[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(3710 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "s " dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1301. Anonyme. LE TABLEAV DES MISERES DE LA FRANCE. EN VERS... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3745 ; cote locale : B_20_1. le 2013-12-28 10:33:58.


Et qu’à nous voir languir dans la honte des fers,
D vn si cruel estat aucun ne nous de liure.    
Peuples, c’est trop gemir sous la Loy du respect,
S’il faut trembler encor, ne tremblons qu’a l’aspect,
Et l’application du ioug qu’on nous impose.    
Et puisque c’est mourir que viure si soubmis,
Apprenez que c’est viure, & pouuoir ce qu’on ose,
Que mourir pour brauer de si grand : ennemis.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1302. Anonyme. LE TABLEAV DES MISERES DE LA FRANCE. EN VERS... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3745 ; cote locale : B_20_1. le 2013-12-28 10:33:58.


Et qu’à nous voir languir dans la honte des fers,
D vn si cruel estat aucun ne nous de liure.    
Peuples, c’est trop gemir sous la Loy du respect,
S’il faut trembler encor, ne tremblons qu’a l’aspect,
Et l’application du ioug qu’on nous impose.    
Et puisque c’est mourir que viure si soubmis,
Apprenez que c’est viure, & pouuoir ce qu’on ose,
Que mourir pour brauer de si grand : ennemis.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1303. Anonyme. LE TABLEAV DES MISERES DE LA FRANCE. EN VERS... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3745 ; cote locale : B_20_1. le 2013-12-28 10:33:58.


Et qu’à nous voir languir dans la honte des fers,
D vn si cruel estat aucun ne nous de liure.    
Peuples, c’est trop gemir sous la Loy du respect,
S’il faut trembler encor, ne tremblons qu’a l’aspect,
Et l’application du ioug qu’on nous impose.    
Et puisque c’est mourir que viure si soubmis,
Apprenez que c’est viure, & pouuoir ce qu’on ose,
Que mourir pour brauer de si grand : ennemis.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1304. Anonyme. LE TE DEVM GENERAL DE TOVS LES BONS... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 23 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_3756 ; cote locale : B_6_16. le 2013-12-28 14:12:09.

qui ne visent qu’à
broüiller les affaires, qui conferent auec l’Estranger, & qui
negocient dans l’Estat les moyens de se mettre la Couronne
sur la teste, ne valent rien ny pour le Roy, ny pour le Peuple.
C’est pour quoy nous pouuons dire ensemble, Te Deum laudamu:
te Dominum confitemur, de l’auoir preuenu, & de l’auoir
reduit aux termes de changer de vie. L’ESTAT. Loüons Dieu mes chers enfans, de nous auoir deliurez de
peril où la malice des pernicieux & funestes nous alloit precipiter,
sans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1305. Anonyme. LE TE DEVM GENERAL DE TOVS LES BONS... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 23 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_3756 ; cote locale : B_6_16. le 2013-12-28 14:12:09.

en la nature, de m’auoir mise à couuert des funestes
reuers des impies. Loüez-le, Courtisans celestes, loüez-le
esprits Angeliques, loüez-le toutes ses puissances, loüez-le
troupes Astrées, loüez-le demeure eternelle, loüez-le peuples
terrestres & aquatiques, d’auoir mis mes ennemis en
estat de s’humilier, & de ne me pouuoir pas nuire. Oüy, souuerain
principe de tout l’estre creé, ie vous confesse comme
Seigneur eternel & independant, & qui peut tout ce qu’il
lui plaist en faueur de ses creatures, de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1306. Anonyme. LE TE DEVM GENERAL DE TOVTES LES PROVINCES... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 30 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3757 ; cote locale : C_10_27. le 2013-12-28 14:05:52.

LA GVYENNE. Te æternum Patrem : Omnis terra veneratur. Non seulement toute la France ; mais toute la
terre habitable vous honorera, à cause des graces que
vostre Diuine Bonté nous a communiquées, comme
Pere Eternel de toute la Nature creée. Aussi ne faites
vous rien pour l’homme, que pour en estre honoré :
toutes vos actions visent à nostre profit & à vostre
gloire : mais ce qui est plus à vostre honneur, doit
estre fait le premier, & preferé à toute autre chose.
C’est pourquoy vous auez

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1307. Anonyme. LE TE DEVM GENERAL DE TOVTES LES PROVINCES... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 30 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3757 ; cote locale : C_10_27. le 2013-12-28 14:05:52.

qu’elle est vostre creature. Le reste
des Astres font bien voir que vous les auez formez,
les espaces de l’air nous preschent vostre immensité ;
la terre fait bien paroistre que vous estes son Dieu ; la
Mer son principe ; les abysmes leur autheur, & tout
le monde ensemble, marque qu’il est l’ouurage de
vos mains sacrées. Les Cieux, dit Dauid, racontent
vostre gloire pour vous honorer : ces cercles tousjours roulans publient incessamment vos merueilles.
De sorte qu’il n’y a rien qui ne vous reuere, ou qui ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1308. Anonyme. LE TE DEVM GENERAL DE TOVTES LES PROVINCES... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 30 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3757 ; cote locale : C_10_27. le 2013-12-28 14:05:52.

abysmes leur autheur, & tout
le monde ensemble, marque qu’il est l’ouurage de
vos mains sacrées. Les Cieux, dit Dauid, racontent
vostre gloire pour vous honorer : ces cercles tousjours roulans publient incessamment vos merueilles.
De sorte qu’il ny a rien qui ne vous reuere, ou qui ne
vous doiue reuerer, comme Pere Eternel de toutes
choses : cela estant, il me semble que nous sommes
du nombre, & que nous sommes aussi par consequent
obligez de nous acquiter dignement de l’honneur
qu’il vous a pleu nous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1309. Anonyme. LE TE DEVM GENERAL DE TOVTES LES PROVINCES... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 30 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3757 ; cote locale : C_10_27. le 2013-12-28 14:05:52.

Spiritum.   Pere de Majesté immense, vray, venerable & vnique Fils de ce Tout-puissant, & vous Sainct Esprit
Consolateur des bonnes ames, faites nous la grace de
rendre cette Paix aussi stable que la durée des siecles.
Nous auons souffert tant de maux depuis quelque
temps, que ie tremble encore au seul souuenir de ces
pensées. Loüanges infinies vous soient pourtant renduës,
Dieu de Paix & de misericorde, d’auoir mis cet
Estat dans vne tranquillité publique. I’ay esté presque
tousiours le refuge

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1310. Anonyme. LE TE DEVM GENERAL DE TOVTES LES PROVINCES... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 30 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3757 ; cote locale : C_10_27. le 2013-12-28 14:05:52.

Seigneur, & vous nous couurirez de vostre
main dextre. Vous ferez si bien, Seigneur, que la
fureur de ces estrangers ne nous offensera pas, & que
la paix de nostre Dieu-dõné ne sera iamais troublée.
Ceux qui se fient en vous, Seigneur, ne seront point
/>
esbranlez, non plus que les Monts qui nous enuironnent,
& vous ne laisserez pas regner la domination
des Tyrans sur l’heritage des iustes : vous ferez grace
aux bons, mais vous punirez ceux qui se portent
à tramer la desolation des peuples ; parce que vous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1311. Anonyme. LE TE DEVM GENERAL DE TOVTES LES PROVINCES... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 30 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3757 ; cote locale : C_10_27. le 2013-12-28 14:05:52.

croyoient pas en vous, soyent confus, par le moyen
des graces qu’il vous a pleu de nous faire. Les simulachres
sont des ouurages faits des mains des
hommes : Ils ont bouche & ne parlent point, ils ont
veuë & ne voyent point, ils ont oreilles & n’entendent
point, ils ont narines & n’odorent point, ils
ont mains & ne tastent point, ils ont pieds & ne
marchent point, & ils ont gorge & si ne crient point.
Que ceux qui nous viendront persecuter d’ores-en-auant,
soient faits semblables à ces idoles, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1312. Anonyme. LE TEMPERAMENT AMPHIBOLOGIQVE DES TESTICVLES... (1651) chez [s. n.] à Cologne , 8 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon.. Référence RIM : M0_3758 ; cote locale : E_1_42. le 2013-12-28 14:17:53.

pendant vne eternité,
L’on n’en feroit pas de pareilles ;
Car estant Ministre d’Estat,
Par vostre grand concupiscence,
Vous auez Nauigé la France,
Qu’elle est dans vn piteux estat :
Vous auez certes si bien fait, par ces quint-essences augustes,
Que tous les méchans ont regné, pour mieux en écarter les Iustes.    
Pour vous maintenir l’embonpoint
De cette humeur Italiene,
Vous n’auez manqué de tout point,
De viure à l’Epicuriene ;
Puisque parmy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1313. Anonyme. LE TEMPERAMENT AMPHIBOLOGIQVE DES TESTICVLES... (1651) chez [s. n.] à Cologne , 8 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon.. Référence RIM : M0_3758 ; cote locale : E_1_42. le 2013-12-28 14:17:53.

tost au tambour, ce qu’auez gagné par la flûte.    
Vostre bource plus qu’hydropique,
Par l’excés des ses coictions,
A rendu nostre France etyque,
Pour assouuir ses passions ;
A present chacun fait des vœus,
Que vostre humeur Sardanapale,
Passe la ligne Equinoxiale,
Et qu’elle n’y retourne plus :
Autrement si vous y venez (chere Eminence Mazarine)
Assûrez-vous d’y receuoir les honneurs qu’on fit à Conchine.    
Ce temperament de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1314. Anonyme. LE TEMPERAMENT AMPHIBOLOGIQVE DES TESTICVLES... (1651) chez [s. n.] à Cologne , 8 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon.. Référence RIM : M0_3758 ; cote locale : E_1_42. le 2013-12-28 14:17:53.

trium generum,
toxicorum recentium. Si l’intemperie ne cede par la potion sus-écrite, on pourra
appliquer le Cataplasme suiuant. R. Pulueris calcis viuæ lib. ii. auripig. g. iii. stercoris
felis pug. ii. pulueris sublimati, vitrioli ana. onc. viii. cantaridarum
allatarum drag. ix. gummi pini lib vi. sem. fermenti
acidi, scrup viii. misseantur ; ita omnia insufficienti
quantitate aquæ secundæ, fiat cataplasma applicetur.

