[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(4147 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "’estre" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 401. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

Comme il vous plaira, Le Bordelois. Mais nous aurions plustost terminé nos affaires :
s’il ne venoit point de secours du costé de
Paris au Duc d’Espernon que nous esperons
d’attraper bien tost, quelque appareil & quelque
effet qu’il fasse pour secourir les assiegez. Le Parisien. Dieu veille mener le tout à vne bonne fin, &
faire amander le pain qui n’a esté si cher qu’il
est à present, horsmis le temps de la guerre il y
à septante ans.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 402. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

Comme il vous plaira, Le Bordelois. Mais nous aurions plustost terminé nos affaires :
s’il ne venoit point de secours du costé de
Paris au Duc d’Espernon que nous esperons
d’attraper bien tost, quelque appareil & quelque
effet qu’il fasse pour secourir les assiegez. Le Parisien. Dieu veille mener le tout à vne bonne fin, &
faire amander le pain qui n’a esté si cher qu’il
est à present, horsmis le temps de la guerre il y
à septante ans.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 403. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

Comme il vous plaira, Le Bordelois. Mais nous aurions plustost terminé nos affaires :
s’il ne venoit point de secours du costé de
Paris au Duc d’Espernon que nous esperons
d’attraper bien tost, quelque appareil & quelque
effet qu’il fasse pour secourir les assiegez. Le Parisien. Dieu veille mener le tout à vne bonne fin, &
faire amander le pain qui n’a esté si cher qu’il
est à present, horsmis le temps de la guerre il y
à septante ans.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 404. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

Comme il vous plaira, Le Bordelois. Mais nous aurions plustost terminé nos affaires :
s’il ne venoit point de secours du costé de
Paris au Duc d’Espernon que nous esperons
d’attraper bien tost, quelque appareil & quelque
effet qu’il fasse pour secourir les assiegez. Le Parisien. Dieu veille mener le tout à vne bonne fin, &
faire amander le pain qui n’a esté si cher qu’il
est à present, horsmis le temps de la guerre il y
à septante ans.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 405. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

Comme il vous plaira, Le Bordelois. Mais nous aurions plustost terminé nos affaires :
s’il ne venoit point de secours du costé de
Paris au Duc d’Espernon que nous esperons
d’attraper bien tost, quelque appareil & quelque
effet qu’il fasse pour secourir les assiegez. Le Parisien. Dieu veille mener le tout à vne bonne fin, &
faire amander le pain qui n’a esté si cher qu’il
est à present, horsmis le temps de la guerre il y
à septante ans.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 406. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

Comme il vous plaira, Le Bordelois. Mais nous aurions plustost terminé nos affaires :
s’il ne venoit point de secours du costé de
Paris au Duc d’Espernon que nous esperons
d’attraper bien tost, quelque appareil & quelque
effet qu’il fasse pour secourir les assiegez. Le Parisien. Dieu veille mener le tout à vne bonne fin, &
faire amander le pain qui n’a esté si cher qu’il
est à present, horsmis le temps de la guerre il y
à septante ans.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 407. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

Comme il vous plaira, Le Bordelois. Mais nous aurions plustost terminé nos affaires :
s’il ne venoit point de secours du costé de
Paris au Duc d’Espernon que nous esperons
d’attraper bien tost, quelque appareil & quelque
effet qu’il fasse pour secourir les assiegez. Le Parisien. Dieu veille mener le tout à vne bonne fin, &
faire amander le pain qui n’a esté si cher qu’il
est à present, horsmis le temps de la guerre il y
à septante ans.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 408. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

Comme il vous plaira, Le Bordelois. Mais nous aurions plustost terminé nos affaires :
s’il ne venoit point de secours du costé de
Paris au Duc d’Espernon que nous esperons
d’attraper bien tost, quelque appareil & quelque
effet qu’il fasse pour secourir les assiegez. Le Parisien. Dieu veille mener le tout à vne bonne fin, &
faire amander le pain qui n’a esté si cher qu’il
est à present, horsmis le temps de la guerre il y
à septante ans.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 409. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

Comme il vous plaira, Le Bordelois. Mais nous aurions plustost terminé nos affaires :
s’il ne venoit point de secours du costé de
Paris au Duc d’Espernon que nous esperons
d’attraper bien tost, quelque appareil & quelque
effet qu’il fasse pour secourir les assiegez. Le Parisien. Dieu veille mener le tout à vne bonne fin, &
faire amander le pain qui n’a esté si cher qu’il
est à present, horsmis le temps de la guerre il y
à septante ans.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 410. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

Comme il vous plaira, Le Bordelois. Mais nous aurions plustost terminé nos affaires :
s’il ne venoit point de secours du costé de
Paris au Duc d’Espernon que nous esperons
d’attraper bien tost, quelque appareil & quelque
effet qu’il fasse pour secourir les assiegez. Le Parisien. Dieu veille mener le tout à vne bonne fin, &
faire amander le pain qui n’a esté si cher qu’il
est à present, horsmis le temps de la guerre il y
à septante ans.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 411. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

Comme il vous plaira, Le Bordelois. Mais nous aurions plustost terminé nos affaires :
s’il ne venoit point de secours du costé de
Paris au Duc d’Espernon que nous esperons
d’attraper bien tost, quelque appareil & quelque
effet qu’il fasse pour secourir les assiegez. Le Parisien. Dieu veille mener le tout à vne bonne fin, &
faire amander le pain qui n’a esté si cher qu’il
est à present, horsmis le temps de la guerre il y
à septante ans.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 412. Anonyme. LA CONFERENCE DV PARISIEN ET DV BORDELOIS.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_743 ; cote locale : C_1_26. le 2012-11-10 08:38:59.

Comme il vous plaira, Le Bordelois. Mais nous aurions plustost terminé nos affaires :
s’il ne venoit point de secours du costé de
Paris au Duc d’Espernon que nous esperons
d’attraper bien tost, quelque appareil & quelque
effet qu’il fasse pour secourir les assiegez. Le Parisien. Dieu veille mener le tout à vne bonne fin, &
faire amander le pain qui n’a esté si cher qu’il
est à present, horsmis le temps de la guerre il y
à septante ans.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 413. Anonyme. LA CONFERENCE SECRETTE, TENVE A PONTOISE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_745 ; cote locale : B_15_3. Texte édité par Site Admin le 2012-11-10 23:57:07.

ie demanderois à parler à la Reine ;
& apres luy auoir demandé pardon de ma temerité,
ie luy conterois naïfuement toute ma faute, &
luy ferois sçauoir toutes les miseres de Paris,
pour la disposer à la compassion, & puis ie luy demanderois
la grace d’estre mis dehors auec quelque
seureté.   Sur cette confiance, ie leuay vn peu les yeux &
ie les vis qu’ils prenoient place sur les mesmes sieges
où i’auois eu l’honneur de m’asseoir auparauant.
I’estois assez pres d’eux pour ouyr leurs

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 414. Anonyme. LA CONFESSION GENERALE DE IVLLE MAZARIN SVR... (1649) chez [s. n.] à Paris , 4 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_747 ; cote locale : C_1_27. le 2012-11-11 00:07:06.

DE IVLLE
MAZARIN SVR TOVS LES CRIMES
par luy commis contre le PAPE,
& tous les Princes Chrestiens.

A PARIS.

M. DC. XLIX. CONFESSION
GENERALE
DE IVLLE MAZARIN. IE me confesse à Dieu,
tout puissant. A la bien-heureuse Vierge
Marie. A S. Michel, Archange. A S. Iean Baptiste. Aux bien-heureux Apostres,
S. Pierre & S. Paul. A tous les Saints. Ie me confesse au Roy de
France, tousiours puissant. A la Reyne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 415. Anonyme. LA CONFESSION GENERALE DE IVLLE MAZARIN SVR... (1649) chez [s. n.] à Paris , 4 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_747 ; cote locale : C_1_27. le 2012-11-11 00:07:06.

toutes entieres, des villes,
des Magistrats, & des Peuples. Les Ecclesiastiques sont contre moy, aussi bien que la Noblesse,
& le Tiers-estat. Qui voudra me receuoir, ie suis hay d’vn chacun, estant Vn valet, trompeur, & voluptueux.p>
Vn homme trompeur, ambitieux & traistre. Vn Cardinal trompeur, voluptueux, traitre & voleur. La Sicile m’a engendré, mais elle ne m’a gueres nourry. L’Espagne ma cognu, mais elle ne m’a pas retenu. La France ma regeneré, nourry, cognu, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 416. Anonyme. LA CONFESSION GENERALE DE IVLLE MAZARIN SVR... (1649) chez [s. n.] à Paris , 4 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_747 ; cote locale : C_1_27. le 2012-11-11 00:07:06.

de volupteux,
de traistre & de voleur. En Italie i’ay esté cerf. En Espagne on ma veu libre. Mais en France ie ne sçay si ie suis dans lesclauage, ou dans la
liberté. Enfin l’Italie ne m’a pas enrichy. I’ay gaigné quelque chose en Espagne. Mais ie me suis tellement soulé dans la France, qu’il n’y a point
de porte assez grande pour me liurer passage. C’est pourquoy ie voy bien qu’il me faut mourir ou desgorer. Et apres cela, la porte d’Enfer me fera ouuerte.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 417. Anonyme. LA CONFIRMATION DE L’ENTIERE DEFAITTE DES... (1652 [?]) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_43 ; cote locale : B_13_3. le 2012-11-11 00:32:24.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 418. Anonyme. LA CONFIRMATION DE L’ENTIERE DEFAITTE DES... (1652 [?]) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_43 ; cote locale : B_13_3. le 2012-11-11 00:32:24.

