[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(1712 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "Chevaux" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 301. Anonyme. LA PRISE DE CHARENTON PAR LES TROVPES du Roy... (1649) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Avec privilège. Lieu, date et privilège sont au colophon.. Référence RIM : M0_2870 ; cote locale : A_1_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-23 08:09:57.

tous deux à deux lieuës de Paris,
ausquels commandent sous son Altesse Royale Generalissime
des armées du Roy, & sous le Prince de Condé Lieutenant general,
les Mareschaux de Grammont & du Plessy-Praslin, chacun
avec quatre mille hommes de pied & quinze cent Chevaux:
Le troisiesme quartier est à Meudon, sous le Cõte de Palüau, avec
mille hommes de pied & six cent Chevaux: le quatriesme, à Lagny,
à sept lieuës de Paris, sur la riviere de Marne, commandé
par le Chevalier de Montecler, avec mille hommes de pied &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 302. Anonyme. LA PRISE DE CHARENTON PAR LES TROVPES du Roy... (1649) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Avec privilège. Lieu, date et privilège sont au colophon.. Référence RIM : M0_2870 ; cote locale : A_1_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-23 08:09:57.

& sous le Prince de Condé Lieutenant general,
les Mareschaux de Grammont & du Plessy-Praslin, chacun
avec quatre mille hommes de pied & quinze cent Chevaux:
Le troisiesme quartier est à Meudon, sous le Cõte de Palüau, avec
mille hommes de pied & six cent Chevaux: le quatriesme, à Lagny,
à sept lieuës de Paris, sur la riviere de Marne, commandé
par le Chevalier de Montecler, avec mille hommes de pied &
cinq cent Chevaux: le cinquiesme, à Corbeil, sur la riviere de
Seine, à sept lieuës de la mesme ville de Paris, où

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 303. Anonyme. LA PRISE DE CHARENTON PAR LES TROVPES du Roy... (1649) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Avec privilège. Lieu, date et privilège sont au colophon.. Référence RIM : M0_2870 ; cote locale : A_1_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-23 08:09:57.

avec quatre mille hommes de pied & quinze cent Chevaux:
Le troisiesme quartier est à Meudon, sous le Cõte de Palüau, avec
mille hommes de pied & six cent Chevaux: le quatriesme, à Lagny,
à sept lieuës de Paris, sur la riviere de Marne, commandé
par le Chevalier de Montecler, avec mille hommes de pied &
cinq cent Chevaux: le cinquiesme, à Corbeil, sur la riviere de
Seine, à sept lieuës de la mesme ville de Paris, où commande le
Marquis de Navailles, avec pareil nombre d’infanterie & de cavalerie:
& le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 304. Anonyme. LA PRISE DE CHARENTON PAR LES TROVPES du Roy... (1649) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Avec privilège. Lieu, date et privilège sont au colophon.. Référence RIM : M0_2870 ; cote locale : A_1_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-23 08:09:57.

Le troisiesme quartier est à Meudon, sous le Cõte de Palüau, avec
mille hommes de pied & six cent Chevaux: le quatriesme, à Lagny,
à sept lieuës de Paris, sur la riviere de Marne, commandé
par le Chevalier de Montecler, avec mille hommes de pied &
cinq cent Chevaux: le cinquiesme, à Corbeil, sur la riviere de
Seine, à sept lieuës de la mesme ville de Paris, où commande le
Marquis de Navailles, avec pareil nombre d’infanterie & de cavalerie:
& le sixiesme, à Montleheri, à mesme distance de Paris
que le precedent,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 305. Anonyme. LA PRISE DE CHARENTON PAR LES TROVPES du Roy... (1649) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Avec privilège. Lieu, date et privilège sont au colophon.. Référence RIM : M0_2870 ; cote locale : A_1_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-23 08:09:57.

mesme ville de Paris, où commande le
Marquis de Navailles, avec pareil nombre d’infanterie & de cavalerie:
& le sixiesme, à Montleheri, à mesme distance de Paris
que le precedent, commandé par le sieur de Boissac, aussi avec
mille hommes de pied & quatre cent Chevaux, outre les troupes
qui sont dans le quartier du Roy à S. Germain en Laye. Et pour ce que tenãs les deux rivieres fermées au dessus de Paris,
il ne sembloit pas d’abord que la garde du pont de Charenton
fust necessaire, les troupes du Roy ne s’en estoyent pas

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 306. Anonyme. LA PRISE DE CHARENTON PAR LES TROVPES du Roy... (1649) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Avec privilège. Lieu, date et privilège sont au colophon.. Référence RIM : M0_2870 ; cote locale : A_1_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-23 08:09:57.

du Mareschal
du Plessis, vn de la noblesse volontaire de Bourgongne,
& quatre de gens d’armes de Son A. R, de Condé, de
Bourgoigne & d’Anguien, toute laquelle infanterie & cavalerie,
faisoit environ trois mil cinq cens hommes de pied, &
trois mille Chevaux, lesquels auec six petites pieces de canon,
estans sorties du bois de Vincenne, sur les neuf heures du matin,
du mesme iour huictiesme: & sur l’avis que receut Son Altesse
Royale, que les Generaux de Paris estoyent sortis avec tout ce
qu’ils avoyent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 307. Anonyme. LA PRISE DE CHARENTON PAR LES TROVPES du Roy... (1649) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Avec privilège. Lieu, date et privilège sont au colophon.. Référence RIM : M0_2870 ; cote locale : A_1_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-23 08:09:57.

se doutant que c’estoit pour l’attaque
de cette place là, y avoient jetté deux mille hommes de renfort,
outre les mille qui y estoyent auparavant, sous ledit sieur
de Clanleu & de son regiment: ces deux mille hommes composez
des regimens de Conti, commandé par le Chevalier de Fontaine,
de celuy de Brissac, de Brie, Petitiere, Bagnols Cugnac, &
Villebois. Ce qui eust pû faire changer le dessein de l’ataque commetres
perilleuse, en presence de l’armée Parisienne, & avertis
il y avoit deux iours. Toutefois, les troupes du Roy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 308. Anonyme. LA PRISE DE CHARENTON PAR LES TROVPES du Roy... (1649) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Avec privilège. Lieu, date et privilège sont au colophon.. Référence RIM : M0_2870 ; cote locale : A_1_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-23 08:09:57.

porte du bourg, qui est du costé de
Paris. La seconde, à la gauche de Navarre, estoit commandée par le
Comte de Broglie Mareschal de camp, & Mestre de camp du regiment
de Champagne, avec celui de son Altesse Royale, & deux
escadrons de gens d’armes & de chevaux legers de Bourgongne,
& des gardes du Mareschal du Plessis, Elle se faisoit au retranchement
qui couvroit la tour d’vn moulin à vent, & la batterie
des attaquans qui estoit de trois canons, lesquels firent d’abord
grand feu, & tuerent sept ou huict des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 309. Anonyme. LA PRISE DE CHARENTON PAR LES TROVPES du Roy... (1649) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Avec privilège. Lieu, date et privilège sont au colophon.. Référence RIM : M0_2870 ; cote locale : A_1_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-23 08:09:57.

& des gardes du Mareschal du Plessis, Elle se faisoit au retranchement
qui couvroit la tour d’vn moulin à vent, & la batterie
des attaquans qui estoit de trois canons, lesquels firent d’abord
grand feu, & tuerent sept ou huict des attaquans, & quelques
chevaux, laquelle execution de leurs canons, ceux des assaillans
commandez par les sieurs du Bourder & la Louviere Lieutenans
de l’artillerie, respondirent si vigoureusement, qu’ils mirent
les assiegez en desordre: Et en cet instant le Comte de Broglie
fit dresser des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 310. Anonyme. LA PRISE DE CHARENTON PAR LES TROVPES du Roy... (1649) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Avec privilège. Lieu, date et privilège sont au colophon.. Référence RIM : M0_2870 ; cote locale : A_1_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-23 08:09:57.

ne nous laissent que l’admiration de leurs exploits jointe
aux obligations qu’à la France à la protection du Ciel, qui se lasse
moins de les conserver des perils, qu’eux de s’y exposer. Ils estoyent accompagnez des Ducs de Nemours, de Mercœur, du Chevalier de Guise, des Ducs de Candale, de Roannez &
d’Anville, & de plusieurs autres Seigneurs: lesquels à l’exemple
de Son Altesse Royale & du Prince de Condé, convioyent en vain
l’armée Parisiẽne à tourner visage vers eux. Au lieu dequoi, apres
avoir

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 311. Anonyme. LA PRISE DE CHARENTON PAR LES TROVPES du Roy... (1649) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Avec privilège. Lieu, date et privilège sont au colophon.. Référence RIM : M0_2870 ; cote locale : A_1_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-23 08:09:57.

causer à leur parti vne telle perte dans leur manque de vivres: sur tout voyans que l’avance des grandes sommes
de deniers faite à leurs Géneraux, leur est inutile.   Le neufiéme, Son Altesse Royale, apres avoir demeuré
quarante heures à cheval, accompagnée du Prince de Condé,
sur l’esperance que les Parisiens, voyans qu’ils avoyent
affaire à des forces tant inégales en nombre, s’engageroyent
au combat, & s’en voyant frustrée, fit rompre deux arches du
pont de Charenton, pour leur oster par là

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 312. Anonyme. LA PRISE DE LA VILLE DE CREIL, Par les... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2871 ; cote locale : B_7_47. le 2012-12-23 08:19:00.

l’autre party, nous auons esté
obligez d’embrasser celuy de Monsieur le
Prince, pour nous exempter des mal-heurs
du siege dont nous estions menassez, Son Altesse
estant arriuée dés le douziesme de ce
mois en son Chasteau de Chantilly, accompagnée
de trois cens cheuaux, ou enuiron
la pluspart Noblesse; ayant laissé le reste de
ses troupes tant Lorraines qu’autres, sous
la conduitre de leurs Chefs, campées entre
Dammartin & Villers Cotterets, Il fut tenu Conseil de guerre audit lieu de Chantilly,
pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 313. Anonyme. LA PRISE DE LA VILLE DE CREIL, Par les... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2871 ; cote locale : B_7_47. le 2012-12-23 08:19:00.