FIN.

A COLOGNE. M. DC. LI.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1315. Anonyme. LE THEOLOGIEN D’ESTAT A LA REYNE. POVR... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Voir aussi A_7_44 (partie 1), A_7_45 (partie 2), C_10_29 (partie 1) et C_10_30 (partie 2). Référence RIM : M0_3770 ; cote locale : D_2_8. le 2013-12-28 14:25:48.

il pourroit sans autre cause perdre
par le Feu, par l’Eau, & par le Fer, tous les habitans de la terre ;
il n’a iamais toutefois ruïné des Villes entierement, sans de grands
& enormes pechez, dont elles estoient toutes couuertes. Il fit pleuuoir
le Feu & le Souffre sur Sodome & Gomorrhe, auec les villes qui leur
estoiẽt complices ; mais ce fut pour chastier des vices abominables qui
font horreur à la nature. Il commanda à son Peuple de perdre sans
ressource les Iebuzeens, les Phereseens & les Amalechites, mais

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1316. Anonyme. LE THEOLOGIEN D’ESTAT A LA REYNE. POVR... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Partie 1. Voir aussi A_7_45 (partie 2), C_10_29 (partie 1), C_10_30 (partie 2) et D_2_8 (partie 1). Référence RIM : M0_3770 ; cote locale : A_7_44. le 2013-12-28 14:28:04.

XLIX. A LA REYNE. MADAME, Ayant appris du Docteur des Roys & des Nations, que les iustes
coleres de Dieu s’allument sur les testes de ceux, qui par vne grande
injustice retiennent la verité prisonniere, & joignant à cela l’honneur
que i’ay de vostre bien-veillance, & de l’accez à vostre Royalle
personne, en qualité d’ancien Officier tres-zelé pour la grandeur
& le bon-heur de vostre Regence, i’estimerois mon silence criminel,
si ie ne le rompois par cette Lettre.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1317. Anonyme. LE THEOLOGIEN D’ESTAT A LA REYNE. POVR... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Partie 1. Voir aussi A_7_45 (partie 2), C_10_29 (partie 1), C_10_30 (partie 2) et D_2_8 (partie 1). Référence RIM : M0_3770 ; cote locale : A_7_44. le 2013-12-28 14:28:04.

MADAME,
enleuer le Roy de nuit auec l’estonnement de tout le monde,
engager les Princes du sang à vne action funeste, inuestir Paris, luy
prononcer vn triste Arrest de mort par le Fer & par la Famine, n’auoir
point d’esgard à tant de gens d’honneur & de merite qui vous
ont si dignement serui, à tant de personnes innocentes, à tant d’ames
Religieuses qui s’affligent, & qui se sanctifient pour vous iour &
nuit, vouloir que tout perisse plustost que de laisser perir la satisfaction
d’vn desir; qui pourroit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1318. Anonyme. LE THEOLOGIEN D’ESTAT A LA REYNE. POVR... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Partie 1. Voir aussi A_7_45 (partie 2), C_10_29 (partie 1), C_10_30 (partie 2) et D_2_8 (partie 1). Référence RIM : M0_3770 ; cote locale : A_7_44. le 2013-12-28 14:28:04.

que
nous honnorons & aymons tendrement iusques dans nos disgraces. MADAME, ie voudrois icy espargner vos oreilles, & vostre cœur:
mais la fidelité que i’ay voüée à V. M. pour la seureté de sa conscience,
& l’honneur de sa conduite dans l’Estat, men empesche. Apres
tant de seruices, permettez-moy vne seule liberté: Les Conseils qui
plaisent le moins, sont souuent les plus vtiles. Vostre Majesté sçait
assez de la voix publique, qui dit qu’vn seul homme est le Principe de
tous ces grands maux qui nous menassent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1319. Anonyme. LE THEOLOGIEN D’ESTAT, A LA REYNE. POVR... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Partie 1. Voir aussi C_10_30 (partie 2), A_7_44 (partie 1), A_7_45 (partie 2) et D_2_8 (partie 1). Référence RIM : M0_3770 ; cote locale : C_10_29. le 2013-12-28 14:31:03.

Chez ARNOVLD COTINET, ruë des Carmes,
au petit IESVS.

M. DC. XLIX. A LA REYNE. MADAME, Ayant appris du Docteur des Roys & des Nations,
que les iustes choleres de Dieu s’allument sur les testes
de ceux, qui par vne grande injustice retiennent la verité
prisonniere, & ioignant à cela l’honneur que i’ay
de vostre bien-veillance, & de l’acces à vostre Royale personne, en
qualité d’ancien Officier tres-zelé pour la grandeur & le bon-heur de
vostre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1320. Anonyme. LE THEOLOGIEN D’ESTAT, A LA REYNE. POVR... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Partie 1. Voir aussi C_10_30 (partie 2), A_7_44 (partie 1), A_7_45 (partie 2) et D_2_8 (partie 1). Référence RIM : M0_3770 ; cote locale : C_10_29. le 2013-12-28 14:31:03.

dignes de la bouche d’vne Reine. Apres cela,
MADAME, enleuer le Roy de nuit, auec l’estonnement de tout
le monde, engager les Princes du Sang à vne action funeste, inuestir Paris,
luy prononcer vn triste Arrest de mort par le fer & par la famine, n’auoir
point desgard à tant de gens d’honneur & de merite qui vous ont
si dignement serui, à tant de personnes innocentes, à tant d’ames Religieuses
qui s’affligent, & qui se sanctifient pour vous iour & nuit : vouloir
que tout perisse plustost, que de laisser perir la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1321. Anonyme. LE THEOLOGIEN D’ESTAT, A LA REYNE. POVR... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Partie 1. Voir aussi C_10_30 (partie 2), A_7_44 (partie 1), A_7_45 (partie 2) et D_2_8 (partie 1). Référence RIM : M0_3770 ; cote locale : C_10_29. le 2013-12-28 14:31:03.

pour la tourner contre vostre Royale Personne,
que nous honorons & aimons tendrement iusques dans nos disgraces. MADAME, ie voudrois icy espargner vos oreilles, & vostre cœur. Mais
la fidelité que i’ay voüée à V. M. pour la seureté de sa conscience, & l’honneur
de sa conduite dans l’Estat, m’en empesche Apres tant de seruices,
permettez-moy vne seule liberté : Les Conseils qui plaisent le moins, sont
souuent les plus vtiles. V. M. sçait assez de la voix publique, qui dit qu’vn
seul homme est le principe de tous ces grands

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1322. Anonyme. LE TOCSEIN DE LA FRANCE, POVR LE MAINTIEN DV... (1649) chez [s. n.] à Paris , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3777 ; cote locale : E_1_43. le 2013-12-29 07:47:32.


Tandis, que deuiendra cet homme,
Qui du Pape, & mesme de Romme,
Est plus hay que n’est la mort ?
Las ! que son tourment est extréme,
Il faut que pour plaire à son sort,
Il soit le bourreau de luy méme.    
Sçauroit-il fuir son naufrage ?
Tout le monde aime son dommage,
Les Partisans manquent de cœur ;
Le grand Heros qui le protege
Void par vn insigne malheur,
Fondre ses desseins comme neige.    
Que ie te plains, Ligue abusée !

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1323. Anonyme. LE TOCSEIN DE LA FRANCE, POVR LE MAINTIEN DV... (1649) chez [s. n.] à Paris , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3777 ; cote locale : E_1_43. le 2013-12-29 07:47:32.


C’est ce que la France respire,
Que de reuoir dans son Empire
Son Auguste, & ieune LOVIS,
Allons, courons à sa conqueste,
Le Ciel nous prepare pour prix
Vne couronne sur la teste.    
Soldats, à ce bris des allarmes,
Accourez, & prenez les armes,
Pour foudroyer nos ennemis ;
Il faut que l’orgueil s’humilie,
Qu’en son thrône le Roy soit mis,
Malgré l’Espagne, & l’Italie.   FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1324. Anonyme. LE TOCSEIN DE LA FRANCE, POVR LE MAINTIEN DV... (1649) chez [s. n.] à Paris , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3777 ; cote locale : E_1_43. le 2013-12-29 07:47:32.