DEFAITTE
DES TROVPPES DV
CARDINAL MAZARIN,
Apportée par le dernier Courrier de
Monsieur le Prince, à son A. R.
le 10. Avril. Auec la Liste des prisonniers, morts & blessez.

A PARIS.
Chez IEAN BRVNET, ruë Neufue Saincte Anne. LA CONFIRMATION
de l’entiere defaite des troupes
du Cardinal Mazarin, apportée
par le Courier de Monsieur le
Prince à Son Altesse Royalle
le 10. Auril. POVR ne vous point ennuyer de redites
& de propos

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 419. Anonyme. LA CONFIRMATION DE L’ENTIERE DEFAITTE DES... (1652 [?]) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_43 ; cote locale : B_13_3. le 2012-11-11 00:32:24.

quatre quartiers du Mareschal d’Hoquincourt, &
comme il fut blessé au quatriéme, &c. C’est donc icy
la suite de la Victoire qui fut heureusement commencée
par ce Genereux Prince. Voicy dont icy les particularirez
de ce qui se passa depuis. Apres que Monsieur le Duc de Nemours qui commandoit l’auant-garde, eust forcé les ennemis dans
leur quartier, & faisant ferme au quatriéme, Monsieur
le Prince suruint, qui commandoit le corps d’armée
composée de ces Regimens de Lorrains & Allemands,
que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 420. Anonyme. LA COVRONNE DE LA REYNE, ENVOYÉE DV CIEL A... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 10 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_809 ; cote locale : C_1_49. le 2012-11-12 03:41:37.

par le mesme chemin,
que vos predecesseurs ont couru pour arriuer
au comble des perfections, qui les ont rendus
la merueille des Princes, & le miracle des
Saincts. C’est aussi par là seulement, que vous
vous rendrez recommendable à tous les siecles
suiuans : mais aprés tout, croyez que c’est Dieu,
qui de ses propres mains vous compose vne
Couronne d’Espines, afin que les Anges trauaillent
eternellement à vous en faire vne de
gloire & d’immortalité.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 421. Anonyme. LA COVRONNE DE LA REYNE, ENVOYÉE DV CIEL A... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 10 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_809 ; cote locale : C_1_49. le 2012-11-12 03:41:37.

par le mesme chemin,
que vos predecesseurs ont couru pour arriuer
au comble des perfections, qui les ont rendus
la merueille des Princes, & le miracle des
Saincts. C’est aussi par là seulement, que vous
vous rendrez recommendable à tous les siecles
suiuans : mais aprés tout, croyez que c’est Dieu,
qui de ses propres mains vous compose vne
Couronne d’Espines, afin que les Anges trauaillent
eternellement à vous en faire vne de
gloire & d’immortalité.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 422. Anonyme. LA COVRONNE DE LA REYNE, ENVOYÉE DV CIEL A... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 10 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_809 ; cote locale : C_1_49. le 2012-11-12 03:41:37.

par le mesme chemin,
que vos predecesseurs ont couru pour arriuer
au comble des perfections, qui les ont rendus
la merueille des Princes, & le miracle des
Saincts. C’est aussi par là seulement, que vous
vous rendrez recommendable à tous les siecles
suiuans : mais aprés tout, croyez que c’est Dieu,
qui de ses propres mains vous compose vne
Couronne d’Espines, afin que les Anges trauaillent
eternellement à vous en faire vne de
gloire & d’immortalité.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 423. Anonyme. LA COVRONNE DE LA REYNE, ENVOYÉE DV CIEL A... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 10 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_809 ; cote locale : C_1_49. le 2012-11-12 03:41:37.

par le mesme chemin,
que vos predecesseurs ont couru pour arriuer
au comble des perfections, qui les ont rendus
la merueille des Princes, & le miracle des
Saincts. C’est aussi par là seulement, que vous
vous rendrez recommendable à tous les siecles
suiuans : mais aprés tout, croyez que c’est Dieu,
qui de ses propres mains vous compose vne
Couronne d’Espines, afin que les Anges trauaillent
eternellement à vous en faire vne de
gloire & d’immortalité.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 424. Anonyme. LA COVRTE PERIODE, A MESSIEVRS DV PARLEMENT. (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_838 ; cote locale : B_14_3. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-12 06:41:42.

LA
COVRTE PERIODE,
A MESSIEVRS
>
DV
PARLEMENT. LA
COVRTE PERIODE,
A MESSIEVRS
DV
PARLEMENT. C’est trop : faire plus qu’on ne doit, c’est
vn mal pour le bien : qu’vn chacun tienne
son rang & fasse son mestier : le manque
de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 425. Anonyme. LA COVRTE PERIODE, A MESSIEVRS DV PARLEMENT. (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_838 ; cote locale : B_14_3. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-12 06:41:42.

COVRTE PERIODE,
A MESSIEVRS
DV
PARLEMENT. LA
COVRTE PERIODE,
A MESSIEVRS
DV
PARLEMENT. C’est trop : faire plus qu’on ne doit, c’est
vn mal pour le bien : qu’vn chacun tienne
son rang & fasse son mestier : le manque
de respect est cause de nos maux,
n’innouons rien du tout, suiuons nos Ordonnances ;
ne faisons plus de Loix, nous en auons
assez, & plus nous en aurons & moins nous en
vaudrons ; Messieurs du Parlement vous sçauez
le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 426. Anonyme. LA COVRTE PERIODE, A MESSIEVRS DV PARLEMENT. (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_838 ; cote locale : B_14_3. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-12 06:41:42.

sans violance & sans estonnement.   Pour restablir les choses en l’estat qu’elles sont
il faut vn peu de force & de soulagement, il vous
faut doncques vnir auec son Altesse, les Condé,
les Conty, les Beaufort & Nemours, & vous verrez
beau jeu sur le HOC MAZARIN, ce n’est
plus vne guerre si vous vous vnissez : car ce
n’est qu’vn parterre de Iule Mazarin, en vain
tant de discours qui nous rompent la teste,
ostons le Mazarin on nous oste la peste.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 427. Anonyme. LA COVRTE PERIODE, A MESSIEVRS DV PARLEMENT. (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_838 ; cote locale : B_14_3. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-12 06:41:42.

sans violance & sans estonnement.   Pour restablir les choses en l’estat qu’elles sont
il faut vn peu de force & de soulagement, il vous
faut doncques vnir auec son Altesse, les Condé,
les Conty, les Beaufort & Nemours, & vous verrez
beau jeu sur le HOC MAZARIN, ce n’est
plus vne guerre si vous vous vnissez : car ce
n’est qu’vn parterre de Iule Mazarin, en vain
tant de discours qui nous rompent la teste,
ostons le Mazarin on nous oste la peste.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 428. Anonyme. LA CRISE DE MAZARIN SVR SON A DIEV A LA... (1652) chez Leblond (Jérôme) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_848 ; cote locale : B_12_3. le 2012-11-12 06:45:06.

& de
mon auarice a estouffé tous les rayons de ma dignité & de mes
grandeurs, & suis contraint par les témoignanes de mes yeux
mesme, & par les effects d’vne experience des desordres que
l’ay causé dans l’Estat, de men aller; ie suis deuenu l’object de
l’ignominie & de l’opprobre de ceux de qui ie pouuois attendre
l’honneur & le lustre à la reputation de mon nom & de ma
conduite dans le gouuernement de l’Estat. I’aduouë que le destin n’auoit point d’autres forces pour
m’abaisser: La

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 429. Anonyme. LA CVRIEVSE ET PLAISANTE GVERRE DES... (1649) chez Crocq (Jean du) à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_854 ; cote locale : C_2_44. Texte édité par Site Admin le 2012-11-12 06:48:35.

LA
CVRIEVSE
ET PLAISANTE
GVERRE
DES PLAIDEVRS
EN VOGVE. EN VERS BVRLESQVES.

A PARIS,
Chez IEAN DV CROCQ, au Mont Sainct
Hilaire, prés le Puits Certain.