ladite
Ville, & d’autres pour le siege de Senlis,
il fut resolu de sommer cette Ville, qui pour
commander sur la riuiere d’Oyse, fut iugée
n’estre pas de petite importance, pour les
desseins de sadite Altesse: pour cét effet on fit
venir encor trois cens cheuaux vers ledit lieu
de Chantilly, attendant que l’infanterie auanceroit
pour former vn siege, en cas de
resistance. Les choses ainsi disposées le quatorze
de ce mois, nous vismes paroistre quatre
à cinq cens cheuaux en six escadrons, qui
s’estans logez deux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 314. Anonyme. LA PRISE DE LA VILLE DE CREIL, Par les... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2871 ; cote locale : B_7_47. le 2012-12-23 08:19:00.

pour cét effet on fit
venir encor trois cens cheuaux vers ledit lieu
de Chantilly, attendant que l’infanterie auanceroit
pour former vn siege, en cas de
resistance. Les choses ainsi disposées le quatorze
de ce mois, nous vismes paroistre quatre
à cinq cens cheuaux en six escadrons, qui
s’estans logez deux fois la portée du mousquet
de nos murailles, comme en posture
de gens qui nous venoient inuestir, ils enuoyerent
vn Trompette pour sommer la ville &
le Chasteau de se rendre à Monsieur le Prince
de Condé; ce

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 315. Anonyme. LA PRISE DE LA VILLE ET CHASTEAV DE... (1649 [?]) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. "A Saint-germain-en-Laye, le 3 mars" [1649], au colophon.. Référence RIM : M0_2873 ; cote locale : A_1_19. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-23 08:25:17.

pour les mener de
là à Paris:   Cette considération fut cause que Leurs Majestez
voyant que cette ville de Brie avoit refusé
d’obeyr à leurs ordres qui leur furent portez
par le Cõmandeur de Montecler, avec trois cent
hommes de pied & cent cinquante Chevaux,
donnerent charge quinze jours apres, qui fut
le vingt-cinquiéme du passé, au Comte de Grancey
Lieutenant general, de l’aller assiéger: le Mareschal
du Plessis-Praslin ayant aussi receu ordre
de s’aller camper à vne lieuë de là avec la cavalerie

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 316. Anonyme. LA PRISE DE LA VILLE ET CHASTEAV DE... (1649 [?]) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. "A Saint-germain-en-Laye, le 3 mars" [1649], au colophon.. Référence RIM : M0_2873 ; cote locale : A_1_19. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-23 08:25:17.

le bruit que faisoyent courir les Parisiens
qu’ils secourroyent cette place là, pour sa
consequence: ainsi qu’ils l’avoyent solennellement
promis à celuy qui y commandoit pour
eux.   Le Comte de Grancey n’eut donc pas plûtost
deffait leurs douze cent Chevaux, dont je
vous ay ci devant parlé, & pris ensuite leurs
chasteaux de Lesigni & Villemenon: le premier,
par force, & l’autre par composition, bien que
ce dernier fust aussi fort que le premier, mais
l’exemple du precedent le fit sage, (tous deux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 317. Anonyme. LA PRISE DE LA VILLE ET CHASTEAV DE... (1649 [?]) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. "A Saint-germain-en-Laye, le 3 mars" [1649], au colophon.. Référence RIM : M0_2873 ; cote locale : A_1_19. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-23 08:25:17.

l’exemple du precedent le fit sage, (tous deux
à vne lieuë de Brie sur le chemin de Lagny) qu’il
s’avança vers cette place de Brie avec deux pièces
de canon, & ce qu’il avoit de troupes à Lagny,
se montant à quinze cens hommes de pied
& huit cens Chevaux, l’infanterie composée
des regimens de Picardie, Anguien, Col Has &
Roquebi: & la cavalerie, des regimens de Harcourt,
la Villette, Gamache, Montecler & Grãdpré.
Ausquelles troupes se joignirent encor 300
mousquetaires de la garnison de Corbeil,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 318. Anonyme. LA PRISE DE LA VILLE ET CHASTEAV DE... (1649 [?]) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. "A Saint-germain-en-Laye, le 3 mars" [1649], au colophon.. Référence RIM : M0_2873 ; cote locale : A_1_19. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-23 08:25:17.

de Harcourt,
la Villette, Gamache, Montecler & Grãdpré.
Ausquelles troupes se joignirent encor 300
mousquetaires de la garnison de Corbeil, & les
compagnies des Gardes du Prince de Condé,
des Gensd’armes de S. E. celles de Sainte Cecile,
& dés Chevaux-legers de Biron: ces dernieres
troupes d’infanterie & cavalerie de Corbeil
conduites par le Comte de Navailles Mareschal
de cãp & par le sieur de la Grange Mareschal
de bataille, comme les premieres estoyent cõmandées par ledit Comte de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 319. Anonyme. LA PRISE DE LA VILLE ET CHASTEAV DE... (1649 [?]) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. "A Saint-germain-en-Laye, le 3 mars" [1649], au colophon.. Référence RIM : M0_2873 ; cote locale : A_1_19. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-23 08:25:17.

de la ville qui environnoit le chasteau, prétendans
par là y faire vne esplanade, & empescher
par ce moyen la domination de ces maisons
sur la fausse-braye de ce chasteau, ils s’y retirérent
avec vne précipitation, qui ne leur permit
pas d’y emmener tous leurs chevaux, équipage
& drapeaux: mais en laissérent vne partie
dans la ville, avec d’autre butin qui servit de curée
aux soldats assiegeans. Cependant le Comte de Grancey connoissant
par cét embrazement (qui brusla pres de
cinquante maisons) la retraite des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 320. Anonyme. LA PRISE DE LA VILLE ET CHASTEAV DE... (1649 [?]) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. "A Saint-germain-en-Laye, le 3 mars" [1649], au colophon.. Référence RIM : M0_2873 ; cote locale : A_1_19. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-23 08:25:17.

du soir: que le mesme Cõmandant & ses Officiers
voyans filer les fascines que portoyent
les assiegeans pour combler la nuit suivante leur
fossé, ils se réduisirent aux conditions suivantes. Que le Commandant sortiroit le lendemain
matin avec ses Officiers à cheval & ses soldats,
sans autres armes que leurs épées. Que de ces soldats, ceux qui avoyent quité
les troupes du Roy y seroyent remis: que les
autres auroyent la liberté d’y prendre parti: Et
que les Officiers & autres soldats qui n’auroyẽt

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 321. Anonyme. LA PRISE DE LA VILLE ET CHASTEAV DE... (1649 [?]) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. "A Saint-germain-en-Laye, le 3 mars" [1649], au colophon.. Référence RIM : M0_2873 ; cote locale : A_1_19. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-23 08:25:17.

soit pour la honte de s’y estre si mal deffendus,
soit pour autre raison, les en ayant fait partir
avant leurs escortes, il fut impossible aux Chefs
des troupes du Roy d’empescher qu’on ne prist
à quelques-vns leurs manteaux & chapeaux, &
mesme cinq ou six chevaux à quelques Officiers.
Ce que le Comte de Grancey ne sceut
pas plustost qu’il envoya de nouveaux Officiers
de l’armée du Roy pour empescher ce desordre,
& ayant retire dans son logis tous les
autres Officiers & soldats Parisiens, les conduisit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 322. Anonyme. LA PRISE DE LA VILLE ET CHASTEAV DE... (1649 [?]) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. "A Saint-germain-en-Laye, le 3 mars" [1649], au colophon.. Référence RIM : M0_2873 ; cote locale : A_1_19. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-23 08:25:17.

ce desordre,
& ayant retire dans son logis tous les
autres Officiers & soldats Parisiens, les conduisit
luy-mesme jusques hors la ville, où
il leur donna escorte suffisante de cavalerie,
qui les conduisit audit pont de Charenton,
apres avoir fait rendre les chevaux & hardes qui
se trouvérent appartenir ausdits Officiers & soldats
Parisiens. Il s’est trouvé dãs la ville & le chasteau plus
de trois cens muids de bled, dont se fait inventaire
pour servir à la subsistance de l’armée
du Roy, la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 323. Anonyme. LA PRISE DE LA VILLE ET CHASTEAV DE... (1649 [?]) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. "A Saint-germain-en-Laye, le 3 mars" [1649], au colophon.. Référence RIM : M0_2873 ; cote locale : A_1_19. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-23 08:25:17.

& le chasteau plus
de trois cens muids de bled, dont se fait inventaire
pour servir à la subsistance de l’armée
du Roy, la prévoyance d’autruy luy ayant esté
par ce moyen autant profitable qu’invtile à ses
autheurs. Il s’y est aussi trouvé trois cens chevaux,
qui se partagérẽt à tous les Corps de cavalerie,
pour les distribuer aux cavaliers démõtez. En suite de quoy le Comte de Grancey reprit
sa marche vers Lagni: & le lendemain le
Mareschal du Plessis, vers S. Denis: ayant laissé dans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 324. Anonyme. LA PRISE DE LA VILLE ET CHASTEAV DE... (1649 [?]) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. "A Saint-germain-en-Laye, le 3 mars" [1649], au colophon.. Référence RIM : M0_2873 ; cote locale : A_1_19. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-23 08:25:17.

sa marche vers Lagni: & le lendemain le
Mareschal du Plessis, vers S. Denis: ayant laissé dans Brie les sieurs de Launay Mareschal de
camp avec le régiment de Roqueby, & les compagnies
de gensd’armes de Son Eminence, celle
de S. Cecile, & des Chevaux legers de Biron.   Il n’y a eu aucun Officier du Roy mais seulement
vn Sergent, & 4 ou 5 soldats tuez, & autant
de blessez: entre lesquels est vn Page du
Comte de Grancey qui a vne jambe & vne cuisse
persée d’vne mousquetade. Les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 325. Anonyme. LA PRISE DE LA VILLE ET CHASTEAV DE... (1649 [?]) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. "A Saint-germain-en-Laye, le 3 mars" [1649], au colophon.. Référence RIM : M0_2873 ; cote locale : A_1_19. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-23 08:25:17.

Ce qui fait voir aux Parisiens qu’ils ne trouveront
de quelque costé que ce soit, aucun chemin
ouvert, ny mesme plus facile, que celuy des
bonnes graces de Leurs Majestez. Comme le sieur d’Angouville l’vn des gentilshommes
de Son Eminence, avoit aporté la
prémiere nouvelle de la prise de cette ville-là, le
Chevalier de Clerville Mareschal de bataille, en
a aporté la confirmation avec la prise de son chasteau,
& remporté les ordres de Sa Majesté. A S. Germain en Laye, le 3 Mars

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 326. Anonyme. LA PRISE DV CHASTEAV DE NEVFBOVRG: Avec la... (1649 [?]) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye [?] , 4 pages. Langue : français. Sans page de titre. "À Saint-germain-en-Laye, le 16 mars", au colophon.. Référence RIM : M0_2877 ; cote locale : A_1_22. le 2012-12-23 16:17:36.