C’est ce que la France respire,
Que de reuoir dans son Empire
Son Auguste, & ieune LOVIS,
Allons, courons à sa conqueste,
Le Ciel nous prepare pour prix
Vne couronne sur la teste.    
Soldats, à ce bris des allarmes,
Accourez, & prenez les armes,
Pour foudroyer nos ennemis ;
Il faut que l’orgueil s’humilie,
Qu’en son thrône le Roy soit mis,
Malgré l’Espagne, & l’Italie.   FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1325. Anonyme. LE TOMBEAV DE LA MEDISANCE. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. La date est imprimée en chiffres arabes. Voir aussi C_10_35. Référence RIM : M0_3780 ; cote locale : A_7_59. le 2013-12-29 08:00:47.

la medisance
luy estant directement opposée, l’on ne sçauroit estre medisant
& Chrestien tout ensemble, ces traits de plume & ces
coups de langue sont autant de meurtres, plus considerables
que ceux qui ne font qu’oster la vie, puis qu’ils ostent
l’honneur qui est plus precieux.   Concluons donc qu’il faut enseuelir dans vn eternelle
amnistie toutes nos aigreurs, que la sacrée personne du
Prince s’approchant de nous elle nous doit imprimer vn respect,
& vn amour qui nous ferme la bouche à ces medisances

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1326. Anonyme. LE TOMBEAV DE LA PAIX. (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3781 ; cote locale : B_16_3. le 2013-12-29 08:04:22.

vous
Que le peuple soit son esclaue,
Qu’il ait ce qui nous appartient !
Vous estes sourds à ma demande,
Aussi si vous payez l’amande,
Ie diray pour lors qui tient, tient.    
Si vous tombez en son pouuoir
Sa victoire en sera plus belle
Et iamais il n’en eut de telle,
Car sans doute il vous veut auoir :
Pensez bien que son insolence
Se mocque de vostre puissance
Si tousiours vous continuez,
D’estre ses fidelles complices,
Et de soustenir ses malices
Sur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1327. Anonyme. LE TOMBEAV DES MONOPOLEVRS, auec leur... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_10_34. Référence RIM : M0_3783 ; cote locale : A_7_50. le 2013-12-29 08:08:59.

apporté toute l’innocence,
& toute la pureté qui sont necessaires pour vous
fleschir, les abominations de nos ennemis estoient
trop enormes pour estre souffertes plus long-temps.
Leurs iniquitez auoient comblé la mesure, & vous ne
les auez pas voulu laisser dauantage en estat de douter
de vostre puissance, & de vostre iustice. C’est vous, ô
tres-Haut qui estes le vray tuteur des Rois mineurs,
comme vous estes le pere naturel de leurs peuples.
Vous auez veu comment des auares, & des impies
ont manié les finances du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1328. Anonyme. LE TOVT EN TOVT DV TEMPS. (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 4 pages. Langue : français. Voir aussi B_14_27. Référence RIM : M0_3789 ; cote locale : A_7_57. le 2013-12-31 10:02:51.

demandent tout,
Apres auoir pillé le tout,
Et ne rendront pas si tost tout,
Le Parlement verifie tout,
Le Premier President reuelle tout,
Et l’on l’accuse de tout,
Quoy qu’il ne fasse pas tout,
De Brouxelles a broüillé tout,
Et le Peuple a crié de tout.
Le Courier fait mention de tout,
Les Estrangers écriuent tout,
On n’a pas pû aller par tout,
Les Fanfarrons terrassent tout,
La Riuiere a emmené tout,
Le Preuost des Marchans pille tout,
Les Escheuins retranchent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1329. Anonyme. LE TRIOMPHE DE L’INNOCENCE MANIFESTÉ Par... (1651) chez [s. n.] à Paris , 56 pages. Langue : français. Voir aussi C_11_33. Référence RIM : M0_3873 ; cote locale : B_6_5. le 2013-02-11 14:51:33.

l’exposant malicieusement à des dangers
insurmontables à tout autre, apres l’attentat
commis contre sa liberté, & les calomnies
inuentées contre son innocence & sa fidelité,
ny le zele de la Iustice, pour des crimes si publics,
ny les conseils de la prudence pour sa seureté,
ny l’exemple de ceux qui ont assez vigoureusement
entamé son ennemy pour luy laisser
faire le reste, ny l’approbation generale qu’il en
pouuoit esperer, n’ont sceu l’obliger à rien entre
prendre contre luy ? N’est-ce pas pour voir

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1330. Anonyme. LE TRIOMPHE DE L’INNOCENCE MANIFESTÉ Par... (1651) chez [s. n.] à Paris , 59 pages. Langue : français. Voir aussi B_6_5. Référence RIM : M0_3873 ; cote locale : C_11_33. le 2013-02-11 14:53:09.

la Monarchie en decadence, & qu’il s’asseure
que ce grand corps ne sçauroit se briser
qu’il n’en profite des pieces. Doit-on attendre
qu’ayant cette veuë il en recherche la fin, & ne peut-il pas croire qu’il en fait assés pour son
honneur, & pour sa conscience s’il ne l’allume
pas ? Apres l’auoir faite durant plusieurs campagnes
pour le bien de l’Estat, ne faut-il pas
qu’il soit doublement aise que ses ennemis la
fassent à present pour le sien, & à leur honte. Au
pis aller,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1331. Anonyme. LE TRIOMPHE DE L’INNOCENCE MANIFESTÉ Par... (1651) chez [s. n.] à Paris , 59 pages. Langue : français. Voir aussi B_6_5. Référence RIM : M0_3873 ; cote locale : C_11_33. le 2013-02-11 14:53:09.

le monde, & n’est desiré que de peu de
personnes, qui ayment ses crimes, où pour le profit
ou pour le plaisir. Il sçait que l’authorité d’vn
seul Prince, auec la terreur d’vn autre ont esté suffisants
pour le ietter hors du Royau. qu’ils n’ont
esparg son honneur & sa personne, que pour
le respect qu’ils ont eu pour la puissance qui luy
est fauoroble, il aymeroit son danger & trauailleroit
a sa perte s’il ne sçauoit pas les obliger autrement
qu’en leur mettant en main les moyens de
le faire perir. Sa

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1332. Anonyme. LE TRIOMPHE DE MONSEIGNEVR LE DVC DE... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_7_55. Référence RIM : M0_3879 ; cote locale : E_1_85. le 2013-12-31 15:21:17.

& en reconnoissance de tant de graces &
de faueurs, nous prierõs le Tout-puissant
qu’il ne permette pas que vos lauriers se dessechent, qu’il rende vos victoires solemnelles,
que les armées de nostre Roy
sous vostre sage conduite soient tousiours
triomphantes, & que sa faueur seconde
tousiours vos desseins, & ne se lasse iamais
de verser sur vous ses benedictions. Ce seront
les vœux & le souhaits continuels de
tous les bons François.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1333. Anonyme. LE TRIOMPHE DE MONSEIGNEVR LE DVC DE... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_7_55. Référence RIM : M0_3879 ; cote locale : E_1_85. le 2013-12-31 15:21:17.

& en reconnoissance de tant de graces &
de faueurs, nous prierõs le Tout-puissant
qu’il ne permette pas que vos lauriers se dessechent, qu’il rende vos victoires solemnelles,
que les armées de nostre Roy
sous vostre sage conduite soient tousiours
triomphantes, & que sa faueur seconde
tousiours vos desseins, & ne se lasse iamais
de verser sur vous ses benedictions. Ce seront
les vœux & le souhaits continuels de
tous les bons François.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1334. Anonyme. LE TROISIESME BABILLARD DV TEMPS EN VERS... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 3 de 6, de C_2_15_1 à C_2_15_6. Référence RIM : M0_556 ; cote locale : C_2_15_3. Texte édité par Site Admin le 2013-02-09 02:33:12.

trois francs
Fur deliuré par les Marchans
Aux Bourgeois & aux Citadins
De Paris, qui ioignans les mains,
Remercient Dieu & la Vierge,
Et S. Denys qui les protege,
Et qui permet qu’à ce iourd’huy
Ils peuuent prendre leur deduict,
>Et
se promener par la plaine
De S. Denys, chose certaine,
Aux Vertus & Mommorency,
Chacun va, & reuient aussi :
Mais enuiron sur les vnze heure
De tous costez on crie demeure,
Et vn chacun court au Palais
Demander si i’auon

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1335. Anonyme. LE TROMPETTE OV HERAVT DV CIEL, Denonçant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 23 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3895 ; cote locale : B_16_38. Texte édité par Site Admin le 2013-04-21 04:19:34.

Maison de Dauid pouruoy à toy. Et des-lors les dix
parts, & plus, du Royaume s’esleuerent & s’establirent
vn nouueau Roy, & reietterent Roboam leur legitime
Seigneur, à qui il ne resta qu’vn Tribu & demy de
douze, que ses Ayeuls luy auoient laissées : & dont luy,
ny ses successeurs n’ont iamais pû iouy ny ramener à
leur obeyssance.   O ! Roy, remarqués cecy, & vous tous Dominateurs
& Souuerains de la Terre, afin de gouuerner vos Sujets
en douceur comme bons peres de famille, car

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1336. Anonyme. LE VOEV DES BONS BOVRDELOIS FAIT A... (1651) chez Preuveray (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Bordeaux par Pierre du Coq.. Référence RIM : M0_4045 ; cote locale : B_7_38. le 2013-02-12 15:01:06.

du calme & de la bonasse d’vn
air tres-pur & bien faisant. Benie soit à iamais l’adorable main de
nostre aymable Sauueur, qui nous a sauuez & preseruez amoureusement
du naufrage & de luge de sang, qui alloit inonder & abismer
cette Prouince partagée & diuisée; aussi l’Escriture Sainte, dont toutes
les paroles sont des Oracles, dit tres-veritablement, Omne regnum
in se diuisum desolabitur: Toute nostre Prouince est pacifiée, tous
nos Citoyens sont d’accord, le seul nom de LOVIS DE BOVRBON
porte la paix

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1337. Anonyme. LE VOEV DES BONS BOVRDELOIS FAIT A... (1651) chez Preuveray (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Bordeaux par Pierre du Coq.. Référence RIM : M0_4045 ; cote locale : B_7_38. le 2013-02-12 15:01:06.