M. DC. XLIX. LA CVRIEVSE ET PLAISANTE

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 430. Anonyme. LA CVRIEVSE ET PLAISANTE GVERRE DES... (1649) chez Crocq (Jean du) à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_854 ; cote locale : C_2_44. Texte édité par Site Admin le 2012-11-12 06:48:35.

GVERRE
DES PLAIDEVRS
EN VOGVE. EN VERS BVRLESQVES.

A PARIS,
Chez IEAN DV CROCQ, au Mont Sainct
Hilaire, prés le Puits Certain.

M. DC. XLIX. LA CVRIEVSE ET PLAISANTE
guerre des Plaideurs en vogue,
en vers Burlesques.  
Lors que Mars a quitté les armes,
Et qu’il a finy ses allarmes,
Voicy que la dissention,
La discorde & l’émotion,
Ont restably par la chicane,
Qui suit le mouuement de Diane,
Vne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 431. Anonyme. LA DECLARATION De Messieurs de Ville, pour... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_876 ; cote locale : B_12_11. le 2012-11-12 13:54:29.

animez par cet
Heros secondoient sa valeur, & tous se sont signalez
& par leur victoire & par leurs blesseures,
ou par leur mort. Le Baron de Clinchan animant de la voix &
de la main nos Trouppes a esté blessé, le Duc de Nemours blessé à la main, de la Rochefoucaut
a eu vn œil emporté le Conte d'Horlac blessé à
mort le Conte de Coigné fort blessé, & du costé
des Mazarins, bien que le nombre des morts &
des blessez que nous ne pouuons pas sçauoir,
tous les Gens de marques qui y sont

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 432. Anonyme. LA DECLARATION De Messieurs de Ville, pour... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_876 ; cote locale : B_12_11. le 2012-11-12 13:54:29.

& du costé
des Mazarins, bien que le nombre des morts &
des blessez que nous ne pouuons pas sçauoir,
tous les Gens de marques qui y sont demeurez,
le Regiment des Gardes de la Marine & les Cheuaux
legers de la Reyne commandés par saint
Maigrin lequel à esté tué, ont esté taillez en pieces
quatorze de leur drappeaux ont esté pris. Le
Mareschal de Turenne a esté blessé, Senneterre
blessé. Cependant que les deux Armées estoient
aux mains, Monseigneur le Duc de Beaufort sortit
à huict heures du matin du Combat

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 433. Anonyme. LA DECLARATION DE MESSIEVRS DV PARLEMENT... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_7_49. Référence RIM : M0_877 ; cote locale : C_7_7. Texte édité par Site Admin le 2012-11-12 13:58:26.

Prince s’est tousiours tenu sur la
deffensiue & lors que s’en allant prendre possession
de son Gouuernement de Guyenne, il s’est veu attaque
par les Trouppes dudit Cardinal, sur la Place de
Mouron pour le deposseder de tout ce qu’il tenoit
en Berry, & le contraignit à sortir luy & sa Maison
pour chercher sa suereté en Guyenne, où il a esté
aussi tost poursuiuy : Enfin il s’est veu obligé d’en
venir aux armes pour sa iuste deffense, & de se seruir
de l’assistance de ses amis pour mettre sur pied
vne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 434. Anonyme. LA DECLARATION DE MESSIEVRS DV PARLEMENT... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_7. Référence RIM : M0_877 ; cote locale : B_7_49. Texte édité par Site Admin le 2012-11-12 14:00:51.

se sont emparez de l’Isle de Rés, pretendant
qu’à leur arriuée toute la Guyenne se sousleueroit
pour faire vn puissant Party contre le Roy
& essayer en suitte de proteger les mesmes Ptetendus
Reformez dans le mesme Prouince sous les
Leopars d’Angleterre.p>
La feuë Reyne Isabel d’Angleterre aux secours
qu’elle enuoya au Roy Henry le Grand, n’auoit autre but que par cette assistance, mettre les Anglois
en Guyenne, ce n’estoit pas l’intention de
ce grand Roy de voir demembrer vne si belle piece
de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 435. Anonyme. LA DECLARATION DV CARDINAL MAZARIN ENVOYES A... (1652) chez Sol (Louis de) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_895 ; cote locale : B_12_19. le 2012-11-16 08:13:39.

ce n’est pas me calomnier
que de me dire tant d’iniures, puis que
i’aduouë que mes crimes sont encore plus grands
que leurs reproches. Mais à quoy bon confesser
cette verité, si ie n’ay point d’enuie de m’en repentir? Il est iuste neantmoins que si Dieu ne me donne
des graces pour me conuertir, en estant indigne,
qu’en tous cas, ie des-abuse beaucoup de
monde, qui m’ont peut-estre creu dans les nations
estrangeres, aussi bon & vertueux Cardinal, que
ie suis meschant & abominable. Pour descouurir
donc mes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 436. Anonyme. LA DISGRACE DV CARDINAL MAZARIN ARRIVEE... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_7_55.. Référence RIM : M0_1156 ; cote locale : A_2_38. le 2012-11-18 14:29:21.

peu s’en faut, que nostre partie
est sans pouuoir, & que nostre tyran est luy mesme
dans les fers qui nous ont si long temps captiuez.
Ce n’est pas que i’ignore les pretensions de
cette harpie, ie cognois le credit qu’il s’est acquis
aupres de la Reyne qui luy a bien tant donné de
pouuoir sur les peuples du Roy, qu’il a eu la hardiesse
de signer les articles accordez à Ruel, cõme
s’il eut esté le plus innocent du monde, iusqu’à
vouloir contraindre les Deputez du Parlement à le
faire Duc & Pair de France, mais ie

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 437. Anonyme. LA DISGRACE DV COVRTISAN, OV LA BOVFFONNERIE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1157 ; cote locale : C_7_56. le 2012-11-18 14:38:01.

Estangs, qui enuironnent
ma demeure Champestre. Cette tranquilité
est bien differente, du tumulte du Palais
Royal qui est maintenant éloigné de moy de plus
de quatre iournées. Mais apres tout sçachez que
ma lettre vaux mieux que la Gazette ; cette dernier
debite des menfonges d’apparat, où la premier ne
contient que des veritez non sophistiquez, & ie veux
la finir par vne verité si reconnuë de tout le monde,
que personne n’en ignore c’est que ie vous ayme.   Le Courtisan Inconnu.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 438. Anonyme. LA FIEVRE DE MAZARIN, SVR LA VICTOIRE DE... (1652) chez Lerrein (François) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1393 ; cote locale : B_12_15. le 2012-11-19 05:20:14.

tenant teste, c’est vne action si
genereuse, & si glorieuse quelle nous doit
faire enfler le courage affin de luy resister,
car encore vn coup ie vous dis que nous
seroit vn reproche éternel que d’endurer
qu’il rentrast dans Paris, c’est ce que ie croy
que vous ne ferez iamais, car vous estes
trop picquez au jeu, prenons nostre mal
en gré, nous en serons bien tost deliurez
auec la grace de Dieu, & par la vaillances
de nos Princes.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 439. Anonyme. LA FRANCE A COVVERT SOVS LES LAVRIERS DES... (1652) chez Lafosse (Salomon de) à Paris , 14 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi B_7_60. Référence RIM : M0_1413 ; cote locale : B_9_5. Texte édité par Morvan Perroncel (Problème de numérotation des pages 5 à 14 (numérotées 9 à 18): à modifier. De plus, les trois pages suivantes (et finales) appartiennent à la pièce M0_2368_To_B_9_4: à déplacer.). le 2012-11-19 08:35:31.

promis sa protection aux Innocens
s’est declaré pour eux, & a considerer les succez
de leurs armes, nous pouuons dire que les aduantages
qu’ils ont sur les ennemis, leur ont donné le
moyen de ce vanger des iniures qu’ils ont receuës,
& à la France, vn asseuré secours pour se deffendre
contte l’oppression de celuy qui crioit saouler sa
cruauté, & satisfaire à son ambition par la ruine
de tous les François qui combattroient son party.
La Reyne Semiramis ayant vaincu Cyrus, & deffait
deux cens mille Perses,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 440. Anonyme. LA FRANCE A LA REYNE. (1649) chez Sara (Robert) à Paris , 7 pages. Langue : français. Informations éditoriales au colophon.. Référence RIM : M0_1415 ; cote locale : C_4_15. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-19 08:40:41.

 
La FRANCE à peine eut dit ces mots
D’vne mourante contenance,
Que tout d’vn coup mille sanglots
La contraignirent au silence ;
Vn prompt éuanoüissement
La fit tomber au monument
Au milieu de ses pleurs baignée :
Ce qui la mit dans les abbois
C’est qu’elle auoit esté saignée
Depuis fort peu de temps en plus de mille endroits.  

A PARIS,
Par ROBERT SARA, ruë de la Harpe,
au Bras d’Hercule.

M. DC. XLIX.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 441. Anonyme. LA FRANCE AFFLIGEE SVR L'ENLEVEMENT DV ROY.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_20_16 et C_4_16. Référence RIM : M0_1419 ; cote locale : B_1_20. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-19 10:12:41.