Longueville faisoit lever en cette Province là depuis le blocus de
Paris, & dont il prétend composer l’armée qu’il assamble. Pour cet effet, ce Comte ayant apris que le Duc de Longueville
estoit sorti de Roüen avec trois mille hommes de pied, deux mille Chevaux, & vn équipage d’artillerie, ayant logé ses
troupes à deux lieuës de ladite ville en des quartiers avantageux,
ledit Comte partit avec toutes les siennes de la Haye-Malherbe
pres de Louviers le neufiéme de ce mois pour venir au Tronc y
chercher le moyen

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 327. Anonyme. LA PRISE DV CHASTEAV DE NEVFBOVRG: Avec la... (1649 [?]) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye [?] , 4 pages. Langue : français. Sans page de titre. "À Saint-germain-en-Laye, le 16 mars", au colophon.. Référence RIM : M0_2877 ; cote locale : A_1_22. le 2012-12-23 16:17:36.

espions, qui lui
raportérent que ce Marquis n’y avoit laissé que deux cent cinquante
païsans, armez neantmoins & résolus de garder le lieu,
mais le Comte d’Harcourt ayant ordonné audit Comte de Claire
de s’y en aller avec cinquante mousquetaires & autant de Chevaux
accompagné du sieur de Polausit Lieutenant de ses Gardes
avec quelques gardes de sa compagnie, ledit Comte de Claire y
envoya promptement vn Trompette pour les sommer, & les
menacer d’vn rigoureux chastiment s’ils n’ouvroyent les portes
du bourg & du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 328. Anonyme. LA PRISE DV CHASTEAV DE NEVFBOVRG: Avec la... (1649 [?]) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye [?] , 4 pages. Langue : français. Sans page de titre. "À Saint-germain-en-Laye, le 16 mars", au colophon.. Référence RIM : M0_2877 ; cote locale : A_1_22. le 2012-12-23 16:17:36.

craindre de
plus en plus les menaces qu’on leur avoit faites, en sorte que
n’osans résister, il se rendit maistre du bourg & du chasteau: dans
lequel il laissa par ordre du Comte d’Harcourt les cinquante
mousquetaires qu’il y avoit amenez, & vne compagnie de Chevaux-légers
de son régiment sous la charge du sieur de Camail
qui en est Capitaine, & qui vray-semblablement ne les rendra pas
si tost servant d’vn poste fort commode pour l’armée, & qui est vn
lieu propre à donner des avis de l’assamblée des troupes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 329. Anonyme. LA PRISE DV CHASTEAV DE NEVFBOVRG: Avec la... (1649 [?]) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye [?] , 4 pages. Langue : français. Sans page de titre. "À Saint-germain-en-Laye, le 16 mars", au colophon.. Référence RIM : M0_2877 ; cote locale : A_1_22. le 2012-12-23 16:17:36.

qu’il n’y pût aller qu’en
défilant. Mais dans ce dessein il apprit par les parties qu’il avoit
envoyez pour sçavoir si les ennemis estoyent encor dans leurs
mesmes quartiers, que le Duc de Longueville avoit esté plus diligent
que luy, & qu’ayant fait monter à cheval des deux heures
apres minuit, il estoit r’entré dans Roüen avec toute sa cavalerie
des les six heures du matin ayant donné ordre auparavant
que son infanterie, son canon & ses munitions fussent diligemment
embarquées au lieu de la Boüille qui est sur le bord de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 330. Anonyme. LA PRISE DV CHASTEAV DE NEVFBOVRG: Avec la... (1649 [?]) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye [?] , 4 pages. Langue : français. Sans page de titre. "À Saint-germain-en-Laye, le 16 mars", au colophon.. Référence RIM : M0_2877 ; cote locale : A_1_22. le 2012-12-23 16:17:36.

sur le haut de la
coste, s’estant jetté avec tant de précipitation dans les batteaux,
qu’il n’en estoit resté sur le bord de la riviére que 60, dont il tüa
vne partie, nonobstant la mousquéterie de ceux qui estoyent embarquez,
& le reste fut pris avec soixante chevaux qui avoyent
servi à remonter les batteaux sur lesquels cette infanterie s’estoit
embarquée, il prit aussi sur le bord vn bateau chargé de partie
de l’équipage des officiers de cette infanterie. Le sieur de Rocquesbertoult
Gentilhomme Normand qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 331. Anonyme. LA PRISE D’VN CONVOY DE CINQVANTE chariots... (1652) chez Hardouin (Louis) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_12. Référence RIM : M0_2869 ; cote locale : B_13_34. Texte édité par Site Admin le 2012-12-23 07:54:45.

de Palaiseau) leur enuoyoient. Pour ce subjet cinq cens caualiers sortirent
d’Estampes dés les quatre heures du matin,
se rendirent entre Rie & Corbeil, pour attendre
ce Conuoy de viures mis en cinquante
chariots, & conduits par vne Caualerie
de deux cens cheuaux ou enuiron, faisant
partie de la garnison qui y est establie,
pour l’escorter iusques dans le Bourg de Palaiseau,
suiuant l’ordre qu’ils en auoient, ne
croyant pas faire aucune rencontre, d’autant
qu’ils estoient proches des trouppes
qui sont à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 332. Anonyme. LA PRISE D’VN CONVOY DE CINQVANTE chariots... (1652) chez Hardouin (Louis) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_12. Référence RIM : M0_2869 ; cote locale : B_13_34. Texte édité par Site Admin le 2012-12-23 07:54:45.

Nostre Caualerie ayant esté aduertie par ses coureurs, que le Conuoy estoit sorty de
Corbeil sur les 7. heures du matin dudit iour
vingt-deuxiéme May, & le nombre des Caualiers
destinez pour le conduire. Sur quoy
cette Caualerie de cinq cens cheuaux se mit
en trois gros pour les enfermer, comme ils firent,
& de fait ayant laissé ce Conuoy & son
escorte au millieu de ces trois gros, il se vid
aussi-tost enfermé de tous costez, deuant &
derriere, la caualerie de l’escorte se mit en
deffense,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 333. Anonyme. LA PRISE D’VN CONVOY DE CINQVANTE chariots... (1652) chez Hardouin (Louis) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_12. Référence RIM : M0_2869 ; cote locale : B_13_34. Texte édité par Site Admin le 2012-12-23 07:54:45.

les tenoient inuestis, & les
chargeoient en flanc & à dos, ils abandonnerent
ce Conuoy à la proye de nos Caualiers,
desquels il y eut quatre vingts des leur
tuez sur la place, & le reste furent faits prisonniers.
Ce Conuoy fut prins auec les chariots,
cheuaux & voicturiers qui les conduisirent
à Estampes soubs bonne escorte.   Quelques Paysans des enuirons de Corbeil,
furent commandez de venir auec des
charettes sur lesquelles ils mirent les corps de
ces caualiers qui auoient esté tuez, pour les
emmener

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 334. Anonyme. LA PRISE D’VN CONVOY DE CINQVANTE chariots... (1652) chez Hardouin (Louis) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_12. Référence RIM : M0_2869 ; cote locale : B_13_34. Texte édité par Site Admin le 2012-12-23 07:54:45.

soubs bonne escorte.   Quelques Paysans des enuirons de Corbeil,
furent commandez de venir auec des
charettes sur lesquelles ils mirent les corps de
ces caualiers qui auoient esté tuez, pour les
emmener à Corbeil. Tout ce qu’ils auoient de cheuaux & de
bagage fut prins par cette Cauallerie, qui s’en
retourna à Estampes, bien ioyeux d’auoir enleué
ce Conuoy à leurs ennemis qui en ont
grand besoin, apres auoir consommé tout ce
qu’ils ont peu trouuer de viures à la campagne,
& qui les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 335. Anonyme. LA PRISE D’VN CONVOY DE CINQVANTE chariots... (1652) chez Hardouin (Louis) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_12. Référence RIM : M0_2869 ; cote locale : B_13_34. Texte édité par Site Admin le 2012-12-23 07:54:45.

ayt, veu
la forte resistance qu’il y à dans ladite Ville,
où ils trouueroient plus à perdre qu’à gaigner,
ce que ne demandent pas le soldat qui
attaque, & ne va à la guerre que pour y profiter. Pour la Caualerie qui est dedans en nombre
de plus de mille cheuaux, elle ne bouge
de la campagne, & va iournellement à la
petite guerre contre leurs ennemis, sur lesquels
elle faits des prisonniers qu’elle envoye
à Estampes, pour en tirer rançon, où
pour eschanger auec ceux des leurs qu’ils
ont entre leurs mains,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 336. Anonyme. LA PRISE D’VN CONVOY DE CINQVANTE chariots... (1652) chez Hardouin (Louis) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_34. Référence RIM : M0_2869 ; cote locale : B_13_12. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-23 07:58:07.

de Palaiseau) leur enuoyoient. Pour ce subjet cinq cens caualiers sortirent
d’Estampes dés les quatre heures du matin,
se rendirent entre Rie & Corbeil, pour attendre
ce Conuoy de viures mis en cinquante
chariots, & conduits par vne Caualerie
de deux cens cheuaux ou enuiron, faisant
partie de la garnison qui y est establie,
pour l’escorter iusques dans le Bourg de Palaiseau,
suiuant l’ordre qu’ils en auoient, ne
croyant pas faire aucune rencontre, d’autant
qu’ils estoient proches des trouppes
qui sont à Ville

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 337. Anonyme. LA PRISE D’VN CONVOY DE CINQVANTE chariots... (1652) chez Hardouin (Louis) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_34. Référence RIM : M0_2869 ; cote locale : B_13_12. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-23 07:58:07.