Monseigneur le Duc d’Anguien son fils, nous ayons
le bon heur de posseder le pere, & luy témoigner par nos ioyes &
par nos acclamations que toute la Guyenne ne respire que pour son
seruice, que le tonnerre de nos Canons saluë son arriuée, que nostre
musique veut accompagner son Char triomphant, & que tous nos
lauriers veulent couronner sa teste, que tous nos feux d’artifices &
nos feux publics ne sont rien en comparaison du feu brûlant de nostre
cœur.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1338. Anonyme. LE VOEV DES BONS BOVRDELOIS FAIT A... (1651) chez Preuveray (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Bordeaux par Pierre du Coq.. Référence RIM : M0_4045 ; cote locale : B_7_38. le 2013-02-12 15:01:06.

Monseigneur le Duc d’Anguien son fils, nous ayons
le bon heur de posseder le pere, & luy témoigner par nos ioyes &
par nos acclamations que toute la Guyenne ne respire que pour son
seruice, que le tonnerre de nos Canons saluë son arriuée, que nostre
musique veut accompagner son Char triomphant, & que tous nos
lauriers veulent couronner sa teste, que tous nos feux d’artifices &
nos feux publics ne sont rien en comparaison du feu brûlant de nostre
cœur.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1339. Anonyme. LE VOEV DES BONS BOVRDELOIS FAIT A... (1651) chez Preuveray (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Jouxte la copie imprimée à Bordeaux par Pierre du Coq.. Référence RIM : M0_4045 ; cote locale : B_7_38. le 2013-02-12 15:01:06.

Monseigneur le Duc d’Anguien son fils, nous ayons
le bon heur de posseder le pere, & luy témoigner par nos ioyes &
par nos acclamations que toute la Guyenne ne respire que pour son
seruice, que le tonnerre de nos Canons saluë son arriuée, que nostre
musique veut accompagner son Char triomphant, & que tous nos
lauriers veulent couronner sa teste, que tous nos feux d’artifices &
nos feux publics ne sont rien en comparaison du feu brûlant de nostre
cœur.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1340. Anonyme. LES ARTICLES DES CRIMES CAPITAVX, DONT EST... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_418 ; cote locale : B_12_22. Texte édité par Site Admin le 2013-02-15 03:20:49.

de Beaufort ne son authorité priuée, sans
cause, raison ny sujet. V. D’auoir fait tuër le Sieur de S. Fgland
Gentil-homme du mesme Duc de Beaufort,
le prenant pour sa personne, en la ruë de S.
Honoré. VI. D’auoir porté leurs Majestés à faire la
guerre à ceux de Bordeaux, qui ne respirent
que seruice, fidelité & obeissance au Roy,
pour vanger le seul interest du Duc d’Espernon,
qui veut faire son allié, & qui s’est rendu
par ses violences ennemy des Bordelois. VII. D’auoir declaré que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1341. Anonyme. LES ARTICLES DES CRIMES CAPITAVX, DONT EST... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_418 ; cote locale : B_12_22. Texte édité par Site Admin le 2013-02-15 03:20:49.

& obeissance au Roy,
pour vanger le seul interest du Duc d’Espernon,
qui veut faire son allié, & qui s’est rendu
par ses violences ennemy des Bordelois. VII. D’auoir declaré que le Roy n’est obligé
de garder à ses sujets la foy & la parole quil
leur donne, comme il a fait voir au Traicté de
Paix que sa Majesté donna à la ville de Bordeaux,
de conseruer leurs Priuileges, & d’éloigner
ses gens de guerre de vingt cinq lieuës
loin du païs Bordelois, traicté qui fut violé
en moins d’vn mois

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1342. Anonyme. LES ARTICLES DES CRIMES CAPITAVX, DONT EST... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_418 ; cote locale : B_12_22. Texte édité par Site Admin le 2013-02-15 03:20:49.

du
Royaume introduisant aux Offices de la Couronne
& aux charges de l’Estat, des Estrangers
ses parens & affidez. XII. D’auoir fait casser la meilleure Garde du
Roy, sçauoir sa Compagnie de mousquetaires
à cheual tous François naturels, & a mis prés
la personne de sa Majesté des Estrangers tels
qu’il a voulu. XIII. D’auoir nuictamment fait enleuer le
Roy de sa bonne ville de Paris, disant faussement
la personne de sa Majesté ny estre pas
asseurée. XIV. D’auoir méchamment

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1343. Anonyme. LES ARTICLES DES CRIMES CAPITAVX, DONT EST... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_418 ; cote locale : B_12_22. Texte édité par Site Admin le 2013-02-15 03:20:49.

impietez & voleries
qui s’y sont faites. XVII. D’auoir abusé du nom & de l’authorité
du Roy, & s’estre seruy de ses forces pour
exercer ses actes tyranniques, & se vanger de
ceux qui découuroiẽt ses trahisons & actions
violentes, barbares & detestables. XVIII. D’auoir par son manquement de foy
& de parole, esté la cause de la Paix qui s’est
faite entre le Roy d’Espagne & les Estats des
Prouinces vnies des Pays bas, au grand prejudice
de la France, XIX.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1344. Anonyme. LES RAISONS DE LA RETRAITTE, ET DV RETOVR DV... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2963 ; cote locale : B_8_52. le 2013-02-15 09:43:38.

tard que iamais,
Ne m’obiectez donc plus de mais,
Que tout le monde se detrompe,
Ne logeons plus au Chat qui trompe,
A la Fripperie, au Renard,
Celuy qui pourra par hazard
Donner repos à nos Prouinces,
Parce qu’il attend de nos Princes
D’auoir la Lorraine & Nancy,
C’est pour ce but qu’il vient icy,
Pour ce but souffrons qu’il emporte
Les raisins qui sont à nos portes :
Car ils ne valurent iamais
Ce que vaut vne bonne paix.   FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1345. Anonyme. LES RAISONS DE LA RETRAITTE, ET DV RETOVR DV... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2963 ; cote locale : B_8_52. le 2013-02-15 09:43:38.

tard que iamais,
Ne m’obiectez donc plus de mais,
Que tout le monde se detrompe,
Ne logeons plus au Chat qui trompe,
A la Fripperie, au Renard,
Celuy qui pourra par hazard
Donner repos à nos Prouinces,
Parce qu’il attend de nos Princes
D’auoir la Lorraine & Nancy,
C’est pour ce but qu’il vient icy,
Pour ce but souffrons qu’il emporte
Les raisins qui sont à nos portes :
Car ils ne valurent iamais
Ce que vaut vne bonne paix.   FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1346. Anonyme. LES RAISONS DE LA RETRAITTE, ET DV RETOVR DV... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2963 ; cote locale : B_8_52. le 2013-02-15 09:43:38.

tard que iamais,
Ne m’obiectez donc plus de mais,
Que tout le monde se detrompe,
Ne logeons plus au Chat qui trompe,
A la Fripperie, au Renard,
Celuy qui pourra par hazard
Donner repos à nos Prouinces,
Parce qu’il attend de nos Princes
D’auoir la Lorraine & Nancy,
C’est pour ce but qu’il vient icy,
Pour ce but souffrons qu’il emporte
Les raisins qui sont à nos portes :
Car ils ne valurent iamais
Ce que vaut vne bonne paix.   FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1347. Anonyme. LES RIS ET LES PLEVRS DE LA FRANCE SVR LA... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3551 ; cote locale : B_6_18. le 2013-02-15 10:37:11.

personnes de l’Estat ? comme si le Roy vouloit
par là donner à connoistre aux François que le
temps est venu auquel cét empire doit passer en des
mains Estrangeres, & leur monstrer qu’ils ne doiuent point craindre de leur donner entrée en ses<lb/> terres, puisque luy mesme en a leué le signal.   Qui ne seroit touché de la disgrace de ces malheureux
Parisiens, dont la Ville fut tousiours le
sejour des graces & de plaisirs, où l’on n’oyoit autrefois
que des chants de resioüissance, des Musiques

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1348. Anonyme. LES SENTIMENS D’VN FIDELLE SVIET DV ROY,... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français, latin. Dans Choix II de Moreau. Référence RIM : M0_3648 ; cote locale : B_11_22. le 2013-02-15 14:15:22. .
b. Si quis vero per
se vel per

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1349. Anonyme. LES SENTIMENS D’VN FIDELLE SVIET DV ROY,... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français, latin. Dans Choix II de Moreau. Référence RIM : M0_3648 ; cote locale : B_11_22. le 2013-02-15 14:15:22.

par laquelle ils sont priuez de toutes les choses susnommées, soit
tellement ferme & arrestée, qu’il ne leur reste aucune esperance
d’en pouuoir estre dispensez. Nous adioustons aussi à la presente
constitution, que pour le mesme outrage fait à la personne d’vn
Cardinal, l’autheur de ce forfait encoure à l’heure mesme, &
sur le champ, la peine de l’excommunication, & que tant luy
que tous ceux qui auront participé à vn si grand mal, tout le temps qu’ils demeureront dans leur coutumace, à chaque iour
de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1350. Anonyme. LES SENTIMENS D’VN FIDELLE SVIET DV ROY,... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français, latin. Dans Choix II de Moreau. Référence RIM : M0_3648 ; cote locale : B_11_22. le 2013-02-15 14:15:22.