LA
FRANCE
AFFLIGEE
SVR
L'ENLEVEMENT DV ROY.

AVEC
Vne piece contre les Maltoutiers.

A PARIS,

M. DC. XLIX. LA FRANCE
AFFLIGEE
De l’enleuement de son Roy.

STANCES.  
Grand Dieu qui tenez dans vos mains

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 442. Anonyme. LA FRANCE AFFLIGEE SVR L'ENLEVEMENT DV ROY.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_20_16 et C_4_16. Référence RIM : M0_1419 ; cote locale : B_1_20. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-19 10:12:41.

LA
FRANCE
AFFLIGEE
SVR
L'ENLEVEMENT DV ROY.

AVEC
Vne piece contre les Maltoutiers.

A PARIS,

M. DC. XLIX. LA FRANCE
AFFLIGEE
De l’enleuement de son Roy.

STANCES.  
Grand Dieu qui tenez dans vos mains
La vie & le sort des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 443. Anonyme. LA FRANCE AFFLIGEE SVR L'ENLEVEMENT DV ROY.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_20_16 et C_4_16. Référence RIM : M0_1419 ; cote locale : B_1_20. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-19 10:12:41.


Qui dans son cœur malin, dans sa conscience noire,
Songe à nostre destruction,
Exterminons son nom, effaçons sa memoire.    
France leue-toy à ce coup
De dessus ton col le ioug
Que cet Italien t’impose,
Il est pour te causer des tourmens eternels,
Et n’en peus esperer autre chose
Qu’vne confusion de troubles continuels.    
Grande Reyne, dont la bonté
A par trop long-temps deferé
Aux conseils de cet infidelle,
Quittez l’affection que vous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 444. Anonyme. LA FRANCE AFFLIGEE, Parlant & respondant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1417 ; cote locale : B_3_19. Texte édité par Site Admin le 2012-11-19 10:29:00.

sa clemence, & presse sa iustice
De borner la rigueur de ton cruel supplice,
Sinon affranchi toy, de ces seueres loix,
Rompt tes fers miserable, & responds à ma voix.   La France.  
Helas ! ie ne puis rien, Mazarin me captiue,
Mon peuple est languissant, & ma Noblesse oysiue,
Mes Princes sont vaillans, mais ils le sont pour eux,
Aucun d’eux ne s’oppose à mon sort rigoureux,
Et ie rencontre à peine, en vn si grand Empire
Vn bras qui me protege, alors qu’vn me deschire.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 445. Anonyme. LA FRANCE AFFLIGÉE SVR L’ENLEVEMENT DV... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_1_20 et C_4_16. Référence RIM : M0_1419 ; cote locale : B_20_16. le 2012-11-19 10:08:58.

 
Mettant trente sols par tonneau,
Pensez-vous nous reduire à l’eau,
Et faire ainsi blesmir nos trongnes ?
Vous raisonnez mal à propos,
Car sçachez que tous les yurongnes
Riront tousiours de vos imposts.    
Iugez si nostre esprit est vain,
Car nous boirons tout nostre vin
Iusques à la derniere goute,
Et chanterons parmy les pots,
Le Diable emporte la Maltoute,
Et tous ses affamez supposts.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 446. Anonyme. LA FRANCE AFFLIGÉE SVR L’ENLEVEMENT DV... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_1_20 et B_20_16. Référence RIM : M0_1419 ; cote locale : C_4_16. le 2012-11-19 10:10:34.

 
France leue-toy à ce coup
De dessus ton col le ioug
Que cét Italien t’impose,
Il est pour te causer des tourmens eternels,
Et n’en peus esperer autre chose
Qu’vne confusion de troubles continuels.    
Grande Reyne, dont la bonté
A par trop long-temps deferé
Aux conseils de cét infidelle,
Quittez l’affection que vous auez pour luy,
Puis que c’est sa haine immortelle
Qui cause tous les maux que l’on voit auiourd’huy.    

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 447. Anonyme. LA FRANCE AVX FRONDEVRS, PREMIERE ELEGIE. (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_19_28. Référence RIM : M0_1420 ; cote locale : B_19_25. le 2012-11-22 06:02:50.


Fait trauerser aux siens ma capitale Ville,
Qui voyant des François arborer sur ses Ponts
Les Drappeaux Espagnols rougit de mes affronts.    
Si tost qu’ils sont campez, toute la populace
De mille pelottons en vn seul se ramasse, <l>Où l’on voit le Senat, & les Consuls troublez
Qui sont pour le public pesle-mesle assemblez :
Là sur ces Fleurs de Lys où regnoit la Iustice
Le criminel au Iuge ordonne le supplice ;
Des Brigans apostez demandent hautement
L’vnion où

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 448. Anonyme. LA FRANCE DESOLÉE AVX PIEDS DV ROY : OV LE... (1649 [?]) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon. Voir aussi A_3_56. Référence RIM : M0_1423 ; cote locale : C_5_13. le 2012-11-22 07:01:42.

donnoient des contentemens indicibles, & estoient
comme autant d’auant-coureurs, pour m’asseurer que ie verrois vn
iour, mes enfans victorieux & triomphans de tous les peuples de la
terre, sous la vertu guerriere de vostre bras, & sous la douceur de
vostre Sceptre. L’Auguste Reyne Anne d’Austriche Mere & Regente de vostre
Maiesté, dont la sagesse & la pieté m’auoit fait conceuoir tant de
prosperitez, me donnoit aussi des tesmoignages infaillibles, que ie
verrois sous sa conduite, la fin de mes calamitez, & le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 449. Anonyme. LA FRANCE DESOLÉE AVX PIEDS DV ROY : OV LE... (1649 [?]) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon. Voir aussi A_3_56. Référence RIM : M0_1423 ; cote locale : C_5_13. le 2012-11-22 07:01:42.

impies & si sacrileges, que i’apprehende qu’elles ne corrompent les
belles qualitez que la nature liberale a eslargies à ce ieune Roy. Et ce qui me fait aussi prosterner à vos pieds, SIRE, c’est que ie vous
coniure par l’amitié que vous estes obligé de me porter, qu’il vous
plaise de me presenter à la Reine vostre Mere, afin que ioignant vos
prieres à mes tres-humbles gemissemens, son cœur puisse estre attendry
par l’obiect pitoyable de ma misere : & que me voyant maigre,
abbatuë, & tourmentée par mes propres, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 450. Anonyme. LA FRANCE DESOLÉE AVX PIEDS DV ROY : OV LE... (1649 [?]) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon. Voir aussi A_3_56. Référence RIM : M0_1423 ; cote locale : C_5_13. le 2012-11-22 07:01:42.

hardiesse & l’effronterie
de paroistre deuant vostre Majesté ; il saccage la campagne,
il destruit les Villes, il perd toutes vos conquestes, il vole vos tresors,
il met vos champs en friche, il desole toute la nature, & renuerse
vostre Couronne & vostre Sceptre, & foulant aux pieds le
respect qu’il vous doit, son insolence luy fait gourmander vos Princes,
& mettre au desespoir tous vos peuples.   Prœdone perempto quiescam.

A PARIS, chez Arnould Cotinet, ruë des Carmes.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 451. Anonyme. LA FRANCE EN DEVIL, PRESENTÉE A LA REYNE,... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1425 ; cote locale : A_3_62. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-23 10:06:58.

quelque chose, que i’ay osé m’asseurer pareillement
auec eux le fruict du bon-heur que i’espere
gouster, en presentant à vostre Majesté ce Tableau
de la France renuersée, qui n’attend plus que
les effets de vostre bonté pour la releuer, & la restablir
dans son premier estat. C’est cette piece, MADAME, qui desiroit de paroistre il y a long temps
deuant vostre Personne, pour luy faire connoistre
les veritez de son pauure Peuple affligé, dont elle
estoit abusée. C’est cette veritable France qui vous
reclame

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 452. Anonyme. LA FRANCE ESPERANT LA PAIX. (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_16_1. Référence RIM : M0_1428 ; cote locale : C_5_16. le 2012-11-23 10:16:17.

LA
PAIX.

A PARIS,
Chez PIERRE DV PONT, au Mont Sainct
Hilaire, ruë d’Escosse.