Nostre Caualerie ayant esté aduertie par ses coureurs, que le Conuoy estoit sorty de
Corbeil sur les 7. heures du matin dudit iour
vingt-deuxiéme May, & le nombre des Caualiers
destinez pour le conduire. Sur quoy
cette Caualerie de cinq cens cheuaux se mit
en trois gros pour les enfermer, comme ils firent,
& de fait ayant laissé ce Conuoy & son
escorte au millieu de ces trois gros, il se vid
aussi-tost enfermé de tous costez, deuant &
derriere, la caualerie de l’escorte se mit en
deffense,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 338. Anonyme. LA PRISE D’VN CONVOY DE CINQVANTE chariots... (1652) chez Hardouin (Louis) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_34. Référence RIM : M0_2869 ; cote locale : B_13_12. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-23 07:58:07.

les tenoient inuestis, & les
chargeoient en flanc & à dos, ils abandonnerent
ce Conuoy à la proye de nos Caualiers,
desquels il y eut quatre vingts des leur
tuez sur la place; & le reste furent faits prisonniers.
Ce Conuoy fut prins auec les chariots,
cheuaux & voicturiers qui les conduisirent
à Estampes soubs bonne escorte.   Quelques Paysans des enuirons de Corbeil,
furent commandez de venir auec des
charettes sur lesquelles ils mirent les corps de
ces caualiers qui auoient esté tuez, pour les
emmener

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 339. Anonyme. LA PRISE D’VN CONVOY DE CINQVANTE chariots... (1652) chez Hardouin (Louis) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_34. Référence RIM : M0_2869 ; cote locale : B_13_12. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-23 07:58:07.

soubs bonne escorte.   Quelques Paysans des enuirons de Corbeil,
furent commandez de venir auec des
charettes sur lesquelles ils mirent les corps de
ces caualiers qui auoient esté tuez, pour les
emmener à Corbeil. Tout ce qu’ils auoient de cheuaux & de
bagage fut prins par cette Cauallerie, qui s’en
retourna à Estampes, bien ioyeux d’auoir enleué
ce Conuoy à leurs ennemis qui en ont
grand besoin, apres auoir consommé tout ce
qu’ils ont peu trouuer de viures à la campagne,
& qui les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 340. Anonyme. LA PRISE D’VN CONVOY DE CINQVANTE chariots... (1652) chez Hardouin (Louis) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_34. Référence RIM : M0_2869 ; cote locale : B_13_12. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-23 07:58:07.

ayt, veu
la forte resistance qu’il y à dans ladite Ville,
où ils trouueroient plus à perdre qu’à gaigner,
ce que ne demandent pas le soldat qui
attaque, & ne va à la guerre que pour y profiter. Pour la Caualerie qui est dedans en nombre
de plus de mille cheuaux, elle ne bouge
de la campagne, & va iournellement à la
petite guerre contre leurs ennemis, sur lesquels
elle faits des prisonniers qu’elle envoye
à Estampes, pour en tirer rançon, où
pour eschanger auec ceux des leurs qu’ils
ont entre leurs mains,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 341. Anonyme. LA PRISE PAR ASSAVT DE LA VILLE DE... (1649 [?]) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye [?] , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. "St-Germain en Laye, le 21 Février 1649", au colophon.. Référence RIM : M0_2883 ; cote locale : A_1_15. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-23 16:39:53.

& luy ayans
refusé l’entrée dans ladite ville: Ce Prince à qui les difficultez
ne servent qu’à éguiser son courage & affermir
sa constance, n’abandõna point les environs de Roüen,
bien qu’il fust en des quartiers ouverts accompagné
seulement de 200 Chevaux du régiment du Duc de la
Meilleraye, qu’en mesme temps le sieur de Chamboy
Lieutenant de la compagnie de gens-d’armes du
Duc de Longueviile, fust entré dans Roüen avec 400
Maistres, & que ce Duc y fust en personne assisté de
quelques autres troupes.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 342. Anonyme. LA PRISE PAR ASSAVT DE LA VILLE DE... (1649 [?]) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye [?] , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. "St-Germain en Laye, le 21 Février 1649", au colophon.. Référence RIM : M0_2883 ; cote locale : A_1_15. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-23 16:39:53.

escadron de cavalerie composé d’vne partie des Gentils hommes de la Province de Normandie,
qui n’ont point encor effacé de leur cœur les fleurs
de Lis, faisant 60 Maistres cõmandez par le Marquis de
Montlévrier, le tout se montant par ce monyen à 800
Chevaux. Il vint de là coucher le lendemain 10 au bourg
de Boutroude: l’II, à celui de Mõtfort: le douziéme il fit
mine de vouloir attaquer la ville du Ponteau-de mer, à
3 lieuës dudit Quillebeuf: Et pour faire croire sa feinte
escrivit aux habitans de cette ville

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 343. Anonyme. LA PRISE PAR ASSAVT DE LA VILLE DE... (1649 [?]) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye [?] , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. "St-Germain en Laye, le 21 Février 1649", au colophon.. Référence RIM : M0_2883 ; cote locale : A_1_15. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-23 16:39:53.

Heudicourt
& de Folleville Mareschaux de camp, les sieurs Poignan
Mareschal de bataille, Capitaine des gardes du
Comte de Harcourt, Poulozi aussi Mareschal de bataille,
Saint Aman & Bournonville Aides de camp:
Fourrille Capitaine Lieutenant de la compagnie de
Chevaux legers du Comte de Harcourt, Matharel Capitaine
de Normandie: Villeneuve, de Navarre: Damas,
du régiment de Rambure, & autres volõtaires. L’action
commença ainsi sur les deux heures apres minuit. Les 3 attaques estans parties à mesme temps, celle de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 344. Anonyme. LA PRISE PAR ASSAVT DE LA VILLE DE... (1649 [?]) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye [?] , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. "St-Germain en Laye, le 21 Février 1649", au colophon.. Référence RIM : M0_2883 ; cote locale : A_1_15. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-23 16:39:53.

les armes
& plusieurs autres. Le pillage, qui fut donné ensuite, fit bien-tost oublier
aux vainqueurs leurs travaux passez: aussi fut-il considerable
dans vne place qui servoit de retraite à plusieurs
maisons de la campagne, parmi lequel se sont
trouvez 40 chevaux sellez & bridez, avec les pistolets
destinez pour monter vne partie de la cavalerie que le
Duc de Longueville y levoit: On y a aussi pris trois drapeaux
pour l’infanterie qui s’y enroloit, & quantité de
fuzils & autres armes. Ce fait, le Comte

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 345. Anonyme. LA PRISE PAR ASSAVT DE LA VILLE DE... (1649 [?]) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye [?] , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. "St-Germain en Laye, le 21 Février 1649", au colophon.. Référence RIM : M0_2883 ; cote locale : A_1_15. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-23 16:39:53.

s’estans
noyez dans la Seine, qui se dégorge là dans la mer:
sans qu’en cette prise, en laquelle la Noblesse de la province
se signala, nous ayons eu que trente hõmes tüez
ou blessez, l’vn de ceux-ci pres du Comte d’Harcourt, &
le sieur de Heudicourt son cheval tüé sous lui.   Cette execution, qui ne dura que cinq heures, ne fut
pas plustost faite, que des les sept heures du matin
le Comte d’Harcourt envoya l’vn des Deputez du
Ponteau-de mer vers ses cõcitoyens, le chargeãt de leur
exprimer, avec la mesme

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 346. Anonyme. LA PROMENADE DES BOVGEIOS DE PARIS, AV CAMP... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2900 ; cote locale : C_8_38. le 2012-12-23 16:49:48.

d’humanité.
Nous voila donc hors de la presse ;
Et sans aucun besoin d’adresse.
Il ne faut qu’aller tout du long
Et suiure la Procession.
Quel plaisir de voir cette plaine
Ou l’vn pousse à perte d’haleine,
L’autre fait tourner son cheual,
Comme luy fort bon animal
Et l’autre auec son escopete
Tire sur la pauure aloüete ?
Ie voy paroistre vn esquadron
A plus de dix Maistres de front,
Qui marche de fort bonne grace ;
C’est quelque General qui passe,
Et ses Gardes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 347. Anonyme. LA PROMENADE OV LES ENTRETIENS D’VN... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_4. Référence RIM : M0_2901 ; cote locale : C_6_69. le 2012-12-24 05:43:09.

pas de faire de rigoureuses poursuites, sous le pretexte du
surplus, mais ce n’estoit qu’à leurs fins & non à celles du Roy, c’est à dire,
ils alloient dans vne parroisse ou village auec des couppe-jarets, se disans
Archers, emmenoient les meubles, vaches & cheuaux, bref, tout ce qu’ils
trouuoient appartenant à ces pauures gens, leur faisant en cette sorte plus
de mal & moins esuitable que ne leur en font à present les soldats Allemans
qui sont autour de cette Ville, car à ces Allemans il est permis de repousser
la force

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 348. Anonyme. LA PROMENADE OV LES ENTRETIENS D’VN... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_4. Référence RIM : M0_2901 ; cote locale : C_6_69. le 2012-12-24 05:43:09.

premiers cela estoit deffendu à peine de la
vie, tellement qu’ils auoient beau ieu, aussi ne s’y espargnoient-ils pas, ils
emportoient tout, & reduisoient les pauures païsans à coucher sur la paille,
& en beaucoup de lieux à viure de racines, pour n’auoir plus de cheuaux
ny d’vstancilles auec quoy ils peussent gagner leur vie & celle de leurs petits
enfans, dont on a veu quantité mourir de faim & de necessité, & auec tout
cela, ces pauures gens n’estoient pourtant pas quittes, car ils vendoient ces
choses à gens de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 349. Anonyme. LA PROMENADE OV LES ENTRETIENS D’VN... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_6_69. Référence RIM : M0_2901 ; cote locale : A_7_4. le 2012-12-24 05:45:38.

pas de faire de rigoureuses poursuites, sous le pretexte du
surplus, mais ce n’estoit qu’à leurs fins & non à celles du Roy, c’est à dire,
ils alloient dans vne parroisse ou village auec des couppe-jarets, se disans
Archers, emmenoient les meubles, vaches & cheuaux, bref, tout ce qu’ils
trouuoient appartenant à ces pauures gens, leur faisant en cette sorte plus
de mal & moins esuitable que ne leur en font à present les soldats Allemans
qui sont autour de cette Ville, car à ces Allemans il est permis de repousser
la force

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 350. Anonyme. LA PROMENADE OV LES ENTRETIENS D’VN... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_6_69. Référence RIM : M0_2901 ; cote locale : A_7_4. le 2012-12-24 05:45:38.