France.   Et quant à ce qui nous touche pour la preuue d’vne coustume
si loüable, il me suffira dans vne infinité d’exemples
que l’Histoire nous rapporte, d’en choisir quelques-vns, dont
les premiers ont paru sous la plus ancienne race de nos Princes,
dont la memoire est en benediction, pour auoir produit
les premiers Roys Chrestiens de nostre Nation. Et les autres
sous la seconde, dont la gloire doit estre immortelle, pour
auoir basty vn nouuel Empire destiné à la defense de l’Eglise
vniuerselle & du Royaume eternel de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1351. Anonyme. LES SENTIMENS D’VN FIDELLE SVIET DV ROY,... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français, latin. Dans Choix II de Moreau. Référence RIM : M0_3648 ; cote locale : B_11_22. le 2013-02-15 14:15:22.

enuers son Roy & son Prince souuerain, on
recherche les iniures qu’il auroit pû faire aux particuliers, on
verra pour la pluspart, qu’ayant comblé de graces les vns, &
pardonné, souffert, ou dissimulé les outrages, il ne s’est procuré
l’inimitié & atti la persecution de tous, que par l’excés
de ses largesses enuers les vns, & de sa patience enuers les autres, l’oubly des injures ne luy estant pas moins naturel, que
le souuenir l’est pour l’ordinaire au reste des hommes, & sa
bonté ayant paru

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1352. Anonyme. LES VERITABLES MAXIMES DV GOVVERNEMENT DE LA... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 23 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Partie 1. Voir aussi B_5_23 (partie 1) et E_1_86 (partie 1). Pièce 8 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_3969 ; cote locale : C_12_34. le 2013-02-16 03:23:50.

sera, à ce qu’aucun n’en pretende
cause d’ignorance. Fait au Conseil d’Estat du Roy, tenu
à Poictiers, sa Majesté y estant, le dix-huictiesme Ianuier mil
six cens cinquante-deux.

Signé, DEGVENEGAVD. LES VERITABLES MAXIMES
du Gouuernement de la France, Iustifiées par l’ordre
des temps, depuis l’establissement de la Monarchie
iusques à present : Seruant de Response au pretendu
Arrest de cassation du Conseil du 18. Ianuier 1652. IL y a long-temps que i’attendois cette

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1353. Anonyme. LES VERITABLES MAXIMES DV GOVVERNEMENT DE LA... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 23 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Partie 1. Voir aussi B_5_23 (partie 1) et E_1_86 (partie 1). Pièce 8 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_3969 ; cote locale : C_12_34. le 2013-02-16 03:23:50.

France s’estant accreüe par les conquestes
de Charlemagne & de ses Enfans, il fut impossible d’assembler comme
auparauant toute la Monarchie. Tout fut reduit a l’Assemblée des
principaux du Royaume, qu’on faisoit aussi tous les ans, tantost dans
vn lieu, tantost dans vn autre ; il n’y en auoit point de certain. Cette forme de gouuernement a encore continué dans la troisiéme
race pendant trois cens ans. Rien ne s’y est passé non plus qu’auec cette
authorité publique. Il n’y auoit point d’autre Tribunal pour les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1354. Anonyme. LES VERITABLES MAXIMES DV GOVVERNEMENT DE LA... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 23 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Partie 1. Voir aussi B_5_23 (partie 1) et E_1_86 (partie 1). Pièce 8 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_3969 ; cote locale : C_12_34. le 2013-02-16 03:23:50.

aussi tousiours esté
traictées, & que depuis quelques années, & dans le mesme temps que
les nouueaux Ministres ont voulu contester cette authorité ils l’ont
eux mesme reconnuë, ayant enuoyé plusieurs Edicts au Parlement
pour les verifier, & qui sont demeurez sans execution pour auoir esté
reiettés. Mais nous auons encore vne preuue authentique de cette verité dans
l’Ordonn. de Louys X de 1467. qui est mesme cottee dans le dernier
article de la Declaration d’Octob. 1648. Ce Prince parlant de ses Officiers,
il dit :

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1355. Anonyme. LES VERITABLES MAXIMES DV GOVVERNEMENT DE LA... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 23 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Partie 1. Voir aussi B_5_23 (partie 1) et E_1_86 (partie 1). Pièce 8 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_3969 ; cote locale : C_12_34. le 2013-02-16 03:23:50.

Princes du Sang sont
sousmis à cette authorité, ce sont leurs Iuges naturels. Ils l’ont tousiours
reclamée. Est-ce à cause que les Cardinaux font vn serment au Pape, & qu’ils
se disent les Princes de l’Eglise. C’est vn serment que nous ne connoissons point en France, qui
n’oblige point nos Rois, & qui ne peut donner atteinte à leur Iurisdiction
& à leur authorité sur tous leurs Subjets, & sur tous ceux qui
demeurent dans le Royaume. Et de faict nous auons vne infinité d’exemples de Cardinaux &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1356. Anonyme. LES VERITABLES MAXIMES DV GOVVERNEMENT DE LA... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 23 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Partie 1. Voir aussi B_5_23 (partie 1) et E_1_86 (partie 1). Pièce 8 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_3969 ; cote locale : C_12_34. le 2013-02-16 03:23:50.

On veut que l’authorité du Roy, du Parlement, l’honneur & la
gloire de la Nation Françoise, soient mesprisez par l’insolence d’vn
Estranger, & qu’on n’employe pas les remedes les plus frequens pour
venger cét affront & cette iniure. Bref ou veut que le Cardinal Mazarin
viole tout, & qu’il soit luy inuiolable. Le Parlement n’a-t’il point d’exemples celebres pour appuyer encore
son Arrest. Nous sçauons ce qui s’est passé autrefois à l’esgard du
defunct Duc de Rohan : Sa reste fut mise à cinquante mil escus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1357. Anonyme. LES VERITABLES MAXIMES DV GOVVERNEMENT DE LA... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 23 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Partie 1. Voir aussi B_5_23 (partie 1) et E_1_86 (partie 1). Pièce 8 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_3969 ; cote locale : C_12_34. le 2013-02-16 03:23:50.

pour la guerre : ils en ont pour ceux qui les
craignent & qui les reuerent. Mais ils en ont aussi d’autres pour ceux
qui les mesprisent & qui veulent triompher de leur authorité. C’est
comme les Pilotes qui ont des Quadrans pour le iour & pour la nuict,
pour la Bonnace, & pour la Tempeste. Les scrupules & les formalitez de Iustice sont pour les Citoyens &
non pas pour les ennemis. Ceux qui viennent comme le Cardinal Mazarin
à main armée, qui viennent faire violence à la police du Royaume,
& à toutes les loix,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1358. Anonyme. LES VERITABLES MAXIMES DV GOVVERNEMENT DE LA... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 23 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Partie 1. Voir aussi B_5_23 (partie 1) et E_1_86 (partie 1). Pièce 8 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_3969 ; cote locale : C_12_34. le 2013-02-16 03:23:50.

des qu’il parle de la Iustice
qu’on doit au Peuple, & des Loix fondamentales de l’Estat, sur
lesquelles les Rois font serment quand ils sont sacrez. Mais i’ayme encore mieux souffrir ce reproche, que d’estre esclaue
d’vne domination estrangere, d’vn condamné, d’vn proscrit. Tirera
vanité qui voudra de ses chaisnes, & d’vne honteuse seruitude. Pour
moy ie veux seulement obeyr au Roy & aux Loix de mon pays, qui
sont deux puissances inseparables.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1359. Anonyme. LES VERITABLES MAXIMES DV GOVVERNEMENT DE LA... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 23 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Partie 1. Voir aussi B_5_23 (partie 1) et E_1_86 (partie 1). Pièce 8 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_3969 ; cote locale : C_12_34. le 2013-02-16 03:23:50.

des qu’il parle de la Iustice
qu’on doit au Peuple, & des Loix fondamentales de l’Estat, sur
lesquelles les Rois font serment quand ils sont sacrez. Mais i’ayme encore mieux souffrir ce reproche, que d’estre esclaue
d’vne domination estrangere, d’vn condamné, d’vn proscrit. Tirera
vanité qui voudra de ses chaisnes, & d’vne honteuse seruitude. Pour
moy ie veux seulement obeyr au Roy & aux Loix de mon pays, qui
sont deux puissances inseparables.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1360. Anonyme. LES VERITABLES MAXIMES DV GOVVERNEMENT DE LA... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 23 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Partie 1. Voir aussi B_5_23 (partie 1) et C_12_34 (partie 1). Pièce 8 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_3969 ; cote locale : E_1_86. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-02-16 03:23:16.