M. DC. XLIX. LA FRANCE
ESPERANT LA PAIX. DESJA les voiles de mon vaisseau estoient
abaissez, l’arbre rompu & le gouuernail delaisse
par ceux qui le doiuent manier ; & desja
ie courois risque de faire n’aufrage, puisque ie me
voyois abandonné de ceux qui me doiuent proteger ;
lors que Dieu autant puissant que bon suscita Armand
de Bourbon

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 453. Anonyme. LA FRANCE ESPERANT LA PAIX. (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_16_1. Référence RIM : M0_1428 ; cote locale : C_5_16. le 2012-11-23 10:16:17.

le doiuent manier ; & desja
ie courois risque de faire n’aufrage, puisque ie me
voyois abandonné de ceux qui me doiuent proteger ;
lors que Dieu autant puissant que bon suscita Armand
de Bourbon Prince de Conty, les Ducs d’Elbeuf, de
Beaufort, de Boüillon, Mareschal de la Mothe Houdancourt,
& tant d’autres mes tres-chers & bien aymez
enfans, à embrasser mes interests iustes, raisonnables
& saints, puis que c’est pour maintenir le peuple
en paix, & luy rendre le repos desiré de si long-temps :
desja, disje,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 454. Anonyme. LA FRANCE FLORISSANTE soubs le Regne DE... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_19. Référence RIM : M0_1430 ; cote locale : B_2_30. le 2012-11-23 12:36:52.

derniers mouuemens passez, qui ont esté
dissipez par le bon regime & sage conduite
d’vne Reyne tres-Chrestienne & deuote, &
par la prudence & aduis de Monseigneur le Duc
d’Orleans autant accomply en merites, que recommandable
pour sa vertu, lequel à tousjours
combattu l’opiniastreté par sa constance,
& à l’exemple duquel nostre ieune Roy promet
à l’aduenir d’establir la Paix vniuerselle par toute
la Terre. D’autant que c’est vn grand bien
dans vn Estat quand on reconnoist aux bonnes
mœurs ceux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 455. Anonyme. LA FRANCE FLORISSANTE soubs le Regne DE... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_19. Référence RIM : M0_1430 ; cote locale : B_2_30. le 2012-11-23 12:36:52.

auec le bruit des Canons,
& les acclamations populaires ont retenty
en presence de leurs Maiestez accompagnee
de toute la Cour. Ce qui nous fait presumer
que nostre Hercule François, qui dans le commencement
de son regne ne produit que des
actions genereuses, continuera ses iustes entreprises
iusques à vn bout qu’il establira vne paix
vniuerselle a la France, &amp; auancera ses victoires
a vn point, qu’il fera tomber en admiration
les cœurs les plus inuincibles.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 456. Anonyme. LA FRANCE FLORISSANTE soubs le Regne DE... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_19. Référence RIM : M0_1430 ; cote locale : B_2_30. le 2012-11-23 12:36:52.

auec le bruit des Canons,
& les acclamations populaires ont retenty
en presence de leurs Maiestez accompagnee
de toute la Cour. Ce qui nous fait presumer
que nostre Hercule François, qui dans le commencement
de son regne ne produit que des
actions genereuses, continuera ses iustes entreprises
iusques à vn bout qu’il establira vne paix
vniuerselle a la France, & auancera ses victoires
a vn point, qu’il fera tomber en admiration
les cœurs les plus inuincibles.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 457. Anonyme. LA FRANCE FLORISSANTE soubs le Regne DE... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_19. Référence RIM : M0_1430 ; cote locale : B_2_30. le 2012-11-23 12:36:52.

auec le bruit des Canons,
& les acclamations populaires ont retenty
en presence de leurs Maiestez accompagnee
de toute la Cour. Ce qui nous fait presumer
que nostre Hercule François, qui dans le commencement
de son regne ne produit que des
actions genereuses, continuera ses iustes entreprises
iusques à vn bout qu’il establira vne paix
vniuerselle a la France, & auancera ses victoires
a vn point, qu’il fera tomber en admiration
les cœurs les plus inuincibles.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 458. Anonyme. LA FRANCE FLORISSANTE soubs le Regne DE... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_19. Référence RIM : M0_1430 ; cote locale : B_2_30. le 2012-11-23 12:36:52.

auec le bruit des Canons,
& les acclamations populaires ont retenty
en presence de leurs Maiestez accompagnee
de toute la Cour. Ce qui nous fait presumer
que nostre Hercule François, qui dans le commencement
de son regne ne produit que des
actions genereuses, continuera ses iustes entreprises
iusques à vn bout qu’il establira vne paix
vniuerselle a la France, & auancera ses victoires
a vn point, qu’il fera tomber en admiration
les cœurs les plus inuincibles.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 459. Anonyme. LA FRANCE FLORISSANTE soubs le Regne DE... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_19. Référence RIM : M0_1430 ; cote locale : B_2_30. le 2012-11-23 12:36:52.

auec le bruit des Canons,
& les acclamations populaires ont retenty
en presence de leurs Maiestez accompagnee
de toute la Cour. Ce qui nous fait presumer
que nostre Hercule François, qui dans le commencement
de son regne ne produit que des
actions genereuses, continuera ses iustes entreprises
iusques à vn bout qu’il establira vne paix
vniuerselle a la France, & auancera ses victoires
a vn point, qu’il fera tomber en admiration
les cœurs les plus inuincibles.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 460. Anonyme. LA FRANCE FLORISSANTE soubs le Regne DE... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_2_30. Référence RIM : M0_1430 ; cote locale : C_5_19. le 2012-11-23 12:39:02.

esperer que voyant doresnauant la France tranquile,
nous cueillerons les fruicts d’vne amiable Paix, apres auoir gousté les amertumes du tẽps
par les derniers mouuemens passez, qui ont esté
dissipez par le bon regime & sage conduite
d’vne Reyne tres-Chrestienne & deuote, &
par la prudence & aduis de Monseigneur le Duc
d’Orleans autant accomply en merites, que recommandable
pour sa vertu, lequel à tousjours
combattu l’opiniastreté par sa constance,
& à l’exemple duquel nostre ieune Roy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 461. Anonyme. LA FRANCE PAISIBLE, OV LA PAIX MIRACVLEVSE.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 14 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1434 ; cote locale : C_4_19. le 2012-11-23 13:53:25.

coule au fond de son bois
Où faisant esclater ma voix,
Ie veux donner tréve à la sienne ;
Mais en telle façon qu’en imitant ses chants
De quoy que mon esprit auiourd’huy s’entretienne,
Ie ne tesmoigne point me plaindre des meschans.  
Non sous quelque dure souffrance,
Que l’on ait veu gemir l’Estat
Par l’aueugle & noir attentat,
De la France contre la France,
Ie n’en suis plus scandalisé
Tout va bien, tout est appaisé,
Puisque Dieu le veut pour sa gloire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 462. Anonyme. LA FRANCE PARLANT A MONSIEVR LE DVC... (1649 [?]) chez [s. n.] à Paris , 4 pages. Langue : français. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_1435 ; cote locale : E_1_25. le 2012-11-23 14:05:03.

ne te touchent pas,
Quoy ! s’il me reduit au trespas,
Que deuiendra ton nom, ta grandeur, ta puissance ?
Il ne t’en restera qu’vne vaine apparence :
Tu seras son joüet, que deuiendras-tu lors ?   Je dors.  
Va, France, loin de moy gemir,
Luy dit GASTON, ie veux dormir :
Ie nasquis en dormant, i’y veux passer ma vie,
Iamais de m’esueiller il ne me prit enuie ;
Toy, ma Femme, & ma Fille y perdez vos efforts.   Ie dors. FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 463. Anonyme. LA FRANCE RVINEE PAR LES FAVORIS (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 4 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_15.. Référence RIM : M0_1441 ; cote locale : A_3_67. le 2012-11-25 13:27:56.

desloyauté
Auec vn Piemontois qu’elle appellt son ame
Estant ving ans captiue, ò miserable Dame,
On t’enlene la Teste auec la Royauté.  

MARIE DE MEDICIS.  
Celle dont les Enfans regnent dans nostre Monde
Est morte dans l’exil comme vne vagabonde,
Pour auoir trop flatté Concinne & Richelieu,
Regente qui souillez l’honneur du Diademe
Preuoyez vostre Arrest signé des mains de Dieu,
Ou de viure autrement, ou de mourir de mesme.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 464. Anonyme. LA FRANCE RVINEE PAR LES FAVORIS (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 4 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_15.. Référence RIM : M0_1441 ; cote locale : A_3_67. le 2012-11-25 13:27:56.

desloyauté
Auec vn Piemontois qu’elle appellt son ame
Estant ving ans captiue, ò miserable Dame,
On t’enlene la Teste auec la Royauté.  