premiers cela estoit deffendu à peine de la
vie, tellement qu’ils auoient beau ieu, aussi ne s’y espargnoient-ils pas, ils
emportoient tout, & reduisoient les pauures païsans à coucher sur la paille,
& en beaucoup de lieux à viure de racines, pour n’auoir plus de cheuaux
ny’d’vstancilles auec quoy ils peussent gagner leur vie & celle de leurs petits
enfans, dont on a veu quantité mourir de faim & de necessité, & auec tout
cela, ces pauures gens n’estoient pourtant pas quittes, car ils vendoient ces
choses à gens de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 351. Anonyme. LA PROSPERITÉ MAL-HEVREVSE OV LE PARFAIT... (1651) chez [s. n.] à Paris , 43 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2925 ; cote locale : C_11_16. le 2012-12-24 05:50:58.

de se passer à peu : desquelles
sommes tant du ieu que de son espargne, qui
n’estoient pas veritablement petites eû égard
à sa condition, il en deuint grandement pecunieux,
ce qui luy donna encor subjet de se
produire auec plus de hardiesse. C’est pourquoy
le Cheualier Georges l’appelle petit valet,
& fils d’vn Chapelier de Palerme. L’affection que Messieurs de Sachetty luy
porterent fut la cause de sa haute fortune ; car ils le mirent en si bonne estime aupres du Cardinal
Antonio Barberin, qu’il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 352. Anonyme. LA PROSPERITÉ MAL-HEVREVSE OV LE PARFAIT... (1651) chez [s. n.] à Paris , 43 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2925 ; cote locale : C_11_16. le 2012-12-24 05:50:58.

gouuernement
du Bois de Vincenes pour la mesme chose :
il contraint monsieur le President Bailleul
de se deffaire de sa Sur-Intendence, parce que
sa probité estoit inuulnerable : il disgracie
monsieur le Chancelier : Il fait emprisonner le
Mareschal de Ranzau, le Cheualier de l’Escale
& plusieurs autres dont le recit seroit trop
long à deduire, & si il ne veut pas souffrir qu’on
s’en pleigne en aucune façon. C’est porter sa
tirannie bien auant d’vser ainsi de nos biens &
de nos vies, & ne vouloir pas

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 353. Anonyme. LA RELATION DE TOVT CE QVI s’est passé au... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3147 ; cote locale : B_9_11. le 2012-12-25 02:44:58.

de Monsieur le
Prince, la nuict qui deuoit preceder son depart, dequoy Monsieur le Prince
ne manqua pas d’estre aduerty ; mesme qu’on donnoit des ordres dans le
Palais Royal qui n’estoient connus de personne, & que tout cela tendoit à
faire armer secrettement des cheuaux legers & quelque compagnies des
Gardes, qui deuoient fur là minuict le venir surprendre dans sa maison. Ces aduis qui venoient de bonne part & en quantité, le firent resoudre à
ce qu’on vouloit de luy, il sort par vne porte secrette auec Monsieur le
Prince

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 354. Anonyme. LA RELATION EXTRAORDINAIRE, CONTENANT LE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3167 ; cote locale : B_13_23. le 2012-12-25 02:50:51.

Enfin pour conclure ceste déduction
importune, ie n’ay pas mesme redouté le plus redoutable
Potentat du mon de, c’est à dire le grand
Seigneur, puis que sans considerer l’ancienne alliance
qu’il a eu de tout temps auec la France i’ay
fait voler par le Cheualier Paul quelques Marchands
Armeniens, qui vogoient sur la Meditaranée:
Il n’est que vostre seul Royaume auparauant
& maintenant vostre Republique que i’ai
tousiours respectée, sans que ie me so’s iamais
mis en estat de la choquer en pas vn de ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 355. Anonyme. LA RENCONTRE D’VN GASCON ET D’VN... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3346 ; cote locale : C_9_61. le 2012-12-25 15:07:27.

ouïr parler, que i’ay peur que vostre humilité vous fasse
passer sous silence beaucoup de glorieux faits d’armes,
où vous auez, non pas seulement agi en volontaire : mais
en Cesar, & en Pompée ; c’est maintenant que me ressouuiens
bien d’auoir oüy parler du Cheualier inconnu,
comme d’vn Heros incomparable. Le Gas. Bous bous raillez bollontiers lou mien, &
bous croyez peut-éstre que ce que ie dis sont sadaises,
croyez à cette berité comme à l’Ebangile. Nous boicy
tantost proche des portes de Paris, iou suis

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 356. Anonyme. LA RESPONSE DE LA RALLIERE A L’ADIEV DE... (1649) chez Haye (Rolin de la) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3394 ; cote locale : A_8_35. le 2012-12-26 15:24:07.

à Paris, auec vn équipage semblable
à celuy de quelques Montagnards de vostre Patrie, lesquels au
commencement de l’Hyuer, vont chercher és pays Estrangers, les
moyens de gaigner leur vie. Il me souuient d’en auoir rencontré
autrefois en mes voyages, montez sur des cheuaux de S. François,
portans sur leurs espaules des sacs de laboureur, remplis de vieux
haillons. Ie ne diray rien des auantures de vostre route, vn chacun
se les peur imaginer. Enfin vous arriuastes en cette bonne Ville,
l’asile des miserables, & vostre bonne fortune

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 357. Anonyme. LA RESPONSE DE SON ALTESSE ROYALLE, Escrit... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Sans page de titre. Le titre est précédé de "N. 142". Pagination de 1265 à 1271. Ensemble de lettres, la dernière étant datée du 17 septembre 1650, avec privilège (mentions au colophon).. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_8_20. Texte édité par Site Admin le 2012-12-26 15:31:06.

Royale n’eut pas plustost sceu par le retour
du Baron de Verderonne que Dom Gabriel de
Toléde envoyé par l’Archiduc Leopold, estoit
arrivé au village d’Icy chez le President Tubeuf
l’an de ce mois sur les 8. heures du soir qu’il l’avoit
nette de ses Cheuaux legers, & durant son sejour
avec sa suite à souper & durant son séjour
par le sieur Gaudron Controlleur de sa Maison,
le sieur Sanguin l’vn de ses Maistres d’Hostel,
& autres siens Officiers en quartier : D’où
ce Seigneur estant venu au Palais

=> Afficher la page


Occurrence 358. Anonyme. LA RVADE D’VN POVLAIN QVI A FAICT TREMBLER... (1651) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3564 ; cote locale : C_11_29. Texte édité par Site Admin le 2012-12-29 08:09:26.

vie
elle est digne de lumiere il a trop obligé tous les Ordres
Religieux en croyant auoir remporté tout ce qu’il y a
d’adresse d’industrie & de Spiritualité pour le salut du
prochain, ce que i’en dit n’est qu’en passant ie ne puis pas
m’arester sur vn cheual Emplumé, l’on diroit que ie voudrois
monter sur Helicon auec pegase ie ne veux tirer de
l’escurie que vn vieux Poullain qui à bien sçeu desguiser
son nõ, mais il n’a pas peu esuiter ny retenir les mouuemens
de la nature, ny les impressions de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 359. Anonyme. LA RVADE D’VN POVLAIN QVI A FAICT TREMBLER... (1651) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3564 ; cote locale : C_11_29. Texte édité par Site Admin le 2012-12-29 08:09:26.

n’est pas trop chargé de graisse & ne
s’est remply que de vent qui luy firent faire les premieres
patarades dans la rue Ste Croix n’ayant auparauant paru
que fort mediocrement dans l’accademie des petits Enfans
à qui l’on ne donne que des bastons & des cheuaux
de cartes, c’est a dire que l’on contente d’apparence
& de feinte, accoustumé donc a bondir & a feindre
parmy les enfans l’on en voulu faire essay pour le seruice
de bonnes gens destinez a la Croisade, car ses Escuiers
eussent creu commettre vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 360. Anonyme. LA RVADE D’VN POVLAIN QVI A FAICT TREMBLER... (1651) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3564 ; cote locale : C_11_29. Texte édité par Site Admin le 2012-12-29 08:09:26.

comme vn Poulain, disent ses Escuyers
que l’on abandonne. Dans la Cour, il a des-ja fait milles patarades conduit
par la main du Maistre, car fourbe à fourbe il n’y à
que la main, mais l’on en garde le recit à l’assemblée generalle
& Foire prochaine des cheuaux, afin de le vendre
selon son pris, Ie ne diray dont point qu’vn chartier va
en Carrosse, vn Roulier se fait traisner en Poulain faict
la morgue comme si c’estoit vn bon cheual qu’il à fait
des-ja quelques ruades remarquables & signalées tantost
contre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 361. Anonyme. LA RVADE D’VN POVLAIN QVI A FAICT TREMBLER... (1651) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3564 ; cote locale : C_11_29. Texte édité par Site Admin le 2012-12-29 08:09:26.

que la main, mais l’on en garde le recit à l’assemblée generalle
& Foire prochaine des cheuaux, afin de le vendre
selon son pris, Ie ne diray dont point qu’vn chartier va
en Carrosse, vn Roulier se fait traisner en Poulain faict
la morgue comme si c’estoit vn bon cheual qu’il à fait
des-ja quelques ruades remarquables & signalées tantost
contre les vns & tantost contre les autres, ne disans rien
des particuliers de peur qu’on ne pense que l’interest fait parler. Ie luy ay veu faire vne ruade contre le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 362. Anonyme. LA RVZE MAZARINE DES COVVERTE, DEPVIS SA... (1652) chez Vallée (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3570 ; cote locale : B_13_56. le 2012-12-29 10:30:09.