Vn faquin, vn valet de son premier mestier, est venu au secours d’vn
Roy de France, il a fait vne armée à ses despens. Voila vn beau Conseil
d’Estat pour donner la loy au Parlement, voila des testes bien
faites. Ils maintiennent bien l’honneur de leur Maistre, de luy faire
tenir ce langage. Ils conseruent bien la reputation de nos armes, l’honneur
& la gloire de la Nation, de la faire dependre du dernier de tous
les hommes ? Que dira toute la France de prostituer ainsi sa gloire ?
Que diront nos Alliez de cette lascheté & de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1361. Anonyme. LES VERITABLES MAXIMES DV GOVVERNEMENT DE LA... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 23 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Partie 1. Voir aussi B_5_23 (partie 1) et C_12_34 (partie 1). Pièce 8 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_3969 ; cote locale : E_1_86. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-02-16 03:23:16.

armée à ses despens. Voila vn beau Conseil
d’Estat pour donner la loy au Parlement, voila des testes bien
faites. Ils maintiennent bien l’honneur de leur Maistre, de luy faire
tenir ce langage. Ils conseruent bien la reputation de nos armes, l’honneur
& la gloire de la Nation, de la faire dependre du dernier de tous
les hommes ? Que dira toute la France de prostituer ainsi sa gloire ?
Que diront nos Alliez de cette lascheté & de cette foiblesse ? Quel
auantage n’en prendront point nos Ennemis ?   On dit en second lieu,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1362. Anonyme. LES VERITABLES MAXIMES DV GOVVERNEMENT DE LA... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 23 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Partie 1. Voir aussi B_5_23 (partie 1) et C_12_34 (partie 1). Pièce 8 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_3969 ; cote locale : E_1_86. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-02-16 03:23:16.

toute entiere, il vient
insolemment triompher de toutes les loix, il fait violence au droict public,
& on ne veut pas qu’on prononce contre luy, comme on fait tous
les iours contre vn particulier, qui n’est accusé que de crimes ordinaires.
On veut que l’authorité du Roy, du Parlement, l’honneur & la
gloire de la Nation Françoise, soient mesprisez par l’insolence d’vn
Estranger, & qu’on n’employe pas les remedes les plus frequens pour
venger cet affront & cette iniure. Bref on veut que le Cardinal Mazarin
viole tout,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1363. Anonyme. LES VERITABLES MAXIMES DV GOVVERNEMENT DE LA... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 23 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Partie 1. Voir aussi B_5_23 (partie 1) et C_12_34 (partie 1). Pièce 8 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_3969 ; cote locale : E_1_86. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-02-16 03:23:16.

vostre ambition,
vous ne trouuerez point d’exemples de cette perfidie. Parcourez toute
nostre Histoire, voyez celles de nos voisins, & des Nations les plus portées
à la seruitude, vous ne trouuerez point d’exemple d’infamie semblable
à la vostre. Vous demandez au Parlement, qui n’est que trop formaliste pour
vous, qui a maintenu tousiours l’honneur des Rois & de la Couronne,
vous luy demandez des exemples d’vne resolution iuste, necessaire, illustre
& glorieuse. Il vous en demande luy-mesme de vos trahisons, de
vos

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1364. Anonyme. LES VERITABLES MAXIMES DV GOVVERNEMENT DE LA... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 23 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Partie 1. Voir aussi C_12_34 (partie 1) et E_1_86 (partie 1). Pièce 8 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_3969 ; cote locale : B_5_23. le 2013-02-16 03:23:35.

garantir d’vne totale ruyne.
Vn faquin, vn valet de son premier mestier, est venu au secours d’vn
Roy de France, il a fait vne armée à ses despens. Voila vn beau Conseil
d’Estat pour donner la loy au Parlement, voila des testes bien
faites. Ils maintiennent bien l’honneur de leur Maistre, de luy faire
tenir ce langage. Ils conseruent bien la reputation de nos armes, l’honneur
& la gloire de la Nation, de la faire dependre du dernier de tous
les hommes ? Que dira toute la France de prostituer ainsi sa gloire ?
Que diront nos Alliez

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1365. Anonyme. LES VERITABLES MAXIMES DV GOVVERNEMENT DE LA... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 23 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Partie 1. Voir aussi C_12_34 (partie 1) et E_1_86 (partie 1). Pièce 8 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_3969 ; cote locale : B_5_23. le 2013-02-16 03:23:35.

Roy de France, il a fait vne armée à ses despens. Voila vn beau Conseil
d’Estat pour donner la loy au Parlement, voila des testes bien
faites. Ils maintiennent bien l’honneur de leur Maistre, de luy faire
tenir ce langage. Ils conseruent bien la reputation de nos armes, l’honneur
& la gloire de la Nation, de la faire dependre du dernier de tous
les hommes ? Que dira toute la France de prostituer ainsi sa gloire ?
Que diront nos Alliez de cette lascheté & de cette foiblesse ? Quel
auantage n’en prendront point nos Ennemis ?  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1366. Anonyme. LES VERITABLES MAXIMES DV GOVVERNEMENT DE LA... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 23 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Partie 1. Voir aussi C_12_34 (partie 1) et E_1_86 (partie 1). Pièce 8 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_3969 ; cote locale : B_5_23. le 2013-02-16 03:23:35.

prononce contre luy, comme on fait tous
les iours contre vn particulier, qui n’est accusé que de crimes ordinaires.
On veut que l’authorité du Roy, du Parlement, l’honneur & la
gloire de la Nation Françoise, soient mesprisez par l’insolence d’vn
Estranger, &; qu’on n’employe pas les remedes les plus frequens pour
venger cét affront & cette iniure. Bref on veut que le Cardinal Mazarin
viole tout, & qu’il soit luy inuiolable. Le Parlement n’a-t’il point d’exemples celebres pour appuyer encore
son Arrest. Nous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1367. Anonyme. LES VERITABLES MAXIMES DV GOVVERNEMENT DE LA... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 23 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Partie 1. Voir aussi C_12_34 (partie 1) et E_1_86 (partie 1). Pièce 8 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_3969 ; cote locale : B_5_23. le 2013-02-16 03:23:35.

d’infamie semblable
à la vostre. Vous demandez au Parlement, qui n’est que trop formaliste pour
vous, qui a maintenu tousiours l’honneur des Rois & de la Couronne,
vous luy demandez des exemples d’vne resolution iuste, necessaire, illustre
& glorieuse. Il vous en demande luy-mesme de vos trahisons, de
vos perfidies, & de la derniere de toutes les laschetez. Vous estes, dites vous, les seuls moderateurs de la France, parce que
vous auez parmy vous vn Brachet, vn Bartet, & d’autres gens de cette
estoffe. Et le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1368. Anonyme. LETTRE CIRCVLAIRE, CONTENANT VN CHARITABLE... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_73 et D_2_12. Référence RIM : M0_1817 ; cote locale : C_3_55. le 2013-02-16 01:37:09.

bien garde à cette
Remonstrance charitable, & qu’ils suiuent l’aduis
des gens de bien, qui est de chasser de bonne heure
de leur Prouince les Mazarinistes, ce qui est le vray
& vnique moyen de demeurer en repos : De plus
qu’ils s’vnissent auec le reste de la France pour rendre
vn notable seruice au Roy & à leurs Compatriotes,
afin d’estre en peu deliurez de tant de miseres, & empescher
vne guerre Ciuile, dont Mazarin veut jetter
les fondemens au milieu de vostre païs.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1369. Anonyme. LETTRE CIRCVLAIRE, CONTENANT VN CHARITABLE... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_73 et D_2_12. Référence RIM : M0_1817 ; cote locale : C_3_55. le 2013-02-16 01:37:09.

bien garde à cette
Remonstrance charitable, & qu’ils suiuent l’aduis
des gens de bien, qui est de chasser de bonne heure
de leur Prouince les Mazarinistes, ce qui est le vray
& vnique moyen de demeurer en repos : De plus
qu’ils s’vnissent auec le reste de la France pour rendre
vn notable seruice au Roy & à leurs Compatriotes,
afin d’estre en peu deliurez de tant de miseres, & empescher
vne guerre Ciuile, dont Mazarin veut jetter
les fondemens au milieu de vostre païs.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1370. Anonyme. LETTRE CIRCVLAIRE, CONTENANT VN CHARITABLE... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_73 et D_2_12. Référence RIM : M0_1817 ; cote locale : C_3_55. le 2013-02-16 01:37:09.

bien garde à cette
Remonstrance charitable, & qu’ils suiuent l’aduis
des gens de bien, qui est de chasser de bonne heure
de leur Prouince les Mazarinistes, ce qui est le vray
& vnique moyen de demeurer en repos : De plus
qu’ils s’vnissent auec le reste de la France pour rendre
vn notable seruice au Roy & à leurs Compatriotes,
afin d’estre en peu deliurez de tant de miseres, & empescher
vne guerre Ciuile, dont Mazarin veut jetter
les fondemens au milieu de vostre païs.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1371. Anonyme. LETTRE CIRCVLAIRE, CONTENANT VN CHARITABLE... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_73 et D_2_12. Référence RIM : M0_1817 ; cote locale : C_3_55. le 2013-02-16 01:37:09.

bien garde à cette
Remonstrance charitable, & qu’ils suiuent l’aduis
des gens de bien, qui est de chasser de bonne heure
de leur Prouince les Mazarinistes, ce qui est le vray
& vnique moyen de demeurer en repos : De plus
qu’ils s’vnissent auec le reste de la France pour rendre
vn notable seruice au Roy & à leurs Compatriotes,
afin d’estre en peu deliurez de tant de miseres, & empescher
vne guerre Ciuile, dont Mazarin veut jetter
les fondemens au milieu de vostre païs.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1372. Anonyme. LETTRE DV BOVRGEOIS DES-INTERESSE. (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Voir aussi B_17_8. Référence RIM : M0_2082 ; cote locale : D_1_63. le 2013-02-19 10:58:24.

du gouuernement des Princes qu’vne extreme tyrannie ?
Ces moderateurs reprochent sans cesse
l’emprisonnement d’vn Conseiller, & ils commandent
le massacre d’vne Assemblée de gens de bien ;
apres cela ne diront-ils pas que la ville s’est declarée,
que son honneur l’engage à maintenir ses entreprises ?
comme si l’on estoit obligé à vn voleur de
luy tenir la parole qu’il auroit arrachée auec l’espée
& le poignard, si le Roy se fust presenté à nos portes
quand ces incendiaires brusloient celles de nostre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1373. Anonyme. LETTRE ESCRITE DE BOVRDEAVX, Contenant... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Daté au colophon.. Référence RIM : M0_2216 ; cote locale : C_3_87. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-02-20 01:32:48.