MARIE DE MEDICIS.  
Celle dont les Enfans regnent dans nostre Monde
Est morte dans l’exil comme vne vagabonde,
Pour auoir trop flatté Concinne & Richelieu,
Regente qui souillez l’honneur du Diademe
Preuoyez vostre Arrest signé des mains de Dieu,
Ou de viure autrement, ou de mourir de mesme.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 465. Anonyme. LA FRANCE VICTORIEVSE AV ROY, OV... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 32 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1446 ; cote locale : C_5_20. le 2012-11-25 13:58:29.

mes malheurs, du temps des factions d’Orleans & de Bourgogne
sous Charles V. & lors que Charles VII. presque despoüillé de Sceptre & de Couronne, fut miraculeusement
secouru par la generosité de Ieanne d’Arques Pucelle
d’Orleans : Mais maintenant que ie me puis dire la plus
saine, la plus pure, la plus heureuse, & la plus contente Princesse
de la Terre, comblée de magnificence, couuerte de
lauriers, enuironnée de palmes & d’oliues ; également
puissante & redoutée dans la guerre & dans la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 466. Anonyme. LA FVREVR DES NORMANS CONTRE LES... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi B_14_9 et E_1_57.. Référence RIM : M0_1460 ; cote locale : C_5_22. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-25 14:26:50.

toute la France dans la mort de tous ses
ennemis. Cette noble fureur qui portoit autrefois la
crainte dans les Prouinces, & le desespoir de vaincre
dans les cœurs de nos ennemis doit porter l’asseurance
dans Paris, & dans toute la Frãce l’esperance de la
victoire. Cette fureur qui nous a fait triompher dans
l’Italie, nous fera triompher des Italiens. Cette fureur
qui a arresté les conquestes des Grecs, qui les
portoient iusques dans les Pays assuiettis aux Saincts
Pontifes, arrestera le cours de nos miseres, & ira

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 467. Anonyme. LA FVREVR DES NORMANS CONTRE LES... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi B_14_9 et E_1_57.. Référence RIM : M0_1460 ; cote locale : C_5_22. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-25 14:26:50.

principis
censura, eaque
perpetua, ad
hanc conuertimur,
nec tam
imperio nobis
opus est, quam
exemplo
Plin. Paneg.
Facere recte ciues
suos Princeps
optimus
docet, cum imperio
sit maximus
exemplomaior
esse debet.
Vell lib. 2. Hoc veri Principis, populos non imperio magis, quàm ratione compescere,
velocissimi syeris instar omnia inuisere, omnia audire, & vnde quaque inuocatum, velut numen
adesse & adsistere. Plin. Paneg. Consiliis belloque potest, quæ copula rara est. Aus. in

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 468. Anonyme. LA FVREVR DES NORMANS CONTRE LES... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi B_14_9 et E_1_57.. Référence RIM : M0_1460 ; cote locale : C_5_22. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-25 14:26:50.

par ses doux regards, les captiue pour leur
donner la liberté. Ta presence qui les rend sans
respect pour te voir, & t’inuoquer dans leur misere,
ta prudence que les dangers respectent, les
fait adorer vn esprit vrayment diuin dans vn corps humain. Ouy, Noble Defenseur des
Roys, nous embrassons ton Empire dans lequel
nous trouuons vn singulier exemple de vertu ; &
nous sommes assez glorieux de te mettre sur la
teste la Couronne que tous les Citoyens de Paris
te donnent, parce qu’ils rencontrent leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 469. Anonyme. LA FVREVR DES NORMANS CONTRE LES... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi B_14_9 et E_1_57.. Référence RIM : M0_1460 ; cote locale : C_5_22. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-25 14:26:50.

ta prudence que les dangers respectent, les
fait adorer vn esprit vrayment diuin dans vn corps humain. Ouy, Noble Defenseur des
Roys, nous embrassons ton Empire dans lequel
nous trouuons vn singulier exemple de vertu ; &
nous sommes assez glorieux de te mettre sur la
teste la Couronne que tous les Citoyens de Paris
te donnent, parce qu’ils rencontrent leur conseruation
dans ta generosité, & dans la fureur
que ton exemple allume dans nos cœurs, & que
tes discours allumeront dauantage, car en apprenant
la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 470. Anonyme. LA FVREVR DES NORMANS CONTRE LES... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi B_14_9 et E_1_57.. Référence RIM : M0_1460 ; cote locale : C_5_22. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-25 14:26:50.

vertu ; &
nous sommes assez glorieux de te mettre sur la
teste la Couronne que tous les Citoyens de Paris
te donnent, parce qu’ils rencontrent leur conseruation
dans ta generosité, & dans la fureur
que ton exemple allume dans nos cœurs, & que
tes discours allumeront dauantage, car en apprenant
la cruauté de nos ennemis, nous apprendrons
à estre cruels enuers eux. Representez
donc, GRAND PRINCE, à toute la Normandie la
misere sous laquelle ces barbares ont fait gemir
toute la France, & nous pareillement nous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 471. Anonyme. LA FVREVR DES NORMANS CONTRE LES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Voir aussi C_5_22 et E_1_57. Référence RIM : M0_1460 ; cote locale : B_14_9. le 2012-11-25 14:24:05.

subsister sans guerre,
& regner dans la trãquillité, C’est pour asseurer
la Couronne de nostre Roy, qui chancelle entre
les mains du Chancelier, & la Vertu de nostre
bonne Reyne, qui est en danger aupres d’vn
Ministre. Sont les Eglises pillées, Dieu foulé
b/>
aux pieds, les Vierges innocentes violées par des
barbares, qui attirẽt sur eux nos iustes vengeances.
Nous marchons donc sous les estendarts de
la Iustice, & nostre generosité a d’assez fortes
chaisnes, pour attirer toutes les autres vertus
dans nos desseins,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 472. Anonyme. LA GAZETTE BVRLESQVE, ENVOYÉE AV GAZETIER... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1468 ; cote locale : C_5_25. Texte édité par Site Admin le 2012-11-25 14:33:07.

les esprits des peuples, de leur donner des Iubilez vniuersels
où ils ne trouueront rien à contredire. En attendant
donc que chaque Diocese se prepare à receuoir humblement
de ses Pasteurs, & auec la reuerence deuë, leur
ordre particulier, le public ne pouuant estre trop tost
auerti d’vne si bonne nouuelle, & qui lui vient si à propos,
ie la lui presente ainsi qu’elle m’est n’agueres arriuée
de Rome : m’asseurant qu’elle ne luisera pas moins agreable,
que toutes les autres qui en viennent.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 473. Anonyme. LA GENEALOGIE DV PRINCE. ET COMME TOVS CEVX... (1650) chez Charles (N.) à Paris , 6 pages. Langue : français. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon. Voir aussi D_2_32. Référence RIM : M0_1477 ; cote locale : A_9_36. le 2012-11-26 07:10:20.

Aprés
cela il fut à la Rochelle faire profession de Foy, &
iurer de n’abandonner iamais leur party, pourueu
qu’on l’assistast d’hommes & d’argent pour l’entretien
de son Armée. Et certes il n’auroit iamais
cessé de troubler la France, si la Reyne Mere, Marie
de Medicis ne l’eût fait conduire au Bois de
Vincennes pour auoir le repos, où il y fut, iusques
à ce que le temps & la prison l’eurent rendu plus
aduisé & plus sage. Ce fut là où celuy d’auiourd’huy,
nommé Louys de Bourbon,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 474. Anonyme. LA GENEREVSE RESOLVTION DE MESSIEVRS LES... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M1_119 ; cote locale : B_14_35. le 2012-11-26 07:37:55.

de la part
du Roy, demandoit encor des Deputez de la part des Princes, pour moy ie croy que le cardinal
Mazarin en veut faire vn magazin, car il
voudroit bien auoir ainsi beaucoup de personnes
de qualité pour respondre de sa personne.
Mais ie croy que voila les deputations finies,
puis qu’ils ont si mal traité ceux-cy : cela fait
bien voir aux Parisiens comme on les fourbe ;
mais enfin arriuera que ceux qui les trompent
se tromperont eux-mesmes. C’est ce qui a fait
resoudre Messieurs les Princes & le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 475. Anonyme. LA GVERRE DES MENARDEAVX, OV LA FAMEVSE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1524 ; cote locale : B_14_8. le 2012-11-30 10:17:59.

de diable
Produire vn bruit plus effroyable,
Si braue n’est Turc ny Persan.
Ce fut vn lendemain saint Iean,
Ie veux dire saint Iean Baptiste,
Que par vn spectacle assez triste,
Vingt mille hommes crians la paix
Enuironnerent le Palais,
Et s’en vinrent faire d’emblée
Insulte à la grande Assemblée
Des Princes & de Presidents
Qui ne parurent imprudents
A leur faire vne repartie
De douceur tres bien assortie.
La paix, crioient tous ces maraux,
Montez dessus leurs grands

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 476. Anonyme. LA GVERRE DES MENARDEAVX, OV LA FAMEVSE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1524 ; cote locale : B_14_8. le 2012-11-30 10:17:59.

vie,
Ie le iure, foy de Gaston,
Ce serment les calma se dit-on.
Et d’autre part Monsieur le Prince,
Dont la prudence n’est pas mince,
Et dont l’œil est assez hardy,
Dist-il est auiourd’huy Mardy,
Vendredy la paix sera faite
Puis que tout Paris le souhaite,
Il faut contenter son ardeur :
Ce fut autant pour le brodeur :
Mais ainsi les Princes entrerent,
Et les mutins se cantonnerent
Mon Dieu qu’il les fa soit beau voit
Vestus de blanc, de gris, de noir,
Iurans par saint Iean,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 477. Anonyme. LA GVERRE DES MENARDEAVX, OV LA FAMEVSE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1524 ; cote locale : B_14_8. le 2012-11-30 10:17:59.