C’est pourquoy ie croy que nostre party est
meilleur que le vostre, quoy que ie ne l’ayme
guere. Ces paroles firent ouurir les oreilles au
sieur Lardoüin, lequel communiqua cette Lettre
aux Officiers de ce party, qui pouuoit estre compose
que de six à sept cens cheuaux, lesquels ne
manquerent de se mettre en embuscade, enuiron
vne lieuë de Chasteau-Thierry dans vn petit bois qui costoye la Riuiere de Marne, appellé le bois de
Morizet; Là ils attendirent de pied ferme les troupes
Mazarines, qui estoient composées de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 363. Anonyme. LA RVZE MAZARINE DES COVVERTE, DEPVIS SA... (1652) chez Vallée (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3570 ; cote locale : B_13_56. le 2012-12-29 10:30:09.

ne
manquerent de se mettre en embuscade, enuiron
vne lieuë de Chasteau-Thierry dans vn petit bois qui costoye la Riuiere de Marne, appellé le bois de
Morizet; Là ils attendirent de pied ferme les troupes
Mazarines, qui estoient composées de mille
cheuaux sans son train ordinaire, lesquels ne sçauoient
pas qu’il y eust là des gens pour les Princes.
Ils aduancerent sans crainte & sans se donner de
garde de cette embuscade, laquelle les voyant approcher,
quitta son poste qui estoit dans le bois, &
vint les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 364. Anonyme. LA RVZE MAZARINE DES COVVERTE, DEPVIS SA... (1652) chez Vallée (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3570 ; cote locale : B_13_56. le 2012-12-29 10:30:09.

prit la
fuitte vers Chasteau-Tierry, les trouppes des Princes
n’estant assez fortes pour les poursuiure se retirent
en leur poste, assez capables de luy empescher
ses desseins. Il y eut en ce combat six chariots de
bagage pris sur les Mazarins, auec quantité de
cheuaux. Pour les morts tant de part que d’autre
ne sont pas considerables, vous sçauez seulement
que du costé des Princes, il ny a eu que trente
quatre hommes tant morts que blessez: Vous serez
aduertis que le bois ou estoit les gens des Princes
est entre Bonneille

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 365. Anonyme. LA SECONDE LETTRE DV CHEVALIER GEORGES A... (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Signé "Georges" au colophon. Partie 2. Voir aussi A_5_29, C_3_22, D_2_13, E_1_65, E_1_66 (partie 1) et E_1_32 (partie 3). Dans le Choix I de Moreau.. Référence RIM : M0_2099 ; cote locale : A_5_8. le 2012-12-30 02:18:36.

LA SECONDE
LETTRE
DV CHEVALIER
GEORGES
A MONSIEVR
LE PRINCE.

A PARIS,
Chez IEAN BRVNET, ruë neuue sainct
Louys, au Canon Royal, proche le Palais.

M. DC. XLIX. LA SECONDE LETTRE DV CHEVALIER
Georges, à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 366. Anonyme. LA SECONDE LETTRE DV CHEVALIER GEORGES A... (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Signé "Georges" au colophon. Partie 2. Voir aussi A_5_29, C_3_22, D_2_13, E_1_65, E_1_66 (partie 1) et E_1_32 (partie 3). Dans le Choix I de Moreau.. Référence RIM : M0_2099 ; cote locale : A_5_8. le 2012-12-30 02:18:36.

SECONDE
LETTRE
DV CHEVALIER
GEORGES
A MONSIEVR
LE PRINCE.

A PARIS,
Chez IEAN BRVNET, ruë neuue sainct
Louys, au Canon Royal, proche le Palais.

M. DC. XLIX. LA SECONDE LETTRE DV CHEVALIER
Georges, à Monsieur le Prince. MONSEIGNEVR, I’auois creu que ma premiere lettre feroit quelque
impression sur l’esprit de vostre Altesse, non
pas à la verité par la force de l’eloquence, mais
par celle du raisonnement. Ie ne vous ay pas

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 367. Anonyme. LA SECONDE LETTRE DV CHEVALIER GEORGES A... (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Signé "Georges" au colophon. Partie 2. Voir aussi A_5_29, C_3_22, D_2_13, E_1_65, E_1_66 (partie 1) et E_1_32 (partie 3). Dans le Choix I de Moreau.. Référence RIM : M0_2099 ; cote locale : A_5_8. le 2012-12-30 02:18:36.

changer le moindre
de vos desseins, conseruez pourtant vne vie si
precieuse que la vostre, & pour qui nous apprehenderons
tousiours quand vous l’exposerez
contre d’autres que contre nous. Ie concluray par
vn vers qu’vn Orateur addressoit à vn Prince ieune
& ambitieux comme vous, Nullasalus bello, pacem
te poscimus omnes, & moy particulierement qui
suis,  

MONSEIGNEVR, Vostre tres-humbles & tres-obeyssant
seruiteur, le Cheualier
GEORGES.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 368. Anonyme. LA SECONDE PARTIE DV COVRIER POLONOIS,... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 2. Voir aussi C_1_46_1 (partie 1). Référence RIM : M0_833 ; cote locale : C_1_46_2. le 2012-12-30 02:44:02.

& me pronostique
quelque malheur, si ie rencontre le Paysan qui me
fit aller en l’autre monde, que feray-ie ? s’il ma tué
ayant vne espée, comment m’accommodera-t’il à present
que ie n’en ay point ? courage passons outre, qui
ne s’aduanture n’a cheual ny mulle. I’ay promis au
sieur Charon d’accomplir son mandement, & puis
qui me reconnoistroit en ce chetif & mesquin équipage ?
en deuisant le temps se passe, ie ne croyois pas
auoir tant exploité de chemin, me voicy prés d’vn
Village.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 369. Anonyme. LA TRAHISON DES MAZARINS DESCOVVERTE PAR... (1652) chez Camus (Jérôme) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3791 ; cote locale : B_12_30. le 2012-12-30 15:22:56.

l’obstacle.
Son A. R. fut auertie de ce mal-heureux dessein,
sur le refus qui fut premierement fait à la porte
sainct Antoine pour l’entrée du bagage de son
armée, & depuis encore ayant refusé de laisser
passer à la porte de la Conference cinq ou six
cens cheuaux & quelques fantassins qui venoient
pour secourir Monsieur le Prince & couper
chemin dans la ville. Mademoiselle, qui
meriteroit veritablement la Generalité d’vne armée,
se transporta chez le Preuost des Marchands,
& luy ayant fait plusieurs menaces,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 370. Anonyme. LA TRAHIZON DV DVC CHARLES, Tramée par le... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3792 ; cote locale : B_8_63. le 2012-12-30 15:32:21.

& ceux qui
s’en seruiront seront estimez peu genereux, &
ne passeront iamais pour prudens ou pour habiles.
Son Altesse Royalle ayant eu aduis le
quinziesme du present que le Mareschal de Tureine
Lieutenant General du Mazarin, auroit
passé auec 2000. Cheuaux, & 1500. Fantassins
à Corbeil, pour s’pposer à la jonction des Troupes
du Comte de Tauanes, auec l’Armée de
son Altesse Royalle, campée à Ville Neufve S.
George, donna les ordres à son nepueu Monseigneur le Duc de Beaufort, pour aller

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 371. Anonyme. LA TRANQVILITÉ PVBLIQVE RESTABLIE A PARIS,... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3801 ; cote locale : A_7_58. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-30 15:40:37.

de
toutes les autres ; puis que sans la paix leurs fonctions
sont empeschées, ou par les apprehensions,
ou par les diuertissemens. Les qualitez du corps
viennent apres, qui sont la santé, la disposition, &
la bonne grace ; mais sans la paix, ce ne sont que
des cheuaux de bagage, qui ne seruent qu’à porter
le faix d’vne guerre, à la mercy des inconueniens,
des malheurs, & des perils. Les autres biens qui
sont hors de nous, & qui ne nous touchent que par
accident, comme les femmes, les enfans, & les autres

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 372. Anonyme. LA TRES-HVMBLE ET VERITABLE REMONSTRANCE DE... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 20 pages. Langue : français. Avec permission des députés.. Référence RIM : M0_3808 ; cote locale : B_12_62. le 2012-12-30 15:55:52.

LA TRES-HVMBLE ET VERITABLE
REMONSTRANCE
DE NOSSEIGNEVRS
DV PARLEMENT
POVR L’ELOIGNEMENT
DV CARDINAL MAZARIN.

Presenté au Roy estant à Sully,
Par Nosseigneurs les Deputez.

A PARIS.
Chez IACOB CHEVALIER,
proche S. Iean de Latran.

M. DC. LII. AVEC PERMISSION DES DEPVTEZ. AV ROY. SIRE, La Declaration de Vostre Maiesté qui bannissoit
pour iamais, de son Royaume & pays de son obeyssance
le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 373. Anonyme. LE CHEVALIER CHRESTIEN PARLANT DES MISERES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 23 pages. Langue : français. Voir aussi C_1_14. Référence RIM : M0_696 ; cote locale : E_1_122. le 2012-09-03 14:43:01.

LE
CHEVALIER
CHRESTIEN
PARLANT DES MISERES DV
TEMPS,
A LA REYNE
REGENTE.

A PARIS,
Chez FRANÇOIS NOEL, ruë Sainct Iacques, aux Colomnes
d’Hercules.

M. DC. XLIX. LE CHEVALIER

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 374. Anonyme. LE CHEVALIER CHRESTIEN PARLANT DES MISERES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 23 pages. Langue : français. Voir aussi C_1_14. Référence RIM : M0_696 ; cote locale : E_1_122. le 2012-09-03 14:43:01.

CHEVALIER
CHRESTIEN
PARLANT DES MISERES DV
TEMPS,
A LA REYNE
REGENTE.

A PARIS,
Chez FRANÇOIS NOEL, ruë Sainct Iacques, aux Colomnes
d’Hercules.

M. DC. XLIX. LE CHEVALIER CHRESTIEN,
parlant des miseres du temps, à la Reyne Regente. MADAME, La nature nous donne la raison comme vne
fidelle lumiere, qui doit conduire toutes nos actions ;
de sorte que si nous ne la consultons pas dans les grandes
difficultez qui ne se

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 375. Anonyme. LE IOVRNAL CONTENANT LES NOVELLES DE CE QVI... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Partie 1 sur 11 (paginée de 3 à 8). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_11. le 2012-11-07 02:02:39.


Mais les habitans aiant fait entendre que le C.
M. n’y seroit pas le bien venu les logements ont
esté changez. Le 19. le Roy donna à disner au C. M. à Pontoise,
lequel prist congé de leurs Majestez & de
toute la Cour, & partit auec 500. Cheuaux,
alla coucher proche de Gonnesse. Le lendemain
fut traitté par Guenegaut au Fresne, d’où
il fut coucher à Meaux, & ainsi il prend la toute
de Rethel. Et le mesme iour le Roy partit
pour Compiegne & coucha à Liencour. Monsieur le Prince fit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 376. Anonyme. LE IOVRNAL CONTENANT LES NOVELLES DE CE QVI... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Partie 1 sur 11 (paginée de 3 à 8). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_11. le 2012-11-07 02:02:39.