& se monstrent
plus resolus que iamais à ne point faire d’accommodement
de la part de leur Gouuerneur, esperant
que la bonté de leurs Maiestez aura esgard
à leur bon droit, & qu’en fin ils leur donneront
vne bonne paix, pour laquelle ils ne demandent autre chose, sinon que ceux qui ont esté la causes
des troubles dedans la Prouince reçoiuent le chastiment
qu’il meritent, pour vne si grande trahison.   Vostre,

Escript à Bordeaux ce 23. Octobre 1649.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1374. Anonyme. LOVANGE A MONSEIGNEVR L’ARCHEVESQVE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2327 ; cote locale : C_4_48. le 2013-02-21 13:22:51.


Toute leur puissance est soûmise,
A la vostre à cause de Dieu.    
Enfin Monseigneur de Bethunes,
Si i’entreprends de mettre au jour
Vos vertus, ce n’est que l’amour
Que j’ay de les rendre communes,
A tous ceux qui voudront pour vous mieux honorer,
Les faire par tout adorer,
Si ie n’en ay pas la puissance,
Au moins ie feray mon deuoir,
Publiant par toute la France,
Vos vertus & vostre pouuoir.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1375. Anonyme. LOVANGE A MONSEIGNEVR L’ARCHEVESQVE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2327 ; cote locale : C_4_48. le 2013-02-21 13:22:51.


Toute leur puissance est soûmise,
A la vostre à cause de Dieu.    
Enfin Monseigneur de Bethunes,
Si i’entreprends de mettre au jour
Vos vertus, ce n’est que l’amour
Que j’ay de les rendre communes,
A tous ceux qui voudront pour vous mieux honorer,
Les faire par tout adorer,
Si ie n’en ay pas la puissance,
Au moins ie feray mon deuoir,
Publiant par toute la France,
Vos vertus & vostre pouuoir.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1376. Anonyme. LOVANGE A MONSEIGNEVR L’ARCHEVESQVE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2327 ; cote locale : C_4_48. le 2013-02-21 13:22:51.


Toute leur puissance est soûmise,
A la vostre à cause de Dieu.    
Enfin Monseigneur de Bethunes,
Si i’entreprends de mettre au jour
Vos vertus, ce n’est que l’amour
Que j’ay de les rendre communes,
A tous ceux qui voudront pour vous mieux honorer,
Les faire par tout adorer,
Si ie n’en ay pas la puissance,
Au moins ie feray mon deuoir,
Publiant par toute la France,
Vos vertus & vostre pouuoir.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1377. Anonyme. L’A SÇAVOIR SI NOVS AVRONS LA PAIX, ET SI... (1652) chez [s. n.] à Paris , 19 pages. Langue : français. Voir aussi B_16_11. Référence RIM : M0_9 ; cote locale : B_14_20. le 2013-01-21 05:23:09.

pressants & si generaux, que
le Ciel ne semble receuoir nostre encens que pour
ce seul bien, & que tout ce qui nous le retarde nous
semble produit par l’Enfer, pour adiouster à nostre
malheur. Sans mentir, puis qu’vn contraire rend
témoignage de l’autre, quand nous n’aurions
point d’autres preuues des biens que la paix fait
naistre que par les maux que la Guerre cause, nous
la deurions croire tout à sait souhaitable, puis que
celle-cy qui nous tient comme accoustumées à sa
souffrance n’a rien que de funeste &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1378. Anonyme. L’ADIEV DE MAZARIN BVRLESQVE. (1649) chez Huot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sur l'imprimé à Paris.. Référence RIM : M0_40 ; cote locale : E_1_21. le 2013-01-21 16:06:58.

Lopes
Par les masses, & par les topes
Par point, sequence, & par fredon
Par tout ce que vous trouuez bon
Par tout ce que dire ie n’oze
Ny dans les vers, ny dans la prose,
Sur tout par la feste des Rois
Par vn Blocus depuis deux mois
Par la cherté de la farine
Par la crainte de la famine
Par la perte de nos traffics
Par la reforme des tarifs
Par la discorde des deux freres ;
Enfin par toutes nos miseres
Dont nous gardons le souuenir
Allez sans iamais reuenir.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1379. Anonyme. L’AGREABLE CONFERANCE DE DEVX NORMANS,... (1652) chez Pousset (Louis) à Paris , 8 pages. Langue : patois normand. Référence RIM : M4_3 ; cote locale : E_1_22. le 2013-01-22 15:08:29.

du pistolet chela fist deflenquie le cout dens la fourchelle
de l’autre. Colas, Il n’y a dons pas de la faute de Monsuet
de Biaufort ? Perrin, Nam ? S’dinon. Colas, Chely chi a
termay le duet, ie ne voudree pas être vétu de sa pet. Perrin,
Nouferége. Colas, Ie sye marry de chela que pour cheque
Mazarin s’en glorifiera, & gratera ses fesses quand il le sçayra.
Perrin, Pletilla Due que Mazarin fut mort en sa pleche,
il est cause de tout maleux. Colas, A propos dimé ou est ichin
la Sarramitainne. Perrin, Tien vés tu bien la haut che

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1380. Anonyme. L’AGREABLE CONFERANCE DE DEVX NORMANS,... (1652) chez Pousset (Louis) à Paris , 8 pages. Langue : patois normand. Référence RIM : M4_3 ; cote locale : E_1_22. le 2013-01-22 15:08:29.

& n’y à pet de
de peiure, les gambons, de nostre moison sont bien meilleurs.
Colas. Il faut poistre ou no est fiqué, vne autre fés
meuë Perrin. Allon mein, Colas, mengeté. Perrin. A propos
les vacques de Paris pissetil bien du lait : si le lait est à
bon marchier ; ie veux que la basse dichin nous feche demein
de lamarende, parcheque ie ne serez macquis de
pous, on bien du tout il faut dire à la basse que nous feiche
des Craules, les Gentis-hommes de nostre pez en menius
en Queresme à dessert en lue de mueze. Colas.En bonne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1381. Anonyme. L’ALLIANCE DES ARMES ET DES LETTRES DE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 79 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_60 ; cote locale : B_7_18. Texte édité par Site Admin le 2013-01-22 15:21:43.

qu’elles ont fait naistre en l’esprit des hommes. Le grand Alexandre ayant eu la curiosité de voir le tombeau
d’Achille assis sur le sommet de Siége, estima ce Prince
tres-heureux d’auoir eu vn Homere pour chantre de ses
loüanges. C’a esté vne disgrace commune à la pluspart de ceux qui
se sont rendus illustres par leurs grandes actions, d’auoir manqué
d’Escriuains capables de les publier à la posterité ; ce qui
fait qu’il nous reste fort peu de connoissance des gestes des
Assyriens, des Chaldéens, des Medes, des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1382. Anonyme. L’AMAZONE FRANÇOISE, Au secours des... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_63 ; cote locale : A_3_10. Texte édité par Site Admin le 2013-01-23 05:47:01.

heureusement ce que nous auons commencé
auec tant de Iustice, pour l’interest & le repos public,
en coniurant le Dieu des armées que ceste
Princesse viue en reculant nos sepultures, que le
Ciel luy rende autant de biens qu’elle en fait à
la terre, que la France partage sa gloire auec elle, &
que les siecles à venir conseruent à iamais la memoire
& le nom glorieux de cette Amazone
Françoise, soubs le nom de Madame la Duchesse
de Chevreuse.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1383. Anonyme. L’AMAZONE FRANÇOISE, Au secours des... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_63 ; cote locale : A_3_10. Texte édité par Site Admin le 2013-01-23 05:47:01.

heureusement ce que nous auons commencé
auec tant de Iustice, pour l’interest & le repos public,
en coniurant le Dieu des armées que ceste
Princesse viue en reculant nos sepultures, que le
Ciel luy rende autant de biens qu’elle en fait à
la terre, que la France partage sa gloire auec elle, &
que les siecles à venir conseruent à iamais la memoire
& le nom glorieux de cette Amazone
Françoise, soubs le nom de Madame la Duchesse
de Chevreuse.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1384. Anonyme. L’AMAZONE FRANÇOISE, Au secours des... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_63 ; cote locale : A_3_10. Texte édité par Site Admin le 2013-01-23 05:47:01.

heureusement ce que nous auons commencé
auec tant de Iustice, pour l’interest & le repos public,
en coniurant le Dieu des armées que ceste
Princesse viue en reculant nos sepultures, que le
Ciel luy rende autant de biens qu’elle en fait à
la terre, que la France partage sa gloire auec elle, &
que les siecles à venir conseruent à iamais la memoire
& le nom glorieux de cette Amazone
Françoise, soubs le nom de Madame la Duchesse
de Chevreuse.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1385. Anonyme. L’AMAZONE FRANÇOISE, Au secours des... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_63 ; cote locale : A_3_10. Texte édité par Site Admin le 2013-01-23 05:47:01.

heureusement ce que nous auons commencé
auec tant de Iustice, pour l’interest & le repos public,
en coniurant le Dieu des armées que ceste
Princesse viue en reculant nos sepultures, que le
Ciel luy rende autant de biens qu’elle en fait à
la terre, que la France partage sa gloire auec elle, &
que les siecles à venir conseruent à iamais la memoire
& le nom glorieux de cette Amazone
Françoise, soubs le nom de Madame la Duchesse
de Chevreuse.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1386. Anonyme. L’AMAZONE FRANÇOISE, Au secours des... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_63 ; cote locale : A_3_10. Texte édité par Site Admin le 2013-01-23 05:47:01.