Paris le souhaite,
Il faut contenter son ardeur :
Ce fut autant pour le brodeur :
Mais ainsi les Princes entrerent,
Et les mutins se cantonnerent
Mon Dieu qu’il les fa soit beau voit
Vestus de blanc, de gris, de noir,
Iurans par saint Iean, par S George,
Qu’ils couperoient a tous la gorge
S’ils n’estoient bien tost satisfaits,
Et demandans la paix, la paix,
En disant il n’en faut rien croire
Que la chose ne soit notoire.
I’oubliois dans ce grand rapport,
Que le vaillant Duc de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 478. Anonyme. LA GVERRE SANS CANONS, RAILLERIE EN VERS... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1531 ; cote locale : C_4_30. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-30 10:33:43.

long,
Ou si i’estois bon violon,
Ie chanterois par melodie
Que ce grand Dieu, quoy que l’on die,
Aime plus celle du tabaq,
Que des instruments qui font claq :
Qu’au iugement de ses narines,
(Que chacun sçait estre fort vaines)
Vaut mieux fumée de renom,
Que tabaq & poudre à canon.
Finissons donc sur la fumée,
I’y trouue pour rime affamée,
Rime & raison, car à present
On voit qu’on ne vit pas de vent.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 479. Anonyme. LA GVERRE SANS CANONS, RAILLERIE EN VERS... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1531 ; cote locale : C_4_30. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-30 10:33:43.

long,
Ou si i’estois bon violon,
Ie chanterois par melodie
Que ce grand Dieu, quoy que l’on die,
Aime plus celle du tabaq,
Que des instruments qui font claq :
Qu’au iugement de ses narines,
(Que chacun sçait estre fort vaines)
Vaut mieux fumée de renom,
Que tabaq & poudre à canon.
Finissons donc sur la fumée,
I’y trouue pour rime affamée,
Rime & raison, car à present
On voit qu’on ne vit pas de vent.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 480. Anonyme. LA GVERRE SANS CANONS, RAILLERIE EN VERS... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1531 ; cote locale : C_4_30. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-30 10:33:43.

long,
Ou si i’estois bon violon,
Ie chanterois par melodie
Que ce grand Dieu, quoy que l’on die,
Aime plus celle du tabaq,
Que des instruments qui font claq :
Qu’au iugement de ses narines,
(Que chacun sçait estre fort vaines)
Vaut mieux fumée de renom,
Que tabaq & poudre à canon.
Finissons donc sur la fumée,
I’y trouue pour rime affamée,
Rime & raison, car à present
On voit qu’on ne vit pas de vent.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 481. Anonyme. LA GVERRE SANS CANONS, RAILLERIE EN VERS... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1531 ; cote locale : C_4_30. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-30 10:33:43.

long,
Ou si i’estois bon violon,
Ie chanterois par melodie
Que ce grand Dieu, quoy que l’on die,
Aime plus celle du tabaq,
Que des instruments qui font claq :
Qu’au iugement de ses narines,
(Que chacun sçait estre fort vaines)
Vaut mieux fumée de renom,
Que tabaq & poudre à canon.
Finissons donc sur la fumée,
I’y trouue pour rime affamée,
Rime & raison, car à present
On voit qu’on ne vit pas de vent.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 482. Anonyme. LA GVYENNE AVX PIEDS DV ROY, QVI SE PLAINT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 22 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_34. Référence RIM : M0_1536 ; cote locale : A_3_76. le 2012-11-30 10:46:51.

ne diray point? Quelles paroles peuuent égaler l’enormité
d’vn si sanglant sujet, en quels termes l’exprimeray-je,
& de quelles bornes pouuray-je enfermer ces
plaintes, & ces lamentations publiques?   Certes ie diray, quoy qu’à mon grand regret, que
/>
Basine Reyne de Turinge, a bien prophetisé de vous, ô
mes indignes enfans, quand elle a dit, que la premiere
lignée seroit comme des Lyons, & Leopards, la seconde,
comme des Ours, & la troisiesme, comme des chiẽs
qui se deschireroient l’vn l’autre. C’est ce

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 483. Anonyme. LA GVYENNE AVX PIEDS DV ROY, QVI SE PLAINT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 22 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_34. Référence RIM : M0_1536 ; cote locale : A_3_76. le 2012-11-30 10:46:51.

alors en leurs afflictions, ce que le Lys de
la Couronne de France leur valoit, quand tant de fois il
les a remis & raffermis dans leurs Throsnes. Neantmoins
à present, ô Temps, ô Mœurs, ces Lyons, ces
Leopards, ces Ours, selon la Prophetie de la Reyne de<lb/> Turinge, se sont metamorphosez en chiens, qui abayent
les vns contre les autres, se deschirent & se mangent!
Ie ne suis plus aussi Prouince fleurissante, paisible, &
puissante, comme i’ay esté autrefois, & si long-temps,
qu’il n’y a Estat au monde qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 484. Anonyme. LA GVYENNE AVX PIEDS DV ROY, QVI SE PLAINT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 22 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_34. Référence RIM : M0_1536 ; cote locale : A_3_76. le 2012-11-30 10:46:51.

des diuisions, & pour
lors vous deroberez les bœufs d’Apollon, quand par
vn labeur continuel, vous conioindrez & vnitez tellemẽt
tous vos Sujets ensembles sous vostre authorité, &
sous celle de la Reyne Regente vôtre Mere que rien ne
les puisse des-vnir, & que leurs volontez soient semblables,
vnes, & constantes, & que les défiances & soupçons
qui les ont tant trauaillez, soient bannis si loin,
qu’ils n’ayent plus d’occasion de craindre qu’ils puissent
retourner, pour les replonger en de nouuelles

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 485. Anonyme. LA GVYENNE AVX PIEDS DV ROY, QVI SE PLAINT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 22 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_34. Référence RIM : M0_1536 ; cote locale : A_3_76. le 2012-11-30 10:46:51.

memoire des trophées, tant de vous, que de vos Predecesseurs;
par les cendres du feu Roy HENRY LE
GRAND vostre Ayeul, par celles de son fils LOVIS
XIII. vostre Pere, par l’affection que vous portez à
la Reyne, vostre tres-chere & tres-honorée Mere, dont
vous estes le sang, la chair, & les os, que vous arrestiez
fermement cette Paix fuyante, cette Astrée qui offensée
de nos desordres, branle l’Aigle pour s’enuoler au
Ciel; & n’obmettez rien de ce que vous & vostre Conseil,
iugerez estre necessaire pour cét effet.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 486. Anonyme. LA GVYENNE VICTORIEVSE CONTRE SES TYRANS. (1649) chez [s. n.] à Paris , 10 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1537 ; cote locale : C_5_35. le 2012-11-30 15:01:22.

de tranchées, miné, assailly, & enfin pris, auec la capitulation qui a esté publiée depuis
quelques iours.   Le Chasteau Trombette, appellé par le vulgaire
Chasteau Trompette, a esté basty apres
le Chasteau du Ha pour tenir la ville de Bordeaux
en bride, & seruir de Citadelle contre
les habitans d’vne si magnifique Cité. Entre
toutes les villes du Royaume comme elle a
plus témoigné d’horreur contre l’oppression
aussi l’a-t’elle ressenty plus qu’aucune autre.
Il y a six vingts ans que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 487. Anonyme. LA GVYENNE VICTORIEVSE CONTRE SES TYRANS. (1649) chez [s. n.] à Paris , 10 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1537 ; cote locale : C_5_35. le 2012-11-30 15:01:22.

qu’elle sera
legitime & sans contrainte. C’est à faire, disent-ils, à des villes frontieres,
d’auoir des Citadelles pour leur seruir
de deffense contre les surprises des ennemis,
ou bien d’en remettre & continuer
en celles qui se sont soustraites de
l’obeyssance. Bordeaux n’en a que faire ny pour l’vn
ny pour l’autre motif. Ioignez à cela que la Iustice de Dieu ordonne que ceux qui ont pillé, saccagé, démoly
& bruslé, reçoiuent de leurs ennemis
victorieux vn pareil

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 488. Anonyme. LA GVYENNE VICTORIEVSE CONTRE SES TYRANS. (1649) chez [s. n.] à Paris , 10 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1537 ; cote locale : C_5_35. le 2012-11-30 15:01:22.