Le lendemain
fut traitté par Guenegaut au Fresne, d’où
il fut coucher à Meaux, & ainsi il prend la toute
de Rethel. Et le mesme iour le Roy partit
pour Compiegne & coucha à Liencour. Monsieur le Prince fit detacher sur la minuict
du Lundy au Mardy 800. Cheuaux, auec
commandement de marcher nuict & iour sans
s’arrester que pour prendre leur nourriture :
Quelques-vns ont creu qu’ils deuoient aller à
la poursuite du C. M. mais on a reconnu que
c’estoit pour aller secourir Mouron, qui est
pressé par le Comte

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 377. Anonyme. LE IOVRNAL CONTENANT LES NOVELLES DE CE QVI... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Partie 1 sur 11 (paginée de 3 à 8). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_11. le 2012-11-07 02:02:39.

tenans la Campagne, sans
pouuoir entrer dans les Bourgs & Villages les
Paysans s’estans amassez & fortifiez, aymant
mieux abandonner leurs Moissons, que de voir
violer leurs femmes & leurs filles. Monsieur le Prince fit commandement le
19. à 1500. Cheuaux d’aller à Beine, qui est vne
maison du Mareschal de l’Hospital, proche de
S. Preüil, sur le chemin de Dreux. Cette maison a esté ruinée entierement & mise en mesme
estat que celle du President de Nemon, ruinee
par les Troupes du Mareschal de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 378. Anonyme. LE IOVRNAL CONTENANT LES NOVVELES DE CE QVI... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 3 sur 11 (paginée de 25 à 40). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_13. le 2012-11-07 01:59:39.

Le mesme iour l’Archeuesque de Paris, alla
visiter son A. R & Madame la Duchesse d’Orleans
qui sont tousiours portez pour le Coadiuteur. Le 2. du courant son A. R. & Monsieur le Prince enuoyerent vn courrier au Duc de Vvitemberg
& Cheualier de Guise, pour les obliger
à faire aduancer leurs Trouppes, qui sont
de dix mil hommes. Ladite Armee a logé à Prouins
le premier du mois, & maintenant est vers
la Brie. Les Mareschaux de Turenne & de la
Ferté Senererre se disposent pour leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 379. Anonyme. LE IOVRNAL CONTENANT LES NOVVELES DE CE QVI... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 3 sur 11 (paginée de 25 à 40). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_13. le 2012-11-07 01:59:39.

de Cauallerie de la Garnison
de Corbeil, ceux qui faisoient escorte ausdits
Fourrageurs, qui estoient quelques Caualiers
Alemands, ne se iugeant pas assez forts pour resister
aux Ennemis prirent la fuite, leur ayant
laissé le Conuoy, ou ils ont perdu trois cens
Cheuaux, qui estoient montez par des valets. Le mesme iour se fit vne Assemblee au Parlement,
où en presence & auec les aduis de son
Altesse Royale & Monsieur le Prince, la Cour
donna vn Arrest, Portant que celuy du vingt-deuxiesme
Aoust dernier sera executé,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 380. Anonyme. LE IOVRNAL CONTENANT LES NOVVELES DE CE QVI... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 3 sur 11 (paginée de 25 à 40). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_13. le 2012-11-07 01:59:39.

1652. Les Trouppes du Comte de Harcourt, sont
deuant Cahuzae, & ont voulu attaquer Castillonez,
mais ceux qui sont dedans pour le deffendre
ont tué soixante des assiegeans ayant
fait vne sortie. Le Sieur de Sauuebœuf, s’est retiré auec enuiron
cent Cheuaux du costé de Sarlac. Monsieur
le Comte de Maure, & le Marquis d’Aubeterre,
sont arriuez en cette Ville, comme aussi
le Marquis de Theobon apres auoir nettoyé
tous ces quartiers là des ennemis. De Bourdeaux le 29. Aoust, 1652. L’Armée du Comte de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 381. Anonyme. LE IOVRNAL CONTENANT LES NOVVELLES DE ce qui... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 2 sur 11 (paginée de 3 à 16). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_12. le 2012-11-07 02:06:41.

qu’on ne deuoit point donner de
passeport Mais enuoyer vne Aministie auec
quelques termes ambigus le trompette fut
renuoyé sans passeport. Le 24. on eut nouuelles que le C. auoit passé
pres Chasteau Thierri & que le Duc de Vvitemberg & le Cheualier de Guise
auoient defait ses troupes s’estant opposés à son
passage & que ledit Cardinal auoit esté contraint
de prendre la fuite, & s’estoit sauué à
Compiegne où l’on a creu qu’il estoit auec le
Roy. Mais d’autres nouuelles portent qu’il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 382. Anonyme. LE IOVRNAL CONTENANT LES NOVVELLES DE ce qui... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 2 sur 11 (paginée de 3 à 16). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_12. le 2012-11-07 02:06:41.

dans le Bourbontois &
autres Seigneurs y auoient fait entrer du secours,
estant d’autant plus obliges à conseruer
cette place qu’ils y ont retiré le plus beau & le meilleur de leurs ameublements. Neantmoins
on auoit fait courir le bruit que 1500. Cheuaux
enuoyez par le Mareschal de Turenne, commandés
par le Vicomte de Monbas Gouuerneur
de Melun & de Corbeil, pour s’opposer
audit secours auoient defait les 800. que Monsieur
le Prince auoit enuoyé ce qui ne peust
estre vray tant parce que la nouuelle ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 383. Anonyme. LE IOVRNAL CONTENANT LES NOVVELLES DE ce qui... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 2 sur 11 (paginée de 3 à 16). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_12. le 2012-11-07 02:06:41.

auec
ses Trouppes aux enuirons de Meaux, Lagny, &
Cheles. Le 26. le Mareschal de Turenne receut ordre
de la Cour de faire marcher l’Armee du costé
de la Ferté. Quelques vns estiment qu’il prend
cette route pour s’opposer au Duc de V vitembeik
& Cheualier de Guise, oui conduisent
l’Armee Lorraine, & quelques Regiments de
l’Archiduc Leopold. D’autres estiment que la
Cour a dessein d’aller à Lyon, soit que la paix se
face ou qu’elle n’ait assez de forces pour attaquer
Paris, afin d’incommoder les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 384. Anonyme. LE ROY MINEVR OV PANEGYRIQVE SVR LA PERSONNE... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 208 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_3_2 (avec commentaires) dont il semble être une suite.... Référence RIM : M1_226 ; cote locale : B_3_1. le 2012-12-30 17:33:00.

zéle, fut le motif
de leur Amour.   La renommée n’est pas ingrate
à la memoire de Monsieur
de Sancy, d’vn secours
important, dont il soulagea
la plus grande necessité de
Henry III. par vn renfort de
douze mille Suisses, & de
deux mille cheuaux Allemans,
que ce braue Colonel
auoit leuez à ses propres
dépens & qu’il conserua si
à propos à Henry IV. pour son auenement à la Couronne,
que ces forces y seconderent
puissamment le courage
d’vn si grand Roy.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 385. Anonyme. TROISIESME DIALOGVE ENTRE LE ROY DE BRONZE... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 3. Voir aussi A_2_59 (partie 2), C_7_14 à 16 (parties 1 à 3) et E_1_130. Référence RIM : M0_1090 ; cote locale : A_2_60. le 2012-09-28 09:37:20.

parlons que de ce que nous pouuons
apprendre de nostre Ordinaire mesme. Dy-moy; Qu’apprens-tu
de nouueau? Samaritaine. Que puis ie apprendre icy, moy qui suis tousiours sedentaire plus
que vous, grand Monarque, qui passez les iours entiers & les nuicts
à cheual? Henry. Quoy, ta Seruante fait-elle tant de tours en Ville, sans en rapporter
de quoy te diuertir? La Samaritaine. Si Vostre Majesté veut prendre pour argent comptant tout ce que
ma seruante me debite, il n’est ny Courier François, ny Courier

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 386. Anonyme. TROISIESME DIALOGVE ENTRE LE ROY DE BRONZE... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 3. Voir aussi A_2_59 (partie 2), C_7_14 à 16 (parties 1 à 3) et E_1_130. Référence RIM : M0_1090 ; cote locale : A_2_60. le 2012-09-28 09:37:20.

& prodigue du vostre choisir de
l’œil & separer l’innocent du coulpable, lors que dans vne gresle de
plomb, au milieu d’vne forest de piques, & à trauers vne épaisse fumée,
on vous discernoit moins au pennache de vostre Salade, & à celuy de
vostre cheual, qu’à ces mots que poussoit vostre cœur, & proferoit vostre
bouche: Main basse à l’estranger, & sauuele François. Quoy que le caractere
de la Royauté que le Ciel imprime à ceux qui naissent Roys, fust
inuisible aux yeux de vos Subjets: ils eussent pû

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 387. Anonyme. TROISIESME DIALOGVE ENTRE LE ROY DE BRONZE,... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 3. Voir aussi C_7_14 (partie 1) et C_7_15 (partie 2), A_2_59 (partie 2), A_2_60 (partie 3) et E_130. Référence RIM : M0_1090 ; cote locale : C_7_16. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-09-28 09:39:19.

que de ce que nous pouuons
apprendre de nostre Ordinaire mesme. Dy-moy ; Qu’apprens-tu
de nouueau ? Samaritaine. Que puis ie apprendre icy, moy qui suis tousiours sedentaire plus
que vous, grand Monarque, qui passez les iours entiers & les nuicts
à cheual ? Henry. Quoy, ta Seruante fait-elle tant de tours en Ville, sans en rapporter
de quoy te diuertir ? La Samaritaine. Si Vostre Majesté veut prendre pour argent comptant tout ce que
ma seruante me debite, il n’est ny Courier François, ny Courier

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 388. Anonyme. TROISIESME DIALOGVE ENTRE LE ROY DE BRONZE,... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 3. Voir aussi C_7_14 (partie 1) et C_7_15 (partie 2), A_2_59 (partie 2), A_2_60 (partie 3) et E_130. Référence RIM : M0_1090 ; cote locale : C_7_16. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-09-28 09:39:19.