heureusement ce que nous auons commencé
auec tant de Iustice, pour l’interest & le repos public,
en coniurant le Dieu des armées que ceste
Princesse viue en reculant nos sepultures, que le
Ciel luy rende autant de biens qu’elle en fait à
la terre, que la France partage sa gloire auec elle, &
que les siecles à venir conseruent à iamais la memoire
& le nom glorieux de cette Amazone
Françoise, soubs le nom de Madame la Duchesse
de Chevreuse.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1387. Anonyme. L’AMAZONE FRANÇOISE, Au secours des... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_63 ; cote locale : A_3_10. Texte édité par Site Admin le 2013-01-23 05:47:01.

heureusement ce que nous auons commencé
auec tant de Iustice, pour l’interest & le repos public,
en coniurant le Dieu des armées que ceste
Princesse viue en reculant nos sepultures, que le
Ciel luy rende autant de biens qu’elle en fait à
la terre, que la France partage sa gloire auec elle, &
que les siecles à venir conseruent à iamais la memoire
& le nom glorieux de cette Amazone
Françoise, soubs le nom de Madame la Duchesse
de Chevreuse.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1388. Anonyme. L’AMAZONE FRANÇOISE, Au secours des... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_63 ; cote locale : A_3_10. Texte édité par Site Admin le 2013-01-23 05:47:01.

heureusement ce que nous auons commencé
auec tant de Iustice, pour l’interest & le repos public,
en coniurant le Dieu des armées que ceste
Princesse viue en reculant nos sepultures, que le
Ciel luy rende autant de biens qu’elle en fait à
la terre, que la France partage sa gloire auec elle, &
que les siecles à venir conseruent à iamais la memoire
& le nom glorieux de cette Amazone
Françoise, soubs le nom de Madame la Duchesse
de Chevreuse.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1389. Anonyme. L’AMAZONE FRANÇOISE, Au secours des... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_63 ; cote locale : A_3_10. Texte édité par Site Admin le 2013-01-23 05:47:01.

heureusement ce que nous auons commencé
auec tant de Iustice, pour l’interest & le repos public,
en coniurant le Dieu des armées que ceste
Princesse viue en reculant nos sepultures, que le
Ciel luy rende autant de biens qu’elle en fait à
la terre, que la France partage sa gloire auec elle, &
que les siecles à venir conseruent à iamais la memoire
& le nom glorieux de cette Amazone
Françoise, soubs le nom de Madame la Duchesse
de Chevreuse.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1390. Anonyme. L’AMAZONE FRANÇOISE, Au secours des... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_63 ; cote locale : A_3_10. Texte édité par Site Admin le 2013-01-23 05:47:01.

heureusement ce que nous auons commencé
auec tant de Iustice, pour l’interest & le repos public,
en coniurant le Dieu des armées que ceste
Princesse viue en reculant nos sepultures, que le
Ciel luy rende autant de biens qu’elle en fait à
la terre, que la France partage sa gloire auec elle, &
que les siecles à venir conseruent à iamais la memoire
& le nom glorieux de cette Amazone
Françoise, soubs le nom de Madame la Duchesse
de Chevreuse.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1391. Anonyme. L’AMAZONE FRANÇOISE, Au secours des... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_63 ; cote locale : A_3_10. Texte édité par Site Admin le 2013-01-23 05:47:01.

heureusement ce que nous auons commencé
auec tant de Iustice, pour l’interest & le repos public,
en coniurant le Dieu des armées que ceste
Princesse viue en reculant nos sepultures, que le
Ciel luy rende autant de biens qu’elle en fait à
la terre, que la France partage sa gloire auec elle, &
que les siecles à venir conseruent à iamais la memoire
& le nom glorieux de cette Amazone
Françoise, soubs le nom de Madame la Duchesse
de Chevreuse.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1392. Anonyme. L’AMAZONE FRANÇOISE, Au secours des... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_63 ; cote locale : A_3_10. Texte édité par Site Admin le 2013-01-23 05:47:01.

heureusement ce que nous auons commencé
auec tant de Iustice, pour l’interest & le repos public,
en coniurant le Dieu des armées que ceste
Princesse viue en reculant nos sepultures, que le
Ciel luy rende autant de biens qu’elle en fait à
la terre, que la France partage sa gloire auec elle, &
que les siecles à venir conseruent à iamais la memoire
& le nom glorieux de cette Amazone
Françoise, soubs le nom de Madame la Duchesse
de Chevreuse.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1393. Anonyme. L’AMAZONE FRANÇOISE, Au secours des... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_63 ; cote locale : A_3_10. Texte édité par Site Admin le 2013-01-23 05:47:01.

heureusement ce que nous auons commencé
auec tant de Iustice, pour l’interest & le repos public,
en coniurant le Dieu des armées que ceste
Princesse viue en reculant nos sepultures, que le
Ciel luy rende autant de biens qu’elle en fait à
la terre, que la France partage sa gloire auec elle, &
que les siecles à venir conseruent à iamais la memoire
& le nom glorieux de cette Amazone
Françoise, soubs le nom de Madame la Duchesse
de Chevreuse.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1394. Anonyme. L’AMAZONE FRANÇOISE, Au secours des... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_63 ; cote locale : A_3_10. Texte édité par Site Admin le 2013-01-23 05:47:01.

heureusement ce que nous auons commencé
auec tant de Iustice, pour l’interest & le repos public,
en coniurant le Dieu des armées que ceste
Princesse viue en reculant nos sepultures, que le
Ciel luy rende autant de biens qu’elle en fait à
la terre, que la France partage sa gloire auec elle, &
que les siecles à venir conseruent à iamais la memoire
& le nom glorieux de cette Amazone
Françoise, soubs le nom de Madame la Duchesse
de Chevreuse.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1395. Anonyme. L’AMAZONE FRANÇOISE, Au secours des... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_63 ; cote locale : A_3_10. Texte édité par Site Admin le 2013-01-23 05:47:01.

heureusement ce que nous auons commencé
auec tant de Iustice, pour l’interest & le repos public,
en coniurant le Dieu des armées que ceste
Princesse viue en reculant nos sepultures, que le
Ciel luy rende autant de biens qu’elle en fait à
la terre, que la France partage sa gloire auec elle, &
que les siecles à venir conseruent à iamais la memoire
& le nom glorieux de cette Amazone
Françoise, soubs le nom de Madame la Duchesse
de Chevreuse.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1396. Anonyme. L’AMAZONE FRANÇOISE, Au secours des... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_63 ; cote locale : A_3_10. Texte édité par Site Admin le 2013-01-23 05:47:01.

heureusement ce que nous auons commencé
auec tant de Iustice, pour l’interest & le repos public,
en coniurant le Dieu des armées que ceste
Princesse viue en reculant nos sepultures, que le
Ciel luy rende autant de biens qu’elle en fait à
la terre, que la France partage sa gloire auec elle, &
que les siecles à venir conseruent à iamais la memoire
& le nom glorieux de cette Amazone
Françoise, soubs le nom de Madame la Duchesse
de Chevreuse.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1397. Anonyme. L’AMAZONE FRANÇOISE, Au secours des... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_63 ; cote locale : A_3_10. Texte édité par Site Admin le 2013-01-23 05:47:01.

heureusement ce que nous auons commencé
auec tant de Iustice, pour l’interest & le repos public,
en coniurant le Dieu des armées que ceste
Princesse viue en reculant nos sepultures, que le
Ciel luy rende autant de biens qu’elle en fait à
la terre, que la France partage sa gloire auec elle, &
que les siecles à venir conseruent à iamais la memoire
& le nom glorieux de cette Amazone
Françoise, soubs le nom de Madame la Duchesse
de Chevreuse.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1398. Anonyme. L’AMAZONE FRANÇOISE, Au secours des... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_63 ; cote locale : A_3_10. Texte édité par Site Admin le 2013-01-23 05:47:01.

heureusement ce que nous auons commencé
auec tant de Iustice, pour l’interest & le repos public,
en coniurant le Dieu des armées que ceste
Princesse viue en reculant nos sepultures, que le
Ciel luy rende autant de biens qu’elle en fait à
la terre, que la France partage sa gloire auec elle, &
que les siecles à venir conseruent à iamais la memoire
& le nom glorieux de cette Amazone
Françoise, soubs le nom de Madame la Duchesse
de Chevreuse.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1399. Anonyme. L’AMAZONE FRANÇOISE, Au secours des... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_63 ; cote locale : A_3_10. Texte édité par Site Admin le 2013-01-23 05:47:01.

heureusement ce que nous auons commencé
auec tant de Iustice, pour l’interest & le repos public,
en coniurant le Dieu des armées que ceste
Princesse viue en reculant nos sepultures, que le
Ciel luy rende autant de biens qu’elle en fait à
la terre, que la France partage sa gloire auec elle, &
que les siecles à venir conseruent à iamais la memoire
& le nom glorieux de cette Amazone
Françoise, soubs le nom de Madame la Duchesse
de Chevreuse.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 1400. Anonyme. L’AMAZONE FRANÇOISE, Au secours des... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_63 ; cote locale : A_3_10. Texte édité par Site Admin le 2013-01-23 05:47:01.

heureusement ce que nous auons commencé
auec tant de Iustice, pour l’interest & le repos public,
en coniurant le Dieu des armées que ceste
Princesse viue en reculant nos sepultures, que le
Ciel luy rende autant de biens qu’elle en fait à
la terre, que la France partage sa gloire auec elle, &
que les siecles à venir conseruent à iamais la memoire
& le nom glorieux de cette Amazone
Françoise, soubs le nom de Madame la Duchesse
de Chevreuse.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Premier 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 Dernier