdere fidum,
Perditus est propriis viribus ille furor.
Provida Sanctorum siquidem sententia Patrum,
Addixit pœnis exitiale caput.
Qui legis hæc igitur, diris ne parce, viator,
Atque Thyestæis vocibus insequere.
Spurcitiam, nam tu fraudes, & stupra, rapinas,
Vindictam, ingluviem, pendula crede simnl.
Addito avaritiam, sordes, cum crimine quovis,
In terris quondam quod fuit, est, & erit.
Si qua malis, quæ passa fuit tunc Gallia, pectus
Flectitur, æternas nonne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. DÆMON IVLII MAZARINI IN GALLOS. AD LECTORES. (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore) et Maucroy (Estienne) à Paris , 32 pages. Langue : latin. Référence RIM : M0_1168 ; cote locale : A_4_40. le 2012-05-27 02:47:51.


Perfide dic causam quam tu prætendere possis?
Num quisquam vitæ struxerit insidias?
Res hæc ridicula est: nam nullus amabilis vnquam
Rex fuit, aut posthac sic puto gratus erit.
Non alia est igitur tua quàm furiosa cupido
Vindictæ, fraudes quâ patuisse furis.
Sed tu conaris frustra turbare quietem
Regni, & miseris sollicitare modis.
Namque solum cœlumque simul conspirat in vnum,
Vt quem struxisti tu patiâre rogum:
I nunc ergo ferox Ætnæo immanior igne,
Communis casus cum

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. EPILOGVE, OV DERNIER APPAREIL DV BON... (1649) chez Sara (Robert) à Paris , 11 pages. Langue : français, latin. Voir aussi C_7_77. Pièce 3 des 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_1264 ; cote locale : A_3_35. le 2012-10-15 02:56:23.

ie m’enfuis, & si ie ne puis eschapper,
ie pare, & me defens le plus accortement que ie puis: Ie ruse en
fin, & ie me sauue par les faux fuyans, & par les equiuoques, quand
ie n’ay plus d’autre refuge: ayant ouy dire assez souuent qu’il est loisible
de frauder la Gabelle, principalement quand elle est excessiue.
Et neantmoins parce que cette leuée se fait sous le nom, & par l’authorité
du Prince; le particulier qui tascheroit d’y resister par vne voye de fait, commettroit vne rebellion. Mais autre chose est

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. EPILOGVE, OV DERNIER APPAREIL DV BON... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français, latin. Voir aussi A_3_35. Pièce 3 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_1264 ; cote locale : C_7_77. le 2012-10-15 02:49:10.

m’enfuis, & si ie ne puis eschapper,
ie pare, & me defends le plus accortement que ie puis : Ie ruse en
fin, & ie me sauue par les faux fuyans, & par les equiuoques, quand
ie n’ay plus d’autre refuge : ayant ouy dire assez souuent qu’il est loisible
de frauder la Gabelle, principalement quand elle est excessiue.
Et neantmoins parce que cette leuée se fait sous le nom, & par l’authorité
du Prince ; le particulier qui tascheroit d’y resister par vne voye de fait, commettroit vne rebellion. Mais autre chose est

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Anonyme. EPISTOLA AD CARDINALEM MAZARINVM PERQVAM... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : latin. Référence RIM : M0_1265 ; cote locale : A_4_38. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-15 03:19:58.

tumultu animi dies; nulla nox intrepida: nullus
non suspectus cibus: nullus sopor imper territus; dum vbique in
cernicibus impendentem videris mactonem, quam amico monstrasse
traditur Dionysius, sicut tu in siculus, tyrannus quidem,
sed tyrannidis æstimator acutissimus M. Fraude partem ferro
mihi conseruo tyrannidem. P. Ferio & fraude quæsitam, ferro & fraude conseruandam, ferro etiam & fraude eandem amissurus
præcalaras planc diuitias comparasti esse omnibus odiosum atque
terrificum, quodque hinc sequitur, tibite

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. EPISTOLA AD CARDINALEM MAZARINVM PERQVAM... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : latin. Référence RIM : M0_1265 ; cote locale : A_4_38. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-15 03:19:58.

cibus: nullus sopor imper territus; dum vbique in
cernicibus impendentem videris mactonem, quam amico monstrasse
traditur Dionysius, sicut tu in siculus, tyrannus quidem,
sed tyrannidis æstimator acutissimus M. Fraude partem ferro
mihi conseruo tyrannidem. P. Ferio & fraude quæsitam, ferro & fraude conseruandam, ferro etiam & fraude eandem amissurus
præcalaras planc diuitias comparasti esse omnibus odiosum atque
terrificum, quodque hinc sequitur, tibite perpetuo grauem metu:
vt enim periculi nihil sit quod in quibusdam

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. EPISTOLA AD CARDINALEM MAZARINVM PERQVAM... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : latin. Référence RIM : M0_1265 ; cote locale : A_4_38. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-15 03:19:58.

vbique in
cernicibus impendentem videris mactonem, quam amico monstrasse
traditur Dionysius, sicut tu in siculus, tyrannus quidem,
sed tyrannidis æstimator acutissimus M. Fraude partem ferro
mihi conseruo tyrannidem. P. Ferio & fraude quæsitam, ferro & fraude conseruandam, ferro etiam & fraude eandem amissurus
præcalaras planc diuitias comparasti esse omnibus odiosum atque
terrificum, quodque hinc sequitur, tibite perpetuo grauem metu:
vt enim periculi nihil sit quod in quibusdam vrbibus. Natura ciuium
præstat apta

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. EPISTOLA AD CARDINALEM MAZARINVM PERQVAM... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : latin. Référence RIM : M0_1265 ; cote locale : A_4_38. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-15 03:19:58.

mactonem, quam amico monstrasse
traditur Dionysius, sicut tu in siculus, tyrannus quidem,
sed tyrannidis æstimator acutissimus M. Fraude partem ferro
mihi conseruo tyrannidem. P. Ferio & fraude quæsitam, ferro & fraude conseruandam, ferro etiam & fraude eandem amissurus
præcalaras planc diuitias comparasti esse omnibus odiosum atque
terrificum, quodque hinc sequitur, tibite perpetuo grauem metu:
vt enim periculi nihil sit quod in quibusdam vrbibus. Natura ciuium
præstat apta seruitio quando tamen pauor aberit animo

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. ESTABLISSEMENT VNIVERSEL DE LA PAIX... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1289 ; cote locale : A_2_63. le 2012-10-15 15:30:01.

ieux & qu’en magnificences
inutiles, & le Prince les employe à la conseruation de ses
Suiets & à la deffense de son Royaume. Le Tyran veut
estre craint & redouté, & le Prince veut estre aimé d’vne
amitié paternelle. Le Tyran administre l’Estat par fraude
& par auarice, & le Prince par prudence & par integrité
de conscience. Le Tyran se gouuerne par ses flateurs, &
le Prince par le conseil des Sages. Le Tyran craint tout
& doit tout craindre, & le Prince est en seureré au milieu
de ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2


Erreur de la base de données

Erreur lors de la connexion à la base de données