& prodigue du vostre : choisir de
i’œil & separer l’innocent du coulpable, lors que dans vne gresle de
plomb, au milieu d’vne forest de piques, & à trauers vne épaisse fumée,
on vous discernoit moins au pennache de vostre Salade, & à celuy de
vostre cheual, qu’à ces mots que poussoit vostre cœur, & proferoit vostre
bouche : Main basse à l’estranger, & sauuele François. Quoy que le caractere
de la Royauté que le Ciel imprime à ceux qui naissent Roys, fust
inuisible aux yeux de vos Subjets : ils eussent pû

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 389. Carneau [signé]. LA PIECE DE CABINET, Dediée aux Poëtes du... (1649) chez Paslé (Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission (dont texte au colophon, signé "Daubray" et daté du 14 mai 1648). Épître dédicatoire signée "Carneau" (nom repris dans la permission d'imprimer).. Référence RIM : M4_63 ; cote locale : C_8_24. le 2012-12-18 14:50:22.

que verse Ganymede,
Pour celuy que l’on gouste en mes baisers charmans ;
Mesmes ce Iupiter le plus chaud des Amans,
Contre le mal d’amour cherche en moy du remede.    
Apollon degousté des liqueurs du Parnasse,
Qui n’eurent qu’vn cheual pour premier eschanson,
M’appelle quand il fait quelque bonne chanson,
Et pour bien entonner, ardemment il m’embrasse.    
Cette eau de Castalie où l’on deuient Poëte
N’inspire à ses poumons qu’vn accent enrumé :

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 390. Cinq Cieux (Souil de)... . DISCOVRS D’ESTAT, SVR L’ABSENCE ET LA... (1652) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1109 ; cote locale : B_3_24. le 2012-09-30 08:48:59.

ce que le Duc de Veimar sceut
bien representer au Cardinal de Richelieu, auec vn aduis
qui ne se doit point escrire, & que le Cardinal Mazarin
tasche de pratiquer. Oliuier de la Marche remarque, que quand le Roy alloit
anciennement en guerre, il auoit au frein de son cheual
deux Bourgeois de Paris pour marque de leur puissance
& de leur fidelité, comme estans les soustiens du Roy
& de la Royauté ; & qu’en la bataille de Mons, où le Roy
Philippe le Bel déconfit les Flamans, les deux Bourgeois
de Paris qui faisoient

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 391. De La Roche [signé], Dubosq... . ARRESTS DE LA COVR DV PARLEMENT DE... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Des 30 mars - 1er avril 1649.. Référence RIM : M0_157 ; cote locale : A_1_78. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-07 16:36:17.

Roy de tres heureuse memoire,
sur les remonstrauces de ladite Cour. Oüy & ce requerant
le Procureur general du Roy, A ORDONNÉ,
que sa Majesté sera informée de ce que dessus,
& cependant a fait inhibitions & deffenses aux Gens
de guerre, tant de pied que de cheual, d’approcher à
dix lieuës de la presente Ville: Ordonne que dans
vingt-quatre heures apres la publication du present
Arrest, lesdits Gens de guerre sortiront des lieux où
ils sont à present dans ladite distance de dix lieuës, & se retireront

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 392. De La Roche [signé], Dubosq... . ARRESTS DE LA COVR DV PARLEMENT DE... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Des 30 mars - 1er avril 1649.. Référence RIM : M0_157 ; cote locale : A_1_78. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-07 16:36:17.

leus & publiez ès lieux & cantons accoustumez de
la presente ville, par Nous Huissier au Parlement de Bourdeaux,
assisté de Maistres Durieu, Laurens Sainctmilion,
& Bardon, aussi Huissiers audit Parlement,
de Lestrilles l’vn des Iurats de la presente Ville,
Cheualier, & Archers du Guet: les Trompettes d’argent
sonnant, afin qu’il soit notoire à tous, & que personne n’en
pretende cause d’ignorance. Fait à Bourdeaux les iours, mois
& an que dessus. Signé DVBOSQ. EXTRAICT DES REGISTRES DE

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 393. De La Roche [signé], Dubosq... . ARRESTS DE LA COVR DV PARLEMENT DE... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Des 30 mars - 1er avril 1649.. Référence RIM : M0_157 ; cote locale : A_1_78. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-07 16:36:17.

seruira
pour toute la Seneschaussee. Fait à Bourdeaux
en Parlement les Chambres assemblée le 3. Auril 1649.   Signé Le troisiesme iour du mois d’Auril 1649. l’Arrest de la
Cour donné les Chambres assemblées, a esté leu & publié
és lieux & cantons accoustumez de la presente ville, par nous
Huissier au Parlement de Bourdeaux, assisté de Maistre Iean
Durieu, Laurens Sainctmilion, Pierre Baisses, Bechon Iurat
Arnaut, Cheualiers & Archers du Guet.

Signé BVBOSQ

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 394. De Malenfant [signé]. ARRESTS NOTABLES DV PARLEMENT DE THOLOZE,... (1650 [?]) chez Lozet (Thomas) à Paris , 7 pages. Langue : français. Des 30 avril et 5 mai 1650.. Référence RIM : M0_347 ; cote locale : A_9_17. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-08 15:08:52.

sieurs Maistres
des Requestes soubs quelque cause & pretexte que
ce soit de s’ingerer au preiudice desdites Declarations en
la fonction d’Intendant dans le ressort d’icelle; Neantmoins
le sieur Moran vn desdits Maistres des Requestes
soubs pretexte de faire ses cheuauchées vient faire la charge
d’Intendant dans la Generalité de Montauban, & d’autant
que sa presence pourroit esmouuoir les peuples, qui
ne pouuans oublier les rudes & mauuais traittemens par
eux receus de ceux qui ont fait cy deuant ladite fonction
dans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 395. De Pontac [signé]. ARREST DE LA COVR DE PARLEMENT DE BOVRDEAVX.... (1650) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Daté du 18 mars 1650.. Référence RIM : M0_177 ; cote locale : A_9_32. le 2012-03-27 08:52:28.

du Royaume, par lesquelles sa Majesté auroit reglé
la Iurisdiction des Maistres des Requestes, suiuãt l’article
33. de l’Ordonnance d’Orleans, 7 de l’Ordõnance
de Moulins, 90. & 209. de celle de Blois, qui ne permettent
aux Maistres des Requestes dans leurs cheuauchées,
que de dresser des procez verbaux, des contreuentions
qu’ils remarquerõt estre faites aux Ordõnances Royaux,
sans prendre aucune connoissance des matieres ciuiles
ou criminelles. Ces reglemens auroient apporté quelque
soulagement, & donné aux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 396. De Pontac [signé]. ARREST DE LA COVR DE PARLEMENT DE BOVRDEAVX.... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Daté du 9 septembre 1649 et édité le 11 à Bordeaux [au colophon]. Jouxte la copie imprimée à Bordeaux.. Référence RIM : M0_164 ; cote locale : A_1_102. le 2012-03-27 09:57:58.

 

Signé, DE PONTAC. Le vnzieme du susdits mois & an,
le present Arrest de la Cour, a esté
leu & publié, es lieux & Cantons accoustumez
de la presente ville par nous
Huissier en ladite Cour soussigné, assisté
de maistre Iean Riuier aussi Huissier
en ladite Cour, du Cheuallier du
Guest & archers, les Trompettes sonnant,
afin que personne n’en pretende
cause dignorance. Fait à Bourdeaux
le dit ionr & an que dessus. CAVSSAN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 397. Depontac [signé]. ARREST DE LA COVR DE PARLEMENT DE BOVRDEAVX.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Du 14 août 1649. Jouxte la copie imprimée à Bordeaux.. Référence RIM : M0_162 ; cote locale : A_1_100. le 2012-03-27 09:18:30.

 

Signé, DEPONTAC. Le quatoziesme d’Aoust audit an, le present Arrest
a esté par nous Iean Cauaille, Huissier en la
Cour du parlement de Bourdeaux, en compagnie
de Fronçois Bardon, aussi Huissier en ladite Cour, nostre
collegue, assistez du Cheualier du Guest, Archers
& Trompettes ordinaires de la Ville, leu, publié aux
cantons & carrefours accoustumez, & en la place de
l’Hostel de Puypaulin de la presente Ville au desir dudit
Arrest aux fins qu’il soit nottoire à tous, & que nul
n’en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 398. Du Tillet [signé]. ARREST DE LA COVR DE PARLEMENT, Du 17.... (1648) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 6 pages. Langue : français. Du 17 décembre 1648, avec privilège. Publié le 19 [au colophon].. Référence RIM : M0_214 ; cote locale : E_1_4. le 2012-04-01 03:56:32.

faire & parfaire leurs procés,
& executer leurs jugemens, nonobstant oppositions
& appellations quelconques, suiuant les Ordonnances.
Et pour les enuirons de cette Ville,
ENJOINT au Lieutenant de Robbe courte, &
Preuost de l’Isle, incontinent monter à Cheual
auec leurs Compagnies separément ou conjointement,
comme ils aduiseront, Aller aux champs,
& faire cesser les voleries & violences au soulagement
des Sujects du Roy, & à ce quaucun n’en
pretende cause d’ignorance, Ordonne que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 399. Du Tillet [signé]. ARREST DE LA COVR DE PARLEMENT, LES PRINCES,... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 7 pages. Langue : français. Du 22 août 1652.. Référence RIM : M0_329 ; cote locale : B_11_15. le 2012-04-01 04:54:52.

le Roy de l’esloignement du Cardinal
Mazarin, & supplier sa Majesté de retourner
dans sa bonne Ville de Paris ; & de
rendre le calme à son Estat.

AVEC LA DECLARATION
de Messieurs les Princes.

A PARIS ;
Chez IACOB CHEVALIER, prés Saint Iean
de Latran.

M. DC. LII. Extrait des Registres de Parlement. CE jour la Cour toutes les Chambres assemblées
en presence de Beschefer Substirud
pour le Procureur General du Roy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 400. Du Tillet [signé]. ARREST DE LA COVR DE PARLEMENT, Portant... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 4 pages. Langue : français. Du 30 juin 1649, avec privilège.. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_1_92. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-03-31 16:41:50.

& conduit ledit Sel en l’estenduë de ladite Ferme: Que
le mesme mal s’est fait & continuë dans les Prouinces de
Champagne, Picardie & Soissonnois, les Garnisons &
Gens de guerre auec les Gens des Frontieres, s’assemblans
jusques à cinq à six cens cheuaux, à port d’armes, pour escorter
le Sel lequel ils respandent par toutes les Generalitez,
mesme en celle de Paris, & dont il peut ensuiure vn
faulx-sonnage public, qui causeroit que les ventes des
Greniers cesseroient, mesme que les redeuables de l’Impost
ne

=> Afficher la page


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18