habitans de Bordeaux ont fait vne capitulation
de Bordeaux ont fait vne capitulation
assez honorable au Gouuerneur
& aux soldats, qui ont gardé la place
tant qu’ils ont peu, ç’a esté pour monstrer
que la generosité consiste plus à sçauoir
vaincre, qu’à se vanger par la victoire ;
& que c’estoit vne des vertus des anciens
Romains, qui les faisoit estimer mesme
de leurs ennemis, ayant pour leur deuise :   Parcere subiectis & debellare superbos.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 489. Anonyme. LA GVYENNE VICTORIEVSE CONTRE SES TYRANS. (1649) chez [s. n.] à Paris , 10 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1537 ; cote locale : C_5_35. le 2012-11-30 15:01:22.

habitans de Bordeaux ont fait vne capitulation
de Bordeaux ont fait vne capitulation
assez honorable au Gouuerneur
& aux soldats, qui ont gardé la place
tant qu’ils ont peu, ç’a esté pour monstrer
que la generosité consiste plus à sçauoir
vaincre, qu’à se vanger par la victoire ;
& que c’estoit vne des vertus des anciens
Romains, qui les faisoit estimer mesme
de leurs ennemis, ayant pour leur deuise :   Parcere subiectis & debellare superbos.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 490. Anonyme. LA HARANGVE DES PROVINCIAVX FAITE A LA REINE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_19. Référence RIM : M0_1557 ; cote locale : C_5_40. le 2012-12-04 14:38:52.

eussent esté plus grands, vos armées plus fortes, vos ennemis
plus abbatus : cét estat generallement plus florissant &
plus redouté, & la gloire de vostre Regence plus superbe & plus admirée. En cet Estat vous eussiez paru à toute la
terre, comme la meilleure, la plus sage, la plus heureuse, &
la plus grande Reyne de l’vniuers, & il n’y eust point eu de
Princes ny de peuples qui n’eussent tout ensemble admire &
craint vostre pouuoir.   Mais, MADAME, par la violence & la fureur de
vos

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 491. Anonyme. LA HARANGVE DES PROVINCIAVX FAITE A LA REINE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_19. Référence RIM : M0_1557 ; cote locale : C_5_40. le 2012-12-04 14:38:52.

veu, ny
n’ont éprouué autre chose que ruine & que desolation. Que pouuoient croire, MADAME, ces pauures malheureux
tyrannisez auec tant d’iniustice, si ce n’est que vous
manquiez à vostre parole ? & les Estrangers qui en ont eu
des Relations fidelles, que pouuoient-ils en dire autre chose
dedans ce rencontre, grande Reyne ? Qu’elle iustice
ne vous deuez vous pas de ces perfides, qui ont mis en si
grand risque vostre gloire, & en si triste estat vostre Royaume.
Car enfin nous ne pouuons pas nous persuader que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 492. Anonyme. LA HARANGVE DES PROVINCIAVX FAITE A LA REINE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_19. Référence RIM : M0_1557 ; cote locale : C_5_40. le 2012-12-04 14:38:52.

de iuste, rien d’vtille, rien de delectable, qui
doncques vous y auroit obligée ? Il n’y a rien de iuste, car
quelle iustice à supplicier tant d’innocens ? & à liurer sans
crime tant de miserables à des genres de tourmens in ouys !
Quelle iustice à nous promettre la paix, & à nous faire la
guerre ? à cesser d’estre nostre Reyne pour estre nostre ennemie ?
& enfin quand nous serions les plus coupables de la
terre, à nous punir apres nous auoir pardonné ? Certes,
MADAME, Dieu qui est plus grand que vous n’en fait

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 493. Anonyme. LA HARANGVE DV COVRIER EXTRAORDINAIRE... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_4_23. Référence RIM : M0_1558 ; cote locale : C_5_39. Texte édité par Site Admin le 2012-12-04 14:41:33.

les
porte : Vos sujets sont trop raisonnables pour oublier
vn si souuerain bien, & pour ne pas continuer
leurs prieres : ç’a esté cet vnique motif qui
à obligé sa Sainteté de m’ẽuoyer vers vostre Majesté
pour luy faire ses justes remontrances, &
pour luy demander la paix pour tout le Royaume :
l’espere que ma delegation ne sera point
inutille, & que vous ne me refuserés pas, ce que
le Ciel, sa Sainteté, vos Sujets, & vostre propre
conscience vous demandent.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 494. Anonyme. LA HARANGVE DV COVRIER EXTRAORDINAIRE... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_4_23. Référence RIM : M0_1558 ; cote locale : C_5_39. Texte édité par Site Admin le 2012-12-04 14:41:33.

les
porte : Vos sujets sont trop raisonnables pour oublier
vn si souuerain bien, & pour ne pas continuer
leurs prieres : ç’a esté cet vnique motif qui
à obligé sa Sainteté de m’ẽuoyer vers vostre Majesté
pour luy faire ses justes remontrances, &
pour luy demander la paix pour tout le Royaume :
l’espere que ma delegation ne sera point
inutille, & que vous ne me refuserés pas, ce que
le Ciel, sa Sainteté, vos Sujets, & vostre propre
conscience vous demandent.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 495. Anonyme. LA HARANGVE FAITE AV ROY, PAR LE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1590 ; cote locale : B_16_33. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-04 15:38:44.

LA
HARANGVE
FAITE
AV ROY,
/>
PAR LE PLENIPOTENTIAIRE
de Venise, à Ponthoise, pour
la Paix Generale.

A. PARIS,

M. DC. LII. HARANGVE FAITE AV
Roy, par le Plenipotentiaire de Venise
à Ponthoise, pour la Paix

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 496. Anonyme. LA HARANGVE FAITE AV ROY, PAR LE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1590 ; cote locale : B_16_33. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-04 15:38:44.

A. PARIS,

M. DC. LII. HARANGVE FAITE AV
Roy, par le Plenipotentiaire de Venise
à Ponthoise, pour la Paix Generale. SIRE, Entre tous les mal-heurs qui se puissent remarquer,
il n’y en a point de plus general que
la guerre, plus cruel fleau que le Ciel puisse enuoyer
aux hommes pour la vengeance de leurs
offenses : & s’il y a Empire sur la Terre qui en ait
puissamment ressenty les funestes effets : c’est
singulierement l’Empire Chrestien

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 497. Anonyme. LA HARANGVE FAITE AV ROY, PAR LE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1590 ; cote locale : B_16_33. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-04 15:38:44.

& Ferdinand troisiéme
qui regne à present ; guerre qui a commancé
par le sousleuement des Estats Protestans du
Royaume de Boheme l’an 1628. contre Mathias
& leur Roy Ferdinand, en laquelle guerre, le
Corps des Protestans d’Allemagne se sont voulus
interesser pour l’abbaissement de la Maison
d’Austriche & l’establissement de leur puissance
en l’Empire, portant le party de Frederic Comte
palatin du Rhin, Electeur de l’Empire, appellé
à la Couronne de Boheme par les Estats du
Païs, contre leur Roy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 498. Anonyme. LA HARANGVE FAITE AV ROY, PAR LE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1590 ; cote locale : B_16_33. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-04 15:38:44.

voulus
interesser pour l’abbaissement de la Maison
d’Austriche & l’establissement de leur puissance
en l’Empire, portant le party de Frederic Comte
palatin du Rhin, Electeur de l’Empire, appellé
à la Couronne de Boheme par les Estats du
Païs, contre leur Roy Ferdinand, ayans demandé
à leurs secours Bethleen Gabot Prince de Transsyluannie
& Vassal du Turc, dans laquelle guerre,
la Boheme, la Silesie, la Morande, la haute &
basse Austriche & la Hongrie ont esté ruinées
par les armées des deux partis, le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 499. Anonyme. LA HARANGVE FAITE AV ROY, PAR LE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1590 ; cote locale : B_16_33. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-04 15:38:44.

laquelle guerre,
la Boheme, la Silesie, la Morande, la haute &
basse Austriche & la Hongrie ont esté ruinées
par les armées des deux partis, le haut & bas Palatinat
pris & rauagé par l’Espagnol & par les
Protestans, guerre qui fut terminée pour la Boheme
par la bataille de Prague l’an 1620. où Frederic
nouueau Roy de Boheme fut défait. Mais
l’an 1625. la guerre recommança entre l’Empereur
Ferdinand & le Roy de Dannemarch au sujet
de l’inuasion du Palatinat qui dura trois ans,
auec

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 500. Anonyme. LA HARANGVE FAITE AV ROY, PAR LE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1590 ; cote locale : B_16_33. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-04 15:38:44.

les armées des deux partis, le haut & bas Palatinat
pris & rauagé par l’Espagnol & par les
Protestans, guerre qui fut terminée pour la Boheme
par la bataille de Prague l’an 1620. où Frederic
nouueau Roy de Boheme fut défait. Mais
l’an 1625. la guerre recommança entre l’Empereur
Ferdinand & le Roy de Dannemarch au sujet
de l’inuasion du Palatinat qui dura trois ans,
auec perte de beaucoup de soldats & de Villes,
qui faillit à ruiner le Roy de Dannemarch :
Voyant deux de ses Prouinces prises

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 Dernier